Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Nouvelles mesures anti-terroristes Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -39%
Huawei P30 Smartphone à 399€ seulement
Voir le deal
399 €

Nouvelles mesures anti-terroristes

Aller en bas

Nouvelles mesures anti-terroristes Empty Nouvelles mesures anti-terroristes

Message par n111 le Lun 26 Nov 2007 - 16:05

Nouvelles mesures anti-terroristes


Les passagers aériens devront fournir 53 pièces d’informations personnelles dans les nouvelles mesures sévères contre le terrorisme.

Avec ce nouveau programme dictatorial, vous pouvez être sûrs que les temps d’attente deviendront insupportables. Si donc, vous avez à vous déplacer, amenez-vous donc une chaise !

Par JAMES SLACK - Le 15 novembre 2007

Les voyageurs font face à la montée des prix et à la confusion après le dévoilement d’un projet du gouvernement exigeant jusqu’à 53 pièces d'informations de quiconque entre ou quitte la Grande-Bretagne.

Pour chaque voyage, les officiels de la sécurité exigeront des détails de vos cartes de crédit, les numéros de vos contacts de vacances, votre planification de voyage, les adresses courrielles, les numéros de voitures et même les vols précédemment ratés.

L'information, enregistrée lorsque le billet est acheté, sera partagée avec la police, les douanes, l'immigration et les services de sécurité au moins 24 heures avant la date prévue de votre voyage.

Quiconque éveille un certain doute parmi les autorités peut se voir interdire l’accès à l'aéroport ou à la station avec ses bagages.

Ceux qui ont des condamnations judiciaires remarquables, telle une amende pour excès de vitesse, pourraient aussi être empêchés de quitter le pays, même s'ils ne posent pas de risque pour la sécurité.

L'information exigée sous le système de frontières électroniques a été révélée pendant que Gordon Brown annonçait les projets afin de resserrer la sécurité dans les centres commerciaux, les aéroports et les installations portuaires.

Ceci pourrait signifier encore plus de fouilles dans les bagages et les passagers, avec des délais supplémentaires pour les voyageurs.

Le schéma de frontières électroniques devrait coûter au minimum 1.2 milliards de livres sterling pendant la prochaine décennie.

Les compagnies et les agences de voyages, qui encaisseront une facture de 20 millions de livres sterling par année pour rapporter les informations, refileront le coût aux clients via les prix des billets, et le gouvernement envisage aussi d’introduire ses propres dépenses sur les voyageurs pour compenser ses coûts.

Les critiques prévoient de grosses transformations aux installations portuaires et dans les aéroports lorsque le système sera en fonction, débutant sérieusement dès le milieu de 2009.

Vers 2014, chacun des 305 millions de voyageurs prévus entrant et sortant du Royaume-Uni sera enregistré, avec les détails emmagasinés du passager pour chaque voyage.

L'arrangement s'appliquera à toutes les manières de quitter le pays, que ce soit par traversier, par avion ou par petit avion. Il s'appliquerait à une famille effectuant un voyage d’une seule journée en France par l’Eurotunnel, et même à un bateau de plaisance quittant les eaux britanniques pour une journée et, ensuite, retourner à la maison.

La mesure s'appliquerait également aux habitants de Royaume-Uni se rendant à l'étranger et aux étrangers entrant au Royaume-Uni.

Les informations seront emmagasinées pendant aussi longtemps que les autorités les croiront être utiles, leur permettant de construire une image détaillée concernant les endroits qu’une personne a visités pendant toute sa vie, combien elle a payé et les numéros des contacts qu’elle a rencontrés.

Le Home Office, qui a récemment signé un contrat avec la compagnie américaine Raytheon Systems pour faire fonctionner le système informatique, a dit que les frontières électroniques aideraient à garder les terroristes et les immigrants illégaux hors du pays.

Pour la première fois depuis que les contrôles d'embarquements ont été éliminés en 1998, ils auront aussi une image beaucoup plus précise sur quelle personne est actuellement dans le Royaume-Uni à n'importe quel moment.

Les informations personnelles emmagasinées concernant tous les voyages pourraient se révéler vitales dans la détection des atrocités planifiées, ont insisté les officiels.

Mais, la majorité des voyages enregistrés - autour de 60 pour cent - seront effectués par des Britanniques qui vont surtout en vacances familiales ou en voyages d'affaires.

Les ministres envisagent aussi la création d'une liste de passagers « perturbateurs », pour que les autorités puissent connaître à l’avance les fauteurs de troubles potentiels, tel qu'un buveur injurieux.

David Marshall de l'Association des Agents De Voyages Britanniques a dit : « Nous sommes effrayés par les coûts prévus. Ceci pourrait aussi servir comme une mesure de découragement pour les gens qui veulent voyager, et nous sommes certains que ce n'est pas ce que le Gouvernement envisage ».

Phil Booth, du groupe NO2ID, a averti que les voyageurs devront payer une « taxe invisible » sur les voyages afin de payer tout le schéma.

Il a ajouté : « Ceci est une énorme et totalement ridicule quantité d'informations personnelles. Ce genre de profil provoquera beaucoup d'erreurs et de problèmes affligeants pour les gens innocents. Nous avons déjà vu des avions qui devaient retourner en plein vol parce qu'un nom de famille d’un passager ressemblait à celui de quelqu'un sur une liste de surveillance. Quand le Gouvernement parle de frontières électroniques, il donne l'impression que c'est pour garder les mauvaises personnes hors du pays. En fait, c'est une énorme accumulation d'informations personnelles, et un autre pas vers l'état des bases de données ».

Un pilote de la technologie des frontières électroniques, connue sous le nom de Project Sémaphore, a déjà trié 29 millions de passagers.

Le Ministre de l’immigration, Liam Byrne, a dit : « Les essais réussis du nouveau système ont déjà mené à la capture de plus de 1000 criminels et plus de 15 000 personnes inquiétantes ont été vérifiées par l'immigration, les douanes ou la police ».

Mais, Nick Clegg, porte-parole démocrate libéral pour Home Affairs, a dit :
« Le Gouvernement ne doit pas utiliser les craintes ou les dangers légitimes pour accumuler de vastes quantités d'informations privées sans prévoir une sécurité adéquate ».

John Tincey, du Syndicat des Services de l'Immigration, a dit : « La question est, y aura-t-il le personnel nécessaire pour répondre à l'information produite ? En réalité, des gens pourraient être ratés. Des terroristes potentiels pourraient entrer s'il n'y a pas assez de personnel pour les vérifier ».

David Davis, Secrétaire du Shadow Office, a dit : « Bien que les frontières électroniques pourraient être un outil utile pour sécuriser nos frontières, elles ne seront pas en place et en fonctionnement pendant au moins encore sept années. Et, étant donné les rapports déplorables du Gouvernement pour initier des projets de hautes technologies, tout dépendra des budgets sur une longue période de temps. Entre-temps, nos frontières restent poreuses. Le Gouvernement doit prendre des mesures pratiques pour sécuriser nos frontières, comme de répondre à nos appels pour mettre en place une force policière dévouée aux frontières du Royaume-Uni ».

Les restrictions sur les bagages à mains qui s’appliquent aux passagers des avions seront levées à partir de janvier.

« Débutant avec plusieurs aéroports dans la nouvelle année, nous travaillerons avec les opérateurs des aéroports pour s’assurer que tous les aéroports du Royaume-Uni soient dans une position pour permettre aux passagers de voler avec plus d'un article dans leurs bagages à mains », a dit Gordon Brown.

La règle d’un seul article dans les bagages à mains a été introduite en août de l'année dernière, après que la police ait révélé avoir déjoué un complot pour faire exploser des avions à destination des États-Unis.

Tout ceci a provoqué le chaos à l'Aéroport Heathrow et a causé des plaintes des lignes aériennes. Les restrictions concernant le transport de liquides devraient continuer.


http://www.dailymail.co.uk/pages/live/articles/news/news.html?in_article_id=493912&in_page_id=1770

Traduit par Oscar Blais
n111
n111
Avec le Pape François

Messages : 996
Inscription : 18/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum