Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Notre vie avec « Big Brother » Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-40%
Le deal à ne pas rater :
– 40% sur la Table basse rectangle TIME – couleur Chêne
59.99 € 99.99 €
Voir le deal

Notre vie avec « Big Brother »

Aller en bas

Notre vie avec « Big Brother » Empty Notre vie avec « Big Brother »

Message par n111 le Mer 29 Aoû 2007 - 15:38

Notre vie avec « Big Brother »


Les Fédéraux ont l’œil sur les vitamines, les suppléments, et même l’eau !

La FDA examine la possibilité de réglementer les substances naturelles tout comme les médicaments avec des prescriptions des médecins.


Andrew von Echenbach, Commissaire de la FDA. La Food and Drug Administration dit que les vitamines, les suppléments, les herbes et les autres substances naturelles, y compris l'eau lorsqu’elle est utilisée pour « traiter » la déshydratation, devraient être classifiés comme des médicaments, et les opposants ont seulement jusqu'au 30 avril pour exprimer leurs inquiétudes concernant les propositions sous le dossier No 2006D-0480.

L'agence gouvernementale, sous la direction de Andrew C. von Eschenbach, qui est devenu commissaire en 2006, a aussi émis son « Produits de médecine complémentaire et alternative et leur réglementation par la Food and Drug Administration » sur une piste rapide pour implémentation.

Mais les groupes de parents, les intérêts de la médecine naturelle, les entreprises dans le domaine de la nourriture et des herbes et les autres sont horrifiés. Un groupe appelé les Mères chrétiennes gentilles a alerté ses supporters dans des termes sans équivoque.

« S'il vous plaît, lisez ! ! ! La FDA essaie de réglementer toutes les choses qui sont considérées par eux comme étant des traitements pour les maladies. Ils veulent réglementer les vitamines, les herbes, les thérapies alternatives (les choses comme la thérapie des pierres chaudes), même jusqu’aux jus et la sainte eau », disait l'avertissement. « Ceci pourrait signifier devoir aller voir un médecin ou un professionnel médical pour obtenir des vitamines ».

Le site web fait remarquer les développements très probables si la FDA obtient gain de cause :

- Produire et vendre des herbes communes du jardin vous fera arrêter comme un vendeur de drogues.

- Les huiles pour massages et les masseurs de poche seront réglementés comme « des appareils médicaux ».

- Les jus de légumes seront considérés comme des médicaments.

- Les appareils d’exercice seront réglementés comme « des appareils médicaux » et exigeront une approbation de la FDA avant d'être vendus ou utilisés.

- Les germes crus et les autres nourritures contre le cancer seront considérés comme des médicaments.

- L'eau embouteillée pour « traiter » la déshydratation sera considérée comme un médicament.

- Les thérapeutes du massage qui utilisent des roches chaudes dans leur thérapie verront leurs roches être considérées comme des appareils médicaux ! (C'est vrai. Le FDA regardera en fait un tas de roches et déclarera, « ce sont des appareils médicaux » !)

- Les nourritures, les suppléments, les vitamines et les médicaments homéopathiques disparaîtront des rayons des magasins, en attente d’une « révision » de la FDA.

- Les propriétaires de magasins de vitamines seront arrêtés et seront poursuivis pour « avoir pratiqué de la médecine sans permis ». « Ceci pourrait potentiellement être dévastateur, non juste pour mes affaires mais pour toutes les affaires en relation avec les suppléments », Sophy Winnick, de Felton, en Californie, mère de quatre enfants, qui a vendu les produits Youngevity pendant dix ans, a aussi dit au Santa Cruz Sentinel que « les gens sont mieux de se réveiller à ce sujet ».

Le « brouillon » de la FDA sur ce problème est apparu d’abord en décembre, mais les officiels fédéraux ont dit qu'il avait été imprimé dans le Registre fédéral le 27 Février, déclenchant une tempête croissante de protestations.

La FDA a rapporté qu'approximativement un tiers de tous les Américains adultes ont rapporté avoir participé ou utilisé une quelconque forme de « médecines complémentaires et alternatives » et les officiels estiment que les ventes de suppléments nutritifs totalisent environ 5$ milliard par année en Amérique.

Sur le site web de NewsTarget, Mike Adams, « le Gardien de la santé », a émis une alerte : « Ce que tout ceci signifie pour les consommateurs, selon la proposition mise de l’avant dans le dossier de la FDA 2006D-0480, est que des choses comme les vitamines et les herbes seraient contrôlées par la FDA, et pourraient probablement exiger des prescriptions d'un naturopathe, d’un herbologiste ou d’un autre médecin, ce qui nécessitera pour tous de payer une compagnie d'assurance maladie et contribuera aux coûts déjà astronomiques des services médicaux en Amérique », a-t-il écrit.

« Il y a ceux qui ne mettent pas leur confiance dans le gouvernement américain pour agir dans l'intérêt de ses citoyens face aux intérêts des compagnies pharmaceutiques et des fournisseurs d'assurances maladies », a-t-il dit. « Ces gens ont une bonne raison de penser de cette façon, et la quantité des médicaments pharmaceutiques dangereux, même mortels, qui doivent être rappelés est la preuve irréfutable que des êtres humains peuvent être utilisés comme des cobayes parce que la FDA permet à l'industrie pharmaceutique de mettre sur le marché des médicaments qui n'ont pas été testés d’une manière convenable ».

Comme WorldNetDaily l’a rapporté récemment, Merck et Co. avait fait des dons aux législateurs des États à travers la nation qui, en retour, travaillaient pour exiger que les jeunes filles reçoivent un vaccin de Merck à 400$ qui prévenait un virus qui s’étendait seulement par les contacts sexuels.

WND a aussi rapporté au sujet des injections obligatoires contre l’anthrax pour les membres de l'armée, bien que ce médicament n'ait pas été complètement testé, et la possibilité que les fonctionnaires du gouvernement pourraient aussi ordonner la vaccination des civils.

« Cette nouvelle proposition permettrait à la FDA de contrôler votre accès aux « alternatives » à l'industrie pharmaceutique corrompue par les profits exorbitants, ici aux États-Unis », a écrit Adams.

« Quand il est question de la liberté de la santé, c’est le bébé de la FDA, » a-t-il dit. « Ils ont tenté de faire passer ceci furtivement sous le radar, mais le mot est sorti et maintenant la communauté de la santé naturelle est en rébellion contre cette nouvelle réglementation ». « Ce mouvement de la FDA est conçu pour détruire une fois pour toute la loi DSHEA de 1994 qui a fait que les suppléments deviennent « légaux » en éliminant les suppléments nutritifs et la médecine naturelle des États-Unis, assurant les profits des monopoles et le contrôle par les compagnies pharmaceutiques et la FDA ».

« Sous ces propositions, les « experts » de la FDA (les mêmes officiels corrompus qui ont réapprouvé le Vioxx après qu’il ait tué plus de 50000 Américains) décideront si les herbes, les suppléments, les vitamines ou les appareils simples comme les pierres de massages doivent être réglementés comme des médicaments et des appareils médicaux », a continué Adams. « Si les experts de la FDA, dans leur sagesse infinie, décident que ces choses doivent être reclassées, elles deviendront essentiellement proscrites, les rayons en seront dépouillés, et deviendront inexistantes. Quiconque osera fabriquer, promouvoir ou vendre de tels produits pourrait devenir un criminel et arrêté par des agents armés de la FDA qui ont une histoire bien établie concernant l'élimination de la médecine naturelle ».

« Ce n'est pas un exercice. Il est vraiment temps de s’en préoccuper », a-t-il dit. « Rien de ce que j'ai écrit durant cette année est aussi important que ce complot sinistre pour détruire la médecine naturelle et forcer la population américaine de recourir aux médicaments dangereux par prescriptions vendus aux prix des monopoles dans un système de tyrannie médicale ».

Par exemple, il a cité la formulation directement des projets de la FDA : « Si une personne décide de produire et de vendre du jus de légume cru pour un usage thérapeutique pour faire la promotion de la santé optimale […] et si le jus thérapeutique est projeté pour être utilisé comme une partie d'un régime pour le traitement de la maladie […], le jus de légume serait aussi assujetti aux règlements sur les médicaments ».

Gardez présent à l'esprit, a-t-il dit, que la FDA est l'agence qui « permet ouvertement l'empoisonnement massif du public avec des additifs nutritionnels qui causent le cancer comme le sodium nitrite ».

Selon son site web, Adams a souffert d’une maladie dégénérative, était presque obèse et diabétique à 30 ans. Il est devenu étudiant en nutrition et en thérapies naturelles et a renoncé à tous les médicaments pharmaceutiques en vente libre, à la caféine et a poursuivi un régime de nourritures naturelles avec de l'exercice.

Il a perdu 50 livres, ses symptômes diabétiques ont disparu et sa pression sanguine a atteint 105/60, alors, il a commencé une carrière en écritures et en enseignements sur sa propre transformation.

Un essai par Roger Wicke à Rocky Mountain Hi Herbal fait remarquer que « le but caché de la FDA et des organisations similaires dans beaucoup d’autres pays, est et a toujours été la protection des profits des grosses compagnies pharmaceutiques. Les protocoles dispendieux de vérifications servent, d'une manière, à conserver les médicaments et les herbes dans le contrôle des cartels internationaux. Pendant que de tels tests peuvent avoir du sens pour les médicaments récemment synthétisés avec aucune expérience professionnelle dans la tradition culturelle ou l'utilisation populaire, ils sont inopportuns pour les herbes et les produits nutritionnels, surtout ceux avec une longue histoire d'utilisation ».

La FDA, dans son annonce, a dit que le gouvernement fédéral avait examiné et contrôlé « les médecines complémentaires et alternatives » depuis 1992. Elle a aussi dit « selon […] la thérapie ou la pratique, un produit utilisé […] peut être assujetti à la réglementation ».

Deuxièmement, il y est noté que la loi n'exempte pas les produits de la médecine alternative de la réglementation.

Alan Stang, écrivant sur etherzone.com, était un petit plus cinglant : « Récemment, nous avons écrit au sujet d’une grand-mère de 72 ans de la Floride que les Nazis de la Food and Drug Administration inculpent de quelques crimes et de quelques délits pour avoir aidé des victimes du cancer à obtenir du laetrile (Vitamine B -17) dont ils avaient besoin », a-t-il écrit. « Maintenant, voici encore cette même progéniture de chiennes célibataires, avec leur arrangement qui pourrait proscrire les suppléments diététiques ».

Il a dit qu’un endroit où de telles lois ont déjà été mises en place, l’Echinacea, qui recharge le système immunitaire, qui ne coûtait que 14$ la bouteille, cette même bouteille coûte maintenant 153$. « Parce que ça fonctionne, elles sont maintenant devenues « des médicaments », a-t-il dit.

« Non contente de dominer le commerce des médicaments et d’envoyer vos prescriptions pour des médicaments dans la stratosphère, la FDA essaie maintenant – encore une fois – de s’emparer de toute l'industrie de la nourriture de la santé et des suppléments nutritifs afin de pouvoir la fermer à jamais, laissant les médicaments dispendieux approuvés par la FDA, avec leurs myriades d’effets secondaires, comme votre seule option pour traiter n'importe quelle maladie de l'alzheimer jusqu’aux boutons », a écrit Jim Rutz, dans WND.

« Les bandits de la FDA racontent que la signification des nouvelles propositions sont des suggestions inoffensives qui « clarifient » simplement et « ne changent rien ». En vérité, ils suivent la procédure classique pour passer des lois indignes qui n'auraient pas la moindre chance sans une approche furtive cachée », a-t-il dit.

« En réalité, 2006D-0480 changerait tout finalement, y compris votre espérance de vie. La FDA se rend compte que les médecines alternatives ont de bien meilleures solutions aux maladies chroniques que la principale médecine […] et cela les affole ».

WND a aussi fait un rapport sur un accord par la FDA et la Federal Trade Commission pour une Charte de coopération trilatérale avec les homologues au Canada et au Mexique sous les auspices de l'ALENA et le Partenariat de la sécurité et la prospérité de l'Amérique du Nord qui élèvera les normes sur l'accès du public aux suppléments nutritionnels et aux vitamines.

« Le but est de mettre fin aux lois domestiques qui interfèrent avec les profits des entreprises multinationales de la nourriture et des médicaments », a dit John Hammell à WND, un critique du projet.

Hammell est le fondateur des Défenseurs internationaux pour la liberté de la santé, un groupe d’avocats créé pour combattre les efforts des mondialistes pour réglementer les traitements de la médecine alternative, y compris les herbes, les suppléments diététiques et les vitamines. « L’objectif principal de la Charte de coopération trilatérale est de limiter l'accès du public aux suppléments nutritionnels et aux vitamines qui sont la base de beaucoup de sortes de médecines alternatives », a dit Hammell. « La Charte de coopération trilatérale est déterminée à attaquer la Dietary Supplement Health and Education Act de 1994 en fusionnant nos règlements sur la nourriture et les médicaments avec ceux du Canada et du Mexique, qui sont tous les deux beaucoup plus restrictifs sur les suppléments diététiques ».

Il croit que l’agenda de la Charte de coopération trilatérale reflète un désir mondialiste de faire avancer les intérêts des grandes pharmaceutiques en limitant l'industrie mondiale des suppléments nutritionnels.

Il mentionne des efforts telle la Codex Alimentarius Commission qui a été créée en 1963 par l'Organisation agricole de la nourriture et l'Organisation mondiale de la santé, les deux étant des groupes officiels des Nations Unies.

« La Codex Alimentarius Commission déclare que son objectif principal est de protéger la santé des consommateurs et d’assurer des pratiques commerciales équitables dans le commerce mondial des aliments », a expliqué Hammell à WND. « Mais la vérité est que la Codex Alimentarius Commission est dominée par les intérêts des entreprises multinationales qui n'ont pas comme première inquiétude la santé des gens qu’ils déclarent être en affaires pour les protéger, encore moins si cet intérêt est mieux servi par les suppléments alimentaires alternatifs et les médecines alternatives. Ils sont dans les affaires pour la maladie, il n'est pas dans leurs meilleurs intérêts que les gens soient en santé ».


[url]http://www.worldnetdaily.com/news/article.asp?ARTICLE_ID=55370
[/url]

Traduit par Oscar Blais
n111
n111
Avec le Pape François

Messages : 996
Inscription : 18/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum