Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

L'ABSOLUTION COLLECTIVE. Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -83%
Hub USB LAB.C – Chargeur USB universel 5 portes
Voir le deal
4.99 €

L'ABSOLUTION COLLECTIVE.

Aller en bas

L'ABSOLUTION COLLECTIVE. Empty L'ABSOLUTION COLLECTIVE.

Message par Michael le Jeu 11 Aoû 2011 - 16:36

L'ABSOLUTION COLLECTIVE. Images?q=tbn:ANd9GcRvSGaV_Uxz6NteSU3aio91kmUsQQSSpgOwg8Pa5yOeIQSFWKy5ow



A8 - L'absolution des péchés ne peut être donnée que si la personne qui se confesse reconnaît ses péchés et les regrette (contrition). Le prêtre doit donc entendre chaque personne dans le secret absolu (non seulement sonore, mais aussi visuel car certaines attitudes peuvent trahir le secret, on l'oublie presque partout !).

Il n'existe aucun rituel pour cadrer les "célébrations pénitentielle", ce qui veut dire qu'elle n'existent pas dans le rituel de l'Eglise catholique. Ce sont donc des inventions pures et simples, parfois vaguement officialisées par un document diocésain ; on peut, au mieux, leur donner le statut de "réunion de prière", guère mieux. De ce fait tout devient possible, et les variantes sont donc infinies, chaque prêtre donnant à la "célébration pénitentielle" la forme qu'il veut. On peut donc trouver plusieurs variantes :
1 - la célébration incluant des confessions et absolutions individuelles : ces dernières se suffisent à elles-mêmes, la célébration n'apporte rien d'autre qu'une communion fraternelle dans la prière, laquelle est tout à fait indépendante du sacrement et n'y ajoute rien.
2 - la célébration avec confessions individuelles et absolution collective : la confession en elle-même n'est pas le sacrement, mais simplement un dialogue avec le prêtre. Dans le cas présent le prêtre a pu entendre les confessions de chacun, et en reconnaître la valeur. Mais le prêtre agit ici comme s'il absolvait les péchés de toutes les personnes présentes sans tenir compte de leurs contritions respectives : même ceux qui ne regrettent pas d'avoir péché pourraient donc être pardonnés. Il y a la une conception complètement fausse de la confession et du sacrement du pardon. De plus l'absolution n'ayant pas été accordées selon les régles de l'Eglise Catholique Romain, celle-ci est considérée comme invalide : elle n'a pas eu lieu !
3 - la célébration avec confessions et absolutions collectives : pour ce qui est du sacrement, la constatation est identique. Faute d'observer les règles, l'absolution n'a pas eu lieu. Mais les confessions collectives, c'est-à-dire effectuées publiquement, ne respectent pas le secret de la confession, lequel a toujours été considéré comme un droit total et absolu pour chaque fidèle et un devoir des plus impérieux pour les confesseurs. Dans certains cas la confession publique a provoqué, ça et là, des problèmes d'une extrême gravité.

"Chaque prêtre s'en tiendra à la norme ecclésiale qui défend et promeut la valeur de la confession individuelle et de l'accusation personnelle et intègre de ses péchés, dans un dialogue direct avec le confesseur" (1). Voilà qui est sans ambiguïté. Certains catholiques, dont des prêtres, voudraient dénier à l'autorité de l'Eglise le droit de régir certains principes, dont celui-ci. C'est oublier toute l'autorité que le Pape possède, en vertu de la délégation reçue du Christ Lui-même par Pierre en tant que premier pape, et héritée de ses successeurs. Ainsi la réglementation touchant aux sacrements est-elle ratifiée et promulguée par le Pape ; il en est ainsi pour le rituel de l'absolution, et nul n'a le droit d'en inventer un autre.

Il FAUT LE DIRE ET LE FAIRE SAVOIR : L'ABSOLUTION COLLECTIVE EST INVALIDE. DANS CERTAINES PAROISSES LES FIDELES SE CROIENT REGULIEREMENT ABSOUS DE LEUR PECHES ALORS QUE CE N'EST PLUS LE CAS DEPUIS DE NOMBREUSES ANNEES.

Comment réagir ?
Le fidèle qui a suivi un prêtre qui pratique l'absolution collective n'est en vérité coupable de rien si, en son âme et conscience, il a cru sincèrement que le prêtre parlait et agissait en vérité et selon les usages de l'Eglise.
Il en va tout autrement du catholique qui a suivi un tel prêtre en ayant pourtant entendu des appels à la prudence dont il n'a pas voulu tenir compte. Bien souvent, de tels paroissiens se sont trouvés bien aise de recevoir l'absolution sans avoir à démontrer qu'il la méritaient. Il y a donc cumul de la désobéissance avec une paresse spirituelle coupable.
Dans les deux cas, il sera nécessaire de trouver un prêtre respectant les normes sacramentelles, et de procéder avec lui à une confession couvrant toutes la période où se sont exercées des absolution collectives (donc invalides et inopérantes). Le catholique qui avait suivi ce type d'absolutions en se doutant qu'il y avait un problème ou en connaissant pertinament la réalité de celui-ci devra aussi confesser cette faute, qui est loin d'être anodine.
Pour finir, les paroissiens devront tout faire pour amener le prêtre coupable, d'une manière ou d'une autre, à rectifier son attitude. "Selon le savoir, la compétence et le prestige dont ils jouissent, ils [les fidèles] ont le droit et même parfois le devoir de donner aux Pasteurs sacrés leur opinion sur ce qui touche le bien de l'Eglise et de la faire connaître aux autres fidèles". (2)

---------------------------
1 : Directoire pour le ministère et la vie des prêtres (1994), n°52.
2 : Code de Droit Canonique, n°212 alinéa 3.



L'ABSOLUTION COLLECTIVE. Signature_3-1

Michael
Dans la prière

Masculin Messages : 5204
Inscription : 08/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'ABSOLUTION COLLECTIVE. Empty Re: L'ABSOLUTION COLLECTIVE.

Message par violaine le Jeu 11 Aoû 2011 - 18:11

@ michael



comme vous, je me confesse individuellement, c'est le seul et vrai sacrement de Pénitence,

Les cérémonies pénitentielles ne sont qu'un simulacre de confession et ne sont pas valides.



violaine
violaine
violaine
Avec les anges

Féminin Messages : 6385
Localisation : bretagne
Inscription : 10/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'ABSOLUTION COLLECTIVE. Empty Re: L'ABSOLUTION COLLECTIVE.

Message par Michael le Ven 12 Aoû 2011 - 6:01

L'ABSOLUTION COLLECTIVE. AbbelEntretien avec M. l'abbé Christian LAFFARGUE


Que penser des absolutions collectives ? Ont-elles une quelconque valeur ?
Les absolutions collectives ont été très largement et illégalement dispensées et ont contribué à “ tuer les confessions personnelles ”.
Pour qu’une absolution collective soit valide, il faut… “ que la bateau coule ” (danger immédiat de mort, temps insuffisant pour que le ou les prêtres présents puissent entendre les confessions de chacun des pénitents ” (Code de Droit Canon n°961,1).
“ L’afflux de pénitents lors d’une grande fête ou d’un grand pèlerinage ne constituent pas des cas de nécessité ” précise l’Eglise (§2) et les Evêques ne peuvent pas en disposer autrement (cf Jean-Paul II, exhortation apostolique “ Reconciliatio et poenitentia ”, 1984, n°33).
C’est tromper les fidèles (qui trouvent bien commode de l’être et montrent ainsi une conscience bien peu éclairée !) que de leur laisser croire que leurs péchés sont ainsi effacés par une simple signe de la croix qui est, en réalité, une simple bénédiction.
Bien-sûr, il s’agit ici de péchés graves, les péchés véniels, en soi, ne sont pas une “ matière obligatoire ”, même si leur accusation régulière en confession est vivement recommandée pour qu’ils ne deviennent pas “ une seconde nature ” (comme la paresse, l’impatience, la gourmandise, la sensualité, etc…) et pour faire réellement des progrès sur le chemin de la sainteté, surtout dans une société aussi immorale et matérialiste que la nôtre, en Occident et ailleurs !
La pratique actuelle de “ célébrations pénitentielles ” (où l’on se prépare ensemble) avec confessions individuelles avec le concours de nombreux prêtres, dans une atmosphère de Foi et de piété est tout autre. C’est une excellente formule. Avant Noêl ou Pâques par exemple.

http://docs.leforumcatholique.org/src/DOCUFCNUM9.html

L'ABSOLUTION COLLECTIVE. Signature_3-1

Michael
Dans la prière

Masculin Messages : 5204
Inscription : 08/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'ABSOLUTION COLLECTIVE. Empty Re: L'ABSOLUTION COLLECTIVE.

Message par Michael le Jeu 6 Sep 2012 - 6:56

. Dans quelles circonstances, y a-t-il des célébrations pénitentielles avec absolution collective ?


D'après le rituel de 1973, on peut donner l'absolution collective " en cas de grave nécessité" et ce sont les évêques diocésains qui décident quand on peut donner cette absolution. Les Conférences épiscopales ont interprété de manières différentes les cas de graves nécessités. En 1973 à Lourdes, l'épiscopat français indique trois cas généraux de grave nécessité : les veilles de grandes fêtes, les lieux de pèlerinage et les rassemblements d'enfants. Mais en 1987, l'épiscopat français décide qu'il n'y a plus de cas généraux ou les prêtres peuvent donner une absolution collective et qu'ils doivent demander chaque fois à l'évêque une permission particulière. Actuellement, en 2008, l’absolution collective n’est autorisée qu’en cas de danger de mort, par exemple pour un bataillon en guerre, ou de manque très important de prêtres par rapport au nombre de pénitents présents.
Celui qui a reçu l’absolution collective doit toujours impérativement se présenter "dès que possible, au plus tard avant un an" devant un prêtre, pour lui confesser individuellement ses péchés graves
http://92.catholique.fr/faq/reconciliation_communautaire.htm
L'ABSOLUTION COLLECTIVE. Signature_3-1

Michael
Dans la prière

Masculin Messages : 5204
Inscription : 08/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'ABSOLUTION COLLECTIVE. Empty Re: L'ABSOLUTION COLLECTIVE.

Message par s153A8 le Jeu 6 Sep 2012 - 8:15

dans ma region , beaucoup n`y comprennent plus rien.,surtout dans les villages...................

il y a avant les fetes , celebrations penitentielles communautaires ,certaines avec absolution collective , dans d`autres paroisses , les pretres se regroupent et il y absolution individuelle.........ceci sans explication apres des annees de celebrations communautaires avec absolution collective;,solution de facilite , pas besoin de reflechir , pas d`examen de conscience ,beaucoup de peches ont ete abroges.(au vue des cours de cathechisme ).........

quelques rares pretres ont reinstaure a la veille des fetes la confession individuelle , un pretre dans un banc de chaque cote de l`eglise..............personne ne vient...........
.une explication lors de la messe du dimanche et le pretre dans le confessionnal attireraient plus de penitents......

s153A8
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1330
Inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'ABSOLUTION COLLECTIVE. Empty Re: L'ABSOLUTION COLLECTIVE.

Message par l43275 le Jeu 6 Sep 2012 - 8:57

Le patron des curés doit être content,lui qui passait jusqu’à 16 heures de confessions par jour.Je pense aussi au Père Pio.
La confession individuel est indispensable pour progresser par la grâce de Dieu en sainteté .Nous sommes plongés dans le sang de l'Agneau .Qu'il est beau ce Sacrement..........


Cordialement dans le Christ-Roi Maitre des Nations Encens

l43275
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2202
Inscription : 15/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

L'ABSOLUTION COLLECTIVE. Empty Re: L'ABSOLUTION COLLECTIVE.

Message par Michael le Jeu 6 Sep 2012 - 16:47

Je n'ai jamais cru à l'absolution collective. (sauf en de très rares occasions...)et encore là,il faut trouver un prêtre, car elle est conditionnelle.
L'ABSOLUTION COLLECTIVE. Signature_3-1





Michael
Dans la prière

Masculin Messages : 5204
Inscription : 08/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'ABSOLUTION COLLECTIVE. Empty Re: L'ABSOLUTION COLLECTIVE.

Message par violaine le Ven 7 Sep 2012 - 8:41

@ Michael

Je n'ai jamais cru à l'absolution collective. (sauf en de très rares occasions...)et encore là,il faut trouver un prêtre, car elle est conditionnelle


tout à fait d'accord avec toi, pour moi ce n'est pas la vraie confession et le Vrai Sacrement de Pénitence, nous devons accusés nos péchés à un Prêtre pour en recevoir l'absolution.

J'irai meme jusqu'à dire que l'absolution collective n'efface pas les péchés, il faut les accuser en confession ;

violaine
violaine
violaine
Avec les anges

Féminin Messages : 6385
Localisation : bretagne
Inscription : 10/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'ABSOLUTION COLLECTIVE. Empty Re: L'ABSOLUTION COLLECTIVE.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum