Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

la psychiatrie au service de l'église - Page 3 Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Le CrocoDeal du moment : -46%
CANDY – Lave linge frontal 10 kg ...
Voir le deal
250 €

la psychiatrie au service de l'église

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

la psychiatrie au service de l'église - Page 3 Empty Re: la psychiatrie au service de l'église

Message par ViveJésusChrist le Lun 21 Déc 2015 - 23:06

Hoche tête
ViveJésusChrist
ViveJésusChrist
Avec Saint Maximilien Kolbe

Masculin Messages : 90
Inscription : 15/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

la psychiatrie au service de l'église - Page 3 Empty Re: la psychiatrie au service de l'église

Message par P12345 le Mar 22 Déc 2015 - 7:51

Le point d'accrochage avec les psys revient toujours à ceci :
l'égo D ABORD (ses manques, ses "besoins", son histoire, son inconscient, ses "projets"...)
L' Eglise proclame Dieu d'abord, aimez-LE de toute votre ame, n'ayez pas d'autre Dieu, perdre sa vie c'est la sauver.
Je donne un exemple encore de la vanité des techniques "psys", de leur approche :
j'avais une phobie pour laquelle j'avais consulté en vain et déjà un certain nombre de thérapies inutiles à mon actif (avec des personnes treès compétentes, très bonnes, très humaines : le problème n'est pas là)
Rien n'"entamait" cette phobie (surtout pas les th. comportementales !!!!!!!!).
Gravement malade en 2009 , j'appris que mon traitement ne pouvait faire l'impasse sur l'objet de ma phobie.... mon médecin traitant qui me connait bien me dit plus tard qu'elle avait craint que je ne la surmonte pas et décède.
Evidemment les soignants/médecins du service où l'on me soignait me pressaient de faire ma Nième thérapie !
Evidemment je n'arrivais pas à leur faire comprendre ma situation ni pourquoi les thérapies ne "pouvaient" pas marcher...et ce dialogue de sourd, ce bras de fer stérile avec les "psys" (surtout les femmes psys...) continuait de plus belle !

P12345
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1404
Age : 53
Localisation : Vers mon port d'attache
Inscription : 05/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

la psychiatrie au service de l'église - Page 3 Empty Re: la psychiatrie au service de l'église

Message par P12345 le Mar 22 Déc 2015 - 8:07

Mais durant les 15 jours de vacances qu'on me laissait entre la sortie d'hopital et le début du traitement, je n'ai pas cessé de prier !!!!
J'ai prié comme une malade !
Et le Bon Dieu fit qu'un livre écrit par un Chartreux anonyme (le contraire d'un ego )me tombe dans les mains et ce que j'y lis débloqua en quatre phrases simples ce que les années (et l'argent...) des psychothérapies n'arrivaient pas à faire:

le Chartreux critique lui aussi les méthodes "psys" d'amélioration du moi.
Il dit que les résultats sont bien piètres (bien vu, pensai-je).
Pourquoi donc : mais parce que leur finalité c'est l'égo.
A petit but, résultats médiocres.
Et tout à coup voilà des dizaines d'années de "lavage de cerveau psy" ("aimez-vous d'abord", "vivez pour vous m^eme", "vous faites cetre thérapie pour vous", "vous êtes forte", "chacun est responsable de son bonheur/de ses souffrances") littéralement balayées !
Dieu est infiniment plus fort que tout ce bazar, tous ces psys, tous ces marchands d'illusions !!!!!
J'ai demandé au Seigneur la force de surmonter cette phobie : Il peut ce que l'humain ne peut pas.
Et je sentis l'amour du Seigneur : pour Lui, je voulais tâcher de trouver ce courage-là.
Pour ces psys, en revanche, si peu dignes de confiance, parfois si haineuses, si imbus de leur pouvoir, je n'en avais nulle envie...
Et personne n'a compris comment j'ai pu me laisser traiter et guérir .
Le médecin a écrit dans mon dossier que le symptome phobique avait mystérieusement disparu : c'est pas moi, c'est pas eux, non. C'est la grandeur de Dieu.

P12345
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1404
Age : 53
Localisation : Vers mon port d'attache
Inscription : 05/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

la psychiatrie au service de l'église - Page 3 Empty Re: la psychiatrie au service de l'église

Message par Marguerite des îles le Mar 22 Déc 2015 - 8:31

I love you


Dernière édition par Marguerite des îles le Dim 17 Jan 2016 - 9:55, édité 2 fois

Marguerite des îles
Avec Saint Maximilien Kolbe

Féminin Messages : 83
Inscription : 13/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

la psychiatrie au service de l'église - Page 3 Empty Re: la psychiatrie au service de l'église

Message par c12345 le Mar 22 Déc 2015 - 12:12

Philon a écrit:Je ne demandais aucun conseil en postant ce témoignage.
Il n'y a pas de "bonne" ou de "fausse" attitude avec les psys, il faut alerter l'opinion à propos d'une idéologie qu'ils véhiculent MEME PARFOIS LORSQU ILS SE DISENT CHRETIENS.
Bien des souffrances modernes (celles en tous cas pour quoi je demandais de l'aide là où je ne SAVAIS PAS qu'il n'y en aurait aucune (mais aucune)) ont une réponse morale/spirituelle.
Ce qui touche par excellence à la sexualité touche à l'amour et donc à l'éternité et à ce qui nous dépasse, nous permet de transmettre la vie !
La sexualité par essence ne "peut" pas être individualiste !

C'est en me tournant vers le message raisonnable (la Parole, la réflexion, des lectures) de penseurs conservateurs que j'ai réalisé que, dans son principe même, la psychologie non seulement ne m'aidait pas mais surtout partait de postulats parfois antagonistes avec l'idéal chrétien.
Faire une pareille démarche n'empêche pas de toutes façons de savoir qu'on est petit et faible. Pour ma part j'ai toujours su que j'étais faible; et peut-être même bien faible d'esprit pour avoir si longtemps manqué de lucidité concernant la psychiatrie/la psychanalyse.
Pour les psys, la sexualité (recherchée en elle-même, le plus souvent implicitement dans le concubinage) libérerait l'individu...c'est ainsi qu'une éminente freudienne chez qui j'allais à 20ans me conseillait d'avoir un amant (pas un mari),il "fallait" avoir une activité sexuelle....déconnectée de la réalité par son adhésion à l'idéologie freudienne, elle a simplement trouvé "dommage" que je me séparasse du foudingue sadique que j'avais comme amant("téléguidée" par elle, accordant foi à son autorité de médecin);ce fou m'a déflorée, salie, perdue, désillusionnée, harcelée, conduite à la tentative de suicide mais la freudienne trouvait que, bah, c'était normal, l'essentiel étant que j'ai enfin perdu ma virginité, connu le loup...même mes parents soixante-huitards s'angoissèrent pour moi (c'est dire!) à cette époque, ils ont téléphoné à ma psychiatre en lui peignant l'état où me mettait cette liaison (hors mariage) mais pour elle, qui restait sur le nuage du freudisme, ben non, c'était "normal" !
Cette éminente psychiatre /psychanalyste qui avait pignon sur rue à Paris était croyante !
Si tu demandes pas de conseil pourquoi tu n'arrêtes pas de parler de ce que tu as vécue ou ce que tu vis.

Je connais quelqu'un qui a fait un burn out solide elle a été obligée  d'arrêté de travailler au repos complet et ensuite un suivie avec médicament.
Je crois bien qu'il avait un peu  les propos que Philon dénonce. Pense à toi etc..
Elle c'est plus occupée d'elle penser à elle pour sa santé. Les autres sont capables de s'occuper d'eux aussi. 
Ça ne l'a pas fait divorcer pour autant. Ensuite elle  c'est ouvert aussi à la spiritualité, ce qu'elle ne faisait pas avant.
Alors le psy. lui a fait du bien et même les médicaments. 
Maintenant elle a repris son travail et elle fait attention ¸a sa santé en ne s'oubliant pas. Et en faisant dès choses aussi qui lui plaît et les autres qui gravitent autour d'elle ont compris que si il voulait la garder en santé et avec eux longtemps il devait lui laisser de l'espace.
Je pourrais te raconter une autre  que 
ca s'est passé d'une autre façon. Mais enfin je crois qu'on ne le lirait pas alors je m'abstient. Indécision
c12345
c12345
Contemplatif

Féminin Messages : 1996
Inscription : 25/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

la psychiatrie au service de l'église - Page 3 Empty Re: la psychiatrie au service de l'église

Message par P12345 le Mar 22 Déc 2015 - 15:57

Merci Marguerite ! Soleil flower Remerciement
Je pensais aussi à des reportages en ligne sur internet sur le milieu psychiatrique à Paris, les hôpitaux sont de véritables zones de non-droit...un personnelstressé (pas assez de soignants) et des patients malmenés, humiliés...(l'infirmière n'arrivant pas à gérer tant de monde, elle attache et enferme des patienrs)

P12345
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1404
Age : 53
Localisation : Vers mon port d'attache
Inscription : 05/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

la psychiatrie au service de l'église - Page 3 Empty Re: la psychiatrie au service de l'église

Message par c12345 le Mar 22 Déc 2015 - 18:45

@philon
J'ai une amie qui était malade, je lui dis  on va appeler une ambulance et tu vas pouvoir en savoir un peu plus long sur ton état de santé. Mais, rien n'y faisait elle ne voulait pas prendre l'ambulance. Alors, je lui dis viens avec moi à l'urgence je vais t'y emmener. Ce qui est fait. tout au long du voyage elle se plaint des médecins des infirmières. Je commençais à voir rouge. Mon mari était mort il y a quelques mois et il avait été bien suivi par les médecins et les infirmières. (toujours un bon service. 
Elle (dans sa vision) son mari n'a pas été bien traité et elle cherche toute les occasions pour descendre les médecins. Et trouve toujours dès personnes qui n'ont pas été bien traités. 
Alors, là elle est satisfaite, ça vient corroborer ses dires. 
  
J'avais une amie aussi qui venait d'avoir une opération à l'hôpital. Le médecin vient la voir le lendemain et lui dit qu'à partir d'aujourd'hui elle aura certaines choses à faire pour être en bonne santé.
Mon amie n'aime pas les recommandations du médecin, c'est pas long qu'elle s'en est trouvé un autre. Pourtant c'était un très bon médecin, mais ne voulait pas se plier aux exigences qu'il demandait.
 
Que l'on soit médecin ou psy. il y en aura toujours dès personnes pour se plaindre. (à tort ou à raison).
  
c12345
c12345
Contemplatif

Féminin Messages : 1996
Inscription : 25/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

la psychiatrie au service de l'église - Page 3 Empty Re: la psychiatrie au service de l'église

Message par P12345 le Mer 23 Déc 2015 - 8:06

Si mes souvenirs sont exacts, il y a en ligne un reportage sur l'hôpital Sainte Anne, l'un des plus réputés en psychiatrie, mais on y voit des dérives :
1 le nombre des patients (le DSM élargit à caque édition les domaines du pathologique, il se peut qu'on interne plus facilement les gens désormais)
2 la diminution du personnel (raisons de rentabilité)
Ces deux dérives actuelles (extension du pouvoir "psy" dans nos vie et logique de rentabilité) se condensent dans le milieu hospitalier où, finalement, on aboutit à des situations indignes (patients humiliés, négligés) faute de moyen.

P12345
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1404
Age : 53
Localisation : Vers mon port d'attache
Inscription : 05/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

la psychiatrie au service de l'église - Page 3 Empty Re: la psychiatrie au service de l'église

Message par prier_chanter_adorer le Mer 23 Déc 2015 - 8:13

@philon
vous devriez prendre connaissance de cette femme : Alice Miller.
http://www.alice-miller.com/
mais surtout lire ses livres, encore faciles à trouver.
Je suis convaincu que vous y trouveriez des choses essentielles pour vous Good! 


amitiés

prier_chanter_adorer
Avec Saint Maximilien Kolbe

Masculin Messages : 85
Localisation : Nord
Inscription : 28/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

la psychiatrie au service de l'église - Page 3 Empty Re: la psychiatrie au service de l'église

Message par P12345 le Mer 23 Déc 2015 - 8:20

Je connais déjà et je la désapprouve, je suis très critiques de ses théories.
Elle n'a pas rendu service au lien familial.
Le respect de la dignité de la personne dont je déplore l'absence parfois dans le milieu psychiatrique ne se trouve pas non plus chez Alice Miller...ni chez les professionnels qui s'inspirent de son idéologie (très marquée par la pensée de mai68)

P12345
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1404
Age : 53
Localisation : Vers mon port d'attache
Inscription : 05/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

la psychiatrie au service de l'église - Page 3 Empty Re: la psychiatrie au service de l'église

Message par P12345 le Mer 23 Déc 2015 - 8:21

Si on fait un fil sur Alice Miller et les "millériens", je sens que ça va chauffer.
Première objection : regardez son interprétation (toute anti-autoritaire) de la Genèse.
Quel contresens !
Miller confond (et pousse à confondre) la fonction éducative paternelle qui pose les interdits (indispensables à l'humanisation) avec l'abus d'autorité (le méchant patriarcat, etc.)

P12345
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1404
Age : 53
Localisation : Vers mon port d'attache
Inscription : 05/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

la psychiatrie au service de l'église - Page 3 Empty Re: la psychiatrie au service de l'église

Message par Garabandal le Mer 23 Déc 2015 - 10:11

@ Philon

la psychiatrie et la psychologie ont été largement influencées par Freud.
Il existe un courant qui n'a pas eu cette ampleur, mais qui espérons-le, grâce à Dieu, prendra la place qu'elle mérite : la première...
Viktor FRANKL a développé la LOGOTHERAPIE
La logothérapie est une psychothérapie destinée à responsabiliser l'individu sur le sens de sa vie. Selon Viktor Frankl elle est considérée comme la troisième école viennoise de psychothérapie focalisée sur le besoin de sens, alors que selon ce point de vue la psychanalyse freudienne est centrée sur le principe de plaisir et que celle d'Alfred Adler se cristallise sur la volonté de puissance individuelle.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Logoth%C3%A9rapie
Garabandal
Garabandal
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1510
Age : 51
Localisation : Alsace
Inscription : 29/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

la psychiatrie au service de l'église - Page 3 Empty Re: la psychiatrie au service de l'église

Message par P12345 le Mer 23 Déc 2015 - 10:47

Merci,
ça me parait intéressant mais je ne connais pas suffisamment cet auteur et je pense que la notion de "responsabilisation" du patient est risquée : la pratique psychothérapeutique est centrée là-dessus.
L'individu moderne se voit ainsi "responsabilisé" par les "psy"dans la cause et la gestion de souffrances qui, de plus, sont "intolérables" dans notre monde de maitrise.
Une bonne partie des souffrances que l'on traverse aurait, dans une société traditionnelle, été considérées comme inévitables, l'individu n'en étant pas "responsable". Dans ces sociétés, on voyait le confesseur plutôt que le "psy".
Les victimes de certaines offenses (ex : l'adultère du conjoint) etaient certes exhortées au pardon, à la patience (aujourd'hui on leur dit plutôt "divorcez")
mais en "contrepartie" estimées innocentes : je crois que le fardeau était plus léger, même si la vie matérielle était plus dure.

P12345
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1404
Age : 53
Localisation : Vers mon port d'attache
Inscription : 05/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

la psychiatrie au service de l'église - Page 3 Empty Re: la psychiatrie au service de l'église

Message par P12345 le Mer 23 Déc 2015 - 10:53

Aujourd'hui le message adressé à la victime d'une infidélité de sa femme/de son mari n'est plus "pardonnez" mais "si vous souffrez, ayez la "force" de partir"
et si vous restez endossez la responsabilité en vous demandant "ce qui a manqué" à votre épouse/époux pour qu'il/elle aille voir ailleurs.*
On le voit, les psys prennent un grand pouvoir sur le lien social avec l'avènement du relativisme moral.
Meme si un psy me dit que je peux, à titre individuel, obéir à certaines valeurs spirituelles, cela restera un choix privé, ce qui n'est pas la même chose que dans une société où ces valeurs cimentent le lien social.

P12345
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1404
Age : 53
Localisation : Vers mon port d'attache
Inscription : 05/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

la psychiatrie au service de l'église - Page 3 Empty Re: la psychiatrie au service de l'église

Message par P12345 le Mer 23 Déc 2015 - 10:55

Je parle de l'adultère car il représente la fracture basique du lien : le couple étant fondateur de la famille et celle-ci la cellule de base de la société.
La souffrance qu'il engendre va bien au delà d'une souffrance individuelle...

P12345
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1404
Age : 53
Localisation : Vers mon port d'attache
Inscription : 05/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

la psychiatrie au service de l'église - Page 3 Empty Re: la psychiatrie au service de l'église

Message par c12345 le Mer 23 Déc 2015 - 11:44

@philonsi tu souffres parce que ton mari t'es infidèle et que ton psy. te dis de divorcer.
Tu n'a pas à l'écouter. Mais tu peux par contre faire une démarche personnel qui te perm;etra  de te valoriser.
Parce que lorsque l'on est trompée (et ce n'est pas de ta faute,) on se sent démolie dévalorisée.
Quand même tu chercheras à l'extérieur de toi les dérives de la psychiatrie, ce n'est pas ça qui va te valoriser.
Il faut chercher à l'intérieur de soi.
Si  tu ne veux pas de psy. tu peux prendre aussi des personnes aidantes, des travailleuses sociales ou n'importe il y en a partout qui vont t'aider à cheminer.

La famille est importante mais une maman qui souffre continuellement ça fait du tort aussi aux enfants. J'en sais quelque chose.
Il y a dès dérives dans la psychiatrie comme dans la médecine. Mais, il ne faut pas les éliminer pour autant.
c12345
c12345
Contemplatif

Féminin Messages : 1996
Inscription : 25/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

la psychiatrie au service de l'église - Page 3 Empty Re: la psychiatrie au service de l'église

Message par P12345 le Mer 23 Déc 2015 - 13:27

Le propos que je développe ici est de montrer que, toute "spirituelle" que puisse être une démarche "psy", elle n'en postule pas moins le primat de l'individu : l'individu précède le lien. Dans ce contexte, la société est un assemblage d'individus (préalablement "libérés", souvent par le "travail" thérapeutique, du "poids" de leur passé, de la tradition, etc)
L'Eglise elle postule la primauté de l'Autre : Dieu, Sa Volonté, Ses Commandements. Le lien précède donc l'individu et le structure. L'individu n'est pas le maitre absolu de son destin. Il peut souffrir parce qu'il désobéit à Dieu mais il peut aussi souffrir innocemment parce que d'autres Lui désobéissent.
L'issue de la souffrance va moins concerner sa victime que le lien lui-même : pardon, réparation de l'offense, lois dissuasives...

P12345
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1404
Age : 53
Localisation : Vers mon port d'attache
Inscription : 05/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

la psychiatrie au service de l'église - Page 3 Empty Re: la psychiatrie au service de l'église

Message par P12345 le Mer 23 Déc 2015 - 13:33

Et je vais légèrement choquer mon monde en soulevant l'idée que le primat de l'individu sur le lien (=notre contexte post'-moderne) trouve plutôt l'approbation des femmes(avec nuances et exceptions)
tandis que le primat du lien sur l'individu (contexte plus traditionnel et plus sécurisant) ne déplait pas aux hommes. Quoique cela ne se vérifie pas toujours.
Cette hypothèse me vient de l'expérience sur les forums de la "réception" des idées que je développe sur ce fil : des forums fréquentés à 90 % par des hommes les accueillaient de façon "mitigée" ou "favorable".
Ceux visités à 90% par des femmes les repoussaient comme si j'avais dit des insanités.

P12345
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1404
Age : 53
Localisation : Vers mon port d'attache
Inscription : 05/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

la psychiatrie au service de l'église - Page 3 Empty Re: la psychiatrie au service de l'église

Message par P12345 le Mer 23 Déc 2015 - 13:41

Ce qui laisse à penser que les femmes ont plus tendance à "voir" le monde en termes subjectifs, privés, personnels, à interpréter la réalité par la psychologie/la psychanalyse ( mais les psychiatres seraient plus souvent des hommes car c'est une branche de la médecine)
tandis que les hommes seraient plus réservés dans le domaine "intérieur" ( sentiments, psychologie) et plus portés à convoquer les réalités objectives : histoire, sociologie, économie, lois, sciences...) pour expliquer le mystère de la souffrance.
En soi l'interprétation "psy" n'est pas "fausse" mais je critique son hégémonie dans un monde qui se féminise.

P12345
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1404
Age : 53
Localisation : Vers mon port d'attache
Inscription : 05/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

la psychiatrie au service de l'église - Page 3 Empty Re: la psychiatrie au service de l'église

Message par renepierre le Sam 28 Jan 2017 - 12:08

Bonjour.
Je n'ai pas encore lu toutes les réponses et commentaires précedents, mais c'est en cours.

Ma première réaction vis-à-vis de la psychiatrie est la répulsion. Pour son travail de sape dans les croyances religieuses, pour substituer la science à la foi, et on voit que le positivisme et le darwinisme à quoi ils ont conduit (eugénisme, sélections raciales, camps de la mort) ; sa volonté d'être une science parfaite-exacte, ce qu'elle n'est et ne sera jamais ; le fait qu'avec les lobbies pharmaceutiques, elles droguent et rendent invalides nombres de patients et que rien ne soit jamais reproché aux médecins-dealers.

Des prêtres et hommes d'Eglise - médecins il y en eut pas mal et des vrais altuistres. Concernant les psys, auxquels, vous l'aurez compris je voue une haine, "maladive ", non chrétienne mais pas criminogène, si les courants de pensée alternatifs qui visent à faire récupérer même aux schizophrènes, une vraie assise dans la société et ça existe, mais n'est pas volonté politique ni celle des lobbies fascinés par l'argent, et permettre des guérisons réelles, sont promus et développés par ces psys-prêtres, alors ça vaut le coup d'être institué.

renepierre
Aime la Bible

Masculin Messages : 11
Inscription : 28/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

la psychiatrie au service de l'église - Page 3 Empty Re: la psychiatrie au service de l'église

Message par azais le Dim 29 Jan 2017 - 1:53

je conseille le cheminement proposé sur le FIL ci après : il repond à la question posée notamment sur l'insuffisance de la démarche psychiatrique , y compris par des psychothérapeutes chrétiens en ce qu'elles ne prennent pas la dimension chrétienne de la personne , et notamment sa finalité : passer de l'image à la ressemblance de Dieu
la psychiatrie au service de l'église - Page 3 Agapin10


https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t38634-agape-guerison-du-coeur-de-l-image-du-corps?highlight=agape

à commencer par la consultation de son dossier PP1 : http://catholiquedu.free.fr/2008/Guerison_affectivite_I_II.pdf
"Perspective en Personnalisation Profonde pour la guérison psycho-spirituelleen affectivité"

azais
azais
Dans la prière

Masculin Messages : 5611
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

la psychiatrie au service de l'église - Page 3 Empty Re: la psychiatrie au service de l'église

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum