Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN  Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN

Aller en bas

LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN  Empty LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN

Message par Gilles le Mar 1 Mar 2011 - 3:16

Le crucifix... commenté par Stéphane Laporte.





Belle réflexion. BRAVO…!



Publié le 19 février 2011 à 10h46 | Mis à jour le 19 février 2011 à 10h46

Le crucifix

Le Tribunal des droits de la personne a ordonné à la Ville de Saguenay de retirer le crucifix de la salle du conseil. À l'Assemblée nationale, l'ADQ veille sur le petit Jésus. À Montréal, Gérald Tremblay et Louise Harel s'entendent pour sauver le Sauveur. Mais ce n'est qu'une question de temps. Les clous sur lesquels reposent tous les crucifix accrochés dans les endroits publics du Québec commencent à faiblir. Il suffit d'une plainte de citoyen ou d'un lobby pour qu'ils tombent les uns après les autres

C'est correct. Nous vivons dans un état laïque où les symboles religieux n'ont pas leur place. Pas de croix, pas de bouddha, pas de hanoukia. De beaux murs propres. De beaux murs vides. À l'image de notre société qui ne croit en rien. Nos murs sont couverts de rien.

Dans quelques années, pour voir un crucifix, faudra aller voir un spectacle de Madonna.

C'est correct, mais c'est dommage. Parce que c'est beau, un crucifix. Et là, je ne plaide pas la valeur artistique ou culturelle de la chose. C'est beau, un crucifix, parce que c'est tellement à contre-courant. Le monde est rempli de symboles de puissance: l'aigle, l'ours, le lion, l'étoile... Arrive un homme à moitié nu en train de mourir sur une croix. Tellement loser, et pourtant tellement puissant. C'est bouleversant, un crucifix. Et rien n'est plus puissant qu'un bouleversement.

Qu'est-ce qu'un crucifix, si ce n'est la représentation d'un homme qui donne sa vie?

Quand je regarde un crucifix, je ne pense pas à l'Inquisition, aux croisades, à la terreur. Je ne pense pas à tous les religieux qui ont commis des crimes odieux en brandissant cet objet. Je pense à la douleur de tous les innocents qui ont subi ces horreurs. Le problème, ce n'est pas le gars sur la croix. Ce sont tous les marchands du temple qui ont récupéré ce symbole. Qui l'ont détourné de son sens.

Un crucifix, pour moi, ce n'est pas les chrétiens, les catholiques, le pape, ce n'est même pas Dieu. C'est juste un gars. Un gars tout seul, au bout du chemin. Un gars qui a fait tout ce qu'il a pu. Et qui finit là, tout seul. Comme on finira tous: tout seuls. Les gars et les filles, unis dans notre solitude.

J'ai vu mon père rendre l'âme dans un lit de l'Hôtel-Dieu et il avait l'air du gars sur la croix. On a tous l'air du gars sur la croix, aux derniers moments. Le crucifix, pour moi, c'est la condition humaine. C'est pour ça qu'il ne me dérange pas. Au contraire. Ça me fait du bien, de temps en temps, de me la remettre dans la face. Ça replace les valeurs. C'est comme l'homme qui apprend de son médecin qu'il ne lui en reste plus pour longtemps: ses priorités changent. Le crucifix a cet effet-là, sur moi. Ça me ramène à l'essentiel.

Mais je comprends les arguments de ceux qui veulent retirer les objets religieux des lieux publics. Je sais que, dans une société juste, on ne peut pas imposer un symbole plutôt qu'un autre. L'individu peut croire en ce qu'il veut. La société doit rester neutre. C'est d'une logique implacable. Et en même temps, c'est un peu désespérant.

Le monde serait peut-être meilleur si, collectivement, on arrivait à croire en quelque chose aussi.Une société qui ne croit en rien, c'est une société qui ne va nulle part.

Enlevez les crucifix si vous voulez, mais il ne peut rester sur les murs que le trou du clou retiré. L'État, ça ne peut pas juste être un drapeau. Il faut quelque chose de plus grand. Ouvert sur les autres.

Est-ce qu'on peut s'entendre sur l'amour? Sans déplaire à qui que ce soit, la société québécoise peut-elle proclamer qu'elle croit en l'amour? Pas seulement l'amour de la Saint-Valentin. L'amour de tous les jours et de tous les humains. Ça ferait du bien, collectivement, de sentir qu'on ne croit pas seulement aux budgets, aux taxes et aux impôts. Que l'on croit en quelque chose de plus grand. Et surtout, que l'on cherche à y tendre. À le pratiquer. Faut donc trouver un symbole qui représente l'amour que nous avons les uns envers les autres et surtout l'amour que nous devrions avoir les uns pour les autres. Avez-vous des idées? Un symbole dont la vue nous ramènerait vers nous-mêmes, nous ramènerait vers les autres. Parce que, à tout décrocher des murs, j'ai bien peur qu'un jour nos coeurs aussi soient vides.







LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN  GetInline.aspx?messageid=4f3acc1e-4369-11e0-9d0e-00215ad9dfc6&attindex=0&cp=-1&attdepth=0&imgsrc=cid%3aFEAA7E1D-95EC-4374-999A-0A807B239D46&hm__login=gilles.w.55&hm__domain=hotmail.com&ip=10.4.0.8&d=d3756&mf=0&hm__ts=Tue%2c%2001%20Mar%202011%2001%3a54%3a34%20GMT&st=gilles.w


LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN  Big_Carved_Crucifix
LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN  Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN  Empty Re: LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN

Message par s153A8 le Mar 1 Mar 2011 - 5:17

merci GILLES
tout est dit

s153A8
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1330
Inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN  Empty Re: LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN

Message par Emmanuel le Mar 1 Mar 2011 - 8:43

Un message déposé ici par Françoise a été déplacé sur ce fil:

https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t5150p90-la-vierge-marie-modifie-la-vraie-devotion-a-la-vierge
Emmanuel
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN  Empty Re: LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN

Message par Gilles le Mar 1 Mar 2011 - 13:05

LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN  Jean_tremblay


En bref - Saguenay: le maire Tremblay récolte 100 000 $

Le Devoir 26 février 2011

La collecte de fonds initiée par le maire de Saguenay, Jean Tremblay, pour financer la bataille judiciaire en faveur de la prière aux assemblées du conseil municipal a franchi le cap des 100 000 $ hier matin. «La cause risque de se rendre en Cour suprême et cet appui permettra de payer les frais juridiques, mais il reflète surtout l'attachement des Québécois à leur identité, à leur tradition et à leur culture», soutient le maire dans un communiqué de presse publié hier.

Selon lui, «il s'agit là d'un signal selon lequel les accommodements raisonnables constituent un principe qui doit s'appliquer, non seulement aux étrangers nouvellement installés au Canada, mais aussi, et surtout, aux catholiques qui y sont depuis la fondation de notre pays». Rappelons que le 16 février dernier, le maire Tremblay avait sollicité les dons du public pour financer les procédures d'appel à la suite du jugement du Tribunal des droits de la personne lui ordonnant de cesser la récitation de la prière et de retirer les objets religieux exposés dans les salles où se tiennent les assemblées du conseil. Pour sa part, le groupe Facebook «Les Saguenéens et les Jeannois qui n'appuient pas le maire de Saguenay» compte maintenant près de 700 membres.

LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN  Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN  Empty Re: LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN

Message par Gilles le Mar 1 Mar 2011 - 19:59

Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN  Empty Re: LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN

Message par Gilles le Mar 14 Juin 2011 - 15:41

LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN  340147-maire-jean-tremblay-ete-surpris

Publié le 13 juin 2011 à 08h31


Les convictions du maire..


Anne-Marie Gravel Le Quotidien

(CHICOUTIMI) Les convictions religieuses du maire de Saguenay ont des échos jusqu'en Espagne. Le journal catholique Alba del tercer milenio a consacré une page entière au premier magistrat et à son combat pour la prière. Jean Tremblay a profité de la tribune pour réitérer ses croyances.

Le maire de Saguenay a été surpris par l'appel d'un journaliste espagnol il y a quelques semaines.

Le dossier de la prière avait déjà fait parler jusqu'en France, mais cette fois-ci, il traversait de nouvelles frontières.
«Ça fait parler partout. J'ai été un peu surpris de recevoir cet appel, mais c'était une surprise agréable», confirme le maire Tremblay. «C'est sûr que plus ça bouge, plus il y a de réactions, mieux c'est. Je suis très content.»

Pour le maire de Saguenay, cet entretien devenait l'occasion de faire valoir ses opinions, ses convictions.

Dans son article intitulé «Una oracion por los vecinos» de Saguenay (Une prière pour les voisins de Saguenay), le journaliste J.M. Ballester Esquivias raconte les grandes lignes du combat du maire pour la prière. Il dresse également un portrait de l'homme, rapportant que le maire de Saguenay est un catholique convaincu qui assiste à la messe tous les jours.

Au cours de l'entrevue, Jean Tremblay se décrit comme un conservateur. Il confirme que ses convictions sont celles de l'Église.
S'il a abordé le sujet du mariage entre conjoints de même sexe et du sexe avant le mariage avec le journaliste espagnol, il ne veut pas se contenter d'affirmer être pour ou contre certaines réalités.

Le journaliste espagnol rapporte toutefois que le maire affirme que c'est une hérésie de découvrir le sexe entre 12 et 15 ans.
Questionné par Le Quotidien, le maire s'est contenté de réaffirmer son adhérence aux croyances de l'Église.

«Moi, tout ce que dit l'Église, je suis d'accord avec ça. Je suis fidèle à l'Église et à ses convictions. Mais que ce soit sur la question du mariage entre conjoints de même sexe, ou l'indépendance du Québec, ce n'est pas parce que je ne pense pas comme certaines personnes que je pense qu'elles sont stupides. Je ne condamne pas ceux qui pensent différemment. C'est trop facile de dire qu'on est pour ou contre quelque chose. Il y a des nuances dans tout.»

Après avoir dressé un bref portrait de Duplessis, le journaliste se questionne à savoir si Jean Tremblay n'en est pas le meilleur héritier.L'interrogation surprend le maire de Saguenay.

«J'ai été surpris qu'il (le journaliste) me parle de ça. Je ne sais pas ce qu'il pense de Duplessis. Personne au Québec ne m'a jamais dit que je pouvais avoir des affinités avec lui. Duplessis n'avait pas que des défauts, mais c'est ça qui ressort aujourd'hui. Je ne m'identifie pas à lui du tout, même s'il n'y a pas juste lui qui avait ces convictions dans le temps. Ça allait avec l'époque. Je ne veux pas m'associer à ses idées. C'est complètement dépassé comme attitude.»
LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN  Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN  Empty Re: LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN

Message par Nicolas77 le Mar 14 Juin 2011 - 17:40

bonjour à tous,

merci pour cette article, qui redonne du baume au coeur de savoir qu'ils y en a encore qui défende le crucifix, même si il y a quelques phrase qui me perturbe un peu je suis d'accord dans l'ensemble.
je pense d'ailleurs que c'est une des conséquence de tout ce qui nous arrive, en rejetant les crucifix c'est le Christ que nous rejetons et en rejetant le christ nous ouvrons la porte au malin.
prions mes frères et soeur pour le retour du Seigneur dans nos pays

nicolas
Nicolas77
Nicolas77
Contemplatif

Masculin Messages : 1752
Age : 33
Localisation : Seine et Marne
Inscription : 06/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN  Empty Re: LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN

Message par Gilles le Lun 1 Avr 2019 - 16:49

Lundi, 1 avril 2019
LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN  Quebec_assemblee_nationale_WIDESCREEN_WEB0cc31330-391f-486b-bae2-f2989d327176_16x9_WEB
Le gouvernement de François Legault a fait savoir plus tôt cette semaine qu’il allait retirer le crucifix accroché au mur du Salon bleu de l’Assemblée nationale, mais seulement après l’adoption du projet de loi sur la laïcité.

Les Québécois veulent la laïcité... et le crucifix

S’ils se disent mûrs pour la laïcité, les Québécois sont encore attachés à l’héritage catholique et ne semblent pas prêts à décrocher le crucifix qui orne le Salon bleu du parlement.

Le gouvernement Legault peut compter sur l’appui de la majorité de la population pour interdire les signes religieux aux employés de l’État en position d’autorité, mais ce n’est pas si clair pour son initiative de retirer le Christ en croix qui domine les joutes parlementaires à l’Assemblée nationale.

Soixante-trois pour cent des citoyens croient que «les croix et autres symboles religieux qui ornent les institutions publiques devraient rester à leur place car ils font partie du patrimoine», révèle un sondage Léger réalisé du 22 au 26 mars pour le compte de la CAQ.

Les citoyens en région sont les plus attachés à l’héritage catholique (68 %), alors que les habitants de Montréal et ses environs le sont un peu moins (59 %).

Rappelons que le jour du dépôt de son très attendu projet de loi sur la laïcité, le gouvernement caquiste a également fait voter une motion afin de déplacer le crucifix qui trône au-dessus du siège du président de l’Assemblée nationale ailleurs au parlement.


Lire la suite : Les Québécois veulent la laïcité... et le crucifix | TVA Nouvelles https://www.tvanouvelles.ca

LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN  Z
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN  Empty Re: LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN

Message par Gilles le Jeu 9 Mai 2019 - 17:58

LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN  Crucifix-assemblee-nationale

Le crucifix : symbole d'amour

À la fin du mois de mars, on apprenait le retrait des crucifix du conseil municipal de Montréal et de l’Assemblée nationale du Québec. Réagissant à la nouvelle, l’Assemblée des évêques catholiques du Québec a réitéré sa position, pleine de bon sens : ce sont les élus qui ont décidé d’installer ces crucifix dans les années 30, c’est aux élus d’aujourd’hui de décider ce qu’ils en feront. Les évêques respecteront leur décision, en autant que le crucifix soit traité avec respect.

La réalité a bien changé depuis les années 1930. Nous ne vivons plus dans une société à prédominance catholique, mais dans une société pluraliste où cohabitent des croyants et des non-croyants. Et chez les croyants, on rencontre une diversité de croyances. Nos institutions démocratiques, élues par l’ensemble des citoyens, tous égaux, ne peuvent pas refléter une appartenance religieuse, fût-elle celle d’une majorité de la population. D’ailleurs, la séparation du politique et du religieux fait partie de la doctrine de l’Église : «Sur le terrain qui leur est propre, la communauté politique et l’Église sont indépendantes l’une de l’autre et autonomes » (Gaudium et spes, 76,3) . La position des évêques québécois respecte cette autonomie du politique. Cela n’a rien à voir avec la croix sur le mont Royal, ni avec les noms de rues et de localités. Il ne s’agit pas là d’instances politiques.

On entend souvent : pourquoi retirer «nos» symboles religieux alors que des gens portent le turban, la kippa, le voile? Encore une fois, on mélange tout : il y a une grande différence entre les institutions, qui doivent être neutres, et les individus, qui ont le droit de pratiquer une religion et de porter des signes religieux, en public comme en privé.

Ce débat rappelle celui qui a eu lieu l’année dernière en Bavière quand le gouvernement en place, sentant sa réélection incertaine, avait décrété que des croix devaient être accrochées visiblement dans tous les édifices publics sous sa juridiction pour exprimer «un engagement clair envers notre identité bavaroise». Le cardinal Marx, archevêque de Munich, avait alors affirmé que «celui qui voit dans le crucifix un symbole culturel ne l’a pas compris».

Le Christ a donné sa vie pour l’humanité entière. La majorité, en vérité plus déchristianisée que chrétienne, ne peut pas brandir le crucifix pour s’opposer aux religions minoritaires. Le crucifix est un symbole religieux, pas identitaire. On ne doit pas s’en servir dans le but d’affirmer le pouvoir du «nous» sur les «autres».

Ne mêlons pas la croix du Christ à nos batailles politiques, qui n’ont rien à voir avec lui. Symbole d’amour, n’utilisons pas le crucifix pour créer des tensions, de la discorde, de l’exclusion.

La place du crucifix est bien davantage dans nos cœurs que sur un mur.


LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN  If+of9u+l91Vu3X8zTvJgAAAABJRU5ErkJggg==LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN  Edito01

LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN  1212603254
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN  Empty Re: LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN

Message par oriane le Jeu 20 Juin 2019 - 2:08

Ça fait du bien de lire ça. On se sent moins seul. Merci Gilles !
oriane
oriane
J'ai la foi

Féminin Messages : 8
Inscription : 19/06/2019

Revenir en haut Aller en bas

LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN  Empty Re: LE CRUCIFIX AU QUÉBEC... BRAVO ! UN JOURNALISTE EN PARLE EN BIEN

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum