Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Le CrocoDeal du moment : -19%
Nouveaux écouteurs sans-fil ...
Voir le deal
129.99 €

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par Gilles le Jeu 17 Fév 2011 - 3:58

Droits de la personne:
Saguenay porte le jugement sur la prière en appel




Mise à jour le mercredi 16 février 2011 à 21 h 40


Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 110211priere_saguenay_8

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, portera en appel le jugement rendu vendredi dernier par le Tribunal des droits de la personne, qui interdit la récitation de la prière avant les séances du conseil municipal et qui demande le retrait des symboles religieux de l'hôtel de ville.

En conférence de presse mercredi matin, le maire Tremblay s'est dit profondément déçu de la décision qui condamne la Ville à payer 30 000 $ à Alain Simoneau et au Mouvement laïque québécois. Il affirme que les élus de Saguenay ne peuvent faire autrement que de soumettre le jugement aux instances supérieures parce qu'il aura des répercussions partout.

C'est probablement la première fois dans l'histoire du monde qu'un maire est arrêté de faire la prière et est puni pour l'avoir récitée.


— Jean Tremblay



La Ville de Saguenay ne paiera pas les frais juridiques pour appeler du jugement du Tribunal des droits de la personne. Il invite les citoyens à faire des dons pour défendre le droit de la Ville à réciter la prière durant les assemblées du conseil municipal.
Je suis certain que mes citoyens sont favorables à ce qu'on se tienne debout et que les Canadiens français, on fasse respecter nos valeurs.

— Jean Tremblay



Saguenay a déjà dépensé près de 60 000 $ en frais juridiques et pour les expertises.
Le maire Jean Tremblay a indiqué que les élus de Saguenay allaient continuer de réciter la prière aux prochaines assemblées publiques.
Réaction du Mouvement laïque du Québec Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Diablo_f (C'est un mouvement athée !)
L'avocat du Mouvement laïque du Québec, Luc Alarie, n'est pas étonné de la décision du maire de Saguenay. Il rappelle que le jugement de la juge Michèle Pauzé ne constitue pas un précédent, mais réaffirme le caractère de neutralité que doit avoir un conseil municipal. Me Alarie souligne également que Jean Tremblay fait preuve d'entêtement en portant le dossier en appel.
C'est son intransigeance qui fait en sorte qu'il ne veut pas se plier au jugement rendu. Des citoyens peuvent prier Dieu, mais pas une municipalité.


— Me Luc Alarie



Pour sa part, la présidente du Mouvement laïque québécois, Marie-Michelle Poisson, se dit prête à poursuivre les démarches en vue de faire interdire la prière à Saguenay. Elle contredit cependant le maire qui affirme qu'il est le premier à subir un tel jugement. « Qu'un maire est empêché de faire sa prière, il ne faut pas chercher très loin au Québec, rappelle-t-elle. Il y avait un précédent et c'était à Laval en 2006. »

L'appel aux donateurs entendu
Depuis la présentation de la conférence de presse mercredi matin, les appels téléphoniques et les courriers électroniques se multiplient à l'hôtel de ville de Saguenay. Des téléphonistes ont même dû être ajoutées pour répondre aux citoyens de Saguenay et de l'extérieur de la région qui veulent financer la contestation du jugement du Tribunal des droits de la personne.

Source: www.radio-canada.ca
Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Gilles02


Dernière édition par Gilles le Sam 18 Jan 2014 - 2:49, édité 2 fois
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par Emmanuel le Jeu 17 Fév 2011 - 4:47

Bonjour,

J'ai bien aimé écouter le Maire, au bulletin d'informations, ce soir. Il est parfois perçu comme un peu "étrange", mais j'apprécie son désir de défendre la prière.

Il avait dit, auparavant, dans une entrevue:

« Je pourrai arriver de l'autre bord et dire à Dieu que moi, je me suis battu pour Vous, avait alors dit le maire en riant. Moi, je suis ici pour préparer ma vie éternelle »!

Union de prières,

Emmanuel
Emmanuel
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par Gilles le Jeu 17 Fév 2011 - 16:36

jeudi 17 février 2011


Bataille de crucifix



Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Jean-Tremblay
Jean Tremblay, maire de Saguenay
Crucifix, prière et laïcité sont en guerre présentement au Québec, particulièrement dans la région du Saguenay-Lac St-Jean.

Le crucifix est un symbole important pour une majorité de québécois de langue française issus du catholicisme. Il fait partie de l'Histoire d'un Québec qui fût à une époque un état très religieux alors que le catholicisme était omniprésent dans la société et dans les institutions en place. On ne peut cependant pas ignorer tous ces fondateurs chrétiens (prêtres, religieuses) qui ont contribué à construire notre société au cours des siècles. Il ne faut pas ignorer non plus la contribution protestante francophone et anglophone. On en parle moins parce que les protestants étaient minoritaires au Québec.

Cette Histoire demeurent dans la mémoire collective. Bien des québécois se disent encore «catholique» même s'ils ne vont plus à l'Église et que nous en sommes à fermer, à vendre et même à démolir les temples désertés.

La présence du crucifix dans l'espace public au Québec n'a pas du tout la même signification pour un protestant que pour un catholique. Je me permets donc de vous partager mon opinion très personnelle sur ce sujet délicat, à la fois comme protestant et comme ancien catholique.

Les faits:

Le très coloré maire de Saguenay, Jean Tremblay s'oppose depuis deux ans à ce qu'on enlève le crucifix à l'hôtel-de-ville et qu'on abolisse la prière au début des assemblées municipales.

Suite à la plainte d'un certain Alain Simoneau, le Tribunal des droits de la personne a rendu son jugement.

«Le Tribunal des droits de la personne ordonne à la Ville de Saguenay et au maire Jean Tremblay de cesser de réciter la prière aux séances du conseil municipal et de retirer tous les symboles religieux des salles où se tiennent les assemblées publiques.

Il condamne Saguenay et son maire, Jean Tremblay, à verser 30 000 $ à M. Simoneau à titre de dommages punitifs et moraux. La Ville devra aussi payer les frais d'experts, qui s'élèvent à 3500 $. Le plaignant réclamait 150 000 $.

L'avocat du Mouvement laïque du Québec, Luc Alarie, applaudit le jugement. « Ce jugement-là retient la même interprétation que le tribunal avait donnée dans le dossier de Laval. Et ce qui est particulièrement important, c'est qu'il affirme le caractère de neutralité des institutions publiques », affirme-t-il.

De son côté, la présidente du Mouvement laïque québécois, Marie-Michèle Poisson, apprécie la portée de la décision. « C'est la première fois qu'un juge se prononce sur la présence d'objets religieux, dit-elle. Ça pourrait avoir des répercussions jusqu'à l'Assemblée nationale où le crucifix qui y trône est très controversé. »

La poursuite avait été intentée par Alain Simoneau et le Mouvement laïque du Québec.

Dans un communiqué publié vendredi, le maire Jean Tremblay s'est dit profondément déçu et étonné de la décision du Tribunal des droits de la personne. Il indique qu'il désire s'accorder un moment de réflexion avant de réagir publiquement. M. Tremblay prévoit rencontrer la presse au cours des prochains jours.»

Neuf jours de procès

Le procès, qui a duré neuf jours, s'est amorcé en mars 2009. La juge Michèle Pauzé avait mis l'affaire en délibéré il y a près d'un an, le 26 février 2010.

Lors des audiences, l'avocate de la Ville de Saguenay, Isabelle Racine, avait attaqué la crédibilité d'Alain Simoneau et du Mouvement laïque québécois. Elle avait notamment affirmé que le témoignage d'Alain Simoneau devant le tribunal était truffé d'erreurs, d'oublis et de faussetés.

Me Racine avait aussi décrit le Mouvement laïque comme un groupe d'activistes intolérants qui ne cherche qu'à imposer l'athéisme sans concession.

À la fin du procès, le maire Jean Tremblay avait tenu une conférence de presse où il avait mentionné qu'il porterait la décision du Tribunal des droits de la personne en appel.»


(source: canoe.ca)

Je ne suis pas un fan de Jean Tremblay et je crois que la religion n'a pas sa place dans l'espace public. On peut voir à Ottawa ce que les influences de certaines églises évangéliques sur le gouvernement de Steven Harper contribuent à faire dévier en leur faveur certains débats politiques. La séparation église et état est pour moi quelque chose d'important.

Jean Tremblay est probablement un bon maire. Ce que je connais du personnage par les médias me laisse voir un homme simple au franc-parler, un homme de foi et quelqu'un d'assez coloré dans sa façon de s'exprimer, peut-être même un peu folklorique.

On a beau qualifié Jean Tremblay d'entêté, de ne pas être d'accord avec la présence de symboles religieux dans l'espace public et être en faveur de la laïcité, je crois qu'il y a dérapage lorsqu'on impose des dommages punitifs à quelqu'un ou un organisme parce qu'il défend la prière et les symboles reliés à sa foi, alors qu'on multiplie les accomodements dits raisonnables pour les croyants de d'autres religions.

La prière faite dans l'espace public est donc devenue hors-la-loi et expose à des amendes. Je crois qu'on vient de franchir un seuil dangereux et je comprends le maire de Saguenay d'aller en appel de ce jugement.

Le maire a lancé une collecte de fonds destinée à payer les avocats qui défendront cette cause. Depuis quelques heures, les dons parviennent de tous les coins du Canada. Je crois que ce n'est pas le rôle d'une municipalité de demander de l'argent pour défendre les principes religieux de son maire. En même temps, il s'agit de don sur une base volontaire. Quoi penser? Je suis un peu confus.

Quel sera l'issu de cette bataille de crucifix? Une histoire à suivre...

Source: www.rencontresouslechenedemamre.net

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Gilles


Dernière édition par Gilles le Lun 26 Nov 2012 - 1:30, édité 2 fois
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par Manuela le Jeu 17 Fév 2011 - 19:26

Merci cher Gilles pour cet information.

Personnelement je ne suis pas au courant mais dans mes possibilités de temps je vais suivre.

En tout cas c`est trés appréciable que le Maire prouve son combat pour défendre la priére.
Manuela
Manuela
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Féminin Messages : 4187
Localisation : Elancourt dans les Yvelines
Inscription : 21/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par violaine le Jeu 17 Fév 2011 - 22:23

un grand BRAVO au Maire de Saguenay, Monsieur Jean Tremblay, je pense que cet homme a le courage que tous nous devrions avoir lorsqu'il s'agit de défendre sa foi et son Dieu.

ce brave guerrier aura sa récompense dans le ciel

Violaine
violaine
violaine
Avec les anges

Féminin Messages : 6385
Localisation : bretagne
Inscription : 10/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par Gilles le Mer 9 Mar 2011 - 12:18

Le maire Jean Tremblay défie le tribunal et récite la prière

Mise à jour le mardi 8 mars 2011 à 14 h 02

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 110328_i2w38_tremblay-saguenay-priere_4
Le maire Jean Tremblay récitant la prière.

Comme il l'avait annoncé, le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a défié le jugement du Tribunal des droits de la personne et récité la prière au début du conseil municipal, lundi soir, dans l'arrondissement de Jonquière.

Après la séance, M. Tremblay a indiqué qu'il avait reçu des devis légaux de ses avocats qui lui permettent de réciter la prière sans problème.
Il a donc l'intention de continuer à la réciter lors des prochaines séances du conseil. Le jugement du Tribunal des droits de la personne interdit la prière et exige le retirer les symboles religieux.

Environ 150 personnes se sont présentées pour assister à la séance du conseil municipal. La salle était divisée entre opposants et partisans du maire Tremblay.

Quelques personnes l'ont hué lorsqu'il a récité la prière, mais la réunion s'est déroulée dans le calme et le bon ordre. Quelques policiers étaient sur place pour assurer la sécurité des citoyens et des élus.

Des membres du collectif Citoyens pour la démocratie de Saguenay étaient notamment présents pour manifester, parce qu'ils reprochent à Jean Tremblay de parler en leur nom. Comme ils l'avaient annoncé, ils ont manifesté pacifiquement.

Le maire Tremblay avait lui aussi lancé un appel au calme, notamment à ses partisans, plus tôt dans la journée.

Discréditer les opposants
Après la séance, Jean Tremblay s'en est toutefois pris à ses opposants. « Ce sont les mêmes toujours. [...] Parmi ceux-là, il y en a qui se sont présentés aux élections et qui n'ont pas eu beaucoup de résultats.

C'est la vie. C'est correct qu'on ait une opposition. Ils ont droit de faire valoir leur opinion. Plusieurs d'entre eux étaient très modérés », a-t-il indiqué.

Un document remis aux médias avant la séance du conseil tente de discréditer certaines des personnes qui apparaissent dans la vidéo diffusée la semaine dernière sur Internet par le collectif Citoyens pour la démocratie de Saguenay.

Dans le document, on associe certaines de ces personnes avec des mouvements radicaux, notamment anarchistes. On ne connaît pas l'auteur ni la provenance du document.

La campagne de souscription du maire va bon train

Par ailleurs, les dons continuent d'affluer à Saguenay pour permettre à la Ville de porter sa cause devant la Cour d'appel. Près de 144 000 $ ont été amassés jusqu'à présent.


Réaction du Mouvement laïque québécois
Le Mouvement laïque québécois se donne deux jours pour réagir à la décision de la Ville de Saguenay de faire une prière avant la séance du conseil municipal de lundi. L'avocat de l'organisme, Luc Alarie, disait la semaine dernière qu'il poursuivrait la Ville pour outrage au tribunal si elle ne respectait pas le jugement du Tribunal des droits de la personne.

Messages haineux
Depuis la conférence de presse où le maire de Saguenay a annoncé qu'il portait le jugement sur la prière en appel, Jean Tremblay ainsi que le Mouvement laïque québécois reçoivent des messages hostiles.

Le Mouvement laïque québécois a d'ailleurs rendu publics les courriels reçus au cours des derniers jours dans un nouveau site Internet, les Amis du maire.

Ces messages reproduits intégralement révèlent des propos racistes, misogynes et même homophobes. La présidente du Mouvement laïque québécois, Marie-Michelle Poisson, est également attaquée personnellement.

Le maire Jean Tremblay déplore la situation. Il dit être lui aussi la cible d'attaques. Parmi les courriels reçus depuis sa conférence de presse du 16 février dernier, il mentionne avoir eu près de 200 messages haineux.

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil E58A748CAE21B63C3595DF33B9D089
Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Gilles
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par Gilles le Lun 4 Avr 2011 - 15:38

Je fais parvenir ce texte à l'ensemble de mon carnet d'adresses. Je suis étonné de ce que l'ancien député et ministre Brassard se positionne de cette façon mais il le fait, selon moi, avec brio. Vous pouvez le transférer comme moi... Qui sait les fruits?
Pierre, ptre.







Sujet : Prier. .. défendu... à lire







Après l'excellent billet de Stéphane Laporte dans la Presse de samedi dernier, voici un texte de Jacques Brassard. À lire et à méditer.










C'est signé « Jacques Brassard ».





Il s'agit de l'ancien député du gouvernement québécois...













DÉFENSE DE PRIER!



Pour commencer, je me permets de vous rafraîchir la mémoire en vous rappelant une cérémonie qui, au Canada, se déroule à l’occasion d’un événement jugé important (Jeux olympiques, Conférences constitutionnelles, signature de traités etc.).

Lors de circonstances jugées exceptionnelles, on invite donc des Chefs et des Chamans indiens qui exécutent des danses rituelles et qui invoquent les Esprits en agitant des plumes au-dessus d’un bol «boucanant». Les touristes adorent! Et les politiciens, les bureaucrates et les gens bien (dont la proportion d’athées est surement élevée) s’inclinent respectueusement devant ces pratiques animistes. Et cela, même si ce chamanisme n’est pratiqué que par moins de 1% de la population.

Le cérémonial amérindien est pourtant intégré dans des événements impliquant l’État (fédéral et provincial). La spiritualité indienne (c’est comme ça qu’on appelle l’animisme des autochtones) occupe même une place de choix dans le cours Éthique et Culture Religieuse (cette ratatouille multi religieuse fondée sur le relativisme moral). Une de mes petites-filles me racontait récemment qu’avant chaque leçon de ce cours, les élèves devaient, dans le silence, se connecter à la Terre et au Ciel!!!

Quel progrès! Se souhaiter Joyeux Noël est inconvenant, mais enseigner l’animisme écolo-Nouvel-Âge à nos enfants et petits-enfants est tout à fait digne et bienséant.

Toutefois, nous devons bien comprendre que réciter une prière catholique pendant 30 secondes, une fois par mois, à l’occasion d’une séance publique du Conseil Municipal de Saguenay, constitue, selon le Tribunal des Droits de la Personne, vraiment et scandaleusement une contrainte intolérable que l’on impose aux quelques athées présents. Un viol des consciences, quoi!

Je n’en reviens pas! Qu’une télévision d’État, dans son Bye Bye de fin d’année, traîne dans la boue un cardinal et ridiculise le Pape, ce n’est pas bien grave, même si cela crée un malaise chez les catholiques. Mais un malaise provoqué par la vue d’un crucifix dans une salle publique, alors, ça, vraiment, c’est proprement insoutenable pour l’âme hyper-sensible d’un athée!

« L’erreur du Tribunal et du Mouvement laïc, écrit le professeur de droit public, Patrice Garant, est de considérer la neutralité de l’État et des institutions publiques comme un absolu. Or, cette neutralité est toute relative; elle ne se vit pas dans l’abstrait. Elle s’insère dans une culture, des traditions, un vécu. Le Québec est un pays de tradition chrétienne et non voltairienne! ».

Mais si l’on suit le raisonnement du Tribunal, la moindre manifestation de la foi catholique dans l’espace publique et tout symbole ou objet exprimant cette foi, doivent être traités comme des contraintes excessives à l’endroit des athées et des agnostiques.

À partir de là, allons-y joyeusement! Démantelons la Croix du Mont-Royal; tronçonnons les Croix du Chemin (il en reste encore); débaptisons des milliers de rues et des centaines de municipalités à travers tout le Québec; décrochons les crucifix de tous les endroits publics; jetons à terre les clochers trop voyants; enlevons de nos calendriers les fêtes religieuses; changeons le nom de tous les hôpitaux qui s’appellent Hôtel-Dieu; modifions le texte de l’hymne du Canada écrit par Basile Routhier; détruisons tous les signes judéo-chrétiens que l’on retrouve sur un grand nombre d’édifices publics.

Que voulez-vous? Les athées et les agnostiques ont des âmes si fragiles et si délicates qu’un simple signe de la croix peut les faire choir dans un inconfort tellement angoissant qu’elles pourraient demeurer à jamais détraquées.

La tâche du Tribunal et du Mouvement Laïc est colossale! Pensez-y, 400 ans d’une histoire imprégnée de catholicisme, ça laisse des traces de toutes natures : traditions, coutumes, patrimoine, monuments, œuvres d’art, valeurs. Mais aussi un certain regard sur la vie, une conception du Monde et une éthique. Jürgen Habermas, un philosophe athée a écrit (cité par Richard Bastien dans le numéro 17 de la revue Égards) que « le christianisme, et rien d’autre, est le fondement de la liberté, de la conscience, des droits de l’homme et de la démocratie, les signes distinctifs de la civilisation occidentale. À ce jour, nous ne pouvons tabler sur rien d’autre que le christianisme. Nous continuons de nous abreuver à cette source. Tout le reste n’est que bavardage postmoderne. » Nos athées de souche sont pas mal plus obtus.

Cette éthique, d’ailleurs, issue du message évangélique, est toujours bien vivante en Occident. Comme le démontre Frédéric Lenoir dans son livre Le Christ Philosophe, « égale dignité de tous, justice et partage, non-violence, émancipation de l’individu à l’égard du groupe et de la femme à l’égard de l’homme, liberté de choix, séparation du politique et du religieux, fraternité humaine » sont des valeurs qui trouvent leur origine dans le message évangélique.

Mais nos athées du cru sont des béotiens qui ignorent sans doute que les droits de l’homme qu’ils portent comme un ostensoir sont en fait des valeurs judéo-chrétiennes qui ont été en quelque sorte laïcisées à partir du siècle des Lumières.

Quoiqu’il en soit, le Mouvement Laïc (dont le laïcisme militant prend la forme exclusive de l’anti-catholicisme) va donc poursuivre sa croisade en vue de fracasser la matrice judéo-chrétienne du peuple québécois.

Et je précise en terminant que je ne suis pas un fan du Maire Tremblay. Mais je lui accorde mon appui sans équivoque sur la question de la prière et des symboles catholiques.

Qu’adviendra-t-il de sa cause devant les tribunaux supérieurs? C’est à risque! Car, c’est bien connu, les décisions provenant du «gouvernement des Juges» sont loin d’être toujours respectueuses de nos racines, de notre histoire et de notre identité.

Jacques Brassard









Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par Gilles le Mer 15 Aoû 2012 - 16:16

Mis à jour le: 15 août 2012 09:00

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 238937-maire-saguenay-jean-tremblay-ira

Élections Québec 2012 -

Crucifix : le maire de Saguenay s'en prend à la candidate péquiste Djemila Benhabib

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a réagi avec virulence aux propos de la candidate Djemila Benhabib sur la présence d'un crucifix à l'Assemblée nationale.

Lors de la conférence de presse du Parti québécois sur sa promesse d'adopter une charte de la laïcité, Mme Benhabib a réitéré son opposition à la présence de ce symbole religieux au Salon bleu de l'Assemblée. Toutefois, elle a précisé qu'elle en débattrait au sein des instances du PQ, et qu'elle se ralliait pour le moment à la position du parti qui prône le maintien du crucifix au-dessus du siège du président de l'Assemblée.

Article à venir.

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 82A7A1FB5DDC7ADC29E937D49CF58

Gilles. Ville de Québec - Canada Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 2577716879
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par Gilles le Jeu 16 Aoû 2012 - 16:05

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 8D942D2AC7206DDD79FE7FC8987E_h242_w216_m2_q80_cNlsPHQIO

Le maire de Saguenay est outré qu'une candidate péquiste d'origine étrangère ose se prononcer contre le maintien du crucifix à l'Assemblée nationale.

Jean Tremblay a réagi avec virulence mardi soir aux propos que Djemila Benhabib a tenus en marge de l'annonce de Pauline Marois sur une charte de la laïcité que le Parti québécois s'engage à adopter s'il était porté au pouvoir.

Cette charte stipulerait notamment que les employés de l'État ne doivent pas porter de signes religieux « ostensibles » et que des prières ne peuvent être récitées avant l'ouverture d'un conseil municipal.

Le maire Tremblay, qui se bat ardemment en faveur de la prière au conseil, soutient qu'il respecterait une éventuelle charte de la laïcité. Il s'insurge cependant contre le fait que Mme Benhabib plaide en faveur du retrait du crucifix qui se trouve au-dessus du siège du président de l'Assemblée, une position pourtant rejetée haut et fort par Pauline Marois.

« C'est pas la charte comme telle. C'est de voir une personne - je ne suis même pas capable de prononcer son nom, d'Algérie, qui ne connaît pas notre culture, mais c'est elle qui va dicter les règles », s'est-il indigné. Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 174921

« Pis je sais comment les Québécois sont mous. Ils vont tous se plier devant elle : "Ah oui! Elle, elle veut enlever les crucifix". Alors là, on va se plier devant ça », a poursuivi le maire Tremblay.

En entrevue à RDI, Djemila Benhabib, qui vit au Québec depuis 15 ans, a fait preuve de retenue dans ses commentaires sur les propos du maire de Saguenay. « Je ne souhaite pas que cette campagne porte et se cristallise sur ma petite personne », a déclaré la candidate péquiste.

Mme Benhabib a parlé de la « pudeur » et du « respect » qu'elle devait à ses concitoyens, particulièrement ceux de Trois-Rivières, insistant pour dire qu'elle ne se laisserait pas distraire « par personne, par quiconque, par quoi que ce soit ».

Elle a réitéré qu'elle endossait l'intégralité du programme du Parti québécois. « Le passé, c'est le passé [...] Aujourd'hui, c'est le présent », a tranché la candidate. La veille, elle avait précisé qu'elle ne reniait pas ses convictions laïques et qu'elle était prête à les défendre au sein de son parti.

En point de presse à Saint-Jérôme, mercredi, la chef du PQ, Pauline Marois, a demandé des excuses de Jean Tremblay, qualifiant ses propos d'« inacceptables » et d'« irresponsables ». Mme Marois a estimé que Djemila Benhabib est « exemplaire quant à son intégration ».

Le maire Tremblay a perdu sa bataille en faveur de la prière à l'hôtel de ville devant le Tribunal des droits de la personne . Il a porté sa cause devant la Cour d'appel, qui devrait entendre ses arguments l'an prochain.

Jean Tremblay a appuyé le Parti libéral du Québec lors de la campagne de 2008. Il ne s'est pas prononcé publiquement à ce sujet cette année.

Un article de François Messier, avec la collaboration de Marc-Antoine Ménard

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 82A7A1FB5DDC7ADC29E937D49CF58
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par Gilles le Mer 29 Aoû 2012 - 1:58

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Facade_du_parlement66

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 152473-crucifix-trone-toujours-assemblee-nationale

Le crucifix à l’Assemblée Nationale...

Il s’agit de toute évidence d’une image religieuse, plusieurs le tiennent pour un héritage culturel. Mais il est bien plus que cela, car le crucifix représente Jésus-Christ, celui qui, par sa parole, cette parole adressée à des gens simples, a changé la face du monde et le cours de l’histoire. Une lecture attentive des Évangiles nous amène à conclure que la modernité tire son origine de l’enseignement de Jésus.

La laïcité représente une facette importante de la modernité, elle est au cœur de l’enseignement de Jésus-Christ; sans laïcité le christianisme authentique est impossible.

Jésus a été condamné à mourir sur la croix à cause de ce qu’il a dit et enseigné. Son message était à ce point en avance sur son époque qu’il a profondément insécurisé les autorités religieuses et politiques de son temps. Mais on ne tue pas les idées ni les paroles, pas celles qui sont porteuses d’amour, de don de soi, de pardon, de paix, de respect, d'authenticité, de liberté, d’égalité, de non-violence ; et pas celles qui dissipent toute confusion entre le sacré et le politique, entre la religion et la loi, entre la foi et son exhibition.

Le crucifix à l’Assemblée Nationale nous rappelle simplement la place centrale qu’occupe Jésus-Christ dans notre civilisation. Cela nous ne devons jamais l’oublier.

Source: www.postedeveille.ca

Gilles de Québec. Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 271480
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par raymond david le Mer 29 Aoû 2012 - 4:38

laicite et atheisme ne vont pas de pair nous somme tous des laique dans la religion catholique laisser alors les laique vivre leur foi en toutes circonstance

raymond david
Avec Saint Maximilien Kolbe

Masculin Messages : 75
Age : 67
Localisation : quebec canada
Inscription : 22/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par Malou le Jeu 30 Aoû 2012 - 23:53

J'espère que ce M. TREMBLAY tiendra le coup jusqu'au bout et qu'il aura gain de cause !
Malou
Malou
Dans la prière

Féminin Messages : 5574
Localisation : Nord de France
Inscription : 12/07/2011

http://l-arc-en-ciel.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par raymond david le Ven 31 Aoû 2012 - 2:00

gain de cause oui DIEU est content d entendre sa priere ce n est pas le cas d une parti de notre societe sa recompense est dans les cieux le nouveau testament dit a peu pres dans ces terme soigner heureux si ont dit toutes sorte de mal a cause de moi votre recompense sera grande dans les cieux

raymond david
Avec Saint Maximilien Kolbe

Masculin Messages : 75
Age : 67
Localisation : quebec canada
Inscription : 22/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par Gilles le Lun 26 Nov 2012 - 1:17

Mise à jour le dimanche 25 novembre 2012 à 13 h 27 HNE

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil PC_121125_tz3en_jean-termblay-saguenay_sn635
Le maire de Saguenay, Jean Tremblay

Nouvelle étape dans la croisade du maire de Saguenay pour conserver la prière


Le maire de Saguenay se rend en Cour d'appel lundi dans l'espoir de renverser une décision antérieure lui interdisant de réciter la prière avant la séance du conseil municipal.

Jean Tremblay veut faire casser par la Cour d'appel un jugement rendu par le Tribunal des droits de la personne, à la suite d'une plainte du citoyen Alain Simoneau. La décision a forcé le maire Tremblay à ne plus réciter la prière et à retirer le crucifix et la statue du Sacré-Coeur dans l'enceinte du conseil, ordonnance qu'il a choisi de ne pas respecter.

En février 2011, la Commission des droits de la personne de la jeunesse a statué que Saguenay avait porté atteinte de façon discriminatoire au droit d'Alain Simoneau à la liberté de conscience et de religion.

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 110317_06u81_tremblay_jean_priere_4
Le maire Jean Tremblay fait la prière

L'avocate du maire, Me Isabelle Racine, fait valoir dans sa défense que l'interdiction de la prière risque de menacer d'autres institutions ou traditions, comme l'hymne national, les assermentations, la monnaie, les monuments ou les congés fériés, qui sont souvent reliés aux fêtes religieuses. Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 1363856832

Elle a auparavant fait valoir qu'en Ontario, le tribunal a plutôt autorisé la récitation de la prière, contredisant en cela des jugements au Québec.

De son côté, le Mouvement laïque québécois, Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Diablo_f qui s'oppose à la récitation de la prière au conseil municipal, Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 519379992 reproche au maire Tremblay de vouloir faire de Saguenay une municipalité confessionnelle, comme les commissions scolaires catholiques et protestantes d'il y a quelques années.

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Canadian_Press_Tag_FR_Horz_

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 82A7A1FB5DDC7ADC29E937D49CF58

Gilles. Ville de Québec - Canada Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 271480

P.S. : Merci de faire une petite prière ce soir ou demain matin (lundi) pour ce maire courageux Monsieur Jean Tremblay afin qu'il gagne sa cause devant la Cour d'appel. Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 467377
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par ravie974 le Lun 26 Nov 2012 - 3:00

Merci de faire une petite prière ce soir ou demain matin (lundi) pour ce maire courageux Monsieur Jean Tremblay afin qu'il gagne sa cause devant la Cour d'appel.

ravie974
Pour le roi

Féminin Messages : 627
Inscription : 02/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par Malou le Lun 26 Nov 2012 - 8:44

En union de prière ce jour avec ce Maire courageux !
Malou
Malou
Dans la prière

Féminin Messages : 5574
Localisation : Nord de France
Inscription : 12/07/2011

http://l-arc-en-ciel.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par Gilles le Mar 27 Nov 2012 - 15:48

Publié le 27 novembre 2012 à 08h47

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 20121126EGP197_460

La prière n'a rien de discriminatoire, selon la ville de Saguenay

La récitation de la prière à une séance du conseil de ville ne porte atteinte à aucun droit puisqu'elle se fonde sur un des grands principes de la Constitution. Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 174921


C'est ce qu'a fait valoir la Ville de Saguenay, lundi, en Cour d'appel, à Québec. La Ville et son maire Jean Tremblay contestent une décision du Tribunal des droits de la personne qui leur interdit de prononcer une prière en ouverture de séance et qui exige le retrait du crucifix et d'une statue du Sacré-Coeur.

C'était un citoyen, Alain Simoneau, qui avait porté plainte et le Tribunal des droits de la personne avait jugé que Saguenay avait porté atteinte de façon discriminatoire à son droit à la liberté de conscience et de religion.

La cause en appel a été entendue lundi par les juges Benoît Morin, Allan H. Hilton et Guy Gagnon. M. Tremblay n'a pas assisté aux plaidoiries.


Dans son argumentaire, lundi matin, un des avocats de la Ville, Claude Armand Sheppard, a rappelé que la Constitution de 1982 reconnaît, dans son préambule même, non seulement la primauté du droit, mais la «suprématie de Dieu».

N'en déplaise, à ceux qui ont d'autres vues sur la place de la religion dans la société, le Parlement a donc reconnu la préséance d'une entité divine, et il n'y a pas de contradiction entre le préambule de la Constitution et le respect de la liberté de conscience et de religion invoqué dans la Charte.

Il a posé cette question au banc de trois juges de la Cour d'appel: «Comment peut-on violer le droit de quelqu'un en posant un geste qui s'inspire, qui rencontre, un des deux principes fondamentaux de notre Constitution?»

Me Sheppard a aussi utilisé une analogie: le pays est une monarchie, mais personne ne peut se dire lésé dans ses convictions républicaines, parce qu'on ne force personne à être royaliste.

L'avocat a aussi plaidé que le texte de la prière est neutre, oecuménique, et peut être prononcé autant par un catholique, par un juif, que par un musulman.

L'autre avocat de la Ville, Richard Bergeron, a pour sa part fait valoir que le Tribunal des droits de la personne a outrepassé sa juridiction en se penchant sur les symboles religieux. Il a fait valoir que le maire ne s'est pas servi des objets religieux en prononçant la prière.

Il a mis en garde la Cour d'appel contre le risque d'aseptiser l'espace public québécois - truffé de symboles religieux - et le risque d'infantiliser la population.

Selon lui, c'est comme l'enfant qu'on place à tort dans un aquarium pour le protéger des microbes. Toujours dans la métaphore, il a ajouté qu'il valait mieux «manger un peu de crème pour développer un système immunitaire».

Le tribunal doit donc maintenir la tolérance à la vue d'objets religieux, au risque de voir un jour contestée la présence de la croix du mont Royal ou des statues sur les caps au Saguenay, a-t-il affirmé.

Enfin, il soutient que le dossier a été «contaminé» en première instance par la personnalité, l'«attitude» et les «convictions fortes» du maire Tremblay.

«L'attitude générale du maire a frappé» le Tribunal des droits de la personne et Me Bergeron a souhaité que la Cour d'appel s'en tienne aux faits, «à l'abri» de son attitude.

En boutade, il a lancé: «Vaut-il mieux un maire croyant qu'un maire qui aime les symboles de l'argent?»

Il conclut aussi notamment que les dommages à verser étaient non fondés parce que les préjudices subis par le plaignant n'avaient rien à voir avec le règlement de la Ville ou le maire.

En après-midi, le Mouvement laïque québécois, qui représente M. Simoneau, a fait sa plaidoirie.

Son avocat, Luc Alarie, a affirmé quela Ville avait porté atteinte droit à l'information politique de son client tel que reconnu par la Charte.

Ainsi le règlement sur la prière adopté par le conseil municipal en 2008 visait M.Simoneau et créait deux catégories de citoyens, et l'une d'entre elles était exclue, puisqu'elle devait entrer à l'assemblée deux minutes plus tard si elle voulait éviter d'entendre la prière, a-t-il soutenu.

Les juges ont semblé remettre en question le caractère prétendu discriminatoire du règlement. «Il n'y a pas de coercition dans un texte semblable», a dit le juge Morin. Il a ajouté que «personne ne force (M. Simoneau) à sortir de la salle».

Il a dit avoir du mal à suivre le raisonnement de M. Simoneau qui «ne peut accepter que quelqu'un d'autre prononce ces paroles (la prière)».

Le juge Gagnon a longuement questionné Me Alarie. Quand ce dernier a contesté la validité du règlement en vertu de la Loi sur les cités et villes, le juge a répliqué que c'est la prière qui fait débat, non le règlement, et qu'il aurait fallu faire une procédure en Cour supérieure pour faire casser le règlement.

Il lui a aussi demandé comment il faudrait définir l'étendue de la neutralité de l'État, ses paramètres, car la décision de la Cour aura certainement des conséquences, étant donné les nombreuses salles de tribunal et de conseil municipal où se trouvent des crucifix, entre autres.

«On ne tolèrerait aucun signe religieux dans un espace public où il y a délibérations avec des élus?» a soulevé le juge.

Me Alarie a suggéré dans les lieux d'interactions avec les citoyens, comme au conseil municipal, où ils ont le droit d'intervenir, mais pas à l'Assemblée nationale.

Le juge a aussi demandé si la prière prononcée dans une pièce privée avant la séance serait acceptable.

Sur les dommages, les juges ont par ailleurs douté du préjudice subi par M. Simoneau par ostracisation, puisqu'il s'est lui-même aussi affiché comme un militant contre la prière. Me Alarie a quant à lui demandé à ce que la Ville paie pour les frais engagés par les plaignants, soit 100 000 $.

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Logoheader
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par Malou le Mar 27 Nov 2012 - 19:49

Mon Dieu 100 000 $ à payer par la Ville, on aurait pu éviter quand même ce jugement ! il y a tant de malheureux !
Malou
Malou
Dans la prière

Féminin Messages : 5574
Localisation : Nord de France
Inscription : 12/07/2011

http://l-arc-en-ciel.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par Gilles le Mer 28 Nov 2012 - 4:01

@Malou a écrit: Mon Dieu 100 000 $ à payer par la Ville, on aurait pu éviter quand même ce jugement ! il y a tant de malheureux !

Bonjour chère Malou ! sunny

En fait, les juges de la Cour d'Appel feront une fin de non-recevoir à ce "monsieur" Alarie qui est le défenseur de la laïcité.

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Tete_sym

"les juges ont par ailleurs douté du préjudice subi par M. Simoneau (qui est défendu par Alarie) par ostracisation". Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 174921

***************************************************************************************


La Suprématie de Dieu?

Par : Agence QMI | Le : 2012-11-27 13h15


Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Article_image

NouvellesLa prière récitée à l’ouverture du conseil municipal de Saguenay ne viole aucun droit, puisqu’elle est basée sur des principes enchâssés dans la Constitution canadienne Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 174921 , ont soutenu lundi les avocats de la Ville en Cour d’appel.
La Ville de Saguenay a présenté ses arguments devant la Cour pour défendre la décision du conseil municipal de réciter une prière à l’ouverture de ses assemblées. Les avocats du maire Jean Tremblay ont tenté de convaincre les trois juges de casser un jugement rendu par le Tribunal des droits de la personne.

La décision obligeait le maire Tremblay à ne plus réciter de prière, ainsi qu'à retirer le crucifix et la statue du Sacré-Coeur dans la salle du conseil de l'hôtel de ville.

Suprématie de Dieu

L’avocat Claude-Armand Sheppard, engagé pour la Ville à titre d'avocat-conseil, a ouvert la séance en affirmant que la prière ne peut aller à l’encontre de la Charte canadienne des droits et libertés en raison du préambule de la Constitution canadienne de 1982.



Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Image5647

Claude-Armand Sheppard, a affirmé que la prière ne peut aller à l'encontre de la Charte canadienne des droits et libértés.
Le préambule se lit comme suit : «Attendu que le Canada est fondé sur des principes qui reconnaissent la suprématie de Dieu et la primauté du droit».

Ainsi, selon Me Sheppard, ces deux principes qui guident la société canadienne sont sur le même pied d’égalité. Il a également noté que cela ne fait référence à aucune religion particulière.

La prière de la Ville de Saguenay, qui équivaut selon lui à demander à Dieu d’accorder la sagesse aux décideurs, ne viole en rien le principe de suprématie de Dieu et n’impose pas une apparence de religion d’État.

Il a également rappelé que la prière de la Ville de Saguenay adoptée en 2008 est une version française d'un texte validé par les cours ontariennes pour être lu au début d’un conseil municipal.

Dommages

L'avocat de la Ville, Me Richard Bergeron, a plaidé de son côté qu’il n’y a pas de faits fautifs imputables à la Ville de Saguenay et donc ainsi pas de lien de causalité ni de dommages.



Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Image6833

Me Richard Bergeron a argumenté en faveur de l’importance de ne pas «infantiliser» la population
Il a aussi soutenu que les objets religieux sont «passifs» et ne sont pas instrumentalisés.

Me Bergeron a aussi argumenté en faveur de l’importance de ne pas «infantiliser» la population, mais plutôt encourager une tolérance envers les objets de notre patrimoine, même s’ils sont de nature religieuse.

«Va-t-on devoir ensuite déboulonner la Croix du Mont-Royal?» a-t-il dit.

Me Bergeron a par ailleurs insisté sur le fait qu’en première instance la personnalité du maire ainsi que ses convictions religieuses ont pesé dans la balance.

«On a injecté à cette affaire une dose de subjectivité», a dit Me Bergeron.

Un sondage publié dans le «Journal de Québec» lundi montre que six citoyens de Saguenay sur dix appuient le maire Tremblay et se disent en désaccord avec l'ordonnance du Tribunal des droits de la personne.

La décision soutenait que la Ville a porté atteinte au droit à la liberté de conscience et de religion du plaignant, Alain Simoneau.



Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Image1925

Me Luc Alarie a affirmé que la liberté de conscience et de religion de M. Simoneau a été compromise
Le Tribunal avait condamné Saguenay et son maire, Jean Tremblay, à verser 30 000 $ à M. Simoneau à titre de dommages punitifs et moraux. La Ville devra aussi payer les frais d'experts, qui s'élèvent à 3500 $.

Barrage de questions

L’avocat du Mouvement laïque québécois, qui a déposé la plainte au nom de M. Simoneau, a fait face à un barrage de questions de la part des juges Allan R. Hilton, Benoît Morin et Guy Gagnon.

Me Luc Alarie a affirmé que la liberté de conscience et de religion de M. Simoneau a été compromise quand il a été confronté à un rite religieux, la prière, qui allait à l’encontre de ses convictions. Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 519379992

Ses propos ont fait réagir les juges qui ont passé près de deux heures à le questionner. «En quoi ses droits sont brimés? Où est la discrimination et la coercition envers le citoyen Simoneau, alors que la prière est facultative?» ont demandé les juges qui ont pris la cause en délibéré.

Chronologie

- 4 décembre 2006 : le citoyen Alain Simoneau demande au maire Jean Tremblay s’il compte cesser de réciter la prière avant le conseil municipal, qui brime, selon lui, la liberté de conscience.
- 28 mars 2007 : le Mouvement laïque québécois porte plainte à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse pour le compte d’Alain Simoneau pour atteinte à sa liberté de conscience et de religion.
- 13 mai 2008 : la Commission indique à M. Simoneau qu’elle ne portera pas la cause devant le Tribunal des droits de la personne, mais lui indique qu’il peut intenter ce recours lui-même.
- 30 juillet 2008 : M. Simoneau et le Mouvement laïque québécois portent la cause devant le Tribunal des droits de la personne.
- 3 novembre 2008 : la Ville de Saguenay adopte une nouvelle prière qui est une traduction d’un texte qui a été validé par des cours ontariennes pour être récité avant un conseil municipal.
- 9 février 2011 : la juge Michèle Pauzé, du Tribunal des droits de la personne, tranche en faveur de M. Simoneau et ordonne au maire et à la Ville de Saguenay de lui verser 30 000 $ en dommages.
- 16 février 2011 : le maire Jean Tremblay et la Ville de Saguenay décident de faire appel de la décision du tribunal et lancent une vaste campagne de souscription pour payer les frais judiciaires.
- 29 mars 2011 : la Cour d’appel accepte d’entendre la cause.
- 26 novembre 2012 : audition de la cause en Cour d’appel.


Droit-Inc.com‎
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par Gilles le Mer 28 Nov 2012 - 16:20

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 704133430

Regarder à partir de 3 minutes 57 secondes...

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Tete_sym







Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par Gilles le Mar 28 Mai 2013 - 3:18

27 mai 2013


Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 694963-cour-appel-conclut-ville-saguenay
La Cour d'appel conclut que la Ville de Saguenay n'impose aucune vue religieuse à ses citoyens et que son action gouvernementale est à l'abri d'une telle influence. Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 174921

La prière peut être récitée à Saguenay Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 1363856832



La Cour d'appel du Québec annule une décision du Tribunal des droits de la personne qui interdisait la récitation d'une prière au début des séances publiques du conseil municipal de Saguenay et demandait le retrait de tous les symboles religieux des salles où se tiennent les assemblées publiques. Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 38520 Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Clap_smy Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 38520

Dans une décision d'une quarantaine de pages, les trois juges concluent que la récitation d'une prière au début des séances publiques du conseil municipal de Saguenay ne compromet pas la neutralité de la Ville. Le tribunal ajoute qu'il n'existe pas de conflit véritable entre les convictions morales du plaignant, Alain Simoneau, et les manifestations religieuses.

Selon la Cour d'appel, le Tribunal des droits de la personne n'avait pas l'autorité pour se prononcer sur la question des signes religieux.

Le juge Guy Gagnon critique aussi l'attitude du maire de Saguenay, en soulignant que l'intransigeance du maire Tremblay a amené un simple citoyen ainsi qu'une association sans but lucratif à défendre leurs principes jusqu'en Cour d'appel.

« Il [Alain Simoneau] s'est buté à un maire qui a vu dans les revendications de l'un de ses citoyens l'occasion de mener en son nom personnel et au nom de la Ville un combat. En ayant ce mauvais réflexe, M. le maire a polarisé inutilement les positions respectives des parties », écrit le juge Gagnon.

La Cour d'appel parle des déclarations publiques du maire Jean Tremblay et le cite quand il parlait du procès devant le Tribunal des droits de la personne. « Ce combat-là, je le fais parce que j'adore le Christ. Quand je vais arriver de l'autre bord, je vais pouvoir être un peu orgueilleux. Je vais pouvoir lui dire je me suis battu pour Vous », disait le maire de Saguenay.

Les juges de la Cour d'appel affirment que ces propos du maire et son comportement « témoignent d'une absence de réserve élémentaire de la part de celui qui occupe une fonction élective et participe sur base quotidienne à la gouvernance de la Ville. »

D'autre part, les juges considèrent qu'Alain Simoneau n'a jamais démontré, dans les faits, que la prière et les objets religieux ont porté atteinte à sa dignité et qu'il a été traité comme une personne de moindre valeur. Ils disent également qu'il n'a pas fait la preuve que les signes religieux comportaient des germes de discrimination.

Jean Tremblay va réagir mardi, lors d'une conférence de presse à 10 h, à la décision de la Cour d'appel. Le porte-parole de la Ville de Saguenay a indiqué qu'il s'agit d'un jour important et que le maire souhaite analyser le jugement d'abord.

Le Mouvement laïque du Québec, qui appuie le citoyen Alain Simoneau dans ses démarches, va également réagir dans quelques jours au jugement.

VIDÉO :

http://fr.video.sympatico.ca/watch/la-priere-de-saguenay-sauvee/2413440852001



Consultez le jugement de la Cour d'appel du Québec:

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Tete_sym

Jugement Cour d'appel





Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Radio-Canada-ca-logo-web

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil 2mh9iqi5
Gilles
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 25010
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par Jean-Michel et Béatrice le Mar 28 Mai 2013 - 4:17

C'est une grande victoire pour le Québec libre de l' oppresseur dans ses institutions. Qu'il en soit de même en France et alors là je dirai que le Seigneur a vaincu les cœurs de nos dirigeants politiques alliés à la Franc-Maçonnerie


Jean-Michel et Béatrice Gloire à toi Seigneu
Jean-Michel et Béatrice
Jean-Michel et Béatrice
Avec Saint Maximilien Kolbe

Masculin Messages : 78
Age : 56
Localisation : Pas de Calais
Inscription : 03/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par Marieke le Mar 28 Mai 2013 - 6:20

pareil en Belgique ou nos croix ont disparus de nos écoles , nos établissements publiques et j'en passe
Sans compter que meme au cours de religion catholique dans les écoles catholiques la Bible est dénigrée, jusqu'à aller a nier que Jésus à pu marcher sur l'eau, faisant de ce miracle juste une métaphore.. Idem pour Moise.
Marieke
Marieke
Avec Sainte Therese de l'Enfant Jésus

Féminin Messages : 161
Age : 56
Inscription : 18/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par Marie Rose le Mar 28 Mai 2013 - 8:39

Bravo ouf!!! enfin une bonne nouvelle!! peut - être cela va t il réveiller du monde, espérons le
trop de chrétiens se taisent
Mon Dieu que ça fait chaud au cœur de voir Jésus défendu!!!!
Nous prions toujours Seigneur donne nous de saints prêtres
et bien ajoutons Seigneur donne nous aussi de saints maires
Merci gilles
Marie Rose
Marie Rose
En adoration

Féminin Messages : 2669
Localisation : bouches du rhône
Inscription : 07/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par Andrée le Mar 28 Mai 2013 - 10:35

Bravo au maire de Saguenay et surtout merci aussi à tous ceux qui l'ont soutenu.

Nous ne sommes pas prêts de voir cela en France. Il y a des rumeurs qu'on va débaptiser les fêtes religieuses, on veut enlever toute référence à la religion catholique. Par contre on fait de la récupération, notre ministre des droits de la femme est allée à Rouen pour la fête de Jeanne d'Arc, la prenant comme symbole du féminisme.

Andrée
Pour le roi

Féminin Messages : 632
Age : 80
Localisation : 44
Inscription : 13/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par Marieke le Mar 28 Mai 2013 - 11:00

en france vous avez su descendre dans les rues contre le mariage homosexuel pourquoi ne pas le faire pour défendre l'église ?
Marieke
Marieke
Avec Sainte Therese de l'Enfant Jésus

Féminin Messages : 161
Age : 56
Inscription : 18/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par Malou le Mar 28 Mai 2013 - 11:48

Oui Bravo nous sommes encore loin de voir cela en France !

Malou
Malou
Dans la prière

Féminin Messages : 5574
Localisation : Nord de France
Inscription : 12/07/2011

http://l-arc-en-ciel.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par C54637 le Mar 28 Mai 2013 - 12:10

Andrée a écrit:
on veut enlever toute référence à la religion catholique. Par contre on fait de la récupération, notre ministre des droits de la femme est allée à Rouen pour la fête de Jeanne d'Arc, la prenant comme symbole du féminisme

Oui, c'est scandaleux. J'ai vu la vidéo. "La ministre" a même prononcé un discours...dans une cathédrale. :no

Voici la vidéo:
http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/05/accueil-de-.html


C54637
Aime le Rosaire

Féminin Messages : 798
Inscription : 26/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par Ange Gardien10 le Mar 28 Mai 2013 - 13:51

Gilles, il y a une chose que tu n'as pas parlé sur le forum selon moi, ce sont LES ACCOMODEMENTS RAISONNABLES. On en parle beaucoup au Québec. Faudrait faire un post là-dessus. Pour ce qui est du maire de Saguenay, j'ai lu l'article dans le Journal de Québec. Il a gagné sa cause.
Ange Gardien10
Ange Gardien10
Pour le roi

Féminin Messages : 688
Inscription : 27/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par Marie Rose le Mar 28 Mai 2013 - 13:55

MarieKe a écrit:


en france vous avez su descendre dans les rues contre le mariage homosexuel pourquoi ne pas le faire pour défendre l'église ?.

Bravo France bien dit!! je suis partante!!!!
Marie Rose
Marie Rose
En adoration

Féminin Messages : 2669
Localisation : bouches du rhône
Inscription : 07/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil Empty Re: Le Maire de Saguenay perd son combat pour réciter la prière au Conseil

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum