Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Lot de 50 masques à 10.99 €
Voir le deal
10.99 €

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty DE LA NANOTECHNOLOGIE DANS NOTRE NOURRITURE !!!

Message par vicflame le Sam 4 Nov 2006 - 15:46

!!! ATTENTION !!! INFORMATION VITALE !!! A LIRE DE TOUTE URGENCE !!!

NOURRITURE ATOMIQUEMENT MODIFIEE : DE LA NANOTECHNOLOGIE DANS NOTRE BOUFFE !!!



Chers amis,

Je vous ai mis ci-dessous un article particulièrement important et que j'avais posté il y a quelques mois sur un autre forum. 😉

Après les aliments génétiquement modifiés, voici venue l'ère des aliments ATOMIQUEMENT MODIFIES, avec toute une série de DANGERS que l'on sait présents, et TOUJOURS SANS LA MOINDRE APPLICATION D'UN VERITABLE PRINCIPE DE PRECAUTION ! :o Twisted Evil Shocked Exclamation

Sachez-le : les nanotechnologies prennent le relais et SONT DEJA APPLIQUEES au quotidien et MISES (A VOTRE INSU) DANS VOS ASSIETTES !!! :o Twisted Evil Shocked Exclamation

Quant aux FRANKENSTEIN et autres SAVANTS FOUS des laboratoires, ils s'amusent et s'en donnent à coeur-joie de fabriquer des "trucs" sans en peser les conséquences ni en analyser les dangers sur la santé des gens, et TOUJOURS en mettant en avant la technique MARKETING de la PROPAGANDE que les entreprises leur imposent... Twisted Evil Mad

Il y a une chose en tout cas qui transparaît CLAIREMENT : si le PEUPLE ne commence pas à se MEFIER, voire à REFUSER CATEGORIQUEMENT certaines créations synthétiques dues à la main de l'homme et dont la seule fin est d'assouvir l'AVIDITE mégalomaniaque de profit des entreprises, les dégâts seront incalculables... Shocked Crying or Very sad

Je vous laisse donc à présent lire l'article ci-dessous, agrémenté de mes commentaires que vous trouverez entre crochets...

Bonne lecture, bonne réflexion ET AVANT TOUT, BONNE OPPOSITION ET BONNE INSURRECTION ! Mad Mad Exclamation Vic.


Source : Magazine « Nexus » de novembre-décembre 2005, p. 26-27

NANOTECHNOLOGIES (2e partie) :

ON EN MANGERAIT !



Partout dans le monde, des entreprises mènent des recherches sur les nanotechnologies dont nous avons présenté les enjeux, les perspectives et les dangers dans notre précédent numéro. Qu’en est-il de l’alimentation ? Mangeons-nous déjà des nanoparticules ? Sous quelle forme ? Comment les détecter ? Sont-elles réglementées ? L’ETC Group a mené l’enquête.

[La façon dont les choses sont présentées nous laisse deviner que l'on utilise déjà ces nanotechnologies actuellement dans l'alimentation … :o ]

Quelques aliments et produits nutritionnels contenant des additifs nanométriques invisibles sont déjà disponibles dans le commerce.

[SCOOP ! NOUS BOUFFONS DONC PEUT-ETRE DEJA CES SALOPERIES ! :o Twisted Evil Shocked Exclamation ]

Des centaines d’entreprises conduisent des travaux de recherche et développement (R&D) sur l’utilisation des nanotechnologies afin de manipuler, transformer, emballer et distribuer des aliments jusque dans nos paniers à provisions et nos assiettes. Parmi elles, se trouvent des géants de l’alimentaire comme de minuscules entreprises en démarrage spécialisées dans les nanotechnologies.

[Bien entendu, les grosses crapules des multinationales sont de la partie… mais de « petites frappes » souhaitent aussi s’en mêler. On n’est pas sortis de l’auberge… Crying or Very sad ]

Selon Jozef Kokini, directeur du Center for Advanced Food Technology de l’Université Rutgers (New Jersey, Etats-Unis), « chaque grande entreprise alimentaire a un programme de nanotechnologie ou compte en développer un ».

[NOTEZ BIEN CETTE PHRASE, QUI EST D’UNE IMPORTANCE ABSOLUE ! Shocked Bientôt, vous ne pourrez plus faire confiance à qui que ce soit en ce qui concerne ce que vous avalez ! :o Exclamation ]

Un rapport publié en 2004 par Helmut Kaiser Consultancy, « Nanotechnology in Food and Food Processing Industry Worldwide », prédit que le marché des nanoaliments fera un bond spectaculaire, passant des 2,6 milliards de dollars américains actuels à 7 milliards de dollars en 2006 et à 20,4 milliards de dollars en 2010.

[Comme d’habitude, on nous assène des chiffres mirifiques qui semblent à eux seuls « justifier » le développement d’un secteur aussi terriblement dangereux et qui attiseront l’avidité sans fin des entreprises pourries. Twisted Evil ]

En plus d’une poignée de « nanoaliments » déjà présents sur le marché, plus de cent trente-cinq applications nanotechnologiques sont en cours de développement principalement dans les industries alimentaires et les cosmétiques.

[Attention à ce que nous bouffons…Mesdames, serez-vous toujours aussi empressées de vous étendre ces crèmes de beauté dont les composantes restent souvent douteuses – animaux en voie d’extinction – voire à présent carrément indéfinies – nanoparticules ? Confused Question ]

Selon Helmut Kaiser, plus de deux cents entreprises dans le monde ont lancé des travaux de R&D sur l’utilisation des nanotechnologies dans l’alimentation. Parmi les vingt plus actives, on compte cinq des dix plus gros groupes de restauration du monde, la plus grande firme agroalimentaire d’Australie et le plus gros producteur japonais de poissons et fruits de mer et d’aliments transformés.

[Une bonne raison de plus d’éviter A TOUT PRIX les fast food et les « gros » fournisseurs… :roll: ]

Malgré l’enthousiasme évident pour les nanosciences et leurs applications en matière de manipulation et de transformation des aliments, l’industrie agro-alimentaire se montre généralement conservatrice et prudente sur le sujet.

[Ben voyons... :roll: ]

La plupart de ses représentants interrogés par l’ETC Group ont refusé de préciser le degré de financement et les partenaires impliqués.

[Si l’on vous CACHE des choses et que l’on REFUSE de déclarer quoi que ce soit, c’est bien entendu pour que l’on aille pas fouiner trop loin dans le secteur, car il y a des choses que les gens ne DOIVENT pas savoir, et des secrets inavouables, comme le fait de mettre des choses DANGEREUSES dans les produits ! Shocked Twisted Evil Exclamation ]

Nous avons parlé à des scientifiques travaillant chez des géants tels que Kraft ou Nestlé ainsi qu’à des chercheurs et des représentants de petites entreprises qui se lancent dans les nanotechnologies.

[Vous pouvez déjà rayer d’office Kraft et Nestlé de la liste de vos produits d’alimentation. Mad Exclamation ]



DES TRAVAUX DE R&D (RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT) COÛTEUX MAIS DISCRETS

Après avoir essuyé le rejet massif des aliments génétiquement modifiés, l’industrie alimentaire risque de se montrer particulièrement réticente à avouer qu’elle poursuit des travaux de R&D sur les produits alimentaires « atomiquement modifiés ».


[Entre nous, le « refus massif » des OGM est une fable, PUISQUE "ON" (cf. la décision de l'infâme Commission européenne) A IMPOSE HONTEUSEMENT l’utilisation des OGM dans la nourriture – et le tout SANS REVOLTE AUCUNE DU PEUPLE ! Mad De « refus massif » il ne peut donc être question… :roll: Et on se rappellera que les aliments génétiquement modifiés sont DANGEREUX pour la santé des humains comme pour la santé des animaux. Exclamation Si l’on prend tant de précautions et cache tant de choses au sujet de la nanobouffe, c’est sans doute que l’on IGNORE ou que l’on REFUSE de prendre en considération les dangers que celle-ci entraîne, bien évidemment. Mad Du moment que l’argent rentre dans les caisses à une vitesse de dingue, le reste importe peu, y compris la santé des gens ! Twisted Evil ABOMINABLE !!! Mad ]

« L’industrie alimentaire est plus traditionnelle que d’autres secteurs comme l’informatique, où les nanotechnologies peuvent s’appliquer, explique Gustavo Larsen, professeur de génie chimique et ancien consultant chez Kraft. Je pense qu’il y a de bonnes opportunités et qu’elles sont souvent plus réalisables (dans le secteur alimentaire). On peut fabriquer des nanoparticules et les assimiler dans les aliments, on n’est pas obligé de les assembler d’abord. »

[Sous-entendu : la fabrication de nanoparticules que l’on inclut dans la nourriture est un peu plus simple, donc plus AVANCEE, que ce que l’on croyait… Shocked Exclamation ]

Quand on lui demande quels seront, à son avis, les premiers produits issus des travaux de R&D sur les nanotechnologies dans l’alimentation, Larsen répond que les consommateurs ont des chances de voir des nano-emballages avant des nano-aliments. « Je pense qu’il vaut mieux parier sur les emballages », conclut Larsen.

[On voit que ce type prend un maximum de précautions et MINIMISE systématiquement ce qui se passe au niveau alimentaireMad C’est vraiment TRES louche ! Confused ]



DES NANOMACHINES CONTRE LA FAIM…

« La synthèse des aliments pourra se faire directement, sans avoir à cultiver des champs ou élever du bétail ».

Certains affirment qu’à l’avenir, les manipulations moléculaires nous permettront de « cultiver » des quantités illimitées d’aliments sans sol, graine, ferme ni agriculteurs, éradiquant du même coup la faim dans le monde.


[ET VOILA ! :roll: Comme pour les OGM ou les puces RFID, on vient nous présenter les choses de façon propagandiste et nous chanter la berceuse - qui sonne faux – de la FACILITE (paresse), de L’HUMANISME et des « miracles » de la MODERNITE ! Mad ]

Voyez plutôt :

• « Des nanomachines pourraient créer des quantités illimitées d’aliments par synthèse au niveau atomique, ce qui éradiquerait la faim », annonce Carmen I. Moraru, professeur de science alimentaire à l’université Cornell (Etats-Unis).

[A noter : les USA avaient DEJA utilisé cet argument faux, abominable et fielleux pour les OGM…. Twisted Evil Vous savez donc que penser de ce genre de déclaration honteuse. Dans les chiottes, et vite ! Mad ]

• « La biosynthèse moléculaire et la reconstitution robotique permettront sans doute un remplacement rapide de la production, nous évitant ainsi d’être tributaires de systèmes centralisés pour cultiver et distribuer nos aliments. Au cours des premières étapes primitives de l’assemblage moléculaire, nous construirions des serres clés en main, radicalement différentes des serres actuelles, qui permettraient à des millions de gens qui ne connaissent rien à l’agriculture de devenir producteurs… Durant l’étape suivante de la fabrication moléculaire, la synthèse des aliments pourrait se faire directement, sans avoir à cultiver des champs ou à élever du bétail », explique le journaliste Douglas Mulhall.

[Ici, on nous endort avec une promesse de facilité – y compris pour les gens qui n’y connaissent rien en agriculture – et aussi une promesse d’emploiTwisted Evil On nous a tenu déjà ce genre de MENSONGE des centaines de fois… Serez-vous encore suffisamment STUPIDES que pour tomber dans le piège ? Question ]

• « Pourquoi l’être humain n’est-il pas capable d’imiter la méthodologie de la nature ? Au lieu d’aller récolter glucides et protéines dans les céréales et le bétail, des nanomachines (nanobots) pourraient assembler le steak ou la farine désirée à partir des atomes de carbone, d’hydrogène et d’oxygène présents dans l’air sous forme d’eau et de dioxyde de carbone. Les nanobots présents dans les aliments pourraient circuler dans le sang, en nous débarrassant de nos dépôts adipeux et en tuant les pathogènes », précise Dr Marvin J. Rudolph, directeur de DuPont Food Industry Solutions.

[A présent, on tente de nous faire croire carrément à une nouvelle forme de magie – ou de sorcellerie ? - ET SURTOUT, QUI VOUS DIT QUE CETTE TECHNOLOGIE NE SERA PAS UTILISEE AFIN DE CREER DES ARMES MOLECULAIRES QUI TUERONT VOS CELLULES SAINES AU LIEU DES CELLULES MALADES ET DES VIRUS ET MICROBES (agents « pathogènes ») ? Shocked Question Seuls les gros naïfs à l’esprit empesé croiront aux déclarations du Dr Rudolph… :roll: ]

Produire des aliments par manipulation moléculaire est l’objectif le plus ambitieux des nanotechnologies et celui qui a le moins de chances de se concrétiser dans l’immédiat. Pour ceux qui ont suivi le débat sur les biotechnologies au cours des vingt dernières années, les affirmations enthousiastes selon lesquelles une nouvelle technologie nourrira les affamés est un refrain creux et rebattu. Les nano-optimistes voient l’avenir à travers les lunettes roses (et vertes) de la biotechnologie : d’après eux, désormais, ce sont les nanotechnologies qui éradiqueront la faim en augmentant la production agricole, en améliorant la teneur nutritionnelle des aliments et en éliminant le risque d’allergènes alimentaires.

[Et bien, vous voyez ? Même les auteurs de l’article reconnaissent que tous ces arguments sont des pièges à con. Laughing ]



DES ALIMENTS CREES EN LABORATOIRE ?

L’ETC Group conclut qu’à leur stade actuel, « les nanotechnologies dans l’alimentation » suivent la même voie que d’autres travaux de R&D sur l’échelle nanométrique, dont les toutes premières applications se trouvent dans le domaine des capteurs et des matériaux « intelligents ». Des applications plus révolutionnaires, telles que la modification atomique des aliments, se feront peut-être davantage attendre. Mais il faut tout de même savoir que quelques scientifiques ambitieux essaient de créer des aliments en laboratoire.


[Bien entendu, on tentera de vous faire croire, POUR VOUS RASSURER, que cette révolution est encore « lointaine » (quelques décennies), alors que pourtant, on y travaille DEJA de façon CONCRETE (et secrète) ! Shocked Twisted Evil ]

Des ingénieurs tissulaires du Touro College (New York) et de la faculté de médecine de Caroline du Sud (Etats-Unis) essaient de cultiver de la viande en « faisant mariner » des cellules satellites (muscle) de poisson dans des milieux nutritifs liquides afin d’inciter les cellules à se diviser et à de multiplier toutes seules. Le premier objectif est de nourrir les astronautes envoyés dans l’espace.

[Une « petite » chose avant de refermer cet article : AVEZ-VOUS LU QUELQUE PART QUE L’ON ETUDIAIT L’IMPACT DE CETTE BOUFFE NANOTECHNOLOGIQUE SUR LA SANTE OU QUE L’ON EN CONNAISSAIT LES CONSEQUENCES ? Question NON, PAS DU TOUT !!! :o
ET POURTANT, ON COMMERCIALISE DEJA CERTAINES APPLICATIONS DANS VOTRE NOURRITURE ! Twisted Evil
CONTINUEREZ-VOUS DONC D’AVALER COMME DES VEAUX TOUT CE QUE L’ON VOUS DONNE SANS JAMAIS POSER DE QUESTION, SANS JAMAIS REFUSER QUOI QUE CE SOIT ? Confused Question
Le choix est VOTRE, mais je ne peux que vous conseiller une REACTION VIVE, et VITE ! Exclamation Exclamation Exclamation

Sinon, il vous arrivera sans doute ce qu’il arrive au bétail : nourri sans poser de questions, mangeant des horreurs contre nature (farines animales) qui lui donnent des maladies, pucé et surveillé de la naissance à la mort et finalement éliminé, TUE à l’abattoir ! :o Shocked Exclamation A bon entendeur…]

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty NANOBOUFFE : SUITE (ET FIN) DE L'ARTICLE !!!

Message par vicflame le Sam 4 Nov 2006 - 15:50

NANOBOUFFE : SUITE DE L'ARTICLE POSTE CI-DESSUS !!!


Chers amis,

Vous allez lire aujourd'hui la SECONDE PARTIE consacrée à la nanobouffe. Exclamation

Il s'agit de la suite du dossier que le magazine Nexus de novembre-décembre 2005 a dédicacé aux nanotechnologies.

ET VOUS ALLEZ VOIR COMMENT LES COMPAGNIES MALEFIQUES ET LES SAVANTS-FOUS QUI CREENT CETTE FRANKENFOOD SE FICHENT EPERDUMENT DU VERITABLE PRINCIPE DE PRECAUTION SCIENTIFIQUE (ET DE VOTRE SANTE PAR LA MEME OCCASION), TOUT COMME LES ORGANES GOUVERNEMENTAUX, D'AILLEURS!!! :o Twisted Evil Shocked Exclamation

Les cancers sont en hausse ? Question Vous allez en comprendre ENCORE MIEUX la raison aujourd'hui ! Shocked Exclamation

Un article qui "arrache"... Attention, ne vomissez pas trop de rage et de dégoût durant la lecture, CAR CES NANOPARTICULES, NOUS EN CONSOMMONS DEJA !!! :o :o Exclamation Twisted Evil

Bonne lecture, ET SURTOUT, BONNE INSURRECTION ! Mad Mad Mad Vic.


Source : Magazine "Nexus" n°41 de novembre-décembre 2005, p. 30-31.

NANOTECHNOLOGIES (2e partie) :

ON EN MANGERAIT (SUITE & FIN) !



NANOPARTICULES A VOLONTE

En réalité, nous en consommons déjà, dans des limonades, des margarines, sous forme d’additifs que les industriels de l’alimentaire ajoutent à leurs produits en toute impunité, aucune réglementation ne statuant sur l’innocuité d’un additif à une telle échelle. Un paradoxe de taille.


En 1999, Kraft Foods, la filiale d’Altria (anciennement connue sous le nom de Philip-Morris) qui pède 34 milliards de dollars, a fondé le premier laboratoire de nano-alimentation de l’industrie. L’année suivante, Kraft a lancé le consortium NanoteK, englobant 15 universités et laboratoires de recherche publics du monde entier. Aucun des scientifiques participant au consortium n’a une formation spécifique en matière de produits alimentaires ; on y trouve plutôt un mélange de spécialistes en chimie moléculaire ou en science des matériaux, d’ingénieurs et de physiciens.

Examiner les aliments avec les yeux d’un ingénieur n’a rien de nouveau. Depuis trente ans, les scientifiques introduisent les gènes d’une espèce végétale ou animale dans une autre à l’aide des technologies de modification génétique (MG) ; mais cela fait plus de mille ans qu’on introduit des additifs spéciaux dans les aliments pour obtenir de nouvelles saveurs, textures, couleurs ou autres qualités. Les nanotechnologies feront franchir une autre étape à la manipulation des aliments, avec la possibilité de modifier considérablement la façon dont ils sont produits, cultivés, transformés, emballés, transportés et même consommés.


LES ADDITIFS ALIMENTAIRES

En fait, les produits nanotechnologiques ont déjà commencé à « apparaître » dans les aliments (même s’ils sont trop petits pour être vus et si les consommateurs n’ont aucun moyen de contrôle puisqu’il n’y a ni obligation d’étiquetage ni réglementation spécifique à la taille). BASF, par exemple, fabrique une nanoversion des caroténoïdes, catégorie d’additifs alimentaires qui confère une couleur orange et se trouve naturellement dans les carottes et les tomates. Certains types de caroténoïdes sont des antioxydants et peuvent se transformer en vitamine A dans le corps. BASF vend ses caroténoïdes synthétiques à des grandes entreprises d’aliments et de boissons du monde entier qui en mettent dans les limonades, les jus de fruits et les margarines. La nanoformulation leur permet d’être absorbées plus facilement par le corps tout en augmentant leur durée de conservation. Les ventes de caroténoïdes de BASF représentent chaque année 210 millions de dollars. Ce chiffre inclut à la fois des caroténoïdes à l’échelle nanométrique et les autres.

En 2002, BASF a soumis un avis GRAS (Generally Recognized As Safe = généralement reconnu inoffensif) pour informer la FDA (Administration américaine des aliments et des médicaments) qu’elle vendait un caroténoïde synthétique du nom de lycopène (que l’on trouve naturellement dans les tomates) comme additif alimentaire. Le lycopène synthétique de BASF est formulé à l’échelle nanométrique. Selon BASF, la question de tests spécifiques pour le lycopène sous forme de nanoparticules n’a pas été soulevée et n’était pas nécessaire parce que « BASF avait la preuve de son innocuité dans diverses… évaluations toxicologiques ». La FDA a accepté l’avis de BASF sans broncher.

Lors d’un entretien téléphonique, Robert Martin, de la FDA, a confirmé que la taille n’avait pas été prise en considération dans l’examen du lycopène synthétique de BASF, expliquant même que « ce paramètre n’était pas un élément d’appréciation majeur » dans l’examen réglementaire mais serait abordée « au cas par cas » s’il semblait y avoir des implications pour la santé et la sécurité.


AUCUNE RECHERCHE D’INNOCUITE

N’est-il pas dangereux d’ajouter des nanoparticules aux aliments ? En quelques mots, la réponse est « on ne peut jurer de rien ». Ni les organismes de réglementation ni la communauté scientifique n’ont encore pris le taureau par les cornes. A ce jour, ‘ETC Group n’a repéré qu’une poignée d’additifs alimentaires à l’échelle nanométrique sur le marché, mais il est impossible de savoir avec certitude à quel point leur usage est répandu vu que rien n’oblige à les étiqueter en tant que tels. Tout comme dans d’autres domaines soumis à la réglementation tels que les cosmétiques et les produits chimiques, la question de l’innocuité n’a pas été abordée du point de vue de la taille. Jusqu’à présent, seuls les fabricants s’en sont préoccupés, essentiellement du point de vue des avantages offerts (par exemple, une réduction de taille augmente la biodisponibilité dans l’alimentation et la transparence dans les cosmétiques).

Dans le cas des additifs naturellement présents dans les aliments, les questions d’innocuité spécifique à l’échelle nanométrique ne sont pas claires. A propos du lycopène synthétique, par exemple, le Dr Gerhard Gans, de chez BASF, a expliqué qu’une fois qu’il atteint l’intestin, il se comporte exactement comme le lycopène naturel d’une tomate : il est décomposé par les enzymes digestives et conduit dans le sang, puis vers le foie et les autres organes, sous forme de molécules individuelles. En d’autres termes, au moment où ils pénètrent dans le sang, tous les aliments sont à l’échelle nanométrique, qu’ils se soient au départ présentés sous la forme d’une rondelle de tomate ou d’un verre de limonade contenant du lycopène synthétique de BASF. Sans doute en réponse aux interrogations sur l’innocuité des nanoparticules, le Dr Gans a souligné que le lycopène synthétique manipulé par les employés de BASF et fourni à leurs clients ne se présentait pas sous forme de nanoparticules ; à ce stade, selon lui, les particules se sont rassemblées en agrégats microscopiques, qui se dissoudront partiellement dans le produit fini. En fin de compte, les enzymes digestives du consommateur ramèneraient les particules à l’échelle nanométrique.


PAS DE REGLEMENTATION LIEE A LA TAILLE

Même si l’explication selon laquelle tous les aliments sont à l’échelle nanométrique au moment où ils pénètrent dans le sang tient a priori la route, il est important de noter que BASF a réalisé des essais toxicologiques de son lycopène non pas parce qu’il s’agissait d’une formulation à l’échelle nanométrique mais parce qu’il était obtenu par synthèse chimique (et non tiré de fruits et légumes renfermant du lycopène). Si le lycopène synthétique avait déjà été évalué en tant qu’ingrédient alimentaire, les organismes de réglementation n’auraient pas obligé BASF à tester l’innocuité de sa nanoversion.

Voilà pourquoi la perspective de l’ajout de nanoparticules aux aliments, en l’absence d’attention réglementaire spécifique accordée à la taille, est inquiétante : quelles substances déjà autorisées comme additifs alimentaires à de plus grandes échelles sont en préparation à l’échelle nanométrique et risquent d’avoir des propriétés altérées et des conséquences inconnues ? Particulièrement préoccupantes seraient les nanoformulations de substances que l’on ne trouve pas naturellement dans les aliments.

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty ET L'HOMME CREA LE NANOMONDE...

Message par vicflame le Sam 4 Nov 2006 - 18:22

!!! NANOTECHNOLOGIES : ARTICLE-CHOC !!!


Chers amis,

L'article ci-dessous explique bien pourquoi les nanotechnologies sont dangereuses (et encore, il est gentil par rapport à certains points ! On n'y parle pas des nanoproduits qui ont déjà dû être retirés du marché en raison de leur nocivité pour la santé, pas plus qu'on ne critique ni ne dénonce le véritable projet nazi et inhumain des transhumanistes : modifier l'être humain pour en faire une espèce de "cyborg" possédant soi-disant de nouveaux pouvoirs de surhomme, bref d'Ubermensch). Shocked

Cet article nous explique surtout POURQUOI CE SONT LES NANOTECHNOLOGIES VISANT LE CONTROLE ET LA SURVEILLANCE QUI SERONT DEVELOPPEES EN PREMIER LIEU ! :o Twisted Evil Exclamation

On nous y explique aussi pourquoi le monde qui sera développé, si on laisse ces nano-horreurs débarquer, sera un monde ENCORE PLUS INJUSTE ET PLUS HORRIBLE que le monde actuel. Shocked Confused

Voilà en tout cas un article de plus qui retentit comme un sérieux AVERTISSEMENT et qui appelle toute personne consciente et active à LUTTER CONTRE CETTE TECHNOLOGIE TOTALITAIRE ! Exclamation Mad

Vous remarquerez en tout cas le titre, qui est déjà une provocation : "Et l'homme créa le nanomonde" (à opposer à "Et Dieu créa le monde"), un indice qui nous montre que l'homme joue à Dieu et prend ainsi des risques inconsidérés au niveau des dégâts (directs et collatéraux) que cela peut entraîner ! Embarassed Crying or Very sad

L'article, ci-dessous... Vic.



Source : http://www.actionconsommation.org/publication/article.php3?id_article=524


ET L'HOMME CREA LE NANOMONDE


Par Yann Fiévet

Le monde va mal. De terribles périls le menacent : crise énergétique globale, réchauffement climatique, épuisement dramatique de la ressource en eau, développement de maladies d'origine environnementale, menaces terroristes éparses et insaisissables, etc. Pourtant, cette litanie catastrophique ne deviendra jamais apocalypse. Les nanotechnologies sauveront - à en croire les adeptes de la techno-science - l'humanité, effaceront tous ses maux. La France est désormais, avec son Minatec inauguré à Grenoble, dans la course vers cette science totale au service d'un monde nouveau.

L'univers de l'infiniment petit - 100.000 fois moins épais qu'un cheveu - façonné à volonté par l'homme, atome après atome, est déjà là. Nous l'ignorons car il nous est invisible. Ses perspectives de transformation du monde et de ses sociétés sont incommensurables. A l'échelle du nano - un milliardième de mètre - l'homme est gagné par le vertige. Les biotechnologies lui permettaient déjà la manipulation des gènes du vivant. Désormais, il s'autorise la manipulation des atomes de la matière. En combinant les nanotechnologies, les biotechnologies et les technologies de l'information tout devient possible. L'inimaginable s'estompe et disparaîtra un jour.

Aucun domaine de la vie des hommes ne paraît devoir échapper à cet impérialisme technoscientifique. Transports, énergies, santé, habillement, alimentation, mais aussi surveillance, sécurité et guerre seront insidieusement investis par les nanoparticules, les nanotubes, les nanorobots ou les nanolaboratoires. Tissus autonettoyants, peinture changeant de couleur par simple clic, automobile pesant moins de dix kilos, mais aussi puces sous-cutanées permettant de suivre les déplacements de l'individu par satellite, bombes intelligentes et indétectables se côtoieront pour le meilleur et pour le pire comme le sort de toute technique nous l'a toujours enseigné. Des chercheurs américains prédisent qu'il sera possible demain de choisir le climat en fonction des besoins des hommes. Le courant transhumaniste rêve, quant à lui, de substituer à l'évolution darwinienne la perfection technicienne permettant enfin l'avènement de l'homme sans défaut.

En arrière-fond de ces multiples déclinaisons nanotechnologiques se cache la fascination pour l'idée d'une domination enfin totale de l'homme sur la nature, le moyen définitif de s'abstraire de toute contrainte. Ce délirant espoir impose que des philosophes, des anthropologues, des sociologues et des politologues couvrent la voix et recouvrent les écrits des docteurs Folamour des temps nouveaux. Ils doivent au plus vite dénoncer l'emballement technoscientiste et l'aveuglement coupable du pouvoir politique si prompt à renoncer à sa responsabilité face au pouvoir scientifique désormais dominé par la logique de l'économie financière.

Il est plus que probable que le nanomonde, s'il advient un jour, sera plus immonde que le monde actuel. Certains domaines des nanotechnologies sont loin d'être neutres. Ils nécessiteront de tels niveaux de spécialisation et de risque, concentreront une telle accumulations de pouvoirs et de richesses qu'ils justifieront en contrepartie un modèle de société centralisé, autoritaire et militarisé pour en assurer la pleine maîtrise. Ainsi, on développera d'abord les applications nanotechnologiques liées étroitement à la surveillance et à la sécurité.

Une fois éprouvées ces applications seront facilement transposables à la vie entière des sociétés. Nous avons bel et bien affaire ici à un gigantesque programme de domination du monde qui ne pourra que renforcer les déséquilibres d'aujourd'hui. Ce programme aux multiples facettes ne peut être financé que par les firmes multinationales occidentales et les États du Nord qui s'offrent là de quoi élargir davantage encore le fossé les séparant de "l'autre monde".

Le citoyen est magistralement tenu à l'écart des décisions en matière de mise en oeuvre des nanotechnologies. C'est lui pourtant qui subira leurs effets néfastes quand ils surviendront sur sa santé comme sur son environnement social et naturel. Les nanotechnologies pourraient bien tuer définitivement la démocratie. Est-il encore temps d'écrire, par anticipation, la nécrologie du nanomonde ?


Yann Fiévet est vice-président de Action Consommation.

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty NANOTECHNOLOGIES : UNE NOUVELLE COURSE A L'ARMEMENT !!!

Message par vicflame le Sam 4 Nov 2006 - 19:13

!!! ATTENTION !!! CAPITAL !!!

ARTICLE DE BASE SUR LES PROJETS MILITAIRES ET ARMES NANOTECHNOLOGIQUES !



Chers amis,

Cela fait déjà pas mal de temps que nous parlons des nanotechnologies et des nanopuces, et que nous parlons beaucoup des possibilités MILITAIRES dans ce domaine. Mais il y a peu d'articles à ce sujet (le tabou reste très marqué, la langue de bois et les secrets militaires aussi...). Confused

AUJOURD'HUI, JE VOUS AI DENICHE UN ARTICLE QUE JE VOUS AI TRADUIT EN FRANCAIS ET QUI CONCERNE LES APPLICATIONS MILITAIRES DES NANOTECHNOLOGIES !!! :o Shocked Twisted Evil Exclamation

Cet article a été publié sur http://www.afcea.org/signal/articles/templates/SIGNAL_Article_Template.asp?articleid=989&zoneid=160

Et vous allez voir, on est encore LOIN, TRES LOIN d'être sortis de l'auberge !!! Sad Figurez-vous que la nanotechnologie va provoquer une course à l'armement comparable à la course aux armements nucléaires, et que les USA NE VEULENT PERDRE CETTE COURSE SOUS AUCUN PRETEXTE !!! Exclamation Exclamation Exclamation Twisted Evil

Avec en plus de nouvelles concurrences possibles provenant de pays comme la Chine ou l'Inde... Il risque donc encore d'y avoir des tentatives de "démocratisation impérialiste et forcée" de la part des USA sur certains pays, et des dangers énormes au niveau mondial. Crying or Very sad

Voilà qui vous annonce déjà la couleur...

En ce qui concerne les armes elles-mêmes, on ne nous en dit pas grand chose, mais suffisamment quand même que pour confirmer de façon définitive nos craintes les plus profondes : nouvelles armures (blindages); nouveaux uniformes; sac-à-dos qui change de structure moléculaire et se transforme en arme, puis en tente, puis en arme à nouveau; armes chimiques intelligentes qui analysent l'ADN de leur "cible" avant d'exploser; micro-armatures qui s'auto-assemblent; armes indétectables à l'oeil nu ou par satellite ou même chimiquement; matériaux intelligents qui changeront de forme tout comme les muscles humains quand ils sont fléchis... :o Shocked Twisted Evil Exclamation

Quant à la SURVEILLANCE et au CONTROLE via nanotechnologie, inutile de dire qu'ils sont évidemment au menu AUSSI ! Twisted Evil Et quand on sait que les semi-conducteurs et les MICRO-PUCES sont une étape-clé pour la nanotechnologie, on a tout compris... Crying or Very sad
Il paraît d'ailleurs que les questions liées à la vie privée et à la surveillance sont étudiées, et qu'elles préoccupent les citoyens américains...

On se doute bien qu'avec $1,5 MILLIARDS de financement à l'heure actuelle, la nanotechnologie militaire N'EST PLUS UNE FICTION, mais bien une REALITE, EN CE MOMENT MEME !!! :o Exclamation Shocked

Dans cet article, on vous rappelle que certains produits alimentaires COMPORTENT DEJA DES COMPOSANTS NANOTECH, et que même si ces composants ont été acceptés par les organes du gouvernement (food & drug administration, par exemple), ILS SONT TOXIQUES AU NIVEAU MOLECULAIRE ! :o Twisted Evil Exclamation On est donc en train de se demander s'il ne faudra pas faire marche arrière. Malheureusement, d'un point de vue historique, l'homme, ce crétin de première, n'a jusqu'ici JAMAIS FAIT MARCHE ARRIERE (même lorsqu'il était dans l'erreur complète) !
Voilà qui nous promet encore de "beaux" jours...

ET CHEZ NOUS, OU EN SONT LES APPLICATIONS EN NANOTECHNOLOGIE, ET NOTAMMENT AU NIVEAU MILITAIRE ??? Question Question Confused

Car nos pays sont aussi avancés que les USA en ce qui concerne la nanotechnologie, mais chez nous, AUCUN ARTICLE, AUCUN RAPPORT PUBLIC, et TRES PEU de presse et de publicité autour des compagnies nanotech qui, POURTANT, SONT BIEN PRESENTES SUR NOS TERRITOIRES : le gouvernement vendu au Nouvel Ordre Mondial, l'industrie et les putes des mass médias nous tiennent la langue de bois, pour ne pas changer !!! Mad

Je vous propose à présent de lire l'article dans le post ci-dessous...

Bonne lecture, bonne réflexion et... bonne ACTION ! Mad Vic.

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty NANOTECHNOLOGIE + ARMEMENT : ARTICLE !

Message par vicflame le Sam 4 Nov 2006 - 19:14

Source : http://www.afcea.org/signal/articles/templates/SIGNAL_Article_Template.asp?articleid=989&zoneid=160

La nanotechnologie pourrait mener à la prochaine course aux armements; les experts discutent sur la manière de s'y préparer.


Par Maryann Lawlor / Juillet 2005

La science très du petit a de grandes implications militaires, économiques et sécuritaires pour le futur. De la fabrication moléculaire aux armes chimiques incroyablement intelligentes, les matières premières et l'attirail final que la nanotechnologie permettra laissent même rêveur les aficionados de science-fiction. Cependant, les experts qui examinent soigneusement la science et la signification des dispositifs à échelle nanométrique diffèrent sur la façon dont cette technologie aimable affectera les futures générations et aussi sur ce qui devrait être fait aujourd'hui pour maintenir les Etats-Unis dans la salle dans ce domaine.

Les problèmes primordiaux de souci incluent qui devrait garder un oeil sur les développements dans le champ.

La nanotechnologie peut ou ne peut pas s'avérer être une force disruptive, mais elle est, sans aucun doute, un facteur qui va permettre beaucoup de choses. En conséquence, les conseillers qui travaillent avec l'industrie et avec le gouvernement reconnaissent qu'un équilibre doit être acquis entre le contrôle et l'indépendance de sorte que la sécurité des Etats-Unis soit assurée sans supprimer l'esprit d'entreprise.

Aujourd'hui, le gouvernement des U.S.A. et l'industrie ont une définition très large du terme "nanotechnologie". En général, il se rapporte à des matériaux, à des produits et à des dispositifs qui ont des dispositifs qui possèdent des caractéristiques qui tombent dans une échelle de taille allant de 1 à 100 nanomètres. Une organisation qui est une observatrice prudente de cette technologie minuscule est le Foresight Insitute (l'institut de prévoyance), à Palo Alto, en Californie. La mission de l'institut est d'aider à préparer la société pour des technologies de pointe qui sont prévues, en particulier la nanotechnologie moléculaire.

Christine Peterson, vice-président de la politique publique et de co-fondatrice du Foresight Institute, dit qu'une manière de regarder une matière aussi large que la nanotechnologie est de la diviser en trois tranches temporelles: court terme, moyen terme et long terme.

Alors qu'il n'y a aucun consensus au sujet de la définition de chacune de ces périodes, en général le court terme se rapporte aux technologies et aux effets qui se produiront dans les 5 années à venir; la tranche concernant le moyen terme s'étend entre 5 et 15 ans à partir d'aujourd'hui; et le long terme est considéré pour plus de 15 années à partir de maintenant.

À court terme, la nanotechnologie aura comme conséquence des matériaux qui sont plus légers et plus forts et comporteront différentes propriétés par rapport aux matériaux disponibles aujourd'hui, dit Peterson. Ces matériaux améliorés seront importants dans les applications militaires, ajoute-t-elle.

Les nanotechnologies à moyen terme seront "un peu plus exotiques," prédit Peterson. Le Dr. Edwin L. Thomas, directeur de l'Institute for Soldier Nanotechnologies (l'institut pour les Nanotechnologies pour soldat) au Massachusetts Institute of Technology à Cambridge, donne hardiment des prévisions au sujet des possibilités potentielles dans le royaume militaire dans cette tranche de temps, conte-t-elle. Tandis que beaucoup de gens ont des appréhensions au sujet de prédire ce qui sera disponible dans les 5 à 15 années à venir, Peterson remarque que Thomas est disposée à parler de possibilités telles que des architectures de systèmes de combinaison de combat et des réseaux de nanorelief de poids ultra léger, des micro-armatures qui s'auto-assemblent et des nanocomposites à photomotifs. Peut-être que sa bonne volonté de partager librement ses hypothèses est une raison pour laquelle l'armée des Etats-Unis a attribué $50 millions à son institut pour poursuivre des technologies visant à améliorer la protection des combattants de guerre, avance-t-elle.

Les prévisions au sujet de ce que la nanotechnologie apportera dans le long terme incluent des changements extrêmement drastiques dans les applications, confie Peterson. Tandis que de nouveaux uniformes, de meilleures armures et des capteurs améliorées seront le centre d'attention à moyen terme, entre 15 et 30 ans à partir d'aujourd'hui, l'attention se portera sur des armements, y compris des armes chimiques intelligentes. "Celles-ci auraient toute la puissance d'une arme chimique en termes de destructivité, combinée avec la capacité de calcul et de sensitivité pour effectuer un travail bien meilleur de ciblage," indique Peterson. Les armes conventionnelles bénéficieront aussi de la nanotechnologie dans le long terme. Peterson prédit que les futures générations seront capables de produire des armes conventionnelles, y compris des armes nucléaires, beaucoup plus rapidement, et cette capacité pose quelques questions qui doivent être abordées. "A moins que vous ne contrôliez la technologie dans un sens de limitation des armements, vous avez une situation où des pays qui semblent assez inoffensifs en termes de leurs possibilités peuvent très rapidement devenir une menace importante. C'est un nouveau monde pour les militaires," déclare-t-elle.

Des matériaux reconfigurables sont également clairement dans le royaume du possible à moyen et à long terme, maintient Peterson. Avec l'aide de la nanotechnologie, ces matériaux intelligents changeront de forme tout comme les muscles humains quand ils sont fléchis. Pour des combattants de guerre, ceci pourrait signifier qu'un sac-à-dos pourrait rapidement se transformer en arme, puis en tente, puis en arme à nouveau.

Et ce sont ces types de possibilités militaires connexes -- avec toutes leurs implications -- qui inquiètent Peterson. "Le message principal que je prendrais pour centre d'attention des militaires est que nous devons absolument gagner cette course. C'est comme pour les armes nucléaires. Ce n'est pas une course que nous pouvons nous permettre de perdre. Nous devons absolument la gagner, et nous devons être organisés à cette fin," dit-elle.

Un effort qui vise à amener ceci est la National Nanotechnology Initiative (l'initiative nationale de nanotechnologie ou NNI), une recherche du gouvernement des Etats-Unis et un programme de développement dont les participants incluent des représentants de 23 agences fédérales. Dans son supplément au budget de l'année fiscale 2006 du président publié en mars, la NNI a demandé $1,05 milliards pour ses programmes.

Mais Peterson soutient que la conception de la NNI ne favorise pas l'organisation du travail concernant la nanotechnologie. "Les gens supposent que c'est cette organisation cohérente avec un ensemble de buts et qu'elle acquiert ces buts, mais ce n'est pas ce qui passe. C'est une chose chaotique et diffuse où vous avez un groupe de professeurs qui ont renommé leur vieux travail "nanotechnologie". Ce n'est pas un mauvais travail, mais il n'ajoute rien au genre de possibilités dont nous avons besoin pour les systèmes de machines moléculaires productives dont les militaires vont avoir besoin d'ici 20 ans. Si j'avais un message pour les chefs communs, ce serait "ne comptez pas sur la NNI actuelle pour obtenir ce dont vous avez besoin". Soit vous devez la modifier, soit vous devez avoir votre propre version -- c'est l'un ou l'autre," déclare-t-elle.

Peterson croit qu'une partie du problème est que beaucoup de gens recevant des subsides de la NNI sont des scientifiques normaux qui travaillent sur leurs propres projets individuels. "Ce n'est pas un projet de technicien de systèmes, et vous n'allez pas obtenir un système qui fonctionne à partir de ce truc disjoint. Le fait est que c'est une coalition distribuée," avertit-elle.

Les armes intelligentes sont un exemple de là où l'attention est particulièrement nécessaire, dit Peterson. Les armes chimiques actuelles peuvent être classifiées comme stupides parce que les systèmes de visée sont toujours relativement grossiers. "Ce que vous voudriez est quelque chose qui possède l'action chimique destructrice d'une arme chimique, ce qui est vraiment facile à faire, combinée avec la sensitivité et le calcul, de sorte que quand elle atterrit sur un objet ou sur une personne, elle puisse identifier cet objet ou cette personne. Si c'est une personne, [l'arme pourrait] même lire son ADN -- et décider alors s'il faut mettre en application l'arme ou pas. Je suis très sérieuse à ce sujet. C'est un truc terrifiant, et c'est pourquoi je saute de haut en bas et dis, 'Vous les gens qui possédez un milliard de dollars par an, nous devons vraiment nous concentrer sur ces problèmes. Nous ne pouvons pas nous permettre de le gaspiller; c'est trop d'argent à gaspiller,'", dit-elle.

Un des soucis primordiaux de Peterson est un développement de la nanotechnologie qui est en train de se produire en dehors des Etats-Unis. Dans 50 ans, les armes nucléaires pourraient ne plus être la question la plus importante; cependant, il y aura limitation des armements, et le problème est que les armes seront invisibles aux satellites ou à l'oeil humain et seront chimiquement indétectables.

La réponse, soumet-elle, est que les Etats-Unis doivent rester significativement en avance à tout moment, et que le travail doit commencer maintenant parce que d'autres pays pourraient obtenir certains avantages. En Chine, par exemple, la recherche en nanotechnologie peut être menée à un sixième de ce qu'elle coûte aux Etats-Unis, et le nombre de diplômés en ingéniorat excède celui des Etats-Unis. De plus, la Chine est technologiquement très ambitieuse, dit Peterson, et alors que la menace n'est pas imminente, les Etats-Unis pourraient faire face à une rude concurrence dans 20 ou 30 ans.

Ces défis provoquent des discussions au sujet de la politique. À court terme, la toxicité est un souci primordial; des nanoparticules chimiques sont déjà ajoutées aux produits alimentaires. Bien que l'agence de la protection de l'environnement ou la Food and Drug Administration aient approuvé ces produits chimiques pour l'utilisation dans de plus grandes tailles, les études indiquent qu'elles peuvent être toxiques au niveau nano. "La question est : devons-nous refaire le système et spécifier une classe de grandeur dans ces applications pour approbation? Et devons-nous retourner en arrière et réapprouver ces choses dans la nouvelle classe de grandeur? C'est un problème énorme, et cela coûterait très cher de refaire tout ce travail. D'autre part, si cela doit être fait, il faut que ce soit fait," déclare Peterson.

Les questions politiques entourant les nanotechnologies à moyen terme impliquent des sujets de surveillance et de vie privée. Peterson relève que les Américains ont énuméré ces deux matières en tant que leur souci premier dans une enquête concernant la nanotechnologie. L'institut de prévoyance a donné des conférences au sujet de ce thème pendant presque 20 ans, donc Peterson est heureuse que les citoyens réalisent vraiment le danger.

Dans le secteur de la politique pour les nanotechnologies qui seront disponibles en 2020 et au-delà, Peterson note qu'en plus des questions militaires, les questions économiques exigeront une guidance politique. "C'est la grande révolution industrielle, et nous sommes devenus très contents de nous et arrogants aux U.S.A., supposant que c'est une nouvelle technologie et nous serons le leader. Ce n'est pas vrai, ici. D'autres pays nous dépassent délibérément au niveau des dépenses. Nous sommes toujours en avant, mais il n'y a aucune garantie, particulièrement parce que nos étudiants n'obtiennent pas de diplômes en science et technologie et que nous avons plus d'ennuis de les importer depuis d'autres pays où ils forment leurs enfants en science et en technologie," dit-elle. Pour résoudre ce problème, les Etats-Unis doivent améliorer leur approche de recrutement afin d'attirer non seulement des étrangers aux Etats-Unis pour l'éducation, mais aussi afin de faire en sorte qu'ils veuillent rester après qu'ils aient obtenu leurs diplômes, propose Peterson.

Lawrence Gasman convient que les nanotechnologies ont des implications de grande envergure qui doivent être abordées mais, basé sur ses observations et son expérience, il n'est pas convaincu que le gouvernement des Etats-Unis est le meilleur choix pour mener le développement politique dans ce secteur. Gasman est l'analyste principal et l'un des fondateurs de NanoMarkets Limited Company, Sterling, Virginia (société NanoMarkets Limited, à Sterling, Virginie), une société qui analyse les occasions et les ruptures que les avances en technologie créent.

En premier lieu et avant tout, il y a une distinction entre la politique et la planification, dit Gasman. D'un point de vue concernant la planification, l'industrie doit accepter que les nanotechnologies arrivent -- et dans certains cas arrivent rapidement -- et peuvent affecter leurs affaires. Ils doivent évaluer les conséquences et déterminer comment ils veulent procéder. Dans certains cas, ils peuvent choisir d'ignorer les nouvelles technologies; dans d'autres, ils peuvent décider de changer leurs produits et services pour capitaliser dessus. Plusieurs compagnies, y compris Intel Corporation, projettent et investissent sérieusement dans les nanotechnologies, déclare Gasman. "Le gouvernement, traditionnellement, n'a pas eu beaucoup de projets pour l'industrie des technologies de l'information", dit Gamsan. "Les aspects informatiques et liés aux semi-conducteurs n'ont jamais eu de projets gouvernementaux en tant que tels. Il y a eu des questions gouvernementales, et elles sont aussi larges que les problèmes d'immigration. Le secteur que [les responsables du gouvernement] ont planifié est celui des télécommunications, et la limite à ce niveau se situait il y a presque 10 ans de cela maintenant avec la loi sur les télécommunications de 1996 dans ce pays. Et cela ne s'est pas bien passé. Mais peut-être que c'est un très bon cas historique de la façon dont ces issues deviennent très politisées et souvent finissent par déformer le marché afin de faire un rapport politique."

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty NANOTECH + ARMEMENT : ARTICLE : FIN !

Message par vicflame le Sam 4 Nov 2006 - 19:16

Gasman précise, cependant, qu'à la fois la NNI et la Loi de recherches et de développement de la nanotechnologie de 2003 démontrent que le gouvernement fédéral fait un effort pour aborder les questions relatives à la nanotechnologie. "Le problème est -- et c'est là où je puis différer du Foresighnt Institute -- qu'il vaut mieux laisser certaines de ces choses seules. Par exemple, j'étais très impliqué dans le processus qui a amené à la Loi sur les télécommunications de 1996. Cela a pris six ans au sénat et la Chambre pour parvenir à une loi. Ce n'est pas une critique; c'est ce ce cela prend pour proposer un plan. Il y a un processus là, et à l'extrémité de celui-ci vous pouvez dire, 'Putain de politiciens -- ils ne savent pas ce qu'ils font. Ils devraient faire autre chose.' Mais en tant que question pratique, il y a une certaine quantité de logique intégrée juste là. C'est la manière dont cela fonctionne, et il est difficile de la changer," dit-il. En dépit du fait de maintenir cette opinion, Gasman admet que certains secteurs peuvent réclamer une législation. Cependant, il croit que les possibilités de la nanotechnologie sont si passionnantes que les législateurs devraient montrer de la modération. "Il peut y avoir des questions de sûreté et de financement, et il y a une grosse discussion au sujet de qui devrait payer la recherche et le développement. Mais il est si facile de réagir de façon excessive," déclare-t-il.

Gasman ne partage pas les inquiétudes de Peterson concernant d'autres pays surpassant les efforts des USA dans la nanotechnologie. Bien que d'autres pays investissent dans le domaine, il ne se rend compte d'aucun autre gouvernement qui consacre autant de financement dans cette discipline. En outre, il est confiant que l'esprit d'entreprise inégalé des Etats-Unis stimulera le développement continu de la technologie.

"Il y a un autre problème -- et je pense qu'elle est absolument différent de tout ce que dont nous avons fait l'expérience avant -- et c'est la Chine et l'Inde. Ces deux pays sont loin d'être des asiles pour l'entreprenariat, et un pays avec des idées ouvertes va être primordial à la technologie qui se développe de beaucoup de manières. Mais cela change, et il est au moins possible d'imaginer que ces deux pays, dans 20 ans, vont être des centres très significatifs d'entreprenariat," il propose.

En ce qui concerne l'armée, Gasman est d'accord avec Peterson que certains problèmes réels doivent être abordés et que peut-être c'est un secteur où le gouvernement devrait intervenir. "Il y a toujours cet équilibre de transfert de technologie, et c'est un équilibre difficile à obtenir parce qu'il y a des questions politiques. Nous avons toujours essayé de soutenir nos amis en Arabie Saoudite, par exemple, et pour de très bonnes raisons. D'autre part, il est très facile de voir comment ce que nous leur avions envoyé peut facilement tomber entre les mains d'Al-Qaida à un certain point. Je ne sais pas comment vous atteignez cet équilibre," remarque-t-il.

Bien qu'il reconnaisse les dangers potentiels de la nanotechnologie, Gasman offre des mots de prudence. Il est important de ne pas exagérer la menace, dit-il, précisant que certains sont préoccupés par les armes ultimes de destruction massive qui seraient nano-créées et aussi grandes qu'une boîte d'allumettes. "A un moment, vous vous dites et bien, c'est un problème pour l'avenir, et qui pourrait être tout à fait lointain dans le futur. Des physiciens m'ont dit qu'éventuellement, l'univers aura une fin. Je ne passe pas beaucoup de temps à m'en inquiéter. Vous pouvez exagérez la menace, et je ne pense pas que les politiciens sont susceptibles de faire cela. Mais l'autre problème est l'aspect politique. Vous devez également vous rendre compte que les gens utilisent des problèmes comme cela pour leur propre gain politique, et cela doit être pris en considération," dit-il.

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty NANOPUCES, IDENTIFICATION ET PANDEMIES : COCKTAIL MORTEL !

Message par vicflame le Sam 4 Nov 2006 - 19:56

ARTICLE INCONTOURNABLE !!!

LES NANOPUCES, L'IDENTIFICATION ET LES PANDEMIES : COCKTAIL MORTEL !!!



Chers amis,

Après l'article ci-dessous, je crois que vous allez réfléchir bien fort (et, j'ose l'espérer, réagir !)... Confused

CAR LES PIRES SCENARIOS QUE NOUS AYONS JAMAIS IMAGINES SONT EN TRAIN DE PRENDRE FORME !!! :o Exclamation

En effet, l'article ci-dessous nous parle des NANOPUCES, et fait un lien entre les nanopuces ET LES PUCES SOUS-CUTANEES D'IDENTIFICATION, MAIS AUSSI... UN LIEN ENTRE LES NANOPUCES ET LES PANDEMIES !!! Shocked :o Twisted Evil Exclamation

Bien entendu, en cette époque où des maladies telles que le SRAS, la grippe aviaire etc. menacent, ces liens ne sont pas effectués "au hasard", vous l'aurez compris ! Shocked On parle par exemple de NANOPUCES DE PISTAGE qui seraient destinées "à localiser l'individu lors d'une épidémie afin que le vaccin lui soit apporté au plus vite" (et surtout qu'il soit empoisonné 3 fois au lieu d'une : par la maladie, par les nanopuces ET par le vaccin !). Twisted Evil

On fait référence à la verichip ET A L'IDENTIFICATION (or l'article que je vous ai posté précédemment ne laissait AUCUN DOUTE quant à la "faisabilité" de nanopuces d'identification). Twisted Evil :o Exclamation

ON SIGNALE AUSSI LE FAIT QUE CES PUCES DE TAILLE MOLECULAIRE POURRAIENT ETRE INGURGITEES A L'INSU DES GENS ! :o Exclamation

L'intention existe donc, car si un journaliste y a pensé lui-même, on est en droit de frissonner en imaginant ce qu'un général à pu penser en ce qui concerne les applications les plus destructrices de ces nanopuces... Confused

ET ENFIN, O "SURPRISE", ON EFFECTUE UN LIEN ENTRE CES NANOPUCES QUI, SI ELLES SONT CAPABLES DE "SOIGNER UNE MALADIE", POURRAIENT FORT BIEN LA DECLENCHER !!! :o Twisted Evil Exclamation

Je vous l'avait dit. Vous voyez que je n'ai rien inventé : tout est vrai et les pires applications sont envisageables et réalisables ! Shocked :o Confused

Mes très chers amis, IL EST PLUS QUE TEMPS DE REAGIR ! Exclamation Exclamation Exclamation

REAGISSEZ DONC DES A PRESENT, DE GRACE, OU LES LIBERTES, LA VIE PRIVEE, LE LIBRE-ARBITRE ET TOUTE DIGNITE HUMAINE DISPARAITRONT D'ICI TRES PEU DE TEMPS, POUR FAIRE FACE A UNE DICTATURE TELLE QUE PERSONNE N'EN A JAMAIS CONNUE ! Twisted Evil Exclamation Shocked

Et croyez-moi, ceci n'est pas une supplique de "parano", mais bien l'avertissement et la prière de quelqu'un de LUCIDE ! Exclamation

L'article, ci-dessous...

Bonne lecture, bonne réflexion, ET AVANT TOUTE AUTRE CHOSE... BONNE ACTION !!! Exclamation Vic.


Source: http://www.freemarketnews.com/WorldNews.asp?nid=1378

NANO-PUCER POUR LA SANTÉ

Lundi 17 octobre 2005 - FreeMarketNews.com

Inquiet en ce qui concerne la pandémie? Que diriez-vous d'avaler un dispositif médical microscopique diffusant votre localisation et votre état de façon à ce que le traitement puisse être précipité vers vous dès que vous en aurez besoin? Il y a deux ans, on a dit que des compagnies de pointe japonaises comme Hitachi avaient produit des "nano-puces" aussi petites que la taille d'une seule cellule humaine, assez petites pour que 400 d'entre elles aient pu être placées sur un grain de sel. De telles puces ont pu être introduites volontairement (ndt : du plein gré des gens), mais également dans une fine brume fine se posant la nourriture ou l'eau afin d'être ingérée à l'insu de l'individu.

A présent, des compagnies de Singapour ont développé une technologie de "puçage" conçue pour détecter le SARS, la fièvre dengue, la grippe et d'autres maladies respiratoires. Une puce minuscule contenant des "capteurs de détection", "analysera la salive ou le mucus nasal déposé dessus et fournira un diagnostic rapide," selon le journal The Guardian. Et une histoire de la fin du mois de juillet dans le London Times a fait remarquer que les Etats-Unis étaient près du lancement d'une puce sous-cutanée d'identification par radiofréquence (RFID) pour aider une autorité centralisée à "emmagasiner et à contrôler les registres de santé."

Le problème? En plus d'avoir les soucis habituels liés à la vie privée, certains s'inquiètent que la nano-technologie, qui est assez futée pour identifier et traiter une maladie, pourrait aussi l'introduire. - ST

Rapports du personnel - Free-Market News Network

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty NANOTECHNOLOGIES : DOMINER LE CERVEAU HUMAIN !!!

Message par vicflame le Sam 4 Nov 2006 - 20:16

NANOTECHNOLOGIES : DOMINER LE CERVEAU HUMAIN !!!


Chers amis,

Voici un article (que je poste en plusieurs parties étant donné sa longueur) A NE MANQUER SOUS AUCUN PRETEXTE !!! Shocked Exclamation

En effet, IL RELIE (entre autres) LES NANOTECHNOLOGIES AU THEME DES PUCES CEREBRALES, ET PROUVE DE FACON INDENIABLE QUE LES NANOTECHNOLOGIES SONT AU CENTRE DE PREOCCUPATIONS MILITAIRES ET CONSTITUERONT UNE VERITABLE PRISE DE POUVOIR !!! :o Exclamation Twisted Evil Shocked

Nos Frankenstein des laboratoires n'ont donc pas fini de concevoir des abominations, et figurez-vous que L'UN DES BUTS ULTIMES EST... LA DOMINATION DU CERVEAU HUMAIN PAR DES MACHINES (cybernétique, puces, nanotechnologie) !!! :o :o :o Twisted Evil

NON, NOUS NE POUVONS PLUS NIER L'INDENIABLE : LES GENS AU POUVOIR SONT DES FOUS CRIMINELS DONT LES BUTS SONT DIGNES DES PIRES PSYCHOPATES !!! Twisted Evil Shocked

Evidemment, on tente de faire en sorte que les gens se RESIGNENT en leur faisant croire que tous ces développements honteux se résument à une question de "sécurité nationale" ! :roll: Mad

Voilà bien aussi un type de pensée qui provient en droite ligne du Nouvel Ordre Mondial : le contrôle de vos cerveaux serait donc, LUI AUSSI, une question de "sécurité nationale" pour ces ordures de "l'élite" qui souhaitent vous asservir et vous diriger comme des automates, en tout et pour tout, afin de protéger leurs propres intérêts et leur DOMINATION absolue sur tous les individus de la planète !!! Mad Mad Mad

Vous remarquerez en outre que L'ARTICLE CI-DESSOUS A ETE ECRIT PAR UN COLONEL qui sait de quoi il parle ! Shocked

Les dangers sont INSONDABLES, tant ils sont NOMBREUX et TERRIBLES !!! :o Exclamation Voyez le schéma évolutif repris en fin d'article... il est plus que révélateur. Shocked

Vous remarquerez enfin que l'article date de 2003... entretemps, les projets crapuleux dont il est fait mention ont eu le temps d'avancer fameusement... Crying or Very sad IL EST TEMPS DE REAGIR, CAR LA DICTATURE EST AU TOURNANT !!! :o Exclamation

Je vous laisse lire cet article INCONTOURNABLE...

Bonne lecture, bonne réflexion, ET AVANT TOUTE AUTRE CHOSE... BONNE ACTION, BONNE OPPOSITION ET BONNE INSURRECTION !!! Mad Mad Mad Vic.


Source : http://www.point-org-securite.com/nanotechnologies%20-%20biotechnologies%20-%20robotique.htm

Les nouvelles technologies
Enjeux de pouvoir et de sécurité nationale


Docteur Patrick Barriot, colonel (CR)
Ancien médecin chef des Unités d’Intervention de la Sécurité Civile
Responsable du Département Risques Biologiques - Point Org Sécurité

Article paru dans la lettre Sentinel d'octobre 2003

Les nouvelles technologies (nanotechnologies, biotechnologies et robotique), s’appuyant sur les progrès de l’informatique et opérant à l’échelle du nanomètre, permettent de réorganiser la matière, molécule par molécule, atome par atome. Cette manipulation de la matière concerne aussi bien la matière vivante que la matière inerte et les opposants à ces nouvelles technologies font désormais le parallèle entre OGM (organismes génétiquement modifiés) et OAM (organismes atomiquement modifiés).


De la micro-informatique à la nano-informatique

Conformément à la loi de Moore, la performance des circuits intégrés (mesurée par le nombre de transistors par circuit) double à peu de choses près chaque année depuis 1990. La technologie de gravure des puces en silicium (photolithogravure), qui vient de franchir la barre des 100 nanomètres, permet d’intégrer aujourd’hui 400 millions de transistors sur un circuit et en intègrera 1 milliard vers 2007. Cette approche top-down (du haut vers le bas) de la miniaturisation des circuits par photolithogravure atteindra son stade ultime de développement vers 2017 (tableau 1). L’approche bottom-up (du bas vers le haut), radicalement différente, repose sur la mise au point de transistors constitués d’une seule molécule et pouvant être reliés par des nanotubes de carbone. Pour un coût de fabrication réduit, on observe une augmentation des performances (puissance de calcul, vitesse de traitement de l’information, autonomie..) ainsi qu’une diminution de la consommation électrique et de l’échauffement des puces.

La puissance de calcul de crête des supercalculateurs, qu’il s’agisse des supercalculateurs vectoriels de Cray ou des ordinateurs superscalaires d’IBM, devrait atteindre le pétaflops (million de milliards d’opérations par seconde) d’ici à 2010. Elle aura été multipliée par un million en 20 ans (tableau 2). L’ultracalculateur vectoriel japonais « Earth Simulator » dispose de 5 120 processeurs regroupés au sein de 640 machines. Sa puissance de calcul de crête atteint 40 téraflops (40 000 milliards d’opérations à la seconde) et sa mémoire 10 téraoctets (10 000 milliards d’octets). Evoquant les applications militaires de ces machines par le gouvernement américain, James Rottsolk, PDG de Cray, a déclaré : « Le gouvernement voulait un tel système pour assurer des missions critiques ». Le supercalculateur Téra du Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) français possède une puissance de 5 téraflops (5 000 milliards d’opérations à la seconde). Cette puissance sera portée à 50 téraflops en 2005 et à 100 téraflops en 2010. Elle permet, entre autres, la mise au point de lasers à vocation militaire et la simulation d’explosions nucléaires. En France, la Direction des Applications Militaires du CEA (CEA-DAM) a lancé un programme de simulations d’explosions nucléaires associant 3 outils qui devraient être opérationnels en 2010 : le supercalculateur Téra, l’appareil de radiographie Airix et un laser mégajoule (1,8 mégajoule).

Parallèlement, le stockage de l’information se fait dans des espaces de plus en plus réduits. Le « millipède », développé par les laboratoires IBM à Zurich, est capable de stocker dix milliards de bits sur une surface de neuf millimètres carrès. Richard Feynman, Prix Nobel de physique en 1965, envisageait la possibilité de faire tenir le contenu des 24 volumes de l’Encyclopedia Britannica sur la tête d’une épingle. Cette capacité de stockage donne corps aux vastes projets de surveillance électronique utilisant l’interconnexion de fichiers informatisés. Le programme américain TIA (Total Information Awareness), dirigé par le vice-amiral John Poindexter au sein de la Darpa (Defense Advanced Research Project Agency), a entrepris le fichage de centaines de millions de personnes afin de repérer des comportements révélant un projet terroriste. John Poindexter a déclaré : « Le gouvernement doit faire tomber les barrières séparant les banques de données de l’Etat des banques de données commerciales ». De gigantesques bases de données sont ainsi constituées et interconnectées pour détecter, entre autres, les passagers aériens suspects. Dans ce but, les douanes américaines réclament avec insistance l’accès aux fichiers de réservation des compagnies aériennes européennes. La société ChoicePoint, spécialisée dans la création de fichiers, a collecté pour le compte du gouvernement américain des données personnelles concernant 100 millions de Latino-Américains. Dès 2004, les voyageurs désirant se rendre aux Etats-Unis devront posséder un passeport sécurisé doté d’une puce stockant un ou plusieurs identifiants biométriques (empreintes digitales, scanner de la rétine, hologramme du visage..) ou génétiques (ADN non codant). De tels documents seront développés dans le cadre de la lutte contre la criminalité identitaire. Il est désormais possible de constituer des fichiers génétiques à l’échelle d’un pays. L’Estonie vient de lancer un programme (scientifique) visant à génotyper 1 million de personnes. De même que les puces incorporées à divers matériels (véhicules, ordinateurs…) permettent leur localisation par système GPS, l’implantation de puces à des êtres humains aboutira à une hypertraçabilité de certains individus. Kevin Warwick a décidé d’implanter une puce de ce type à sa fille Danielle en prétextant : « La greffe de cette micropuce nous permettra de situer instantanément notre fille si elle se fait kidnapper ».

L’informatique diffuse repose sur la dissémination de capteurs capables de recueillir un grand nombre d’informations et de communiquer entre eux par un dispositif sans fil. Les noeuds de ce réseau « intelligent » peuvent échanger des informations au moyen d’ondes radio. La firme Traptec développe plusieurs systèmes de capteurs (« poussières de surveillance ») reliés à un centre de contrôle. Le système « Shotfired » est capable de reconnaître le bruit d’un coup de feu, de déterminer quelle arme a été utilisée en se basant sur la signature sonore de la détonation, de transmettre l’information à un téléphone de police et de localiser le bruit suspect par satellite GPS. Les communications sur réseau numérique sans fil permettent également le contrôle des champs de bataille. La transmission d’images en temps réel entre un drone Predator, un AC 130 (canonnière volante) et les unités au sol confère un avantage tactique indéniable. De même que la transmission d’informations entre les différents éléments d’une unité blindée grâce au système « Force 21 Battle Command Brigade and Below » (FBCB2). Les systèmes de perception de présence (Presence awareness) permettent d’épier et de localiser toute personne portant un appareil relié à un réseau.

Les systèmes informatiques sont cependant vulnérables, en particulier aux infections par virus et aux bugs. La prolifération de virus, tels que le virus Lovsan qui utilise un défaut des dernières versions du logiciel Windows de Microsoft, est capable de saturer les réseaux et de paralyser les systèmes (le Pentagone vient de se doter de serveurs IBM fonctionnant sous Linux). Le taux d’infection de ces virus augmente régulièrement : 1 courrier électronique sur 22 pour LoveBug (mai 2002), 1 courrier électronique sur 17 pour Sobig F (août 2003). Les récentes pannes d’électricité à l’échelle d’un pays soulignent la fragilité des systèmes interconnectés et interdépendants (« effet domino »), une cascade de ruptures des lignes provoquant l’effondrement d’un réseau tel un château de cartes. Afin de sécuriser les logiciels industriels et d’éviter un bug, le laboratoire de sûreté des logiciels du CEA vient de mettre au point un logiciel chargé de contrôler les logiciels pilotant les applications d’un système. Ce logiciel, dénommé « Caveat », vérifie les logiciels critiques de taille inférieure à 100 000 lignes de code et fonctionnant dans un cadre déterministe (dispositifs de sécurité des centrales nucléaires, commandes de vol d’un avion….).

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty SUITE...

Message par vicflame le Sam 4 Nov 2006 - 20:18

Les nanotechnologies

Le 29 décembre 1959, dans un discours visionnaire devant l’American Physical Society, le physicien et Prix Nobel américain Richard Feynman évoqua la possibilité de réorganiser la matière atome par atome: « Les principes de la physique, pour autant que nous puissions en juger, ne s’opposent pas à la possibilité de manipuler des choses atome par atome ». Il termina son discours intitulé « There is plenty of room at the bottom » en lançant: « Have some fun ! ». Grâce au microscope à balayage à effet tunnel (mis au point par Gerd Binning et Heinrich Rohrer en 1982) et au microscope à force atomique, il est désormais possible de manipuler les composants élémentaires de la matière à la façon d’un jeu de Lego moléculaire ou de Mécano atomique. En 1990, Donald Eigler et Erhard Schweitzer parvinrent à écrire le sigle IBM avec des atomes de Xénon déplacés un à un avec la pointe d’un microscope à effet tunnel et arrangés sur une surface de nickel. La découverte des billes de fullerènes par Richard Smalley en 1985 puis celle des nanotubes de carbone en 1991 offrit des matériaux nanométriques dotés de qualités mécaniques et électriques exceptionnelles. Récemment, une équipe française du CEA-CNRS a mis au point un outil permettant d’observer en temps réel la construction de nano-objets. En effet, l’évolution de la déviation d’un faisceau de rayons X dessine l’agencement des atomes et la structure moléculaire dans l’espace. Ces chercheurs ont ainsi pu observer la croissance d’îlots de palladium épais de 1,5 nanomètre sur une surface d’oxyde de magnésium. Les nanomachines mues par des nanomoteurs, imaginées par Eric Drexler dans son ouvrage « Engines of Creation » (1986), ne sont déjà plus du domaine de la science fiction. L’approche « bottom-up » s’attache à la fabrication de systèmes micro-électromécaniques (MEMS) un million de fois moins volumineux que ceux réalisés au moyen des méthodes d’usinage traditionnelles. Alors que la puissance de calcul des ordinateurs est multipliée par 1 million, la taille des machines est divisée par 1 million. En dessous de 100 nanomètres, les lois fondamentales de la physique classique ne sont plus applicables et les effets quantiques, exploités par les nanotechnologies, deviennent prédominants. Le plus petit moteur du monde vient d’être construit à l’université de Berkeley (Californie). Le rotor électrique, mû par un microcourant, est composé d’un axe constitué de nanotubes de carbone (de diamètre inférieur à 40 nanomètres soit 2 000 fois plus mince qu’un cheveu) et d’une lame de rotor rectangulaire en or de 300 nanomètres de long. Les applications des nanotechnologies concernent tous les domaines de l’industrie, et bien entendu ceux qui ont trait à la défense et à la sécurité. Citons, entre autres, la mise au point de robots de surveillance minuscules, de systèmes à nanocristal permettant de sécuriser la transmission des données sur les réseaux de fibres optiques, de nanostructures servant à la détection de substances toxiques dans l’environnement ou de nanostructures permettant l’identification et la localisation d’agents pathogènes dans le corps humain, de neuropuces pour les systèmes biologiques contrôlés…... Les nanotechnologies pourraient également déboucher sur la mise au point de nouveaux ordinateurs, en particulier un ordinateur à ADN. Dans ce dernier, l’information n’est plus transportée par des électrons ni traitée par des transistors, mais par des molécules d’ADN qui mémorisent des quantités énormes de données en séquences de quatre bases (A -T - G - C). Des problèmes complexes, tels que le problème des chemins hamiltoniens ou problème du commis voyageur, ont pu être résolu avec ce type d’ordinateur. Sont également envisagés des ordinateurs hybrides composés d’ADN, de nanofils et de nanotubes.

L’impact des nanoparticules sur la santé, en particulier le risque lié à l’inhalation de déchets des unités de fabrication, fait l’objet de bien peu d’attention pour l’instant. Plusieurs scientifiques ont également souligné le risque d’écophagie globale ou destruction de la biosphère par épuisement du carbone nécessaire à l’autoreproduction des nano-engins. La biosphère serait alors transformée en « gelée grise » ou « Grey Goo ». Jean-Pierre Dupuy, professeur à l’école polytechnique et membre du Conseil général des mines, souligne de son côté les applications offensives des nanotechnologies : « Contrairement aux armes NBC, les armes basées sur les nanotechnologies seront très facilement accessibles à de petites puissances ou des groupes terroristes puisque les techniques seront répandues partout, présentes dans tous les secteurs de la vie économique et sociale ».

Pour Richard Smalley, Prix Nobel de chimie, le développement des nanotechnologies relève de « l’intérêt supérieur de la nation » américaine. En janvier 2001, le président Bill Clinton lança la « National Nanotechnology Initiative » et le Congrès approuva un budget initial de 450 millions de dollars (porté à 700 millions de dollars en 2003). La Darpa américaine (« Defense Advanced Research Project Agency ») investit des centaines de millions de dollars dans la recherche sur les nanotechnologies appliquée aux systèmes d’armement. L’évaluation du marché annuel ouvert par les nanotechnologies s’élèverait à 1 000 milliards de dollars (tableau 3). Les dépenses publiques de l’Union Européenne pour la période 2002-2006 représentent 1,3 milliard d’euros. Une estimation des dépenses publiques et privées pour l’ensemble du monde en 2002 donne un chiffre de 3 milliards d’euros investis par les pouvoirs publics et environ 3 milliards d’euros investis par le secteur privé. La prise de conscience occidentale de l’importance des nanotechnologies en termes de pouvoir économique et de puissance militaire peut être située assez précisément à l’année 2001. Il semble que du côté de l’Asie, la prise de conscience ait été plus précoce. En France deux sites développent tout particulièrement les nanotechnologies : le pôle d’innovation en micro- et nanotechnologies (Minatec) de Grenoble lancé en janvier 2002 sous l’impulsion du CEA et du LETI (Laboratoire d’Electronique et de Technologies de l’Information), et le Centre d’élaboration des matériaux et d’études structurales (Cémés-CNRS) de Toulouse dirigé par Christian Joachim.


Robotique et intelligence artificielle

L’avènement des machines intelligentes, prédit par le mathématicien Alan Turing en 1950, est proche. Des machines bien plus intelligentes que le super-ordinateur d’IBM Deep Blue qui battit Gary Kasparov en 1997 ou que le logiciel allemand Deep Fritz qui fit match nul contre Vladimir Kramnik en 2002. Le logiciel Deep Fritz de la société ChessBase comporte 8 processeurs tournant en parallèle (2,4 GHz et 246 mégabits de mémoire). Il est capable de calculer plus de 3 millions de combinaisons par seconde contre une seule pour l’esprit humain. A l’issue du match, Vladimir Kramnik a déclaré « affronter des machines qui jouent de plus en plus comme des hommes ». A partir de 2005-2007, l’homme n’aura plus le moindre espoir de gagner contre la machine. Dans son ouvrage « The Age of Intelligent Machine », Ray Kurzweil, honoré de la National Medal of Technology par le Président des Etats-Unis, évoque le temps où les ordinateurs surpasseront l’intelligence humaine.

Grâce aux progrès de l’informatique et aux algorithmes darwiniens, l’évolution des robots sera dix millions de fois plus rapide que celle de l’espèce humaine. La connaissance de l’ordinateur progresse en effet de façon exponentielle, doublant ses capacités tous les ans conformément à la loi de Moore. En 2040, selon Hans Moravec, les robots effectueront 100 millions de MIPS (million d’instruction par seconde) soit 100 000 milliards d’instructions par seconde et surpasseront l’intelligence humaine (tableau 4). Ils auront la possibilité de se reproduire, d’évoluer, de prendre des décisions et d’échapper à tout contrôle. Bill Joy, directeur scientifique de Sun Microsystems, inventeur du langage de programmation Java et ancien directeur de la « Commission américaine sur l’avenir de la recherche dans les technologies de l’information » souligne le risque lié à l’autoreproduction et à l’autocomplexification des machines : « Une bombe n’explose qu’une fois, un robot en revanche peut proliférer et rapidement échapper à tout contrôle ».
Les robots actuels, même s’ils ne sont pas encore intelligents, possèdent d’extraordinaires capacités « sensorielles » et de traitement de l’information. Ils possèdent des capteurs visuels, auditifs, olfactifs, tactiles. Les chercheurs en robotique s’inspirent de la nature et reproduisent le bio-radar de la chauve-souris, l’œil de la mouche ou le poil du criquet. Les fonctions de ces robots se multiplient : robots de surveillance, robots explorateurs, robots espions, robots secouristes, robots chirurgiens, robots de compagnie, robots reporters……. Bientôt les micro-drones de surveillance, véritables petits robots, seront dotés d’ailles battantes et capables de vol stationnaire, de décollage et d’atterrissage vertical. Ils seront équipés de tous les moyens d’interception de communication et de capture d’images, de jour comme de nuit.

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty SUITE & FIN.

Message par vicflame le Sam 4 Nov 2006 - 20:19

Biotechnologies

Grâce à la découverte de systèmes enzymatiques tels que les enzymes de restriction, véritables scalpels moléculaires, les biologistes peuvent manipuler la molécule d’ADN, support de l’information génétique. L’universalité du code génétique permet en outre de franchir les barrières des espèces et des règnes au cours des opérations de transgénèse (insertion d’un gène dans un patrimoine génétique étranger). Des plantes et des micro-organismes génétiquement modifiés sont mis au point pour produire des médicaments, des vaccins, de nouveaux matériaux, de nouvelles sources d’énergie. D’autres sont mis au point pour détruire les infrastructures, les récoltes, les élevages et bien entendu les êtres humains.

Les organismes génétiquement modifiés anti-matériaux (GAMAs) ou « Bactéries mangeuses de routes ou de bunkers » sont des micro-organismes capables de s’attaquer au ciment, à l’acier ou au kevlar. Ils peuvent également dégrader le trinitrotoluène (TNT), le polyuréthane de certaines peintures, les hydrocarbures, et la cellulose. Le risque de destruction intentionnelle des récoltes par des micro-organismes génétiquement modifiés a été souligné en 2003 dans un rapport de l’OMS intitulé « Terrorist Threats to Food ». De nombreux agents peuvent être utilisés en particulier contre les cultures de céréales (charbon du blé, rouilles jaune et noire du blé..). Nous avons souligné il y a quelques temps la vulnérabilité de la filière viti-vinicole. Ces programmes de destruction s’intègrent dans le cadre de conflits armés, d’attentats terroristes mais également de guerre économique. Dans le cadre de la lutte anti-drogue, les Etats-Unis ont mis au point des champignons génétiquement modifiés, véritables armes biologiques, capables de détruire les champs de cocas en Amérique latine et les champs de pavots en Asie centrale. Ces champignons seraient susceptibles de contaminer d’autres récoltes. En ce qui concerne les élevages et les cheptels, le risque est tout aussi élevé comme en témoignent les épidémies récentes de fièvre aphteuse et de peste aviaire. Il sera bien difficile de préciser si une épidémie est d’origine naturelle ou criminelle. Une expérience récente menée par deux chercheurs australiens, Ronald Jackson et Ian Ramshaw, mérite d’être rapportée. En insérant le gène de l’interleukine 4 dans le virus de la variole murine (mousepox), ces chercheurs ont créé accidentellement un virus résistant aux vaccins et capable d’anéantir différentes espèces de rongeurs en inhibant leur système de défense immunitaire.
Ce type de manipulation génétique n’épargne bien évidemment pas les êtres humains qui peuvent être contaminés de bien des façons (tableau 5). Le génie génétique permet d’augmenter la virulence d’un agent pathogène connu, de conférer à ce dernier une résistance aux traitements (vaccins ou antibiotiques) ou de lui permettre de déjouer les défenses immunitaires. Constatant les résultats inquiétants de ses expériences sur le virus de la variole murine, Ronald Jackson déclara : « On peut à coup sûr imaginer que si un fou mettait de l’interleukine 4 humaine dans le virus de la variole humaine, virus proche de la variole de la souris, ils en accroîtrait la mortalité de façon très importante ». Récemment, l’équipe d’Eckard Wimmer a réussi à synthétiser in vitro le virus de la poliomyélite grâce à la séquence de son génome, véritable plan de montage du virus librement disponible sur Internet. Eckard Wimmer a déclaré : « Nos résultats montrent qu’il est donc possible de synthétiser un agent infectieux in vitro, en suivant seulement les informations données par sa séquence écrite ». Les virus utilisés en thérapie génique pourraient également constituer de redoutables agents de guerre biologique. Les expériences de thérapie génique reposent sur l’utilisation de virus permettant d’introduire un gène étranger dans l’organisme humain. Ces vecteurs de gènes sont actuellement testés dans le traitement d’affections cérébrales. Une « bombe virale intelligente » serait capable de détruire sélectivement certaines cellules cérébrales tumorales et un virus portant le gène codant pour la synthèse de la dopamine est testé pour traiter la maladie de Parkinson. Le cerveau risque fort d’être une cible privilégiée pour des attaques virales. Il est également possible de faire sécréter de redoutables toxines à des bactéries qui vivent normalement dans le tube digestif de l’être humain. Des chercheurs sont parvenus à insérer dans le patrimoine génétique de bactéries coliformes inoffensives (E. coli) les gènes codant pour le facteur létal de Bacillus anthracis, la toxine de Vibrio cholerae et la toxine de Clostridium botulinum. L’étude des gènes de prédisposition à certaines maladies et l’étude des variabilités génétiques ethniques pourraient aboutir à la mise au point d’armes biologiques visant à éliminer telle ou telle ethnie. La méthode d’hybridation moléculaire, élaborée par Edwin Southern en 1975, permet la réalisation de biopuces utilisées pour la détection rapide de la présence de fragments de génomes bactériens ou viraux dans un échantillon.


Hybrides et Interfaces

L’objectif d’une nouvelle discipline, la bionique, est de réaliser une jonction entre la matière vivante et les circuits électroniques, en particulier au niveau cérébral. La création d’hybrides et d’interfaces entre neurones et silicium est possible en laboratoire. Peter Fromherz, de l’Institut Max Planck de Munich, a créé un système neuro-électronique associant des neurones vivants et des transistors. Une équipe américano-italienne a développé un animal artificiel constitué par un cerveau de lamproie contrôlant un petit robot mobile. Les chercheurs ont greffé le cerveau de la lamproie sur les circuits d’un robot munis de capteurs de lumière, le tout plongé dans du serum physiologique. Le cerveau de la lamproie a alors dirigé le robot vers la source de lumière comme s’il s’agissait de son propre corps.

La mise au point d’implants cérébraux (neuroprothèses) permettra dans un premier temps de restituer à des personnes handicapées leurs aptitudes perdues ou détériorées. Les prothèses neurales sont des « appareils conçus pour fournir des informations au système nerveux ou, au contraire, lui en faire transmettre » (tableau 6). Une caméra montée sur des lunettes peut transmettre à une puce implantée dans le cerveau d’une personne aveugle des images sous forme de courant électrique. En transformant les sons captés par un micro extérieur en signaux numériques qui stimulent le nerf auditif, des implants cochléaires peuvent guérir une surdité. Il sera difficile de résister à la tentation d’améliorer les performances sensorielles pour voir des longueurs d’onde dans l’infra-rouge ou entendre des ultrasons. Après l’extension des perceptions sensorielles, les capacités cognitives seront étendues.
Les prothèses neurales permettent déjà de commander des robots par la pensée. Les travaux de Miguel Nicolelis et John Chapin sur le singe, ceux de Roy Bakay et Philip Kennedy sur l’homme, prouvent qu’il est possible de traduire instantanément l’activité neuronale en instructions transmises à un robot. Des patients tétraplégiques ont pu commander par la pensée le déplacement d’un curseur sur un écran d’ordinateur comme s’ils déplaçaient une souris avec la main. Alain Berthoz, professeur au Collège de France, a déclaré : « Associés aux nanotechnologies, ces travaux pourraient permettre de capter des processus mentaux afin de les utiliser pour commander des machines ». Les travaux de Kevin Warwick, professeur de cybernétique à l’université de Reading près de Londres, concernent l’échange de signaux électroniques entre un être humain et un ordinateur ainsi que l’échange de signaux électroniques entre deux êtres humains via un ordinateur.
Les expériences sur l’animal se multiplient dans le cadre des « systèmes biologiques contrôlés ». Un rat bionique ou robot-rat, porteur d’électrodes implantées dans son cerveau, peut être dirigé grâce à des signaux produits par un microprocesseur et émis à partir d’un ordinateur portable. Les futures générations de drones comporteront probablement des insectes instrumentalisés ou drones bioniques. A terme, c’est la machine qui pourrait diriger le cerveau humain. Grâce à un système implanté dans le noyau subthalamique et un simple bouton marche-arrêt, les patients souffrant de la maladie de Parkinson peuvent atténuer leurs tremblements. Cette neurostimulation est également efficace contre certains troubles psychiatriques. Alain Berthoz estime qu’ « un simple boîtier permettra peut-être de contrôler une émotivité excessive ». Les recherches sur les « systèmes biologiques contrôlés » pourraient déboucher sur des techniques de contrôle cérébral par signaux électromagnétiques ou signaux chimiques. Par ailleurs, les machines commencent à décrypter les pensées humaines. L’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf), la tomographie par émission de positons (TEP) et la magnétoencéphalographie (MEG) sont capables d’identifier les structures cérébrales spécifiquement activées par les évocations mentales, les actes cognitifs ou les émotions.


Scientia est Perimachia

Ces dernières années, les restrictions budgétaires ont conduit à des choix opérés au détriment de la recherche, du principe de précaution et de la sécurité économique. Les coupes claires effectuées dans les budgets de la recherche fondamentale auront un effet dévastateur en termes de compétitivité économique et de sécurité nationale. La protection des données scientifiques est d’une importance cruciale en évitant toutefois les dérives du « Patriot Act » américain. L’intelligence économique « a pour ambition de rassembler et de traiter l’information au service des décideurs, de renforcer la sécurité de notre patrimoine technologique et plus généralement de développer l’influence de notre pays dans le monde ». Nous avons vu que le patrimoine technologique français est riche : cartes à puces, logiciel Caveat, lasers mégajoule et femtoseconde, nanotechnologies.. A nous de le préserver et de l’enrichir. Les nouvelles technologies représentent un enjeu de pouvoir et un enjeu de sécurité nationale. Elles portent de grands espoirs mais elles sont également lourdes de menaces. Il serait bien irresponsable de négliger les mises en garde de Théodore Kaczynski, de Bill Joy, de Jeremy Rifkin ou de Jean-Pierre Dupuy. Bill Joy a déclaré à propos de Théodore Kaczynski : « Il m’en coûte, mais son raisonnement mérite attention ». Dont acte.

Patrick Barriot


T1 : Evolution de la technologie de gravure des puces en silicium
* quelques micromètres en 1970
* 130 nanomètres en 2001
* 90 nanomètres en 2003
* 65 nanomètres en 2005
* 45 nanomètres
* 20 à 25 nanomètres en 2017

T2 : Evolution de la puissance de calcul
(multipliée par 1 million en 20 ans)
* 1990 : gigaflops (milliard d’opérations par seconde)
* 2000 : téraflops ( millier de milliards d’opérations par seconde)
* 2010 : pétaflops (million de milliards d’opérations par seconde)

T3 : Evaluation du marché annuel généré par les nanotechnologies
* 340 milliards de dollars (matériaux)
* 300 milliards de dollars (électronique)
* 180 milliards de dollars (industrie pharmaceutique)
* 100 milliards de dollars (chimie)
* 70 milliards de dollars (domaine spatial)

T4 : Evolution des robots en 4 générations (selon Hans Moravec)
(1 MIPS = 1 million d’instructions par seconde)
* G1 2010 5000 MIPS (intelligence d’un lézard)
* G2 100 000 MIPS (intelligence d’une souris)
* G3 5 000 000 de MIPS (intelligence d’un singe)
* G4 2040 100 millions de MIPS (intelligence humaine)

T5 : Voies de contamination humaine par des agents pathogènes
(respiratoire, digestive ou cutanéo-muqueuse)

- aérosols (épandage, système de ventilation, tours autoréfrigérantes)
- kamikaze infecté
- aliment ou boisson (sécrétion in situ d’une toxine)
- support inerte (courrier, poignée de porte, clavier d’ordinateur...)
- animal de compagnie
- médicament (collyre, aérosol-doseur, dispositif transdermique...)
- produit cosmétique ou d’hygiène (brumisateur, crèmes, lotions..)
- cigarettes et cigares !

T6 : Evolution de l’interface homme-machine
1. La machine restitue des aptitudes perdues ou détériorées
2. La machine améliore les capacités sensorielles ou cognitives
3. La pensée dirige la machine
4. Le cerveau communique avec la machine
5. La machine décrypte les pensées
6. La machine dirige le cerveau

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty CERTAINES NANOPARTICULES SONT DANGEREUSES POUR LE CERVEAU !

Message par vicflame le Sam 4 Nov 2006 - 20:36

!!!LES NANOPARTICULES UTILISEES DANS LES CREMES SOLAIRES PEUVENT ENDOMMAGER LE CERVEAU !!!


Chers amis,

Je vous avais déjà signalé que les nanotechnologies étaient dangereuses pour la santé... En voici une preuve. Shocked

La nanotechnologie vient tout juste d’apparaître dans les produits, et DEJA on constate de TERRIBLES DANGERS POUR LA SANTE ! :o Twisted Evil Exclamation

Il semblerait bien que , contrairement à ce que l'industrie claironne sur tous les toits, les nanotechnologies ne seront PAS (ou peu) utilisées pour "soigner des maladies graves", mais risquent surtout d'en PROVOQUER !!! Twisted Evil :o Shocked Exclamation

Ainsi, en Allemagne, on a retiré un produit contenant des nanoparticules de la vente car il était très dangereux pour le système respiratoire, plus dangereux encore que l’amiante.

Aujourd’hui, on découvre que les cellules cérébrales de souris de laboratoire sont endommagées par les nanoparticules contenues dans certaines crèmes solaires !!! :o Exclamation

L’article ci-dessous dit que l’on ignore si l’effet « sera le même chez l’être humain ». Quelle bande de cons ! :roll: Si c’est nocif pour une souris, il est TRES CLAIR que cela a toutes les chances d’être nocif pour les chats, les vaches, les chimpanzés ou les humains !!! Exclamation

Il est aussi assez caractéristique que l’on parle dans cet article de « lobbies » (groupes de pression) en ce qui concerne ceux qui demandent que l’on retire de la vente ces produits de consommation afin de protéger la santé des gens ! Confused ET CEUX QUI POUSSENT POUR QUE CES PRODUITS APPARAISSENT SUR LE MARCHE SANS QUE LES CONSEQUENCES POUR LA SANTE NE SOIENT CONNUES NI ANALYSEES, CEUX-LA NE SONT PAS DES GROUPES DE PRESSION bien plus dangereux, sans doute ??? Question Mad

En attendant, et l’article le dit clairement, cela prendra des années avant que la nocivité des nanoparticules soit reconnue. Mais en attendant, l’industrie ne s’encombre pas de tels « désagréments » ni de tels scrupules. On l’a développé, donc cela DOIT être commercialisé, et cela DOIT rapporter des bénéfices (diktat crapuleux et immoral du capitalisme ultralibéral et consumériste) ! Twisted Evil Mad

Autant dire que l’on peut déjà prévoir un véritable GENOCIDE dû aux nanotechnologies. A moins que les populations se soulèvent contre ces produits nano, bien entendu… 😉

Je rappelle également que des multinationales de l’ALIMENTATION (Kraft Foods et Nestlé, entre autres) utilisent déjà des nanoparticules dans leurs produits, et AUCUN CONTROLE n’est prévu par l’union européenne !!! Shocked Twisted Evil Exclamation

On pourrait même se demander si l’on n’a pas commercialisé ces produits dangereux de façon DELIBEREE afin de NUIRE à la santé publique !!! Exclamation Exclamation Exclamation

Le Nouvel ordre mondial a prévu de réduire la population mondiale de façon draconienne (90%, selon certaines sources). On est en droit de se demander si la commercialisation SAUVAGE des nanoparticules ne pourrait pas participer à cette manœuvre d’eugénisme et de crime AVEC PREMEDITATION contre l’humanité. Shocked

Il est grand temps que les populations REAGISSENT, sans quoi elles risquent tout simplement de DISPARAITRE. :o Exclamation

L’article, ci-dessous. Vic.



Source : http://www.mercola.com/2006/jul/6/new_sunscreens_can_cause_brain_damage.HTM

Les nouvelles protections solaires peuvent endommager le cerveau

Les nanoparticules minuscules utilisées généralement dans les protections solaires ont provoqué des dégâts neurologiques à long terme chez des souris, ont découvert des chercheurs à l'agence de protection de l'environnement des États-Unis (EPA).

L'étude a trouvé que les titania, énumérées sur les étiquettes de protection solaire en tant qu'oxyde de titane, induisaient les cellules cérébrales de souris élevées en culture à fabriquer des produits chimiques qui sont protecteurs à court terme mais peuvent causer des dégâts avec le temps.

On ne le connaît pas si la même chose est vraie pour les humains, mais récemment huit groupes de pression, y compris Friends of the Earth (“Les Amis de la Terre ») et le centre international pour l'évaluation de technologie, ont pétitionné auprès de la Food and Drug Administration des États-Unis (FDA) concernant les risques de sûreté provoqués par les nanoparticules dans les produits de beauté et les produits de soins personnels.

Les scientifiques disent que ces minuscules particules peuvent avoir différentes compositions chimiques comparées à leurs dérivés plus larges, et en raison de leur si petites taille, les nanoparticules sont absorbées plus facilement à l’intérieur de la peau, soulevant des risques potentiels.

Il faudra encore des années avant que la sûreté des nanotechnologies puisse être prouvée ; toutefois, ces particules sont déjà utilisées dans les protections solaires, la pâte dentifrice, le maquillage et d'autres produits.

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty NANO-IMPRIMANTES : DANGER !!!

Message par vicflame le Sam 11 Nov 2006 - 19:46

CAPITAL ! A LIRE ABSOLUMENT ! LES NANO-IMPRIMANTES !!!


Chers amis,

EN CE QUI CONCERNE LES NANOPUCES, IL Y A DESORMAIS UNE CHOSE DONT NOUS POUVONS ETRE CERTAINS :

LA PRODUCTION EN MASSE DE DISPOSITIFS NANOMETRIQUES EST DESORMAIS POSSIBLE, GRACE A LA "NANOPRINTER" (nano-imprimante) DEVELOPPEE PAT LE M.I.T. (Massachusettes Institute of Technology, encore eux ! Twisted Evil ) !!! :o Exclamation Le danger est donc bien REEL et TANGIBLE, et sachez que si on y travaille aux U.S.A. , on a certainement déjà repris cette mauvaise idée dans NOS pays, dans les laboratoires nano près de chez vous ! Shocked Exclamation

L'article que je vous ai traduit ci-dessous, et dont l'original se trouve sur http://www.spacedaily.com/news/nanotech-05zze.html , vous le prouve !

ET l'on prévoit, comme d'habitude, d'appliquer cela dans des buts médico-humanistes (prévention et dépistage des maladies) AU DEPART, afin de leurrer les gens et de faier passer la (nano)pilule ! Twisted Evil Mad

MAIS d'AUTRES applications sont DEJA prévues, telles que, par exemple, des... TRANSISTORS MINUSCULES (ceux qui sont perspicaces remarqueront que la RFID se base sur l'identification par RADIOfréquence et que pour transmettre des ondes radio, des TRANSISTORS sont notamment nécessaires !) !!! Twisted Evil :o Exclamation

Ne doutez donc plus : ON S'Y DIRIGE RAPIDEMENT, VERS CES PUCES D'IDENTIFICATION DE TAILLE INFIME !!! ELLES SERONT UNE REALITE D'ICI QUELQUES MOIS (1 AN ? 2 ANS ?) SI PERSONNE NE BOUGE... Crying or Very sad :o Exclamation

Tous ces dispositifs de production de masse, QUI NE NECESSITENT AUCUNE (ou très peu de) MAIN-D'OEUVRE HUMAINE, VONT ENCORE PERMETTRE D'AUGMLENTER LES CHIFFRES DU CHOMAGE ET DES EXCLUS !!! Twisted Evil :o Il est donc plus que temps de se REVOLTER et de FAIRE INTEDIRE ce genre de crasse chez nous !!! Mad Il en va de notre SANTE, de nos LIBERTES et de notre AVENIR !!! Exclamation

Je vous laisse à présent lire l'article ci-dessous... Le prochain article concernera les NANO-USINES INTEGREES, et est complémentaire de celuici. Ne le manquez donc surtout pas ! 😉

Bonne lecture, bonne réflexion et BONNE INSURRECTION, SURTOUT ! Mad Mad Mad Vic.


Source : http://www.spacedaily.com/news/nanotech-05zze.html

La Nanoprinter (nano-imprimante) du Massachusetts Institute of Technology (MIT) pourrait produire des Nano-Dispositifs en masse

Cambridge, Massachusetts (SPX) Le 08 juin 2005

Tout comme la presse a révolutionné la création du matériel de lecture, une technique de "nano-impression" développée au MIT pourrait permettre la production en série de nano-dispositifs, actuellement construits un par un.

Le candidat le plus immédiat pour cette innovation est le microarray (micro-série) d'ADN, un nano-dispositif utilisé pour diagnostiquer et comprendre les maladies génétiques telles qu'Alzheimer, les maladies virales telles que le SIDA, et certains types de cancer.

La capacité de produire en masse ces dispositifs complexes rendrait l'analyse d'ADN aussi commune et peu coûteuse que l'analyse d'une prise de sang, et accélèrait ainsi considérablement les efforts pour découvrir les origines de la maladie. µ

La demande de dispositifs toujours plus réduits et de complexité toujours croissante dans des secteurs allant de la biomédecine à la technologie de l'information a stimulé plusieurs efforts de recherche vers des techniques de nano-impression de haute résolution, et de haute sortie.

A présent, les chercheurs menés par le professeur Francesco Stellacci du Department of Materials Science and Engineering (département de la science des matériaux et de l'ingéniorat) ont développé une méthode d'impression qui est inégalée dà la fois dans le contenu d'information par cycle d'impression et dans la résolution.

Ils ont acquis cette dernière en utilisant ce que Arum Amy Yu, un étudiant gradué de MSE et membre de l'équipe de recherche, appelle "la technique d'impression la plus efficace de la nature" : le transfert d'information ADN/ARN."

Un papier sur ces travaux a été édité en mai dans la section en ligne ASAP (as soon as possible ou "dès que possible") du journal Nano Letters. Les coauteurs de Stellacci et de Yu sont les professeurs Henry Smith et Tim Savas du département du laboratoire en électronique d'électrotechnique, d'informatique et de recherches du MIT, et G. Scott Taylor et Anthony Guiseppe-Elie de la Virginia Commonwealth University.

Dans la nouvelle méthode d'impression, appelée Supramolecular Nano-Stamping (SuNS ou littéralement "nano-timbrage supramoléculaire"), de simples couches d'ADN s'auto-assemblent essentiellement sur une surface pour reproduire un motif à l'échelle nanométrique composé de leurs couches complémentaires d'ADN.

Les reproductions sont identiques à l'original et peuvent être employées comme originaux elles-mêmes. Ceci augmente de façon exponentielle la sortie d'impression tout en permettant la reproduction de motifs à l'échelle nanométrique très complexes.

Un tel modèle de motif est trouvé sur une "micro-série" d'ADN, une puce de silicium ou de verre imprimée avec jusqu'à 500.000 points minuscules. Chaque point comporte des molécules multiples d'ADN de séquence connue, c.-à-d. un morceau du code génétique d'un individu.

Les savants utilisent les micro-séries d'ADN pour découvrir et analyser le code génétique de l'ADN ou de l'ARN messager d'une personne. Ceci permet par exemple un diagnostic précoce du cancer du foie, ou la prédiction des chances qu'un couple produise un enfant qui possèdera une maladie génétique.

L'utilisation fréquente et répandue de ces dispositifs est gênée par le fait que leur production est un processus soigneux qui implique au moins 400 étapes d'impression et coûte approximativement $500 par puce en micro-série.

La méthode de nano-impression du MIT exige seulement trois étapes et pourrait réduire le coût de chaque micro-série jusqu'à moins de $50. "Ceci révolutionnerait complètement les diagnostics," a dit Stellacci. Avec la capacité de produire en masse ces dispositifs et d'effectuer ainsi une analyse de routine de l'ADN, "nous pourrions conaître des années à l'avance le risque de cancer, d'hépatite, ou de la maladie d'Alzheimer."

Un autre avantage consisterait en des diagnostics à grande échelle qui pourraient fournir des informations utiles au sujet de la maladie. Prenez le diabète. "Nous ne savons pas s'il est génétique. La seule manière de le découvrir est d'effectuer des tests sur un bon nombre de gens," a dit Stellacci. "Plus nous testerons avec les microarrays (micro-séries), plus nous connaîtrons les maladies, et plus nous pourrons les détecter." Le SuNS possède des applications qui voint au-delà des micro-séries d'ADN. Les matériaux à la fois organiques et inorganiques (des nanoparticules en métal, par exemple) peuvent être assemblées le long d'un motif composé de couches d'ADN. Ceci fait du SuNS une technologie souple qui pourrait être employée pour produire d'autres nano-dispositifs complexes construits actuellement lentement et coûteusement: des canaux micro- et nano-fluidiques, des transistors composés d'un simple électron, des biodétecteurs optiques et des fils métalliques, pour n'en citer que quelques-uns.

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty LES "NANOFABRIQUES DE BUREAU" !!!

Message par vicflame le Sam 11 Nov 2006 - 19:47

"NANOFABRIQUES DE BUREAU" : LE CAUCHEMAR !


Chers amis,

Voici ci-dessous un article QUI VOUS PROUVE BIEN QUE LA NANOTECHNOLOGIE EST DEJA BIEN PLUS LOIN QUE CE QUE LA PRESSE MENSONGERE VEUT BIEN VOUS LAISSER CROIRE !!! Exclamation Shocked

Des FABRIQUES NANOTECHNOLOGIQUES PERSONNELLES : voilà ce que l'on pourrait bien voir naître d'ici peu ! :o Twisted Evil Exclamation

Bien entendu, ces "nano-usines" (dont certaines EXISTENT DEJA, bien entendu, de façon "top secrète" et au stade expérimental !) POSSEDENT DE TRES GRAVES ET TRES LOURDS DANGERS, NOTAMMENT POUR LES LIBERTES ET LA VIE PRIVEE ! :o :o Twisted Evil Exclamation Vous allez voir que les risques sont absolument ENORMES... Crying or Very sad

Je vous laisse lire l'horrible article ci-dessous, dans lequel j'ai accentué les passages importants.

Vous vous apercevrez que les DANGEREUX MALADES MENTAUX qui font la PROMOTION HONTEUSE de ce genre de technologie ultra-dangereuse SE RENDENT COMPTE DES DANGERS, MAIS DEFENDENT CETTE TECHNOLOGIE DE MERDE AU NOM DE CE QU'ELLE APPORTERA DE "POSITIF" (discours optimiste de cinglé et bourré de prétextes pseudo-humanistes ou sécuritaires), ET SURTOUT AUSSI AU NOM DE L'ECONOMIE ET DU "PROGRES". Twisted Evil Une fois de plus, le diktat de l'ultra-libéralisme est la raison essentielle pour laquelle on veut poursuivre dans cette route de la destruction et du non-sens total... Twisted Evil Crying or Very sad

La science devient folle, et les prétentions humaines deviennent démentes et diaboliques... SI UNE REACTION, UNE OPPOSITION ET UNE INSURRECTION NE SURGISSENT PAS TOUT DE SUITE, NOUS ALLONS NOUS DIRIGER DROIT VERS L'ABIME... ET VERS LA SUPPRESSION DE TOUTE LIBERTE, PUISQUE L'ARTICLE NOUS PRECISE BIEN AUSSI QUE LES NANOFABRIQUES POSSEDENT CETTE POTENTIALITE !!! :o Shocked Exclamation

Bonne lecture, BONNE OPPOSITION, BONNE RESISTANCE... ET BONNE INSURRECTION ! Mad Mad Mad Vic.


Source : http://www.internetactu.net/?p=6360

DES NANOFABRIQUES DE BUREAU POUR TOUS

Dans : Brèves - Par Jean-Marc Manach, le 27/02/2006

Composées de milliards de nanomachines spécialisées travaillant de concert, les nanofabriques (ou usines moléculaires) ressembleraient à des appareils domestiques pas si éloignés que cela de nos imprimantes à jet d’encre. Reliez-en une à votre ordinateur, lancez votre logiciel de design moléculaire préféré (Adobe Nanoshop, ou encore Microsoft Nano - “vous semblez vouloir assembler des molécules, désirez-vous un peu d’aide ?“), et ces petites machines convertissent des matériaux bruts (l’”encre”) en objets manufacturés.

En septembre dernier, Jamais Cascio ( http://www.worldchanging.com/jamais_bio.html ), de WorldChanging, introduisait ainsi la notion de nanofabriques de bureau (desktop nanofactory, en VO). Des révolutions nanotechnologiques à prévoir, ces usines personnelles sont probablement celles qui affecteront le plus la société et l’économie, pour le pire et/ou le meilleur.

Que se passerait-il en effet, alors que nos économies dépendent en bonne partie de la production d’objets, si tout un chacun commençait à produire ses propres produits, non seulement à partir de matériaux bruts, mais aussi en recombinant les molécules extraites du recyclage de ses anciens biens de consommation ? Et que se passerait-il également si l’on pouvait produire des armes aussi facilement que des chaussures ou des téléphones portables ?


Créer des milliers d’usines en moins d’un jour

C’est d’ailleurs en raison des dangers encourus que Chris Phoenix et Mike Treder, tous deux ardents défenseurs des nanos, ont créé en 2002 le Center for Responsible Nanotechnology http://www.crnano.org/ (CRN), un think tank consacré aux enjeux sociaux et environnementaux des nanotechnologies -qu’ils définissent comme “fabrication moléculaire” ( molecular manufacturing, en VO).

Dans l'interview ( http://www.worldchanging.com/archives/004078.html ) qu’ils viennent d’accorder à Jamais Cascio (lui-même membre de la task force de CRN), Phoenix et Treder reviennent sur les risques et opportunités induits par ces objets que, à la manière des logiciels et services qu’il est aujourd’hui possible de faire avec un PC, nous pourrons peut-être fabriquer d’ici quelques années.

“Il est important de comprendre que le processus de fabrication moléculaire est exponentiel (…). A partir d’une usine nanotechnologique (que l’on peut aussi appeler fabrique personnelle), quelqu’un peut créer des milliers d’autres usines du même type en moins d’un jour, et à bas prix. Ce qui implique que de projets de toutes tailles peuvent être réalisés très rapidement.

Ceux qui auront accès à ce type de technologie pourraient s’en servir pour bâtir un système de surveillance susceptible de suivre six milliards d’individus, des systèmes d’arme bien plus puissants que l’ensemble des armes conventionnelles aujourd’hui disponibles dans le monde. (…)

Cette massification n’est pas forcément un mal. Elle pourrait aussi permettre de bâtir très rapidement des remèdes environnementaux à grande échelle. Des chercheurs du laboratoire de Los Alamos suggèrent qu’il serait ainsi possible d’extraire des quantités susbtantielles de dioxide de carbone directement de l’atmosphère. Avec la fabrication moléculaire, ceci pourrait être effectué bien plus rapidement, facilement et coûterait bien moins cher qu’autrement”.
Il sera difficile d’empêcher la création d’usines personnelles

Selon Phoenix et Treder, la démocratisation de ce type d’usines entraînera probablement une prolifération de nouvelles armes high tech, à l’image de ce qui se passe aujourd’hui sur l’internet avec ses virus, spams et autres spywares, mais “il sera très difficile de policer une telle société sans un affaiblissement substantiel en matière de libertés civiles, et de droits de l’homme“.

Les “classifications militaires, restrictions légales en matière de sécurité ou de propriété intellectuelle” pourraient certes y mettre frein, mais iraient également à l’encontre du développement des nanotechnologies, et constituent en elles-mêmes une grave menace, susceptible de nuire aux capacités de recherche et aux libertés économiques et politiques.

A ceci près que ”s'il serait facile de criminaliser la création d’usines personnelles, il sera bien plus difficile de l’empêcher“, d’une part parce qu’à l’instar de la prolifération nucléaire ou de l’industrie de l’armement, nombre d’Etats et de sociétés privées mèneront de toute façon leurs recherches, mais aussi parce que, sur le modèle du mouvement open source, de nombreux particuliers se seront d’ici là eux aussi lancés dans la course.

S’ils penchent néanmoins pour une régulation adaptée aux risques encourus, l’objectif du Center for Responsible Nanotechnology n’en reste pas moins de voir se dessiner “un monde où tout un chacun aurait accès à une capacité, même minime, de fabrication moléculaire. La révolution informatique a démontré que l’innovation est optimisée par la combination des développements commerciaux et open source, et que l’open source est un bon générateur de produits basiques, gratuits, et peu chers à produire“.

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty LE "SOULEVEMENT DES MACHINES"...

Message par vicflame le Lun 13 Nov 2006 - 21:24

LE « SOULEVEMENT DES MACHINES » ET LA MISE EN PLACE DE LA DICTATURE MONDIALE !!!


Chers amis,


Nous avons déjà étudié les dangers abyssaux des ignobles puces sous-cutanées ainsi que les odieuses puces neurales et cérébrales. Twisted Evil Nous avons vu quels desseins ATROCES les transhumanistes poursuivaient avec leur quête NAZIE du "surhomme" (Ubermensch) et de MODIFICATION DE L'ETRE HUMAIN (puces implantables, cybernétique, nanotechnologies etc.), et nous avons vu que les composantes du Nouvel Ordre Mondial (Bilderberg, Commission Trilatérale, Club de Rome, Round Table, Council On Foreign Relations etc.) SOUTIENNENT ce genre de projets abominables... Twisted Evil :o Shocked Exclamation

Aujourd'hui, nous allons voir que les hommes, MEME MODIFIES, doivent être, selon les plans diaboliques du Nouvel Ordre Mondial, être REMPLACES pour toute une série de tâches... :o Twisted Evil Avez-vous remarqué dernièrement combien on parle des ROBOTS dans la presse ? Confused Robots humanoïdes qui dansent, sautent, jouent de la musique, font le ménage... mais aussi des ROBOTS-DRONES ET AUTRES ROBOTS GUERRIERS (déployés notamment lors de la guerre en Irak) ??? Question Shocked

L’article ci-dessous nous explique bien quels sont les projets démoniaques des dirigeants américains.

On y décrit les technologies militaires poussées qui sont en train de se développer et d’être mises en application, essentiellement par les USA. :evil: Le but ? Question Obtenir une armée composée de soldats et de robots (ou des soldats-cyborgs ?), ou de robots de combat destructeurs et autonomes !!! Twisted Evil :o Shocked Exclamation

Cet article semble à première vue ne décrire que des buts militaires. Confused TOUTEFOIS, nous allons voir que des applications bien CIVILES sont prévues, ainsi que des applications INTERNATIONALES dans le cadre de la GUERRE PERMANENTE et d’une manœuvre de PRESSION et d’INTIMIDATION INTERNATIONALE. Exclamation Mad Shocked

A nouveau, le spectre de la DICTATURE MONDIALE nous montre sa sinistre face… Twisted Evil le problème, c’est qu’il devient un peu plus réel, concret et matériel à chaque jour qui passe. Sad

LES POPULATIONS FINIRONT-ELLES PAR REAGIR, OU SE LAISSERONT-ELLES ASSERVIR SANS MEME LEVER LE PETIT DOIGT ? Question Confused

L’article ci-dessous, agrémenté de mes commentaires.

BONNE INSURRECTION, OU BON ESCLAVAGE… Confused Vic.

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty L’ARMEE DES ROBOTS DE L'AMERIQUE (PARTIE 1)

Message par vicflame le Lun 13 Nov 2006 - 21:25

Source : http://www.informationliberation.com/?id=12003

Article posté le 9 juin 2006, à 11:31 P.M.


L’ARMEE DES ROBOTS DE L'AMERIQUE

Déjà, des machines de mort existent, et fonctionnent par télécommande. Bientôt les machines pourront tuer de leur propre initiative. Un nouveau type de guerre est en chemin.


Par Stephen Graham

La guerre est sur le point de changer de façon terrifiante. Les prochaines guerres de l'Amérique, celles que le Pentagone projette maintenant, ne ressembleront en rien aux conflits qui se sont déroulés avant elles.

Dans seulement quelques années, les forces des USA pourront semer la mort, pas en tirant sur une gâchette ni même en appuyant sur un bouton, mais sans aucune intervention humaine que ce soit. Beaucoup de soldats au combat - ces GIs avec leurs casques en métal qui meurent au rythme de deux par jour en Irak - seront remplacés par des machines soutenues par une technologie de surveillance si pénétrante et omniprésente que l’on s’y réfère sous le nom de « omniscience militaire ». Tous les Américains impliqués seront moins susceptibles de porter des fusils que des consoles dans le genre de la PlayStation et des moniteurs qui montrent des paysages urbains simulés dans le genre de ceux qui sont familiers aux joueurs de Grand Theft Auto - et ils pourront se trouver à des milles d'où le massacre a lieu.


Commentaire : Je pense même que cela ira bien plus loin que ce que l’on vous dit dans cet article. Nous savons déjà que la DARPA met au point un programme de MICRO-PUCE CEREBRALE POUR HUMAINS nommé « brain machine interface program » (programme d’interface machine-cerveau) qui permet aux humains implantés d’agir sur l’extérieur, c’est-à-dire que la puce sert de « télécommande » afin de pouvoir, par exemple, activer à distance un drone ou un robot-guerrier. Evidemment, il y a un terrible danger : les gens qui sont pucés dans le cerveau ne peuvent plus retirer la puce, et surtout peuvent être CONTROLES au niveau de leur comportement, de leurs émotions, de leur mental et de leurs sensations, car la puce cérébrale permet AUSSI à l’extérieur d’agir sur la personne implantée !

Retenez bien ces mots : OMNISCIENCE militaire. Omniscience signifie que l’on sait tout (nous allons voir comment et pourquoi par la suite) ! Enfin, gardez bien à l’esprit le fait que ce qui est fait sur le plan militaire peut très vite être également porté sur le plan CIVIL !!!

La guerre cessera progressivement d'être l’entreprise brumeuse, confuse, égalisante qu'elle a été pendant des siècles, dans laquelle les risques sont toujours élevés, chacun fait face au danger et subit des pertes, et les peu peuvent humilier le puissant. Au lieu de cela, elle deviendra une guerre à distance, semi-automatique et omnisciente, représentant de moins en moins de risques pour les vies américaines et prenant place en grande partie hors de la vue des appareils photo des journalistes. Et le danger est proche de la maison : les prochaines guerres seront la « guerre contre le terrorisme » sous d'autres noms, des conflits qui ne connaissent aucune frontière. La guerre télécommandée qui se produira demain à Khartoum ou à Mogadiscio, en d'autres termes, pourra se produire peu après, quoique sous une forme modérée, à Londres ou à Lyon.

Commentaire : imprégnez-vous bien de ce qui vient d’être dit, CAR CELA SIGNIFIE QUE LA GUERRE SERAIT PERMANENTE ET POIURRAIT SE DEROULER N’IMPORTE OU SUR LA PLANETE, CONTRE TOUT ETAT RECONNU COMME UN « ENNEMI » DES USA OU DU NOUVEL ORDRE MONDIAL !!! Et donc, en définitive, AUCUN pays ne sera à l’abri (pas même les USA, puisque le système peut aussi se retourner contre des civils - protestataires, manifestants, grévistes, opposants au pouvoir en place, dissidents…) !

Ce n'est absolument pas un fantasme d’intello. Une grande partie du matériel et du logiciel existe déjà et la course pour produire le reste s’effectue sur une telle échelle que les responsables des USA l'appellent le « nouveau Manhattan Project ». Des centaines de projets de recherche sont en cours dans les universités américaines et dans les compagnies de la défense, soutenues par des milliards de dollars, et le ministère de la défense de Donald Rumsfeld est déterminé à les mettre en action aussitôt que possible. L'élan provient non seulement de l'humiliation implacable des forces des USA face à quelques insurgés déterminés dans les rues de Bagdad, mais également d'une prise de conscience à Washington que c'est la forme que prendront les choses futures. Les guerres futures, croient-ils, seront livrées dans les rues sales et labyrinthiques des grandes villes dans « le sud mondial », et si les USA doivent gagner, ils ont besoin de stratégies et d'équipement radicalement nouveaux.

Commentaire : notez-le bien : les technologies nécessaires pour arriver à ce but démoniaque (guerre permanente via des technologies de pointe) sont pratiquement toutes existantes, et les dernières sont en cours de développement. Il existe une VOLONTE très forte des politiques (et du Nouvel ordre mondial bien sûr) visant à développer ce type de guerre permanente et technologique. Enfin, last but not least, après les états « terroristes » et « l’axe du mal », on cite pour la toute première fois le « Sud mondial » (= les pays du Sud, qui sont des pays majoritairement en voie de développement ou pauvres) comme étant un ENNEMI.
Le Nouvel ordre mondial souhaite réduire les populations du globe de façon drastique. En choisissant les pays du Sud comme « ennemis », on vise déjà l’élimination de la moitié de la population mondiale, voire plus !

Seuls des fragments de cette histoire ont jusqu'ici apparu dans les mass médias traditionnels, mais il y a suffisamment d'information disponible sur l'Internet, depuis les commentaires de ces responsables jusque dans la presse spécialisée pour ne laisser aucun doute au sujet de l’intrusivité, de la dangerosité et de l’imminence de cette technologie.

L'omniscience militaire est le point de départ. Il y a trois mois, Tony Tether, directeur de la Advanced Research Projects Agency de la défense (DARPA), le bras armé du Pentagone en ce qui concerne la recherche, a décrit lors d’un comité du sénat des USA la frustration ressentie par des officiers en Irak après une attaque d’obus de mortier. Une caméra placée dans un drone, ou avion non-piloté, a repéré les attaquants qui se sauvaient et a aidé à diriger les hélicoptères US sur les lieux afin de détruire leur voiture - mais pas avant que certains de ceux qui étaient à l’intérieur aient pu sortir. « Nous avons dû décider si nous devions suivre ces individus ou la voiture, » a-t-il dit, « simplement parce que nous n'avons pas eu assez de couverture disponible. » Donc certains des insurgés se sont échappés. Tether en a tiré cette morale : « Nous avons besoin d'un réseau, ou d’une toile, de capteurs afin de mieux cerner la carte d’une ville et les activités qui s’y trament, y compris à l’intérieur des bâtiments, afin de trier les adversaires et leur équipement des civils et leur équipement, y compris dans les foules, et afin de repérer les tireurs isolés, les kamikazes ou les IEDs [improvised explosive devices ou dispositifs explosifs improvisés]…. Ce n'est pas simplement une question d’avoir davantage de capteurs et de meilleurs capteurs, mais, de façon tout aussi importante, d’avoir les systèmes requis pour rendre l'intelligence opérationnelle à partir de toutes ces données. »


Commentaire : ce paragraphe est très important. On y apprend que le but ultime est de repérer les « ennemis » et leur « armement » même au milieu de la foule, ET MEME A L’INTERIEUR DES BATIMENTS ! Pour cela, on compte utiliser des capteurs, bref des MOUCHARDS, un peu partout !!! Vous remarquerez aussi que selon ce que ce Tether nos dit, pour les militaires, les machines sont plus fiables que les humains…

Vous voyez donc déjà où l’on souhaite en arriver en fin de parcours : des humains modifiés ou « améliorés » en cyborgs super soldats (vieux mythe nazi du surhomme ou Ubermensch) pour le champ de bataille du futur (fût-ce via des puces cérébrales et télécommandes de type « jeu vidéo ») ou des robots qui remplacent les humains !!! Il est certain que le monde de l’emploi, avec les pertes en terme d’emploi que provoqueraient les robots au sein de l’armée et de la société, va en prendre un sacré coup, et que les chiffres du chômage grimperont encore un peu plus !

La DARPA possède une flopée de projets afin de satisfaire ces besoins, souvent de façon surprenante. L’un d’entre eux, appelé Combat Zones That See (les zones de combat qui voient), vise à disperser à travers les villes des milliers de minuscules caméras CCTV, chacune équipée avec un logiciel de transmission sans fil qui permettra de relier leurs données et de pister les mouvements de chaque véhicule dans les rues. Les caméras elles-mêmes ne seront pas différentes de celles que l’on trouve dans les téléphones portables modernes.

Commentaire : voilà qui nous donne aussi peut-être la véritable raison du développement des caméras de surveillance un peu partout sur la planète : la création d’un immense réseau MONDIAL d’informations exploitables par les militaires à la solde du Nouvel ordre mondial ! Attendez-vous donc à ce des caméras et capteurs (CCTV, RFID, appareils biométriques, et aussi les bases de données centralisées qui sont si dangereuses pour la démocratie) poussent comme des champignons ! Les applications ne seront pas basées sur les bobards et prétextes « sécuritaires », « de facilité » ou de « protection », MAIS BIEN SUR LE CONTROEL DES POPULATIONS, LA SURVEILLANCE DES INDIVIDUS ET LA REPRESSION POLICIERE OU MILITAIRE !!!

Nous connaissons aussi la dangerosité des ondes émises par tous ces systèmes sans fil qui travaillent avec des radiofréquences et des micro-ondes très nocives pour la santé. On peut trembler à l'idée de ce qu'une couverture totale via de millions de capteurs et caméras sans fil donnera comme effets sur la santé des gens !!!



Voir à travers le béton

Il existe déjà des capteurs de la taille d’une boîte d'allumettes qui répondent à la chaleur, à la lumière, au mouvement ou au bruit ; et une variété de programmes, y compris un programme qui se nomme Smart Dust, et qui s’attèlent à les miniaturiser un peu plus encore et à améliorer leur capacité de travailler en tant que réseaux. Une douzaine d’équipes universitaires US développent également les micro-avions, pesant quelques grammes chacun, qui imitent les oiseaux et les insectes et pourraient transporter de l'équipement possédant des capteurs dans des bâtiments ou des salles spécifiques.

Le programme VisiBuilding de la DARPA, en attendant, produit des capteurs « d'oeil à rayon X » qui peuvent voir à travers le béton, localisant les personnes et les armes à l'intérieur des bâtiments. Et l'identification humaine à distance travaille sur un logiciel qui peut identifier les individus à partir des scans de leur visage, de leur façon de marcher ou même de leur odeur, et puis les pister où qu'ils aillent.


Commentaire : nous retombons ici bien entendu sur la thématique des technologies liberticides (biométries, puces implantables, caméras et capteurs, RFID, géolocalisation) ainsi que sur la miniaturisation qui les accompagnent (nanotechnologies et compagnie).

Et ATTENTION : si des appareils militaires qui permettent de VOIR A TRAVERS LE BETON sont mis au service du gouvernement afin que l’armée les utilise en cas de conflit, on en permettra AUSSI l’utilisation au niveau de la POLICE, donc au niveau CIVIL !!! Voir à travers le béton… cela signifie LA FIN DE TOUTE VIE PRIVEE, puisque Big Brother pourra voir tout ce qui se passe chez vous, à travers vos murs !!! D’où une SURVEILLANCE et un ESPIONNAGE PERMANENTS des gens ! Je doute fort que l’Etat, qui recherche toujours davantage de contrôle sur ces citoyens (quitte à faire chavirer un pays dans la dictatures la plus immonde), résiste à l’extrême tentation de na pas utiliser ces technologies intrusives…

Étroitement apparentés à cette tendance, on trouve des projets comportant des simulations par ordinateur de paysages urbains et de villes entières, qui fourniront les contextes essentiels pour l'utilisation des données recueillies par les caméras et les capteurs. Le plus grand de ces projets s’appelle Urban Resolve (« résolution urbaine »), une guerre simulée contre une insurrection complète dans la capitale indonésienne, Jakarta, en l'année 2015.

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty L'ARMEE DES ROBOTS DE L'AMERIQUE (PARTIE 2)

Message par vicflame le Lun 13 Nov 2006 - 21:26

Des villes digitalisées

Huit milles carrés de Jakarta ont été digitalisés et recréés en trois dimensions. Cela n'étonnera pas les joueurs sur ordinateur, mais Urban Resolve va beaucoup plus loin : le détail s’étend aux intérieurs des 1.6 million de bâtiments et même des caves et des égouts en dessous, et il inclut également pas moins de 109.000 véhicules et personnes qui bougent. Même les rythmes quotidiens de la ville ont été simulés. Les routes, indique un commentateur, « sont calmes la nuit, mais pendant des heures de pointe en jour de semaine, elles deviennent obstruées avec le trafic. Les gens vont travailler, prennent leurs pauses de midi et se rendent dans les restaurants, les banques et les églises. »

Digitalisez n'importe quelle ville de cible et intégrer ceci au flux des données de nombreux milliers de capteurs et de caméras, stationnaires et mobiles, et vous obtiendrez quelque chose de bien plus puissant que ce que les instantanés des satellites d'aujourd'hui peuvent livrer. Vous avez une couverture continue, autour des coins et à travers les murs. Par exemple, vous ne perdriez jamais ces gens qui ont bombardé au mortier de mortier, qui sont sortis de leur voiture et qui se sont échappés.

Tout ceci amène l'omniscience à portée. Le magazine américain distribué sur Internet DefenseWatch, qui surveille des développements dans la stratégie et le matériel, a récemment imaginé le scénario dans le futur proche d'une opération dans le monde en voie de développement et dans laquelle un nuage de minuscules capteurs gérés en réseau est dispersé comme de la poussière au-dessus d'une ville-cible à l'aide de ventilateurs puissants. Dirigés par les capteurs, les drones non-pilotés patrouillent la ville, construisant une image visuelle et audio de chaque rue et bâtiment. « Chaque personne hostile a été identifiée et localisée, » poursuit le scénario. « À partir de ce moment là, personne dans la ville ne se déplace sans la pleine et totale connaissance du centre tactique mobile. »


Commentaire : nous savons que la guerre contre les « terroristes » possède de nombreuses dérives. A tel point qu’aux USA, un « terroriste » n’est plus la personne qui fait sauter des bombes dans l’intention de tuer un maximum de personnes et de faire plier un gouvernement, mais le terme « terroriste » désigne en réalité à présent TOUTE PERSONNE QUI S’OPPOSE AU POUVOIR EN PLACE !!! Les opposants, manifestants, grévistes, militants, dissidents, contestataires, activistes etc. sont donc des « terroristes », eux aussi ! ET DONC, LA GUERRE contre le terrorisme (notion MILITAIRE) s’applique finalement aussi auprès des CIVILS !!!

Avec un système d’espionnage tel que celui décrit ci-dessus, l’état sera en possession d’une arme de SURVEILLANCE ABSOLUE ET PERMANENTE DE TOUTE PERSONNE ! Ces systèmes soi-disant « militaires » signent donc aussi l’ARRET DE MORT DE LA DEMOCRATIE et constituent le début de la DICTATURE DE CONTROLE ET DE SURVEILLANCE !!!

Un autre projet de la DARPA, Integrated Sensor is Structure (« le capteur intégré est la structure »), travaille à la pointe d'un tel système : communications énormes et sans pilotage par des humains et dirigeables de surveillance qui flâneront au-dessus des secteurs cibles à une altitude de 70.000 pieds - loin au-dessus de la plus grande partie du trafic de ligne aérien – fournissant une couverture continue et détaillée au-dessus sur une ville entière pendant un an ou plus.

Depuis ces plateformes, toute information pourrait être relayée en temps réel aux soldats et aux commandants qui transportent les ordinateurs palm développés par Northrop Grumman Corporation avec le financement de la DARPA. Le vrai but, cependant, n'est pas d'exposer des Américains de chair et de sang au sol, mais de savoir où il est possible d’utiliser des robots. De cette manière, il n’y aura aucun problème de « sac à cadavre » (pas de perte humaine) ; et de toute façon les machines sont mieux équipées que les êtres humains pour traiter et pour se servir des vastes quantités de données impliquées.


Commentaire : c’est dit tel quel dans l’article : pour ces pourris de militaires belliqueux et primitifs, « les machines sont mieux équipées – donc plus fiables - que les êtres humains pour traiter et pour se servir des vastes quantités de données impliquées » !!! Pensez-vous donc qu’ils auront la MOINDRE HESITATION de remplacer les humains par des machines ?

Dans un sens, les robots ne sont pas nouveaux : déjà, les drones armés tels que le Predator, « pilotés » par des opérateurs de la CIA depuis des écrans en Floride, ont été responsables au moins de 80 incursions d'assassinat en Irak, en Afghanistan, au Yémen et au Pakistan (tuant beaucoup de civils aussi).

Commentaire : ces technologies dont on parle et qui sont déjà en grande partie opérationnelles ne sont donc pas de l’invention, puisqu’on les a déjà utilisées dans des incursions D’ASSASSINAT (= crime prémédité et délibéré) !!!

Les entreprises qui ont des contrats avec la défense ont également développé des véhicules au sol capables de porter des caméras et des armes sur le champ de bataille.

Mais ceci n'est seulement que le début. Ce qui rendra la prochaine génération différente est qu'ils sont conçus de sorte qu'ils puissent choisir, tout seuls, les cibles qu'ils attaqueront. Fonctionnant dans le ciel et sur la terre, ils sont équipés du logiciel Automated Target Recognition (Reconnaissance automatisée de la cible) capable non seulement de comparer des signaux reçus depuis les capteurs de nouvelle génération aux bases de données des cibles, mais également de « décider » de tirer ou de lancer des missiles automatiquement une fois qu'il y a une bonne « correspondance ». Le massacre automatisé de cette sorte n'a pas encore été approuvé par qui que ce soit, mais il est certainement projeté. John Tirpak, rédacteur de Air Force Magazine aux USA, s’attend à ce qu’au commencement, les humains aient le dernier mot, mais il prévoit qu'une fois que les robots « établiront un registre de pistage fiable en trouvant les bonnes cibles et en utilisant les armes correctement », on « fera confiance aux machines pour faire même cela ».


Commentaire : Nous parlons donc ici, en définitive, de machines tueuses et autonomes ! Reste à savoir quel type de personne sera encodé dans le programme de la machine en tant que « cible » : des soldats ennemis ? Des bandits ? Des manifestants ? Des grévistes ? Des opposants ? Des militants ? Des dissidents ??? Le danger de dérive est, bien entendu, IMMENSE !!!

Les planificateurs croient, d'ailleurs, que les guerriers-robots auront une puissance digne du jour du Jugement dernier. Gordon Johnson, un chef d'équipe du Project Alpha, qui développe des robots pour l'armée des USA, prévoit que, si l’arme à feu du robot peut renvoyer le tir automatiquement et immédiatement à dans un rayon d’un mètre de l’endroit duquel ses capteurs ont détecté un coup de fusil, il tuera toujours la personne qui a tiré. « Quiconque tirerait sur nos forces mourrait, » dit Johnson. « Avant qu'il puisse laisser tomber son arme et commencer à courir, il serait probablement déjà mort. Et bien maintenant, ces lâches à Bagdad devraient payer de leur sang et avec leurs entrailles chaque fois qu'elles tireraient sur un des nôtres. Les mises du poker ont monté de manière significative. L'ennemi, va-t-il verser son sang et ses entrailles pour tuer des machines ? Je ne pense pas. »

Commentaire : vous avez donc bien compris… Le but est d’obtenir une ARMEE DE MACHINES hyper précises et qui TUENT SYSTEMATIQUEMENT tout individu désigné comme « cible » !!! On obtient alors une armée pratiquement INVINCIBLE, extrêmement DISSUASIVE et qui pourra servir de MOYEN DE PRESSION ET D’INTIMIDATION dans toute « négociation » avec des pays opposés à la vision fasciste et nazie des USA ou du Nouvel ordre mondial ! C’est ainsi que l’on établira, finalement, la DICTATURE MONDIALE, but ultime du Nouvel ordre mondial et de ses organes (Bilderberg, Council on Foreign Relations, Club de Rome, etc.) !!!

Encore une fois, ceci peut ressembler à l’intrigue d’un film de série B, mais la presse militaire des USA, qui ne constitue pas un corps de personnes qui donne dans la frivolité, avait écrit à ce sujet pendant un certain temps. DefenseWatch, par exemple, a également incorporé des robots dans ce scénario de guerre future impliquant des capteurs dispersés par des ventilateurs. Une fois qu’une image complète de la ville cible est construite, le scénario est prévu, « des véhicules terrestres et aériens qui ne sont pas pilotés par des humains peuvent à présent être dirigés directement vers les cibles choisies pour les éliminer, une par une ».

Commentaire : réalisez bien ceci, c’est très important. Ce qui est décrit N’EST PAS (n’est plus) de la science-fiction, ni même de l’anticipation : C’EST DEJA LA, C’EST REEL !!!

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty L'ARMEE DES ROBOTS DE L'AMERIQUE (PARTIE 3 - FIN).

Message par vicflame le Lun 13 Nov 2006 - 21:27

La « balle en argent »

C’est choquant, mais cela se produira-t-il ? Le projet possède des gens qui le critiquent, même dans le Pentagone, où beaucoup doutent de que la technologie pourra livrer une telle « balle en argent ».

Commentaire : dans les mythes et histoires fantastiques, la balle en argent est une espèce d'arme ultime, qui vient à bout des monstres le plus coriaces, tels que les loups-garous...

Mais les douteurs ne sont pas dans les plus nombreux, et ce serait de la folie, dans la perspective du désastre en Irak et de la position hyper-militarisée de l'administration de Bush, de décrire cette technologie comme étant le rêve éveillé d’un joueur de jeux vidéo.

Une raison pour laquelle Washington la trouve si attrayante est qu'elle épouse étroitement les idéologies de guerre permanente qui soutiennent la « guerre contre le terrorisme ». Quoi de mieux dans cette guerre qu'une armée de guerriers-robots, conduisant à vitesse normale de manière permanente ces parties du globe qui sont considérées comme « supportant le terrorisme » ? Et quel avantage s’ils (les guerriers-robots) détruisent les « cibles » tout seuls, sans mettre un seul soldat des USA en danger. D’une façon encore plus séduisante, ceci pourrait se dérouler hors de la vue des capricieux médias occidentaux.


Commentaire : cette armée de robots supprimera donc aussi la présence embarrassante de certains journalistes gênants (pas de risque de fuite), et la liberté de la presse avec !

Ces technologies rendent encore plus floue la ligne entre la guerre et le divertissement. Déjà, les jeux reprenant la guerre urbaine dans des villes arabes digitalisées constituent le divertissement suburbain journalier - certains sont produits par les forces armées des USA elles-mêmes, alors qu'une société appelée Kuma Reality offre des jeux qui sont rafraîchis de façon hebdomadaire afin de permettre aux joueurs de simuler la participation au combat contre l’Irak presque au même moment où il se produit dans le monde réel.

Aussi effrayant que ce soit, cela pourrait être pire : ceux qui sont impliqués dans la vraie guerre pourraient avoir de la difficulté à se rappeler qu'ils ne jouent pas à des jeux. « À la fin de la journée de travail, » a rapporté au magazine USA Today en 2001 un opérateur de Predator basé en Floride, « vous réintégrez à nouveau le reste de la vie en Amérique. » De telles personnes se rappelleront-elles toujours que leur « journée de travail », vécue au milieu de collègues à l’esprit semblables devant des écrans, implique une mort véritable de l’autre côté du monde ? Comme s’il fallait renforcer le lien avec le divertissement, un robot militaire émergeant, le Dragon Runner, est livré avec un panneau de commande de joueur de jeux vidéo. Greg Heines, qui mène le projet, admet : « Nous avons modelé le contrôleur (joypad) d’après la Playstation 2 parce que c'est ce avec quoi ces marines de 18-19 ans ont joué à peu près toute leur vie. »


Commentaire : les chefs militaires sont donc CONSCIENTS de ce qu’ils font, et du CONDITIONNEMENT effectué sur leurs troupes afin de leur faire ACCEPTER cette conception de la guerre et du « combat sans risques ». Une armée de pleutres et de lâches qui se cachent vilement derrière leurs robots, tout en massacrant de façon inégale des ennemis moins bien armés ! Quelle HONTE !!! !

L'aspiration des USA à pouvoir tuer sans participation humaine et avec un risque minimum soulève quelques questions redoutables. Qui décidera quelles sont les données sur lesquelles on doit se baser afin d’identifier une « cible » ? Qui sera responsable lorsqu’une atrocité est commise ? Et qu’est-ce que cela révèle concernant les perceptions occidentales de la valeur et des droits de gens dont les villes ne sont rien de plus que des champs de massacre, et qui eux-mêmes ne sont que de simples « cibles » qui doivent être détectées, pistées et même tuées par des machines ?

Commentaire : voilà les questions VITALES qui se posent avec ces technologies fascistes. L’ennemi, réduit à un simple point sur une carte ou sur un « jeu » vidéo, devient « virtuel », mais en réalité c’est bien de l’élimination pure et simple d’êtres VIVANTS dont il s’agit. Cela me rappelle un peu le thème du film des années ’80 « War Games »… Je souligne encore le fait que TOUTE PERSONNE pourra être désignée comme « cible » selon la décision des dirigeants, ce qui n’exclut nullement des excès et des génocides crapuleux, même au niveau des civils !

Et enfin, le processus dans son entièreté nourrit de façon alarmante la tendance « homeland security » dans les villes du nord global. Les mêmes compagnies et universités fournissent des idées aux deux, et les technologies de surveillance, de pistage et de ciblage impliquées sont étroitement apparentées. Ce que nous voyons est une militarisation de la vie urbaine à la fois dans le nord et dans le sud et qui aide à perpétuer le plus grand et le plus dangereux mythe d’entre tous, qui consiste à dire que les solutions techniques et militaires puissent effacer comme par magie, d’une façon ou d'une autre, la résistance au projet géopolitique de George W Bush.

Stephen Graham est professeur de géographie humaine à l'université de Durham. Son dernier livre, des « Cities, War and Terrorism », est édité par les éditions Blackwell (£19.99).


Conclusion : face à ces technologies d’oppression, d’intimidation et de dictature, face aux risques qu’elles représentent pour les libertés, la vie privée, la paix, la démocratie, nous nous devons de réagir et de nous OPPOSER FAROUCHEMENT à la poursuite de tels projets militaires. N’oublions pas que le PEUPLE possède le pouvoir souverain. C’est lui qui fournit les fonds qui sont utilisés pour financer ces recherches infectes et ces technologies ignobles.

Une INSURRECTION INTERNATIONALE devient de plus en plus IMPERATIVE. Sans quoi, le monde se transformera en une DICTATURE SANGLANTE DE CONTROLE TOTAL, DE SURVEILLANCE PERMANENTE ET DE REPRESSION BARBARE !!!

A bon entendeur… Vic.

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty LA DARPA & LE PROJET UBERMENSCH !!!

Message par vicflame le Mar 5 Déc 2006 - 22:10

!!! « PROJET UBERMENSCH » : LA D.A.R.P.A. ET SES INFAMES PROJETS DE SURHOMME NAZI !!!


Chers amis,

L’article sournois et vicieux de PROPAGANDE TRANSHUMANISTE ci-dessous est absolument répugnant, un des plus répugnants qu’il m’ait été donné de traduire et commenter. Mad Mad Mad

Vous allez voir que l’on y présente les infects projets MILITAIRES et GUERRIERS de la D.A.R.P.A. (l’agence de la défense américaine qui crée les nouveaux projets, armes et défenses) sous un jour absolument « fabuleux », et que l’on tente même de les rendre « désirables » ! Mad Shocked Twisted Evil Exclamation

MAIS TOUS LES PROJETS CI-DESSOUS NOUS PARLENT ESSENTIELLEMENT DE PROJETS IMMONDES VISANT A MODIFIER L’ETRE HUMAIN AFIN D’EN FAIRE UN « POST-HUMAIN » (une créature de Frankenstein, une « chose » imparfaite créée par l’homme – qui lui aussi est bien imparfait) ! :o Twisted Evil Mad

Et alors que les projets de la D.A.R.P.A. nous parlent bien de GUERRES et de « SUPER SOLDATS » (bref, d’ignobles projets belliqueux, FASCISTES et IMPERIALISTES), le rédacteur de l’article (un soi-disant chercheur « sportif ») tente de les adoucir en les ramenant aux « sports », et en défendant le DOPAGE qui, apparemment, est un domaine qu’il affectionne tout particulièrement et qui lui manque beaucoup ! Mad :roll:

Une fois de plus, on tente d’arnaquer le peuple en lui faisant miroiter les soi-disant « avantages » des nécrotechnologies liberticides et nazies et en ramenant tout à « du pain et des jeux » (sports, en l’occurrence), une formule qui sert à arnaquer les peuples depuis plus de 2000 ans déjà ! Exclamation :roll:

QUAND DONC LES POPULATIONS VONT-ELLES REAGIR ET REFUSER EN BLOC CE GENRE DE TECHNOLOGIE DE FOUS ET DE NAZIS ? Question Question Question

Car n’en doutez pas, c’est VERS CELA que l’infâme Nouvel Ordre Mondial est en train de nous diriger, avec un contrôle total pour débuter, des puces implantables pour le contrôle mental ensuite, et la modification de l’être humain pour terminer !!! Twisted Evil

Cela se passe MAINTENANT, dans la réalité, et certaines inventions abominables sont DEJA au point ! :o Shocked Exclamation D’autres sont encore « en projet », mais comme la DARPA « ne possède pas de délai bien défini pour ses projets », cela signifie que cela pourrait arriver d’ici quelques mois, comme d’ici quelques années (l’absence de délai est donc une excuse fort commode afin de tenir les gens dans l’IGNORANCE de l’application de ces projets et afin de leur faire croire que ces technologies ne débarqueront que dans « plusieurs décennies » ). Mad

Je vous propose ci-dessous l’ignoble article que j’ai traduit spécialement pour vous en français et que j’ai agrémenté de mes commentaires. 😉

Bonne lecture, ET BONNE INSURRECTION, SURTOUT !!! Mad Mad Mad Vic.

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty LE SUPER SOLDAT DE LA DARPA (partie 1) !

Message par vicflame le Mar 5 Déc 2006 - 22:12

Source : http://www.raidersnewsnetwork.com/full.php?news=883

LES DEVELOPPEMENTS EPOUSTOUFLANTS DU SUPER SOLDAT DE LA DARPA

Ajouté le 29 novembre 2006 à 8:11 AM

Sport et biotechnologie - le futur est presque ici.

Robin Parisotto


L’amélioration des performances humaines sans l’aide de drogues est une possibilité réelle. Le sport devra réévaluer ce qu’est, et ce que n'est pas le dopage.

Commentaire : voilà donc d’entrée de jeu la vision que cet ancien chercheur « sportif » soutient… la recherche et la DEFENSE du DOPAGE ! Sans doute parce que cela rapporte beaucoup d’argent, et parce que la pression des directeurs sportifs et entraîneurs est grande. Et en ce qui concerne la santé des sportifs ? PEU IMPORTE A CES REQUINS ! L’important pour eux, c’est « de gagner » (y compris des sous), pas de promouvoir la santé des gens ni le véritable esprit sportif !

Il y a dans le monde un groupe de personnes extraordinaires qui effectuent des choses vachement extraordinaires. Et les choses qu'elles font ne les aident pas exactement à être appréciées à ce niveau du Comité olympique international (IOC) et de l'agence mondiale d’anti-dopage (WADA), parce qu'elles travaillent dans le business de l’amélioration des performances. Selon votre point de vue, c'est soit une bonne chose, soit une mauvaise chose.

Commentaire : « Selon votre point de vue » ? Le dopage est une chose NEGATIVE, car non seulement elle permet la tricherie au niveau sportif, mais en plus elle MET LA SANTE DU SPORTIF EN DANGER ! Nous allons voir également ce que ce sale type entend par «amélioration des performances », et ce que cela implique comme conséquences sur le corps humain…

La Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA ou Agence des projets de recherche avancée de la défense) aux Etats-Unis a été chargée de développer des technologies et bio-technologies militaires visant à dépasser en ruse, à déjouer et, en effet, à « surpasser » ses adversaires.

Commentaire : les buts de la DARPA sont donc très clairs et bien définis : il s’agit de buts MILITAIRES destinés à l’attaque ou à la défense dans un contexte de GUERRE ! Retenez bien ceci, car dans chaque invention inhumaine décrite, vous y retrouverez cette infâme logique militaire !

Un de ces chercheurs extraordinaires de la DARPA fut JCR Licklider. Dans les années 60, il développa un projet afin de créer un réseau d'ordinateurs personnels auquel on donna le nom futuriste de réseau informatique intergalactique (ICN). Se rendant compte que la portée de l'ICN n'était pas tout à fait de proportion galactique, le projet fut cependant rebaptisé l'ARPANet. Aujourd'hui on le connaît sous le nom d’Internet.

Commentaire : voilà donc un moyen sournois de rendre la DARPA plus attrayante, en la rendant « sympathique » car un de ses chercheurs inventa le concept de l’Internet. Voilà d’ailleurs aussi peut-être la raison pour laquelle l’Internet est espionnable aussi facilement : des MILITAIRES l’ont conçu, et tout devait donc pouvoir être vérifié (sécurité nationale oblige) !

L'Internet, cependant, est seulement l’une des nombreuses avancées de pointe effectuées par la DARPA. L'agence investit dans des solutions « dures » et « pas faciles » qui, bien que comportant des risques énormes, possèdent également des récompenses potentielles énormes.

Commentaire : les « énormes récompenses » dont il est question concernent essentiellement les profits financiers, pas les avantages pour les humains. Quant aux risques et dangers, ils sont tout simplement affolants et inhumains, comme nous allons le voir.

Selon les dernières nouvelles, les gens de la DARPA travaillent sur certains concepts étonnants et presque incroyables, dont beaucoup auront des implications pour les humains et, par conséquent, sur le sport, parce que ces concepts portent sur l’amélioration des performances humaines. Une bonne raison pour que le Comité olympique international et l'agence mondiale d’anti-dopage soient nerveuses.

Commentaire : remarquez bien la façon déclarative affirmative et le ton d’inéluctabilité que le rédacteur de cet ignoble article de propagande prend ici : ces inventions « AURONT » des implications… Encore faudrait-il que les gens les acceptent ! Mais cela importe peu aux gens du Nouvel Ordre Mondial : on appâtera le cheptel humain avec toute une série d’artifices et de promesses tout en cachant les dangers de ces terribles inventions, et à la rigueur on tentera d’IMPOSER ces dangereuses technologies nazies. Vous aurez bien entendu aperçu les mots « étonnant », « incroyable » que cet enflure utilise pour qualifier de façon tout à fait positive et merveilleuse les inventions pourries de la DARPA et inciter le lecteur à les considérer comme telles.

Le public devient rapidement désillusionné et ambigu concernant le sujet des drogues dans le sport, presque au point d'apathie ; il semble que notre penchant pour la technologie ne rencontre ou ne rencontrera pas la même moue de résistance (et la rhétorique) que celles qui sont employées par la communauté sportive. Et la preuve est évidente avec l'invasion des caissons d'altitude, des gilets de refroidissement, des maillots de bain qui glissent mieux sur l’eau, des bicyclettes aérodynamiques et ainsi de suite dans le sport. Bien que ces technologies améliorent les performances, elles ne sont pas considérées comme du dopage. Certains peuvent se demander pourquoi elles ne le sont pas. Après tout, chaque pays et chaque athlète n’a pas accès à ces technologies, donc le niveau de jeu est-il plus équitable ? Finalement, quelle est la différence entre les drogues et la technologie ? Quoi qu'il en soit, c'est une discussion à reporter pour une autre fois parce qu’à présent nous allons fouiller dans certains des sublimes projets de recherche que la DARPA a alignés pour les années à venir et qui auront un impact sur le sport.

Commentaire : le gaillard qui a rédigé l’article revient à la charge avec les « vertus » du dopage, et tente d’instiller la confusion auprès des lecteurs entre le dopage (qui implique que des SUBSTANCES stimulantes soient absorbées, introduites ou injectées dans le corps) et les progrès au niveau du matériel technologique, qui sont pourtant 2 choses bien distinctes. Ce gars est visiblement un « dopeur fou » qui désespère de pouvoir droguer des sportifs en toute impunité…

Le premier de ces concepts révolutionnaires implique un « vaccin contre la douleur » (« quand pourrai-je en obtenir un ? », entends-je s’écrier les athlètes). Ce vaccin n'arrêterait pas la douleur et le choc de départ liés à une blessure ou à un traumatisme, mais après le contact initial, la douleur et l'agonie s’en iraient. Ce vaccin, qui assurément générera des millions - probablement des milliards – s’il est un succès, a été conçu afin d’entrer en vigueur après 10 secondes et durerait pendant environ 30 jours. Ceci rendrait les injections anti-douleur d'aujourd'hui absolument primitives en comparaison. Plus d'aiguilles avant, pendant ou après la compétition. Il n'y aurait plus une telle chose que la « barrière de la douleur » !

Commentaire : voici donc un « vaccin » supplémentaire ! Et lorsque l’on est au courant des crasses que la mafia pharmaceutique met dans ses vaccins (dérivés de mercure, métaux lourds etc.) et de leurs conséquences (autisme, fibromyalgie, myofasciite à macrophages etc.), on est en droit de se méfier. L’argument utilisé ici est à nouveau un argument médical et de facilité : « plus de douleur » ! Qui apprécie en effet la souffrance et la douleur, en dehors de quelques masochistes ? Personne ! Voilà donc une excellente façon d’appâter les lecteurs, et de leur faire miroiter toute une série de choses qui sont A PRIORI « positives ». Mais n’oublions pas : ceci est appliqué, à la base, pour les MILITAIRES ! Plus de douleur… voilà une bonne raison pour pouvoir envoyer les soldats verts une boucherie certaine. De quoi devraient-ils encore avoir peur ? La douleur ? Ils ne souffriraient que très peu. La mort ? C’est un risque lié à toute guerre. La mutilation ? Ah, oui… peut-être bien la mutilation. Mais nous verrons dans la suite de l’article que les militaires ont pensé à tout…

Dans un autre concept époustouflant, on a démontré que la photo-modulation utilisant la technologie laser répare rapidement les tissus blessés tels que la peau, les os, les cartilages, les ligaments et les tendons. Ce que la « nature » (ou les médicaments) met habituellement des semaines ou même des mois à réparer, pourrait être fait juste en quelques jours. Un athlète ne serait pratiquement plus jamais hors du champ de jeu. Ceci serait une musique pour les oreilles de leurs managers, de leurs sponsors et des réseaux des médias (et ce serait aussi de l'argent pour les banques). Cette technologie est presque digne de Star Trek ; agitez simplement une baguette magique ou quelque chose du même genre au-dessus de la blessure ou du tissu blessé et hé, presto, vous pouvez y retourner !

Commentaire : une guérison accélérée et pratiquement « miraculeuse » des tissus serait donc en train d’être mise au point… Immédiatement, les colossaux PROFITS FINANCIERS sont mis en avant, comme vous aurez pu le constater. Mais AUCUNE CRITIQUE n’est ici fournie : aucune trace d’effets secondaires ou nocifs sur la santé des gens, aucune précaution médicale particulière, aucune recommandation : on pousse ici les gens à rêver les yeux ouverts voire à divaguer et, SURTOUT, on suscite à l’avance et de façon hyper commerciale le désir de CONSOMMATION de ce genre de produit sans modération !

Dans un concept connu sous le nom de Continuous Assisted Performances (performances assistées continues ou CAP), les chercheurs de l'agence travaillent sur des façons de renverser le processus qui permet aux parties du cerveau de se fatiguer « mentalement » (biochimiquement) à cause de la privation de sommeil, pendant qu'on « apprend » à une autre partie du cerveau à se recharger elle-même ou en utilisant des drogues neurologiques (bien que les hauts le fassent déjà, mais seulement avec des avantages provisoires et avec des effets secondaires). Une fois que ces « voies neurales » sont identifiées, alors la réorientation de cette voie pourrait être utilisée afin d’excentrer les effets de la privation de sommeil et, par association, la fatigue amenée par une activité physique extrême.

Le plan du DARPA est de créer le soldat « actif 24h/24 et 7 jours sur 7 » qui pourrait agir continuellement sans perte de fonction physique et mentale pendant une semaine. Les conséquences pour n'importe quel sport d’endurance sont évidentes, et je ne me rappelle que trop bien les nuits épuisantes d'étude pendant lesquelles des seaux de café ont été consommés afin de garder le sommeil éloigné. Si seulement j’avais pu dire à mon cerveau « reste éveillé » sans devoir passer la moitié de la nuit aux toilettes à cause des effets de la caféine, peut-être mes résultats auraient-ils été meilleurs.


Commentaire : on est donc en train de créer des soldats et des humains qui pourront fonctionner SANS ARRET et SANS SOMMEIL pendant UNE SEMAINE entière (ce qui, évidemment, est tout à fait naturel et excellent pour la santé, comme on peut s’en douter !). Voilà donc une « excellente » nouvelle pour les militaires ! Déjà qu’on souhaite les implanter avec des puces sous-cutanées et/ou court-circuiter leur hippocampe par un implant cérébral, à présent on parle de leur supprimer le sommeil ! Voilà qui devrait en faire réfléchir plus d’un avant de s’enrôler dans l’armée…

Êtes-vous encore éveillé ? Parce que la prochaine idée devrait remuer vos ondes cérébrales. Dans un projet connu sous le nom de Metabolically Dominant Soldier (« soldat métaboliquement dominant » ou MDS), les chercheurs cherchent à accroître le taux (de travail) du métabolisme de la machinerie interne des cellules humaines afin de favoriser la force et la résistance. L'espoir est d'augmenter la capacité de quelqu'un qui est capable de faire, disons, environ 80 pompages, jusqu’à plus de 300 pompages ou d’être capable de marcher perpétuellement avec un sac-à-dos de 75 kg. L’idée de base de cette recherche est qu’autrement, les soldats de combat devraient dépenser de précieuses calories qui mettent beaucoup de temps à être engrangées afin de supporter des efforts physiques prolongés sur le champ de bataille, et donc une solution au problème est d'éliminer complètement la nourriture (pendant une semaine) et de laisser le corps vivre de ce qu'il a déjà stocké. Par conséquent, ensuite, les athlètes, qui ont invariablement des taux métaboliques plus élevés que les pantouflards que nous sommes, pourraient « entraîner » leur corps encore plus dur et dépasser davantage les limites du corps physique en utilisant des sources d'énergie telles que les boissons au glucose. Il n'y aurait pas besoin de manger des barres énergétiques et des choses semblables, ce que beaucoup d'athlètes semblent faire de nos jours. Avec un « seuil » de travail placé plus haut avant même que toute autre source d'énergie soit consommée, un athlète aurait alors un avantage distinct. Souvenez-vous : dans la guerre, il s’agit de gagner, pas de perdre. Le sport des temps modernes n’a rien de différent.

Commentaire : et donc, après s’être fait implanter des puces sous-cutanées, neurales ou cérébrales, après s’être vus supprimer le sommeil pendant une semaine, les troufions auront AUSSI la nourriture supprimée pendant une semaine, s’entraîneront comme des bœufs et boiront des boissons énergétiques afin de se sur-doper ! Extrêmement « naturel », évidemment, et sans doute « excellent » pour l’organisme et la santé ! Mais bon, comme le diabolique rédacteur le signale, « dans la guerre, il s’agit de gagner, pas de perdre » ! Les économies réalisées sur cette privation de nourriture iront à nouveau remplir les poches de la défense et de quelques gros nababs bien couverts au sein du gouvernement, de l’industrie et de l’état-major ! Crapuleux ! Par ailleurs, on sait que les Etats ne se sont jamais souciés de savoir ce qu’il advient de leurs soldats, tout juste considérés comme des automates et de la chair à canon (et ceci se vérifie de plus en plus)! Le plus sournois ici, c’est que ce qui est prévu au niveau MILITAIRE, le chercheur « sportif », lui, s’exerce à vouloir L’APPLIQUER AU NIVEAU CIVIL (pour les sportifs, mais il tente aussi d’instiller ces idées perverses dans la tête de N’IMPORTE QUEL citoyen).

Vous l’avez donc compris : ces hideuses inventions, après avoir été appliquées au domaine MILITAIRE (ce qui est déjà extrêmement grave), risquent fort d’être appliquées AUSSI à la SOCIETE CIVILE !!! ABOMINABLE ! Le problème nous concerne donc tous !!!

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty LE SUPER SOLDAT DE LA DARPA (partie 2 & fin)

Message par vicflame le Mar 5 Déc 2006 - 22:13

Etes-vous prêts à être chamboulés ? Dans un concept « Beyond 3000 » (au delà de 3000) connu sous le nom de Engineered Tissue Constructs (« constructions de tissu industrialisées » ou ETC), l'idée est de personnaliser des organes et des parties de corps humain sur demande à l'intérieur du corps, plutôt que par la technique grossière de la transplantation. Un des objectifs de l’ETC est de permettre aux soldats gravement blessés d’entrer dans un état d’hibernation ou d'animation suspendue (vous connaissez ces scènes - corps connectés à des appareils de maintien artificiel de la vie dans des cuves en verre etc.) jusqu'à ce que de l'aide arrive. Dans cet « état », le soldat pourrait survivre pendant de longues périodes sans oxygène. Ce programme est intéressé par le fait de permettre aux soldats de courir les courses de niveau olympiques pendant au moins 15 minutes avec seulement une respiration d'air.

Apparemment, il y a beaucoup d'oxygène dans un seul souffle, mais la majeure partie en est gaspillée, cependant. Le marathon deviendrait une course de sprint si vous aviez seulement à respirer 8 à 10 fois ; le Tour de France ressemblerait à un tour dans le parc si vous croyez en ceci. Hey, l'atterrissage de l'homme sur la lune semblait juste un grand non-sens il y a 100 ans.


Commentaire : après les projets d’implants sous-cutanés ou cérébraux, de privation de sommeil, de privation de nourriture, voici qu’arrive à présent… la privation d’air et de respiration, ainsi que la modification des organes !!! Toujours de manière artificielle, non naturelle, et donc une garantie de ruine à 300% pour la santé de ce qu’il convient bien d’appeler des « cobayes » ! A présent, je vous demande de bien réfléchir à ceci : pour mettre au point tous ces tests sur les humains, combien d’animaux faudra-t-il sacrifier, et sur combien d’êtres humains faudra-t-il expérimenter ces techniques ? D’ailleurs, qui seront et d’où proviendront ces cobayes humains ? De prisons ? De camps de prisonniers ? De soi-disant « volontaires » ? Des hôpitaux et asiles psychiatriques ? D’ennemis combattants illégaux ? De « terroristes » ? Ou de la société civile ? Peu importe, car les actes commis seront de toute manière toujours aussi inhumains, NAZIS et répugnants !

Et n'oublions pas les athlètes handicapés. Les implications pour eux pourraient être bien plus profondes encore. La DARPA a expérimentalement restitué la vue à des rats rendus aveugles et ils touchent au domaine de la recroissance des membres ; après tout, si nous pouvons « faire grandir » un humain tout entier dans des tubes à essai à partir d'une seule cellule, bon sang, pourquoi un doigt, une main, un pied ou une jambe ne pourraient-ils pas repousser ? Des membres prosthétiques qui peuvent être intégrés biologiquement, les rendant entièrement fonctionnels juste comme les originaux, représentent également un espoir de cette recherche. Ces prothèses seraient entièrement contrôlées par le merveilleux dispositif moteur propre au corps (le cerveau et la colonne vertébrale), donnant à la personne la possibilité de sentir le membre sans le regarder et aussi de réellement ressentir ce que le membre touche. Les applications pour tout athlète handicapé, aveugle ou amputé sont potentiellement énormes et avec ce genre d'avancées, il pourrait un jour ne plus y avoir une chose telle que les Jeux Paralympiques.

Commentaire : évidemment, l’ordure qui a écrit cet article ne pouvait pas oublier le domaine médical, qui constitue un cheval de Troie et un prétexte idéal pour la justification et la mise en application de telles technologies nazies de modification de l’être humain ! Et les gens gravement malades ou handicapés constituent un réservoir de choix, faciles à appâter et à convaincre lorsqu’ils sont mis en face d’un possibilité de guérison ou de rémission, voire d’amélioration de leur quotidien. Ceci signifie donc que la diffusion de ces technologies infâmes de modification des humains est d’ores et déjà planifiée pour l’armée, mais aussi pour toute une série de catégories de la société civile !

Prothèses bioniques ou cybernétiques, implants, systèmes incorporés au sein du corps… toutes les abominations sont une fois encore possibles à ce niveau ! Et les militaires mutilés retrouveraient ainsi des membres. Plus d’excuse pour eux pour fuir ou craindre le combat… tous en première ligne, et que ça saute !

En ce moment, cependant, ces technologies sont à peu près toutes des concepts imaginaires, mais c’est ce que la DARPA attend de ses chercheurs. Une partie de la description de leur job exige qu'ils soient capables de penser « hors de la réalité de ce monde », peut-être même « hors de la réalité de cette galaxie ». Leurs concepts peuvent prendre 5, 10 ou même 40 ans avant de devenir réalité, mais la DARPA ne possède pas de chronologie particulière pour aucun de ses projets. La race humaine est ici pour un fameux bout de temps (du moins, je l’espère).

Commentaire : l’arnaque suprême de cet article se trouve ici. On fait croire (afin de RASSURER et de n’alarmer personne, puisqu’il ne faut surtout pas faire de vagues) que ces technologies sont encore « lointaines », étant donné que la DARPA ne possède soi-disant pas de « délai bien défini ». Alors ainsi, les chercheurs de la DARPA seraient simplement des créatifs, des inventeurs d’une agence que l’on paie des fortunes sans exiger de rendement particulier ? Si vous croyez encore à cela, c’est que vous êtes né de la dernière pluie ! Car bien entendu, si l’on travaille sur ces projets à grands renforts de deniers publics, c’est pour parvenir à des RESULTATS (souvenez-vous : le but est de « gagner, pas de perdre » !). Et donc, certaines de ces inventions sont déjà bien avancées, alors que d’autres ne sont encore qu’au stade des premiers développements. Mais TOUTES doivent aboutir… à moins, bien entendu, que les populations finissent ENFIN par s’opposer fermement à ces recherches nazies et immorales !

De façon bizarre, ces technologies, excepté pour le vaccin contre la douleur, signifieraient que l’amélioration des performances pourrait être atteinte la plupart du temps sans drogues et seraient donc très sûres.

Commentaire : ai-je bien entendu ? Ce type a-t-il bien dit que ces technologies de modification contre nature de l’être humain étaient « sûres » ??? Alors que les dangers, risques et que le principe de précaution n’ont même pas été abordés dans cet article ? On nage en pleine FOLIE FURIEUSE, ma parole !!!

La photo-modulation éviterait la nécessité de prendre des stéroïdes pour accélérer le rétablissement, le CAP éliminerait le besoin de stimulants comme le speed (drogue), la MDS rendrait superflus les suppléments et protéines « de récupération » et l’ETC signifierait que les athlètes n'auraient plus besoin de poussée sanguine. Et les « renforceurs de croissance » comme l'hormone de croissance (dont on n'a jamais prouvé, en dépit de tout le bruit que l’on a fait autour, qu’elle améliore les performances, mais ceci est une autre histoire), seraient remplacés par une technologie de thérapie génique dans laquelle des gènes correspondant à un supplément musculaire seraient insérés dans l’ADN d'un athlète. Les souris Schwarzenegger sont la preuve vivante que cette « thérapie de construction musculaire » fonctionne.

Commentaire : on n’a jamais prouvé que ces technologies sont inoffensives et ne possèdent pas d’effets secondaires indésirables. Certaines de ces technologies ne sont pas encore terminées ni mises au point. Quant aux « thérapies géniques », elles modifient le patrimoine génétique de l’individu, et peuvent donc de ce fait créer des dommages irréversibles auprès de l’individu ou de sa progéniture. Les monstruosités que l’on a déjà accomplies à ce niveau (chimérisation génétique, souris « Schwarzenegger » et compagnie) posent d’ailleurs de très sérieuses questions éthiques que l’on a pris bien garde d’ignorer jusqu’ici. Toutes ces technologies doivent donc être considérées avec la plus grande MEFIANCE.

Alors que certains arguent du fait que la santé humaine et l'activité physique humaine devraient être limitées à ce que la nature nous a donnés, d'autres disent repoussons les limites et voyons ce dont les humains sont capables avec « un peu d’aide ».

Commentaire : nous voici arrivés au point de déchirure : nous avons d’un côté ceux qui (comme moi) pensent que la modification de l’humain est une atteinte à l’éthique et est un acte contre nature qui comporte de nombreux dangers. A côté de cela, il existe des malades et des nazis qui souhaitent modifier l’être humain pour en faire… autre chose, bref une créature, un cyborg ou un monstre. On sent arriver ici le point de vue honteux de ces fous de transhumanistes.

L'impact de la technologie génique et de la biotechnologie verra probablement les humains se transformer en un état qui a été étiqueté comme celui de « post-humain » par des futurologues et où nous serons devenus des créatures biologiques différentes de ce que nous sommes aujourd'hui.

Commentaire : l’état de « post-humain » prôné par les transhumanistes (des futurologues de tendance douteuse) correspond à celui d’un humain prétendument « amélioré », bref un super humain ou un surhomme, ce qui correspond EXACTEMENT à l’Ubermensch de l’idéologie nazie. Cet état de post-humain est donc tout à fait contestable d’un point de vue moral et par rapport aux buts recherchés. IL s’agit d’un concept FASCISTE et INHUMAIN par nature. Nous ne pouvons donc, ni ne devons, l’accepter… JAMAIS !

Et dans une société « post-humaine », les règles existantes s'appliqueraient-elles particulièrement dans le sport ? Les règles anti-dopage d'aujourd'hui auraient-elles encore une signification ou même un effet dans ce scénario futuriste ? En effet, quelqu’un s'en inquiétera-t-il encore ?

Commentaire : dans cette société post-humaine et surtout INHUMAINE, qu’en sera-t-il du respect des libertés, des droits, du libre choix et du libre-arbitre ? Les hommes-modifiés ou hommes-machines possèderont-ils encore une conscience ? Ne serait-il pas temps que l’on commence ENFIN à REFUSER tout projet qui possède des applications aussi inhumaines, et à s’en inquiéter ???

Comme la probabilité de transformation au sein des espèces humaines prend de la vitesse, ce n'est probablement pas une idée trop ridicule que de penser qu’un jour, l'agence mondiale anti-dopage sera également transformée afin de devenir l'agence mondiale de dopage avancé parce que dans 100 ans (ou plus, ou même moins), la société pourrait regarder en arrière et se dire « quel était toute cette agitation concernant le dopage sportif ». Dans le futur lointain, il est défendable que l’amélioration des performances possèdera une bien plus grande devise morale que l’interdiction des performances.

Commentaire : l’amélioration des performances ne possède, en réalité, AUCUNE MORALE ni ne respecte AUCUN droit et AUCUNE loi, si ce n’est celle de l’ultralibéralisme forcené et du profit. La véritable question que l’auteur de cet épouvantable article nous pose ici, c’est de savoir si, finalement, l’appât du gain et la tentation de proposer, voir d’IMPOSER, des technologies de modification de l’être humain ne finiront pas tout bonnement par l’emporter sur la morale ! Et là, la réponse est simple : SI NOUS NOUS OPPOSONS FERMEMENT ET DE TOUTES NOS FORCES A CES PROJETS LIBERTICIDES ET NAZIS, ILS NE PASSERONT PAS. SI NOUS NE BOUGEONS PAS, L’INDICIBLE SE PRODUIRA INELUCTABLEMENT, CAR LE NOUVEL ORDRE MONDIAL BASE SUR LE POUVOIR ET L’ARGENT FERA TOUT POUR QU’ILS PASSENT !

Bien que le cheval de « se soit emballé » en ce qui concerne l'éthique et la moralité du dopage aujourd'hui, il n'est pas trop tard pour commencer un débat éthique sur ces bio-technologies imminentes et même réelles. Dans ce contexte, peut-être qu’une discussion « en dehors des réalités de ce monde » concernant les mérites ou sinon concernant une agence pro-dopage devrait être sérieusement admise. Si tous les humains doivent avoir accès à l’amélioration à l'avenir, alors pourquoi ou comment un athlète pourrait-il être exclu de tels avantages juste parce qu'il pratique un sport ? Qui fera ce jugement moral et éthique ?

Commentaire : ce paragraphe est tout bonnement AFFREUX ! En bref, le sale type qui écrit signale que la morale concernant le dopage et l’amélioration des performances semble encore forte pour le moment, mais que sous le coups de boutoir des affreuses technologies décrites, cette morale va s’AFFAIBLIR et DISPARAITRE PETIT A PETIT ! C’est bien là une des visées abominables du Nouvel Ordre Mondial (l’affaiblissement des valeurs, des droits, des libertés et de la morale), afin de pouvoir asseoir la société de contrôle, de surveillance, de répression… et de modification NAZIE des êtres humains ! Cette tactique, qui se déroule au nez et à la barbe des populations, et cependant de façon détournée en raison de la PROPAGANDE infecte des mass médias, est vraiment VOMITIVE, ABJECTE, DEMONIAQUE !

Si le sport se résume au divertissement (et aux célébrités) à l'avenir, car c'est ce que le sport est déjà aujourd'hui, pourquoi devrions-nous nous offusquer si les athlètes se sont dopés, alors que la société dans son ensemble a été, par définition, également dopée en utilisant des bio-technologies améliorantes.

Nous devons parler. Maintenant.


Robin Parisotto est un ancien chercheur de l’Institut Australien des Sports et l'auteur de Blood Sports – the inside dope on drugs in sport (« Blood Sports - le dopant intérieur concernant les drogues dans le sport »).

Commentaire et conclusion : Le sinistre scribouillard qui a mis au point cet article finit sur la note du divertissement (« du pain et de jeux »), afin de BANALISER ces technologies de merde et le dopage ! Il ne met évidemment pas l’accent sur quelque point négatif que ce soit, et ne souligne pas les dangers que ces technologies amèneraient au niveau de l’armement. Le côté morale est balayé d’un revers de la main pour laisser la place libre au surhomme (UBERMENSCH), un thème classique de l’idéologie NAZIE… et repris par les odieux transhumanistes !

MES CHERS AMIS, SI NOUS VOULONS EVITER CE FUTUR CAUCHEMARDESQUE DANS LEQUEL DES TECHNOLOGIES INHUMAINES SERVENT A MODIFIER LES HUMAINS ET A EN FAIRE DES CREATURES DE FRANKENSTEIN, DES MONSTRES DE FOIRE OU DES CYBORGS SOUMIS AUX ORDRES DE L’ELITE MONDIALE, IL EST VRAIMENT GRAND TEMPS DE SE REBELLER !

Une fois de plus, je vous le répète : IL FAUT AGIR DE SUITE, SANS PLUS ATTENDRE ! Car le liberticide est déjà TRES avancé, et nos libertés ont déjà été réduites de façon DRASTIQUE, même si vous commencez seulement à en ressentir les premiers effets. 2007 arrive… si rien ne s’est produit d’ici là contre ces technologies liberticides qui cachent des idées dictatoriales, fascistes et même nazies, les populations (y compris les peuples d’Europe) vont le payer très cher et le regretter amèrement…

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty ONDES NOCIVES,RFID,TELEPHONES PORTABLES,PUCES IMPLANTABLES!

Message par vicflame le Ven 8 Déc 2006 - 20:43

!!! ATTENTION !!! ARTICLE VITAL !!! LISEZ DE TOUTE URGENCE !!!


Chers amis,

Nous avons déjà parlé longuement des dangers des puce simplantables (sous-cutanées, neurales, cérébrales). Nous avons déjà parlé des dangers de la technologie RFID. Nous avons déjà abordé les horreurs de la nanotechnologie... Confused Shocked

CEPENDANT, D'AUTRES DANGERS INFECTS PLANENT SUR NOS TETES ! :o Exclamation

L'article (les articles, devrais-je dire) ci-dessous est divisé en 2 parties, et s'étend sur plusieurs posts.

LISEZ-LE ATTENTIVEMENT JUSQU'AU BOUT ! Exclamation


Cet article est VITAL car il nous parle NON SEULEMENT des dangers des puces implantables, MAIS AUSSI DES TELEPHONES PORTABLES, SYSTEMES WI-FI ET BLUETOOTH, ORDINATEURS PORTABLES, FOURS MICRO-ONDES, ROUTEURS SANS FIL POUR ORDINATEUR... Twisted Evil Exclamation

Un article qui nous parle de la POLLUTION ELECTROMAGNETIQUE qui est en train de recouvrir la planète. Twisted Evil Shocked


Je vous laisse le découvrir sans plus tarder. Attention : la première partie démarrre lentement, avec les problèmes politiques des USA. Mais le sujet s'étend ensuite. La seconde partie, quant à elle, rentre dans le vif du sujet : les terribles conséquences sur la santé de tous ces "joujoux" technologiques de mort.

Bonne lecture, BONNE ACTION... ET BONNE INSURRECTION ! Mad Mad Mad Vic.



Sources : http://www.rense.com/general69/police.htm (partie 1) et http://www.rense.com/general71/repe.htm (partie 2)

Partie 1 : Etats-Unis, Etat-policier : l'outil le plus cool de Big Brother

Par Amy Worthington

Le 09 mars 2006

Le leader de la minorité du sénat Harry Reid (un démocrate du Nevada) appelle ce Congrès «le Congrès le plus corrompu » de l’histoire.(1) Le représentant des États-Unis Ron Paul (un républicain du Texas) utilise souvent le terme « état-policier » pour décrire notre état national au niveau des affaires. George Bush fait les déclarations les plus expansives et qui lorgnent vers le pouvoir le plus déchaîné depuis la guerre d’indépendance de l'Amérique, selon le sénateur Patrick Leahy ( un démocrate du Vermont) .(2)

L’ancien ambassadeur américain Joseph Wilson, qui a prouvé que Bush et Cheney ont menti afin de nous lancer dans la guerre contre l'Irak, dit que « des forces fascistes ont pris le contrôle des leviers du pouvoir.» (3) On dit aux Américains que leur République est devenue un état-policier fasciste - ils ont juste besoin d'oreilles pour pouvoir l’entendre. Dans un état-policier fasciste, le dictateur fixe sa puissance avec l'appui de corporations privées auxquelles on donne des privilèges spéciaux et qui tirent donc bénéfice de faire des affaires avec les dictateurs. Soudoyé sans arrêt par 28.000 lobbyistes de l’industrie (4) à Washington D.C, le Congrès joue son rôle afin d’établir un système fasciste en Amérique.

Durant le récent discours « State of the Union » du Président Bush, ces législateurs corrompus se sont continuellement levés à ses pieds pour applaudir les paroles de ce qu’un éditorial du New York Times a appelé « des analogies fallacieuses, des slogans de propagande et des faux choix.» (5) Leur attitude de lèche-bottes rappelle une ère soviétique révolue où les rangées sans fin des membres robotiques du Parti Central applaudissaient les goûts de Staline afin d’assurer leur prochaine bouffée d'oxygène. Après le passage du Patriot Act en 2001, le représentant Paul a dit à Insight Magazine que ce projet de loi de 2.200 pages n'a pas été rendu disponible afin que le Congrès ne puisse pas le lire avant le vote.(6) Donc, le Congrès le plus corrompu de l'histoire a fait passer la législation la plus fasciste, législation qu'ils n'avaient jamais lue.

Notre constitution énumère les droits inaliénables qui sont répétés avec emphase dans les 10 premiers amendements connus sous le nom de « Bill of Rights » (déclaration des droits). Sous le Patriot Act, les « droits » à la libre expression, aux rassemblements pacifiques et à la sécurité de la personne, de ses papiers et de ses effets ont été relégués au rang de « privilèges » que le gouvernement peut supprimer au moindre caprice. L'autorité du Patriot Act a suspendu le droit à une procédure en bonne et due forme et à un procès rapide et public ; elle a même annulé la protection contre les châtiments cruels et inhabituels. Les agents servant l'état fasciste peuvent librement mettre nos téléphones sur écoute, entrer dans nos maisons/bureaux, fouiller et saisir sans mandat et nous détenir indéfiniment sans accusation - apparemment pour garder l'Amérique en sécurité.

L'encre avait à peine séché sur le Patriot Act lorsque le Congrès a passé le Homeland Security Act (loi sur la sécurité de la patrie) de 2002. Le Représentant Paul a déclaré que le Congrès, là non plus, n'avait pas lu ce projet de loi de 500 pages qui a donné naissance au Département (= ministère) du Homeland Security (DHS) .(7) Le Département du Homeland Security, un appareil rampant de rassemblement de l’intelligence et qui rappelle les SS nazis, a également fusionné avec 22 agences fédérales et leurs bases de données, utilisant presque un quart de million d'ouvriers. Le chroniqueur du New York Times William Safire a dit aux Américains que, sous le Département du Homeland Security, « vous êtes un suspect. » (Cool Le Représentant. Paul confirme que « ce département représente une nouvelle et énorme augmentation de la taille et de la portée du gouvernement fédéral qui servira essentiellement à espionner les Américains. » (9)

Michael Chertoff a été nommé par Bush en 2004 à la tête du Département du Homeland Security. Chertoff semble être un jumeau identique du fondateur et dictateur soviétique Vladimir Lénine, nous ramenant en arrière de façon rigide, à la révolution russe de 1917. Cette opération lucrative de Wall Street, qui a lâché la tyrannie communiste meurtrière sur des centaines de millions de personnes durant presque tout le 20ème siècle, a été financée et dirigée depuis New York par une clique de diplômés de l’université de Yale, les membres de Skull and Bones, qui faisaient des affaires avec la famille d'Averell Harriman.(10)

George Herbert Walker, l’arrière grand-père du fasciste des Skull and Bones qui occupe à présent la Maison Blanche, était un associé de Harriman lorsque Lénine a accordé au syndicat de Wall Street de Harriman de lucratives concessions de ressources russes. (11) Lénine a également fait du partenaire de Harriman, Max May, du Wall Street’s Guarantee Trust, le premier vice-président de la Ruskombank soviétique de Russie. (12)

Le puissant réseau Skull and Bones de Yale possède également une prédilection pour le fascisme, comme cela a été clairement illustré par l’implication de Harriman-Bush dans le financement secret des nazis allemands pendant les années 30. (13)

Le grand-père de notre actuel commandant en chef, Prescott Sheldon Bush, était un Bonesman et un associé de Harriman impliqué dans des rapports d’affaires avec la machine de guerre de Hitler même après que la seconde guerre mondiale ait commencé. (14) Prescott, sans le moindre scrupule, ne s'est pas défait de plus d'une douzaine de relations avec les « ennemis de la nation », relations qui se sont poursuivies aussi tard que jusqu’en 1951. (15)

Alors que nous sommes témoin de la progression d’un fascisme fuyant sous l'administration du fils de Prescott, nous devons nous rappeler que la société secrète Skull and Bones, si adepte de la confrontation des nations avec la guerre et la révolution, a créé la CIA en 1947 sous la direction du Bonesman Robert A. Lovett. (16)

Kitty Kelley révèle dans son exposé de la dynastie Bush, « The Family », que les Bonesmen se réfèrent à la CIA comme à leur « ministère de l’Intérieur. » Notre état fasciste bourgeonnant est une métastase qui fait rage et qui témoigne de l’obsession de cette société secrète par rapport au pouvoir, rendue possible par son secret ritualisé et le contrôle de l'intelligence des États-Unis qu’elle a mené d’une main de fer durant les 60 dernières années.

Notre génération actuelle de Bonesmen dominants est en train de fusionner à présent les hideux modèles soviétique et nazi sous une forme hybride pour le nouvel état américain du Homeland Security. En 2004, un Congrès qui ne savait rien de rien et/ou qui était compromis a fait passer l’Intelligence Reform Act (loi sur la réforme de l’intelligence), un projet de loi pesant et faisant plus de 3.000 pages. Cette horreur orwellienne a donné naissance au Department of National Intelligence (département de l'intelligence nationale ou DNI). Chacune des 15 agences de l'intelligence des États-Unis fait désormais ses rapports au méga-commissaire John Negroponte, un vétéran du scandale des Contra Iraniens. Cette nouvelle loi ombrageuse a également établi un centre de contre-terrorisme et prévoit un réseau de satellites espions capable de surveiller les systèmes de communications privés. Elle exige que tous les permis de conduire et actes de naissance soient standardisés, créant de ce fait un système national d'identité. Quelques dispositions de la loi sur la réforme de l'intelligence étaient classifiées « top secret » et les membres du Congrès ne furent pas autorisés à les lire. (17)

Les Américains ont encore à découvrir quelles ramifications malfaisantes le département de l’intelligence nationale peut détenir pour le futur. En juin 2005, George Bush a placé une partie du FBI sous son commandement personnel, créant le National Security Service (service de sécurité national). Cet appareil secret de police, qui sera dirigé par la Maison Blanche, n'aura aucune supervision de la part du Congrès. (18)

En octobre 2005, Bush a créé par un ordre exécutif le National Clandestine Service (service clandestin national), une nouvelle tentacule de la CIA autorisée à effectuer des opérations secrètes et autres sales coups à l’intérieur des Etats-Unis. (19)

De combien d'unités de Gestapo un Führer a-t-il besoin ? En attendant, nous avons vu l'année dernière le véritable visage fasciste du mégalithe du Homeland Security de Chertoff lorsqu’il a appelé environ 50 grandes corporations, dont Microsoft, Oracle et Verizon, afin qu’elle fournissent leur aide dans la surveillance et le pistage des activités des Américains. Il leur a dit que le Homeland Security réfléchissait à engager un groupe sans but lucratif afin de rassembler de l'information sur les citoyens et afin d’envoyer leurs noms pour examen minutieux au Homeland Security. (20)

C'est la formule fasciste classique - des multinationales invitées par le Homeland Security afin de s’enrichir en gardant sous surveillance 300 millions d'Américains en tant que personnages soupçonneux. Le département rassemble à présent une quantité d'information gargantuesque sur chaque citoyen - à partir de toute source imaginable - à l’aide de son nouveau système de « dataveillance » (surveillance par données) appelé « amélioration de l’analyse, de la diffusion, de la visualisation, de la perspicacité et de la sémantique » (Analysis, Dissemination, Visualization, Insight and Semantic Enhancement ou ADVISE).

Via le tamisage par des montagnes d'informations mises sur ordinateur, la Gestapo de Chertoff peut à présent identifier nos « modes de comportement critiques » afin d'évaluer nos « motifs et intentions.» (21)

Le Homeland Security accueille également des agences d'application de la loi à travers tout le pays afin de garder un oeil soupçonneux sur chaque personne. Une note du Homeland Security datée de 2004 (22) envoyée aux départements de police et aux bureaux des shérifs partout dans le pays a donné pour ordre au personnel de l'application de la loi de surveiller le langage corporel des masses puisqu'un grattement par-ci, un mouvement convulsif par-là pourrait signaler un terroriste potentiel essayant de se mélanger dans la vie quotidienne américaine tout en projetant une attaque. La note mettait en garde contre quiconque qui montrerait de l'arrogance ou exprimerait « de l’aversion pour les attitudes et les décisions prises par le gouvernement des Etats-Unis, » ce qui implique que la dissidence est synonyme de terrorisme. Cette note conseillait que les agents considèrent comme suspect un visage impassible ou « un visage pâle en raison du rasage récent d'une barbe. » Elle avertissait même qu'un terroriste pourrait trouver l’attente dans une file à l’épicerie intolérable. C’est ainsi que nous apprenons que pour empêcher le soupçon, les bons citoyens de la patrie doivent s'abstenir d’avoir des tics ou de se gratter en public, et garder un visage heureux dans une épicerie.

Le Washington Post a fait remarquer que chacune des branches militaires des Etats-Unis effectue également de l’espionnage domestique sur les citoyens américains. Ceci a été confirmé par le sénateur Ron Wyden (un démocrate de l’Oregon), un membre du Senate Select Committee on Intelligence (comité du sénat choisi par rapport aux services secrets) qui était outré lorsqu’il a dit au Washington Post en novembre dernier : « Nous sommes en train d’autoriser les militaires à espionner les Américains respectueux des lois en Amérique.» (23)

Une tentacule de cet appareillage militaire domestique d'espionnage est le Counterintelligence Field Activity (Activité dans le domaine de la contre-intelligence ou CIFA) du Pentagone, un conglomérat des directions puissantes qui rassemblent et analysent les noms des personnes considérées comme étant une menace pour l'infrastructure de l'état fasciste.(24)

Le professeur en politique Christopher Pyle explique que les Joint Terrorism Task Forces (groupes de travail unis contre le terrorisme ou JTTF) réunissent des analystes militaires locaux et des agents de l'application de loi en tant qu'éléments « d’un grand club détruisant efficacement le quatrième amendement contre la fouille et la saisie illimitées. »

(25) Le commentateur Steve Weissman confirme que les Joint Terrorism Task Forces, le FBI et les flics locaux établissent tranquillement leur propre police secrète ad-hoc. (26)

Le Pentagone - avec son énorme réseau d’agences d'intelligence - serait engagé dans une lutte de pouvoir avec le Congrès et le nouveau Department of National Intelligence. Rumsfeld , le secrétaire de la défense, est tristement connu pour tenter de définir sa propre politique étrangère. (27) Il a créé un nouvel appareillage d'intelligence de son propre cru, le Strategic Support Branch (Branche de Soutien Stratégique ou SSB). Selon le New York Times, les réseaux du Strategic Support Branch de Rumsfeld, à présent déployés dans les nations à travers le monde, sont immunisés à la fois contre la supervision du Congrès et contre l’examen des médias. (28)


Dernière édition par le Ven 8 Déc 2006 - 21:18, édité 2 fois

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty SUITE...

Message par vicflame le Ven 8 Déc 2006 - 20:44

Des équipes d'opérations errent à présent sur toute la planète afin de mener les « missions noires » personnelles (black ops) de Rumsfeld sans que des enregistrements soient gardés et sans qu’aucune question ait été posée. (29)

Certaines de ces opérations sont dirigées par le lieutenant général William Boykin (30) qui appelle l'armée américaine « la maison de Dieu » - guerre, militarisme et surveillance coercitive étant une sorte de religion fasciste, voyez-vous. Le Pentagone contrôle également la National Security Agency (l'agence de sécurité nationale ou NSA) qui a été autorisée par Bush, en violation de la loi, à mener des écoutes clandestines illégales, et sans mandat, des citoyens américains avant le 9/11. Dès la minute où il s’est emparé de la Maison Blanche, Bush a dirigé la National Security Agency dans le but de lancer un programme d’espionnage domestique illégal et frénétique, privant les Américains de la protection de leur quatrième amendement contre l'intrusion injustifiée du gouvernement. (31)

Ceci s’est produit longtemps avant qu'il puisse utiliser l'excuse du terrorisme. Le sénateur Russ Feingold a dit, tout à son honneur, qu'il a ressenti de la honte pendant le discours de 2006 « State of the Union » lorsque ses camarades législateurs ont applaudi de manière extravagante alors que Bush défendait cette surveillance illégale. « Depuis quand commençons-nous à nous lever et à acclamer les violations de la loi ? » a demandé Feingold. (32) Le New York Times a signalé qu'après le 9/11, la NSA est devenue hystérique, envoyant les noms, les adresses et les e-mail de milliers d’Américains au FBI pour enquête. (33)

En Idaho (et dans toute la nation), des musulmans respectueux des lois ont été harcelés et interrogés sans arrêt par le FBI. Finalement, l'ACLU a tenu une conférence pour enseigner à ces personnes comment se défendre pendant les interrogatoires sans fin. (34)

Le FBI a été débordé par les exigences de la NSA - et pourtant, nous savons à présent que le FBI n'a localisé aucune cellule de terroristes à l'intérieur des Etats-Unis (35) et est parvenu principalement à terrifier des citoyens innocents et à envahir leur vie privée. (36)

Un rejeton supplémentaire de l’état-policier connu sous le nom de «Project Bioshield Act of 2004, » (loi de projet de bouclier biologique de 2004) autorise les secrétaires du département du Homeland Security et du Department of Health and Human Services (département de la santé et des services humains ou DHHS) à prendre le contrôle virtuel des corps de tous les citoyens américains pendant un cas d’urgence nationale. Les fonctionnaires de la santé sont autorisés à contraindre chacun à recevoir les médicaments ou les vaccinations rendus obligatoires par le gouvernement et à (les contraindre à) se conformer aux ordres de quarantaine. (37)

Avec le financement du somptueux projet Bioshield, l'état et les agences locales ont foré pour le jour où l'on ordonnera aux citoyens de s'aligner pour les contre-mesures de bio-terrorisme qui ont été brassées pour eux par les grosses compagnies pharmaceutiques dans le cadre de contrats fédéraux lucratifs.

Une protection absolue contre toute responsabilité a été insérée pour ces compagnies dans le Public Readiness and Emergency Preparedness Act (loi de préparation publique et d'état de préparation en cas d'urgence) qui est passé en décembre 2005. Selon des témoins outrés du Congrès, le meneur de la majorité du Sénat Bill Frist et l'orateur Dennis Hastert pour la Chambre ont utilisé de la chicanerie détournée afin de glisser furtivement cette disposition dans la langue, sans approbation du comité de conférence Chambre-Sénat responsable du projet définitif. (38)

A présent, si des citoyens sont rendus malades ou tués par les drogues et les vaccins obligatoires de la bio-guerre du Homeland Security, ces citoyens ne peuvent ni poursuivre en justice le fabricant, ni rechercher de compensation du gouvernement.
Ce filet de sûreté pour les compagnies pharmaceutiques est essentiel, parce que les nouveaux vaccins recombinants contiennent des adjuvants mortels de squalène comme le MF59, ou d'autres additifs à base de lipides tels que le MPL. Ces lipides non solubles provoquent une inflammation extrême car ils deviennent graduellement rances dans le corps.

Les animaux de laboratoire auxquels on a injecté ces adjuvants à base de lipides développent toujours des conditions autoimmunes incurables symptomatiques de la sclérose en plaques, du rhumatisme articulaire et du lupus systémique. (39) Des centaines de soldats auxquels on a injecté des lots expérimentaux de vaccins contre l'anthrax contaminés au squalène ont également développé de douloureuses et incurables maladies chroniques incurables. (40)

Lorsque les nazis du Homeland Security, armés d'aiguilles, commenceront à piquer de force la population avec les nouveaux vaccins basés sur les lipides, les Américains comprendront vraiment la signification du mot « bioterrorisme. »

En attendant, pendant que le fascisme du Homeland mûrit profondément, des rapports concernant de la surveillance et des intrusions semblables à celles de la Gestapo arrivent de partout.

• Doug Thompson, un journaliste de longue date du District de Columbia possédant de profondes connexions - dont le site web Capitol Hill Blue a maintenu les lecteurs informés du comportement de plus en plus bizarre et erratique de George W. Bush - a récemment découvert que le FBI a rassemblé plus de 100 pages d'information insignifiante sur lui depuis le 9/11. Un de ses amis du ministère de la Justice lui a, en fait, montré les données.(41)

• Un autre correspondant qui a gagné une récompense, James Moore, qui a co-écrit un livre critique sur Bush, s'est rendu à l'aéroport afin d'attraper son vol réservé et on lui a dit qu'il était à présent sur la "no-fly list" (liste noire qui empêche ceux qui s'y trouvent de prendre un avion) de la Transportation Security Administration (administration pour la sécurité des transports). On ne lui a jamais donné de raison justifiant pourquoi. Si vous irritez le dictateur dans un état-policier, vous n'avez aucun droit. Moore n'a aucun recours, pas d'appel. (42)

• Le Homeland Security ouvre à présent librement le courrier privé. (43) Des fournisseurs Internet, des universités et des gouvernements urbains à travers tout le pays sont forcés de réviser leurs réseaux informatiques Internet afin de faciliter pour l'application de la loi la surveillance des communications en ligne. (44)

• Le Washington Post nous informe que le FBI est toujours en train de délivrer à la main des milliers de lettres de sécurité nationale aux banques, aux bibliothèques et aux entreprises commerciales dans le pays, exigeant qu'ils livrent leurs registres à leurs "mécènes", permettant de ce fait aux inquisiteurs d'apprendre secrètement chaque détail intime de nos finances.(45)

• L'absurdité d'un tel fouinage a été récemment révélée lorsqu'un couple retraité de Rhode Island a été informé par J.C. Penney Platinum MasterCard que, parce qu'ils avaient payé leur dette de carte de crédit avec un chèque de $6.522, le Homeland Security en avait été averti. Le crédit de leur compte a été retardé tandis que les agents du Département du Homeland Security étudiaient les possibles ramifications « terroristes » d'un paiement si important. (46)

• Les gens qui protestent contre la guerre à travers tout le pays rapportent qu'ils sont surveillés et harcelés par l'agence de la sécurité nationale (NSA) et par certaines unités de la garde nationale et de la police locale travaillant avec les agences fédérales.(47)

• Le rapport le plus choquant est celui d'un jeune étudiant de lycée en Caroline du Nord à qui l'on a donné une tâche afin d'illustrer ses droits sous le Bill of Rights. Il a pris une photo d'une affiche de George Bush qui pendait sur un mur à côté d'un signe « pouces vers le bas ». Un employé de Walmart a piqué une crise quand il a développé la photo et a appelé la police, qui a alors appelé le Secret Service (services secrets). Les services secrets ont grimpé aux rideaux. Ils ont grillé le directeur et le professeur d'éducation civique, ont confisqué la photo de l’affiche et ont menacé d'inculper l'étudiant terrifié. (48)
A présent, cet enfant comprend vraiment le nouveau "Bill of NO Rights" de l'Amérique fasciste.

Ce qui est particulièrement exaspérant, c’est que toute cette folie a fleuri depuis la soi-disant attaque terroriste du 9/11. Comme des millions d'Américains le savent maintenant, la fable officielle du 9/11 viole les lois des sciences naturelles.

• Un avion de ligne ne peut pas disparaître dans un trou qui fait moins de la moitié de sa taille sans laisser de débris d'épave (le Pentagone).

• Des pirates de l'air ne peuvent pas être tués dans des accidents d'avion et plus tard être retrouvés vivants et en train de mener leur vie légalement à divers endroits du monde.

• Des feux qui brûlent lentement sont trop frais pour faire plier, et encore moins faire fondre des poutres en acier et ne peuvent pas faire s'effondrer deux gratte-ciel simultanément à la vitesse de la pesanteur (tours jumelles).

Le professeur de physique Steven Jones de l'université Brigham Young a démontré mathématiquement que des explosifs pré-positionnés, et que l'on faisait exploser dans un ordre précis, étaient nécessaires pour faire s'écrouler les bâtiments du Trade Center. (49) L'ancien ministre allemand Andreas von Buelow a expliqué au monde entier pourquoi l'attaque complexe du 9/11 était impossible sans le support du gouvernement des États-Unis et des corporations. (50) Le Général russe Leonid Ivashov a dit récemment que l'attaque du 9/11 avait été truquée par les responsables du gouvernement et des corporations qui ont inventé la guerre contre le terrorisme en tant qu'outil pour la manipulation politique et économique mondiale. (51)

Des centaines de familles (de victimes) du 9/11 savent ceci et en mai 2002, elles ont intenté un procès contre les Fédéraux pour la mort sacrificielle de ceux qu'elles aimaient. (52) Leur avocat, Stanley Hilton, a déclaré qu'il était allé à l'école il y a des années avec Paul Wolfowitz et d'autres conseillers de Bush qui même alors projetaient une fausse attaque du genre de celle de Pearl Harbor pour hâter les dérapages menant à une dictature présidentielle. (53)

Puisque ces sociopathes sont partis avec le 9/11, les portes leur restent grandes ouvertes pour qu'ils lâchent de futures fausses attaques afin de faire progresser à grands bonds leurs plans fascistes. Le Congrès le plus corrompu de l'histoire a collaboré avec les malfaiteurs du 9/11 dans une couverture honteuse de cet horrible projet génocidaire. Peut-être qu’ils tolèrent la trahison parce qu'ils ont peur de finir comme le défunt sénateur Paul Wellstone, qui est mort dans un accident d'avion suspect après avoir mené l’opposition à la guerre en Irak du gang de Bush. (54) Ou ils ont peur de recevoir un message à l’anthrax tout comme le personnel de Tom Daschle et Pat Leahy après que ces deux sénateurs aient été effrontés envers le au président en 2001. (55)


Dernière édition par le Ven 8 Déc 2006 - 21:19, édité 1 fois

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty SUITE..

Message par vicflame le Ven 8 Déc 2006 - 20:45

Selon les recherches du Dr. Len Horowitz et d'autres, la menace à l’anthrax expédiée aux ennemis de l'état provenait d'un programme de recherche de la CIA. Il est évident que même l'alerte à l'anthrax était un « inside job » (travail qui provenait de l’intérieur). (56)

Si l'Amérique attrape la grippe, cela sera-t-il à cause « des oiseaux » - ou à cause « des garçons (de la CIA)» ? En octobre 2005, Bush a annoncé qu'il réfléchissait à des projets afin que le personnel militaire fédéral rende obligatoires les quarantaines en cas d'une manifestation de grippe aviaire. Bush croit qu'il a le pouvoir d'écarter la Loi du Posse Comitatus de 1878, qui interdit au personnel militaire fédéral d’appliquer la loi au sein des Etats-Unis. John Brinkerhoff, directeur adjoint de la FEMA, a développé des plans d'exécution de la loi martiale qui serait imposés par le personnel militaire des États-Unis.

Bush aurait signé des ordres exécutifs lui donnant la seule autorité d’imposer la loi martiale et de suspendre l’habeas corpus sans contrôles ni équilibres pendant un état d’urgence national. (57)

Une fois qu’elle sera mise en application, la déclaration de la loi martiale anéantira complètement les pouvoirs souverains des multiples états. L'autorité qui décidera ce qui constitue une urgence nationale dépend apparemment seulement de cet petit homme handicapé (Bush) qui a besoin d'antidépresseurs pour contrôler ses humeurs et son comportement. (58)
Notre constitution bien-aimée ne tient plus que par un fil, mue par la main instable d'un homme professionnellement diagnostiqué en tant que mégalomane paranoïaque. (59)

Les vies de nos enfants dépendent à présent d'un homme qui a autorisé l'utilisation par le Pentagone d’armes qui brûlent la chair au phosphore blanc et au napalme contre le peuple d'Irak sous le prétexte de leur apporter la « démocratie. » (60)

Le Pentagone a ordonné au U.S. Northern Command (centre de commande du nord des USA ou NORTHCOM), situé à la base aérienne de Peterson, de préparer une série de CONPLANS, qui sont des stratégies super secrètes conçues pour une prise de pouvoir rapide par les militaires des Etats-Unis lorsque le dictateur en donnera l’ordre. (61) Ce sont les mêmes planificateurs qui, sous les ordres du secrétaire de la défense Donald Rumsfeld, furent « incapables » de faire décoller un seul avion afin d’intercepter l'attaque qu'ils avaient lancée contre leur propre quartier général, engendrant le fascisme dont nous souffrons maintenant. (62)

William Arkin, écrivant pour le Washington Post, explique que les CONPLANS ont résulté d'une série d'autorités spéciales données au Pentagone par la Maison Blanche. Les capacités de l’exercice du Pentagone à pleine échelle, le CONPLAN 0400 (Granite Shadow) sont prévues de commencer en avril 2006. (63) Un aperçu de telles opérations a été vu à la fin de l'année dernière lorsque des équipes de la « Visible Intermodal Protection and Response » (Protection et réponse intermodales visibles ou VIPER) entièrement armées ont lancé des exercices dans les infrastructures de transit de masse des États-Unis. Comme l’a fait remarquer l'auteur Steve Watson, les exercices des VIPER impliquent « des crétins à qui le pouvoir fédéral a lavé le cerveau et qui, frappant le sol de leurs pieds avec des mitrailleuses et des chiens méchants, s’en prennent à tout le monde, attrapent au hasard et fouillent les gens dans le métro. » (64)

Nous ne devons pas oublier que beaucoup de troupes américaines furent également formées vers la fin des années 90, durant les exercices Operation Urban Warrior (opération guerrier urbain), afin d’exécuter des "coups de balai" domestiques et des opérations de rassemblement dans nos villes. Le Général Tommy Franks nous a assurés en 2003 que, après un événement produisant un grand nombre de victimes n’importe où dans le monde occidental, le peuple américain « remettrait en cause notre propre constitution » et consentirait à une militarisation des Etats-Unis pour sa sécurité. (65)

On dit que le Pentagone serait un tantinet inquiet, cependant, qu'une prise de pouvoir militaire à la maison (= dans son pays) puisse diminuer sa capacité de tuer et de torturer à l'étranger. (66)

Une filiale d’Halliburton, Kellogg, Brown and Root (KBR), a été récompensée par le Homeland Security par un contrat de $385 millions pour la construction d’infrastructures de détention et de traitement qui devraient être prêtes en cas d'une urgence nationale. (67) Brown and Root faisait partie de la connexion Skull and Bones depuis son commencement, à la fin du siècle passé. (68)

Comme Halliburton, KBR s'est engraissée sur l’argent couvert de sang glané durant des décennies de guerres perpétuelles à l'étranger, y compris la conflagration actuelle au Moyen-Orient. Si les fascistes rabattent la puissance totalitaire sur le plan domestique, KBR et Halliburton profiteront de la construction et de l'entretien des camps de prisonniers qui ont été prévus pour consteller le pays si les fascistes lancent une prise de pouvoir militaire. Les camps du Homeland Security pourraient se remplir à ras bord demain, lorsque les Etats-Unis tomberont sous la règle militaire « d’urgence ». Un régime criminel, qui a commis le meurtre de plus de 3000 personnes le 9/ll, hésiterait-il à en envoyer des milliers d'autres au gulag ? Les Etats-Unis possèdent déjà le taux d'incarcération par habitant le plus élevé dans le monde. Pendant la loi martiale, lorsque personne n'est libre de se déplacer à volonté, à peu près TOUT LE MONDE est sous une forme d'arrestation « maison ».

Les Américains ont pu goûter à ce futur sinistre lorsque, pendant les protestations de la convention nationale républicaine de 2004, 1.806 manifestants ont été encerclés, emprisonnés sans accusation et gardés dans des conditions dégoûtantes pendant 24 heures ou plus. (69)

La grande finale du fascisme américain est encore à venir. Aucune structure totalitaire dominante ne serait complète sans un système d'identification oppressif qui permet aux hommes de main du dictateur d'accéder à de l'information, depuis la naissance jusqu’à la mort, sur chaque citoyen et reprise dans une base de données nationale. Il devient évident qu’il est prévu que personne n'échappe aux plans dynamiques du dictateur visant à nous imposer des cartes d'identité nationales et, par la suite, des implants d'identification sous-cutanés avec un système de pistage par satellite capable de garder chacun d’entre nous sous surveillance 24 heures sur 24. La CIA admet que pendant des années, elle a soutenu l'ascension de nombreuses compagnies technologiques américaines afin de développer le matériel et des logiciels utiles pour la surveillance et le pistage des masses. (70)

Oracle Corporation, le plus grand fabricant de logiciels de bases de données du monde, est l'un de ces réceptacles de la CIA. (71) Comme il y a partout une voix pour les espions, le Président milliardaire d'Oracle, Larry Ellison, a longtemps exigé que l’on encombre les Américains avec des cartes d'identité numériques, complétées par des marqueurs biométriques tels que les empreintes de la main ou les scans de l’iris. (72) Immédiatement après le 9/11, Ellison a présentés aux fonctionnaires fédéraux sa proposition visant à créer un système national d'identification avec l'expertise et la technologie d'Oracle. Ce système fournira aux fascistes dominants la plus grande efficacité pour aspirer l'information personnelle détaillée de chaque citoyen dans ce qu'Ellison appelle « un fichier unique et complet de sécurité nationale. » (73)

L’ Intelligence Reform Bill américain de 2004 a transformé une partie de la proposition d'Ellison en loi. Il exige que l’on attribue à chaque nouveau-né citoyen des Etats-Unis un numéro de sécurité sociale à inclure sur son acte de naissance avec ses données (biomarqueurs) d'ADN. Toute cette information sera stockée dans une base de données nationale et aucun enfant ne s'inscrira dans une école d'Etat ni ne recevra d’autorisation de bénéfice sans présenter d'abord son acte de naissance du Homeland Security. (74)

Le Real ID Act (Loi d'identité véritable) qui est passé au Congrès en décembre 2005 a complètement solidifié le plan d'identification d'Ellison. Cette nouvelle loi établit une énorme base de données fédérale et centralisée des identités. Elle oblige chacun des 50 états à dépenser des millions de dollars pour mettre à jour leur équipement de sorte que d'ici 2008, tous les détenteurs de permis de conduire américains et de cartes d'identité autorisées par l’état verront leurs données biométriques et toute autre information personnelle introduites directement dans la base de données nationale. Le membre du Congrès Paul dit que les nouvelles cartes d'identité pourraient par la suite contenir la technologie d'identification et de pistage par radiofréquence, permettant aux gouvernements des Etats-Unis, du Canada et du Mexique de localiser rapidement n'importe quel Américain portant une carte. (75)


Dernière édition par le Ven 8 Déc 2006 - 21:19, édité 1 fois

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty SUITE...

Message par vicflame le Ven 8 Déc 2006 - 20:46

On nous dit que les banques et les compagnies de carte de crédit applaudissent un système national d'identification. (76)

Au lieu d'employer des cartes de banque de crédit et de débit, les gens pourront par la suite faire des achats en montrant leurs cartes d’identité biométriques du Homeland. Ces transactions financières finiront alors dans la base de données fédérale, permettant aux fascistes d'évaluer nos motifs et intentions en surveillant tous les ventes et achats sans argent cash. Un jour bientôt, les fonctionnaires à tous les niveaux pourront introduire le numéro d'identification d’un citoyen dans le dispositif informatique d’un ordinateur Palm ou d’un portable qui se connecte à la base de données nationale. Ils pourront alors immédiatement accéder aux registres des transactions financières de cette personne, de ses rapports de crédit, à ses registres médicaux et de vaccination, à ses registres scolaires, à ses affiliations politiques et religieuses et à toute autre chose qui pourraient avoir été insérés dans son dossier par les espions du Homeland.

Si nous étions en 2008, le garçon qui a créé l'affiche de Bush avec les pouces vers le bas aurait probablement vu son comportement politiquement incorrect dûment enregistré dans la base de données nationale, sous son numéro d'identité. Et réciproquement, alors que l’on prépare les Américains à abandonner chaque lambeau de vie privée, leur gouvernement fasciste retient plus d'information que jamais sur eux et étend continuellement ses moyens pour récolter des données, selon une coalition de groupes de défenseurs de la vie privée. (77)
Les cartes d'identité nationales sont seulement le commencement. L'état-policier fasciste d'Amérique est évidemment impatient de s'assurer que chaque citoyen possède son numéro d'identification attaché de façon permanente à son corps. Pendant de nombreuses d'années, les agences de l'intelligence des Etats-Unis ont travaillé avec des corporations privées et des couvents de scientifiques de l'université de Princeton et d'autres enclaves afin de développer des dispositifs sous-cutanés à radiofréquence qui peuvent être injectés sous la peau des humains pour l'identification. Des transpondeurs d'identification implantables par seringue étaient parés il y a des années, comme cela est illustré par le prototype complètement développé en 1995 par l’entreprise Hughes Aircraft Company, reliée à la C.I.A. (78)

La gargouille corporatiste qui a été choisie par les fascistes afin de commercialiser les dispositifs d’identification implantables pour notre nouvel état sécuritaire est Applied Digital Solutions (ADS). Avec les bureaux de son entreprise qui sont situés en Floride, ADS et sa toile de filiales lâchent à présent sur la planète une vaste variété de puces d'identification injectables, plus les capteurs et les scanners requis pour les lire. (79)

Un allié important d'ADS est IBM, qui favorise un système mondial d'identité. (80) Il est de notoriété publique que le Bureau d'IBM à New York a fourni aux nazis allemands la technologie et l'équipement qui ont permis à Hitler de numéroter et de pister les prisonniers des camps de concentration ainsi que d'autres qui ont été attrapés dans sa toile fasciste. (81)

S'il pouvait voir ses vieux associés maintenant, Adolph pourrait être vert d’envie, lui qui avait dû se limiter à la pratique barbare consistant à tatouer simplement des numéros d'identification sur ses esclaves. Tandis que de nombreux pays européens installent également des systèmes d'identité électroniques en tant que fondement pour les futures puces d’identification implantables, il est particulièrement pertinent qu'ADS ait reçu une récompense prestigieuse pour sa sinistre technologie d'implant par le World Electronique Forum (forum économique mondial ou WEF). (82)
Le WEF est une clique des riches élitistes des multinationales te de la politique qui dictent les agendas mondiaux. Un de ses membres les plus célèbres est Bill Gates, de Microsoft. Gates voyage autour du monde en dépensant des millions du monde afin de faire la promotion des injections pour les gens des pays du tiers-monde. Les micro-puces d'identification implantables sont la MÈRE de toutes les injections. Microsoft a récemment fait breveter un moyen pour utiliser la peau humaine comme un conduit d’énergie pour des dispositifs électroniques. (83)

En 2004, Tommy Thompson, qui était à ce moment-là le ministre d'Etat de la santé et des services humains sous le Homeland Security, avait invité ADS à un étalage gouvernemental afin de favoriser l'implantation des puces sous-cutanées en tant qu'élément du système de santé des Etats-Unis. (84)

Ne nécessitant aucune étude de contrôle médical sur les effets que possède l'implantation de puce sur la santé, la FDA (Food and Drug Administration), qui nous a également donné les implants mammaires en silicone, l'aspartame et le Vioxx, a approuvé la commercialisation de certaines puces d'ADS. (85)

Tommy Thompson a à présent rejoint le conseil d'administration d’ADS. Il a dit aux Américains durant une interview avec CBS Market Watch que les puces d'identification insérées dans nos corps constituaient un pas de géant vers l’acquisition d’un registre médical électronique pour tous les Américains. (86)
Tandis qu'ADS fait don aux infrastructures médicales de scanners coûteux nécessaires pour lire ses puces sous-cutanées, (87) le ministère de la santé et des services humains fournit des bourses aux fournisseurs médicaux, bourses qui aideront à construire les registres électroniques de santé pour les Américains d’ici 10 ans. (88)

ADS et ses filiales, y compris VeriChip Corporation, ont développé plusieurs genres de puces sous-cutanées implantables. L'un d'entre eux est la VeriChip, approuvée par la FDA, qui "recrache" le numéro d'identification de la personne implantée lorsqu'elle est scannée par un lecteur de puces. Un autre est le dispositif VeriPay qui transporte de l'information financière et est scanné comme une carte de débit. Des gens en Europe sont à présent implantés avec des puces VeriPay afin d'entrer dans des bars et des boîtes de nuit. (89)

Jusqu'ici, ces types de puces sont passifs. C'est-à-dire qu'ils ne diffusent pas l'information en continu. Ces transpondeurs doivent être réveillés par un lecteur. Ces puces et leurs scanners font passer des signaux à radiofréquence mesurés en kilohertz de part et d'autre de la peau.

La première étape visant à induire l'acceptation publique de ces puces d'identification, a indiqué le chroniqueur du San Francisco Gate, Mark Morford, est d'obliger le public à accepter les puces implantables comme étant salutaires pour la santé. L'étape suivante consiste à les rendre amusantes, commerciales et commodes. La troisième étape sera « tout ce qu'ils voudront. » (90)

VeriChip Corporation a récemment annoncé que déjà 68 infrastructures médicales des Etats-Unis, dont 65 hôpitaux, ont à présent accepté de mettre en application son système VeriMed l'identification et le pistage des patients et du personnel. (91)

Ceci inclut les puces d'identification implantables et portables qui lieront les registres de santé des patients à la base de données nationale électronique de Big Brother.

Dans le New Jersey, le Hackensack University Medical Center (centre médical universitaire de Hackensack) et le Trinitas Hospital (hôpital de Trinitas) implanteront les patients dans leurs salles des urgences. (92)
Ces magouilleurs astucieux visent d'abord les personnes les plus vulnérables -- les blessés et les malades qui sont désespérés au niveau des soins, plus les sans-abri et les attardés mentaux qui ne peuvent pas se défendre.

Alors que les puces injectables d'identification arrivent sur le marché, le Homeland Security paye de nombreuses sociétés afin de développer un réseau national d'objets comportant des capteurs sans fil et qui seront capables de lire les puces implantables pour humains. (93) Ce réseau de capteurs relaiera par la suite l'information concernant la localisation et les activités des personnes implantées à des équipes de spécialistes en surveillance.

Il est concevable que chaque prise murale puisse devenir un lecteur de puces implantables. Pour citer le professeur Jerry Dobson, de l'université du Kansas, ces dispositifs offriront finalement « une nouvelle forme d'esclavage humain basée sur le contrôle de la localisation. Ils constituent la plus grande menace à la liberté personnelle à laquelle on ait jamais fait face dans l'histoire de l'humanité. » (94)

L'argument selon lequel les puces implantables protégeront les personnes contre le vol d'identité s'est récemment évaporé lorsque le chercheur Jonathan Westhues a démontré sur Internet à quel point il est facile de décoder le numéro d'une VeriChip implantée dans le bras d'une personne et puis de programmer une autre puce avec ce même numéro. (95)

Les puces sous-cutanées d'identification passives constituent une « bonne nouvelle » lorsqu'elles sont comparées aux grotesques puces implantables ACTIVES également développées par ADS.

La Digital Angel est un dispositif grotesque de communication qui peut continuellement transmettre par relais et sans fil l'information aux stations terriennes ou aux systèmes satellites. (96) Développée pour être une véritable puce de pistage comme les encombrants bracelets de cheville par radiofréquence que l'on verrouille sur les prisonniers, elle est suffisamment minuscule que pour être implantée dans la chair humaine. La Digital Angel possède un récepteur GPS intégré ainsi qu'un émetteur-récepteur sans fil.

En décembre 2004, ADS a signé un accord avec la compagnie de satellites de télécommunications ORBCOMM. Une telle connivence transformera un jour les citoyens implantés en balises radio ambulantes, pistables par satellite. (97)

La Digital Angel est la forme ultime du contrôle totalitaire, et jusqu'ici "l'outil le plus cool" du Big Brother fasciste.

ADS a également développé une nouvelle puce implantable Bio-Therm qui peut lire et transmettre à des dispositifs de surveillance la température d'une personne. Il y a d'autres puces en cours de réalisation visant à identifier la tension artérielle, les maladies et les niveaux hormonaux. (98) Apparemment, ces biopuces seront capables de transmettre par relais l'information à la fois aux stations satellites et aux stations terriennes.

Oracle soutient une puissante et nouvelle biopuce médicale 999 qui contient un microprocesseur Pentium qui fait tout juste 2mm. carrés. Ce capteur informatisé est implanté dans les diabétiques par des médecins qui l'expérimentent à Londres. (99) Des messages sous forme de textes voyageront depuis les capteurs de la puce, à travers la chair, jusqu'à un téléphone portable attaché au patient, puis ensuite à des stations de surveillance.

En 2000, le Président d'ADS Richard Sullivan a dit que la Digital Angel « est directement apparentée au marché du sans fil qui est en train d'exploser. » Il a ajouté : « Nous démontrerons pour la toute première fois que les systèmes de télécommunication sans fil et des dispositifs de biodétecteurs - capables de mesurer et de transmettre la données vitales des fonctions corporelles - peuvent être reliés avec succès à la technologie de GPS et être intégrés à l'Internet. » (100)

Le plus sinistre dans tout cela est le fait que ces puces peuvent être « activées » par des infrastructures de surveillance éloignées et que l'on peut "inscrire" sans fil des choses à l'intérieur, permettant aux fascistes d'ajouter sournoisement de l'information dont le porteur de la puce ne saura rien. (101)

Les puissantes puces de pistage activées par le web et qui envoient et reçoivent de l'information à de longues distances sont ultra-intensives en ce qui concerne les radiations. Les satellites communiquent dans des intensités de fréquences qui font partie de la catégorie des micro-ondes. L'outil le plus cool de Big Brother sera « plus brûlant » que les charnières des portes de l'enfer. Les corps contenant ces puces seront bombardés sans interruption avec les radiations entrantes et sortantes des micro-ondes, très probablement dans la gamme des mégahertz ou gigahertz, les mêmes fréquences que celles qui sont utilisées par les téléphones portables.

En octobre dernier, le magazine Times a donné une prise aux biopuces et aux puces d'identification implantables, en déclarant qu'elles pourraient sauver des vies. (102) Mais les gens qui possèdent des puces actifs incrustées dans leurs corps seront des cadavres ambulants. Le corps humain n'est pas compatible avec les rayonnements des micro-ondes et les corps qui y seraient soumis 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 seraient, à terme, détruits.

Les fascistes savent cela mais, comme Sullivan l'a expliqué, le puissant système de surveillance mondiale qui est maintenant en construction est tout à fait dépendant des transmissions sans fil des micro-ondes. C'est précisément la raison pour laquelle on n'a jamais dit aux Américains la terrible vérité concernant ce que les dispositifs sans fil qui se tiennent dans la main et qu'ils serrent contre leur corps font déjà à leur santé, à leur fragile centre de la mémoire et à leur système immunitaire qui dépérit. (103)

Dans l'état du Homeland Security, les puces implantables de diverses sortes deviendront probablement aussi communes que les téléphones portables. Par la suite, des citoyens qui refusent d'accepter les puces d'identification se verront refuser l'accès aux services et aux avantages publics par les lèche-bottes de l'Etat qui supervisent le système national d'identification. Et nous voyons donc l'intelligence avec laquelle les Américains sont manipulés afin de tomber dans ce piège par les tueurs de la Maison Blanche, par le Congrès le plus corrompu de l'histoire et par le mégalithe des multinationales amorales, avides et dans lesquels ils se sont tous embarqués.

Au nom de la sécurité nationale et de la santé publique, des millions de citoyens non-éclairés permettront qu'on les micro-puce comme des chiens, qu'on les piste par satellite et qu'on les dépouille de toute vie privée au fur et à mesure qu'ils deviennent les esclaves virtuels d'un état de surveillance techno-tyrannique.


Dernière édition par le Ven 8 Déc 2006 - 21:20, édité 1 fois

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty SUITE...

Message par vicflame le Ven 8 Déc 2006 - 20:47

Si nous voulons savoir à quoi les Etats-Unis ressembleront dans un avenir proche, nous devons simplement observer la grande Grande-Bretagne de Tony Blair, qui est certainement l'état-policier le plus avancé en Europe :

• Des cartes d'identité avec scans faciaux seront bientôt obligatoires dans tout le Royaume-Uni (104)

• Il y a plus de 4 millions de caméras à circuit fermé surveillant chaque mouvement que les Britanniques font et tous les visages pris par la caméra peuvent être comparés avec une banque de données nationale. (105)

• Les policiers britanniques transportent des kits de prélèvement d'ADN qui se tiennent dans la main et qui sont reliés aux bases de données nationales lorsqu'ils analysent la salive. (106)

• Des gens sont extirpés au hasard des trains de Londres et forcés à se soumettre à un scanner complet du corps par rayons X de rétrodiffusion afin de révéler ce qu'ils ont sous leurs vêtements. (107)

• Des cartes magnétiques ou des cartes à puce qui sont utilisées dans les transports et à l'entrée des bâtiments permettent à la police de pister chaque mouvement d'un citoyen sur une carte à points lumineux.(108)

• Tous les véhicules mobiles en Grande-Bretagne sont enregistrés par des caméras de sorte que la police puisse analyser, via le numéro de plaque d'immatriculation, chaque voyage, et chaque achat d'essence qui est effectué. (109)

• Les gens et les véhicules sont pistés depuis des tours cellulaires grâce à une nouvelle technologie appelée « Celldar » (comme dans le mot "radar"). (110)

• Les gens de Grande-Bretagne contractent de graves maladies dues à leur exposition aux milliers d'émetteurs de micro-ondes qui rendent possible ce métastasique cauchemar de surveillance. (111)

Dans la seconde partie de cette discussion, nous documenterons les dernières informations scientifiques concernant les effets dévastateurs sur la santé qui résultent des dispositifs à micro-ondes implantés et utilisés afin de pister et de contrôler les esclaves de l'état. Si vous ressentez une allergie qui donne la chair de poule par rapport au fascisme que nous avons documenté ici, vous pouvez y faire quelque chose dès maintenant.

Faites le choix de garder aussi loin que possible de votre corps les dispositifs sans fil qui fonctionnent par micro-ondes. Ces dispositifs incluent toute les téléphones sans fil - à la fois les GSM et les téléphones à domicile sans fil, plus les ordinateurs sans fil, les écouteurs et tous les autres instruments fournis en énergie par des fréquences en mégahertz ou en gigahertz.

Si vous devez utiliser des téléphones sans fil pour affaires ou pour des urgences, utilisez-les uniquement via haut-parleurs. Ne mettez jamais un dispositif sans fil sur votre corps, et surtout pas tout près de votre précieux cerveau. Vous allez AVOIR BESOIN d'un cerveau pour survivre à l'Amérique fasciste - et pour, à terme, la vaincre. Les émetteurs de micro-ondes ne sont pas des jouets ; ce sont des armes. La révolution du sans fil de Big Brother a incité des millions d'imbéciles à diriger volontairement ces armes vers leur propre tête. La révolution du sans fil n'est pas seulement une question d'argent, c'est une question de contrôle. Le but consiste à acclimater les masses afin qu'elles acceptent les paramètres déshumanisants de la surveillance orwellienne.

Un état-policier se développe mieux quand ses citoyens sont des cyborgs malades et stupides qui sont faciles à pister et à contrôler.

La micro-puce de communications, cet "outil si cool", peut également être utilisée par les fascistes pour imposer la modification du comportement. La CIA possède des décennies d'expérience dans l'utilisation de diverses fréquences de micro-ondes afin de mal aligner et de rendre confus le cerveau humain en vue de déclencher les modèles de comportement souhaités. (112)

Au fur et à mesure que l'état-policier s'élargit avec l'aide des amateurs coopératifs des télécoms du Homeland Security, il est imaginable que de telles fréquences diaboliques puissent être utilisées avec intention de nuire contre tous ceux qui « sont connectés. »

Ces victimes malchanceuses, manipulées en avant et en arrière par la propagande fasciste, ne seront pas conscientes de ce qui est canalisé dans leurs neurones cérébraux bouillonnants, dans leurs organes internes, et même au plus profond de leur âme par les émetteurs-récepteurs sans fil mortels qu'elles transportent dans leur chair.

Peter Zhou, le scientifique en chef qui a surveillé le développement de la Digital Angel, a avoué que les implants sous-cutanés d'identification/de communication feront des humains « des hybrides de l'intelligence électronique et de notre propre âme. » (113)

Il a raison ! L'état-policier parasite de l'Amérique et toutes ses perversions SONT tout à fait une question d'âme.

Ainsi, le temps est certainement venu de se tenir en arrière et pour examiner soigneusement cette monstruosité illicite qui trompe, escroque, rend malade et assassine les gens si effrontément afin de gagner le pouvoir et la richesse. Commencez s'il vous plaît à penser à la façon dont vous et votre famille allez exister pendant un certain temps dans un monde conduit par des démons et où les implants mortels d'identification par radiofréquence deviendront obligatoires.

Au plus il y a de gens qui se décident à résister courageusement à cette bête puissante, au plus nous serons en sécurité jusqu'à ce que nous en terminions avec ce qui est, si tout va bien, l'intermède fasciste final de l'histoire de l'humanité.


Dernière édition par le Ven 8 Déc 2006 - 21:21, édité 1 fois

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty SUITE...

Message par vicflame le Ven 8 Déc 2006 - 20:55

NOTES

1. "Senator Reid Calls U.S. Congress the Most Corrupt in History," T. Ferraro, Reuters, 12-18-05.

2. "Alito a Threat to our Fundamental Rights," Speech on Senate floor by Senator Patrick Leahy 1-24-06.

3. Wilson quoted in a letter to William Rivers Pit, "The Bunker Mentality," Truthout Perspective, 11-24-05.

4. "The $4 Billion Industry That is America's Guilty Secret," Robert Cornwell, The Independent, UK, 1-4-06.

5. "The March of the Straw Soldiers," New York Times, Op. ed 2-2-06.

6. "Police State," Kelly O'Meara, Insight on the News, 11-9-01.

7. "The Homeland Security Monstrosity," Rep. Ron Paul, Ron Paul Archives, 11-19-02.

8. "You are A Suspect," William Safire, New York Times, Op. ed. 11-14-02.

9. "The Homeland Security Monstrosity," Paul, op. cit.

10. Wall Street and the Bolshevik Revolution, Dr. Antony C. Sutton, Arlington House, 1974; also How the Order Creates War and Revolution, Dr. Antony C. Sutton, 1984.

11. Ibid.

12. Ibid.

13. Wall Street and the Rise of Hitler, Dr. Antony C. Sutton, 1976.

14. "How Bush's Grandfather Helped Hitler Rise to Power," The Guardian, UK., B. Aris and D. Campbell, 8-31-05. Find this article at Rense.com.; also "The Best Enemies Money Can Buy," Michael C. Ruppert, www.fromthewilderness.com, 10-9-2001.

15. "Bush Nazi Dealings Continued Until 1951-Federal Documents," J. Buchanan and S. Michael, The New Hampshire Gazette, Vol. 248, No. 3, 11-7-03.

16. George Bush: The Unauthorized Biography, Webster Tarpley and Anton Chaitkin, Executive Intelligence Review, 1992.

17. "Intelligence Bill Is A New Agenda, Not Reform," World Affairs Brief, Joel Skousen, 12-10-04.

18. "America Drifts Rapidly Toward A Police State," Mike Whitney, Zmag.org 11-5-05. See rense.com.

19. Ibid.

20. "Chertoff Moves For Total Personal Information Control," Siobhan Gorman, rense.com 5-5-05.

21. "US Plans Massive Data Sweep," M. Clayton, The Christian Science Monitor, 2-9-06.

22. "Feds Warn of People too Antsy, Calm or Pale," Spokesman Review, 5-27-03.

23. "Pentagon Expanding Its Domestic Surveillance Activity," W. Pincus, The Washington Post, 11-27-05.

24. "The Other Big Brother," Newsweek, January 30, 2006; "Pentagon's Intelligence Authority Widens," Washington Post, 12-19-05.

25. "Spying on the Protestors," The Nation, August 2005. Professor Pyle, a former investigator for Senator Frank Church's Select Committee on Intelligence, now teaches at Mt. Holyoke College.

26. "When the Feds Come Knocking," Steve Weissman, truthout.org, 8-23-04.

27. "Top Officials Say Rumsfeld Trying to Make Foreign Policy," Knight Rider, Spokesman Review, May 2005.

28. "Pentagon Has New Espionage Unit," Washington Post 1-24-05.

29. "Republicans See Signs that Pentagon is Evading Oversight," D. Jehl, The New York Times, 9-29-05.

30. "Paranoia Grips Bush Cabal," Eric Margolis, Toronto Sun, 2-6-05.

31. "NSA Whistleblower Alleges Illegal Spying," ABC News, 1-10-06; also: "Bush Authorized Domestic Spying Before 9-11," Jason Leopold, Truthout Perspective, 1-13-2006; also: "This is Big Brother Run Amok!," Knight Rider, Spokesman Review, 12-17-05.

32. "On the President's Warrantless Wiretapping Program," by Senator Russ Feingold, As prepared for delivery from the Senate floor, 2-7-06.

33. "Spy Agency Data After September 11 Led FBI to Dead Ends," L. Bergman, The New York Times, 1-17-06.

34. "State's Muslims Being Questioned-ACLU Offers Seminar," 9-12-2004.

35. "Surveillance Net Yields Few Suspects," Washington Post, 2-05-06.

36. Ibid.

37. "Congress Increases Agency Authority to Mandate Medical Intervention," Idaho Observer, 12-16-05; also "Projects Bioshield, BioWatch and BioSense-- the Diabolical Creation of a Mandated Marketplace," Idaho Observer, 1-18-05.

38. "Hastert, Frist Said to Rig Bill for Drug Firms," B. Theobald, The Gannett News Service 2-09-06.

39. Vaccine A-The Covert Government Experiment That's Killing Our Soldiers and Why GI's are Only the First Victims, Gary Matsumoto, Basic Books, 2004.

40. Ibid.

41. "An Enemy of the State," Doug Thompson, www.capitolhillblue.com, 11-7-05.

42. "Author of 'Bush's Brain' Put on No-Fly List," Maccabee, 1-05-06, Bio at Huffington Post, www.dailykos.com.

43. "Homeland Security Opening Private Mail," B. Meeks, MSNBC.com, 1-6-06.

44. "Feds Use ISPs to Spy on Internet Users," Nick Parker SLYCK.com 11-13-05; also "Colleges Protest Call to Upgrade Online Systems," S. Dillon, The New York Times, 10-23-05.

45. "The FBI's Secret Scrutiny," The Washington Post, B. Gellman, 11-6-05.

46. "Pay Too Much On Your Card Debt and DHS Notified," The Providence Journal, B. Kerr, See this report on rense.com, 3-3-06.

47. "NSA Used City Police to Track Peace Activists," D. Birch, The Baltimore Sun, 1-13-06; also "California Guard Probed by US--Peace Activists Say Unit is Spying," Associated Press, 7-7-05; also "Look Who's Spying On Your Granny," The Sacramento Bee editorial, 6-29-05.

48. "Wal-Mart Gives Teen's Anti-Bush Poster to Police," Matthew Rothschild, The Progressive, 10-8-05. See rense.com.

49. "Professor Thinks Bombs, Not Planes, Toppled WTC," Deseret Morning News, E. Jarvik, 11-10-2005; also 9-11 Demo: "BYU's Prof. Jones Has Wide Academic Support," Greg Szymanski, 11-15-05, see rense.com.

50. "Former Top German Minister Rejects Official Story of 9-11 Attacks," Tagesspiegel, 1-13-02.

51. "International Terrorism Does Not Exist," General Leonid Ivashov, 1-22-06. See rense.com.

52. Transcript: Alex Jones Interviews Stanley Hilton, The Alex Jones Show, 03-11-03.

53. Ibid.

54. Crossing the Rubicon, Michael C. Ruppert, New Society Publishers, 2004. See Chapter 16, "Silencing Congress."

55. Ibid.

56. Ibid.

57. "US Mulls Federal Troops for Bird Flu Quarantine," Reuters, 10-12-05; also "Bush Could Seize Absolute Control of U.S. Government," Doug Thompson, Capitol Hill Blue, 1-14-06. See Rense.com.

58. "Bush's Erratic Behavior Worries White House Aides," Doug Thompson, Capitol Hill Blue, 6-4-04; also "Is Bush Out of Control? Said on Anti-Depressants," Doug Thompson, Capitol Hill Blue, 8-15-05.

59. Bush on the Couch, Dr. Justin Frank, Regan Books, 2004.

60. "Pentagon Used White Phosphorus in Iraq", Associated Press, 11-16005; also "I Treated People Who Had their Skin Melted," Dahr Jamail, The Independent, UK.11-15-05.

61. "Battlespace America," P. Byrne, Mother Jones, May/June 2005.

62. "Military Unprepared for 9-11 Attacks," S. Waterman, United Press International, 5-23-03. Despite two entire squadrons of combat-ready fighter jets at Andrews Air Force Base 10 miles from the Pentagon, and despite ample warning, not a single jet was dispatched to protect D.C. on 9/11.

63. "Top Secret Pentagon Operation 'Granite Shadow' Revealed," W. Arkin, Washington Post, 9-25-05.

64. "Martial Law No Longer On the Horizon: It's Already Here," S. Watson, Prison Planet, 12-15-05.

65. "Gen. Franks, Doubts Constitution Will Survive WMD Attack," J. Edwards, NewsMax.com, 11-21-03. Gen Max interviewed by Cigar Aficionado Magazine, Nov. 2003.

66. "War Plans Drafted to Counter Terror Attacks in US," B. Graham, The Washington Post, 8-8-05.

67. "Halliburton Detention Camps for Political Subversives," Paul J. Watson, Prisonplanet.com, 2-1-06; also "Bush's Mysterious New Programs," N. Parry, Consortium News, 2-21-06.

68. The World Order-A Study in the Hegemony of Parasitism, Eustace Mullins, 1985.

69. "Videos Challenge Accounts of Convention Unrest," Jim Dwyer, New York Times, 4-12-05.

70. "Mission: Technology-- CIA Backing Promises Technologies to Keep Spies On Top," Spokesman Review, 1-21-02.

71. Softwar-- An Intimate Portrait of Larry Ellison and Oracle, Matthew Symonds, Simon and Schuster, 2003. The CIA became Oracle's first customer after the company was founded in the late 1970's.

72. "National ID Card Idea Attracting Highest-Level Support," Ackerman and Rogers, San Jose Mercury News, 10-18-01.

73. Softwar-- An Intimate Portrait of Larry Ellison and Oracle, op. cit.

74. "Your Papers Please-- US Adopts National ID: Homeland Security Now in Charge of Regulations for all US States Drivers Licenses and Birth Certificates," Jonathan Wheeler 12-9-04. See rense.com.

75. Ron Paul's Freedom Report, June 2005 "National ID Cards Won't Stop Terrorism or Illegal Immigration."

76. "Your Papers Please," Wheeler, op. cit.

77. "Government Secrecy Swells, Report Says," Associated Press, Spokesman Review, 9-4-05.

78. Policy Analysis, A National ID System, Cato Institute, Stephen Moore, 9-7-95.

79. "Implantable Chip Offers Medical Information, Privacy Worries," Associated Press, Spokesman Review, 10-14-04.

80. "IBM Calls for Global Identity System," V. Yeo, ZDNet Asia 11-10-05. To review IBM financial support of ADS, see "Applied Digital Gets Reprieve From Creditor," World Net Daily, 3-28-03.

81. "How IBM Helped Automate the Nazi Death Machine In Poland," E. Black, Village Voice.com 3-27-02.

82. "Meet the Digital Angel >From Hell," World Net Daily, 2-14-00.

83. "RFID Gets Skin-Deep Alternative," J. Best, silicon.com 8-5-04. See rense.com.

84. "Bio-Chip Featured At Government Health Showcase," World Net Daily, 4-29-04.

85. "FDA Approves Implantable Chip Sales in Humans," Wired.com, 10-24-02; also"Implantable Chip's Medical Dangers," World Net Daily, 10-20-04.

86. "Tommy Thompson Refuses To Get Chipped," SpyChips.com, 12-9-05.

87. "US. To Weigh Computer Chip Implant," C. Newton, Associated Press, 2-26-02.

88. "Implantable Chip Offers Medical Information, Privacy Worries," Associated Press, Spokesman Review, 10-14-04.

89. "Paying for Drinks with Wave of the Hand," S. Gossett, World Net Daily 4-14-04.

90. "Big Brother Under Your Skin," M. Morford, sfgate,com, 10-20-04.

91. "VeriChip Corporation Expands Adoption of VeriMed System for Patient Identification," VeriChip News Release, 12-1-05.

92. "VeriChip Expands Hospital Infrastructure: Hackensack University Medical Center Becomes the Second Major Medical Center to Adopt the VeriChip System," infowars.net, 3-16-05; also "Trinitas To Test RFID Implants," mobilehealthdata.com. 8-22-05.

93. "Sensor Everywhere-A "Bucket Brigade" of Tiny, Wireless Sensors May Be Able to Track Anything, Anytime, Anywhere," A. Ricadela, Information Week, 1-24-05.

94. "Human Tracking Goes Mainstream," Jerry Dobson, Directions Magazine, 1-27-05.

95. "Demo: Cloning a VeriChip," http://cq.cx/verichip.pl.; See also "VeriChip RFID Implant Hacked," K. Albrecht and L. McIntyre, Spychips.com, 1-28-06, rense.com.

96. "Post-9/11 Security Fears Usher In Subdermal Chips," World Net Daily, 2-4-02.

97. "People Tracking Closer to Reality," World Net Daily 12-23-04.

98. "GPS Implant Makes Debut," S. Gossett, World Net Daily, 5-14-03.

99. "Patients Get 999 Chip Implants," timesonline.co.uk, 6-12-05.

100. "Digital Angel Human ID Implant To Be Unveiled in October-2 Months Early," J. Kohlbrand and J. Foster, World Net Daily, 8-13-00.

101. "Mark of the Beast?" World Net Daily, 1-28-02.

102. "Biochips for Everyone!" D. Fonda, Time Magazine, www.time.com, 10-16-05.

103. Cell Phones, Invisible Hazards In the Wireless Age, Dr. George Carlo, Carroll and Graf Publishers, 2001.

104. "UK ID Cards 'Defeated' Yet Going Ahead," S. Watson, infowars.net, 1-24-06.

105. "Big Brother Britain, 2004--Four Million CCTV Cameras Watch Public," Independent, UK. 1-12-04.

106. "Roadside DNA Tests On Citizen Planned," D. Cracknel, Telegraph, UK, 12-10-00. See rense.com.

107. "New Body Screeners In Use in London: We are Living in a Dystopian Nightmare," S. Watson, Inforwars.net, 1-12-06.

108. No Longer Lost In the Crowd: Prospects of Continuous Geosurveillance, M. Dodge and M. Batty, Center For Advance Spatial Analysis, University College London, March 2004.

109. "Britain Will Be First Country to Monitor Every Car Journey," The Independent, UK, 12-21-05.

110. "How Mobile Phones Let Spies See Our every Move," J. Burke and P. Warren, The Observer. UK, 10-14-02.

111. An excellent website for European reports of microwave ill-health effects is: http://www.buergerwelle.com. Check these archives and read for a year!

112. "Microwave Detection-Remote Mind Control Technology," Anna Keeler, reprinted from "Secret and Suppressed: Banned Ideas and Hidden History," edited by Jim Keith. This is an excellent history of Operation Pandora, part of the Pentagon's multi-faceted research project using microwave frequencies to induce both physical and mental illness.

113. "Digital Angel Set To Fly Tomorrow," World Net Daily, 6-14-01. The Idaho Observer P.O. Box 457 Spirit Lake, Idaho 83869 Email: observer@coldreams.com Web : http://idaho-observer.com

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty SUITE...

Message par vicflame le Ven 8 Déc 2006 - 20:56

Partie 2 : Les implications au niveau de la santé pour ceux qui jouent avec l’outil le plus cool de Big Brother

Par Amy Worthington
The Idaho Observer

Le 09 juin 2006

Tout d'abord, un rapide résumé… Dans la première partie de cette série, nous avons documenté comment les Etats-Unis de George W. Bush ont muté en un état-policier fasciste (de collaboration entre le public = gouvernement et le privé) sous le déguisement « de la sécurité nationale » et de la « guerre contre le terrorisme. »

Tandis que nos tueurs en série qui sont au pouvoir n'ont été jamais été traînés devant la justice pour leurs atrocités du 9/11, les espions civils et militaires lisent à présent notre courrier, écoutent nos appels téléphoniques, pistent nos activités sur Internet et surveillent nos transactions financières.

Ils utilisent des lettres de sécurité nationale et l’extraction de données par ordinateur pour pister nos activités et pour évaluer chacun de nos motifs et intentions. Mais c'est seulement le commencement.

L’outil le plus cool de Big Brother - les technologies sans fil et d’identification par radiofréquence (RFID) - permettent à présent à nos contrôleurs de surpasser de loin la vision orwellienne de 1984.

Les quatre piliers principaux du programme-cadre totalitaire sont :

• un système national d'identification reliant tous les humains à des cartes électroniques, à des micro-puces sur tag ou sous-cutanées qui contiennent les numéros d'identification personnels et des données biométriques

• une base de données centrale contenant l'information exhaustive concernant chaque citoyen numéroté

• un système de pistage sans fil capable de déchiffrer immédiatement la localisation de n'importe quel citoyen qui s’encombre d’un dispositif d’identification électronique

• un réseau national sans fil (WiFi) de caméras de surveillance lié à des systèmes Internet permettant à la police et les centres de commande de l'intelligence pour observer tout, partout.



Le cuirassé de la surveillance

La Loi sur le Homeland Security de 2002 a engendré le département du Homeland Security (DHS) en fusionnant 22 agences fédérales en une pieuvre colossale de l'intelligence dans le but principal d’espionner les américains. Le DHS est le coeur de la créature. Les agences d’état et locales, lubrifiées par l’argent des bourses du Homeland Security, sont absorbées par les tentacules fiscales d'un monstre paranoïaque.

Ce cuirassé fédéral-état-local met en application le programme-cadre à une vitesse folle. Des centaines de milliers de caméras de surveillance - dont un bon nombre est activé par satellite - sont achetées avec de l'argent du DHS et installées partout dans le pays.

> Depuis les 80 caméras dans la ville éloignée de Dillingham, en Alaska, gardant des enregistrements sur 2.400 villageois, (1) jusqu’aux énormes réseaux d'adresses IP et de caméras mobiles qui harcèlent les habitants de Los Angeles, (2) l'appareillage bizarre de sécurité du département du Homeland Security (DHS) construit une grille de surveillance capable d'observer 300 millions de « détenus » citoyens auxquels on ne peut tout simplement pas faire confiance pour vivre sans la surveillance étroite de Big Brother.

L’ Intelligence Reform Act (Loi de réforme de l'intelligence) de 2004 et le Real ID Act (loi sur l’identification véritable) de 2005 établissent un système sinistre d'identification nationale, forçant tous les états à standardiser des actes de naissance, des permis de conduire et autres cartes d’identité électroniques chargés d’identifiants biométriques.

D'ici 2008, les données personnelles de ces identifiants obligatoires couleront de façon continue dans la base de données centrale du Führer.

Alors qu’il arrive au pouvoir par dessus toutes les agences d'application de la loi avec ses directives et ses crochets de financement, le DHS régimente également l'establishment médical des Etats-Unis afin de rassembler et d’expédier toutes les données de santé au central de l'information.

Les antécédents médicaux de la vie privée de chaque citoyen seront bientôt efficacement expédiés depuis la table d'examen directement vers la base de données électronique de registres de santé de Big Brother. Le cadre supérieur pour le projet concernant la santé électronique (e-health), Janet Marchibroda, confirme que des normes et des politiques nationales sont développées pour la « connectivité » (3), et ce de façon à ce que, peu importe où aux Etats-Unis, le citoyen puisse recevoir son diagnostic et son traitement concernant ses hémorrhoïdes ou son herpès. La surveillance médicale centralisée ne laissera certainement aucun citoyen non vacciné lorsque les « nazis à aiguille » du Homeland Security sortiront de leur cachette les vaccins obligatoires et incapacitants à base de lipide durant « une urgence nationale. »

Le DHS et des douzaines d'infrastructures médicales à travers le pays encouragent à présent l'utilisation de puces RFID qui peuvent être implantées sous la peau. Au moins 68 hôpitaux et infrastructures médicales utilisent déjà la VeriChip de Applied Digital Solutions, récemment approuvée par la FDA pour l'implantation chez les humains.(4)

La VeriChip, implantée sous la peau d'un patient entre le coude et l'épaule, contient un numéro d'identification à 16 chiffres, lisible par un scanner de puces qui délivre des radiofréquences de l’ordre du kilohertz.

En attendant, le DHS a annoncé sa quête pour une nouvelle technologie de puissants lecteurs qui pourraient obtenir l'information à partir des puces d'identification fixées à un humain ou à un véhicule, même si l'humain est éloigné de 25 pieds, même si le véhicule se déplace à 55 milles par heure.(5)

La puce de pistage Digital Angel est un dispositif de repérage actif et auto-alimenté, également développé pour l'implantation sous la peau des humains. Produite par Digital Angel Corp., une filiale de Applied Digital, cette monstruosité sans fil est capable d'envoyer et de recevoir des paquets de données d'information sur de longues distances via les stations terriennes et les satellites GPS.

Selon le ministère américain de la santé et des services humains, les sans-abri et les personnes atteintes de maladies mentales errant dans les rues de New York City, de San Francisco, de Washington et de Bethlehem, en Pennsylvanie ont été déjà implantées avec ces dangereux dispositifs de pistage à RFID. La police et les travailleurs sociaux peuvent surveiller chacun de leurs mouvements avec des ordinateurs Palm qui reçoivent les signaux radio des implants.(6)

Nous supposons que par la suite, d'autres villes et états participeront à ce programme expérimental terrifiant, qui exploite de façon si cruelle ceux qui sont moins aptes à supporter les effets dévastateurs pour la santé des rayonnements par radiofréquence.

De nombreux ouvriers fédéraux, y compris des employés du DHS et des entrepreneurs, transportent maintenant des cartes d'identification biométriques qui utilisent les radiofréquences afin communiquer sans l’aide de fils avec les ordinateurs centraux de pistage.(7)

Par la suite, tout les employés fédéraux et des états transporteront de tels dispositifs. La chambre des représentants cherche une technologie afin de pister les 13.500 membres de la Chambre et le personnel qui utilisent des tags lisibles par micro-ondes. Ces insignes actifs transmettront sans interruption des signaux par micro-ondes, permettant aux lecteurs électroniques d'obtenir l'information à travers les habits et les mallettes jusqu'à une distance de 100 pieds (30 mètres).(Cool

La douce justice se produira le jour où la plupart de ces législateurs les plus corrompus de l'histoire n'auront aucun endroit pour se cacher de l'état-policier totalitaire qu’ils auront créé avec tant de zèle.

Une nation orwellienne voudrait certainement marquer ses enfants avec les équipements déshumanisants de radio-pistage. Les enfants des écoles publiques sont à présent dans le collimateur pour l'étiquetage. Un certain nombre de multinationales consolidées par le DHS poussent l’adoption des systèmes RFID par les écoles. Les enfants portant des insignes de pistage RFID s’acclimateront à ce que chacun de leurs mouvements soit surveillé par une autorité centrale qui les observera de façon permanente.

Au mois de mars, le New York Times Learning Network a relâché un projet de leçon par RFID pour les enfants des classes des école publiques et ayant entre 6 et 12 ans. Ce projet incite les étudiants à discuter des technologies capables de « les identifier et de surveiller leurs activités, » et à écrire des essais afin de persuader d'autres d’utiliser de telles technologies.(9)



Notre monde, un four à micro-ondes


Comme il est documenté ici, les dispositifs et les réseaux sans fil sont le berceau même de l'état-policier des USA. L'infrastructure sans fil et bourgeonnante de la Gestapo se compose de dizaines des milliers de tours de communications gargantuesques, de centaines de milliers de très petits émetteurs WiFi et d'un réseau toujours croissant de minuscules capteurs qui sont systématiquement montés dans et sur presque tout dans notre environnement.
Ils génèrent tous des rayonnements par radiofréquence/micro-ondes en kilohertz, mégahertz ou gigahertz.

Avec les milliers de satellites commerciaux et militaires qui bombardent des micro-ondes supplémentaires sur Terre, l'humanité nage à présent dans une mer invisible mais dense de fréquences électromagnétiques toxiques, qui provoquent le cancer et altèrent le cerveau et qui sont presque impossibles pour les laïques à évaluer et à surveiller.

Nos deux calottes de glace polaires fondent rapidement et nos hivers deviennent dangereusement plus chauds chaque année.(10) Notre monde basé sur l’eau. Les micro-ondes agitent et chauffent les molécules d'eau. Les militaires des Etats-Unis ont augmenté à 180 le nombre d'émetteurs de micro-ondes du HAARP utilisés afin de faire bouillir, en fait, l’ionosphère - la couche chargée électriquement et qui se trouve juste au-dessus de l'atmosphère de la Terre.(11)

Des tonnes de particules métalliques de sel, dont du baryum, ont été dévidées dans l'atmosphère par les projets de chemtrails (traînées chimiques répandues dans l’atmosphère par les avions) durant les 8 dernières années. (12) Le baryum chauffe et sèche l'atmosphère, produisant de la sécheresse. Si l’armée utilise de telles particules de chemtrails pour augmenter la technologie de radar transhorizon, (13) ces aérosols ne seraient-ils pas également utiles pour les communications sans fil commerciales et de la police ? Ce n'est sûrement pas une coïncidence si le projet de fou HAARP, les chemtrails pestilentiels, l'explosion de la technologie sans fil et le réchauffement global ont tous éclaté sur la scène simultanément - durant les 15 dernières années. Notre planète et son atmosphère sont devenues un four à micro-ondes colossal, alors que les gaz à effet de serre entretiennent ce phénomène. Les experts disent que les émetteurs à radiofréquence/micro-ondes augmentent à un taux de 15 pour cent par an. Et il n'y a aucune fin aux projets des dictateurs qui veulent en ajouter encore plus.

Comment pouvons-nous calculer le brouillard électromagnétique supplémentaire qui sera ajouté par le projet du ministère des Transports qui vise à ce que les constructeurs automobiles installent à bord de chaque nouvelle voiture des unités de pistage, projet qui commencera en 2010 ?

Les ondes radio émises par 57 millions d'automobiles d’ici 2015 transmettront automatiquement l'information de pistage aux voraces ordinateurs des transports de Big Brother. (14)

L’importance que les planificateurs totalitaires accordent aux entreprises de pistage est révélée par le laboratoire de recherches d'Intel à Seattle, qui conseille qu’à la fois les entités commerciales et gouvernementales indiqueront un jour avec précision notre localisation et nos mouvements avec l'aide de balises omniprésentes, qui envoient des micro-ondes et capables de déchiffrer à distance nos numéros de téléphone portable. Les observateurs rapporteront alors ce que nous faisons et achetons (et pensons ?) sur base de notre localisation. (15)

Les kilohertz, les mégahertz et les gigahertz sont parmi les fréquences de rayonnement les plus dangereuses que l’homme ait jamais connues. Ni la médecine ni l'industrie n'ont jamais établi de façon concluante un niveau d'exposition « sûr » pour les humains en ce qui concerne ces rayonnement synthétiques, modulés, palpitants. Il y a, cependant, des milliers d'études qui prouvent que ces émanations sont mortelles pour toutes les créatures vivantes et leurs biosphères.

Le but de cet article est de documenter les terribles ramifications pour la santé de notre exposition toujours croissante aux radiations commerciales et de l’état-policier. La preuve médicale et empirique indique que nous devenons énergétiquement faibles, intellectuellement handicapés et chroniquement malades à cause des vagues insidieuses de radiofréquences que nous ne pouvons en boîte ni voir, ni toucher, ni sentir, ni goûter.

Les Américains inconscients qui permettent qu’on les implante avec des micro-puces d'identification et de pistage en souffriront le plus gravement. Des millions de personnes, déjà physiquement et émotionnellement dépendantes des téléphones portables qui diffusent des micro-ondes, des ordinateurs portables, des gadgets de données personnels et des dispositifs de divertissement qu'ils tiennent tout près de leur cerveau et de leur corps, auront peu d'aversion morale ou philosophique à se faire pucer. Mais pour les personnes plus critiques, nous allons passer en revue ici les données cruciales de recherches qui, si elles sont prises sérieusement, peuvent sauver des vies et renforcer la résolution de rejeter le système fasciste de pistage sous-cutané - quel que soit le prix à payer.


Dernière édition par le Ven 8 Déc 2006 - 21:23, édité 1 fois

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty SUITE...

Message par vicflame le Ven 8 Déc 2006 - 20:57

Notre étude de base : l'ambassade des Etats-Unis à Moscou

Nous allons commencer par l'attaque soviétique de micro-ondes contre l'ambassade des Etats-Unis à Moscou, Russie. Cet épisode tragique est une étude cruciale pour comprendre les effets des radiofréquences/micro-ondes sur le corps humain. Ayant commencé en 1953 et ayant continué dans les années 70, les Soviétiques russes ont utilisé des radiations à micro-ondes à rendre malade et étourdir le personnel de notre ambassade. Deux ambassadeurs américains consécutifs sont morts du cancer et un troisième a développé une maladie du sang semblable à la leucémie ainsi que des saignements des yeux. Au moins 16 femmes dans le groupe de l'ambassade ont développé un cancer du sein. Les tissus des seins, des yeux et des testicules sont les plus sensibles aux rayonnements. De nombreux membres du personnel ont également souffert de désordres du système immunitaire, de taux élevés de globules blancs, de cassures chromosomiques, de fatigue chronique, de vision brouillée, de cataractes et de douleurs musculaires. De telles conditions sont connues collectivement en tant que le Syndrome des micro-ondes. (16)

Les responsables des Etats-Unis étaient au courant depuis le début de l'assaut soviétique, mais ils n'ont pas averti le personnel de l'ambassade pendant 10 ans parce que, tout comme les Soviétiques, la CIA était intéressée d’étudier les effets de l'irradiation sur le corps humain. (17)

Tout en surveillant le projet soviétique, la CIA a lancé le Project Pandora (projet Pandore) et des projets parallèles de scélérat comme TUMS, MUTS et BAZAR, dont certains ont impliqué les militaires. Ces intrépides malfaiteurs ont documenté les horribles effets des rayonnements à radiofréquences/micro-ondes sur des sujets animaux et humains.

• Ils ont appris que les plus mauvaises répercussions deviennent évidentes longtemps après l’exposition - parfois après une décennie ou plus. (18)

• Ils ont découvert que les personnes et animaux exposés, ainsi que leur progéniture, montraient un déclin drastique au niveau de l’intelligence. (19)

• Ils ont appris que les micro-ondes créent un armement efficace, ayant pour résultat les grotesques "boutons à pression" à radiofréquences qui sont actuellement utilisés contre les Irakiens, (20) et les systèmes actifs mortels toujours niés de 95 gigahertz préparés à la fois pour l'application de la loi militaire et domestique. (21)

Le gouvernement fédéral sait parfaitement, à partir des données de Moscou et de ses 50 propres années de recherche, que le rayonnement de micro-ondes émis par les communications sans fil et les réseaux de surveillance d’Amérique nous rendrons tous malades par la suite, et tueront bon nombre d'entre nous prématurément.

Ce que des millions d'Américains qui vénèrent les technologies sans fil ignorent est ceci :

Les Russes avaient visé le personnel de l'ambassade de Moscou avec des micro-ondes de 2.4 gigahertz - la même fréquence que celle qui sort des téléphones portables sans fil, des téléphones fixes sans fil, des systèmes informatiques sans fil et WLAN et qui irradient à présent les corps, les maisons, les lieux de travail et les écoles à travers toute l'Amérique. Certains téléphones font sortir du 5.8 gigahertz - ce qui est bien plus puissant que 2.4 gigahertz.

Les Russes utilisèrent principalement une densité de puissance de seulement 5 microwatts par centimètre carré (cm2) avec laquelle ils avaient visé la façade occidentale du bâtiment de l'ambassade. La majeure partie des personnes se trouvant à l'intérieur du bâtiment a reçu environ 1/50 de cette quantité, soit .1 microwatt par cm2. La Federal Communications Commission (Commission fédérale des communications) a fixé une limite d'exposition de « sûreté » aux micro-ondes ambiantes de 580 microwatts par cm2, ce qui permet au gouvernement et à l'industrie de nous irradier avec 100 fois la densité de puissance utilisée contre les dirigeants et le personnel de l'ambassade de Moscou.

Les Russes diffusaient des micro-ondes à l'ambassade pendant seulement neuf heures par jour, contrairement aux tours cellulaires, aux émetteurs que l’on place au sommet des toits et aux systèmes WLAN qui diffusent des mégahertz et des gigahertz dans les maisons, les voisinages et les bureaux des Américains 24 heures sur 24. (22)


Nos normes mortelles d'exposition

Les Russes comprennent bien qu'une dose infime de micro-ondes peut causer de sérieux problèmes de santé et la mort. Les normes russes pour l'exposition publique aux micro-ondes sont 100 fois plus rigoureuses que celles en vigueur aux Etats-Unis. Les normes chinoises sont encore plus rigoureuses. L'Autriche permet une exposition publique de seulement .1 microwatt par cm.2. Faites la différence avec les normes génocidaires de la Grande-Bretagne qui permettent de façon alarmante 5.800 microwatts par cm2. C'est ce qu’il y a de plus commode pour l'état-policier enragé de la surveillance de Tony Blair, dépassant même nos propres taux en répression et en portée avec ses radiations mortelles des communications de la police. (23)

La Commission fédérale des communications (FCC), qui permet une telle exposition clémente aux radiations par la plupart des sources de transmission des U.S.A., est un pur esquadron d’encouragement pour les industries de télécommunications et de diffusion qu’elle est censée réguler. Le centre pour l'intégrité publique a constaté que les fonctionnaires de la FCC sont tenus en laisse par l'industrie avec des bakshish tels que de coûteux voyages à Las Vegas. (24)

Les normes de la FCC sont basées sur la théorie désuète selon laquelle le seul risque d'exposition aux radiofréquences/micro-ondes est un échauffement excessif des tissus (effets thermiques). Pourtant, il y a tant d’effets non-thermiques documentés et dangereux que même l'EPA a dit qu’il est temps de réfléchir aux effets non thermiques avec des normes mises à jour. La FCC admet que ses normes sont basées sur les recommandations d’organismes mêlés à l'industrie et aux lobbyistes de l’armée, lesquels préféreraient évidemment qui n’y ait AUCUNE restriction que ce soit sur l'utilisation des rayonnements à radiofréquences/micro-ondes. (25)


Les limites de l'exposition fixées par la FCC sont si élevées que peu importe la dose que le gouvernement et l’industrie ajoutent à notre fardeau de radiations, elle sera toujours « dans les normes. » Idem pour les directives SAR sur les téléphone cellulaires fixées par la FCC. Le SAR mesure le rayonnement absorbé par le cerveau. Les normes du SAR ont été calculées en employant des mannequins avec de l'eau sucrée dans des leur fausse tête. (26)

Un segment d’actualités sur le magazine TV News 20/20 a démontré que les téléphones portables excèdent souvent les estimations excessivement dangereuses de SAR qui apparaissent sur leurs étiquettes, de toute façon. (27)

Des études suédoises montrent à des dommages cérébraux chez des rats à des niveaux de SAR 800 fois moindres que ceux permis sous les normes de la FCC. (28) La FCC n'a ni l'argent ni la main-d'oeuvre pour surveiller les installations sans fil dans tout le pays afin d’en vérifier la conformité avec ses normes désuètes. Elle admet que « les tests physiques pour vérifier la conformité » sont relativement rares. (29) La FCC n’effectue pas non plus de travail adéquat en exigeant de l'industrie qu’elle se surveille elle-même. La FCC dit que beaucoup d'équipements sans fil sont PEU SUSCEPTIBLES de provoquer l’exposition des humains au-dessus des directives d'exposition aux radiofréquences, aussi les opérateurs de ces infrastructures sont-ils exempts de tests de conformité de routine. La FCC est si insouciante au sujet de l'exposition publique aux radiofréquences et micro-ondes que si les demandeurs désirent émettre des radiations qui excèdent les normes de la FCC, ils doivent simplement rentrer des papiers d’évaluation environnementale. (30)

Les niveaux d'émissions des émetteurs sont basés simplement sur des modèles informatique réalisés par l’industrie au moment de la demande. Ce à quoi correspondent vraiment les émissions réelles des tours à micro-ondes et des antennes placées sur le sommet des toits en Amérique, personne ne le sait. Mais nous sommes en possession d’importants indices d’un expert, le Dr. Bill Curry, un scientifique brillant et qui est édité de rayonnement qui a gagné son expertise en tant qu'ingénieur pour des laboratoires Argonne and Livermore.

Travaillant en tant que conseiller privé, le Dr. Curry a voyagé dans tout le pays pour surveiller les maisons et les voisinages où des gens sont à présent très malades à cause des émetteurs de micro-ondes.

En 2000, le Dr. Curry a rapporté trouver des maisons près des tours cellulaires avec un rayonnement ambiant aussi élevé que 65 à 70 microwatts par centimètre cubique. (31) Les gens qui y vivaient étaient très malades et certains avaient quitté leur maison pour dormir dans leur voiture afin d’être un peu soulagés. La situation à travers le pays doit être considérablement plus mauvaise aujourd'hui.



La construction du sans fil


Dans les années 90, l'industrie et le gouvernement ont commencé à construire une infrastructure sans fil nationale de communications capable de soutenir un état-policier de surveillance. Mais les citoyens, avec l'aide de leurs gouvernements locaux, contrecarraient efficacement les plans à longue portée de Big Brother en s’opposant aux tours cellulaires dans leur voisinage pour la raison que les émissions de micro-ondes sont nocives. Aussi, le lobby des télécoms et sa mascotte, le sénateur John McCain, ont mis sur les rails le Telecommunications Act (Loi sur les télécommunications) de 1996 par le congrès. La section 704 (II) (b) (iv) de la loi stipule que « aucun état ou gouvernement local… ne peut régler le placement, la construction, et la modification des infrastructures de services sans fil personnels sur la base des effets sur l'environnement que provoquent les émissions de radiofréquences dans la mesure où de telles infrastructures sont conformes aux règlements de la Commission au sujet de telles émissions. » Cette loi donne au gouvernement et à l'industrie le pouvoir incontesté d'ériger son état de surveillance sans fil, le tout en se moquant de façon flagrante des conséquences connues sur la santé et l’environnement.

Les personnes intelligentes sont inquiètes. Par exemple, l’International Association of Fire Fighters (association internationale des combattants du feu ou IAFF) ne veut pas que des émetteurs sans fil soient placés sur les bâtiments des sapeurs-pompiers. L'IAFF indique que des émetteurs sans fil diffusant 24 heures sur 24 pourraient mettre en danger les vies des sapeurs-pompiers. (32)

Un large groupe de scientifiques et d'ingénieurs, comprenant les travailleurs des communications de l'Amérique, a intenté un procès dans les années 90. Ils espéraient faire passer en revue par la cour suprême à la fois les directives périmées d'exposition de la FCC et la légalité d'empêcher les gouvernements d’état et locaux de réfléchir sur les dangers qu’ont sur la santé et l’environnement les émetteurs sans fil.
En 2001, la cour suprême a refusé d'entendre le cas. (33) Donc, le groupe a signé des pétitions afin que la FCC utilise études scientifiques les plus récentes et amène ses directives d'exposition dans la réalité du 21ème siècle. (34)

La FCC a bien entendu fait un pied de nez à cette suggestion. (35) Trois projets de loi du Congrès ont été présentés au Congrès depuis 2001, proposant de mettre à jour les directives d'exposition. Ces projets de loi ne sont allés nulle part, avec le congrès le plus corrompu de l'histoire.

Ainsi, l'état-policier des Etats-Unis force le pas vers un rayonnement sans fil général, avec une responsabilité nulle.



Le syndrome des micro-ondes

Les niveaux de radiation ambiants et l'utilisation frénétique des dispositifs personnels sans fil augmentent solidement. En conséquence, les millions d'Américains souffrent à présent du « syndrome des micro-ondes. » Les paramètres de cette maladie sont décrits dans le Freiburger Appeal, un document signé par plus de 2000 docteurs en médecine allemands. (36)

Ce document décrit la maladie des micro-ondes encourue par les Allemands à partir des émetteurs sans fil, des téléphones portables et des téléphones fixes sans fil numériques. Les médecins ont dit qu'ils observent « une élévation dramatique des maladies graves et chroniques, » particulièrement :

• Les conditions cancéreuses, y compris la leucémie et les tumeurs cérébrales
• Des désordres d’apprentissage, de concentration et de comportement (y compris les désordres de déficit de l’attention)
• Des fluctuations extrêmes dans la tension artérielle, non contrôlables par les médicaments
• Des désordres du rythme cardiaque
• Des crises cardiaques et des attaques parmi les très jeunes personnes
• Des désordres cérébraux dégénératifs et de l'épilepsie
• Des dégâts au niveau du nerf auditif et des acouphènes
• Mauvais fonctionnement du système immunitaire et tendance à développer de l’infection
• Douleur au niveau des tissus nerveux et connectifs pour laquelle il n'y a aucune explication
• Fatigue chronique, graves maux de tête, nervosité et troubles du sommeil

Lorsque des scientifiques français ont récemment entrepris une étude/sondage de centaines de Français vivant près des émetteurs de micro-ondes, ils ont constaté les mêmes symptômes, incluant des nausées, de la fatigue, des problèmes de mémoire et des symptômes cardiovasculaires. (37)

Deux-tiers des Américains sont déclarés comme ayant un excès pondéral. L'obésité et un métabolisme bas, épidémiques dans le pays, sont des signes caractéristiques d’un mauvais fonctionnement de la thyroïde. On a prouvé que le rayonnement de micro-ondes au niveau du cerveau ralentit ou stoppe la production de la glande pinéale de l'hormone thyroïdienne stimulante (TSH), réduisant de ce fait de façon drastique la production des hormones thyroïdiennes vitales T4 et T3. (38)

Les appareils de mesure prouvent que les téléphones sans fil laissent souvent « fuir » un rayonnement à partir du micro, qui coule directement dans les tissus sensibles aux radiations du cou et de la glande thyroïde.


Dernière édition par le Ven 8 Déc 2006 - 21:25, édité 1 fois

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty SUITE...

Message par vicflame le Ven 8 Déc 2006 - 20:59

La question du cancer

La manifestation la plus tragique de la maladie due aux rayonnements consiste en des cancers et leucémies. Nous avons à présent un aperçu de ce que signifie la révolution sans fil en termes de futurs taux de cancer aux Etats-Unis. L'année dernière, il y a eu 30.000 cas de tumeurs cérébrales et oculaires - comme résultat direct de l’utilisation des téléphones portables - rapportés au Mobile Telephone Health Concerns Registry (Registre des problèmes de santé liés aux téléphones mobiles), qui piste et dénombre l'information offerte de façon volontaire par les citoyens à travers le pays. (39) Ce registre est actuellement dirigé par le Dr. George Carlo, qui était scientifique en chef pour l'industrie des télécommunications lorsqu’il a entrepris dans les années 90 son étude de six ans sur les rayonnements des systèmes sans fil afin de prouver la « sûreté » des téléphones portables. Après que les propres études de l'industrie aient révélé que l'utilisation d’un téléphone portable était l'opposé de ce qui est sûr, l’industrie est entrée en mode « rotation », apparemment déterminée à mentir et à nier les faits autant que possible.

On trouve la position non sincère mais lucrative de l'industrie dans les paroles de Joe Farren, directeur des affaires publiques pour la CTIA - l'association du sans fil - qui a déclaré : « La science montre jusqu'ici qu'il n'y a pas de risque pour la santé lié à l'utilisation de quelque dispositif sans fil que ce soit. » (40)

Le Dr. Carlo a écrit une exposé documentant à la fois les données choquantes et la supercherie politique qui maintiennent toujours les consommateurs dans l'obscurité sur les dangers qui menacent la vie et relatifs aux téléphones sans fil. (41) Il a estimé que, en 2006, il y aura 50.000 à 75.000 nouvelles tumeurs liées aux téléphones portables qui seront rapportées et que d'ici 2010, il s’agira d’une estimation de 300.000 à 500.000 cas environ, au fur et à mesure qu’une nouvelle récolte de victimes des micro-ondes arrive à sa pleine floraison. (42)

La période de latence pour le développement du cancer en ce qui concerne l’exposition aux micro-ondes des téléphones portables est évaluée à environ 10 ans. (43) C'est cette période de latence qui permet aux tueurs des corporations - ceux-là même qui profitent de belle façon du fait d'exposer l'humanité à l'uranium appauvri, à l'amiante, au tabac et aux technologies sans fil - de pondre leurs oeufs de la mort avant que les victimes comprennent ce qui leur est arrivé.

Le rayonnement de micro-ondes produit au moins deux mécanismes qui promeuvent le cancer : les Micronuclei (micro-noyaux) et les protéines résultant du choc de chaleur. Les études propres à l'industrie des télécommunications ont confirmé que le rayonnement des téléphones portables - à des niveaux bien inférieurs aux directives d'exposition fixées par le gouvernement des Etats-Unis - produit des micronuclei (micro-noyaux) dans les cellules sanguines des humains. (44)

Les Micronuclei sont des fragments cassés de l'ADN, indiquant que les cellules ne peuvent plus se réparer correctement. Tous les cancers sont le résultat de dommages génétiques et la présence de micronuclei est un premier indicateur de diagnostic du cancer. Les médecins traitant les victimes du désastre nucléaire de Tchernobyl de 1986 ont utilisé des examens de micronuclei afin de déterminer l'ampleur des dommages des radiations. Les chercheurs de l’Université de Washington, financés par les militaires des Etats-Unis, ont démontré qu’un rayonnement de 2.4 gigahertz augmente la fréquence des cassures d'ADN dans des cellules cérébrales de rats vivants après seulement deux heures d'exposition au cinquième des prétendues limites de « sûreté » de la FCC. (45)

En 2000, le Dr. Joseph Roti, un scientifique hautement réputé qui a reçu d'importantes bourses de Motorola, a également confirmé la formation de micronuclei à des niveaux de radiation plus bas que ceux émis par les téléphones portables. (46)

A partir de 2004, des études demandées par l'Union européenne ont confirmé que les micro-ondes des téléphones portables endommagent l'ADN et que de tels dommages se transmettent à la génération de cellules suivante. (47) Fin 2005, des scientifiques chinois ont trouvé que les micro-ondes à bas niveau des téléphones portables provoquent des augmentations significatives des dommages cellulaires occasionnés à l'ADN. (48)

Puisque les téléphones sans fil provoquent des points chauds dans les tissus humains, le corps produit des protéines résultant du choc de chaleur afin de protéger et réparer les cellules surchauffées. (49) Ces protéines protègent également les cellules cancéreuses, les rendant résistantes au traitement. (50) On a découvert que beaucoup de tumeurs possèdent une surabondance en protéines résultant du choc de chaleur.

En 2002, des chercheurs italiens sur le cancer ont démontré que les micro-ondes des téléphones portables faisaient se répliquer rapidement des cellules de leucémie cultivées in vitro. (51) Le chercheur britannique Alisdair Phillips a découvert qu’une exposition de quelques minutes à rayonnement de type « téléphone cellulaire » peut transformer un cancer actif à 5% en un cancer actif à 95% pendant la durée de l'exposition et pendant une courte période qui suit. (52)

Le toxicologue moléculaire britannique David de Pomerai a confirmé que les cellules qui possèdent des dommages d'ADN non réparés sont susceptibles d'être cancéreuses d’une façon bien plus agressive. (53)

Aux Etats-Unis, où l’on s'attend à ce que presque la moitié d’entre nous développe le cancer durant notre vie, la dernière chose dont nous avons besoin est un implant d’identification qui émet (et reçoit) des micro-ondes dans notre chair.

En 2005, trois groupes de recherche européens différents ont démontré un risque significatif accru des tumeurs cérébrales - à la fois malignes et bénignes - chez les personnes qui avaient utilisé des téléphones portables pendant 10 ans ou plus. (54) L’une de ces études suggère que le risque est le plus élevé auprès des personnes qui commencent à utiliser ces téléphones avant qu'ils aient 20 ans, puisque les enfants absorbent plus de radiations que les adultes. (55)

En mars 2006, le Swedish National Institute for Working Life (Institut National Suédois pour la Vie Active) a même surpris la Food and Drug Administration (FDA) des U.S.A. lorsqu’il a confirmé que les gens qui utilisent des téléphones portables pendant 2.000 heures durant leur vie possèdent un risque accru de 240% de développer une tumeur maligne du côté de la tête où le téléphone est placé.(56)

Les travailleurs à travers toute l'Amérique, obligés d'utiliser des téléphones sans fil, des radios ou talkies-walkies extrêmement chauds ou des écouteurs sans fil blue tooth tout au long de leur journée de travail, peuvent réaliser leurs 2.000 heures en approximativement un an. En 2005, la National Academy of Sciences (Académie nationale des sciences) a confirmé que même les doses très basses de radiations ionisantes provenant des rayons X et des rayons gamma sur le temps d’une vie provoquent le cancer. (57)

Les études mentionnées ci-dessus concernant les radiofréquences et micro-ondes confirment qu’une radiation non ionisante - provenant des émetteurs sans fil et des dispositifs sans fil - infligent le MÊME GENRE de dommages sur les cellules humaines que les radiations ionisantes, avec les mêmes résultats au niveau du cancer.

Conclusion : Toutes les personnes vivant dans un état-policier à rayonnements intensifs possèdent un risque élevé de développer des cancers qui évolueront de façon rapide et mortelle. Et ceci est valable pour les agents super-connectés de l'application de la loi de Big Brother et les lèche-bottes bureaucratiques.



Dommages cérébraux et du système nerveux central

Les radiations des téléphones portables provoquent de profonds dommages au système nerveux tout entier. Dès 1977, les chercheurs savaient que de très bas niveaux de micro-ondes au cerveau peuvent rapidement démarrer l’ouverture d’une brèche de la barrière hématoméningée. (58) Ceci se produit quand le rayonnement fait fuir l'albumine des vaisseaux capillaires dans le tissu cérébral environnant, provoquant l’endommagement des neurones. Des molécules nocives dans le sang, qui incluent des agents pathogènes, entrent ensuite dans le système nerveux central, ce qui a pour conséquence des résultats tragiques.

En 1988, des scientifiques suédois ont commencé une série d'études sur des animaux afin de confirmer que les radiations des téléphones portables ouvrent la barrière hématoméningée. Ils ont constaté qu'une telle fuite peut se produire après seulement DEUX MINUTES d'exposition aux micro-ondes et à des niveaux de densité de seulement 1/10.000e de watt, des milliers de fois moins que le rayonnement absorbé par le cerveau d'un utilisateur de téléphone portable. (59)

Des scientifiques en Finlande ont constaté que le rayonnement des téléphone portables peut réellement rétrécir les cellules cérébrales, les rendant plus perméables aux toxines provenant de fuites. (60)

En 2003, des chercheurs britanniques ont démontré que le rayonnement des téléphones portables changent la forme des protéines du cerveau, les agglutinant ensemble et formant des fibrilles de protéines pathologiques tels que ceux trouvés chez les patients atteints de la maladie d'Alzheimer et de la maladie de Parkinson. (61)

La même année, des scientifiques suédois ont publié une étude sur des cerveaux de rats exposés aux micro-ondes de téléphones portables. Ils ont constaté que les dommages causés aux cellules nerveuses dans le cortex, l’hippocampe (centre de mémoire) et le ganglia basique étaient graves. Les rats exposés possédaient un nombre étonnant de neurones morts, souffrant en réalité de trous dans leurs cerveaux à cause de ces dommages. Les scientifiques en ont conclu que, après quelques décennies d'utilisation quotidienne, les utilisateurs de téléphones portables souffriront probablement d’effets cérébraux drastiques et démentiels, et ce même à un âge moyen. (62)

En février 2006, des chercheurs chinois ont annoncé que l'exposition chronique au rayonnement des téléphones portables GSM réduit l'activité synaptique dans les neurones de l’hippocampe (63), tandis que des chercheurs français ont découvert que les protéines anormales que l’on trouvait dans les cas de la maladie d'Alzheimer se déposaient toujours d'abord dans l’hippocampe. (64) C'est pourquoi la perte de mémoire est une des premières indications de la démence et un effet commun de l’utilisation d’un téléphone sans fil. (65)

Des études de l’Université de Washington ont prouvé que les rats exposés à des micro-ondes pulsées avaient subi des dommages au niveau de leurs centres de l'apprentissage et de la mémoire à long terme. (66) Ces rats devenaient lents au niveau de l’apprentissage et étaient handicapés pour trouver leur chemin dans leur environnement. Le neurotransmetteur d'acétylcholine nécessaire pour de nombreuses fonctions cérébrales se réduisait dans les cerveaux des rats exposés après seulement 45 minutes. (67)

Les neurones cérébraux irradiés meurent rapidement parce que les cellules nerveuses possèdent une faible capacité de réparation de l'ADN. (68) Les chercheurs de l’Université du Kentucky furent stupéfaits de constater que les cerveaux autopsiés de 89 personnes âgées et normales sur le plan de la connaissance avaient la même pathologie que celle trouvée dans les cerveaux des victimes de la maladie d'Alzheimer, y compris un affaiblissement nécrotique, des dépôts amyloïdaux et des plaques séniles. Ils ont conjecturé que ces personnes fonctionnaient normalement malgré tout parce qu'elles possédaient une grande réserve dans leur système nerveux qui leur permettait de fonctionner correctement en dépit de leurs fardeaux pathologiques. (69)

Les maniaques du téléphone portable qui tuent rapidement leurs neurones avec le rayonnement n'auront évidemment pas cette réserve dans leur vieillesse. Le journal médical britannique que The Lancet a annoncé en décembre 2005 que les taux mondiaux de la maladie d’Alzheimer explosent. (70)


Dernière édition par le Ven 8 Déc 2006 - 21:26, édité 1 fois

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty SUITE...

Message par vicflame le Ven 8 Déc 2006 - 20:59

Les Japonais sont parmi les personnes les plus « câblées » sur Terre. Quatre-vingt-dix millions d'utilisateurs japonais de téléphones cellulaires jouent à des jeux vidéo, téléchargent des chansons, lisent l’actualité et même regardent la TV sur leurs téléphones portables. En 2001, les médecins japonais ont rapporté qu'un nombre de plus en plus important de personnes ayant la vingtaine et la trentaine souffrent d’une grave perte de mémoire et de jugement altéré. « Les jeunes aujourd'hui deviennent stupides, » a dit un professeur japonais en neurobiologie. (71)

Ils ne sont pas seuls. Une étude effectuée au niveau de l'instruction entreprise en 2005 sur 19.000 jeunes Américains est à en pleurer. Seulement un diplômé universitaire américain récent sur trois peut lire un livre complexe et en faire ressortir quelque chose. Une majorité accablante d'étudiants universitaires ne sont pas capables de comprendre les arguments émis dans un journal éditorial ni d’effectuer une simple table de comparaison. Les chercheurs, néanmoins, ont déclaré que ces étudiants pathétiquement handicapés étaient plus « intelligents » que l'adulte américain moyen. (72) Alors que les commentateurs attribuent cet état choquant d'affaiblissement fonctionnel à un problème d'instruction, il s’agit plus que probablement du triste destin d'une génération qui s'est irradiée de façon insouciante pendant une décennie.

Ces jeunes adultes ont-ils simplement effacé leurs disques durs intellectuels ? Le rayonnement des téléphones portables provoque une déficience dans la fonction motrice, de la mémoire et de l'attention exigées pour conduire sans risque, selon des études effectuées dans le domaine des assurances en Angleterre. (73) Un conducteur moyen parlant dans un téléphone portable est en réalité plus handicapé au niveau de la fonction et du temps de réaction qu'un ivrogne. Les études montrent que le temps de réaction d’une personne handicapée par les radiations est en fait 30 pour cent plus lent que les réactions d’une personne handicapée par l’alcool. (74) Les conducteurs qui sont au téléphone sont moins aptes à maintenir une vitesse constante et trouvent qu’il est plus difficile de maintenir une distance de sécurité par rapport à la voiture qui se trouve devant. (75)

BBC News a rapporté en 2005 que les conducteurs sont quatre fois plus susceptibles d’avoir un accident lorsqu’ils utilisent un téléphone portable, même s’ils emploient un kit mains libres. (76) En outre, en 2005, des chercheurs fédéraux ont signalé qu’utiliser un téléphone portable lorsque l’on conduit est une cause importante d’accidents routiers et que les dispositifs mains libres ne représentent pas un gage de sûreté. (77)

Une étude de l’Université de l'Utah a montré que les adolescents qui utilisent des téléphones portables conduisent comme les personnes âgées. Mettez un jeune de 20 ans derrière le volant avec un téléphone portable - même avec un kit mains libres - et ses temps de réaction seront identiques que ceux d'un conducteur de 70 ans, disent les auteurs de l'étude. (78) Les conducteurs plus âgés qui utilisent des téléphones portables seraient susceptibles de représenter un risque très élevé.

Conclusion : Tous ceux d’entre nous qui vivent dans un état-policier à rayonnements intensifs se trouvent devant le risque d’une diminution de la fonction mentale et d’une démence prématurée, ce qui signifie que nous pouvons finir comme les maniaques qui nous ont fait entrer dans ce foutoir.



Les dommages cardiaques et circulatoires

Les radiations de micro-ondes sont cardiogéniques, c.-à-d. qu’elles endommagent le coeur. Un conseiller médical de Hughes Aircraft Corporation, qui a rédigé un rapport pour l’armée des U.S.A. concernant le personnel exposé aux radars, a établi les conditions cardiaques comme étant parmi les mauvais effets les plus graves. (79)

Des chercheurs russes ont noté que le rayonnement des téléphones portables provoque « des changements cruciaux » dans les systèmes cardiovasculaires. Ils ont observé que la maladie des micro-ondes commence souvent par une tension artérielle très basse et un pouls lent, puis progresse vers de l'hypertension, culminant avec le blocage des artères coronaires et la crise cardiaque. (80)

En 1998, les scientifiques allemands ont constaté que 35 minutes de radiations de téléphone portable avaient provoqué chez des sujets d'expérience humains une hausse de la pression artérielle entre 5 et 10 millimètres Hg , une augmentation qui serait suffisamment élevée que pour provoquer une attaque chez ceux qui font partie de la population à risque. (81)

D'autres chercheurs ont noté que la tension artérielle peut également être dangereusement réduite lorsque les téléphones cellulaires ou sans fil irradient certaines zones du cerveau. (82)

Êtes-vous prêt à présent à éloigner ce grand méchant dispositif sans fil de vos oreilles ?

Les spécialistes médicaux à Londres ont averti que le rayonnement des téléphones portables provoque une fuite d’hémoglobine hors des cellules sanguines, endommageant à la fois les tissus cardiaques et rénaux. (83) Des scientifiques allemands ont constaté que les micro-ondes des téléphones portables provoquent une agglutination des lymphocytes (hemaglutination). (84)

Des étudiants de lycées en Allemagne ont récemment effectué des analyses sanguines de 51 de leurs camarades de classe avant et après l'utilisation de téléphones portables. Ils ont prouvé que juste après l'exposition des cellules, les globules rouges se groupent en masse compacte, un état pathologique qui fait en sorte que le sang prend moins d'oxygène tout en bloquant des capillaires et en augmentant le risque de caillots de sang. (85)

Les gens en Angleterre sont à présent si endommagés par les rayonnements de leurs infrastructures sans fil que beaucoup envoient leur sang afin qu’il soit examiné par les laboratoires allemands afin de découvrir jusqu’à quel point elles sont malades.

Des médecins allemands ont rapporté que le sang d'une femme vivant à côté d'une tour cellulaire ressemblait au sang de quelqu'un qui avait subi de la chimiothérapie. (86)

Un docteur féminin britannique a récemment rapporté qu'elle et sa famille toute entière sont devenus très malades lorsqu’ils ont mis en service un routeur sans fil de 2.4 gigahertz dans leur maison afin de relier les ordinateurs et les périphériques. Puisque le système irradiait la maison entière, elle et ses enfants développèrent rapidement des maux de tête, de la fatigue chronique et des symptômes semblables à ceux de la grippe. Ses graves palpitations cardiaques prirent fin lorsque le routeur sans fil fut éteint. (87)

Conclusion : Tous ceux d’entre nous qui vivent dans un état-policier à rayonnements intensifs encourent des risques élevés au niveau des problèmes cardiaques, sanguins et circulatoires, particulièrement l’hypertension et les attaques.
Hé, vous les flics là dehors avec vos ordinateurs portables dans vos véhicules, vos pistolets-radars et vos caméras sans fil - j’espère que vous vous amusez bien dans vos « crises cardiaques-mobiles » !


Dernière édition par le Ven 8 Déc 2006 - 21:28, édité 1 fois

vicflame
Contre le nouvel ordre mondial

Messages : 509
Inscription : 12/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH - Page 2 Empty Re: LES PUCES IMPLANTABLES& LE LIBERTICIDE:ARTICLES DE SYNTH

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum