Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Page 1 sur 17 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par Gilles le Sam 5 Déc 2009 - 16:32


Le décès de nos animaux
(Texte traduit)
Tous droits réservés
©Moira Anderson Allen


........................... .



Le texte qui suit a été écrit par Madame Moira Anderson Allen

qui a un site d'informations et de support pour les personnes
qui ont perdu un animal.
Vous pouvez vous rendre directement sur ce site anglais
en cliquant sur la bannière
To reach Moira's english website : click on the banner
Je publie la traduction d'un texte de ce site avec l'accord de l'auteur



Les animaux de compagnie vont-ils au ciel ?
La perte d'un animal de compagnie conduit, tôt ou tard, à cette question. Il est possible que vous vous soyez vous-même posé cette question ou, peut-être, vous êtes vous demandé comment répondre à votre enfant qui vous la pose. Plusieurs articles ont été écrits relativement à cette même question. Un récent sondage démontre que 47% de propriétaires d'animaux de compagnie répondent oui à cette question alors que 35% répondent négativement.
Les chrétiens ont tendance à trouver cette question particulièrement difficile, parce que nous préférons trouver des«réponses» à n'importe quelle question d'ordre spirituel en se référant à la bible. (je dis «nous» parce que je suis une personne chrétienne, et que j'ai éprouvé des difficultés avec cette question). En conséquence, la majorité des discussions autour de cette question aborde davantage le fait que si les animaux ont une «âme» ils peuvent «être rachetés» etc... Le problème est que les Saintes Écritures n'offrent pas nécessairement une réponse précise à cette question.
Il y a une raison à ceci et ce n'est pas que Dieu aurait décidé de laisser des milliers de propriétaires d'animaux de compagnie dans l'obscurité. La raison est que la bible concerne exclusivement le rachat humain. C'est un manuel d'instruction au sujet des choix que les humains doivent faire. Si les animaux de compagnie vont au ciel, cela ne dépend pas de ce que l'être humain fait ou ne fait pas. Ce n'est donc pas étonnant que la bible ne contient aucune «précision» à ce sujet.
Néanmoins, le silence ne signifie pas une réponse négative. La bible est silencieuse sur un grand nombre de sujets, nous laissant avec un certain nombre de questions que nous devons explorer et résoudre en utilisant toutes les ressources que Dieu nous a donné à l'être humain. Ainsi, les réponses ne se retrouvent pas toujours dans la théologie et la doctrine, mais bien souvent dans la logique et l'amour.
Ce que j'offre comme réponse n'est donc pas une réponse exhaustive et définitive mais davantage un cadre dans lequel chaque personne peut trouver la réalité qui lui convient et qui peut même améliorer la réponse en se basant sur des expériences personnelles ou vécues par d'autres personnes.
Les animaux peuvent-ils être sauvés?
Le concept chrétien du ciel est inextricablement lié avec les concepts de salut, de rachat, et de résurrection. Les chrétiens ne croient pas que «aller au ciel» puisse se produire automatiquement. Ce serait uniquement le résultat de décisions conscientes prises au cours de la vie. Alors que la bible est très spécifique au sujet des conditions exigées pour le salut humain, elle n'indique rien au sujet du salut des animaux. Ce silence de la bible a conduit un grand nombre d'individus à déduire que les animaux n'auraient pas accès au paradis étant donné qu'ils ne peuvent pas «être sauvés».
On peut aussi aborder cette question en se rappelant que la bible parle de rachat nécessaire pour les êtres humains parce que ces derniers ont le «libre arbitre» de choisir entre le bien et le mal. En fait, l'être humain peut choisir le salut (le ciel) ou le rejeter.
Quant aux animaux qui ne jouissent pas du libre arbire - ils ne peuvent choisir entre le bien et le mal - ils n'ont pas besoin de cette étape qu'on appelle le rachat. S'il arrive qu'un animal se comporte mal c'est davantage parce qu'il se sent en conflit entre sa nature animale qui lui vient de Dieu et nos conditions humaines auxquelles il doit s'adapter. Les animaux n'ont pas besoin d'être sauvés parce qu'ils ne sont pas considérés comme des «pécheurs».
Ceci ne signifie pas que nous pouvons déduire qu'en raison du fait que les animaux n'ont aucun "péché," ils sont automatiquement reçus dans le ciel. Cela signifie simplement que la question du «rachat» ne s'applique pas.
À quoi le ciel ressemble-t-il ?
Un autre argument souvent émis contre l'idée que les animaux de compagnie vont au ciel est que les «animaux n'auraient pas d' âme». Un partisan de cette théorie n'hésitera donc pas à dire qu'il n'y a aucun animal dans le ciel. Encore une fois, la bible n'est pas du tout précise sur cette question à laquelle il n'est donc pas possible de répondre en se basant sur les Saintes Écritures.
Plutôt que de tenter de répondre à cette question, je voudrais soulever une autre interrogation : Comment vous, personnellement, vous représentez-vous le ciel ? Si vous posez cette question à un grand nombre de personnes, vous êtes susceptible d'obtenir la description d'une douce brise dans un jardin luxuriant rempli de beaux arbres, de fleurs magnifiques et de bassins d'eaux scintillantes. Très peu de gens imaginent le ciel comme une sorte de désert vide et exempt de vie. Nous basons notre image du ciel sur les beautés de la Création sur terre.
Votre jardin abrite-t-il des oiseaux qui chantent dans les arbres majestueux? Les papillons suvolent-ils les fleurs odorantes? Personnellement, je ne puis pas imaginer un ciel sans animaux. Si les animaux ont une âme, je suis convaincue qu'il y a des animaux dans le ciel. Et s'il est possible de rencontrer des chiens et des chats merveilleux parmi ces fleurs et ces arbres magnifiques, il n'est alors peut-être pas si difficile de supposer que l'un de ceux-ci pourrait être votre chien merveilleux, ou mon chat merveilleux.

Leçons d'amour
Ma conception personnelle sur cette question est qu'à l'instar des humains qui sont rachetés par l'amour de Dieu, les animaux de compagnie peuvent probablement «être introduits au ciel» par notre amour pour eux. La bible (1 cor 7:12-14) parle de sanctification d'une famille par le fait d'un individu. On peut, dès lors, étendre le concept de famille et y inclure nos animaux de compagnie. Cette approche m'apparaît logique.
De plus, je suis persuadée que Dieu utilise les animaux de compagnie pour aider les humains à mieux comprendre le sens de l'amour. Des animaux de compagnie, nous apprenons la pitié, la compassion, la patience, et la compréhension. Nous apprenons également de ceux-ci le vrai sens de l'amour inconditionnel. Si les animaux de compagnie représentent des instruments par lesquels nous apprenons le véritable sens de l'amour, est-il logique de penser qu'une fois la leçon apprise, nous devions perdre pour toujours la présence de ces derniers? Pourrions-nous imaginer que Dieu, l'auteur de l'amour, ait tellement peu de compassion pour nous qu'il nous donnerait d'abord des animaux de compagnie à aimer pour ensuite nous les enlever ?
Qu'en est-il, par ailleurs, de tous les autres animaux qui ne seraient pas domestiqués. Auraient-ils droit d'aller au ciel ? Encore là, je crois que tout le processus est basé sur l'amour. Il doit certes y avoir une possibilité d'évolution pour eux aussi.
Il y a aussi tous les animaux domestiqués qui ne sont pas bien traités et qui souffrent d'abus et de négligence durant toute leur vie. Sont-ils privés d'aller au ciel parce qu'ils n'ont pas reçu d'amour? Il est certain, en tous cas, qu'ils ne peuvent se retrouver dans un endroit comparable à l'enfer puisqu'ils ne peuvent, comme les êtres humains, faire de mauvais choix.
Les animaux de compagnie s'inquiètent-ils?
Il est vrai que je peux me demander si je reverrai mes animaux de compagnie dans le ciel mais je peux être certaine que mes animaux de compagnie ne se demandent pas la même question. Les animaux vivent dans le présent pas dans le futur. Ils s'occupent de ce qui est, pas de ce qui pourrait être ou devrait être. Les animaux de compagnie ne se demandent pas «ce qui vient après». C'est une question humaine, basée sur la conscience humaine.
Je crois fermement que Dieu prend soin de toute sa création. Je ne sais pas avec précision quel est son plan pour les animaux de ce monde. Lorsque je me demande si je vais revoir un jour mes chats, ce n'est pas pas parce que je sens que je dois me demander si Dieu oublie de s'occuper de mon chat si moi je ne le fais pas. Je me pose cette question parce que je veux savoir si la perte de cet être cher est éternelle ou provisoire. Je n'ai cependant pas de crainte que mon animal de compagnie soit condamné à un sort malheureux et terrible si la réponse à cette question n'est pas celle que je voudrais entendre.
Serait-ce le ciel sans Fido?
Même si le ciel était un endroit merveilleux , serait-ce vraiment un «paradi» si nos animaux de compagnie n'y étaient pas? Pour plusieurs personnes, la réponse n'est «non» et, évidemment, Dieu le sait ! Spéculer longuement sur ce qui peut ou ne peut pas être dans le ciel, peut finalement devenir un exercice stérile tout comme de discuter du sexe des anges. Tôt ou tard nous serons tous en mesure de découvrir. En attendant, nous sommes libres d'imaginer ce qui nous convient le mieux.
Certaines personnes estiment cependant qu'il est important d'être «précis» au sujet de toute notion spirituelle et qu'il n'y aurait donc aucune place pour l'erreur. Je présume que ce sont ces gens qui discutent haut et fort contre le concept des animaux de compagnie dans le ciel. S'il existe des convictions pour lesquelles, en tant que chrétien, il n'y a pas de place pour la discussion parce que la réponse est claire, qu'en est-il lorsqu'il y a silence sur une question ? Si la réponse n'est pas donnée, alors il est tout à fait possible que la réponse n'ait pas vraiment d'importance c'est-à-dire qu'il n'y aurait pas de faute grave d'être dans l'erreur.
Si vous croyez que les animaux de compagnie vont au ciel, et ceci s'avère être incorrect, il n'y a aucune punition. Une telle croyance ne condamnerait pas quelqu'un à la damnation. Ce n'est pas une question essentielle à la vie spirituelle et au salut. Vous n'êtes pas plus en danger si vous avez permis à quelqu'un d'entretenir une telle croyance. Si, par exemple, vous êtes préoccupés par le fait d'encourager un enfant à croire en quelque chose qui pourrait être une «erreur», demandez-vous si une telle croyance est davantage préjudiciable à la foi de cet enfant que celle de penser que Dieu ne partagerait pas ou ne respecterait pas l'amour de cet enfant pour son animal de compagnie, ou qu'il ne pourrait vouloir soulager sa peine.
Mais vous pourriez inquiéter que l'enfant soit éventuellement déçu. Si, en effet, nous choisissons de croire que nos animaux de compagnie vont au ciel nous pourrions, une fois rendu au ciel, découvrir que nous avons eu tort. Il est peut-être pénible d'imaginer ceci mais il est également difficile d'imaginer d'être déçu de quelque façon que ce soit lorsque nous mourrons et arriverons dans l'au-delà qu'il s'y trouve ou non nos animaux de compagnie. L'évangile dit (Paul 1 Cor. 13:12) que nous sommes dans la noirceur et ne voyons la réalité que partiellement. Mais il est aussi précisé dans l'évangile que ce que nous ne savons pas maintenant, nous saurons plus tard, que ce que nous ne comprenons pas maintenant, nous comprendrons plus tard. Il est également écrit que nous ne serons pas déçus.
Faire un choix
Comment conclure? Les animaux vont-ils ou non au ciel ? Chaque argument militant en faveur de la présence des animaux de compagnie au ciel pourrait être source d'un argument contraire. La clef réside dans le fait de ne pas chercher «une réponse définitive» parce qu'une telle réponse n'existe pas. La clef est la suivante : vous avez le droit de choisir la réponse qui vous semble juste et vraie, une réponse qui vous fait du bien. Vous n'avez pas l'obligation d'accepter le point de vue de quelqu'un d'autre. Quand Dieu est silencieux au sujet d'une question, la réponse à cette question est laissée à chacun d'entre nous en se basant sur notre coeur et notre intuition. Ne laissez pas quelqu'un d'autre ajouter à votre peine en pensant et décidant pour vous! Pour de plus amples informations et discussions théologiques sur cette question, vous pouvez consulter le site qui suit :
[url=http://www.clarifyingchristianity.com/pets.shtml]http://www.clarifyingchristianity.com/pets.shtml[/url]

Source: www.michelemorgan.ca/page-moira.htm

Gilles. Ville de Québec - Canada
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par blanche le Sam 5 Déc 2009 - 23:41

Question intéressante !

Les animaux étant crées par Dieu, ils sont bien des créatures, et il est dit dans Apocalypse 5 :

" Je regardai, et j'entendis la voix de beaucoup d'anges autour du trône et des êtres vivants et des vieillards, et leur nombre était des myriades de myriades et des milliers de milliers.

5:12
Ils disaient d'une voix forte : L'agneau qui a été immolé est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l'honneur, la gloire, et la louange.

5:13
Et toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre, sur la mer, et tout ce qui s'y trouve, je les entendis qui disaient : A celui qui est assis sur le trône, et à l'agneau, soient la louange, l'honneur, la gloire, et la force, aux siècles des siècles !

Toutes les créatures loueraient (ou loueront) donc Dieu …

Je pense que nous pouvons vraiment esperer retrouver nos animaux de compagnie , au ciel et pour toujours .
avatar
blanche
Combat avec l'Archange Michel

Féminin Messages : 1044
Inscription : 08/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par Gilles le Sam 5 Déc 2009 - 23:54

Je crois effectivement que nous verrons toutes sortes d'animaux au Ciel.

Merci chère Blanche pour ces si beaux versets !


Et j'ai trouvé ceci dans l'ancien Testament...

"Le loup habitera avec l'agneau, Et la panthère se couchera avec le chevreau; Le veau, le lionceau, et le bétail qu'on engraisse, seront ensemble, Et un petit enfant les conduira". (Ésaïe 11:6)

Quel merveilleux jour béni que sera celui-là ! Que ton Règne vienne Seigneur Jésus !

Gilles. Ville de Québec - Canada
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par Gilles le Sam 11 Sep 2010 - 15:54

Pour ceux et celles qui ont perdu un petit animal de compagnie (ou un gros ! ) De très beaux textes...



Cliquer ici...

In Memoriam


Source: www.chezmaya.com

Gilles. Ville de Québec - Canada
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par P4572 le Sam 11 Sep 2010 - 16:02



Snif, j'ai tué une guèpe ; la reverrai-je au ciel ?

P4572
Dans la prière

Masculin Messages : 5079
Inscription : 01/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par Manuela le Dim 12 Sep 2010 - 4:03





Bonjour cher Gilles,


Merci pour les beaux textes sur nos animaux de compagnie qui l`on à perdu.
Moi j`ai dejà perdu mon petit chat il y à quelques années et je ne raconte même pas le chagrin que cela ma causé. Il faut aimer et avoir des animaux pour le comprendre.
Alors bravo Gilles de penser à ceux qui on perdu leurs animaux.

Et vous panetier qui étes pourtant gentil, votre poste sur la la guêpe c`est pour rire, plaisanter où pour se moquer des textes de Gilles ? Allez panetier, si vous aimer les animaux penser à ceux qui les on perdu. Merci.

Amitiés,
Manuela
avatar
Manuela
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Féminin Messages : 4187
Localisation : Elancourt dans les Yvelines
Inscription : 21/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par P4572 le Dim 12 Sep 2010 - 11:20

Bon, allez, non ce n'est pas pour me moquer mais c'est pour interpeler.

La plupart du temps quand les gens disent " les animaux ont une âme "; ils pensent à

leur félin " le chat " ou à leur chien, bref à leur animal de compagnie.

Partant du principe qu'ils ont une âme et qu'ils meurent un jour, ces personnes très

affectées par la perte de leur bète, l'imaginent au ciel et pensent le revoir un jour.

Alors, si je comprends tout à fait l'affection que l'on porte à son animal et par

conséquent la tristesse quand on le perd ( ça nous est arrivé il y a peu de temps) ; je

dénonce le fait que nous fassions le distinguo entre sa bête bien aimée et celui que

nous considérons comme nuisible ou insignifiant ( la guèpe, l'arraignée, la limace ).

Et là, en général les gens disent " non pas le ciel pour ce genre de bestioles,

uniquement celles que l'homme peut apprivoiser".

La je dis, relisez la genèse après chaque création Dieu vit que cela était bon.

Alors soyons honnête , n'imaginons pas trop au delà des écritures et ne faisons pas de

ségrégation chez les hommes et les animaux.

Je ne suis pas sûr d'être trés clair ?

P4572
Dans la prière

Masculin Messages : 5079
Inscription : 01/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par blanche le Dim 12 Sep 2010 - 13:33

oui, et si l'on relit les Ecritures, on voit :


Daniel 3


79 Que les monstres marins et tout ce qui s’agite dans les eaux
bénissent le Seigneur
qu’ils le chantent et le glorifient éternellement !

80 Que tous les oiseaux du ciel bénissent le Seigneur,
qu’ils le chantent et le glorifient éternellement !

81 Que toutes les bêtes et tous les animaux bénissent le Seigneur,
qu’ils le chantent et le glorifient éternellement !


:albino: A vos ordres!


Bon Dimanche
avatar
blanche
Combat avec l'Archange Michel

Féminin Messages : 1044
Inscription : 08/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par Joannes Maria le Dim 12 Sep 2010 - 15:57

panetier a écrit:Bon, allez, non ce n'est pas pour me moquer mais c'est pour interpeler.

La plupart du temps quand les gens disent " les animaux ont une âme "; ils pensent à

leur félin " le chat " ou à leur chien, bref à leur animal de compagnie.

Partant du principe qu'ils ont une âme et qu'ils meurent un jour, ces personnes très

affectées par la perte de leur bète, l'imaginent au ciel et pensent le revoir un jour.

Alors, si je comprends tout à fait l'affection que l'on porte à son animal et par

conséquent la tristesse quand on le perd ( ça nous est arrivé il y a peu de temps) ; je

dénonce le fait que nous fassions le distinguo entre sa bête bien aimée et celui que

nous considérons comme nuisible ou insignifiant ( la guèpe, l'arraignée, la limace ).

Et là, en général les gens disent " non pas le ciel pour ce genre de bestioles,

uniquement celles que l'homme peut apprivoiser".

La je dis, relisez la genèse après chaque création Dieu vit que cela était bon.

Alors soyons honnête , n'imaginons pas trop au delà des écritures et ne faisons pas de

ségrégation chez les hommes et les animaux.

Je ne suis pas sûr d'être trés clair ?

Attention ce passage du livre de la Genèse concerne la création avant la chute du chapitre 3, c'est à dire avant que le péché brise l'harmonie, la perfection et la beauté de toute la création originelle.

Avant la chute de Gn 3 les animaux n'étaient pas féroce et aucun ne faisait et ne pouvait faire de mal à l'homme.

Tous les animaux horribles que nous voyons aujourd'hui ne sont que le résultat de la dégénérescence causé par le péché originel qui a eu un impact sur tout le créé et bien entendu chaque espèce d'animaux et d'insectes.

Dieu a tout créé bon mais également beau à l'origine (l'homme ayant été créé en dernier, il y a environ 6000 ans, ni plus ni moins comme l'affirme l'ensemble de la mystique catholique).

En ce sens je doute fort, qu'avant la chute de Gn 3, les chauves-souris, par exemple, existaient telles que nous les connaissons aujourd'hui.

Bien cordialement en Jésus et Marie.
avatar
Joannes Maria
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2277
Inscription : 19/05/2010

http://jeanderoquefort.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par Joannes Maria le Dim 12 Sep 2010 - 16:58

Pour être plus précise sur le sujet il convient de rajouter que seul l'être humain a été créé à la ressemblance et à l'image de Dieu contrairement à toutes les autres créatures.

Seul l'être humain participe et coopère à l'œuvre unique de la Rédemption opérée par le Christ, et bien entendu à titre excellent et parfait la Très Sainte Vierge Marie Corédemptrice.

Par conséquent, pour donner une image plus évocatrice on peut dire que toute la création (visible) sera "récapitulée" au paradis céleste (invisible car éternel) comme à travers un miroir qui projette la vision parfaite et achevée de ce qu'a été la vie terrestre pour chaque créature (j'entends par là toute la création visible) sublimée dans la lumière infinie de la Jérusalem céleste notre patrie définitive et éternelle.

A mon humble avis, pour les êtres humains par participation
(qui recevront les mérites de la Rédemption opérée par le Christ) et pour les autres créatures par projection (qui ne recevront pas les mérites de la Rédemption opérée par le Christ).

Bien cordialement en Jésus et Marie.
avatar
Joannes Maria
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2277
Inscription : 19/05/2010

http://jeanderoquefort.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par Gilles le Dim 12 Sep 2010 - 17:10

Lors du "du renouvellement de toutes choses", je crois effectivement que nous verrons toutes sortes d'animaux au Ciel.

Merci chère Blanche pour ces si beaux versets !



Et j'ai trouvé ceci dans l'ancien Testament...

"Le loup habitera avec l'agneau, Et la panthère se couchera avec le chevreau; Le veau, le lionceau, et le bétail qu'on engraisse, seront ensemble, Et un petit enfant les conduira". (Ésaïe 11:6)

Quel merveilleux jour béni que sera celui-là ! Que ton Règne vienne Seigneur Jésus !

Gilles. Ville de Québec - Canada
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par Joannes Maria le Dim 12 Sep 2010 - 17:30

Merci cher Gilles.

La tradition catholique voit en Isaïe (Esaïe pour nos amis protestants), le 5 ième évangéliste comme le rappelait souvent le Saint Père Jean-Paul II.

Le livre d'Isaïe est une excellente lecture pour cette fin des temps, vous y retrouverez décrite l'ensemble de cette ultime période précédant la Sainte Venue du Seigneur en son second avènement parmi les hommes...et les femmes pour faire un clin d'œil à notre ami Panetier, ainsi que son accomplissement par les cieux nouveaux et la terre nouvelle en particulier selon Is 65,17.

Ainsi, tous les mauvais souvenirs disparaîtront.

Dans le Christ Total.
avatar
Joannes Maria
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2277
Inscription : 19/05/2010

http://jeanderoquefort.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par blanche le Lun 13 Sep 2010 - 14:07

Dans la revue déjà donnée en lien sur un autre fil par Panetier (merci) :

http://www.labonnenouvelle.fr/ Bonne Nouvelle sur Dieu et les animaux(à télécharger, 1 euro)

il y a ce petit texte :

" Oui, les animaux sont sensibles au monde
spirituel. Un dernier petit exemple tout simple.
Mon chien qui passe habituellement
tout son temps dehors vient immédiatement
nous rejoindre quand nous prenons un
temps de prière. Il reste là, sans bouger
jusqu’à la fin. Manifestement mon chien
aime le climat de la prière.

Un avenir de paix pour tous

Au bout du compte nous pressentons tous
que Dieu veut rassembler toute sa création
dans son amour. "


et je crois que nous sommes nombreux à le penser…

avatar
blanche
Combat avec l'Archange Michel

Féminin Messages : 1044
Inscription : 08/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par Joannes Maria le Lun 13 Sep 2010 - 14:59

N'oublions jamais que Saint François d'Assise parlait aux animaux, et qu'il a composé le Cantique des créatures.

Bien cordialement en Jésus et Marie.
avatar
Joannes Maria
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2277
Inscription : 19/05/2010

http://jeanderoquefort.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par pax et bonum le Lun 13 Sep 2010 - 17:58

...Sans oublier que St François d'Assise dans son cantique des Créatures ne s'adresse pas aux animaux mais au Créateur,en le louant et en voyant dans la Création le reflet (pour ne pas dire image,réservée à l'homme) du Créateur.
Amicalement et félicitation pour tous vos posts qui vous demandent un travail considérable.
avatar
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6086
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par Joannes Maria le Lun 13 Sep 2010 - 18:20

Tout est grâce cher ami Pax.

Qu'as tu que tu n'ai reçu nous dit mon grand ami Saint Paul, l'Apôtre de feu.

Dans le Coeur de la Très Sainte Trinité d'Amour.

Votre servante dans l'Éternel présent de Dieu.
avatar
Joannes Maria
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2277
Inscription : 19/05/2010

http://jeanderoquefort.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par Gilles le Jeu 21 Juil 2011 - 16:06


<TABLE border=0 cellSpacing=0 cellPadding=5 width="100%">


<TR>
<td>

</TD></TR></TABLE>

<TABLE border=0 cellSpacing=0 cellPadding=2 width="100%" bgColor=#ccffcc>

<TR>
<td>
Les animaux ont-ils une âme ?
</TD></TR></TABLE>
Propos du Père Roger Pestre (Curé de l'Eglise Saint Paul de Marseille à l'époque où il les écrivit, aujourd'hui à la retraite).
C´est la question que m´ont posée, à diverses reprises, ceux qui aiment nos amis à quatre pattes, et que l´on appelle, à tort, inférieurs, car souvent ils nous donnent des leçons de fidélité et d´affection, dont bon nombre d´hommes ne sont pas capables. Honnêtement je ne puis répondre à cette question de façon certaine, car elle est l´objet de débats passionnés de la part de ceux qui aiment ou n´aiment pas les animaux. Leurs arguments fourbis par les uns et par les autres ne sont pas convaincants. Cela est certain ! Par ailleurs, rien dans la Révélation de l´Ancien ou du Nouveau Testament ne nous permet de porter un jugement adéquat sur ce problème qui reste entier, en dépit de recherches dont il a été l´objet durant des siècles. Tout l´Ancien Testament est en effet orienté vers le Sauveur qui vient : Le Christ Jésus. Tout le Nouveau Testament nous parle de Lui et de l´Eglise qu´il a fondée sur Pierre et ses successeurs. Le problème animal n´est donc pas l´objet de leur enseignement, ni dans l´un, ni dans l´autre. Il ne concerne que l´homme : Le Seigneur vient le sauver du péché et de la mort éternelle, par Son sacrifice, offert `s Dieu, Son Père, sur la Croix, le Vendredi Saint. Il nous faut donc chercher ailleurs afin de comprendre, d´une manière différente, le chien que vous aimez et qui vous aime. C´est ce que j´ai tenté de faire avec les chiens dont je m´occupe et singulièrement avec mon couple de Bergers Allemands qui vivent avec moi depuis plus de neuf ans. L´Église a toujours pensé que les animaux avaient une âme, différente certes de la nôtre, mais une âme quand même : Animus : Principe de vie afférent au corps. Anima : Principe de vie supérieur qui doit normalement conduire à la participation à la grâce de Dieu, si elle est acceptée par l´homme, qui reste libre de la refuser, puis à la contemplation de la Trinité, dans l´éternité après la mort. Dans la Génèse (le premier livre de la Bible), si on lit le texte se rapportant à la Création, sans l´extrapoler, on voit que Dieu crée toute chose par plusieurs actes d´Amour successifs, l´un s´appliquant à la matière, l´autre à la vie animale en divers modèles. Pour l´homme, Dieu fait mieux et plus : il le crée « à son image et ressemblance vivantes ». Mais nous trouvons, de fait, chez les animaux, toute une graduation de vie qui évolue vers un plus grand perfectionnement et une plus grande complexité physiologique, pour aboutir à l´homme qui est tiré du « népheph », de la terre comme les animaux, et qui après le péché d´orgueil et la condamnation par Dieu, y retournera par la mort naturelle. Il y a une certaine approche que nous allons retrouver dans les explications fournies par Saint Thomas d´Aquin dans sa Somme Théologique. Saint Thomas enseigne que l´homme possède trois facultés inférieures et trois facultés supérieures. Les facultés inférieures sont : la mémoire, l´imagination et la sensibilité. Les facultés supérieures sont : l´intelligence, la volonté et l´amour (images en nous de la Trinité, des Personnes divines).

Les animaux évolués, ceux que nous considérons comme tels, parce que nous en sommes plus près pour diverses raisons (pas toujours désintéressées), possèdent certainement les trois facultés inférieures : mémoire, imagination, sensibilité. Point n´est besoin de démonstration pour nous convaincre. Il n´y a qu´à regarder vivre mon chien ou mon chat, par exemple, ou tout autre animal qui nous est familier qui leur ressemble. Les animaux sont comme des enfants à qui l´on donne des habitudes et qu´ils gardent toute leur vie car un chien est un enfant à vie. D´où nécessité d´y penser avant de prendre un chien chez soi. L´avantage par rapport aux enfants, c´est qu´ils restent enfant leur vie durant, et sont comme eux, sans arrière-pensée à notre égard. Leur dépendance comme leur fidélité sont de tous les instants, et ils en ont conscience. L´enfant s´émancipe, l´animal pas du tout. Il faut donc le savoir quand on adopte un chien, car il vous faudra l´assumer totalement et durant toute sa vie : nourriture, soins, etc. Le chien possède-t-il les trois facultés supérieures ? Celles enseignées par Saint Thomas d´Aquin :intelligence, volonté, amour. L´intelligence. Elle existe chez le chien, mais elle n´est pas spéculative4 : Si vous conduisez votre chien à l´école, il n´y apprendra rien. Il ne peut pas, en effet, progresser dans aucune science .Il ne peut pas comprendre ce que vous enseignez aux enfants. Il a par contre un sens que l´homme a peut-être possédé et qu´il a perdu. Le chien sent et devine à distance ce que nous ne pouvons que supputer. Est-ce là une partie de l´intelligence ? Cela est possible, mais reste à démontrer. L´on dit souvent d´un chien qu´il ne lui manque que la parole. C´est vrai ! Mais ce langage des chiens que nous ne saisissons pas toujours, eux en comprennent le nôtre. J´ai constaté que, si je parle à mon chien devant lui, selon ce que je dis, il vient vers moi ou s´en va (s´il s´agit de soins à lui donner par exemple, et qu´il n´aime pas). Je suis certain qu´un chien que l´on va exécuter le sent très fort et en a une certaine conscience : il souffre moralement. Regardez ses yeux : ils vous parlent. J´ai vu cette désolation dans les yeux d´une bergère allemande arrivée au dernier stade d´un cancer ouvert et qui pourrissait vivante. Je l´ai soignée comme mon enfant. Je l´ai faite endormir puis exécuter parce que les médicaments n´arrivaient plus à lui ôter la douleur et qu´elle ne pouvait pas guérir. Je lui ai pris la tête dans mes mains et je lui ai parlé jusqu´au bout. Elle me regardait confiante puis son âme s´est envolé vers Dieu, son créateur. Je pose alors la question : pourquoi Dieu détruirait-il Sa création ? Pourquoi l´anéantirait-il après l´avoir faite si belle ? Ce n´est pas parce que je ne puis justifier l´existence de l´âme de mon chien qu´elle n´existe pas. Saint Paul a écrit que « toute la création gémit dans la douleur de l´enfantement ». Pourquoi gémir si ce n´est pour donner la vie ? Certes, Dieu seul peut combler le cœur de l´homme. Y-t-il un inconvénient d´y joindre mon chien ? Dieu en a fait le compagnon de ma vie, mais l´a aussi créé pour Sa gloire. Dieu peut-il porter atteinte à cette Gloire et me priver e l´amour de mon chien et lui du mien ? L´homme seul a la possibilité de la lui refuser. Le Psalmiste nous dit que « tout être créé le chante sans fausses notes et sans interruption » pourquoi pas éternellement ?

Je ne sais si certains théologiens partageront mon point de vue, mais aucun à ma connaissance, et jusqu´à ce jour, n´a pu expliquer ce problème. A ceux qui auraient quelque idée là-dessus de le faire connaître. J´en profite pour ajouter, à l´adresse de certains détracteurs qui prétendent que, si l´on s´occupe des animaux, il n´y a plus de place, sans son cœur, pour les hommes et la misère humaine. Je crois pouvoir dire que ceux qui n´aiment pas les animaux, moins que d´autres encore, n´aiment leurs semblables. Ils ne s´aiment qu´eux-mêmes. L´amour, en effet, n´a pas de frontière. Il n´a pas non plus de limite. Dans sa première épitre Saint Jean écrit que « Dieu, c´est l´Amour ». Et nous savons que Dieu est éternel et infini. C´est pourquoi l´amour de l´homme doit être la vivante image de celui de Dieu. Il inclut donc en lui, obligatoirement, celui de toute la création et donc de comprendre aussi mon chien et mon chat. Si je mesurais mon amour, en effet, c´est que je n´aimerais pas. Et ce reproche ne serait que la manifestation camouflée de mon égoïsme. La volonté ? Mon chien est très volontaire. Il sait ce qu´il veut et le veut bien. Il manifeste son désir de différentes façons, soit par des aboiements à sonorités bien précises, soit par des gestes qui sollicitent la chose qu´il veut obtenir : manger, sortir, se faire caresser etc. Cette volonté n´est pas entêtement comme parfois chez l´homme. Elle reste soumise à celle du maître et il sait qu´en insistant, il obtiendra ce qu´il désire, car il se sent aimé de lui. Je pense que l´homme, avant la chute originelle, était de la même manière, soumis à Dieu dont il se savait aimé aussi sans arrière pensée, comme le chien. Nous touchons là au mystère de la liberté et du mal. La liberté ne consiste pas à choiri indifféremment le bien ou le mal, mais à opter volontairement pour le Souverain Bien qui est Dieu pour l´homme. Si l´homme a été créé libre par Dieu, le chien reste dépendant de Dieu comme cause seconde. Fasse le ciel que cette cause seconde « colle » totalement à la Cause première, alors nos animaux seront heureux de vivre. LE CŒUR, SYMBOLE DE L´AMOUR Le chien aime passionnément son maître. Certains même n^aiment que lui.Ils l´aiment d´une facon désintéressée, comme ne le font pas toujours certaines personnes. C´est un amour à l´état pur, si j´ose dire, c´est à dire sans espérance de retour. Le chien persécuté aime son maître et se soumet à lui, en tout, même à la mort. Le chien lèche la main qui l´a battu. Le petit enfant seul est capable d´amour pur. Les hommes aussi mais cela reste exceptionnel. Il y a souvent des arrières pensées d´intérêt ou d´orgueil qui dénaturent chez lui l´amour véritable. Il y a chez l´homme aussi et de plus en plues, une confusion très grande entre l´amour et le plaisir ou la passion. Le chien possède une nature équilibrée. L´homme rarement. C´est ici les conséquences de sa révolte contre Dieu au début du monde. Le chien qui se rebelle contre son maître, c´est parce qu´il ne se sent plus aimé de lui.

Dans sa vie de relation, le chien défend son maître et est prêt à se faire tuer pour le défendre ou à mourir pour le sauver de la noyade, par exemple. Il y a quelques mois (avril 1987), à l´orée de ma paroisse vivait un vieux monsieur, seul avec son chien, un beau berger allemand. Ses voisins ayant constaté son absence prolongée, après quelques jours, alertèrent les pompiers. Ceux-ci, ayant ouvert la porte de lla villa, trouvèrent le vieux monsieur mort étendu sur son lit. Son berger allemand était allongé sur son corps.. Personne ne put l´approcher. Il fallut abattre le chien pour enterrer le cadavre. Au cours de l´été 1987, des dames qui nourrissaient des chats dans le cimetière Saint-Pierre à Marseille, firent venir la fourrière municipale pour attraper un chien qui mangeait la nourriture qu´elles apportaient pour les chats, afin de stopper le « vol » du chien. L´intelligence du conservateur du cimetière empêcha l´assassinat prémédité du chien, car ce monsieur savait que ce fidèle compagnon couchait sur la tombe de son maître mort depuis quelques mois. Le chien l´attendait… Ces deux exemples d´amour que les chiens ont pour leur maître, un amour qui heureusement existe aussi chez l´homme mais pas chez tous, montrent bien que le chien sait aimer. De nombreux exemples pourraient confirmer ce constat. La conclusion de cette étude un peu longue, nous ramène à notre point de départ. Oui, le chien a une âme, mais différente de la nôtre par certains côtés. Nous ne pouvons pas, avec certitude, préciser lesquels, mais elle existe réellement. Est-elle immortelle ? La vision béatifique pour l´homme doit combler son cœur éternellement. L´Eglise enseigne et nous devons le croire. Mais la présence de mon chien contemplant, avec ses seules possibilités de connaissance, telles que Dieu les lui a données et appliquées à son maître sur la terre, troublerait-elle la mienne si je l´avais à côté de moi quand je serai moi-même auprès du Seigneur ? « Toute la création – Saint Paul dit TOUTE – gémit dans les douleurs de l´enfantement », c´est à dire dans le désir de voir Dieu. Mon chien fait partie de la création, il est une créature sortie de l´Amour de Dieu. Alors ?

Source: www.protection-animale-catholique.org

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par Manuela le Ven 22 Juil 2011 - 0:05

Un grand merci cher ami Gilles pour cet article.
Pour moi nos animaux ont une âme, je l`ai lu dans plusieurs livres et entendu par plusieurs autres personnes, je n`ai aucun doute sur cela.
avatar
Manuela
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Féminin Messages : 4187
Localisation : Elancourt dans les Yvelines
Inscription : 21/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par Manuela le Ven 22 Juil 2011 - 1:27

Ah! j`ai oublié le vrai titre de cet article.
Oui les animaux on une âme et j`ai comme la certitude qu`ils vont au ciel.

http://www.ame-animale.fr/



étonnant
avatar
Manuela
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Féminin Messages : 4187
Localisation : Elancourt dans les Yvelines
Inscription : 21/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par Michael le Ven 22 Juil 2011 - 6:30


Est il possible que des brutes aient reçu avec leur vie d'animaux l'âme spirituelle? L'âme immortelle? L'âme intelligente? L'âme libre? Cette simple pensée est un blasphème. Et comment donc auraient elles pu transmettre ce qu'elles n'avaient pas? Et Dieu, serait il allé jusqu'à se déshonorer Lui même en plaçant l'âme spirituelle, son souffle divin, dans un animal? Un animal si évolué qu'on l'imagine, ne demeure t il pas toujours un animal? Le descendant d'une longue série d'animaux? Même cette supposition est de nature à offenser le Seigneur.
Pour se donner un peuple de fils et donner ainsi expression à l'amour dont il surabonde et recevoir l'amour dont il est assoiffé, Dieu a créé l'homme directement avec un acte parfait de sa volonté, en une seule opération qui a eu lieu le sixième jour de la création. Dieu alors a pris de la poussière et l'a transformée en chair vivante et parfaite. Ensuite il lui a insufflé l'âme, une âme adaptée à sa spéciale condition d'homme, fils adoptif de Dieu et héritier du Ciel. Il ne s'agit pas ici de l'âme "que même les animaux ont dans des narines" (Qo 3,19-21), et qui va disparaître avec la mort de l'animal. Il s'agit de l'âme spirituelle qui, elle, est immortelle, qui survit à la mort du corps et ranimera ce corps au son des trompettes du Jugement lors du triomphe du Verbe incarné, Jésus Christ . Il ranimera ce même corps. Car il faut que les deux natures qui ont vécu ensemble sur la Terre s'unissent à nouveau pour l'éternité, dans la joie ou la douleur, selon les mérites qu'ensemble elles auront acquis.

http://maria.valtorta.free.fr/Romains7.htm

Michael
Dans la prière

Masculin Messages : 5206
Inscription : 08/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par Gilles le Ven 22 Juil 2011 - 15:15





par Arnaud DUMOUCH

"La création tout entière gémit dans l’attente de la révélation des fils de Dieu ".
"Voici que j’établis mon Alliance avec vous et avec vos descendants après vous et avec tous les êtres animés qui sont avec vous : oiseaux, bestiaux, toutes bêtes sauvages avec vous, bref tout ce qui est sorti de l’arche, tous les animaux de la terre ".


Nous allons maintenant traiter d’une question très importante aux yeux des enfants, malheureusement déclarée comme négligeable par des générations de théologiens, excepté ceux de la grande Ecole franciscaine (saint Bonaventure) : que prévoit Dieu pour les animaux ?

Ne vivent-ils pas sur la terre avec nous, mis par Dieu pour notre service ? Leur rôle est multiple. Le plus important semble être leur témoignage involontaire, mais réel de la richesse du Créateur. Mais, à côté de cela, ils nous nourrissent de leur chair, ils font du bien par leur présence aux personnes seules et angoissées, aux enfants en quête d’équilibre. Ils servent de matériel d’expérience et, au moins pour ce qui est des animaux supérieurs, ils font tout cela à travers une vie empreinte de souffrance physique et psychique. Il serait faux de nier la souffrance des animaux, même si elle n’est "que" sensible et si le fait qu’ils n’ont pas d’esprit capable de réfléchir au sens de leur vie, les dispense des souffrances spirituelles.

Jusque dans les années 1970, la philosophie scolastique occidentale affirmait que les animaux ne pouvaient pas survivre après leur mort, dans l’autre monde. "Ils n’ont pas comme nous une partie d’eux-mêmes capable de survivre en absence du corps. Ils disparaissent donc." De même, ils ne sont pas appelés par Dieu à la vision béatifique : ils n’en ont aucun désir puisque Dieu est Esprit et qu’eux ne sont faits que de chair.
Entre temps, la découverte de la N.D.E. , modifia considérablement les données. On s’aperçut que, au delà de la logique du philosophe Aristote, la mort ne détruisait pas le "psychisme". Pour Aristote, l’homme possède trois degrés de vie. Le corps physique, palpable, est composé de chair. Il se décompose à la mort. Le psychisme est le siège des facultés vitales qui nous sont communes avec les animaux. Selon lui, les facultés comme les cinq sens, la mémoire des choses sensibles, l’imagination, l’intuition animale disparaissaient nécessairement avec la destruction du cerveau qui constitue leur organe. Pour lui, seul l’esprit et ses deux facultés propres à l’homme (intelligence des choses immatérielles, volonté libre) survit puisqu’il dépasse l’organe du cerveau.


Or le vécu des mourants montrait tout autre chose. Ils survivaient en dehors de leur corps et ils voyaient, ils entendaient… Depuis plusieurs millénaires les religions anciennes telles que celle de l’Égypte antique ou de l’Inde connaissaient la survie du psychisme humain. Elles affirmaient que les animaux, étant doués eux-mêmes de psychisme, survivaient. Une religion encore plus primitive telle que l’animisme, remontant aux chasseurs-cueilleurs, enseignait des rituels pour s’excuser auprès des "esprits animaux" de la nécessité de les avoir tués à la chasse. De cette manière, les futures chasses n’étaient pas perturbées par l’avertissement des animaux morts aux animaux vivants. Tout ceci indique une tradition profonde et aujourd’hui philosophiquement accessible à la raison.

Que deviennent les animaux ? Pour répondre à la question de leur présence dans le monde nouveau, et pour avoir avec certitude la réponse juste, il existe un moyen original mais efficace. Il faut demander à un enfant. Cette méthode théologique ne doit pas faire sourire. Elle est conseillée par le Christ lui-même, puisqu’il affirme que les enfants qui ont su garder une âme d’enfant, ont leur ange qui contemple sans cesse la face du Père . Il faut lui poser la question suivante : "Si tu étais à la place de Dieu et que tu avais le pouvoir de laisser les animaux en vie ou de les ressusciter pour orner le monde nouveau, tout en les rendant incapables de faire du mal aux autres animaux , le ferais-tu ?" La réponse fait si peu de doute qu’il est inutile d’insister davantage.

Dieu fera la même chose, pas seulement pour nous mais aussi pour eux afin qu’ils puissent recevoir une compensation et un remerciement sensible pour les souffrances sensibles endurées pour nous sur la terre. Leur paradis à eux ne sera pas la vision de Dieu mais notre présence. Comme cela aurait dû être au paradis terrestre, ils seront attirés par la douceur des saints, comme ils l’étaient déjà par celle de saint François d’Assise ou de saint Antoine de Padoue.

De plus, il convient que les créatures matérielles comme les animaux et les plantes demeurent afin qu’il ne manque rien à la perfection de l’au-delà. En effet, ce monde nouveau verra chaque chose atteindre sa fin qui est Dieu, selon une hiérarchie adaptée au mode de chacun. L’ordre sera fondé sur la charité. Dieu, qui est l’Amour incréée est au sommet. Puis viennent les créatures spirituelles qui participent à la charité, c’est-à-dire les saints. Et le plus élevé d’entre eux, dans cette hiérarchie nouvelle de la Jérusalem céleste, c’est Jésus qui dans son humanité ne fait qu’un avec Dieu. Vient ensuite la Vierge Marie dont l’amour de charité dépasse celui des anges. Elle a reçu une plus grande participation à la gloire. L’ordre des créatures spirituelles, c’est-à-dire des anges et des hommes s’en suit et n’est pas mesuré par la perfection naturelle de chacun mais par sa perfection surnaturelle. Viennent ensuite les êtres qui ne participent pas à la vision de l’Essence divine. Certains en sont exclus par nature, comme les animaux, les plantes et le monde minéral puisque ces réalités sont dépourvues de facultés spirituelles. D’autres réalités sont exclues de la vision béatifique à cause d’un choix de leur volonté. Les damnés constituent les êtres les plus bas, non à cause de leur nature qui dépasse celle du monde matériel mais à cause de leur choix qui les rend inférieurs aux biens qu’ils choisissent. Ainsi voit-on déjà sur la terre des hommes pervertis se comporter d’une manière inférieure aux animaux. Et, par leur existence, ils proclament comme le reste de la création la gloire de Dieu qui laisse chacun libre de se séparer de lui. En conséquence, dans le monde nouveau, aucun des éléments essentiels à sa perfection générale ne manquera.

Mais Dieu ne se contentera pas des espèces ayant vécu sur terre, pourtant nombreuses et diverses. Il multipliera à l’envie les merveilles au point que chaque parcelle de l’univers sera... Mais il vaut mieux faire silence. Dieu se prépare.

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par pax et bonum le Ven 22 Juil 2011 - 17:26

avatar
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6086
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par violaine le Ven 22 Juil 2011 - 17:47

@ Gilles

ne prenons surtout pas les paroles d'Arnaud Dumouch comme paroles d'évangile , voilà ce que dit l'Abbé Guy Pagès

«Je ne conseillerais pas le forum d'Arnault Dumouch
étant en désaccord avec sur des points graves de son enseignement, aussi bien en
ce qui concerne l'islam que l'accès au salut
. »


soyons très prudents, car il suffit de peu de chose pour faire douter et nous pertuber

Violaine
avatar
violaine
Avec les anges

Féminin Messages : 6366
Localisation : bretagne
Inscription : 10/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par Manuela le Ven 22 Juil 2011 - 23:42

Merci beaucoup Pax pour la surprise, trés gentil de votre part avec l`amusante vidéo. Good!

Ah ! quel vitesse ces deux là.....

À mon tour voici votre cadeau comique



<iframe width="425" height="349" src="http://www.youtube.com/embed/9Fg7Npz5Lw8" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>
avatar
Manuela
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Féminin Messages : 4187
Localisation : Elancourt dans les Yvelines
Inscription : 21/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par pax et bonum le Sam 23 Juil 2011 - 11:24

Ces chats sont roulants!
Puisque Arnaud Dumouch vient prendre place parmi les animaux,pourrait-on savoir les différences de point de vue entre lui et l'abbé Pagès à propos de 'l'islam?
avatar
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6086
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par Gilles le Sam 23 Juil 2011 - 13:58



Comme il est écrit, « ce sont des choses que l'oeil n'a point vues, que l'oreille n'a point entendues, et qui ne sont point montées au coeur de l'homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l'aiment. » (1 Corinthiens 2:9)

Quelques caractéristiques du Royaume de Dieu :

  • Il est pur, rien de souillé n’y pénètrera (Apocalypse 21 :27) «Il n’entrera chez elle rien de souillé, ni personne qui se livre à l’abomination et au mensonge; il n’entrera que ceux qui sont écrits dans le livre de vie de l’agneau. »
  • Il y règne la paix (Apocalypse 21 :4) «Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. »
  • Symbole de la paix retrouvée entre les hommes, la nature et les animaux. (Esaïe 65 :25) « Le loup et l’agneau paîtront ensemble, Le lion, comme le bœuf, mangera de la paille, Et le serpent aura la poussière pour nourriture. Il ne se fera ni tort ni dommage Sur toute ma montagne sainte, Dit l’Éternel. »
  • Communion parfaite restaurée entre Dieu et les hommes (Psaumes 16 :11) « Tu me feras connaître le sentier de la vie; Il y a d’abondantes joies devant ta face, Des délices éternelles à ta droite. »
  • La plénitude de la justice sera rétablie (Esaïe 60 :21) «Il n’y aura plus que des justes parmi ton peuple, Ils posséderont à toujours le pays; C’est le rejeton que j’ai planté, l’œuvre de mes mains, Pour servir à ma gloire. » .
  • La mort y sera bannie, nous y serons immortels (Luc 20 :36) «Car ils ne pourront plus mourir, parce qu’ils seront semblables aux anges, et qu’ils seront fils de Dieu, étant fils de la résurrection. »
  • Nous serons constamment rassasié et nous ne seront plus tourmentés par la faim (Apocalypse 7 : 16) « ils n’auront plus faim, ils n’auront plus soif, et le soleil ne les frappera point, ni aucune chaleur. »
  • Il n’y aura plus de nuisances, d ‘épines ni de ronces (Esaïe 55 : 13) «Au lieu de l’épine s’élèvera le cyprès, Au lieu de la ronce croîtra le myrte; Et ce sera pour l’Éternel une gloire, Un monument perpétuel, impérissable. » .
  • Plus de zone désertique, il sera fleuri (Esaïe 35 :1) « Le désert et le pays aride se réjouiront; La solitude s’égaiera, et fleurira comme un narcisse ;» .
  • Les fruits seront à notre disposition pour nous nourrir et nous guérir de la dégénérescence subie par notre enveloppe charnelle depuis le péché originel (Ezechiel 47 :12) «Sur le torrent, sur ses bords de chaque côté, croîtront toutes sortes d’arbres fruitiers. Leur feuillage ne se flétrira point, et leurs fruits n’auront point de fin, ils mûriront tous les mois, parce que les eaux sortiront du sanctuaire. Leurs fruits serviront de nourriture, et leurs feuilles de remède. » . (Apocalypse 22 :2) « Au milieu de la place … dont les feuilles servaient à la guérison des nations. » .

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par Manuela le Dim 24 Juil 2011 - 4:11

Merci cher Gilles pour ces versets bibliques.
Moi je continue toujours à croire dans ce que j`ai dejà écrit le 22 juillet à ce sujet.
avatar
Manuela
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Féminin Messages : 4187
Localisation : Elancourt dans les Yvelines
Inscription : 21/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par pax et bonum le Lun 25 Juil 2011 - 17:32

Merci,cher Gilles de ces citations bibliques.
Le ciel est vaste....
Néanmoins,je pense que ces prophéties concernent le temps intermédiaire dont nous avons parlé,qui est encore terrestre et lorsque le mal aura disparu.
Et lorsque nous serons au ciel au coeur de la Sainte Trinité,notre état sera si spiritualisé que les animaux ne seront plus un centre d'intérêt et nous n'aurons plus besoin d'eux.tous en Dieu et Dieu en tous.
avatar
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6086
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par Gilles le Mar 26 Juil 2011 - 2:53







Si le ciel est si merveilleux, pourquoi la plupart d'entre nous sommes-nous si peu intéressés à y accéder ?

Un sondage récent du magazine Newsweek a dévoilé que 76% des Américains croient au ciel.

Toutefois, même les croyants les plus fervents n'arrivent pas à l'évoquer sans recourir aux images vagues de halos, de harpes et d'anges vaporeux vêtus de robes amples.

L'auteur savait qu'il devait bien exister une représentation plus complète, plus significative du ciel et ce titre en est le résultat divertissant et instructif.

Utilisant la Bible comme guide et faisant preuve d'un excellent sens de la logique, du plaisir et de l'aventure, il est parti à la recherche d'indices sur le lieu que nous appelons le ciel.

À quoi ressemblera-t-il ?

À quoi ressemblerons-nous ?

Que ferons-nous ?

Aurons-nous des animaux de compagnie ?

Et il a découvert que cet endroit hautement spirituel est en réalité très physique.

En fait, le ciel pourrait se comparer à un luxueux hôtel cinq étoiles encore plus exquis qu'un coucher de soleil d'Hawaï, plus palpitant que le ski dans les Alpes, plus amusant qu'une partie de tennis enlevante et plus captivant que le meilleur des romans.

Après tout, il a été créé par Celui qui a tout créé !

En route vers le ciel : tout un voyage ! donne un délicieux avant-goût d'un lieu regorgeant de beauté, d'attraits, de défis, de plaisir, où règne un bonheur parfait.

POUR L'ÉTERNITÉ .


L'AUTEUR :

ANTHONY DESTEFANO
a reçu de nombreux prix prestigieux de la part de diverses communautés religieuses dans le monde.

En 2002, la Joint Academic Commission du Natinal Clergy Council et l'Église épiscopale méthodiste lui ont décerné un doctorat honorifique pour «l'avancement des croyances chrétiennes dans la culture moderne ».

En 2003, il a été proclamé chevalier de l'Ordre souverain et militaire de Malte... entre autres honneurs.

EN ROUTE VERS LE CIEL
TOUT UN VOYAGE !
(A travel guide to heaven)
Anthony DeStefano
Traduction : Danielle Champagne
LES ÉDITIONS ADA
208 pages - 19,95$

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos animaux de compagnie vont-ils au ciel ?

Message par pax et bonum le Mar 26 Juil 2011 - 10:56

Le but de notre existence est de quitter peu à peu notre anthopomorphisme ou plus exactement notre dimension animale.Mais Dieu ne le demande pas immédiatement et il fait tout pour que la transition soit la moins douloureuse possible.
Une bouche,des yeux ,des oreilles,manger,se reproduire,éliminer,respirer,tousser et éternuer.Pourquoi vouloir que tout continue au ciel?
Et si les fonctions cessent,les organes également,car les organes sans fonctions sont absurdes.
Mais Dieu est si bon et patient que même dans ses apparitions (theophanies) ou celles des anges,Il donne encore des représentations humaines pour se faire admettre et comprendre.Les anges ont des grands cheveux et une belle robe,mais,franchement,en ont-ils encore besoin?
Au Ciel,il n'y aura plus d'accessoires,il n'y aura que l'essentiel et nous seront comblés par l'Essentiel.
avatar
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6086
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 17 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum