Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

 Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-34%
Le deal à ne pas rater :
FAGOR – Appareil combiné 3 en 1 Raclette + Fondue + Grill pour 8 ...
39.99 € 60.40 €
Voir le deal
-22%
Le deal à ne pas rater :
-200€ sur la TV LG 55NANO86 55″ NanoCell 100Hz (modèle 2020)
699.99 € 899.99 €
Voir le deal

Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique

Aller en bas

 Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique Empty Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique

Message par Isabelle-Marie le Mar 10 Nov 2020 - 12:06

L'attitude du gouvernement qui terrorise et torture sa population en la maintenant sous l'arbitraire de mesures gravement coercitives et liberticides, est criminelle. L'ampleur des dégâts sera sans doute incalculable. 

 « Restez chez vous, sauvez des vies ! » Tel était le slogan martelé ad nauseam pendant le premier confinement. Le confinement aveugle et absolu de toute la population française, décidé dans l’impréparation et la précipitation, aurait, c’était à prévoir, des conséquences psychologiques, et donc sanitaires, dramatiques. On commence tout juste à les mesurer, à peine à en parler. Comme d’un tabou qu’on lève précautionneusement, à bas bruit, de peur d’être taxé de « négationniste » du Covid-19.

Dès la sortie du confinement, nombre de psychiatres ont alerté sur le phénomène de décompensation des personnes atteintes de maladies psychiatriques : « les gens ont tenu, tenu, et maintenant ils craquent », expliquait Roland Jouvent, psychiatre à la fondation Rothschild. Il y a eu les malades dont la prise en charge a été retardée. « J’ai eu une patiente qu’on a rattrapée de justesse ce matin, elle allait s’envoler par la fenêtre. Ces maladies tuent, quand elles ne sont pas prises en charge correctement », se désole le docteur Fayçal Mouaffak, chef de pôle à l’établissement de santé mentale de Ville-Évrard, en Seine-Saint-Denis, qui, dans les colonnes du Point, dit redouter « une vague psychiatrique derrière la vague épidémique ».

Tous, urgences hospitalières comme médecine libérale, alertent sur l’augmentation exponentielle des consultations en psychiatrie. Selon EPI-PHARE, Agence publique d’épidémiologie des produits de santé, « parmi les médicaments dont la consommation a augmenté, en fin de confinement et durant la période qui a suivi, figurent des médicaments des troubles mentaux : les anxiolytiques (augmentation de +1,1 million de traitements délivrés en six mois par rapport à l’attendu) et les hypnotiques +480 000 traitements délivrés. »

L’homme est un animal politique, c’est-à-dire social. L’isolement social, quand il est imposé, est subi et peut avoir de dramatiques conséquences. Car c’est en premier lieu le lien social, les relations familiales et amicales plus ou moins élargies qui jouent le rôle de soupape. L’absence de perspective aggravée par des restrictions à répétition – confinement, déconfinement, couvre-feu et reconfinement – et induites par un discours public systématiquement moralisateur et anxiogène dessine pour le Français, aujourd’hui, une sorte d’enfermement au carré.

Troubles de l’humeur et du sommeil, anxiété, addictions, pulsons suicidaires, voire hallucinations, sont autant de manifestations observées depuis l’après-confinement. Chez certains, elles ont la violence du syndrome de stress post-traumatique, « avec beaucoup d’épisodes psychotiques graves chez des patients sans aucun antécédent psychiatrique ». Ce confinement a eu des conséquences économiques désastreuses que l’on ne mesure pas encore, mais cela se traduit aussi par le massacre moral et sanitaire d’une partie de la population française. Ce que l’on appelle pudiquement les « dégâts collatéraux ».

Et puis il y a l’apparition de troubles psychiatriques graves chez des personnes qui n’en avaient jamais eu, mais qui sont de plein fouet touchées par la crise économique induite par le confinement. Une enquête de la fondation Jean-Jaurès menée par Michel Debout, psychiatre, professeur de médecine légale et membre de l’Observatoire national du suicide, livre des résultats effarants : 20 % des personnes interrogées ont déjà envisagé sérieusement de se suicider, chez les artisans-commerçants le taux monte à 25 %, et à 27 % chez les chômeurs et les dirigeants d’entreprise. Soit une personne sur quatre. Chômeurs, dirigeants d’entreprise et artisans-commerçants sont donc les populations les plus à risque de suicide, « une gravité particulière qui devrait alerter les pouvoirs publics […] La cause principale des morts violentes des commerçants a donc pour nom le suicide des petits entrepreneurs. Ce que nous montre notre enquête, c’est que, à l’avenir, ces catégories de la population pourraient avoir une pratique suicidaire qui se rapproche de la situation que connaissent déjà les agriculteurs, catégorie sombrement touchée par ce fléau en France. »

La fermeture des petits commerces, des libraires, des agences immobilières, des bars et restaurants, des théâtres et des fleuristes au motif qu’ils sont non essentiels est plus qu’une forfaiture : c’est un crime de non-assistance à personne en danger.

https://www.bvoltaire.fr/le-confinement-qui-rend-fou-un-remede-pire-que-le-mal/
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 6290
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

 Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique Empty Re: Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique

Message par Isabelle-Marie le Mar 10 Nov 2020 - 15:27

"La politique de la peur, c'est Vichy. La politique du courage, c'est la France Libre." de Henri Guaino (en 8:15 etc.)

Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 6290
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

 Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique Empty Re: Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique

Message par Philippe-Antoine le Mar 10 Nov 2020 - 17:39

Covid-19 : la peur a-t-elle déclenché un délire collectif ?
Thierry Gourvénec a fait sa thèse de psychiatrie sur les bouffées délirantes. Il a étudié à ce titre la propagation de rumeurs délirantes, en particulier celle d’Orléans qui voulait que des femmes disparaissent et soient livrées à des réseaux de prostitution, après avoir visiter des commerçants de la ville. Il a noté que la propagation de cette rumeur est intervenue au moment où De Gaulle allait quitter le pouvoir et laisser la France orpheline de son ange tutélaire. « La rumeur d’Orléans éclot en 1969 après que De Gaulle ait perdu son référendum et quitté le pouvoir. C’est une angoisse majeure, œdipienne… La mort politique du Grand Charles est un peu comme la mort du père…" Il s’appuie sur ce type de phénomène de croyance collective pour inscrire l’histoire du coronavirus dans la longue litanie des épidémies, dont très peu au final se révèlent réellement meurtrières à grande échelle.

On a nettement exagéré la portée et la violence de l’épidémie de Covid et nous nous sommes collectivement enfoncé dans une sorte de bouffée délirante collective (et médiatique) dès l’origine de l’épidémie sans pouvoir faire machine arrière: telle pourrait être résumée son hypothèse. « Les gens individuellement ne sont pas fous, c’est la communication collective qui est délirante, explique-t-il avant de faire un lien entre le contexte politique angoissant, la peur archaïque de toute épidémie, instrumentalisée ou pas, et la naissance d’un délire collectif. Denis Robert remonte avec lui le cours des histoires des délires collectifs: des sorcières brûlées au Moyen Age à la grippe aviaire (qui n’aurait fait qu’une seule victime humaine) en passant par épidémie allemande d'Escherichia Coli de 2011 dont la souche d'origine aurait été liée à l’ingestion de concombres bio originaires d’Espagne. Il note que la rumeur qui s’avèrera fausse est lancée quelques jours après Fukushima et que l’épidémie, dont tout le monde parle, fera une cinquantaine de victimes, pour qui la suspicion de recto-colites dues à du césium japonais ne peut être écartée: La très questionnante saga de l'Escherichia Coli Entéro-Hémorragique - AgoraVox le média citoyen ). « Chaque épidémie gérée de manière inconséquente est le fruit d’une peur panique et politique » conclut-il. La conversation roule et fait réfléchir. De la confrontation entre le raisonnement du psychiatre et le scepticisme affiché par son intervieweur nait une mise en abime qui brise certaines idées reçues et nous donnent à penser. C’est un des mérites de cette conversation pas si savante que ça, toujours sur un fil; « Et si l’épidémie que nous venons de vivre fonctionnait d’abord sur la transmission d’une peur ? » Bonne question…



Voir également le même psychiatre interwievé par Eric Remacle

Philippe-Antoine
Philippe-Antoine
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 4846
Age : 67
Localisation : Au pied de la Chartreuse
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

 Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique Empty Re: Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique

Message par azais le Mar 10 Nov 2020 - 21:08

Je pense réellement qu il s'agit d'une manipulation collective  ... qui infecte même , et c'est là que la moisson se fait sans aucun doute , les chrétiens et surtout les catholiques et croyants 

Quelle est la foi des baptisés aujourd'hui : réduite à  zéro? remplacée par d'autres désirs que ceux du ciel ?  Il est normal que dans ces failles spirituelles se vautre facilement la peur de perdre, de devoir sortir de sa grotte ,  et même de son confort "spirituel" ... en se laissant manipuler par les puissances qui dictent ce qu il faut penser : la bien pensance . 
Il est curieux de voir que les elites de notre pays Paris Idf Ouest et sud ont voté massivement Macron , le serviteur des pouvoirs financiers mondiaux , et aujourd'hui nous le savons , de la Bête , il l'a lui même dit en juin à un journal financier, et des mesures les plus totalitaires et dévastatrices que la France ait jamais connu depuis 75 ans
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 6742
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Philippe-Antoine aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

 Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique Empty Re: Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique

Message par Philippe-Antoine le Mar 10 Nov 2020 - 21:26

@azais a écrit:Je pense réellement qu il s'agit d'une manipulation collective  ... qui infecte même , et c'est là que la moisson se fait sans aucun doute , les chrétiens et surtout les catholiques et croyants 

Quelle est la foi des baptisés aujourd'hui : réduite à  zéro? remplacée par d'autres désirs que ceux du ciel ?  Il est normal que dans ces failles spirituelles se vautre facilement la peur de perdre, de devoir sortir de sa grotte ,  et même de son confort "spirituel" ... en se laissant manipuler par les puissances qui dictent ce qu il faut penser : la bien pensance . 
Il est curieux de voir que les elites de notre pays Paris Idf Ouest et sud ont voté massivement Macron , le serviteur des pouvoirs financiers mondiaux , et aujourd'hui nous le savons , de la Bête , il l'a lui même dit en juin à un journal financier, et des mesures les plus totalitaires et dévastatrices que la France ait jamais connu depuis 75 ans

Oui, c'est aussi mon avis et dirai même, bien qu'en tant que catholique nous devrions plus que les autres appartenir à la Vérité, que cela va bien au-delà de nos appartenances religieuses. L'Esprit-Saint, l'Esprit de Vérité soufle où Il veut, même chez des personnes d'autres confessions, voire sans religion du moment que ces personnes recherchent Dieu avec un coeur sincère, même si c'est de façon inconsciente.
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 4846
Age : 67
Localisation : Au pied de la Chartreuse
Inscription : 27/02/2007

nath. et azais aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

 Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique Empty Re: Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique

Message par Philippe-Antoine le Mer 11 Nov 2020 - 22:18

...preuve que le covid peut aussi rendre fou :

https://l-frii.com/christophe-barbier-plaide-pour-repousser-noel-au-mois-de-mars/

On croyait avoir tout vu, tout lu, tout entendu, mais là c'est le bouquet!!!
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 4846
Age : 67
Localisation : Au pied de la Chartreuse
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

 Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique Empty Re: Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique

Message par Isabelle-Marie le Ven 13 Nov 2020 - 11:34

La main-mise presque totale de la médecine sur nos vies a des effets particulièrement désastreux chez les personnes fragiles : parole d'une personne du monde du handicap

Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 6290
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Philippe-Antoine et apolline aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

 Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique Empty Re: Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique

Message par azais le Ven 13 Nov 2020 - 16:34

@Isabelle-Marie a écrit:La main-mise presque totale de la médecine sur nos vies a des effets particulièrement désastreux chez les personnes fragiles : parole d'une personne du monde du handicap

 Résumé 
les mesures de confinement ont concentré les medias sur l'hopital et à l'hopital la reanimation ... 

Elles ont fait déserter les emplois dans les autres secteurs : et les victimes et montagnes de cadavres pour les centres medicaux sociaux et résidences personnes agées (et les familles pauvres faute de moyens aidant des handicapés ou personnes agées se retrouvent  encore plus dépourvues fute d'aidants à domicile : que dire ceux qui sont mis sous tutelle !!) 
 cela concerne des millions d' handicapés  et plus encore de personnes agées  martyres du gouvernement et d'une bureaucratie medicale au pouvoir 
Prie Prie Prie Prie Prie
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 6742
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

 Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique Empty Re: Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique

Message par Isabelle-Marie le Jeu 19 Nov 2020 - 21:01

Le gouvernement ne s'intéresse qu'aux morts du Covid et sa compassion ne va qu'à eux ; elle n'a pas eu l'heur d'être touchée par la situation de Vincent Lambert l'année dernière, ni par celle des enfants à naître qui de toute façon n'ont aucun statut légal, ni par celle des personnes âgées qui ont une "espérance de vie résiduelle", selon l'expression du très prosaïque Dr Alexandre, des personnes fragiles et fragilisées économiquement qui craquent et se suicident, alors qu'elles sont en pleine force de l'âge.

Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 6290
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

 Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique Empty Re: Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique

Message par Isabelle-Marie le Sam 21 Nov 2020 - 12:19

Une dame qui vit dans un établissement médicalisé pour personnes fragiles : le personnel est très dévoué mais voilà, cela fait neuf mois qu'elles ne peuvent plus sortir, elles restent la plupart du temps dans leurs chambres, avec masques obligatoires, régulièrement on les teste, bien sûr on ne leur demande pas leur avis. Elle ne peut plus voir sa maman qui a 89 ans et elle ne sait pas si elle pourra la revoir de son vivant. Il y avait possibilité d'aller à la messe une fois par semaine, maintenant plus rien.

Entre les paroles et les actes, la distance est immense, le nouveau mot que l'on sert à toutes les sauces, de société inclusive, cache une réalité beaucoup plus sordide :

Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 6290
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

 Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique Empty Re: Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique

Message par azais le Sam 21 Nov 2020 - 12:33

Privilegions les visites a nos proches de la famille  qui sontdans ces cas car dans les maisons medicales , de retraite , residences m^me avec les patites soeurs des pauvres , les visites d'étranger à leur famille ( et même du prêtre)  sont interdites 

Il reste aussi parfois qu'il faut prouver ue nous ne sommes pas contagieux : un test serologique ( au pire PCR mais par voie orale ) et absolument deconseillé nanopharyngé est une chose qu on peut faire pour obtenir le sésame 

N'oublions pas non plus le telephone et sans doute le plus regulièrement possible ... dans notre fraternité une des membres s'est effondrée en larmes en disant  cette rencontre telephonique de groupe de fraternité est la seule lumière de toute la semaine .

« Chacun de nous, par nos attitudes, notre regard, notre amour, nous pouvons rendre d’autres heureux. Nous pouvons leur donner la sécurité dont ils ont besoin pour être heureux. Nous pouvons les aider à découvrir leur valeur, leurs capacités humaines et spirituelles. »    Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique Icon_sunny 
Jean Vanier
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 6742
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

 Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique Empty Re: Confinement : la deuxième vague psychiatrique, suicides, troubles mentaux, stress post-traumatique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum