Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -41%
SanDisk Carte Mémoire microSDXC Ultra 128 Go + ...
Voir le deal
16.64 €
-31%
Le deal à ne pas rater :
Resident Evil VIllage sur PS5 [Précommande]
48.51 € 69.99 €
Voir le deal

(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Empty Re: (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS

Message par Bryand Sam 2 Jan 2021 - 15:40

Les saints du mois de janvier -



-2 janvier       (mémoire)-
                                      -les saint Basile le Grand 
                                   (  né 329  -  (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Cccccc10    379  1er janvier  )
                                      et 
                         saint Grégoire de Naziance  
                                                     (  né 329  - (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Cccccc10      390 25 janvier   )   
                                                                                                                         
                                         (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Saint109
                                                                (    -(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Cccccc10  )     –
                                                    
                                           -évêques et docteurs de l'Église-
----  
-deux amis inséparables que le Seigneur a réunis; -
-ils se sont connus à Athènes, y ayant tous deux fait leurs études; 
-En fêtant le même jour saint Basile de Césarée 
                       et saint Grégoire de Nazianze 
               l'Église exalte une vertu à laquelle 
         les hommes ont toujours rendu hommage, l'amitié(missel)-
-tous les deux sont confrontés à l'hérésie arienne:
   Ils défendent la foi de Nicée contre l’arianisme;
      Basile écrit des traités sur le Saint-Esprit
                   développant la théologie de la Trinité
       Il cherche autant que possible à pacifier les divisions au sein de l’Église. 
        Il est considéré avec son frère Grégoire de Nysse (né v 335-(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Cccccc10 395; fête 9 mars)-
               et Grégoire de Nazianze comme l'un des trois « Pères cappadociens ».
-saint Basile:                         cliquer sur le lien
-saint Grégoire de Naziance: cliquer sur le lien
-saint Grégoire de Nysse: cliquer sur le lien




--------------------------------
-lectures :  –1 Corinthiens 2 : 10-16; Luc 14 : 25-33-
-au bréviaire : - -(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Bryvia10 -  Homélie de saint Grégoire de Naziance pour la mort de saint Basile. 

----------------------------
«  Basile de Césarée   fut un pasteur et un théologien.
                    Docteur de l'Église, il est l'auteur d'un important traité sur le Saint-Esprit,
            d'où le choix de la première lecture. 


1 Corinthiens 2:



--1ère lecture 1 Corinthiens 2 : 10-16
«   10 Et c’est à nous que Dieu, par l’Esprit, en a fait la révélation. 
           Car l’Esprit scrute le fond de toutes choses, même les profondeurs de Dieu.
      11 Qui donc, parmi les hommes, sait ce qu’il y a dans l’homme, sinon l’esprit de l’homme qui est en lui ? 
               De même, personne ne connaît ce qu’il y a en Dieu, sinon l’Esprit de Dieu.
       12 Or nous, ce n’est pas l’esprit du monde que nous avons reçu, mais l’Esprit qui vient de Dieu, 
               et ainsi nous avons conscience des dons que Dieu nous a accordés.
       13 Nous disons cela avec un langage que nous n’apprenons pas de la sagesse humaine, 
              mais que nous apprenons de l’Esprit ; nous comparons entre elles les réalités spirituelles.
      14 L’homme, par ses seules capacités, 
              n’accueille pas ce qui vient de l’Esprit de Dieu
             pour lui ce n’est que folie, et il ne peut pas comprendre
              car c’est par l’Esprit qu’on examine toute chose.
        15 Celui qui est animé par l’Esprit soumet tout à examen, 
                   mais lui, personne ne peut l’y soumettre.

         16 Car il est écrit : Qui a connu la pensée du Seigneur et qui pourra l’instruire ? 
                     Eh bien nous, nous avons la pensée du Christ ! »




Il fut aussi un moine et un législateur monastique 
     dont les Règles inspirent encore aujourd'hui le monachisme oriental.
       Évêque de Césarée de Cappadoce,   --aujourd'hui Kayseri--  (agrandir: cliquer au haut de l'image.)
(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Czosar10

           il lutta avec courage
           contre des déviations doctrinales que favorisait la cour.

Grégoire de Nazianze, que Basile avait connu au cours de ses études à Athènes

fut également un moine, un pasteur, un docteur. 
   Cet orateur de talent était
            un mystique et un poète
     Dans l'un de ses poèmes, il a magnifié « Dieu au-delà de tout »
(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Toi_l_10

         « Toi qui as tous les noms, comment te nommerai-je, toi le seul innommable ?
          Le voile qui est par-delà les nuages, quelle intelligence céleste le pénétrera ? »
    Confronté, lui aussi, à la malveillance des grands,
        alors qu'il était patriarche de Constantinople,
       il préféra se retirer pour le bien de la paix.
Si Basile et Grégoire ont été réunis dans une même célébration,
             c'est à cause de leur amitié qui ne se relâcha jamais.
Dans la première lecture de cette fête, saint Paul enseigne ce qu'ont expérimenté,
                on ne peut en douter, Basile et Grégoire.
      L'homme, réduit à ses seules forces,
           ne peut connaître Dieu ni le faire connaître.
    Il a besoin pour cela de la lumière de l'Esprit Saint.
     L'Esprit révèle également l'homme à lui-même et le rend capable
             de « lire » sa propre existence dans sa traduction en langage divin,
      traduction qui n'est pas trahison.
   C'est la force de l'Esprit qui lui permet de mettre en œuvre ses dons pour le bien des autres.
Basile et Grégoire ne sont pas descendus dans l'arène
          uniquement pour des combats de doctrine.
                Par leurs homélies, ils ont lutté contre l'égoïsme, 
             en faisant prendre conscience à ceux dont ils avaient la charge des besoins des autres.
  « Si chacun prenait seule ment de quoi subvenir à ses propres besoins,
            et laissait le reste à l'indigent, personne ne serait dans la misère » (Basile).
     « Ne soyons pas de mauvais économes des biens qui nous sont confiés, 
           afin de ne pas nous entendre dire : 
        "Rougissez, vous qui retenez le bien d' autrui" ;
          imitez la justice de Dieu, et il n'y aura plus de pauvre » (Grégoire).
  Ces paroles de pasteurs du 4e  siècle sont toujours actuelles,
        car c'est l'Évangile et l'Évangile n'a pas d'âge.
    Ces deux saints sont fêtés ensemble le 1er  janvier dans l'Église orthodoxe.       »

supplément:

-cf partiellement du missel
En fêtant le même jour saint Basile de Césarée 
                       et saint Grégoire de Nazianze 
               l'Église exalte une vertu à laquelle les hommes ont toujours rendu hommage, l'amitié
       Celle de Basile et de Grégoire fut exemplaire. 
     Nés en Cappadoce vers 330, ils étudièrent ensemble à Athènes, 
    puis ils rentrèrent dans leur pays, où ils menèrent la vie monas­tique plusieurs années durant.
    Ils étaient de tempéraments fort dissemblables. 
   Alors que Basile s'impose par ses qualités de chef 
                            et un esprit d'organisation 
                         qui fera de lui le législateur des moines d'Orient,
        Grégoire est un contemplatif et un poète... 
    Appelés l'un et l'autre à l'épiscopat, 
        ils ne réussiront pas de la même manière dans leur charge. 
   À Césarée, sa ville natale (voir la carte
    Basile réalisera le type du pasteur intrépide :
         par la parole et par ses écrits, en de multiples interventions, 
              il revendiquera la particularité de l'Église face au pouvoir civil des monarques
            il rappellera la dignité du pauvre trop souvent bafouée par le riche;
         il veillera par-dessus tout à sauvegarder le dépôt de la foi
       en Jésus Christ Fils de Dieu
 Quant à Grégoire
        après avoir été fait évêque de la bourgade de Sasimes (371),
                                        --aujourd'hui Sason en Turquie)--   (à 700 km à l'est de Césarée)

             il se verra promu au siège de Constantinople en pleine crise arienne (379). 
        Comme orateur, il sera très écouté, 
     on aimera en lui le père des humbles 
          mais, impressionnable à l'excès, il ne pourra surmonter les cabales 
            et, moins de dix-huit mois plus tard, il démissionnera 
          pour retourner à sa retraite studieuse de Nazianze
                                                              --  Nazianze, Naziance ou Nazianzus1, naguère Niziance, 
                                                                                                            est une ancienne ville de Cappadoce, patrie de Grégoire de Nazianze. 
                                                                                                               Elle est un ancien évêché. 
                                                                                                         Le site de Nazianze est identifié comme le village de Bekarlar 
                                                                                                      appelé aussi Bekar et Nenezi  situé au pied du volcan Nenezi Daği (environ 1 700 m).  --
 On l'appelle le Théologien, pour dire celui qui sait parler de Dieu
      tandis que Basile reçut de ses contemporains le titre de Grand.
       L'Église, orthodoxe a mis Basile et Grégoire 
               avec Jean Chrysos­tome 
(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Les_tr10
                      --Les trois saints hiérarques - Sts. Basile le Grand,
                                                           Grégoire le Théologien
                                                           et Jean Chrysostome - 
                                         sont les saints patrons des écoles et de l'éducation pour les fidèles orthodoxes
                                              ...
     au premier rang de ses Docteurs Œcuméniques.
         Ce sont « les Trois Hiérarques ».




--- 
À suivre.


Dernière édition par Bryand le Lun 4 Jan 2021 - 11:59, édité 1 fois
Bryand
Bryand
En adoration

Masculin Messages : 2804
Age : 68
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Empty Re: (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS

Message par Bryand Dim 3 Jan 2021 - 16:48

Les saints du mois de janvier -



  3 janvier      
                                             sainte Geneviève 
                                      (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Sainte43         (commémoraison)-
                                                           (  née v 420 - (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Cccccc10 502 )
                      
 -elle fut la bienfaitrice de Paris avant d'en devenir la patronne.;
                   Elle doit l'essentiel de sa popularité à son action
                    lors de l'invasion des Huns.                                                                                                           
                                         
                                                                
----  
Geneviève naquit à Nanterre vers l'an 420  (12 kilomètres en banlieue de Paris).
                                                      -à l'ouest de la Seine-
(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Sainte44

      Elle n'avait que sept ans lorsque saint Germain, évêque d'Auxerre,
                                                 ((-- « Saint Germain né 380-(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Cccccc10 448 fête 31 juillet
                                                                    Germain d'Auxerre ou Germain l’Auxerrois 
                                                                     est un fonctionnaire de l'Empire romain et un religieux gaulois de l'Antiquité tardive, 
                                                                        nommé 6e évêque d'Auxerre en 418. Il lutte contre le pélagianisme, 
                                                                  notamment en Bretagne où il fait deux voyages à 16 ans d'intervalle (430 et 448). 
                                                                   C'est lors de son premier trajet vers la Bretagne,
                                                                    accompagné par saint Loup, évêque de Troyes
                                                                                     --né 395-(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Cccccc10 479 fête 29 juillet--
                                                                             qu'il Geneviève une petite fille âgée de dix ans, qu'il consacre à Dieu 
                                                                             et qui deviendra sainte Geneviève. 
                                                                          Dix-sept ans plus tard, il la revoit à Lutèce, (Paris)-
                                                                           lors de son second voyage en Angleterre.
                                                                        « Comme Germain, elle choisit l’Église et l’empire. 
                                                                       Ce calcul politique la conduisit à soutenir les Francs païens
                                                                        à favoriser leur expansion, et à les inciter à se convertir au catholicisme...
                                                                        Ce fut le triomphe posthume de Germain : Geneviève, sa fille spirituelle
                                                                        permit la construction d’un royaume à la fois chrétien et romain,
                                                                        qui donna naissance à la France »cf:Jean-Pierre Soisson. Saint Germain d'Auxerre -
                                                                                                                          Évêque, gouverneur et général [archive].  Éditions du Rocher, 2011, ...
                                                                                                                                    Citation sur Geneviève : page 145. . »))


           passant dans cette cité, la confirma dans son désir, précoce, 
                   de se donner totalement à Dieu.
                   Geneviève quitta bientôt Nanterre pour Paris,
                   dont elle fut la bienfaitrice avant d'en devenir la patronne
                   Elle doit l'essentiel de sa popularité à son attitude
                    lors de l'invasion des Huns.
                                        Attila et son armée s'approchant de la capitale,
        Geneviève prédit que les Barbares s'en détourneraient bientôt ;
            ce qui ne manqua pas de se produire.
  Ce retrait fut considéré comme une intervention providentielle due à sa piété et à sa prière.


Elle mérita bien l'éloge fait jadis à Judith (première lecture).
      Épisode biblique qu'elle rappela aux Parisiens affolés pour leur redonner courage.
            Judith aussi avait sauvé sa ville en danger.
   Mais Geneviève n'eut pas, comme son illustre devancière,
        à séduire le chef de l'armée ennemie et à lui couper la tête; 
            sa prière à Dieu et ses larmes versées suffirent.
         L'évangile choisi pour cette fête est celui, célèbre, de Marthe et Marie.
        Geneviève a réuni en elle-même les deux sœurs.
     Elle fut à la fois active et contemplative.
    C'est dans sa vie intense de prière et de contemplation 
       qu'elle puisait force et courage pour l'action.
En un temps de pénurie, compensant à l'incurie des pouvoirs publics,
          elle organisa une expédition navale
           afin d'aller chercher du blé dans les campagnes, allant jusqu'en champagne.

Pas moins de onze bateaux remontèrent le fleuve.
           -ouvrir l'encadré(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Flzoc107
Vie de sainte Geneviève:

-au bréviaire : -  - -- -+  - Vie de sainte Geneviève (6e siècle).
-intro : Née à Nanterre vers 420, Geneviève menait à Paris la vie retirée 
            des vierges consacrées, dans le jeûne, la prière et le silence. 
          En 451, elle réconforta les Parisiens effrayés par l’avance d’Attila. 
(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Sainte45

 Plus tard elle devait ravitailler Paris menacé de Famine.  
     À sa mort, vers 500, on l’inhuma sur la colline devenue depuis lors la Montagne-Sainte-Geneviève.
          « En l'année 451, lorsque les Parisiens apprirent qu'Attila,
                      le roi des Huns, s'approchait, dévastant tout sur son passage, pris de panique,
                          ils voulurent fuir avec leurs richesses en des lieux plus sûrs.
                Géneviève recommanda à leurs femmes
             d'imiter plutôt l'exemple de Judith et d'Esther 
               et d'obtenir, à force de jeûnes, de prières et de veilles, l'éloignement du danger. 
          Elles se laissèrent persuader et passèrent des jours et des nuits au Baptistère, 
                    dans les veilles, le jeûne et l'oraison. 
               Quant aux maris, Géneviève leur répétait qu'ils ne gagneraient rien à fuir, 
             les lieux où ils comptaient se réfugier devant être sûrement dévastés, 
            tandis que Paris serait, au contraire, préservé. 


          Les hommes s'élevèrent contre cette fausse prophétesse qui, disaient-ils, 
                  prétendaient, avec ses mensonges, les retenir dans une ville 
                promise à la ruine et les empêcher de sauver leurs personnes et leurs biens.
          Déjà ils s'apprêtaient à la lapider ou à la jeter à l'eau,
      quand survint l'archidiacre d'Auxerre
    Celui-ci avait entendu son défunt évêque rendre témoignage de Géneviève. 
   Se mêlant aux réunions où l'on discutait de la façon dont on se déferait d'elle,
            il apostropha ces furieux: 
          « Citoyens, leur dit-il, n'allez pas mettre à mort celle dont saint Germain a dit 
                   que Dieu l'avait élue dès le sein de sa mère», 
            et il leur montrait les eulogies que le pontife l'avait chargé de lui porter. 
       Les Parisiens craignirent de provoquer la colère de Dieu 
               en faisant mourir l'amie de saint Germain, 
                 et ils renoncèrent à leur dessein. 
         Ce qui advint ensuite fit voir que la parole de l'Apôtre est toujours vraie: 
     « Le Seigneur est fidèle à ceux qui mettent en lui leur confiance; 
         il est leur sauvegarde et les préserve de tout mal.»
   On se plaît à célébrer les glorieux exploits d'un saint Martin  --évêque de Tours né 316-(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Cccccc10v 397--
                                                                                                    et d'un saint Aignan  -- 358-(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Cccccc10453 évêque d'Orléans --
                                         le premier qui, près de Worms, se présentant sans armes 
                                              à deux armées prêtes à s'entre-détruire, parvint à imposer la paix; 
                                         le second qui, à Orléans, obtint que le général Aetius chassât les Huns de la ville. 
     Mais ne mérite-t-elle pas autant qu'eux d'être glorifiée, celle qui, par ses prières,
       éloigna de Paris l'armée barbare et sauva la ville d'une destruction certaine? 
    Plus de trente ans après, pendant les cinq ans que Paris fut assiégée par les Francs,
     la disette fut telle que les habitants mouraient de faim. 
    Ce fut alors que Géneviève décida d'organiser un convoi fluvial
      pour aller chercher des vivres à Arcis-sur-Aube. 
    De nombreux dangers se présentèrent au retour, 
      où le vent poussa les embarcations sur des arbres et des récifs. 
         Elles étaient déjà couchées sur le flanc, s'emplissant d'eau, près de couler au fond. 
      Dans ce nouveau péril, Géneviève leva les bras vers le ciel
          appelant le Christ à son aide.
     Notre Seigneur exauça sa prière, et les onze bateaux 
         qu'elle ramenait chargés de vivres furent sauvés. 
       Dès sa rentrée à Paris, Géneviève se mit à ravitailler la population. 
    Elle donnait à chacun ce qu'elle pouvait; 
          mais les meilleures portions allaient à ceux qui avaient le plus souffert de la faim. 
     À tel point que, souvent, lorsque les jeunes filles
            (qui étaient ses filles spirituelles et ses collaboratrices) 
            arrivaient au four, elles s'étonnaient de ne pas y retrouver
            une partie du pain qu'elles y avaient déposé. 
        La plus grande partie des miches enfournées avait disparu. 
    Mais le mystère s'éclaircissait lorsqu'elles rencontraient, par la ville, 
    de nombreux pauvres emportant leurs miches encore chaudes 
    et célébrant la bonté de sainte Géneviève. » 


    Puis elle distribua elle-même le grain, donnant gratuitement aux pauvres, faisant payer les riches.
  Qu'entendait-elle aux pieds du Seigneur ?
     Ceci entre autres choses : 
Son culte se répandit rapidement,
              son nom devenant plus célèbre
                que ceux de saint Denis  ]1er évêque de Paris  mort en martyr   (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Cccccc10  entre 250 et 272]
                               et de saint Marcel 9e évêque de Paris  mort en  (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Cccccc10436   ] ,
                    pourtant illustres à Paris.
      Elle est invoquée lors des grandes calamités. 
   Elle est fêtée ce même jour dans l'Église orthodoxe.
-------------

À suivre.
Bryand
Bryand
En adoration

Masculin Messages : 2804
Age : 68
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Empty Re: (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS

Message par Bryand Mar 26 Jan 2021 - 21:36

Les saints du mois de janvier -



  25 janvier      
                                             conversion de saint Paul (fête)-
                                (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Saint110         
                                                           (  né à Tarse, Cilicie - (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Cccccc10 v 67 à Rome )
                      
---------
- Actes 22 : 3-16 (ou au choix Actes 9 : 1-12) ; Marc 16 : 15-18   - 
              / Psaume 116 : 1, 2  (116 / 117)) R/ Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile. ou : Alléluia. /  
                             / Marc 16 : 15-18  ‘’Allez dans le monde entier proclamer la Bonne Nouvelle. ’’ -
-----.
-antienne d’ouverture  -2 Timothée 1 : 12; 4 : 8 : ''Je sais à qui j'ai fait confiance; 
                                           et je suis sûr que le Seigneur, le juste Juge, 
                                        me donnera la récompense, au jour de sa Venue.''
-LITURGIE DELA PAROLE : Saint Paul a été choisi par le Seigneur afin d’être ‘’pour lui, 
                                  devant tous les hommes, le témoin de ce qu’il a vu et entendu’’ (L 1a). 
                             C’est dire qu’il est apôtre de Jésus Christ, 
                         qu’il a personnellement la mission confiée par Jésus aux Onze après sa résurrection :
                    ‘’Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création’’ (L 2).
-psaume 97 : 1, 2-3ab, 3cd-4, 5-6 (97 (98),) R/ Chantez au Seigneur un chant nouveau, 
                             car il a fait des merveilles. (97 : 1ab)
 Marc 16 : 15-18  ‘’Allez dans le monde entier proclamer la Bonne Nouvelle. 
 ’-antienne de la communion –Galates 2 : 20 ‘’Je vis dans la foi au Fils de Dieu 
                                   qui m’a aimé et qui s’est livré pour moi.’’
-bréviaire - De la lettre aux Galates 1 : 11-24. Paul le Juif devient apôtre du Christ.  
 – - -+   - Homélie de saint Jean Chrysostome à la louange de Paul. Amour de Paul pour le Christ..  .
- -
(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Flyche16_____________________________________

-Actes 22 : 3-16 Saint Paul raconte sa conversion.
   « En ces jours-là, Paul dit au peuple :
         ‘’Je suis Juif, né à Tarse en Cilicie, mais élevé ici dans cette ville, 
             où, à l’école de Gamaliel, j’ai reçu une éducation strictement conforme à la Loi de nos pères ;
                     (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Saint111

 j’avais pour Dieu une ardeur jalouse, comme vous tous aujourd’hui.
     J’ai persécuté à mort ceux qui suivent le Chemin du Seigneur Jésus ; 
        j’arrêtais hommes et femmes, et les jetais en prison ; 
            le grand prêtre et tout le collège des anciens
              peuvent en témoigner. 

         Ces derniers m’avaient donné des lettres pour nos frères de Damas où je me rendais :
            je devais ramener à Jérusalem, ceux de là-bas, enchaînés, pour qu’ils subissent leur châtiment.

             Donc, comme j’étais en route et que j’approchais de Damas, 
                soudain vers midi, une grande lumière venant du ciel m’enveloppa de sa clarté.
       Je tombai sur le sol, et j’entendis une voix me dire :
          ‘ Saul, Saul, pourquoi me persécuter ?’  


           Et moi je répondis :   ‘Qui es-tu, Seigneur ? 
    – Je suis Jésus le Nazaréen, celui que tu persécutes.’
    Ceux qui étaient avec moi virent la lumière, mais n’entendirent pas la voix de celui qui me parlait. 

   Alors je dis :
    ‘
Que dois-je faire, Seigneur ?’ 
     Le Seigneur me répondit :
         ‘Relève-toi, va jusqu’à Damas, et là on te dira tout ce qu’il t’est prescrit de faire.’  
          Comme je n’y voyais plus rien, à cause de l’éclat de cette lumière,
             je me rendis à Damas, conduit par la main de mes compagnons.  
     Or, Ananie, un homme religieux selon la Loi,
         à qui tous les Juifs résidant là rendaient un bon témoignage, 
           vint se placer près de moi et me dit :
          ‘Saul, mon frère, retrouve la vue.’ 
        Et moi, au même instant, je retrouvai la vue, et je le vis.
      Il me dit encore : 
        ‘Le Dieu de nos pères t’a destiné à connaître sa volonté, 
           à voir celui qui est le Juste et à entendre la voix qui sort de sa bouche.  
             Car tu seras pour lui, devant tous les hommes, 
              le témoin de ce que tu as vu et entendu. 
                Et maintenant, pourquoi tarder ? 
        Lève-toi et reçois le baptême, sois lavé de tes péchés en invoquant son nom.’  . »

-OU au choix : -Actes 9 : 1-22 ‘’On te dira ce que tu dois faire’’.

« En ces jours-là, Saul était toujours animé d’une rage meurtrière contre les disciples du Seigneur. 
       Il alla trouver le grand prêtre et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas,
           afin que, s’il trouvait des hommes et des femmes qui suivaient le Chemin du Seigneur, 
             il les amène enchaînés à Jérusalem. 
        Comme il était en route et approchait de Damas, soudain une lumière venant du ciel l’enveloppa de sa clarté. 
       Il fut précipité à terre ; il entendit une voix qui lui disait : ''Saul, Saul, pourquoi me persécuter ?'' 
      Il demanda : ''Qui es-tu, Seigneur ?''
La voix répondit : ''Je suis Jésus, celui que tu persécutes.  

          Relève-toi et entre dans la ville : on te dira ce que tu dois faire.'' 
        Ses compagnons de route s’étaient arrêtés, muets de stupeur :
           ils entendaient la voix, mais ils ne voyaient personne. 
      Saul se releva de terre et, bien qu’il eût les yeux ouverts, il ne voyait rien. 
       Ils le prirent par la main pour le faire entrer à Damas.
          Pendant trois jours, il fut privé de la vue et il resta sans manger ni boire.
         Or, il y avait à Damas un disciple nommé Ananie
          Dans une vision, le Seigneur lui dit : ''Ananie !'' 
            Il répondit : ''Me voici, Seigneur.'' 
                Le Seigneur reprit : ''Lève-toi, va dans la rue appelée rue Droite, chez Jude 
                 tu demanderas un homme de Tarse nommé Saul. 
           Il est en prière,  et il a eu cette vision : 
               un homme, du nom d’Ananie, entrait et lui imposait les mains pour lui rendre la vue.''
        Ananie répondit : ''Seigneur, j’ai beaucoup entendu parler de cet homme, 
                 et de tout le mal qu’il a fait subir à tes fidèles à Jérusalem.  
           Il est ici, après avoir reçu de la part des grands prêtres
                le pouvoir d’enchaîner tous ceux qui invoquent ton nom.''
    Mais le Seigneur lui dit :

         ''Va ! car cet homme est l’instrument que j’ai choisi 
          pour faire parvenir mon nom auprès des nations, 
            des rois et des fils d’Israël.  
     Et moi, je lui montrerai tout ce qu’il lui faudra souffrir pour mon nom.''
     Ananie partit donc et entra dans la maison.
    
Il imposa les mains à Saul, en disant :
   ''Saul, mon frère, celui qui m’a envoyé, c’est le Seigneur, 
         c’est Jésus qui t’est apparu sur le chemin par lequel tu venais.
           Ainsi, tu vas retrouver la vue, et tu seras rempli d’Esprit Saint.''
              Aussitôt tombèrent de ses yeux comme des écailles,
               et il retrouva la vue. 
       Il se leva, puis il fut baptisé. 
    Alors il prit de la nourriture et les forces lui revinrent.
      Il passa quelques jours à Damas avec les disciples et, sans plus attendre, 
          il proclamait Jésus dans les synagogues, affirmant que celui-ci est le Fils de Dieu
    Tous ceux qui écoutaient étaient stupéfaits et disaient :
       ''N’est-ce pas lui qui, à Jérusalem, s’acharnait contre ceux qui invoquent ce nom-là,
            et n’est-il pas venu ici afin de les ramener enchaînés chez les grands prêtres ?''
        Mais Saul, avec une force de plus en plus grande, 
          réfutait les Juifs qui habitaient Damas, en démontrant que Jésus est le Christ. »
(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Jzosus29
--------
Bryand
Bryand
En adoration

Masculin Messages : 2804
Age : 68
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Empty Re: (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS

Message par Bryand Mer 27 Jan 2021 - 21:48

Les saints du mois de janvier -



  26 janvier      
                                  saint Timothée et saint Tite (mémoire)-
                            (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Saint112
                                                           ( - - (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Cccccc10 v  -  - )
                      
---------

                 
- 2 Timothée 1 : 1-8; Luc 22 : 24-30  -.
– - -+   - Homélie de saint Jean Chrysostome à la louange de Paul.
-----.
 
26 janvier : saints Timothée et Tite (mémoire)
        Lectures  ----- 2 Timothée 1 : 1-8; Luc 22 : 24-30
-  -----   -  -
                                
 
Les deux saints que nous fêtons en ce jour furent de proches collaborateurs de saint Paul. 
    Ils nous sont connus essentiellement par les lettres que l'Apôtre leur a adressées 
             — les ''épîtres pastorales'' —
     dans lesquelles il donne des directives 
      pour la mise en place et 
   le gou­vernement des communautés chrétiennes
   Ils sont mentionnés égale­ment ici et là dans ses autres lettres et dans le récit des Actes des Apôtres.
Timothée était de père païen, mais sa mère et sa grand-mère étaient juives. 


    Paul se l'adjoignit dans ses voyages apostoliques


1 Timothée 1: 1-3
« 1-    Paul, apôtre du Christ Jésus selon l'ordre de Dieu notre Sauveur et du Christ Jésus, notre espérance,
    2-   à Timothée, mon véritable enfant dans la foi
             grâce, miséricorde, paix, de par Dieu le Père et le Christ Jésus notre Seigneur.
     3- Ainsi donc, en partant pour la Macédoine, je t'ai prié de demeurer à Éphèse, 
              pour enjoindre à certains de cesser d'enseigner des doctrines étrangères »


   Jeune et semble-t-il assez timide,
     il fut cependant un collaborateur dévoué et fidèle. 
    Plus tard, il fut mis à la tête de l'Église d'Éphèse.
   Il est fait allusion dans l'Écriture, à son emprisonnement et à sa remise en liberté.
      Nous n'avons rien de plus ensuite concernant son ministère très actif. 
  D'après une tradition il aurait été lapidé par la foule pour s'être opposé à un culte païen,
         et serait donc mort martyr.
      La liturgie ne retient pas cette aspect dans sa notice.
précisions et quelques aspects:
Saint Paul était une personnalité assez puissante
                   et suffisamment séduisante pour s'attacher 
                 des hommes aussi différents que Luc, 
                                                           Timothée 
                                                           et Tite, 
                                           et en faire ses collaborateurs.

Timothée fut l'inséparable compagnon des travaux et des souf­frances de l'Apôtre,
           le confident de toutes les heures, 
               celui qui reçut dans la spontanéité de la conversation les grandes intui­tions de l'Épître aux Romains,
                  et qui offrit à Paul la chaleur d'une présence humaine 
                 quand il redescendait du « troisième ciel» (2 Corinthiens 12 : 2). 
                                                                   http://moniteurs.billings.free.fr/bj/2co12.htm
                                                                
            Éloigné de son maître à l'heure où celui-ci allait rendre le suprême témoignage,
               il en reçut cette Seconde lettre à Timothée, 
            qui est le testament spirituel de saint Paul (L 1a). 
          Timothée devait gouverner ensuite l'Église d'Éphèse.

         Si Timothée fut le confident, 


               Tite était le négociateur, celui que Paul envoyait 
               pour dissiper les malentendus, apaiser les dis­cordes, 
                   celui aussi sur qui l'Apôtre pouvait compter pour orga­niser une nouvelle Église. 
          C'est à ce titre que Tite devint l'apôtre de la Crète
           Il reçut de Paul une lettre dans laquelle celui-ci invite les chrétiens 
                  à ''vivre avec justice et piété en ce monde'' (P 1), 
                 dans l'attente de la manifestation du Christ (L 1b).  

  Tite, un païen converti, accompagna également Paul dans certains de ses voyages. 


L'Apôtre lui confia la mission délicate de remettre
       de l'ordre dans la communauté de Corinthe divisée et perturbée. 
    Nous le trouvons ensuite à la tête de l'Église de Crète
     D'après les recomman­dations contenues dans la lettre à lui adressée, 
       sa tâche dut être déli­cate. 
    Puis nous le perdons de vue. Il serait mort à un âge très avancé.
Timothée et Tite,
      bien différents l'un de l'autre, ont cependant un point commun
       À l'exemple de Paul, ils ont compris et mis en pra­tique l'enseignement de Jésus : 
            la responsabilité, dans l'Église, 
            est avant tout un service.
        Un service que les circonstances peuvent d'ailleurs amener
             à exercer avec énergie, voire avec sévérité.
Ce que nous savons des relations de Paul avec ses deux collabora­teurs 
     nous donne également un enseignement précieux. 
      Des liens de profonde charité les unissaient.
     Pour Paul ils étaient moins des subal­ternes que des amis.
     Il leur fait des confidences sur sa propre vie.
    Il a des expressions où se révèle sa tendresse. 
   N'y a-t-il pas aussi en cela un témoignage de missionnaire dans un monde souvent froid et dur? 


    Dans l'Église orthodoxe, Timothée et Tite 
     sont fêtés respectivement le 22 janvier et le 25 août.
-----
Bryand
Bryand
En adoration

Masculin Messages : 2804
Age : 68
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Empty Re: (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS

Message par Bryand Jeu 28 Jan 2021 - 22:17

Les saints du mois de janvier -



  27 janvier      
                                             sainte Angèle Merici (commémoraison)-
                                        (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Sainte46
                                                           (  née v 1470- (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Cccccc10 1540 27 janvier )
   « Prudence et charité » (P 1) sont les deux vertus de sainte Angèle Merici 
              que nous demandons au Seigneur de pouvoir imiter. 
            Elles résument bien le portrait spirituel 
       de l'incomparable édu­catrice que fut la fondatrice des Ursulines.

                   
---------
- Lecture au bréviaire :
 - (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Bryvia10- Testament spirituel de sainte Angèle.
« Mes très douces mères et sœurs dans le Christ,
     efforcez vous d'abord et à tout prix de concevoir de sages résolutions, 
        avec l'aide de Dieu; ainsi, guidées uniquement par l'amour de Dieu et le zèle du salut des âmes, 
             vous entreprendrez votre tâche d'éducatrices.
         C'est seulement Si elle est enracinée et fondée dans la charité qu'elle produira des fruits de salut, 
       car notre Sauveur l'a dit: Un bon arbre ne peut produire de mauvais fruits. 
      Un bon arbre, dit-il, c'est-à-dire un cœur bon, animé par la charité
      ne peut produire que des œuvres saintes et bonnes. 
      C'est pourquoi saint Augustin disait: ''Aime et fais ce que tu veux.''  
           Aie l'amour et la charité, et ensuite fais ce que tu veux, comme s'il disait nettement:
            ''L'amour ne peut pas pécher.''
   Je vous demande encore de tenir compte de chacune de vos filles 
             et de les porter comme gravées dans vos cœurs non seulement par leurs noms, 
                   mais avec toute leur situation et leur état. 
                 Cela ne vous sera pas difficile si vous le entourez d'une charité vivante. 
              En effet les mères, selon la nature, auraient-elles mille enfants, les gardent tous et chacun 
                    fixés dans leur cœur, elles n'en oublient jamais aucun;
                  c'est l'œuvre en elles d'un très véritable amour.
                Il semble même que plus elles ont d'enfants, plus augmentent le souci et l'amour qu'elles ont de chacun.
              Bien davantage donc, celles qui sont mères selon l'esprit doivent et peuvent se comporter de même, 
            parce que l'amour spirituel est plus puissant que celui qui procède de la communauté de sang.
          Par conséquent, mères qui m'êtes très chères, Si vous aimez vos filles d'une charité vivante et sincère,
                  il sera impossible que vous ne les ayez pas, toutes et chacune, gravées dans votre mémoire et votre cœur. 
           Je vous demande encore d'essayer de les attirer par l'amour, l'indulgence et la charité
                     et non par la hauteur et la dureté.
                Soyez aimables pour toutes, du fond du cœur, comme il se doit, selon cette parole de mon Seigneur:
                      Apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur
            Ainsi vous imiterez Dieu, dont il est écrit:
               il a tout disposé avec douceur. 
          Et Jésus dit encore : Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau léger
               Vous de même: avec toutes employez la douceur sous toutes ses formes. 
            Prenez garde surtout qu'elles ne fassent pas par crainte ce que vous ordonnez. 
          Dieu a donné à chacun la liberté, c'est pourquoi il ne force personne.
                    Il se contente de montrer, d'appeler, de persuader. 
               Parfois, il faudra montrer une autorité plus sévère, à bon escient 
                      et en tenant compte de l'état et des nécessités des personnes. 
               Cependant, même alors, c'est seulement la charité qui doit nous pousser, ainsi que le zèle des âmes. »
------   
Angèle Merici, née vers 1470 au bord du lac de Garde, en Italie du Nord, 
        à Desenzano, en territoire vénitien, 
        mais c'est à Brescia, où elle se fixa en 1516, 
              qu'elle fonda sa famille religieuse;
           elle anticipera sur son temps en fondant la Compagnie de Sainte-Ursule
            une famille religieuse semblable à ce que nous appel­lerions aujourd'hui un Institut séculier. 
 Elle-même restera laïque, mais membre du Tiers ordre franciscain


tout en menant dans le monde une vie de silence, de prière, de charité.
     Nous savons peu de chose sur elle avant son arrivée à Brescia (Nord de l'Italie) vers 1516.
 Elle a déjà qua­rante-cinq ans. 
    Elle entreprend des pèlerinages en Terre Sainte,
       ce qui, à l'époque, surtout pour une femme, n'était pas sans danger.
   C'est vers 1530 que son projet de fondation prend forme.
      Lorsqu'elle en commence la réalisation, elle a soixante-cinq ans envi­ron, 
        mais elle nourrit cette idée depuis longtemps puisque, selon une tradition, 
          celle-ci lui avait été inspirée par une vision reçue dans sa jeunesse 
              (et qui sera exploitée par l'iconographie).


 Elle avait vu un escalier montant au ciel, et sur les marches, 
       des jeunes filles assimi­lées à des anges (les futures ursulines). 
                           (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Sainte47

     Le nom qu'elle donnera à son institut s'explique
     par la grande popularité que connaissaient alors sainte Ursule et ses compagnes,  (4e siècle)
          vierges de Cologne massacrées par les Huns, et dont la légende avait amplifié le nombre (à onze mille !).
Pour comprendre et apprécier le nouvel institut, il faut replacer notre sainte dans le contexte qui était le sien. 
    Les idées de la Renaissance ont entraîné une repaganisation. 
     Angèle comprend toute l'importance de la famille
      en particulier du rôle des femmes pour remédier à cet état de choses.


     C'est pourquoi les ursulines vont s'at­tacher 
         à l'éducation des futures mères de famille
    Elles mettront, comme le demande saint Pierre dans la première lecture, 
         1 Pierre 4: 7-11 
1 Pierre 4:
   « La fin de toutes choses est proche. 
                         Soyez donc sages et sobres en vue de la prière.

                8-  Avant tout, conservez entre vous une grande charité
                      car la charité couvre une multitude de péchés.
                9-  Pratiquez l'hospitalité les uns envers les autres, sans murmurer.
                10-   Chacun selon la grâce reçue, mettez-vous au service les uns des autres, 
                             comme de bons intendants d'une multiple grâce de Dieu.

                 11-  Si quelqu'un parle, que ce soit comme les paroles de Dieu ; 
                         si quelqu'un assure le service, que ce soit comme par un mandat reçu de Dieu, 
                             afin qu'en tout Dieu soit glorifié par Jésus Christ, 
                               à qui sont la gloire et la puissance pour les siècles des siècles. Amen. »          

          les dons qu'elles ont reçus en tant que religieuses, au service d'une rechristianisation de la société
              Au cours de l'histoire, l' œuvre de la fondatrice a connu certaines modifications,
                   mais l'essentiel de sa pensée demeure.
           Angèle Merici n'eut guère le temps d'assister à l'essor de son œuvre. 
           Elle mourut en effet peu après sa fondation, le 27 janvier 1540. 
           Mais elle la soutient encore.
           Et si la famille de sainte Ursule est si vivante aujourd'hui,
            c'est sans doute parce que le service que ses religieuses rendent à l'Église 
                est tout aussi nécessaire et urgent qu'au 16e  siècle.
supplément d'informations:
 Dans l'Italie de la Renaissance, en proie à la paganisation sous toutes ses formes,
            de la violence au défou­lement sexuel, 
             Angèle estima que la tâche primordiale consistait à former des femmes sérieusement chrétiennes. 
           Dans ce but elle réunit autour d'elle quelques compagnes,
       qu'elle dota d'une règle tout à fait neuve pour son temps :
                       pas de clôture, 
                          un minimum de vie commune,
                               la recherche des contacts humains.
                        Deux lignes d'orientation sous-tendraient leur apostolat :
                 l'en­seignement des filles 
                                et 
                          les missions. 
       Ceci, avec un souci constant de répondre aux besoins de l'heure;
              aussi était-il prévu que la Règle serait périodiquement mise à jour.
                  Angèle mourut à Brescia, en 1540.  cfé du missel:  

Bryand
Bryand
En adoration

Masculin Messages : 2804
Age : 68
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Empty Re: (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS

Message par Bryand Ven 29 Jan 2021 - 14:42

Les saints du mois de janvier -

  31 janvier      
                                             saint Jean Bosco (mémoire)-
                                                                                          ou Don Bosco
                                  (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Saint115
                                                         (  né 1815 16 août (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Cccccc10 1888 31 janvier )                
---------
- Lectures – Philippiens 4 : 4-9; Marc 10 : 13-16 -    
 - (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Bryvia10Lettre de saint Jean Bosco à ses confrères-
------

Très brève notice sur saint Jean Bosco-


Jean Bosco, né en 1815, 

Saint Jean Bosco, ou Don Bosco, né Giovanni Melchior Bosco 
         à Castelnuovo d'Asti (village de la principauté du Piémont faisant alors partie du Royaume de Sardaigne),
          à Turin -à 28 kilomètres à l'ouest de Castelnuovo  (Italie) .



Il a voué sa vie à l'éducation des enfants issus de milieux défavorisés;
L'Église catholique l'a canonisé en 1934, sous le nom de saint Jean Bosco. 
------

Don Bosco est surtout connu comme apôtre de la jeunesse des milieux populaires.
    Il fut lui-même fils de pauvres paysans. 
   Orphelin de père à l'âge de deux ans, il fut élevé par une mère admirable,
       qui l'aida par la suite dans son travail apostolique.
    Il entendit l’appel  au sacerdoce. 
    Devenu prêtre, il exerça d'abord son ministère 
         auprès des pauvres, des malades, des prisonniers.


     Dieu parle aux hommes par des faits souvent anodins.
 Il en fut ainsi pour Jean Bosco. Un jour, dans une église, 
      un sacristain malmena un enfant devant lui. 
    C'est en prenant sa défense que Jean Bosco eut la révélation du dessein que Dieu avait sur lui ; 
     s'occuper principalement de la jeunesse misérable et délaissée.
L'enfant qu'il avait défendu s'attacha à lui et revint avec d'autres jeunes de son entourage. 
    Ce fut le début d'une œuvre qui connut un grand développement.
       Don Bosco exerçait un réel ascendant sur ses protégés, 
           dû certes à sa bonté, mais celle-ci n'excluait pas la fermeté 
                 et s'alliait chez lui au dévouement, à la sérénité, à la joie, au sens de l'humour... 
        Il possédait tout ce que Paul, dans la première lecture, souhaite à ses correspondants. 
      Par ailleurs, son existence fut marquée par des faits surnaturels 
        manifestant l'intérêt que Dieu prenait à son travail d'apôtre.
Fondateur, son œuvre ne se limite pas à la congrégation des Salésiens,
                        instituée pour la jeunesse masculine
         Don Bosco fonda celle des Sœurs de Marie Auxiliatrice
                                           pour l'éducation des filles
      Une autre fondation fut placée sous ce même vocable,
          elle avait pour but de promouvoir et d'aider les vocations sacerdotales. 
    Cependant, les enfants ont toujours eu la place d'honneur dans le cœur de Don Bosco. 

    Sa mort, survenue à Turin le 31 janvier 1888, fut une sorte d'apothéose. 
   En l'apprenant, le pape Léon XIII, résumant la pensée du peuple, proclama :
         « Don Bosco est un saint, un saint, un saint.» 
     Son œuvre se développa magnifiquement dans le monde entier.
----- 
Bryand
Bryand
En adoration

Masculin Messages : 2804
Age : 68
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Empty Re: (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS

Message par Bryand Dim 31 Jan 2021 - 22:38

Rêve prémonitoire des trois blancheurs:

(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Saint116
La vision du rêve trois Blancheurs: L'Eucharistie / le Pape (l'Église ne peut être sans...) / la Vierge Marie

« La tempête encore se déchaîne, la plus violente qui fut jamais. 
    La barque de Pierre est à nouveau secouée, et de plus en plus rudement.
    Sous nos yeux s'accomplissent la suite et la fin du rêve de Don Bosco. 
    Les attaques sont désormais
    concentrées sur les trois blancheurs elles-mêmes,
  et dans la mesure où elles sont indissociables, toutes les trois sont attaquées :
    la Vierge Marie est attaquée,
     le Pape est attaqué,
     l'Eucharistie est attaquée.

    S'agissant de la papauté, le rêve raconte finalement l'histoire de son encerclement
           par les forces (maçonniques et associées) qui visent fondamentalement sa destruction. 
             Prophétisant ainsi leur défaite finale.
 
parmi les programmes de destruction de la franc-maçonnerie: la famille:
Il faut beaucoup prier.
Nous parlons de la franc-maçonnerie dans le poste de Don Bosco.
Jusqu'où est-elle allée?
Jusqu'où elle va à l'heure actuelle? 
Jusqu'où ira-t-elle?


On ne peut plus cacher l'infiltration des idées franc-maçonnes qui changent
 les codes législatifs de plus en plus de pays, ainsi les structures sociales, les adaptant à une fausse liberté...
Pauvre humanité!


Si cette humanité (cette partie de l'humanité sourde au bon sens et qui prend trop rapidement la tangente qu'on lui offre )
  voulait encore écouter la voix du Pape dans l'Église 
    où la décence des codes moraux peuvent encore servir d'exemple 
     pour préserver la dignité humaine, menacée!
Dieu a fait l'homme et la femme.
Curieusement, on se perd de plus en plus sur
       les notions de genres, telles que Dieu les a créés.


Cette vidéo (première d'une série) qui en appelle à la réflexion:
 concernant les changements rapides des lois civiles dans les différents pays.


Lorsque très peu respecteront encore les enseignements de l'Église,
de grandes tribulations submergeront l'humanité.
Servons-nous des documents mis à notre disposition pour tenter de partager 
    sur ces graves changements qui surviennent et contreviennent à la Loi divine.


Heureux ceux qui encore entendent et proclament 
             les enseignements de l'Église.
Heureux ceux qui ont des oreilles 
        pour entendre et ne restent pas indifférents!




Sur l'identité de genre:


À suivre.
 
§§§

    Quel est l’enseignement essentiel de ce songe ?
Il nous dit que la fidélité aux Trois Blancheurs,
                       aux trois inséparablement,
   constitue la condition incontournable pour se maintenir dans la fidélité à l'Église.
Si l'une des trois fait défaut, la foi elle aussi défaille.
    Car quelque acharnement que mettent les ennemis de l'Église en leurs assauts,
   et quelques très grands dommages qu'ils infligent,
  ils ne peuvent venir à bout de la grande Nef, puisqu’il est écrit :
    '' Les portes de l'enfer ne prévaudront pas contre elle ''.
 
§§§

    La signification pratique qui se dégage pour nous de ce rêve prophétique
    est donc claire et nette :
  il n’y a qu’une voie sûre
                       pour le petit reste,
  la fidélité aux trois Blancheurs,
             l’attention apportée à la présence des trois – inséparablement.
    '' Il est visible et clair, déclarait Debora,
           petite prophétesse italienne de l'Eucharistie, en 2008,
que la nouvelle ère, préparée par la Madone, sera une ère qui se construira sur ces trois réalités :
            Jésus Eucharistie,
             le primat de Pierre
           et la présence de la Madone ''.  »


Bryand
Bryand
En adoration

Masculin Messages : 2804
Age : 68
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Empty Re: (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS

Message par Bryand Mer 3 Fév 2021 - 14:34

Les saints du mois de février -

  1er février      
                                             saint Théophane Vénard (mémoire)-
                                                                                         (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Saint117                                  
                                                         (  né 1829 21 novembre (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Cccccc10 1861 2 février ) 
                                       Martyr au Vietnam               
---------
-
Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, 
    aimait bien ce saint dont elle avait la dévotion.  
    Il a joué un grand rôle dans sa vie en raison de la ''petite voie'' qu'il enseignait.
        Ainsi elle se sentait proche de ce missionnaire par sa spiritualité. 
    Lui aussi, a suivi la ''petite voie'', même s'il ne l'a jamais formulée ainsi.
Né le 21 novembre 1829, au diocèse de Poitiers, Jean-Théophane opta vers le sacerdoce.
     Le désir de la vie missionnaire mûri en lui,
       et aussi celui du martyre qui, chez un être dont on nous dit l'équi­libre et la gaieté, 
       ne pouvait être qu'inspiré par l'Esprit Saint.
    Il écrira plus tard, après des épreuves :
         «Du courage dans la vie ! Vive la joie quand même!» 
  Tout jeune, il proclama, après avoir lu les Annales de la propagation de la foi: 
        «Moi aussi, je veux aller au Tonkin et y être martyrisé !»
   Il fut exaucé : 
  il entra au séminaire de la Société des Missions Étrangères de Paris 
      et, après son ordination sacerdotale, embarqua pour le Tonkin,
                      où il arriva en juillet 1854. 


Ce pays de mission connaissait alors des périodes de persécution, 
       en dépit d'une christia­nisation florissante et de l'existence, 
           déjà, de prêtres autochtones. 


    Après des périodes de calme relatif, la persécution reprenait. 
      Des collèges dirigés par les Pères furent détruits. 
       Commença alors pour les mis­sionnaires la vie des ''catacombes''.
   Théophane et ses compagnons continuèrent néanmoins leur travail apostolique.


      Le 30 novembre 1860, après huit années d'apostolat presque toujours clandestin,
    le Père Théophane fut arrêté. 
      Enfermé dans une cage et conduit à Hanoï,
       il fut traduit devant un tribunal. 


     On lui proposa la vie sauve s'il foulait aux pieds un crucifix en signe d'abjuration. 
       Devant son refus, on le condamna à mort.
    La sentence ne fut exécutée que plusieurs mois plus tard. 
       Durant ce temps il resta détenu dans sa cage. 


Il y écrivit des lettres à sa famille. 
   Dans l'une d'elles il s'exprima ainsi :
     ''Nous sommes tous des fleurs plantées sur cette terre, 
         et que Dieu cueille en son temps, un peu plus tôt, un peu plus tard. 
          Autre est la rose empourprée,
                   autre est le lys virginal, 
                     autre l'humble violette
  Théophane fut décapité le 2 février 1861, 
     (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Saint118
        sur les bords du fleuve Rouge. 
    Il mourut en chantant le Magnificat.
---
voir des liens:
Bryand
Bryand
En adoration

Masculin Messages : 2804
Age : 68
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Empty Re: (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS

Message par Bryand Lun 15 Fév 2021 - 12:38

Les saints du mois de février -

  15 février      
                                             saint Claude La Colombière ()-
                                                                                    (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Saint119                       
                                                                     né 1641 - (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Cccccc10 1682 
---------
Claude La Colombière, 
   -béatifié en 1929 par Pie XI;
   - canonisé le 31 mai 1992 par le pape Jean-Paul II. 

Brève notice:
     Lors de sa canonisation, le pape Jean-Paul II a rappelé 
          ce qui a particulièrement marqué la vie et l' couvre de ce religieux :
                ses liens spirituels avec sainte Marguerite-Marie,
                      et la part qu'il prit avec elle pour la propagation du culte du Coeur du Christ.
      Né dans le diocèse de Grenoble en 1641, 
        Claude entra dans la Compagnie de Jésus. 
    Il s'engagea dans l'apostolat avec une générosité que révèlent ces mots :
       ''Pour faire beaucoup pour Dieu, il faut être tout à lui.'' 


    Mais le plus bel éloge qui lui fut décerné vint du Seigneur lui-même,
       lorsqu'il le présente à Marguerite-Marie :
          ''C'est mon fidèle serviteur et parfait ami.''
   Il a trente-six ans lorsqu'en 1677 il rencontre pour la première fois 

    celle dont il est destiné à devenir le confesseur,
                                                 le directeur spirituel, 
                                             le confident, l'ami. 
     L'humble visitandine de Paray-le-Monial
           a déjà bénéficié de grâces mystiques exceptionnelles qui rendent sa supérieure perplexe.
       Le Père Claude la rassure : 
              ''Tout cela vient bien de Dieu.''
                         (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Saint120

      Il fait plus qu'authentifier de son discernement, avec une grande sûreté de jugement, 
          le message qu'elle a reçu ;
        il va désormais l'aider à le transmettre avec une très grande joie. 
     Ce message consiste à rappeler l'amour de Dieu 
                          contenu dans le Coeur du Christ,


         destiné à être propagé.
     Ainsi l'a évo­qué Jean-Paul II, lors de la canonisation : 
     ''Pour évangéliser aujour­d'hui, il faut que le Coeur de Jésus 
               soit reconnu comme le cœur de l'Église.''


     Claude La Colombière eut d'autres activités
    Il résida un temps à Paris où il fut le précepteur des enfants de Colbert.
    Puis il fut envoyé à Londres comme chapelain de la duchesse d'York (1676);
   puis y rencontra des épreuves, arrêté suite à des rumeurs de complots (1678).


 Il revint d'Angleterre malade. 
    Phtisique, il mourut à Lyon, à l'âge de 41 un ans.
---- 
À suivre
Bryand
Bryand
En adoration

Masculin Messages : 2804
Age : 68
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Empty Re: (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS

Message par Bryand Jeu 18 Fév 2021 - 14:14

Les saints du mois de février -

  18 février      
                                             sainte Bernadette Soubirous   (commémoraison)-
                                                                                    (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Sainte48                       
                                                                     née 1844 7 janvier - (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Cccccc10 1879 16 avril
---------
 -  Lectures : - 1 Corinthiens 1 : 26-31; Jean 12 : 24-26 -  
 - -au bréviaire   – - -+   - Récit de Bernadette à son infirmière (6 octobre 1874) - 
----------.
Marie-Bernarde Soubirous, que l'on désignera par la suite du vaste publique qui adopte le nom de Bernadette,
     était l'aînée d'une famille très pauvre de Lourdes, 
         où elle naquit le 7 janvier 1844. Chétive et asthmatique elle fut placée à Bartrès, sa nourrice,
                                      à 4 kilomètres au nord de Lourdes. 
                                 (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Sainte49

En effet, Louise Soubirous, la mère, entame une seconde grossesse avant que Bernadette ne soit sevrée, 
      ce qui oblige à la placer chez une nourrice: Marie Laguë
(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Sainte50
                        qui vient de perdre son nouveau-né; 
                  elle habite le village de Bartrès juste à côté de Lourdes et prend Bernadette chez elle. 
http://lieux.loucrup65.fr/bartres.htm 


   Après le temps du sevrage, Marie Laguë s’est attachée à l’enfant et propose de la garder sans frais. 
    Bernadette restera chez sa « seconde mère » jusqu’à l’âge de deux ans.
      Elle retourne dans sa famille à Lourdes en avril 1846.
Elle y reviendra quelques années plus tard y garder les troupeaux.
                          (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Sainte51
C'est là aussi qu'elle apprit les rudiments de la foi chré­tienne. 
   À l'âge de 14 ans, elle fut favorisée de dix-huit apparitions de la Vierge Marie
       qui se pré­senta sous le vocable de l'Immaculée Conception. 


La Vierge lui confia le message que l'on sait.
Bernadette dut alors faire face à la célébrité, 
    elle qui désirait demeurer cachée comme le grain de blé tombé en terre. 
      Par ailleurs, le désir de devenir religieuse mûrissait en elle.
    Elle entrera à la congrégation des Sœurs de la Charité et de l'Instruction chrétienne de Nevers, 
      qui avait une maison à Lourdes.
    «Mais, disait-elle, ignorante et pauvre, ne sachant rien faire, je ne puis ambitionner de prendre place parmi ces sœurs. » 
      Elle y fut cependant admise. 
   Elle reçut l'habit le 29 juillet 1866 et le nom de Sœur Marie-Bernard.
       «Je suis venue ici pour me cacher, disait-elle ; 
          mais toujours à la manière du grain tombé en terre. 
             Elle priait et se sacrifiait beaucoup pour la conversion des pécheurs.
Sa vie en religion ne fut pas un chemin fleuri et sans épreuves. 
   Elle souf­frit toute sa vie de son asthme. 
   En outre, ses supérieures, craignant pour elle l'or­gueil,
        jugeaient de leur devoir et préférable de la traiter un peu durement dans le but de préserver son humilité. 
Il n'y manqua pas et naturellement elle disait: 
     «Si la Sainte Vierge en avait trouvé une plus ignorante que moi, 
        c'est elle qu'elle aurait choisie.» 
    Elle tra­vailla en particulier à l'infirmerie, lorsque ce n'était pas elle qui y était pour être soignée;
      elle y fut très aimée pour son dévouement et sa charité.
Elle mourut le 16 avril 1879, à l'âge de 35 ans,  en murmurant :
        «Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour moi, pauvre pécheresse. » 
    Son corps, qui repose actuellement dans une châsse, exposée dans la chapelle des Sœurs de Nevers, est demeuré intact.
(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Sainte52

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Bernadette et les apparitions 
     fascinent l'écrivain juif autrichien
        Franz Werfel, réfugié à Lourdes, 
        au point de faire le vœu d'écrire sur elle, 
        s'il réussit à gagner les États-Unis. 
         Il tient parole et The Song of Bernadette (Le Chant de Bernadette),
         la biographie romancée qu'il écrit, parue en 1942), est un immense succès.
....

Le chant de Bernadette:
Plusieurs écrivains de talent se sont intéressés à la vie de Bernadette et des apparitions à Lourdes.
Ils ont commenté différemment:  selon la foi nécessaire, on peut reconnaître ou non la valeur des multiples témoignages:
Pare exemple:
  
Émile Zola (1840-1902: il avait 18 ans lors des apparitions...);
    il n'a jamais rencontré Bernadette.
     Il envisageait cependant  de lui consacrer un livre — non une œuvre de fiction, mais une biographie. 
      Il dit à un journaliste, en 1894 :
     « Cette jeune fille est vraiment très intéressante. 
        Je dirai plus : elle est passionnante. »
     Dans son roman Lourdes, il décrit ainsi Bernadette enfant : 
      « Ce qui ravissait, chez cette Bernadette chétive et pauvre, c'étaient les yeux d'extase, 
             les beaux yeux de visionnaire, où, comme des oiseaux dans un ciel pur, passait le vol des rêves. »
     Émile Zola ne croit ni aux apparitions ni aux miracles :
        « Je ne suis pas croyant, je ne crois pas aux miracles, mais je crois au besoin du miracle pour l'homme ».
    Il est bouleversé, à Lourdes, par la souffrance des malades : 
      « Les malades de Lourdes, c'est l'humanité, la pauvre, la souffrante humanité. » 
      Cependant il ne veut pas voir dans leur terrible alignement une dénonciation de l'échec d'une science arrogante
        « La science, dit-on, a fait faillite, elle a promis aux hommes le bonheur et ne l'a pas donné.
             C'est faux, la science n'a pas promis le bonheur, mais la vérité […] 
               Le mysticisme est une réaction où se jettent les esprits indécis, assoiffés d'au-delà, 
                  à qui ne suffit pas la vérité. » 


Bien sûr que chacun devra constater que la science demeure une croyance, puisqu'elle ne donne pas et ne peut donc promettre ce que seul Dieu donne à ceux qui croient.


   Pour Zola, « ce n'était pas une imposteuse, mais une hallucinée, chez qui la vision avait été suggérée », l'auteur fait ici allusion à sa propre hypothèse d'une influence de l'abbé Ader, à Bartrès45 — et les guérisons miraculeuses seraient une illusion. Le livre de Zola (ainsi d'ailleurs que toute son œuvre) sera mis à l'Index par le pape Léon XIII en 1894.




Pendant la Seconde Guerre mondiale, Bernadette et les apparitions fascinent l'écrivain juif autrichien
        Franz Werfel, réfugié à Lourdes, 
        au point de faire le vœu d'écrire sur elle, 
        s'il réussit à gagner les États-Unis. 
         Il tient parole et The Song of Bernadette (Le Chant de Bernadette),
         la biographie romancée qu'il écrit, parue en 1942), est un immense succès.
....
   
Bryand
Bryand
En adoration

Masculin Messages : 2804
Age : 68
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Empty Re: (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS

Message par Bryand Ven 19 Fév 2021 - 12:23

C’est Marie qui enseignera le catéchisme à Bernadette. 
   L’enfant pauvre et illettrée se révèle une élève merveilleuse.
     Lorsque Bernadette voit la Vierge Marie pour la première fois, le 11 février 1858
       elle est habitée d’un désir qui est pour elle une souffrance.
        À 14 ans, Bernadette a le grand désir d’être admise à la première communion.
        Or, en raison de sa totale ignorance du catéchisme,
          elle n’est pas autorisée à communier.
         Telle est sa souffrance. 
     D’abord d’être d’une certaine façon exclue de la communauté à laquelle elle appartient puisque, 
          lors des messes où les autres enfants sont autorisés à communier, elle doit rester à sa place
        Ensuite parce que la grande confiance qu’elle met en Dieu lui donne le désir de recevoir le Corps du Christ
      La misère, la maladie, l’ignorance creusent en elle le désir de rencontrer, d’accueillir, de recevoir son Sauveur. 
      Or cela ne lui est pas possible.


  C’est au jour de la Fête-Dieu, en 1858
      que, dans la discrète chapelle de l’Hospice, 
      entourée par les sœurs de Nevers et d’autres enfants aussi pauvres qu’elle, Bernadette fait sa première communion
      Quelques semaines plus tard, elle bénéficiera de la toute dernière apparition de la Sainte Vierge. 
      La première communion de Bernadette a été rendue possible 
          par le témoignage de l’un des prêtres de la paroisse de Lourdes, l’abbé Pène 
           «En Bernadette, tout se développe harmonieusement». 
    
   C’est ce que saint Luc note à propos de Jésus : "L’enfant grandissait et se fortifiait,
            tout rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui" (Luc 1: 40). 
    La première communion de Bernadette fait également suite à sa première confession
       Celle-ci remonte au 13 février 1858
      c’est-à-dire entre la première et la deuxième apparition.
 
Entre le moment où elle s’est confessée pour la première fois
                     et 
            celui où elle a pu communier,
    c’est à travers seize apparitions, seize rencontres, que Marie a préparé Bernadette à recevoir Jésus.
    Il faudra attendre huit années pour que l’expérience sacramentelle de Bernadette puisse être prolongée à la Grotte. 
   Le 12 mai, arrivent les premiers prêtres, le 19 mai 1866 en présence de Bernadette
        est célébrée pour la première fois la messe à la Crypte,
           la première chapelle construite en réponse à la demande de la Vierge Marie, 
            le 21 mai est célébrée la première messe à la Grotte
Histoire et construction:
     
Le 2 mars 1858, lors de sa treizième apparition, la Vierge avait demandé à Sainte Bernadette : 
     « Allez dire aux prêtres de faire bâtir ici une chapelle. », 
         demande réitérée les 3 et 4 mars. Bernadette transmit cette demande au curé de Lourdes.
      L'abbé Peyramale, tout d'abord réticent, fut convaincu dès le 25 mars 
         quand Bernadette lui révéla le nom de la « dame » 
           qui lui avait déclaré : « Je suis l'Immaculée Conception », 
           expression que ne pouvait avoir inventée la jeune fille, ignorante et quasiment illettrée.
          L'abbé informa alors l'évêque de Tarbes. 
    Devant l'évolution des événements 
           (élans de ferveur, conversions et guérisons)
         et pressentant l'augmentation du prix du terrain, ce dernier, 
          Mgr Laurence fit acquérir par le diocèse la langue de terre
                 longeant le Gave et incluant le Rocher de Massabielle
              terrain appartenant à la municipalité de Lourdes, 
            transaction effective le 3 septembre 1861 après l'accord obtenu de l'empereur Napoléon III ... 
----   
Par un mandement du 18 janvier 1862, l'évêque confirma la position de l'Église 
      quant à la réalité des apparitions, et décida de réaliser le souhait de la Vierge transmis par Bernadette : 
        « Pour nous conformer à la volonté de la Sainte Vierge, plusieurs fois exprimée lors de l'Apparition, 
           nous nous proposons de bâtir un sanctuaire sur le terrain de la Grotte, 
           qui est devenu la propriété des évêques de Tarbes ».
 
La disposition des lieux rendit la construction difficile 
      et nécessita des fonds assez considérables, outre le contournement de difficultés administratives :
           les travaux, ouverts le 13 octobre 1862 commencèrent par 
            des travaux de voirie, 
             l'aplanissement du sommet du rocher de Massabielle, 
               la construction d'un énorme mur de soutènement surplombant et réservant l'entrée de la grotte, 
                puis l'édification de la crypte 
                 au-dessus de laquelle serait ensuite construite la basilique proprement dite. 
(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Sainte53(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Sainte54

                  Ils durèrent plus de dix ans, et Mgr Laurence décéda avant de les voir se terminer
                       (il mourut le 30 janvier 1870 à Rome où il s'était rendu pour le premier concile œcuménique du Vatican).
 
Quant à Bernadette Soubirous, elle ne vit le monument qu'en cours de construction : 
    le 19 mai 1866, elle assistait, peu avant son départ pour Nevers,
       à la première messe célébrée par l'évêque dans la crypte ;
        celui-ci avait insisté pour qu'elle assiste à la réalisation concrète du désir de la Vierge dont elle avait été l'interprète.
 
L'église fut bénie le 15 août 1871, la flèche terminée en mars 1872 et la consécration solennelle eut lieu le 2 juillet 18763, en présence du légat pontifical, le cardinal Guibert, archevêque de Paris. L'église avait été érigée en basilique mineure par Pie IX le 13 mars 1874.
 
Les coûts furent couverts par des dons venus de France et de l'étranger, dont l'emploi fut contrôlé par une commission ad hoc composée de prêtres et de laïcs, sous l'autorité de l'évêque. Les plans furent l'œuvre d'Hippolyte Durand, architecte dans la mouvance de Viollet-le-Duc, dont la dévotion envers l'Immaculée Conception ne souffrait pas de doute. Celui-ci conçut un monument de style néogothique, élevé au-dessus du Rocher de Massabielle - pour préserver la Grotte - donc nécessitant de considérables travaux de préparation, d'aplanissement et de consolidation. La disposition des lieux commanda de déroger à la tradition d'un sanctuaire orienté vers l'est : ici, l'entrée est orientée vers la ville, à l'est, et le chœur est tourné vers l'ouest.
 

En 2013, des travaux sont réalisés pour « sécuriser la basilique » en effectuant des purges et des réparations sur le clocher dont la pierre calcaire utilisée pour la construction s'avère friable dans le temps. Un échafaudage spécial est installé pour l'occasion8. En 2020, des travaux sont entrepris pour réparer et rénover le clocher de l'église. Ces travaux qui nécessitent l'installation d'un grand échafaudage devraient se terminer pour l'été 2021.







Très vite le Salut du Saint-Sacrement sera célébré chaque jour à la Grotte. 
    Ainsi, au terme d’un temps d’adoration eucharistique,
       sera donnée la bénédiction du Saint-Sacrement.
      Hier comme aujourd’hui, les pèlerins de Lourdes le comprennent, 
         le cœur de la Grotte c’est le Christ, 
           le cœur de la démarche à la Grotte trouve sa source et son sommet dans l’Eucharistie.
Bryand
Bryand
En adoration

Masculin Messages : 2804
Age : 68
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Empty Re: (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS

Message par Bryand Dim 18 Avr 2021 - 15:11

Par contrainte je n'ai pu assurer les notices des  biographies; et encore pour quelques mois.

Mais ce matin j'aimerais souligner par un canevas, 
    la notice de cette biographie:
Les saints du mois d'avril -

  18 avril      
                                                     saint Parfait ()-
                                                                           (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Saint121         
                                                           né à Cordoue (Espagne)  - (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Cccccc10 850
---------
Parfait de Cordoue, en latin Perfectus, était un prêtre chrétien de Cordoue en Espagne;
     il fut décapité par les musulmans le 18 avril 850,
       le jour de Pâques, pour avoir refusé de retirer ses propos sur Mahomet.
   Plusieurs chrétiens sont massacrés en représailles par les musulmans d'Al-Andalus.

Il est considéré comme l'un des plus grands martyrs de son époque. 
   Son supplice, enregistré par saint Euloge de Cordoue, ((    né v 801  - (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Cccccc10 859  - fête 11 mars   ))
             figure dans le Memoriale sanctorum.
     Il était né à Cordoue, en Espagne, au temps où  la région
         était sous le contrôle des Maures du califat omeyyade.
      Moine ordonné prêtre, il siégeait à la basilique Saint-Aciscle à Cordoue.


-autre vidéo:



voir aussi:
        (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Flzoc118

https://www.rts.ch/play/tv/le-court-du-jour/video/espagne-le-centre-historique-de-cordoue?urn=urn:rts:video:2628694


     L'Andalousie étant sous autorité politique musulmane,
       les chrétiens étaient tolérés en ces temps sous certaines conditions de discrétion
           et sous le statut de dhimmi.
    En 850, Parfait fut mis au défi par deux musulmans
           de dire qui était le plus grand prophète, Jésus ou Mahomet.
 
  Au début, il préféra ne pas répondre, afin de ne pas les provoquer,
     mais ils insistèrent pour qu'il leur donnât une réponse,
          promettant de le protéger des représailles.
     Il leur dit alors en arabe que Mahomet était un faux prophète
        et un homme immoral pour avoir, dit-on, séduit l'épouse de son fils adoptif.
     Les musulmans respectèrent leur promesse
          et le laissèrent partir, mais quelques jours plus tard,
        certains d'entre eux changèrent d'idée et le firent arrêter.
 
      Ils demandèrent à des amis de le saisir eux-mêmes (afin de ne pas être parjures)
           et le firent juger. 
        Parfait fut accusé de blasphème par le tribunal islamique et fut exécuté.
    Sa notice affirme que ses derniers mots furent
                   pour bénir le Christ
            et condamner Mahomet et son Coran.
 
Son martyre fut l'un des premiers d'une période de persécution des chrétiens
        par les musulmans en Al-Andalus ;
     elle commença en 850 sous Abd ar-Rahman II,
   se poursuivit sous son successeur Muhammad Ier,
      et par la suite continua de façon intermittente jusqu'en 960.
 
Les catholiques le fêtent le 18 avril.
-----------
Bryand
Bryand
En adoration

Masculin Messages : 2804
Age : 68
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Empty Re: (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS

Message par Bryand Jeu 29 Avr 2021 - 12:22

En attendant la suite...
Aujourd'hui 29 avril:
Fête de sainte Catherine de Sienne

          poste de l'an passé-

https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t44710-nouveau-lexique-sur-la-priere-et-lexique-historique-des-saints#466329

- 29 avril fête de sainte Catherine de Sienne      (mémoire)
          née 1347—(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Cccccc101380 29 avril
                                    Docteur de l’Église        

(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 220px-Anthony_van_Dyck_-_Christus_aan_het_kruis_met_de_heilige_Catharina_van_Siena%2C_de_heilige_Dominicus_en_een_engel
                                Représentation de Catherine de Sienne pendant la Passion du Christ
                                          Le Christ en Croix avec Catherine de Sienne,
                                            Saint Dominique et un Ange-
                                        Antoine van Dyck, vers 1629, musée royal des beaux-arts (Anvers)
         et auquel elle s'identifia jusqu'à recevoir les stigmates de la passion.
   On nous parle aussi de miracles eucharistiques :
       la vision du Christ dans l'hostie ;
            celle-ci qui s'échappe des mains du prêtre et vient directement dans sa bouche... 
  Sa vie de prière est si intense qu'il serait plus juste de dire qu'elle est devenue tout entière prière.
Cette femme tellement unie au Christ a reçu de lui une mission
   

voir le lien ...
Bryand
Bryand
En adoration

Masculin Messages : 2804
Age : 68
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Empty Re: (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS

Message par Bryand Ven 30 Avr 2021 - 13:24

-30 avril      saint Pie V     ( commémoraison )      -lectures- 1 Pierre 5 : 1-4; Jean 21 : 15-17                                                       
                         (en latin Pius V, en italien Pio V) 
                    Comme hier, notre saint est aussi de la famille dominicaine.
(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Aaaaaa20

                                   né 1504-(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Cccccc101572    
                                         - 225e pape de 1566-1572.
                                                                - Il fut canonisé en 1712.

  Nom de naissance: Antonio Ghislieri,
      en religion Michele Ghislieri (né le 17 janvier 1504 à Bosco Marengo dans le Piémont
                                                                                               décédé - 1er mai 1572 à Rome)
 
Voir l'an passé 


https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t44710-nouveau-lexique-sur-la-priere-et-lexique-historique-des-saints#466385
Bryand
Bryand
En adoration

Masculin Messages : 2804
Age : 68
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Empty Re: (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS

Message par Bryand Sam 1 Mai 2021 - 12:49

Les saints du mois de mai-    


                      Nous commençons le mois de Marie avec son époux, saint Joseph,
                              bien unis l'un à l'autre, modèle de la famille chrétienne.

-1er mai saint Joseph Travailleur (commémoraison)-   
                         (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Saint123
                                  né  -   (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Cccccc10 1er siècle   -
 - -  Lectures : -Genèse 1 : 26—2 : 3; OU Colossiens 3 : 14-24; Matthieu 13 : 54-58  –
   -bréviaire :  -   -- - -+   - Du 2e Concile du Vatican : L’Église dans le monde de ce temps.  -       
-----.
Avant de devenir en Europe la Fête du Travail, le 1er mai a marqué pendant longtemps,
                    à la fin du 19e siècle et au début du 20e
                 une journée de revendications et souvent de luttes des classes en vue de la promotion ouvrière. 
           Il y avait là un appel auquel ne pouvait rester insensible l'Église, 
        que les papes Léon XIII et Pie XI s'employaient alors à ouvrir aux problèmes du monde du travail. 
    Pie XII voulut donner une dimension chrétienne à cette journée
   en la plaçant sous le patronage de saint Joseph Travailleur (1955). 
   Non seulement Joseph a été un travailleur, le charpentier-menuisier de Nazareth (L 2),
 Colossiens 3 : 14-24
Colossiens 3:
Colossiens 3 :
« 14 Et puis, par-dessus tout, la charité, en laquelle se noue la perfection.
15-          Avec cela, que la paix du Christ règne dans vos cœurs : 
           tel est bien le terme de l'appel qui vous a rassemblés en un même Corps. 
          Enfin vivez dans l'action de grâces !
16-          Que la Parole du Christ réside chez vous en abondance :
                   instruisez-vous en toute sagesse par des admonitions réciproques. 
                     Chantez à Dieu de tout votre cœur avec reconnaissance, 
                        par des psaumes, 
                              des hymnes
                            et des cantiques inspirés.
17-          Et quoi que vous puissiez dire ou faire, 
                   que ce soit toujours au nom du Seigneur Jésus, rendant par lui grâces au Dieu Père !
18-          Femmes, soyez unies à vos maris, comme il se doit dans le Seigneur.
19-          Maris, aimez vos femmes, et ne leur montrez point d'humeur.
20-          Enfants, obéissez en tout à vos parents, c'est cela qui est beau dans le Seigneur.
21-          Parents, n'exaspérez pas vos enfants, de peur qu'ils ne se découragent.
22-          Esclaves, obéissez en tout à vos maîtres d'ici-bas, 
                 non d'une obéissance tout extérieure qui cherche à plaire aux hommes, 
                      mais en simplicité de cœur, dans la crainte du Maître.
23-          Quel que soit votre travail, faites-le avec âme
                   comme pour le Seigneur et non pour des hommes,
24-          sachant que le Seigneur vous récompensera en vous faisant ses héritiers. 
            C'est le Seigneur Christ que vous servez … »
       mais il est le modèle du tra­vailleur chrétien, lui qui, 
         des années durant, travailla pour Jésus et dans l'intimité quotidienne de Jésus.
    Pour le chrétien l'atelier de Joseph projette une lumière nouvelle sur la dignité du travail. 
     Celui-ci ne lui offre pas seulement, comme aux autres hommes, 
         le moyen de perfectionner la nature et de servir la communauté de ses frères.
        Il lui permet encore de communier intimement
         à la condition du Fils de Dieu fait homme 
        et il l'invite à unir aux souffrances du Christ celles qui sont inhérentes à son labeur. 
     C'est ainsi que le travail est une approche de Dieu.
-------------
voir le chant Mon Joseph, mon amour directement sur youtube, autrement inaccessible
-cliquer sur le lien:
(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Petite12
https://youtu.be/XoUGSwPPG1M



(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Mon_am13(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Mon_am12
SUITE:

Mon amour,
Mon Joseph,
Mon frère bien-aimé!
Mon amour,
Mon Joseph,
Toi, mon beau charpentier,
Dans mon cœur, c'est toi que j'aime!

Quand vient le soir
Et que tu montes à la prière,
Je sens que tu m'es plus qu'un frère,

Mon bel amour, bien plus qu'un frère!
J'imagine les mots
Quand tu pries le Très Haut,
Toi qui sembles si bon,
Qui sembles si fidèle,
Je n'entends que ton nom

Dès que je veux prier...
Crois-tu qu'II nous appelle?

Souvent la nuit,
Un songe étrange me réveille
Et je ressens que ton cœur veille,

Mon bel amour, que ton cœur veille!
J'ai le désir si doux

Que tu sois mon époux.
Il n'est rien dans mon cœur
Qu'à mon Dieu ne déplaise.
Je prie pour ton bonheur,
Mon frère bien-aimé,
En bénissant nos rêves!


------------
Hommage à saint Joseph
Bryand
Bryand
En adoration

Masculin Messages : 2804
Age : 68
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Empty Re: (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS

Message par Bryand Dim 2 Mai 2021 - 14:52

-2 mai      saint Athanase d'Alexandrie    ( mémoire )      - -lectures 1 Jean 1 : 5—2 :2; Jean 21 : 15-17                                                       
                                saint Athanase d'Alexandrie
                     Docteur de l’Église.
                    (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Atanasius4
                                   né 295-(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Cccccc10373    
                   - Figure parmi les premiers Pères de l'Église
                             - 45 années d’épiscopat dont 17 en cinq exils répétés;
                             -Combat l’arianisme;
                             -on lui décerna le titre de ''docteur de l'Incarnation'' . 
                      -il écrivit la biographie de saint Antoine,  (saint Antoine, qui fut le Père du monachisme )   
                                   qui lui était aussi un ami.
                                                          -citation de saint Athanase:
                                          « Dieu s’est fait homme pour que l’homme soit divinisé. »       -
       
                                    
                      
      Athanase, né à Alexandrie vers 295,
             avait vécu sa petite enfance
                au temps des persécutions romaines.
          Il s'intéressa aux récits  des chrétiens raconter l'héroïsme des martyrs.
        La suite de son existence montra qu'il n'oublia pas ces modèles,
                lui qui devait être à son tour persécuté.
    Comme tous les premiers Pères de l'Église,
          Athanase dut lutter contre des tendances
           à fausser le message évangélique.
              Ce n'était pas rare en ce temps de rencontrer des prêtres
                  improviser sur la compréhension de la doctrine.
             Si Athanase porte le titre de «docteur de l'Incarnation »,
                    à cause de son combat contre l'arianisme.
    C'est ce qui explique le choix de la première lecture
          dans laquelle saint Jean insiste fortement sur le mystère de l'Incarnation.
      Votre foi, dit-il, consiste essentiellement
                à croire que Jésus est le Fils de Dieu.


Voir l'an passé
https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t44710-nouveau-lexique-sur-la-priere-et-lexique-historique-des-saints#466487



suivi d'une dissertation concernant l'influence de l'arianisme sur l'islam... 
https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t44710-nouveau-lexique-sur-la-priere-et-lexique-historique-des-saints#466493
Bryand
Bryand
En adoration

Masculin Messages : 2804
Age : 68
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

(Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 4 Empty Re: (Nouveau) Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum