Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
21.95 €

Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 Empty Re: Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France

Message par Isabelle-Marie le Ven 8 Mai 2020 - 14:15

@Buni a écrit:Il est urgent que l'Esprit de l'Eglise de France soit déconfiné par l'Esprit Saint. 
Ci-dessous un sermon du Père de Pomerol qui décoiffe et remet les pendules à l'heure... 
https://www.lafrenchradio.pt/podcasts/sermon-du-pere-pomerol-du-3-mai-a-11h-sur-lantenne-de-la-french-radio-portugal/


Le père Pomerol fait remarquer la présence des loges maçonniques lors de la visio-conférence avec les évêques. Elles sont donc considérées comme un culte officiel, une religion ? égale à toutes les autres ? alors qu'à son sommet elles vénèrent comme seigneur et maître Lucifer cad Satan et luttent ouvertement contre le Pape et le catholicisme ? diablo  Et que la plupart de nos gouvernants, Castaner peut-être en font partie ! Enorme !!! Comment nous étonner du résultat ?!

Question : est-il permis que nos évêques acceptent cela, alors qu'ils risquent l'excommunication, comme l'explique le père Pomerol ?! A ce que je sache, le Pape ne pratique pas le dialogue inter-religieux avec la Franc-maçonnerie ? A quel point l'Eglise en France est coincée, piégée on peut le dire, jamais je ne l'avais à ce point soupçonné...  Oups!
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 6003
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 Empty Re: Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France

Message par Desiderius Ulixes le Ven 8 Mai 2020 - 16:28

https://www.lafrenchradio.pt/wp-content/uploads/sites/4/2020/05/podcast-sermon-du-pere-pomerol-du-3-mai-a-11h-sur-l-antenne-de-la-french-radio-portugal-sKSz.mp3

Je dois dire que j'aime assez le franc-parler de ce prêtre.

Rend grâce

J'ai mis l'URL complète pour qui veut enregistrer ce sermon pour le réécouter partout ailleurs.
Desiderius Ulixes
Desiderius Ulixes
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1058
Inscription : 04/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 Empty Re: Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France

Message par Nicolas-p le Ven 8 Mai 2020 - 16:43

@Isabelle-Marie a écrit:
@Buni a écrit:Il est urgent que l'Esprit de l'Eglise de France soit déconfiné par l'Esprit Saint. 
Ci-dessous un sermon du Père de Pomerol qui décoiffe et remet les pendules à l'heure... 
https://www.lafrenchradio.pt/podcasts/sermon-du-pere-pomerol-du-3-mai-a-11h-sur-lantenne-de-la-french-radio-portugal/


Le père Pomerol fait remarquer la présence des loges maçonniques lors de la visio-conférence avec les évêques. Elles sont donc considérées comme un culte officiel, une religion ? égale à toutes les autres ? alors qu'à son sommet elles vénèrent comme seigneur et maître Lucifer cad Satan et luttent ouvertement contre le Pape et le catholicisme ? diablo  Et que la plupart de nos gouvernants, Castaner peut-être en font partie ! Enorme !!! Comment nous étonner du résultat ?!

Question : est-il permis que nos évêques acceptent cela, alors qu'ils risquent l'excommunication, comme l'explique le père Pomerol ?! A ce que je sache, le Pape ne pratique pas le dialogue inter-religieux avec la Franc-maçonnerie ? A quel point l'Eglise en France est coincée, piégée on peut le dire, jamais je ne l'avais à ce point soupçonné...  Oups!
C'est exactement cela.

Ne pas oublier que la franc maçonnerie ecclésiastique a infiltré l'église ( on ne sait bien sûr qui en est membre...) on ne sait quels prélats ont "négociés " avec l'état...

Comment l'église catholique peut elle tolérer de tenir une réunion avec des francs maçons?
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec Saint Joseph

Masculin Messages : 1290
Age : 47
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 Empty Re: Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France

Message par Isabelle-Marie le Dim 10 Mai 2020 - 15:37

@Nicolas-p a écrit:
@Isabelle-Marie a écrit:
@Buni a écrit:Il est urgent que l'Esprit de l'Eglise de France soit déconfiné par l'Esprit Saint. 
Ci-dessous un sermon du Père de Pomerol qui décoiffe et remet les pendules à l'heure... 
https://www.lafrenchradio.pt/podcasts/sermon-du-pere-pomerol-du-3-mai-a-11h-sur-lantenne-de-la-french-radio-portugal/


Le père Pomerol fait remarquer la présence des loges maçonniques lors de la visio-conférence avec les évêques. Elles sont donc considérées comme un culte officiel, une religion ? égale à toutes les autres ? alors qu'à son sommet elles vénèrent comme seigneur et maître Lucifer cad Satan et luttent ouvertement contre le Pape et le catholicisme ? diablo  Et que la plupart de nos gouvernants, Castaner peut-être en font partie ! Enorme !!! Comment nous étonner du résultat ?!

Question : est-il permis que nos évêques acceptent cela, alors qu'ils risquent l'excommunication, comme l'explique le père Pomerol ?! A ce que je sache, le Pape ne pratique pas le dialogue inter-religieux avec la Franc-maçonnerie ? A quel point l'Eglise en France est coincée, piégée on peut le dire, jamais je ne l'avais à ce point soupçonné...  Oups!
C'est exactement cela.

Ne pas oublier que la franc maçonnerie ecclésiastique a infiltré l'église ( on ne sait bien sûr qui en est membre...) on ne sait quels prélats ont "négociés " avec l'état...

Comment l'église catholique peut elle tolérer de tenir une réunion avec des francs maçons?

En fait, depuis qu'elle a perdu toute souveraineté temporelle - disons depuis le baptême de Clovis jusqu'à la Révolution française - l'Église a dû plus ou moins se compromettre avec des pouvoirs, comme un film récent le rappelait, tout en essayant de préserver l'essentiel  

https://www.padreblog.fr/franz-jagerstatter-seul-contre-tous

Mais maintenant que l'Etat lui a peu à peu grignoté son prestige, son autorité spirituelle, morale, culturelle, il se mêle d'intervenir au coeur, eucharistique, de la liturgie, que reste t-il où elle ait un droit de regard ? Mon fils m'a dit que si au 2 juin, les prêtres étaient obligés de s'asperger de gel hydraulique et de porter des gants - je crois que c'est le cas en Italie, à vérifier - il refuserait de participer à une telle "mascarade" ?

Que faire ?  Crying or Very sad
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 6003
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 Empty Re: Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France

Message par Nicolas-p le Dim 10 Mai 2020 - 16:11

Que faire?

Prier: tout est dans les mains de DIEU. 

Ce qui se passe est permis par lui.

 Donc quelque part "voulu" peut-être pour nous mettre à l'épreuve en occident,  nous montrer notre faiblesse,  la lâcheté de la plupart qui se disent catholiques et qui sont eux même compromis avec leur petit bien être personnel. Que nous ne sommes rien sans lui et plus rien dans la société française qui ne nous connais plus.

Marthe Robin (il me semble ) a dit que lorsque nous ne verrions plus de solutions humaines, que nous crieriont alors vers DIEU et la sainte vierge viendrait sauver la France. 

Il n'y a plus de solutions humaines en France car l'église est quantité négligeable. 
Donc crions de toutes nos forces vers DIEU.

Et si l'état continue à vouloir empêcher de vivre notre Foi il faudra passer outre!

Pour cela il faut que nos évêques de France et prêtres nous y appellent car nous leur devons une certaine obéissance, ce sont nos pasteurs  et nous avons besoin d'eux pour nos messes.

La colère semble t'il commence à  monter dans l'épiscopat car apres avoir cru sincerement, à juste titre, au message "sanitaire " du gouvernement dans un contexte  il faut le rappeler de méconnaissance "initiale "de cette maladie ( ils ne sont ni médecins ni chercheurs), de sa potentiel gravité,  avoir eu aussi peur de faire partie de la "chaine de contamination " ( il faut à juste titre protéger les plus faibles de la maladie, on aurait accusé l'église d'irresponsabilité ),  ils se rendent compte que finalement le covid n'est qu'une excuse supplementaire et bienvenue qui tombe à pic  pour mettre des bâtons dans les roues de l'église, des cultes...la mettre un peu plus encore en dehors de la société française. 

 quand on voit que malgré toutes les propositions raisonnables de nos évêques pour reprendre les messes publiques avec le déconfinement, le gouvernement  trouve toujours des excuses pour le refuser... le retarder...

Croyez bien que si au moment du déconfinement les contaminations repartent à la hausse ( inévitable...) ils auront du "pain béni " pour contraindre la liberté de culte encore plus longtemps...

C'est finalement une situation "test" qui a permis aux anti cléricaux de tester ( comme un enfant teste ses parents en les provocant pour voir jusqu'où il peut aller) l'église et voir ce qu'ils peuvent imposer ( alors que l'église catholique séparée de l'état n'a AUCUNE  LEÇON NI ORDRE À RECEVOIR SUR LE CULTE ni aucune autorisation à demander sauf danger imminent et encore...)

Ils n'ont pas été déçu : l'église ( enfin beaucoup... ) se sont aplatis il me semble.

Ils savent donc qu'ils pourront réitérer sans problème sans aucune réaction de nôtre part autre que quelques protestations pour la forme... voire même peut être tenter encore plus de restrictions si cela est possible...

Finalement c'est facile de museler l'église catholique en France.  Même pas besoin de  violence ou menaces..(les mettant en accusation et en position de harceleurs de coupable...) .

Mieux encore qu'un régime totalitaire...
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec Saint Joseph

Masculin Messages : 1290
Age : 47
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 Empty Re: Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France

Message par Isabelle-Marie le Dim 10 Mai 2020 - 17:16

@Nicolas-p a écrit:Que faire?

Prier: tout est dans les mains de DIEU. 

Ce qui se passe est permis par lui.

 Donc quelque part "voulu" peut-être pour nous mettre à l'épreuve en occident,  nous montrer notre faiblesse,  la lâcheté de la plupart qui se disent catholiques et qui sont eux même compromis avec leur petit bien être personnel. Que nous ne sommes rien sans lui et plus rien dans la société française qui ne nous connais plus.

Marthe Robin (il me semble ) a dit que lorsque nous ne verrions plus de solutions humaines, que nous crieriont alors vers DIEU et la sainte vierge viendrait sauver la France. 

Il n'y a plus de solutions humaines en France car l'église est quantité négligeable. 
Donc crions de toutes nos forces vers DIEU.

Et si l'état continue à vouloir empêcher de vivre notre Foi il faudra passer outre!

Pour cela il faut que nos évêques de France et prêtres nous y appellent car nous leur devons une certaine obéissance, ce sont nos pasteurs  et nous avons besoin d'eux pour nos messes.

La colère semble t'il commence à  monter dans l'épiscopat car apres avoir cru sincerement, à juste titre, au message "sanitaire " du gouvernement dans un contexte  il faut le rappeler de méconnaissance "initiale "de cette maladie ( ils ne sont ni médecins ni chercheurs), de sa potentiel gravité,  avoir eu aussi peur de faire partie de la "chaine de contamination " ( il faut à juste titre protéger les plus faibles de la maladie, on aurait accusé l'église d'irresponsabilité ),  ils se rendent compte que finalement le covid n'est qu'une excuse supplementaire et bienvenue qui tombe à pic  pour mettre des bâtons dans les roues de l'église, des cultes...la mettre un peu plus encore en dehors de la société française. 

 quand on voit que malgré toutes les propositions raisonnables de nos évêques pour reprendre les messes publiques avec le déconfinement, le gouvernement  trouve toujours des excuses pour le refuser... le retarder...

Croyez bien que si au moment du déconfinement les contaminations repartent à la hausse ( inévitable...) ils auront du "pain béni " pour contraindre la liberté de culte encore plus longtemps...

C'est finalement une situation "test" qui a permis aux anti cléricaux de tester ( comme un enfant teste ses parents en les provocant pour voir jusqu'où il peut aller) l'église et voir ce qu'ils peuvent imposer ( alors que l'église catholique séparée de l'état n'a AUCUNE  LEÇON NI ORDRE À RECEVOIR SUR LE CULTE ni aucune autorisation à demander sauf danger imminent et encore...)

Ils n'ont pas été déçu : l'église ( enfin beaucoup... ) se sont aplatis il me semble.

Ils savent donc qu'ils pourront réitérer sans problème sans aucune réaction de nôtre part autre que quelques protestations pour la forme... voire même peut être tenter encore plus de restrictions si cela est possible...

Finalement c'est facile de museler l'église catholique en France.  Même pas besoin de  violence ou menaces..(les mettant en accusation et en position de harceleurs de coupable...) .

Mieux encore qu'un régime totalitaire...

oui, mais quand on lit par exemple cet article de Marianne, journal plutôt de centre-gauche, on se dit que pour nos évêques, la situation est réellement très difficile, d'autant plus que la position très suiviste du pape François, ne les aide pas, ni en Italie, ni en France.

Visiblement, même avec un effort de bonne volonté, ceux qui sont athées, le gouvernement et la plupart des français, qui à la limite ont des "jardins privés" spi (yoga, reiki, relaxation, ou autre...) ne comprennent absolument pas le sens des revendications des catholiques, avec la suspicion, depuis le rassemblement de Mulhouse qu'ils sont des vecteurs à haut risque.

https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t44704p30-deconfinement-la-demande-de-leglise-catholique-en-france#466893
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 6003
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 Empty Re: Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France

Message par Nicolas-p le Dim 10 Mai 2020 - 17:45

c'est cela...

 "grâce" aux pauvres évangélistes ils ont put "taper" sur les religions pourvoyeuses d'infections par négligence ou stupidité, démontrant l'inutilité ou la dangerosité des regroupements religieux... voici le message (pain béni encore) qu'ils ont réussit à faire passer sans en avoir l'air...comme des "saintes nitouches"...

du coup tous les "neuneus" français et encore plus les anticléricaux  assimilent religion et "dangerosité" sanitaire "inutilité"  avec toutes les délations connues de messes en petit comité.

ils ont tous les arguments pour nous la faire boucler....

si c'était un rassemblement laïc ou un concert de rock qui avait été à l'origine du même phénomène de contamination on aurait simplement parlé de "manque de chance" de "hasard malheureux"...

on pari?

quand je vous dit que c'est du "pain béni" ce Covid pour tous les anticléricaux...

effectivement les cardinaux, évêques ont une tache bien difficile face à ce "message" qui les discrédite aux yeux des français (et du gouvernement)

comme vous dites la position du pape François n'a pas aidé...

et pourtant en tant que souverain de l'état du Vatican séparé donc de l'Italie il aurait peut être put préserver un certain espace de "liberté de culte" au moins au Vatican.


autant il est parfaitement compréhensible qu'en février mars au moment du début de cette épidémie européenne , la prudence soit de mise (dangerosité inconnue... ) de part nos supérieurs dans l'église.

autant maintenant que l'on en sait un peu plus, que l'on déconfine en autorisant les supermarchés.... etc... il est nettement moins acceptable de se faire museler du moment que toutes les précautions sanitaires raisonnables sont prises (plusieurs messes en petit comité au lieu d'une seule grande messes avec masques/ distances...)  AU MOINS  dans les départements en "vert" ou le virus circule peu...
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec Saint Joseph

Masculin Messages : 1290
Age : 47
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 Empty Re: Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France

Message par granny le Dim 10 Mai 2020 - 17:56

 quelqu'un qui bien parlé





Et si je célèbre la messe à Intermarché, ça passe ? » s’interroge ingénument l’abbé Guy-Emmanuel Cariot, curé-recteur de la basilique d’Argenteuil.

Good!
granny
granny
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1360
Localisation : aux portes du Médoc
Inscription : 23/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 Empty Re: Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France

Message par Calex le Dim 10 Mai 2020 - 17:59

@granny a écrit: quelqu'un qui bien parlé





Et si je célèbre la messe à Intermarché, ça passe ? » s’interroge ingénument l’abbé Guy-Emmanuel Cariot, curé-recteur de la basilique d’Argenteuil.

Good!

Excellent ! Very Happy
Calex
Calex
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1222
Inscription : 26/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 Empty Re: Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France

Message par Calex le Dim 10 Mai 2020 - 18:06

Valeurs Actuelles du 10 mai

Cultes : un confinement perpétuel ?

Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 D7C98776-5C48-4F07-BF2E-C943CAFCA047


Pour l’essayiste Paul-Marie Coûteaux, la décision difficilement justifiable de l’État d’interdire les célébrations religieuses jusqu’au deux mai, sans précédent dans l’Histoire, montre un triste visage de la République.


« Le droit divin qui vient de la grâce n’exclut pas le droit humain qui vient de la raison naturelle. » Dans sa fameuse Somme Théologique (II), Thomas d’Aquin illustre en maints détours la fameuse distinction entre Dieu et César — distinction qui n’est pas pour autant une opposition des deux ordres. Cependant, il le fait en plaçant le droit humain sous l’égide de la raison, qui, dans la doctrine chrétienne, exclut d’accepter l’arbitraire du pouvoir politique.

Certes, les chrétiens se sont soumis sans barguigner au strict confinement général prononcé par l’actuel président de la République (quand bien même ses bases légales restent sujettes à caution, pour ne rien dire de son inspiration qui méconnait tant la condition ordinaire de la vie humaine), confinement qui interdit tout rassemblement public, y inclus l’exercice des cultes. Les chrétiens ont même obéi plus complètement que ne l’ont fait les musulmans, bénéficiaires d’arrêtés du ministère de l’Intérieur eux-mêmes contestables. Ils ont obéi, ce qui n’était pas tout à fait conforme au principe de séparation des Eglises et de l’Etat, ni à l’histoire ancienne et toujours délicate des relations entre les deux instances, qui jamais ne vit l’Etat suspendre les célébrations (à une seule exception, sur laquelle nous reviendrons). Notons au passage que le principe de séparation fut enfreint par la République elle-même quand, le 19 avril, des policiers, croyant à tort qu’une messe rassemblait de nombreux fidèles alors qu’elle n’était qu’un enregistrement, ont pénétré en armes dans l’église Saint-André de Paris pour la faire cesser — chose contraire à la loi. Ils ont obéi, mais cela ne suppose pas qu’ils doivent perdre de vue la « raison naturelle ».

Peut-on diviser la liberté de culte ?


Or, justement : si, malgré le déconfinement du 11 mai, la République persistait à interdire jusqu’au 2 juin, et peut-être plus tard encore, les célébrations religieuses (ce qui, après celles de Pâques, suspendrait pour les chrétiens les célébrations de l’Ascension et de la Pentecôte, soit trois fêtes majeures du calendrier liturgique), nous sortirions du raisonnable et donc de l’acceptable. Croit-on les chrétiens assez irresponsables, ou les temples et églises trop encombrées pour ne pas définir des conditions de précaution bien simples, comme l’espacement des chaises, la suspension des “saluts de paix”, etc. ? Les écoles, les entreprises, les transports en commun, les magasins rouvrent, mais l’exercice des cultes serait toujours interdit ? Quelle est ici la logique ? Un doute vient, d’autant que les célébrations reprennent déjà à travers toute l’Europe — dès ce dimanche 3 mai, à Monaco. Quelle est donc cette nouvelle « exception française » ?

​Ainsi le PCD (Parti Chrétien Démocrate, présidé par Jean-Frédéric Poisson) fut fondé à déposer devant le Conseil d‘Etat, le 5 mai, un recours en référé pour que cesse une interdiction devenue manifestement discriminatoire, et que soient enfin autorisées des célébrations qui manquent de plus en plus aux fidèles, surtout en une telle période, et dont la suspension est aussi juridiquement discutable qu’elle est symboliquement contrariante. Il est remarquable que le Conseil, admettant l’urgence, ait aussitôt ouvert une procédure contradictoire, transmettant le recours au Premier ministre pour qu’il formule ses observations.

On objecte souvent que les messes sont possibles par vidéo : en somme : chacun chez soi. Le PCD fait justement valoir qu’« il n’appartient pas à l’Etat de diviser la liberté de culte entre certains de ses aspects, qu’il faudrait préserver, et d’autres qui pourraient être contraints ». Rappelant que la liberté de culte a valeur constitutionnelle, il ouvre le sujet en notant que cette suspension s’ajoute fâcheusement à d’autres, celle de la liberté de manifester et de la liberté d’expression.

​D’autres associations, plus confessionnelles, ont emboîté le pas au PCD, signe de l’émotion d’un nombre croissant de fidèles. Emotion d’autant plus compréhensible qu’est faible la protestation de nos évêques, et floue leur position : on croyait que la Conférence des évêques de France demandait elle aussi le retour aux célébrations dès le 11 mai, jusqu’à ce que son vice-président, Mgr Leborgne, par ailleurs évêque d’Amiens, rétropédale dès le 3 mai sur Franceinfo : « Nous ne demandons pas le retour aux célébrations avant le 2 juin, mais simplement que s’engage un dialogue dans ce sens » — sic ! Position curieuse, ce dialogue allant on l’espère de soi. Il est vrai que l’épiscopat français nous a habitué à l’eau tiède, laquelle a l’inconvénient d’être chaude pour certains (quelques évêques sont bien plus nets…), mais froide pour d’autres, finalement sans intérêt pour beaucoup.

La suite ici : https://www.valeursactuelles.com/societe/cultes-un-confinement-perpetuel-119174
Calex
Calex
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1222
Inscription : 26/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 Empty Re: Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France

Message par Calex le Dim 10 Mai 2020 - 18:19

.


Dernière édition par Calex le Lun 11 Mai 2020 - 0:15, édité 2 fois
Calex
Calex
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1222
Inscription : 26/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 Empty Re: Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France

Message par Nicolas-p le Dim 10 Mai 2020 - 18:24

@Calex a écrit:Valeurs Actuelles du 10 mai

Cultes : un confinement perpétuel ?

Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 D7C98776-5C48-4F07-BF2E-C943CAFCA047


Pour l’essayiste Paul-Marie Coûteaux, la décision difficilement justifiable de l’État d’interdire les célébrations religieuses jusqu’au deux mai, sans précédent dans l’Histoire, montre un triste visage de la République.


« Le droit divin qui vient de la grâce n’exclut pas le droit humain qui vient de la raison naturelle. » Dans sa fameuse Somme Théologique (II), Thomas d’Aquin illustre en maints détours la fameuse distinction entre Dieu et César — distinction qui n’est pas pour autant une opposition des deux ordres. Cependant, il le fait en plaçant le droit humain sous l’égide de la raison, qui, dans la doctrine chrétienne, exclut d’accepter l’arbitraire du pouvoir politique.

Certes, les chrétiens se sont soumis sans barguigner au strict confinement général prononcé par l’actuel président de la République (quand bien même ses bases légales restent sujettes à caution, pour ne rien dire de son inspiration qui méconnait tant la condition ordinaire de la vie humaine), confinement qui interdit tout rassemblement public, y inclus l’exercice des cultes. Les chrétiens ont même obéi plus complètement que ne l’ont fait les musulmans, bénéficiaires d’arrêtés du ministère de l’Intérieur eux-mêmes contestables. Ils ont obéi, ce qui n’était pas tout à fait conforme au principe de séparation des Eglises et de l’Etat, ni à l’histoire ancienne et toujours délicate des relations entre les deux instances, qui jamais ne vit l’Etat suspendre les célébrations (à une seule exception, sur laquelle nous reviendrons). Notons au passage que le principe de séparation fut enfreint par la République elle-même quand, le 19 avril, des policiers, croyant à tort qu’une messe rassemblait de nombreux fidèles alors qu’elle n’était qu’un enregistrement, ont pénétré en armes dans l’église Saint-André de Paris pour la faire cesser — chose contraire à la loi. Ils ont obéi, mais cela ne suppose pas qu’ils doivent perdre de vue la « raison naturelle ».

Peut-on diviser la liberté de culte ?






Or, justement : si, malgré le déconfinement du 11 mai, la République persistait à interdire jusqu’au 2 juin, et peut-être plus tard encore, les célébrations religieuses (ce qui, après celles de Pâques, suspendrait pour les chrétiens les célébrations de l’Ascension et de la Pentecôte, soit trois fêtes majeures du calendrier liturgique), nous sortirions du raisonnable et donc de l’acceptable. Croit-on les chrétiens assez irresponsables, ou les temples et églises trop encombrées pour ne pas définir des conditions de précaution bien simples, comme l’espacement des chaises, la suspension des “saluts de paix”, etc. ? Les écoles, les entreprises, les transports en commun, les magasins rouvrent, mais l’exercice des cultes serait toujours interdit ? Quelle est ici la logique ? Un doute vient, d’autant que les célébrations reprennent déjà à travers toute l’Europe — dès ce dimanche 3 mai, à Monaco. Quelle est donc cette nouvelle « exception française » ?

​Ainsi le PCD (Parti Chrétien Démocrate, présidé par Jean-Frédéric Poisson) fut fondé à déposer devant le Conseil d‘Etat, le 5 mai, un recours en référé pour que cesse une interdiction devenue manifestement discriminatoire, et que soient enfin autorisées des célébrations qui manquent de plus en plus aux fidèles, surtout en une telle période, et dont la suspension est aussi juridiquement discutable qu’elle est symboliquement contrariante. Il est remarquable que le Conseil, admettant l’urgence, ait aussitôt ouvert une procédure contradictoire, transmettant le recours au Premier ministre pour qu’il formule ses observations.

On objecte souvent que les messes sont possibles par vidéo : en somme : chacun chez soi. Le PCD fait justement valoir qu’« il n’appartient pas à l’Etat de diviser la liberté de culte entre certains de ses aspects, qu’il faudrait préserver, et d’autres qui pourraient être contraints ». Rappelant que la liberté de culte a valeur constitutionnelle, il ouvre le sujet en notant que cette suspension s’ajoute fâcheusement à d’autres, celle de la liberté de manifester et de la liberté d’expression.

​D’autres associations, plus confessionnelles, ont emboîté le pas au PCD, signe de l’émotion d’un nombre croissant de fidèles. Emotion d’autant plus compréhensible qu’est faible la protestation de nos évêques, et floue leur position : on croyait que la Conférence des évêques de France demandait elle aussi le retour aux célébrations dès le 11 mai, jusqu’à ce que son vice-président, Mgr Leborgne, par ailleurs évêque d’Amiens, rétropédale dès le 3 mai sur Franceinfo : « Nous ne demandons pas le retour aux célébrations avant le 2 juin, mais simplement que s’engage un dialogue dans ce sens » — sic ! Position curieuse, ce dialogue allant on l’espère de soi. Il est vrai que l’épiscopat français nous a habitué à l’eau tiède, laquelle a l’inconvénient d’être chaude pour certains (quelques évêques sont bien plus nets…), mais froide pour d’autres, finalement sans intérêt pour beaucoup.

La suite ici : https://www.valeursactuelles.com/societe/cultes-un-confinement-perpetuel-119174
cela rejoins parfaitement ce que j'ai dit.

et on n'est malheureusement pas servis par certains évêques...
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec Saint Joseph

Masculin Messages : 1290
Age : 47
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 Empty Re: Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France

Message par Isabelle-Marie le Dim 10 Mai 2020 - 23:21

@Nicolas-p a écrit:On objecte souvent que les messes sont possibles par vidéo : en somme : chacun chez soi.

Mgr Bernard Ginoux a été on ne peut plus clair et explicite : ce qu'il dit, tout le monde peut le comprendre ! Notre foi est rien moins qu'une vue de l'esprit ou une idéologie !

"L'Eucharistie est un bien de première nécessité : quand vous regardez un repas à la télévision, cela ne vous nourrit pas"

https://www.riposte-catholique.fr/archives/155766?utm_source=feedburner&utm_medium=twitter&utm_campaign=Feed%3A+perepiscopus+%28Observatoire+des+%C3%A9v%C3%AAques+de+France%29
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 6003
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 Empty Re: Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France

Message par Philippe-Antoine le Dim 10 Mai 2020 - 23:39

@Isabelle-Marie a écrit:

[b][size=18]"L'Eucharistie est un bien de première nécessité : quand vous regardez un repas à la télévision, cela ne nourrit pas

C'était un pis-aller qui pouvait encore se comprendre il y a un mois, mais ce n'est plus justifié.
Maintenant ça suffit!!!
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 4216
Age : 67
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 Empty Re: Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France

Message par Isabelle-Marie le Dim 10 Mai 2020 - 23:43

Et concernant le rôle des laics, Gabrielle Vialla s'exprime ainsi :

"Si nous nous habituons à ne rien dire, nous laissons perdurer les mêmes réflexes de corps qui privilégient le silence, la culpabilisation des consciences et enfin le rejet de la compassion. Ce réflexe qui protège le fort face au faible, offense le Christ… Nous pouvons toujours pleurer, prier face au scandale, il convient aussi de devenir clairvoyants.

Les silences face à des abus sexuels, à des abus spirituels et peut-être bientôt face à une privatisation abusive de l’Eucharistie par certains clercs, pourraient bien être les fruits de nature différente d’une même crise spirituelle ?"


https://www.lesalonbeige.fr/tout-abus-sexuel-dans-leglise-commence-par-un-abus-spirituel-un-abus-dautorite/

Je suis de son avis, il y a clairement là une forme d'abus spirituel caractérisé. Des prêtres qui envisagent tranquillement la perspective de continuer la messe sans le peuple, lequel sert de variable d'ajustement à la sacro-sainte situation sanitaire et aux décisions arbitraires du pouvoir, ce n'est pas bien : non seulement c'est le signe d'un manque d'amour, mais aussi de leur manque de courage et de responsabilité.
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 6003
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 Empty Re: Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France

Message par Nicolas-p le Mar 12 Mai 2020 - 14:13

Démission du Père Thierry Magnin comme porte-parole des évêques de France

https://eglise.catholique.fr/espace-presse/communiques-de-presse/498982-depart-pere-thierry-magnin-secretaire-general-de-conference-eveques-de-france/



vu ses prises de positions (eucharistie qui est non indispensable en temps de covid...) je ne le regretterai pas sur ce poste.

 l'aurai t'on débarqué? possible...

bonne continuation ailleurs!
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec Saint Joseph

Masculin Messages : 1290
Age : 47
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 Empty Re: Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France

Message par Calex le Mer 13 Mai 2020 - 4:47

.
Calex
Calex
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1222
Inscription : 26/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 Empty Re: Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France

Message par territoire en héritage le Sam 16 Mai 2020 - 16:44

.

Référé-liberté en action publique contre le décret interdisant le culte public :

https://www.renaissancecatholique.org/refere-liberte-contre-le-decret-interdisant-le-culte-public/
...
Référé-liberté contre le décret interdisant le culte public
par  Renaissance Catholique  · 12 mai 2020
Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 Refere-liberte-image
Le décret du gouvernement prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de coronavirus est paru ce jour 11 mai.
En son article 8, il ordonne : « Les établissements de culte sont autorisés à rester ouverts. Tout rassemblement ou réunion en leur sein est interdit ». 
Face à cette atteinte gravissime à la liberté de culte quatre sociétés religieuses de droit pontifical (Fraternité Saint Pierre, Institut du Christ-Roi Souverain Prêtre, Institut du Bon Pasteur et Fraternité Saint Vincent Ferrier) ont déposé le jour même un référé-liberté devant le Conseil d’État. 
L’association Renaissance Catholique apporte, par le communiqué ci-dessous, son soutien à ce référé auquel s’applique de manière particulièrement pertinente la formule selon laquelle il est déposé « pour la gloire de Dieu et le salut des âmes ».

Communiqué


Jeudi 7 mai, le Premier ministre a confirmé le déconfinement de la population française et des activités au 11 mai prochain.
Le culte public reste pourtant interdit. 
Cette interdiction porte gravement atteinte à la liberté de culte, liberté à valeur constitutionnelle. Elle constitue en outre une ingérence manifeste de l’Etat qui, alors que les églises sont ouvertes, s’immisce illégalement dans l’exercice du culte au mépris de la laïcité. 

Le 11 mai, la population sera déconfinée et pourra circuler à nouveau librement sur la voie publique. Les écoles primaires, les bibliothèques, médiathèques et de nombreux musées vont rouvrir. Pourtant, l’exercice du culte public restera interdit tout comme la possibilité d’enterrer dignement nos morts.

Les citoyens français, laïcs et pasteurs que nous sommes ne peuvent se résoudre à des mesures violant à ce point leurs droits fondamentaux.
C’est pourquoi nous nous associons sans réserve au recours qui est déposé par les quatre instituts religieux mentionnés ci-après, auprès du Conseil d’État, contre le décret qui vient de paraître formalisant ces annonces des 28 avril et 7 mai, afin que le juge des référés fasse cesser ces atteintes gravement illégales à la liberté fondamentale du culte.

Pour la Fraternité sacerdotale Saint-Pierre, l’abbé Benoît Paul-Joseph, Supérieur du District de France
Pour l’Institut du Bon Pasteur, l’abbé Philippe Laguérie, Fondateur et Supérieur général émérite
Pour l’Institut du Christ-Roi-Souverain-Prêtre, le Chanoine Louis Valadier, Provincial de France
Pour la Fraternité Saint-Vincent Ferrier, le Très Révérend Père Louis-Marie de Blignières, Fondateur et Prieur

Avec le soutien de :

  • Dom Louis-Marie, Père Abbé du monastère Sainte-Madeleine du Barroux
  • Père Marc, Prieur du monastère Sainte-Marie de La Garde
  • Jean de Tauriers, Président de l’association Notre-Dame de Chrétienté
  • Jean-Pierre Maugendre, Président de l’association Renaissance Catholique 
  • Guillaume Jourdain de Thieulloy, Directeur de publication du Salon Beige
  • Philippe Maxence, Rédacteur en chef de L’Homme Nouveau
    ...


Bien dit aussi en peu de mots :

@granny a écrit: quelqu'un qui bien parlé


Et si je célèbre la messe à Intermarché, ça passe ? » s’interroge ingénument l’abbé Guy-Emmanuel Cariot, curé-recteur de la basilique d’Argenteuil.

Good!

Effectivement bien résumé ! ! ...

'Photos parlantes' :

Un déconfinement à géométrie variable :
...

Un déconfinement à géométrie variable
par  Renaissance Catholique  · 15 mai 2020
Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 Capture-decran-2020-05-15-a-17-25-07
Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 Capture-decran-2020-05-15-a-17-38-48


Le couperet est tombé. Raide comme l’injustice ! L’article 8 § III du décret 2020 – 45 du 11 mai prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de Covid 19 est parfaitement clair : « Les établissements de culte sont autorisés à rester ouverts. Tout rassemblement ou réunion en leur sein est interdit ».

Cet article est repris, in extenso, dans le décret 2020 – 548 art 10 § III du même jour avec cependant un article 27 qui prévoit que : « Le préfet peut interdire tout rassemblement ou réunion au sein des établissements de culte à l’exception des cérémonies funéraires ». S’il « peut interdire » c’est que l’interdiction n’est pas systématique.

L’intention de réprimer perdure
, avec cependant deux décrets différents le même jour sur le même sujet et en prime une contradiction entre deux articles du même décret. Tout cela n’est pas très sérieux.

Le dispositif antérieur interdisait les rassemblements de plus de 5 personnes. Le dispositif nouveau interdit les rassemblements de plus de 10 personnes dans les lieux publics ou ouverts au public, y compris par conséquent dans les lieux de culte : on passe de 5 à 10 personnes !

Dans bien des diocèses le culte public avait été tout simplement suspendu.
Assez paradoxalement, le dispositif législatif reste confus et une forme de discrimination se poursuit vis-à-vis des cultes alors que l’heure est au déconfinement avec la réouverture des commerces, transports, etc.

L’épiscopat français est sous le choc. Depuis des lustres il pensait que sa culture du compromis sur les questions morales lui permettrait au moins de préserver la liberté du culte.
Il n’en est rien. Immédiatement l’AGRIF de Bernard Antony et quatre instituts religieux de droit pontifical (Fraternité Saint Pierre, Institut du Bon Pasteur, Institut du Christ-Roi et Fraternité saint Vincent ferrier) ont déposé un référé-liberté devant le Conseil d’État pour atteinte à la liberté de culte. Avant eux Civitas et le PCD de Jean-Frédéric Poisson avaient également déposé un référé-liberté.
A ce jour la Conférence des Evêques de France ne semble pas avoir entamé de démarche juridique.

Et surtout, elle s’est bien gardée de faire valoir, tant auprès des pouvoirs publics qu’auprès des fidèles, le principe sacré de la liberté de l’Église
.

Des règles de déconfinement diverses

En prévision du déconfinement annoncé pour le 11 mai chaque évêque avait édicté, dans son diocèse, les règles à appliquer pour régir la vie liturgique de l’Église locale à partir de cette date. L’orientation générale était donnée par un texte du conseil permanent de la CEF, suite à une visio conférence, le 6 mai : « Concernant la pratique cultuelle les évêques du Conseil permanent rappellent qu’à ce jour, les cérémonies religieuses publiques ne sont pas autorisées jusqu’au 2 juin.
Après discussion, il leur semble utile de rappeler aux évêques ce qui a été dit lundi : il serait peu sage d’autoriser explicitement que des messes soient célébrées, même avec moins de 10 personnes ou de faire la promotion tacite des messes à domicile ou encore de système de distribution de la communion. Tout acte public dans ce sens pourrait freiner les ouvertures gouvernementales et nuire à tous. » (?!...)

[...]

D’autres évêques, au contraire, incitent à donner la communion aux personnes présentes dans les églises (Saint-Brieuc, Bayonne).

Certains mêmes incitent à aller porter la communion aux gens chez eux (Limoges). Des diocèses sont plus volontaristes comme celui de Saint-Etienne. Mgr Bataille invite à célébrer la messe dans les églises ou chez des particuliers pour des groupes de moins de 10 personnes. Il propose de reprendre les baptêmes et les mariages dès le 11 mai en respectant les critères légaux du nombre d’assistants. ! L’évêque de Grenoble va en ce sens, de même, si on lit entre les lignes, celui de Toulon.

[...]

Là-contre, Mgr Pascal Rolland, évêque de Belley-Ars s’est élevé contre « l’épidémie de la peur » et a rappelé que « l’église n’est pas un lieu de risque, mais un lieu de salut » pendant que Mgr Ginoux, évêque de Montauban, faisant clairement référence à la période de l’Occupation, s’insurgeait : « L’Église Catholique a toujours rappelé le droit de la personne humaine à pratiquer sa religion. Empêcher d’exercer ce droit est une atteinte aux droits humains fondamentaux qui pourrait entrainer d’autres dérives etc. »

[...]

Certains prêtres sont moins « détendus » et font part à leurs ouailles de leur souffrance, voire de leur colère.
Citons un curé du diocèse de Créteil : « En ce jour, mes larmes coulent et mon cœur est terriblement triste : je viens de recevoir, (…) au nom de notre évêque, l’interdiction formelle de célébrer la messe en présence de fidèles et d’administrer le sacrement de l’Eucharistie même en dehors de la messe (sauf aux malades) et ce jusqu’à nouvel ordre.
L’Église et tout particulièrement notre diocèse se soumet donc inconditionnellement, aux consignes du gouvernement et va même plus loin (…)

Celui qui est venu donner la Vie éternelle serait-il dangereux ?

Alors que les temples de la consommation et du bien-être corporel seront dès lundi ouverts au public
. Comment ne pas voir là une machination diabolique.
Le cardinal Müller, qui a été durant de nombreuses années préfet de la congrégation pour la doctrine de la foi (…) disait en début de semaine qu’aucune autorité n’a le droit d’interdire l’accès à l’Eucharistie ».

...
...
.
territoire en héritage
territoire en héritage
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2345
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 Empty Re: Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France

Message par Zamie le Ven 29 Mai 2020 - 13:59

Et maintenant ...


Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 C7cfb110





Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 02e1c810
Zamie
Zamie
Enfant de Dieu

Féminin Messages : 3219
Localisation : Sud -Ouest France
Inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France - Page 2 Empty Re: Déconfinement : la demande de l’Église catholique en France

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum