Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Le Deal du moment : -32%
-80€ sur l’aspirateur balai sans fil Xiaomi ...
Voir le deal
169.99 €

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par sga le Lun 13 Jan 2020 - 9:12

Dans une initiative très inhabituelle au Vatican, l’ancien pape Benoit XVI a publiquement exhorté son successeur à abandonner l’idée d’ordonner des hommes mariés.
L'article du Monde dans le lien:https://www.lemonde.fr/international/article/2020/01/13/l-ancien-pape-benoit-xvi-exhorte-francois-a-ne-pas-ordonner-d-hommes-maries_6025652_3210.htmlBENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Aa3e938_lWkA3u8OWgoJ-7nBb8VDWVDZ
sga
sga
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 1152
Inscription : 13/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Nicolas-p le Lun 13 Jan 2020 - 9:37

comme dit ailleurs, sainte Brigitte de suède nous a éclairé sur ce qui arriverait si un jour un pape autorisé le mariage des prêtres (et non de permettre la prêtrise d’hommes mariés comme le suggère le synode??)

https://livres-mystiques.com/partieTEXTES/SainteBrigitte/Vie.html


prions pour que le Pape françois soit inspiré par l'esprit saint et prenne la bonne décision.


il est urgent a mon avis de lire ce livre!

il n'est pas encore disponible semble t'il.

nous voyons petit a petit s'accomplir devant nous les prophéties, certaines révélations privées...
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec le Pape François

Masculin Messages : 950
Age : 46
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Marzina le Lun 13 Jan 2020 - 21:55


Des paroles de feu"

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

Benoit XVI et le cardinal Sarah ont publié un livre choc sur les dérives théologiques qui risque d'emporter l'Eglise. 

La crise du gouvernement de l’Eglise catholique ne peut plus être cachée

Les cardinaux Ratzinger et Sarah ont raison théologiquement...

Je n’ai lu du livre que publient, le 15 janvier 2020, les cardinaux Ratzinger et Sarah que les extraits cités le 13 janvier au soir dans le Figaro. Je n’ai pas besoin d’en lire plus pour savoir que c’est de la très bonne théologie et que je suis entièrement d’accord avec la défense du célibat des prêtres telle que la formulent les deux hommes d’Eglise, en fidélité totale avec la Tradition. Dans les jours qui viennent, nombreux seront les catholiques désemparés par le pontificat de François, à commencer par les prêtres, qui iront chercher réconfort dans ces pages vigoureuses et de saine doctrine. Je sais aussi comme il est important, face aux affaires de pédophilie, de réaffirmer l’exigence de l’idéal sacerdotal. Contrairement à ce que croient ceux qui ne cessent de regarder le Concile Vatican II dans leur rétroviseur, au lieu d’en faire un objet vivant de discussion, le sacerdoce doit être traité pour ce qu’il est, une réalité extraordinaire, de conformité au Christ, à laquelle sont appelés des caractères d’exception. Toute banalisation de la prêtrise lui fait courir le risque de s’embourber dans les scandales. L’Eglise n’en finit pas de payer, quarante ans plus tard, les désastreux recrutements dans les séminaires de la fin des années 1960 et des années 1970. 
Alors, oui, sans aucun doute, les mots de ce livre écrit avec des paroles de feu, étaient utiles à prononcer. Mais aussitôt surgit la question: la forme est-elle bien choisie, avec ces deux signatures? 


...mais ils ont pris le risque d’aggraver la crise de l’Eglise

Je m’explique. Ce livre est signé d’un pape démissionnaire et du préfet de la Congrégation du culte divin. Les deux hommes se sont rencontrés au coeur du Vatican, là où est retiré le Cardinal Ratzinger, depuis qu’il n’est plus pape. Ils ont voulu exprimer leur opposition aux conclusions du synode pour l’Amazonie, qui a recommandé l’ordination de prêtres mariés et de femmes diacres. On sait que le pape François a largement encouragé ce synode. C’est donc un défi lancé à son autorité. La question se pose d’ailleurs de savoir si ce livre a pu être réalisé sans qu’il en sache quoi que ce soit. Si tel était le cas, on féliciterait les deux auteurs et les éditeurs de la discrétion qui a été la leur; mais on pourrait concevoir que la pape François le prenne mal. Il serait, dans ce cas, ridiculisé, lui qui est si jaloux de son autorité. Imaginons au contraire que le pape en ait eu vent, voire ait été informé par les auteurs et qu’il ait laissé faire, cela ajouterait à la confusion qui règne actuellement au sommet de l’Eglise. Que le livre ait été fait dans le dos du pape ou bien que ce dernier n’ait pas jugé possible ni opportun d’arrêter une publication dont il aurait eu connaissance, cela ne fait que révéler une crise profonde du gouvernement de l’Eglise. Une crise de l’autorité. 
J’ai, dans ce même média, fin 2019, formulé des critiques, sévères mais que j’espère étayées, envers le synode amazonien et regretté que le pape François semble entretenir de la confusion à propos des manifestations provocatrices de ce synode. Pour autant je n’arrive pas à me réjouir complètement de la parution de l’ouvrage des cardinaux Ratzinger et Sarah. Qu’on me permette, au-delà de la satisfaction théologique que j’éprouverai à le lire, d’anticiper quant à l’impact de ce livre intitulé Des profondeurs de nos coeurs. Nous devons nous préparer à ce qu’il accroisse la crise du gouvernement de l’Eglise. 

Le Cardinal Ratzinger porte un coup à l’autorité pontificale

L’autorité ne se partage pas. Le Christ n’a pas demandé à plusieurs  apôtres d’exercer l’autorité suprême dans l’Eglise mais au seul Pierre. Ce dernier n’était sans doute pas le plus parfait des apôtres. Mais ce n’est pas Jean, le disciple fidèle qui est resté au pied de la Croix, dont Jésus a fait le premier pape, c’est celui qui l’a renié trois fois durant la Passion. A Antioche, Paul a critiqué Pierre, qui n’osait pas reconnaître devant des Juifs pratiquants qu’il avait validé l’abandon des règles alimentaires du judaïsme (voir Epitre aux Galatesn II, 11 et suiv.); pour autant, Paul ne s’est pas affirmé pape au détriment de Pierre; il a admonesté ce dernier et l’a laissé rectifier le tir. Saint Pierre a manqué de fermeté, parfois; il lui a fallu du temps pour assumer la fonction, très lourde, que le Christ lui avait confiée. Cela nous dit que l’on ne naît pas pape, on le devient, sous l’action de l’Esprit. Il arrive d’ailleurs que l’Esprit souffle chez un autre pour rappeler un pape à sa mission. La définition de l’infaillibilité pontificale fait bien comprendre que le pape ne peut pas être en permanence en situation d’inspiration parfaite: il n’exerce le magistère extraordinaire de l’Eglise que sur des domaines précis (la foi et les moeurs)  et dans des conditions strictement encadrées. Cependant même quand l’on est dans le cadre du magistère ordinaire ou du magistère authentique, l’autorité du Saint Père ne se partage pas. 
C’est pourquoi je suis mal à l’aise que le nouveau livre soit signé « Benoît XVI ». Le Cardinal Ratzinger a démissionné du souverain pontificat en février 2013. Il n’est plus pape. Quelles que soient les théories farfelues qui circulent, sa démission a été effectuée sans contrainte et son successeur a été validement élu. Néanmoins, le pape démissionnaire lui-même a cultivé une curieuse ambiguïté. Il se fait appeler « pape émérite »; cela n’a pas de sens: il est évêque émérite de Rome et, en quittant son siège épiscopal, il a quitté la charge pontificale qui va avec; l’idée qu’il y ait, comme le prétend l’intéressé, un « pape priant », lui-même, et un « pape exerçant la charge », François, est absurde. La papauté n’est pas un état; elle est une charge, un service. Pourquoi Joseph Ratzinger, redevenu cardinal, a-t-il gardé la soutane blanche que les papes portent depuis Pie V ? Pourquoi est-il resté au coeur du Vatican alors qu’il aurait pu se retirer dans un monastère bavarois ? Pourquoi n’a-t-il pas respecté son engagement à rester silencieux? Ce sont des arguments qui vont être utilisés contre Des profondeurs de nos coeurs, faisant oublier le fond du problème - les deux auteurs ont raison, contre la majorité des Pères du synode pour l’Amazonie. 
Je suis le premier à critiquer la théologie approximative du pape François. Et je sais que l’on m’objectera que le pape François est peu réceptif à la critique. Depuis le synode sur la famille, il n’a pas jugé bon de répondre aux questions qui lui ont été adressées par quatre cardinaux ou par des théologiens après la parution d’Amoris Laetitia. On peut donc penser qu’il fallait frapper plus fort, cette fois, de la part de ceux qui n’adhèrent pas au synode pour l’Amazonie; et le faire avant la parution du texte post-synodal du Saint Père. Il lui sera plus difficile de passer outre les objections faites par un des cardinaux en charge d’une préfecture à la Curie et l’ancien pape. Mais précisément, se rend-on compte de ce que signifie l’affrontement, désormais ouvert, entre l’ancien pape et le nouveau? 
François n’est pas seul responsable de la crise actuelle de l’Eglise. Curieusement, le cardinal Ratzinger, si lucide, récemment, pour établir le lien entre la crise morale du clergé et l’esprit de 1968, ne voit pas qu’il participe lui-même de cet esprit de 1968, en contribuant à brouiller la question de l’autorité pontificale. Le Collège des cardinaux a sans aucun doute eu tort de ne pas imposer, en 2013, au pape démissionnaire, la clarification qui s’imposait, en particulier de lui demander d’abandonner le soutane blanche. Et l’un des torts de François a certainement été de s’accommoder d’une situation où la cohabitation avec le « pape émérite des conservateurs » lui permettait d’être « le pape en exercice des progressistes ». Tout se passe comme si le Cardinal Ratzinger, n’assumant pas complètement sa démission - en soi un désaveu terrible du courage avec lequel Jean-Paul II, bien plus physiquement affaibli que lui, avait exercé jusqu’à la mort le service pontifical -  avait voulu être encore un peu pape; et comme si François s’était réfugié dans le confort de ne pas devoir parler ces catholiques qu’il qualifie régulièrement de « rigides » ou de « pharisiens », entendez les conservateurs, ceux qui vont lire et aimer Des profondeurs de nos coeurs. Comment sort-on de la crise? 

Le Cardinal Sarah s’est-il privé des chances d’être pape? 

J’aurais compris un ouvrage signé « Joseph Ratzinger/Robert Sarah ». J’aurais préféré un ouvrage signé du seul Cardinal Sarah. On sait bien que le préfet de la Congrégation du Culte divin est largement dans la continuité du pontificat de Jean-Paul II. On connaît son amitié avec Joseph Ratzinger. Il aurait été naturel de penser qu’il maintenait vivant l’esprit des deux pontificats précédents. Au lieu de cela, le Cardinal Sarah semble, en co-signant ce livre avec « Benoît XVI », prendre parti pour le « pape émérite » contre le « pape en exercice ». Il est évident que la réaction des évêques progressistes va être dure: qu’il s’agisse de tous ceux qui ont poussé le synode amazonien; ou des évêques allemands qui poussent un « cheminement synodal » pour l’Eglise en Allemagne. La publication du livre Des profondeurs de nos coeurs rend complètement visible la crise amorcée par la démission de Benoît XVI. Un film récent parle des « deux papes ». Le sens commun des fidèles n’osait pas se le formuler mais il plane depuis 2013 le spectre d’une fracture, d’une division profonde de l’Eglise. Or n’aurait-il pas mieux valu dans une telle situation que le Cardinal Sarah en reste à son attitude fondamentale consistant à rester lui-même tout en demandant qu’on respecte le pape François? Ne se prive-t-il pas, en publiant avec, non pas « le Cardinal Ratzinger » mais « Benoît XVI, d’apparaître pour ce qu’il est: un recours dans la crise de l’Eglise? 
Dès que l’on a dit cela, on se rappelle le Christ déclarant: « Mon Royaume n’est pas de ce monde ». Et l’on doit se garder de ramener ce qui se passe dans l’Eglise actuellement à des considérations purement politiques. Il est possible que la prise de position des deux cardinaux ait été publiée juste à temps avant que le pape ne prenne position sur le sujet du mariage des prêtres dans l’exhortation qui doit suivre le synode amazonien. On reste encore dans une situation de débat et le livre Des profondeurs de nos coeurs permet de maintenir la présomption que la position du pape ne serait pas encore arrêtée. Peut-être même, le pape jésuite, qu’on a souvent le droit de juger un peu trop fasciné par les jeux politiques, se dira-t-il que le rapport de forces entre conservateurs et progressistes est plus équilibré qu’il n’y paraît et prendra-t-il appui sur l’ouvrage des deux cardinaux pour donner une réponse prudente au synode. Le Cardinal Sarah pourra considérer que telle était sa mission; le reste - assumer éventuellement un jour la succession de François - ne dépend pas de lui. J’avoue cependant ma tristesse que le Cardinal Sarah se soit enlevé des chances comme «papabile »
On voit bien ce qui se joue. François risque, suite à la parution du livre Des profondeurs de nos coeurs, de décevoir les progressistes, qui le trouveront timoré autant que les conservateurs le trouvent, depuis des années, décevant ou agressif.  Quoi qu’il arrive dans les prochaines semaines, l’autorité de François est profondément affaiblie au bout de six ans de pontificat. Et l’ouvrage des cardinaux Ratzinger et Sarah le fait ressortir dans une lumière particulièrement crue. La crise de l’autorité pontificale déclenchée par la démission pour convenances personnelles de Benoît XVI n’en finit pas de déployer ses conséquences. Nombreux seront les catholiques - et c’est mon cas - qui approuveront le contenu théologique de l’ouvrage publié par le pape démissionnaire et le préfet de la Congrégation pour le culte divin. Cependant, le revers de la médaille, c’est un approfondissement de la crise de l’Eglise. On pourrait pardonner à François ses approximations théologiques, pourvu qu’il fût un pasteur et qu’il incarnât la mission paternelle des souverains pontifes. Ce qui choque le plus de nombreux prêtres et laïcs, au sein de l’Eglise, c’est la manière dont François aime, apparemment, cliver, entretenir une forme de confusion dans laquelle les catholiques s’affrontent. Par la forme qu’elle prend, la publication de l’ouvrage de Joseph Ratzinger et Robert Sarah ne répond pas à la « crise de la paternité » qui caractérise le pontificat de François. Au contraire, elle la souligne cruellement.

Edouard HUSSON

https://www.atlantico.fr/decryptage/3585881/-des-profondeurs-de-nos-coeurs--un-livre-qui-ebranle-l-eglise-edouard-husson

Marzina
Avec Sainte Therese de l'Enfant Jésus

Féminin Messages : 156
Inscription : 06/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Philippe-Antoine le Lun 13 Jan 2020 - 23:23

Wait and see.
Faisons confiance à l'Esprit-Saint qui inspirera quelle qu'elle soit au Pape et en temps voulu la bonne décision. Je pense mettre en opposition François et Benoît c'est mettre des embrouilles.
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine
Pour la Paix

Masculin Messages : 3929
Age : 66
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Monastère de Domrémy le Mar 14 Jan 2020 - 1:10

Il se joue quelque chose de véritablement eschatologique...
Si le magistère se divise (la division peut être une rupture de le temps, plus que dans le présent de l'Eglise)....
Alors, je prends la décision de ne plus communier.
Je ne peux pas admettre le principe du messe non una cum, qui par essence n'est pas catholique.
Mais si en conscience, je pense que Pierre n'est plus pierre alors, je ne suis plus dans l'unité (au moins celle de la liturgie)...
Monastère de Domrémy
Monastère de Domrémy
Contre la puce électronique

Masculin Messages : 142
Inscription : 27/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Nicolas-p le Mar 14 Jan 2020 - 7:33

@Monastère de Domrémy a écrit:Il se joue quelque chose de véritablement eschatologique...
Si le magistère se divise (la division peut être une rupture de le temps, plus que dans le présent de l'Eglise)....
Alors, je prends la décision de ne plus communier.
Je ne peux pas admettre le principe du messe non una cum, qui par essence n'est pas catholique.
Mais si en conscience, je pense que Pierre n'est plus pierre alors, je ne suis plus dans l'unité (au moins celle de la liturgie)...
NON!
quelque soit les tempêtes,  le pape même si il était le diable lui même, l'église en tant que corps mystique du christ est une sainte indivisible.  La transubstantation est là  même avec un prêtre mauvais ou une messe imparfaite sauf sacrilège évident ( se moquer ouvertement du seigneur ??)

Quoi qu'il arrive je ne quitterai pas l'église catholique légitime SURTOUT  dans la tempête comme Marie a été auprès du christ.

Nous assistons simplement à la passion de l'église,  son calvaire qui ira jusqu'à sa crucifixion !

Ne vous privez pas du saint sacrement tant qu'il est possible...

Le pire est devant nous. Prenons courage.
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec le Pape François

Masculin Messages : 950
Age : 46
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Charles-Edouard le Mar 14 Jan 2020 - 7:44

Ce serai bien un pape africain !

Charles-Edouard
Grand Emérite du combat contre l'antichrist

Masculin Messages : 17593
Age : 36
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Charles-Edouard le Mar 14 Jan 2020 - 7:45

@Nicolas-p a écrit:
@Monastère de Domrémy a écrit:Il se joue quelque chose de véritablement eschatologique...
Si le magistère se divise (la division peut être une rupture de le temps, plus que dans le présent de l'Eglise)....
Alors, je prends la décision de ne plus communier.
Je ne peux pas admettre le principe du messe non una cum, qui par essence n'est pas catholique.
Mais si en conscience, je pense que Pierre n'est plus pierre alors, je ne suis plus dans l'unité (au moins celle de la liturgie)...
NON!
quelque soit les tempêtes,  le pape même si il était le diable lui même, l'église en tant que corps mystique du christ est une sainte indivisible.  La transubstantation est là  même avec un prêtre mauvais ou une messe imparfaite sauf sacrilège évident ( se moquer ouvertement du seigneur ??)

Quoi qu'il arrive je ne quitterai pas l'église catholique légitime SURTOUT  dans la tempête comme Marie a été auprès du christ.

Nous assistons simplement à la passion de l'église,  son calvaire qui ira jusqu'à sa crucifixion !

Ne vous privez pas du saint sacrement tant qu'il est possible...

Le pire est devant nous. Prenons courage.

Oui Nicolas-P a raison !

Charles-Edouard
Grand Emérite du combat contre l'antichrist

Masculin Messages : 17593
Age : 36
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par véronique69 le Mar 14 Jan 2020 - 8:35

Le Christ est la TETE de l'Eglise, le pape en est le serviteur, il n'est pas l'Eglise à lui tout seul (quelque sera sa couleur au propre comme au figuré)…

de même, ce n'est pas le président de la République qui est le symbole de la France à lui tout seul et il n'y a peut-être pas à quitter la France si le président ne nous convient pas trop, tout au moins pour l'instant, on l'espère, bien qu'un jour peut-être, on se trouvera comme un étranger dans sa propre partie ...


Dernière édition par véronique69 le Mar 14 Jan 2020 - 12:20, édité 1 fois

véronique69
Combat avec Sainte Marie

Féminin Messages : 1701
Inscription : 09/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Philippe-Antoine le Mar 14 Jan 2020 - 9:21

...pour ma part (ce n'est que mon humble avis de "chrétien de base") ce n'est pas tant le célibat des prêtres (qui soit dit en passant n'a jamais été un dogme!) mais la chasteté, que l'on soit marié ou non, prêtre ou non qui est le véritable problème. La crise actuelle et la confusion dans l'Eglise vient sans doute en grande partie de là et nous en sommes tous plus ou moins responsables. Je crois qu'il y a beaucoup d'hypocrisie derrière tout ça.
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine
Pour la Paix

Masculin Messages : 3929
Age : 66
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Nicolas-p le Mar 14 Jan 2020 - 9:27

correction du post: 
des papes qui ont tenus des propos hérétiques ( en dehors de leurs prises de position "ex cathedra") l'église en a connu! elle s'est toujours relevée et se relèvera encore si il le faut.

espérons et prions pour que notre saint père prenne les bonnes décisions. parfois il faut être un peu secoué et rabroué pour se reprendre.

même si ce livre ne lui plait pas, cela le fera surement réfléchir.


Dernière édition par Nicolas-p le Mar 14 Jan 2020 - 9:56, édité 1 fois
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec le Pape François

Masculin Messages : 950
Age : 46
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Philippe-Antoine le Mar 14 Jan 2020 - 9:30

@Nicolas-p a écrit:des papes hérétiques l'église en a connu!

Pécheurs oui comme tout le monde! mais "hérétiques" pourriez-vous nous citer des noms ?

"""espérons et prions pour que notre saint père prenne les bonnes décisions. parfois il faut être un peu secoué et rabroué pour se reprendre.

même si ce livre ne lui plait pas, cela le fera surement réfléchir """"

N'êtes-vous pas, justement, en termes à peine voilés entrain de suspecter François d'hérésie?
Ce n'est pas possible. Faisons lui entière confiance quelle que soit sa décision.
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine
Pour la Paix

Masculin Messages : 3929
Age : 66
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Nicolas-p le Mar 14 Jan 2020 - 9:48

vous avez raison, je m'en excuse,  me suis très  mal exprimé: 

l'église à connu des papes qui aurait été dans "l'erreur" dans certaines de leurs déclarations (hors ex cathedra ou le saint esprit veille...)  et non hérétiques

je corrige bien sur mon erreur.

non il ne peut pas être hérétique (pas de soupçon de ma part)  ex cathedra mais pour le reste... il est un homme et faillible. il peut se tromper. je crois tout a fait qu'il puisse (et même de bonne foi) se tromper.

je vois ce livre (il faut le lire bien sur) comme un avertissement d'un ami sur une erreur à ne pas faire.


http://christroi.over-blog.com/2019/05/les-papes-declares-heretiques-et-deposes-dans-l-histoire-de-l-eglise.html
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec le Pape François

Masculin Messages : 950
Age : 46
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Philippe-Antoine le Mar 14 Jan 2020 - 9:54

Il peut se tromper, bien sûr ! Tout comme Benoît XVI et le Cardinal Sarah en ecrivant un livre qui n'a pas en soi de valeur dogmatique.
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine
Pour la Paix

Masculin Messages : 3929
Age : 66
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Nicolas-p le Mar 14 Jan 2020 - 9:58

@Philippe-Antoine a écrit:Il peut se tromper, bien sûr ! Tout comme Benoît XVI et le Cardinal Sarah en ecrivant un livre qui n'a pas en soi de valeur dogmatique.
tout a fait.

néanmoins en mon fort intérieur, il semble qu'il se passe quelque chose et un livre qui s'appui ( à confirmer) sur la sainte Tradition de l'église catholique qui est  un des piliers du catholicisme ( qui est  si j'ai bien compris, la révélation continue de l'Évangile du Christ à son Église, par le Saint-Esprit) doit interpeller...
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec le Pape François

Masculin Messages : 950
Age : 46
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Philippe-Antoine le Mar 14 Jan 2020 - 10:47

(A mon sens) il y a des "regles d'opportunité" édictées par l'Eglise inspirées par l'Esprit-Saint pour une période déterminée ou des circonstances précises. Cependant,  ces "règles" (à ne pas confondre avec les dogmes qui sont des Vérités de portée éternelle) bien qu'elles doivent etre scrupuleusement respectées par esprit d'obéissance à l'Eglise ne sont pas forcément intangibles selon les circonstances ou l'époque dans laquelle nous vivons.
(Ne pas confondre également les "traditions" qui peuvent évoluer dans le temps avec l'esprit de la Tradition véritable qui nous a été transmise de génération en génération par les Apôtres et leurs successeurs les évêques en union avec le Saint-Père).
Ainsi, ce qui était "opportun", par exemple au Moyen-âge (comme par exemple le célibat des prêtres) ne l'est peut-être plus de nos jours... En tout cas, la question se discute et nul doute que le Pape saura prendre la bonne décision.
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine
Pour la Paix

Masculin Messages : 3929
Age : 66
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Nicolas-p le Mar 14 Jan 2020 - 11:17

@Philippe-Antoine a écrit:. En tout cas, la question se discute et nul doute que le Pape saura prendre la bonne décision.
espérons le.


http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/cclergy/documents/rc_con_cclergy_doc_20070224_hummes-sacerdotalis_fr.html
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec le Pape François

Masculin Messages : 950
Age : 46
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Philippe-Antoine le Mar 14 Jan 2020 - 11:40

@Nicolas-p a écrit:
@Philippe-Antoine a écrit:. En tout cas, la question se discute et nul doute que le Pape saura prendre la bonne décision.
espérons le.

Oui!

Et pour reprendre les mots de Jean-Paul II "n'ayons pas peur et entrons dans l'Esperance!" quand bien même si ce que le Pape décidera ne correspond pas à ce que nous "espérons" humainement.

La bonne attitude à avoir devrait être la confiance totale au Saint-Père François et quelle que soit sa décision! Tout le reste vient du Malin qui ne cherche qu'à semer le trouble dans les esprits et la division entre les croyants!
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine
Pour la Paix

Masculin Messages : 3929
Age : 66
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Isabelle-Marie le Mar 14 Jan 2020 - 11:42

@Marzina a écrit:
Des paroles de feu"

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

Benoit XVI et le cardinal Sarah ont publié un livre choc sur les dérives théologiques qui risque d'emporter l'Eglise. 

La crise du gouvernement de l’Eglise catholique ne peut plus être cachée

Les cardinaux Ratzinger et Sarah ont raison théologiquement...









Je n’ai lu du livre que publient, le 15 janvier 2020, les cardinaux Ratzinger et Sarah que les extraits cités le 13 janvier au soir dans le Figaro. Je n’ai pas besoin d’en lire plus pour savoir que c’est de la très bonne théologie et que je suis entièrement d’accord avec la défense du célibat des prêtres telle que la formulent les deux hommes d’Eglise, en fidélité totale avec la Tradition. Dans les jours qui viennent, nombreux seront les catholiques désemparés par le pontificat de François, à commencer par les prêtres, qui iront chercher réconfort dans ces pages vigoureuses et de saine doctrine. Je sais aussi comme il est important, face aux affaires de pédophilie, de réaffirmer l’exigence de l’idéal sacerdotal. Contrairement à ce que croient ceux qui ne cessent de regarder le Concile Vatican II dans leur rétroviseur, au lieu d’en faire un objet vivant de discussion, le sacerdoce doit être traité pour ce qu’il est, une réalité extraordinaire, de conformité au Christ, à laquelle sont appelés des caractères d’exception. Toute banalisation de la prêtrise lui fait courir le risque de s’embourber dans les scandales. L’Eglise n’en finit pas de payer, quarante ans plus tard, les désastreux recrutements dans les séminaires de la fin des années 1960 et des années 1970. 
Alors, oui, sans aucun doute, les mots de ce livre écrit avec des paroles de feu, étaient utiles à prononcer. Mais aussitôt surgit la question: la forme est-elle bien choisie, avec ces deux signatures? 


...mais ils ont pris le risque d’aggraver la crise de l’Eglise









Je m’explique. Ce livre est signé d’un pape démissionnaire et du préfet de la Congrégation du culte divin. Les deux hommes se sont rencontrés au coeur du Vatican, là où est retiré le Cardinal Ratzinger, depuis qu’il n’est plus pape. Ils ont voulu exprimer leur opposition aux conclusions du synode pour l’Amazonie, qui a recommandé l’ordination de prêtres mariés et de femmes diacres. On sait que le pape François a largement encouragé ce synode. C’est donc un défi lancé à son autorité. La question se pose d’ailleurs de savoir si ce livre a pu être réalisé sans qu’il en sache quoi que ce soit. Si tel était le cas, on féliciterait les deux auteurs et les éditeurs de la discrétion qui a été la leur; mais on pourrait concevoir que la pape François le prenne mal. Il serait, dans ce cas, ridiculisé, lui qui est si jaloux de son autorité. Imaginons au contraire que le pape en ait eu vent, voire ait été informé par les auteurs et qu’il ait laissé faire, cela ajouterait à la confusion qui règne actuellement au sommet de l’Eglise. Que le livre ait été fait dans le dos du pape ou bien que ce dernier n’ait pas jugé possible ni opportun d’arrêter une publication dont il aurait eu connaissance, cela ne fait que révéler une crise profonde du gouvernement de l’Eglise. Une crise de l’autorité. 
J’ai, dans ce même média, fin 2019, formulé des critiques, sévères mais que j’espère étayées, envers le synode amazonien et regretté que le pape François semble entretenir de la confusion à propos des manifestations provocatrices de ce synode. Pour autant je n’arrive pas à me réjouir complètement de la parution de l’ouvrage des cardinaux Ratzinger et Sarah. Qu’on me permette, au-delà de la satisfaction théologique que j’éprouverai à le lire, d’anticiper quant à l’impact de ce livre intitulé Des profondeurs de nos coeurs. Nous devons nous préparer à ce qu’il accroisse la crise du gouvernement de l’Eglise. 

Le Cardinal Ratzinger porte un coup à l’autorité pontificale









L’autorité ne se partage pas. Le Christ n’a pas demandé à plusieurs  apôtres d’exercer l’autorité suprême dans l’Eglise mais au seul Pierre. Ce dernier n’était sans doute pas le plus parfait des apôtres. Mais ce n’est pas Jean, le disciple fidèle qui est resté au pied de la Croix, dont Jésus a fait le premier pape, c’est celui qui l’a renié trois fois durant la Passion. A Antioche, Paul a critiqué Pierre, qui n’osait pas reconnaître devant des Juifs pratiquants qu’il avait validé l’abandon des règles alimentaires du judaïsme (voir Epitre aux Galatesn II, 11 et suiv.); pour autant, Paul ne s’est pas affirmé pape au détriment de Pierre; il a admonesté ce dernier et l’a laissé rectifier le tir. Saint Pierre a manqué de fermeté, parfois; il lui a fallu du temps pour assumer la fonction, très lourde, que le Christ lui avait confiée. Cela nous dit que l’on ne naît pas pape, on le devient, sous l’action de l’Esprit. Il arrive d’ailleurs que l’Esprit souffle chez un autre pour rappeler un pape à sa mission. La définition de l’infaillibilité pontificale fait bien comprendre que le pape ne peut pas être en permanence en situation d’inspiration parfaite: il n’exerce le magistère extraordinaire de l’Eglise que sur des domaines précis (la foi et les moeurs)  et dans des conditions strictement encadrées. Cependant même quand l’on est dans le cadre du magistère ordinaire ou du magistère authentique, l’autorité du Saint Père ne se partage pas. 
C’est pourquoi je suis mal à l’aise que le nouveau livre soit signé « Benoît XVI ». Le Cardinal Ratzinger a démissionné du souverain pontificat en février 2013. Il n’est plus pape. Quelles que soient les théories farfelues qui circulent, sa démission a été effectuée sans contrainte et son successeur a été validement élu. Néanmoins, le pape démissionnaire lui-même a cultivé une curieuse ambiguïté. Il se fait appeler « pape émérite »; cela n’a pas de sens: il est évêque émérite de Rome et, en quittant son siège épiscopal, il a quitté la charge pontificale qui va avec; l’idée qu’il y ait, comme le prétend l’intéressé, un « pape priant », lui-même, et un « pape exerçant la charge », François, est absurde. La papauté n’est pas un état; elle est une charge, un service. Pourquoi Joseph Ratzinger, redevenu cardinal, a-t-il gardé la soutane blanche que les papes portent depuis Pie V ? Pourquoi est-il resté au coeur du Vatican alors qu’il aurait pu se retirer dans un monastère bavarois ? Pourquoi n’a-t-il pas respecté son engagement à rester silencieux? Ce sont des arguments qui vont être utilisés contre Des profondeurs de nos coeurs, faisant oublier le fond du problème - les deux auteurs ont raison, contre la majorité des Pères du synode pour l’Amazonie. 
Je suis le premier à critiquer la théologie approximative du pape François. Et je sais que l’on m’objectera que le pape François est peu réceptif à la critique. Depuis le synode sur la famille, il n’a pas jugé bon de répondre aux questions qui lui ont été adressées par quatre cardinaux ou par des théologiens après la parution d’Amoris Laetitia. On peut donc penser qu’il fallait frapper plus fort, cette fois, de la part de ceux qui n’adhèrent pas au synode pour l’Amazonie; et le faire avant la parution du texte post-synodal du Saint Père. Il lui sera plus difficile de passer outre les objections faites par un des cardinaux en charge d’une préfecture à la Curie et l’ancien pape. Mais précisément, se rend-on compte de ce que signifie l’affrontement, désormais ouvert, entre l’ancien pape et le nouveau? 
François n’est pas seul responsable de la crise actuelle de l’Eglise. Curieusement, le cardinal Ratzinger, si lucide, récemment, pour établir le lien entre la crise morale du clergé et l’esprit de 1968, ne voit pas qu’il participe lui-même de cet esprit de 1968, en contribuant à brouiller la question de l’autorité pontificale. Le Collège des cardinaux a sans aucun doute eu tort de ne pas imposer, en 2013, au pape démissionnaire, la clarification qui s’imposait, en particulier de lui demander d’abandonner le soutane blanche. Et l’un des torts de François a certainement été de s’accommoder d’une situation où la cohabitation avec le « pape émérite des conservateurs » lui permettait d’être « le pape en exercice des progressistes ». Tout se passe comme si le Cardinal Ratzinger, n’assumant pas complètement sa démission - en soi un désaveu terrible du courage avec lequel Jean-Paul II, bien plus physiquement affaibli que lui, avait exercé jusqu’à la mort le service pontifical -  avait voulu être encore un peu pape; et comme si François s’était réfugié dans le confort de ne pas devoir parler ces catholiques qu’il qualifie régulièrement de « rigides » ou de « pharisiens », entendez les conservateurs, ceux qui vont lire et aimer Des profondeurs de nos coeurs. Comment sort-on de la crise? 

Le Cardinal Sarah s’est-il privé des chances d’être pape? 









J’aurais compris un ouvrage signé « Joseph Ratzinger/Robert Sarah ». J’aurais préféré un ouvrage signé du seul Cardinal Sarah. On sait bien que le préfet de la Congrégation du Culte divin est largement dans la continuité du pontificat de Jean-Paul II. On connaît son amitié avec Joseph Ratzinger. Il aurait été naturel de penser qu’il maintenait vivant l’esprit des deux pontificats précédents. Au lieu de cela, le Cardinal Sarah semble, en co-signant ce livre avec « Benoît XVI », prendre parti pour le « pape émérite » contre le « pape en exercice ». Il est évident que la réaction des évêques progressistes va être dure: qu’il s’agisse de tous ceux qui ont poussé le synode amazonien; ou des évêques allemands qui poussent un « cheminement synodal » pour l’Eglise en Allemagne. La publication du livre Des profondeurs de nos coeurs rend complètement visible la crise amorcée par la démission de Benoît XVI. Un film récent parle des « deux papes ». Le sens commun des fidèles n’osait pas se le formuler mais il plane depuis 2013 le spectre d’une fracture, d’une division profonde de l’Eglise. Or n’aurait-il pas mieux valu dans une telle situation que le Cardinal Sarah en reste à son attitude fondamentale consistant à rester lui-même tout en demandant qu’on respecte le pape François? Ne se prive-t-il pas, en publiant avec, non pas « le Cardinal Ratzinger » mais « Benoît XVI, d’apparaître pour ce qu’il est: un recours dans la crise de l’Eglise? 
Dès que l’on a dit cela, on se rappelle le Christ déclarant: « Mon Royaume n’est pas de ce monde ». Et l’on doit se garder de ramener ce qui se passe dans l’Eglise actuellement à des considérations purement politiques. Il est possible que la prise de position des deux cardinaux ait été publiée juste à temps avant que le pape ne prenne position sur le sujet du mariage des prêtres dans l’exhortation qui doit suivre le synode amazonien. On reste encore dans une situation de débat et le livre Des profondeurs de nos coeurs permet de maintenir la présomption que la position du pape ne serait pas encore arrêtée. Peut-être même, le pape jésuite, qu’on a souvent le droit de juger un peu trop fasciné par les jeux politiques, se dira-t-il que le rapport de forces entre conservateurs et progressistes est plus équilibré qu’il n’y paraît et prendra-t-il appui sur l’ouvrage des deux cardinaux pour donner une réponse prudente au synode. Le Cardinal Sarah pourra considérer que telle était sa mission; le reste - assumer éventuellement un jour la succession de François - ne dépend pas de lui. J’avoue cependant ma tristesse que le Cardinal Sarah se soit enlevé des chances comme «papabile »
On voit bien ce qui se joue. François risque, suite à la parution du livre Des profondeurs de nos coeurs, de décevoir les progressistes, qui le trouveront timoré autant que les conservateurs le trouvent, depuis des années, décevant ou agressif.  Quoi qu’il arrive dans les prochaines semaines, l’autorité de François est profondément affaiblie au bout de six ans de pontificat. Et l’ouvrage des cardinaux Ratzinger et Sarah le fait ressortir dans une lumière particulièrement crue. La crise de l’autorité pontificale déclenchée par la démission pour convenances personnelles de Benoît XVI n’en finit pas de déployer ses conséquences. Nombreux seront les catholiques - et c’est mon cas - qui approuveront le contenu théologique de l’ouvrage publié par le pape démissionnaire et le préfet de la Congrégation pour le culte divin. Cependant, le revers de la médaille, c’est un approfondissement de la crise de l’Eglise. On pourrait pardonner à François ses approximations théologiques, pourvu qu’il fût un pasteur et qu’il incarnât la mission paternelle des souverains pontifes. Ce qui choque le plus de nombreux prêtres et laïcs, au sein de l’Eglise, c’est la manière dont François aime, apparemment, cliver, entretenir une forme de confusion dans laquelle les catholiques s’affrontent. Par la forme qu’elle prend, la publication de l’ouvrage de Joseph Ratzinger et Robert Sarah ne répond pas à la « crise de la paternité » qui caractérise le pontificat de François. Au contraire, elle la souligne cruellement.

Edouard HUSSON

https://www.atlantico.fr/decryptage/3585881/-des-profondeurs-de-nos-coeurs--un-livre-qui-ebranle-l-eglise-edouard-husson

Excellent article, merci @Marzina.

Oui il n'est pas sûr que dans l'état de division actuel, ce livre ne porte pas un coup supplémentaire, en brouillant les pistes sur : qui gouverne Réfléchit

Il est gênant parce que semble témoigner d'un manque de confiance envers le Pape François. Quelque soit sa décision, on pourra dire qu'il l'a fait pour se plier au conseil de son prédécesseur, ou pour s'opposer à lui. L'impression qui en ressort risque d'être négative...

un bémol sur la fin de l'article : je ne pense pas que le Pape aime cliver, plutôt qu'il est conscient de l'état de nos divisions, et ne veut pas donner l'impression qu'un "parti" a gagné sur l'autre (comme de la politique politicienne) : c'est la paix qu'il recherche  Dove
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 5562
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Philippe-Antoine le Mar 14 Jan 2020 - 12:00

@Isabelle-Marie a écrit:
[...]
Il est gênant parce que semble témoigner d'un manque de confiance envers le Pape François. Quelque soit sa décision, on pourra dire qu'il l'a fait pour se plier au conseil de son prédécesseur, ou pour s'opposer à lui. L'impression qui en ressort risque d'être négative...

Oui tout à fait. Ne tombons pas dans ce piège diabolique alimenté par les medias qui comme Lucky Luke ont tendance à tirer plus vite que leur ombre a boulets rouges des lors qu'il est question de saboter l'unité de l'Eglise!
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine
Pour la Paix

Masculin Messages : 3929
Age : 66
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Nicolas-p le Mar 14 Jan 2020 - 12:19

bonne analyse isabelle marie

mais pourquoi donc sortir un tel livre alors?

ces paroles résument parfaitement mon ressenti: 

"Nombreux seront les catholiques - et c’est mon cas - qui approuveront le contenu théologique de l’ouvrage publié par le pape démissionnaire et le préfet de la Congrégation pour le culte divin. Cependant, le revers de la médaille, c’est un approfondissement de la crise de l’Eglise. On pourrait pardonner à François ses approximations théologiques, pourvu qu’il fût un pasteur et qu’il incarnât la mission paternelle des souverains pontifes. Ce qui choque le plus de nombreux prêtres et laïcs, au sein de l’Eglise, c’est la manière dont François aime, apparemment, cliver, entretenir une forme de confusion dans laquelle les catholiques s’affrontent. Par la forme qu’elle prend, la publication de l’ouvrage de Joseph Ratzinger et Robert Sarah ne répond pas à la « crise de la paternité » qui caractérise le pontificat de François. Au contraire, elle la souligne cruellement". 
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec le Pape François

Masculin Messages : 950
Age : 46
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Philippe-Antoine le Mar 14 Jan 2020 - 12:27

@Nicolas-p a écrit:bonne analyse isabelle marie

mais pourquoi donc sortir un tel livre alors?

Pensez-vous sincèrement que ce livre ait pu sortir sans l'accord au moins tacite du Pape François?

Personnellement, je ne le pense pas car j'imagine mal le Pape émérite glisser des "peaux de banane" sous les "mules" (ou plutôt ses "baskets"  Smile  )de François.
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine
Pour la Paix

Masculin Messages : 3929
Age : 66
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Isabelle-Marie le Mar 14 Jan 2020 - 12:42

@Charles-Edouard a écrit:
@Nicolas-p a écrit:
@Monastère de Domrémy a écrit:Il se joue quelque chose de véritablement eschatologique...
Si le magistère se divise (la division peut être une rupture de le temps, plus que dans le présent de l'Eglise)....
Alors, je prends la décision de ne plus communier.
Je ne peux pas admettre le principe du messe non una cum, qui par essence n'est pas catholique.
Mais si en conscience, je pense que Pierre n'est plus pierre alors, je ne suis plus dans l'unité (au moins celle de la liturgie)...
NON!
quelque soit les tempêtes,  le pape même si il était le diable lui même, l'église en tant que corps mystique du christ est une sainte indivisible.  La transubstantation est là  même avec un prêtre mauvais ou une messe imparfaite sauf sacrilège évident ( se moquer ouvertement du seigneur ??)

Quoi qu'il arrive je ne quitterai pas l'église catholique légitime SURTOUT  dans la tempête comme Marie a été auprès du christ.

Nous assistons simplement à la passion de l'église,  son calvaire qui ira jusqu'à sa crucifixion !

Ne vous privez pas du saint sacrement tant qu'il est possible...

Le pire est devant nous. Prenons courage.

Oui Nicolas-P a raison !

D'accord avec Nicolas-p, l'Eucharistie est très importante. A travers elle, Jésus continue d'écrire Son Évangile et de déverser Sa Miséricorde sur le monde, à la mesure certes de notre foi, que l'ennemi s'acharne précisément à nous faire perdre, pour que nous nous détournions de l'Église et de son Cœur Eucharistique. Notre Pape est très proche de Saint Joseph, alors confiance, l'Église est sous bonne garde !  Prie
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 5562
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par territoire en héritage le Mar 14 Jan 2020 - 12:42

@Philippe-Antoine a écrit:
@Nicolas-p a écrit:des papes hérétiques l'église en a connu!

Pécheurs oui comme tout le monde! mais "hérétiques" pourriez-vous nous citer des noms ?

...

Le pape Adrien VI (+1523) a précisé :

https://droitcanonique-et-equite.blogspot.com/2011/08/le-sedevacantisme-est-une-heresie-14.html?m=0

...

« Le Pontife, peut errer, même dans les choses qui touchent la foi… »

Adrien VI (+1523)



Citons Adrien VI :

« Je dis que si l’on entend par l’Église Romaine sa tête, c’est-à-dire le Pontife, il est certain qu’elle peut errer, même dans les choses qui touchent la foi, en affirmant l’hérésie par sa détermination ou par quelque décret. En effet, plusieurs pontifes romains furent hérétiques..» (Quodiblet., XI, 22, cf. [url=http://books.google.fr/books?id=T3ofAQAAIAAJ&pg=RA1-PA2&lpg=RA1-PA2&dq=adrien+VI+pape+h%C3%A9r%C3%A9tique+bossuet&source=bl&ots=3FOMcoegj-&sig=7a266P9xZzugdMXr3Caa1jZyGm0&hl=fr&ei=tje3TI-KGcyNjAeP2rThCQ&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1&ved=0CBUQ6AEwAA#v=onepage&q=adrien VI pape h%C3%A9r%C3%A9tique]Bossuet, Oeuvres Complètes, t. XII., p. 2[/url])

Ainsi, le doute n’est plus possible : les papes peuvent tomber dans l’hérésie, sauf dans leur Magistère solennel qui est, lui seul, intrinsèquement infaillible. Le Concile du Vatican en 1870 s’est empressé de délimiter rigoureusement l’aire de cette infaillibilité. Il a dressé la liste exhaustive des conditions précises, déterminantes, de l’enseignement “ ex cathedra ” :

« Le Pontife romain, lorsqu’il parle ex cathedra, c’est-à-dire lorsque, remplissant sa charge de pasteur et de docteur de tous les chrétiens, il définit, en vertu de sa suprême autorité apostolique, qu’une doctrine sur la foi ou les mœurs doit être tenue par toute l’Église, jouit, par l’assistance divine à lui promise en la personne de saint Pierre, de cette infaillibilité. » Pastor Aeternus, 1870.

Le Concile qui a donc proclamé l’infaillibilité a aussi fortement proclamé qu’en dehors de ces conditions le Pape demeurait capable d’erreur et ne pouvait donc être suivi aveuglément. Cette possibilité – sans laquelle il serait comme Dieu – est depuis toujours connue et professée par l’Église. Un canon du Décret de Gratien en fait mention explicite. Or, si le Décret est une compilation de formules canoniques datée de 1119, ce canon remonte à une beaucoup plus haute antiquité ; il sera sans cesse confirmé par un usage constant dans la suite des temps.

...

Pour des exemples :

http://christroi.over-blog.com/2019/05/les-papes-declares-heretiques-et-deposes-dans-l-histoire-de-l-eglise.html

...
Après que le pape Marcellin a commis le péché public grave contre la foi en offrant l'encens à l'autel de Jupiter, un concile a été convoqué et le pape compromis, par honte, fut déposé
...
Dans la deuxième partie du IVe siècle, sous la pression politico-théologique des ariens, le pape Libère (352-356) condamna le héraut de l’orthodoxie saint Athanase d'Alexandrie. Il signa sous la contrainte de l'empereur arien Constance II une déclaration équivoque sur la Trinité qui pouvait être interprétée dans un sens arien aussi bien que catholique.

...

Au VIIe siècle, pour justifier un arrangement avec les hérétiques, le pape Honorius (625-638) déclara en 634 : “Nous devons faire attention de ne pas raviver les querelles anciennes.” A partir de cet argument, le pape permit la libre propagation des erreurs avec comme résultat le bannissement de la vérité et de l'orthodoxie... S. Sophrone de Jérusalem, presque seul, s’opposa à Honorius et l’accusa d’hérésie. Le pape, finalement, se repentit, mais il mourut sans réparer le préjudice incommensurable qu’il avait fait à l’Eglise, en cherchant toujours les compromis. Le troisième concile de Constantinople (680-681) le considèrera anathème, jugement qui sera confirmé par le pape saint Léon II.

...

Au IXe siècle, le pape Nicolas Ier (858-867) enseigna que le baptême était valide, qu’il soit administré au nom des trois personnes de la Sainte Trinité ou au seul nom du Christ. Il se trompait. Le baptême administré au seul nom du Christ est invalide.

...

A signaler que le pape Marcellin se rattrapa héroïquement de son erreur - le martyre, il me semble ...

Enfin il y eut aussi des antipapes (notion différente), par exemple :

https://compilhistoire.pagesperso-orange.fr/papes_histoire.htm#III

.
territoire en héritage
territoire en héritage
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2236
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par territoire en héritage le Mar 14 Jan 2020 - 12:58

.

A signaler un extrait important tiré d'un article de LifeSiteNews sur le livre "Des profondeurs de nos coeurs" sur la défense du célibat sacerdotal  :

https://www.lifesitenews.com/news/i-cannot-keep-silent-benedict-xvi-and-cdl-sarah-defend-priestly-celibacy-in-new-book

et traduit par :

https://www.pierre-et-les-loups.net/je-ne-peux-pas-garder-le-silence-benoit-xvi-et-le-cardinal-robert-sarah-defendent-le-celibat-sacerdotal-dans-un-nouveau-livre-cosigne-615.html?show=

...

Introduction



ABSTINENCE ONTOLOGIQUE




La célébration quotidienne de l'Eucharistie, qui implique un état de service permanent à Dieu, ne rend pas spontanément impossible le lien matrimonial. On peut dire que l'abstinence sexuelle, de fonctionnelle qu'elle était, s'est transformée en abstinence ontologique. (...) De nos jours, on prétend trop facilement que tout cela n'est que la conséquence d'un mépris de la corporéité et de la sexualité. (...) Un tel jugement est erroné. Pour le prouver, il suffit de rappeler que l'Église a toujours considéré le mariage comme un don du ciel à la terre, un don accordé par Dieu. Cependant, l'état conjugal concerne l'homme dans sa totalité, et puisque le service du Seigneur requiert également le don total de l'homme, il ne semble pas possible de réaliser simultanément les deux vocations. Ainsi, la capacité de renoncer au mariage pour se mettre totalement à la disposition du Seigneur est un critère essentiel du ministère sacerdotal. Quant à la forme concrète que prend le célibat dans l'Église primitive, il convient également de souligner que les hommes mariés ne pouvaient recevoir le sacrement de l'Ordre que s'ils s'engageaient à l'abstinence sexuelle, c'est-à-dire dans un mariage joséphite. Une telle situation semble avoir été tout à fait normale au cours des premiers siècles.


Benoît XVI


RENONCER A TOUT COMPROMIS



Sans renoncement aux biens matériels, il ne peut y avoir de sacerdoce. L'appel à suivre Jésus n'est pas possible sans ce signe de liberté et de renoncement à tout compromis. Je crois que le célibat a une grande signification en tant que renoncement à un éventuel domaine terrestre et à un cercle de vie familiale ; le célibat devient même vraiment indispensable pour permettre à notre cheminement vers Dieu de rester le fondement de notre vie et de s'exprimer concrètement. Cela signifie, bien sûr, que le célibat doit imprégner toutes les attitudes de la vie en tenant compte de ses exigences. Il ne peut pas atteindre son plein sens si nous nous conformons aux règles de propriété et aux attitudes de vie couramment pratiquées aujourd'hui. Il ne peut y avoir de stabilité si nous ne mettons pas notre union avec Dieu au centre de nos vies.


Benoît XVI


LA MISSION DU PRÊTRE



Que signifie être prêtre de Jésus-Christ ? (...) L'essence du ministère sacerdotal est définie en premier lieu par le fait de se tenir devant le Seigneur, de veiller pour Lui, d'être là pour Lui. (...) Cela signifie pour nous de nous tenir devant le Seigneur qui est présent ; c'est-à-dire que cela désigne l'Eucharistie comme le centre de la vie sacerdotale. (...) Le prêtre doit être quelqu'un qui veille. Il doit être vigilant face aux puissances menaçantes du mal. Il doit encourager le monde à se tenir attentif à Dieu. Ce doit être quelqu'un qui se tient sur ses gardes face aux flots du temps. Solidement enraciné dans la vérité. Solidement engagé au service du bien. Se tenir devant le Seigneur doit toujours signifier aussi prendre soin des hommes devant le Seigneur qui, pour Sa part, prend soin de chacun de nous devant le Père. Et cela doit signifier soutenir le Christ, Sa Parole, Sa vérité, Son amour. Le prêtre doit être droit, courageux et même se montrer prêt à subir des insultes pour le Seigneur. (...) Le prêtre doit être une personne pleine d'intégrité, vigilante, capable de se tenir debout. A tout cela s'ajoute la nécessité de servir. (...) Si la liturgie est un devoir central du prêtre, cela signifie aussi que la prière doit être une réalité prioritaire qui doit s'apprendre toujours plus et toujours plus profondément à l'école du Christ et des saints de tous les temps.


Benoît XVI


QUE SIGNIFIE LE MOT « SAINT » ?



Le mot « saint » exprime la nature particulière de Dieu. Lui seul est Saint. L'homme devient saint dans la mesure où il commence à être avec Dieu. Être avec Dieu, c'est mettre de côté ce qui n'est que le "je" et ne faire plus qu'un avec la vie divine dans sa plénitude. Cependant, cette libération du soi peut être très douloureuse et n'est jamais accomplie une fois pour toutes. Cependant, le terme « sanctifier » peut également être compris de manière très concrète comme signifiant l'ordination sacerdotale, en ce sens qu'il implique que le Dieu vivant appelle de façon radicale un homme à le servir.


Benoît XVI


PAS DE PRÊTRES DE SECONDE CLASSE



Le célibat sacerdotal bien compris, même s'il est parfois une épreuve, est une libération. Il permet au prêtre de s'établir de manière cohérente dans son identité d'époux de l'Église. Le projet de priver des communautés et des prêtres de cette joie n'est pas une œuvre de miséricorde. Je ne peux pas en conscience, en tant que fils de l'Afrique, soutenir l'idée que des peuples sur le chemin de l'évangélisation puissent être privés de cette rencontre avec un sacerdoce vécu pleinement. Les peuples d'Amazonie ont droit à une pleine expérience du Christ-Époux. On ne peut leur proposer des prêtres de "seconde classe". Au contraire, plus une Église est jeune, plus elle a besoin de répondre à la nature radicale de l'Évangile.


Cardinal Robert Sarah


C'EST UN MENSONGE DE PARLER D'EXCEPTIONS



L'ordination d'hommes mariés, même s'ils étaient auparavant diacres permanents, n'est pas une exception, mais une brèche, une blessure dans la cohérence du sacerdoce. Parler d'exceptions est un abus de langage ou un mensonge (...). De plus, l'ordination d'hommes mariés dans de jeunes communautés chrétiennes ne permettrait pas de favoriser les vocations sacerdotales de prêtres célibataires. L'exception deviendrait un état permanent préjudiciable à la bonne compréhension du sacerdoce.


Cardinal Robert Sarah


L'ÉGLISE N'EST PAS UNE ORGANISATION HUMAINE ...



Nous vivons dans la tristesse et la souffrance ces temps difficiles et troublés. C'était notre devoir sacré de rappeler la vérité du sacerdoce catholique. Car à travers lui toute la beauté de l'Église est remise en question. L'Église n'est pas seulement une organisation humaine. C'est un mystère. Elle est l'Épouse mystique du Christ. C'est ce que notre célibat sacerdotal rappelle constamment au monde.

Il est urgent, nécessaire, que personne, qu'il soit évêque, prêtre ou laïc, ne se laisse plus impressionner par les mauvaises revendications, les mises en scène, les mensonges diaboliques et les erreurs à la mode qui cherchent à dévaluer le célibat sacerdotal. Il est urgent, nécessaire, que tous, évêques, prêtres et laïcs, retrouvent un regard de foi sur l'Église et sur le célibat sacerdotal qui protège son mystère. Ce sera la meilleure défense contre l'esprit de division, contre l'esprit politique mais aussi contre l'esprit d'indifférence et de relativisme.


Un article de LifeSiteNews
territoire en héritage
territoire en héritage
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2236
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Philippe-Antoine le Mar 14 Jan 2020 - 13:22

A noter que personne n'a lu le livre (entièrement) et que tout le monde en a un avis!!!

Attendons calmement la décision que prendra le Saint-Père à la Lumière de l'Esprit-Saint au lieu de faire des procès d'intention à Benoît ou François avant de s'"emballer".
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine
Pour la Paix

Masculin Messages : 3929
Age : 66
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Nicolas-p le Mar 14 Jan 2020 - 14:04

livre commandé sur Am....  et reçu entre le 23 et 25.01.

je ferai un retour factuel et étayé après lecture
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec le Pape François

Masculin Messages : 950
Age : 46
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Nicolas-p le Mar 14 Jan 2020 - 14:07

commentaire d'un intervenant sur pierre et le loup que je me permet de retranscrire:

https://www.pierre-et-les-loups.net/je-ne-peux-pas-garder-le-silence-benoit-xvi-et-le-cardinal-robert-sarah-defendent-le-celibat-sacerdotal-dans-un-nouveau-livre-cosigne-615.html?show=


"L'Évangile de ce jour est particulièrement d'à-propos avec le sujet de ce nouveau livre, à commencer par le renoncement radical auquel est appelé celui qui veut marcher parfaitement à la suite du Christ, non seulement en tant que simple disciple mais comme berger des brebis du Seigneur.

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (Mc 1: 14-20)

Après l'arrestation de Jean, Jésus partit pour la Galilée proclamer l'Évangile de Dieu ; il disait : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l'Évangile. »

Passant le long de la mer de Galilée, Jésus vit Simon et André, le frère de Simon, en train de jeter les filets dans la mer, car c'étaient des pêcheurs. Il leur dit : « Venez à ma suite. Je vous ferai devenir pêcheurs d'hommes. » Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent.

Jésus avança un peu et il vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque et réparaient les filets. Aussitôt, Jésus les appela. Alors, laissant dans la barque leur père Zébédée avec ses ouvriers, ils partirent à sa suite.

La vocation du prêtre est d'être un Alter Christus, et non pas un simple disciple parmi d'autres ; il est appelé à configurer sa vie à celle du Christ, dans toute sa radicalité et sa pauvreté évangélique. Le Christ n'était pas un homme marié, il n'avait aucun bien, pas même « d'endroit où reposer la tête » (Mt 8: 20), et Il a donné jusqu'à sa vie pour chacun de nous. Le Christ est Époux de l'Église. En tout cela, il en va de même du prêtre. Le prêtre est d'ailleurs tellement Alter Christus que la moindre critique ou le moindre jugement porté à l'encontre d'un prêtre équivaut à critiquer ou juger le Christ lui-même. En vérité, un prêtre ne peut pas pécher, car le Christ ne peut pas pécher ; seul l'homme derrière le prêtre est pécheur et devra rendre compte, gravement, de ses actes tandis qu'il portait l'habit sacerdotal.

Jésus n'a-t-il pas dit : « Si quelqu'un vient à moi sans me préférer [renoncer] à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut pas être mon disciple. » (Lc 14: 26) Encore une fois, cette radicalité est encore plus exigée du prêtre, pour la simple raison que le prêtre et le Christ sont, une fois de plus, une seule et même réalité. Ce qui explique que même si un prêtre (l'homme ayant reçu l'onction sacerdotale) est infidèle, son sacerdoce reste valide y compris à travers les sacrements. Parce que si l'homme est infidèle, le Christ (qui signifie l'Oint de Dieu) — agissant à travers le prêtre — reste toujours fidèle, « car il ne peut se rejeter lui-même. » (2 Tm 2: 13)

C'est bien en retrouvant cette radicalité évangélique que l'Église permettra à nos frères chrétiens séparés de revenir en son sein."
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec le Pape François

Masculin Messages : 950
Age : 46
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Nicolas-p le Mar 14 Jan 2020 - 14:14

un rebondissement énorme?

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/benoit-xvi-demande-le-retrait-de-son-nom-du-livre-des-profondeurs-de-nos-coeurs-20200114

le pape émérite demande le retrait de son nom du livre!

 le cardinal sarah annonce que devant les polémiques, il est décidé que l'auteur du livre sera cardinal sarah avec "la contribution" de benoit VI
quelle confusion...
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec le Pape François

Masculin Messages : 950
Age : 46
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Philippe-Antoine le Mar 14 Jan 2020 - 15:10

@Nicolas-p a écrit:un rebondissement énorme?

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/benoit-xvi-demande-le-retrait-de-son-nom-du-livre-des-profondeurs-de-nos-coeurs-20200114

le pape émérite demande le retrait de son nom du livre!

 le cardinal sarah annonce que devant les polémiques, il est décidé que l'auteur du livre sera cardinal sarah avec "la contribution" de benoit VI
quelle confusion...

Si c'est confirmé c'est extrêmement grave car ça montrerait à quel point nous sommes manipulés par les medias!!!
En fait, j'ai beaucoup de mal à croire que Benoît XVI que je tiens pour quelqu'un d'intègre ait pu faire ce "coup tordu" à Francois. Soit les deux étaient d'accord pour publier le livre en pleine connaissance de cause, soit il y a eu manipulation dans l'intention de discréditer François en le mettant en "porte à faux" par rapport à Benoît et trahir du même coup Benoît. Dans ce dernier cas, c'est une honte !!!
Philippe-Antoine
Philippe-Antoine
Pour la Paix

Masculin Messages : 3929
Age : 66
Localisation : Grenoble
Inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL Empty Re: BENOIT XVI ECRIT UN LIVRE AVEC LE CARDINAL SARAH SUR LE CELIBAT SACERDOTAL

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum