Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

C'est la misréricorde que je veux Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

C'est la misréricorde que je veux

Aller en bas

C'est la misréricorde que je veux Empty C'est la misréricorde que je veux

Message par boisvert le Mer 2 Oct 2019 - 10:56

Lecture du livre de Néhémie
Moi, Néhémie, j’étais alors échanson du roi.     
La vingtième année du règne d’Artaxerxès, au mois de Nissane,  je présentai le vin et l’offris au roi. Je n’avais jamais montré de tristesse devant lui, mais ce jour-là, le roi me dit : « Pourquoi ce visage triste ? Tu n’es pourtant pas malade ! u as donc du chagrin ? » Rempli de crainte, je répondis :« Que le roi vive toujours ! Comment n’aurais-je pas l’air triste, quand la ville où sont enterrés mes pères a été dévastée, et ses portes, dévorées par le feu ? »  Le roi me dit alors : « Que veux-tu donc me demander ? » Je fis une prière au Dieu du ciel, et je répondis au roi:« Si tel est le bon plaisir du roi, et si tu es satisfait de ton serviteur, laisse-moi aller en Juda, dans la ville où sont enterrés mes pères, et je la rebâtirai. »  Le roi, qui avait la reine à côté de lui, me demanda: « Combien de temps durera ton voyage ? Quand reviendras-tu ? »  Je lui indiquai une date qu’il approuva, et il m’autorisa à partir.  Je dis encore : « Si tel est le bon plaisir du roi,qu’on me donne des lettres pour les gouverneurs de la province qui est à l’ouest de l’Euphrate, afin qu’ils facilitent mon passage jusqu’en Juda ; et aussi une lettre pour Asaph, l’inspecteur des forêts royales, afin qu’il me fournisse du bois de charpente pour les portes de la citadelle qui protégera la maison de Dieu, le rempart de la ville, et la maison où je vais m’installer. » Le roi me l’accorda,
car la main bienfaisante de mon Dieu était sur moi.
 
       


PSAUME
(Ps 136 137)
R/ Que ma langue s’attache à mon palais
si je perds ton souvenir !
Au bord des fleuves de Babylon
Nous étions assis et nous pleurions,
nous souvenant de Sion ;
aux saules des alentours
nous avions pendu nos harpes.
.
C’est là que nos vainqueurs
   nous demandèrent des chansons,
et nos bourreaux, des airs joyeux :
« Chantez-nous, disaient-ils,
quelque chant de Sion. »
.
Comment chanterions-nous
  un chant du Seigneur
sur une terre étrangère ?
Si je t’oublie, Jérusalem,
que ma main droite m’oublie !
.
Je veux que ma langue
s’attache à mon palais
si je perds ton souvenir,
si je n’élève Jérusalem,
au sommet de ma joie.



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
À ce moment là, les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Qui donc est le plus grand dans le royaume des Cieux ? »   Alors Jésus appela un petit enfant ; il le plaça au milieu d’eux,   et il déclara :  « Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux.  Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux. Et celui qui accueille un enfant comme celui-ci en mon nom, il m’accueille, moi.»  Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car, je vous le dis, leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux.

          – Aelf, Paris

Ce qu'il faut craindre, ce n'est pas la mort, mais c'est - sans doute : la juste rétribution de nos ouvres sur la terre, si nous n'avons pas lutté contre la paresse, l'envie, la colère, tous les péchés capitaux commis en pleine compréhension. Et ce qui nous en préserve, c'est bien : l'humilité en tant que capacité à reconnaît bonnes et mauvaise actions. Encore faut-il qu'elles soient commise en pleine conscience..  Du reste, nous avons reçus ces préceptes :  "Ne jugez-pas et vous ne serez pas jugés, ne condamner et vous ne serez pas condamnes" pas et vous ne serez pas condamnés"  En effet, qui est le plus coupable des deux : celui qui a tué, ou bien celui qui a incité à tuer ? 

Les textes de ce jour nous invitent à la plus grande prudence dans nos jugements.  Nous  n'avons pas accès à la conscience d'autrui. Le larron crucifié à côté de Jésus fut le tout premier invité dans le Royaume fut "le bon larron" qui s'exclama :  Pour nous, c'est juste, mas Lui n'a fait aucun mal.

Heureux les miséricordieux :  ils obtiendront miséricorde !

.

boisvert
Aime le chapelet

Masculin Messages : 446
Inscription : 19/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum