Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Le CrocoDeal du moment : -85%
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie ...
Voir le deal
22.05 €

Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie

Aller en bas

Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie Empty Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie

Message par azais le Jeu 11 Oct 2018 - 17:03

LIVRE : Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie

    OFFRE GRATUITE.  Un livre de M. Jocelyn Girard : « Comprendre la Souffrance & Découvreur le Sens de la Vie »



  • «Passer comme un troupeau, les yeux fixés par terre 

    et renier le reste; est-ce donc là être heureux?» 

    (Alfred de Musset, 1810 – 1857)

    La pire des souffrances est de ne pas la comprendre. L’homme a besoin de comprendre sa vie; à défaut de quoi il s’autodétruit. 

    Ce livre a aussi pour but d'expliquer le sens des épreuves et des silences de Dieu. L'auteur vous prouvera que Dieu vous aime.
    L’auteur avance des réponses à beaucoup de grandes questions existentielles, telles:

    - D'OÙ VIENT LA SOUFFRANCE DANS LE MONDE ?

    - POURQUOI DOIT-ON SOUFFRIR SUR LA TERRE ?  

    - QUEL EST LE SENS DE LA VIE ?

    - POURQUOI SOMMES-NOUS ÉPROUVÉS ? 

    - POURQUOI DIEU PERMET-IL LES GUERRES ? 

    - COMMENT ENVISAGER LE DEUIL ?

    - OÙ TROUVER LE BONHEUR ? 

    - VIEILLIR; QUE FAUT-IL EN COMPRENDRE ? 

    - COMMENT SE PRÉPARER À LA MORT ?

    Et plus encore.

    Ce livre est le fruit de 50 ans d’observations, de réflexions et le résumé de tout ce que j’ai appris d’important sur la terre. Il est, je le crois, de nature à changer une vie pour toujours... 
    ===================================================
    Si vous désirez recevoir ce livre GRATUITEMENT et tout frais de port inclus écrire à l'auteur: Jocelyn041@ hotmail.fr



 
Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie 493045199
   extrait de l'intro 
Une femme, native du Cambodge, qui demeure aujourd’hui aux États-Unis, raconta comment elle avait vu les soldats torturer et tuer devant ses yeux, son mari et la plupart de ses enfants. Arrivée à un certain point c’en fut trop pour elle. À la vue de toutes ces horreurs, elle s’est mise à éprouver un mal de tête aigu et perdit la vue soudainement et définitivement. Le choc émotionnel fut si grand que son cerveau préféra "éteindre la lumière" sur la réalité... 
 Oui la souffrance est souvent difficile à supporter et l’incompréhension de celle-ci nous jette dans un tourment psychologique qui ne fait qu’augmenter notre douleur. Nous passons à travers la vie sans à peu près rien en découvrir. On vit, mais on ne voit pas.
 Pour un auteur, parler de la souffrance est le sujet le moins facile, le plus délicat, mais le plus utile des sujets. 
 Rien dans toute l’histoire de l’humanité n’a fait philosopher l’homme autant que la souffrance et la mort, mais c’est ma conviction que partout où il y a un soulier droit, il y a forcément quelque part un soulier gauche qui lui correspond. Je veux dire que partout où il y a une question, il existe aussi une réponse. L’homme peut donc se questionner avec espérance au sujet de la souffrance. La souffrance et la compréhension de celle-ci vont de pair. Nous en verrons des exemples dans cet ouvrage. Consciemment ou non, la souffrance obsède tous les êtres humains.
 L’existence même de la philosophie et des recherches médicales en sont quelques preuves. Quoique la médecine soit à mes yeux l’une des plus nobles professions du monde, elle ne peut malheureusement pas répondre au grand "Pourquoi". On emploie tous les moyens possibles pour combattre la maladie au point, souvent, de négliger le malade lui-même. La réponse à cette question est d’ordre spirituel. Une foi pure nous rendra capables de voir au-delà du voile de la souffrance et nous en révélera la signification profonde. 
«Pour comprendre la vie, il la faut éclairée d’en haut.» 
(Eugène Laveille, 1871 – 1941) 
 Ne pas comprendre la vie rend désespérant de la vivre. Voilà pourquoi j’écris en partie ce livre : Il est destiné principalement à ceux qui, comme moi, ont été troublés par leur existence et pour avoir ignoré les raisons pour lesquelles ils ont souffert. Ce livre a aussi pour but de prévenir ou de guérir certains croyants de leur amertume contre Dieu, causée par certaines épreuves mal comprises.
 La pire des souffrances est de ne pas la comprendre. Les questions sans réponses sont les maux les plus douloureux. Mais la souffrance enseigne des choses si profondes qu’elle ne peut pas être aussi négative qu’on le croit.
 Qui a dit que la souffrance était mauvaise? Mes convictions à ce sujet me font maintenant pousser la hardiesse jusqu’à dire que la souffrance est probablement la meilleure chose qui puisse arriver à beaucoup d’êtres humains. La  souffrance est positive en ce qu’elle force  premièrement l’homme à réfléchir sur le sens de sa vie.
 L’homme a désespérément besoin de comprendre sa vie et s’il n’y est pas forcé d’une façon ou d’une autre, il semble qu’il pourrait vivre mille ans sans même s’en soucier. Ce n’est que poussé au bord d’un précipice que l’homme est forcé de regarder en bas. 
«Passer comme un troupeau, les yeux fixés par terre et 
renier le reste; est-ce donc là être heureux?» 
(Alfred de Musset, 1810 – 1857)2 
 Ce petit livre vous fera redécouvrir les richesses oubliées des écrits de plusieurs anciens auteurs de spiritualité traitant de ce sujet.
 La souffrance nous enseigne entre autres choses, la fragilité et la précarité de notre vie physique et du même coup, nous fait réaliser l’immuabilité des réalités spirituelles; ce qui n’est pas peu dire. Pour moi, donner un sens à ma souffrance est encore plus important que de la soulager. C’est là qu’entre en rôle ''la philosophie de la foi.''3 La foi seule explique les grandes énigmes de la vie.
 L’explication de la souffrance n’enlève certes pas la souffrance physique, mais elle enlève la souffrance psychologique causée par celle-ci; ce qui est déjà une grande délivrance. Ce livre ne vous soulagera pas physiquement, mais il vous soulagera certainement moralement; je vous en donne l’absolue garantie.
 Je dois tout d’abord confesser que je supporte moi-même très mal la souffrance, à quelque niveau que ce soit. En fait j’ai premièrement rédigé ce petit livre dans le but de m’aider moi-même à répondre à mes propres craintes face au vieillissement, la maladie et la mort. J’ai appris qu’il est vain de fuir ces réalités, car en essayant de leur échapper, elles nous retrouvent sur les chemins mêmes que nous avons pris pour les éviter.
 «Donnez à Dieu vos affections; nulle force ne vous ravira ce que vous aurez déposé en ses mains divines et vous pourrez hardiment mépriser la mort.» (Bossuet)4
 La mort est un chemin sombre qui effraie de loin; elle engendre toujours une détresse profonde. Je n’ai aucune garantie sur mon prochain battement de cœur, mais le Christ est réconfortant et vrai. Je suis persuadé que la foi chrétienne, et surtout une bonne compréhension des vérités qui y sont enseignées, possède les réponses que nous cherchons tous. 
 «Qui connaît Jésus-Christ connaît la raison de toutes choses.» 
(Blaise Pascal)5 

 Qui rejette la Parole de Dieu pèche contre son âme; il se crève les yeux lui-même et se condamne à errer dans les déserts arides de l’ignorance et de la noirceur spirituelle. 
 Chers lecteurs vous ne devez pas ignorer plus longtemps la magnifique espérance que le Dieu éternel a proposée à l’humanité par Jésus-Christ, car elle est immense et comble le cœur. 
 La jeunesse ou la négligence vous empêche peut-être présentement de penser à la mort, mais lorsque les dents de la souffrance s’enfonceront un jour dans votre chair ou dans votre âme, vous chercherez comme moi des réponses à la plus grave question de l’homme : «Pourquoi la souffrance?» 
 «Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, 
mais il aura la lumière de la vie.» (Jean, 8:12)

 Le vrai christianisme est non seulement la merveilleuse espérance d’une vie glorieuse après la mort, mais propose une vie présente bien meilleure. Un grand nombre de philosophies humaines posent des questions au sujet de l’existence et de la mort, mais seul Jésus-Christ y répond véritablement avec assurance. 
 L'homme est comme un enfant qui, se réveillant dans un wagon de chemin de fer, ne sachant pas d'où il est parti et ne sachant pas où il va! 
 N'ayant pas de foi l'incroyant regarde la vie d'en bas et n'y comprend rien,  mais empruntant l'œil de Dieu il retrouve la vue et la raison de toute chose. L'esprit de foi nous fait s'élever au-dessus de cette vie misérable. Tout ce que fait Dieu se mesure à l'éternité.
Jésus  a dit : «Je sais d’où je suis venu et où je vais.» (Jean, 8:14)  Le Christ n'avait pas de questions existentielles, et ni ceux qui le suivent. Cette calmante assurance sera la nôtre en le suivant. La philosophie de la foi est de loin supérieure à toutes celles de la terre.
 Parcourez donc ce petit ouvrage avec foi et espérance; vous y trouverez des réponses et un repos d’esprit certain. Car le Christ est une certitude. 
azais
azais
Dans la prière

Masculin Messages : 5611
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie Empty Re: Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie

Message par brigitte57 le Jeu 11 Oct 2018 - 17:32

"... La souffrance nous enseigne entre autres choses, la fragilité et la précarité de notre vie physique et du même coup, nous fait réaliser l’immuabilité des réalités spirituelles; ce qui n’est pas peu dire. Pour moi, donner un sens à ma souffrance est encore plus important que de la soulager. C’est là qu’entre en rôle ''la philosophie de la foi.''3 La foi seule explique les grandes énigmes de la vie...."


@azais, ce livre a l'air très intéressant et pourra aider bcp de gens dans la souffrance , donner sens en tout cas  et arriver à des chemins insoupçonnés , là est notre grande Espérance  et notre VICTOIRE !
brigitte57
brigitte57
Aime la Divine Volonté

Féminin Messages : 832
Age : 62
Inscription : 20/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie Empty Re: Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie

Message par azais le Jeu 11 Oct 2018 - 17:56

je ne resiste pas à vous donner un chapitre qui m'a bien plu 

 le ton est juste ... et la suite  donnevraiment des clefs de meditation personnelle et pour être  plus proche de ceux qui sont confrontés à ces épreuves ...  bref ca vaut la peine de commander  et lire ce livre ! 

 IV-


LA SOUVERAINETÉ DE DIEU 
SUR LES ÉVÉNEMENTS NÉGATIFS




 «Je sais, ô mon Dieu que si je vous aime, 
je n’ai rien à craindre, 
car l’amour chasse toute crainte.» 
(P. Aernoudt)30


 L’apôtre Paul, s’adressant à des gens devenus croyants depuis peu, leur dit : «Souvenez-vous que vous étiez, en ce temps-là, sans Christ, sans espérance et sans Dieu dans le monde.» (Éphésiens, 2:12)  Être sans Dieu dans un monde comme le nôtre est sûrement la situation la plus précaire dans laquelle un être humain puisse se trouver. Vivre sans Dieu est comme danser sur la glace fragile d’un fleuve au printemps. 

 La souffrance est l’œuvre du diable, mais pour les hommes de bonne volonté elle peut devenir l’école de Dieu. La terre est une école et la souffrance, notre professeur. Je ne me rappelle pas avoir jamais appris quelque chose de significatif dans ma vie  sans avoir souffert pour l'apprendre. Les épreuves produisent la sagesse. Les douleurs entraînent les réflexions. 

 Les accidents sont les rendez-vous de la Providence. Pour les âmes bien nées, les souffrances deviennent école de sainteté. Le croyant perspicace reconnaît toujours la Providence divine lorsqu’il  prend  du  recul  et  regarde  son parcours. Il découvre en regardant en arrière, le dessein d'un plan et une progression logique, et que Sa Providence lui a  constamment été bienfaisante à long terme. Nul n'est sans dessein de Dieu; nous entrons tous dans un plan déterminé. En un mot il n'y a pas de puissance humaine qui ne serve malgré elle aux desseins de Dieu. Voilà une vérité que nous devons savoir au départ. «Il ne peut rien nous arriver de fâcheux qui n’ait auparavant passé par les mains de Dieu.»31 Tout ce qui échappe à notre contrôle tient encore solidement en celui de Dieu. «Notre grand repos est de savoir que vous savez.» (Pierre Charles S.J.)32 

 Tu dis: ''Je crois en Dieu'', mais devant une circonstance qui trouble tu oublies que tout cela a été ordonné et déposé par lui dans ta vie pour ton bien spirituel. La foi nous fait voir toute chose en dépendance de Dieu. Quand tu protestes, tu t'égares et tu te perds dans le découragement des incrédules.
Dans nos relations avec les créatures, il faut dépasser les causes secondes et remonter à la Cause Première qui est Dieu. Sa Providence gouverne tout à des fins saintes. La foi est confiante; elle fait demeurer serein. La malice des hommes ne sert pas à notre mal. «Toutes choses concourent au bien de ceux qui l'aiment»,33 même les injustices. 
 Si d'un point de vue humain tout va à rebours et que tu es tenté de protester et de te révolter, alors marque un arrêt:    L’œil de la foi est celui qui voit le mieux. Rappelles-toi que Dieu ordonne tout à notre sanctification. ''Voici, mes souffrances mêmes sont devenues mon salut.'' (Isaïe, 38:17) 
 Le brisement de nos volontés mène à la plus haute sainteté.Tu auras la force de tout accepter en paix et de rester bienveillant envers ceux qui te font souffrir. Crois au gouvernement amoureux de Dieu; voilà ce que veut dire: «Le juste vivra par la foi.» (Habacuc, 2:4)
 «L'homme ressemble à un édifice ruiné.» (Bossuet) La vie n'est faite que de matériaux d'emprunt. Il faut retourner à Dieu tel que nous sommes sortis de Dieu; tels les fleuves et les rivières qui retournent à la mer. Hors de Dieu il n'y a que peines et inquiétudes.
 Aimer Dieu est la seule chose qui soit entre nos mains; tout le reste est dans les siennes. La seule véritable catastrophe dans la vie d'un chrétien est celle de cesser d’aimer Dieu. Elle le fait retourner à l’état malheureux d’orphelin sans Dieu dans une ville en bombardement.  La rétrogradation est une tragédie. 
 Le fait d’être croyant n’a jamais été une garantie contre l’adversité. «Le serviteur n’est pas plus grand que son Seigneur.»34 Et si Jésus-Christ, qui était d’une piété parfaite, n’a pas échappé à la souffrance, comment y pourrons-nous échapper en tant que simples disciples? La mort est une tragédie nécessaire. 
 Mais il existe une très consolante alternative : bien que le mal puisse sembler roi et maître dans notre vie, Dieu fait toujours concourir ce mal pour le bien de ceux qui l’aiment. Satan nous inflige la souffrance pour nous détruire physiquement et/ou moralement, mais Dieu possède le pouvoir de transformer l’adversité et de l’utiliser plus tard pour notre édification spirituelle et celle des autres. «Si profonde qu’ait été notre déchéance, nous verrons comment notre expérience peut profiter aux autres.»35 
 La Souveraineté de Dieu signifie que dans sa prescience des choses, il a déjà contrefait chaque action de l’Ennemi, et a planifié de changer le mal que celui-ci entendait nous faire, en l’utilisant ultimement pour notre bien spirituel.
 Dieu n’empêchera pas toutes adversités de nous atteindre, mais il est réconfortant de savoir qu’il a le pouvoir d’utiliser l’adversité  pour  la  faire  concourir à l’accomplissement de sa volonté dans la vie de chacun de ses enfants.
 À propos du Christ par exemple, il est écrit : «Il faut que le Fils de l’homme soit livré entre les mains des pécheurs et qu’il soit crucifié...» Voilà l’apparente négativité. Voilà maintenant l’aspect positif du même événement : «...et qu’il ressuscite le troisième jour.» (Luc, 24:7)
 De méchants hommes voulurent faire disparaître le Christ de la surface de la Terre en le faisant mourir injustement, mais ce faisant, voilà qu’ils lui permirent de ressusciter, de répandre ensuite son Esprit sur ses disciples, et finalement de le rendre mille fois plus puissant sur la terre! 
 Ce qu’ignoraient ces méchants hommes c’est que Dieu avait prévu leur action avant même la fondation du monde. Au lieu d’empêcher ceux-ci d’accomplir leurs mauvais desseins, Dieu choisit de leur laisser la liberté d’action et de s’arranger pour que le salut du monde s’accomplisse exactement de cette façon; soit par la mort et la résurrection de son Fils. 
 Les pharisiens voulaient faire mourir le Christ en croix, mais Dieu, dans son infinie sagesse, avait décidé que la Croix deviendrait le moyen même de salut pour toute l’humanité. Sans le réaliser, les ennemis de Dieu participèrent bêtement eux-mêmes au Plan divin de la Rédemption. Voilà de quelle manière Dieu compose également avec le mal dans nos vies. 

 Dieu ne peut légalement empêcher le mal de se produire ni d'empiéter sur la volonté et le libre choix des hommes mauvais qui le provoquent. Il a plutôt choisi de contrecarrer leurs plans en y incluant les siens quelque part. Dieu est vraiment d’une sagesse extraordinaire; il n’a rien oublié.
 Dieu n’est pas l’auteur du mal; il en fait simplement et judicieusement son débiteur. Le mal ne voit qu’à court terme, mais Dieu voit à long terme. Le mal frappe vite et sans réfléchir; la Providence  divine,  prévoit  ses  coups et  les fait tous contribuer à l’édification du Royaume de Dieu et à notre élévation spirituelle.
 Toute parole et occurrence ont eu leur utilité, mais non pas leur légitimité pour autant. Souvent nous ne voyons pas plus loin que le bout de notre nez et nous plaignons de tout, mais avec le temps et la transcendance que l'Esprit nous donne sur les événements, tout se transforme en or à la lumière des intentions de Dieu.

 «Le chrétien transfigure tout, dès qu’il a reconnu le divin qui pénètre tout, qui meut tout et qui illumine tout. 
Dans la poussière des événements humains, le doigt de Dieu est là.» (Paul Dohet)36
 Dieu permet tout pour des raisons qui nous transcendent trop pour être toujours comprises. Mais «L’Éternel a tout fait pour un but.» (Proverbes, 16:4) Toutes les personnes admirables que nous connaissons ne seraient pas le dixième des personnes qu’elles sont devenues si le Seigneur n’avait, dans sa sagesse, permis des choses éprouvantes dans leur vie. La vie possède le chic pour nous forcer à prendre des décisions que nous n’aurions jamais prises de nous-mêmes et suivit des chemins que nous n’aurions jamais empruntés autrement que par force.
 Il y a 35 ans un évangéliste américain a déclaré : «La plupart des gens ne bougeront pas; ne changeront pas, jusqu’à ce que cela devienne trop douloureux de demeurer là où ils sont.»37 
 L’homme  ne  voit  seulement  que  le  commencement  des choses; Dieu en voit déjà l’aboutissement. Il voit clairement ce que nous ne voyons qu’obscurément. Nous, nous ne voyons que jusqu’à la frontière de nos yeux; Lui, voit longtemps d’avance ce qui sera pour nous le mieux.  

 La  persécution  de  Joseph  par  ses  frères  et  son  exil en Égypte tourna ultimement au plus grand bien de ce peuple jusqu’à aujourd’hui. Ne sous-estimons donc jamais la sagesse et la souveraineté de Dieu sur les circonstances. Au temps de la détresse rappelons-nous cette précieuse parole du Seigneur : «Ce que je fais, tu ne le comprends pas maintenant, mais tu le comprendras bientôt.» (Jean, 13:7)

 Comme Dieu possède le pouvoir de changer la chenille en papillon, il a le pouvoir de changer nos maux en bénédictions. Le plus grand besoin de l'humanité est la réconciliation avec Dieu. 
 Voici un autre exemple tiré de l’Histoire sainte; il s’agit des Hébreux qui étaient sous la conduite de Moïse dans le désert. Dieu dit au peuple : «Souviens-toi de tout le chemin que l’Éternel ton Dieu t’a fait faire... afin de t’humilier et de t’éprouver, pour savoir quelles étaient les dispositions de ton cœur et si tu garderais ou non ses commandements. Il t’a humilié, il t’a fait souffrir de la faim... afin de t’apprendre que l’homme ne vit pas de pain seulement, mais que l’homme vit de tout ce qui sort de la bouche de l’Éternel.» (Deutéronome, 8:2-3) 
 Les différentes privations de la vie ont donc souvent la bénéfique mission de nous éveiller aux provisions spirituelles  que  nous ignorions  jusque là et de nous apprendre de précieuses leçons de vie.

 Tous les croyants, forts ou faibles dans la foi, peuvent avoir l’assurance de pouvoir vivre au centre de la volonté de Dieu. Toutes choses concourent au bien du fort, car par l’épreuve il apprend à combattre l’Ennemi. Et toutes choses concourent au bien du faible, car Dieu utilise les épreuves pour son perfectionnement dans l’humilité. Le fort glorifie Dieu au-dehors; le faible glorifie Dieu en dedans. Nous pouvons tous bâtir quelque chose de beau avec les pierres qui entravent nos chemins.
 Voici un troisième exemple biblique de la bonne Providence divine. Les persécutions des chefs religieux juifs à l’égard de l’apôtre Paul poussèrent celui-ci à aller porter l’Évangile aux autres nations et accomplît ainsi la mission que Dieu lui réservait de toute éternité, qui était celle de devenir «l’apôtre des Nations», et ainsi répandre l’Évangile dans le monde entier. 
 Les bienfaits qu’on procuré l’Évangile de Jésus-Christ aux différentes nations du monde sont absolument incalculables. Le message du Christ a brisé le joug de l’ignorance et de toutes les superstitions païennes. L’Évangile a été l’inspiration de la démocratie et de l’abolition de très nombreuses et méchantes monarchies à travers l’histoire. À travers les siècles et dans le monde entier, le message de Jésus-Christ a restauré des millions de familles désunies; redonné la sobriété à des millions d’alcooliques; délivré des millions de toxicomanes; guéris des millions de malades; restauré des centaines de milliers de personnes en dépression et apporté la guérison psychologique. Il a redonné la consolation, l’espérance  et une digne raison de vivre à ceux qui n’avaient pas de sens à leur existence. Il a donné du travail à une multitude de personnes sans emploi; mis du pain dans la bouche de millions d’affamés; a été à la base de l’abolition de l’esclavage et à la proclamation d’une multitude de lois prônant l’égalité et la justice.
 Il a été la cause directe de la formation de dizaines de milliers d’œuvres caritatives; d’organismes à but non lucratif œuvrant au bien-être de leur communauté; à l’ouverture d’une multitude sans nombre d’hôpitaux, d’écoles et de bonnes Fraternités de toutes sortes, etc. La liste des bienfaisants effets du christianisme dans le monde est sans fin.

 Je crois que le monde dans lequel nous vivons est encore très mauvais, mais réalisons que si le Christ ne fut jamais venu, nous vivrions dans un monde de chaos au moins mille fois pire! 
 Ainsi voyons-nous que les efforts des chefs religieux juifs de l’époque, pour empêcher l’apôtre Paul de répandre davantage l’Évangile en Israël, se trouvèrent servir de tremplin à la proclamation de l’Évangile dans le monde entier, apportant la lumière et les multiples bénédictions qui l’accompagnent toujours. 

 Pour finir, disons simplement que si une douloureuse injustice est commise à notre égard par des brutes, il sera donc à l’avenir, superflu de nourrir du ressentiment puisque maintenant nous savons que Dieu utilise probablement déjà la chose comme une épreuve sanctifiante  pour  notre  âme.  Les  injustices  sont   toujours finalement  très  bienfaisantes  à  l’âme qui veut ressembler à Jésus. La souffrance est à la base de tout progrès spirituel.38
 «Il arrive souvent que Dieu laisse les âmes avancées pas à pas dans les voies divines puis, intervenant soudain, il prend personnellement la direction de leur vie dans les moindres détails sous l'élan d'une grâce irrésistible il les emporte jusqu'à lui. Il utilise les causes secondes : une grande épreuve qui brise une vie, une maladie qui paraît conduire à la mort, en réalité c'est l'heure divine du calvaire qui consume tout.  À ces heures douloureuses Dieu creuses en votre âme des capacités plus grandes pour le recevoir ; tâchez alors d'être tout joyeux sous la main qui vous crucifie. Je dirai même regardez chaque souffrance, chaque épreuve comme une preuve d'amour.» (Élisabeth Catez, 1880 – 1906)

 Dieu parle donc à tous les hommes tous les jours, soit à travers du bonheur ou à travers la douleur. Des leçons sont apprises au fer rouge, mais la beauté de notre âme se parfait de jour en jour.   Nous devons, dans les limites des capacités de notre foi, repousser tout ce qui est inacceptable, et accepter tout ce qui n’est pas possible à repousser. Lorsqu’il n’est pas en notre pouvoir de changer les circonstances, nous devons accepter que ce soient les circonstances qui nous changent.

 Le malheur est surtout pour les incroyants qui se moquent des plans de Dieu. Ils vivent à contre-courant. Luttant pour leur bonheur, ils n’arrivent que plus sûrement à leur malheur. Insistant pour se placer en dehors de Ses plans et renforcer les leurs, ils se privent des nombreuses leçons de vie qui auraient pu concourir à leur bonheur. Ils ne se reposent pas sur la bénéfique souveraineté de Dieu pour connaître la sérénité. Leur vie est démesurément plus douloureuse et pesante que la nôtre. L’apôtre Paul a écrit : «Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.»39 Toutes choses... même celles provoquées par leurs ennemis. 
 En disant : «ceux qui aiment Dieu», l’apôtre Paul ne fait pas référence aux gens qui pratiquent un christianisme social, mais à ceux qui font vraiment des enseignements de Jésus-Christ un authentique mode de vie au quotidien. 
 Vivre la foi évangélique nous procure bon nombre d’avantages. Mais le plus réconfortant est certainement celui de posséder la sérénité intérieure; l’assurance que toutes les circonstances de la vie, bonnes ou mauvaises, sont dorénavant sous le contrôle d’un plan divin. Il n’en est pas ainsi des gens rebelles et irréligieux. Les incrédules souffrent la plupart du temps, sans fruits; inutilement et meurent sans comprendre. Leur expérience humaine est dantesque. 

 Les premiers chrétiens cultivaient la piété intérieure et poursuivaient les fruits de l'Esprit. Une grande sainteté de vie les enveloppait tous; une humilité profonde était leur parure au Seigneur.  Ils  vivaient  dans une espérance heureuse, silencieuse et joyeuse. Leurs corps existaient dans le temps, mais leurs âmes étaient déjà parties en éternité. Ils vivaient sur la terre sans faire partie de la terre. Dieu veut que nous vivions au milieu du temps dans une attente perpétuelle de l'éternité.

 Le travail du diable est de nous jeter dans la boue, et celui de Dieu est de nous faire découvrir l’or qui se cache dans cette boue. Cette compréhension de la souveraineté de Dieu sur les événements changera vos maux en bienfaits et vous vaudra de posséder une grande paix.
 «Nous savons qu’il nous est toujours possible de transmuer en or éternel la poussière des menus événements terrestres.» (Mme Saint-Jean, mère de Jean Berchmans)
 La racine latine du mot inquiet est in quitus, qui signifie : avoir perdu le repos. C’est perdre le sentiment de la divine Providence pour sombrer dans une angoisse habituelle. C’est une loi de bascule morale où la montée d’un sentiment provoque, dans la même mesure, l’affaissement de l’autre. L’être humain n’a pas été créé pour s’inquiéter. L'anxiété fait entrer l'être humain dans un mode malsain. Le fataliste regarde la vie comme donnant la mort tandis que le croyant en regarde les fatalités comme ruisselantes de vie nouvelle. Tandis que  l’homme  sans  foi  se désabuse et se dégoûte de tout, le croyant regarde Dieu qui tient son avenir dans sa main et jouit toujours d’une belle espérance au cœur. «Dieu orchestre stratégiquement chacun de tes pas.» (Kabuyi Shalom) 
 Dieu a fait une alliance avec les affligés : en Jésus-Christ, jamais plus ils ne seront seuls dans leurs tourments. La souveraineté de Dieu sur les circonstances est une sorte de lit spirituel sur lequel ils peuvent s’étendre et se reposer durant la tempête et savoir que Dieu est toujours bien en contrôle au-dessus de lui. 
 «Il  monta  dans la barque, et ses disciples le suivirent. Et voici, il s'éleva sur la mer une si grande tempête que la barque était couverte par les flots. Et lui, il dormait.» (Matthieu, 8:23-24) Les tempêtes sont utiles; elles nous rappellent à transcender notre existence. Rien ne peut nous troubler lorsque tout est regardé du point de vue de l'éternité. 

 «Il y a plaisir à être dans un vaisseau battu de l’orage lorsqu’on est assuré qu’il ne périra pas.»  (Blaise Pascal)


 Un Dieu puissant plane au-dessus de ceux qui l’aiment et sa houlette les rassure et les stabilise dans la paix.  Si vous avez déjà embrassé la foi chrétienne et que vous faites des efforts honnêtes pour mener une vie pure et sainte; charitable et juste, ne soyez pas troublés par les épreuves, car Dieu est avec vous en tout temps. Vous pouvez vous appuyer sur lui avec confiance et laisser toutes les inquiétudes tomber derrière vous comme un vieux vêtement devenu inutile. Rien ne mérite notre inquiétude hormis celle d’assurer notre salut. La vie est une longue inquiétude, mais la foi est une longue paix. 

 Jésus sur la croix a porté plus que nos péchés. Il a porté en sa couronne d'épines toutes les inquiétudes humaines auxquelles nous succombons souvent par manque de foi et de confiance.
 Devant l'inquiétude dites: ''Non! Je ne m'inquiéterez pas! En Jésus je suis au centre de la volonté de Dieu! Rien ne peut m'atteindre qui n'ait été prévu par la Providence divine.''  Dans l'angoisse il faut prier; demander et frapper. Les choses changeront très souvent de direction! Si elles ne le font pas; jetez-vous sur votre face et adorez la volonté de Dieu. Faites preuve d'une soumission héroïque et Dieu vous élèvera en son amour quand il viendra avec son Royaume. 

 «Celui qui demeure sous l’abri du Très Haut, repose à l’ombre du Tout  Puissant.  Je  dis  à  l’Éternel :  mon  refuge et ma forteresse, mon Dieu en qui je me confie!  Il te couvrira de ses plumes, et tu trouveras un refuge sous 
ses ailes; sa fidélité est un bouclier et une cuirasse. Il ordonnera à ses anges de te garder dans toutes tes voies...
 -Puisqu’il m’aime, je le délivrerai; je le protégerai, puisqu’il connaît mon nom. Il m’invoquera, et je lui répondrai; 
Je serai avec lui dans la détresse, Je le délivrerai et je le glorifierai.  Je le rassasierai de longs jours, 
et je lui ferai voir mon salut.» (Psaume, 91)


       ___________________
azais
azais
Dans la prière

Masculin Messages : 5611
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie Empty Re: Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie

Message par Isabelle-Marie le Sam 13 Oct 2018 - 22:20

\"Azais" a écrit:Ce livre est le fruit de 50 ans d’observations, de réflexions et le résumé de tout ce que j’ai appris d’important sur la terre. Il est, je le crois, de nature à changer une vie pour toujours...
===================================================
Si vous désirez recevoir ce livre GRATUITEMENT et tout frais de port inclus écrire à l'auteur: Jocelyn041@ hotmail.fr


Merci @Azais pour les extraits, très beaux ; un tel livre est profondément utile, mais quand même l'offrir gratuitement ?  Confused  Tout travail ne mérite t-il pas salaire, ce que disait Saint Paul à ses apôtres ?
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 5542
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie Empty Re: Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie

Message par azais le Dim 14 Oct 2018 - 12:11

Je suis bien d'accord 

rien n'empeche de demander à jocelyn  si tu veux participer à son oeuvre de diffusion gracieuse ... probablement ne refusera t il pas
azais
azais
Dans la prière

Masculin Messages : 5611
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie Empty Re: Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie

Message par Isabelle-Marie le Dim 14 Oct 2018 - 12:25

@azais a écrit:Je suis bien d'accord 

rien n'empeche de demander à jocelyn  si tu veux participer à son oeuvre de diffusion gracieuse ... probablement ne refusera t il pas

 Juste, et étant donné le sujet qu'il a choisi, l'intention est très noble.

Qu'il soit béni !

Merci @Azais

soeur
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 5542
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie Empty Re: Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie

Message par azais le Dim 14 Oct 2018 - 13:19

chacun a tous ce qu'il faut pour  viser à qui envoyer directement cet opuscule  et aussi pour proposer à jocelyn de contribuer  aussi à la diffusion : écrivez sans hésitation à  jocelyn041@hotmail.fr
azais
azais
Dans la prière

Masculin Messages : 5611
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie Empty Re: Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie

Message par jacques58fan le Lun 15 Oct 2018 - 17:16

@azais a écrit:
LIVRE : Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie

    OFFRE GRATUITE.  Un livre de M. Jocelyn Girard : « Comprendre la Souffrance & Découvreur le Sens de la Vie »



  • «Passer comme un troupeau, les yeux fixés par terre 

    et renier le reste; est-ce donc là être heureux?» 

    (Alfred de Musset, 1810 – 1857)

    La pire des souffrances est de ne pas la comprendre. L’homme a besoin de comprendre sa vie; à défaut de quoi il s’autodétruit. 

    Ce livre a aussi pour but d'expliquer le sens des épreuves et des silences de Dieu. L'auteur vous prouvera que Dieu vous aime.
    L’auteur avance des réponses à beaucoup de grandes questions existentielles, telles:

    - D'OÙ VIENT LA SOUFFRANCE DANS LE MONDE ?

    - POURQUOI DOIT-ON SOUFFRIR SUR LA TERRE ?  

    - QUEL EST LE SENS DE LA VIE ?

    - POURQUOI SOMMES-NOUS ÉPROUVÉS ? 

    - POURQUOI DIEU PERMET-IL LES GUERRES ? 

    - COMMENT ENVISAGER LE DEUIL ?

    - OÙ TROUVER LE BONHEUR ? 

    - VIEILLIR; QUE FAUT-IL EN COMPRENDRE ? 

    - COMMENT SE PRÉPARER À LA MORT ?

    Et plus encore.

    Ce livre est le fruit de 50 ans d’observations, de réflexions et le résumé de tout ce que j’ai appris d’important sur la terre. Il est, je le crois, de nature à changer une vie pour toujours... 
    ===================================================
    Si vous désirez recevoir ce livre GRATUITEMENT et tout frais de port inclus écrire à l'auteur: Jocelyn041@ hotmail.fr



 
Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie 493045199
   extrait de l'intro 
Une femme, native du Cambodge, qui demeure aujourd’hui aux États-Unis, raconta comment elle avait vu les soldats torturer et tuer devant ses yeux, son mari et la plupart de ses enfants. Arrivée à un certain point c’en fut trop pour elle. À la vue de toutes ces horreurs, elle s’est mise à éprouver un mal de tête aigu et perdit la vue soudainement et définitivement. Le choc émotionnel fut si grand que son cerveau préféra "éteindre la lumière" sur la réalité... 
 Oui la souffrance est souvent difficile à supporter et l’incompréhension de celle-ci nous jette dans un tourment psychologique qui ne fait qu’augmenter notre douleur. Nous passons à travers la vie sans à peu près rien en découvrir. On vit, mais on ne voit pas.
 Pour un auteur, parler de la souffrance est le sujet le moins facile, le plus délicat, mais le plus utile des sujets. 
 Rien dans toute l’histoire de l’humanité n’a fait philosopher l’homme autant que la souffrance et la mort, mais c’est ma conviction que partout où il y a un soulier droit, il y a forcément quelque part un soulier gauche qui lui correspond. Je veux dire que partout où il y a une question, il existe aussi une réponse. L’homme peut donc se questionner avec espérance au sujet de la souffrance. La souffrance et la compréhension de celle-ci vont de pair. Nous en verrons des exemples dans cet ouvrage. Consciemment ou non, la souffrance obsède tous les êtres humains.
 L’existence même de la philosophie et des recherches médicales en sont quelques preuves. Quoique la médecine soit à mes yeux l’une des plus nobles professions du monde, elle ne peut malheureusement pas répondre au grand "Pourquoi". On emploie tous les moyens possibles pour combattre la maladie au point, souvent, de négliger le malade lui-même. La réponse à cette question est d’ordre spirituel. Une foi pure nous rendra capables de voir au-delà du voile de la souffrance et nous en révélera la signification profonde. 
«Pour comprendre la vie, il la faut éclairée d’en haut.» 
(Eugène Laveille, 1871 – 1941) 
 Ne pas comprendre la vie rend désespérant de la vivre. Voilà pourquoi j’écris en partie ce livre : Il est destiné principalement à ceux qui, comme moi, ont été troublés par leur existence et pour avoir ignoré les raisons pour lesquelles ils ont souffert. Ce livre a aussi pour but de prévenir ou de guérir certains croyants de leur amertume contre Dieu, causée par certaines épreuves mal comprises.
 La pire des souffrances est de ne pas la comprendre. Les questions sans réponses sont les maux les plus douloureux. Mais la souffrance enseigne des choses si profondes qu’elle ne peut pas être aussi négative qu’on le croit.
 Qui a dit que la souffrance était mauvaise? Mes convictions à ce sujet me font maintenant pousser la hardiesse jusqu’à dire que la souffrance est probablement la meilleure chose qui puisse arriver à beaucoup d’êtres humains. La  souffrance est positive en ce qu’elle force  premièrement l’homme à réfléchir sur le sens de sa vie.
 L’homme a désespérément besoin de comprendre sa vie et s’il n’y est pas forcé d’une façon ou d’une autre, il semble qu’il pourrait vivre mille ans sans même s’en soucier. Ce n’est que poussé au bord d’un précipice que l’homme est forcé de regarder en bas. 
«Passer comme un troupeau, les yeux fixés par terre et 
renier le reste; est-ce donc là être heureux?» 
(Alfred de Musset, 1810 – 1857)2 
 Ce petit livre vous fera redécouvrir les richesses oubliées des écrits de plusieurs anciens auteurs de spiritualité traitant de ce sujet.
 La souffrance nous enseigne entre autres choses, la fragilité et la précarité de notre vie physique et du même coup, nous fait réaliser l’immuabilité des réalités spirituelles; ce qui n’est pas peu dire. Pour moi, donner un sens à ma souffrance est encore plus important que de la soulager. C’est là qu’entre en rôle ''la philosophie de la foi.''3 La foi seule explique les grandes énigmes de la vie.
 L’explication de la souffrance n’enlève certes pas la souffrance physique, mais elle enlève la souffrance psychologique causée par celle-ci; ce qui est déjà une grande délivrance. Ce livre ne vous soulagera pas physiquement, mais il vous soulagera certainement moralement; je vous en donne l’absolue garantie.
 Je dois tout d’abord confesser que je supporte moi-même très mal la souffrance, à quelque niveau que ce soit. En fait j’ai premièrement rédigé ce petit livre dans le but de m’aider moi-même à répondre à mes propres craintes face au vieillissement, la maladie et la mort. J’ai appris qu’il est vain de fuir ces réalités, car en essayant de leur échapper, elles nous retrouvent sur les chemins mêmes que nous avons pris pour les éviter.
 «Donnez à Dieu vos affections; nulle force ne vous ravira ce que vous aurez déposé en ses mains divines et vous pourrez hardiment mépriser la mort.» (Bossuet)4
 La mort est un chemin sombre qui effraie de loin; elle engendre toujours une détresse profonde. Je n’ai aucune garantie sur mon prochain battement de cœur, mais le Christ est réconfortant et vrai. Je suis persuadé que la foi chrétienne, et surtout une bonne compréhension des vérités qui y sont enseignées, possède les réponses que nous cherchons tous. 
 «Qui connaît Jésus-Christ connaît la raison de toutes choses.» 
(Blaise Pascal)5 

 Qui rejette la Parole de Dieu pèche contre son âme; il se crève les yeux lui-même et se condamne à errer dans les déserts arides de l’ignorance et de la noirceur spirituelle. 
 Chers lecteurs vous ne devez pas ignorer plus longtemps la magnifique espérance que le Dieu éternel a proposée à l’humanité par Jésus-Christ, car elle est immense et comble le cœur. 
 La jeunesse ou la négligence vous empêche peut-être présentement de penser à la mort, mais lorsque les dents de la souffrance s’enfonceront un jour dans votre chair ou dans votre âme, vous chercherez comme moi des réponses à la plus grave question de l’homme : «Pourquoi la souffrance?» 
 «Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, 
mais il aura la lumière de la vie.» (Jean, 8:12)

 Le vrai christianisme est non seulement la merveilleuse espérance d’une vie glorieuse après la mort, mais propose une vie présente bien meilleure. Un grand nombre de philosophies humaines posent des questions au sujet de l’existence et de la mort, mais seul Jésus-Christ y répond véritablement avec assurance. 
 L'homme est comme un enfant qui, se réveillant dans un wagon de chemin de fer, ne sachant pas d'où il est parti et ne sachant pas où il va! 
 N'ayant pas de foi l'incroyant regarde la vie d'en bas et n'y comprend rien,  mais empruntant l'œil de Dieu il retrouve la vue et la raison de toute chose. L'esprit de foi nous fait s'élever au-dessus de cette vie misérable. Tout ce que fait Dieu se mesure à l'éternité.
Jésus  a dit : «Je sais d’où je suis venu et où je vais.» (Jean, 8:14)  Le Christ n'avait pas de questions existentielles, et ni ceux qui le suivent. Cette calmante assurance sera la nôtre en le suivant. La philosophie de la foi est de loin supérieure à toutes celles de la terre.
 Parcourez donc ce petit ouvrage avec foi et espérance; vous y trouverez des réponses et un repos d’esprit certain. Car le Christ est une certitude. 

Merci.
Sans être un saint,mais si on est croyant,souffrir veut-til dire que Jésus nous envoie des épreuves à surmonter sur cette Terre?
Ou alors ces épreuves physiques ou morales sont-elles le fruit total du hasard?
jacques58fan
jacques58fan
Contemplatif

Masculin Messages : 1836
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie Empty Re: Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie

Message par azais le Lun 15 Oct 2018 - 20:14

Voici ce que disait l'auteur (voir ci-dessus texte en mauve foncé le chapitre IV) et qui émane d'une esprit de foi  qui nous fait comprendre que Dieu est  fondamentalement et essentiellement BON ( quant il parle de Providence il ne s'agit pas de hasard mais  de la hauteur de vue de Dieu qui sait tout et a tout prévu, y compris le mal qui se fera), il n'est pas l'auteur du Mal, mais il renverse tout, Il est assez TOUT PUISSANT pour s'en servir pour le BIEN de chacun de nous (qui sommes victimes en quelque sorte de ce MAL) . C'est d'ailleurs pour cela qu'il a envoyé Son FILS pour être la VICTIME du Mal , de tout Mal ( la souffrance et les épreuves en sont les "fruits") , y compris de nos complicités avec le Mal et de nos péchés ...
 C'est bien pour ça qu'on dit que l'Evangile est une Bonne Nouvelle. 

  La souffrance est l’œuvre du diable, mais pour les hommes de bonne volonté elle peut devenir l’école de Dieu. La terre est une école et la souffrance, notre professeur. Je ne me rappelle pas avoir jamais appris quelque chose de significatif dans ma vie  sans avoir souffert pour l'apprendre. Les épreuves produisent la sagesse. Les douleurs entraînent les réflexions. 


 Les accidents sont les rendez-vous de la Providence. Pour les âmes bien nées, les souffrances deviennent école de sainteté. Le croyant perspicace reconnaît toujours la Providence divine lorsqu’il  prend  du  recul  et  regarde  son parcours. Il découvre en regardant en arrière, le dessein d'un plan et une progression logique, et que Sa Providence lui a  constamment été bienfaisante à long terme. Nul n'est sans dessein de Dieu; nous entrons tous dans un plan déterminé. En un mot il n'y a pas de puissance humaine qui ne serve malgré elle aux desseins de Dieu. Voilà une vérité que nous devons savoir au départ. «Il ne peut rien nous arriver de fâcheux qui n’ait auparavant passé par les mains de Dieu.»31 Tout ce qui échappe à notre contrôle tient encore solidement en celui de Dieu. «Notre grand repos est de savoir que vous savez.» (Pierre Charles S.J.)32 
(...)Quand tu protestes, tu t'égares et tu te perds dans le découragement des incrédules.(....) Sa Providence gouverne tout à des fins saintes. La foi est confiante; elle fait demeurer serein. La malice des hommes ne sert pas à notre mal. «Toutes choses concourent au bien de ceux qui l'aiment»,33 même les injustices. (...)  L’œil de la foi est celui qui voit le mieux. Rappelles-toi que Dieu ordonne tout à notre sanctification. ''Voici, mes souffrances mêmes sont devenues mon salut.'' (Isaïe, 38:17) 


 En d'autres termes non seulement Dieu ne nous envoie pas des épreuves mais Il les prend sur Lui pour qu'Il soit, Lui, notre  Bien  : il n'y a pour le croyant pas d'autre bien que Dieu lui même, la source de tout bien, de vie,  de bonheur, de joie  éternelle (dès ici bas !)   

"Les souffrances du temps présent ne sont pas comparables à la Gloire qui nous est promise"(St Paul) .. dès maintenant : saisissons la ! 

Acte d'espérance :
" Mon Dieu j'espère avec une ferme confiance que vous me donnerez  votre Grâce en ce monde et le Bonheur eternel dans l'autre, parce que vous l'avez promis et que vous tenez toujours vos promesses "
azais
azais
Dans la prière

Masculin Messages : 5611
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie Empty Re: Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie

Message par jacques58fan le Mer 17 Oct 2018 - 17:39

@azais a écrit:Voici ce que disait l'auteur (voir ci-dessus texte en mauve foncé le chapitre IV) et qui émane d'une esprit de foi  qui nous fait comprendre que Dieu est  fondamentalement et essentiellement BON ( quant il parle de Providence il ne s'agit pas de hasard mais  de la hauteur de vue de Dieu qui sait tout et a tout prévu, y compris le mal qui se fera), il n'est pas l'auteur du Mal, mais il renverse tout, Il est assez TOUT PUISSANT pour s'en servir pour le BIEN de chacun de nous (qui sommes victimes en quelque sorte de ce MAL) . C'est d'ailleurs pour cela qu'il a envoyé Son FILS pour être la VICTIME du Mal , de tout Mal ( la souffrance et les épreuves en sont les "fruits") , y compris de nos complicités avec le Mal et de nos péchés ...
 C'est bien pour ça qu'on dit que l'Evangile est une Bonne Nouvelle. 

  La souffrance est l’œuvre du diable, mais pour les hommes de bonne volonté elle peut devenir l’école de Dieu. La terre est une école et la souffrance, notre professeur. Je ne me rappelle pas avoir jamais appris quelque chose de significatif dans ma vie  sans avoir souffert pour l'apprendre. Les épreuves produisent la sagesse. Les douleurs entraînent les réflexions. 


 Les accidents sont les rendez-vous de la Providence. Pour les âmes bien nées, les souffrances deviennent école de sainteté. Le croyant perspicace reconnaît toujours la Providence divine lorsqu’il  prend  du  recul  et  regarde  son parcours. Il découvre en regardant en arrière, le dessein d'un plan et une progression logique, et que Sa Providence lui a  constamment été bienfaisante à long terme. Nul n'est sans dessein de Dieu; nous entrons tous dans un plan déterminé. En un mot il n'y a pas de puissance humaine qui ne serve malgré elle aux desseins de Dieu. Voilà une vérité que nous devons savoir au départ. «Il ne peut rien nous arriver de fâcheux qui n’ait auparavant passé par les mains de Dieu.»31 Tout ce qui échappe à notre contrôle tient encore solidement en celui de Dieu. «Notre grand repos est de savoir que vous savez.» (Pierre Charles S.J.)32 
(...)Quand tu protestes, tu t'égares et tu te perds dans le découragement des incrédules.(....) Sa Providence gouverne tout à des fins saintes. La foi est confiante; elle fait demeurer serein. La malice des hommes ne sert pas à notre mal. «Toutes choses concourent au bien de ceux qui l'aiment»,33 même les injustices. (...)  L’œil de la foi est celui qui voit le mieux. Rappelles-toi que Dieu ordonne tout à notre sanctification. ''Voici, mes souffrances mêmes sont devenues mon salut.'' (Isaïe, 38:17) 


 En d'autres termes non seulement Dieu ne nous envoie pas des épreuves mais Il les prend sur Lui pour qu'Il soit, Lui, notre  Bien  : il n'y a pour le croyant pas d'autre bien que Dieu lui même, la source de tout bien, de vie,  de bonheur, de joie  éternelle (dès ici bas !)   

"Les souffrances du temps présent ne sont pas comparables à la Gloire qui nous est promise"(St Paul) .. dès maintenant : saisissons la ! 

Acte d'espérance :
" Mon Dieu j'espère avec une ferme confiance que vous me donnerez  votre Grâce en ce monde et le Bonheur eternel dans l'autre, parce que vous l'avez promis et que vous tenez toujours vos promesses "
@Azais  une fois de plus:merci pour ces explications!
jacques58fan
jacques58fan
Contemplatif

Masculin Messages : 1836
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie Empty Re: Comprendre la Souffrance et Découvrir le sens de la vie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum