Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par régis63 le Lun 27 Aoû 2018 - 0:35

Captain Auvergne (chaîne youtube de régis63) a demandé au p Nathan de s'exprimer sur les NDE. Attention, ça pique.

régis63
Avec les chérubins

Masculin Messages : 70
Inscription : 11/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par Charles-Edouard le Lun 27 Aoû 2018 - 6:48

Le présentateur de la vidéo explique (au début de la vidéo) que quasi aucun des témoignages de NDE ne sont catholique, il y en a un pourtant très fort et sincère et je pense si il faut en écouter un c'est bien celui-ci :

Charles-Edouard
Grand Emérite du combat contre l'antichrist

Masculin Messages : 17506
Age : 35
Localisation : Ile de France, Nord, Bretagne
Inscription : 25/05/2005

http://armeeprovidence.populus.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par régis63 le Lun 27 Aoû 2018 - 8:10

Charles Edouard, je connaissais ce témoignage. En effet, il est particulier. On n'y parle pas de mort clinique, mais de coma. Cela peut très bien être une grâce particulière, celle de permettre à certains de connaitre la peur de la damnation. N'est-ce pas p Patrick; Qu'en pensez-vous? Cela ressemble un peu à une expérience vécu par un ami en février, dont vous nous avez parlé hier, avant que l'on mette le micro en route...

régis63
Avec les chérubins

Masculin Messages : 70
Inscription : 11/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par Joannes Maria le Lun 27 Aoû 2018 - 9:30

Voilà un témoignage assez connu d'une NDE d'une catholique Natalie Saracco qui a vu Notre Seigneur Jésus et qui s'est retrouvé devant le Tribunal Céleste (voir à partir de 22,20 pour le jugement particulier) :









Après un crash violent en voiture il y a 6 ans, Natalie Saracco éprouva l'expérience de mort imminente au cours de laquelle elle sentit la vie la quitter. Mais c'était sans compter sur la présence de Jésus qui se manifesta à elle avec son Sacré-Coeur entouré d'une couronne d'épines. Echappant au pire, au grand étonnement des médecins qui la soignèrent à l'hôpital, Natalie Saracco, bouleversée par cette expérience de l'amour du Christ, décide de réaliser un film où sa foi pourrait s'exprimer. A l'occasion de la sortie de ce film, La Mante religieuse, le 4 juin, Natalie Saracco revient sur cette expérience de foi et sur ce long-métrage. Un Coeur qui écoute du 02/06/2014.

Que pensez-vous de ce témoignage Régis et Père Nathan ?
avatar
Joannes Maria
En adoration

Masculin Messages : 2550
Inscription : 19/05/2010

http://jeanderoquefort.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par régis63 le Lun 27 Aoû 2018 - 9:42

Lors de notre entretien en off, nous avons abordé ce cas particulier. Pour le pP, et il confirmera, il s'agit d'une NDE classique, donc d'une décorporation psychique, donc d'une expérience christique à ne pas confondre avec une expérience du jugement particulier. Pour ma part, je ne puis rien affirmer; sauf que l'on retrouve dans le film "la mante religieuse", un certain prêtre qui aurait été le conseiller spi du film, et dont je doute de la catholicité, ayant pu, au cours d'une enquête poussée, entendre de forte rumeurs concernant son appartenance à des réseaux maçonniques. Donc, à l'instar du pP j'émets des doutes quant à la qualité de ce témoignage.

régis63
Avec les chérubins

Masculin Messages : 70
Inscription : 11/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par Isabelle-Marie le Lun 27 Aoû 2018 - 10:48

Merci @père Nathan et @Régis63.

D'accord avec vous, Régis, sur le fait que nous n'entendons pas assez clairement nos prêtres parler du discernement à avoir en cette matière si essentielle.



Une question annexe au père Nathan :
en 28:30, vous évoquez Jean-Paul Sartre grand maître de la loge Rose-Croix ?   Se questionne 


Ce mouvement n'est-il pas essentiellement le fait de penseurs juifs ? Certes leur influence sur la France est bien connue (Descartes) mais de là à en faire partie, ni ce dernier ni Sartre qui en était très proche, ne semblent avoir franchi ce pas.
avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 3121
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par Joannes Maria le Lun 27 Aoû 2018 - 11:31

Chers amis,

il semble qu'il faille être très prudent sur le sujet de ce que l'on appelle communément NDE ou EMI car on peut facilement tout mélanger, à savoir des expériences qui viennent et sont permises par Dieu (à priori plutôt rares) de celles qui sont comme le dit à raison le Père Nathan "christiques" directement liées au "divin diabolique" (vraisemblablement les plus nombreuses).

En plus de celle de Natalie Saracco donnée ci-avant, je voudrais citer ici celle de l'auteur de ce livre, Jean Mathiot, baptisé catholique qui a fait une expérience que l'on catégorise (à raison ou non) dans les  expériences dites de mort imminentes, comme d'ailleurs il le fait lui-même.

L'auteur raconte qu'à l'âge de 10 ans qu'il perd connaissance suite à l'explosion d'un détonateur de mine avec lequel il était en train de jouer.

En une fraction de seconde il a vu les moindres détails de sa vie "mieux que dans un film", "détails qu'un effort de mémoire n'aurait pas pu retrouver".

Je le cite : "Je voyais ma vie, non pas d'une façon neutre, mais comme si je revivais chaque évènement, chaque relation, chaque intention, chaque geste, en sentant la densité d'amour ou de non-amour qui s'y trouve.



Je sentais la densité d'amour gratuit ou intéressé, les accueils ou les rejets qui les imprégnaient. Rien n'est neutre. Je sentais leurs répercussions chez les personnes.



Tout se déroulait avec une rapidité et une précision de détails surprenantes. Et en même temps, c'était comme un jugement de valeur qui est porté sur chaque élément. C'était comme une lumière qui éclaire tout l'intérieur de ma vie, révélant et faisant sentir ce qui est bon et ce qui ne l'est pas, très objectivement, comme vu par Dieu.



Au fur et à mesure que ce film vivant de ma propre vie se déroulait, je me réjouissais de la vie et de l'amour qui s'y trouvait souvent et j'éprouvais une peine pour le mal qui y était, aspirant à être pardonné.



Quand tout le film fut terminé, j’eus conscience que ma vie terrestre était comme achevée. Je n'avais que dix ans.


Je me trouvais donc l'âme en peine de ce qui n'avait pas été bon...


On voit bien ici par exemple, en fonction des détails si précis, surtout intérieurs avec un jugement de valeur sur chaque évènement et intention, qu'à priori seul Dieu peut donner sur notre vie selon Sa Lumière, que cette expérience ne semble pas relever d'un "quelconque brouillard du méta-psychisme ou un départ méta-psychique" .




Témoignages
Ils sont des milliers à avoir vécu une expérience de mort imminente qui a changé profondément leur vie. Voici une brève évocation de la quinzaine de témoignages de cet ouvrage.
En 1654, à 31 ans, le scientifique et savant Blaise Pascal, vécut une nuit de feu dans la présence mystérieuse de Dieu, qui a retourné sa vie.
En 1945, à 40 ans, une professeur colombienne, a le corps carbonisé par la foudre lors d'un orage, en même temps qu'un ami qui fut foudroyé à mort à côté d'elle. Elle se retrouve dans le coma avec une vision de l'enfer et sera sauvée par la prière d'un inconnu.
En 1985, à 36 ans, un jeune missionnaire des Indes meurt à la suite d'un accident de voiture. Il se voit conduit par son Ange qui lui montre l'Enfer, le Purgatoire et le Ciel.
En 1987, à 34 ans, un riche musulman d'Arabie Saoudite atteint d'un violent zona inguérissable est abandonné à la mort par ses médecins. En pleine nuit à l'hôpital de Toronto il voit le Christ qui le guérit et depuis, il est devenu un ardent prédicateur chrétien aux U.S.A. et dans le monde.
En 2003, à 3 ans et demi, un enfant aux U.S.A., opéré d'une appendicite purulente, se voit sortir de son corps, rencontrer le Christ qui l'emmène visiter le Paradis, découvre ses deux grands-parents décédés longtemps avant cet événement, ainsi qu'une sœur dont il ignorait l'existence.
En 2008, un neurochirurgien, qui ne croyait pas aux témoignages des personnes ayant vécu une NDE, se retrouve, sous les yeux de ses confrères, dans un coma qui va bouleverser sa vie, au point qu'il pourra décrire tout ce qu'il y a vécu, et affirmera que "le paradis est réel"...


Jean Mathiot a étudié la Bible, la théologie et l'Histoire de l'Église. Il a participé à l'animation de retraites et à de nombreuses rencontres en France et dans le monde. Intéressé par les irruptions divines en ce monde et par l'évolution humaine et spirituelle, il a écrit une dizaine d'ouvrages et communique régulièrement dans Chrétiens Magazine.
avatar
Joannes Maria
En adoration

Masculin Messages : 2550
Inscription : 19/05/2010

http://jeanderoquefort.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par régis63 le Lun 27 Aoû 2018 - 11:51

Les NDE se caractérisent par une décorporation, la vision de son propre corps, la connaissance de certains faits, comme le n° de série de la table d'opération situé sur une plaque, sous la table; puis la lumière qui attire, des retrouvailles avec des parents... Il y a quelques cas de soucoupes volantes, d'entités ET qui expliquent l'univers, de Christs. Une règle à retenir: ce n'est pas parce qu'on voit le Christ durant la décorporation qu'il s'agit d'une expérience à classer dans les bonnes, tandis que les autres ne le seraient pas. Là aussi, et même plus qu'ailleurs, un discernement s'impose. Je crois sur parole N Saracco lorsqu'elle raconte ce qu'elle a vécu. En revanche, sans rien affirmer, j'émets un très gros doute sur la nature de sa rencontre. Chaque cas demande à être étudié à part, bien entendu, et il y a certainement dans tout cela des grâces reçues, des permissions divines. Mais les caractéristiques des décorporations psychiques sont récurrentes; c'est là qu'il y a doute.

régis63
Avec les chérubins

Masculin Messages : 70
Inscription : 11/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par BENEDICTE 2 le Lun 27 Aoû 2018 - 13:14

Parmi  ,les  nombreuses  EMI  ,certaines m'interpellent .....quand les personnes  se  convertissent  ,changent  radicalement  de vie et évangélisent  en insistant  sur  les fondements  de l'Eglise catholique ,la pratique de la  confession,ect ......ces personnes ont  toutes passées par un jugement particulier ,comme dit PERE NATHAN.
GLORIA PAOLO ,HELMUT LUNGENSCHMIDT.........
HELMUT LUGENSCHMIDT écrit  dans  son  livre ,que  pour  les  péchés  confessés (le juge) passe  rapidement,  longue  insistance  sur les péchés non confessés .IL parle  aussi  de  l'angoisse  pendant  le  jugement , de la réparation .
Après  des années  MR LUNGENSCHMIDT   a écrit  un  deuxième livre ,et la  il y aurait  des  failles !

D'autres beaucoup plus nombreuses ,ne parlent que d'amour ,aucune relation au CHRIST notre Rédempteur ,ect.....style New Age ,nous irons tous au paradis .

je  vous  livre mon opinion ,Mais  toujours  prudence .....
.

BENEDICTE 2
Pour le roi

Féminin Messages : 642
Localisation : france
Inscription : 25/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par Joannes Maria le Lun 27 Aoû 2018 - 13:20

Document du procès en canonisation du Padre Pio : l'expérience de décorporation du Père Jean Derobert
 
 
.Source : http://www.parvis.ch/fr/stella-maris/stella-maris-505/decorporation

Voici le témoignage du Père Jean Derobert sur l’évidente protection dont il fut l’objet de la part du Ciel grâce à l’intercession de Saint Pio :


« Cher Père,
Vous m’avez demandé un résumé écrit au sujet de l’évidente protection dont j’ai été l’objet en août 1958, pendant la guerre d’Algérie. J’étais, à ce moment-là, au service de santé des armées. J’avais remarqué qu’à chaque moment important de ma vie, Padre Pio qui m’avait pris en 1955 comme fils spirituel, me faisait parvenir une carte m’assurant de sa prière et de son soutien. Tel fut le cas avant mon examen de l’Université Grégorienne de Rome, tel fut le cas au moment de mon départ à l’Armée, tel fut le cas au moment où je dus rejoindre les combattants d’Algérie.
Un soir, un commando F.L.N. (Front de Libération Nationale Algérienne) attaqua notre village et je fus bientôt maîtrisé et mis devant une porte avec cinq autres militaires et là, nous fûmes fusillés. Je me souviens que je n’ai pensé ni à mon père, ni à ma mère dont j’étais pourtant le fils unique, mais j’éprouvais seulement une grande joie car "j’allais voir ce qu’il y a de l’autre côté". J’avais reçu, le matin même, une carte de la part de Padre Pio avec deux lignes manuscrites: "La vie est une lutte, mais elle conduit à la lumière" (souligné deux et trois fois).
Immédiatement, je fis l’expérience de la "décorporation". Je vis mon corps à côté de moi-même, couché et sanglant au milieu de mes camarades tués, eux aussi. Et je commençai une ascension curieuse dans une sorte de tunnel. De la nuée qui m’entouraient, émergeait des visages connus et inconnus. Au début, ces visages étaient sombres; il s’agissait de gens peu recommandables, pécheurs, peu vertueux. A mesure que je montais, les visages rencontrés devenaient plus lumineux.
Je m’étonnais de ce que je pouvais marcher… et je me dis que, pour moi, j’étais hors du temps, donc déjà ressuscité… Je m’étonnais de voir tout autour de ma tête sans me retourner… Je m’étonnais de n’avoir rien ressenti des blessures occasionnées par les balles de fusils… et je compris qu’elles étaient entrées dans mon corps tellement vite que j’avais pu ne rien sentir.

Subitement, ma pensée s’envola vers mes parents. Immédiatement, je me suis trouvé chez moi, à Annecy, dans la chambre de mes parents que je vis dormir. J’essayais de leur parler, sans succès. J’ai visité l’appartement notant le changement de place d’un meuble. Plusieurs jours après, écrivant à ma mère, je lui ai demandé pourquoi elle avait déplacé ce meuble. Elle m’écrivit en réponse: "Comment le sais-tu?"
J’ai pensé au Pape Pie XII que je connaissais bien (j’étais étudiant à Rome) et, de suite, je me suis trouvé dans sa chambre. Il venait de se mettre au lit. Nous avons parlé par échange de pensées, car c’était un grand spirituel.
J’ai continué mon ascension jusqu’au moment où je me suis trouvé dans un paysage merveilleux, enveloppé d’une lumière bleutée et douce… Il n’y avait pourtant pas de soleil «car le Seigneur est leur lumière…» comme dit l’Apocalypse. J’ai vu là des milliers de personnes, toutes à l’âge de trente ans à peu près, mais j’en rencontrais quelques-unes que je connaissais de leur vivant… Telle était morte à 80 ans… et elle semblait en avoir 30… Telle autre était morte à 2 ans… et elles avaient le même âge…
J’ai quitté ce "paradis" plein de fleurs extraordinaires et inconnues ici-bas. Et je suis monté encore plus haut... Là, j’ai perdu ma nature d’homme et je suis devenu une "goutte de lumière".

Je vis beaucoup d’autres "gouttes de lumière" et je savais que telle était saint Pierre, telle autre Paul ou Jean ou un apôtre, ou tel saint…
Puis je vis Marie, merveilleusement belle dans son manteau de lumière, qui m’accueillait avec un sourire indicible… Derrière elle, il y avait Jésus, merveilleusement beau, et derrière, une zone de lumière dont je savais qu’elle était le Père, dans laquelle je me suis plongé...
J’ai ressenti là l’assouvissement total de tout ce que je pouvais désirer… J’ai connu le bonheur parfait… et brusquement, je me suis retrouvé sur terre, le visage dans la poussière, au milieu des corps sanglants de mes camarades.
Je me suis rendu compte que la porte devant laquelle je me trouvais, était criblée par les balles qui m’avaient traversé le corps, que mon vêtement était percé et plein de sang, que ma poitrine et mon dos étaient maculés de sang à moitié séché, un peu visqueux… mais que j’étais intact. Je suis allé voir le commandant dans cette tenue. Il vint à moi et cria au miracle. C’était le commandant Cazelle, aujourd’hui décédé.
Cette expérience m’a beaucoup marqué, on s’en doute. Mais lorsque, libéré de l’Armée, je me rendis auprès de Padre Pio, celui-ci m’aperçut de loin dans le salon Saint-François. Il me fit signe de m’approcher et me donna, comme d’habitude, un petit signe d’affection. Puis il me dit ces simples mots: "Oh! Que tu as pu me faire courir, toi! Mais ce que tu as vu, c’était très beau!" Et il borna là son explication.
On comprend maintenant pourquoi je n’ai plus peur de la mort… puisque je sais ce qu’il y a de l’autre côté.
Père Jean Derobert
Ce document fait partie des minutes du procès en canonisation de Padre Pio. Cette lettre nous avait été donnée à condition de ne pas la faire connaître avant sa canonisation.
Sœur Benjamine


Courte biographie


Le Père Jean Derobert est né le 25 octobre 1934 à Annecy; il a été ordonné prêtre le 30 juin 1962 à Notre-Dame de Paris. Il a fait ses études ecclésiastiques au Séminaire Français de Rome. Nommé vicaire à la paroisse Sainte Louise de Marillac de Drancy (93), il a ensuite été directeur des études du collège Albert de Mun de Nogent-sur-Marne (94), puis chapelain à la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre et responsable des pèlerinages en Terre Sainte. Arrivé à Marseille en 1996, le Père Derobert exerça son ministère à la maison de retraite des religieuses du Bon Pasteur. Depuis 2011, il résidait chez les Petites Sœurs des Pauvres des Chartreux d’où il a rejoint la Maison du Père, le vendredi 24 mai 2013 [ses obsèques ont été célébrées le 29 mai 2013 en la Basilique du Sacré-Coeur de Marseille] ».
avatar
Joannes Maria
En adoration

Masculin Messages : 2550
Inscription : 19/05/2010

http://jeanderoquefort.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par Jean21 le Lun 27 Aoû 2018 - 15:13

Je pense que dans ce type de réflexion chacun(e) a un peu son opinion et qu'il est difficile d'en faire changer. Je vous livre la mienne sans aucune prétention.
Voilà environ 35 ans que le sujet m'intéresse.
Lectures, capsules vidéos, prise de recul, réflexion, méditation ...

Je pense que ce type d'expérience est autorisé par Dieu lorsqu'il est fortuit.
C'est juste un petit coin du voile qui se lève pour nous rappeler que nous sommes plus que notre condition actuelle.
Le danger là aussi cependant est de ne croire que ce qu'on y a "vu" et au retour en faire sa propre interprétation rempli de ses "certitudes".
Je pense que ce type d'expérience existe depuis la nuit des temps dans l'humanité et qu'elle est à l'origine de nombreuses religions.
Religions basées sur les témoignages de ceux qui en revenaient.
C'est pour cela que ça part un peu dans tous les sens, des "religions" les plus cruelles si l'expérience a été négative, aux angoissantes si l'expérience était mitigée, ou aux "religions" bénéfiques si l'expérience avait été positive.

Je pense que ces expériences peuvent être parasitées à divers degrés par des esprits mauvais pour induire en erreur (on n'est pas encore vraiment au CIEL et le discernement doit continuer).
En fonction du degré d'élévation spirituelle du bénéficiaire du phénomène et par permission divine, l'expérience va plus ou moins loin.
Ensuite la liberté revient, le voile a été levé, mais l'homme en fait encore ce qu'il en veut, l'expérience ne conduit pas forcément à l'Eglise catholique (mais tous nos prêtres et coréligionnaires y conduisent ils ?). 

La personne a qui on a laissé entrevoir cela, se fait un peu sa propre conviction et en témoigne en conséquence et met donc sa propre empreinte dans son témoignage.
Il commence alors un cheminement ... par un autre chemin, un chemin plus parfait ... ou pas. 
J'ai l'intime conviction, qu'ils ne vont généralement pas très loin, juste dans le "pré d'à côté", une espèce de zone tampon, de déambulatoire, avant que les vraies choses commencent ... mais pour cela il faut vraiment mourir.

Pour avoir des témoignages "fiables" en authenticité, je préfère ceux qui datent un peu, avant l'effet de mode.
Je préfère ceux qui datent de l'époque où il fallait un certain courage pour témoigner de cela.
Je préfère aussi ceux qui ne sentent pas le prosélytisme à plein nez car comme par hasard, de nos jours, tous les courants de pensée ont les leurs ... tiens, tiens (mais on les repère rapidement avec un minimum de discernement).

Voilà, voilà ... Coucou
avatar
Jean21
Pour la Paix

Masculin Messages : 3722
Inscription : 21/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par Gilles le Lun 27 Aoû 2018 - 20:39



Mario Beauregard, DOCTEUR EN NEUROSCIENCE. Ce grand scientifique est reconnu mondialement ! Il nous parle de la Vie après la mort.




Voici un autre magnifique témoignage, celui d'un neurochirurgien ayant vécu une expérience de mort imminente :

Eben Alexander, un chirurgien du cerveau formé à Harvard, ne croyait pas au ciel, jusqu’à ce qu’il passe une semaine dans le coma, et en sorte avec une incroyable description de l’au-delà. Il témoigne maintenant de ce qu’il a vécu, et de ce qu’il décrit comme un voyage vers le ciel, un voyage que toute sa formation scientifique ne peut expliquer.

Quand Eben, marié et père d’un adolescent de 14 ans a ressenti d’intenses douleurs à la tête, il a dû être rapidement transporté à l’hôpital, où il exerce par ailleurs ses fonctions de neurochirurgien. Il était atteint d’une méningite à Escherichia coli, fulgurante et extrêmement rare, qui ravageait son cerveau, le conduisant au coma. Selon ses collègues médecins, ses chances de survie étaient quasi nulles et dans l’éventualité qu’il survive, les dommages causés au cerveau seraient irréversibles.


Ecouter minute 16 et 17  NDE = le Ça= Conscience Cosmique Supérieure(minute 30)

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24582
Age : 63
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par Père Nathan le Lun 27 Aoû 2018 - 21:54

@régis63 a écrit:Captain Auvergne (chaîne youtube de régis63) a demandé au p Nathan de s'exprimer sur les NDE. Attention, ça pique.
merci, frère Régis
Pourvu que les réactions en ce forum fassent suite à l'écoute PREALABLE de votre interview

Je crois qu'il y a matière suffisante pour susciter une sortie libératrice l'Ornière, du Halo enfariné qui entoure ce sujet  ...



Espérance et confiance
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 3367
Age : 67
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par Hélène vie et amour le Mar 28 Aoû 2018 - 2:16

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime


Chacun étant différent ne se peut-il pas que chacun vive cela selon son tempérament OU 'son état d'âme'?  Les' âmes dites privilégiées' voire 'mystiques' aussi ?   d'où la prudence de l'Eglise en la matière.  Mais Dieu, dans sa miséricorde  peut se servir de tout pour ramener une âme vers lui?

 
Jean21 Hier à 15:13  Je pense que dans ce type de réflexion chacun(e) a un peu son opinion et qu'il est difficile d'en faire changer.

Je pense que ce type d'expérience est autorisé par Dieu lorsqu'il est fortuit.
C'est juste un petit coin du voile qui se lève pour nous rappeler que nous sommes plus que notre condition actuelle.
Le danger là aussi cependant est de ne croire que ce qu'on y a "vu" et au retour en faire sa propre interprétation rempli de ses "certitudes".
Je pense que ce type d'expérience existe depuis la nuit des temps dans l'humanité et qu'elle est à l'origine de nombreuses religions.

Père Nathan parle à Regis du  témoignage de Gloria Polo. La Providence fait qu'on me l'a renvoyé aujourd'hui,  le voici en détail pour clarifier la question pour ceux qui ne connaissent pas.
Gloria Polo : Frères et sœurs, c'est merveilleux pour moi de partager avec vous en cet instant, l'ineffable grâce que m'a donnée Notre Seigneur, il y a maintenant plus de dix ans.
C'était à l'Université Nationale de Colombie à Bogota (en Mai 1995). Avec mon neveu, dentiste comme moi, nous préparions une maîtrise. Ce vendredi après-midi, mon mari nous accompagnait car nous avions des livres à prendre à la Faculté. Il pleuvait abondamment et mon neveu et moi-même, nous abritions sous un petit parapluie. Mon mari, vêtu d'un imperméable, approchait de la bibliothèque du Campus. Mon neveu et moi qui le suivions, nous sommes dirigés vers des arbres pour éviter des flaques d'eau. A ce moment-là, nous avons été tous les deux foudroyés. Mon neveu est mort sur le coup ; il était jeune et en dépit de son jeune âge, il s'était déjà consacré à Notre Seigneur ; il avait une grande dévotion à l'Enfant-Jésus. Il portait toujours sa sainte image dans un cristal de quartz sur sa poitrine. D'après l'autopsie, la foudre serait entrée par l'image ; elle a carbonisé son cœur et est ressortie par ses pieds. Extérieurement, l'on n'apercevait aucune trace de brûlure. Pour ma part, mon corps a été calciné de façon horrible, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Ce corps que vous voyez maintenant, reconstitué, l'est par la grâce de la miséricorde divine. La foudre m'avait carbonisée, je n'avais plus de poitrine et pratiquement toute ma chair et une partie de mes côtes avaient disparu. La foudre est sortie par mon pied droit après avoir brûlé presque entièrement mon estomac, mon foie, mes reins et mes poumons.
Je pratiquais la contraception et portais un stérilet intra-utérin en cuivre. Le cuivre étant un excellent conducteur d'électricité, carbonisa mes ovaires. Je me trouvais donc en arrêt cardiaque, sans vie, mon corps ayant des soubresauts à cause de l'électricité qu'il avait encore. Mais ceci ne concerne que la partie physique de moi-même car, alors que ma chair était brûlée, je me retrouvai à cet instant dans un très beau tunnel de lumière blanche, remplie de joie et de paix ; aucun mot ne peut décrire la grandeur de ce moment de bonheur. L'apothéose de l'instant était immense.
Je me sentais heureuse et remplie de joie, car je n'étais plus sujette à la loi de la pesanteur. A la fin du tunnel, je vis comme un soleil d'où émanait une lumière extraordinaire. Je la décrirai comme blanche pour vous en donner une certaine idée, mais en fait, aucune couleur sur terre n'est comparable à un tel éclat. J'y percevais la source de tout amour et de toute paix.

Alors que je m'élevais, je réalisais que je venais de mourir. A cet instant-là j'ai pensé à mes enfants et je me suis dit : ‘Oh, mon Dieu, mes enfants, que vont-ils penser de moi ? La maman très active que j'ai été, n'a jamais eu de temps à leur consacrer' ! Il m'était possible de voir ma vie telle qu'elle avait été réellement, et cela m'a attristée. Je quittais la maison tous les jours pour transformer le monde et je n'avais même pas été capable de m'occuper de mes enfants.
A cet instant de vide que j'éprouvais à cause de mes enfants, je vis quelque chose de magnifique : mon corps ne faisait plus partie de l'espace et du temps. En un instant, il m'était possible d'embrasser du regard tout le monde : celui des vivants et celui des morts. J'ai pu étreindre mes grands-parents et mes parents défunts. J'ai pu serrer contre moi tout le monde, c'était un si beau moment ! Je compris alors combien j'avais été trompée en croyant à la réincarnation dont je m'étais faite l'avocate. J'avais l'habitude de ‘voir' partout mon grand-père et mon arrière grand-père. Mais là, ils m'embrassaient et j'étais parmi eux. En un même instant, nous nous sommes étreints ainsi qu'avec tous les êtres que j'avais connus dans ma vie.
Durant ces moments si beaux hors de mon corps, j'avais perdu la notion du temps. Mon regard avait changé : (sur terre) je faisais la différence entre celui qui était obèse, celui qui était de couleur ou disgracieux car j'avais toujours des préjugés. Hors de mon corps, je considérais les êtres de l'intérieur. Comme c'est beau de voir les gens de l'intérieur ! Je pouvais connaître leurs pensées et leurs sentiments. Je les embrassais tous en un instant tout en continuant à m'élever toujours plus haut et pleine de joie. Je compris alors que j'allais profiter d'une vue magnifique, d'un lac d'une beauté extraordinaire. Mais à ce moment-là, j'entendis la voix de mon mari qui pleurait et m'appelait en sanglotant : ‘Gloria, je t'en prie, ne pars pas ! Gloria, reviens ! N'abandonne pas les enfants, Gloria'. Je l'ai donc regardé et non seulement je l'ai vu mais j'ai ressenti son profond chagrin. Et le Seigneur m'a permis de revenir bien que ce n'était pas mon souhait. J'éprouvais une si grande joie, tant de paix et de bonheur ! Et voilà que je descends désormais lentement vers mon corps où je gisais sans vie. Il reposait sur une civière, au centre médical du Campus. Je pouvais voir les médecins qui me faisaient des électrochocs et tentaient de me ranimer suite à l'arrêt cardiaque que j'avais fait. Nous sommes restés là pendant deux heures et demie. D'abord, ces docteurs ne pouvaient pas nous manipuler car nos corps étaient encore trop conducteurs d'électricité ; ensuite, lorsqu'ils le purent, ils s'efforcèrent de nous ramener à la vie.

Je me posai près de ma tête et je ressentis comme un choc qui m'entraîna violemment à l'intérieur de mon corps. Ce fut douloureux car cela faisait des étincelles de toutes parts. Je me vis intégrer quelque chose de si étroit. Mes chairs meurtries et brûlées me faisaient mal. Elles dégageaient de la fumée et de la vapeur. Mais la blessure la plus horrible venait de ma vanité. J'étais une femme du monde, un cadre, une intellectuelle, une étudiante esclave de son corps, de la beauté et de la mode. Je faisais de la gymnastique quatre heures par jour, pour avoir un corps svelte : massages, thérapies, régimes en tous genres, etc... C'était ma vie, une routine qui m'enchaînait au culte de la beauté du corps. Je me disais : ‘J'ai de beaux seins, autant les montrer. Il n'y a aucune raison de les cacher'. De même pour mes jambes, car je croyais que j'avais de belles jambes et une belle poitrine ! Mais en un instant, j'avais vu avec horreur que j'avais passé ma vie à prendre soin de mon corps. L'amour de mon corps avait été le centre de mon existence. Or, maintenant, je n'avais plus de corps, plus de poitrine, rien que d'horribles trous. Mon sein gauche en particulier avait disparu. Mais le pire, c'était mes jambes qui n'étaient que plaies béantes sans chair, complètement brûlées et calcinées. De là, l'on me transporta à l'hôpital où l'on me dirigea d'urgence au bloc opératoire et l'on commença à racler et nettoyer les brûlures.
Alors que j'étais sous anesthésie, voilà que je sors à nouveau de mon corps et que je vois ce que les chirurgiens sont en train de me faire. J'étais inquiète pour mes jambes. Tout à coup je passai par un moment horrible : toute ma vie, je n'avais été qu'une catholique ‘au régime'. Ma relation avec le Seigneur ne tenait qu'à l'Eucharistie du Dimanche, pas plus de 25 minutes, là où l'homélie du prêtre était la plus brève, car je ne pouvais supporter davantage. Telle était ma relation avec le Seigneur. Tous les courants (de pensée) du monde m'avaient influencée telle une girouette.
Un jour, alors que j'étais déjà en Maîtrise dentaire, j'avais entendu un prêtre affirmer que l'enfer comme les démons, n'existait pas. Or c'était la seule chose qui me retenait encore dans la fréquentation de l'Eglise. En entendant une telle affirmation, je me suis dit que nous irions tous au Paradis, indépendamment de ce que nous sommes et je m'éloignais complètement du Seigneur. Mes conversations devinrent malsaines car je ne pouvais plus endiguer le péché. Je commençais à dire à tout le monde que le diable n'existait pas et que cela avait été une invention des prêtres, que c'était de la manipulation... Lorsque je sortais avec mes camarades de l'université, je leur disais que Dieu n'existait pas et que nous étions le produit de l'évolution. Mais à cet instant, là, dans la salle d'opération, j'étais vraiment terrifiée ! Je voyais des démons venir vers moi car j'étais leur salaire. Des murs du bloc opératoire, je vis surgir beaucoup de monde. Au premier abord, ils semblaient normaux, mais en fait, ils avaient des visages haineux, affreux. A ce moment-là, par une certaine perspicacité qui me fut donnée, je réalisais que j'appartenais à chacun d'entre eux. Je compris que le péché n'était pas gratuit et que le mensonge le plus infâme du démon, c'était de faire croire qu'il n'existait pas. Je les voyais tous venir me chercher. Imaginez ma frayeur ! Mon esprit intellectuel et scientifique ne m'était d'aucun secours. Je voulus regagner l'intérieur de mon corps, mais celui-ci ne me laissait pas entrer. Je courus alors vers l'extérieur de la pièce, espérant me cacher quelque part dans le couloir de l'hôpital mais en fait je finis par sauter dans le vide.
Je tombais dans un tunnel qui me tirait vers le bas. Au début, il y avait de la lumière et cela ressemblait à une ruche d'abeilles. Il y avait beaucoup de monde. Mais bientôt je commençais à descendre en passant par des tunnels complètement sombres. Il n'y a aucune commune mesure entre l'obscurité de cet endroit et l'obscurité la plus totale de la terre que l'on pourrait comparer à la lumière astrale. Cette obscurité-là suscitait la souffrance, l'horreur et la honte. L'odeur était infecte. Quand enfin j'eus fini de descendre le long des ces tunnels, j'atterris lamentablement sur une plateforme. Moi qui avais l'habitude de clamer que j'avais une volonté d'acier et que rien n'était de trop pour moi... là, ma volonté ne me servait de rien ; je ne parvenais pas à remonter. A un certain point, je vis au sol comme un gigantesque gouffre s'ouvrir et je vis un vide immense, un abîme sans fond. Le plus horrible concernant ce trou béant était que l'on y ressentait l'absence absolue de l'amour de Dieu et ce, sans le moindre espoir. Le trou m'aspira et j'étais terrifiée. Je savais que si j'allais là-dedans, mon âme en mourrait. J'étais tirée vers cette horreur, on m'avait saisie par les pieds. Mon corps entrait désormais dans ce trou et ce fut un moment d'extrême souffrance et d'épouvante. Mon athéisme me quitta et je commençais à crier vers les âmes du Purgatoire pour avoir de l'aide. Tandis que je hurlais, je ressentis une douleur très intense car il me fut donné de comprendre que des milliers et des milliers d'êtres humains se trouvaient-là, surtout des jeunes. C'est avec terreur que j'entendais des grincements de dents, d'horribles cris et des gémissements qui m'ébranlèrent jusqu'au tréfonds de mon être. Il m'a fallu des années avant de m'en remettre car chaque fois que je me souvenais de ces instants, je pleurais en pensant à leurs indicibles souffrances. Je compris que c'est là où vont les âmes des suicidés qui, en un instant de désespoir, se retrouvent au milieu de ces horreurs. Mais le tourment le plus terrible, c'était l'absence de Dieu. On ne pouvait pas sentir Dieu.
Dans ces tourments-là, je me mis à crier : ‘Qui a pu commettre une erreur pareille ? Je suis presque une sainte : je n'ai jamais volé, je n'ai jamais tué, j'ai donné de la nourriture aux pauvres, j'ai pratiqué des soins dentaires gratuits à des nécessiteux ; qu'est-ce que je fais ici ? J'allais à la messe le dimanche... je n'ai pas manqué la messe du dimanche plus de cinq fois dans ma vie ! Alors pourquoi suis-je ici ? Je suis catholique, je vous en prie, je suis catholique, sortez-moi d'ici !'. Tandis que je criais que j'étais catholique, j'aperçus une faible lueur. Et je peux vous assurer qu'en cet endroit, la moindre lueur est le plus beau des cadeaux. Je vis des marches au-dessus du trou et je reconnus mon père, décédé cinq ans auparavant. Toute proche et quatre marches plus haut, se tenait ma mère en prière, baignée par davantage de lumière.

Les apercevoir, me remplit de joie et je leur dis : ‘Papa, Maman, sortez-moi de là ! Je vous en supplie, sortez-moi de là ! Quand ils se penchèrent vers ce trou, vous auriez du voir leur immense chagrin. A cet endroit-là, vous pouvez percevoir les sentiments des autres et éprouver leur peine. Mon père se mit à pleurer en tenant la tête dans ses mains : ‘Ma fille, ma fille' ! disait-il. Maman priait et je compris qu'ils ne pouvaient me sortir de là ; ma peine s'accrut de la leur puisqu'ils partageaient la mienne. Aussi, je me mis à crier à nouveau : ‘Je vous en supplie, sortez-moi d'ici ! Je suis catholique ! Qui a pu commettre une telle erreur ? Je vous en supplie, sortez-moi de là' ! Cette fois, une voix se fit entendre, une voix douce qui fit trembler mon âme. Tout fut alors inondé d'amour et de paix et toutes ces sombres créatures qui m'entouraient, s'échappèrent car elles ne peuvent faire face à l'Amour. Cette voix précieuse me dit : ‘Très bien, puisque tu es catholique, dis-moi quels sont les commandements de Dieu ‘.
En voilà un coup manqué de ma part ! Je savais qu'il y avait dix commandements, un point c'est tout. Que faire ? Maman me parlait toujours du premier commandement d'amour. Je n'avais qu'à répéter ce qu'elle me disait. Je pensais pouvoir improviser et masquer ainsi mon ignorance des autres (commandements). Je croyais pouvoir m'en tirer, comme sur terre où je trouvais toujours une bonne excuse ; et je me justifiais en me défendant pour masquer mon ignorance.
Je dis : ‘Tu aimeras le Seigneur ton Dieu par-dessus tout et ton prochain comme toi-même'. J'entendis alors : ‘Très bien, les as-tu aimés ‘? Je répondis :'Oui, je les ai aimés, je les ai aimés, je les ai aimés ‘! Et il me fut répondu : ‘Non. Tu n'as pas aimé le Seigneur ton Dieu par-dessus tout et encore moins ton prochain comme toi-même. Tu t'es créée un dieu que tu ajustais à ta vie et tu t'en servais seulement en cas de besoin désespéré. Tu te prosternais devant lui lorsque tu étais pauvre, quand ta famille était humble et que tu voulais aller à l'université. A ces moments-là, tu priais souvent et tu t'agenouillais pendant de longues heures pour supplier ton dieu de te sortir de la misère ; pour qu'il t'accorde le diplôme qui te permettrait de devenir quelqu'un. Chaque fois que tu avais besoin d'argent, tu récitais le chapelet. Voilà quelle était ta relation avec le Seigneur'.
 ..................la suite est disponible pour les personnes qui ne connaitraient pas ce témoignage de Gloria Polo, à qui le Seigneur a fait passer par TOUS SES MANQUEMENTS aux  10 Commandements et le mal qui en avait résulté.  Elle parle aussi des visages haineux abominables autour d'elle.
Etait-elle  morte  puisqu'on continuait à l'opérer?

Hélène vie et amour
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Féminin Messages : 295
Inscription : 05/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par Père Nathan le Mar 28 Aoû 2018 - 17:12

Pour Père Derobert il s’agit non de nde mais d’un miracle de Padre Pio. On est en face d’une expérience anagogique 💔
Certes
NDE
Mort et jugement 
Résurrection, 


C'est pas pareil 


C'est une toute autre mise en garde que nous avons placé 
Tant de gens s'y trompent et en sont gravement infestés !
Une catéchèse de base s'imposait


Des principes doivent être donnés 
La Doctrine des fins dernières est de fait complètement brouillée et dévastée dans l’esprit commun, même des cathos branchés, et cela ne contribue pas qu’un peu à l’invasion d’ine Foi sinon perdue du moins dévastée


Je propose que chacun prenne la mesure de ce que nous y avons gravement soulevé. Elle pourrait conditionner le chemin de salut éternel d’innombrables esprits détournés de la Vision theologale de l’esperance Finale


Redire souvent de manière appuyée :
MAINTENANT ET À L’HEURE DE NOTRE MORT 
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 3367
Age : 67
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par nine le Mar 28 Aoû 2018 - 18:04

@ "Père Nathan" : à la dix neuvième minute de votre vidéo, vous dites que les soins palliatifs sont démoniaques. Permettez-moi de vous poser ces deux questions.

1) Dans ce cas, que faut-il faire lorsque les calmants ne suffisent plus à soulager le malade et que la douleur devient inhumaine ?
Tout le monde n'est pas héroïque devant la douleur.

2) Quant au prêtre qui vient visiter régulièrement le malade ou trouver des proches qui prient, j'en doute fortement dans notre aujourd’hui où le curé est débordé et les familles déchristianisées.

SVP quelle alternative proposez-vous ?

nine
avatar
nine
Contre la puce électronique

Féminin Messages : 148
Inscription : 13/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par régis63 le Mar 28 Aoû 2018 - 19:38

bonne question Nine. J'attends aussi la réponse du pP sur cet aspect des soins palliatifs. Cela vaudrait même un autre entretien.

régis63
Avec les chérubins

Masculin Messages : 70
Inscription : 11/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par Yeshoua le Mar 28 Aoû 2018 - 19:57

C'est un point crucial qui est soulevée pour les soins palliatifs, personnellement je pense que l'heure de la mort doit être vécue de la manière la plus sobre, avec les sacrements et un prêtre pour prier à nos coté. Pour tous la crainte de la mort etc et aussi sagesse de Dieu pour nous préparer au Jugement et nous donner sans doute la contrition et se qui va avec, contrairement à un accompagnement occultiste.
Il ne faut pas oublier que les ennemis de l’Âme sont nombreux avant même de voir la jour.. péridurale... à chaque étape de notre vie, jusqu'a sur notre lit de mort.
avatar
Yeshoua
Pour le roi

Masculin Messages : 622
Inscription : 14/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par Père Nathan le Mer 29 Aoû 2018 - 12:07

les sources des techniques de préparation à la mort

( autorité incontestée : Elisabeth Kubler Ross dite EKR)


Mediumnité, spiritisme, chanelling, régression cosmique:


Curieuse de tout, et ouverte à toutes les
expériences, E.K.R explora le channeling et ne dédaigna pas la compagnie des médiums. Elle se persuade que le principe conscient survit au corps défaillant,elle s’engage dans la voie de la communication avec les esprits.

... La vie d’E.K.R s’enracine dans un univers que nous pourrions facilement qualifier de merveilleux ou de préternaturel, mais qui pour elle est aussi vrai que le monde matériel. Elle expérimente une expérience de sortie hors du corps (ou O.B.E), elle va trouver  Robert Monroe, spécialiste de ces phénomènes, et lui même familier des voyages spirites hors du corps. Dans son laboratoire elle fit deux nouvelles « sorties »... De retour dans la maison de ses  hôtes elle a une authentique expérience de conscience cosmique.
"En me réveillant à nouveau environ une heure et demie plus tard, je mis la robe et les sandales et descendit la colline. Là je tombai dans l'extase la plus extraordinaire qu'il est donné à un être humain de vivre sur cette terre. J'étais dans un état d'amour absolu et admirais tout autour de moi. Je me trouvais en communion d'amour avec chaque feuille, chaque nuage, chaque brin d'herbe et chaque être vivant. Je sentais même les pulsations de chaque petite pierre sur le chemin (...)"
(Quasi copié/collé de Mirra Alfasa/Shri Aurobindo !)



Les 5 étapes de son approche des mourants se calque presque mot à mot sur les étapes initiatiques de la victoire sur la mort du sataniste, dit "le Maitre", René Guénon !



Les effets de la NDE sont les mêmes que ceux de l’éveil de la kundalini que pratiquent les yogi.

Non, ce ne sont pas des paroles en l'air:
Une trappe s'est ouverte et l'ivraie se mélange au Bon grain allègrement, même dans les esprits chrétiens




Je renouvelle très clairement ma mise en garde

Accompagnement des mourants : Amour incarné, prière, le prêtre, le Nom de Jésus, la contrition, la persévérance finale, et après la mort apparente: chapelle ardente et prière jour et nuit auprès du défunt jusqu'à l'absoute. Voilà l'approche chrétienne .. 

Fuir les voleurs de mort, les "passeurs d'âme" qui ne vont pas manquer de faire barrage au Ciel : https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t42409-les-ames-errantes-ont-t-elles-besoin-de-nous#438662
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 3367
Age : 67
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par nine le Mer 29 Aoû 2018 - 18:46

@ Père Nathan"

Afin de différencier la NDE et les soins palliatifs, je me suis permise d'ouvrir un autre fil. Pouvez-vous vous y rendre. Merci.

https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t42497-question-au-pere-nathan-a-propos-des-soins-palliatifs#439293

nine
avatar
nine
Contre la puce électronique

Féminin Messages : 148
Inscription : 13/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par Jacques-2 le Mer 29 Aoû 2018 - 18:59

Bonsoir,
              Merci @ père Nathan , de cette précision majeure :
Accompagnement des mourants...
Fuir les voleurs de mort ...

UDP
avatar
Jacques-2
Pour le roi

Masculin Messages : 631
Inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par Gilles le Mer 29 Aoû 2018 - 19:42



Peut-on croire aux expériences de mort imminente ?

Y a-t-il une vie après la mort ? Si oui, de quelle vie s’agit-il et que se passe-t-il lors de ce passage où l’âme sort du corps ? Où va-t-elle exactement ?

Autant de questions évidentes pour certains et absurdes pour d’autres. Et pourtant, de nombreuses personnes ont vécu des expériences hors du commun à ce sujet…

Les expériences de mort imminente (EMI) sont de plus en plus évoquées dans les médias, de nombreux témoignages sont délivrés et l’on ne peut donc plus nier leur existence ni leur véracité. Elles sont généralement dues à des morts cliniques ou des comas et quelques secondes peuvent suffire à leur déclenchement. Néanmoins, de nombreuses interrogations ­— voire suspicions — accompagnent les propos relatés par ceux que l’on surnomme les « expérienceurs », notamment celle de la compatibilité avec la foi chrétienne ou tout simplement de la relation entre l’enseignement catholique et ces témoignages.

On ose depuis seulement les années 70 accepter les propos des témoins. Auparavant, soit ils n’étaient pas pris au sérieux et les patients repartaient chez eux simplement, soit ils étaient envoyés en service psychiatrique. C’est dire la peur ou l’incrédulité qu’inspiraient les témoignages.

Tous les témoignages convergent en effet vers une même vérité

Aujourd’hui il est intéressant de se pencher sur ces phénomènes au-delà de l’approche ésotérique, auxquels ils sont habituellement relégués. Car si la plupart des « expérienceurs » changent de vie après s’être réveillés, c’est qu’ils ont eu un moyen de saisir l’importance de s’occuper des autres, d’aimer, d’être eux-mêmes, de s’améliorer, etc. La prise de conscience est réalisée, sans qu’il y ait eu besoin d’éducation, d’enseignement moral ou d’initiation. Les témoignages convergent en effet vers une même vérité dont ils parlent avec une paix et un respect qui invitent, sinon à les croire, au moins à écouter.

Mais bien plus qu’une preuve ou non de l’existence de Dieu, ces témoignages peuvent être un véritable soutien dans les débats de société. En effet, les EMI donnent une nouvelle approche du rapport à l’euthanasie et au suicide, qui sont perçus de « l’autre côté » comme insensés et inutiles dans la perspective de progression de l’âme. Cela peut donc éclairer le débat médico-social pour envisager une approche qui rappellerait, par exemple aux prétendues valeurs humanistes prônées pour l’euthanasie, la fonction essentielle de l’âme et sa finalité. En ce sens, Mgr Aillet, évêque de Bayonne, a récemment fait appel au Dr Theillier, auteur du livre Expériences de mort imminente : un signe du ciel qui nous ouvre à la vie invisible, afin de bénéficier de ses compétences dans le cadre de l’Académie diocésaine pour la vie. Il est ainsi précurseur dans cette demande de contribution.

Avec la dénonciation récente de l’euthanasie par les évêques canadiens, et celle de la peine de mort pendant le jubilé par le pape, les EMI pourraient bien avoir un rôle à jouer dans le débat actuel sur les législations liées à la fin de vie.


Expériences de mort imminente : un signe du ciel qui nous ouvre à la vie invisible de Patrick Theillier. Artège Éditions, octobre 2015, 18

Docteur Theillier a été médecin à Lourdes chargé d'authentifier les miracles. Le Dr. Patrick Theillier se spécialise maintenant dans les EMI, expériences de mort imminente.

*************************************************
 


L’histoire du petit garçon qui est allé dans les bras de Jésus

« Jésus a dit aux anges de chanter pour moi parce que j’avais très peur », a raconté le petit Colton.

Nous sommes en 2003,  le 4 juillet – fête nationale aux Etats-Unis.  Une famille américaine ordinaire qui vit dans le  Nebraska entasse ses bagages dans le coffre d’une  Ford pour se rendre dans le nord et voir l’oncle Steve, à Sioux Falls. Le conducteur de la voiture est le père, Todd Burpo ; à ses côtés sa femme  et, sur le siège arrière, leur fils Colton, âgé de quatre ans, avec sa petite sœur  Cassie.

C’est la première fois, en quatre mois, que les Burpo s’accordent quelques jours de vacances après l’histoire  terrible qu’ils  ont vécue le 3 mars, cette année-là. Le petit Colton avait été pris d’un fort mal de ventre, suivi de vomissements. Son état a empiré jusqu’au moment où les médecins ont fait leur diagnostic : une appendicite perforée. Il est opéré d’urgence, mais pendant l’opération, la situation semble désespérée : « Nous le perdons, nous le perdons ! ».

Film complet ici : http://content.jwplatform.com/players/dTVWYq6Q-b3eNgwIY.html

L’enfant était au plus mal, dans un état critique. Mais il s’est remis. Une expérience terrible pour les parents, un moment de larmes et de prière.

Donc, quatre mois plus tard, ce  4 juillet, la voiture arrive à un carrefour. Le père, Todd, se rappelle qu’en tournant à gauche, à ce sémaphore, on arrive au Great Plains Regional Medical Center, où ils avaient vécu cette expérience bouleversante. Pensant exorciser un douloureux souvenir, le père dit à son petit garçon en plaisantant : « Eh, Colton, si nous tournons ici, nous pourrions retourner à l’hôpital … Que dis-tu d’y faire un saut ? ». L’enfant fait comprendre qu’il le ferait volontiers.  « Tu te rappelles de l’hôpital ? », lui demande sa mère, en souriant. Réponse immédiate de Colton : « Bien sûr, maman, que je m’en souviens. C’est là où j’ai entendu chanter les anges ». Les anges ? Interdits, les parents se regardent. Puis au bout d’un moment, ils interrogent l’enfant. C’est alors que l’enfant  raconte avec naturel ce qui lui est arrivé, en détail : « Papa, Jésus a dit aux anges de chanter pour moi,  parce que j’avais tellement peur. Grâce à eux, je me suis senti mieux ». « Donc, demande le père, « il y avait aussi Jésus ? ». L’enfant fait oui de la tête comme s’il confirmait la chose la plus banale du monde. « Et où était-il au juste ?  », demande encore Mr Burpo. Son fils le regarde droit dans les yeux et répond : « Il me tenait dans ses bras ». Les parents, abasourdis, pensent qu’il a fait un rêve pendant qu’il était inconscient. Mais ils sont ébranlés,  quand Colton ajoute : « Oui. Quand j’étais avec Jésus, tu priais et maman était au téléphone ».

Comment pouvait-il savoir ce que faisaient ses parents alors qu’il était inconscient dans la salle d’opération? A cette question, Colton répond tranquillement : « Parce que je vous ai vus. Je suis monté en haut, hors de mon corps, puis j’ai regardé en bas et j’ai vu le médecin qui m’opérait. Et je t’ai vu, et maman aussi. Tu étais tout seul dans une petite pièce et tu priais; maman ailleurs, elle priait et parlait au téléphone ». Tout était vrai. Comme aussi que la mère de Colton avait perdu une petite fille durant une précédente grossesse. Colton, né après, ne l’avait jamais su ; mais cette petite sœur, il l’a rencontrée au ciel et elle lui a tout expliqué. " Ne t’en fais pas, maman. La petite soeur va bien. Dieu l’a adoptée”. Et l’enfant ajoute : " elle n’arrêtait pas de m’embrasser."


C’est ainsi que commence, avec la simplicité typique des enfants qui racontent des choses exceptionnelles comme si elles étaient normales, un histoire formidable, que le père a ensuite racontée dans un livre écrit avec Lynn Vincent, “Heaven is for Real” (Le Paradis pour de vrai) Ce livre paru en 2010 – devenu un best-seller aux Etats-Unis,  a conquis la première place au top 10 du  “New York Times” et très vite après, il a été tiré de l’histoire de  Colton un film qui vient de sortir en Italie sous le titre “Il Paradiso per davvero”. L’histoire (vraie) du Colton constitue, par ailleurs, une expérience typique de mort imminente, un phénomène que l’industrie américaine de l’édition et du cinéma  ont raconté abondamment. D’autant que  les grands instituts de sondage américains ont découvert qu’il s’agissait d’une expérience extrêmement répandue.

J’en ai parlé dans mon dernier livre, “Tornati dall’Aldilà” (Revenus de l’au-delà), car au cours de ces quinze dernières années, la médecine elle-même a étudié en profondeur ces phénomènes et découvert qu’on ne doit pas les considérer comme des hallucinations. Ce sont des expériences réelles, vécues par des personnes en état de mort clinique. Les spécialistes ont dû constater que la conscience continue à vivre hors du corps, même après que cessent des fonctions vitales du corps  et du cerveau. Et c’est ce que  –dans un langage journalistique – j’ai appelé “la preuve scientifique de l’existence de l’âme."

Ces mêmes spécialistes, avec leurs analyses scientifiques, concluent qu’on ne peut pas expliquer ces expériences si on ne recourt pas à la transcendance. Je me suis  rendu compte, après la parution de mon livre, que l’intérêt populaire est aussi grand que le débat est impossible dans les journaux (ou ailleurs), sur ces phénomènes. Il y a littéralement la peur de regarder la réalité en face ; on ne voit que ce qu’on veut voir. Il existe une sorte de censure sur l’au-delà et  –au fond –sur notre destin éterne l: « Tout conspire pour nous taire / à moitié par honte peut-être / à moitié dans un espoir inexprimable » (Rilke).


Mais, paradoxalement  il existe une censure sur l’Au-delà  (spécialement sur l’enfer) dans un certain monde catholique qui a adopté "la sociologie comme critère principal et déterminant de la pensée théologique et de l’action pastorale” (Paul VI). C’est ainsi que, paradoxalement, la science est arrivée à constater le surnaturel, dans ces phénomènes, avant le monde ecclésiastique et théologique. Pourtant la Vie dans l’Au-delà doit être la seule vraiment importante. La seule digne d’être méditée. C’est le grand réconfort dans les souffrances de la vie, le grand but des saints.


Traduit de l’édition italienne d’Aleteia par Elisabeth de Lavigne

par Antonio Socci - LO STRANIERO - IL BLOG DI ANTONIO SOCCI
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24582
Age : 63
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

experiences de mort imminente le p Nathan s'exprime

Message par Hélène vie et amour le Jeu 30 Aoû 2018 - 0:23

Merci Gilles d'avoir cité l'histoire du petit garçon, Colton , car son récit,  devenu best-seller aux U.S.A.  les FRUITS furent d'innombrables retours et conversions à la Foi chrétienne.  Pour nous qui œuvrons pour la nomination,  prière et Eucharistie pour les enfants morts sans baptême, il était fort intéressant qu'il ait été 'accueilli' à L'ARRIVEE, (avant 'passage'), par sa sœur ainée, très désirée, partie par fausse-couche, dont sa maman n'avait jamais parlé.  Elle lui a demandé son prénom.  Quand Colton lui a demandé le sien,  elle a répondu un peu tristement "Moi, je n'ai pas de nom".  Les détails de ce récit semblent exclure toute intervention du Malin?  C'est aussi un film émouvant!



Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

 par Gilles Aujourd'hui à 19:42   L’histoire du petit garçon qui est allé dans les bras de Jésus

« Jésus a dit aux anges de chanter pour moi parce que j’avais très peur », a raconté le petit Colton.

Nous sommes en 2003,  le 4 juillet – fête nationale aux Etats-Unis.  Une famille américaine ordinaire qui vit dans le  Nebraska entasse ses bagages dans le coffre d’une  Ford pour se rendre dans le nord et voir l’oncle Steve, à Sioux Falls. Le conducteur de la voiture est le père, Todd Burpo ; à ses côtés sa femme  et, sur le siège arrière, leur fils Colton, âgé de quatre ans, avec sa petite sœur  Cassie.

C’est la première fois, en quatre mois, que les Burpo s’accordent quelques jours de vacances après l’histoire  terrible qu’ils  ont vécue le 3 mars, cette année-là. Le petit Colton avait été pris d’un fort mal de ventre, suivi de vomissements. Son état a empiré jusqu’au moment où les médecins ont fait leur diagnostic : une appendicite perforée. Il est opéré d’urgence, mais pendant l’opération, la situation semble désespérée : « Nous le perdons, nous le perdons ! ».

Film complet ici : http://content.jwplatform.com/players/dTVWYq6Q-b3eNgwIY.html

L’enfant était au plus mal, dans un état critique. Mais il s’est remis. Une expérience terrible pour les parents, un moment de larmes et de prière.


MERCI, père Nathan sur Elizabeth K-R  et pour ces éclaircissements sur les liens occultes avec les méthodes utilisées pour certains 'soins palliatifs'  et les risques encourus.  Il y a AUSSi des équipes bien-veillantes et chrétiennes?



@père Nathan a écrit:Je renouvelle très clairement ma mise en garde

Comment ne pas être d'accord ?  Prions pour avoir cette grâce (un prêtre - et la force de résister à toute tentation, à demi-conscient à notre tour et à celui de notre entourage !!!

@père Nathan a écrit:Accompagnement des mourants : Amour incarné, prière, le prêtre, le Nom de Jésus, la contrition, la persévérance finale, et après la mort apparente: chapelle ardente et prière jour et nuit auprès du défunt jusqu'à l'absoute. Voilà l'approche chrétienne ..
 
Le Seigneur, dans son infinie Miséricorde, n'interviendrait-il pas par ces N.D.E pour arracher l'âme de ces 'fausses divinités' et 'voleurs d'âmes'?

Car l'immense nombre qui meurt à l'hôpital de nos jours a PEU d'espoir d'être accompagné  spirituellement - même les aumônières (ne parlons pas de prêtre, rarement appelé? !) abordent très timidement l'Au-Delà, et le malade n'étant pas seul dans la chambre, intimidé, fatigué, peut-être inconscient n'ose pas approfondir?

La VERITE n'est-ce pas qu'aucun de nous ne peut le savoir - et l'Eglise non plus? Ste.Faustine nous éclaire beaucoup sur les bienfaits du Chapelet de Miséricorde 'qu'Il situerait au moment propice AVANT le décès même loin dans le passé d'un défunt, d'un aïeul,  - et grâce à un 'priant' parfois de l'autre coté du monde, lui dans le présent? Dieu n'est-Il pas dans le Temps Présent? Ne sommes-nous appelés à intercéder dans ce sens ?

Ces personnes âgées, dont la famille et entourage ne pratique plus ? - a peur d'appeler un prêtre pour le Sacrement des Malades pour 'ne pas l'affoler' ?

La PEUR est, après le 'non-pardon', semblerait-il, la principale porte d'entrée du démon!  Restons CONFIANTS et proches des Sacrements!!!!

Ils veulent nous arracher notre mort?  mais aussi notre corps!  Une amie  généreuse et charitable de 88 ans avait légué, étant plus jeune, son corps à la médecine.  A l'instant où le cercueil entrait dans l'église pour les obsèques, les autorités concernées sont venus l'enlever!

Il a fallu faire une célébration 'Requiem' un mois plus tard -  sans corps! 

A bon entendant salut!

Hélène vie et amour
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Féminin Messages : 295
Inscription : 05/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par Scala-Coeli le Jeu 30 Aoû 2018 - 17:26

Merci @Père Nathan pour votre intervention sur ce sujet épineux. Cela n'est pas très étonnant, il y a en effet de tout et surtout du "New Age" dans ces expériences, il y en a même qui ont dit après avoir vécu cela, que Jésus avait été récupéré par les religions. En gros, il y en a pour tous les goûts, toutes les croyances (même pour les athées qui n'en ressortent pas croyants pour autant...). Paradoxalement, tout cela souvent emprunt de croyances en une séparation radicale entre corps et âme, avec l'idée de réincarnation, de vies antérieures...

Ce qui montre aussi que ces expériences sont douteuses, c'est qu'il arrive assez fréquemment que ces personnes en ressortent avec des "dons" particuliers : intelligence, intuition, sensibilité spéciale,  capacités médiumniques, etc.

Le New Age a envahit complètement la spiritualité humaine, dans une singerie d'une pseudo-relation avec ce qu'ils appellent le "divin". C'est dramatique comme l'on trouve cela partout, dans les librairies, sur internet... Et avec les NDE, les personnes peuvent prendre cela pour argent comptant et les "expérienceurs" qui sont persuadés qu'ils ont compris quelque chose à la mort (et à la vie), qu'ils sont détenteurs d'un savoir que n'a pas le commun des mortels, alors que cela ne se fonde que sur du psychique ; et jusqu'à preuve du contraire, les impressions et les ressentis, tout le monde a vécu cela...

La multiplicité des NDE conduit à un relativisme toujours plus présent car dans ces expériences, chacun voit ce en quoi il croit et le déchiffre selon ses propres croyances. Donc on pourrait presque penser que nous vivrons notre mort en fonction de ce que nous croyons avec cette "lumière d'amour" informe qui nous inondera tous et qui n'aura surtout pas de nom ! (à cet égard, l'expérience de Eben Alexander est particulièrement dérangeante). Il est question d'amour, donc c'est forcément bon...

Oui, nous avons vraiment besoin de discernement, car dans ce monde, on veut cacher la Vérité...
Alors quand on a la Foi, il vaut mieux s'en tenir à la Doctrine de l'Eglise et ne pas la lâcher !
avatar
Scala-Coeli
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 1338
Localisation : Sud de la France
Inscription : 04/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par Père Nathan le Jeu 30 Aoû 2018 - 19:28

Applaudissement Applaudissement Applaudissement
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 3367
Age : 67
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par tlig77 le Jeu 30 Aoû 2018 - 23:57

Super Thumbsup
avatar
tlig77
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 553
Inscription : 05/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par Père Nathan le Lun 3 Sep 2018 - 14:49



Nous voyons une ignorance de fond sur ce sujet :

- Adrénaline et Infestation métapsychique ne sont pas de même nature, tant s'en faut ...

- Miracle  et/ou retour d'un jugement particulier spirituel ne sont pas à comparer à la séparation d'un corps astral hors du corps physique et s'incorporant aux entités cosmiques



Il faut évidemment faire la différence ( énorme ) entre
Miracle et résurrection miraculeuse /Décorporation / Dissociation / Séparation astrale typique de la NDE


La décorporation simple n'est pas, par définition, une NDE
Pere Derobert, le petit garçon dans les bras de Jésus, Gloria Polo sont dans les cas 1et 2
Le Docteur Eben Alexander et son admiratrice, lui, témoigne d'une NDE caractérisée : cas 4
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 3367
Age : 67
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par tlig77 le Lun 3 Sep 2018 - 19:38

Miracle et résurrection (jugement particulier permis par Dieu) implique donc la décorporation ? (cas 1 et 2 sont liés)
****** pas forcément !! ********

Mais quelle différence entre : la dissociation et  la séparation astrale typique de la NDE ?
******
dissociation = décorporation= causalité physique   / séparation astrale=phénomène métapsychique puis méta-spirite=séparation du corps spirituel
*********

------------------------

Autre chose, l'adrénaline n'est pas l'infestation métaphychique ?
**** non :  pas du tout ****
Mais alors quelle est la "pression" qui font partir en astral les victimes d'agression si ça n'est pas émotionnel ?
****
Selon nous :les séquelles du péché et l'ouverture des chakras + absence d'état de grace sanctifiante
*******
avatar
tlig77
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 553
Inscription : 05/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par Père Nathan le Ven 7 Sep 2018 - 13:19

Connaissez vous la page de catholiquedu.net qui propose une petite explication minimale sur la question métapsychique : chakras, séparation âme/corps, Christ et christique ?


http://catholiquedu.free.fr/indexmeta.htm

extrait :



En résumé :   Nous avons 5 appréhensions possibles du corps :
·         corps animal, physique
·         corps originel qui est un corps de lumière incarnée  (le corps éthérique n’existe pas pour un chrétien)
·         corps psychique (après la rétractation du péché originel, une partie du corps devient psychique)
·         corps spiritualisé, chaque fois que la grâce augmente dans mon âme et en particulier dans la mise en place de la signification sponsale du corps, la manière de gérer la virginité, la chasteté du corps dans la lumière sacrée et divine tout à fait extraordinaire de l’unité de chair de l’homme et de la femme. (telle est la voie, le raccourci pour spiritualiser le corps le plus vite possible; le contraire consistant à broyer cette pureté du corps, cette santé virginale en brisant toute exigence de chasteté). Le corps est spiritualisé jusqu’à ce qu’il soit totalement sanctifié dans l’union transformante de la 7ème demeure.
·         corps sanctifié
 
 
5°Le corps sanctifié
 
Ce corps sanctifié s'ouvre à son tour à la "mise en place du corps spirituel" : en se vivant librement à l'harmonie parfaite avec le corps originel, il se dispose à l'accueil du corps spirituel inscrit dans le Livre de la Vie qui est le sien…
 
Si je mets le corps sanctifié en harmonie entre le corps originel et le corps spirituel qui est inscrit dans le Livre de Vie, je produis le germe de ma Résurrection dés cette terre. et ce corps sanctifié parfait produira la Résurrection du corps : Le corps de Résurrection
 
La spiritualité chrétienne passe par le CORPS.
Comprenons donc que … vouloir se désincarner dans le monde éthérique, dans le monde de lumière etc..  constitue une perversion, une inversion de la signification finale, accomplie du corps humain: en somme une conception diabolique de l'esprit incarné !!! Le corps est  matière vivante. Le corps éthérique, le corps de lumière, le corps astral, le corps d'énergie est ondulatoire : ils doivent être rayés de notre vocabulaire ! Le corps glorieux, par contre, s'intégrera dans notre vocabulaire… puisqu'il finalise l'homme dans le corps de Résurrection.
 
Si donc j’enlève un mal physique ( ou psychique ) à une personne, où va se tourner cette âme en mal de son mal psychique disparu ( ou en manque de mal physique? )…  Elle aura la plupart du temps tendance à se tourner vers la détermination métapsychique du corps: elle sera, si elle n’est pas prévenue, éveillée aux énergies par les médecines alternatives, portées vers celles qui utilisent le monde métapsychique des champs vibratoires ( et le tour est joué par le malin !!!).
 
Supposons, horresco referens, que le thérapeute soit habité par des puissances intermédiaires, il va de soi que la compensation ou la place laissée vacante, pour ainsi dire, soit immédiatement envahie par "ceux" qui habitent celui-ci. L'infestation va se communiquer et pénétrer dans celui qui se trouve ainsi sans défense (s'il n'est pas dans la grâce), puisque, nous le savons, la nature a horreur du vide! Il conviendrait que les thérapeutes éclairés soient prévenus de ce principe très simple qui explique bien des réactions; le chrétien, quant à lui, doit pouvoir oser proposer la proximité du Mystère de la Croix du Christ, et en prévenir les intéressés.





Discernement métapsychique
 
Ce qu’il faut retenir dans l’approche thérapeutique que nous voulons faire du corps, c’est qu’il faut soulager la douleur, mais aussi donner la paix.
La paix dans le langage biblique.
Le "Shalaom" de Dieu vient de l’unité totale entre la vie divine, l’esprit de l’homme, le psychisme de l’homme, la lumière de l’homme et le corps de l’homme. Quand tout se retrouve dans l’unité substantielle, la paix apparaît.
 
·         Dans le corps originel, l’esprit habite le corps, c’est l‘homme normal, la grâce originelle..
·         A la fin de la vie, et si l’on veut aller au ciel, en raison du mariage spirituel, du passage à la 7ème demeure, l’esprit doit habiter complètement le corps de sa grâce chrétienne sanctifiante….
·         Entre deux, de multiples alliances de grâces actuelles vont permettre à l'esprit de se dilater… et de se purifier en comblant les fissures du péché originel, et pour que les scories accumulées par nos fautes personnelles sortent de nous ... Mais ces grâces actuelles sont par nature transitoires ( elles ne durent que quelques minutes, ordinairement )[url=#_ftn1][1][/url].  Je reçois ces grâces qui poussent mon mal au dehors et produisent par ce fait un mal-être, une nausée ( je ne me sens pas bien ); il convient alors de ne pas fuir et de laisser s'accomplir cette "purification passive". Ces grâces actuelles ne viennent pas de nous mais de quelqu’un qui a prié pour nous (quelqu’un s’est sacrifié pour moi; un prêtre a prié pour tous les pêcheurs du monde; alors, je reçois une grâce actuelle…)
 
C’est pour cette raison que l’Antéchrist pourra proposer de faire supprimer toute Messe sur la Terre, parce qu’il aura tellement envahi métapsychiquement l’homme, que dès qu’une Messe sera dite, les gens se sentiront mal. La seule solution pour qu’il y ait la paix métapsychique de l'AntéChrist dans le monde, c’est la suppression définitive, universelle et totale, de toute possibilité de célébration Eucharistique sur l’autel, sur la Terre ( cela durera trois ans et demi, nous indique l'Ecriture ).
 
L’Antéchrist voudra supprimer les sources de douleur.
Mais la suppression de la douleur n’est pas une fin en soi.
Ce n'est pas la suppression de toutes les douleurs qui est une fin en soi ; certaines fois, si l'on supprime la douleur, on fait quelque chose de très mal. “ Il ne faut pas qu'il souffre, il ne faut pas prier pour lui, il ne faut pas qu'il se convertisse. ” Mais, s'il meurt comme ça, que deviendra-t-il en son jugement particulier?
 
La grâce sanctifiante surgit du fait même de l'activité spirituelle de l'homme actualisée à partir du caractère du Baptême et dans le fruit des Sacrements. Elle s'inscrit du dedans de la personne. La croissance de le grâce s'inscrit et demeure. C'est une grâce habituelle, elle sanctifie, donc elle opère progressivement la réunification du corps, de l'âme et de l'esprit dans la vie surnaturelle, dans le mariage spirituel avec Dieu. Telle est la destination de l'homme.
 
Si mon esprit s’est rétracté, je peux aggraver cette rétractation ( le contraire d’une grâce actuelle) avec ma participation à des champs vibratoires.
(Schémas explicatifs sur la rétractation et/l'unification corps-esprit : post suivant )
Par exemple, je vais voir un ostéopathe qui me soigne à distance, par fluidique ou médiumnité, produisant des champs vibratoires pour être plus efficace,
           je vais voir un gourou (pour ouvrir tous les chakras, je vais voir Saï baba et toutes ses puissances avec lui, l’esprit super rétracté, pour recevoir de lui une effervescence métapsychique puissante)
           ou un médecin christique qui a un bon regard, pacifique…(  “ Je vais vous faire du bien. ” : Il m’inspire confiance; il parle de l’évangile de St Jean et du principe non manifesté… Il a même des apparitions d’anges…
           je vais les voir, et par un simple regard, un regard métapsychique (comme celui de Gurdieff) avec le mien ( lequel a conservé bien sûr une ouverture au métapsychique à cause des séquelles du péché originel en mon corps devenu "psychique" ), et cela fait vase communicant.
Le contact avec l’une de ces personnes, soi disant "boddhéïquement réalisées" ( cela veut dire qu’elles ont complètement concentré les puissances métapsychiques jusqu’à la mort absolue du "mental" et du "moi" dans le  “ jivan mukta ” ), suffit pour aggraver la rétractation de mon esprit …[url=#_ftn2][2][/url]
 
Mon esprit vivant se retrouvera du dedans dans le corps humain comme lorsque Dieu nous a créé en notre première cellule… si je me laisse transformer jusqu'au mariage spirituel de la sainteté chrétienne.
Avec le péché, une rétractation de l’esprit s'opère donc dans son rapport d'unité vivante avec le corps: elle explique pourquoi nous sommes possiblement dominés par un poids de vie psychologique; tout cela explique la nécessité qui est la nôtre de nous enfoncer profondément dans la grâce sanctifiante pour retrouver le point de vue spirituel:  à la lumière de Jésus et de l’Eglise.
 
Prenons un exemple, Saï Baba a aggravé en vous cette rétractation, principalement par le moyen de l’impression anagogique des puissances intermédiaires avec lesquelles il est rentré en relation personnelle, intense et définitive. Cette partie supplémentaire rétractée n’est plus habitée que par un vide psychique. La place laissée vacante de mon esprit va appeler à une concentration psychique à l’intérieur de mon âme psychique déjà présente et la surmultiplier ( c’est pourquoi on l’appellera  une présence de concentration métapsychique : c’est psychique et pas spirituel;  c’est méta parce que c’est surmultiplié ).
 
Ce phénomène explique la déchirure des centres corporels (en langage oriental, l’ouverture des chakras). Il suffit d’aller chez les ésotéristes, énergéticiens, médiums, scientistes marxistes, chez les rosicruciens, lire une revue, s’intéresser aux ovnis, à la magie Egyptienne, à la méditation transcendantale ou autre, se faire ostéopathiser ou kinésiologiser, etc… (ou même, à travers la sexualité, prendre tous les métapsychismes surabondants de l’autre personne), pour que les chakras s’ouvrent… Voilà comment on passe du psychique au métapsychique.
 
Si mon esprit se rétracte du dedans du corps vivant qu'il habite, alors, la partie supplémentaire laissée vacante, (du fait de sa rétractation par rapport au corps volume ), est surintensivée psychiquement : elle devient métapsychique et prend alors une place démesurée qui fait exploser le corps ; en fait, la place laissée vacante par la compression-refoulement de la vie spirituelle qui devait être habitée par ses actes propres ( même s'il s'agit de "nuit" ou "d'amour séparant", et même au cœur des 14 éclatements de l’unité originelle … ). Quand la rétractation est trop brutale  (à cause par exemple d'un  contact que j’ai eu avec Mr Gurdieff, même de façon imaginaire ), la partie libérée de la domination personnelle de l'esprit vivant va se laisser envahir d'une intensité de lumière psychique qui sera par le fait même "18 fois" plus vive que la partie psychique normale. Du coup, cela va "ouvrir", "déchirer" les centres corporels ( ou "chakras" ). Selon l'opérateur, la voie d'énergie opératrice, ou la modalité vibratoire dans lequel aura été introduit l'énergie métapsychique, le centre corporel désigné par l’indigo, le rouge, le bleu, le jaune, va se "libérer"…avec l’impression de rentrer au Ciel !!! Avec une impression d'intériorité, ou de lumière, ou "d'amour" libérés sensiblement du cœur. “ Ça y est, j’ai découvert l’amour !!! ” . Egalement, on pourra s'établir dans "l'astral" et y voyager[url=#_ftn3][3][/url]…
 
Autre explication phénoménale : les NDE ( "near death experience") :
Un coma qui ferait suite  à un gros choc provoque ordinairement, en raison de la violence de la terreur ou de l'angoisse le rôle de l'opérateur : la compression à la fois physique et psychique du "moi autonome" rétracte encore plus le monde spirituel en raison, soit de culpabilités très fortes et refoulées, soit d'une décharge d'adrénaline accompagnée de douleur psychique: ces chocs ont pour effet de faire partir l'accidenté en astral…  Un fil spirituel que l’on ignore garde la conscience reliée au fond substantiel du corps toujours vivant, tandis que la conscience psychique sur-activée se perçoit hors de ce même corps. Cet "état de conscience" localise la partie psychique de l'âme  vers des fréquences où elle dit "avoir rencontré des êtres de lumière et d’amour". “ Il te faut retourner sur la terre, tu n’as pas fini ta mission ”. Lorsque la personne revient en elle ( ou à elle ), elle se rappellera comme d'une expérience mystique de cette rencontre : “ j’ai vu les êtres de lumière, j’ai compris qu’il y avait "quelque chose", le divin existe! Dieu nous attend! ”. …[url=#_ftn4][4][/url]
Voilà où mène l’immaturité spectaculaire de notre époque, incapable de faire la différence entre ce qui est métapsychique et ce qui, est spirituel, et, au terme, entre Dieu et une présence spirituelle lumineuse cosmique!…Que cela soit de l’ésotérisme gnostique, de la magie Egyptienne, des voyages astraux ou l’ouverture des chakras par un gourou ou médecin x…ou par le traitement métapsychique par les sons et les couleurs…, c’est toujours le même processus :
 
Une contraction de point de vue spirituel provoque une suractivation du psychique en métapsychique et "libère"une ouverture des centres corporels.
 
Je me sens mal? … Je vais voir un certain thérapeute, un magnétiseur, ou un "chromo-énergo-thérapeute"…?  Grace à ses manipulations "fluidiques", je me sens mieux … ?!  Certes! Mais je dois également me poser la question de savoir si je n'ai pas aggravé mon unité incarnée et spirituelle, si je n'ai pas écarté davantage mon horizon spirituel de ma vie intérieure, et surtout, si je ne me retrouve pas en situation d'infestation ou d'incrustation de puissances intermédiaires déchues.
 
en son prochain.


[url=#_ftnref1][1][/url] Par exemple, je regarde le film de Mel Gibson, la Passion, je vais recevoir une grâce actuelle, même si je suis en état de péché mortel. La grâce actuelle va venir du centre de mon esprit vivant incarné en moi; elle va y prendre plus de place qu'auparavant pendant quelques moments, mon esprit va y prendre plus de place, et il y aura donc moins de place pour les scories…qui se cachaient bien là à l’intérieur… et qui, apparaissant à la surface, vont s'extirper de mon intériorité
[url=#_ftnref2][2][/url] (Il se passe la même chose avec la photo de Maïtreya. Il ne faut pas la regarder quand il apparaîtra à la télévision - il commence déjà, il maîtrise des techniques qui lui permettent de se placer entre le poste de télévision et ceux qui le regardent, même parfois d’être visiblement présent et de vous rayonner. Ce sont les productions de champs morphogénétiques particuliers - éteignez !!!)
 
[url=#_ftnref3][3][/url] Le voyage astral s'obtient par plusieurs techniques : le pacte avec Lucifer, le point de vue ésotérique de la rose croix, ou la drogue (acide, héroïne…)
 
[url=#_ftnref4][4][/url] Mais le dieu rencontré, qui est-il? Nous le verrons, il trône sur les espaces de celui  qui veut prendre la place de Dieu


Dernière édition par Père Nathan le Ven 7 Sep 2018 - 13:47, édité 1 fois
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 3367
Age : 67
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences de mort imminente, le p Nathan s'exprime

Message par Père Nathan le Ven 7 Sep 2018 - 13:46

avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 3367
Age : 67
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum