Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Page 3 sur 18 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 18  Suivant

Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Benoît XVI et la communion dans la bouche, l'héroïcité du courage d'un

Message par Elysé Jeu 28 Avr 2016 - 14:29

Benoît XVI et la communion dans la bouche, l'héroïcité du courage d'un grand pape

Le 05 février 2009 -  Eucharistie Sacrement de la Miséricorde - Depuis plusieurs mois, Benoît XVI ne distribue plus la communion que sur la langue des fidèles agenouillés. Quel sens donner à ce geste ? L'ouvrage récent d'un évêque permet de mieux comprendre les enjeux (1). Explications.

par l'abbé Christian Gouyaud

Benoît XVI a réintroduit, pour ce qui le concerne, la distribution de la communion sur la langue des fidèles agenouillés. Cette manière de procéder est tout à fait caractéristique du pape qui prêche pédagogiquement par l'exemple et n'impose pas brutalement par décret. Mgr Ranjith estime que « le moment est arrivé de bien évaluer cette pratique, de revoir et, si nécessaire, d'abandonner la pratique actuelle » de la communion reçue debout et dans la main. L'actuel Secrétaire de la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements s'exprime ainsi dans une préface à un remarquable opuscule de Mgr A. Schneider, évêque au Kazakhstan, intitulé Dominus est. La question du mode de distribution de la communion est sans doute l'une des plus exemplaires de l'affaiblissement du gouvernement ecclésiastique dans les années 1970. En voulant avaliser pour canaliser, les responsables sciaient la branche sur laquelle ils étaient assis. En cédant aux pratiques de désobéissance objective émanant de lobbies progressistes, l'autorité sapait le principe même d'autorité.

Rappelons que ni le Concile Vatican II, ni le Novus Ordo Missae promulgué par Paul VI ne prévoyaient que la communion fût reçue debout et dans la main. Consultés par une Lettre émanant du président et du secrétaire du Consilium pour l'exécution de la Constitution sur la liturgie en date du 29 octobre 1968, près des deux tiers des évêques latins du monde s'opposèrent à l'introduction de cette manière de communier. Comment une minorité agissante put-elle alors imposer une telle pratique ?

L'Instruction Memoriale Domini, publiée par la Congrégation pour le Culte Divin le 29 mai 1969, était précisément consacrée à « la façon de distribuer la communion ». Elle prenait acte de ce que, « dans certains endroits », l'autorisation de distribuer la communion dans la main avait été présumée ! Le document commençait par énumérer les avantages de la communion sur la langue pour aboutir à la conclusion suivante : « Compte tenu de la situation actuelle de l'Église dans le monde entier, cette façon de distribuer la sainte communion [sur la langue] doit être conservée, non seulement parce qu'elle a derrière elle une tradition multiséculaire, mais surtout parce qu'elle exprime le respect des fidèles envers l'Eucharistie. [...] De plus, cette façon de faire, qui doit déjà être considérée comme traditionnelle, assure plus efficacement que la sainte communion soit distribuée avec le respect, le décorum et la dignité qui lui conviennent [...] C'est pourquoi, le Souverain Pontife n'a pas pensé devoir changer la façon traditionnelle de distribuer la sainte communion aux fidèles. Aussi, le Saint-Siège exhorte-t-il vivement les évêques, les prêtres et les fidèles à respecter attentivement la loi toujours en vigueur et qui se trouve confirmée de nouveau ». Cette décision devait cependant être inopérante par le fameux renvoi à la compétence des Conférences épiscopales qui généraliseront la communion dans la main. De plus, une Lettre pastorale accompagnait l'Instruction Memoriale Domini, qui donnait le mode d'emploi d'une pratique que l'Instruction réprouvait.

Une autorité impuissante ?

A relire ce document quarante ans après, on a vraiment le sentiment d'une autorité impuissante qui assortit la nouvelle manière de communier de conditions idéales qui sont autant de vœux pieux! Par exemple, « qu'on fasse attention à ne pas laisser tomber ni se disperser des fragments de pain eucharistique, comme aussi à la propreté convenable des mains et à la bonne tenue des gestes selon les usages des divers peuples »! Allait-on instaurer pour les fidèles un rite de purification (avant la communion) puis d'ablution des mains (après) ? De plus, l'Instruction octroyait l'induit pour entériner des situations de fait tandis que la Lettre abondait dans le sens d'une initiation et, par conséquent, d'une incitation progressive: « II convient donc de l'introduire graduellement, en commençant par des groupes et des milieux qualifiés et plus préparés. »

L'argument de fond pour introduire la nouvelle manière de communier avait été avancé dans la Lettre du 29 octobre 1968 : « La manière traditionnelle de recevoir la communion sur la langue apparaît de plus en plus à nos contemporains comme un geste infantile; il rappelle trop la manière de nourrir les petits enfants incapables de manger seuls. Beaucoup d'adultes ressentent de la gêne à faire en public un acte qui n'a aucune beauté extérieure et qui les rabaisse à la petite enfance. » En d'autres termes: le chrétien moderne est un chrétien adulte qui se tient debout face à son Seigneur et qui se communie lui-même car l'eucharistie est un droit de l'homme! Dans son excellent Dominus est qui reprend toute cette question, Mgr Schneider cite, au contraire, un grand nombre de Pères de l'Église et de saints qui présentent l'eucharistie comme le Don ineffable qu'on ne reçoit qu'en devenant comme de petits enfants! Il évoque aussi le risque objectif de profanation des parcelles quand celles-ci ne sont pas recueillies. Il reste enfin la question lancinante de savoir si, quarante ans après, le fait de se communier soi-même debout, joint à la grave désaffection du sacrement de la réconciliation, a apporté une valeur ajoutée au respect du sacré?

En 1980, Jean-Paul II confessa franchement ne pas être favorable à cette pratique de la communion debout et dans la main et ne pas la recommander. Ce n'est qu'avec réticence qu'il adopta finalement la praxis en vigueur. On mesure aujourd'hui l'héroïcité du courage de Benoît XVI qui cherche à inverser ce processus.
Elysé
Elysé
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1147
Age : 48
Localisation : FRANCE
Inscription : 24/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par Ginette Boudreau Jeu 28 Avr 2016 - 14:30

Amen
Ginette Boudreau
Ginette Boudreau
Avec Saint Thomas d'Aquin

Féminin Messages : 354
Age : 66
Localisation : Québec, Canada
Inscription : 25/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par Ginette Boudreau Jeu 28 Avr 2016 - 14:41

[img]Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 36535710[/img]

Voyez la vénération, l'amour, le respect des anges envers le Saint Sacrement.. et nous, nous n'aurions pas cette vénération, cet amour, ce respect ? Comment avoir encore des doutes après avoir vu la vidéo très puissante de @Charles-Edouard . Conscience Prends pitie
Ginette Boudreau
Ginette Boudreau
Avec Saint Thomas d'Aquin

Féminin Messages : 354
Age : 66
Localisation : Québec, Canada
Inscription : 25/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par Père Nathan Jeu 28 Avr 2016 - 15:24

@Ginette Boudreau a écrit:Prêche Merci Père Nathan.  Et merci à @Charles-Edouard  pour le lien.  


Oui merci Charles-Edouard

Une estimation avait été faite pour la France en 2005 je crois: en moyenne, chaque messe paroissiale du dimanche produit entre deux et trois messes noires à partir des hosties livrées gratuitement : c'est énorme, et surement pas une source de bénédiction pour la Communauté paroissiale si négligente

Déjà les confesseurs à Paris notaient qu'en 20 ans de 1972 à 1992, le prix sur le marché d'une hostie consacrée est passée de 2000 FF à 10 Euros (66 FF): maintenant : c'est .... gratuit . Pour le marché de la magie noire...

Les satanistes vous remercient de manière brûlante, o "cathos"

Ce n'est pas que les papes ne vous aient pas supplié !

Paix à vous

restons vigilants et aimants
Père Nathan
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 4228
Age : 70
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par territoire en héritage Jeu 28 Avr 2016 - 15:58

Pere Nathan a écrit:...
Rappelez vous que Ste Thérèse de Calcutta a affirmé plusieurs fois que cette communion sur la main était LA PORTE qui ouvre TOUT le Mal qui se fait dans le monde?...
Attention la prétendue affirmation de Soeur Teresa concernant la communion dans la main comme "la chose la plus horrible dans notre monde" est fausse, c'est un hoax (canular), puisqu'elle a dit : " ... Le plus grand destructeur de la paix, aujourd'hui, est le crime commis contre l'innocent enfant à naître. ..."  Discours de Mère Teresa à Oslo lors du Prix Nobel - 10.12.1979. et est-ce que l'Eglise aurait pu permettre "la chose la plus horrible dans le monde" ... ?  :
http://www.evangelium-vitae.org/actualite/388/discours-de-mere-teresa-a-oslo-lors-du-prix-nobel--10121979.htm

ou :http://nouvellejerusalem.forumactif.com/t12721p50-faites-des-chaines-de-prieres-mes-enfants-afin-de-supprimer-dans-mon-eglise-la-communion-dans-la-main-un-message-de-faux-prophete ?
L'avortement
     Et je ressens quelque chose que je voudrais partager avec vous. Le plus grand destructeur de la paix, aujourd'hui, est le crime commis contre l'innocent enfant à naître. Si une mère peut tuer son propre enfant, dans son propre sein, qu'est-ce qui nous empêche, à vous et à moi, de nous entretuer les uns les autres ? L'Écriture déclare elle-même : « Même si une mère peut oublier son enfant, moi, je ne vous oublierai pas. Je vous ai gardés dans la paume de ma main. » Même si une mère pouvait oublier... Mais aujourd'hui on tue des millions d'enfants à naître. Et nous ne disons rien.
On lit dans les journaux le nombre de ceux-ci ou de ceux-là qui sont tués, de tout ce qui est détruit, mais personne ne parle des millions de petits êtres qui ont été conçus avec la même vie que vous et moi, avec la vie de Dieu. Et nous ne disons rien. Nous l'admettons pour nous conformer aux vues des pays qui ont légalisé l'avortement. Ces nations sont les plus pauvres. Elles ont peur des petits, elles ont peur de l'enfant à naître et cet enfant doit mourir ; parce qu'elles ne veulent pas nourrir un enfant de plus, élever un enfant de plus, l'enfant doit mourir.
     Et ici, je vous demande, au nom de ces petits... car ce fut un enfant à naître qui reconnut la présence de Jésus lorsque Marie vint rendre visite à Elisabeth, sa cousine. Comme nous pouvons le lire dans 1'Evangile, à l'instant où Marie pénétra dans la maison, le petit qui était alors dans le ventre de sa mère tressaillit de joie en reconnaissant le Prince de la Paix.
     C'est pourquoi, aujourd'hui, je vous invite à prendre ici cette forte résolution : nous allons sauver tous les petits enfants, tous les enfants à naître, nous allons leur donner une chance de naître. Et que ferons-nous pour cela ? Nous lutterons contre l'avortement par l'adoption. Le Bon Dieu a déjà si merveilleusement béni le travail que nous avons fait, que nous avons pu sauver des milliers d'enfants. Et des milliers d'enfants ont trouvé un foyer où ils sont aimés. Nous avons apporté tant de joie dans les maisons où il n'y avait pas d'enfant !
     C'est pourquoi, aujourd'hui, en présence de Sa Majesté et devant vous tous qui venez de pays différents, je vous le demande : prions tous d'avoir le courage de défendre l'enfant à naître et de donner à l'enfant la possibilité d'aimer et d'être aimé. Et je pense qu'ainsi —avec la grâce de Dieu — nous pourrons apporter la paix dans le monde. Nous en avons la possibilité. Ici, en Norvège, vous êtes — avec la bénédiction de Dieu — vous êtes assez à l'aise. Mais je suis sûre que dans les familles, dans beaucoup de nos maisons, peut-être que nous n'avons pas faim pour un morceau de pain, mais peut-être qu'il y a quelqu'un dans la famille qui n'est pas désiré, qui n'est pas aimé, qui n'est pas soigné, qui est oublié. Il y a l'amour. L'amour commence à la maison. Un amour, pour être vrai, doit faire mal.

Cela dit je suis entièrement pour la communion dans la bouche, et non dans la main ...
territoire en héritage
territoire en héritage
En adoration

Masculin Messages : 2678
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par Père Nathan Jeu 28 Avr 2016 - 16:21

@Bryand a écrit:
@Ginette Boudreau a écrit:... vous et ceux qui persistent à croire que de communier dans la main est souhaitable ou à tout le moins, pas condamnable et demandez-vous si votre obstination ne tient pas à vouloir raison à tout prix. [/b] Amen
À la fin de session conciliaire, il y eu un prêtre allemand qui à lancé cette question, qui aurait due l'être au tout début du Concile. (quelqu'un peut-il trouver les détails là-dessus?   OUI BIEN SUR  / VOIR POUR COMMENCER DANS CE POST)
C'est dommage que ce mode de recevoir l'eucharistie ait été admis. NON IL A ETE REJETE UNANIMEMENT
.... au moment de clôturer la fin du Concile.
En attendant allons-nous déclarer ce mode invalide? En attendant allons-nous déclarer ce mode invalide? Car il ne l'est pas...
Attention! Il faut tout faire pour enseigner de communier dignement,
car l'eucharistie demeure valide
Ce n'est pas à nous à déclarer l'invalidité... Ou choissisez un mot plus approprié.
C'est à nous à le demander cependant, tout en respectant les deux modes.
Je sais qu'il y a eu du zèle de la part de certains prêtres qui disaient ''seulement sur la main''.
    LE MOT EXACT : ILLICITE. INVALIDE SIGNIFIERAIT QUE LA PRESENCE REEELLE DISPARAITRAIT AUSSITOT QU ELLE TOUCHERAIT UNE MAIN NON CONSACREE (ce qui est évidemment pas exact)

]b] Pierre : . j'ai réuni ces documents avec joie car ils libèreront peut-être certains de nos frères et sœurs qui agissent par mimétisme....

Communion dans la main ?  Textes officiels de l’Eglise

1/ Concile Vatican  II :  Les Pères du Concile (91% des évêques présents) se sont prononcés contre cette pratique qui s’étendait illicitement (Allemagne, Belgique, France, et Hollande) sous l'influence occulte de Mgr Villot...

2/  Le  Concile,  dans  ses  «  recommandations  liturgiques  conciliaires  »,  demande  au  Cardinal hollandais Alfrink (lettre du 12-10-65) de conserver le mode licite et traditionnel de la communion.

3/  La  Sainte  Congrégation  des  Rites accorda  en désobéissance formelle à la prononciation unanime des Pères du Concile et du pape, sans  en  référer  au  pape en quelconque manière,   la  nouvelle  pratique en Allemagne (67-68) et en Belgique (11/7/68). Réaction du Saint Père, devant cette tentative discrète (nous dirions: par derrière) de faire accepter ‘le fait accompli’ : Il suspendit une telle concession le 25/7/
68.

4/ La décision du Concile et du Pape n’ayant pas suffi à faire arrêter les abus, Paul VI organise une entrevue  mondiale  de  l’Episcopat  à  laquelle  ont  répondu  le  12  mars  1969,  2136  évêques.  La question : «Faut-il retenir le désir, en plus du mode traditionnel de communion, que soit autorisé le  rite de la Communion dans la main ?»
reçut la même réponse que celle du Concile (1233 évêques, plus  des deux tiers, répondirent non)
.
5/  Il  faut  lire Memoriale  Domini [] qui  fut  alors  promulguée  par  Paul  VI  pour
expliquer les cinq graves raisons qui ont détourné depuis 13 siècles l’Eglise de cette pratique...

6/ La Constitution Dogmatique Lumen Gentium avait déjà indiqué :
« Quoique chacun des Prélats, s’il est pris seul, ne possède pas la prérogative de l’infaillibilité, si eux tous, bien qu’ils soient dispersés de par le monde, en conservant le lien de la communion entre eux et avec le successeur de Pierre, conviennent d’un même avis comme Maîtres authentiques, et exposent  comme  définitive  une  Doctrine  concernant  la  Foi  et  les  coutumes,  dans  ce  cas,  ils annoncent infaillib
lement la Doctrine du Christ. »
Or au Concile comme le 12 mars 1969, la communion des Evêques et du Pape proclame et indique que le  rite ainsi écarté serait préjudiciable à l’Eglise : Cette question a donc été tranchée infailliblement (ce qui veut dire irrévocablement) par le Concile.

7/ N’a-t-on pas rompu avec cette Communion des Pasteurs de l’Eglise avec le Pape ?
[/b]


Tout fidèle qui, lisant ces lignes, est désormais sorti de l'ignorance "invincible" sur ces faits , et s'obstine à persévérer ou demeurer complice de cette pratique, tombe parle fait même dans une faute qui relève de la Matière grave. La connivence et l'absence d'ignorance font de cette faute pour lui un Péché mortel de fait.
Père Nathan
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 4228
Age : 70
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par é123 Jeu 28 Avr 2016 - 16:28

Pere Nathan a écrit:....
Tout fidèle qui, lisant ces lignes, est désormais sorti de l'ignorance "invincible" sur ces faits , et s'obstine à persévérer ou demeurer complice de cette pratique, tombe parle fait même dans une faute qui relève de la Matière grave. La connivence et l'absence d'ignorance font de cette faute pour lui un Péché mortel de fait.
Merci père Nathan pour ces précisions.
En effet, en ce qui me concerne, je sais à quoi m'en tenir maintenant.

En aparté, et paradoxalement, doit-on, du fait de la faute grave, se confesser de cette faute auprès du même père qui donne la communion dans la main ? ( avec une pointe d'humour, même si cela ne s'y prête pas Afraid )

é123
Hosanna au plus haut des cieux!

Masculin Messages : 472
Age : 63
Localisation : près de Lyon
Inscription : 03/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par Ginette Boudreau Jeu 28 Avr 2016 - 16:29

@territoire en héritage Écoutez, si ce n'est que  pour réfuter ce qu'a dit le Père Nathan, je ne vois pas l'utilité de pousser le bouchon si loin.  Que Mère Thérésa l'ai dit ou pas ce qui importe est que vous soyiez POUR la communion dans la bouche.  Vous l'avez dit à la toute fin, oui, mais ça aurait dû être en grosse lettre au tout début de votre message .  Cela dit sans vous offenser.Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 <a href=Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Images10" />


Dernière édition par Ginette Boudreau le Jeu 28 Avr 2016 - 16:48, édité 2 fois
Ginette Boudreau
Ginette Boudreau
Avec Saint Thomas d'Aquin

Féminin Messages : 354
Age : 66
Localisation : Québec, Canada
Inscription : 25/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par Elysé Jeu 28 Avr 2016 - 16:32

Que devons nous faire mon père, cette pratique est devenu la norme. Dans ma paroisse, très peu communie à la bouche comme moi. Et le prêtre ne veux rien savoir malgré mes protestations. Sommes nous complice de ce fait? Que Dieu ait pitié de nous
Paix à tous
Elysé
Elysé
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1147
Age : 48
Localisation : FRANCE
Inscription : 24/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par Père Nathan Jeu 28 Avr 2016 - 17:02

En aparté, et paradoxalement, doit-on, du fait de la faute grave, se confesser de cette faute auprès du même père qui donne la communion dans la main ?

Réponse : non, bien sûr puisque pour lui (ignorance invincible) ce n'est pas une faute: son absolution serait obsolète faute d'intention d'absoudre !

Et puis n'allez pas le provoquer !!!
Père Nathan
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 4228
Age : 70
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par territoire en héritage Jeu 28 Avr 2016 - 17:26

@Ginette Boudreau

@Ginette Boudreau a écrit:@territoire en héritage Écoutez, si ce n'est que  pour réfuter ce qu'a dit le Père Nathan, je ne vois pas l'utilité de pousser le bouchon si loin.  Que Mère Thérésa l'ai dit ou pas ce qui importe est que vous soyiez POUR la communion dans la bouche.  Vous l'avez dit à la toute fin, oui, mais ça aurait dû être en grosse lettre au tout début de votre message .


Il n'y a pas de bouchon de ma part. La vérité est la vérité, tout le monde peut être trompé par un hoax. Le Père Nathan ne veut certainement pas être considéré comme étant au-dessus de la vérité; j'ai rétabli cette vérité sur ce sujet particulier - important même si vous ne le pensez pas - et je referais ce genre d'intervention selon ma liberté.
Quant à l'ordonnancement de mon message qui n'a rien ni d'anormal ni d'illégitime ni d'incorrect, c'est mon affaire, pas la vôtre.

C'est effectivement une chose très importante de savoir que Mère Teresa a parlé vrai et ne pas laisser croire indûment qu'elle a tenu des propos très graves qui entacheraient l'Eglise elle-même car comme déjà dit comment croire de bonne foi que l'Eglise ait pu permettre "la chose la plus horrible dans le monde" - puisque la communion dans la main a été autorisé (par indult) finalement ... ?  Ce serait une attaque contre l'Eglise elle-même et moi je n'en suis pas d'accord ...

Cela dit vous pourrez constater que j'ai déjà défendu la communion dans la bouche ici par exemple :


https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t31267-3-la-communion-du-fidele

@territoire en héritage a écrit:

[...]


http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=0602091_consultation


La distribution de la communion dans la main des fidèles est inopportune

Comme annoncé dans la page précédente, nous publions les résultats inattendus de la consultation ainsi que les décisions prises par le pape Paul VI.

Les pages précédentes :
3) Ce qui était sacré pour les générations précédentes l'est pour nous (3)
2) La façon de distribuer la Communion (2)
1) Se nourrir de l'Eucharistie est un événement spirituel, qui touche toute la réalité humaine (1)
0) Benoît XVI : recevoir l'Eucharistie signifie se mettre en attitude d'adoration (préface)

j) Résultats de la consultation

Les réponses des évêques furent soigneusement collationnées et présentées synthétiquement sous forme de statistiques, et furent ensuite regroupées dans un volume de 130 pages qui fut soumis au pape le 10 mars 1969. À la question centrale : « Pensez-vous qu'il faille accepter la demande selon laquelle en plus de la manière traditionnelle de recevoir la sainte communion, la communion dans la main soit autorisée ? » 567 évêques répondirent oui, 1233 répondirent non, 315 oui selon certaines conditions, soit 2136 réponses en comptant 21 réponses invalides. Le rapport du Consilium qui suivit se terminait par quelques considérations et propositions :

Cette enquête démontre que :

1) quoique n'atteignant pas les deux tiers, une forte majorité absolue est opposée à la nouvelle pratique ;
2) la situation varie beaucoup en fonction des continents, des niveaux de culture et de foi religieuse; la tendance au placet est plus sensible en Europe et en Amérique qu'en Asie et en Afrique ; les milieux anglais, italien et espagnol sont moins favorables à la communion dans la main que les milieux français, allemand et hollandais ;
3) de par ses implications potentielles, le problème de la communion dans la main ne peut être considéré isolément, il a un aspect plus large, qui touche à l'ensemble du culte eucharistique. On mentionnera simplement la question du pain fermenté, dont l'usage pourrait facilement être introduit, avec le problème connexe de la conservation de l'Eucharistie, de l'exposition et de l'adoration du Saint-Sacrement, de la communion des malades, etc. Cela exige que le problème soit étudié sous tous ses aspects et dans toutes ses conséquences.

« Sur cette base, trois solutions peuvent être envisagées :
1) fermer la porte à toute concession;
2) admettre la possibilité de la communion dans la main parallèlement à la manière traditionnelle ;
3) adopter une position bien définie mais non fermée, comme cela a été fait pour la communion sous les deux espèces.

« La première position est soutenue par la majorité absolue, elle éviterait les conséquences négatives que l'on craint de l'introduction de la communion dans la main, et elle aurait l'approbation d'une large partie du clergé et des fidèles.

« Mais il faut aussi prévoir une réaction violente dans certaines régions et une multiplication des actes de désobéissance là où cet usage a déjà été introduit.

« La deuxième solution irait à l'encontre de la position de la majeure partie des évêques, ce serait récompenser la désobéissance et ouvrir la porte à de graves inconvénients.

« La troisième solution, celle du compromis - c'est-à-dire l'autoriser dans certains cas, comme cela a été fait, par exemple, pour la communion sous les deux espèces ou, dans certaines régions, pour la communion dans la main - serait dans la ligne définie par le Concile qui, dans le domaine disciplinaire, envisageait une pluralité des formes et s'en remettait à la responsabilité des conférences épiscopales et des évêques à titre individuel.

« II faut cependant bien voir que toute concession, quelle qu'elle soit, ouvrira fatalement la porte à une généralisation.

« Enfin, pour ce qui est de la procédure à suivre, il serait souhaitable que toute décision prise sur ce point soit communiquée à l'épiscopat sous la forme d'un acte pontifical se fondant sur l'avis des évêques consultés et non pas seulement sous la forme d'une instruction de la Sacrée Congrégation des rites, d'une part parce qu'il s'agit d'une question disciplinaire très importante relative au culte eucharistique, et d'autre part parce que, ces derniers mois, la pratique de la communion dans la main s'est répandue très rapidement. Cette dernière raison a incité un certain nombre d'évêques et de nonces apostoliques à demander avec insistance qu'une décision soit prise le plus rapidement possible pour éviter que la disposition prise n'arrive trop tard. »

g) La publication de l'instruction

Après avoir soigneusement étudié les documents, le pape ajouta une note autographe :

« Dire au Père Bugnini qu'il prépare un projet de document pontifical sur ce sujet dans lequel :

1. on donnera un aperçu synthétique des résultats de la consultation des évêques ;
2. laquelle confirme la pensée du Saint-Siège que la distribution de la communion dans la main des fidèles est inopportune, en en indiquant les raisons (liturgiques, pastorales, religieuses, etc.) ; c'est pourquoi la norme en vigueur est confirmée.
3. si, cependant, certaines Conférences épiscopales croient devoir permettre cette innovation, elles veilleront à s'adresser au Saint-Siège et, si licence leur en a été accordée, à s'en tenir aux normes et instructions qui l'accompagneront. »

Et le pape ajoutait : « 27 mars 1969 - au conseil AA. PP. pour information et avis. Il faut garder à l'esprit que l'usage — ou l'abus — de la distribution de la sainte communion [dans la main] est déjà largement répandu dans certains pays et que les évêques (par exemple le cardinal Suenens, etc.) ne croient pas possible de le réprimer. »

La Secrétairerie d'État transmit tous ces documents le 25 mars 1969, en reprenant les indications mêmes données par le pape. Conformément à ce qui lui avait été demandé, le Consilium prépara le texte de l'Instruction Memoriale Domini, qui fut approuvée le 29 mai 1969.


http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=2201091_conclusion


Benoît XVI : ce qui était sacré pour les générations précédentes reste grand et sacré pour nous

Conclusion (pour lire les pages précédentes se reporter à la fin du document)

Le 22 janvier 2009 -  Eucharistie Sacrement de la Miséricorde - Sur cet arrière-fond, deux fois millénaire, de l'histoire de la piété et de la tradition liturgique de l'Église universelle, en Orient et en Occident, surtout par rapport au développement structurel du patrimoine patristique, nous pouvons tirer les conclusions suivantes :

1. Le développement structurel de la piété eucharistique, comme fruit de la piété des Pères de l'Église a conduit toutes les Églises, aussi bien d'Orient que d'Occident, déjà durant le premier millénaire, à administrer la Sainte Communion aux fidèles directement dans la bouche. En Occident, au début du second millénaire, on a ajouté le geste profondément biblique de l'agenouillement. Dans les différentes traditions liturgiques orientales, on enveloppe le moment de la réception du Corps du Seigneur, par un rituel plein de majesté et souvent on exige des fidèles qu'ils se prosternent auparavant à terre.

2. L'Église prescrit l'usage du plateau de Communion pour éviter que des fragments d'hostie consacrée ne tombent à terre (cf. Missale Romanum, Institutio generalis, n. 118 ; Redemptionis Sacramentum, n. 93) ; elle prévoit aussi que l'évêque se lave les mains après la distribution de la Communion (cf. Caeremoniale episcoporum, n. 166). Le risque de la distribution de la Communion dans la main, même si cela n'arrive que rarement, est la séparation de fragments d'hostie, lesquels peuvent soit tomber à terre, soit rester collés à la paume ou aux doigts de la main de ceux qui communient.

3. Le moment de la Sainte Communion, dans la mesure où celle-ci est la rencontre du fidèle avec la Personne divine du Rédempteur, exige à cause de sa nature même, des gestes sacrés typiquement extérieurs comme la prosternation à genoux (le matin du dimanche de la Résurrection, les femmes ont adoré le Seigneur ressuscité en se prosternant à terre devant Lui, cf. Mt 28, 9 et de même pour les Apôtres, cf. Lc 24, 52 ; peut-être aussi l'apôtre Thomas, lorsqu'il dit : « Mon Seigneur et mon Dieu », Jn 20, 28).

4. Le fait de se laisser nourrir comme un petit enfant, en recevant la Communion directement dans la bouche, exprime en tant que rituel, et de la meilleure manière, le caractère de réceptivité ainsi que l'attitude d'un enfant devant le Christ qui nous nourrit et qui nous « allaite » spirituellement. L'adulte en revanche porte lui-même la nourriture dans sa bouche, avec ses doigts.

5. Durant les célébrations de la sainte Messe, l'Église prescrit qu'au moment de la consécration, tout fidèle doit se mettre à genoux. Ne serait-il pas non plus liturgiquement plus exact, si au moment de la Sainte Communion, quand le fidèle s'approche, dans toute sa dimension corporelle, le plus près possible du Seigneur, le Roi des rois, qu'il Le salue et Le reçoive à genoux ?

6. Le geste de recevoir le Corps du Seigneur dans la bouche et à genoux pourrait être un témoignage visible de la foi de l'Église dans le mystère eucharistique, et également un facteur régénérant et éducatif pour notre culture moderne, pour laquelle l'agenouillement et l'enfance spirituelle sont des phénomènes complètement étrangers.

7. Le désir de rendre, de manière visible, affection et honneur à la majesté de la personne du Christ, même dans le moment de la Sainte Communion, devrait s'adapter à l'esprit et à l'exemple de la tradition deux fois millénaire de l'Église : cum amore ac timore (adage des Pères du premier millénaire) et quantum potes, tantum aude (« Tant que tu peux, oses-le », adage du second millénaire).

Pour terminer, nous voulons laisser la place à cette prière émouvante de Maria Stang, mère et grand-mère allemande de la Volga, qui fut déportée au Kazakhstan par le régime stalinien. Cette femme à l'âme « sacerdotale » conservait la Sainte Communion et la portait, au milieu des persécutions communistes, aux fidèles éparpillés dans les immenses steppes du Kazakhstan, en priant de cette manière :

« Là où habite mon Jésus adoré, dans le tabernacle où II trône, c'est là que je veux être, continuellement à genoux. C'est là que je veux prier sans cesse. Jésus, je T'aime profondément. Mon Amour caché, je T'adore. Mon Amour abandonné, je T'adore. Mon Amour bafoué, je T'adore. Mon Amour infini, mon Amour mort pour nous sur la Croix, je T'adore. Mon Seigneur et Sauveur adoré, fais que je sois tout amour, toute expiation pour le Très Saint Sacrement, dans le cœur de Marie, Ta Mère très clémente. Amen ».

Puisse Dieu faire que les Pasteurs de l'Église rénovent la maison de Dieu qui est l'Église, en mettant Jésus-Eucharistie au centre, en Lui donnant la première place, en faisant en sorte qu'il reçoive des gestes qui l'honorent et des gestes qui l'adorent, particulièrement dans le moment de la Sainte Communion. « L'Église doit être purifiée à partir de l'Eucharistie ! » (Ecclesia ab Eucharistia emendanda est!). Dans l'hostie consacrée, il n'y a pas quelque chose, mais Quelqu'un. « II est là !» : c'est ainsi que saint Jean Marie Vianney, le saint curé d'Ars, résumait le mystère eucharistique. Car, ici, il ne s'agit de rien d'autre ni de personne plus grand que le Seigneur lui-même : Dominas est!


Une opinion de Benoit XVI :

http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-20440052.html



« S’agenouiller devant l’Eucharistie, c’est professer sa liberté » (Benoît XVI)

Lors de la Messe de la Fête-Dieu, les fidèles qui ont communié de la main du pape ont été invités à s'agenouiller pour recevoir la sainte communion. Benoît XVI avait rappelé dans son homélie que "s'agenouiller devant l'Eucharistie, c'est professer sa liberté". On voit alors des journalistes, des prêtres, des gens d'habitude "informés", s'étonner, voire s'indigner, de ce que Benoît XVI ait osé le jour de la Fête Dieu - pensez donc ! - donner la communion à des fidèles à genoux et, en plus, sur les lèvres, alors que cela ne se fait plus "depuis Vatican II" :



A noter aussi des opinions de prélats comme Mgr Athanasius Schneider :


http://notionsromaines.com/2014/09/21/mgr-schneider-la-communion-dans-la-main-est-une-plaie-profonde-dans-le-corps-mystique-du-christ/


Voici une des phrases les plus « chocs » de Mgr Schneider dans son dernier livre,Corpus Christi. La communion dans la main au coeur de la crise de l’Eglise. La lecture de cet ouvrage est salvatrice dans le sens où il remet bien les choses dans leur contexte et propose de vraies solutions pastorales fondées sur une vraie théologie catholique, ce qui nous change de trop d’exemples de dérives dogmatiques ou liturgiques « par souci pastoral » fondé sur une théologie plutôt protestante, mais en aucun cas catholique. Par cet article j’aimerais vous proposer une autre page du livre de Mgr Schneider que ceux qui ont un vrai « souci pastoral » au nom du Sacré et du Beau apprécieront. Il s’agit ici d’exposer une des solutions pour résoudre la crise de l’Eglise :

   La vraie crise de l’Eglise contemporaine est au fond une crise eucharistique et, plus concrètement, une crise causée de façon décisive par la communion dans la main, une crise prévue par Paul VI et confirmée aujourd’hui par les faits. Il est inutile de songer à une vraie réforme de l’Eglise et à une vraie nouvelle évangélisation si l’on ne soigne pas le mal à la racine ; or, ce mal, c’est la crise eucharistique en général et, en particulier, la crise provoquée par la communion dans la main. On constate souvent du respect humain quant à cette question, comme si nul ne souhaitait mettre le doigt dans la plaie. Dans les discours et les programmes soutenant une nécessaire réforme de l’Eglise et une nouvelle évangélisation, on parle de façon générique ou théorique de la nécessité d’un plus grand respect et d’une meilleure attention envers le pain consacré mais, tant que perdura la véritable cause concrète de l’irrespect et de l’insouciance généralisés, c’est-à-dire la communion dans la main, ces discours n’auront pas d’effet sur la foi et la piété eucharistique, le coeur battant de l’Eglise.


ou le Cardinal Albert Malcolm Ranjith  :


http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=0302089_eucharistie


Mgr Albert Malcolm Ranjith s'exprime sur la communion dans la main

L’archevêque Albert Malcolm Ranjith, secrétaire de la Congrégation pour le Culte Divin, trouve que le moment est arrivé de « bien évaluer », « revoir » et « si nécessaire abandonner » la pratique qui consiste à recevoir l’hostie consacrée dans la main et non sur la langue. Il l’affirme dans la préface du livre consacré à l’Eucharistie par Monseigneur Athanasius Schneider et publié par la Librairie Editeur Vaticane…

Selon Mgr Ranjith, une telle pratique a été « introduite abusivement et à toute vitesse dans certains milieux de l‘Eglise tout de suite après le Concile » devenant ensuite « ordinaire dans toute l’Eglise ». Cette pratique « a contribué à favoriser un affaiblissement graduel et croissant de l’attitude de révérence envers les saintes espèces eucharistiques », particulièrement évident, selon lui, parmi les enfants et les adolescents. De surcroît, la possibilité de recevoir l’hostie dans la main, dénonce Mgr Ranjith, est à l’origine de « graves abus » que n'a jamais voulu la constitution conciliaire "Sacrosanctum Concilium" ! Il y a « ceux qui emportent les sacrées espèces pour les garder en souvenir », « ceux qui les vendent » et même « ceux qui les emportent pour les profaner lors de rites sataniques ».

Pour le secrétaire du Culte Divin, le manque de recueillement et le grand esprit d'insouciance posent un problème alarmant. Des communiants revenir à leur place comme si rien d'extraordinaire ne s'était passé est inacceptable. Rappelons qu’il faut fermement croire que dans le Très Saint Sacrement de l’Eucharistie sont « contenus vraiment, réellement et substantiellement le Corps et le Sang conjointement avec l’âme et la divinité de Notre Seigneur Jésus-Christ, et, par conséquent, le Christ tout entier » (Saint Concile de Trente)
Source: notredamedesneiges


Un petit témoignage de Marthe Robin :


http://users.mmic.net/maranatha/Communion-HN.htm


Un témoignage de Marthe Robin :

le « ministre » de la sainte communion



           « J’ai eu la joie de bien connaître le chanoine Joseph Courquin, décédé le 21 octobre 1971 dans sa 85e année, étant aumônier du monastère de la Visitation à Boulogne-sur-Mer pendant de nombreuses années. Il était le conseiller et le confesseur de nombreux prêtres et aussi de pieuses personnes. Il a été à l’origine du Foyer de Charité de Courset (62), car il connaissait Marthe Robin de longue date et était un habitué de Châteauneuf-de-Galaure. (…) Lorsque les sœurs du monastère de la Visitation, poussées par quelques prêtres, ont manifesté le désir de recevoir la communion dans la main, ce digne prêtre sentit un problème de conscience. Il était partagé entre le désir d’être un fils obéissant de l’Église et le respect dû au Saint Sacrement. Alors, il alla voir Marthe Robin pour lui dire son problème de conscience. Elle, d’habitude si patiente, si miséricordieuse, et de plus affaiblie par un état de santé laissant à désirer, lui répondit avec une force et une rapidité qui étonnèrent notre bon chanoine : « Elles n’ont pas les mains consacrées, continuez comme auparavant. » Ce qu’il fit jusqu’à sa mort. En racontant cet événement, il me disait qu’il avait reçu non seulement une réponse, mais aussi la force de l’accomplir. »


[...]





territoire en héritage
territoire en héritage
En adoration

Masculin Messages : 2678
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par Elysé Jeu 28 Avr 2016 - 17:39

D après ce que je lis, que dire des laïcs qui donnent la communion. Ils n'ont pas les mains consacré non plus.
Quelqu'un peut il m éclairer?
Paix à vous tous
Elysé
Elysé
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1147
Age : 48
Localisation : FRANCE
Inscription : 24/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par territoire en héritage Jeu 28 Avr 2016 - 17:51


@Elysé a écrit:D après ce que je lis, que dire des laïcs qui donnent la communion. Ils n'ont pas les mains consacré non plus.
Quelqu'un peut il m éclairer?
Paix à vous tous


S'ils y sont autorisés comme ministres extraordinaires, pas de problème de légitimité. Mais le vrai problème c'est qu'il y a parfois abus du caractère "extraordinaire", parfois la communion pourrait être distribuée par le(s) prêtre(s) ou diacre(s) simplement; ce qui est plus délicat dans les cas de grande affluence par exemple mais dans certains autres cas la permission est parfois peu justifiée ...

Document à ce sujet,
Redemptionis Sacramentum

sur certaines choses à observer et à éviter
concernant la très sainte Eucharistie  :


http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/ccdds/documents/rc_con_ccdds_doc_20040423_redemptionis-sacramentum_fr.html#Chapitre%20II


2. LA DISTRIBUTION DE LA SAINTE COMMUNION

- 88 - Les fidèles reçoivent normalement la Communion sacramentelle de l’Eucharistie au cours de la Messe et au moment prescrit par le rite même de la célébration, c’est-à-dire immédiatement après la Communion du prêtre célébrant.[172] Il revient au prêtre célébrant de donner la communion, avec, le cas échéant, l’aide des autres prêtres ou des diacres; la Messe elle-même ne doit pas se poursuivre tant que la Communion des fidèles n’est pas achevée. Les ministres extraordinaires peuvent aider le prêtre célébrant, selon les normes du droit, seulement en cas de nécessité.[173]

- 89 - Pour que même par «ces signes, la Communion apparaisse mieux comme la participation au Sacrifice actuellement célébré»,[174] il est préférable que les fidèles puissent la recevoir avec des hosties consacrées au cours de la Messe.[175]

- 90 - «Les fidèles communient à genoux ou debout, selon ce qu’aura établi la Conférence des Évêques», avec la confirmation du Siège Apostolique. «Toutefois, quand ils communient debout, il est recommandé qu’avant de recevoir le Sacrement ils fassent le geste de respect qui lui est dû, que la Conférence des Évêques aura établi».[176]

- 91 - Au sujet de la distribution de la sainte Communion, il faut se rappeler que «les ministres sacrés ne peuvent refuser les sacrements aux personnes qui les leur demandent opportunément, sont dûment disposées et ne sont pas empêchées par le droit de les recevoir».[177] Ainsi, tout baptisé catholique, qui n’est pas empêché par le droit, doit être admis à recevoir la sainte Communion. Par conséquent, il n’est pas licite de refuser la sainte Communion à un fidèle, pour la simple raison, par exemple, qu’il désire recevoir l’Eucharistie à genoux ou debout.

- 92 - Tout fidèle a toujours le droit de recevoir, selon son choix, la sainte communion dans la bouche.[178] Si un communiant désire recevoir le Sacrement dans la main, dans les régions où la Conférence des Évêques le permet, avec la confirmation du Siège Apostolique, on peut lui donner la sainte hostie. Cependant, il faut veiller attentivement dans ce cas à ce que l’hostie soit consommée aussitôt par le communiant devant le ministre, pour que personne ne s’éloigne avec les espèces eucharistiques dans la main. S’il y a un risque de profanation, la sainte Communion ne doit pas être donnée dans la main des fidèles.[179]

- 93 - Il faut maintenir l’usage du plateau pour la Communion des fidèles, afin d’éviter que la sainte hostie, ou quelque fragment, ne tombe à terre.[180]

- 94 - Il n’est pas permis aux fidèles de «prendre eux-mêmes la sainte hostie ou le saint calice, encore moins de se les transmettre de main en main».[181] De plus, à ce sujet, il faut faire cesser l’abus suivant : pendant la Messe de leur mariage, il arrive que les époux se donnent réciproquement la sainte Communion.

- 95 - Le fidèle laïc «qui a déjà reçu la très sainte Eucharistie, peut la recevoir à nouveau le même jour, mais seulement lors d’une célébration eucharistique à laquelle il participe, restant sauves les dispositions du can. 921 § 2».[182]

- 96 - Il arrive que, pendant ou avant la célébration de la sainte Messe, des hosties non consacrées ou d’autres choses comestibles ou non, soient distribués à l’instar de la Communion; il faut réprouver expressément un tel usage, qui est contraire aux prescriptions des livres liturgiques. En effet, il ne s’accorde pas avec la tradition du Rite romain, et il comporte le risque d’introduire la confusion dans l’esprit des fidèles, au sujet de la doctrine eucharistique de l’Église. Si dans certains lieux, du fait d’une concession, il existe la coutume particulière de bénir du pain pour le distribuer après la Messe, il faut donner très soigneusement une catéchèse appropriée sur le sens de ce geste. En revanche, il n’est pas permis d’introduire d’autres usages semblables, et il ne faut jamais utiliser des hosties non consacrées dans un tel but.






Dernière édition par territoire en héritage le Jeu 28 Avr 2016 - 17:58, édité 1 fois
territoire en héritage
territoire en héritage
En adoration

Masculin Messages : 2678
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par Père Nathan Jeu 28 Avr 2016 - 17:57

@territoire en héritage a écrit:
Pere Nathan a écrit:...Rappelez vous que Ste Thérèse de Calcutta a affirmé plusieurs fois que cette communion sur la main était LA PORTE qui ouvre TOUT le Mal qui se fait dans le monde?...
Attention la prétendue affirmation de Soeur Teresa concernant la communion dans la main comme "la chose la plus horrible dans notre monde" est fausse, c'est un hoax (canular), puisqu'elle a dit : " ... Le plus grand destructeur de la paix, aujourd'hui, est le crime commis contre l'innocent enfant à naître. ..."  Discours de Mère Teresa à Oslo lors du Prix Nobel - 10.12.1979.  Cela dit je suis entièrement pour la communion dans la bouche, et non dans la main ...


Source d'holocauste : Qui ne se rappelle la réponse de Mère Teresa de Calcutta à la question des journalistes à la sortie de sa réception du prix Nobel de la paix
: «Quelle est la source principale du mal dans le monde?».
Réponse : «Que des chrétiens reçoivent la communion sacramentelle sur la main»
.
En  effet,  quelques  semaines  après  cette  concession,  en  1972,  fut  promulguée  en  Angleterre  la première  loi  de  libéralisation  de  l'avortement,  suivie  par  tous  les  autre  pays  (en  1975  pour  la France).

Au sujet de la réponse de Mère Teresa
Voici    une    référence    pour    la    citation    de    Mère    Térésa    de    Calcutta    au    sujet    de    la communion dans la main (le 11 Novembre 2005)
Mother Teresa herself evidently regards the practice in a somewhat negative light:
I    will    tell    you    a    secret,    since    we have    just    a    thousand    close    friends    together, and    also    because    we    have    the    Missionaries    of    Charity    with    us,    whom    the    Holy Spirit     has     sent     into     the     world     that     the     secrets     of     many     hearts     might     be
revealed.    Not    very    long    ago    I    said    Mass    and    preached    for    their Mother,    Mother Teresa    of    Calcutta,    and    after    breakfast    we    spent    quite    a    long    time    talking    in    a little room. Suddenly, I found myself asking her – I don't know why –: «Mother, what do you think is  the  worst  problem  in  the  world  today?»  
She  more  than  anyone  could  name  any  number  of candidates  :  famine,  plague,  disease,  the  breakdown  of  the  family,  rebellion  against  God,  the
corruption of the media, world debt, nuclear threat, and so on. Without pausing a second she said:
«Wherever I go in the whole world, the thing that makes me the saddest is watching people receive Communion in the hand.»

Fr. George William Rutler, Good Friday, 1989, sermon at St. Agnes Church, New York City

Je suis allé visiter ces soeurs à New York
Et j'ai pu recevoir confirmation ...
Elles adorent le St sacrement en quasi permanence en réparation  (!)  
Quelles saintes !!


Je sais qu'elle a répété cela  au moins à deux reprises en public.... A vous de donner votre part pour la recherche de ces deux autres sources: moi vous m'épuisez : serai je seul pour défendre le Seigneur et le St père sur un truc si énorme ?  

Oh non , ce n'est pas un hoax.
Ce n'est pas l'Eglise qui a autorisé, mais des dignitaires de la Hierarchie appartenant aux Loges, et ça ce n'est pas l'Eglise
Père Nathan
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 4228
Age : 70
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par Elysé Jeu 28 Avr 2016 - 17:59

Mon Dieu , quand on lit cela, on voit qu il y a un véritable problème de nos prêtres envers le sacré. A part chez les bénédictins,je n'ai jamais vu un prêtre respecter ces consignes territoire en héritage
Elysé
Elysé
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1147
Age : 48
Localisation : FRANCE
Inscription : 24/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par territoire en héritage Jeu 28 Avr 2016 - 18:32


Pere Nathan a écrit:
@territoire en héritage a écrit:
Pere Nathan a écrit:...Rappelez vous que Ste Thérèse de Calcutta a affirmé plusieurs fois que cette communion sur la main était LA PORTE qui ouvre TOUT le Mal qui se fait dans le monde?...
Attention la prétendue affirmation de Soeur Teresa concernant la communion dans la main comme "la chose la plus horrible dans notre monde" est fausse, c'est un hoax (canular), puisqu'elle a dit : " ... Le plus grand destructeur de la paix, aujourd'hui, est le crime commis contre l'innocent enfant à naître. ..."  Discours de Mère Teresa à Oslo lors du Prix Nobel - 10.12.1979.  Cela dit je suis entièrement pour la communion dans la bouche, et non dans la main ...


Source d'holocauste : Qui ne se rappelle la réponse de Mère Teresa de Calcutta à la question des journalistes à la sortie de sa réception du prix Nobel de la paix
: «Quelle est la source principale du mal dans le monde?».
Réponse : «Que des chrétiens reçoivent la communion sacramentelle sur la main»
.
...

Justement c'est cette information qui est un hoax. Vous ne donnez pas de lien d'origine (ne parlons pas des copier/coller sur différents sites) de ce texte :

«Quelle est la source principale du mal dans le monde?».
Réponse : «Que des chrétiens reçoivent la communion sacramentelle sur la main»


qui de toute façon est peu imaginable, comment cela pourrait-ce être puisque :

1. L'Eglise - peut-être bien sous influence maçonnique comme vous l'indiquez - autorise la communion dans la main; si c'était le mal principal dans le monde nul doute possible déjà que saint Jean-Paul II l'aurait interdite partout et avant lui, Paul VI. Rappel : un évêque a le droit - et certains l'ont fait - d'interdire la communion dans la main dans le diocèse sous sa juridiction.

2. L'avortement est un crime et donc un mal bien plus grand que la communion dans la main. Mère Teresa elle-même a dit que :  Le plus grand destructeur de la paix, aujourd'hui, est le crime commis contre l'innocent enfant à naître.



territoire en héritage
territoire en héritage
En adoration

Masculin Messages : 2678
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par territoire en héritage Jeu 28 Avr 2016 - 18:40


@Elysé a écrit:Mon Dieu , quand on lit cela, on voit qu il y a un véritable problème de nos prêtres envers le sacré. A part chez les bénédictins,je n'ai jamais vu un prêtre respecter ces consignes territoire en héritage

Vous avez raison ... et j'ai vu aussi des fidèles procéder à l'intinction eux-mêmes (action de tremper soi-même l'hostie Corps du Christ dans le calice contenant le Sang du Christ) et même d'autres se passer le ciboire contenant les saintes hosties de main en main ... Et il y a pire encore, les profanations ...

Oui, un vrai problème, vous avez bien raison ...



territoire en héritage
territoire en héritage
En adoration

Masculin Messages : 2678
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par Père Nathan Jeu 28 Avr 2016 - 18:44

«Wherever I go in the whole world, the thing that makes me the saddest is watching people receive Communion in the hand.»

Fr. George William Rutler, Good Friday, 1989, sermon at St. Agnes Church, New York City

Je suis allé visiter ces soeurs à New York
Et j'ai pu recevoir confirmation ...
Elles adorent le St sacrement en quasi permanence en réparation (!)
Quelles saintes !!

Je sais qu'elle a répété cela au moins à deux reprises en public.... A vous de donner votre part pour la recherche de ces deux autres sources: moi vous m'épuisez : serai je seul pour défendre le Seigneur et le St père sur un truc si énorme ?

Oh non , ce n'est pas un hoax.
Ce n'est pas l'Eglise qui a autorisé, mais des dignitaires de la Hierarchie appartenant aux Loges, et ça ce n'est pas l'Eglise




ça : ce n'est pas un hoax
moi non plus je ne suis pas un hoax

merci de bien noter
Père Nathan
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 4228
Age : 70
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par Père Nathan Jeu 28 Avr 2016 - 18:46

@territoire en héritage a écrit:
@Elysé a écrit:Mon Dieu , quand on lit cela, on voit qu il y a un véritable problème de nos prêtres envers le sacré. A part chez les bénédictins,je n'ai jamais vu un prêtre respecter ces consignes territoire en héritage
Vous avez raison ... et j'ai vu aussi des fidèles procéder à l'intinction eux-mêmes (action de tremper soi-même l'hostie Corps du Christ dans le calice contenant le Sang du Christ) et même d'autres se passer le ciboire contenant les saintes hosties de main en main ... Et il y a pire encore, les profanations ...
Oui, un vrai problème, vous avez bien raison ...

Tout à fait
Bravo là dessus
Père Nathan
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 4228
Age : 70
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par territoire en héritage Jeu 28 Avr 2016 - 19:16



Pere Nathan a écrit:«Wherever I go in the whole world, the thing that makes me the saddest is watching people receive Communion in the hand.»

Fr. George William Rutler, Good Friday, 1989, sermon at St. Agnes Church, New York City

...


Mais j'espère que vous vous rendez compte qu'il y a une énorme différence entre

http://maranatha.mmic.net/Communion-HN.htm

" « La chose la plus horrible dans notre monde aujourd’hui, c’est la communion dans la main » (Mère Teresa, 23 mars 1989, The Wanderer, Pakistan)"

qui décrit un mal en lui-même "absolu" en quelque sorte

et :

ce qui attriste le plus Mère Teresa relativement à la réception de la communion en général à savoir la communion dans la main c'est donc plus que probablement une question de contexte à l'intérieur de la question de la communion : de mémoire, mais je n'ai pas pour le moment le lien précis du contexte général, si vous l'avez vous pourrez le donner aussi ...

D'autre part je vous ai déjà donné le lien concernant le discours de Mère Teresa à Oslo lors du Prix Nobel - 10.12.1979 et disant en particulier que le plus grand destructeur de la paix, aujourd'hui, est le crime commis contre l'innocent enfant à naître et je vous le redonne :

http://www.evangelium-vitae.org/actualite/388/discours-de-mere-teresa-a-oslo-lors-du-prix-nobel--10121979.htm

Enfin je sais que vous n'êtes pas un hoax et je vous prends au sérieux et pense qu'il y a moyen de discuter sérieusement entre chrétiens, surtout sur des choses sérieuses ...

Mais pour conclure je redis sans du tout être un hoax ... que :

- L'Eglise autorise la communion dans la main - même si c'est par une certaine manoeuvre indue de certaines personnes, j'en suis d'accord, mais cependant c'est une décision licite jusqu'à ce qu'elle soit éventuellement un jour rapporté comme nous l'espérons - et ne peut avoir autorisé "La chose la plus horrible dans notre monde aujourd’hui"  

- Mère Teresa a bien affirmé cette assertion : "Le plus grand destructeur de la paix, aujourd'hui, est le crime commis contre l'innocent enfant à naître." (lien ci-dessus) et donc cela exclut disons simplement logiquement - mais en plus spirituellement - que "La chose la plus horrible dans notre monde aujourd’hui, c’est la communion dans la main"



territoire en héritage
territoire en héritage
En adoration

Masculin Messages : 2678
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par Bryand Jeu 28 Avr 2016 - 19:59

Pere Nathan a écrit:
@territoire en héritage a écrit:
@Elysé a écrit:Mon Dieu , quand on lit cela, on voit qu il y a un véritable problème de nos prêtres envers le sacré. A part chez les bénédictins,je n'ai jamais vu un prêtre respecter ces consignes territoire en héritage
Vous avez raison ... et j'ai vu aussi des fidèles procéder à l'intinction eux-mêmes (action de tremper soi-même l'hostie Corps du Christ dans le calice contenant le Sang du Christ) et même d'autres se passer le ciboire contenant les saintes hosties de main en main ... Et il y a pire encore, les profanations ...
Oui, un vrai problème, vous avez bien raison ...

Tout à fait
Bravo là dessus



Père Nathan est-ce que cela va vous faire plaisir?
C'est ce à quoi j'aspire pour l'Église universellement.
Pour l'intinction à Pâques j'ai été le seul  dans l'Église à demander au prêtre de tremper l'hostie pour moi.
Et il l'a fait; il me l'a tendue dans la bouche en disant: le corps et le sang du Christ!
À tous,
gardez bien cette vidéo en demandant à votre évêque et votre curé (à qui vous leur montreriez cette vidéo)
 que les prêtres de la paroissse incitent les fidèles à communier sur la langue.
Voyez: le prêtre et un assistant désigne la langue et les fidèles ne se font pas prier...
Il faut de fines initiatives , et non pas l'ostracisme,  en attendant le consensus
Le reste est à suivre...


Dernière édition par Bryand le Ven 29 Avr 2016 - 11:59, édité 1 fois
Bryand
Bryand
En adoration

Masculin Messages : 2808
Age : 69
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par Ginette Boudreau Ven 29 Avr 2016 - 1:32

Victoire Merci!
Ginette Boudreau
Ginette Boudreau
Avec Saint Thomas d'Aquin

Féminin Messages : 354
Age : 66
Localisation : Québec, Canada
Inscription : 25/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par Elysé Ven 29 Avr 2016 - 14:30

François ne donne pas la communion : il ne veut pas que des pécheurs s'approchent de lui : quelle humilité !
Le 11 mai 2013 - (E.S.M.) - Pourquoi le pape François ne donne pas la communion ?
Parce que, dit-il, des pécheurs publics non repentis pourraient se glisser parmi les fidèles et qu'il ne veut pas favoriser leur hypocrisie. Le cas des politiciens catholiques partisans de l’avortement



François ne donne pas la communion : il ne veut pas que des pécheurs s'approchent de lui  : quelle humilité !

par Sandro Magister

Le 11 mai 2013 - E. S. M. -  Il y a, dans les messes célébrées par le pape François, une particularité qui suscite des questions restées jusqu’à présent sans réponse.

Lorsque vient le moment de la communion, le pape Jorge Mario Bergoglio ne la distribue pas lui-même mais il laisse à d’autres le soin de donner aux fidèles l'hostie consacrée. Il s’assied et attend que la distribution du sacrement soit achevée.

Les exceptions sont rarissimes. Aux messes solennelles, le pape, avant de s’asseoir, donne la communion à ceux qui l’assistent à l'autel. Et dernièrement, lors de la messe du Jeudi Saint, célébrée à la prison pour mineurs de Casal del Marmo, il a voulu donner lui-même la communion aux jeunes détenus qui se sont approchés pour la recevoir.

Bergoglio n’a donné, depuis qu’il est pape, aucune explication explicite à ce comportement.

Mais il y a, dans un de ses livres publié en 2010, une page qui fait pressentir les motifs qui sont à l'origine de cette attitude.

Ce livre est un recueil d’entretiens qu’il a eus avec le rabbin Abraham Skorka de Buenos Aires.

Celui qui était alors l’archevêque Bergoglio déclare, à la fin du chapitre consacré à la prière :

"David avait commis l’adultère et il avait commandé un homicide ; nous le vénérons quand même comme un saint parce qu’il a eu le courage de dire : 'J’ai péché'. Il s’est humilié devant Dieu. On peut commettre des fautes énormes, mais on peut aussi le reconnaître, changer de vie et réparer le mal que l’on a fait. Il est vrai que, parmi les paroissiens, il y a des gens qui ont tué non seulement intellectuellement ou physiquement mais aussi de manière indirecte, par une mauvaise gestion des capitaux, en payant des salaires injustes. Ils sont membres d’organisations de bienfaisance, mais ils ne paient pas à leur personnel ce qui lui revient, ou ils le font travailler au noir. […] Nous connaissons parfaitement le curriculum de certains d’entre eux, nous savons qu’ils prétendent être catholiques mais qu’ils ont des comportements indécents dont ils ne se repentent pas. C’est pour cette raison que, dans certaines occasions, je ne donne pas la communion, que je reste en arrière et que je laisse ceux qui m’assistent dans la célébration de la messe le faire, parce que je ne veux pas que ces gens s’approchent de moi pour la photo. On pourrait également refuser la communion à un pécheur notoire qui ne s’est pas repenti, mais il est très difficile de prouver ces choses-là. Recevoir la communion, cela signifie recevoir le corps du Seigneur, avec la conscience de former une communauté. Mais si un homme, plutôt que d’unir le peuple de Dieu, a fauché la vie d’un très grand nombre de personnes, il ne peut pas recevoir la communion, ce serait totalement contradictoire. On trouve ce genre de cas d’hypocrisie spirituelle chez un grand nombre de gens qui trouvent refuge dans l’Église mais qui ne vivent pas selon la justice demandée par Dieu. Et ils ne donnent aucun signe de repentir. C’est ce que l’on appelle communément mener une double vie".

Comme on peut le constater, Bergoglio expliquait en 2010 son refus de donner personnellement la communion par un raisonnement très pratique : "Je ne veux pas que ces gens s’approchent de moi pour la photo".

En pasteur expérimenté et en bon jésuite qu’il est, il savait que, parmi ceux qui s’approchaient pour recevoir la communion, il pouvait y avoir des pécheurs publics non repentis qui se prétendaient par ailleurs catholiques. Il savait que, dans cette situation, il serait difficile de leur refuser le sacrement. Et il savait quels effets publics cette communion pourrait avoir, si elle était reçue des mains de l'archevêque de la capitale de l’Argentine.

On peut en déduire que Bergoglio perçoit le même danger depuis qu’il est pape, et même encore davantage. Et que, pour cette raison, il adopte le même comportement prudent : "Je ne donne pas la communion, je reste en arrière et je laisse faire ceux qui m’assistent".

Les péchés publics que Bergoglio a donnés comme exemples, dans son entretien avec le rabbin, sont l'oppression des pauvres et le refus de donner un juste salaire à l’ouvrier. Deux péchés qui figurent traditionnellement parmi les quatre qui "crient vengeance au Ciel".

Mais, au cours de ces dernières années, un raisonnement semblable a été appliqué par d’autres évêques à un autre péché : le soutien public apporté aux lois favorables à l’avortement par des politiciens qui se proclament catholiques.

Cette controverse-là a eu son épicentre aux États-Unis.

En 2004, celui qui était alors le cardinal Joseph Ratzinger, préfet de la congrégation pour la doctrine de la foi, fit parvenir à la conférence des évêques des États-Unis une note dans laquelle étaient formulés les "principes généraux" relatifs à cette question.

La conférence des évêques décida d’"appliquer" au cas par cas les principes rappelés par Ratzinger en confiant à "chaque évêque le soin de formuler des jugements pastoraux prudents en fonction des circonstances spécifiques auxquelles il serait confronté".

Depuis Rome, le cardinal Ratzinger accepta cette solution et déclara qu’elle était "en harmonie" avec les principes généraux de sa note.

En réalité, les évêques des États-Unis ne sont pas unanimes. Certains, même parmi les conservateurs, comme les cardinaux Francis George et Patrick O'Malley, sont peu enclins à "faire de l'eucharistie un champ de bataille politique". D’autres sont plus intransigeants. Lorsque le catholique Joe Biden fut choisi comme vice-président par Barack Obama, Charles J. Chaput, qui était alors évêque de Denver et qui est aujourd’hui archevêque de Philadelphie, déclara que le soutien apporté par Biden au "droit" à l’avortement constituait une grave faute publique et que "pour cette raison, celui-ci devrait, par souci de cohérence, s’abstenir de se présenter pour recevoir la communion".

Ce qui est certain, c’est que lors de la messe d'inauguration du pontificat de François, le 19 mars dernier, le vice-président Biden et la présidente du parti démocrate Nancy Pelosi, qui est également une catholique pro-avortement, faisaient partie de la délégation officielle des États-Unis.

Et ils ont l’un et l’autre reçu la communion. Mais pas des mains du pape Bergoglio, qui était resté assis derrière l’autel.

Traduction française par Charles de Pechpeyrou, Paris, France.
http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=1105131_magister
Elysé
Elysé
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1147
Age : 48
Localisation : FRANCE
Inscription : 24/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par Bryand Ven 29 Avr 2016 - 15:45

Et soulignons-le:
il ne les laisse pas s'approcher:
''pour la photo'' que l'on prend pour ensuite prétendre.
Parce que l'hypocrisie sera d'utiliser cette photo comme on le voit malheureusement trop souvent pour partir des rumeurs. 
Internet en a... 
Nous devrions les dénombrer pour reconnaître cette hypocrisie chaque fois que nous en trouvons.
Bryand
Bryand
En adoration

Masculin Messages : 2808
Age : 69
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par marie-victoire Ven 29 Avr 2016 - 15:47

@violaine a écrit:merci Père Nathan de défendre la communion dans la bouche.
.... on est d'accord Violaine

merci Violaine

Au moins ça prouve que ce n'est pas une question de personne

marie-victoire
Veut-etre un saint/e

Féminin Messages : 221
Age : 62
Localisation : Auvergne
Inscription : 09/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par Joannes Maria Sam 30 Avr 2016 - 19:09

Chers toutes et tous
je suis assez étonnée de voir tant de contradiction entre vous...

c'est la FM ecclesiastique qui a introduit cette abomination volontairement dans la ste Eglise du Christ afin de la dévaster de l'intérieur

Il me semble tout à fait dommage qu'on puisse ne pas comprendre ce que nous propose si clairement sur cette question épineuse le Pere spirituel du Forum

Que ces photos aient été retirées, c'est bien, dans le contexte et cela apporte sans contexte un soulagement heureux

Même si on sait bien que dans des situations limites : persécution, scandale public on pourrait se permettre de passer outre

En Christ avec Marie


Dernière édition par Joannes Maria le Dim 1 Mai 2016 - 11:02, édité 1 fois
Joannes Maria
Joannes Maria
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4097
Inscription : 19/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par M1234 Sam 30 Avr 2016 - 19:22

[info Ne pas jeter de l'huile sur le feu serait souhaitable
Merci
M1234
M1234
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Féminin Messages : 26498
Age : 66
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par Joannes Maria Dim 1 Mai 2016 - 10:56

PARDON DE TOUT COEUR
j'edite
Joannes Maria
Joannes Maria
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4097
Inscription : 19/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par M1234 Dim 1 Mai 2016 - 12:43

Bonjour Joannes Maria!!
Merci infiniment, c'est très fair-play!!
Que Dieu vous bénisse!!! Gloire à toi Seigneu

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 12e6a5ee
M1234
M1234
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Féminin Messages : 26498
Age : 66
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par Fortunatus Dim 1 Mai 2016 - 19:26

@Elysé a écrit:Mon Dieu , quand on lit cela, on voit qu il y a un véritable problème de nos prêtres envers le sacré. A part chez les bénédictins,je n'ai jamais vu un prêtre respecter ces consignes territoire en héritage


Étonné

Alors, Elysé, vous n'avez jamais été à une Sainte Messe en forme extraordinaire ?
Fortunatus
Fortunatus
Hosanna au plus haut des cieux!

Masculin Messages : 499
Inscription : 18/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue  - Page 3 Empty Re: Question au Père Nathan: communion dans la main et interdiction communion sur la langue

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 18 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 18  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum