Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Saint Pierre-Julien Eymard - Chapelle Corpus Christi -

Aller en bas

Saint Pierre-Julien Eymard - Chapelle Corpus Christi -

Message par Marie du 65 le Sam 26 Mai 2018 - 11:11

Présentation Neuvaine à Notre-Dame du Saint-Sacrement - 26 mai - 3 juin 2018



La communauté de prière Saint Pierre-Julien Eymard - Chapelle Corpus Christi Paris 8

vous propose une Neuvaine à Notre-Dame du Saint-Sacrement du 26 mai au 3 juin 2018.


Avant de fonder la Congrégation du Saint-Sacrement, Pierre-Julien a été prêtre et religieux mariste.

À l'origine, le Père Eymard a placé la Congrégation du Saint-Sacrement sous la protection de la Vierge le 13 mai 1856, jour anniversaire de la Fondation à Paris reconnue par l'archevêque Mgr Dominique Sibour.

Cette Neuvaine est l'occasion de prier pour les vocations de Pères,
de Religieux et de Servantes de la Congrégation du Saint-Sacrement.


Cliquer


Prions aussi pour les 5 nouveaux Agrégés de la branche laïque de la congrégation,
la Fraternité Eucharistique de Colombier-Saugnieu, près de Lyon,
rattachée à la communauté du Cénacle Saint-Joseph.

Solange, Denise & Gabriel, Bernard & Marie-Louise

énonceront leur promesse d'engagement ce 2 juin, en la veille de la Solennité du Saint-Sacrement.


Cliquer


Prions aussi pour le Chapitre provincial de la congrégation qui aura lieu en Hollande, du 4 au 8 juin.

Que l'Esprit Saint descende sur les Pères du Saint-Sacrement & que le saint fondateur intercède pour la création d'un nouveau statut de célibataire consacrée du Très Saint-Sacrement, que je demande pour moi-même. (Jehanne Sandrine)


Cliquer


Cette neuvaine se présentera chaque jour en deux temps :


L'influence de Marie dans la vie du Père Eymard, qui l'a conduit jusqu'à s'offrir lui-même avec Jésus Eucharistie

Un texte sur le don de Dieu en l'Eucharistie, tiré des méditations du saint lors de La Grande Retraite de Rome (25 janvier - 30 mars 1865)

Les dessins accompagnant chaque jour
ont été réalisés par un peintre, en 1943, et découvert dans les archives des Religieux du Saint-Sacrement
publiés par le conseil général des Religieux
et envoyés à toutes leurs communautés, pour souligner le 145ème anniversaire de la mort du saint Fondateur, en août 2013 (33 jours de réflexion avec Saint Pierre-Julien Eymard sur l'influence de la Vierge Marie dans sa vie).


Cliquer





La retraite que le P. Eymard fait à Rome en 1865,
se situe dans le contexte difficile de la négociation pour fonder une communauté à Jérusalem, si possible au Cénacle. On l'appelle communément la “grande retraite de Rome”, en référence à sa première retraite à Rome en 1863. Grande, elle l'est par sa longueur et l'abondance des notes que le P. Eymard a laissées. Grande aussi, par son importance dans la vie du fondateur.

Brièvement : à deux reprises au cours de l'année 1864, le P. de Cuers s'est rendu à Jérusalem pour essayer de poser les bases d'une fondation à Jérusalem. Mais c'est l'impasse.

Le P. Eymard se décide à partir à Rome pour suivre l'affaire et, si possible, la faire aboutir.

Il arrive à Rome le 10 novembre 1864 et est hébergé au Séminaire français. Il déploie toutes ses ressources auprès du Cardinal Barnabò, Préfet de la Propagande, et de Monseigneur Capalti, Secrétaire, pour faire aboutir son projet.

Il prend conscience des difficultés considérables que sa demande suscite, de la situation presque sans issue où il se trouve. Mais il espère. Les obstacles administratifs se multiplient : renvoi de la question, maladie du Cardinal Préfet, fêtes de Noël…

Le P. Eymard ne quitte pas la place. “À Rome, si on ne pousse pas, si on n'est pas là, c'est long !” (au P. de Cuers, 2 décembre 1864, CO 1490).

Matheysin opiniâtre, il va camper à Rome jusqu'à ce que la sentence soit portée. Il profite de ce repos forcé pour travailler à la bibliothèque du Séminaire français sur des sujets qui lui tiennent à cœur : vie religieuse, eucharistie, liturgie.

Le 25 janvier 1865, il se retire à la Villa Caserta, chez les Rédemptoristes, près de Sainte-Marie-Majeure. Il entre en retraite. Il perçoit que le combat à mener est intérieur. Il va rester neuf semaines sur l'Esquilin.

Les notes qu'il a transcrites au jour le jour pour son usage sont le témoignage le plus important de son expérience de Dieu et demeurent un très beau texte de la littérature spirituelle. Il exprime avec force son désir de conversion, la beauté de la vocation eucharistique, le souci de centrer sa vie sur l'Eucharistie, son désir d'un don toujours plus entier de lui-même, qui trouve son achèvement dans la grâce du 21 mars avec le “don de la personnalité”.

Comment résumer la “grande retraite de Rome” du P. Eymard ?

Il faut la lire et la relire pour saisir le mouvement de son âme dans une quête ardente de Dieu, sur fond d'une affaire toute temporelle.

Au terme, il doit renoncer à “conquérir le Cénacle” pour accueillir comme un don “le Cénacle intérieur”. Dès lors, une voie nouvelle s'ouvre dans sa vie et son apostolat.

Le 30 mars, épuisé, le P. Eymard quitte Rome. Il rentre par la route des Alpes, s'arrête à Lyon où il reçoit l'hospitalité de Madame Jordan et arrive à Paris le 8 avril, la veille des Rameaux, pour les célébrations de la Semaine sainte.

(source : Saint Pierre Julien Eymard - Œuvres complètes en ligne — NR 44)


Cliquer





Premier Jour

★Sur l'amour de Dieu en l'Incarnation★




À 11 ans, seul, Pierre-Julien part de La Mure d’Isère en pèlerinage.
Mendiant son pain, il parcourt les 80 kms jusqu’à Notre-Dame du Laus,
sanctuaire où la bergère Benoîte Rencurel fut favorisée de visions
et de la conduite de la Réconciliatrice des pécheurs.

À 13 ans, Pierre-Julien fit un second pèlerinage à Notre-Dame du Laus,
alors que son père refuse qu’il devienne prêtre,
parce qu’il doit poursuivre la fabrique d’huile de noix.
Au Laus, il rencontre le Père Touche, missionnaire Oblat de Marie Immaculée,
auprès duquel il trouve un réconfort.
Celui-ci comprenant la qualité d’âme de ce jeune homme,
lui conseille d’orienter sa vie vers la prêtrise, d’apprendre le latin et de communier tous les dimanches.


Le 25 mars 1865, en la fête de l'Annonciation, dans La Grande Retraite de Rome, trois ans avant sa mort, Pierre-Julien médite sur le mystère de l'Incarnation.


Sur l'amour de Dieu en l'Incarnation

J'ai médité sur l'amour de Dieu pour l'homme tombé ; – sur l'amour du Père donnant son Fils unique dans l'Incarnation, pour devenir semblable aux hommes, leur frère selon la chair, – le choix d'une forme de vie humble, pauvre et souffrante pendant tout le temps de sa vie mortelle.
  Dans le don de l'Incarnation, tout était réglé, déterminé.

  Ce don emportait avec lui tous les états par lesquels passe une nature humaine pour arriver à la virilité : la conception, la naissance, l'enfance, etc.

   Ce don divin déterminait comment le Verbe incarné serait :

                 – [Je suis] la Voie, le chemin, le modèle d'abord pendant trente ans à Nazareth ;

                 – la vérité, pendant sa vie évangélique ;

                – et la vie, par la mort de la croix, comme autrefois le serpent d'airain du désert, – et la vie comme le pain du désert, la manne, – et la vie en chaque homme substantiellement par l'Eucharistie, extension de l'Incarnation. Et chaque homme, par l'Eucharistie, partageant l'honneur, le bonheur et les grâces de la très sainte Vierge, de Nazareth et des Apôtres.

                 Et il faut ajouter la gloire : Notre Seigneur refait notre dignité, relève notre honneur, en devenant notre parent selon la chair, notre sociétaire selon l'esprit de foi, et notre communion. Puis au Ciel, nous sommes cohéritiers du Christ, – Participants de la divine nature et de la divine gloire [Rm 8,17; cf. 2P 1,4].


                 Est-ce possible que la très sainte Trinité ait tant aimé l'homme tombé, et chaque homme en particulier ! Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : Donne-moi à boire [Jn 4,10].


               Oh ! si les hommes savaient ce que c'est que l'Incarnation ! jusqu'où va l'amour de Dieu pour lui, ce que Dieu fait pour lui :

                            le Père qui lui donne son Verbe ;

                            le Verbe qui se donne à lui jusqu'au Calvaire et à l'Eucharistie ;

                            le Saint-Esprit qui l'incarne en Marie, sur l'autel par le prêtre, et le vivifie en chaque homme !

                   Mais qui pense à toutes ces merveilles de l'amour de Dieu pour l'homme ? Qui les médite ? Qui les adore ? Qui les glorifie ? Qui aime le Verbe incarné ?

Hélas ! Notre Seigneur n'est pas connu, il n'est pas prêché, même par les prêtres ! Il n'est pas aimé, même des siens !

L'amour n'est pas un acte de zèle, un acte isolé de vertu. L'amour est une vie, comme il a fait la vie humaine et divine de Jésus-Christ.


Saint Pierre-Julien Eymard (La Grande Retraite de Rome, 25 mars 1865 — NR 44,129)


Prions

Notre-Dame du Très Saint Sacrement,
Mère et Modèle des adorateurs,
priez pour nous qui avons recours à vous.

Prions pour les vocations de Pères,
de Religieux et de Servantes de la Congrégation du Saint-Sacrement.

Prions aussi pour les 5 nouveaux Agrégés de la branche laïque de la congrégation,
la Fraternité Eucharistique de Colombier-Saugnieu, près de Lyon,
rattachée à la communauté du Cénacle Saint-Joseph.

Solange, Denise & Gabriel, Bernard & Marie-Louise

énonceront leur promesse d'engagement ce 2 juin, en la veille de la Solennité du Saint-Sacrement.

Prions aussi pour le Chapitre provincial de la congrégation qui aura lieu en Hollande, du4 au 8 juin.

Que l'Esprit Saint descende sur les Pères du Saint-Sacrement & que le saint fondateur intercède pour la création d'unnouveau statut de célibataire consacrée du Très Saint-Sacrement, que je demande pour moi-même. (Jehanne Sandrine)

Je Prie

Prière de la communauté

Âme du Christ


Âme du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles
Amen.

Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels
Prière finale

Amen !



Source


Dernière édition par Marie du 65 le Jeu 14 Juin 2018 - 9:38, édité 1 fois
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26500
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre-Julien Eymard - Chapelle Corpus Christi -

Message par Marie du 65 le Dim 27 Mai 2018 - 15:24

Deuxième Jour

★Très Sainte Vierge★


St Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi Paris 8


À 17 ans, Pierre-Julien apprend par hasard la mort de sa mère, survenue le 5 août 1828.

Il est alors pendant une année volontaire à l’hospice Saint-Robert, près de Grenoble,
afin d’aider l’aumônier, le Père Desmoulins, en échange de leçons de latin, pour devenir prêtre.


Dans cet extrait de La Grande Retraite de Rome, à 54 ans, il revient sur cet épisode.

Puis il médite sur la Compassion de la Très Sainte Vierge en ce vendredi
de la 2ème semaine de Carême, où la Liturgie commémorait
Notre-Dame de la Compassion (ou Notre-Dame des Sept Douleurs).


Très sainte Vierge


J'ai médité sur l'amour de la très sainte Vierge sur moi, depuis mon enfance. J'ai béni Notre-Dame du Laus – et le jour où je la pris pour ma mère, lors de la mort de ma pauvre mère ! Et depuis, que de grâces !

  Je lui demandais à ses pieds dans la chapelle de Saint-Robert, d'être prêtre un jour ! Comme elle m'a mené par la main, toute seule, au sacerdoce ! puis au très saint Sacrement.

  Oh ! qu'elle a été bonne pour moi, la très sainte Vierge. J'en ai pleuré de tendresse – mais aussi de peine de l'avoir si peu aimée, surtout depuis le très saint Sacrement. J'aurais dû faire cent fois plus !

   J'ai bien remercié Notre Seigneur de me l'avoir donnée pour mère, de m'avoir donné ses droits sur son cœur.

   Je me suis bien promis de la prier davantage et d'honorer en ce jour ses douleurs.

Compassion de la très sainte Vierge

J'ai suivi avec grande émotion de cœur la très sainte Vierge dans ses douleurs, dans sa participation à toutes les souffrances de la passion de Notre Seigneur son divin Fils, le voyant par la lumière de sa grâce au jardin des Olives et partageant sa prière, sa tristesse, son agonie.

Il y avait tant de sympathie de vie et d'amour entre ces deux cœurs !

  Puis, elle le voit trahi par Judas, abandonné de tous, renié par Pierre, seul devant ses juges, souffleté indignement, traité comme un bouffon, Pour se moquer de lui – pour cracher sur lui [cf. Mc 10,34; Lc 18,32].

Pauvre mère, qu'elle dut souffrir de tant d'abandon ! Pas un défenseur, pas une âme qui ose le reconnaître et le défendre !

  Puis saint Jean vient lui dire les diverses phases de la passion de Jésus, en prison chez Caïphe, puis conduit à Pilate, de là à Hérode qui le traite comme un insensé.

  Elle est venue, cette douloureuse mère, sur la place du Prétoire. Elle entend les coups de la flagellation. Elle voit Jésus à côté de Barabbas, sur l'ambon du Prétoire.

Elle entend l'Ecce homo [Jn 19,5], et les cris féroces de À mort! Crucifie-le! [Jn 19,15].    Pauvre mère ! Elle n'a que des larmes à lui donner… Elle le suit au Calvaire. Elle le rencontre : leurs yeux, leurs cœurs, leur douleur s'unissent au même sacrifice.

  Le voilà sur le Calvaire. Marie le voit dépouillé inhumainement, brutalement. Puis elle le voit étendu par terre sur la croix. Puis elle entend les coups de marteaux, qui crucifient ses mains et ses pieds. Elle le voit. Elle aussi est crucifiée. Le contrecoup fait stigmate.

  Elle le suit quand on élève la croix. Et à peine est-elle plantée, que la voilà courageuse contre tout obstacle, elle arrive au pied de la croix de Jésus. Là, elle le contemple dans un océan de douleurs, Car il est grand comme la mer, ton brisement [Lm 2,13].

  Elle suit chacune de ses douleurs. Son âme est figée dans les plaies de Jésus. Pauvre mère ! plus forte que la mort, mais plus douloureuse que toutes les morts.

  Elle entend chaque parole de Jésus. Elle voit couler son sang, et sa vie s'épuiser. Elle entend le cri de sa soif et ne peut le soulager, – son cri d'abandon, même du Père céleste. Puis, elle entend sa dernière parole :
“C'est achevé”, et inclinant la tête, il remit l'esprit. [Jn 19,30].

  Le voilà mort, son Jésus. Que fera Marie sa mère ? Elle agonisera de douleur et d'amour. Elle recevra son corps sacré. Elle l'embrassera comme mère. Elle l'adorera comme disciple. Elle l'ensevelira comme la veuve de Naïm [?] son fils unique.

  Puis elle pleurera. Elle repassera les douleurs de Jésus. Elle refera son chemin de croix, le soir du vendredi, le samedi, jusqu'au dimanche matin.

Saint Pierre-Julien Eymard (La Grande Retraite de Rome, 17 mars 1865 — NR 44,109)






Cliquer



Prions

Notre-Dame du Très Saint Sacrement,
Mère et Modèle des adorateurs,
priez pour nous qui avons recours à vous.

Prions pour les vocations de Pères,
de Religieux et de Servantes de la Congrégation du Saint-Sacrement.

•Prions aussi pour les 5 nouveaux Agrégés de la branche laïque de la congrégation,
la Fraternité Eucharistique de Colombier-Saugnieu, près de Lyon,
rattachée à la communauté du Cénacle Saint-Joseph.

Solange, Denise & Gabriel, Bernard & Marie-Louise

énonceront leur promesse d'engagement ce 2 juin, en la veille de la Solennité du Saint-Sacrement.

• Prions aussi pour le Chapitre provincial de la congrégation qui aura lieu en Hollande, du4 au 8 juin.

Que l'Esprit Saint descende sur les Pères du Saint-Sacrement & que le saint fondateur intercède pour la création d'unnouveau statut de célibataire consacrée du Très Saint-Sacrement, que je demande pour moi-même. (Jehanne Sandrine)

Je Prie

Prière de la communauté


Âme du Christ

Âme du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles
Amen.

Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels
Prière finale

Amen !







Source
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26500
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre-Julien Eymard - Chapelle Corpus Christi -

Message par Marie du 65 le Lun 28 Mai 2018 - 10:59

TroisièmeJour

★Mystère de l’Incarnation★

St Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi Paris 8



À 18 ans, le 16 juin 1829, Pierre-Julien commence son noviciat
chez les Oblats missionnaires de Marie Immaculée, à Marseille.

C’est par une mission prêchée par ces Oblats à La Mure
que Pierre-Julien leur parle de son désir d’être prêtre.

L’un de ces Oblats, le Père Guibert, lui propose de rentrer chez eux.


Le Père de Pierre-Julien finit par accepter la vocation et le départ de son fils.

Mais en novembre 1829, exténué par un travail de tous les instants
pour rattraper son retard dans les études, il contracte une pleurésie.

Le médecin l’envoie se reposer à La Mure.

Très malade de retour chez son père, la paroisse va jusqu’à faire sonner
la ”cloche des agonisants”.

Mais sauvé, sa convalescence durera plus d’un an.

Nous continuons cette neuvaine par des extraits de La Grande Retraite de Rome, de 1865.
Mystère de l'Incarnation & Vie de Marie en l'Incarnation.




Mystère de l'Incarnation


« Enfin, j'entre dans les mystères de Notre Seigneur. J'y trouverai la vie.

J’ai considéré trois choses en l’Incarnation :

                 1 -La préparation par les désirs de la foi et de l'amour.

                 Dieu veut être désiré, son désir détache et préserve du monde, excite l'amour.
                 Désirs des patriarches, des prophètes, des justes, de la très sainte Vierge.

                 Et moi, je ne désire pas le ciel. J'en ai peur, parce que je n'ai rien, parce que je n'ai rien fait, parce qu'un long et sévère purgatoire m'attend.

                    Je n'ai pas désiré, ou peu, le règne de Notre Seigneur en moi, parce que j'étais tout à l'extérieur. Je n'ai pas désiré la sainte Communion, parce que, portant avec elle le recueillement, et mes affections se portant vers l'étude, le travail extérieur, c'était plutôt une contrainte.

Vie de Marie en l’Incarnation

                 ❝2- Vie de Marie en l'Incarnation

                 Elle était pleine de joie en la possession, en son union du Verbe incarné. Pousse des cris de joie, des clameurs, fille de Sion, car il est grand au milieu de toi [, le Saint d'Israël]. [cf. Is 12,6].

                   Elle était toute concentrée en son divin fruit, en l'Emmanuel, principe, centre et fin de sa vie.

                 Toute son occupation intérieure était d'admirer son état d'abaissement, de louer sa bonté, de l'adorer, de l'aimer, de le servir.

                  Elle était bien partout avec son Bien-Aimé.

          Voilà la vie que Notre Seigneur veut de moi, la joie de ma vocation. J'étais si heureux dans son attente et sa préparation !

               Former Jésus en moi, vivre en Jésus en moi et tout pour Jésus – alors mon conseil, ma force, ma consolation, mon centre d'amour.

                 Voilà où il faut arriver, à tout prix. Le reste n'est rien. »


Saint Pierre-Julien Eymard (La Grande Retraite de Rome, 7 février 1865 — NR 44,27)


Prions


Notre-Dame du Très Saint Sacrement,
Mère et Modèle des adorateurs,
priez pour nous qui avons recours à vous.


•Prions pour les vocations de Pères,
de Religieux et de Servantes de la Congrégation du Saint-Sacrement.

•Prions aussi pour les 5 nouveaux Agrégés de la branche laïque de la congrégation,
la Fraternité Eucharistique de Colombier-Saugnieu, près de Lyon,
rattachée à la communauté du Cénacle Saint-Joseph.

Solange, Denise & Gabriel, Bernard & Marie-Louise

énonceront leur promesse d'engagement ce 2 juin, en la veille de la Solennité du Saint-Sacrement.

• Prions aussi pour le Chapitre provincial de la congrégation qui aura lieu en Hollande, du 4 au 8 juin.

Que l'Esprit Saint descende sur les Pères du Saint-Sacrement & que le saint fondateur intercède pour la création d'un nouveau statut de célibataire consacrée du Très Saint-Sacrement, que je demande pour moi-même. (Jehanne Sandrine)



Cliquer







Je Prie

Prière de la communauté


Âme du Christ



Âme du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
O bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles
Amen.

Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels
Prière finale

Amen !


Source
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26500
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre-Julien Eymard - Chapelle Corpus Christi -

Message par Marie du 65 le Mar 29 Mai 2018 - 11:29

Quatrième Jour

★Vie de Jésus en l’Incarnation★

St Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi Paris 8



Pierre-Julien a 18 ans, le 3 mars 1831, quand son père quitte ce monde, à 65 ans.

Pierre-Julien peut alors suivre son Appel.

Mais sa mauvaise santé l’empêche de retourner chez les Oblats missionnaires.

Il se prépare à rentrer au séminaire.

Pierre-Julien rencontre par hasard le Père de Mazenod, fondateur des Oblats,
qu’il avait connu à Marseille.

Celui-ci le présente au grand séminaire de Grenoble où il est admis en novembre 1831.

Pierre-Julien a 20 ans.

Après trois ans d’études théologiques, il est ordonné prêtre par l’évêque de Grenoble
dans la chapelle du séminaire où Jean-Marie Vianney fut aussi ordonné.

Le Père Pierre-Julien Eymard célèbre sa première messe à Notre-Dame de l’Osier le 22 juillet 1834.

Il a 23 ans.

Nous continuons cette neuvaine par des extraits de La Grande Retraite de Rome
qui nous mènera au summum de sa vie spirituelle, trois ans avant sa mort (le 21 mars 1865).



Vie de Jésus en l’Incarnation

                 « (3°) Vie de Jésus en l'Incarnation

                     Il adorait son Père en son état d'humiliation, faible, lié, emprisonné. Il le remerciait de ses bienfaits toujours croissants avec son âge, ses forces naturelles. Il lui offrait les vertus, l'amour de sa bonne et digne mère, qui le complétait.

                     Le Verbe incarné sanctifiait sa divine mère, s'unissait à toutes ses pensées, ses désirs, ses actions et les faisait siennes pour adorer, aimer et servir son Père avec elles, jouissait en ce ciel nouveau des délices de la pureté, de la sainteté de l'amour.

                   Oh ! quels neuf [mois] agréables au Verbe incarné et doux à sa divine mère ! Comme Marie était heureuse ! Comme le Verbe incarné était bien dans ce corps vierge, dans ce cœur ardent, dans cette âme si belle !

Jésus veut me faire partager la grâce de Marie en son Incarnation, et venir vivre avec moi afin que je vive en lui et pour lui, afin d'être mon conseil, mon centre d'opération, ma joie, mon paradis de grâce, pour qu'il soit cultivé [Gn 2,15].

Qu'il y a longtemps que je me sens attiré vers cet intérieur de Jésus ! Toujours le démon, ma nature si active, mon esprit si indépendant, ma lâcheté surtout, m'en ont éloigné.

                 Hélas ! faut-il commencer à 54 ans ce que je devrais finir !

Ô comme cette vue m'a attristé, m'a humilié !

Je n'aime personne, je n'ai jamais aimé personne, par la miséricorde de Dieu.
Je n'ai aimé que moi par vanité, et non par sensualité ou avarice, non, non. – Eh bien ! je vais, avec la grâce de Dieu, commencer par m'unir aujourd'hui aux adorations, à l'amour, au service de Marie envers le Verbe incarné. Et cela, avant et après chacune de mes actions, au son de la cloche ! »


Saint Pierre-Julien Eymard (La Grande Retraite de Rome, 7 février 1865 — NR 44,27)





Cliquer




Prions


Notre-Dame du Très Saint Sacrement,
Mère et Modèle des adorateurs,
priez pour nous qui avons recours à vous.

•Prions pour les vocations de Pères,
de Religieux et de Servantes de la Congrégation du Saint-Sacrement.

•Prions aussi pour les 5 nouveaux Agrégés de la branche laïque de la congrégation,
la Fraternité Eucharistique de Colombier-Saugnieu, près de Lyon,
rattachée à la communauté du Cénacle Saint-Joseph.

Solange, Denise & Gabriel, Bernard & Marie-Louise

énonceront leur promesse d'engagement ce 2 juin, en la veille de la Solennité du Saint-Sacrement.

• Prions aussi pour le Chapitre provincial de la congrégation qui aura lieu en Hollande, du 4 au 8 juin.

Que l'Esprit Saint descende sur les Pères du Saint-Sacrement & que le saint fondateur intercède pour la création d'un nouveau statut de célibataire consacrée du Très Saint-Sacrement, que je demande pour moi-même. (Jehanne Sandrine)

Je Prie

Prière de la communauté

Âme du Christ







Âme du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
Ô bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles
Amen.

Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels
Prière finale

Amen !





Source
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26500
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre-Julien Eymard - Chapelle Corpus Christi -

Message par Marie du 65 le Mer 30 Mai 2018 - 10:31

Cinquième Jour

★1er acte : Humilité★

St Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi Paris 8



Pierre-Julien devient vicaire à Chatte, près de Saint-Marcellin, d’octobre 1834 à 1837.

Au cours de ces années de jeune prêtre il reçoit une première grâce exceptionnelle
qui l’ouvre à une ”spiritualité marquée par l’amour”, à Saint-Romans.

Il s’est mis en retrait plusieurs fois sur ce « rocher mystique » où est un calvaire,
une chapelle en haut d’un cimetière, d’où on a une belle vue, en harmonie avec la Création.

Puis il est nommé curé de Monteynard, à 15 km de La Mure, le 2 juillet 1837.

C’est une paroisse à l’abandon depuis la Révolution, où tout est à faire.

Ses sœurs Marie-Anne et Annette l’assistent et tiennent la cure.

Avec succès, il réveille et enrichit la foi de ses paroissiens.

Un jour de 1839 (Pierre-Julien a 28 ans), son ami le Père Touche lui rend visite
et vante les mérites d’une nouvelle congrégation : les Maristes.

Pierre-Julien se sent attiré. Il leur rend visite à Lyon et revient enchanté.

Il décide alors de quitter en cachette sa paroisse et ses sœurs…

Le 21 mars 1865, Pierre-Julien a fait son ‘vœu de la personnalité’,
le don total de lui-même en union avec Jésus-Eucharistie (que nous explorerons le dernier jour de cette neuvaine).

Le 26 mars 1865, il lui restera 4 jours avant de clore La Grande Retraite de Rome.

En quatre temps il approfondit les attitudes de Marie en adoratrice du Verbe incarné.

Le premier acte d’adoration de la Vierge est l’humilité.



Vie de 1ère adoration de la très sainte Vierge du Verbe incarné en l’Incarnation

1er acte : Humilité


« Voilà, voilà mon modèle, ma mère Marie ! première adoratrice du Verbe incarné.
   Oh ! que cette première adoration de la Vierge mère dut être parfaite en soi, agréable à Dieu, et riche en grâces !

   Quelle dut être la perfection de l'adoration de Marie au premier instant de l'Incarnation ?



      Une adoration d'humilité, d'anéantissement devant la souveraine majesté du Verbe, devant le choix de sa pauvre servante, devant le poids de tant de bonté et d'amour pour elle, pour tous les hommes.

       Tel doit être le premier acte, le premier sentiment de mon adoration, à la sainte communion. Tel fut celui d'Élisabeth :

Comment m'est-il donné…?(Lc 1,43), – du centurion : Seigneur, je ne suis pas digne (Lc 7,6).


Saint Pierre-Julien Eymard (La Grande Retraite de Rome, 26 mars 1865 — NR 44,130)





Cliquer



Prions

Notre-Dame du Très Saint Sacrement,
Mère et Modèle des adorateurs,
priez pour nous qui avons recours à vous.

•Prions pour les vocations de Pères,
de Religieux et de Servantes de la Congrégation du Saint-Sacrement.

•Prions aussi pour les 5 nouveaux Agrégés de la branche laïque de la congrégation,
la Fraternité Eucharistique de Colombier-Saugnieu, près de Lyon,
rattachée à la communauté du Cénacle Saint-Joseph.

Solange, Denise & Gabriel, Bernard & Marie-Louise

énonceront leur promesse d'engagement ce 2 juin, en la veille de la Solennité du Saint-Sacrement.

• Prions aussi pour le Chapitre provincial de la congrégation qui aura lieu en Hollande, du 4 au 8 juin.

Que l'Esprit Saint descende sur les Pères du Saint-Sacrement & que le saint fondateur intercède pour la création d'un nouveau statut de célibataire consacrée du Très Saint-Sacrement, que je demande pour moi-même. (Jehanne Sandrine)

Je Prie

Prière de la communauté

Âme du Christ

Âme du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
Ô bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles
Amen.

Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels
Prière finale

Amen !


Source
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26500
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre-Julien Eymard - Chapelle Corpus Christi -

Message par Marie du 65 le Jeu 31 Mai 2018 - 10:45

Sixième Jour

★Joyeuse reconnaissance★

St Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi Paris 8



À 28 ans, en août 1839 le Père Pierre-Julien Eymard entre au Noviciat de la Société de Marie, à Lyon.

Deux fois par semaine il se rend à Notre-Dame de Fourvière pour prier et célébrer la messe.





Cliquer


Le 16 novembre 1839, il remet entre les mains de Notre-Dame de Fourvière sa santé, ses soins et ses emplois futurs…

Après 3 mois de noviciat, le Père Colin le nomme directeur spirituel (aumônier) au collège séminaire de Belley, dans l’Ain.

Les 4 ans de son ministère auprès des jeunes, dans ce collège réputé pour l’indiscipline, se révèlent des plus fructueux.

Il les éveille à la prière, fait grandir leur foi tout en distrayant les enfants et sachant jouer avec eux.

De retour à Lyon, Père Mariste de 1844 à 1851,
Visiteur général et organisateur du départ de missionnaires Maristes à l’automne 1845,
le Père Colin le nomme Provincial de la Société de Marie de 1844 à 1846.

En décembre 1845 (il a alors 34 ans), il devient directeur du Tiers-Ordre de Marie.

Il prêche des retraites et c’est après une de ces retraites prêchées à l’Hôpital de la Charité,
place Bellecour à Lyon, que sa future dirigée, Marguerite Guillot, le rencontrera.

Elle deviendra par la suite la directrice du Tiers-Ordre de Marie, la branche laïque de la congrégation.

Le 19 septembre 1846, Notre-Dame de la Salette (à 40 km de La Mure) apparaît à Mélanie et Maximin
et la vision sera authentifiée par les autorités ecclésiales en 1851.

Pierre-Julien est vite informé de l’apparition par sa sœur Marie-Anne
et il en est un ardent défenseur et un visiteur assidu toute sa vie.

Le 21 mars 1865, Pierre-Julien a fait son vœu de la personnalité
le don total de lui-même en union avec Jésus-Eucharistie (que nous explorerons le dernier jour de cette neuvaine).

Le 26 mars 1865, il lui restera 4 jours avant de clore La Grande Retraite de Rome.

En quatre temps il approfondit les attitudes de Marie en adoratrice du Verbe incarné.

Le second acte d’adoration de la Vierge est la joyeuse reconnaissance.


Vie de 1ère adoration de la très sainte Vierge du Verbe incarné en l’Incarnation

2ème acte

Joyeuse reconnaissance


2°❝ Le second acte d'adoration de la très sainte Vierge dut être naturellement un acte de joyeuse reconnaissance de son infinie et ineffable bonté pour les hommes, de leur donner leur Sauveur ; d'humble reconnaissance de lui faire à elle, quoique indigne, tant de grâce, une si grande miséricorde d'être son heureuse servante.

  La reconnaissance de la très sainte Vierge dut être tout naturellement un acte d'amour à la vue de tant de bonté – d'exaltation, de louange et de bénédiction.

La reconnaissance est tout cela. C'est l'expansion en la personne bienfaitrice, grande, aimante. C'est le cœur de l'amour que la reconnaissance de l'homme. »


Saint Pierre-Julien Eymard (La Grande Retraite de Rome, 26 mars 1865 — NR 44,130)






Prions

Notre-Dame du Très Saint Sacrement,
Mère et Modèle des adorateurs,
priez pour nous qui avons recours à vous.

•Prions pour les vocations de Pères,
de Religieux et de Servantes de la Congrégation du Saint-Sacrement.

•Prions aussi pour les 5 nouveaux Agrégés de la branche laïque de la congrégation,
la Fraternité Eucharistique de Colombier-Saugnieu, près de Lyon,
rattachée à la communauté du Cénacle Saint-Joseph.

Solange, Denise & Gabriel, Bernard & Marie-Louise

énonceront leur promesse d'engagement ce 2 juin, en la veille de la Solennité du Saint-Sacrement.

• Prions aussi pour le Chapitre provincial de la congrégation qui aura lieu en Hollande, du 4 au 8 juin.

Que l'Esprit Saint descende sur les Pères du Saint-Sacrement & que le saint fondateur intercède pour la création d'un nouveau statut de célibataire consacrée du Très Saint-Sacrement, que je demande pour moi-même. (Jehanne Sandrine)

Je Prie

Prière de la communauté

Âme du Christ
Âme du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
Ô bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles
Amen.

Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels
Prière finale

Amen !


Source
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26500
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre-Julien Eymard - Chapelle Corpus Christi -

Message par Marie du 65 le Ven 1 Juin 2018 - 10:55

Septième Jour

★3ème acte : Dévouement★

St Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi Paris 8



Le 25 mai 1845, à Saint-Paul de Lyon,
alors qu’il préside la procession de la Fête-Dieu et porte l’ostensoir du Saint Sacrement,
le Père Pierre-Julien Eymard reçoit une grâce de foi et d’amour envers le Christ Eucharistique.





Le 21 janvier 1851 (Pierre-Julien a 40 ans), allant de la Puyalta à la Favorite,
il s’arrête à la basilique Notre-Dame de Fourvière pour prier et reçoit une grâce de vocation.

Il prend conscience qu’il faut faire quelque chose pour l’Eucharistie.
Il relève un manque de direction spirituelle pour les prêtres et les laïcs
et qu’il n’y a pas de dévotion envers le Saint Sacrement.

Le désir de créer un corps d’hommes pour l’Eucharistie, une communauté Mariste d’Adoration,
se lève en lui.

Le 12 septembre 1851, bien que maître des novices à la Favorite depuis avril
et directeur du Tiers-Ordre à la Puyalta,
le P. Colin l’envoie à La Seyne-sur-Mer, à Toulon.

Nommé Supérieur de ce collège qui ne marche pas,
pendant quatre ans il se consacre à promouvoir le niveau des études,
à créer de nouvelles filières, à restaurer les liens entre les enseignants.

En ces lieux, le 18 avril 1853, en prière après sa messe dans la chapelle du collège,
il reçoit une grâce de force et de douceur qui le rend capable de tout entreprendre
pour la fondation d’un Ordre voué au Saint Sacrement.

Le 23 mai 1855, le P. Eymard fait déposer les constitutions de la Congrégation du Saint Sacrement
sur l'autel de Marie dans le sanctuaire du Laus.

En août 1855, son projet évolue de plus en plus vers une congrégation d’hommes
destinée à promouvoir l’Adoration perpétuelle et l’Apostolat eucharistique.
Il écrit une supplique au Pape Pie IX dont la réponse l’encourage.

Mais le nouveau Supérieur Général des Maristes, le Père Favre,
pense que les Maristes n’adopteront pas l’œuvre Eucharistique.

Il demande au Père Eymard de renoncer à cette vocation ou de sortir de la Société de Marie.

Ne se sentant pas la vocation d’un supérieur de collège, ni d’un économe,
à sa demande en septembre 1855, il est déchargé du supériorat de La Seyne.

Épuisé, il se retire au noviciat de Chaintré, près de Macon pour se reposer,
prier et rédiger le manuel du Tiers-Ordre de Marie.

Ce temps de retrait lui permet aussi de réfléchir à son projet, qui le travaille tant,
d’une Congrégation de religieux pour l’Adoration perpétuelle du Saint Sacrement
et d’Apostolat eucharistique.

Pierre-Julien a 44 ans.

Le 21 mars 1865, Pierre-Julien a fait son ‘vœu de la personnalité’,
le don total de lui-même en union avec Jésus-Eucharistie (que nous explorerons le dernier jour de cette neuvaine).

Le 26 mars 1865, il lui restera 4 jours avant de clore La Grande Retraite de Rome.

En quatre temps il approfondit les attitudes de Marie en adoratrice du Verbe incarné.

Le troisième acte d’adoration de la Vierge est le dévouement.


Vie de 1ère adoration de la très sainte Vierge du Verbe incarné en l’Incarnation
3ème acte : Dévouement


() Le troisième acte d'adoration de la très sainte Vierge dut être un acte de dévouement, voici la servante du Seigneur [Lc 1,38], l'offrande, le don d'elle-même, de toute sa vie pour le servir, heureuse de le servir, regrettant d'être si peu, d'avoir si peu, de pouvoir si peu pour le servir d'une manière digne de lui, voulant le servir tout comme il le voudra, par tous les sacrifices qu'il lui plaira, heureuse de lui plaire et de correspondre ainsi à son amour pour les hommes en son Incarnation.


Saint Pierre-Julien Eymard (La Grande Retraite de Rome, 26 mars 1865 — NR 44,130)







Cliquer


Prions

Notre-Dame du Très Saint Sacrement,
Mère et Modèle des adorateurs,
priez pour nous qui avons recours à vous.

Notre-Dame du Très Saint Sacrement,
Mère et Modèle des adorateurs,
priez pour nous qui avons recours à vous.

•Prions pour les vocations de Pères,
de Religieux et de Servantes de la Congrégation du Saint-Sacrement.

•Prions aussi pour les 5 nouveaux Agrégés de la branche laïque de la congrégation,
la Fraternité Eucharistique de Colombier-Saugnieu, près de Lyon,
rattachée à la communauté du Cénacle Saint-Joseph.

Solange, Denise & Gabriel, Bernard & Marie-Louise

énonceront leur promesse d'engagement ce 2 juin, en la veille de la Solennité du Saint-Sacrement.

• Prions aussi pour le Chapitre provincial de la congrégation qui aura lieu en Hollande, du 4 au 8 juin.

Que l'Esprit Saint descende sur les Pères du Saint-Sacrement & que le saint fondateur intercède pour la création d'un nouveau statut de célibataire consacrée du Très Saint-Sacrement, que je demande pour moi-même. (Jehanne Sandrine)

Je Prie

Prière de la communauté

Âme du Christ


Âme du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
Ô bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles
Amen.

Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels
Prière finale

Amen !


Source
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26500
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre-Julien Eymard - Chapelle Corpus Christi -

Message par Marie du 65 le Sam 2 Juin 2018 - 10:52

Huitième Jour

★Quatrième acte : Compassion★

St Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi Paris 8



À 45 ans, le 30 avril 1856, le Père Eymard quitte Lyon pour Paris.

Il est relevé de ses vœux maristes pour créer en toute liberté sa fondation.
Entre l’Ascension et la Pentecôte, le 1er mai, à la villa Chateaubriand, au 114 rue d’Enfer,
le Père Eymard entre en retraite de discernement chez les Pères du Saint-Cœur de Marie.

Ces jours sont de souffrances, d’épreuves, d’abandon.

De ce temps de mûrissement et d’attente, Pierre-Julien en ressort libéré,
prêt à accepter le retour chez les Maristes
où à se lancer dans l’aventure de la Congrégation du Saint-Sacrement.

Il confie sa cause à Mgr Dominique Sibour, l’archevêque de Paris.

Le 13 mai 1856, Pierre-Julien et son compagnon, le Père Raymond de Cuers, rencontre l’archevêque,
qui est d’abord sceptique à l’idée d’une nouvelle congrégation de contemplatifs.

Mais l’ardeur du Père Eymard se manifeste : il ne s’agit pas seulement d’adoration eucharistique
mais aussi d’Apostolat : s’occuper de la première communion des adultes.


L’archevêque convient que cela correspond à son désir, que c’est ce qui lui manque,
et prend sur le champ les deux Pères pour ses fils.


C’est l’acte de naissance de la Congrégation du Saint-Sacrement.

Le P. Eymard en compagnie du P. de Cuers, se rend à l'église Saint-Sulpice,
au pied de l'autel du Saint Sacrement qui est aussi dédié à la Vierge Immaculée qui,
lui présentant son Fils, semble lui dire :

« L'Eucharistie a désormais son Ordre qui l'honore, et c'est toi, Pierre, qui en deviens aujourd'hui le Fondateur.

Sois l'apôtre du règne eucharistique ! ».

La dévotion à Notre-Dame du Saint Sacrement commence donc en ce jour béni du 13 mai 1856,
mais c’est bien plus tard, gardant cela dans son cœur, en son for-intime,
que le Père Eymard donna ce titre à la Vierge Marie.

En 1861 (il a alors 50 ans), au moment de doter les Agrégés de Marseille d'un insigne,
il aurait voulu, au revers, l'effigie de Notre-Dame du Très Saint Sacrement.
Les ressources modiques ne le lui permettaient pas.

Six mois plus tard le Père Eymard écrit :

« J'avais pensé… représenter la très sainte Vierge tenant l'Enfant Jésus et le présentant au monde
et l'Enfant Jésus tenant dans sa main un calice et de l'autre une hostie…
donnant la pensée de Marie comme Notre-Dame du Très Saint Sacrement.






C'est seulement trois mois avant sa mort (1er août 1868) qu'il se décide à proposer,
en quelque sorte officiellement, à ses religieux, le nouveau titre qu'il décernait à Marie.

En retraite à Saint-Maurice, le 1er mai 1868,
il terminait une chaleureuse allocution sur les devoirs des Religieux, Servantes et Agrégés du Saint Sacrement
envers la Vierge, par ces paroles mémorables :

« Eh bien ! nous honorerons Marie sous le vocable de
Notre-Dame du Très Saint Sacrement,
Mère et Modèle des adorateurs,
priez pour nous qui avons recours à vous.

Le 21 mars 1865, Pierre-Julien a fait son ‘vœu de la personnalité’, le don total de lui-même
en union avec Jésus-Eucharistie (que nous explorerons le dernier jour de cette neuvaine).

Le 26 mars 1865, il lui restera 4 jours avant de clore La Grande Retraite de Rome.

En quatre temps il approfondit les attitudes de Marie en adoratrice du Verbe incarné.

Le quatrième acte d’adoration de la Vierge est la compassion.


Vie de 1ère adoration de la très sainte Vierge du Verbe incarné en l’Incarnation
4ème acte :

Compassion


(4°) Le quatrième acte d'adoration de la très sainte Vierge dut être un acte de compassion pour les pauvres pécheurs pour qui le Verbe de Dieu venait s'incarner, par amour, afin de les sauver.

Elle dut encore intéresser son infinie miséricorde pour eux et s'offrir à réparer pour eux, à faire pénitence pour eux, afin d'obtenir leur pardon, leur retour vers Dieu, – qu'ils eussent le bonheur de connaître leur Créateur et leur Sauveur, de l'aimer et de le servir, et de rendre ainsi à la très sainte Trinité l'honneur et la gloire qui lui sont dus par toute créature, mais surtout par l'homme, le tendre objet des miséricordes et de l'amour de ce Dieu si grand et si bon !

 Oh ! que je voudrais adorer Notre Seigneur comme l'adorait cette bonne Mère !

J'ai fait à Notre Seigneur une grande demande : celle de me donner la très sainte Vierge adoratrice comme ma vraie mère, de me faire part de sa grâce, de cet état d'adoration continuelle pendant qu'elle portait le Verbe incarné en son sein si pur, en ce ciel de vertus et d'amour si grand, en ce soleil sans tache.

  Je sens que ce serait une des grandes grâces de ma vie. Je vais aujourd'hui faire toutes mes adorations de quart, en union avec cette Mère des adorateurs, cette Reine du Cénacle.

Imitation *, 3, 43

  Après avoir beaucoup lu et beaucoup appris, il en faut toujours revenir à l'unique principe de toutes choses. C'est moi qui donne à l'homme la science, et qui éclaire l'intelligence des petits enfants, plus que l'homme ne le pourrait par aucun enseignement.

  Celui à qui je parle est bientôt instruit, et fait de grands progrès dans la vie de l'esprit. Im 3, 43 : 4-6.


  Oh ! que j'aurais besoin de me mettre enfin aux pieds de Notre Seigneur pour être instruit par lui, et commencer par cette science du cœur qui comprend mieux que toutes les études de la vie !
Saint Pierre-Julien Eymard (La Grande Retraite de Rome, 26 mars 1865 — NR 44,130)

*L'imitation de Jésus-Christ est le livre de chevet du Père Eymard.

Des citations émaillent toutes les notes de La Grande Retraite de Rome.


Cliquer



Prions

Notre-Dame du Très Saint Sacrement,
Mère et Modèle des adorateurs,
priez pour nous qui avons recours à vous.

•Prions pour les vocations de Pères,
de Religieux et de Servantes de la Congrégation du Saint-Sacrement.

•Prions aussi pour les 5 nouveaux Agrégés de la branche laïque de la congrégation,
la Fraternité Eucharistique de Colombier-Saugnieu, près de Lyon,
rattachée à la communauté du Cénacle Saint-Joseph.

Solange, Denise & Gabriel, Bernard & Marie-Louise

énonceront leur promesse d'engagement ce 2 juin, en la veille de la Solennité du Saint-Sacrement.

• Prions aussi pour le Chapitre provincial de la congrégation qui aura lieu en Hollande, du 4 au 8 juin.

Que l'Esprit Saint descende sur les Pères du Saint-Sacrement & que le saint fondateur intercède pour la création d'un nouveau statut de célibataire consacrée du Très Saint-Sacrement, que je demande pour moi-même. (Jehanne Sandrine)

Je Prie

Prière de la communauté

Âme du Christ

Âme du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
Ô bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles
Amen.

Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels
Prière finale

Amen !


Source
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26500
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre-Julien Eymard - Chapelle Corpus Christi -

Message par Marie du 65 le Dim 3 Juin 2018 - 15:10

Neuvième Jour
Union - Action de grâces★

St Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi Paris 8



En avril 1858, la communauté des quatre religieux du Saint-Sacrement emménage rue du Faubourg Saint-Jacques, quartier pauvre et ouvrier de Paris, où les enfants sont laissés à eux-mêmes.


Ils entament sur ce terrain leur mission apostolique pour la première communion des adultes.

Le 15 août 1859, douze premiers enfants font leur 1ère communion. Des centaines d’autres vont suivre.

Le 21 mai 1858, le P. Eymard invite Marguerite Guillot à le rejoindre à Paris pour fonder la branche féminine. Elle est accompagnée de deux autres demoiselles.

En novembre 1859, une seconde communauté de religieux s’installe à Marseille, à l’invitation de Mgr Mazenod. Le premier compagnon du P. Eymard, le P. Raymond de Cuers en est le supérieur.

Le P. Eymard propose l’Adoration perpétuelle des fidèles laïcs.





Adoration Perpétuelle - cliquer -





Cliquer


Le Pape Pie IX approuve par un décret la Société du Saint-Sacrement le 8 mai 1863.


Bénissez et remerciez Dieu par sa très sainte mère, saint Joseph et saint Michel. La Société est approuvée. J'ai le décret d'approbation.
Le 18 mars, le Saint-Père l'a introduite en examen de la Sacrée Congrégation.

Le 8 mai, il l'a approuvée.

Le 3 juin, veille de la Fête-Dieu, ou plutôt la Fête-Dieu, la Sacrée Congrégation des Évêques et Réguliers a décrété son approbation.

Voyez les dates et les saints. Le 18, saint Gabriel ; le 8, saint Michel ; le 3, la Fête-Dieu.

Le mois de saint Joseph, le mois de Marie, le mois du saint Sacrement ! Dans les dons de Dieu, tout est complet et a un mystère de reconnaissance.

P.-J. Eymard, le 10 Juin 1863, Rome (CO 1252,1)

En 1863, l’Agrégation du Saint-Sacrement, association de fidèles, la branche laïque de la grande famille Eymardienne, voit le jour à Marseille.

En 1863-64, le P. Eymard travaille à l’écriture des Règles pour ses trois Instituts.

En 1864-65, il entreprend des démarches audacieuses pour fonder une communauté au Cénacle à Jérusalem, dans les lieux mêmes de la dernière Cène.

C’est lors de La Grande Retraite de Rome, le 28 mars 1865, alors qu’il attend la décision ajournée depuis novembre 1864, que le Vatican donnera une réponse négative à ce projet.

Mais lors de cette retraite ‘forcée’, il découvre la volonté de Dieu pour lui : le Cénacle intérieur.

Il fait le don de sa personnalité en union avec Jésus-Eucharistie le 21 mars 1865.

C’est le sommet de sa spiritualité.

D’autres communautés ont essaimés à Nemours, Bruxelles, Ixelles.

Le Noviciat de la Congrégation à Saint-Maurice Montcouronne, où,
le 1er mai 1868, le Père Eymard donne le titre de ‘Notre-Dame du Saint Sacrement’
à la Vierge Marie.

Le 17 juillet 1868, après un accident cérébral, le P. Eymard célèbre sa dernière messe à Grenoble,
à la chapelle de l’Adoration gérée par les Missionnaires de la Salette.

Et, à La Mure d’Isère, son village natal, pendant son agonie, suite à un accident cérébral et épuisé,
il quittera ce monde avec une vision de la Vierge Immaculée,
une statuette de Notre-Dame de La Salette entre les mains.

C’est le 1er août 1868. Pierre-Julien a 57 ans.

En ce dernier jour de notre neuvaine, nous avons choisi deux moments de La Grande Retraite de Rome :

Le 8 février, où sa méditation porte sur l’Évangile de Jean, l’Union au Christ.

Et l’Action de grâces du 21 mars, où il exprime son ‘vœu de la personnalité’.

Méditation – Saint Jean, 15 – Évangile – Union


Jésus-Christ :

Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut de lui-même porter du fruit s'il ne demeure pas sur la vigne, ainsi vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi Jn 15,4.

  Notre union avec Notre Seigneur doit donc être aussi grande que l'union de la branche avec le tronc et sa racine ; c'est une union de vie.

  Mais cette sève divine de la vraie vigne est très puissante et féconde. Celui qui demeure en moi, et moi en lui, celui-là porte beaucoup de fruit ; car hors de moi vous ne pouvez rien faire Jn 15,5

  Mais si l'on est uni à Jésus-Christ non seulement par l'état de grâce et la fidélité à la grâce, mais encore par l'union à ses paroles (qui sont esprit et vie), on sera tout-puissant.

Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et vous l'aurez Jn 15,7.
  Mais il y a une union d'amour pratique, qui ravit le cœur de la très sainte Trinité :

Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et vous l'aurez Jn 14,23

  L'union avec lui, voilà la dernière prière de Jésus-Christ. Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera et nous viendrons vers lui et nous nous ferons une demeure chez lui. – Je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée, pour qu'ils soient un comme nous sommes un: moi en eux et toi en moi, afin qu'ils soient parfaits dans l'unité, et que le monde reconnaisse que tu m'as envoyé et que tu les as aimés comme tu m'as aiméJn 17,22-23.


  Ainsi, le Sauveur veut que nous soyons un comme il est un avec son Père, – qu'il ait pour nous le même amour qu'il a pour lui.

  – Saint Paul dit que nous sommes les membres de Jésus-Christ, qu'il est notre tête ;

         – il dit que nous sommes le corps de Jésus-Christ 1Co 12,27, il est donc notre âme ;

         – il dit de lui : C'est le Christ qui vit en moiGa 2,20.

  Eucharistie, union substantielle :

Qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui Jn 6,56.

  On communie au corps et au sang de Notre Seigneur, afin de s'unir plus intimement à son esprit, à son âme, à ses opérations, à ses vertus, à ses mérites, enfin à sa vie divine.

  On mange une nourriture pour avoir la force.

Résumé

       1° Il y a donc l'union avec Jésus-Christ par la foi. Que le Christ habite en vos cœurs par la foi Eph. 3Ep 3,17

La foi opérant par la charité Gal. 5. C'est l'union à sa vérité.

          Il y a l'union d'amour. Demeurez dans mon amour Jn 15,9.

     Cet amour de Jésus-Christ produit l'observance de ses commandements : c'est l'union d'obéissance, puis l'union de sentiments.

Ayez entre vous les mêmes sentiments qui sont dans le Christ Jésus Phil.2 Ph 2,5.

Puis l'union d'esprit, qui est à proprement parler la vie de Jésus-Christ en nous :

Qui n'a pas l'Esprit du Christ ne lui appartient pas Rom. 8 Rm 8,9.

           Enfin, l'union de société, qui se rapproche le plus de l'union hypostatique de la nature humaine avec la nature divine en la personne du Verbe, où la nature humaine a perdu sa personnalité propre, n'étant plus son moi, mais la personne divine du Verbe.

  Pour nous aider à cette union, Notre Seigneur a établi l'Eucharistie, qui est la communion substantielle avec son corps, puis son âme et enfin sa divinité.

Saint Pierre-Julien Eymard (La Grande Retraite de Rome, 8 février 1865 — NR 44,29)


Action de grâces

À la fin, j'ai fait le vœu perpétuel de ma personnalité à Notre Seigneur Jésus-Christ, entre les mains de la très sainte Vierge et de saint Joseph, sous le patronage de saint Benoît (sa fête) : rien pour moi, personne, et demandant la grâce essentielle, rien par moi.

Modèle : Incarnation du Verbe.

  Or, comme par le mystère de l'Incarnation, l'humanité sainte de Notre Seigneur a été anéantie en sa propre personne, de sorte qu'elle ne se cherchait plus, elle n'avait plus d'intérêt particulier, elle n'agissait plus pour soi, ayant en soi une autre personne substituée, à savoir celle du Fils de Dieu, qui recherchait seulement l'intérêt de son Père, qu'il regardait toujours et en toutes choses ;


  De même, je dois être anéanti à tout propre désir, à tout propre intérêt et n'avoir plus que ceux de Jésus-Christ qui est en moi afin d'y vivre pour son Père.

Et c'est pour être ainsi en moi qu'il se donne dans la sainte communion. De même que le Père, qui est vivant, m'a envoyé et que je vis par le Père, de même celui qui me mange, lui aussi vivra pour moi Jn 6,57.

  C'est comme si le Sauveur disait : en m'envoyant par l'Incarnation, le Père m'a coupé toute racine de recherche de moi-même, en ne me donnant pas la personne humaine, mais en m'unissant à une personne divine, afin de me faire vivre pour lui ;

  Ainsi, par la communion, tu vivras pour moi, car je serai vivant en toi.

Je remplirai ton âme de mes désirs et de ma vie qui consumera et anéantira en toi tout ce qui est propre.

Tellement que ce sera moi qui vivrai et désirerai tout en toi, au lieu de toi. Et ainsi, tu seras tout revêtu de moi.

Tu seras le corps de mon cœur ; ton âme, les facultés actives de mon âme ; ton cœur, le réceptacle, le mouvement de mon cœur.

  Je serai la personne de ta personnalité, et ta personnalité sera la vie de la mienne en toi. – Ce n'est plus moi qui vis, mais le Christ qui vit en moi Ga 2,20.

Imitation, lib. 3, c. 48


  Je suis là où est ma pensée, ma pensée est d'ordinaire où est ce que j'aime. […]





 Heureux l'homme, ô mon Dieu, qui, à cause de vous, bannit de son cœur toutes les créatures ; qui fait violence à la nature, et crucifie par la ferveur de l'esprit les convoitises de la chair, afin de vous offrir du fond d'une conscience où règne la paix, une prière pure, et que, dégagé au-dedans et au-dehors de tout ce qui est terrestre, il puisse se mêler aux chœurs des anges.Im 3, 48: 30 , 38.

– Amen !

Saint Pierre-Julien Eymard (La Grande Retraite de Rome, 21 mars 1865 — NR 44,119)


* Le texte de cette consécration est tiré de M. Jean-Jacques Olier, Catéchisme chrétien pour la vie intérieure, leçon 20 dans Œuvres complètes, Migne, 1856, col. 478.

Le vœu perpétuel de la personnalité constitue un sommet dans la vie spirituelle du P. Eymard et il ouvre une nouvelle période. Selon le P. Núñez, le langage utilisé indique l'union intime et la transformation spirituelle de son âme.

Les méditations qui suivent cette Action de grâce dans La Grande Retraite de Rome en explicitent la signification et la portée.

Prions

Notre-Dame du Très Saint Sacrement,
Mère et Modèle des adorateurs,
priez pour nous qui avons recours à vous.


•Prions pour les vocations de Pères,
de Religieux et de Servantes de la Congrégation du Saint-Sacrement.

•Prions aussi pour les 5 nouveaux Agrégés de la branche laïque de la congrégation,
la Fraternité Eucharistique de Colombier-Saugnieu, près de Lyon,
rattachée à la communauté du Cénacle Saint-Joseph.

Solange, Denise & Gabriel, Bernard & Marie-Louise

énonceront leur promesse d'engagement ce 2 juin, en la veille de la Solennité du Saint-Sacrement.

• Prions aussi pour le Chapitre provincial de la congrégation qui aura lieu en Hollande, du 4 au 8 juin.

Que l'Esprit Saint descende sur les Pères du Saint-Sacrement & que le saint fondateur intercède pour la création d'un nouveau statut de célibataire consacrée du Très Saint-Sacrement, que je demande pour moi-même. (Jehanne Sandrine)





Je vous remercie très chaleureusement de votre prière pour m'accompagner en Hollande.

En effet, en cette solennité du Saint Sacrement je serai, pendant 6 heures, en compagnie du P. Guitton (biographe du saint) et du P. Mougin (supérieur de la communauté de la chapelle Corpus Christi ; c'est lui qui conduit…), en route pour le chapitre provincial.

Pierre-Julien, le "grand prophète de l'Eucharistie", comme aime à le rappeler le P. Nicolas Buttet (fondateur de la Fraternité Eucharistein), a suscité en moi la création de ce nouveau statut de Célibataire consacrée du Saint-Sacrement pour répondre aux besoins de l'évangélisation contemporaine. Il aurait voulu cette évolution qui permettra de rendre pérenne la Congrégation du Saint-Sacrement.

Je vois dans ce rôle au sein de l'Église une collaboration étroite avec mes frères les nouveaux prêtres apôtres de l'Eucharistie dont vous avez aussi demandé au Seigneur qu'IL suscite, dans son incommensurable miséricorde, des vocations pour la France & l'Europe.

À ce sujet, nous préparons une Neuvaine Eucharistique à Pierre-Julien, du 25 juillet au 2 août 2018, sur cette même communauté de prière.

Le 2 août étant sa fête jubilaire (les 150 ans de son enciellement).

Vous recevrez la présentation en détail de cette neuvaine dans quelques jours.

Jehanne Sandrine
M E R C I  P I E R R E - J U L I E N  ! ! !






Je Prie

Prière de la communauté

Âme du Christ


Âme du Christ, sanctifie-moi
Corps du Christ, sauve-moi
Sang du Christ, enivre-moi
Eau du côté du Christ, lave-moi
Passion du Christ, fortifie-moi
Ô bon Jésus, exauce-moi
Dans tes blessures, cache-moi
Ne permets pas que je sois séparé de Toi
Contre l'ennemi perfide, défends-moi
A l'heure de ma mort, appelle-moi
Ordonne-moi de venir à Toi
Pour qu'avec tes saints je Te loue
Dans les siècles des siècles
Amen.

Saint Ignace de Loyola
Exercices spirituels
Prière finale

Amen !















Source
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26500
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre-Julien Eymard - Chapelle Corpus Christi -

Message par Marie du 65 le Lun 11 Juin 2018 - 11:17





Jehanne Sandrine a publié dans la communauté St Pierre-Julien Eymard — Chapelle Corpus Christi Paris 8














Neuvaine complète à Notre-Dame du Saint-Sacrement : Récapitulation
Neuvaine Eucharistique à S. Eymard - 25 juillet - 2 août 2018 : Présentation
Voici tous les liens à la
Neuvaine à Notre-Dame du Saint-Sacrement
qui a eu lieu du 26 mai au 3 juin 2018
avec pour chaque jour :



  1. L'influence de la Vierge Marie dans la vie de S. Pierre-Julien Eymard.
  2. Une méditation sur la Vierge Marie tirée de La Grande retraite de Rome.

[size]





Nous commencions par la fête de la Congrégation du Saint-Sacrement



 13 mai : Fête de Notre-Dame du Saint-Sacrement : Marie au Cénacle, Mère & Adoratrice

I N T R O D U C T I O N : Marie, mère des adoratrices


[/size]

  • 1er jour : Sur l'amour de Dieu en l'Incarnation
  • 2ème jour : Très Sainte Vierge
  • 3ème jour : Mystère de l’Incarnation
  • 4ème jour : Vie de Jésus en l’Incarnation
  • 5ème jour : 1er acte d'adoration : Humilité

[size]





[/size]

  • 6ème jour : 2cd acte d'adoration : Joyeuse reconnaissance
  • 7ème jour : 3ème acte d'adoration : Dévouement
  • 8ème jour : 4ème acte d'adoration : Compassion
  • 9ème jour : Union - Action de grâces

[size]




C O N C L U S I O N
 : La sainte Vierge devient donc notre mère pour l'Eucharistie

Site de la Congrégation du Saint-Sacrement
Lien aux Œuvres complètes de S. Pierre-Julien Eymard
Catéchèses sur l'Eucharistie de la Fraternité Eucharistique Corpus Christi #JubiléPJEymard2018

Prochaine Neuvaine Eucharistique avec S. Pierre-Julien Eymard : 25 juillet — 2 août 2018 : Présentation

[/size]
Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon coeur (cf: Luc 2, 19)
 Je prie
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26500
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre-Julien Eymard - Chapelle Corpus Christi -

Message par Marie du 65 le Mer 13 Juin 2018 - 9:37

Le Soleil de l'Eucharistie - Le documentaire sur st P-J. Eymard
Neuvaine Eucharistique à S. Eymard - 25 juillet - 2 août 2018 : Présentation
Le Soleil de l'Eucharistie 
UNE COPRODUCTION CAT PRODUCTION / KTO 2018 Réalisé par Armand Isnard / Durée : 52 minutes



Le curé d'Ars appelait le père Pierre-Julien Eymard "mon saint". C'est tout dire. Lorsque, le 9 décembre 1995, le pape Jean-Paul II l'inscrivit au calendrier de l'Église universelle, il parla de "l'apôtre éminent de l'Eucharistie". Ce n'est pas rien. Passionné de l'Eucharistie, celui qui "allumait le feu dans les âmes" a tracé en effet par sa vie et ses oeuvres, les lignes d'une spiritualité eucharistique ouverte à tous. Jusqu'à fonder, respectivement en 1856 et 1859, deux instituts voués à l'Eucharistie : les Religieux du Saint-Sacrement et les Servantes du Saint-Sacrement, qui ont essaimé, et continuent de nos jours à s'implanter, dans le monde entier. La somme des écrits du père Eymard est immense : 20.000 pages manuscrites de retraites, prédications, constitutions et notes, ainsi qu'environ 2.200 lettres de correspondance. Une exceptionnelle documentation dont les biographes se sont inspirés, de telle sorte qu'il semble qu'on sache tout sur ce saint hors du commun. Il n'en est rien. Ce film, tourné là où le promoteur — par lui-même et par ses religieux — de toutes les grandes oeuvres eucharistiques de notre temps, a laissé son empreinte s'imposait. Marcher sur les pas de saint Pierre-Julien Eymard, c'est faire un pèlerinage au coeur du Dauphiné et du massif des Alpes : bien sûr à La Mure, où il naquit le 4 février 1811 et où il mourut, épuisé, le 1er aôut 1868, à 57 ans, mais aussi à Grenoble, Chatte, Saint Romans et Monteynard. À Fourvière, le Laus, la Salette, Notre-Dame de l'Osier, Rome et Paris également. On sort de ce film étourdi et serein. Convaincu que, comme l'écrit le chanoine Schorderret, "Jésus-Christ dans l'Eucharistie est le ciel sur la terre. En Lui, près de Lui, se trouve la réponse à toutes les aspirations de notre foi et de notre amour." 

Le P. Eymard utilise fréquemment la comparaison du soleil



Il convient donc de donner ici sa source : sainte Catherine de Sienne. Parlant du corps et du sang du Christ, Dieu le Père disait à cette mystique :


Ce corps [de mon Fils] est un soleil puisqu'il ne fait qu'un avec moi, vrai soleil. Il est tellement uni que l'un ne peut être séparé ni coupé de l'autre, comme dans le soleil on ne peut séparer ni la chaleur de sa lumière ni la lumière de sa couleur, tant est grande la perfection de cette union. […] Je suis ce soleil, Dieu éternel, d'où ont procédé le Fils et le Saint-Esprit.
Voir le texte complet dans Le livre des Dialogues, Sainte Catherine de Sienne, Seuil, 1953, chap. 110, p. 351.


Grâce d'attrait au saint Sacrement de Catherine de Sienne - par le Père Eymard





Prenons un autre attrait, il n'y a pas dans les âmes un attrait véritable si cet attrait n'est pas intérieur. Sainte Catherine de Sienne avait une dévotion au saint Sacrement comme il est rare de la trouver même dans les saints, au milieu de ses tribulations et dans ses oraisons. Quand on lit sa Vie et ses Dialogues, on voit que toutes ses lumières venaient de là ; c'est à elle qu'a été donnée la comparaison du soleil, c'était sa grâce, sa vertu. C'est avec cette grâce qu'elle a converti toute l'Italie et une partie de l'Europe, qu'elle a ramené le pape, d'Avignon à Rome, remettant ainsi à l'Italie sa gloire : le pape se servait d'elle comme d'un ambassadeur auprès des rois. Où prenait-elle les grâces ? Dans le saint Sacrement, c'était sa grâce d'attrait, et elle lui a donné la force et les triomphes.

Mais moi, quel est mon attrait ? Jamais un attrait n'est contraire à la vocation, Dieu ne se contredit pas.
Saint Pierre-Julien EymardPS 185,3 (L'attrait intérieur de recueillement, de vocation, de perfection, de direction – Prédication aux Servantes du Saint-Sacrement, octobre 1959)
Voir les catéchèses en ligne sur l'Eucharistie : #JubiléPJEymard2018
------------------------------------------------------------------------------
Photo : Chapelle des Dominicaines, Carcassonne (11)
Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon coeur (cf: Luc 2, 19)
 Je prie
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26500
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre-Julien Eymard - Chapelle Corpus Christi -

Message par Marie du 65 le Jeu 14 Juin 2018 - 9:41

La Naissance au Ciel de S. Pierre-Julien Eymard
L'idéal du Cénacle - Comprendre l'Eucharistie dans sa totalité avec le P. Eymard - Chapelle Corpus Christi Paris 8


Tout au long de ce semestre, à Paris, la Fraternité Eucharistique
rattachée à la Chapelle Corpus Christi, 23 avenue de Friedland (8ème ardt),
a proposé de se former à la spiritualité du saint fondateur
de la Congrégation du Saint-Sacrement par une rencontre mensuelle,
avec les Pères du Saint-Sacrement qui animent la chapelle,
dont le biographe du saint, André Guitton, sss. 

L'ultime catéchèse eucharistique du semestre aura lieu le samedi 23 juin, de 14h à 17h : 

La Naissance au Ciel de S. Pierre-Julien Eymard



Le 2 août prochain nous fêterons les 150 ans de la mort du P. Eymard.
Cette rencontre sera une lecture & un partage du livretLes derniers jours de la vie de st P.-J. Eymard
(Édition du Centre de spiritualité "Eymard", La Mure d'Isère, 2018)
d'après les notes du Père du Saint-Sacrement Albert Tesnière, témoin direct.
En 1868, le fr. Albert, disciple du Père Eymard, a 22 ans. Il est aussi son confident.
Il nous lègue des moments intimes très précieux de la fin de vie de Pierre-Julien,
du 17 juillet au 2 août 1865.
Nous pouvons y lire combien Pierre-Julien a été un 'homme eucharistique' jusqu'aux derniers instants de sa vie.
Nous explorerons ce que cela signifie…
Cette dernière Fraternité Eucharistique du semestre préparera la
Neuvaine Eucharistique à S. Eymard - 25 juillet - 2 août 2018 : Présentation


E X T R A I T :


Jeudi 30 juillet

Dès le matin on installa dans la chambre tout ce qu’il fallait pour dire la Messe. Le père Chanuet n’avait pu obtenir de Monseigneur de Grenoble la permission que pour une fois la semaine. L’autel était dressé sur la commode en vue du Père qui put suivre la Messe, quelques personnes y assistèrent. Le Père communia.

Pendant l’action de grâce il me fit signe de lui donner à boire le vin qui restait dans la burette avec l’eau du sacrifice. Sa figure était radieuse de paix et de calme. Je m’approchai et l’embrassai. C’était la première fois depuis mon arrivée. Après l’action de grâces le père Chanuet vint au pied du lit et le Père lui dit assez distinctement : « Vous êtes bien drôles d’être venus. Pour quoi faire ? - Eh bien, mon Père, ne le méritez-vous pas. - Ah ! bah ! dit le Père ! » Et le père Chanuet de reprendre : « Vous alliez bien voir les autres, vous mon Père ! » Le Père se tut, content de cette raison.

Il parla quelques minutes avec Mlle Thomas, lui demanda des détails minutieux sur les affaires d’une succession qui l’embarrassaient. Ce qui prouve sa grande présence d’esprit.

Vers neuf heures je lui demandais de lui passer autour du corps une ceinture de soie qui avait servi à revêtir sa chère Notre-Dame du Laus. Il voulut bien et me dit : « C’est pour elle (ou à elle) que je l’offre (ou que je souffre) ». La difficulté que le Père avait de s’exprimer m’empêcha de saisir laquelle des deux phrases il prononça, mais leur sens est identique. (Il mourut avec cette ceinture autour du corps. N.-Dame du Laus avait été son premier désir, son premier amour. Elle vint occuper sa dernière pensée. Je l’avais passée moi-même. Après la mort, Mlle Thomas la prit et me la donna). Je lui demandai alors s’il ne voulait pas que j’allasse demander sa guérison à Notre-Dame de La Salette. Une neuvaine de messes s’y terminait le lendemain. Il me dit : « Oui, je veux bien ». – J’obtiendrai votre guérison, mon Père. – « Je veux bien ». Au moment de partir vers onze heures il me dit : « Restez demain, samedi et dimanche ». – C’est trop, lui dis-je, je veux vous revoir avant. « Eh bien ! revenez samedi ». Je me mis à genoux. Le Père me bénit. Il me fit sur le front avec sa main une croix. Et je partis croyant bien le revoir plein de santé – hélas !

Pour montrer comment le Père pensait à tout il voulut que je prisse son parapluie. Il ne put venir à bout de dire ce mot. Il me montrait du doigt le fond de sa chambre et me disait : Prenez mon… mon… Et moi qui ne pouvais, par le beau temps qu’il faisait, songer à un parapluie, je désignai tous les objets. Le Père disait : non, avec un petit air aimable et agacé. Il souriait de son impuissance. Mais pour nous quelle souffrance de voit muette cette bouche toujours ouverte pour annoncer Notre Seigneur ! ou pour dire une parole d’affection ou de bienveillance.
f. Albert Tesnière, Marseille 31 juillet 1869
Les derniers jours de st Pierre-Julien Eymard
édition du Centre de spiritualité "Eymard", La Mure 2018
Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon coeur (cf: Luc 2, 19)
 Je prie
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26500
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre-Julien Eymard - Chapelle Corpus Christi -

Message par Marie du 65 le Mer 20 Juin 2018 - 10:18

Servir Dieu par son état intérieur de grâce, dans sa vocation. Douceur & force
Le Père Eymard est un grand de la direction spirituelle.
Pour les 5 mercredis qui nous séparent de la Neuvaine Eucharistique à S. Pierre-Julien,
je vous propose la prédication intégrale qu'il donna aux Servantes du Saint-Sacrement 
le 11 octobre 1859, à Paris.
L'intitulé en est
L'attrait

1- Servir Dieu par son état intérieur de grâce, dans sa vocation.
Douceur et force 





Nous avons dit la dernière fois, mes sœurs, qu'il fallait servir Dieu selon son état parce que l'état de l'âme, comme celui du corps, était l'expression de la volonté de Dieu ; que la grâce de notre état nous était donnée en rapport avec cet état, et par conséquent, que cet état était pour nous la chose la plus parfaite. Les états viennent de Dieu, et Dieu nous aimant, il nous donne toujours ce qui est pour notre plus grand bien, si un autre était meilleur pour nous, Dieu nous le donnerait.

Il faut nous sanctifier suivant nos états, que nos états soient fixes ou non, n'importe, de corps ou d'âme, il suffit que Dieu le veuille, Dieu veut cette chose, il ne veut pas le péché. Mais, direz-vous, cet état est si peu de chose, je souffre un peu, si je n'avais pas fait cela, ce ne me serait pas arrivé. Si Dieu ne l'avait pas voulu : Notre Seigneur dit dans l'évangile, qu'un cheveu de notre tête ne tombe pas sans la volonté de son Père céleste [cf. Mt 10,29-30], il ne dit pas la permission, mais la volonté : Tombe, je le veux, pas plus ; à plus forte raison, les états, qui sont bien autre chose qu'un cheveu qui est la chose la plus inutile de la vie.

Comme c'est consolant, je dis plus, comme c'est aimable ! Alors mon état me plaît, je serais stupide autrement, le bon Dieu le veut, il faut que je le serve en exerçant les vertus qui sont en rapport avec mon état, si je ne peux pas marcher, je vais servir le bon Dieu comme je le pourrai avec mon état. Mais je sais que j'ai fait le mal, puis je regarde la cause, Dieu ne veut pas le péché, mais il veut tout le reste, l'humilité après l'orgueil, la confiance après la témérité, le découragement, il veut tout cela. Passons à un autre sujet.
S. Pierre-Julien Eymard (PS 184,1)
Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon coeur (cf: Luc 2, 19)
 Je prie
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26500
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre-Julien Eymard - Chapelle Corpus Christi -

Message par Marie du 65 le Lun 25 Juin 2018 - 12:17

Neuvaine Eucharistique à S. Eymard - 25 juillet - 2 août 2018 : Présentation
En ce Jubilé de la Naissance au Ciel de S. Pierre-Julien Eymard,
nous ne pouvions pas ne pas vous proposer une Neuvaine de prière eucharistique en sa compagnie
Comme dans la Neuvaine à Notre-Dame du Saint-Sacrement (26 mai — 3 juin 2018 : récapitulation complète de la neuvaine),
nous procéderons en deux temps chaque jour.
(cliquer sur le texte bleu pour accéder aux liens)
Pierre-Julien nous enseignera ce que signifie 'être eucharistique' :

  • par les derniers instants de sa vie,
  • aussi bien que par ses prédications.
  • Et il intercèdra pour nous auprès de Jésus Eucharistie, tout à la fois.



Cette Neuvaine Eucharistique - 25 juillet — 2 août (S. P-J. Eymard) - aura 2 parties
mises en regard, spécifiant l'aspect eucharistique du moment de vie observé du Père Eymard dans :
— 1 -Un extrait du livret 

"Les derniers jours de la vie de st P.-J. Eymard"



(Édition du Centre de spiritualité "Eymard", La Mure d'Isère, 2018)
d'après les notes du Père du Saint-Sacrement Albert Tesnière, témoin direct.
En 1868, le fr. Albert, disciple du Père Eymard, a 22 ans. Il est aussi son confident.
Il nous lègue des moments intimes très précieux de la fin de vie du saint.


— 2 -
Une méditation écrite du P. Eymard

pour nous rapprocher du mystère de l'Eucharistie



puisée dans ses prédications.
 
L'intention de prière principale sera d'attirer à Jésus Eucharistie
les âmes de France et d'Europe. De remédier, par notre méditation eucharistique, à l'indifférence de nos contemporains.
Et pour cela, de laisser évangéliser nos profondeurs par les écrits de saint Pierre-Julien. 
Réchauffer nos cœurs à sa foi ardente qui nous stimule à devenir
, à sa suite, à notre tour, apôtres de l'Eucharistie.


Devenir des hommes et des femmes eucharistiques
L'enjeu, à terme, est donc de devenir des hommes et des femmes eucharistiques, comme lui, par le don de nous-même, en communion avec Jésus Eucharistie. 
(Voir le sommet de sa spiritualité avec l'Union - Action de grâces — ci-dessous — du 21 mars 1865.
Voir Le don de soi à la suite du Père Eymard, catéchèse eucharistique donnée par le Père du Saint-Sacrement André Guitton, biographe du saint, à l'occasion du cycle de rencontres de la Fraternité Eucharistique, chapelle Corpus Christi, #JubiléPJEymard2018Comprendre l'Eucharistie dans sa totalité avec S. Pierre-Julien Eymard) .



"Qu'on le sache bien : un siècle grandit ou décroît en raison de son culte pour la divine Eucharistie"




En 1851-52, le Père Eymard est encore mariste, à Lyon. Il est très travaillé par la création d'une branche eucharistique à donner à l'ordre, alors qu'il est déjà directeur du Tiers Ordre de Marie. La condition du laïcat le touche si profondément qu'il s'y engage totalement et envisage ceci :


L'Eucharistie […] est toute la religion de l'amour ; l'Eucharistie […] c'est Jésus-Christ même, substantiellement présent au milieu de nous avec ses grâces, ses vertus, son amour.
C'est le feu perpétuel et consumant de l'amour divin, la victime divine, toujours hostie réparatrice pour le salut du monde.
Ranimer la foi, la dévotion, l'amour de Jésus au très saint Sacrement. Soutenir, alimenter, perfectionner la perfection chrétienne des fidèles par le culte adorable de l'Eucharistie.
S. Pierre-Julien Eymard (CO 243,2), Lettre au Père Jean-Claude Colin, fondateur des Maristes, à propos du Tiers ordre de l'Adoration réparatrice, Lyon, 1851.
À une de ses corrrespondantes, Pierre-Julien confie ceci :


J'ai souvent réfléchi sur les remèdes à cette indifférence universelle qui s'empare d'une manière effrayante de tant de catholiques, et je n'en trouve qu'un : l'Eucharistie, l'amour à Jésus eucharistiqueLa perte de la foi vient d'abord de la perte de l'amour ; les ténèbres, de la perte de la lumière ; le froid glacial de la mort, de l'absence du feu. Ah ! Jésus n'a pas dit : “Je suis venu apporter la révélation des plus sublimes mystères”, mais bien : “Je suis venu apporter le feu sur la terre, et tout mon désir est de le voir embraser l'univers.” [Lc 12,49].
S. Pierre-Julien Eymard (CO 286,1), Lettre à Mme Tholin Bost, 1851

Travaillé à ce point qu'il écrira cette lettre au Tiers ordre mariste de Lyon, écrite depuis le collège de la Seyne s/ Mer (près de Toulon), qu'il dirige :


Maintenant, il faut vite se mettre à l'œuvre, sauver les âmes par la divine Eucharistie, et réveiller la France et l'Europe engourdie dans son sommeil d'indifférence, parce qu'elle ne connaît pas le don de Dieu, Jésus l'Emmanuel eucharistique. C'est la torche de l'amour qu'il faut porter dans les âmes tièdes et qui se croient pieuses et ne le sont pas, parce qu'elles n'ont pas établi leur centre et leur vie dans Jésus au saint Tabernacle ; et toute dévotion qui n'a pas une tente sur le Calvaire et une autour du Tabernacle n'est pas une piété solide et ne fera jamais rien de grand. Je trouve que l'on s'éloigne trop de la sainte Eucharistie, qu'on ne prêche pas assez souvent sur ce mystère d'amour par excellence ; alors les âmes souffrent, elles deviennent toutes sensuelles et matérielles dans leur piété, s'attachant aux créatures d'une manière déréglée, parce qu'elles ne savent pas trouver leur consolation et leur force en Notre Seigneur.
S. Pierre-Julien Eymard (CO 325,1), Lettre au Tiers ordre de Marie de Lyon depuis La Seyne s/ Mer, 1852

Travaillé si bien qu'il sera poussé, quatre ans après cette lettre, en 1856, à quitter l'ordre Mariste pour fonder la Congrégation du Très Saint-Sacrement.


Le grand mal du temps, c'est qu'on ne va pas à Jésus-Christ, comme à son Sauveur et à son Dieu. On délaisse le seul fondement, la seule loi, la seule grâce de salut. Le mal de la piété stérile, c'est qu'elle ne part pas de Jésus-Christ, ou n'y aboutit pas ; on s'arrête en chemin, on s'amuse à une fleur. L'amour divin qui n'a pas sa vie, son centre, dans le sacrement de l'Eucharistie, n'est point dans les vraies conditions de sa puissance : il s'éteindra bientôt comme un foyer que l'on n'alimente pas ; il deviendra bientôt humain. Que faire donc ? Remonter à la source de la vie, à Jésus ; non pas seulement à Jésus de passage en Judée, ou à Jésus glorifié dans le ciel, mais encore et surtout à Jésus dans l'Eucharistie. Il faut le faire sortir de sa retraite pour qu'il se mette de nouveau à la tête des sociétés chrétiennes, qu'il dirigera et sauvera. Il faut lui reconstruire un palais, un trône royal, une cour de fidèles serviteurs, une famille d'amis, un peuple d'adorateurs. Voilà la mission et la gloire de notre siècle, ce qui le rendra grand parmi les grands siècles, et saint parmi les plus saintsQu'on le sache bien : un siècle grandit ou décroît en raison de son culte pour la divine Eucharistie. C'est là la vie et la mesure de sa foi, de sa charité et de sa vertu. Qu'il arrive donc de plus en plus, ce règne de l'Eucharistie : assez longtemps l'impiété et l'ingratitude ont régné sur la terre ! Adveniat regnum tuum * [Mt 6,10].

Eymard
Supérieur de la Société du Très Saint-Sacrement
S. Pierre-Julien Eymard (PG 275,4) Le siècle de l'Eucharistie, juillet 1864 - Publié dans la revue Le Très-Saint Sacrement, 1ère année (1864-1865), n° 1 p. 5-13.
Que ton règne vienne
Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon coeur (cf: Luc 2, 19)
 Je prie
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26500
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre-Julien Eymard - Chapelle Corpus Christi -

Message par Marie du 65 le Mer 27 Juin 2018 - 10:05

L'attrait de grâce (2/5)
Suite de la prédication intégrale que le P. Eymard donna aux Servantes du Saint-Sacrement 
le 11 octobre 1859, à Paris.
L'intitulé en est
L'attrait
1- Servir Dieu par son état intérieur de grâce, dans sa vocation.
Douceur et force 
(en cliquant sur le texte bleu vous accéderez au lien)


2- L'attrait de grâce





Il faut servir le bon Dieu selon son attrait de grâce, parce que l'attrait de grâce c'est la volonté de Dieu manifestée en nous. Qu'est-ce qu'un attrait ? Comment dire ? Je ne sais pas, on définit ainsi un attrait : c'est un mouvement extraordinaire de la grâce en nous, qui nous attire fortement, suavement, vers Dieu ou l'un de ses mystères, ou enfin quelque chose de Dieu, et qui fait que notre âme s'y porte avec beaucoup de douceur et de force.

L'attrait est toujours une grâce extraordinaire, et a toujours un caractère spécial, ainsi un attrait qui n'a pour objet que le service de Dieu en général n'est pas un attrait, c'est un mouvement de grâce. Pour qu'il y ait attrait, il faut qu'on soit attiré vers une chose et qu'elle devienne comme un centre, qu'elle forme comme le caractère de notre sainteté. La première règle est que jamais Dieu ne donne un attrait contraire à sa vocation, ainsi, j'ai ma vocation, j'ai un attrait contraire à l'adoration ? Je dois dire : Je suis convaincu que l'adoration est la volonté de Dieu, cet attrait est une tentation du démon transformé en ange de lumière, la grâce apporte, je le sais, le sentiment de la paix, mais elle n'y est pas, ce n'est pas une grâce. Avec cette règle, on peut juger facilement l'attrait.

Saint Paul, qui vivait dans les premiers siècles, où il y avait les dons de prophéties, des miracles, disait : Désirez le don de prophétie, parce qu'il est le plus grand, et que personne ne peut l'avoir s'il ne confesse Jésus-Christ ; où il n'y a pas de foi, il n'y a pas de dons [cf. 1Co 14,1.39]. De là, je dis que tout attrait qui serait contre la fin de la vocation ne serait pas un attrait, Dieu ne se contredit pas, l'accessoire est soumis au principal qui est ma fin, en sortant de ma grâce, je sortirais de ma fin.

Pour ne pas faire cette distinction, beaucoup de personnes pieuses s'égarent : plusieurs prennent pour la volonté de Dieu des désirs d'œuvres extérieures, subordonnant à cela toute œuvre intérieure, ce qu'on appelait attrait finit par absorber l'intérieur, et on s'est égaré en se croyant dans une grâce parfaite. Alors il n'est pas étonnant que de grandes personnes d'oraison, de charité, je vous demande pardon de ce que je vais dire, finissent par un mariage : de bonnes demoiselles étaient des anges, on les lance pour faire le bien, la vie intérieure s'affaiblit, on a cru faire beaucoup de bien, on a cru être dans l'amour de Dieu parce qu'on y portait les autres, un beau jour, voilà que le ballon a crevé, voilà ce qui arrive.
S. Pierre-Julien Eymard (184,2)
Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon coeur
(cf: Luc 2, 19)
 Je prie
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26500
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre-Julien Eymard - Chapelle Corpus Christi -

Message par Marie du 65 le Mer 4 Juil 2018 - 7:42

Quelques directeurs… (3/5)
Suite de la prédication intégrale que le P. Eymard donna aux Servantes du Saint-Sacrement 
le 11 octobre 1859, à Paris.
L'intitulé en est
L'attrait
1- Servir Dieu par son état intérieur de grâce, dans sa vocation.
Douceur et force 
2- L'attrait de grâce
(en cliquant sur le texte bleu vous accéderez au lien)


3- Quelques directeurs… (1/2)





Quelques directeurs sacrifient bien des âmes auxquelles ils s'intéressent, ils ne font pas attention qu'un grand vent éteint un petit feu, et qu'il ne faut pas faire porter trop tôt des fruits aux arbres. En général, le caractère d'un attrait est intérieur, quand il n'est qu'extérieur, en principe, en premier, ce n'est pas autre chose que du zèle ; c'est dans l'intérieur que se forme un attrait vers tel ou tel mystère, la voie extérieure n'en est que l'expansion.

C'est triste à dire, que de religieux, de religieuses se trompent, et prennent un attrait de dévotion pour une vocation ! Prenez une carmélite, donnez-lui le zèle des âmes, qu'elle s'imagine mettre le feu partout, elle perdra sa vocation, ou elle sera obligée de laisser la charité, le zèle apostolique pour s'y remettre, ou si elle est sortie, elle n'est pas contente. Les unes en sortaient pour soigner les malades, pour l'enseignement, elles quittaient leur vocation pour un attrait, en général presque toutes ont mal fini, elles ont perdu leur vocation et fini par le scandale, parce qu'elles ne s'étaient pas attachées à l'attrait intérieur. Une autre est embrasée de zèle et d'amour, elle devient rouge comme du feu, elle n'y peut plus tenir, donnez-lui un peu de quinine, elle a la fièvre, ne me parlez pas de ces zèles qui veulent embrasser l'univers, je vois d'abord qu'il y a une âme qui aime à être aux pieds de Notre Seigneur, quand je vois une âme heureuse et fière, ce n'est pas autre chose qu'un peu de vapeur, une fois la vapeur sortie, il n'y a plus rien, c'est un mélange de dévotion et de nature.
S. Pierre-Julien Eymard (PS 184,3)
Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon coeur
(cf: Luc 2, 19)
 Je prie
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26500
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre-Julien Eymard - Chapelle Corpus Christi -

Message par Marie du 65 le Mer 11 Juil 2018 - 10:20

Quelques directeurs… (suite) - (4/5)
Suite de la prédication intégrale que le P. Eymard donna aux Servantes du Saint-Sacrement 
le 11 octobre 1859, à Paris.
L'intitulé en est
L'attrait
1- Servir Dieu par son état intérieur de grâce, dans sa vocation.
Douceur et force 
2- L'attrait de grâce
3- Quelques directeurs… (1/2)
(en cliquant sur le texte bleu vous accéderez au lien)


4- Quelques directeurs… (suite)





Sainte Thérèse n'est jamais sortie de son couvent pour prêcher, elle n'a pas quitté sa vocation. Sainte Catherine de Sienne faisait tout venir là, les Sœurs de Charité sont dans leur vocation, mais une âme contemplative si elle va là se perdra ; beaucoup ont perdu leur vocation pour courir, que j'en ai vu de ces pauvres religieuses qui n'étaient pas contentes et qui voulaient autre chose !

Cependant ne peut-il arriver que Dieu donne à une âme un attrait plus parfait que la grâce de sa vocation ? Il faut examiner si l'attrait est intérieur, s'il y a immolation, s'il a commencé par Jésus-Christ ; voilà pour l'attrait, il faut vivre quelque temps et qu'il prenne un caractère, vous verrez souvent que ce n'est pas autre chose qu'un effet de nature. Vous verrez si on y entre toujours plus, si tout le reste n'est qu'un aiguillon pour y faire entrer davantage. Je comprends que saint Antoine de Padoue, qui était clerc régulier, soit entré dans l'ordre de saint François où il y avait la pauvreté, les vertus, on laisse les petites pour les plus grandes.

L'Église permet toujours qu'on quitte la vie active pour la vie contemplative, qu'un capucin, qu'un dominicain entre chez les chartreux, mais quand c'est le contraire, elle ne le permet pas. S'il y a constamment deux phases, alors il n'y a pas d'attrait, il faut se défier toujours de tout mouvement qui nous porterait au dehors. – Mais il y a des flammes. – Il faut voir si le foyer est bien allumé, bien entretenu, alors je crois à la flamme. Vous comprenez qu'il faut résister à tout mouvement intérieur quand il est contre notre fin, c'est un exercice, il ne vient pas de Dieu, Dieu ne se contredit pas ; s'il perfectionne votre vocation, s'il vous la rend plus facile, plus grande, cet attrait rentre dans son caractère, il n'y a rien à craindre, vous pouvez le suivre.
S. Pierre-Julien Eymard (PS 184,3)
Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon coeur
(cf: Luc 2, 19)
 Je prie
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26500
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum