Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

✟Toute l'Actualité de notre Saint-Père le Pape François✟

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Aller en bas

https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t35079p480-echanges-questions-durant-le-parcours-entre-tous-e

Message par Hélène vie et amour le Ven 22 Juin 2018 - 17:26

Marie du 65 a écrit:
@Père Nathan a écrit:voilà la video que je viens de regarder en direct du Pape en Suisse  au Conseil oeucuménique des Eglises



un grand moment
je trouve très émouvant




Merci Père Nathan
Je compte bien regarder cette vidéo ce soir, sur mon téléphone pas facile mais bon je ferais avec!!
J'ai regardé et écouté attentivement, aussi très émue.  Que de blessures, égoïsme, orgueil, entêtement, manques d'humilité des uns envers les autres ont contribué à ce manque d'UNITE, y compris les nôtres dans nos familles, comme hélas à l'intérieur de notre propre Eglise.  Vraiment, Seul le Seigneur Lui-Même pourra  les éradiquer en mettant un immense Amour dans chaque cœur humain??!!  Il y parviendra! par le Cœur de Marie, Maman de tous, si nous prions, jeûnons, et adorons assez?!  Vivement l'Avertissement ou Illumination des Consciences!

Hélène vie et amour
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Féminin Messages : 286
Inscription : 05/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

https://www.youtube.com/watch?v=N-Jfg-_IJjc

Message par Hélène vie et amour le Ven 22 Juin 2018 - 21:11

@Père Nathan a écrit:oui la Messe a été très très belle
quel contraste avec la grisaille du Cnseil oeucuménique ,  contraste saisissant



le pape a chuté à la fin
Quelle belle Messe et quelle ferveur, musique!  Puisse la réponse au Saint Père de Mgr.Charles Romero toucher les cœurs de beaucoup!  Et QUELLE JOIE!  Les grâces sont invisibles, mais il y a dû en avoir BEAUCOUP ?!!  La chute du pape François, en témoigne peut-être ?! 
Sur le youtube j'ai vu Mère MeYvonne Bien-Aimée de Jésus - le film en SUITE est remarquable, avec témoignages de l'Abbé Buté!

Hélène vie et amour
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Féminin Messages : 286
Inscription : 05/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Toute l'Actualité de notre Saint-Père le Pape François✟

Message par doucenuit le Sam 23 Juin 2018 - 0:07

j'ai regardé la messe avec de très beaux chants,heureusement que la personne à la droite du Saint Père était là pour le retenir lorsqu'il a chuté à la fin..
avatar
doucenuit
Hosanna au plus haut des cieux!

Féminin Messages : 476
Age : 56
Localisation : île-de-France
Inscription : 29/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Toute l'Actualité de notre Saint-Père le Pape François✟

Message par M1234 le Sam 23 Juin 2018 - 8:25

@Père Nathan a écrit:oui la Messe a été très très belle
quel contraste avec la grisaille du Cnseil oeucuménique ,  contraste saisissant



le pape a chuté à la fin

Merci Père, Merci Hélène,
J'ai regardé les deux, en effet, incomparable, une très belle Messe!
Voici un article concernant la chute de notre Saint-Père!!
Sachant que François a déjà des problèmes de santé il souffre d'une hanche depuis plusieurs années!
En UDP pour notre Pape


Suisse

Le pape François s'effondre lors d'une messe à Genève
CHUTE Le pape François a été invité à célébrer une messe à Genève, à l’occasion d’une invitation du Conseil œcuménique des Eglises, qui fête ses 70 ans...



Faux pas ? Malaise ? Maladresse ? Alors qu’il était invité à célébrer une messe en Suisse, le pape François a manqué de tomber à deux reprises.

Le pape François a été invité à célébrer une messe à Genève, à l’occasion d’une invitation du Conseil œcuménique des Eglises (COE), qui fête ses 70 ans.
En descendant de sa voiture officielle, aidé par l’un de ses assistants, le pape a failli tomber une première fois. La seconde fois, en pleine messe, il a chuté en avant alors qu’il se levait de sa chaise.

Le Pape boîte légèrement
Ses coreligionnaires l’ont aidé à se rattraper pour ne pas chuter. Le Pape a ensuite pu terminer la messe et se déplacer sans être aidé. Des vidéos de la chaîne officielle Vatican News montrent le souverain pontife boitant légèrement en marchant.

A bientôt 82 ans, François a néanmoins terminé sa visite officielle, conformément à ce que prévoyait son agenda.

Source & Vidéo
avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Toute l'Actualité de notre Saint-Père le Pape François✟

Message par Père Nathan le Sam 23 Juin 2018 - 12:45

Stupéfaction

Le pape a osé dire au Conseil oeucumenique, en face, ceci :
“L’œcuménisme est une « grande entreprise en pure perte »”, et il a expliqué

Les représentants des » églises » ont fortement applaudi son discours: le message, gonflé, mais la phrase a bel et bien été dite, est passée quand même

Il avait dit un jour: je suis fourbe et rusé

En effet

Champion et Berger

21 juin 2018, discours du pape François lors de la prière œcuménique
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 3262
Age : 67
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Toute l'Actualité de notre Saint-Père le Pape François✟

Message par M1234 le Ven 29 Juin 2018 - 19:20


Place Saint-Pierre - messe avec bénédiction des palliums pour les nouveaux archevêques métropolitains, présidée par le Pape François, en la Solennité des saints Pierre et Paul Apôtres

29 Juin 2018

Croix

avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Toute l'Actualité de notre Saint-Père le Pape François✟

Message par M1234 le Mar 3 Juil 2018 - 18:48


JUILLET 2018 : Les prêtres et leur ministère pastoral

La fatigue des prêtres ! Savez-vous combien de fois j’y pense ?

Les prêtres, avec leurs vertus et leurs défauts, exercent leur ministère dans de nombreux domaines.

Du fait de ces nombreux fronts ouverts, ils ne peuvent pas s’arrêter sur une déception.

Dans ces moments-là, il est bon qu’ils se souviennent que les gens aiment leurs pasteurs, ont besoin d’eux et ont confiance en eux.

Prions ensemble pour que les prêtres qui vivent leur travail pastoral difficilement et dans la solitude se sentent aidés et réconfortés par l’amitié du Seigneur et de leurs frères.

Merci Saint-Père!
Prions

Croix



M. Hery Rajaonarimampianina, président de Madagascar

Le président malgache est venu assisté au Vatican, les 28 et 29 juin 2018 aux cérémonies de l’élévation au cardinalat de l’archevêque de Toamasina, le Cardinal Désiré Tsarahazana.

Il livre ses impressions.

avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Toute l'Actualité de notre Saint-Père le Pape François✟

Message par M1234 le Sam 7 Juil 2018 - 11:24


Pape François - Messe pour les migrants

Croix

avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Toute l'Actualité de notre Saint-Père le Pape François✟

Message par M1234 le Dim 8 Juil 2018 - 11:22


Pape François - Bari - Rencontre de prière

Croix

avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Toute l'Actualité de notre Saint-Père le Pape François✟

Message par M1234 le Mar 10 Juil 2018 - 18:22


Il y a 5 ans, le Pape se rendait à Lampedusa

Croix

avatar
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26508
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Toute l'Actualité de notre Saint-Père le Pape François✟

Message par Isabelle-Marie le Lun 27 Aoû 2018 - 7:19

Retransmission sur KTO de la messe de clôture de la Rencontre mondiale des familles à Dublin.

L'homélie du Saint Père commence en 1:08:20

avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 2884
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Toute l'Actualité de notre Saint-Père le Pape François✟

Message par Ami de Saint Bernard le Mar 28 Aoû 2018 - 11:27

Il y a 5 ans, le Pape se rendait à Lampedusa
Quelle joie de te revoir M1234


 Ce souvenir permet de vous partager le sermon du pape Fançois cette année là que je ne connaissais pas





VISITE À LAMPEDUSA

HOMÉLIE DU PAPE FRANÇOIS

Terrain de sport "Arena"
Lundi 8 juillet 2013

Vidéo

 
Immigrés morts en mer, dans ces bateaux qui au lieu d’être un chemin d’espérance ont été un chemin de mort. Ainsi titrent des journaux. Il y a quelques semaines, quand j’ai appris cette nouvelle, qui malheureusement s’est répétée tant de fois, ma pensée y est revenue continuellement comme une épine dans le cœur qui apporte de la souffrance. Et alors j’ai senti que je devais venir ici aujourd’hui pour prier, pour poser un geste de proximité, mais aussi pour réveiller nos consciences pour que ce qui est arrivé ne se répète pas. Que cela ne se répète pas, s’il vous plaît ! Mais tout d’abord, je voudrais dire une parole de sincère gratitude et d’encouragement à vous, habitants de Lampedusa et Linosa, aux associations, aux volontaires et aux forces de sécurité, qui avez montré et montrez de l’attention aux personnes dans leur voyage vers quelque chose de meilleur. Vous êtes une petite réalité, mais vous offrez un exemple de solidarité ! Merci ! Merci aussi à l’archevêque Mgr Francesco Montenegro pour son aide, son travail et sa proximité pastorale. Je salue cordialement le Maire, Mme Giusi Nicolini, merci beaucoup pour ce qu’elle a fait et fait. Je désire me tourner en pensée vers les chers immigrés musulmans qui commencent, ce soir, le jeune du Ramadan, avec le vœu d’abondants fruits spirituels. L’Église vous est proche dans la recherche d’une vie plus digne pour vous et vos familles. À vous : (oshià) !
Ce matin, à la lumière de la Parole de Dieu que nous avons écoutée, je voudrais proposer des paroles qui surtout provoquent la conscience de tous, poussent à réfléchir et à changer concrètement certaines attitudes.
« Adam, où es-tu ? » : c’est la première demande que Dieu adresse à l’homme après le péché. « Où es-tu, Adam ? ». Et Adam est un homme désorienté qui a perdu sa place dans la création parce qu’il croit devenir puissant, pouvoir tout dominer, être Dieu. Et l’harmonie se rompt, l’homme se trompe et cela se répète aussi dans la relation avec l’autre qui n’est plus le frère à aimer, amis simplement l’autre qui dérange ma vie, mon bien-être. Et Dieu pose la seconde question : « Caïn, où est ton frère ? ». Le rêve d’être puissant, d’être grand comme Dieu, ou plutôt d’être Dieu, génère une chaîne d’erreurs, qui est une chaîne de mort, porte à verser le sang du frère !
Ces deux questions de Dieu résonnent aussi aujourd’hui, avec toute leur force ! Beaucoup de nous, je m’y inclus aussi, nous sommes désorientés, nous se sommes plus attentifs au monde dans lequel nous vivons, nous ne soignons pas, nous ne gardons pas ce que Dieu a créé pour tous et nous ne sommes plus capables non plus de nous garder les uns les autres. Et quand cette désorientation assume les dimensions du monde, on arrive à des tragédies comme celle à laquelle nous avons assisté.
« Où est ton frère ? », la voix de son sang crie vers moi, dit Dieu. Ce n’est pas une question adressée aux autres, c’est une question adressée à moi, à toi, à chacun de nous. Ceux-ci parmi nos frères et sœurs cherchaient à sortir de situations difficiles pour trouver un peu de sérénité et de paix ; ils cherchaient un rang meilleur pour eux et pour leurs familles, mais ils ont trouvé la mort. Combien de fois ceux qui cherchent cela ne trouvent pas compréhension, ne trouvent pas accueil, ne trouvent pas solidarité ! Et leurs voix montent jusqu’à Dieu ! Une fois encore, je vous remercie vous habitants de Lampedusa de votre solidarité. J’ai récemment écouté un de ces frères. Avant d’arriver ici, ils ont passé par les mains des trafiquants, ceux qui exploitent la pauvreté des autres, ces personnes pour qui la pauvreté des autres est une source de revenu. Quelle souffrance ! Et certains n’ont pas pu arriver à destination.
« Où est ton frère ? » Qui est le responsable de ce sang ? Dans la littérature espagnole, il y a une comédie de Lope de Vega qui raconte comment les habitants de la ville de Fuente Ovejuna tuèrent le Gouverneur parce que c’est un tyran, et le font de façon à ce qu’on ne sache pas qui l’a exécuté. Et quand le juge du roi demande : « Qui a tué le Gouverneur ? », tous répondent : « Fuente Ovejuna, Monsieur ». Tous et personne ! Aujourd’hui aussi cette question émerge avec force : qui est le responsable du sang de ces frères et sœurs ? Personne ! Tous nous répondons ainsi : ce n’est pas moi, moi je ne suis pas d’ici, ce sont d’autres, certainement pas moi. Mais Dieu demande à chacun de nous : « Où est le sang de ton frère qui crie vers moi ? ». Aujourd’hui personne dans le monde ne se sent responsable de cela ; nous avons perdu le sens de la responsabilité fraternelle ; nous sommes tombés dans l’attitude hypocrite du prêtre et du serviteur de l’autel, dont parlait Jésus dans la parabole du Bon Samaritain : nous regardons le frère à demi mort sur le bord de la route, peut-être pensons-nous « le pauvre », et continuons notre route, ce n’est pas notre affaire ; et avec cela nous nous mettons l’âme en paix, nous nous sentons en règle. La culture du bien-être, qui nous amène à penser à nous-même, nous rend insensibles aux cris des autres, nous fait vivre dans des bulles de savon, qui sont belles, mais ne sont rien ; elles sont l’illusion du futile, du provisoire, illusion qui porte à l’indifférence envers les autres, et même à la mondialisation de l’indifférence. Dans ce monde de la mondialisation, nous sommes tombés dans la mondialisation de l’indifférence. Nous sommes habitués à la souffrance de l’autre, cela ne nous regarde pas, ne nous intéresse pas, ce n’est pas notre affaire !
Revient la figure de l’Innommé de Manzoni. La mondialisation de l’indifférence nous rend tous "innommés", responsables sans nom et sans visage.
« Adam où es-tu ? », « Où est ton frère ? », sont les deux questions que Dieu pose au début de l’histoire de l’humanité et qu’il adresse aussi à tous les hommes de notre temps, à nous aussi. Mais je voudrais que nous nous posions une troisième question : « Qui de nous a pleuré pour ce fait et pour les faits comme celui-ci ? » Qui a pleuré pour la mort de ces frères et sœurs ? Qui a pleuré pour ces personnes qui étaient sur le bateau ? Pour les jeunes mamans qui portaient leurs enfants ? Pour ces hommes qui désiraient quelque chose pour soutenir leurs propres familles ? Nous sommes une société qui a oublié l’expérience des pleurs, du « souffrir avec » : la mondialisation de l’indifférence nous a ôté la capacité de pleurer ! Dans l’Évangile nous avons écouté le cri, les pleurs, la longue plainte : « Rachel pleure ses enfants… parce qu’ils ne sont plus ». Hérode a semé la mort pour défendre son propre bien-être, sa propre bulle de savon. Et cela continue de se répéter… Demandons au Seigneur d’effacer ce qui d’Hérode est resté également dans notre cœur ; demandons au Seigneur la grâce de pleurer sur notre indifférence, de pleurer sur la cruauté qui est dans le monde, en nous, aussi en ceux qui dans l’anonymat prennent les décisions socio-économiques qui ouvrent la voie à des drames comme celui-ci. « Qui a pleuré ? » Qui a pleuré aujourd’hui dans le monde ?
Seigneur, en cette Liturgie, qui est une Liturgie de pénitence, nous demandons pardon pour l’indifférence envers beaucoup de frères et sœurs ; Père, nous te demandons pardon pour celui qui s’est accommodé et s’est enfermé dans son propre bien-être qui porte à l’anesthésie du cœur, nous te demandons pardon pour ceux qui par leurs décisions au niveau mondial ont créé des situations qui conduisent à ces drames. Pardon Seigneur !
Seigneur, que nous entendions aujourd’hui aussi tes questions : « Adam où es-tu ? », « Où est le sang de ton frère ? ».



http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/homilies/2013/documents/papa-francesco_20130708_omelia-lampedusa.html

Ami de Saint Bernard
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Messages : 2289
Inscription : 28/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Toute l'Actualité de notre Saint-Père le Pape François✟

Message par Isabelle-Marie le Mar 28 Aoû 2018 - 12:42

@Ami de Saint Bernard a écrit:Il y a 5 ans, le Pape se rendait à Lampedusa
Quelle joie de te revoir M1234


 Ce souvenir permet de vous partager le sermon du pape Fançois cette année là que je ne connaissais pas





VISITE À LAMPEDUSA

HOMÉLIE DU PAPE FRANÇOIS

Terrain de sport "Arena"
Lundi 8 juillet 2013

Vidéo

 
Immigrés morts en mer, dans ces bateaux qui au lieu d’être un chemin d’espérance ont été un chemin de mort. Ainsi titrent des journaux. Il y a quelques semaines, quand j’ai appris cette nouvelle, qui malheureusement s’est répétée tant de fois, ma pensée y est revenue continuellement comme une épine dans le cœur qui apporte de la souffrance. Et alors j’ai senti que je devais venir ici aujourd’hui pour prier, pour poser un geste de proximité, mais aussi pour réveiller nos consciences pour que ce qui est arrivé ne se répète pas. Que cela ne se répète pas, s’il vous plaît ! Mais tout d’abord, je voudrais dire une parole de sincère gratitude et d’encouragement à vous, habitants de Lampedusa et Linosa, aux associations, aux volontaires et aux forces de sécurité, qui avez montré et montrez de l’attention aux personnes dans leur voyage vers quelque chose de meilleur. Vous êtes une petite réalité, mais vous offrez un exemple de solidarité ! Merci ! Merci aussi à l’archevêque Mgr Francesco Montenegro pour son aide, son travail et sa proximité pastorale. Je salue cordialement le Maire, Mme Giusi Nicolini, merci beaucoup pour ce qu’elle a fait et fait. Je désire me tourner en pensée vers les chers immigrés musulmans qui commencent, ce soir, le jeune du Ramadan, avec le vœu d’abondants fruits spirituels. L’Église vous est proche dans la recherche d’une vie plus digne pour vous et vos familles. À vous : (oshià) !
Ce matin, à la lumière de la Parole de Dieu que nous avons écoutée, je voudrais proposer des paroles qui surtout provoquent la conscience de tous, poussent à réfléchir et à changer concrètement certaines attitudes.
« Adam, où es-tu ? » : c’est la première demande que Dieu adresse à l’homme après le péché. « Où es-tu, Adam ? ». Et Adam est un homme désorienté qui a perdu sa place dans la création parce qu’il croit devenir puissant, pouvoir tout dominer, être Dieu. Et l’harmonie se rompt, l’homme se trompe et cela se répète aussi dans la relation avec l’autre qui n’est plus le frère à aimer, amis simplement l’autre qui dérange ma vie, mon bien-être. Et Dieu pose la seconde question : « Caïn, où est ton frère ? ». Le rêve d’être puissant, d’être grand comme Dieu, ou plutôt d’être Dieu, génère une chaîne d’erreurs, qui est une chaîne de mort, porte à verser le sang du frère !
Ces deux questions de Dieu résonnent aussi aujourd’hui, avec toute leur force ! Beaucoup de nous, je m’y inclus aussi, nous sommes désorientés, nous se sommes plus attentifs au monde dans lequel nous vivons, nous ne soignons pas, nous ne gardons pas ce que Dieu a créé pour tous et nous ne sommes plus capables non plus de nous garder les uns les autres. Et quand cette désorientation assume les dimensions du monde, on arrive à des tragédies comme celle à laquelle nous avons assisté.
« Où est ton frère ? », la voix de son sang crie vers moi, dit Dieu. Ce n’est pas une question adressée aux autres, c’est une question adressée à moi, à toi, à chacun de nous. Ceux-ci parmi nos frères et sœurs cherchaient à sortir de situations difficiles pour trouver un peu de sérénité et de paix ; ils cherchaient un rang meilleur pour eux et pour leurs familles, mais ils ont trouvé la mort. Combien de fois ceux qui cherchent cela ne trouvent pas compréhension, ne trouvent pas accueil, ne trouvent pas solidarité ! Et leurs voix montent jusqu’à Dieu ! Une fois encore, je vous remercie vous habitants de Lampedusa de votre solidarité. J’ai récemment écouté un de ces frères. Avant d’arriver ici, ils ont passé par les mains des trafiquants, ceux qui exploitent la pauvreté des autres, ces personnes pour qui la pauvreté des autres est une source de revenu. Quelle souffrance ! Et certains n’ont pas pu arriver à destination.
« Où est ton frère ? » Qui est le responsable de ce sang ? Dans la littérature espagnole, il y a une comédie de Lope de Vega qui raconte comment les habitants de la ville de Fuente Ovejuna tuèrent le Gouverneur parce que c’est un tyran, et le font de façon à ce qu’on ne sache pas qui l’a exécuté. Et quand le juge du roi demande : « Qui a tué le Gouverneur ? », tous répondent : « Fuente Ovejuna, Monsieur ». Tous et personne ! Aujourd’hui aussi cette question émerge avec force : qui est le responsable du sang de ces frères et sœurs ? Personne ! Tous nous répondons ainsi : ce n’est pas moi, moi je ne suis pas d’ici, ce sont d’autres, certainement pas moi. Mais Dieu demande à chacun de nous : « Où est le sang de ton frère qui crie vers moi ? ». Aujourd’hui personne dans le monde ne se sent responsable de cela ; nous avons perdu le sens de la responsabilité fraternelle ; nous sommes tombés dans l’attitude hypocrite du prêtre et du serviteur de l’autel, dont parlait Jésus dans la parabole du Bon Samaritain : nous regardons le frère à demi mort sur le bord de la route, peut-être pensons-nous « le pauvre », et continuons notre route, ce n’est pas notre affaire ; et avec cela nous nous mettons l’âme en paix, nous nous sentons en règle. La culture du bien-être, qui nous amène à penser à nous-même, nous rend insensibles aux cris des autres, nous fait vivre dans des bulles de savon, qui sont belles, mais ne sont rien ; elles sont l’illusion du futile, du provisoire, illusion qui porte à l’indifférence envers les autres, et même à la mondialisation de l’indifférence. Dans ce monde de la mondialisation, nous sommes tombés dans la mondialisation de l’indifférence. Nous sommes habitués à la souffrance de l’autre, cela ne nous regarde pas, ne nous intéresse pas, ce n’est pas notre affaire !
Revient la figure de l’Innommé de Manzoni. La mondialisation de l’indifférence nous rend tous "innommés", responsables sans nom et sans visage.
« Adam où es-tu ? », « Où est ton frère ? », sont les deux questions que Dieu pose au début de l’histoire de l’humanité et qu’il adresse aussi à tous les hommes de notre temps, à nous aussi. Mais je voudrais que nous nous posions une troisième question : « Qui de nous a pleuré pour ce fait et pour les faits comme celui-ci ? » Qui a pleuré pour la mort de ces frères et sœurs ? Qui a pleuré pour ces personnes qui étaient sur le bateau ? Pour les jeunes mamans qui portaient leurs enfants ? Pour ces hommes qui désiraient quelque chose pour soutenir leurs propres familles ? Nous sommes une société qui a oublié l’expérience des pleurs, du « souffrir avec » : la mondialisation de l’indifférence nous a ôté la capacité de pleurer ! Dans l’Évangile nous avons écouté le cri, les pleurs, la longue plainte : « Rachel pleure ses enfants… parce qu’ils ne sont plus ». Hérode a semé la mort pour défendre son propre bien-être, sa propre bulle de savon. Et cela continue de se répéter… Demandons au Seigneur d’effacer ce qui d’Hérode est resté également dans notre cœur ; demandons au Seigneur la grâce de pleurer sur notre indifférence, de pleurer sur la cruauté qui est dans le monde, en nous, aussi en ceux qui dans l’anonymat prennent les décisions socio-économiques qui ouvrent la voie à des drames comme celui-ci. « Qui a pleuré ? » Qui a pleuré aujourd’hui dans le monde ?
Seigneur, en cette Liturgie, qui est une Liturgie de pénitence, nous demandons pardon pour l’indifférence envers beaucoup de frères et sœurs ; Père, nous te demandons pardon pour celui qui s’est accommodé et s’est enfermé dans son propre bien-être qui porte à l’anesthésie du cœur, nous te demandons pardon pour ceux qui par leurs décisions au niveau mondial ont créé des situations qui conduisent à ces drames. Pardon Seigneur !
Seigneur, que nous entendions aujourd’hui aussi tes questions : « Adam où es-tu ? », « Où est le sang de ton frère ? ».



http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/homilies/2013/documents/papa-francesco_20130708_omelia-lampedusa.html

Magnifique homélie, quel cri ! 

"Dans l’Évangile nous avons écouté le cri, les pleurs, la longue plainte : « Rachel pleure ses enfants… parce qu’ils ne sont plus ». Hérode a semé la mort pour défendre son propre bien-être, sa propre bulle de savon. Et cela continue de se répéter… Demandons au Seigneur d’effacer ce qui d’Hérode est resté également dans notre cœur ; demandons au Seigneur la grâce de pleurer sur notre indifférence, de pleurer sur la cruauté qui est dans le monde, en nous, aussi en ceux qui dans l’anonymat prennent les décisions socio-économiques qui ouvrent la voie à des drames comme celui-ci. « Qui a pleuré ? » Qui a pleuré aujourd’hui dans le monde ?"

Merci @Marie, et à toi, Ami de saint Bernard, de nous rappeler ces paroles et cet appel du Saint Père  Prie

avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 2884
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Toute l'Actualité de notre Saint-Père le Pape François✟

Message par Ami de Saint Bernard le Mar 28 Aoû 2018 - 16:51

Tout le plaisir et pour moi Isabelle Marie, je ne connaissais que le discours du pape François au cimetière de Lampedusa en 2014, c'est grâce à toi et  Marie du 65 que j'ai pu connaître ette magnifique homélie;

Ami de Saint Bernard
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Messages : 2289
Inscription : 28/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Toute l'Actualité de notre Saint-Père le Pape François✟

Message par Ami de Saint Bernard le Mar 28 Aoû 2018 - 17:01

On peut accompagner encore un peu plus notre pape François grâce aux larmes de Glyzelle aux Philippines

Un regard contemplatif fixé sur le Christ et sur la réalité
JANVIER 18, 2015 00:00ANITA BOURDINPAPE FRANÇOIS
Les larmes de la jeune Glyzelle Palomar, 12 ans, ont inspiré le discours du pape François aux jeunes de Philippines ce dimanche 18 janvier, sur le campus de l’université Saint-Thomas de Manille, devant 30 000 jeunes, sous la pluie : « Si vous n’apprenez pas à pleurer vous ne serez pas de bons chrétiens.”
Pour la seconde fois en deux jours, le pape François laisse de côté le discours préparé et parle d’abondance du cœur, en espagnol, avec une traduction consécutive en anglais: mais que se passe-t-il ?
Il pose son regard sur les larmes de la jeune Glyzelle et se laisse émouvoir et inspirer, il écoute les témoignages de quatre jeunes garçons et il laisse de côté le texte préparé pour correspondre de plus près à leurs demandes.
Glyzelle Palomar et Jun Chura, 14 ans, ont été sauvés de la rue par l’ONG Tulay Kabataan (Fondation ANAK-Tnk) dont le pape a visité le centre d’accueil le 16 janvier. Le pape s’est tout de suite passé au poignet droit le petit bracelet blanc qu’ils lui ont offert. Une grande soeur de Glyzelle puis un petit frère ont aussi été pris en charge: ils étaient dans la rue, leurs parents étant trop pauvres pour les élever. On estime à 1,5 million les enfants des rues aux Philippines, dont 70 000 à Manille.
« Il y a beaucoup d’enfants négligés par leurs parents, beaucoup deviennent des victimes de beaucoup de choses terribles arrivent comme les drogues ou la prostitution. Je me nourrissais avec ce que je trouvais dans les ordures. Je ne savais pas où aller, et je dormais sur le trottoir. Des choses terrible, que je n’aime pas, arrivaient à mes compagnons, dans la rue. On leur enseignait comment voler, à tuer aussi, ils n’avaient plus de respect pour les adultes », a raconté Glyzelle, la gorge nouée.
« Pourquoi Dieu permet-il que ces choses arrivent à des enfants innocents? Pourquoi si peu de gens viennent nous aider? », a demandé Glyzelle en laissant échapper ses larmes.
La réalité plus importante que les idées
Au terme de son allocution improvisée, le pape a expliqué pourquoi il avait laissé le texte préparé : « Une phrase me console : la réalité vaut plus que les idées. La réalité que vous êtes vaut plus que les idées que j’avais préparées. » Autrement dit, le pape a vu une réalité qui se présentait à lui et à laquelle il sentait devoir répondre. Il a vu parce qu’il a écouté, regardé, contemplé.
Le mot est lâché. Le pape est un « contemplatif », comme le révèle son regard grave fixé sur le grand crucifix que les jeunes ont porté en procession jusqu’au podium au début de la rencontre. Un regard extérieur et intérieur sur le Christ qu’il écoute, comme il le recommande à un jeune, Ricky, en mettant un doigt sur ses lèvres : « Tu donnes, tu donnes, avec tes amis, tu aides, mais est-ce que tu acceptes de recevoir ? Chut ! La réponse est dans ton cœur ! »
Et en même temps, un contemplatif de la réalité qui se présente à lui, qui s’impose à lui, et en quelque sorte, que le Christ lui donne à contempler. C’est de ce regard intense, de cette écoute intense à la fois du Christ et du monde que naissent sentiments, pensées, paroles, actions.
Et qu’est-ce qu’il a été donné à contempler au pape  en premier ce dimanche matin sur le campus ? Les larmes de la jeune Giselle, ancienne enfant des rues qui a tenté de partager sa dure expérience. La gorge nouée, elle n’a pas pu finir son petit discours, elle n’arrivait pas à réprimer la montée de ses larmes.
Lorsqu’elle s’est approchée du pape, il lui a posé la main sur la tête pour la réconforter et elle s’est blottie timidement contre lui.
Faire de la place à la femme
Ses larmes ont inspiré au pape deux enseignements, l’un sur l’importance du regard de la femme sur la réalité, de son rôle dans la société, l’autre sur le courage des larmes.
Giselle était la seule fille à témoigner: une « petite représentation », a dit le pape, mais ce n’est « pas assez ». Il ajoute en souriant: « Quand le prochain pape viendra à Manille, il faudra plus de filles ! »
Il explique, et chaque phrase est scandée par des ovations : « La femme a beaucoup à nous dire dans la société d’aujourd’hui. Parfois nous sommes trop machistes et nous ne laissons pas de place à la femme. La femme est capable de voir les choses un regard différent. De poser des questions que nous les hommes nous ne sommes pas capables de comprendre. »
Et Giselle n’a pas pu poser sa question au pape au terme de son petit discours. Le pape fait observer : « Attention ! Elle a posé aujourd’hui la seule question qui n’a pas de réponse. Et elle a dû le dire par des larmes. Cette question, c’est celle de la souffrance des enfants : pourquoi faut-il que les enfants pleurent ? »
Soyez courageux, pleurez !
Le pape évoque les larmes de compassion du Christ dans l’Evangille. Il recommande : vous-mêmes, soyez courageux, pleurez ! Mais il invite à un discernement : « Il y a une compassion mondaine qui ne sert à rien. (…) Vous-mêmes avez dit quelque chose de cela. Est-ce que j’ai appris à pleurer quand je vois un jeune qui a faim, se drogue, n’a pas de maison, est abusé, utilisé comme esclave ? »
Plus encore, le pape cite la jeune fille en exemple : « Elle nous a enseigné à pleurer. N’oublions pas cette grande question : pourquoi tant d’enfants pleurent. Elle l’a posée en pleurant. »
Ces larmes, a insisté le pape, « nous ont posé la question : pourquoi les enfants pleurent-ils, pourquoi il cela arrive-t-il ? La réponse c’est soit le silence soit la parole qui naît des larmes. »
Pour pouvoir comprendre ces larmes, pour pouvoir répondre, le pape avertit : « Apprenons à pleurer… Si vous n’apprenez pas à pleurer vous ne serez pas de bons chrétiens, c’est un défi.”
Il conclut : « Soyez courageux, n’ayez pas peur de pleurer ! N’oubliez pas cette leçon. »
Un don des larmes que saint Ignace de Loyola avait en abondance, surtout à la fin de sa vie, comme en témoigne son journal spirituel dans lequel il n’écrit parfois qu’un mot : « larmes ».
Les trois langages du sage
Le pape explique ainsi aux jeunes en quoi consiste  la sagesse chrétienne. Il y a, dit-il, trois langages à utiliser: « penser, sentir, faire », « penser bien, sentir bien, bien faire », « harmonieusement ». « Lorsque l’information descend au cœur, tu peux la réaliser, harmonieusement », répond-il à une question sur l’information et l’informatique.
Et cette attention intérieure à la fois au Christ et à la réalité rend disponible aux « surprises de Dieu » : «  Le vrai amour, c’est aimer et de se laisser aimer, le plus important, c’est de se laisser aimer par Dieu. L’amour t’ouvre à la surprise et suppose le dialogue entre celui aime et celui qui est aimé. Dieu est le Dieu des surprises : il nous attend avec une surprise. Dieu nous surprend, laissons-nous surprendre par Dieu. Et n’ayons pas la psychologie du computer qui a toutes les réponses et pas de surprise. Pour être sage, il faut vous laisser surprendre par Dieu. »
Même disponibilité « pour ceux que nous aidons » : le pape contemple l’appel du jeune homme riche. Le jeune riche demande: « Qu’est-ce qui me manque ? » « ‘Il te manque juste une seule chose’ : écoutons cette parole de Jésus en silence. ‘Une seule chose te manque’… »
Le pape commente : les scribes « ne laissaient jamais le peuple leur donner quelque chose mais Jésus s’est laissé émouvoir par le peuple. Il te manque une seule chose : devenir un mendiant, apprendre à mendier, à ceux auquel nous donnons. Ce n’est pas facile à comprendre, apprendre comment mendier. Apprendre à recevoir avec humilité de ceux que nous aidons ».
Le premier « défi » que le pape confie aux jeunes c’est donc « d’apprendre à aimer et d’apprendre à se laisser aimer ».  
Et puis, certes, de « faire quelque chose pour les pauvres » mais en même temps de «  demander aux pauvres de vous donner la sagesse qu’ils ont » : « c’est que je voulais vous dire aujourd’hui ».
Le pape exhorte les jeunes à être des « sages » de cette sagesse-là.
Le texte préparé fait partie du message
Ce que le pape avait préparé, c’était de recommander aux jeunes de ne pas se laisser voler leur honnêteté, leur intégrité morale, de ne pas avoir peur d’être « ridicule », en s’appuyant sur la force du Christ.
Le deuxième « défi » qu’il leur proposait c’est celui de la sauvegarde de la création, pour ne faire une « beau jardin ».
Le troisième défi : faire « davantage » pour les pauvres.
Lorsque le pape improvise ce n’est donc pas que le discours préparé n’est pas à prendre en considération : le Vatican le publie et indique qu’il est à recevoir comme « prononcé ». Autrement dit, l’homélie non prononcée de Tacloban fait partie du message du pape François aux sinistrés du typhon Yolanda/Haiyan du 8 novembre 2013.
Font aussi partie de ce message l’homélie prononcée d’abondance du coeur dans la pluie et le vent, et le tweet et le message publié sur la page facebook de la visite papale aux Philippines disant sa « tristesse » de devoir écourter son séjour pour éviter d’être pris dans la tempête tropicale.
Font aussi partie de ce message ses gestes : il prend le temps de passer en papamobile au milieu de la foule, revêtu comme elle d’un imperméable jaune transparent, il se rend à la cathédrale de Palo où il était attendu pour une rencontre qui n’aura pas lieu, il bénit – seulement en en passant mais quand même – le « Centre Pape François » pour les pauvres.
Font partie du message aux jeunes et le texte improvisé et le texte prononcé, et les gestes de compassion du pape pour les jeunes. N’a-t-il pas commencé par prier avec la foule pour la jeune Kristel qui a perdu la vie samedi et  pour sa famille ?
JANVIER 18, 2015 00:00PAPE FRANÇOIS



https://fr.zenit.org/articles/ces-larmes-de-glyzelle-qui-inspirent-le-pape-francois/

Ami de Saint Bernard
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Messages : 2289
Inscription : 28/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Toute l'Actualité de notre Saint-Père le Pape François✟

Message par Ami de Saint Bernard le Mer 5 Sep 2018 - 11:02

À la suite de l’Angélus du 2 septembre 2018, le Pape François a évoqué la situation dans laquelle est plongée la Syrie, plus précisément la province d’Idleb, dans le nord-ouest du pays. «Il y a encore des vents de guerre et des nouvelles inquiétantes sur les risques d’une catastrophe humanitaire dans la Syrie bien-aimée», a déclaré le Souverain Pontife, avant de renouveler son «appel sincère à la communauté internationale et à tous les acteurs concernés pour qu’ils utilisent les instruments de la diplomatie, du dialogue et de la négociation, dans le respect du droit international humanitaire, pour protéger la vie des civils». Ce n’est évidemment pas la première fois que le Pape François appelle à la paix en Syrie. Par exemple, le 1er mai, il était aller prier le chapelet au sanctuaire de Notre-Dame du Divin Amour pour la paix dans ce pays ravagé par la guerre civile depuis 2011. Et lors du Regina Coeli du 15 avril dernier, il avait appelé les dirigeants internationaux à s’entendre sur la question syrienne.
https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2018-09/francois-pape-syrie-idleb-offensive-catastrophe-humanitaire.html

Rappelez vous l’avertissement de Marie Jule Jahenny : Les puissants de la terre auront entre eux ds disputes infernales. Ils ne s’entendront pas.

Ami de Saint Bernard
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Messages : 2289
Inscription : 28/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Toute l'Actualité de notre Saint-Père le Pape François✟

Message par Ami de Saint Bernard le Jeu 6 Sep 2018 - 13:33

Frères et sœurs, se reposer vraiment le jour du Seigneur, comme le demande le Décalogue, n’est pas si facile, car il existe une fausse manière de se reposer. La mentalité actuelle met en valeur le divertissement, le plaisir qui sont une manière de s’évader de la réalité, et qui ouvre sur l’insatisfaction et le vide. Le repos authentique fait référence à celui de Dieu se réjouissant de la bonté de son œuvre après la création. Le vrai repos est donc le moment de la contemplation et de la louange. Loin d’être une fuite de la réalité, le repos est une bénédiction de la réalité qui, pour nous chrétiens, trouve son centre dans la célébration de la messe. Le dimanche n’est pas un jour fait pour effacer les autres jours, mais pour les rappeler et les bénir. Certes la vie est parfois douloureuse, et entrer dans ce repos est un choix qui implique de nous éloigner des amertumes de notre cœur, de faire la paix avec ce que nous voulons fuir, de nous réconcilier avec les moments difficiles de notre existence. C’est ainsi que notre vie devient belle, lorsque, ouvrant notre cœur à la providence, et sachant que tout est grâce, le mur intérieur de l’insatisfaction se détruit et commence le repos authentique, car il n’y a de repos qu’en Dieu seul.
http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/audiences/2018/documents/papa-francesco_20180905_udienza-generale.html

Comparons avec ce qu’a dit Marie Julie Jahenny (MJJ)

MJJ : Époque endormie, anesthésiée, par la recherche effrénée du confort et des plaisirs,
La mentalité actuelle met en valeur le divertissement, le plaisir qui sont une manière de s’évader de la réalité, et qui ouvre sur l’insatisfaction et le vide.

MJJ : oublieuse du sens de la vie, de ses devoirs envers Dieu et envers elle-même, époque rêvant à un avenir utopique, qui se révèle être un terrible cauchemar.
Certes la vie est parfois douloureuse, et entrer dans ce repos est un choix qui implique de nous éloigner des amertumes de notre cœur, de faire la paix avec ce que nous voulons fuir, de nous réconcilier avec les moments difficiles de notre existence

MJJ: Qui ne sent le besoin d’un brutal " son de cloche " poux échapper au coma définitif !
ouvrant notre cœur à la providence, et sachant que tout est grâce, le mur intérieur de l’insatisfaction se détruit et commence le repos authentique, car il n’y a de repos qu’en Dieu seul.



************************************************
impressionnant
*******************************************************

Ami de Saint Bernard
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Messages : 2289
Inscription : 28/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Toute l'Actualité de notre Saint-Père le Pape François✟

Message par Isabelle-Marie le Ven 7 Sep 2018 - 0:50

 Dernières homélies à Sainte Marthe, peut-être pas sans rapport avec l'actualité..

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mardi 4 Septembre 2018

Homélie à Ste Marthe: faire son examen de conscience pour laisser place à l'Esprit




Le pape François a célébré la messe dans la chapelle de la Maison Sainte Marthe ce mardi matin, 4 Septembre 2018, et rappelé que, dans le cœur de l'homme, «l'esprit du monde» et «l'Esprit de Dieu» s'affrontent chaque jour.

Le cœur de l'homme est comme un «champ de bataille», où deux «esprits» différents sont face à face : l'un, celui de Dieu, nous amène «au bien, à la charité, à la fraternité», l'autre, celui du monde, nous pousse «vers la vanité, la fierté, la suffisance, le bavardage». Le pape François l’a souligné en célébrant sa messe quotidienne à Sainte Marthe. Le point de départ des réflexions du Saint-Père est la première lecture, dans laquelle «l'apôtre Paul enseigne aux Corinthiens le chemin à suivre pour avoir la pensée du Christ», une voie marquée par l'abandon à l'Esprit-Saint. En fait, c'est l'Esprit-Saint qui nous amène à «connaître Jésus», à avoir ses propres «sentiments», et à en comprendre le «cœur».

La lutte éternelle entre le bien et le mal

«L'homme laissé à ses forces ne comprend pas les choses de l'Esprit» a précisé le pape dans son homélie. «Il y a deux esprits, deux manières de penser, de ressentir, d'agir : une manière qui m'amène à l'Esprit de Dieu et une qui m'amène à l'esprit du monde. Et cela se produit dans notre vie: pour ainsi dire, nous avons tous ces deux ‘esprits’. L'Esprit de Dieu qui nous conduit à de bonnes œuvres, à la charité, à la fraternité, à l'adoration de Dieu, à la connaissance de Jésus, à multiplier les bonnes œuvres de charité, à prier. Et l'autre, l’esprit du monde, qui nous conduit à la vanité, à l'orgueil, à la suffisance, au bavardage: un tout autre chemin. Notre cœur - disait un saint - est comme un champ de bataille, un champ de guerre où ces deux esprits se combattent».

Gagner des tentations comme Jésus

«Dans la vie chrétienne», par conséquent, «nous devons lutter pour faire place à l'Esprit de Dieu» et «chasser l'esprit du monde» a poursuivi François. Un «examen de conscience» quotidien, a t-il suggeré, aide à «identifier les tentations», à clarifier comment ces forces opposées agissent.

«C'est très simple: nous avons ce grand cadeau, qui est l’Esprit de Dieu, mais nous sommes fragiles, nous sommes des pécheurs et nous avons aussi la tentation de l’esprit du monde. De cette lutte spirituelle, de cette guerre de l'esprit, nous devons sortir vainqueurs comme Jésus» a précisé le Pape. 

Pas des animaux, mais Fils de Dieu

En conclusion de son homélie, le Pape a estimé que tous les soirs, le chrétien devrait relire le jour qui vient de s'écouler pour voir si la «vanité» et la «fierté» ont prévalu ou s’il est parvenu à imiter le Fils de Dieu.

«Nous devons savoir ce qui se passe dans notre cœur. Si nous ne faisons pas cela, si nous ne savons pas ce qui se passe dans nos cœurs - et ce n’est pas moi qui dit cela, mais la Bible - nous sommes comme des animaux qui ne comprennent rien, qui avancent par instinct. Mais nous ne sommes pas des animaux, nous sommes des Fils de Dieu, baptisés par le don du Saint-Esprit. C'est pourquoi il est important de comprendre ce qu’il s'est passé aujourd'hui dans mon cœur. Le Seigneur nous enseigne à faire chaque jour un examen de conscience».
-----------------------------------------------------------------------
Source : www.vaticannews.va
-------------------------------------------------------------------------


Lundi 3 Septembre 2018

Homélie à Ste Marthe : savoir quand parler et quand se taire 




« La vérité est douce, la vérité est silencieuse », a souligné le pape François à la messe matinale qu’il a célébrée à Sainte-Marthe, ce 3 septembre 2018. Et avec ceux qui cherchent seulement « le scandale » et « la division », la réponse est « le silence » et « la prière ».

En ce jour de rentrée après la pause estivale, le pape a repris ses homélies quotidiennes depuis la chapelle de sa résidence au Vatican. Dans sa méditation sur l’Evangile (Lc 4, 16-30) rapportée par Vatican News, il a invité à « réfléchir sur la façon d’agir dans la vie quotidienne, quand il y a des malentendus », afin de comprendre « comment le père du mensonge, l’accusateur, le diable, agit pour détruire l’unité d’une famille, d’un peuple ».

Prêchant dans la synagogue, Jésus n’utilise que « la Parole de Dieu », a fait observer le pape : c’est avec cette Parole, et avec le silence, qu’il vainc « les chiens sauvages », le « diable » qui « avait semé le mensonge dans les cœurs ».

« Ce n’étaient pas des personnes, c’était une meute de chiens sauvages qui le chassaient hors de la ville, a fait observer le pape François. Ils ne raisonnaient pas, ils criaient. Ils l’amenèrent jusqu’à un escarpement pour le précipiter en bas. ‘Mais lui, passant au milieu d’eux, allait son chemin' ». Et de saluer « la dignité de Jésus : par son silence, il vainc cette meute sauvage et s’en va… Le diable avait semé le mensonge dans leur cœur, et Jésus restait en silence. »

Pour le pape, cet épisode enseigne que face à l’aveuglement, « reste le silence » : « Le silence vainc, mais à travers la Croix. Le silence de Jésus. Mais combien de fois dans les familles on commence des discussions sur la politique, sur le sport, sur l’argent… et ces familles finissent détruites, dans ces discussions où l’on voit que le diable est là qui veut détruire. »

Le pape recommande « le silence. Dire ce qu’on pense et puis se taire. Parce que la vérité est douce, la vérité est silencieuse, la vérité n’est pas bruyante. … Avec les personnes qui ne sont pas de bonne volonté, avec les personnes qui cherchent seulement le scandale, qui cherchent seulement la division, qui cherchent seulement la destruction, dans les familles aussi : silence. Et prière ».

Il a conclu par cette prière : « Que le Seigneur nous donne la grâce de discerner quand nous devons parler et quand nous devons nous taire. Et cela dans toute la vie : au travail, à la maison, dans la société… dans toute la vie. Ainsi nous serons de meilleurs imitateurs de Jésus. »
--------------------------------------------------------------------
Source : https://fr.zenit.org
avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 2884
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Toute l'Actualité de notre Saint-Père le Pape François✟

Message par Isabelle-Marie le Ven 14 Sep 2018 - 14:55


Sainte-Marthe : non à la logique du « grand accusateur »  

S’accuser soi-même, miséricorde pour les autres




septembre 13, 2018 11:54

« Etre chrétien n’est pas facile », mais cela rend « heureux », a affirmé le pape François lors de la messe qu’il a célébrée à la Maison Sainte-Marthe au Vatican, ce 13 septembre 2018. Il a exhorté à ne pas entrer dans la logique du « grand accusateur » : « La seule accusation permise aux chrétiens, c’est s’accuser soi-même. Pour les autres, seulement la miséricorde. »

Méditant sur l’Evangile du jour (Lc 6,27-38), le pape a repéré « quatre détails pour vivre la vie chrétienne » : « Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent. Souhaitez du bien à ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient. »

Ainsi les chrétiens doivent refuser la logique de la « médisance » ou « des insultes », qui n’engendrent que la « guerre », a-t-il insisté dans son homélie rapportée par Vatican News. Au contraire, le chrétien est appelé à « prier pour les personnes désagréables » : « C’est le style du chrétien, c’est le mode de vie du chrétien. »

« Mais si je ne fais pas cela – aimer ses ennemis, faire du bien à ceux qui me haïssent, bénir ceux qui me maudissent, et prier pour ceux qui me calomnient – je ne suis pas chrétien ? Si, tu es chrétien, parce que tu as reçu le Baptême, mais tu ne vis pas comme un chrétien.

Tu vis comme un païen, avec l’esprit de la mondanité », a averti le pape François

Il est plus facile de « médire des ennemis ou de ceux qui sont d’un autre parti » mais la logique chrétienne suit « la folie de la Croix », a-t-il rappelé : « Seuls les miséricordieux ressemblent à Dieu Père. ‘Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux.’ C’est la voie, le chemin qui va contre l’esprit du monde, qui pense le contraire, qui n’accuse pas les autres. »

« Entre nous, a encore noté le pape, il y a le grand accusateur, celui qui va toujours nous accuser devant Dieu, pour nous détruire. Satan : c’est le grand accusateur. Et quand j’entre dans cette logique d’accusateur, de médire, de chercher à faire du mal à l’autre, j’entre dans la logique du grand accusateur qui est destructeur. Qui ne connaît pas le mot ‘miséricorde’, il ne le connaît pas, il ne l’a jamais vécu. »

Le grand accusateur, a poursuivi le pape, « nous pousse à accuser les autres, pour les détruire… mais c’est lui qui est en train de me détruire ! »

 Et de conclure : « Tu ne peux pas entrer dans la logique de l’accusateur. ‘Mais père, je dois accuser’. Oui, accuse-toi toi-même, cela te fera du bien. La seule accusation permise aux chrétiens, c’est s’accuser soi-même. Pour les autres, seulement la miséricorde, car nous sommes enfants du Père qui est miséricordieux. »

Source : https://fr.zenit.org/articles/sainte-marthe-non-a-la-logique-du-grand-accusateur/
avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 2884
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Toute l'Actualité de notre Saint-Père le Pape François✟

Message par Isabelle-Marie le Ven 14 Sep 2018 - 15:23





Le pape exhorte à la « tendresse » car « l’amour est le sens de la vie »

Dépasser le repli sur soi, sortir de l’égocentrisme

septembre 13, 2018 12:43Anne KurianPape François

La tendresse « loin de se réduire à du sentimentalisme, est le premier pas pour dépasser le repli sur soi, pour sortir de l’égocentrisme », elle fait comprendre « que l’amour est le sens de la vie », a souligné le pape François devant les participants au Congrès “La théologie de la tendresse chez le pape François”, ce 13 septembre 2018. « Aujourd’hui plus que jamais il faut une révolution de la tendresse. Cela nous sauvera », a-t-il insisté.

Le pape a en effet reçu 200 personnes qui participeront à cet événement à Assise, du 14 au 16 septembre. « Quoiqu’il arrive, quoi que nous fassions, nous sommes certains que Dieu est proche, prêt à s’émouvoir pour nous », a-t-il affirmé. Pour le pape, la tendresse « est l’antidote à la peur à l’égard de Dieu ». « L’amour de Dieu, a-t-il aussi déclaré, n’est pas un principe général abstrait, mais personnel et concret, que l’Esprit-Saint communique dans l’intime. »

Enfin, le pape a souhaité « une théologie en chemin : une théologie qui sort des chaussées rétrécies ou elle s’est parfois renfermée et qui se tourne vers Dieu avec dynamisme, en prenant l’homme par la main ; une théologie non pas narcissique, mais tendue vers le service de la communauté ; une théologie qui ne se contente pas de répéter les paradigmes du passé, mais qui soit Parole incarnée ».



Voici notre traduction du discours prononcé lors de cette rencontre.

Discours du pape François

Chers frères et sœurs,

Je vous salue cordialement et je remercie le cardinal Bassetti pour les paroles courtoises qu’il m’a adressées en votre nom, et également pour vos paroles, qui m’ont mis au courant du travail que vous faites. Vous avez réfléchi ces derniers jours sur la théologie de la tendresse, et je voudrais simplement vous dire quelque chose, parce que quand j’ai vu le thème, j’ai commencé à étudier. Vous m’avez fait lire ce livre pour comprendre ce que c’était. Un beau livre, vous le connaissez, celui de Rocchetta. Il est bien… C’est lui? [applaudissements]

Moi, je voudrais simplement vous proposer trois points.

Le premier concerne l’expression théologie de la tendresse. Théologie et tendresse semblent deux mots distincts : la première semble rappeler le domaine académique, la seconde les relations interpersonnelles. En réalité notre foi les relie indissolublement. La théologie, en effet, ne peut pas être abstraite – si elle était abstraite, elle serait idéologie –, parce qu’elle naît d’une connaissance existentielle, elle naît de la rencontre avec le Verbe fait chair ! La théologie est alors appelée à communiquer le caractère concret de Dieu amour. Et la tendresse est un bon “existentiel concret”, pour traduire à notre époque l’affection que le Seigneur nourrit pour nous.

Aujourd’hui, en effet, nous nous concentrons moins, contrairement au passé, sur le concept ou sur la pratique, et plus sur le “sentiment”. On peut ne pas aimer, mais c’est un donné de fait : on part de ce que l’on sent. La théologique ne peut certainement pas se réduire à un sentiment, mais elle ne peut non plus ignorer qu’en de nombreux endroits du monde l’approche des questions vitales ne commence plus par des questions ultimes ou des exigences sociales, mais de ce que la personne ressent émotionnellement. La théologie est appelé à accompagner cette recherche existentielle, en apportant la lumière qui vient de la Parole de Dieu. Et une bonne théologie de la tendresse peut décliner la charité divine en ce sens. C’est possible, parce que l’amour de Dieu n’est pas un principe général abstrait, mais personnel et concret, que l’Esprit-Saint communique dans l’intime. En effet, il rejoint et transforme les sentiments et les pensées de l’homme. Quelle teneur pourrait donc avoir une théologie de la tendresse ? Deux me semblent important, et ce sont les deux autres points que je voudrais vous offrir : la beauté de nous sentir aimés par Dieu et la beauté de nous sentir aimer au nom de Dieu.

Nous sentir aimés. C’est un message qui nous est parvenu plus fort ces derniers temps : du Sacré-Cœur, de Jésus miséricordieux, de la miséricorde comme propriété essentielle de la Trinité et de la vie chrétienne. Aujourd’hui la liturgie nous rappelait la parole de Jésus : « Soyez miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux » (Lc 6,36). La tendresse peut justement indiquer la façon de transposer aujourd’hui la miséricorde divine. La tendresse nous révèle, à côté du visage paternel, le visage maternel de Dieu, d’un Dieu amoureux de l’homme, qui nous aime d’un amour infiniment plus grand que celui qu’a une mère pour son enfant (cf. Is 49,15). Quoiqu’il arrive, quoi que nous fassions, nous sommes certains que Dieu est proche, prêt à s’émouvoir pour nous. Tendresse est un mot bénéfique, c’est l’antidote à la peur à l’égard de Dieu, parce que « dans l’amour il n’y a pas de peur » (1 Jn 4,18), parce que la confiance vainc la peur. Nous sentir aimés signifie donc apprendre à nous confier à Dieu, à lui dire, comme Il le veut : “Jésus, je me confie à toi”.

Cela, et d’autres considérations, peut approfondir la recherche : pour donner à l’Eglise une théologie “savoureuse”; pour nous aider à vivre une foi consciente, ardente d’amour et d’espérance ; pour nous exhorter à fléchir les genoux, touchés et blessés par l’amour divin. En ce sens la tendresse renvoie à la Passion. La Croix est en effet le sceau de la tendresse divine, qui puise dans les plaies du Seigneur. Ses blessures visibles sont les fenêtres qui ouvrent tout grand son amour invisible. Sa Passion nous invite à transformer notre cœur de pierre en cœur de chair, à nous passionner de Dieu. Et de l’homme, par amour de Dieu.

Voici alors le dernier point : nous sentir aimés.. Quand l’homme se sent vraiment aimé, il se sent porté aussi à aimer. D’ailleurs, si Dieu est infinie tendresse, l’homme aussi, créé à son image, est capable de tendresse. La tendresse, alors, loin de se réduire à du sentimentalisme, est le premier pas pour dépasser le repli sur soi, pour sortir de l’égocentrisme qui défigure la liberté humaine. La tendresse de Dieu nous porte à comprendre que l’amour est le sens de la vie. Nous comprenons ainsi que la racine de notre liberté n’est jamais auto-référentielle. Et nous nous sentons appelés à déverser dans le monde l’amour reçu du Seigneur, à le décliner dans l’Eglise, dans la famille, dans la société, à le conjuguer dans le service et dans le don. Tout cela non pas par devoir, mais par amour, par amour pour celui par lequel nous sommes tendrement aimés.

Ces brefs points orientent vers une théologie en chemin : une théologie qui sort des chaussées rétrécies ou elle s’est parfois renfermée et qui se tourne vers Dieu avec dynamisme, en prenant l’homme par la main ; une théologie non pas narcissique, mais tendue vers le service de la communauté ; une théologie qui ne se contente pas de répéter les paradigmes du passé, mais qui soit Parole incarnée. Certainement la Parole de Dieu ne change pas (cf. Hb 1,1-2;13,Cool, mais la chair qu’elle est appelée à assumer, elle si. Elle change à chaque époque. Il y a beaucoup de travail, donc, pour la théologie et pour sa mission aujourd’hui : incarner la Parole de Dieu pour l’Eglise et pour l’homme du troisième millénaire. Aujourd’hui plus que jamais il faut une révolution de la tendresse. Cela nous sauvera.

Confions l’approfondissement de vos travaux à la Vierge, Mère de tendresse. Je vous bénis, ainsi que les communautés dont vous venez, en vous demandant de prier et de faire prier pour moi. Merci.

Traduction de Zenit, Anne Kurian

https://fr.zenit.org/articles/le-pape-exhorte-a-la-tendresse-car-lamour-est-le-sens-de-la-vie/
avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 2884
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Toute l'Actualité de notre Saint-Père le Pape François✟

Message par Isabelle-Marie le Sam 15 Sep 2018 - 23:56

Homélie pour la Croix glorieuse



La croix, c’est « Jésus élevé et Satan détruit », a affirmé le pape François en célébrant la messe matinale à la Maison Sainte-Marthe, ce 14 septembre 2018, fête de la Croix glorieuse.

Dans la croix, faillit « tout ce que Jésus avait fait dans sa vie », a souligné le pape : « N’ayons pas peur de contempler la croix comme un moment de défaite, d’échec. Quand il réfléchit sur le mystère de Jésus, Paul nous dit des choses fortes, il nous dit que Jésus s’anéantit lui-même, se fait péché jusqu’à la fin, assume tout notre péché, tout le péché du monde : c’était un “torchon”, un condamné. Paul n’avait pas peur de montrer cette défaite et cela aussi peut éclairer un peu nos moment difficiles, nos moments d’échec. »

Mais la croix, a poursuivi le pape dans son homélie rapportée par Vatican News, est aussi « un signe de victoire pour nous chrétiens » : « Jésus fait péché a vaincu l’auteur du péché, il a vaincu le serpent ». Et Satan, le Vendredi Saint, était « si heureux qu’il ne s’est pas aperçu » du piège « de l’histoire dans lequel il était tombé ».

Satan « vit Jésus ainsi défait, cassé » mais « à ce moment-là, Satan est détruit pour toujours. Il n’a pas la force. La croix, à ce moment-là, devient signe de victoire ». « Notre victoire est la croix de Jésus, victoire devant notre ennemi, le grand serpent antique, le Grand Accusateur ». Dans la croix, « nous avons été sauvés, dans ce parcours que Jésus a voulu faire jusqu’au plus bas, mais avec la force de la divinité ».

La croix, a ajouté le pape, c’est « Jésus élevé et Satan détruit ». Et d’inviter à « la regarder, parce qu’elle est la force pour continuer à avancer. » Certes, « le serpent antique détruit aboie encore, il menace encore mais, comme disaient les Pères de l’Eglise, c’est un chien enchaîné : ne t’approche pas et il ne te mordra pas ; mais si tu vas le caresser parce que la fascination t’y conduit comme si c’était un petit toutou, prépare-toi, il te détruira ».

« La croix nous enseigne cela, que dans la vie il y a l’échec et la victoire. Nous devons être capables de supporter les défaites, de les porter avec patience, les échecs, même nos péchés parce qu’Il a payé pour nous. Les supporter en Lui, demander pardon en Lui mais jamais ne se laisser séduire par ce chien enchaîné », a insisté le pape.

Il a recommandé en conclusion : « Aujourd’hui il serait beau si chez soi, tranquillement, nous prenions 5,10,15 minutes devant le crucifix… : le regarder, il est notre signe de défaite, qui provoque les persécutions, il est aussi notre signe de victoire parce que c’est là que Dieu a vaincu. »

https://fr.zenit.org/articles/sainte-marthe-la-croix-cest-jesus-eleve-et-satan-detruit/


Et nous pouvons prier pour la rencontre avec les jeunes qui aura lieu le 17 septembre : "France : des jeunes du diocèse de Grenoble ont rendez-vous avec le pape le 17 septembre"

https://fr.zenit.org/articles/france-des-jeunes-du-diocese-de-grenoble-ont-rendez-vous-avec-le-pape-le-17-septembre/
avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 2884
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Toute l'Actualité de notre Saint-Père le Pape François✟

Message par Isabelle-Marie le Lun 17 Sep 2018 - 11:39

Deux jours après la commémoration liturgique de la fête de la Croix glorieuse, le pape a fait distribuer ces 40 000 crucifix avec un petit carton et cette inscription :

 “Dans la croix du Christ il y a tout l’amour de Dieu, son immense miséricorde”


La gendarmerie vaticane évalue à 35 000 les personnes présentes..

Le pape François a présenté et a montré le crucifix de la fenêtre du Palais apostolique du Vatican, en expliquant son sens religieux:

« Aujourd’hui, deux jours après la fête de la Sainte-Croix, j’ai pensé vous offrir un crucifix à vous qui êtes sur la place. Le voilà [le pape montre un des crucifix]. Le crucifix est le signe de l’amour de Dieu, qui en Jésus a donné la vie pour nous. Je vous invite à accueillir ce cadeau et à l’emporter chez vous, dans la chambre de vos enfants ou des grands-parents …, où vous voulez, mais qu’on le voie dans la maison. »

Le pape a expliqué que ce crucifix permet aussi de prier:

 « Ce n’est pas un objet décoratif, mais un signe religieux pour contempler et prier. En regardant Jésus crucifié, nous regardons notre salut. »

Le pape a insisté sur la gratuité et que personne ne pouvait demander de l’argent contre le crucifix:

 « On ne paie rien. si quelqu’un vous dit que vous devez payer c’est un malin! Non, rien! C’est un cadeau du pape! »

Source : https://www.lesalonbeige.fr/dans-la-croix-du-christ-il-y-a-tout-lamour-de-dieu-son-immense-misericorde/
avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 2884
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Toute l'Actualité de notre Saint-Père le Pape François✟

Message par Hélène vie et amour le Lun 17 Sep 2018 - 19:31

https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t42057p150-10015toute-l-actualite-de-notre-saint-pere-le-pape-francois10015#439930

Voilà comment agit DIEU!  Il ne contre pas le MAL, il agit par un BIEN -LE CADEAU DE CETTE CROIX (la Glorieuse!) à 40,000 personnes!  afin qu'elles prient!

Merci Pape François!  Merci Seigneur!

Hélène vie et amour
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Féminin Messages : 286
Inscription : 05/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Toute l'Actualité de notre Saint-Père le Pape François✟

Message par Joannes Maria le Lun 17 Sep 2018 - 19:33

@Hélène vie et amour a écrit:https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t42057p150-10015toute-l-actualite-de-notre-saint-pere-le-pape-francois10015#439930

Voilà comment agit DIEU!  Il ne contre pas le MAL, il agit par un BIEN -LE CADEAU DE CETTE CROIX (la Glorieuse!) à 40,000 personnes!  afin qu'elles prient!

Merci Pape François!  Merci Seigneur!

Amen.
avatar
Joannes Maria
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2499
Inscription : 19/05/2010

http://jeanderoquefort.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Toute l'Actualité de notre Saint-Père le Pape François✟

Message par Isabelle-Marie le Mar 18 Sep 2018 - 22:05


Le pape invite à crier au monde entier avec conviction : “La famille est vivante ! Vive la famille !”  

Message au pèlerinage des familles de Pompéi

septembre 17, 2018 

Le pape François encourage à crier « au monde entier avec conviction : “La famille est vivante ! Vive la famille !” ». C’est ce qu’il écrit aux participants au Pèlerinage national des familles pour la famille, de Scafati à Pompei (Italie), le 15 août 2018 : « Il est réconfortant de voir des familles qui montrent la beauté et la joie de l’amour. Notre monde a grand besoin de ce témoignage ! »

Dans son message signé par le cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin, adressé à Mgr Tommaso Caputo, délégué pontifical du Sanctuaire de Pompéi, le pape estime qu’à une époque « qui parfois voudrait exclure Dieu de l’histoire humaine », la vie familiale « reste un lieu source et irrépressible de l’amour de Dieu ».

Il souhaite que l’Italie promeuve toujours plus « la culture de la vie, dans toutes ses étapes », culture « qui est le chemin sûr pour construire un monde plus attentif à la promotion de l’homme et de sa dignité intégrale et transcendante ».

L’événement était parrainé par le Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie, et promu par le Renouveau dans l’Esprit (RnS).

Voici notre traduction de ce message.



Message du pape François comique  


https://fr.zenit.org/articles/le-pape-invite-a-crier-au-monde-entier-avec-conviction-la-famille-est-vivante-vive-la-famille/
avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 2884
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Toute l'Actualité de notre Saint-Père le Pape François✟

Message par Isabelle-Marie le Ven 21 Sep 2018 - 0:50

France : le pape rencontre des jeunes de Grenoble, témoignage de Philippine 


« Une heure de dialogue dans une sérénité immense »

septembre 20, 2018  Synodes des évêques

« Une heure de dialogue dans une sérénité immense » : le pape a ainsi reçu, le 17 septembre 2018, une vingtaine de jeunes du diocèse de Grenoble-Vienne en France, avec lesquels il a échangé, dans le cadre d’une initiative diocésaine pour le Synode sur les jeunes (octobre 2018).

Philippine de la Bretesche, jeune membre du service diocésain des jeunes du diocèse, témoigne après cette rencontre.

Zenit – Quel souvenir particulier garderez-vous de cette rencontre avec le pape à huis-clos ?

Philippine de la Bretesche – Une heure de dialogue dans une sérénité immense ! Il était proche de nous, certes physiquement mais également dans ses paroles. Il a lui-même insisté sur la notion de proximité dans le témoignage de notre foi et il le mettait en pratique directement avec nous, en acceptant de nous rencontrer.

Le pape a en entamé un dialogue avec vous, « sans tabou ». Vous êtes-vous sentis rejoints en tant que jeunes ?

Je pense que nous nous sommes tous sentis rejoins oui, par la simplicité de ses réponses et en même temps par les clés concrètes qu’il nous donnait. Il répondait à chaque jeune en le regardant droit dans les yeux, comme quand on discute avec un ami.

A quelques jours de l’ouverture du Synode, qu’en attendez-vous ? Avez-vous eu l’impression que les jeunes ont vraiment été écoutés ? 

Nous pourrions attendre de ce Synode que nous soyons confortés dans l’élan que nous voulons donner à la pastorale des jeunes dans notre diocèse. Notre rencontre avec le pape confirme que les jeunes ont bien été écoutés ! Non seulement nous, mais également les 300 jeunes du monde présents lors du pré-synode en mars 2018 et les milliers qui ont été interrogés via internet, les réseaux sociaux, etc. Je pense vraiment que le pape nous a entendus et que nous avons tous, à notre niveau, été protagonistes de cet événement.

A Grenoble, qu’a apporté cette année de préparatifs avec l’évêque ?

Selon moi, notre année a apporté une cohésion diocésaine : nous sommes allés à la rencontre les uns des autres, nous nous sommes retrouvés à deux reprises et nous ferons bientôt une troisième rencontre, nous nous sommes interrogés ensemble sur des thèmes de société… Un nouvel élan a été lancé !

https://fr.zenit.org/articles/france-le-pape-rencontre-des-jeunes-de-grenoble-temoignage-de-philippine/
avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 2884
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ✟Toute l'Actualité de notre Saint-Père le Pape François✟

Message par Isabelle-Marie Hier à 22:34

Voyage apostolique du Pape François dans les pays Baltes (Lituanie, Lettonie et Estonie) du 22 au 25 septembre 2018.

Le Pape François en Lituanie. Visite au sanctuaire Mater Misericordiae




Rencontre avec les jeunes de Vilnius

avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 2884
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum