Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Rôle eschatologique de la Russie? - Page 4 Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
-26%
Le deal à ne pas rater :
Nouveaux écouteurs sans-fil Huawei FreeBuds 3 (via ODR ...
118.62 € 159.99 €
Voir le deal

Rôle eschatologique de la Russie?

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

Rôle eschatologique de la Russie? - Page 4 Empty Re: Rôle eschatologique de la Russie?

Message par jacques58fan le Sam 9 Fév 2019 - 22:01

livre "toutes les vérités yougoslaves ne sont pas bonnes à dire"
jacques58fan
jacques58fan
Contemplatif

Masculin Messages : 1836
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Rôle eschatologique de la Russie? - Page 4 Empty Re: Rôle eschatologique de la Russie?

Message par Calex le Sam 9 Fév 2019 - 22:21

@jacques58fan a écrit:livre "toutes les vérités yougoslaves ne sont pas bonnes à dire"

Je n'ai pas lu ce livre, mais si j'en crois ce qu'on m'a dit de lui et les critiques sur le Net, c'est un livre qui prêche le faux. Il part par exemple du faux postulat que la disparition de la Yougoslavie était voulue, alors qu'au contraire tout à été fait pour qu'elle perdure (ce qui a couté la vie à 150.000 croates et musulmans).
On se souvient en effet de la visite de Slobodan Milosevic aux chancelleries française, anglaise et américaine, où il lui a été dit : "Ce qui se passe en Yougoslavie est une affaire intérieure yougoslave". Peu de temps après son retour en Serbie, l'armée serbe envahissait la Croatie.
A l'époque il y avait la sacro-sainte règle de l’intangibilité des frontières. La Yougoslavie devait perdurer et tant pis pour ceux qui cherchaient à se libérer de leur oppresseur et bourreau.
Par ailleurs, le livre a un parti-pris pro-serbe, ce qui n’honore pas son auteur car il est par moment dans un révisionnisme, certes plus subtil que celui des politiciens et du clergé orthodoxe serbes, mais de la même veine.


Dernière édition par Calex le Sam 9 Fév 2019 - 23:03, édité 1 fois (Raison : e)
Calex
Calex
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1033
Age : 43
Inscription : 26/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Rôle eschatologique de la Russie? - Page 4 Empty Re: Rôle eschatologique de la Russie?

Message par jacques58fan le Dim 10 Fév 2019 - 2:32

Il ya eu une rivalité datant de la SEconde guerre mondiale je crois(les oustachis croates,non?)
jacques58fan
jacques58fan
Contemplatif

Masculin Messages : 1836
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Rôle eschatologique de la Russie? - Page 4 Empty Re: Rôle eschatologique de la Russie?

Message par Calex le Mar 19 Fév 2019 - 18:54

@ jacques58fan

En fait la seconde guerre mondiale n'a rien à voir là-dedans. En effet, peu après la création de la Yougoslavie en 1918, les Serbes ont établi une dictature, allant jusqu'à tuer les députés croates dans l'assemblée. Tous les peuples constituant la Yougoslavie devaient leur être soumis. L'oppression a duré 70 ans. Au final, même les peuples "frères" orthodoxes (Monténégrins et Macédoniens) se sont désolidarisés des Serbes.
Calex
Calex
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1033
Age : 43
Inscription : 26/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Rôle eschatologique de la Russie? - Page 4 Empty Re: Rôle eschatologique de la Russie?

Message par jacques58fan le Jeu 25 Juil 2019 - 13:10

@Calex a écrit:@ jacques58fan

En fait la seconde guerre mondiale n'a rien à voir là-dedans. En effet, peu après la création de la Yougoslavie en 1918, les Serbes ont établi une dictature, allant jusqu'à tuer les députés croates dans l'assemblée. Tous les peuples constituant la Yougoslavie devaient leur être soumis. L'oppression a duré 70 ans. Au final, même les peuples "frères" orthodoxes (Monténégrins et Macédoniens) se sont désolidarisés des Serbes.
Ok merci

La troisième Rome?
https://orthodoxie.com/le-metropolite-de-volokolamsk-hilarion-ne-considere-pas-moscou-comme-troisieme-rome/?goal=0_9357f9bbb5-f0dc06d705-73813103&mc_cid=f0dc06d705&mc_eid=75ec3c6cef
jacques58fan
jacques58fan
Contemplatif

Masculin Messages : 1836
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Rôle eschatologique de la Russie? - Page 4 Empty Re: Rôle eschatologique de la Russie?

Message par Calex le Jeu 25 Juil 2019 - 18:48


Je ne sais pas si Moscou est la 3ème Rome, ce qui est certain, en revanche, c'est que les ennemis du Christ et de la Vierge Marie œuvrent à la fois à la chute du Vatican et de Moscou.
Ce sont uniquement la foi catholique et orthodoxe qui sont attaquées sans relâche et de toutes parts, car la Russie et le Vatican sont les deux derniers remparts à l'avènement d'une dictature mondiale préalable à la venue de l'antéchrist.
Calex
Calex
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1033
Age : 43
Inscription : 26/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Rôle eschatologique de la Russie? - Page 4 Empty Re: Rôle eschatologique de la Russie?

Message par jacques58fan le Lun 2 Sep 2019 - 19:25

Israël a érigé un monument pour le soldats de l'armée rouge morts en ayant vaincu le nazisme(2012)
jacques58fan
jacques58fan
Contemplatif

Masculin Messages : 1836
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Rôle eschatologique de la Russie? - Page 4 Empty Re: Rôle eschatologique de la Russie?

Message par jacques58fan le Lun 7 Oct 2019 - 15:28

jacques58fan
jacques58fan
Contemplatif

Masculin Messages : 1836
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Rôle eschatologique de la Russie? - Page 4 Empty Re: Rôle eschatologique de la Russie?

Message par jacques58fan le Dim 3 Nov 2019 - 4:35

Russie orthodoxe et Pologne catholique

Vladimir le Grand (0958 - 1015)

Le baptême orthodoxe de la Russie


Les Russes cultivent le souvenir de saint Vladimir, patron de la « Sainte Russie », mort le 15 juillet 1015, à 57 ans, après un règne de 35 ans. Ils attribuent à ce guerrier inflexible et aux moeurs cruelles le mérite d'avoir arraché son peuple au paganisme et de lui avoir imposé le baptême en 988 selon le rite orthodoxe grec.

Les chants épiques (bylines) le nomment joliment le « Soleil rouge » et l'Église russe en fait l'« Égal des Apôtres » !

Vladimir, « fornicator immensus et crudellis »


Père de Vladimir, Sviastoslav 1er dit le Brave, grand-prince de Kiev, est resté fidèle au paganisme malgré la conversion de sa mère, sainte Olga, à l'orthodoxie.

À sa mort, en 972, il partage ses domaines entre ses fils. Mais l'aîné Iaropolk, grand-prince de Kiev, ne tarde pas à partir en guerre contre son cadet Oleg, prince des Drevlianes. Il le tue et aussitôt se retourne contre le benjamin Vladimir, qui a reçu de son père le gouvernement de Novgorod. C'est la première des luttes fratricides qui vont caractériser l'Histoire russe.

Vladimir est le fils naturel d'une servante du défunt roi. Poursuivi par son demi-frère, il s'enfuit chez ses lointains cousins de Norvège. Pendant ce temps, Iaropolk réunit les principautés russes autour de Kiev et noue des contacts avec les Occidentaux, notamment l'empereur Otton 1er.

En 980, Vladimir revient à Novgorod à la tête d'une flotte varègue, décidé à en découdre avec son demi-frère. En quête d'alliances, il demande au prince Rogvolod de Polotsk la main de sa fille Rogneda mais celle-ci refuse avec hauteur d'épouser un bâtard. Qu'à cela n'y tienne, « Vladimir assiégea Polotsk, tua Rogvolod et ses deux fils, et prit sa fille pour femme », raconte la Chronique des temps passés !

Le futur saint se montre prêt à tout pour satisfaire son goût pour la gent féminine et ses excès lui vaudront d'être qualifié par un évêque occidental de « fornicator immensus et crudellis » !

Après la reprise de Novgorod vient le tour de Kiev. Vladimir s'en empare et tue son demi-frère. Commence alors un long règne de 35 ans. 

Rôle eschatologique de la Russie? - Page 4 Vladimir-radziwill

Vers le baptême


Vladimir le Grand entre en campagne contre les Polonais. C'est le début d'une longue série de guerres russo-polonaises jusqu'à nos jours…

En 987, voilà qu'il reçoit un appel à l'aide du basileus Basile II, qui doit faire face en Europe à une offensive des Bulgares et en Asie mineure à une sédition de Bardas Phokas. Le grand-prince de Kiev se voit flatté par sa demande mais sollicite en retour d'épouser la soeur de l'empereur, Anne Porphyrogénète

(note).

Basile II, malgré sa répugnance, y consent et aussitôt, à l'été 988, Vladimir dépêche six mille hommes pour défaire les troupes de Bardas Phokas. Là-dessus, le basileus croit habile de revenir sur sa promesse. Vladimir lui déclare la guerre et s'empare de Cherson, capitale de la Crimée ou Chersonèse.

Rôle eschatologique de la Russie? - Page 4 Vladimir-souS'est-il souvenu de Rogvolod de Polotsk ? Toujours est-il que Basile II se ravise et accepte enfin le mariage, assorti d'une conversion de son futur gendre.

Vladimir demande ensuite aux habitants de Kiev de recevoir à leur tour le baptême dans les eaux du Dniepr. Déjà en bonne partie christianisés, ils s'inclinent sans faire d'histoire. Le grand-prince a plus de difficultés avec les habitants de la capitale du Nord, Novgorod, restés attachés à leurs idoles païennes.

Peu avant, en 965, le prince polonais Miezzko 1er, adversaire de Vladimir, a renoncé au paganisme pour le catholicisme et l'allégeance à Rome. Ainsi les Slaves orientaux (Russes mais aussi Serbes et Bulgares) se séparent-ils des Slaves occidentaux (Polonais, Croates, Tchèques...) en choisissant de se tourner vers Byzance et l'orthodoxie plutôt que vers Rome et la catholicité…

La christianisation s'accompagne du choix de l'alphabet cyrillique et de la langue russe pour l'écriture des livres saints. C'en est fini du particularisme varègue.  

La Russie connaît son âge d'or sous le règne du fils de Vladimir et Rogneda, Iaroslav le Sage (1015-1054). Il dote Kiev et Novgorod de splendides églises dédiées à Sainte-Sophie. L'une de ses filles, Anne de Kiev, va épouser le roi capétien Henri 1er, petit-fils d'Hugues Capet. Deux autres de ses filles seront mariées l'une au roi de Hongrie, l'autre au roi de Norvège !

Voir la version intégrale
Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14
jacques58fan
jacques58fan
Contemplatif

Masculin Messages : 1836
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Rôle eschatologique de la Russie? - Page 4 Empty Re: Rôle eschatologique de la Russie?

Message par Isabelle-Marie le Sam 9 Nov 2019 - 0:31

Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 5544
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Rôle eschatologique de la Russie? - Page 4 Empty Re: Rôle eschatologique de la Russie?

Message par Isabelle-Marie le Dim 10 Nov 2019 - 7:32

La force et le génie de la Russie dit la jeune chercheuse ès Lettres c'est sa littérature. La littérature russe, c'est plus que de la littérature. Elle est "la gardienne de l'Évangile". Les écrivains russes sont des guides spirituels, tous fortement ancrés dans l'orthodoxie, ce qui donne à l'âme russe son identité.

Le plus torturé de tous mais peut-être le plus visionnaire : (en 15:00) "Dostoïevski écrit que le mal a envahi l'Europe, c'était il y a cent ans. Et on entend déjà, dit-il, les sanglots des peuples d'Europe, ils n'en peuvent plus de ce vide, de ce non-sens. Et là Dostoïevski dit qu'il croit à une explosion de pitié et d'amour et que la société s'emparera de cet amour comme elle ne l'a jamais encore éprouvé."
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 5544
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Rôle eschatologique de la Russie? - Page 4 Empty Re: Rôle eschatologique de la Russie?

Message par Isabelle-Marie le Dim 10 Nov 2019 - 23:16

"Imagine-toi que les destinées de l'humanité sont entre tes mains, et que pour rendre définitivement les gens heureux, pour leur procurer enfin la paix et le repos, il soit indispensable de mettre à la torture ne fut-ce qu'un seul être, l'enfant qui se frappait la poitrine de son petit poing, et de fonder sur ses larmes le bonheur futur. Consentirais-tu, dans ces conditions, à édifier un pareil bonheur ?"

Dostoïevski Les frères Karamazov
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 5544
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Rôle eschatologique de la Russie? - Page 4 Empty Re: Rôle eschatologique de la Russie?

Message par Isabelle-Marie le Jeu 14 Nov 2019 - 1:28

le Prince Mychkine, le simple en Christ ou on pourrait l'appeler l'éternel mari. Un peu comme le Christ (ou la figure d'Osée dans l'Ancien Testament) il épouse l'humanité souffrante et prostituée, figure de Marie-Madeleine (Nastassia Philippovna dans le roman) Mais dans le roman, Nastassia meurt sous les coups du couteau de Rogojine, dissimilé dans sa Bible, seul usage que celui-ci avait pu lui trouver. 

Roman fort, sombre et prophétique au sens où il met en situation le refus de la venue du Christ dans le monde, le refus de la bonté offerte, de l'amour, d'être sauvé et le choix de l'autodestruction contre lequel même un être pur comme le Prince est sans défense.

Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 5544
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Rôle eschatologique de la Russie? - Page 4 Empty Re: Rôle eschatologique de la Russie?

Message par Isabelle-Marie le Ven 22 Nov 2019 - 21:07

la vocation du Russe selon Dostoïevski : "devenir le frère de tous les hommes." 

"Qu’a signifié pour nous la réforme de Pierre le Grand ? N’a-t-elle consisté qu’à introduire chez nous les costumes européens, la science et les inventions européennes ? Réfléchissons-y. Peut-être Pierre le Grand ne l’a-t-il entreprise, tout d’abord, que dans un but tout utilitaire ; mais plus tard il a certainement obéi à un mystérieux sentiment qui l’entraînait à préparer pour la Russie un avenir immense. Le peuple russe lui-même n’a vu au début qu’un progrès matériel et utilitaire, mais il n’a pas tardé à comprendre que l’effort qu’on lui faisait accomplir devait le mener plus loin et plus haut. Nous nous sommes bientôt élevés jusqu’à la conception de l’universelle unification humaine. Oui, la destinée du Russe est pan-européenne et universelle. Devenir un vrai Russe ne signifie peut-être que devenir le frère de tous les hommes, l’homme universel, si je puis m’exprimer ainsi. Cette division entre slavophiles et occidentaux n’est que le résultat d’un gigantesque malentendu. Un vrai Russe s’intéresse autant aux destinées de l’Europe, aux destinées de toute la grande race aryenne qu’à celles de la Russie. Si vous voulez approfondir notre histoire depuis la réforme de Pierre le Grand, vous verrez que cela n’est pas un simple rêve qui m’est personnel. Vous constaterez notre désir à tous d’union avec toutes les races européennes dans la nature de nos relations avec elles, dans le caractère de notre politique d’État. Qu’a fait la Russie pendant deux siècles, si elle n’a pas servi encore plus l’Europe qu’elle-même ? Et cela ne saurait être un effet de l’ignorance de nos politiciens. Les peuples de l’Europe ne savent pas à quel point ils nous sont chers. Oui, tous les Russes de l’avenir se rendront compte que se montrer un vrai Russe c’est chercher un vrai terrain de conciliation pour toutes les contradictions européennes ; et l’âme russe y pourvoira, l’âme russe universellement unifiante qui peut englober dans un même amour tous les peuples, nos frères, et prononcer enfin les mots d’où sortira l’union de tous les hommes, selon l’Évangile du Christ ! Je ne sais que trop que mes paroles peuvent paraître entachées d’exagération et de fantaisie. Soit, mais je ne me repens pas de les avoir prononcées. Elles devaient être dites surtout au moment où nous honorons notre grand homme de génie russe, celui qui a su le mieux faire ressortir l’idée qui les a dictées. Oui, c’est à nous qu’il sera donné de prononcer « une parole nouvelle ». Sera-t-elle dite pour la gloire économique ou pour la gloire de la science ? Non, elle sera dite uniquement pour consacrer enfin la fraternité de tous les hommes. J’en vois une preuve dans le génie de Pouschkine. Que notre terre soit pauvre, c’est possible, mais, « le Christ en humble appareil y a passé en la bénissant ». Le Christ n’est-il pas né dans une crèche ? Et notre gloire c’est de pouvoir affirmer que l’âme de Pouschkine a communié avec l’âme de tous les hommes. Si Pouschkine avait vécu plus longtemps, peut-être aurait-il rendu évident pour l’Europe tout ce que nous venons d’essayer d’indiquer ; il aurait expliqué nos tendances à nos frères européens, qui nous considéreraient avec moins de méfiance. Si Pouschkine n’était pas mort prématurément, il n’y aurait plus de querelles et de malentendus entre nous. Dieu en a décidé autrement, et Pouschkine est mort dans tout l’épanouissement de son talent et il a emporté dans sa tombe la solution d’un grand problème. Tout ce que nous pouvons faire, c’est tenter de le résoudre."

Extrait du Discours sur Pouchkine

https://bibliotheque-russe-et-slave.com/Livres/Dostoievski%20-%20Discours%20sur%20Pouschkine.htm
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 5544
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Rôle eschatologique de la Russie? - Page 4 Empty Re: Rôle eschatologique de la Russie?

Message par Isabelle-Marie le Dim 24 Nov 2019 - 22:22

Rôle eschatologique de la Russie? - Page 4 Holbei10

Dostoïevski fait dire au prince Mychkine, dans son chef-d'oeuvre L'Idiot « Mais ce tableau peut faire perdre la foi à n'importe qui ! » (au témoignage de son épouse, les paroles mêmes de leur auteur ; « Cette œuvre l'avait traumatisé et il m'avait dit alors : "Un tel tableau peut faire perdre la foi ») Il est vrai que les orthodoxes ne sont pas habitués à représenter ainsi le Christ.

Pourtant Pilate avait fait inscrire sur le bois de la Croix : INRI  

"le Christ d'Holbein, même enterré, semble encore vivant. Les yeux mi-clos, la bouche entr'ouverte, les doigts dans le geste de la bénédiction donnent cette impression. Ils sont des signes avant coureurs du troisième jour. Ils renforcent l'espoir du croyant attristé à la vue du corps mort. Ils réitèrent à chaque fois le plus grand des miracles, celui de la Résurrection."

http://www.geographis.ch/~podouphis/Holbein.htm
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 5544
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Rôle eschatologique de la Russie? - Page 4 Empty Re: Rôle eschatologique de la Russie?

Message par jacques58fan le Dim 8 Déc 2019 - 4:43

jacques58fan
jacques58fan
Contemplatif

Masculin Messages : 1836
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Rôle eschatologique de la Russie? - Page 4 Empty Re: Rôle eschatologique de la Russie?

Message par Calex le Mar 10 Déc 2019 - 0:07

Calex
Calex
Combat avec l'Archange Michel

Masculin Messages : 1033
Age : 43
Inscription : 26/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Rôle eschatologique de la Russie? - Page 4 Empty Re: Rôle eschatologique de la Russie?

Message par jacques58fan le Ven 20 Déc 2019 - 12:24

Bilan géopolitique des années 2010
jacques58fan
jacques58fan
Contemplatif

Masculin Messages : 1836
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Rôle eschatologique de la Russie? - Page 4 Empty Re: Rôle eschatologique de la Russie?

Message par Isabelle-Marie le Ven 10 Jan 2020 - 0:43

Novossibirsk échappe à l’Europe

 Pour la Russie et l’Europe, cette ville nouvelle au développement fulgurant est l’un des grands atouts de la prometteuse Sibérie dont elle est un des instruments majeurs de la mise en valeur.

L’eldorado sibérien, immense carte gâchée

 Pour l’Europe ? C’était du moins le vœu de Vladimir Poutine, qui multiplia les offres de coopération avec les Européens de l’Ouest. Certes, quelques hommes d’État français, allemands et italiens aperçurent dans cette coopération une chance d’élargir formidablement l’échelle de notre continent et, pour commencer, de recouvrer son indépendance, énergétique d’abord (vis-à-vis du Sud) mais aussi technologique et géostratégique, vis-à-vis des États-Unis. « Le partenariat avec la Russie pour la mise en valeur de la Sibérie est la meilleure carte de l’Europe », s’exclamait Silvio Berlusconi avant qu’on ne lui cherche de mauvaises querelles. Dans le sillage gaulliste, notamment d’un Philippe Séguin appelant à bâtir l’Europe « de l’Atlantique à la Sibérie », il y eut en France d’infatigables défenseurs de la coopération franco-russe, l’actif député Thierry Mariani ou François Fillon qui fit plusieurs voyages en Russie et noua de proches relations avec Vladimir Poutine – peut-être pour son malheur…

Mais l’Europe, globalement, n’a pas saisi la main tendue ; au contraire, elle suivit avec une stupéfiante docilité une diplomatie américaine qui multiplie les efforts pour reléguer dans les ténèbres extérieures une Russie qui, depuis l’effondrement du communisme, reste son premier ennemi.

[...]

Point de second poumon pour l’Europe, donc. Pour mettre en valeur l’eldorado sibérien, Vladimir Poutine s’est résigné à se tourner vers le Japon, la Chine, Taïwan, Singapour, l’Inde… qui n’ont certes pas boudé l’aubaine. Quant à l’Europe, elle restera ce bout de continent divisé contre lui-même (soufrant d’une profonde fracture entre les deux héritiers de Rome, la part catholique et la part orthodoxe, que Benoît XVI tenta en vain de rapprocher), colonisé par la culture, l’influence militaire, économique et politique des États-Unis, embourbés dans son marasme économique, perdant partout des parts de marché, en bute à une lente invasion à laquelle elle se résigne à ne rien pouvoir. Mais sur quoi peut-elle encore quelque chose, quand ses principales puissances n’ont même pas le choix de leur partenaire, y compris en Europe ?

Divide ut imperare : diviser pour régner. La chose est vieille comme le monde, et vieille comme la politique – comme la bêtise, aussi, et la lâcheté, et la servitude.

https://lanef.net/2020/01/02/novossibirsk-echappe-a-leurope/
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 5544
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Rôle eschatologique de la Russie? - Page 4 Empty Re: Rôle eschatologique de la Russie?

Message par Isabelle-Marie le Jeu 30 Jan 2020 - 12:11

« Un Russe nommé Poutine », d’Héléna Perroud : un chef d’État au service de son peuple

Par Michel Geoffroy, auteur de La Super-classe mondiale contre les peuples ♦ Au moment où la présidence russe entre dans une nouvelle étape, il faut lire le livre qu’Héléna Perroud à consacré à Vladimir Poutine. Car le titre de cet essai – Un Russe nommé Poutine – donne sa tonalité. Héléna Perroud, russophone elle-même, ayant dirigé l’Institut culturel français de Saint Pétersbourg et ancienne du cabinet de Jacques Chirac à la présidence de la république, inscrit en effet la dynamique politique de Vladimir Poutine dans la continuité historique de la Russie. L’ouvrage, truffé de nombreuses références culturelles, historiques et personnelles, comprend d’ailleurs en annexe un résumé de l’histoire de la Russie, de plus en plus fourni à partir de 1952, l’année de naissance de Vladimir Poutine.

Une analyse sur la longue durée

A la différence des dirigeants occidentaux, caractérisés par une forte instabilité politique et une totale absence de perspective historique – sinon pour nous inviter à nous repentir en permanence d’être Européens ou Français -, la carrière politique de Vladimir Poutine s’inscrit au contraire, selon Héléna Perroud, dans la longue durée et dans une appropriation de toute l’histoire russe. Comme le dit souvent Vladimir Poutine, « celui qui ne regrette pas l’URSS n’a pas de cœur et celui qui souhaite sa restauration n’a pas de tête » !

Or la Russie, même après les amputations de la chute de l’URSS, reste un pays immense, peuplé de nombreuses ethnies (plus de 160) et riche de ressources énergétiques. Mais ce n’est aussi géographiquement qu’une vaste plaine, sans réelles frontières naturelles sinon des mers lointaines ou gelées, ouverte par conséquent à toutes les menaces. Comme l’écrit Héléna Perroud, « cette donnée de l’immensité est fondamentale pour appréhender la mentalité russe».

Elle explique notamment que les Russes ne voient pas un Etat fort comme une anomalie, mais au contraire « la source et le garant de l’ordre, l’initiateur et la force motrice de tout changement ».

La formule est justement celle de Vladimir Poutine, dans son essai programmatique La Russie au tournant du Millénaire, daté du 30 décembre 1999, avant son accession à la présidence. Un essai qui montre aussi que l’homme se fonde sur une vision à moyen terme de l’identité russe dans le monde d’aujourd’hui. Rien à voir avec les piètres cogitations électoralistes que signent à chaque élection les politiciens occidentaux pour faire croire qu’ils réfléchissent !

Ce sont les Tsars et les commissaires communistes qui ont créé la puissance russe, pas la main invisible du marché ou la thérapie de choc du néo-libéral Gaïdar, qui, comme disaient ironiquement les Russes dans les années 90, avait mieux réussi que les communistes pour faire haïr le capitalisme !

Un Russe comme les autres

La première partie de l’essai d’Héléna Perroud s’intitule significativement « Vladimir Vladimirovitch, un Russe comme les autres ».

Or, entre sa naissance en 1952 et son accession au pouvoir suprême en 1999, ce « Russe comme les autres » a justement subi les profonds bouleversements de la mère patrie : la déstalinisation, la disparition de l’URSS et du parti communiste, l’effondrement économique et diplomatique sous la présidence Eltsine, le « temps des troubles » des années 1990, l’ouverture de la Russie à l’économie de marché, la banqueroute en 1998, l’encerclement par l’OTAN, la sécession en Tchétchénie et dans le Nord Caucase, la séparation de l’Ukraine, frontière et cœur historique de la Russie, etc….

Aucun autre dirigeant ni aucun peuple occidental n’a vécu de tels bouleversements en si peu de temps !

https://www.polemia.com/russe-nomme-poutine-helena-perroud-chef-etat-peuple/
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 5544
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Rôle eschatologique de la Russie? - Page 4 Empty Re: Rôle eschatologique de la Russie?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum