Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Chant de Jean-Yves-Marie Tourbin : France, retrouve ta mémoire !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chant de Jean-Yves-Marie Tourbin : France, retrouve ta mémoire !

Message par Isabelle-Marie le Ven 12 Jan 2018 - 2:01

avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 1715
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chant de Jean-Yves-Marie Tourbin : France, retrouve ta mémoire !

Message par Isabelle-Marie le Ven 12 Jan 2018 - 16:58

Sur le même thème, courte émission qui résume la question d'un point de vue historique, en 4:40 mn top chrono !   Applaudissement

avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 1715
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chant de Jean-Yves-Marie Tourbin : France, retrouve ta mémoire !

Message par Isabelle-Marie le Mar 16 Jan 2018 - 14:53

Intéressant aussi, particulièrement le fait qu'un universitaire de la Sorbonne ose écrire un tel livre de mémoire, avec un tel titre. Espérons qu'il y aura des retombées au niveau de l'Éducation Nationale...



L'auteur a fait aussi un passage sur KTO, voici le lien :

avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 1715
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chant de Jean-Yves-Marie Tourbin : France, retrouve ta mémoire !

Message par Isabelle-Marie Aujourd'hui à 0:18

"Pour la France et le monde, ce 21 janvier est très particulier et nous plonge dans les communications que sœur Lucie à reçues dans le cadre de Fatima. En effet, Notre-Seigneur Jésus-Christ, parlant de ses ministres dans son Eglise, avait dit à Sœur Lucie, à Rianjo en août 1931, "Ils n'ont pas voulu écouter ma demande. Comme le roi de France, ils s'en repentiront, et ils le feront, mais ce sera tard. La Russie aura déjà répandu ses erreurs dans le monde, provoquant des guerres et des persécutions contre l'Église : le Saint-Père aura beaucoup à souffrir"


Dans le cadre de Fatima, Notre Seigneur a donc parlé de la France et de son roi. Il a cité ce dernier comme exemple pour les malheurs qui attendaient les ministres de son Eglise. Ces malheurs, la France les a vécus avec la révolution et ses suites. En effet, il y a 225 ans ce 21 janvier, en exécutant son roi Louis XVI, la France rompait le pacte qu’elle avait passé avec Dieu près de 13 siècles auparavant avec le baptême de Clovis à Reims. C’était la sanction de ce qui s’était passé un siècle auparavant. Mais revenons encore plus en arrière.


Dans la parabole des vignerons homicides, Jésus a précisé que le propriétaire de la vigne dont le fils venait d’être mis à mort par les vignerons, la donnerait à un autre. Les pères de l’Eglise et les papes ont toujours vu la France était ‘’cet autre’’. On peut aussi y voir une sorte de confirmation par la similitude des dynasties en Israël et en France. On constate que dans chaque pays choisi par Dieu, 3 dynasties se sont succédées avec, à chaque fin de dynastie, 3 frères régnant sans successions.


Lors du baptême de Clovis, St Rémy (testament en première partie de : (http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2014/01/cest-arriv%C3%A9-un-13-janvier.html ) a prophétisé des malédictions et des bénédictions pour les successeurs de Clovis. Dieu a fait pour la France ce qu’Il n’a fait pour aucun pays. Beaucoup de pays d’Europe ont envié les formules du sacre de nos rois très voisines du sacre d’un évêque. Dieu accordait au roi de France, le seul jour de cette cérémonie, le pouvoir de guérir les écrouelles. Avec Jeanne d’Arc, Il a montré le soin qu’Il prenait de notre pays et s’est servi de son épopée pour rappeler la fonction du roi et de la France. L’épisode suivant, appelé ‘’la triple donation du Royaume de France’’, est racontée dans le ‘’Breviarium historiale’’, texte rédigé peu après, au cours de l'été 1429, qui est consultable à la Bibliothèque Vaticane. (Info Loïc Spalwer, Le Salonbeige) . En quelques mois Jehanne venait de prouver qu’elle était envoyée par le ciel en rapportant au dauphin la réponse d’une demande qu’il était seul à connaître, et en mettant en œuvre le génie militaire qu’elle trouvait auprès ‘’de son conseil’’


Jeanne dit à Charles : «Sire, me promettez-vous de me donner ce que je vous demanderai ? » Le Roi hésite, puis consent. «Sire, donnez-moi votre royaume». Le Roi, stupéfait, hésite de nouveau ; mais, tenu par sa promesse et subjugué par l'ascendant surnaturel de la jeune fille : «Jeanne, lui répondit-il, je vous donne mon royaume» (1ére donation). Après quoi, voyant celui-ci tout interdit et embarrassé de ce qu'il avait fait : «Voici le plus pauvre chevalier de France : il n'a plus rien». Cela ne suffit pas : la Pucelle exige qu'un acte notarié en soit solennellement dressé et signé par les quatre secrétaires du Roi. « Notaire, écrivez dit la pucelle inspirée : le 21 juin de l'an de Jésus Christ 1429, à 4 heures du soir, Charles VII donne son royaume à Jeanne. Ecrivez encore : Jeanne donne à son tour la France à Jésus-Christ. (2éme donation) -Nos Seigneurs, dit-elle d'une voix forte, à présent, c'est Jésus-Christ qui parle : "Moi, Seigneur éternel je la donne au Roi Charles". (3ème donation).


Dès le lendemain, le Dauphin décide d'aller à Reims pour se faire sacrer, malgré plusieurs opposants et grâce à l'insistance de Jeanne. Le pacte de Reims se renouvelle alors que tout semblait perdu. Notre Seigneur Jésus-Christ s’est servi d’une fille de 17 ans pour faire savoir qu’il était roi de France. Que le roi est le lieutenant (tenant lieu) du Christ. Que la France a la mission de proclamer la royauté universelle du Christ sur le monde. La France remplira ce rôle confié par Notre Seigneur pendant encore près de 350 ans jusqu’à ce que suite à la non-exécution de Sa demande à Louis XIV, une sanction terrible s’abatte sur la royauté et les Français. Lors de la communication de Rianjo, on comprend mieux la référence que Notre Seigneur à faite à propos du roi de France pour les malheurs qui attendent ‘’ ses ministres’’.


Pourquoi à Rianjo, Notre Seigneur a-t-il fait référence au roi de France ? Tout simplement parce qu'en 1689, Jésus-Christ se révéla à sainte Marguerite-Marie en ces termes : "Fait savoir au fils aîné de mon Sacré-Cœur (donc, au roi Louis XIV) que, comme sa naissance temporelle a été obtenue par la dévotion aux mérites de ma sainte Enfance, de même il obtiendra sa naissance de gloire éternelle par sa consécration à mon Cœur adorable. Mon Cœur veut régner dans son palais, être peint sur ses étendards et gravé dans ses armes pour les rendre victorieuses de tous ses ennemis ET de tous ceux de la sainte Église. Mon Père veut se servir du roi pour l'exécution de Son dessein, qui est la construction d'un édifice public où serait placé le tableau de mon Cœur pour y recevoir les hommages de toute la France".


L’histoire oubliera la date du 17 juin 1689 ou le message de Notre Seigneur Jésus-Christ à Louis XIV est resté sans réponse. Mais elle n’oubliera pas que 100 ans plus tard, le 17 juin 1789, le tiers état se proclamera ‘’Assemblée Constituante’’ et emportera la monarchie française dans le sang et la terreur. Quelque mois plus tard, le roi était guillotiné. Les vendéens comprendront assez vite l’esprit même de cette révolution avec cette réplique d’un vendéen :’’ Rends-toi, lui cria ‘’le bleu’’ ; rendez-moi mon Dieu, lui répondit le Vendéen et il combattit jusqu’à la mort’’ (Voir le lien http://shenandoahdavis.canalblog.com/archives/2012/05/30/24378418.html )


Les guerres napoléoniennes et ses centaines de milliers de mort en France ont été la sanction immédiate de ce reniement et de ce régicide. Celle de 39-45 sera la conséquence de l’avertissement du 13 juillet 1917 : ‘’Si l'on ne cesse d'offenser Dieu, sous le règne de Pie XI, en commencera une autre pire’’. Depuis cette guerre, a-t-on cessé d’offenser Dieu ? De quoi ‘’ Mes ministres se repentiront ils ?’’


La Révolution Française a substitué aux droits de Dieu sur sa créature, droits protégés par le roi, les droits de l’homme sur lui-même. ‘’L’erreur’’ de la révolution a consisté à considérer que les droits de la personne humaine dépendaient de la volonté collective des hommes, et non plus des droits divins exprimés dans le décalogue et garantis par le roi, comme l’a rappelé Jeanne d’Arc. Avant la révolution, on enseignait partout ce que disait Saint Paul dans ses Lettres aux Romains: «Tout pouvoir vient de Dieu », c’était l’alliance du trône et de l’autel qui reprenait l’enseignement traditionnel et constant de l’Eglise s’appuyant sur les paroles du Christ à Pilate : « Tu n’aurais sur moi aucun pouvoir s’il ne t’avait été donné d’En-Haut ». Depuis la révolution, cette indépendance des hommes vis-à-vis de Dieu est de même nature que le ‘’Non Servian ‘’ de Lucifer. Depuis plus de 2 siècles, nous vivons cette lutte entre les gouvernants et Dieu. Il y en France des hauts et des bas, passant du Vœux National avec la création de la basilique de Montmartre, à la séparation de l’Eglise et de l’état, avec l’expulsion de milliers de prêtres et de religieux. (10 ans après, commençait la guerre de 14 -18 !). Jacinthe avait dit à Mère Godinho qui l’avait accueillie au début à Lisbonne ‘’ « Marraine, priez beaucoup pour les gouvernements ! Malheur à ceux qui persécutent la Religion de Notre Seigneur ! Si le gouvernement laissait en paix l'Église, et s'il donnait la liberté à la sainte Religion, il serait béni de Dieu. »


Le divorce a été une des premières conquêtes de cette liberté. Puis on a vu apparaître la maîtrise artificielle de la fécondité avec la loi Neuwrith. L’Eglise a pris position 6 mois plus tard en juillet 1968, sur cette solution avec l’encyclique Humanae Vitae qui a été plutôt mal perçue par beaucoup de catholiques. Au lieu de la facilité, elle exigeait la maîtrise de soi, le sacrifice, la raison. En 1975 il devenait provisoirement permis de tuer l’enfant à naître, c’était définitivement acquis fin 1979. La pilule du lendemain éteindra la conscience de la personne qui ne saura même plus si la vie s’était éveillée en elle. Le mariage s’est vu concurrencé par le PACS, puis le ‘’mariage pour tous’’ a donné presque les mêmes droits que le mariage à ces unions contre nature. Tout ce que la science permet de réaliser se trouve peu à peu légalisé, et donc passe, aux yeux de la multitude, comme ''permis''. Tout ce que Dieu a créé pour peupler son ciel est dénaturé par l’homme et devient l’objet d’une multitude de péchés offensant Dieu. Le plus grand nombre de péché est commis dans l’utilisation de cette possibilité confiée à l’homme lorsqu’Il les fit complémentaires : ‘’homme et femme il les créa ‘’, rendant jaloux Satan et les anges déchus qui n’avaient pas ce pouvoir. Souvenons-nous des paroles de Jacinthe : «Les péchés qui conduisent le plus d'âmes en enfer, ce sont les péchés de la chair »
Le premier miracle du Christ a été lors d’un mariage et il a été réalisé à la demande de Notre Dame dont le Cœur Immaculé compatissait à l’avance à la gêne de l’organisateur, et à la déception des convives. De la même façon que Notre Seigneur, s’est manifesté pour la première fois pour honorer le mariage, ses dernières paroles seront pour nous mettre en garde pour notre salut ‘’Si l’on traite ainsi le bois vert (qui porte du fruit) qu’en sera-t-il du bois sec (qui n’en porte pas et que l’on met au feu, comme Notre Dame l’a montré à Fatima) ‘’


En ce triste jour anniversaire de la rupture du pacte de Reims, unissons notre prière, avec ceux qui réciteront le rosaire, en fin du cortège de ‘’la marche pour la vie’’, ce jour à Paris. Il faut que nos gouvernants respectent le caractère sacré de la vie. Les lois qu’ils promulguent transgressent ce caractère sacré et offensent tellement notre Créateur et Sauveur ! (‘’Que l'on n'offense pas davantage Dieu, Notre-Seigneur, car Il est déjà trop offensé.’’ Dernières paroles de Notre Dame à Fatima le 13 octobre)


Bien modestement, suivons la recommandation de, Mgr Fulton Sheen aux États-Unis qui a encouragé, il y a environ 50 ans, l’adoption spirituelle d’un enfant à naître. Ceci peut être fait en priant pour que la vie d’un enfant inconnu soit épargnée et qu’on lui permette de vivre et de naître. Afin d’atteindre ce but, il a recommandé que la prière suivante soit dite chaque jour durant un an. ‘’Jésus, Marie et Joseph, je vous aime beaucoup. Je vous supplie d’épargner la vie de l’enfant non né que j’ai adopté spirituellement, qui est en danger d’être avorté. Pendant notre vie terrestre, cet enfant adopté spirituellement par vous ne sera connu que de Dieu mais dans le monde à venir et durant toute l’éternité, vous-même et cet enfants trouverez le bonheur en compagnie l’un de l’autre.’’

Source : Hozana-Fatima 100 ans et + 

https://hozana.org/user/159601?utm_source=user&utm_medium=email_Hozana&utm_campaign=notif
avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 1715
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum