Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Le deal à ne pas rater :
Licence Office 2019 Professional Plus 32/64 bits (1 PC)
13.90 €
Voir le deal

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Page 25 sur 26 Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26  Suivant

Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Jeu 9 Jan 2020 - 14:33

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Photo_22La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Photo_22La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Photo_22La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Photo_22La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Photo_22
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11
  Liturgie Pour les féries de Noël
Célébrations, méditations
de la semaine de l'Épiphanie année A 
du lundi 6 au samedi 11 janvier 2020
--jeudi 9 janvier 2020 année A  - semaine après l’Épiphanie
     -antienne d’ouverture -Jean 1 : 1 Au commencement
                                          et avant le temps le Verbe était Dieu
                                                 c’est lui qui a voulu naître dans le temps de homme
                                               et devenir le Sauveur du monde
1-1 Jean 4 : 19—5 : 4 Celui qui aime Dieu, qu’il aime aussi son frère! 
2-psaume 71 : 1-2, 14.15bc, 17 (71 (72),) R/ Tous les rois se prosterneront devant lui, 
                                                tous les pays le serviront. (Ps 71 : 11)
     -acclamation –Luc 4 : 18-19 Le Seigneur m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, 
                                                                                annoncer aux captifs leur libération. Alléluia.
3- évangile Luc 4 : 14-22  ''Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture.''
           -antienne de la communion Jean 3 : 16 Dieu a tant aimé le monde 
                                                                          qu’il a donné le Fils unique : 
                                                                     ainsi, celui qui croit en lui ne périra pas 
                                                                   mais il obtiendra la vie éternelle.  
4-bréviaire Isaïe 63 : 19—64 : 11 Nous sommes tous l’ouvrage de tes mains.   
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10- commentaire de saint Cyrille d’Alexandrie sur l’évangile de Jean.
                                                   C’est pour nous que le Christ,
                                                au baptême, a reçu le Saint Esprit.
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Introd27
C'est pourquoi, nous revenons sur la lecture du bréviaire de lundi,
              que nous n'avions pas encore faite,
          qui rassemble les thèmes des manifestations du Seigneur parmi les hommes. . .
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10-sermon de saint Pierre Chrysologue  pour l’Épiphanie.
                                       L'Épiphanie nous révèle Dieu dans l'homme.
«    Le Mystère de l’incarnation du Seigneur apporte par lui-même
               des marques toujours bien reconnaissables de la Divinité.
                Cependant, la solennité (du dimanche de) de l’Épiphanie
                         nous découvre et nous révèle de plusieurs manières
                            que Dieu est venu dans un corps d’homme ;
           ainsi notre condition mortelle, toujours enveloppée d’obscurités,
                 ne risque pas de perdre par son ignorance la richesse
                                          qu’elle a pu saisir et posséder par la grâce.
                                Car celui qui a voulu naître pour nous
                                           n’a pas voulu être ignoré de nous,
                                             et c’est pourquoi il se découvre de telle sorte
                                                 que ce grand mystère de la bonté divine
                                            ne devienne pas l’occasion d’une grande erreur.
        Aujourd’hui, les mages, cherchant celui qui brillerait parmi les étoiles,
                   le trouvent vagissant au berceau.
            Aujourd’hui, les mages s’étonnent de découvrir glorieux dans ses langes
                   celui qui s’était longtemps dissimulé dans le ciel où il demeurait obscur.
              Aujourd’hui, les mages considèrent avec une profonde stupeur
                       ce qu’ils voient ici :
                            le ciel sur la terre, la terre dans le ciel ;
                                l’homme en Dieu, Dieu dans l’homme ;
                                    et celui que le monde entier ne peut contenir,
                                                      enfermé dans le corps d’un tout-petit ! ~
                                Et dès qu’ils voient, ils proclament qu’ils croient sans discuter,
                                             en offrant leurs dons symboliques :
                                                   par  l’encens, ils confessent Dieu ;
                                                     par l’or, le roi ;
                                                       par la myrrhe, sa mort future. ~
                                    C’est ainsi que les païens, qui étaient les derniers,
                                                 deviennent premiers ;
                                              car c’est alors que la venue des païens
                                             à la croyance est inaugurée par la foi des mages. ~
                     Aujourd’hui, le Christ, qui va laver le péché du monde,
                                         est entré dans le Jourdain. Jean lui-même atteste qu’il est venu pour cela :
                                                 Voici l’Agneau de Dieu, voici celui qui enlève le péché du monde.
                       Aujourd’hui, le serviteur s’empare du Seigneur ;
                                                         l’homme, de Dieu ;
                                                               Jean, du Christ ;
                                       il s’en empare pour recevoir le pardon, non pour le donner.
                           Aujourd’hui, comme dit le Prophète : La voix du Seigneur domine les eaux.
                                          Que dit cette voix ? Celui-ci est mon Fils bien-aimé ;
                                                                                en lui j'ai mis tout mon amour. ~ 
                              Aujourd’hui, l’Esprit Saint survole les eaux
                                                                     sous l’apparence d’une colombe.
                                                        De même qu’une autre avait annoncé à Noé
                                                                              que le déluge du monde se retirait,
                                    c’est ainsi qu’en voyant cette colombe,
                                             on apprenait que le naufrage
                           inéluctable du monde avait cessé.

                           Elle n’apportait pas, comme celle d’autrefois,
                                     un rameau d’olivier,
                                 mais elle répandit sur la tête de notre chef
                           toute la richesse d’une onction nouvelle,
                                  pour accomplir la prédiction du Prophète :
                                      Dieu, ton Dieu, t’a consacré d’une onction de joie,
                                                                   comme aucun de tes semblables. ~
                   Aujourd’hui, le Christ fait commencer les signes du ciel en changeant l’eau en vin. ~
                           Mais l’eau devait être changée pour le sacrement du sang
                                           lorsque le Christ verserait des coupes de vin
                                                      à ceux qui boiraient au vase de son corps,
                                                       afin que s’accomplît cette prophétie :
                                            La coupe qui me donne l’ivresse, elle est incomparable ! »
---------
Mardi:
1-1 Jean 4 : 7-10 Dieu est amour.
--intro : Dieu est amour : c’est lui qui nous a aimé le premier
            et qui a envoyé son Fils dans le monde pour que nous vivions par lui.
                    C’est pourquoi nous
                  devons aimer comme Dieu aime.
«  Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, puisque l’amour vient de Dieu.
          Celui qui aime est né de Dieu et connaît Dieu.
                      Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu,
                            car Dieu est amour.
                                  Voici comment l’amour de Dieu s’est manifesté parmi nous :
                                     Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde
                                              pour que nous vivions par lui.
                                   Voici en quoi consiste l’amour :
                              ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu,
                                  c’est lui qui nous a aimés,
               et il a envoyé son Fils en sacrifice de pardon pour nos péchés.  »
---------
1-1 Jean 4 : 19—5 : 4 Celui qui aime Dieu, qu’il aime aussi son frère!
--intro : Les thèmes fondamentaux de charité et de vérité
                 déjà développés par saint Jean sont repris sous d’autres aspects.
                           Notre amour du Dieu invisible doit se traduire
                      dans une démarche d’amour envers nos frères.
                 Pour naître de Dieu, il faut croire que Jésus est le Messie
                      et mettre en pratique ses commandements.
«  Bien-aimés, nous aimons parce que Dieu lui-même nous a aimés le premier.
                    Si quelqu’un dit : '' J’aime Dieu '',
                           alors qu’il a de la haine contre son frère, c’est un menteur.
                               En effet, celui qui n’aime pas son frère, qu’il voit,
                                           est incapable d’aimer Dieu, qu’il ne voit pas.
                                    Et voici le commandement que nous tenons de lui :
                                       celui qui aime Dieu,
                                           qu’il aime aussi son frère.
                               Celui qui croit que Jésus est le Christ,
                                                                        celui-là est né de Dieu ;

                                   celui qui aime le Père qui a engendré
                                       aime aussi le Fils qui est né de lui.
                       Voici comment nous reconnaissons que nous aimons les enfants de Dieu :
                             lorsque nous aimons Dieu et que nous accomplissons ses commandements.
                                Car tel est l’amour de Dieu :
                                       garder ses commandements ;
                                           et ses commandements ne sont pas un fardeau,
                                                  puisque tout être qui est né de Dieu
                                                                             est vainqueur du monde.
                                                              Or la victoire remportée sur le monde, c’est notre foi. »
----------------
3- Luc 4 : 14-22 '' Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture ''
--intro : Une autre épiphanie du Christ :
                dans la synagogue de la cité où il avait grandi,
                       il lit la prophétie du livre d’Isaïe le concernant
                               et en montre la réalisation aujourd’hui en sa propre personne.
«    En ce temps-là, lorsque Jésus, dans la puissance de l’Esprit,
                     revint en Galilée, sa renommée se répandit dans toute la région.
                             Il enseignait dans les synagogues,
                                  et tout le monde faisait son éloge.
                 Il vint à Nazareth, où il avait été élevé.
           Selon son habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat.
                 Et il se leva pour faire la lecture.                ( même homélie que l'an passé 27 janvier
                                                        3e dimanche C ord,  )                                                                                        (Luc 1: 1-4 ; 4: 14-21)

                                                                                       suite et conclusion:

              On lui remit le livre du prophète Isaïe.
                 Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit :
                                  L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction.
                                                                 Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres,
                                                                                     annoncer aux captifs leur libération,

                                                   et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue,
                                                              remettre en liberté les opprimés,
                                                                      annoncer une année favorable
                                                               accordée par le Seigneur.
        Jésus referma le livre, le rendit au servant et s’assit.                                   
          Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui.
                              Alors il se mit à leur dire :
                                          '' Aujourd’hui s’accomplit
                          ce passage de l’Écriture que vous venez d’entendre. ''
              Tous lui rendaient témoignage et s’étonnaient
                        des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche. »
-------
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10- commentaire de saint Cyrille d’Alexandrie sur l’évangile de Jean.
                              C’est nous que le Christ, au baptême, a reçu le Saint Esprit.
    « Le Créateur de l’univers avait décidé
             de récapituler toutes choses dans le Christ,
                    par une réalisation magnifique,
                           et de restaurer la nature humaine dans son premier état.
         Il promet donc de lui rendre,
                avec tous les autres dons,
                                    le Saint-Esprit.

       En effet, elle n’aurait pas pu autrement
               retrouver la possession paisible et durable de ses biens.
    Aussi Dieu a-t-il fixé le moment où le Saint-Esprit descendrait vers nous,
           et il nous en a fait la promesse :
                         En ces jours-là – évidemment ceux de notre Sauveur –,
                                        je répandrai mon Esprit sur tout être de chair.
             Lorsque le temps de cette générosité
                    a fait venir sur cette terre le Fils unique incarné,
                      c’est-à-dire un homme né d’une femme,
                                           selon la sainte Écriture,
                           Dieu le Père nous a encore donné son Esprit,
                             et le premier qui le reçut fut le Christ,
                                   comme étant le premier exemplaire de la nature renouvelée.
                          Jean le Baptiste l’affirme :
                            J’ai vu l’Esprit descendre du ciel et demeurer sur lui. ~
                Si l’on dit que le Christ a reçu le Saint-Esprit,
                                c’est en tant qu’il s’est fait homme
                                        et en tant qu’il convenait à l’homme de le recevoir.
                         Sans doute, il est le Fils de Dieu le Père,
                                   et engendré de sa substance,
                                           et cela avant l’incarnation et même
                                                        avant tous les siècles.
                     Malgré cela, il n’éprouve aucune tristesse à entendre le Père lui dire,
                                maintenant qu’il s’est fait homme : Tu es mon Fils ;
                                                                      moi, aujourd’hui, je t’ai engendré.
                          Celui qui était Dieu, engendré par lui avant les siècles,
                               le Père dit qu’il est engendré aujourd’hui :
                                            cela signifie qu’il nous accueille en lui
                                                                                   comme des fils adoptifs,
                                                 car toute l’humanité était contenue dans le Christ
                                                                                           en tant qu’il était homme.
                               En ce sens, on dit que le Père, alors que son Fils possédait déjà son Esprit,
                                        le lui donne de nouveau, de telle sorte
                                                           que nous soyons gratifiés de l’Esprit
                                                                en lui.
                                 C’est pour cela
                                    qu’il prend en charge la descendance d’Abraham, selon l’Écriture,
                                        et qu’il s’est rendu  en tout semblable à ses frères.
                                                   Ce n’est donc pas pour lui-même
                                                       que le Fils unique a reçu le Saint-Esprit.
                                              Car l’Esprit est à lui,
                                                                       en lui
                                                                    et par lui,
                                                     comme nous l’avons déjà dit.
                                         Mais parce que, s’étant fait homme,
                                                 il possédait en lui toute la nature humaine,
                                                   il a reçu l’Esprit afin de la récapituler tout entière,
                                                    en la restaurant dans son premier état. ~

                   Nous pouvons donc voir, par un sage raisonnement
                                                               et en nous appuyant sur
                                                                  les affirmations de la sainte Écriture,
                                                    que le Christ n’a pas reçu l’Esprit Saint pour lui-même,
                                          mais plutôt pour nous, qui étions en lui.
                                    Car c’est par lui que nous parviennent tous les biens. »
--------- 
À suivre.
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Ven 10 Jan 2020 - 13:58

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11
  Liturgie Pour les féries de Noël
Célébrations, méditations
de la semaine de l'Épiphanie année A 
du lundi 6 au samedi 11 janvier 2020
--vendredi 10 janvier 2020 année A  - semaine après l’Épiphanie
                                                                   L’Esprit, l’eau et le sang :
                                                   ils sont trois qui rendent témoignage.
      -antienne d’ouverture -psaume 111 : 4 Une lumière s’est levée dans les ténèbres
                                                    pour les hommes au cœur droit :
                                 c’est le Seigneur miséricordieux, juste et plein de pitié.  
1-1 Jean 5 : 5-13 L’Esprit, l’eau et le sang rendent témoignage. 
2-psaume 147 : 12-13, 14-15, 19-20 (147 (147B),) R/ Glorifie le Seigneur, Jérusalem ! 
                                                                      Célèbre ton Dieu, ô Sion ! 147 : 12 ou : Alléluia ! 
        -acclamation –Matthieu 4 : 23 Jésus proclamait la Bonne Nouvelle du Royaume 
                                                           et guérissait son peuple de toute langueur.  Alléluia.
3- évangile Luc 5 : 12-16 À l’instant même sa lèpre disparue.  
        -antienne de la communion 1 Jean 4 : 9 Voici comment Dieu a manifesté son amour pour nous : 
                                                Dieu a envoyé sin Fils unique dans le monde afin que nous vivions par lui.   
4-bréviaire Isaïe 65 : 12-25 Promesses de paix et de bonheur.    
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10- sermon de saint Maxime de Turin pour l’Épiphanie. 
                                            Les mystères du baptême du Seigneur.  
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
--intro générale : Durant la semaine de l'Épiphanie 
       nous lisons de nombreux récits de miracles de Jésus : 
               guérisons, multiplication des pains, 
                   marche sur la mer, purification d'un lépreux. 
           C'est qu'à la suite du miracle de Cana,
                 ils constituent autant d'épiphanies, de révélations de Dieu en Jésus Christ.
                    Plus encore que la toute-puissance du Seigneur et sa pitié pour les hommes,
                      ils nous disent sa volonté
                       de nous recréer intérieurement (Pr) 
                           par la foi et par l'amour, 
                    et d'introduire notre nature mortelle 
                             dans un monde où toutes les forces hostiles seront dominées. 
              C'est à ce monde que nous communions 
                                              en espérance dans l'Eucharistie
                                        par laquelle le Christ '' vient à notre rencontre '' (P 3).
---------   
-1 Jean 5: 5-13 L’Esprit, l’eau et le sang rendent témoignage. 
--intro :  La foi est source de vie éternelle :
                              cette foi est fondée 
                       d'une part sur le baptême du Christ 
                                            et sur sa mort en croix, 
                        d'autre part sur les sacrements de Baptême et d'Eucharistie, 
                             ainsi que sur la possession du Saint-Esprit
                             qui sont issus de la personne de Jésus 
                                                             et de là, nous sont transmis.
«   Bien-aimés, qui donc est vainqueur du monde ? 
                N’est-ce pas celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu !
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Yhvh13
         C’est lui, Jésus Christ, 
                  qui est venu par l’eau et par le sang
                      non pas seulement avec l’eau, 
                        mais avec l’eau et avec le sang. 
            Et celui qui rend témoignage
                   c’est l’Esprit, car l’Esprit est la vérité
        En effet, ils sont trois qui rendent témoignage,
                            l’Esprit, l’eau et le sang
                      et les trois n’en font qu’un
             Nous acceptons bien le témoignage des hommes ; 
                    or, le témoignage de Dieu a plus de valeur, 
                             puisque le témoignage de Dieu, 
                                      c’est celui qu’il rend à son Fils. 
                                Celui qui met sa foi dans le Fils de Dieu 
                                         possède en lui-même ce témoignage. 
                          Celui qui ne croit pas Dieu, celui-là fait de Dieu un menteur, 
                                    puisqu’il n’a pas mis sa foi 
                                                           dans le témoignage 
                                                                            que Dieu rend à son Fils. 
                                                                 Et ce témoignage, le voici : 
                                             Dieu nous a donné la vie éternelle, 
                                    et cette vie est dans son Fils
                           Celui qui a le Fils possède la vie ; 
                              celui qui n’a pas le Fils de Dieu ne possède pas la vie. 
                                          Je vous ai écrit cela pour que vous sachiez
                                                                        que vous avez la vie éternelle,
                                                          vous qui mettez votre foi dans le nom du Fils de Dieu. » 
---------   
-bréviaire Isaïe 65: 12-25 Promesses de paix et de bonheur.    
--intro : Dieu nous annonce l’achèvement de son œuvre
                         sous la forme d’une création nouvelle. 
                            Nous sommes déjà cette création, nous apprendra saint Paul.   
                     Mais elle ne paraîtra en pleine lumière qu’au retour glorieux du Christ. 
          Soyons tendus vers ce but,
                       qui établira enfin la parfaite justice
                                dont nous rêvons
                            et pour laquelle nous lutterions en vain
                      si nous la limitions au monde présent. 
«   Je vous destine à l’épée ; tous, vous plierez le genou pour être abattus ! 
             Car j’ai appelé, et vous n’avez pas répondu
                       j’ai parlé, et vous n’avez pas écouté ; 
                         vous avez fait ce qui est mal à mes yeux, 
                 et vous avez choisi ce qui me déplaît.
     C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur Dieu : 
                Voici : mes serviteurs mangeront ; 
                                   vous, vous aurez faim;
                            mes serviteurs boiront ; 
                                         vous, vous aurez soif. 
                 Voici : mes serviteurs seront pleins d’allégresse ; 
                                              vous, vous serez pleins de honte.
                                Mes serviteurs crieront de joie, le cœur en fête ; 
                                      vous, vous pousserez des cris dans la douleur de votre cœur,
                                                                        vous hurlerez, l’esprit brisé !
                   Pour mes élus, votre nom servira de malédiction :
                                         '' Qu’il te fasse mourir comme un tel, le Seigneur Dieu ! ''
                         – Mais à ses serviteurs Dieu donnera un autre nom.
        Quiconque voudra se bénir lui-même dans le pays se bénira par le Dieu fidèle, 
           et quiconque, dans le pays, fera un serment le fera par le Dieu fidèle. 
                     Car la détresse passée sera oubliée, elle aura disparu à mes yeux.
                 Oui, voici : je vais créer un ciel nouveau et une terre nouvelle
                                   on ne se souviendra plus du passé, il ne reviendra plus à l’esprit.
                      Soyez plutôt dans la joie, 
                            exultez sans fin pour ce que je crée.
               Car je vais recréer Jérusalem, 
                                                     pour qu'elle soit exultation

                                                              et que son peuple devienne joie.
                                       J’exulterai en Jérusalem, je trouverai ma joie dans mon peuple.
                                   On n’y entendra plus de pleurs ni de cris.
                           Là, plus de nourrisson emporté en quelques jours, 
                                        ni d’homme qui ne parvienne au bout de sa vieillesse ;
                                                 le plus jeune mourra centenaire, 
                                                    ne pas atteindre cent ans sera malédiction.
                                On bâtira des maisons, on y habitera ; on plantera des vignes, on mangera leurs fruits.
                                   On ne bâtira pas pour qu’un autre habite, 
                                             on ne plantera pas pour qu’un autre mange ; 
                                         car les jours de mon peuple seront comme les jours d’un arbre, 
                                              et mes élus jouiront des ouvrages de leurs mains.
                Ils ne se fatigueront pas pour rien, ils n’enfanteront plus pour l’épouvante, 
                              car ils sont la descendance
                        des bénis du Seigneur, eux et leur postérité.
                       Alors, avant qu’ils n’appellent, moi, je répondrai ;
                                                    ils parleront encore que moi, je les aurai entendus.
                   Le loup et l’agneau auront même pâture, 
                                  le lion, comme le bœuf, mangera du fourrage ;
                              le serpent, lui, se nourrira de poussière. 
                        Il n’y aura plus de mal ni de corruption 
                                    sur toute ma montagne sainte, – dit le Seigneur.  »

-------
À suivre.
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Sam 11 Jan 2020 - 14:34

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11
  Liturgie Pour les féries de Noël
Célébrations, méditations
de la semaine de l'Épiphanie année A 
du lundi 6 au samedi 11 janvier 2020
    -antienne d’ouverture -Galates 4 : 4-5 Dieu a envoyé son Fils, 
                                            né d’une femme, pour faire de nous ses fils. 
1-1 Jean 5 : 14-21 Dieu écoute toutes nos demandes.  
2-psaume 149 : 1-2, 3-4, 5-6a.9b (149,) R/ Le Seigneur aime son peuple. Alléluia ! 
       -acclamation –Matthieu 4 : 16 Le peuple gisant dans les ténèbres 
                                                                 a vu naître une grande clarté. 
                                                      Sur les habitants du pays de la mort 
                                                        s'est levée la lumière. Alléluia.
3- évangile Jean 3 : 22-30  L’ami de l’époux entend la voix de l’époux
                                                                          et il en est tout joyeux.   
     -antienne de la communion Jean 1 : 16 Tous nous avons eu part
                                                                       à la plénitude du Christ : 
                                                                        nous avons reçu grâce après grâce.  
4-bréviaire Isaïe 66 : 10-14, 18-23. Renaissance d’un peuple.     
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10-sermon de saint Fauste de Riez pour l’Épiphanie. 
                                          L’eau changée en vin, mystère du passage
                                               de l’ancienne alliance à la nouvelle.
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
                            La joie parfaite.  Jean annonce la venue de l’Époux : 
                                                              C’est lui qui maintenant vous baptisera dans l’Esprit Saint.
      -antienne d’ouverture -Galates 4 : 4-5 Dieu a envoyé son Fils, 
                                                  né d’une femme, pour faire de nous ses fils
contexte du passage de l'Écriture: Galates 4: 4 à 6:
«  Lorsqu’est venue la plénitude des temps, 
                                        Dieu a envoyé son Fils
                                    né d’une femme et soumis à la loi de Moïse,
                              afin de racheter ceux qui étaient soumis à la Loi
                            et pour que nous soyons adoptés comme fils.
                      Et voici la preuve que vous êtes des fils : 
                              Dieu a envoyé l’Esprit de son Fils dans
                      nos cœurs, et cet Esprit crie « Abba ! », c’est-à-dire : Père ! »
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Rzojou21

--intro générale : Nous retrouvons aujourd'hui,
                avec l'évocation discrète de la Vierge Mère (A 1),
                           les thèmes essentiels du temps de Noël :
                       le prodigieux échange grâce auquel ''notre nature est unie 

                     dans le Christ à celle de Dieu'' et la nouvelle création (P 1).
              Tout cela est pour nous un donné,
                    la grâce première à laquelle tant d'autres se sont ajoutées (A 2),
                        mais aussi l'objet de notre espérance.
                    Membres du Christ par notre baptême,
                            nous n'avons pas trop de toute notre vie pour prendre conscience
                                         du fait que ''nous appartenons à Dieu'', 

          que nous sommes en lui (L 1).
    Selon la parole de Jean Baptiste : ''Lui il faut qu'il grandisse;
                et moi, que je diminue '' (L 2).
                     Ce sera alors en moi l'Épiphanie.
--------- 
1-1 Jean 5 : 14-21 Dieu écoute toutes nos demandes.  
--intro : Saint Jean recommande la prière pour les pécheurs, 
               car Dieu exauce cette prière, selon sa volonté. 
                     La finale de la lettre en résume les grands thèmes :
                        la venue du Fils de Dieu 
                           a apporté la vérité et la vie éternelle

 « Bien-aimés, voici l’assurance que nous avons auprès de Dieu :
        si nous faisons une demande selon sa volonté, il nous écoute
               Et, puisque nous savons qu’il nous écoute en toutes nos demandes, 
                                      nous savons aussi que nous obtenons ce que nous lui avons demandé. 
                       Si quelqu’un voit son frère commettre un péché 
                                                                  qui n’entraîne pas la mort, 
                               il demandera, et Dieu lui donnera la vie,
                        – cela vaut pour ceux dont le péché n’entraîne pas la mort. 
                Il y a un péché qui entraîne la mort, ce n’est pas pour celui-là que je dis de prier. 
           Toute conduite injuste est péché, mais tout péché n’entraîne pas la mort. 
                     Nous le savons : ceux qui sont nés de Dieu ne commettent pas de péché ; 
                        le Fils engendré par Dieu les protège 
                          et le Mauvais ne peut pas les atteindre. 
                 Nous savons que nous sommes de Dieu, 
                       alors que le monde entier est au pouvoir du Mauvais. 
                    Nous savons aussi que
                        le Fils de Dieu est venu nous donner l’intelligence
                                       pour que nous connaissions Celui qui est vrai ; 
                                  et nous sommes en Celui qui est vrai
                                                                          en son Fils Jésus Christ. 
                                                              C’est lui qui est le Dieu vrai
                                                                                                et la vie éternelle
                                                Petits enfants, gardez-vous des idoles. » 
-------
3- Jean 3 : 22-30  L’ami de l’époux entend la voix de l’époux
                                                                               et il en est tout joyeux.  
--intro : Jean Baptiste rend un dernier témoignage à Jésus : 
              aux disciples qui lui racontent le succès de Jésus, 
                    il affirme la plénitude de sa joie, 
                    car le Christ doit grandir, mais lui diminuer. 
«   En ce temps-là, 
        Jésus se rendit en Judée
                                     ainsi que ses disciples ;  il y séjourna avec eux,
                    et il baptisait
              Jean, quant à lui, 
                   baptisait à Aïnone, près de Salim,   ((en Samarie))
                       où l’eau était abondante. 
               On venait là pour se faire baptiser. 
                  En effet, Jean n’avait pas encore été mis en prison. 
                       Or, il y eut une discussion entre les disciples de Jean et un Juif 
                                             au sujet des bains de purification. 
                                       Ils allèrent trouver Jean et lui dirent : 
                                '' Rabbi, celui qui était avec toi de l’autre côté du Jourdain, 
                                         celui à qui tu as rendu témoignage, 
                                            le voilà qui baptise, et tous vont à lui ! ''
                Jean répondit : '' Un homme ne peut rien s’attribuer, 
                                                         sinon ce qui lui est donné du Ciel. 
                                         Vous-mêmes pouvez témoigner que j’ai dit : 
                                        Moi, je ne suis pas le Christ,
                                                      mais j’ai été envoyé devant lui
                            Celui à qui l’épouse appartient, c’est l’époux ; 
                           quant à l’ami de l’époux, 
                                      il se tient là, il entend la voix de l’époux, 
                                          et il en est tout joyeux. 
                              Telle est ma joie : elle est parfaite. 
                    Lui, il faut qu’il grandisse
                                               et moi, que je diminue.'' »
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Dim 12 Jan 2020 - 16:40

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11
Fin du temps liturgique de Noël
et commencement du temps ordinaire
Baptême du Seigneur
semaine 1ère ordinaire
du 12 au 18 janvier 2020
-dimanche 12 janvier 2020 année  A  - Baptême du Seigneur.
1-  Isaïe 42 : 1-4, 6-7 ''Voici mon serviteur, qui a toute ma faveur.''
         Le peuple en mission, décrit par Isaïe,
             préfigure la venue du Christ,  lumière des nations.
2-psaume 28 : 1-2, 3ac-4, 3b.9c-10 (Ps 28 (29), )
                             R/ Le Seigneur bénit son peuple en lui donnant la paix. (Ps 28 : 11b)
3-Actes 10 : 34-38 C’est lui le Seigneur de tous.
          -acclamation –Matthieu 3 : 16-17; Psaume 28 : 3   Aujourd’hui, le ciel s’est ouvert,
                                                              l’Esprit descend sur Jésus,
                                                                et la voix du Père domine les eaux :
                                                  ''Celui-ci est mon Fils bien-aimé !'' Alléluia.
4- évangile Matthieu 3 : 13-17 ''Dès que Jésus fut baptisé,
                                              il vit l’Esprit de Dieu venir sur lui''
5-bréviaire Isaïe 42 : 1-9; 49 : 1-9 Le ''serviteur'' de Dieu,
                                         lumière des peuples
6-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10-sermon de saint Grégoire de Naziance pour la fête des lumières.
                                             Ceux qui voient la lumière sont dans la lumière. 
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
1-  Isaïe 42 : 1-4, 6-7 ''Voici mon serviteur, qui a toute ma faveur.''
         Le peuple en mission, décrit par Isaïe,
               préfigure la venue du Christ,  lumière des nations.
--intro :   Il est vraisemblable que le ''Serviteur'' représente ici le peuple d'Israël,
                       à qui il est demandé d’être le serviteur loyal
                             par qui se réalisera le salut des nations.
                   Mais il lui sera révélé en son temps
             l’élément qui sera capable de rendre cette demande divine universelle et définitive.
           Le peuple est dispersé au sein de nations hostiles,
               et cherche la signification religieuse de son destin.
         Le Prophète lui répond :
                 cette dispersion est l'occasion offerte au peuple
                           de '' servir '' Dieu en se faisant
                       son porte-parole parmi les païens.
              Dans l'histoire du Peuple de Dieu, toute mission
                              se fonde sur une vocation, un appel,
                           et s'accompagne d'un don de l'Esprit.
           Ainsi, '' formé '' par Dieu et animé par l'Esprit,
    ce Serviteur accomplit sa mission, dans la fidélité à Dieu,
      avec la douceur de la véritable force :
      il apporte le droit aux nations et délivre les captifs...
Quand l'Esprit reposera sur Jésus à son baptême,
          Jean-Baptiste,
              puis les apôtres,
        découvriront qu'il est ce Serviteur
,
    ce Bien-aimé par qui le Père nous parle
        et qui nous apporte l'alliance et le droit, la lumière et la délivrance. 
«   Voici mon serviteur que je soutiens, mon élu en qui mon âme se complaît.
              J'ai mis sur lui mon Esprit, il présentera aux nations le droit.

            Il ne crie pas, il n'élève pas le ton, il ne fait pas entendre sa voix dans la rue;
                        ne brise pas le roseau froissé,
                    il n'éteint pas la mèche qui faiblit.  Fidèlement il présente le droit;
                il ne faiblira ni ne se laissera fléchir,
            jusqu'à ce qu'il établisse le droit sur la terre,
             et les îles attendent son enseignement.




Is 42:5-Ainsi parle Dieu, Yahvé, qui a créé les cieux et les a déployés,
                           qui a affermi la terre et ce qu'elle produit,
                       qui a donné le souffle au peuple qui l'habite,
                  et l'Esprit à ceux qui la parcourent.
       Moi, Yahvé, je t'ai appelé dans la justice,
                    je t'ai saisi par la main,
                  et je t'ai modelé, et j'ai fait de toi l'alliance du peuple,
                                       la lumière des nations,
                              pour ouvrir les yeux des aveugles,
                         pour extraire du cachot le prisonnier,
            et de la prison ceux qui habitent dans les ténèbres. »
-------
2-psaume 28 : 1-2, 3ac-4, 3b.9c-10 (Ps 28 (29), )
                             R/ Le Seigneur bénit son peuple en lui donnant la paix. (Ps 28 : 11b)

     —Rendez au Seigneur, vous, les dieux,
           rendez au Seigneur gloire et puissance.
               Rendez au Seigneur la gloire de son nom,
             adorez le Seigneur, éblouissant de sainteté.

     —La voix du Seigneur domine les eaux,
          le Seigneur domine la masse des eaux.
             Voix du Seigneur dans sa force,
           voix du Seigneur qui éblouit.

     —Le Dieu de la gloire déchaîne le tonnerre,
          Et tous dans son temple s’écrient : « Gloire ! »
             Au déluge le Seigneur a siégé ;
          il siège, le Seigneur, il est roi pour toujours !
-----
3-Actes 10 : 34-38 C’est lui le Seigneur de tous.
    --intro : Depuis un certain temps déjà
                 quelques chrétiens d'avant-garde
           ont pris contact avec des païens
           et ont même parfois, un peu rapidement, baptisé l'un ou l'autre d'entre eux.
       Mais il faut du temps pour que les esprits se fassent à l'idée de vivre
            avec des païens l'aventure commune de l'Évangile.
       Poussé malgré lui par l'Esprit, Pierre abat les murs
                de la séparation qui, dans chaque ville d'Orient,
            se dressait entre la communauté juive et les païens.
    Il est temps,  puisque le Christ est ressuscité et qu'il est devenu Seigneur :
             non plus Messie isolé d'un petit peuple,
               mais Seigneur de l'humanité et nouvel Adam :
   la résurrection n'est pas la propriété d'Israël.   ------ni une propriété de l'Église;
                                                                                                                     elle est une réalité divine
                                                                                                                        offerte par Dieu
                                                             à tous les hommes
                                              par son Église missionnées.
             D'autre part, Dieu n'établit pas de sélection ;
                il n'est pas partial ; la meilleure preuve :
          il fait bénéficier les païens des mêmes privilèges spirituels que les apôtres eux-mêmes.
    Et aujourd'hui, où trouve-t-on Pierre ?
                  Là où l'on est suffisamment persuadé de
              la portée universelle de la résurrection
                    pour oser rencontrer les hommes du dehors,
                 pour partager leur volonté d'absolu et leur recherche de vérité.
        Là où l'on peut ramener à leurs justes proportions les valeurs propres à l'Église occidentale,
                        et entamer le dialogue avec d'autres civilisations.
          Là où l'on peut espérer la conversion des autres parce que l'on s'est ouvert à eux. »    
 «        Alors Pierre prit la parole et dit :
                 " Je constate en vérité que Dieu ne fait pas acception des personnes,
                        mais qu'en toute nation celui qui le craint et pratique la justice lui est agréable.
                       Il a envoyé sa parole aux Israélites,
                             leur annonçant la bonne nouvelle de la paix par Jésus Christ :
                               c'est lui le Seigneur de tous.
                   Vous savez ce qui s'est passé dans toute la Judée :
                        Jésus de Nazareth, ses débuts en Galilée,
                               après le baptême proclamé par Jean ;
                            comment Dieu l'a oint de l'Esprit Saint et de puissance,
                         lui qui a passé en faisant le bien et en guérissant
                 tous ceux qui étaient tombés au pouvoir du diable ; car Dieu était avec lui.''     »
--------
4-  Matthieu 3 : 13-17 ''Dès que Jésus fut baptisé,
                                      il vit l’Esprit de Dieu venir sur lui''
--intro : Si je n'accepte pas le risque de mourir,
                     je renonce à la chance de vivre.
                Dans toutes les religions, de la réalité  de l'eau est perçue
                      cette adhésion à la condition humaine, avec toutes ses contradictions.
           Jean-Baptiste rappelle à ses compatriotes
                   attendant un Messie les soustrayant à la vie terrestre,
            qu'il n'est de salut que dans l'acceptation clairvoyante
                        de l'insatisfaisante condition de l'homme. C'est cela se convertir.
        Jésus se plie à cette discipline.
                Il aurait pu être le terrible juge de la fin des temps.
                     Jean-Baptiste l'aurait volontiers dispensé de ce rite :
                on peut excuser un juge de ne pas vivre la condition des accusés !
            Mais Jésus désire accomplir jusqu'au bout la parole du Précurseur :
                      librement il se plonge dans la condition terrestre.
«    Alors paraît Jésus. Il était venu de Galilée
               jusqu’au Jourdain auprès de Jean,
          pour être baptisé par lui. 

           Jean voulait l’en empêcher et disait :
      ''C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et c’est toi qui viens à moi !'' 
   Mais Jésus lui répondit : ''Laisse faire pour le moment,
                       car il convient que nous accomplissions ainsi toute justice.''
         Alors Jean le laisse faire.
       Dès que Jésus fut baptisé, il remonta de l’eau,
    et voici que les cieux s’ouvrirent :
            il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. 
      Et des cieux, une voix disait :
          ''Celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui je trouve ma joie''. »

  Le sens de l'immersion dans le baptême
       est compris de l'immersion du baptisé
        dans la Mort du Christ pour ressusciter avec lui.

------   
À suivre
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mar 14 Jan 2020 - 17:34

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Images?q=tbn:ANd9GcTdrrLtZLHgSC9QqpqHE60I-Idym0IrKAZxwBIZI5KIK3sh4_UcBw

Pape François-Sainte Messe en la fête
               du Baptême du Seigneur 12 janvier 2020



Dernière édition par Bryand le Mar 21 Jan 2020 - 16:21, édité 1 fois
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mar 14 Jan 2020 - 18:24

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11
 Fin du temps liturgique de Noël
et commencement du temps ordinaire
Semaine du Baptême du Seigneur
 1ère semaine  ordinaire
du 12 au 18 janvier 2020
-lundi 13 janvier 2020 année  A  -  1ère semaine ordinaire:
    -antienne d’ouverture  - Portons notre regard vers l’homme 
                                                              à qui le ciel est donné pour trône; 
                                                         la foule des anges l’adore en chantant d’une seule voix :
                                               ''Voici celui dont le pouvoir subsiste pour les siècles''.  
1-1 Samuel 1 : 1-8 ''Sa rivale cherchait à la mettre en colère
                                                parce que le Seigneur avait rendu Anne stérile.''
2-psaume 115 :  12-13, 14.17, 18-19 (Ps 115 (116b), )R/ Seigneur, je t’offrirai 
                                                                          le sacrifice d’action de grâce.  (Ps 115 : 17a)
-acclamation – Marc 1 : 15  Le règne de Dieu est tout proche. 
                                           Convertissez- vous et croyez à l’Évangile. Alléluia.
3- évangile Marc 1 : 14-20 Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle.   
     -antienne de la communion Deux au choix : Psaume 35 : 10 :   '' De toi, Seigneur,
                                                                          jaillit la vie, dans ta lumière, nous voyons la lumière. » 
                               OU : Jean 10 : 10 '' Je suis venu, dit le Seigneur, 
                                             pour que les hommes aient la vie 
                                                                       et qu'ils l'aient en abondance. »
4-bréviaire (Du Livre de Ben Sirac ) Ecclésiastique 1 : 1-20 
                                         La plénitude de la sagesse c’est la crainte de Dieu.
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10-Lettre de saint Clément de Rome aux Corinthiens. Prière universelle.  
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
-mardi 14 janvier 2020 année  A  -  1ère semaine ord paire-
-antienne d’ouverture  -Psaume 65 : 4 Que toute la terre se prosterne devant toi : Seigneur, qu’elle chante pour toi, qu’elle chante à la gloire de ton nom, Dieu très-haut.    
1-1 Samuel 1 : 9-20 '' Le Seigneur se souvint d’Anne, et elle enfanta Samuel.''
2-psaume CANTIQUE 1 Samuel 2 :1, 4-5ab, 6-7, 8abcd ()R/ Mon cœur exulte à cause du Seigneur : 
                                                                                 il donne le salut. (cf. 1 S 2 : 1a)
-acclamation-1 Thessaloniciens 2 : 13 Accueillez la parole de Dieu 
                                                        pour ce qu’elle est réellement : 
                                   non pas une parole d’hommes, mais la parole de Dieu. Alléluia.
3- évangile Marc 1 :21-28 ''Il enseignait en homme qui a autorité.''
       -antienne de la communion Deux au choix : Psaume 22 : 5 ''Pour moi, Seigneur,
                                                       tu as dressé la table, et ma coupe me remplit de joie.  
                                  OU : 1 Jean 4 : 16 ''Nous avons reconnu l’amour de notre Dieu; 
                                                                              nous le croyons, Dieu est amour.''
4-bréviaire Ecclésiastique 11 : 12-28 Confiance en Dieu seul.
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10-Les grandes règles monastiques de saint Basile .
                                     C’est Dieu qui a mis en nous le désir de l’aimer.  
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
---intro générale : Lundi,  la messe s'ouvre sur une 
                  vision grandiose du Seigneur Jésus Christ,
                                le Dieu d’avant les siècles (A1).
               Mais celui qui est venu ''pour que les hommes aient la vie'' (A2b) 
                      n’en est pas moins notre frère.   / C'est ainsi que
                    tu es devenu enfant de Dieu par le baptême:
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Tu_es_16
                Cette révélation du mystère de Jésus brille 
                         comme une lumière au cœur du croyant
                             et elle illumine sa route.
           Connaître Jésus, c'est connaître Dieu
                               et connaître l'homme, c'est se connaître soi-même
                                     tel que nous devons être afin de vouloir le devenir.
                      Telle est '' la claire vision '' que Dieu nous donne de l'essentiel.
                             En se laissant pénétrer par elle, 
                                    chacun peut découvrir '' ce qu'il doit faire ''
                                         et trouver '' la force de l'accomplir '' (P 1). 
_______________
----------
---introduction au Livre de Ben Sirac:
(tirée en partie du bréviaire (La Liturgie des Heures.)
----Bréviaire  introduction générale au temps ordinaire 1ère semaine : 
La place occupée par le livre de BEN SIRAC
        dans le cycle de nos lectures bibliques peut paraître surprenante.
           Non seulement il est détaché des autres livres sapientiaux
                         qui ne seront abordés que dans cinq semaines,
                   mais il est placé en tête du temps ordinaire,
                bien qu'il soit un des livres les plus récents de la Bible.
                       Sans sujet bien défini,
                           méditant librement les divers problèmes de la vie personnelle
                                           et des rapports sociaux,
                                       il constitue par ses enseignements une sorte de bréviaire (abrégé)
                                              du parfait honnête homme.
                    Comme tel, il nous dispose à mieux recevoir
                             les révélations des autres livres bibliques.
                   Écrit pour prémunir les Juifs du début du 2e siècle
                         contre les tentations de la civilisation
                                  et de la religion grecques alors envahissantes,
                              paradoxalement, ce livre, ... par bien des côtés, demeure très actuel. 
--------
4-bréviaire Ecclésiastique 1 : 1-20 : La plénitude de la sagesse
                                                                            c’est la crainte de Dieu. 
--intro : Dès les premières lignes de son livre, 
             Ben Sirac nous en livre les deux enseignements fondamentaux :
                           toute sagesse vient de Dieu, 
                                    et ne peut être obtenue que par lui; 
                       le chemin le plus sûr pour l’obtenir, 
                                                  c’est la crainte de Dieu,
                                          terme caractéristique du livre, 
                                qui inclut une piété vraie 
                                        et une vie religieuse active. 
    «   TOUTE SAGESSE vient du Seigneur, et demeure auprès de lui pour toujours.
            Le sable des mers, les gouttes de la pluie, et les jours de l’éternité, 
                 qui pourra en faire le compte ?
              La hauteur du ciel, l’étendue de la terre, la profondeur de l’abîme, 
                   qui pourra les évaluer ?
          Avant toute chose fut créée la sagesse ; 
                et depuis toujours, la profondeur de l’intelligence.
                      La source de la sagesse, 
                         c’est la parole de Dieu au plus haut des cieux. 
                Ses chemins sont les commandements éternels.
                     La racine de la sagesse, 
                            qui en a eu la révélation, 
                                 et ses subtilités
                              qui en a eu la connaissance ?
               La science de la sagesse, à qui fut-elle manifestée, 
                                         et qui a profité de sa grande expérience ?
                               Il n’y a qu’un seul être sage et très redoutable, 
                                      celui qui siège sur son trône. 
                                 C’est le Seigneur,
                        lui qui a créé la sagesse ;
                  il l’a vue et mesurée, il l’a répandue sur toutes ses œuvres,
                                                               parmi tous les vivants, 
                                                           dans la diversité de ses dons, 
                                                et ceux qui aiment Dieu en ont été comblés.
                                  L’amour du Seigneur est une éminente sagesse ; 
                                         Dieu en accorde une part à ceux dont il veut se laisser voir.
                          La crainte du Seigneur est gloire et fierté, joie et couronne d’allégresse.
                              La crainte du Seigneur réjouira le cœur ; 
                                    elle procure plaisir, joie et longue vie
                                La crainte du Seigneur est un don du Seigneur ; 
                                           car elle fait persévérer sur les voies de l’amour.
                     Celui qui craint le Seigneur connaîtra une fin heureuse

           au jour de sa mort, il sera béni.
       La sagesse commence avec la crainte du Seigneur : 
                  elle est formée en chaque fidèle dès le sein maternel.
             Elle a bâti son nid chez les humains,
                      fondation d’éternité : 
                  elle sera fidèle envers leurs descendants.
              La sagesse s’accomplit dans la crainte du Seigneur ; 
                    elle les enivre de ses fruits.
                 Elle remplira leurs maisons de biens désirables,
                                           et leurs greniers, de ses produits.
                   La sagesse est couronnée par la crainte du Seigneur, 
                           elle fait refleurir la paix et le bien-être. 
                       L’un et l’autre sont des dons de Dieu qui mènent au bonheur, 
                                                     une juste fierté épanouit ceux qui aiment Dieu.
                                 La sagesse répand comme une ondée
                                         la science 
                                    et la connaissance avisée, 
                            elle exalte la gloire de ceux qui la possèdent.
                         La sagesse s’enracine dans la crainte du Seigneur, 
                                                                et sa ramure est longue vie. » 
--------
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10- Lettre de saint Clément de Rome aux Corinthiens. Prière universelle.  
«Prions et supplions sans relâche : 
          Que le Créateur de l'univers garde au complet
                                 le nombre déterminé de ses élus, 
                         dans le monde entier, par son enfant bien-aimé, Jésus Christ
  
              Par lui, il nous a appelés des ténèbres à la lumière, 
                                                          de l'ignorance à la connaissance de son nom glorieux. 
                   Par lui nous pouvons espérer en ton Nom, 
                                               principe de toute créature, 
                                          toi qui as ouvert les yeux de notre cœur 
                                                           pour que nous puissions te connaître,
                                                                 toi l'unique Très-Haut dans les cieux très-hauts,
                                                     Saint qui reposes parmi les saints,
                                                                qui abaisses la fierté des orgueilleux,
                                                                  qui anéantis les projets des peuples,
                                                                    qui élèves les humbles 
                                                                        et qui abaisses les hautains,
                                                                      qui enrichis et qui appauvris,
                                                                        qui fais mourir et qui fais vivre,
                                             toi, seul bienfaiteur des esprits et Dieu de toute chair,
                                               toi qui sondes les abîmes
                                                     et observes les actions des hommes,
                                                              secours des hommes en péril 
                                                                          et sauveur des désespérés,
                                                                                créateur et providence de tous les esprits,
                                                toi qui multiplies les nations sur la terre
                                                   et qui parmi elles as choisi ceux qui t'aiment,
                                                                             par Jésus Christ, ton enfant bien-aimé,
                                                                        par qui tu nous as instruits, sanctifiés, honorés.
                     Nous t'en prions, Maître,
                            sois notre secours et notre protection ;
                                  parmi nous, 
                               sauve les opprimés, 
                                    prends pitié des petits,
                                 relève ceux qui sont tombés,
                                  montre-toi aux malheureux,
                                    guéris les malades, 
                                     ramène les égarés de ton peuple,
                                      rassasie les affamés,
                                       libère nos prisonniers,
                                         redresse les faibles,
                                           rends courage aux timides.
                              Que toutes les nations connaissent
                                                  que tu es le seul Dieu, 
                                                    et que Jésus Christ est ton enfant, 
                                            que nous sommes ton peuple 
                                                     et les brebis de ton pâturage.
                        Par tes œuvres,
                              tu as rendu visible l'éternelle ordonnance du monde.
                                    C'est toi, Seigneur, qui as créé la terre,
                                                                     qui te montres fidèle à travers toutes les générations,
                                                                                                juste dans les jugements,
                                                                                               admirable de force et de grandeur,
                                                                                              sage pour créer
                                                                                     et intelligent pour maintenir tes créatures.
                                        Toi dont la bonté se manifeste dans le monde visible,
                                            qui es bienveillant envers ceux qui se confient en toi,
                                                  miséricordieux et compatissant,
                                                    pardonne nos infractions et nos injustices,
                                                                              nos manquements et nos péchés.
                              Ne tiens compte d'aucune faute de tes serviteurs et de tes servantes,
                                     mais purifie-nous par ta vérité,
                                                dirige notre itinéraire,
                                         afin que nous marchions avec un cœur plein de sainteté,
                                                  que nous fassions le bien, ce qui plaît à tes yeux,
                                                                comme aux yeux de ceux qui nous dirigent.
                  Oui, Maître, fais briller sur nous ton visage 
                           afin que nous jouissions du bonheur dans la paix
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Que_di11
                    que nous soyons protégés par ta main puissante, 
                           et délivrés de tout péché par ton bras déployé. 
             Délivre-nous aussi de ceux qui nous haïssent injustement.
                 Donne la concorde et la paix à nous
                    et à tous les habitants de la terre,
                                 comme tu les as données à nos pères
                                                 lorsqu'ils t'invoquaient saintement 
                                                                    dans la paix et la vérité. ~
                        Toi seul peux faire tout cela, 
                              et davantage encore envers nous. 
                                     Nous te rendons grâce 
                                                par le grand prêtre 
                                                            et le protecteur de nos âmes, 
                                                      Jésus Christ. Par lui, 
                                  gloire et puissance à toi, 
                          maintenant, 
                               d'âge en âge, 
                 et pour les siècles des siècles. Amen.» 
---------
-À suivre
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mar 14 Jan 2020 - 18:39

SUITE:
4-bréviaire Lecture : Ecclésiastique 11 : 12-28 Confiance en Dieu seul.
--intro : L’espérance filiale dans la Providence
                    d’un Dieu bon et aimé des hommes 
                            est un trait insistant de Ben Sirac.  
                Rien ne lui est plus opposé 
                          que la fausse sécurité fondée sur la possession des richesses. 
                     C’est déjà, et en des termes presque semblables,
                            la doctrine de Jésus Christ, en saint Luc notamment. 
                 On remarquera aussi le pressentiment d’un jugement final de l’homme 
                                                  qui marque exceptionnellement la fin de ce passage. 
     «  Voici un homme faible, 
                  il a besoin de soutien
                       il manque de moyens et ne surabonde que de misère. 
             Mais les yeux du Seigneur l’ont regardé avec bienveillance
                                                            pour le relever de son abaissement
                                                                et redresser sa tête, à l’étonnement de tous.
                 Bonheur et malheur, 
                   vie et mort, 
                       richesse et pauvreté viennent du Seigneur.
         Sagesse, science et connaissance de la Loi viennent du Seigneur,
                                amour et pratique des bonnes œuvres viennent de lui.
                      L’égarement et les ténèbres 
                       ont été créés pour les pécheurs, 
                             ceux qui se targuent de leur malice vieillissent avec elle.
              Le Seigneur maintient ses dons à ceux
                                                         qui sont religieux

                                           sa bienveillance, à jamais, les conduit.
               Tel s’enrichit à force d’être économe et regardant, 
                     mais voici ce qu’il y gagne :
                             quand il dit : '' Enfin le repos ! 
                                          Maintenant je vais jouir de mes biens '',
                        il ignore combien de temps cela va durer :
                           il devra laisser ses biens à d’autres et mourra.
          Reste attaché à ton métier, 
              sois assidu, 
                continue ton ouvrage jusqu’à la vieillesse.
           Ne sois pas admiratif devant les œuvres du pécheur, 
                 fais confiance au Seigneur et persévère dans ta besogne. 
                     Car il est facile au Seigneur d’enrichir le pauvre à l’improviste, en un instant.
               La récompense de qui est religieux, 
                     c’est la bénédiction du Seigneur :

                   en peu de temps, il fait fleurir cette bénédiction.
           Ne dis pas : '' De quoi pourrais-je avoir besoin ? Quels biens puis-je avoir encore ? ''
             Ne dis pas non plus : '' J’ai tout ce qu’il me faut. Quel mal pourrait encore m’atteindre ? ''
     Au jour du bonheur, on oublie le malheur ;
           au jour du malheur, on oublie le bonheur.
                   Mais au jour de la mort, 
                       il est facile, pour le Seigneur, de rendre à l’homme selon sa conduite.
             La peine d’un moment fait oublier le bien-être, 
                    et les œuvres d’un homme se révèlent à ses derniers instants.
              Avant sa mort, ne déclare personne heureux, 
                  car c’est au terme de sa vie que l’on connaît un homme.   » 
-------
À suivre.
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mer 15 Jan 2020 - 18:59

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11
Commencement du temps ordinaire
Semaine du Baptême du Seigneur
1ère semaine  ordinaire
du 12 au 18 janvier 2020
-mercredi 15 janvier 2020 année  A  -  1ère semaine ord paire- Porte ouverte. 
    -antienne d’ouverture -psaume 95 : 1, 6 Chantez au Seigneur un chant nouveau, 
                                                                             chantez au Seigneur, terre entière. 
                                                               La splendeur et l’éclat, la puissance 
                                                            et la beauté brillent dans son Temple saint!
1-1 Samuel 3 : 1-10, 19-2—4 : 1a Parle Seigneur ton serviteur écoute
2-psaume 39 : 2abc.5ab, 7-8a, 8b-9, 10 (Ps 39 (40), ) R/ Me voici, Seigneur, je viens faire ta volonté. (cf. Ps 39 : 8a.9a)
    -acclamation-Jean 10 : 27 Mes brebis écoutent ma voix, dit le Seigneur ;
                                                          moi, je les connais, et elles me suivent. Alléluia.
3- évangile Marc 1 :29-39 Jésus guérit toute sorte de malades. 
                                      Il guérit la belle-mère de Pierre d'une fièvre.  
      -antienne de la communion Deux au choix : Psaume 33 : 6 Ensemble, approchez du Seigneur : 
                                                              resplendissez de sa lumière et sur votre visage
                                                                               il n'y aura plus d'ombre. 
                           OU : Jean 8 : 12 ''Je suis la lumière du monde, dit le Seigneur, 
                                                 celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres :
                                               il aura la lumière de la vie.''
4-bréviaire Ecclésiastique 24 : 1-23 La sagesse dans la création et l’histoire d’Israël. 
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10traité de saint Irénée contre les hérésies « Personne ne connaît le Père sinon le Fils… »
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
L'histoire de Samuel:
BASTIN : étymologie de Anne = Dieu-fait-grâce /
                  étymologie de Samuel  = son-nom-est-El / 
          Silo dans la montagne d’Éphraïm.
        On y trouvait un sanctuaire à Yahvé
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Sanctu10               
              desservi par une famille lévite, Éli et ses deux fils. 
        Chaque année donc un homme de la tribu d’Éphraïm 
                 venait y faire ses dévotions avec ses deux femmes.
                      L’une d’elle, Anne, sa préférée, n’avait pas d’enfant, ce qui la désespérait, car elle était âgée. 
                             Aussi fit-elle le vœu de consacrer son enfant à Dieu, si elle avait un fils. . . 
          MISSEL : Les livres de Samuel racontent les débuts de l’histoire de la Royauté en Israël,
                              nouvelle étape dans l'histoire du salut
                         Si de nombreux récits témoignent d’une conception encore frustre de la religion
                                     —les événements rapportés se passent vers l’an ~1000—    
                                de grandes figures se détachent de l’ensemble, 
                           tels le prophète Samuel 
                                                     et surtout le roi David, 
                                                                  qui fonde une dynastie 
                                             et fait de Jérusalem la capitale politique et religieuse de son Royaume.  
Lundi: 1-1 Samuel 1 : 1-8 ''Sa rivale cherchait à la mettre en colère
                                                parce que le Seigneur avait rendu Anne stérile.''
                --intro : Le récit de l’enfance du prophète Samuel 
                                 souligne la piété toute simple d’Anne. 
                               Tous ces événements se déroulent autour du vieux
                                  sanctuaire de l’arche de Silo, où le Dieu d'Israël manifeste sa présence. 
«       Il y avait un homme de la ville de Rama, dans la montagne d’Éphraïm ;
                    il s’appelait Elcana, c’était un Éphratéen. 
Cet homme avait deux femmes. L’une s’appelait Anne, l’autre Peninna.
                       Peninna avait des enfants,
              mais Anne n’en avait pas d'enfant
                     Chaque année, Elcana montait
              de sa ville au sanctuaire de Silo 
           pour se prosterner devant le Seigneur de l’univers et lui offrir un sacrifice. 
 C’est à Silo que résidaient, comme prêtres du Seigneur, 
             les deux fils d’Éli, Hofni et Pinhas. 
      Un jour, Elcana offrait le sacrifice ; 
              il distribua des parts de la victime à sa femme Peninna, 
                                                à tous ses fils et à toutes ses filles.  
               Mais à Anne, il donna une part de choix
                     car il aimait Anne, que pourtant le Seigneur avait rendue stérile. 
              Sa rivale cherchait, par des paroles blessantes, à la mettre en colère 
                        parce que le Seigneur l’avait rendue stérile.  
        Cela recommençait tous les ans, quand Anne montait au sanctuaire du Seigneur : 
                   Peninna cherchait à la mettre en colère. 
             Anne pleura et ne voulut rien manger.  
        Son mari Elcana lui dit : ''Anne, pourquoi pleures-tu ? Pourquoi ne manges-tu pas ? 
                                                    Pourquoi ton cœur est-il triste ?
                                 Et moi, est-ce que je ne compte pas à tes yeux plus que dix fils ? »
____________________________    
Mardi: 1-1 Samuel 1 : 9-20 '' Le Seigneur se souvint d’Anne, et elle enfanta Samuel.''
--intro: Anne Prie Dieu de lui donner un fils, en faisant le vœu de le lui consacrer. 
                Exaucée par la naissance de Samuel, 
           elle rend grâce à Dieu, par un cantique 
      qui annonce le Magnificat de la Vierge.
«  En ces jours-là, Anne se leva, 
             après qu’ils eurent mangé et bu à Silo
            Le prêtre Éli était assis sur son siège,
                 à l’entrée du sanctuaire du Seigneur.  
            Anne, pleine d’amertume, se mit à prier le Seigneur et pleura abondamment.  
                     Elle fit un vœu en disant :
                                  ''Seigneur de l’univers !
                            Si tu veux bien regarder l’humiliation de ta servante,
                           te souvenir de moi, ne pas m’oublier, et me donner un fils, 
                         je le donnerai au Seigneur pour toute sa vie, 
                      et le rasoir ne passera pas sur sa tête.'' 
              Tandis qu’elle prolongeait sa prière devant le Seigneur, 
                                Éli observait sa bouche. 
                                    Anne parlait dans son cœur : seules ses lèvres remuaient, 
                                      et l’on n’entendait pas sa voix. 
                                Éli pensa qu’elle était ivre  et lui dit : 
                       ''Combien de temps vas-tu rester ivre ? Cuve donc ton vin !''
         Anne répondit : ''Non, mon seigneur, je ne suis qu’une femme affligée, je n’ai bu ni vin ni boisson forte ;
                                    j’épanche mon âme devant le Seigneur. Ne prends pas ta servante pour une vaurienne :
                                       c’est l’excès de mon chagrin et de mon dépit qui m’a fait prier aussi longtemps.''
                  Éli lui répondit : ''Va en paix
                        et que le Dieu d’Israël t’accorde ce que tu lui as demandé.''  
      Anne dit alors : ''Que ta servante trouve grâce devant toi !''
                   Elle s’en alla, elle se mit à manger, et son visage n’était plus le même. 
                 Le lendemain, Elcana et les siens se levèrent de bon matin. 
             Après s’être prosternés devant le Seigneur, ils s’en retournèrent chez eux, à Rama. 
          Elcana s’unit à Anne sa femme, et le Seigneur se souvint d’elle.  
    Anne conçut et, le temps venu, elle enfanta un fils ;
             elle lui donna le nom de Samuel (c’est-à-dire : Dieu exauce) 
        car, disait-elle, ''Je l’ai demandé au Seigneur.'' » 
-------
2-psaume CANTIQUE 1 Samuel 2 :1, 4-5ab, 6-7, 8abcd R/ Mon cœur exulte à cause du Seigneur :
                                                                                 il donne le salut. (cf. 1 S 2 : 1a)

     —Mon cœur exulte à cause du Seigneur ;
          mon front s’est relevé grâce à mon Dieu !
              Face à mes ennemis, s’ouvre ma bouche :
           oui, je me réjouis de ta victoire !

     —L’arc des forts sera brisé,
           mais le faible se revêt de vigueur.
               Les plus comblés s’embauchent pour du pain,
            et les affamés se reposent.
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Je_czo10
     —Le Seigneur fait mourir et vivre ;
          il fait descendre à l’abîme et en ramène.
                Le Seigneur rend pauvre et riche ;
            il abaisse et il élève.

     —De la poussière il relève le faible,
          il retire le pauvre de la cendre
                pour qu’il siège parmi les princes
             et reçoive un trône de gloire. 
--------
Mercredi: 
-1 Samuel 3 : 1-10, 19-2—4 : 1a Parle Seigneur ton serviteur écoute.
--intro : Dieu appelle le jeune Samuel au ministère prophétique. 
               Préludant aux récits évangéliques de l’enfance, 
                      l’auteur mentionne que Samuel grandit dans la fidélité 
                                    à la révélation qu’il a reçue.  
      «En ces jours-là, le jeune Samuel assurait le service du Seigneur en présence du prêtre Éli. 
           La parole du Seigneur était rare en ces jours-là, 
                  et la vision, peu répandue. 
             Un jour, Éli était couché à sa place habituelle
                     – sa vue avait baissé et il ne pouvait plus bien voir.  
             La lampe de Dieu n’était pas encore éteinte. 
        Samuel était couché dans le temple du Seigneur,
                où se trouvait l’arche de Dieu
            Le Seigneur appela Samuel, qui répondit :
                     ''Me voici !''  Il courut vers le prêtre Éli, et il dit : 
                         ''Tu m’as appelé, me voici.''
                         Éli répondit : ''Je n’ai pas appelé. Retourne te coucher.''
             L’enfant alla se coucher. 
                 De nouveau, le Seigneur appela Samuel. 
                     Et Samuel se leva. Il alla auprès d’Éli, et il dit :
                          ''Tu m’as appelé, me voici.''
                         Éli répondit : ''Je n’ai pas appelé, mon fils. Retourne te coucher.''
                 Samuel ne connaissait pas encore le Seigneur, 
                      et la parole du Seigneur ne lui avait pas encore été révélée.
                 De nouveau, le Seigneur appela Samuel. 
                         Celui-ci se leva. Il alla auprès d’Éli, et il dit :
                            ''Tu m’as appelé, me voici.''
           Alors Éli comprit 
                que c’était le Seigneur qui appelait l’enfant,  et il lui dit : 
               ''Va te recoucher, et s’il t’appelle, tu diras :
                     “Parle, Seigneur, ton serviteur écoute.” 
           Samuel alla se recoucher à sa place habituelle. 
                Le Seigneur vint, il se tenait là et il appela comme les autres fois : 
                   ''Samuel ! Samuel !''
           Et Samuel répondit : ''Parle, ton serviteur écoute.''  

           Samuel grandit. Le Seigneur était avec lui
              et il ne laissa aucune de ses paroles sans effet.  
         Tout Israël, depuis Dane jusqu’à Bershéba, 
       reconnut que Samuel était
        vraiment un prophète du Seigneur.  »
----- 
À suivre.
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Ven 17 Jan 2020 - 21:04

SUITE: 
Au bréviaire de mercredi:
4-bréviaire Ecclésiastique 24 : 1-23 La sagesse dans la création et l’histoire d’Israël.
Toute conversion (tout baptisé) 
                est une bonne nouvelle, 
      car elle est l'enfantement de la Bonne Nouvelle.

Pour comprendre la lecture d'aujourd'hui,
 pour mieux la comprendre 
      il est important d'avoir pris connaissance des deux éditions précédentes.

Aujourd'hui la Sagesse veut s'expliquer.
         Elle est venue diffuser la sagesse:
La Sagesse entre dans la création
        et cherche à s'établir
 Elle s'intègre dans l'histoire d'Israël
      pour se diffuser à toute l'humanité.
Elle a son programme en ses étapes:
À la liturgie du bréviaire
en ce mercredi 16 janvier 2020:

Ecclésiastique 24: 1-23

   «   01 La Sagesse divine proclame son propre éloge, 
          au milieu de son peuple elle célèbre sa gloire.
02 Dans l’assemblée du Très-Haut elle prend la parole, 
     devant le Dieu puissant elle se glorifie :
03 « Je suis sortie de la bouche du Très-Haut et, comme la brume,
          j’ai couvert la terre
    04 J’ai dressé ma tente dans les hauteurs du ciel, 
        et la colonne de nuée était mon trône.  05 J’ai parcouru seule la voûte des cieux 
               et me suis promenée dans le fond des abîmes. 06 Des flots de la mer, 
       de la terre entière, de tout peuple et de toute nation 
                     j’ai fait mon domaine. 07 Parmi eux tous, 
        j’ai cherché le lieu de mon repos,
       une part d’héritage où m’établir
   08 Le Créateur de toutes choses m’a donné un ordre, celui qui m’a créée a fixé ma demeure.
    Il m’a dit : “Viens demeurer parmi les fils de Jacob, 
        reçois ta part d’héritage en Israël, 
       enracine-toi dans le peuple élu.
    09 Dès le commencement, avant les siècles, il m’a créée, et pour les siècles je subsisterai ; 
  10 dans la demeure sainte,
    j’ai assuré mon service en sa présence.
   Ainsi, je me suis fixée dans Sion
11 il m’a fait demeurer dans la cité bien-aimée, et 
               dans Jérusalem
        j’exerce ma puissance
  12 Je me suis enracinée dans un peuple glorieux, dans le domaine du Seigneur, dans son héritage : 
      j’habite au milieu de l’assemblée des saints. 
           13 Je me suis dressée 
      comme un cèdre sur le Liban,
              un cyprès dans la montagne de l’Hermon. 
                  4 Je me suis dressée 
        comme un palmier à Enn-Guèdi, 
        comme les plants de laurier-rose à Jéricho, 
        comme un bel olivier dans la plaine ; 
        comme un platane je me suis dressée.
   15 Comme le cinnamome et l’acanthe aromatique j’ai donné mon parfum, 
          comme une myrrhe précieuse j’ai exhalé mes senteurs, 
           comme le galbanum, l’ambre et le storax, 
            comme un nuage d’encens dans la tente de la Rencontre. 
     16 Comme un térébinthe j’ai déployé mes rameaux, rameaux de grâce et de gloire. 
      17 Comme une vigne, j’ai donné des sarments pleins de grâce
                   et mes fleurs sont des fruits de gloire et de richesse. 
18 Je suis la mère du bel amour,
           de la crainte de Dieu et de la connaissance
                       et aussi de la sainte espérance. 
       J’ai reçu toute grâce pour montrer le chemin et la vérité. 
En moi est toute espérance de vie et de force. 
         19 Venez à moi, vous qui me désirez,
              rassasiez-vous de mes fruits.
20 Mon souvenir est plus doux que le miel, mon héritage, plus doux qu’un rayon de miel. 
          Mon souvenir demeure dans la suite des âges
   21 Ceux qui me mangent auront encore faim, 
        ceux qui me boivent auront encore soif.
22 Celui qui m’obéit ne sera pas déçu. 
   Ceux qui travaillent avec moi ne seront pas pécheurs.
      Ceux qui me mettent en 
lumière auront la vie éternelle. »
23 Tout cela, c’est le livre de l’alliance du Dieu Très-Haut,
          la Loi que Moïse nous a prescrite,
            héritage laissé aux assemblées de Jacob. » ...
...    et que le Christ réalise
             « 19 Venez à moi, vous qui me désirez!   »


La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Venez_12
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Ven 17 Jan 2020 - 22:27

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11
Commencement du temps ordinaire
Semaine du Baptême du Seigneur
1ère semaine  ordinaire
du 12 au 18 janvier 2020
-jeudi 16 janvier 2020 année  A  -  1ère semaine ord paire- La guerre déclarée.  
   -antienne d’ouverture -psaume 105 : 47  Sauve-nous, Seigneur notre Dieu; 
                                                                     rassemble tes enfants dispersés. 
                                                                 Nous rendrons grâce à ton saint nom, 
                                                                                  nous te bénirons dans la joie.
1-1 Samuel 4 : 1b-11 ''Israël fut battu et l’arche de Dieu fut prise.''
2-psaume 43 : 10-11, 14-15, 24-25 (Ps 43 (44), ) R/ Sauve-nous, Seigneur,
                                                       par ton amour. (cf. Ps 43 : 27b)
          -acclamation  Matthieu 4 : 23 Jésus proclamait l’Évangile du Royaume 
                                                   et guérissait toute infirmité dans le peuple.  Alléluia.
3- évangile Marc 1 :40-45 ''La lèpre le quitta et il fut purifié.''
      -antienne de la communion Deux au choix : Psaume 30 : 17-18 Seigneur, que ton visage s'éclaire 
                                                                 en faveur de tes fidèles. 
                                                          Sauve-nous dans ta bonté, ne déçois pas notre prière. 
                                OU : Matthieu 5 : 3-4 Heureux les pauvres de cœur,
                                                                    le Royaume des cieux est à eux! 
                                                            Heureux les doux : 
                                                        ils obtiendront la terre promise!
4-bréviaire Ecclésiastique 42 : 15—43 : 12 Poème du Créateur. 
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10Traité de saint Athanase contre les païens. 
                                 Par sa Parole toute-puissante,
                            le Père a créé et maintient toutes choses.
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
----intro générale : La collecte de la messe est d'une exceptionnelle densité.
                            Nous y demandons la grâce ''d'adorer Dieu sans partage
                                        et d'avoir pour tout homme une vraie charité '' (P 1).
                                   Il convient de reconnaître le primat
                                          de l'adoration dans nos vies,
                                                          la priorité du Dieu vivant.
                           C'est dans la mesure où nous vivons
                                                           sous le regard de Dieu
                                                 et dans son amour
                                        que nous aurons pour tout homme
                                              non seulement bienveillance et souci d'accueil,
                                                    mais ''une vraie charité'',
                                  un amour conforme au commandement nouveau que nous a donné le Christ.
                                            C’est en Dieu notre Père que tout homme est mon frère.
-------- 
1-1 Samuel 4 : 1b-11 ''Israël fut battu et l’arche de Dieu fut prise.''
--intro: : Le début du ''récit de l’arche'' montre que celle-ci 
                       est le palladium de la guerre sainte pour le peuple d’Israël. 
                Mais l’arche est prise par l’ennemi et le désastre fond sur les Israélites. 
          Toutefois, Dieu n’abandonne pas son peuple :
             l’arche reviendra et sera transportée
                  solennellement de Silo à Jérusalem
                   par le roi David.  
- Ils sont nombreux les Philistins qui nous assaillent et qui l’emportent souvent sur le peuple sanctifié …    
               La victoire sera donnée à ceux qui, sans désemparer, 
                   auront repris le combat pour que
               la Parole de grâce devienne leur lumière, leur vie.    
            Revêtez-vous du Seigneur Jésus.       
 Vous êtes des enfants de la lumière 
             dès lors vivez en enfants de la lumière.
«  En ces jours-là, Israël sortit pour aller combattre les Philistins. 
           Israël campa près d’Ébène-Ézèr, tandis que les Philistins étaient campés à Apheq.  
              Les Philistins se déployèrent contre Israël, et le combat s’engagea.
                   Dans cette bataille rangée en rase campagne,
                        Israël fut battu par les Philistins
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Israzo10
                  qui tuèrent environ quatre mille hommes,  
                              et le peuple revint au camp. 
              Les anciens d’Israël dirent alors : 
                 ''Pourquoi le Seigneur nous a-t-il fait battre aujourd’hui par les Philistins ? 
        Allons prendre à Silo l’arche de l’Alliance du Seigneur ; 
              qu’elle vienne au milieu de nous, et qu’elle nous sauve de la main de nos ennemis.''
       Le peuple envoya des gens à Silo ;
                ils en rapportèrent l’arche de l’Alliance du Seigneur des armées qui siège sur les Kéroubim. 
          Les deux fils du prêtre Éli, Hofni et Pinhas,
                       étaient là auprès de l’arche de Dieu. 
                     Quand l’Arche arriva au camp, 
                  tout Israël poussa une grande ovation qui fit résonner la terre.  
                Les Philistins entendirent le bruit et dirent : 
                       ''Que signifie cette grande ovation dans le camp des Hébreux ?''
                 Ils comprirent alors que l’arche du Seigneur
                      était arrivée dans le camp.  
              Alors ils eurent peur, car ils se disaient : 
          ''Dieu est arrivé au camp des Hébreux.''
      Puis ils dirent : ''Malheur à nous ! Les choses ont bien changé depuis hier.  
                                 Malheur à nous ! Qui nous délivrera de la main de ces dieux puissants ? 
                                   Ce sont eux qui ont frappé les Égyptiens de toutes sortes de calamités dans le désert. 
                                      Soyez forts, Philistins, soyez des hommes courageux, 
                                        pour ne pas être asservis aux Hébreux comme ils vous ont été asservis : 
                                          soyez courageux et combattez !''
                  Les Philistins livrèrent bataille,
        Israël fut battu et chacun s’enfuit à ses tentes
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Israzo11
            Ce fut un très grand désastre :
                en Israël trente mille soldats tombèrent.
          L’arche de Dieu fut prise, et les deux fils d’Éli, Hofni et Pinhas, moururent. » 
-------
2-psaume 43 : 10-11, 14-15, 24-25 (Ps 43 (44), ) R/ Sauve-nous, Seigneur,
                                                       par ton amour. (cf. Ps 43 : 27b)
     —Maintenant, tu nous humilies, tu nous rejettes,
          tu ne sors plus avec nos armées.
               Tu nous fais plier devant l’adversaire,
           et nos ennemis emportent le butin.

     —Tu nous exposes aux sarcasmes des voisins,
          aux rires, aux moqueries de l’entourage.
               Tu fais de nous la fable des nations ;
            les étrangers haussent les épaules.

     —Réveille-toi ! Pourquoi dors-tu, Seigneur ?
          Lève-toi ! Ne nous rejette pas pour toujours.
              Pourquoi détourner ta face,
           oublier notre malheur, notre misère ?
--------
3-Marc 1 : 40-45 sa lèpre le quitta et il fut purifié
--intro : Dans les alentours de Capharnaüm,
            Jésus guérit un lépreux, répondant à la foi du malade. 
                         Sa renommée grandit de plus en plus. 
«  En ce temps-là, un lépreux vint auprès de Jésus ;
             il le supplia et, tombant à ses genoux, lui dit : 
               '' Si tu le veux, tu peux me purifier. ''
                                         Saisi de compassion, Jésus étendit la main,
                                   le toucha et lui dit :
                      '' Je le veux, sois purifié. ''

      À l’instant même, la lèpre le quitta et il fut purifié. 
            Avec fermeté, Jésus le renvoya aussitôt en lui disant :
                 '' Attention, ne dis rien à personne, 
                         mais va te montrer au prêtre
                                 et donne pour ta purification 
                                       ce que Moïse a prescrit dans la Loi :
                                           cela sera pour les gens un témoignage. '' 
              Une fois parti, cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle,
                       de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville, 
                                 mais restait à l’écart, dans des endroits déserts. 
                        De partout cependant on venait à lui. » 
-----
4-bréviaire Ecclésiastique  42 : 15—43 : 12 Poème au Créateur.
--intro : Avec un lyrisme qui ne le cède à aucun des plus beaux psaumes, 
                                  le Sage célèbre la gloire de Dieu
                        éclatant dans la beauté et l’harmonie du monde, 
                           spécialement des astres.  
               Et encore ce qu’on en contemple n’est-il qu’une étincelle.
«   Je vais rappeler les œuvres du Seigneur. 
                    Ce que j’ai vu, je vais le raconter : 
                     c’est par sa parole que le Seigneur a réalisé ses œuvres,
                           tel fut son décret par sa bénédiction.
                Comme le soleil, dans son éclat, regarde chaque chose, 
                     ainsi la gloire du Seigneur rayonne

            dans toute son œuvre.
     Il est impossible aux anges, les saints du Seigneur, 
                de décrire toutes les merveilles 
                    que le Seigneur souverain de l’univers
                    fit inébranlables pour que l’univers soit affermi dans sa gloire.
          Le Seigneur a scruté les abîmes et les cœurs,
                               il a discerné leurs subtilités. 
                          Car le Très-Haut possède toute connaissance,
                                                    il a observé les signes des temps,
                                                faisant connaître le passé et l’avenir, 
                                         et dévoilant les traces des choses cachées.
                            Aucune pensée ne lui a échappé, 
                    pas une parole ne lui a été cachée.
             Il a organisé les chefs-d’œuvre de sa sagesse,
                    lui qui existe depuis toujours et pour toujours ;
                        rien n’y fut ajouté ni retranché : il n’a eu besoin d’aucun conseiller.
                Comme toutes ses œuvres sont attirantes,
                                jusqu’à la plus petite étincelle qu’on peut apercevoir !
                         Tout cela vit et demeure à jamais, remplit son office et lui obéit.
                          Tout va par deux,
                                l’un correspond à l’autre, il n’a rien fait de défectueux,
                                 il a confirmé l’excellence d’une chose par l’autre ; 
                                            qui se rassasierait de contempler sa gloire ?
                    L’orgueil des hauteurs, c’est le firmament pur,
                                    le ciel qui se dévoile dans une vision de gloire.
                     Le soleil qui paraît proclame à son lever : '' C’est chose admirable 
                                                                         que l’œuvre du Très-Haut ! ''
                             À son midi, il dessèche la terre. Devant son ardeur, qui pourrait tenir ?
                                On a beau activer la fournaise à la fonderie, 
                                  le soleil embrase trois fois plus les montagnes. 
                                            Il projette des vapeurs brûlantes 
                                                et, quand il fait briller ses rayons, il éblouit les yeux.
                                Grand est le Seigneur qui l’a créé : 
                                   sur son ordre, aussitôt il prend sa course.
                      La lune aussi, toujours fidèle à son rendez-vous,
                                           indique les époques et marque les temps.
                                 C’est elle qui marque les fêtes, quand cet astre décroît après son plein.
                                          Le mois lunaire lui doit son nom ; 
                                                sa croissance, durant son cycle, est merveilleuse ;
                                                      lampe au campement des armées célestes, 
                                                                       elle resplendit au firmament du ciel.
                            L’éclat des astres fait la beauté du ciel, 
                                    parure de lumière dans les hauteurs du Seigneur.
                                         Ils se tiennent, selon son décret, aux ordres du Dieu Saint,
                                             ils ne se relâchent pas dans leurs veilles.
                                Regarde l’arc-en-ciel 
                                          et bénis son créateur, 
                                     tant il est beau dans son resplendissement :
                                           il trace dans le ciel une courbe de gloire,
                                                          les mains du Très-Haut l’ont tendu.  »
---------
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10Traité de saint Athanase contre les païens. 
                                 Par sa Parole toute-puissante,
                            le Père a créé et maintient toutes choses.
       «  La vue de la création nous permet de découvrir le Créateur
              Qui est-il, sinon le très saint, celui qui est
            au-dessus de toutes les réalités créées

                                        Pareil à un excellent pilote, 
                          par sa propre Sagesse et sa propre Parole, 
                    le Christ notre Seigneur et notre Sauveur
           Dieu gouverne et ordonne l'univers pour notre salut,
                       en faisant ce qui lui semble bon. 
                 Et ce monde est très bon en effet, tel qu'il a été fait et tel que nous le voyons,
                        parce que Dieu le veut ainsi ; personne ne pourrait en douter. 
                    Car, si la création se mouvait sans raison, 
                              si l'univers s'en allait n'importe comment, 
                           on pourrait bien mettre en doute ce que nous venons de dire. 
                     Mais puisqu'il a été créé avec raison, sagesse et science, 
                              puisqu'il est si beau, 
                            celui qui l'a créé et lui a donné cette beauté
                                          ne peut être que le Verbe de Dieu. ~
             Je ne parle pas d'un ''verbe'', 
                      d'une parole quelconque ;
                  je parle du Verbe en personne
                          celui du Dieu bon de l'univers, vivant et agissant
          Il est différent de tous les êtres engendrés ou créés. 
             Il est le Verbe propre et unique du Père plein de bonté. 
                C'est lui qui a organisé cet univers 
                        et l'éclaire par sa providence
          Étant le Verbe très bon du Père plein de bonté, 
                      c'est lui qui a disposé l'ordre de toutes choses, 
                                    qui a réuni les contraires avec les contraires 
                              pour en composer une seule harmonie. ~ 
                  Il est le Dieu unique et le Fils unique, 
                           le Dieu bon qui procède du Père comme d'une source de bonté, 
                              celui qui organise et contient l'univers. ~
          Celui qui a tout créé par son Verbe éternel,
             et qui a donné l'existence à sa création,
               ne voulut pas que celle-ci s'en aille à la dérive et au chaos, selon sa nature,
                    car elle risquerait de retourner au néant. 
             Mais dans sa bonté, par son Verbe qui est Dieu lui aussi, 
                 il gouverne et maintient toute la création. 
        Ainsi, éclairée par la direction, l'organisation et la providence du Verbe,
                    la création peut subsister solidement. 
               En effet, elle participe elle-même du Verbe qui est vraiment issu du Père, 
                          et elle est soutenue par lui dans l'existence, 
                       elle évite l'anéantissement qui se produirait sans cette sauvegarde du Verbe. 
                 Comme nous l'enseignent, dans les Saintes Écritures
                           les ministres de la vérité :
                       Il est l'image du Dieu invisible,
                           le premier-né avant toute créature,
                         car c'est en lui que tout a été créé,
                        les êtres visibles et les êtres invisibles,
                       et il est la tête du corps, c'est-à-dire de l'Église.
           C'est donc lui, le Verbe très saint du Père, tout-puissant et absolument parfait,
                      qui se répand en toutes choses, 
                        qui déploie partout sa puissance, 
                          qui éclaire toutes choses, visibles et invisibles, 
                          qui les contient et les rassemble en lui. 
               Il n'en laisse aucune en dehors de sa puissance,
                   mais il donne vie et protection 
                      à toutes choses, 
                        en tout lieu, 
                          à chacune en particulier 
                                et à toutes ensemble.  »
----- 
À suivre.
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Sam 18 Jan 2020 - 15:36

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11
Commencement du temps ordinaire
Semaine du Baptême du Seigneur
1ère semaine  ordinaire
du 12 au 18 janvier 2020
-vendredi 17 janvier 2020 année  A  -  1ère semaine ord paire- Tout pouvoir m’a été donné  
1-1 Samuel 8 : 4-7, 10-22a ''Vous pousserez des cris à cause du roi que vous aurez choisi,
                                                  mais le Seigneur ne vous répondra pas !''
2-psaume 88 : 16-17, 18-19 (Ps 88 (89), ) R/ Ton amour, Seigneur, sans fin je le chante ! (cf. Ps 88 : 2a)
    -acclamation-Luc 7 : 16 Un grand prophète s’est levé parmi nous, 
                                                                 et Dieu a visité son peuple. Alléluia.
3- évangile Marc 2 : 1-12 ''Le Fils de l’homme a autorité 
                                            pour pardonner les péchés sur la terre.''
4-bréviaire Ecclésiastique 43 : 13-33 Grandeur de Dieu 
                                                     dans les merveilles de la nature.
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10Traité de saint Athanase contre les païens. 
                                      Le Verbe de Dieu réalise l’harmonie de l’univers.

- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
1-1 Samuel 8 : 4-7, 10-22a ''Vous pousserez des cris à cause du roi que vous aurez choisi,
                                                  mais le Seigneur ne vous répondra pas !''
--intro : Le peuple, privé de son sanctuaire et désemparé par la défaite,
                      demande un roi à Samuel, pour réaliser son unité politique. 
                 Mais Samuel se montre hostile à la royauté : 
                Dieu n’est-il pas le seul roi d’Israël? 
          Sur l’insistance des Israélites 
              et avec l’accord  Dieu,             -le peuple vivra la responsabilité de sa demande: 
                                                car le roi régnant ne sera pas toujours
                                              fidèle à la volonté de Dieu:
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Si_tu_10
                                 Samuel finit par céder
                                   à la demande du peuple.  
                              Le peuple réclamait qu'un roi règne sur eux
                                 à la manière des autres nations:
                              
Allait-il être régi par des hommes doux et humbles,
                           fidèles aux exigences de l'Alliance divine?

    «En ces jours-là, tous les anciens d’Israël se réunirent 
                  et vinrent trouver Samuel à Rama.  
              Ils lui dirent : ''Tu es devenu vieux, et tes fils ne marchent pas sur tes traces. 
           Maintenant donc, établis, pour nous gouverner, un roi
                     comme en ont toutes les nations.''
                  Samuel fut mécontent parce qu’ils avaient dit :
                                  ''Donne-nous un roi pour nous gouverner'', 
                           et il se mit à prier le Seigneur.  
                        Or, le Seigneur lui répondit : ''Écoute la voix du peuple en tout ce qu’ils te diront. 
                                 Ce n’est pas toi qu’ils rejettent, c’est moi qu’ils rejettent
                               ils ne veulent pas que je règne sur eux.''
                Samuel rapporta toutes les paroles du Seigneur au peuple qui lui demandait un roi.
                    Et il dit : ''Tels seront les droits du roi
                                         qui va régner sur vous.
                              Vos fils, il les prendra, il les affectera à ses chars et à ses chevaux, 
                                        et ils courront devant son char.   
                                      Il les utilisera comme officiers de millier et comme officiers de cinquante hommes ; 
                                     il les fera labourer et moissonner à son profit,
                                                fabriquer ses armes de guerre et les pièces de ses chars. 
                                  Vos filles, il les prendra 
                                           pour la préparation de ses parfums, 
                                             pour sa cuisine et pour sa boulangerie.
                                        Les meilleurs de vos champs, de vos vignes et de vos oliveraies, 
                                          il les prendra pour les donner à ses serviteurs.  
                                     Sur vos cultures et vos vignes il prélèvera la dîme
                                              pour la donner à ses dignitaires et à ses serviteurs. 
                                  Les meilleurs de vos serviteurs, de vos servantes et de vos jeunes gens,
                                                   ainsi que vos ânes, il les prendra et les fera travailler pour lui. 
                               Sur vos troupeaux, il prélèvera la dîme
                                               et vous-mêmes deviendrez ses esclaves.  
                          Ce jour-là, vous pousserez des cris à cause du roi que vous aurez choisi, mais, 
                              ce jour-là, le Seigneur ne vous répondra pas !''
                     Le peuple refusa d’écouter Samuel et dit :
                                  ''Non ! il nous faut un roi ! 
                                      Nous serons, nous aussi, comme toutes les nations ; 
                                         notre roi nous gouvernera, il marchera à notre tête et combattra avec nous.''
                Samuel écouta toutes les paroles du peuple et les répéta aux oreilles du Seigneur.  
           Et le Seigneur lui dit : ''Écoute-les, et qu’un roi règne sur eux !'' » 
------
2-psaume 88 : 16-17, 18-19 (Ps 88 (89), ) 
               R/ Ton amour, Seigneur, sans fin je le chante ! (cf. Ps 88 : 2a)

     —Heureux le peuple qui connaît l’ovation !
           Seigneur, il marche à la lumière de ta face ;
                tout le jour, à ton nom il danse de joie,
              fier de ton juste pouvoir.

     —Tu es sa force éclatante ;
           ta grâce accroît notre vigueur.
               Oui, notre roi est au Seigneur ;
             notre bouclier, au Dieu saint d’Israël. 
-------
3-Marc 2 : 1-12 Le Fils de l’homme a le pouvoir de pardonner les péchés sur la terre. 
--intro : Jésus est de nouveau à Capharnaüm, 
                mais les conflits vont naître. 
                            La guérison du paralysé est l’occasion de controverses 
                             avec les scribes des pharisiens qui l’accusent de blasphème, 
                                car, disent-ils, seul Dieu peut remettre les péchés. 
                      Mais, leur répond Jésus, ''le Fils de l’homme sur terre a pouvoir 
                                                                                                de remettre les péchés''.
«  Quelques jours après la guérison d’un lépreux, 
           Jésus revint à Capharnaüm, et l’on apprit qu’il était à la maison.
                Tant de monde s’y rassembla qu’il n’y avait plus de place, 
                     pas même devant la porte, et il leur annonçait la Parole
              Arrivent des gens qui lui amènent un paralysé, 
                                                    porté par quatre hommes. 
                     Comme ils ne peuvent l’approcher à cause de la foule, 
                                  ils découvrent le toit au-dessus de lui,

                  ils font une ouverture, et descendent le brancard
                                                   sur lequel était couché le paralysé. 
         Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé :
              ''Mon enfant, tes péchés sont pardonnés''. 
    Or, il y avait quelques scribes, assis là, qui raisonnaient en eux-mêmes :
                       ''Pourquoi celui-là parle-t-il ainsi ? Il blasphème.
                                   Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ? ''
                       Percevant aussitôt dans son esprit les raisonnements qu’ils se faisaient,
               Jésus leur dit :
                        ''Pourquoi tenez-vous de tels raisonnements ? 
                                Qu’est-ce qui est le plus facile ? 
                                    Dire à ce paralysé : “Tes péchés sont pardonnés”, 
                                          ou bien lui dire :
                                                     “Lève-toi, prends ton brancard et marche” ? 
                               Eh bien ! Pour que vous sachiez que
                                             le Fils de l’homme a autorité 
                                     pour pardonner les péchés sur la terre… 
                                              – Jésus s’adressa au paralysé – je te le dis, lève-toi,
                                        prends ton brancard, et rentre dans ta maison.'' 
                       Il se leva, prit aussitôt son brancard, 
                                            et sortit devant tout le monde. 
                                   Tous étaient frappés de stupeur 
                              et rendaient gloire à Dieu, en disant :
                                    ''Nous n’avons jamais rien vu de pareil''. »  

--------
4-bréviaire Ecclésiastique  43 : 13-33 Grandeur de Dieu dans les merveilles de la nature. 
--intro : Si le monde où nous vivons est beau, grand et étonnant, 
                 que dire du Dieu qui en est l’auteur
                Il est au-dessus de nos forces de le louer 
                             et de l’aimer comme il conviendrait.
                     Mais que son Esprit lui-même prie en nous!
« Le Très-Haut n’a qu’un ordre à donner pour que tombe la neige, 
            il précipite les éclairs qui exécutent son décret.
                     Alors s’ouvrent les réservoirs célestes, 
                                 et les nuages prennent leur envol comme des oiseaux.
         Dans sa puissance, il durcit les nuages qui se pulvérisent en grêlons.
             À sa vue, les montagnes chancellent ; 
                     quand il le veut, souffle le vent du sud,
                          la voix de son tonnerre invective la terre 
                               avec l’ouragan du nord et les cyclones. 
                  Il répand la neige comme un vol d’oiseaux qui se pose,
                         elle descend comme les sauterelles s’abattent.
            L’œil s’émerveille de l’éclat de sa blancheur, et l’esprit reste ébahi de la voir tomber.
                    Comme de sel il couvre la terre de givre, 
                              et le gel le transforme en pointes d’épines.
                 Le vent froid souffle du nord, et la glace se forme sur l’eau ;
                       elle recouvre toute l’étendue des eaux, 
                                       qu’elle revêt comme une cuirasse ;
                                et le vent dévore les montagnes,
                         brûle le désert, il consume la verdure comme un feu.
                    À tout cela une brume soudaine porte remède ; 
                           la rosée se dépose après le vent brûlant et ramène la joie.
                     Selon son dessein, le Très-Haut a dompté l’abîme, il y a planté des îles.
                               Ceux qui naviguent sur la mer en décrivent les périls, 
                                        nous n’en croyons pas nos oreilles.
                        Et là, ce sont choses étranges, merveilleuses, 
                              animaux de toute sorte et monstres marins de la création.
                  Celui que Dieu envoie y trouve son chemin : 
                                       tout s’ordonne selon sa parole.

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Z_dieu12
  Nous parlerions longtemps sans en dire assez, un mot suffit : Il est le Tout.
               Où trouver la force pour le glorifier ? 
                    Car il est le Grand, qui dépasse toutes ses œuvres.
        Le Seigneur est redoutable et souverainement grand, sa puissance est merveilleuse.
                       Quand vous le glorifiez, exaltez le Seigneur 
                        autant que vous pouvez :
                               il sera encore au-delà
                                 Exaltez-le de toute votre force et ne vous découragez pas : 
                                                             vous ne sauriez en dire assez.
                 Qui l’a vu et pourrait le décrire ? 
                     Qui le magnifiera à la mesure de ce qu’il est ?
                          Il reste beaucoup de mystères plus grands que ceux-là, 
                                car nous ne voyons qu’une faible partie de ses œuvres.
                    Le Seigneur a créé toutes choses ;
                                    il donne la sagesse à qui est religieux.  »
---------
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10Traité de saint Athanase contre les païens. 
                                      Le Verbe de Dieu réalise l’harmonie de l’univers.
      Et le Christ c'est le Verbe de Dieu.
«  Au cours des siècles, à partir de 
          ce centre immuable qui atteste Jésus, 
                  Fils de Dieu et Seigneur, 
    des symboles se sont développés
              pour témoigner 
                  de l'unité de la foi 
                    et de la communion entre les Églises. 
    Ces symboles contiennent les vérités fondamentales que chaque croyant est tenu de connaître et de professer. 
     C'est pour cela
 qu'avant 
           de recevoir le baptême
,
    le catéchumène doit exprimer sa profession de foi
Les Pères aussi, 
       réunis en concile pour affronter les nécessités historiques
            qui
exigeaient de présenter de façon plus exhaustive les vérités de la foi 
                ou d'en défendre l'orthodoxie, 
     ont formulé de nouveaux symboles qui occupent jusqu'à nos jours ''une place plus particulière dans la vie de l'Église'' (Catéchisme de l'Église catholique, n. 193)
La diversité de ces symboles  exprime la richesse de l'unique foi
               et aucun d'entre eux ne se trouve dépassé ou annulé 
      par la formulation d'une profession ultérieure de foi dictée par de nouvelles situations historiques. »
Jean-Paul II La défense de la foi, Lettre Apostolique en forme de 
        Motu Proprio Ad tuendam fidem 18 mai 1998
----   ---    ---   ----                                      -À SUIVE-
- Dans l'ordre des choses:
Chaque chose en son temps

Aujourd’hui vendredi de la 1ère semaine ordinaire
au Bréviaire:
Traité de saint Athanase ...
Le Verbe

          de Dieu réalise l'harmonie de l'univers

«   
Il n'y a rien de ce qui existe et de ce qui prend naissance
        qui ne prenne naissance et ne subsiste 
         dans le Verbe et par le Verbe, 
      comme nous l'enseigne Jean le Théologien :
     Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu.
             Par lui tout s'est fait, et sans lui rien ne s'est fait.
                              ----------------    Jean 1: 1-3

 Comme un musicien qui vient d'accorder sa lyre assemble par son art les notes graves avec les notes aiguës,
   les notes moyennes avec les autres, pour exécuter une seule mélodie :
 ainsi la Sagesse de Dieu,
  le Verbe, tenant l'univers comme une lyre,
    unit les êtres de l'air avec ceux de la terre, 
          et les êtres du ciel avec ceux de l'air ;
     il combine l'ensemble avec les parties, il conduit tout par son commandement et sa volonté ; 
  il produit ainsi, dans la beauté et l'harmonie,
    un seul monde et un seul ordre du monde
Lui-même reste immuable auprès du Père, tandis qu'il meut toutes choses par l'ordonnance qui vient de lui, 
    selon ce que son Père a décidé. ~ Tous les êtres qui, selon leur nature, reçoivent de lui la vie et la subsistance,           
        composent, grâce à lui, une harmonie admirable et vraiment divine.

 Pour faire comprendre une si grande chose par un exemple,
  prenons l'image d'un chœur composé de nombreux chanteurs. 
                Ce chœur comporte des exécutants variés : hommes, enfants, femmes, vieillards et jeunes gens : 
          sous la direction d'un seul chef, chacun chante selon sa nature et ses possibilités : 
             l'homme comme un homme, l'enfant comme un enfant, 
                     le vieillard comme un vieillard, le jeune homme comme un jeune homme; 
                  mais tous exécutent une seule harmonie. 
   Ou encore, notre âme met en mouvement à la fois nos différents sens ; 
        selon l'activité de chacun en présence d'un même objet, elle les incite tous en même temps : 
                    l’œil à voir, l'oreille à entendre, la main à toucher, l'odorat à sentir, le goût à savourer, 
            et souvent d'autres membres encore à se mouvoir, 
                   comme les pieds à marcher. 
       C'est ainsi que tout se passe dans la création; ces comparaisons sont imparfaites, 
                         mais il faut savoir les appliquer à des réalités plus hautes.

 Oui, par une seule impulsion, par le commandement du Verbe qui est Dieu
      toutes choses sont organisées, chacune agit selon ce qui lui appartient en propre, 
             et toutes ensemble réalisent un ordre unique.    »
------   

Sur le Verbe de Dieu:--

vous pouvez entendre et suivre le texte en même temps

                                 en mettant les fenêtres en parallèle:

audition



texte
     cliquer sur le lien et une fois rendu cliquer sur livre 2 ''Le verbe de Dieu''
                                                 pour lire en même temps que l'audition de la vidéo.
http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/MarieLataste/Verbe_de_Dieu_2.html


           Ou choisir un livre de votre choix
                   dans cette oeuvre magistrale.
Œuvres complètes de Marie Lataste-

http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/MarieLataste/marie_lataste.html
                              La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Image_23
--------
À suivre.


Dernière édition par Bryand le Lun 20 Jan 2020 - 17:32, édité 1 fois
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Dim 19 Jan 2020 - 18:23

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11
Édition très partielle
Commencement du temps ordinaire
Semaines au temps du  Baptême du Seigneur
2ième  semaine  ordinaire
du 19 au 25 janvier 2020
-dimanche 19 janvier 2020 année  A  -  2ième   semaine ord paire- 
                         -Isaïe 49 : 3, 5-6 Je fais de toi la lumière des nations.
                            -1 Corinthiens 1 : 1-3 À ceux qui invoquent le nom du Christ : à vous paix et grâce.
                              -Jean 1 : 29-34 C’est lui qui baptise dans l’Esprit.
----------------------------------------------
1- Isaïe 49 : 3, 5-6 « Je fais de toi la lumière des nations 
                          pour que mon salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre »
2-psaume 39 Psaume 39 :  2abc.4ab, 7-8a, 8b-9, 10cd.11cd ( Ps 39 (40), )  
                          R/  Me voici, Seigneur, je viens faire ta volonté. 
3- 1 Corinthiens 1 : 1-3  ''À vous, la grâce et la paix, de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ''
     -acclamation- Jean 1 : 14a, 12a   ''Le Verbe s’est fait chair,
                                 il a établi parmi nous sa demeure
                                                   À tous ceux qui l’ont reçu, 
                                      il a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu.''
4-Jean 1 : 29-34 ''Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde.''
5-bréviaire Deutéronome 1 : 1,6-18 Dernières interventions de Moïse. 
6-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10Lettre de saint Ignace d’Antioche aux Éphésiens. Dans l’harmonie de l’unité.
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________ 


. . .


-------
5-bréviaire Deutéronome 1 : 1,6-18 Dernières interventions de Moïse. 
--intro : Toute la première partie du Deutéronome 
               est une longue homélie placée dans la bouche de Moïse 
                           pour nous rappeler les grands principes de l’Alliance. 
              Dans cette introduction sont évoqués les devoirs des chefs du peule. 
«    Voici les paroles que Moïse adressa à tout Israël dans le désert, 
                au-delà du Jourdain, dans la Araba, en face de Souf, 
                        – entre Parane, Tofel, Labane, Hacéroth et Di-Zahab.
                 Le Seigneur notre Dieu nous a parlé à l’Horeb.
       Il nous a dit : ''Vous êtes restés assez longtemps sur cette montagne.
                                  Repartez, pénétrez dans la montagne des Amorites
                                   et allez chez tous leurs voisins, dans la Araba, la Montagne, 
                                    le Bas-Pays, le Néguev et au bord de la mer Méditerranée, 
                                    dans le pays des Cananéens et au Liban, 
                                                        jusqu’au grand fleuve, l’Euphrate.
                         Voyez : Je mets ce pays devant vos yeux. 
                                    Allez donc prendre possession du pays 
                                          que le Seigneur a juré à vos pères Abraham, Isaac et Jacob,
                                                        de leur donner à eux ainsi qu’à leurs descendants.''
                 Moïse poursuivit : Je vous ai dit en ce temps-là : 
                       ''Je ne puis à moi seul vous porter.
         Le Seigneur votre Dieu vous a déjà multipliés, et aujourd’hui vous voici nombreux 
               comme les étoiles du ciel.
            Le Seigneur, le Dieu de vos pères, vous multipliera encore mille fois autant,
                 il vous bénira comme il vous l’a dit.
    Comment porterais-je à moi seul le poids écrasant de vos conflits ?
                        Choisissez, dans chacune de vos tribus,
                          des hommes sages, intelligents et expérimentés,
                              et j’en ferai vos chefs. »
                 Alors vous m’avez répondu : Ta proposition est excellente. ''
                         J’ai donc pris, parmi les chefs de vos tribus,
                       des hommes sages et expérimentés,
                    et je les ai établis sur vous comme chefs :
     La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Nous_v11
                                             officiers de millier, officiers de centaine, 
                                                 officiers de cinquantaine et officiers de dizaine, 
                                                   et aussi des scribes pour vos tribus.
                                J’ai donné ces ordres à vos juges en ce temps-là :
                                          ''Vous entendrez les causes de vos frères 
                                                 et vous trancherez selon la justice les litiges entre eux, 
                                                       ou entre ton frère et l’immigré qui réside chez lui.
                                      Lorsque vous jugerez, vous n’agirez pas avec partialité : 
                                           vous écouterez aussi bien le petit que le grand ;
                                             vous n’aurez peur de personne, 
                                                car le jugement appartient à Dieu. 
                                   Si l’affaire vous paraît trop difficile, 
                                        vous me la soumettrez, et je l’entendrai.''
                   Je vous ai prescrit en ce temps-là tout ce que vous aviez à faire.'' »  
-------
6-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10- Lettre de saint Ignace d’Antioche aux Éphésiens. Dans l’harmonie de l’unité. 
«  Il convient que vous rendiez gloire de toutes façons à Jésus Christ, 
              lui qui vous a glorifiés, afin d'être rassemblés 
                                  dans une même soumission, 
                               c'est-à-dire soumis à l'évêque et au presbyterium,
                                        pour être sanctifiés en tout.
                   Je ne vous donne pas des ordres, comme si j'étais quelqu'un. 
                      Car si je suis enchaîné pour le Nom sauveur,
                         je ne suis pas encore parfait en Jésus Christ. 
            À présent je commence seulement à être disciple 
                   et je vous adresse la parole comme à mes condisciples. 
                       C'est moi qui aurais besoin d'être préparé par vous au combat, 
                           en étant imprégné de foi, 
                                 d'encouragement, de persévérance, de patience. 
                 Mais puisque la charité ne me permet pas de me taire à votre sujet, 
                    j'ai pris les devants pour vous exhorter à vivre 
                         en accord avec la pensée de Dieu. 
                Car Jésus Christ, notre vie, dont nous ne pouvons être séparés, 
                      est la pensée du Père, comme aussi les évêques, 
                               établis sur toute la terre,
                  représentent la pensée de Jésus Christ.
          Aussi convient-il que vous viviez en accord avec la pensée de votre évêque ; 
              c'est d'ailleurs ce que vous faites. 
                  Votre presbyterium, digne de sa réputation, 
                                                    digne de Dieu, 
                                             est d'accord avec l'évêque 
                                      comme les cordes avec la cithare. 
                                  Ainsi, dans la concorde de vos sentiments 
                           et l'harmonie de votre charité, 
                      vous chantez Jésus Christ. Chacun de vous, 
                 devenez un chœur de chant, afin que, dans l'harmonie de votre concorde, 
              adoptant la mélodie de Dieu dans l'unité, 
                        vous chantiez pour le Père
                            d'une seule voix, par Jésus Christ
                   Alors le Père vous écoutera et reconnaîtra en vous, 
                              grâce à vos bonnes actions, 
                                  les membres de son Fils. 
                      Il est donc utile pour vous que vous soyez dans une irréprochable unité
                                    pour être toujours participants de Dieu.
         Si moi-même, en effet, en très peu de temps, 
                 j'ai contracté avec votre évêque une telle intimité, 
                     qui n'est pas humaine, mais spirituelle, 
                         combien plus je vous estime bienheureux, 
                               pour lui être si étroitement attachés
                                 comme l'Église à Jésus Christ 
                                       et
                  comme Jésus Christ au Père
                 si bien que tout s'harmonise dans l'unité     / Soyons du corps
                                                                                            où tout se tient:
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Prenon10
                                                                          Que personne ne s'y trompe.
                                 Si quelqu'un n'est pas à l'intérieur du sanctuaire,
                                  il se prive du pain de Dieu.
                       Car, puisque la prière de deux fidèles ensemble est si puissante, 
                                      combien plus celle de l'évêque et de toute l'Église !  »
-------     
À suivre.
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mer 22 Jan 2020 - 18:16

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11
 Commencement du temps ordinaire
Semaines au temps Baptême du Seigneur
 2ième  semaine  ordinaire
du 19 au 25 janvier 2020
-lundi 20 janvier 2020 année  A  -  2ième   semaine ord paire-Voici l’Époux.
        -antienne d’ouverture  -psaume 30 : 3-4  Seigneur, sois le rocher qui m'abrite, 
                                                          la maison bien défendue qui me sauve.
                                          Pour l'honneur de ton nom guide-moi, conduis-moi.  
1-1 Samuel 15 : 16-23 ''L’obéissance vaut mieux que le sacrifice ; 
                                          le Seigneur t’a rejeté : tu ne seras plus roi !''
2-psaume 49 : 7ac-8, 16bc-17, 21, 23 (Ps 49 (50), ) 
                                   R/ À celui qui veille sur sa conduite
                             je ferai voir le salut de Dieu. (cf. Ps 49 : 23cd).
   -acclamation-Hébreux 4 : 12 Elle est vivante, énergique, la parole de Dieu
                                                    elle juge des intentions et des pensées du cœur. Alléluia.
3- évangile Marc 2 : 18-22 L’Époux est avec eux. 
           -antienne de la communion Deux au choix : psaume 77 : 29-30 
                                           Le Seigneur combla le désir de son peuple : 
                                         ils mangèrent et ils furent rassasiés, 
                                 leur attente ne fut pas trompée. 
               OU : Jean 3 : 16 Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique :
                                                   ainsi, celui qui croit en lui ne périra pas
                                                mais il obtiendra la vie éternelle.
4-bréviaire Deutéronome 4 : 1-8, 32-40 Avertissement de Moïse au peuple.   
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10Lettre de saint Ignace aux Éphésiens S’unir au Christ par la foi et la charité. 
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________  
-mardi 21 janvier 2020 année  A  -  2ième   semaine ord paire-L’héritier.
1-1 Samuel 16 : 1-13 ''Samuel donna l’onction à David au milieu de ses frères. 
                                    L’esprit du Seigneur s’empara de David.''
2-psaume 88 : 20, 21-22, 27-28 (Ps 88 (89), )
                       R/ J’ai trouvé David, mon serviteur. (Ps 88 : 21a)
-acclamation-Éphésiens 1 : 17-18 Que le Père de notre Seigneur Jésus Christ 
                                         ouvre à sa lumière les yeux de notre cœur, 
                                    pour que nous percevions l’espérance que donne son appel.
3- évangile Marc 2 : 23-28 ''Le sabbat a été fait pour l’homme, 
                                            et non pas l’homme pour le sabbat.''
4-bréviaire Deutéronome 6 : 4-25 Loi d’amour.
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10 lettre de saint Clément de Rome aux Corinthiens Hymne à l’amour de Dieu
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________  
--intro de lundi: intro générale aux antiennes et prières :
               «Seigneur, pour l'honneur de ton nom guide-moi, conduis-moi» (A 1).
           L'appel qui monte dans l'antienne d'ouverture est plein de sérénité, car il est fait de certitude. 
                    Le psalmiste qui prie ainsi ne pouvait soupçonner pourtant 
                           avec quelle munificence Dieu se ferait le sauveur de son peuple. 
              Celui qui avait multiplié ses bienfaits depuis les temps de l'Exode (A 2a)
                      mettrait le comble à son amour en envoyant son Fils (A 2b).


                 Tous ceux qui croiraient au Fils deviendraient des enfants de Dieu 
                                      et, selon la promesse de Jésus, 
                                   les trois Personnes divines viendraient
                en eux pour y faire leur demeure (P 1).

-------  
1-1 Samuel 15 : 16-23 ''L’obéissance vaut mieux que le sacrifice ; 
                               le Seigneur t’a rejeté : tu ne seras plus roi !''
 --intro : À cause de sa  désobéissance, Saül est rejeté par Dieu. 
                 Samuel lui affirme  que l’obéissance intérieure, 
                                    sincérité du coeur, vérité de l'esprit,
                                  l’emporte sur tous les rites extérieurs.
«En ces jours-là,  Samuel dit à Saül :
                  ''Assez ! Je vais t’apprendre ce que le Seigneur m’a dit pendant la nuit.''
               Saül lui dit :''Parle.''   
                        Alors Samuel déclara :
                   ''Toi qui reconnaissais ta petitesse, n’es-tu pas devenu le chef des tribus d’Israël,
                      puisque le Seigneur t’a donné l’onction comme roi sur Israël ?  
                         Il t’a envoyé en campagne et t’a donné cet ordre :
                         “Va, et voue à l’anathème ces impies d’Amalécites, 
                                fais-leur la guerre jusqu’à l’extermination.”   
                              Pourquoi n’as-tu pas obéi à la voix du Seigneur ?
                            Pourquoi t’es-tu jeté sur le butin ? 
                          Pourquoi as-tu fait ce qui est mal aux yeux du Seigneur ?''
             Saül répondit à Samuel : ''Mais j’ai obéi à la voix du Seigneur ! Je suis allé là où il m’envoyait,
                  j’ai ramené Agag, roi d'Amalec, et j’ai voué Amalec à l’anathème.  
             Dans le butin, le peuple a choisi le meilleur de ce qui était voué à l’anathème, 
                       petit et gros bétail, pour l’offrir en sacrifice au Seigneur ton Dieu, à Guilgal. » 
              Samuel répliqua :
                   ''Le Seigneur aime-t-il les holocaustes et les sacrifices
                               autant que l’obéissance à sa parole ? 
                         Oui, l’obéissance vaut mieux que le sacrifice, 
                     la docilité vaut mieux que la graisse des béliers. 
La révolte est un péché comme la divination ;
        la rébellion est une faute comme la consultation des idoles
     Parce que tu as rejeté la parole du Seigneur, lui aussi t’a rejeté : tu ne seras plus roi !   » 
--------     
2-psaume 49 : 7ac-8, 16bc-17, 21, 23 (Ps 49 (50), ) 
                                   R/ À celui qui veille sur sa conduite
                             je ferai voir le salut de Dieu. (cf. Ps 49 : 23cd).

     —Écoute, mon peuple, je parle.
             Moi, Dieu, je suis ton Dieu !
                 Je ne t’accuse pas pour tes sacrifices ;
              tes holocaustes sont toujours devant moi.
     
     —Qu’as-tu à réciter mes lois,
           à garder mon alliance à la bouche,
               toi qui n’aimes pas les reproches
            et rejettes loin de toi mes paroles ?

     —Voilà ce que tu fais ;
            garderai-je le silence ?
               Penses-tu que je suis comme toi ?
             Je mets cela sous tes yeux, et je t’accuse.
 
     —''Qui offre le sacrifice d’action de grâce,
            celui-là me rend gloire :
                sur le chemin qu’il aura pris,
              je lui ferai voir le salut de Dieu. »
--------
4-bréviaire Deutéronome 4 : 1-8, 32-40 Avertissement de Moïse au peuple. 
--intro : À travers tous ses rapports avec son peuple, 
                  Dieu se révèle comme celui qui nous aime
                  Comme les Hébreux d’autrefois, 
           nous aurons toujours besoin qu’on nous le redise
« Maintenant, Israël, écoute les décrets et les ordonnances 
           que je vous enseigne pour que vous les mettiez en pratique
              Ainsi vous vivrez, vous entrerez, pour en prendre possession, 
                        dans le pays que vous donne le Seigneur, le Dieu de vos pères.
               Vous n’ajouterez rien à ce que je vous ordonne, 
                             et vous n’y enlèverez rien
                                                   mais vous garderez
                   les commandements du Seigneur votre Dieu
                                  tels que je vous les prescris.
                Vous voyez de vos propres yeux ce que le Seigneur a fait à Baal-Péor : 
                   tous les hommes qui avaient suivi le Baal de Péor,
                      le Seigneur ton Dieu les a retranchés de toi et les a exterminés.
                           Mais vous qui êtes restés attachés au Seigneur votre Dieu, 
                                            vous êtes tous vivants aujourd’hui !
                         Voyez, je vous enseigne les décrets et les ordonnances 
                            que le Seigneur mon Dieu m’a donnés pour vous, afin que
                               vous les mettiez en pratique dans le pays
                                     où vous allez entrer pour en prendre possession.
                       Vous les garderez, vous les mettrez en pratique ;
                           ils seront votre sagesse et votre intelligence
                                       aux yeux de tous les peuples.
                                 Quand ceux-ci entendront parler de tous ces décrets,
                                    ils s’écrieront : ''Il n’y a pas un peuple sage et intelligent
                                        comme cette grande nation !''
                    Quelle est en effet la grande nation dont les dieux
                              soient aussi proches que le Seigneur notre Dieu est proche
                                             de nous chaque fois que nous l’invoquons ?
                           Et quelle est la grande nation dont les décrets et les ordonnances 
                                    soient aussi justes que toute cette Loi que je vous donne aujourd’hui ?
               Interroge donc les temps anciens 
                                                                                    qui t’ont précédé,

          depuis le jour où Dieu créa l’homme sur la terre :
                     d’un bout du monde à l’autre,
                est-il arrivé quelque chose d’aussi grand,
                                    a-t-on jamais connu rien de pareil ? 
                    Est-il un peuple qui ait entendu comme toi la voix de Dieu
                                        parlant du milieu du feu, et qui soit resté en vie ?
                      Est-il un dieu qui ait entrepris de se choisir une nation,
                                                                          de venir la prendre au milieu d’une autre,
                                                             à travers des épreuves, des signes,
                                                        des prodiges et des combats,
                                                 à main forte et à bras étendu,
                                  et par des exploits terrifiants 
                                        – comme tu as vu le Seigneur ton Dieu le faire pour toi en Égypte ?
                       Il t’a été donné de voir tout cela pour que tu saches 
                          que c’est le Seigneur qui est Dieu, il n’y en a pas d’autre.
         Du haut du ciel, il t’a fait entendre sa voix pour t’instruire ;
               sur la terre, il t’a fait voir son feu impressionnant, 
                     et tu as entendu ce qu’il te disait du milieu du feu.
       Parce qu’il a aimé tes pères et qu’il a choisi leur descendance, 
              en personne il t’a fait sortir d’Égypte par sa grande force,
                              pour chasser devant toi des nations plus grandes et plus puissantes,
                                      te faire entrer dans leur pays
                                   et te le donner en héritage, 
                                comme cela se réalise aujourd’hui.
                 Sache donc aujourd’hui, et médite cela en ton cœur :
                            c’est le Seigneur qui est Dieu,
                                     là-haut dans le ciel
                                         comme ici-bas sur la terre ; 
                                il n’y en a pas d’autre.
                  Tu garderas les décrets et les commandements du Seigneur 
                     que je te donne aujourd’hui, afin d’avoir, toi et tes fils,
                       bonheur et longue vie sur la terre
                                 que te donne le Seigneur ton Dieu, tous les jours.»
-------- 
5--La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10Lettre de saint Ignace aux Éphésiens. S’unir au Christ par la foi et la charité. 
«  Ayez soin de vous réunir plus fréquemment 
                 pour rendre grâce à Dieu et célébrer ses louanges. 
                       Car si vous vous rassemblez souvent,
                             les forces de Satan sont terrassées 
                                et son œuvre de mort est détruite
                          par la concorde de votre foi. 
                  Rien ne surpasse la paix. 
                          Car elle abolit toute guerre avec nos ennemis
                                                qui rôdent dans l'air et sur la terre.
                   Rien de tout cela ne vous échappe si vous possédez 
                          parfaitement envers Jésus Christ la foi et la charité
                      qui sont le principe et la perfection de la vie :
                                      le principe, c'est la foi ; 
                                                   la perfection, c'est la charité. 
                                Celui qui est le principe et la perfection réunis, 
                                     c'est Dieu, 
                                  et tout le reste en découle 
                                          pour une parfaite justice. 
                          Aucun homme ne pèche, s'il professe la foi. 
                            Aucun homme n'a de haine, s'il possède la charité.
                                           L'arbre se reconnaît à ses fruits
                                       pareillement, ceux qui font profession d'appartenir au Christ
                                                                       se font reconnaître à leur manière de vivre. 
                                                            Car il ne s'agit pas de proclamer maintenant la parole,
                                                    il s'agit de demeurer jusqu'au bout
                                        dans le dynamisme de la foi.
                            Il est préférable de rester silencieux et d'être

                                                      que de parler et de n'être pas
    Il est bien d'enseigner, si l'on fait ce que l'on dit. 
           Il y a donc un seul maître, celui qui a parlé, et ce fut fait, 
                   et les œuvres qu'il a faites dans le silence sont dignes de son Père. 
              Celui qui possède la parole de Jésus
                   peut vraiment entendre son silence même
                     afin d'être parfait, 
                        pour agir en parlant 
                 et se faire connaître en gardant le silence. 
   Rien n'échappe au Seigneur et jusqu'à nos secrets sont près de lui. 
           Faisons donc toutes choses en pensant qu'il habite en nous, 
                    au point que nous sommes ses temples
                                  et qu'il est en nous, lui, notre Dieu ; 
                            il l'est vraiment, et il apparaîtra devant notre face
                                              si nous avons pour lui une juste charité.
                   Ne vous y trompez pas, mes frères : 
                        ceux qui corrompent les familles
                                  n'hériteront pas le royaume de Dieu
              Si ceux qui agissaient ainsi selon la chair ont été mis à mort, 
                    combien plus celui qui corromprait 
                             par une mauvaise doctrine la foi de Dieu, 
                                     pour laquelle Jésus Christ a été crucifié ! 
               Celui qui s'est ainsi souillé ira au feu qui ne s'éteint pas, 
                                et pareillement celui qui l'écoute.
                        Si le Seigneur a reçu une onction sur la tète, 
                            c'est afin de répandre sur son Église 
                                         un souffle d'incorruptibilité. 
                       Ne vous laissez donc pas imprégner
                             par la doctrine du prince de ce monde, 
                                                       avec son odeur infecte ;
                                               qu'il ne vous entraîne pas, 
                                comme ses captifs, loin de la vie qui vous est offerte. 
                   Pourquoi ne pas devenir tous des sages, 
                               en accueillant la connaissance de Dieu, 
                                                            c'est-à-dire Jésus Christ ? 
                         Pourquoi nous perdre follement, 
                                   en méconnaissant le don que le Seigneur nous a vraiment envoyé ?
                     Mon esprit est livré à la croix, 
                                 qui est scandale pour les incroyants, 
                           mais pour nous salut et vie éternelle.  » 
-------
À suivre.
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mer 22 Jan 2020 - 18:24

SUITE:
--------------------
-mardi 21 janvier 2020 année  A  -  2ième   semaine ord paire-L’héritier.
1-1 Samuel 16 : 1-13 ''Samuel donna l’onction à David au milieu de ses frères. 
                                    L’esprit du Seigneur s’empara de David.''
2-psaume 88 : 20, 21-22, 27-28 (Ps 88 (89), )
                       R/ J’ai trouvé David, mon serviteur. (Ps 88 : 21a)
-acclamation-Éphésiens 1 : 17-18 Que le Père de notre Seigneur Jésus Christ 
                                         ouvre à sa lumière les yeux de notre cœur, 
                                    pour que nous percevions l’espérance que donne son appel.
3- évangile Marc 2 : 23-28 ''Le sabbat a été fait pour l’homme, 
                                            et non pas l’homme pour le sabbat.''
4-bréviaire Deutéronome 6 : 4-25 Loi d’amour.
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10 lettre de saint Clément de Rome aux Corinthiens Hymne à l’amour de Dieu
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________ 
1-1 Samuel 16 : 1-13 ''Samuel donna l’onction à David au milieu de ses frères. 
                                                                                                         ------donc à la face de tout le peuple
                                    L’esprit du Seigneur s’empara de David.''-
--intro : Après le rejet de Saül
                la destinée de son successeur se profile à l’horizon.
            L’onction d’huile, conférée par Samuel au jeune David de Bethléem, 
                fait remonter au prophète l’origine du pouvoir royal de la dynastie davidique.
---   ----   ----   
La lecture:
«En ces jours-là, le Seigneur dit à Samuel :
            ''Combien de temps encore seras-tu en deuil à cause de Saül ? 
        Je l’ai rejeté pour qu’il ne règne plus sur Israël. 
        Prends une corne que tu rempliras d’huile, et pars ! 
         Je t’envoie auprès de Jessé de Bethléem, car j’ai vu parmi ses fils mon roi.'' 
   Samuel répondit : ''Comment faire ? Saül va le savoir, et il me tuera.''
  Le Seigneur reprit : ''Emmène avec toi une génisse, et tu diras que tu viens offrir un sacrifice au Seigneur.
    Tu convoqueras Jessé au sacrifice ; je t’indiquerai moi-même
                            ce que tu dois faire
      et tu me consacreras 
             par l’onction 
    celui que je te désignerai. »  
Samuel fit ce qu’avait dit le Seigneur. Quand il parvint à Bethléem, 
     les anciens de la ville allèrent
  à sa rencontre en tremblant, et demandèrent
         ''Est-ce pour la paix que tu viens ? »  Samuel répondit :   
                                     ------------(les anciens reconnaissent l'autorité de Samuel)
      ''Oui, pour la paix. Je suis venu offrir un sacrifice au Seigneur.
             Purifiez-vous, et vous viendrez avec moi au sacrifice.''
                    Il purifia Jessé et ses fils,
                 et les convoqua au sacrifice.  
             Lorsqu’ils arrivèrent et que
                Samuel aperçut Éliab, il se dit : ''Sûrement, c’est lui le messie, lui qui recevra l’onction du Seigneur !''
         Mais le Seigneur dit à Samuel :
   ''Ne considère pas son apparence ni sa haute taille, car je l’ai écarté
                                                        Dieu ne regarde pas comme les hommes :
                                    les hommes regardent l’apparence, mais le Seigneur regarde le cœur. » 
     Jessé appela Abinadab et le présenta à Samuel, qui dit :
                                 '' Ce n’est pas lui non plus que le 
                                                                              Seigneur a choisi. ''
    Jessé présenta Shamma, mais Samuel dit :
                                         '' Ce n’est pas lui non plus
                                                                que le Seigneur a choisi. ''  
Jessé présenta ainsi à Samuel ses sept fils, et Samuel lui dit :
         '' Le Seigneur n’a choisi
                       aucun de ceux-là. ''
  Alors Samuel dit à Jessé : ''N’as-tu pas d’autres garçons ?'' 
        Jessé répondit : ''Il reste encore le plus jeune,
                 il est en train de garder le troupeau.''
            Alors Samuel dit à Jessé : 
                 ''Envoie-le chercher : nous ne nous mettrons pas à table tant qu’il ne sera pas arrivé.''
   Jessé le fit donc venir : le garçon était roux, il avait de beaux yeux, il était beau.
Le Seigneur dit alors : ''Lève-toi, donne-lui l’onction : c’est lui !''
       Samuel prit la corne pleine d’huile, et lui donna l’onction au milieu de ses frères.
                          L’Esprit du Seigneur s’empara 
                                                 de David à partir de ce jour-là. 
            Quant à Samuel, il se mit en route et s’en revint à Rama.  »
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Ramah

Samuel avait été lui-même consacré par le prêtre Héli,
et choisi dès le sein de sa mère comme futur prophète désigné
au vu et au su de tous... 

Il en est de même pour Jésus dans le passage référé de Jean 1:  
Jésus est désigné publiquement comme étant celui que le peuple attendait:
                      (le feront également Anne et Siméon au Temple lors de la Nativité):
Jn 1:33-Et moi, je ne le connaissais pas, mais celui qui m'a envoyé baptiser dans l'eau, celui-là m'avait dit : "Celui sur qui tu verras l'Esprit descendre et demeurer, c'est lui qui baptise dans l'Esprit Saint. "
Jn 1:34-Et moi, j'ai vu et je témoigne
                     que celui-ci est l'Élu de Dieu. "
Jn 1:35-Le lendemain, Jean se tenait là, de nouveau, avec deux de ses disciples.
Jn 1:36-Regardant Jésus qui passait, il dit : " Voici l'agneau de Dieu. "
Même Jésus devait être reconnu officiellement et il l'a été. 
Tous ceux qui se présentent à l'humanité
          pour la ''grande'' mission (du salut de l'humanité et qui parle au nom de Dieu) 
                       doivent avoir été désignés (reconnus)
                                                   par quelqu'un de rattaché 
                                                     préalablement à l'Alliance selon la tradition...
L'Église est donc établie, reconnue, désignée 
              en ses choisis dès  le départ rattachée à la tradition
                   visiblement préexistante à toute puissance humaine.  
-----------   
3- Marc 2 : 23-28 ''Le sabbat a été fait pour l’homme, 
                                            et non pas l’homme pour le sabbat.''
    --intro : Les controverses se poursuivent entre Jésus et les pharisiens, 
                 cette fois au sujet d’épis arrachés par les disciples le jour du sabbat. 
                        Jésus répond à ses interlocuteurs : 
                le Fils de l’homme est maître même du sabbat.
«Un jour de sabbat, Jésus marchait à travers les champs de blé ;
        et ses disciples, chemin faisant, se mirent à arracher des épis. 
        Les pharisiens lui disaient : ''Regarde ce qu’ils font le jour du sabbat ! 
                                                  Cela n’est pas permis.''
           Et Jésus leur dit : ''N’avez-vous jamais lu ce que fit David
                                        lorsqu’il fut dans le besoin et qu’il eut faim, lui-même 
                                          et ceux qui l’accompagnaient ? 
                  Au temps du grand prêtre Abiatar
                     il entra dans la maison de Dieu 
                       et mangea les pains de l’offrande
                     que nul n’a le droit de manger, sinon les prêtres, 
                                et il en donna aussi à ceux qui l’accompagnaient.''
               Il leur disait encore : ''Le sabbat a été fait pour l’homme,
                 et non pas l’homme pour le sabbat
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Qui_es10
Voilà pourquoi le Fils de l’homme est maître, même du sabbat. »
--------
4-bréviaire Deutéronome 6 : 4-25 Loi d’amour.
--intro : L’amour de Dieu est exigeant —jaloux, dit le texte— 
              son exigence fondamentale,
       c’est que nous lui rendions amour pour amour
    Dès avant les temps évangéliques, la tradition juive reconnaissait en ce texte
          le plus grand des commandements
      et Jésus l’a confirmé pour nous de toute son autorité. 
  « Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’Unique.
              Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur,
                                                de toute ton âme et de toute ta force.
                              Ces paroles que je te donne aujourd’hui resteront dans ton cœur.
                            Tu les rediras à tes fils, tu les répéteras sans cesse,
                    à la maison ou en voyage, que tu sois couché ou que tu sois levé ;
                 tu les attacheras à ton poignet comme un signe, 
                        elles seront un bandeau sur ton front,
               tu les inscriras à l’entrée de ta maison et aux portes de ta ville.
             Quand le Seigneur ton Dieu te fera entrer dans le pays 
                     qu’il a juré à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob, de te donner ; 
                 quand tu auras des villes grandes et belles que tu n’as pas bâties,
                            des maisons pleines de richesses que tu n’y as pas entassées, 
                               des citernes que tu n’as pas creusées, 
                                 des vignes et des oliveraies que tu n’as pas plantées ; 
                      quand tu auras bien mangé et te seras rassasié :
                                     alors garde-toi d’oublier le Seigneur,
                                    lui qui t’a fait sortir d’Égypte, de la maison d’esclavage.
                                Tu craindras le Seigneur ton Dieu, tu le serviras, 
                             c’est par son nom que tu prêteras serment.
                 Vous ne suivrez pas d’autres dieux, ces dieux des nations qui vous entourent,
                   car le Seigneur ton Dieu est un Dieu jaloux au milieu de toi.
                     La colère du Seigneur ton Dieu s’enflammerait contre toi 
                        et il te ferait disparaître de la face de la terre.
                Vous ne mettrez pas le Seigneur votre Dieu à l’épreuve, comme vous l’avez fait à Massa.
                   Vous observerez avec soin les commandements du Seigneur votre Dieu, 
                          les édits et les décrets qu’il t’a prescrits.
                      Tu feras ce qui est droit et bon aux yeux du Seigneur
                              afin d’être heureux, et d’entrer, pour en prendre possession, 
                                   dans le bon pays que le Seigneur a juré de donner à tes pères,
                                        en chassant tous tes ennemis devant toi, comme l’a dit le Seigneur.
                          Et demain, quand ton fils te demandera : 
                            ''Quels sont donc ces édits, ces décrets 
                                et ces ordonnances que le Seigneur notre Dieu vous a prescrits ?'',
                alors tu diras à ton fils : 
                    ''Nous étions esclaves de Pharaon, en Égypte, 
                  et le Seigneur nous a fait sortir d’Égypte par la force de sa main.
            Sous nos yeux, le Seigneur a accompli des signes 
                     et des prodiges grands et funestes contre l’Égypte, Pharaon et toute sa maison.
                       Mais nous, il nous a fait sortir de là pour nous faire entrer dans le pays 
                          qu’il voulait nous donner, celui qu’il avait promis par serment à nos pères.
            Alors le Seigneur nous a commandé de mettre en pratique tous ces décrets, 
                           pour que nous craignions le Seigneur notre Dieu :
                                     ainsi, nous serons toujours heureux

            et il nous gardera en vie comme nous le sommes aujourd’hui.

               Et nous serons justes si nous veillons à mettre en pratique 
        tous ces commandements, en présence du Seigneur notre Dieu, comme il nous l’a prescrit. »  
-----
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10 lettre de saint Clément de Rome aux Corinthiens Hymne à l’amour de Dieu
      «Celui qui a l'amour dans le Christ,
           qu'il pratique les commandements du Christ
             Ce lien en quoi consiste l'amour de Dieu, qui pourra l'expliquer ? 
              La grandeur de sa beauté, qui est capable de l'exprimer ? 
                Elles sont indicibles, les hauteurs où nous porte l'amour. 
       L'amour nous unit à Dieu.
              L'amour couvre la multitude des péchés
                 L'amour supporte tout ; 
                  l'amour est patient pour tout ; rien de mesquin dans l'amour, rien de méprisant ;
                   l'amour ne connaît pas la division, ne pousse pas à la révolte ; 
                     l'amour agit toujours dans la concorde ; 
                c'est dans l'amour que tous les élus de Dieu ont obtenu la perfection ; 
             sans l'amour, rien n'est agréable à Dieu. 
           C'est dans l'amour que le Maître nous a fait venir à lui. 
                 C'est à cause de son amour pour nous que Jésus Christ notre Seigneur
                     a donné son sang pour nous, selon la volonté de Dieu, 
                      sa chair pour notre chair, sa vie pour nos vies.
                    Vous voyez, mes bien-aimés, combien l'amour est quelque chose de grand et d'admirable : 
                   il est impossible d'expliquer sa perfection.
                 Qui sera capable d'y atteindre sinon ceux que Dieu en a rendus dignes
            Prions-le donc, et demandons à sa miséricorde de nous trouver dans l'amour,
          purs de tout parti pris humain et irréprochables. 
         Depuis Adam jusqu'aujourd'hui, toutes les générations ont disparu ;
                mais ceux qui, par la grâce de Dieu, ont obtenu la perfection de l'amour, 
                   demeurent dans le séjour des saints, qui seront manifestés 
                      lorsque le Christ, dans son règne, viendra nous visiter. 
                 Comme dit l'Écriture :
                      Entrez un instant dans vos chambres,
                                jusqu'à ce que ma colère et ma fureur soient passées.
                             Je tiendrai compte d'un jour de fête et je vous ferai sortir de vos tombeaux.
            Heureux sommes-nous, mes bien-aimés, si nous accomplissons 
                       les commandements de Dieu dans la concorde
                                                                         qui vient de l'amour, 
                                                          pour que nos péchés soient pardonnés
                                                                    à cause de l'amour. 
                   L'Écriture dit en effet :
                    Heureux ceux dont les iniquités sont pardonnées,
                                                 dont les péchés sont effacés.
                                  Heureux l'homme à qui le Seigneur n'impute aucune faute,
                                               dont la bouche ignore le mensonge
                Cette béatitude concerne ceux que Dieu a élus 
              par Jésus Christ notre Seigneur. 
       À lui la gloire pour les siècles des siècles. Amen. »
------  
À suivre
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Jeu 23 Jan 2020 - 18:21

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11
Commencement du temps ordinaire
Semaines au temps Baptême du Seigneur
2ième  semaine  ordinaire
du 19 au 25 janvier 2020
-mercredi 22 janvier 2020 année  A  -  2ième   semaine ord paire- L’enfant et le géant. 
1-antienne d’ouverture -psaume 12 : 6 ''Seigneur je suis sûr de ton amour : 
                                                                 mon coeur est dans la joie,
                                                        car tu me sauves; je veux chanter 
                                               au Seigneur tout le bien qu'il m'a fait''.
2-1 Samuel 17 : 32-33, 37, 40-51  « David triompha du Philistin avec une fronde et un caillou » 
3-psaume 143 : 1, 2, 9-10 (Ps 143 (144), ) R/ Béni soit le Seigneur, mon rocher ! (Ps 143 : 1a)
  -acclamation-Matthieu 4 : 23 Jésus proclamait l’Évangile du Royaume et guérissait toute infirmité dans le peuple. Alléluia.     
4- évangile Marc 3 : 1-6 ''Est-il permis, le jour du sabbat, de sauver une vie ou de tuer ?''
   -antienne de la communionDeux au choix : psaume 9 : 2-3 De toute mon âme, Seigneur,
                                                                  je rendrai grâce en proclamant tes innombrables merveilles;
                                                                j’exulterai, je danserai auprès de toi,
                                                           je fêterai ton nom, Dieu très-haut.  
                    OU Jean 11 : 27 Seigneur, je le crois : tu es le Christ,
                     le Fils du Dieu vivant, celui qui vient dans le monde
4-bréviaire Deutéronome 7 : 6-14; 8 : 1-6 Le peuple élu     

5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10 Actes du IIe Concile du Vatican L’Église Je serai le Sauveur de mon peuple.      Mis au forum 
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________ 
--intro générale : Les antiennes d'ouverture et de la communion 
                  donnent à cette messe une note de joie et de certitude, 
                       faite de confiance en Dieu et de foi en Jésus, '' le Fils du Dieu vivant'' (A 2b). 
                          C'est pourquoi le chrétien exulte avec le psalmiste dans l’antienne d’ouverture :
                                ''Je veux chanter au Seigneur tout le bien qu'il m'a fait'' (A 1).
                           Si l'Eucharistie, en nous apportant ''la promesse et le gage du salut'' (P 3),
                                      nous fait entrer dans la fête divine (A 2a), 
                                    nous y trouvons aussi une relance de notre effort pour conformer
                      ''-nos pensées et nos actes'' à la volonté de Dieu 
                            '' dans une inlassable recherche des biens spirituels'' (P 1).
1-1 Samuel 17 : 32-33, 37, 40-51  ''David triompha du Philistin 
                                                                   avec une fronde et un caillou.''
--intro :  C’est au moyen de faibles et de petits 
                      que Dieu remporte la victoire sur les ennemis de son peuple.
                   Saint Augustin a vu dans la victoire du jeune David sur le géant Goliath 
              la préfiguration de la victoire du Christ sur l’ennemi infernal, par le bois de la croiX.

«En ces jours-là, le Philistin Goliath venait tous les jours défier l’armée d’Israël. 
        David dit à Saül : ''Que personne ne perde courage à cause de ce Philistin. 
                   Moi, ton serviteur, j’irai me battre avec lui.''
            Saül répondit à David : ''Tu ne peux pas marcher contre ce Philistin
                      pour lutter avec lui, car tu n’es qu’un enfant,
                         et lui, c’est un homme de guerre depuis sa jeunesse.''
            David insista : ''Le Seigneur, qui m’a délivré des griffes du lion et de l’ours,
                   me délivrera des mains de ce Philistin.''
                     Alors Saül lui dit : ''Va, et que le Seigneur soit avec toi !''
            David prit en main son bâton,
                 il se choisit dans le torrent cinq cailloux bien lisses 
                      et les mit dans son sac de berger, dans une poche ; 
                          puis, la fronde à la main,
                 il s’avança vers le Philistin

          Le Philistin se mit en marche et, précédé de son porte-bouclier,
                    approcha de David
      Lorsqu’il le vit, il le regarda avec mépris car c’était un jeune garçon ;
        il était roux et de belle apparence. 
              Le Philistin lui dit : ''Suis-je donc un chien, pour que tu viennes contre moi avec un bâton ?''
                   Puis il le maudit en invoquant ses dieux.  
           Il dit à David : ''Viens vers moi, que je te donne en pâture aux oiseaux du ciel et aux bêtes sauvages !''
              David lui répondit : ''Tu viens contre moi avec épée, lance et javelot,
                     mais moi, je viens contre toi
                    avec le nom du Seigneur des armées, 
                         le Dieu des troupes d’Israël que tu as défié. 
                   Aujourd’hui le Seigneur va te livrer entre mes mains, 
                 je vais t’abattre, te trancher la tête, 
                         donner aujourd’hui même les cadavres de l’armée philistine 
                                 aux oiseaux du ciel et aux bêtes de la terre. 
                   Toute la terre saura qu’il y a un Dieu pour Israël
                       et tous ces gens rassemblés 
                              sauront que le Seigneur ne donne la victoire 
                                   ni par l’épée ni par la lance, 
                               mais que le Seigneur est maître du combat
                         et qu’il vous livre entre nos mains.''
          Goliath s’était dressé, 
              s’était mis en marche et s’approchait à la rencontre de David. 
       David s’élança et courut vers les lignes des ennemis à la rencontre du Philistin. 
               Il plongea la main dans son sac, 
                     et en retira un caillou qu’il lança avec sa fronde.
                    Il atteignit le Philistin au front, le caillou s’y enfonça, 
                         et Goliath tomba face contre terre.   
              Ainsi David triompha du Philistin 
                  avec une fronde et un caillou : 
               quand il frappa le Philistin et le mit à mort,
            il n’avait pas d’épée à la main.  
                 Mais David courut ; arrivé près du Philistin, 
                       il lui prit son épée, qu’il tira du fourreau,
                             et le tua en lui coupant la tête. 
            Quand les Philistins virent que leur héros était mort, ils prirent la fuite.  » 
------
3-psaume 143 : 1, 2, 9-10 (Ps 143 (144), ) 
                  R/ Béni soit le Seigneur, mon rocher ! (Ps 143 : 1a)

     —Béni soit le Seigneur, mon rocher !
            Il exerce mes mains pour le combat,
          il m’entraîne à la bataille.

     —Il est mon allié, ma forteresse,
          ma citadelle, celui qui me libère ;
               il est le bouclier qui m’abrite,
             il me donne pouvoir sur mon peuple.

    —Pour toi, je chanterai un chant nouveau,
        pour toi, je jouerai sur la harpe à dix cordes,
            pour toi qui donnes aux rois la victoire
         et sauves de l’épée meurtrière David, ton serviteur. 
------

---------

3-Marc 3 : 1-6 Est-il permis un jour de sabbat 
                                     de sauver une vie ou de tuer?
--intro : À l’occasion d’une guérison, 
                     voici une nouvelle controverse sur l’observance du sabbat
                            Mais cette fois, les pharisiens 
                                   complotent avec les hérodiens 
                                                            pour perdre Jésus. 

«  En ce temps- là, Jésus entra de nouveau dans une synagogue ;
          il y avait là un homme dont la main était atrophiée.
                  On observait Jésus pour voir s’il le guérirait le jour du sabbat. 
                    C’était afin de pouvoir l’accuser
             Il dit à l’homme qui avait la main atrophiée :
                  ''Lève-toi, viens au milieu.''
                        Et s’adressant aux autres :
                     ''Est-il permis, le jour du sabbat,
                                de faire le bien ou de faire le mal ? 
                                                       de sauver une vie ou de tuer ?'' 
        Mais eux se taisaient. 
                Alors, promenant sur eux un regard de colère, 
                       navré de l’endurcissement de leurs cœurs, 
                             il dit à l’homme : ''Étends la main.''
                   Il l’étendit, et sa main redevint normale. 
             Une fois sortis, les pharisiens se réunirent en conseil 
                       avec les partisans d’Hérode contre Jésus,
                          pour voir comment le faire périr. » 
------ 
4-bréviaire Deutéronome 7 : 6-14; 8 : 1-6 Le peuple élu :
                                  Le plus grand mystère de l’amour de Dieu
                       c’est l’élection qui a discerné   /Discerner avec Dieu les dons
                                              de sa miséricorde:

   un petit peuple parmi tant d’autres . . .
pour faire l’objet spécial de sa faveur 
               et de ses bénédictions.  
        Aujourd’hui ce peuple élu a vu éclater ses frontières raciales 
                et son accès est ouvert à tous par la foi : 
                  notre état de fils de Dieu 
                            est le résultat d’une préférence, 
                                                        d’un bouleversant  appel individuel. 
                                               Il est vraiment notre Père,
                                        lui qui nous donne sa propre vie. . . 
«  Tu es un peuple consacré au Seigneur ton Dieu : 
                       c’est toi qu’il a choisi pour être son peuple, 
                                                                      son domaine particulier 
                                                         parmi tous les peuples de la terre.
                  Si le Seigneur s’est attaché à vous, s’il vous a choisis, 
                       ce n’est pas que vous soyez le plus nombreux de tous les peuples, 
                             car vous êtes le plus petit de tous.
                   C’est par amour pour vous,
                        et pour tenir le serment fait à vos pères, 
                                    que le Seigneur vous a fait sortir par la force de sa main, 
                              et vous a rachetés de la maison d’esclavage 
                                                 et de la main de Pharaon, roi d’Égypte.
                    Tu sauras donc que c’est le Seigneur ton Dieu qui est Dieu, 
                      le Dieu vrai qui garde son Alliance et sa fidélité pour mille générations 
                          à ceux qui l’aiment et gardent ses commandements.
                                         Mais il riposte à ses adversaires en les faisant périr, 
                                            et sa riposte est immédiate.
                    Tu garderas donc le commandement, les décrets et les ordonnances
                                                que je te prescris aujourd’hui de mettre en pratique.
                       Et parce que vous aurez écouté ces ordonnances, 
                                      que vous les aurez gardées et mises en pratique, 
                                           le Seigneur ton Dieu te gardera l’Alliance 
                                                                  et la fidélité qu’il a jurées à tes pères.
                         Il t’aimera, il te bénira, il te multipliera, 
                                il bénira le fruit de ton sein et le fruit de ton sol, 
                                     ton froment, ton vin nouveau, ton huile fraîche,
                                        la portée de tes vaches et de tes brebis, 
                                          sur la terre qu’il a juré à tes pères de te donner.
                          Béni seras-tu plus que tous les peuples ! 
                             Pas de stérilité chez toi, ni pour les hommes 
                                                                      ni pour les femmes, 
                                                                       ni pour le bétail.
                            Tous les commandements que je vous prescris aujourd’hui, 
                               vous veillerez à les mettre en pratique
                                      afin que vous viviez, 
                                            deveniez de plus en plus nombreux 
                                                 et entriez en possession du pays 
                                        que le Seigneur a juré de donner à vos pères.
                           Souviens-toi de la longue marche que tu as faite
                                            pendant quarante années dans le désert ;
                                       le Seigneur ton Dieu te l’a imposée 
                                                       pour te faire passer par la pauvreté ; 
                                 il voulait t’éprouver et savoir ce que tu as dans le cœur
                          allais-tu garder ses commandements, oui ou non ?
                        Il t’a fait passer par la pauvreté, il t’a fait sentir la faim, 
                                    et il t’a donné à manger la manne 
                                           – cette nourriture que ni toi ni tes pères n’aviez connue – 
                                  pour que tu saches que l’homme ne vit pas seulement de pain,
                                mais de tout ce qui vient de la bouche du Seigneur.
                             Ton vêtement ne s’est pas usé sur toi, 
                                  et ton pied ne s’est pas enflé, au cours de ces quarante années !
              Tu le sauras en ton cœur : 
                       comme un homme éduque son fils, 
                            ainsi le Seigneur ton Dieu fait ton éducation.
                   Tu garderas les commandements du Seigneur ton Dieu 
                                    pour marcher sur ses chemins et pour le craindre. » 
--------
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10- Actes du IIe concile du Vatican —L’Église ''Je serai le Sauveur 
                                                                   de mon peuple''

«   Le Père éternel, par le mystérieux dessein 
              parfaitement libre de sa sagesse et de sa bonté, 
                    a créé le monde entier 
                     et décidé d'élever les hommes à la participation de sa vie divine
                    Après leur chute en la personne d'Adam, 
                                                      il ne les a pas abandonnés

              il n'a pas cessé de leur fournir
                    les secours nécessaires à leur salut, 
                         dans la perspective du Christ rédempteur
                                      qui est l'image du Dieu invisible, le premier-né avant toute créature.
      Tous ceux qu'il a choisis, le Père, avant tous les siècles,
                les a connus par avance,
                                 les a destinés à être l'image de son Fils,
                        pour faire de ce Fils l'aîné d'une multitude de frères.
           Et tous ceux qui croient au Christ, 
                   il a décidé de les convoquer pour former la sainte Église
                                                                     Celle-ci, annoncée par des préfigurations 
                                                          dès l'origine du monde, 
                                             avait été merveilleusement préparée 
                                       dans l'histoire du peuple d'Israël et dans l'ancienne Alliance.
                              Elle a été fondée aux derniers temps, 
                       elle s'est manifestée par l'effusion du Saint-Esprit 
                              et, à la fin des siècles, 
                                              elle trouvera sa consommation dans la gloire. 
               Alors, comme l'ont enseigné les Pères, 
                        tous les justes depuis Adam, 
                      ''depuis Abel, le juste, jusqu'au dernier élu'', 
                                   seront rassemblés auprès du Père dans l'Église universelle.~
                 Les hommes qui n'ont pas encore accueilli l'Évangile 
                              se trouvent rattachés au peuple de Dieu, 
                                   par des relations diverses.
                      En premier lieu vient ce peuple 
                               auquel furent accordées les alliances et les promesses, 
                                          et dont le Christ est né selon la chair ; 
                        ce peuple est très aimé, comme le prouve son élection, 
                                   à cause de ses pères, car les dons et l'appel de Dieu sont irrévocables.
          Mais le dessein de salut
                         enveloppe aussi les hommes 
                                   qui reconnaissent le Créateur, 
                    en premier lieu les Musulmans 
                                        qui, professant la foi d'Abraham, 
                                                adorent avec nous le Dieu unique, miséricordieux, 
                                                         qui jugera l'humanité au dernier jour.
                 Et quant aux autres, 
                           qui cherchent le Dieu inconnu 
                                  à travers les ombres et les images, 
                             Dieu n'est pas loin d'eux non plus, 
                                           puisque c'est lui qui donne à tous la vie, le souffle et tout le reste
                                      et puisque, étant Sauveur,
                                          il veut que tous les hommes soient sauvés.
                   En effet, ceux qui ne connaissent pas
                                        l'Évangile du Christ ni son Église, 
                                              sans qu'il y ait de leur faute, 
                                            mais qui cherchent Dieu d'un cœur sincère
                                          et s'efforcent d'agir, 
                                     sous l'influence de la grâce, 
                                               de façon à accomplir sa volonté, 
                                                    connue par les impératifs de leur conscience, 
                           ceux-là peuvent obtenir le salut éternel. 
                                  La Providence divine ne refuse pas les secours nécessaires 
                                              au salut à 
                             ceux qui, sans faute de leur part, 
                               ne sont pas encore parvenus 
                                                 à la connaissance explicite de Dieu 
                                               et s'efforcent de mener une vie droite, 
                                        ce qu'ils ne peuvent faire sans la grâce de Dieu.
                En effet, tout ce qu'on trouve chez eux de bon et de vrai,
                         l'Église le considère comme une préparation à l'Évangile 
                                                            comme un don accordé 
                                                      par celui qui éclaire tout homme 
                                                               pour que, finalement, il ait la vie. » 
-------
À suivre.
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Ven 24 Jan 2020 - 18:48

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11
Commencement du temps ordinaire
Semaines au temps Baptême du Seigneur
2ième  semaine  ordinaire
du 19 au 25 janvier 2020
-jeudi 23 janvier 2020 année  A  -  2ième   semaine ord paire- Entre l’adhésion et le rejet,
                                                                       la querelle et l’amitié.
      -antienne d’ouverture  -psaume 17 : 19,20 Le Seigneur est mon appui :
                                                                  il m’a dégagé, m’a donné su large,
                                                                    il m’a libéré, car il m’aime.
1-1 Samuel 18 : 6-9; 19 : 1-7 Mon père Saül veut te faire mourir.
2-psaume 55 : 2-3, 9ab-10, 11a.12, 13-14ab (Ps 55 (56), ) 
                                                       R/ Sur Dieu, je prends appui : 
                                                     plus rien ne me fait peur. (Ps 55 : 5bc)
    -acclamation-2 Timothée 1 : 10 Notre Sauveur, le Christ Jésus, a détruit la mort ; 
                                                                      il a fait resplendir la vie par l’Évangile.
3- évangile Marc 3 : 7-12 ''Les esprits impurs criaient : “Toi, tu es le Fils de Dieu !” 
                                                    Mais il leur défendait vivement de le faire connaître.''
     -antienne de la communionDeux au choix : psaume 12 : 6  Je veux chanter au Seigneur
                                                                                   tout le bien qu'il m'a fait;
                                                                            je veux fêter ton nom, Dieu très-haut. 
                      OU: Matthieu 28 : 20  ''Je suis avec vous, dit le Seigneur Jésus, 
                                               tous les jours jusqu'à la fin des temps.''
4-bréviaire Deutéronome 9 : 7-21, 25-29 Supplication de Moïse.     Intercession de Moïse   
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10 Lettre de saint Fulgence de Ruspe au diacre Ferrand Le Christ toujours vivant intercède pour nous.  

- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________ 
1-1 Samuel 18 : 6-9; 19 : 1-7 Mon père Saül veut te faire mourir.
--intro : Saül est jaloux du succès
                         remporté par David auprès du peuple. 
                       Mais Jonathan, fils de Saül, est l’ami intime de David. 
                 Il avertit celui-ci du danger qu’il court 
            et intercède en sa faveur auprès du roi.  i
 «  En ces jours-là, au retour de l’armée, 
                  lorsque David revint après avoir tué le Philistin, les femmes sortirent
                    de toutes les villes d’Israël à la rencontre du roi Saül 
                       pour chanter et danser au son des tambourins,
                         des cris de joie et des cymbales
               Les femmes dansaient en se renvoyant ce refrain : 
                             ''Saül a tué ses milliers, et David, ses dizaines de milliers.''
            Saül le prit très mal et fut très irrité. 
                Il disait : ''À David on attribue les dizaines de milliers, et à moi les milliers ;
                                     il ne lui manque plus que la royauté !''
                        Depuis ce jour-là, Saül regardait David avec méfiance.    

                Saül dit à son fils Jonathan et à tous ses serviteurs 
                                     son intention de faire mourir David.
        Mais Jonathan, le fils de Saül, aimait beaucoup David  et il alla le prévenir : 
                    ''Mon père Saül cherche à te faire mourir. 
                        Demain matin, sois sur tes gardes, mets-toi à l’abri, dissimule-toi.  
                          Moi, je sortirai et je me tiendrai à côté de mon père dans le champ où tu seras. 
                             Je parlerai de toi à mon père et je verrai ce qu’il en est et je te le ferai savoir.''
             Jonathan fit à son père Saül l’éloge de David ; il dit : 
                ''Que le roi ne commette pas de faute
                      contre son serviteur David, 
                         car lui n’a commis aucune faute envers toi. 
                  Au contraire, ses exploits sont une très bonne chose pour toi. 
                        Il a risqué sa vie, 
                          il a frappé à mort Goliath le Philistin, 
                              et le Seigneur a donné une grande victoire à tout Israël : 
                      tu l’as vu et tu en as été heureux. Pourquoi donc commettre une faute 
                                contre la vie d’un innocent, en faisant mourir David sans motif ?''
              Saül écouta Jonathan et fit ce serment : ''Par le Seigneur vivant, il ne sera pas mis à mort !''
          Alors Jonathan appela David et lui répéta tout ce que le roi avait dit. 
       Puis il le conduisit à Saül, et David reprit sa place comme avant. » 
-------
2-psaume 55 : 2-3, 9ab-10, 11a.12, 13-14ab (Ps 55 (56), ) 
                                                       R/ Sur Dieu, je prends appui : 
                                                     plus rien ne me fait peur. (Ps 55 : 5bc)

     —Pitié, mon Dieu ! Des hommes s’acharnent contre moi ;
          tout le jour, ils me combattent, ils me harcèlent.
                Ils s’acharnent, ils me guettent tout le jour ;
             mais là-haut, une armée combat pour moi.

     —Toi qui comptes mes pas vagabonds,
          recueille en tes outres mes larmes.
              Le jour où j’appellerai, mes ennemis reculeront ;
            je le sais, Dieu est pour moi.

     —Sur Dieu dont j’exalte la parole,
          sur Dieu, je prends appui :
               plus rien ne me fait peur !
            Que peuvent sur moi des humains ?


     —Mon Dieu, je tiendrai ma promesse,
          je t’offrirai des sacrifices d’action de grâce ;
              car tu m’as délivré de la mort
           et tu préserves mes pieds de la chute. 
--------
3- Marc 3 : 7-12 ''Les esprits impurs criaient : “Toi, tu es le Fils de Dieu !” 
                                                    Mais il leur défendait vivement de le faire connaître.''
--intro : Jésus s’impose aux foules et manifeste 
                    sa puissance sur les esprits impurs. 
                Ceux-ci proclament sa filiation divine, 
             malgré la défense qu’il leur en a faite.
«   En ce temps-là, Jésus se retira avec ses disciples près de la mer, 
              et une grande multitude de gens, venus de la Galilée, le suivirent. 
                  De Judée, 
                   de Jérusalem, 
                    d’Idumée, 
                     de Transjordanie, 
                        et de la région de Tyr et de Sidon 
            vinrent aussi à lui une multitude de gens 
                  qui avaient entendu parler de ce qu’il faisait. 
       Il dit à ses disciples de tenir une barque 
              à sa disposition pour que la foule ne l’écrase pas. 
          Car il avait fait beaucoup de guérisons, 
        si bien que tous ceux qui souffraient de quelque mal se précipitaient sur lui pour le toucher. 
                    Et lorsque les esprits impurs le voyaient,


           ils se jetaient à ses pieds et criaient : 
                 ''Toi, tu es le Fils de Dieu !'' 
      Mais il leur défendait vivement de le faire connaître. »  
------ 
4-bréviaire Deutéronome 9 : 7-21, 25-29 Supplication de Moïse.  
                                  Intercession de Moïse.   
--intro : Rien dans la conduite passée du peuple de Dieu 
                        ne le prédestinait à être l’objet de l’amitié divine. 
                  Bien plus, il n’y a le plus souvent répondu que par le doute et le péché.
           Cette histoire est celle de chacun de nous.
«   Souviens-toi. N’oublie pas que tu as irrité le Seigneur ton Dieu dans le désert. 
            Depuis le jour où vous êtes sortis d’Égypte jusqu’à ce que vous arriviez en ce lieu, 
                vous avez été rebelles au Seigneur.
                    Au mont Horeb vous avez irrité le Seigneur, 
                                  et le Seigneur s’est mis dans une telle colère 
                                      qu’il voulait vous exterminer.
                      J’étais monté sur la montagne pour recevoir les tables de pierre,
                            les tables de l’Alliance que le Seigneur a conclue avec vous. 
                    Je suis resté dans la montagne quarante jours et quarante nuits sans manger ni boire.
                                 Le Seigneur m’a donné les deux tables de pierre écrites du doigt de Dieu, 
                                    et portant toutes les paroles qu’il vous avait dites du milieu du feu, 
                                      sur la montagne, le jour de l’Assemblée.       
                              C’est donc au bout de quarante jours et de quarante nuits 
                                         que le Seigneur m’a donné ces deux tables de pierre, 
                                        les tables de l’Alliance.
                           Le Seigneur me dit : ''Lève-toi, descends vite d’ici, 
                                 car ton peuple, que tu as fait sortir d’Égypte,
                               s’est corrompu
                                                  Ils n’ont pas mis longtemps à s’écarter du chemin 
                                                     que je leur avais ordonné de suivre : 
                                                       ils se sont fait une idole en métal fondu.''
                                Le Seigneur me dit encore : ''Je vois que ce peuple 
                                        est un peuple à la nuque raide
                             Laisse-moi faire, je vais les anéantir, effacer leur nom de sous les cieux,
                                  et je ferai de toi une nation plus puissante et plus nombreuse que ce peuple !''
                         Je redescendis de la montagne, qui était toujours en feu ; j
                              je tenais dans les mains les deux tables de l’Alliance.
                       Et je vis que vous veniez de pécher contre le Seigneur votre Dieu. 
                     Vous vous étiez fait un veau en métal fondu, 
                            vous n’aviez pas mis longtemps à vous écarter du chemin
                                     que le Seigneur vous avait ordonné de suivre.
                        Je pris les deux tables ; de mes deux mains, 
                                je les jetai et je les brisai sous vos yeux.
                           Je tombai à terre devant le Seigneur, et, comme la première fois, 
                                      je fus quarante jours et quarante nuits sans manger ni boire, 
                                           à cause de tous les péchés que vous aviez commis :
                                vous aviez fait ce qui est mal aux yeux du Seigneur et ainsi vous l’aviez exaspéré.
               Je redoutais cette colère, cette fureur du Seigneur, irrité au point de vouloir vous anéantir. 
                 Et, cette fois encore, le Seigneur mécouta.
                     Contre Aaron également, le Seigneur se mit en grande colère, 
                           au point de vouloir l’anéantir ; 
                           à ce moment-là j’ai intercédé aussi pour Aaron.
               Quant à votre péché, ce veau que vous aviez fait, je l’ai pris, 
                             je l’ai brûlé, je l’ai broyé, je l’ai réduit en fine poussière, 
                                  et j’en ai jeté la poussière dans le torrent qui descend de la montagne.
            Je suis donc tombé à terre devant le Seigneur 
                      et, durant ces quarante jours et ces quarante nuits, 
                  je restai prostré, car le Seigneur avait dit qu’il allait vous anéantir.
            J’ai intercédé auprès du Seigneur et j’ai dit : 
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Nous_s11
                 ''Seigneur mon Dieu, ne détruis pas ton peuple, ton héritage
                      lui que tu as racheté dans ta grandeur
                 et que tu as fait sortir d’Égypte par ta main puissante.
             Souviens-toi de tes serviteurs, Abraham, Isaac et Jacob ; 
                ne regarde pas l’endurcissement de ce peuple, 
                      ni sa méchanceté, ni son péché.
        Que, dans le pays d’où tu nous as fait sortir, l’on ne dise pas :
                   “Le Seigneur n’a pas été capable de les faire entrer dans le pays dont il leur avait parlé ;
            c’est à cause de sa haine contre eux qu’il les a fait sortir pour les faire mourir dans le désert.”
       Pourtant, c’est bien eux, ton peuple, ton héritage, 
                 que tu as fait sortir par ta grande force et ton bras étendu. »
------  
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10 Lettre de saint Fulgence de Ruspe au diacre Ferrand.
                 Le Christ toujours vivant intercède pour nous.  
«    Il faut remarquer d'abord que, 
        dans la conclusion des oraisons nous disons : 
            ''Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur''. 
           Nous ne disons jamais ''Par l'Esprit Saint''.
                Ce n'est pas sans raison que l'Église s'exprime ainsi dans sa célébration ; 
            c'est à cause du mystère que voici : 
                       L'homme Jésus Christ est devenu médiateur entre Dieu et les hommes,
                                   prêtre pour toujours à la manière de Melkisédek. 
               C'est par son propre sang qu'il est entré une fois pour toutes dans le sanctuaire,
                      mais non pas dans un sanctuaire fait de main d'homme, et simple copie du véritable.
         Il est entré dans le ciel même, où il est à la droite de Dieu et intercède pour nous.
                   L'Apôtre dit, lorsqu'il le considère dans cette fonction de grand prêtre :
                           En toute circonstance, offrons à Dieu 
                                         par lui un sacrifice de louange


                       c'est-à-dire l'acte de foi qui sort de nos lèvres
                            en l'honneur de son nom
            C'est donc par lui que nous offrons le sacrifice de louange et de prière
                             parce que c'est par sa mort 
                   que nous avons été réconciliés avec Dieu
             alors que nous étions ses ennemis. 
     C'est par lui, en effet, qui a daigné devenir victime pour nous, 
            que notre victime peut être agréée par Dieu. 
                Aussi saint Pierre nous exhorte-t-il ainsi :
                       Vous aussi, soyez les pierres vivantes 
                  qui servent à construire le Temple spirituel, 
               et vous serez le sacerdoce saint, 
           présentant des offrandes spirituelles que Dieu pourra accepter par le Christ Jésus
     Telle est la raison pour laquelle nous nous adressons à Dieu le Père ''
                                     par Jésus Christ notre Seigneur ». ~
                       Lorsque l'on fait mention du prêtre, 
           cela ne montre pas autre chose que le mystère de l'incarnation du Seigneur, 
       par lequel le Fils de Dieu, alors qu'il était dans la condition de Dieu, 
                  se dépouilla lui-même en prenant la condition du serviteur
             en raison de celle-ci, il s'est abaissé lui-même en devenant obéissant jusqu'à mourir. 
       Il a été amoindri, mis un peu au-dessous des anges
   en descendant un peu au-dessous des anges,
            tout en restant l'égal de son Père, dans l'unité.
       Oui, le Fils a été amoindri, en demeurant égal au Père,
              du fait qu'il a voulu ressembler aux hommes.
         Il s'est amoindri quand il s'est dépouillé lui-même en prenant la condition du serviteur.
     L'amoindrissement du Christ, c'est son dépouillement, 
         et son dépouillement n'est pas autre chose que l'acceptation de la condition de serviteur.
                 Le Christ, demeurant dans la condition divine, 
           était le Fils unique de Dieu,
      c'est donc à lui que nous offrons des sacrifices
                        en même temps qu'au Père
                mais en prenant la condition du serviteur,
             il est devenu notre prêtre, par qui nous pouvons offrir 
                 un sacrifice vivant et saint
                 capable de plaire à Dieu
        Nous n'aurions pas pu offrir une victime 
               si le Christ ne s'était pas fait victime pour nous : 
            c'est en lui que la nature de notre humanité est le véritable sacrifice qui donne le salut. ~ 
        Car lorsque nous manifestons que nos prières sont présentées 
                   par le prêtre éternel, notre Seigneur, 
                nous proclamons que la chair de notre humanité est réelle en lui, 
           selon la parole de l'Apôtre :
       Le grand prêtre est toujours pris parmi les hommes 
               et chargé d'intervenir en faveur des hommes dans leurs relations avec Dieu ;
           il doit offrir des dons et des sacrifices pour les péchés.
       Mais lorsque nous disons 
             ''ton Fils'',
            et que nous ajoutons : ''qui vît et règne avec toi dans l'unité du Saint-Esprit'', 
      nous faisons mémoire de cette unité qui existe 
                par nature entre le Père, le Fils et le Saint-Esprit
                on montre par là que le Christ tout à la fois
          s'acquitte pour nous de la fonction sacerdotale, 
      et possède l'unité de nature avec le Père et l'Esprit Saint. »
-----   
À suivre
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Sam 25 Jan 2020 - 18:48

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11
Commencement du temps ordinaire
Semaines au temps Baptême du Seigneur
2ième  semaine  ordinaire
du 19 au 25 janvier 2020
-vendredi 24 janvier 2020 année  A  -  2ième   semaine ord paire- Douze . . . un peuple pour le monde.
1-1 Samuel 24 : 3-21. ''Je ne porterai pas la main sur celui
                                                 qui a reçu l’onction du Seigneur.''
2-psaume 56 : 2, 3-4ac, 6.11 (Ps 56 (57), ) R/ Pitié pour moi, mon Dieu, 
                                                                        pitié pour moi ! (Ps 56 : 2a)
    -acclamation-2 Corinthiens 5 : 19 Dans le Christ, Dieu réconciliait le monde avec lui :
                                                        il a mis dans notre bouche la parole de la réconciliation.
3- évangile Marc 3 : 13-19 Les Douze:  Jésus appela auprès de lui 
                                                    ceux qu’il voulait, pour qu’ils soient avec lui.
4-bréviaire Deutéronome 10 : 12–11 : 9, 26-28 L’unique option.
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10  La perfection spirituelle par Diadoque de Photice. L’amour de Dieu.   
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________ 
1-1 Samuel 24 : 3-21 ''Je ne porterai pas la main sur celui
                                                 qui a reçu l’onction du Seigneur.''
--intro :   Fuyant devant Saül qui cherche à le faire mourir, 
                David se trouve un jour près de son ennemi, 
                        qui est livré à sa merci. 
                   Il épargne sa vie, par respect 
          pour le caractère sacré du roi, l’«Oint du Seigneur».
«  En ces jours-là, Saül prit trois mille hommes, choisis dans tout Israël,
             et partit à la recherche de David et de ses gens en face du Rocher des Bouquetins.
                  Il arriva aux parcs à moutons qui sont en bordure de la route ; 
                    il y a là une grotte, où Saül entra pour se soulager. 
          Or, David et ses hommes se trouvaient au fond de la grotte.  
              Les hommes de David lui dirent :
                     ''Voici le jour dont le Seigneur t’a dit : 
                       “Je livrerai ton ennemi entre tes mains, tu en feras ce que tu voudras.” '' 
           David vint couper furtivement le pan du manteau de Saül.  
               Alors le cœur lui battit d’avoir coupé le pan du manteau de Saül. 
                  Il dit à ses hommes : ''Que le Seigneur me préserve de faire une chose pareille
                         à mon maître, qui a reçu l’onction du Seigneur : 
                            porter la main sur lui, qui est le messie du Seigneur.''  
                     Par ses paroles, David retint ses hommes.
                 Il leur interdit de se jeter sur Saül. 
                      Alors Saül quitta la grotte et continua sa route.  
                        David se leva, sortit de la grotte, et lui cria : 
                           ''Mon seigneur le roi !''
                       Saül regarda derrière lui.
               David s’inclina jusqu’à terre et se prosterna,  puis il lui cria : 
                          ''Pourquoi écoutes-tu les gens qui te disent :
                                 “David te veut du mal” ? 
                       Aujourd’hui même, tes yeux ont vu comment le Seigneur
                                     t’avait livré entre mes mains dans la grotte ; 
                                   pourtant, j’ai refusé de te tuer, je t’ai épargné et j’ai dit : 
                              “Je ne porterai pas la main sur mon seigneur le roi qui a reçu l’onction du Seigneur.” 
              Regarde, père, regarde donc :
                  voici dans ma main le pan de ton manteau. 
                       Puisque j’ai pu le couper, et que pourtant je ne t’ai pas tué, 
                          reconnais qu’il n’y a en moi ni méchanceté ni révolte. 
                     Je n’ai pas commis de faute contre toi, alors que
                   toi, tu traques ma vie pour me l’enlever
                 C’est le Seigneur qui sera juge entre toi et moi, 
                    c’est le Seigneur qui me vengera de toi, mais ma main ne te touchera pas ! 
                      Comme dit le vieux proverbe : “Des méchants sort la méchanceté.” 
                           C’est pourquoi ma main ne te touchera pas.  
                              Après qui donc le roi d’Israël s’est-il mis en campagne ? 
                                Après qui cours-tu donc ? 
                                  Après un chien crevé, après une puce ?  
                         Que le Seigneur soit notre arbitre, qu’il juge entre toi et moi, 
                             qu’il examine et défende ma cause, et qu’il me rende justice, en me délivrant de ta main ! ''
              Lorsque David eut fini de parler, Saül s’écria : 
                ''Est-ce bien ta voix que j’entends, mon fils David ?''
                       Et Saül se mit à crier et à pleurer.  
                         Puis il dit à David : ''Toi, tu es juste, et plus que moi :
                                      car toi, tu m’as fait du bien, et moi, je t’ai fait du mal. 
                                   Aujourd’hui tu as montré toute ta bonté envers moi :
                              le Seigneur m’avait livré entre tes mains, et tu ne m’as pas tué.
                      Quand un homme surprend son ennemi, va-t-il le laisser partir tranquillement ? 
                Que le Seigneur te récompense pour le bien que tu m’as fait aujourd’hui.  
          Je sais maintenant que tu régneras certainement, et que la royauté d’Israël tiendra bon en ta main. »
----------
3-Marc 3 : 13-19 Les Douze :   nomination des Apôtres,
                    le collège apostolique. L’Église officielle
--intro : Jésus monte sur la montagne 
           et appelle avec solennité ‘’ceux qu’il veut’’ :
                 il institue ainsi le groupe des Douze 
                            qui doivent ‘’être avec lui’’ 
                                et ‘’être envoyés par lui pour proclamer le Royaume’’. 
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Le_roy12
                     Certains d’entre eux reçoivent un nom nouveau, 
                                   signe de la transformation radicale de leur vie. 
« En ce temps-là, Jésus gravit la montagne, 
                et il appela ceux qu’il voulait
            Ils vinrent auprès de lui, et il en institua douze
                        pour qu’ils soient avec lui 
              et pour les envoyer proclamer la Bonne Nouvelle 
                                            avec le pouvoir d’expulser les démons. 
                              Donc, il établit les Douze :
                                              Pierre – c’est le nom qu’il donna à Simon –, 
                                                   Jacques, fils de Zébédée, 
                                                        et Jean, le frère de Jacques – 
                                                             il leur donna le nom de ''Boanerguès '', 
                                                                             c’est-à-dire : ''Fils du tonnerre'' –, 
                                                         André, 
                                                          Philippe, 
                                                           Barthélemy, 
                                                            Matthieu, 
                                                            Thomas, 
                                                              Jacques, fils d’Alphée, 
                                                                Thaddée, 
                                                                  Simon le Zélote, 
                                                                   et Judas Iscariote, celui-là même qui le livra.   »
-------- 
4-bréviaire Deutéronome 10 : 12–11 : 9, 26-28 L’unique option.
--intro : La circoncision était pour l’Israélite, depuis les temps ancestraux,
                  un signe de son appartenance au peuple de Dieu. 
              En appelant à la circoncision du coeur
                      siège de la vie intérieure, 
                  le Deutéronome ouvre la voie d’un progrès décisif de la vie religieuse : 
                       elle n’est pas une succession de rites et de pratiques, mais avant tout un esprit.
« Maintenant, sais-tu, Israël, ce que le Seigneur ton Dieu te demande ? 
             Craindre le Seigneur ton Dieu, 
              suivre tous ses chemins, 
               aimer le Seigneur ton Dieu, 
             le servir de tout ton cœur et de toute ton âme,
                      garder les commandements et les décrets du Seigneur
                           que je te donne aujourd’hui pour ton bien.
                C’est au Seigneur ton Dieu qu’appartiennent 
                      les cieux et les hauteurs des cieux, 
                       la terre et tout ce qu’elle renferme.
                   Et pourtant, c’est uniquement à tes pères
                        que le Seigneur ton Dieu s’est attaché par amour. 
                             Après eux, entre tous les peuples
                           c’est leur descendance qu’il a choisie, ce qu’il fait encore aujourd’hui avec vous.
                     Pratiquez la circoncision du cœur, n’ayez plus la nuque raide,
                                 car le Seigneur votre Dieu est le Dieu des dieux 
                                     et le Seigneur des seigneurs,
                              le Dieu grand, vaillant et redoutable, qui est impartial et ne se laisse pas acheter.
                          C’est lui qui rend justice à l’orphelin et à la veuve,
                                  qui aime l’immigré, et qui lui donne nourriture et vêtement.
                                      Aimez donc l’immigré, car au pays d’Égypte vous étiez des immigrés.
                  Tu craindras le Seigneur ton Dieu, tu le serviras, 
                     c’est à lui que tu resteras attaché, c’est par son nom que tu prêteras serment.
            Il est ton Dieu, c’est lui que tu dois louer 
                     il a fait pour toi ces choses grandes et redoutables que tu as vues de tes yeux.
               Quand tes pères sont arrivés en Égypte, ils n’étaient que soixante-dix ; 
                        mais à présent le Seigneur 
                  votre Dieu vous a rendus aussi nombreux que les étoiles du ciel.
            Tu aimeras donc le Seigneur ton Dieu
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Tu_aim10
                                  et tu garderas ses observances
            ses décrets, ses ordonnances et ses commandements, chaque jour.
          Aujourd’hui, contrairement à vos fils à qui il n’a pas été donné de connaître et de voir, 
             vous, vous connaissez les leçons du Seigneur votre Dieu, 
                  sa grandeur, sa main forte et son bras étendu ;
                       les signes et les œuvres qu’il a accomplis en Égypte, 
                        contre Pharaon, roi d’Égypte, et tout son pays :
                 ce qu’il a fait à l’armée égyptienne, à ses chevaux et à ses chars, 
              en faisant déferler sur eux les eaux de la mer des Roseaux tandis qu’ils vous poursuivaient 
                            – le Seigneur les a supprimés ; vous le constatez encore aujourd’hui – ;
                          vous connaissez ce qu’il a fait pour vous dans le désert jusqu’à ce que vous arriviez en ce lieu ;
                  ce qu’il a fait à Datane et à Abiram, les fils d’Éliab, fils de Roubène, 
                                quand la terre ouvrit sa bouche et les engloutit au milieu de tout Israël,
                                    avec leurs familles, leurs tentes et tous les gens qui les suivaient.
                      Ce sont bien vos propres yeux qui ont vu toute la grande œuvre accomplie par le Seigneur !
                    Vous garderez donc
             tous les commandements 
                         que je te prescris aujourd’hui, 
                              afin d’être forts, de prendre possession du pays où vous allez entrer
                                   et de prolonger vos jours sur la terre que le Seigneur
                                             a juré à vos pères de leur donner,
                                                  à eux et à leur descendance, 
                                              un pays ruisselant de lait et de miel.
                     Vois ! Aujourd’hui je vous propose
               la bénédiction ou la malédiction :
                      la bénédiction si vous écoutez les commandements du Seigneur votre Dieu,
                                 que je vous donne aujourd’hui ;
                           la malédiction 
                                         si vous n’écoutez pas
                                             les commandements du Seigneur votre Dieu, 
                                          si vous vous écartez du chemin que je vous prescris aujourd’hui, 
                               pour suivre d’autres dieux que vous ne connaissez pas.   »
-------
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10- La perfection spirituelle par Diadoque de Photicé. L’amour de Dieu .
                                         Arraché définitivement à l’amitié envers soi-même par l’amour de Dieu.
«  Celui qui se chérit lui-même ne peut pas aimer Dieu ; 
           mais celui qui, à cause des richesses surabondantes de l'amour divin, 
                  ne se chérit pas lui-même, 
            celui-là aime Dieu. 
        Aussi un tel homme ne cherche-t-il jamais sa propre gloire, mais celle de Dieu ;
               car celui qui se chérit lui-même cherche sa propre gloire. 
            Celui qui chérit Dieu aime la gloire de son Créateur.
                          C'est en effet le propre d'une âme sensible à l'amour de Dieu, 
                                   que de chercher constamment la gloire de Dieu 
                                        chaque fois qu'elle accomplit
                                               les commandements
                                              et de se réjouir de son propre abaissement. 
                    Car la gloire convient à Dieu en raison de sa grandeur ; 
                           et l'abaissement convient à l'homme, 
                             car il fait de lui le familier de Dieu. 
                       Si nous agissons ainsi, 
                                  nous serons joyeux à l'exemple de saint Jean Baptiste 
                                             et nous commencerons à répéter sans relâche :
                                          Il faut qu'il s'élève, et que je diminue.
                           Je connais quelqu'un qui aime tellement Dieu 
                                    — bien qu'il s'afflige de ne pas l'aimer comme il le voudrait — 
                                que son âme éprouve sans cesse ce désir fervent : 
                                            que Dieu soit glorifié en lui, 
                                                  et que lui-même soit comme n'existant pas. 
                                  Un tel homme ne sait pas ce qu'il est, 
                                      même lorsqu'il reçoit des éloges, 
                                          car, dans son grand désir d'abaissement, 
                                                      il ne pense pas à sa propre dignité :
                                              il accomplit le culte divin, comme c'est la loi des prêtres ; 
                             mais, dans son extrême disposition d'amour pour Dieu, 
                                          il cache le souvenir de sa propre dignité 
                                                       dans l'abîme de son amour pour Dieu ;
                                                        dans un esprit d'humilité, il enfouit l'orgueil qu'il en tirerait
                                                             pour ne jamais paraître à son propre jugement
                                                                                                    qu'un serviteur inutile. 
                                      Il est comme étranger à sa propre dignité, dans son désir d'abaissement. 
                                C'est ce que nous devons faire, nous aussi ; 
                                                fuir tout honneur et toute gloire, 
                                              à cause de la richesse débordante d'amour du Seigneur
                                                                                                  qui nous a tant aimés.
                             Celui qui aime Dieu, dans le fond de son cœur, 
                                       celui-là est connu de lui
             Dans la mesure, en effet, où l'on accueille l'amour de Dieu dans le fond de son âme, 
                  dans cette mesure 
                on a l'amour de Dieu. 
        C'est pourquoi, désormais, un tel homme vit dans une ardente passion
                     pour l'illumination de la connaissance, 
                  jusqu'à ce qu'il goûte une grande plénitude intérieure
              alors il ne se connaît plus lui-même : 
          il est entièrement transformé par l'amour de Dieu.
    Un tel homme est dans cette vie sans y être. 
             S'il continue d'habiter dans son corps, 
                       il en sort continuellement 
                                              par le mouvement d'amour
                                                de son âme

                                                               qui le porte vers Dieu
                      Sans relâche, désormais, le cœur brûlé par le feu de l'amour,
                  il reste attaché à Dieu
                          d'une façon irrésistible
                         parce qu'il a été arraché définitivement 
                                 à l'amitié envers soi-même 
                                  par l'amour de Dieu. 
                Car, si nous avons été hors de nous-mêmes,
                                              dit saint Paul,  c'est pour Dieu ;
                                         si nous sommes raisonnables, c'est pour vous. » 
-------
À suivre.
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mar 28 Jan 2020 - 16:23

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11   Afin de ne pas discontinuer le suivi de notre réflexion 
     Édition partielle                                                              et de nos méditations au temps liturgique.
Commencement du temps ordinaire
Semaines au temps Baptême du Seigneur
2ième  semaine  ordinaire
du 19 au 25 janvier 2020
-samedi 25 janvier 2020 année  A  -  2ième   semaine ord paire- Confrontés.
1-2 Samuel 1 : 1-4, 11-12, 19, 23-27 ''Comment sont-ils tombés, 
                                                   les héros, au milieu du combat ?''
2-psaume 79 : 2-3, 5-7 (Ps 79 (80), ) R/ Que ton visage s’éclaire 
                                      et nous serons sauvés ! (Ps 79 : 4b)
   -acclamation-Actes 16 : 14 Seigneur, ouvre notre cœur 
                                                         pour nous rendre attentifs aux paroles de ton Fils.
3- évangile Marc 3 : 20-21 Ils affirmaient il a perdu la tête.
4-bréviaire Deutéronome 16 : 1-17 Calendrier juif.  
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10 Traité de saint Irénée contre les hérésies   L’offrande pure de l’Église.    
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________ 
3ième Semaines au temps liturgique de l'année A
       et les semaines paires:
3ième  semaine  ordinaire
du 26 janvier au 1er février 2020
-dimanche 26 janvier 2020 année  A  -  3ième   semaine ord paire-
                  -Isaïe : Il glorifiera la route de la mer (Galilée ainsi appelée par Isaïe);
                   -1 Corinthiens 1  Ayez le même langage pour annoncer l’Évangile.
                     -Matthieu  Galilée fut annoncée par Isaïe :
                              le commencement du ministère de Jésus.
----------
1-Isaïe 8 : 23b—9 : 3 : Il glorifiera la route de la mer (Galilée ainsi appelée par Isaïe);
2- Psaume 26 : 1, 4abcd, 13-14 ( Ps 26 (27), ) R/ Le Seigneur est ma lumière et mon salut. (Ps 26, 1a)
3- 1 Corinthiens 1 : 10-13, 17.  Pas de parti dans l’Église pas de division.
     -acclamation :  Matthieu 4 : 23 Jésus proclamait l’Évangile du Royaume, 
                                et guérissait toute maladie dans le peuple. Alléluia.  (cf. Mt 4 : 23).
4-Matthieu 4 : 12-23 Galilée annoncée par Isaïe : le commencement du ministère de Jésus. 
                                  (Il vint habiter à Capharnaüm pour que soit accomplie la parole d’Isaïe ).
5-bréviaire Deutéronome 18 : 1-22  Les lévites.   Les faux prophètes.
6-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10  Actes du IIe Concile du VaticanLa liturgie.  
                                             Présence du Christ à son Église dans la liturgie
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________ 
--------
6-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10-Actes du IIe  Concile du Vatican— La liturgie.  
                                  Présence du Christ à son Église dans la liturgie.  
«    Le Christ est toujours là auprès de son Église, 
                                               surtout dans les actions liturgiques. 
                          Il est là présent dans le sacrifice de la messe, 
                                                   et dans la personne du ministre, 
                                           ''le même offrant maintenant par le ministère des prêtres, 
                                                                qui s’offrit alors lui-même sur la croix''
                                              et, au plus haut degré, sous les espèces eucharistiques
                           Il est présent, par sa puissance, 
                                  dans les sacrements au point que lorsque quelqu’un baptise, 
                                                                                c’est le Christ lui-même qui baptise. 
                            Il est là présent dans sa parole, 
                                         car c’est lui qui parle tandis qu’on lit dans l’Église les Saintes Écritures. 
                      Enfin il est là présent 
                               lorsque l’Église prie et chante les psaumes, lui qui a promis : 
                                   ''Là où deux ou trois sont rassemblés en mon nom, 
                        je suis là, au milieu d’eux''
           Effectivement, pour l’accomplissement de cette grande œuvre 
                               par laquelle Dieu est parfaitement glorifié et les hommes sanctifiés,
                                      le Christ s’associe toujours l’Église
                                          son Épouse bien-aimée, qui l’invoque comme son Seigneur 
                                                      et qui, par la médiation de celui-ci,
                                                              rend son culte au Père éternel.
                C’est donc à juste titre que la liturgie est considérée 
                                  comme l’exercice de la fonction
                             sacerdotale de Jésus Christ

                                           exercice dans lequel la sanctification de l’homme est signifiée 
                                                  par des signes sensibles 
                                       et réalisée d’une manière propre à chacun d’eux, 
                            et dans lequel le culte public intégral est exercé 
                                             par le Corps mystique de Jésus Christ, 
                   c’est-à-dire par le Chef et par ses membres.
     Par conséquent, toute célébration liturgique, 
                           en tant qu’œuvre du Christ prêtre et de son Corps qui est l’Église, 
                        est l’action sacrée par excellence dont nulle autre action de l’Église 
                                           ne peut atteindre l’efficacité au même titre et au même degré.
                              Dans la liturgie terrestre, 
                   nous participons par un avant-goût à cette liturgie céleste 
                           qui se célèbre dans la sainte cité de Jérusalem 
             à laquelle nous tendons comme des voyageurs, 
                                            où le Christ siège à la droite de Dieu, 
                                      comme ministre du sanctuaire
                                     et du vrai tabernacle
                            avec toute l’armée de la milice céleste, 
                      nous chantons au Seigneur l’hymne de gloire ; 
                                en vénérant la mémoire des saints, 
                                      nous espérons partager leur communauté ; 
                        nous attendons comme Sauveur notre Seigneur Jésus Christ, 
                             jusqu’à ce que lui-même se manifeste, 
                                  lui qui est notre vie, 
                          et alors nous serons manifestés avec lui dans la gloire. ~
          L’Église célèbre le mystère pascal, 
                   en vertu d’une tradition apostolique 
                              qui remonte au jour même de la résurrection du Christ, 
                                     chaque huitième jour, 
                          qui est nommé à bon droit le jour du Seigneur, ou dimanche. 
               Ce jour-là, en effet, les fidèles doivent se rassembler pour que, 
                            entendant la Parole de Dieu et participant à l’Eucharistie,
                        ils fassent mémoire de la passion, de la résurrection et de la gloire du Seigneur Jésus, 
                                    et rendent grâces à Dieu 
                             qui les ''a régénérés pour une vivante espérance 
                                par la résurrection de Jésus Christ d’entre les morts''. 
                 Aussi, le jour dominical est-il le jour de fête primordial 
                      qu’il faut proposer et inculquer à la piété des fidèles, 
                            de sorte qu’il devienne aussi jour de joie et de cessation du travail.
                  Les autres célébrations, 
                             à moins qu’elles ne soient véritablement de la plus haute importance, 
                                      ne doivent pas l’emporter sur lui, 
                             car il est le fondement et le noyau de toute l’année liturgique. »
-------
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10-Traité de saint Irénée contre les hérésies.
                                              L’offrande pure de l’Église.  
«L'oblation de l'Église, 
          que le Seigneur nous a appris à offrir dans le monde entier
                 est réputée sacrifice pur auprès de Dieu et lui est agréable. 
          Non qu'il ait besoin d'un sacrifice de notre part, 
                mais celui qui offre est lui-même glorifié 
                    en ce qu'il offre,
                       si son présent est accepté. 
                  Par ce présent, en effet, se manifestent l'honneur et la gloire 
                                                    que nous rendons au roi,
                                    et le Seigneur veut
                que nous offrions ce présent en toute simplicité et innocence ;
      il a proclamé : Lorsque tu offres ton présent à l'autel,
             si tu te souviens que ton frère  
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Si_tu_18
                                        La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Si_tu_19
                       en a contre toi,
                laisse ton offrande devant l'autel,
            et va d'abord te réconcilier avec ton frère ;
                                                      puis au retour, offre ton présent.
                             Il faut donc offrir à Dieu les prémices de ses créatures, 
                                comme le dit Moïse :
                                     Tu ne paraîtras pas devant le Seigneur ton Dieu, les mains vides
                       Exprimant ainsi à Dieu sa reconnaissance par ce dont il a été gratifié, 
                                 l'homme recevra l'honneur qui vient de lui.
                              Ce n'est pas la notion d'oblation qui a été blâmée : 
                                          il y avait des oblations là-bas, il y en a ici aussi ;
                                           il y avait des sacrifices dans le peuple, il y en a également dans l'Église.
                                    L'espèce en a seule été changée, 
                                             ce n'est plus par des esclaves, 
                                        mais par des hommes libres qu'est faite l'offrande.
                               Il n'y a qu'un seul et même Seigneur, 
                                      mais il y a un caractère propre à l'oblation des esclaves, 
                                            et un caractère propre à l'oblation des hommes libres, 
                                  de sorte que même à travers les oblations 
                                                        se manifeste la marque de la liberté. 

          Rien n'est oiseux, ni dépourvu de sens ou de signification auprès de lui. 
                Voilà pourquoi ceux-là consacraient la dîme de leurs biens,
                                   mais ceux-ci qui participent à la liberté 
                                          offrent tout ce qu'ils possèdent au service du Seigneur.
                            Et donnent joyeusement et généreusement des biens moindres, 
                                  parce qu'ils ont l'espérance de plus grands. 
                     C'est la pauvre veuve jetant ici toute sa subsistance dans le trésor de Dieu. ~
      Il nous faut faire offrande à Dieu, 
               et en toutes choses témoigner notre reconnaissance au Dieu créateur, 
                        en lui offrant les prémices de ses propres créatures, 
                                avec des intentions pures 
                                        et une foi sans hypocrisie, 
                                              une espérance ferme, 
                                                 une charité brûlante. 
                    Cette oblation, l'Église seule l'offre pure au Créateur, 
                         en lui offrant avec action de grâce ce qui provient de sa création. 
                                Nous lui offrons ce qui lui appartient, 
                                 proclamant et confessant avec cohérence l'intercession, 
                                                   l'unité et la résurrection de la chair et de l'esprit. 
            Le pain qui vient de la terre, 
                 après avoir reçu l'invocation du Seigneur, 
                     n'est plus du pain ordinaire, 
                             mais l'eucharistie, constituée de deux choses : 
                            l'une terrestre et l'autre céleste : 
                                                de la même manière, 
                                           nos corps qui participent aussi à l'eucharistie
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Si_nou13
                                                          ne sont plus corruptibles, 
                                     mais portent l'espérance de la résurrection. » 
---------
À suivre.
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Jeu 30 Jan 2020 - 18:45

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11   
Édition partielle.
3ième Semaines au temps liturgique de l'année A
       et les semaines paires:
3ième  semaine  ordinaire
du 26 janvier au 1er février 2020
-lundi 27 janvier 2020 année  A  -  3ième   semaine ord paire- Pécher contre l’Esprit.
      -antienne d’ouverture  -psaume 24 : 16, 18  Regarde-moi, Seigneur,
                                                              et prends pitié de moi
                                                       car je suis seul et misérable; 
                                               vois ma misère et ma peine, 
                                                           enlève tous mes péchés.
1-2 Samuel 5 : 1-7, 10. ''Tu seras le berger d’Israël mon peuple.''
2-psaume 88 :  20, 21-22, 25-26 (Ps 88 (89), ) R/ Ton amour et ta fidélité 
                                        sont avec lui, Seigneur. (cf. Ps 88 : 25a)
     -acclamation-2 Timothée 1 : 10 Jésus Christ notre Sauveur a détruit la mort, 
                                                              il a fait resplendir la vie par son Évangile.
3- évangile Marc 3 : 22-30 Si Satan est divisé il ne peut pas tenir.
                                                    Mais c’en est fini de Satan
    -antienne de la communion -Deux au choix : psaume 16 : 6 Je t'appelle, mon Dieu, 
                                                                           car tu peux me répondre : 
                                                              écoute-moi! Entends ce que je dis. 
                               OU: Marc 11 : 23-24 ''Vraiment, dit le Seigneur,
                                                      tout ce que vous demanderez dans la prière, 
                                                            croyez que vous l'avez déjà reçu, 
                                                            cela vous sera accordé.''
     -bréviaire Deutéronome 24 : 1—25 : 4 Le prochain et l’étranger  
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10  Actes du IIe Concile du Vatican L’Église dans le monde de ce temps.
                                           Le prochain le plus proche.    
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________  
samedi passé le suivi de cette histoire de David 
                  exprime sa douleurs
          et nous parle des honneurs que David édita à la mort de Saül.
-2 Samuel 1 : 1-4, 11-12, 19, 23-27.
  ''Comment sont-ils tombés, les héros, au milieu du combat ?''
--intro : Apprenant la mort de Saül et de Jonathan, 
    David exprime sa douleur par une complainte d’une grande poésie. 
«  En ces jours-là, David, après avoir battu les Amalécites, 
           revint à Ciqlag et y demeura deux jours. 
            Or, le troisième jour, un homme arriva du camp de Saül,
                 les vêtements déchirés et la tête couverte de poussière.
       En arrivant auprès de David, il se jeta à terre et se prosterna. 
                     David lui demanda : ''D’où viens-tu donc ? ''
                Il lui répondit : ''Je me suis échappé du camp d’Israël.''
             David lui dit : ''Que s’est-il passé ? Raconte-le-moi !''
                       L’homme répondit : ''Le peuple s’est enfui du champ de bataille ; 
                              beaucoup d’entre eux sont tombés et sont morts. 
                        Et même Saül et son fils Jonathan sont morts !''
                      Alors David arracha et déchira ses vêtements, 
                            et tous les hommes qui étaient avec lui firent de même.  
               Ils se lamentèrent, pleurèrent et jeûnèrent jusqu’au soir,
                    à cause de Saül et de son fils Jonathan, 
                           à cause du peuple du Seigneur et de la maison d’Israël, 
                            parce qu’ils étaient tombés par l’épée. 
                Alors David chanta cette lamentation :  
      ''Ta fierté, Israël, transpercée sur tes hauteurs ! Comment sont-ils tombés, les héros ?  
                Saül et Jonathan, aimables, pleins de charme, 
                    ni dans la vie ni dans la mort ne furent séparés, 
                        plus rapides que les aigles, plus vaillants que les lions. 
            Filles d’Israël, pleurez sur Saül :
                  il vous revêtait de pourpre somptueuse et rehaussait de joyaux d’or vos vêtements.  
                      Comment sont-ils tombés, les héros, au milieu du combat ? 
                          Jonathan, transpercé sur les hauteurs !  
                              J’ai le cœur serré à cause de toi, mon frère Jonathan. 
                   Tu étais plein d’affection pour moi, et ton amitié pour moi
                            était merveille plus grande que l’amour des femmes !  
            Comment sont-ils tombés, les héros ? Comment ont-elles disparu, les armes du combat ? »
----------
1-2 Samuel 5 : 1-7, 10 ''Tu seras le berger d’Israël mon peuple.''
--intro : David est sacré roi d’Israël 
                et s’empare de la ville de Jérusalem, 
           inaugurant par là une nouvelle étape dans l’histoire du salut
          La dynastie de David 
          et le choix de Jérusalem 
                   sont le fondement du messianisme 
                               qui trouvera son accomplissement en Jésus-Christ.
«En ces jours-là, toutes les tribus d’Israël vinrent trouver
              David à Hébron et lui dirent :
                 ''Vois ! Nous sommes de tes os et de ta chair. 
                       Dans le passé déjà, quand Saül était notre roi, 
                             c’est toi qui menais Israël en campagne et le ramenais, 
                et le Seigneur t’a dit : 
                     “Tu seras le berger d’Israël mon peuple, tu seras le chef d’Israël.” ''
           Ainsi, tous les anciens d’Israël vinrent trouver le roi à Hébron.
                   Le roi David fit alliance avec eux
                           à Hébron, devant le Seigneur.
             Ils donnèrent l’onction à David pour le faire roi sur Israël. 
                      Il avait trente ans quand il devint roi, et il régna quarante ans : 
                                     à Hébron il régna sur Juda pendant sept ans et demi ; 
                                    et à Jérusalem il régna trente-trois ans,
                                                à la fois sur Israël et sur Juda.  
          Le roi avec ses hommes marcha sur Jérusalem contre les habitants de la région, les Jébuséens.
                        On lui dit : ''Tu n’entreras pas ici : des aveugles et des boiteux suffiraient à te repousser.''
                    Autrement dit : David n’entrera pas ici.  
              Mais David s’empara de la forteresse de Sion – c’est la Cité de David.
                       David devint de plus en plus puissant. 
                Le Seigneur, Dieu des armées, était avec lui.  » 
-------
2-psaume 88 :  20, 21-22, 25-26 (Ps 88 (89), ) 
                      R/ Ton amour et ta fidélité 
                    sont avec lui, Seigneur. (cf. Ps 88 : 25a)


     —Autrefois, tu as parlé à tes amis,
          dans une vision tu leur as dit :
                ''J’ai donné mon appui à un homme d’élite,
              j’ai choisi dans ce peuple un jeune homme.

     —''J’ai trouvé David, mon serviteur,
            je l’ai sacré avec mon huile sainte ;
                 et ma main sera pour toujours avec lui,
              mon bras fortifiera son courage.

     —''Mon amour et ma fidélité sont avec lui,
            mon nom accroît sa vigueur ;
                j’étendrai son pouvoir sur la mer
              et sa domination jusqu’aux fleuves.''
-----
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11   
-mardi 28 janvier 2020 année  A  -  3ième   semaine ord paire- Devenir la famille de Jésus.
1-2 Samuel 6 : 12b=-15, 17-19 ''David et tout le peuple d’Israël
                             firent monter l’arche du Seigneur parmi les ovations''
2-psaume 23 : 7, 8, 9, 10 (Ps 23 (24), ) R/ Qui est ce roi de gloire ? 
                                                         C’est le Seigneur. (cf. Ps 23 : 8a)
 -acclamation-Matthieu 11 : 25 Tu es béni, Père, Seigneur du ciel et de la terre, 
                                            tu as révélé aux tout-petits les mystères du Royaume !
3- évangile Marc 3 : 31-35 ''Celui qui fait la volonté de Dieu, 
                           celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère.''
4-bréviaire Deutéronome 26 : 1-19 Mon père était un araméen.  
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10 Les grandes règles monastiques de saint Basile .
                                                 Le plus grand don de Dieu.
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________  
-2 Samuel 6 : 12b-15, 17-19 ''David et tout le peuple d’Israël 
                             firent monter l’arche du Seigneur parmi les ovations.''
--intro : Par le transfert de l’arche à Jérusalem, 
                 David fait de celle-ci le centre religieux de son royaume, 
                          la ville sainte du peuple de Dieu. 
«  En ces jours-là,  David fit monter l’arche de Dieu 
                 de la maison d’Obed-Édom jusqu’à la Cité de David,
                   au milieu des cris de joie
             Quand les porteurs de l’Arche eurent avancé de six pas, 
                  il offrit en sacrifice un taureau et un veau gras. 
                     David, vêtu d’un pagne de lin, dansait devant le Seigneur, 
                         en tournoyant de toutes ses forces. 
               David et tout le peuple d’Israël firent monter l’arche du Seigneur
                       parmi les ovations, au son du cor.                                                 
                 
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Saint_13
    Ils amenèrent donc l’arche du Seigneur 
                       et l’installèrent à sa place
                     au milieu de la tente que David avait dressée pour elle. 
                       Puis il offrit devant le Seigneur des holocaustes et des sacrifices de paix.   
      Quand David eut achevé d’offrir les holocaustes et les sacrifices de paix, 
           il bénit le peuple au nom du Seigneur des armées. 
         Il fit une distribution à tout le peuple, 
                   à la foule entière des Israélites, hommes et femmes : 
                   pour chacun une galette de pain
                                un morceau de rôti et un gâteau de raisins. 
             Ensuite tout le monde s’en retourna chacun chez soi.    »
---------
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10-Les grandes règles monastiques de saint Basile.
                                                     Le plus grand don de Dieu.  
«Quelles paroles pourraient exposer dignement les bienfaits de Dieu
             Leur nombre est incalculable. 
                Quant à leur grandeur, elle est telle 
                            qu'un seul d'entre eux suffit pour faire de nous 
                                      des débiteurs obligés à manifester 
                                 toute leur reconnaissance envers celui dont nous l'avons reçu. ~
                                                 Voici le bienfait qu'il
                        est absolument impossible d'oublier

               que tout homme, doué d'intelligence et de saine raison,
                                          ne peut passer sous silence
                                            et dont cependant personne ne, peut parler comme il faudrait. 
                                     Dieu avait créé l'homme à son image et ressemblance ;
                                 il l'avait rendu digne de le connaître lui-même ; 
                              il l'avait mis au-dessus des autres animaux en le dotant de la raison ; 
                           il lui avait donné la jouissance des incomparables beautés du Paradis 
                                   et avait fait de lui le souverain de tout ce qu'il y a sur la terre. 
                   Puis l'homme se laissa tromper par le serpent, 
                          tomba dans le péché 
                               et, par le péché, dans la mort et dans tous les maux qui y conduisent. 
                      Cependant, Dieu ne l'abandonna pas
                            Il lui donna d'abord le secours de la Loi ; 
                             il désigna des anges pour le garder et prendre soin de lui ; 
                              il envoya des prophètes pour lui reprocher sa méchanceté 
                                                                                          et lui enseigner la vertu ; 
                               il brisa par des menaces ses tendances au mal, 
                                    et excita par des promesses son attrait pour le bien, 
                                          en montrant continuellement, par des exemples divers, 
                                               l'aboutissement de ces deux chemins
                          Et, alors qu'après tous ces bienfaits et beaucoup d'autres, 
                                     nous nous obstinions dans la désobéissance
                                        Dieu ne s'est pas détourné de nous
                             Non, la bonté du Seigneur ne nous a pas abandonnés 
                                       et nous n'avons pas découragé son amour envers nous, 
                                           bien que nous ayons outragé notre bienfaiteur 
                                                 en demeurant insensibles à toutes ses attentions. 
                               Bien au contraire, nous avons été tirés de la mort 
                                      et rendus à la vie
                        par notre Seigneur Jésus Christ
           Ici, la manière dont il nous a comblés 
               de bienfaits est plus admirable encore :
                   Lui qui était dans la condition de Dieu,
                             il n'a pas jugé bon de revendiquer son droit d'être traité à l'égal de Dieu ;
                               mais au contraire, il se dépouilla lui-même en prenant la condition de serviteur
                      En outre, il a porté nos souffrances, 
                                       il s'est chargé de nos maladies, 
                                        il a été blessé pour nous afin que nous soyons guéris par ses plaies. 
                                         Il nous a rachetés de la malédiction 
                                           en devenant lui-même malédiction pour nous.
                                          Il a subi la mort la plus déshonorante
                                               pour nous ramener à la vie de la gloire.
                               Et il ne lui a pas suffi de rendre à la vie ceux qui étaient morts : 
                                     il leur a donné gracieusement la dignité divine 
                                        et leur a préparé dans l'éternel repos
                        un bonheur qui surpasse tout ce que l'homme peut imaginer. 
         Que rendrons-nous donc au Seigneur pour tout ce qu'il nous a donné ? 
                Il est si bon qu'il ne demande rien en échange de tout ce qu'il nous a donné :
                      il se contente d'être aimé. 
                   Quant à moi, pour dire ce que je ressens, 
                       lorsque je me rappelle tout cela, 
                          je suis saisi d'épouvante et d'une stupeur terrible : 
                                 je redoute que par la négligence ou, 
                                                   à force de m'occuper de futilités, 
                                              je ne perde l'amour de Dieu
                                     et ne devienne pour le Christ un sujet de honte.   » 
--------
À suivre.
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Ven 31 Jan 2020 - 21:51

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11   
Édition partielle.
3ième Semaines au temps liturgique de l'année A
       et les semaines paires:
3ième  semaine  ordinaire
du 26 janvier au 1er février 2020
mercredi 29 janvier 2020 année  A  -  3ième   semaine ord paire-
                                                       La semence jetée; la parole à entendre.  
     -antienne d’ouverture  -psaume 26 : 1-2 Le Seigneur est ma lumière et mon salut, 
                                                                                qui pourrais-je craindre? 
                                                                        Le Seigneur est le rempart de ma vie,
                                                                                     devant qui tremblerais-je?
1-2 Samuel 7 : 1-17« Je te susciterai dans ta descendance un successeur, et je rendrai stable sa royauté » 
2-psaume 88 : 4-5, 27-28, 29-30 (Ps 88 (89), ) R/ Sans fin je lui garderai mon amour. (Ps 88 : 22a)
         -acclamation-Luc 8 : 11 La semence est la parole de Dieu ; 
                                                                  le semeur est le Christ, 
                                                   celui qui le trouve demeure pour toujours.
3- évangile Marc 4 : 1-20 Un semeur sortit pour semer. 
    -antienne de la communionDeux au choix : psaume 17 : 3 Je t'aime, Seigneur, tu es ma force,
                                                              toi, mon libérateur, le rocher qui m'abrite, tu es mon Dieu. 
                              OU: 1 Jean 4 : 16 ''  Dieu est amour : 
                                                    celui qui demeure dans l'amour
                                              demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.''
4-bréviaire Deutéronome 29 : 1-5, 9-28 Exigences de l’Alliance.    
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10homélie de saint Bernard sur le Cantique des cantiques.
                                 Là où le péché s’était multiplié la grâce a surabondé.
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________ 
-2 Samuel 7 : 1-17  ''Je te susciterai dans ta descendance
                    un successeur, et je rendrai stable sa royauté.''
--intro : : Au roi David, qui manifeste l’intention de construite une demeure pour Dieu,
                     le prophète Nathan répond : Ce n’est pas David qui bâtira une maison pour Dieu,
                         mais c’est Dieu lui-même qui bâtira une maison, 
                            c’est-à-dire une dynastie, destinée à subsister éternellement
                  Cette promesse se réalisera dans le fils de la Vierge Marie
                      Jésus Christ, à qui Dieu donnera
                     le trône de David son père pour l’éternité
  «  Cette nuit-là, la parole du Seigneur fut adressée à Nathan : 
              ''Va dire à mon serviteur David :
                        Ainsi parle le Seigneur : Est-ce toi qui me bâtiras une maison pour que j’y habite ?
                      Depuis le jour où j’ai fait monter d’Égypte les fils d’Israël et jusqu’à ce jour,
                     je n’ai jamais habité dans une maison ; j’ai été comme un voyageur,
                    sous la tente qui était ma demeure. 
                 Pendant tout le temps où j’étais comme un voyageur parmi tous les fils d’Israël,
               ai-je demandé à un seul des juges que j’avais institués 
                                                pasteurs de mon peuple Israël : 
                          “Pourquoi ne m’avez-vous pas bâti une maison de cèdre ?” 
                 Tu diras donc à mon serviteur David :
                     Ainsi parle le Seigneur de l’univers : 
                           C’est moi qui t’ai pris au pâturage, derrière le troupeau,
                          pour que tu sois
                      le chef de mon peuple Israël. 
                                  J’ai été avec toi partout où tu es allé,
                                    j’ai abattu devant toi tous tes ennemis. 
                                      Je t’ai fait un nom aussi grand que celui des plus grands de la terre. 
                                          Je fixerai en ce lieu mon peuple Israël,
                                            je l’y planterai, il s’y établira et ne tremblera plus,
                                                   et les méchants ne viendront plus l’humilier, comme ils l’ont fait autrefois, 
                                                     depuis le jour où j’ai institué des juges
                                   pour conduire mon peuple Israël.
                           Oui, je t’ai accordé la tranquillité en te délivrant de tous tes ennemis. 
                       Le Seigneur t’annonce qu’il te fera lui-même une maison.
                     Quand tes jours seront accomplis et que tu reposeras auprès de tes pères, 
                je te susciterai dans ta descendance un successeur
                          qui naîtra de toi, 
               et je rendrai stable sa royauté.
                       C’est lui qui bâtira  (( Salomon  ))  une maison pour mon nom, 
            et je rendrai stable pour toujours son trône royal.
    Moi, je serai pour lui un père ; et lui sera pour moi un fils. 
                   S’il fait le mal, je le corrigerai avec le bâton, 
                         à la manière humaine,
                    je le frapperai comme font les hommes.
                        Mais ma fidélité ne lui sera pas retirée

                           comme je l’ai retirée à Saül que j’ai écarté de devant toi.
        Ta maison et ta royauté subsisteront toujours devant moi,
               ton trône sera stable pour toujours. ''
       Toutes ces paroles, toute cette vision, Nathan les rapporta fidèlement à David. »
------
2-psaume 88 : 4-5, 27-28, 29-30 (Ps 88 (89), )
           R/ Sans fin je lui garderai mon amour. (Ps 88 : 22a)


     —''Avec mon élu, j’ai fait une alliance,
           j’ai juré à David, mon serviteur :
               J’établirai ta dynastie pour toujours,
             je te bâtis un trône pour la suite des âges.

     —''Il me dira : Tu es mon Père,
          mon Dieu, mon roc et mon salut !
             Et moi, j’en ferai mon fils aîné,
           le plus grand des rois de la terre !

     —''Sans fin je lui garderai mon amour,
          mon alliance avec lui sera fidèle ;
              je fonderai sa dynastie pour toujours,
            son trône aussi durable que les cieux.'' 
------
--------
 3-Marc 4 : 1-20 Un semeur sortit pour semer. 
                            Si vous ne saisissez pas cette parabole 
                          comment comprendrez-vous toutes les paraboles?
--intro : Face aux oppositions grandissantes
                   Jésus déclare que le mystère du Royaume de Dieu
                                        est révélé à ceux qui se mettent à son école : 
                                            la parabole du semeur et son explication 
                              ouvrent ainsi la section des paraboles.
« En ce temps-là, Jésus se mit de nouveau
                  à enseigner au bord de la mer de Galilée. 
            Une foule très nombreuse se rassembla auprès de lui, 
                 si bien qu’il monta dans une barque où il s’assit.
             Il était sur la mer, et toute la foule était près de la mer, sur le rivage. 
                   Il leur enseignait beaucoup de choses en paraboles
                           et dans son enseignement il leur disait :
                    ''Écoutez ! Voici que le semeur sortit pour semer
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Le_sem10
       Comme il semait, 
          du grain est tombé au bord du chemin ; 
                   les oiseaux sont venus et ils ont tout mangé. 
          Du grain est tombé aussi sur du sol pierreux, où il n’avait pas beaucoup de terre ; 
                         il a levé aussitôt, parce que la terre était peu profonde ; 
                              et lorsque le soleil s’est levé, ce grain a brûlé 
                                 et, faute de racines, il a séché. 
          Du grain est tombé aussi dans les ronces, les ronces ont poussé, l’ont étouffé, 
                     et il n’a pas donné de fruit. 
           Mais d’autres grains sont tombés dans la bonne terre
              ils ont donné du fruit en poussant et en se développant, 
                    et ils ont produit trente, soixante, cent, pour un.''
       Et Jésus disait : 
             ''Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende !''
          Quand il resta seul, ceux qui étaient autour de lui
                      avec les Douze l’interrogeaient sur les paraboles. 
              Il leur disait : ''C’est à vous qu’est donné
                           le mystère du royaume de Dieu
                         mais à ceux qui sont dehors,
                             tout se présente sous forme de paraboles. 
                                  Et ainsi, comme dit le prophète :
                                    Ils auront beau regarder de tous leurs yeux, ils ne verront pas ;
                                      ils auront beau écouter de toutes leurs oreilles, ils ne comprendront pas ;
                                          sinon ils se convertiraient et recevraient le pardon.''
                Il leur dit encore : ''Vous ne saisissez pas cette parabole ? 
                              Alors, comment comprendrez-vous toutes les paraboles ? 
                   Le semeur sème la Parole. 
                       Il y a ceux qui sont au bord du chemin où la Parole est semée : 
                                   quand ils l’entendent, Satan vient aussitôt 
                                                          et enlève la Parole semée en eux. 
                            Et de même, il y a ceux qui ont reçu la semence dans les endroits pierreux :
                                        ceux-là, quand ils entendent la Parole,
                                                         ils la reçoivent aussitôt avec joie ; 
                                           mais ils n’ont pas en eux de racine
                                                   ce sont les gens d’un moment ; 
                                                            que vienne la détresse ou la persécution 
                                                                à cause de la Parole,
                                                                   ils trébuchent aussitôt. 
                               Et il y en a d’autres qui ont reçu la semence dans les ronces : 
                                                     ceux-ci entendent la Parole, 
                                                            mais les soucis du monde, 
                                                                la séduction de la richesse 
                                                                  et toutes les autres convoitises
                                                                        les envahissent et étouffent la Parole, 
                                                                                               qui ne donne pas de fruit. 
                                Et il y a ceux qui ont reçu la semence dans la bonne terre
                                ceux- là entendent la Parole, 
                                                     ils l’accueillent, 
                                                            et ils portent du fruit :

                                 trente, soixante, cent, pour un. » 
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11
-jeudi 30 janvier 2020 année  A  -  3ième   semaine ord paire- : L'évangile au grand jour.
     -antienne d’ouverture  -psaume 26 : 7, 9 Écoute, Seigneur, je t'appelle. 
                                                           Toi qui t'es fait mon protecteur, ne me quitte pas, 
                                                        ne m'abandonne pas, Dieu, mon sauveur!
1-2 Samuel 7 : 18-19, 24-29 Qui suis-je Seigneur et qu’est-ce que ma maison?
2-psaume 131 : 1-2, 3a.4a.5, 11, 12, 13-14 (Ps 131 (132), ) R/ Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. (Luc 1 : 32)
-acclamation-psaume 118 : 105 Ta parole Seigneur une lampe pour guider mes pas une lumière sur mon chemin alléluia. 
3- évangile Marc 4 : 21-25 La lampe vient pour être mise sur le lampadaire.
                                              La mesure dont vous vous servez
                                      servira aussi pour vous
                                              Attention à ce que vous entendez.
    -antienne de la communionDeux au choix : psaume 26 : 4  J'ai demandé une chose au Seigneur,
                                                                              la seule que je cherche : 
                                                         habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie. 
                            OU: Jean 17 : 11 Jésus priait ainsi :  ''Père très saint, garde mes disciples
                                                             dans la fidélité à ton nom que tu m'as donné en partage, 
                                                       pour qu'ils soient un
                                                        comme nous, dans l'amour.''
4-bréviaire Deutéronome 30 : 1-20. Promesse de pardon. 
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10homélie de Jean de Naples Le Seigneur est ma lumière et mon salut. 
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
1-2 Samuel 7 : 18-19, 24-29 Qui suis-je Seigneur et qu’est-ce que ma maison?
--intro : En réponse à la promesse divine,
               le roi David remercie Dieu et lui demande 
                  de garder toujours la promesse
                         faite en faveur de sa dynastie. 
 « Lorsque le prophète Nathan eut transmis à David les promesses de Dieu, 
          le roi David vint s’asseoir en présence du Seigneur
             Il dit : ''Qui suis-je donc, Seigneur, 
                 et qu’est-ce que ma maison,
                  pour que tu m’aies conduit jusqu’ici ?  
         Mais cela ne te paraît pas encore suffisant, Seigneur, 
               et tu adresses une parole à la maison de ton serviteur pour un avenir lointain

              Est-ce là, Seigneur Dieu, la destinée de l'homme ?
       Pour toi, tu as établi à jamais ton peuple Israël, 
    et toi, Seigneur, tu es devenu son Dieu. 
 Maintenant donc, Seigneur Dieu, la parole que tu as dite 
                au sujet de ton serviteur et de sa maison, 
            tiens-la pour toujours,
     et agis selon ce que tu as dit
     Que ton nom soit exalté pour toujours !
       Que l’on dise : “Le Seigneur de l’univers est le Dieu d’Israël”, 
             et la maison de ton serviteur David sera stable en ta présence. 
          Oui, c’est toi, Seigneur de l’univers, Dieu d’Israël, 
                    qui as fait cette révélation à ton serviteur :
                 “Je te bâtirai une maison.” 
               C’est pourquoi ton serviteur ose t’adresser cette prière
                     Seigneur, c’est toi qui es Dieu, tes paroles sont vérité, 
                       et tu as fait cette magnifique promesse à ton serviteur. 
           Daigne bénir la maison de ton serviteur, 
     afin qu’elle soit pour toujours en ta présence
    Car toi, Seigneur Dieu, tu as parlé, et par ta bénédiction 
               la maison de ton serviteur sera bénie pour toujours. »
------
4-bréviaire Deutéronome 30 : 1-20 Promesse de pardon de toutes les nations tu reviendras. 
                                                                      Choisis la vie ou la mort.
--intro : Écouter la voix de Dieu
              ouvre pour le peuple la route du bonheur,
                                                              de la prospérité,
                                                                             de la vie.
                                            Sa parole est ‘’toujours proche, dans ta bouche et dans ton cœur’’.
«  Lorsque toutes ces paroles se seront réalisées pour toi,
                      cette bénédiction et cette malédiction que j’ai mises devant toi,
                             tu les feras revenir en ton cœur,
                       au milieu de toutes les nations où le Seigneur ton Dieu t’aura exilé.
               Tu reviendras au Seigneur ton Dieu, toi et tes fils,
                     tu écouteras sa voix de tout ton cœur et de toute ton âme,
                         tu observeras tout ce que je te commande aujourd’hui.
         Alors le Seigneur changera ton sort,
                      il te montrera sa tendresse,
                             et il te rassemblera de nouveau du milieu de tous les peuples où il t’aura dispersé.
                 Serais-tu exilé au bout du monde,
                        là même le Seigneur ton Dieu ira te prendre, et il te rassemblera.
               Le Seigneur ton Dieu te fera rentrer
                           au pays que tes pères ont possédé, et tu le posséderas ;
                                il te rendra heureux et nombreux, plus encore que tes pères.
                    Le Seigneur ton Dieu te circoncira le cœur, 
                          à toi et à ta descendance,

                                 pour que tu aimes le Seigneur ton Dieu 
                                     de tout ton cœur et de toute ton âme, afin de vivre ;
                           et le Seigneur ton Dieu fera tomber toutes les malédictions sur tes ennemis 
                                                   et sur ceux qui te haïssent et te persécutent.
                                        Quant à toi, tu reviendras et tu écouteras la voix du Seigneur, 
                                             tu mettras en pratique tous ses commandements que je te donne aujourd’hui.

                                Le Seigneur te comblera de bonheur
                      en toutes tes œuvres : il fera fructifier ta famille, ton bétail et ton sol ;
                              oui, de nouveau le Seigneur prendra plaisir à ton bonheur, 
                  comme il prenait plaisir au bonheur de tes pères,

                                  pourvu que tu écoutes la voix du Seigneur ton Dieu, 
                                      en observant ses commandements 
                                          et ses décrets inscrits dans ce livre de la Loi, 
                             et que tu reviennes au Seigneur ton Dieu de tout ton cœur et de toute ton âme.
                     Car cette loi que je te prescris aujourd’hui 
                                n’est pas au-dessus de tes forces ni hors de ton atteinte.
                 Elle n’est pas dans les cieux, pour que tu dises :
                         ''Qui montera aux cieux nous la chercher ? 
                             Qui nous la fera entendre, afin que nous la mettions en pratique ?''
                      Elle n’est pas au-delà des mers, pour que tu dises :
                                ''Qui se rendra au-delà des mers nous la chercher ? 
                                   Qui nous la fera entendre, afin que nous la mettions en pratique ?''
                       Elle est tout près de toi, cette Parole, 
                        elle est dans ta bouche et dans ton cœur, 
                                           afin que tu la mettes en pratique.
                    Vois ! Je mets aujourd’hui devant toi ou bien la vie et le bonheur, 
                                                                                 ou bien la mort et le malheur. 
                      Ce que je te commande aujourd’hui,

                        c’est d’aimer le Seigneur ton Dieu
                                de marcher dans ses chemins, 
                                  de garder ses commandements, ses décrets et ses ordonnances. 
                   Alors, tu vivras et te multiplieras ; 
                        le Seigneur ton Dieu te bénira dans le pays dont tu vas prendre possession.
             Mais si tu détournes ton cœur, 
                       si tu n’obéis pas, 
                         si tu te laisses entraîner à te prosterner devant d’autres dieux et à les servir,
                                   je vous le déclare aujourd’hui : 
                                            certainement vous périrez, 
                                                   vous ne vivrez pas de longs jours sur la terre 
                                   dont vous allez prendre possession
quand vous aurez passé le Jourdain.
                        Je prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : 
                           je mets devant toi la vie ou la mort,
                                         la bénédiction ou la malédiction. 
                 Choisis donc la vie, pour que vous viviez, toi et ta descendance,
                           en aimant le Seigneur ton Dieu, 
                                     en écoutant sa voix, en vous attachant à lui ;

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bonheu13
                              La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bonheu15
c’est là que se trouve ta vie, une longue vie sur la terre 
                          que le Seigneur a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob. »

------     
À suivre
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Sam 1 Fév 2020 - 18:10

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11   
Édition partielle.
3ième Semaines au temps liturgique de l'année A
       et les semaines paires:
3ième  semaine  ordinaire
du 26 janvier au 1er février 2020
-vendredi 31 janvier 2020 année  A  -  3ième   semaine ord paire- La semence est en terre.
1-2 Samuel 11 : 1-4a, 5-10a, 13-17 Tu m’as méprisé, et tu as pris la femme d’Urie 
                                                                 pour qu’elle devienne ta femme
2-psaume 50 : 3-4, 5-6ab, 6cd-7, 10-11 (Ps 50 (51), ) 
                                               R/ Pitié, Seigneur, car nous avons péché ! (cf. Ps 50 : 3)
-acclamation-Matthieu 11 : 25 Tu es béni Dieu notre Père Seigneur de l’univers
                                        toi qui révèles aux petits les mystères du Royaume alléluia.
3- évangile Marc 4 : 26-34 le semeur jette le grain  et qu’il dorme 
                                       ou qu’il se lève la semence germe et grandit. 
4-bréviaire Deutéronome 31 : 1-15, 23 Ultime discours de Moïse
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10commentaire de saint Jean Fisher sur les psaumes.
                                                             Les merveilles de Dieu.
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________ 
-samedi 1er février 2020 année  A  -  3ième semaine ord paire-Contre la peur et l’incrédulité.  
     -antienne d’ouverture  -psaume 27 : 8-9 Le Seigneur est la force de son peuple, 
                                                          le protecteur et le sauveur de ses fidèles. 
                                                    Sauve-nous, Seigneur
                                 veille sur nous, conduis-nous toujours.
1-2 Samuel 12 : 1-7a, 10-17  ''J’ai péché contre le Seigneur !''
                                             David prend conscience de son péché 
                                     et avoue la gravité de sa faute.
2-psaume 50 : 12-13, 14-15, 16-17    R/Donne-nous Seigneur un cœur nouveau. 
                               (Ps 50 (51), ) R/ Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu. (Ps 50 : 12a)
-acclamation-Jean 3 : 16 Dieu a tellement aimé le monde 
                                               qu’il a donné son Fils unique, 
                                          afin que ceux qui croient en lui 
                                             aient la vie éternelle.  alléluia.
3- évangile Marc 4 : 35-41 ''Qui est-il donc, celui-ci, 
                                        pour que même le vent et la mer lui obéissent ?''
    -antienne de la communion –Deux au choix : psaume 144 : 15   Tous ont les yeux sur toi,
                                                                          Seigneur, ils espèrent
                                                              et tu donnes à chacun sa nourriture. 
                      OU: Jean 10 : 11, 15 ''Je suis le Bon Pasteur, dit le Seigneur, 
                                                et je donne ma vie pour mes brebis. »
4-bréviaire Deutéronome 32 : 48-52; 34 : 1-12 La mort de Moïse
                                                Avec Josué le Seigneur va continuer
                                            à marcher à la tête de son peuple.  
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10Actes du IIe Concile du Vatican L’Église dans le monde de ce temps.
                                               ''Par sa mort il a vaincu la mort''. 
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________ 
1-2 Samuel 11 : 1-4a, 5-10a, 13-17 Tu m’as méprisé, et tu as pris la femme d’Urie 
                                                                 pour qu’elle devienne ta femme
--intro : David commet un péché très grave 
                             contre Dieu 
                                             en provoquant la mort d’Urie, 
                                          l’un de ses guerriers, 
                                   pour prendre son épouse Bethsabée.
 «  Au retour du printemps, à l’époque où les rois se mettent en campagne,
            David envoya Joab en expédition, avec ses officiers
                      et toute l’armée d’Israël ; 
                    ils massacrèrent les fils d’Ammone et mirent le siège devant Rabba. 
               David était resté à Jérusalem. Un soir, il se leva de sa couche 
             pour se promener sur la terrasse du palais. 
          De là, il aperçut une femme en train de se baigner. 
                  Cette femme était très belle.  
                     David fit demander qui elle était, et on lui répondit : 
                         ''Mais c’est Bethsabée, fille d’Éliam, la femme d’Ourias le Hittite !''
               Alors David envoya des gens la chercher. Elle vint chez lui ; il coucha avec elle. 
                       La femme devint enceinte, et elle fit savoir à David :
                            ''Je suis enceinte !'' Alors David expédia ce message à Joab :
                                  ''Envoie-moi Ourias le Hittite.''
                                       Et Joab l’envoya à David.  
                                   Lorsque Ourias fut arrivé auprès de lui,
                                David lui demanda comment allaient Joab,
                                      et l’armée, et la guerre. 
                   Puis il lui dit : ''Descends chez toi, prends du repos.''
               Ourias sortit du palais, et l’on portait derrière lui une portion de la table du roi. 
                        Mais Ourias se coucha à l’entrée du palais avec les serviteurs de son maître ;
                            il ne descendit pas chez lui. 
                      On annonça à David : ''Ourias n’est pas descendu chez lui.''
             Le lendemain, David l’invita à manger et à boire à sa table, et il l’enivra. 
                          Le soir, Ourias sortit et alla se coucher à nouveau avec les serviteurs de son maître ;
                                  mais il ne descendit pas chez lui. 
                             Le matin suivant, David écrivit une lettre pour Joab, et la fit porter par Ourias.  
                     Il disait dans cette lettre :
             ''Mettez Ourias en première ligne, au plus fort de la mêlée,
                       puis repliez-vous derrière lui ; qu’il soit frappé et qu’il meure !''
                             Joab, qui assiégeait la ville, 
                           plaça Ourias à un endroit où il savait que les ennemis étaient en force.
      Les assiégés firent une sortie contre Joab. 
             Il y eut des tués dans l’armée, parmi les serviteurs de David,
                et Ourias le Hittite mourut aussi. »
-----
2-psaume 50 : 3-4, 5-6ab, 6cd-7, 10-11 (Ps 50 (51), ) 
                      R/ Pitié, Seigneur, car nous avons péché ! (cf. Ps 50 : 3)

     —Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
          selon ta grande miséricorde, efface mon péché.
              Lave-moi tout entier de ma faute,
            purifie-moi de mon offense.

     —Oui, je connais mon péché,
           ma faute est toujours devant moi.
              Contre toi, et toi seul, j’ai péché,
             ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.

     —Ainsi, tu peux parler et montrer ta justice,
          être juge et montrer ta victoire.
             Moi, je suis né dans la faute,
           j’étais pécheur dès le sein de ma mère.

     —Fais que j’entende les chants et la fête :
          ils danseront, les os que tu broyais.
              Détourne ta face de mes fautes,
            enlève tous mes péchés. 
------
1-2 Samuel 12 : 1-7a, 10-17  ''J’ai péché contre le Seigneur !''
                                             David prend conscience de son péché 
                                     et avoue la gravité de sa faute.
--intro : une parabole dans l'Ancien Testament:
              Le prophète Nathan 
                  révèle à David la gravité de son péché.
               Celui-ci avoue sa faute et en obtient le pardon
                                                  mais il devra expier son forfait.
«   En ces jours-là, le Seigneur envoya vers David
                 le prophète Nathan qui alla le trouver et lui dit :
                  ''Dans une même ville, il y avait deux hommes ;
                             l’un était riche, l’autre était pauvre. 
                           Le riche avait des moutons et des bœufs en très grand nombre.  
                            Le pauvre n’avait rien qu’une brebis
                             une toute petite, qu’il avait achetée. 
             Il la nourrissait, et elle grandissait chez lui au milieu de ses fils ;
                 elle mangeait de son pain, buvait de sa coupe, 
                    elle dormait dans ses bras : elle était comme sa fille.  
               Un voyageur arriva chez l’homme riche. 
                       Pour préparer le repas de son hôte, celui-ci épargna ses moutons et ses bœufs. 
                          Il alla prendre la brebis du pauvre, 
                            et la prépara pour l’homme qui était arrivé chez lui.''
               Alors, David s’enflamma d’une grande colère contre cet homme, et dit à Nathan : 
                          ''Par le Seigneur vivant,
                              l’homme qui a fait cela mérite la mort ! 
                                 Et il remboursera la brebis au quadruple, 
                                   pour avoir commis une telle action et n’avoir pas épargné le pauvre.''
                 Alors Nathan dit à David :
                     ''Cet homme, c’est toi ! 
                             Ainsi parle le Seigneur Dieu d’Israël :   
                                  Désormais, l’épée ne s’écartera plus jamais de ta maison, 
                                      parce que tu m’as méprisé et que
                                 tu as pris la femme d’Ourias le Hittite 
                                          pour qu’elle devienne ta femme. 
                    Ainsi parle le Seigneur : De ta propre maison, je ferai surgir contre toi le malheur.
                            Je t’enlèverai tes femmes sous tes yeux 
                                 et je les donnerai à l’un de tes proches, 
                                     qui les prendra sous les yeux du soleil.  
                           Toi, tu as agi en cachette, mais moi, j’agirai à la face de tout Israël, et à la face du soleil !''
          David dit à Nathan : ''J’ai péché contre le Seigneur !''

                Nathan lui répondit : ''Le Seigneur a passé sur ton péché,
                                tu ne mourras pas
                        Cependant, parce que tu as bafoué le Seigneur, 
                le fils que tu viens d’avoir mourra.''
       Et Nathan retourna chez lui. Le Seigneur frappa l’enfant que la femme d’Ourias avait donné à David, 
                         et il tomba gravement malade.  
                  David implora Dieu pour le petit enfant :
               il jeûna strictement, et, quand il rentrait chez lui
            il passait la nuit couché par terre. 
      Les anciens de sa maison insistaient auprès de lui pour qu’il se relève,
   mais il refusa, et ne prit avec eux aucune nourriture. »
-------   
2-psaume 50 : 12-13, 14-15, 16-17   
                     (Ps 50 (51), ) R/ Crée en moi un cœur pur
                                                    ô mon Dieu. (Ps 50 : 12a)

     —Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu,
          renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.
             Ne me chasse pas loin de ta face,
          ne me reprends pas ton esprit saint.

     —Rends-moi la joie d’être sauvé ;
          que l’esprit généreux me soutienne.
               Aux pécheurs, j’enseignerai tes chemins ;
             vers toi, reviendront les égarés.

     —Libère-moi du sang versé, Dieu, mon Dieu sauveur,
          et ma langue acclamera ta justice.
              Seigneur, ouvre mes lèvres,
           et ma bouche annoncera ta louange. 
----- 
--------
3-Marc 4 : 35-41 Qui est-il donc pour que
                                     même le vent et la mer lui obéissent.   
 --intro : Le voyage de Jésus et de ses disciples au-delà du lac 
                  s’ouvre par le récit de la tempête apaisée : 
                         le pouvoir de Jésus sur la nature 
                                  et sur les mauvais esprits 
                    pose aux disciples le problème du mystère de sa personne.  
«   Ce jour-là, le soir venu, Jésus dit à ses disciples : ''Passons sur l’autre rive.''
           Quittant la foule, ils emmenèrent Jésus, comme il était, dans la barque, 
                          et d’autres barques l’accompagnaient. 
                        Survient une violente tempête. 
                     Les vagues se jetaient sur la barque, si bien que déjà elle se remplissait. 
                                 Lui dormait sur le coussin à l’arrière. 
                              Les disciples le réveillent et lui disent : 
                                    ''Maître, nous sommes perdus ; cela ne te fait rien ?''
                        Réveillé, il menaça le vent et dit à la mer : ''Silence, tais-toi !''
                                                          Le vent tomba, et il se fit un grand calme.
                  Jésus leur dit : ''Pourquoi êtes-vous si craintifs ?

                                             N’avez-vous pas encore la foi ?''
Saisis d’une grande crainte, ils se disaient entre eux :
                    ''Qui est-il donc, celui-ci
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Tu_ent11
                                         pour que même le vent et la mer lui obéissent ?'' » 

-------  
4-bréviaire Deutéronome 32 : 48-52; 34 : 1-12 La mort de Moïse.
--intro : La terre promise est en vue.
             Moïse n’y entrera pas : sa seule récompense est d’avoir accompli sa tâche.
                     Son successeur sera Josué,
                      et le Seigneur continuera à marcher à la tête de son peuple.
« En ce jour même, le Seigneur parla à Moïse. Il dit :
                ''Monte sur cette montagne de la chaîne des Abarim,
                                                                        sur le mont Nébo,
                                                            La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 2Q==La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 9k=
                                                                                                                                                   Près de la reproduction du serpent d'airain de Moïse. 
                                                    La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Mont_n11                                                                   


                                                        La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Mont_n13
-Localiser le site sur la carte:
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flzoch49
CLIQUER sur la barre:
au pays de Moab en face de Jéricho,
               et regarde le pays de Canaan que je donne en propriété aux fils d’Israël.
                    Puis, tu mourras sur la montagne où tu seras monté,
                        et tu seras réuni aux tiens,
                            comme ton frère Aaron est mort sur la montagne de Hor et a été réuni aux siens.
                               Puisque vous m’avez été infidèles parmi les fils d’Israël,
                                    aux eaux de Mériba de Cadès dans le désert de Cine,
                                puisque vous avez méconnu ma sainteté au milieu des fils d’Israël,
                             c’est donc de la montagne
                                            d’en face que tu verras le pays,
                       mais tu n’y entreras pas, dans ce pays que je donne aux fils d’Israël.''
             Moïse monta des steppes de Moab au mont Nébo,
                         au sommet du Pisga,
                           qui est en face de Jéricho.
                                Le Seigneur lui fit voir tout le pays : Galaad jusqu’à Dane,
                                     tout Nephtali, le pays d’Éphraïm et de Manassé,
                                        tout le pays de Juda jusqu’à la Méditerranée,
                                           le Néguev, la région du Jourdain,
                                               la vallée de Jéricho ville des Palmiers, jusqu’à Soar.
                              Le Seigneur lui dit : ''Ce pays que tu vois, j’ai juré à Abraham, à Isaac et à Jacob
                                                  de le donner à leur descendance. 
                                                                     Je te le fais voir, mais tu n’y entreras pas.''
                                               Moïse, le serviteur du Seigneur,
                                                     mourut là, au pays de Moab,
                                                          selon la parole du Seigneur.
                                          On l’enterra dans la vallée qui est en face de Beth-Péor, au pays de Moab.
                                                Mais aujourd’hui encore, personne ne sait
                                                                où se trouve son tombeau.
                                  Moïse avait cent vingt ans quand il mourut ;
                                       sa vue n’avait pas baissé,
                                          sa vitalité n’avait pas diminué.
                         Les fils d’Israël pleurèrent Moïse dans les steppes de Moab, pendant trente jours.
                               C’est alors que s’achevèrent les jours du deuil de Moïse.
                  Josué, fils de Noun,
                               était rempli de l’esprit de sagesse,
                           parce que Moïse lui avait imposé les mains. 
                           Les fils d’Israël lui obéirent, ils firent ce que le Seigneur avait prescrit à Moïse.
                  Il ne s’est plus levé en Israël un prophète comme Moïse,
                              lui que le Seigneur rencontrait face à face.
                         Que de signes et de prodiges le Seigneur l’avait envoyé accomplir en Égypte,
                                    devant Pharaon, tous ses serviteurs et tout son pays !
                                   Avec quelle main puissante, quel pouvoir redoutable,
                                          Moïse avait agi aux yeux de tout Israël !   »
-----


Dernière édition par Bryand le Lun 3 Fév 2020 - 11:57, édité 1 fois
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Dim 2 Fév 2020 - 17:22

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11  
Édition partielle.
4ième Semaine au temps liturgique de l'année A
       et les semaines paires:
4ième  semaine  ordinaire
du 2 au 8 février 2020
-dimanche 2 février 2020 année  A  -  4ième   semaine ord paire-
                          La Présentation de Jésus au Temple
Fête de la Chandeleur,
           fête de la lumière,
                  fête de la Purification,
       toutes ces dénominations sont bonnes:

                           -La Chandeleur
1-Malachie 3: 1-4 Le Seigneur vient dans son temple pour nous purifier. 
2-Hébreux 2 : 14-18  « Il lui fallait se rendre en tout semblable à ses frères » (Hébreux 2: 4-18)
3-psaume 23: 7, 8, 9, 10 (Ps 23 (24),) R/ C’est le Seigneur, Dieu de l’univers ;
                    c’est lui, le roi de gloire.  
-acclamation-Luc 2 : 32 Lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à son peuple Israël. Alléluia.
4- évangile -Luc 2 : 22-40 La présentation du Seigneur au temple.
5-bréviaire Exode 13 : 1-3a, 11-16  Les premiers nés
6-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10sermon de saint Sophrone de Jérusalem
                     pour la fête des lumières Recevoir la lumière.
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
1-Malachie 3 : 1-4
             Le Seigneur vient dans son temple pour nous purifier
«  Ainsi parle le Seigneur Dieu :
Voici que j’envoie mon messager pour qu’il prépare le chemin devant moi ;
et soudain viendra
            dans son Temple
                                                 bien lire ce texte d'Ézéchiel: 
                                                       La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flzoch12                        
  La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Yzychi10
     
    le Seigneur que vous cherchez.
Le messager de l’Alliance que vous désirez,
             le voici qui vient – dit le Seigneur de l’univers.
Qui pourra soutenir le jour de sa venue ?
  Qui pourra rester debout lorsqu’il se montrera ?
      Car il est pareil au feu du fondeur, pareil à la lessive des blanchisseurs.
Il s’installera pour fondre et purifier :
    il purifiera les fils de Lévi,
        il les affinera comme l’or et l’argent ;
ainsi ils pourront, aux yeux du Seigneur,
  présenter l’offrande en toute justice.
Alors, l’offrande de Juda et de Jérusalem
  sera bien accueillie du Seigneur,
    comme il en fut aux jours anciens,
      dans les années d’autrefois.   »
-----     -----     -----     -------   
3-Hébreux 2 : 14-18 
      '' Il lui fallait se rendre
           en tout
         semblable à ses frères ''
«  Puisque les enfants des hommes ont en commun le sang et la chair,
Jésus a partagé, lui aussi,
       pareille condition :
   ainsi, par sa mort, il a pu réduire à l’impuissance
      celui qui possédait le pouvoir de la mort,
c’est-à-dire le diable, et il a rendu libres tous ceux qui,
        par crainte de la mort,
passaient toute leur vie dans une situation d’esclaves.
  Car ceux qu’il prend en charge, ce ne sont pas les anges,
c’est la descendance d’Abraham.
    Il lui fallait donc se rendre
    en tout semblable à ses frères,
pour devenir un grand prêtre miséricordieux
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Jean_811
      et digne de foi
pour les relations avec Dieu,
afin d’enlever les péchés du peuple.
    Et parce qu’il a souffert jusqu’au bout l’épreuve de sa Passion,
il est capable de porter secours à ceux qui subissent une épreuve.    »
-----       -----       -----       -----
-acclamation-Luc 2 : 32 Lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à son peuple Israël. Alléluia.
4- évangile -Luc 2 : 22-40 La présentation du Seigneur au temple.
« Quand fut accompli le temps prescrit par la loi de Moïse
            pour la purification, les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem
                pour le présenter au Seigneur,
                    selon ce qui est écrit dans la Loi :
              Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur.
      Ils venaient aussi offrir le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur :
          un couple de tourterelles ou deux petites colombes.
            Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon.
                  C’était un homme juste et religieux,
                    qui attendait la Consolation d’Israël,
                      et l’Esprit Saint était sur lui.
          Il avait reçu de l’Esprit Saint l’annonce qu’il ne verrait pas la mort
               avant d’avoir vu le Christ, le Messie du Seigneur.
                    Sous l’action de l’Esprit, Syméon vint au Temple.
                Au moment où les parents présentaient l’enfant Jésus
                   pour se conformer au rite de la Loi qui le concernait,
                    Syméon reçut l’enfant dans ses bras,
                       et il bénit Dieu en disant :
                  ''Maintenant, ô Maître souverain, tu peux laisser
                         ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole.
          Car mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples :
              lumière qui se révèle aux nations
                     et donne gloire à ton peuple Israël.''
     Le père et la mère de l’enfant étaient dans l’admiration de ce qui était dit de lui.
            Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère :
              ''Voici que cet enfant provoquera la chute

                      et le relèvement de beaucoup en Israël.
                 Il sera un signe de contradiction
                  – et toi, ton âme sera traversée d’un glaive – :
           ainsi seront dévoilées les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre.''
        Il y avait aussi une femme prophète, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser.
                 Elle était très avancée en âge ;
            après sept ans de mariage, demeurée veuve, elle était arrivée à l’âge de 84 ans.
                  Elle ne s’éloignait pas du Temple,
                        servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière.
                     Survenant à cette heure même,
                    elle proclamait les louanges de Dieu
                        et parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem.
                 Lorsqu’ils eurent achevé tout ce que prescrivait la loi du Seigneur,
                        ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth.
           L’enfant, lui, grandissait et se fortifiait,
                 rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui. »
    ... et
Oui Marie savait qui était son enfant!
         Et elle conservait tout dans son cœur.

--------
6-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10sermon de saint Sophrone de Jérusalem
        pour la fête des lumières Recevoir la lumière.
«    Allons à la rencontre du Christ,
      nous tous qui honorons et vénérons son mystère avec tant de ferveur,
         avançons vers lui dans l'enthousiasme.
       Que tous sans exception
                participent à cette rencontre,
        que tous sans exception
                 y portent leurs lumières.
Si nos cierges procurent un tel éclat, c'est d'abord pour montrer la splendeur divine de
          celui qui vient,
    qui fait resplendir l'univers et l'inonde d'une lumière éternelle en repoussant les ténèbres mauvaises ;
     c'est aussi et surtout pour manifester avec quelle splendeur de notre âme,
            nous-mêmes devons aller à la rencontre du Christ.
De même, en effet, que la Mère de Dieu, la Vierge très pure,
   a porté dans ses bras la véritable lumière à la rencontre de ceux qui gisaient dans les ténèbres ;
     de même nous, illuminés par ses rayons et tenant en mains une lumière visible pour tous,
        hâtons-nous vers celui qui est vraiment la lumière.
C'est évident :
   puisque la lumière est venue dans le monde et l'a illuminé
         alors qu'il baignait dans les ténèbres,
   puisque le Soleil levant qui vient d'en haut nous a visités, ce mystère est le nôtre.

C'est pour cela que nous avançons en tenant des cierges,
                                                                    La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Candle
   c'est pour cela que nous accourons en portant des lumières,
    afin de signifier la lumière qui a brillé pour nous,
      mais aussi afin d'évoquer la splendeur que cette lumière nous donnera.
Courons donc ensemble, allons tous à la rencontre de Dieu. ~
Cette lumière véritable, qui éclaire tout homme venant en ce monde, voici qu'elle vient.
   Soyons-en tous illuminés, mes frères, soyons-en tous resplendissants.
Que nul d'entre nous ne demeure
         à l'écart de cette lumière,
          comme un étranger ;
   que nul, alors qu'il en est inondé, ne s'obstine à rester plongé dans la nuit.
Avançons tous dans la lumière, tous ensemble, illuminés, marchons à sa rencontre,
    avec le vieillard Syméon,
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Cghand10
accueillons cette lumière glorieuse et éternelle.
Avec lui, exultons de tout notre cœur et chantons
     une hymne d'action de grâce à Dieu,
        Père de la lumière,
    qui nous a envoyé la clarté véritable
       pour chasser les ténèbres et nous rendre resplendissants.

Le salut de Dieu, qu'il a préparé à la face de tous les peuples
    et qu'il a manifesté pour la gloire du nouvel Israël que nous sommes,
     voilà que nous l'avons vu à notre tour, grâce au Christ ;
    et nous avons été aussitôt délivrés de la nuit de l'antique péché,
     comme Syméon le fut des liens de la vie présente,
             en voyant le Christ.
Nous aussi, en embrassant par la foi le Christ venu de Bethléem à notre rencontre,
   nous qui venions des nations païennes,
       nous sommes devenus le peuple de Dieu,
  car c'est le Christ qui est le salut de Dieu le Père.
   Nous avons vu de nos yeux
    Dieu qui s'est fait chair.
    Maintenant que la présence de Dieu s'est montrée et que nous l'avons accueillie dans notre âme,
   nous sommes appelés le nouvel Israël :
   et nous célébrons sa venue par une fête annuelle
         pour ne jamais risquer de l'oublier.  »
-------
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mer 5 Fév 2020 - 17:51

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11  
Édition partielle.
suite de l'histoire de David. 
4ième Semaine au temps liturgique de l'année A
       et les semaines paires:
4ième  semaine  ordinaire
du 2 au 8 février 2020
-lundi 3 février 2020 année  A  -  4ième   semaine ord paire-  -
     -antienne d’ouverture  -psaume 46 : 2 Tous les peuples, battez des mains,
                                                                      acclamez Dieu par vos cris de joie.
1-2 Samuel 15 : 13-14, 30; 16 : 5-13a  ''Fuyons devant Absalom. 
                                             Laissez Shiméï me maudire, si le Seigneur le lui a ordonné.''  
2-psaume 3 : 2-3, 4-5, 6-7 (Ps 3, ) R/ Lève-toi, Seigneur ! Sauve-moi, mon Dieu ! (Ps 3 :8 )  
    -acclamation-Luc 7 : 16 Un grand prophète s’est levé parmi nous, 
                                                    et Dieu a visité son peuple.  alléluia.
3- évangile Marc 5 : 1-20 Esprit mauvais sors de cet homme.
    -antienne de la communionDeux au choix : psaume 102 : 1 Bénis le Seigneur, ô mon âme, 
                                                                         n’oublie aucun de ses bienfaits. 
                                 OU:  Jean 17 : 20-21 ''Pour ceux qui croiront en moi, je te demande, Père, 
                                                                  qu’ils soient un en nous
                                                             afin que le monde reconnaisse que tu m’as envoyé.''
4-bréviaire 1 Thessaloniciens 2 : 13—3 : 13. La foi des Thessaloniciens,
                                                                               gloire et joie de Paul.   
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10commentaire de saint Hilaire de Poitiers sur le psaume 132.
                                     La multitude des croyants n’avaient 
                                            qu’un cœur et qu’une âme.
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
1-2 Samuel 15 : 13-14, 30; 16 : 5-13a  ''Fuyons devant Absalom. 
                                             Laissez Shiméï me maudire, si le Seigneur le lui a ordonné.''  
--intro aux antiennes et prières : Vérité, charité :
                              les deux pôles de la vie chrétienne 
                         sont l'objet de notre prière dans une liturgie 
                     remplie de l'allégresse des rachetés (A 1, A 2a). 
              En nous appelant à la foi, Dieu a fait de nous «des fils de lumière », 
           il a noué alliance avec nous.
                 Nous avons donc le devoir de ne pas jouer avec l'erreur
        Aussi demandons-nous au Seigneur la grâce d'être «toujours rayonnants de sa vérité» (P 1). 
     L'humble service de la vérité est une œuvre de beaucoup d'amour.
   C'est pourquoi, après avoir reçu le corps du Christ, 
            nous prions Dieu de nous relier à lui
       « par une charité qui ne passera jamais » (P 3). 
--intro à la lecture au missel:  Après le châtiment du péché de David, 
              un nouveau drame frappe la famille du roi : 
           devant la révolte de son fils Absalom, 
        David est contraint de fuir et il est insulté par un ennemi.
 « En ces jours-là, un messager vint annoncer à David : 
                 ''Le cœur des hommes d’Israël a pris parti pour Absalom.''
               Alors David dit à tous ses serviteurs, qui étaient avec lui à Jérusalem : 
                     ''Debout, fuyons ! Autrement nous n’échapperons pas à Absalom.
                          Vite, partez ! Sans quoi, il nous gagnera de vitesse,
                             il nous précipitera dans le malheur et passera la ville au fil de l’épée.''
            David montait par la montée des Oliviers ;
           il montait en pleurant, la tête voilée ; il marchait pieds nus. 
                  Tous ceux qui l’accompagnaient avaient la tête voilée ; et ils montaient en pleurant. 
                     Comme le roi David atteignait Bahourim,
                         il en sortit un homme du même clan que la maison de Saül
                               Il s’appelait Shiméï, fils de Guéra. 
                          Tout en sortant, il proférait des malédictions.  
                      Il lançait des pierres à David et à tous les serviteurs du roi, 
                  tandis que la foule et les guerriers entouraient le roi à droite et à gauche. 
              Shiméï maudissait le roi en lui criant : ''Va-t’en, va-t’en, homme de sang, vaurien ! 
                   Le Seigneur a fait retomber sur toi tout le sang de la maison de Saül dont tu as usurpé la royauté ;
                      c’est pourquoi le Seigneur a remis la royauté entre les mains de ton fils Absalom. 
                        Et te voilà dans le malheur, car tu es un homme de sang.''
                 Abishaï, fils de Cerouya, dit au roi : ''Comment ce chien crevé peut-il maudire mon seigneur le roi ? 
                         Laisse-moi passer, que je lui tranche la tête.''
               Mais le roi répondit :
                              ''Que me voulez-vous, fils de Cerouya ? 
                             S’il maudit, c’est peut-être parce que 
                           le Seigneur lui a ordonné de maudire David. 
                        Alors, qui donc pourrait le lui reprocher ?''
             David dit à Abishaï et à tous ses serviteurs :
                   ''Même celui qui est mon propre fils s’attaque à ma vie : 
                         à plus forte raison ce descendant de Benjamin !
                       Laissez-le maudire, si le Seigneur le lui a ordonné.  
                 Peut-être que le Seigneur considérera ma misère
et me rendra le bonheur au lieu de sa malédiction d’aujourd’hui. »
                       -----------------------------À l'humble reconnaissance de son péché
                                      Dieu fait miséricorde et pardonne...
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Seigne24

------
2-psaume 3 : 2-3, 4-5, 6-7 (Ps 3, ) R/ Lève-toi, Seigneur ! 
                                  Sauve-moi, mon Dieu ! (Ps 3 :8 )  

     —Seigneur, qu’ils sont nombreux mes adversaires,
         nombreux à se lever contre moi,
              nombreux à déclarer à mon sujet :
          ''Pour lui, pas de salut auprès de Dieu !''

     —Mais toi, Seigneur, mon bouclier,
         ma gloire, tu tiens haute ma tête.
            À pleine voix je crie vers le Seigneur ;
          il me répond de sa montagne sainte.

     —Et moi, je me couche et je dors ;
          je m’éveille : le Seigneur est mon soutien.
              Je ne crains pas ce peuple nombreux
           qui me cerne et s’avance contre moi. 
------  
3- évangile Marc 5 : 1-20 Esprit mauvais sors de cet homme.
      --intro: Esprit mauvais sors de cet homme
           Après la guérison et la purification de l'homme de Gérasa, 
              Jésus ne lui permet pas de le suivre,
                  malgré sa libération et son désir de le suivre.
             Cependant, il le charge d'annoncer autour de lui  la miséricorde qu'il a reçue... 
      
      Jésus a seul la prérogative d'établir ceux qui le suivent... 
                qui recevront son parfait enseignement,
                                     et qui dirigeront son Église par la suite... 
     «   En ce temps-là, Jésus et ses disciples arrivèrent sur l’autre rive, 
         de l’autre côté de la mer de Galilée,
             dans le pays des Géraséniens. 
          Comme Jésus sortait de la barque, aussitôt
               un homme possédé d’un esprit impur s’avança 
                   depuis les tombes à sa rencontre ;
               il habitait dans les tombeaux et personne ne pouvait plus l’attacher,
                     même avec une chaîne ; 
            en effet on l’avait souvent attaché avec des fers aux pieds et des chaînes,
                          mais il avait rompu les chaînes, brisé les fers, et personne ne pouvait le maîtriser.
                       Sans arrêt, nuit et jour, il était parmi les tombeaux et sur les collines,
                  à crier, et à se blesser avec des pierres.
             Voyant Jésus de loin,  il accourut, se prosterna devant lui et cria d’une voix forte :
         ''Que me veux-tu, Jésus, Fils du Dieu Très-Haut ?
                     Je t’adjure par Dieu, ne me tourmente pas !''
            Jésus lui disait en effet : ''Esprit impur, sors de cet homme !''
    Et il lui demandait :
             ''Quel est ton nom ?''
          L’homme lui dit : ''Mon nom est Légion, car nous sommes beaucoup.''
       Et ils suppliaient Jésus avec insistance de ne pas les chasser en dehors du pays.
    Or, il y avait là, du côté de la colline, un grand troupeau de porcs qui cherchait sa nourriture.
    Alors, les esprits impurs supplièrent Jésus : ''Envoie-nous vers ces porcs, et nous entrerons en eux.''
          Il le leur permit.
                Ils sortirent alors de l’homme et entrèrent dans les porcs. 
              Du haut de la falaise, le troupeau se précipita dans la mer :
            il y avait environ deux mille porcs, et ils se noyaient dans la mer. 
          Ceux qui les gardaient prirent la fuite, ils annoncèrent la nouvelle dans la ville et dans la campagne,
              et les gens vinrent voir ce qui s’était passé.
                       Ils arrivent auprès de Jésus, ils voient le possédé
                           assis, habillé, et revenu à la raison,
                             lui qui avait eu la légion de démons, et ils furent saisis de crainte.
          Ceux qui avaient vu tout cela leur racontèrent l’histoire du possédé et ce qui était arrivé aux porcs.
       Alors ils se mirent à supplier Jésus de quitter leur territoire. 
    Comme Jésus remontait dans la barque, le possédé le suppliait de pouvoir être avec lui.
         Il n’y consentit pas, mais il lui dit : ''Rentre à la maison, auprès des tiens, 
                          annonce-leur tout ce que le Seigneur a fait pour toi dans sa miséricorde.''
           Alors l’homme s’en alla, il se mit à proclamer dans la région de la Décapole 
                ce que Jésus avait fait pour lui,  et tout le monde était dans l’admiration. »
----------
Qui est-il donc celui-ci, il enseigne avec autorité,
                                un enseignement 
                                     compris de façon nouvelle
,
                                       et non comme les scribes
                                                    toujours à scruter
                                                       des thèmes anciens!
                     Et il commande aux vents et aux esprit impurs! Il guérit les malades ... 
              ''Nous n'avons jamais rien vu de pareil.» Marc 2: 12 
____________________________
-bréviaire 1 Thessaloniciens 2:
  lecture partielle:
«  13 Et voici pourquoi nous ne cessons de rendre grâce à Dieu : 
   quand vous avez reçu la parole de Dieu que nous vous faisions entendre, 
    vous l’avez accueillie pour ce qu’elle est réellement,
            non pas une parole d’hommes, 
                         mais la parole de Dieu qui est à l’œuvre en vous, les croyants.

14 En effet, frères, vous avez imité les Églises de Dieu qui vivent en Judée dans le Christ Jésus,
      parce que vous avez souffert
                 de la part de vos compatriotes
       
de la même manière qu’elles ont souffert de la part des Juifs.

15 Ceux-ci ont tué le Seigneur Jésus et les prophètes, et nous ont persécutés ; 
        ils déplaisent à Dieu ; ils sont les adversaires de tous les hommes,

16 puisqu’ils nous empêchent de proclamer
                                         la Parole aux païens
                                                      pour qu’ils soient sauvés ;
          cela met sans cesse un comble à leurs péchés. 
  Mais, à la fin, la colère de Dieu les a rejoints.
17 Quant à nous, frères, séparés de vous pour un temps – de visage mais non de cœur – 
   
    nous avons tout fait pour revoir votre visage, tellement nous en avions le désir.
18 Nous avons donc voulu aller chez vous – moi, Paul, j’ai essayé une fois, même deux fois –
         mais Satan nous en a empêchés.
19 En effet, qui est notre espérance ? 
      Qui est notre joie et la couronne dont nous serons fiers devant notre Seigneur Jésus lors de sa venue ? N’est-ce pas vous ?

20 Oui, c’est vous qui êtes notre gloire et notre joie.
3.01 C’est pourquoi, n’y tenant plus, nous avons préféré rester seuls à Athènes, Sylvain et moi,
    02 et nous vous avons envoyé Timothée, notre frère, 
         collaborateur de Dieu pour l’annonce de l’Évangile du Christ.
    Il devait vous affermir et vous réconforter dans votre foi,
03 afin que personne ne soit ébranlé dans les détresses actuelles, 
     car vous savez bien, vous-mêmes, que nous y sommes exposés.

04 En effet, quand nous étions chez vous, nous vous annoncions que la détresse devait nous atteindre, 
      et c’est ce qui est arrivé, vous le savez bien.

3.05 Voilà pourquoi, n’y tenant plus, j’ai envoyé quelqu’un -------- l'Église mandate 
                                                         toujours ses envoyés
                                           irrécusablement depuis les tout débuts... 
                                               Personne ne peut produire 
                                                   l'enseignement
                                                s'il n'est attaché à la tête.
  

                 
pour savoir où en était votre foi,
         de peur que peut-être le Tentateur ne vous ait tentés, 
                                    et que notre peine ne soit perdue...  »
----------
À suivre
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Jeu 6 Fév 2020 - 17:48

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11  
Édition partielle.
suite de l'histoire de David. 
4ième Semaine au temps liturgique de l'année A
       et les semaines paires:
4ième  semaine  ordinaire
du 2 au 8 février 2020
-mardi 4 février 2020  année  A  -  4ième   semaine ord paire-Le deuil se changera en joie. 
     -antienne d’ouverture  -psaume 47 : 10-11 Nous rappelons ton amour, Seigneur, 
                                                             au milieu de ton temple; 
                                                     sur toute la terre 
                                         ceux qui t'ont rencontré 
                                         proclament ta louange : tu es toute justice.
1-2 Samuel 18 : 9-10, 14b, 24-25a, 30-32; 19 : 1-4   ''Mon fils Absalom !  
                                                      Pourquoi ne suis-je pas mort à ta place ?''
2-psaume 85 : 1-2, 3-4, 5-6 (Ps 85, ) R/ Écoute, Seigneur, réponds-moi ! (Ps 85 : 1a)
    -acclamation-Matthieu 8 : 17  Le Christ a pris nos souffrances
                                                    il a porté nos maladies. alléluia.
3- évangile -Marc 5 : 21-43 Petite fille je te le dis lève-toi.    
                                     Aussi guérison de la femme hémorroïsse.
    -antienne de la communionDeux au choix : psaume 33 : 9 Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur,
                                                                                 heureux qui trouve en lui son refuge.
                                     OU: Matthieu 11 : 28 ''Venez à moi, vous tous qui peinez, 
                                                                      vous qui êtes accablés, dit le Seigneur,
                                                          et moi, je referai vos forces. »
4-bréviaire 1 Thessaloniciens 4 : 1-18 Une vie qui plaît à Dieu dans l’espérance de la résurrection
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10traité de saint Irénée contre les hérésies. Les prémices de la Résurrection.  
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
--intro aux antiennes et prières : L'Eucharistie est le mémorial de la Pâque. 
                                 Dès la collecte nous évoquons ce mystère : 
                              ''Dieu a relevé le monde par les abaissements de son Fils'', 
                                  nous tirant ainsi 
                               ''de l'esclavage du péché''. 
                        Par la résurrection du Christ il nous a mis
             en route vers ''le bonheur impérissable'' (P 1).
             Mais le sacrifice que Jésus a offert une fois pour toutes est présent dans l'Eucharistie 
        avec toutes ses virtualités de salut, et chaque fois 
   que nous prenons part à la table du Seigneur 
  nous renouvelons notre insertion dans sa Pâque. 
La communion nous conduit, ''jour après jour, 
                au Royaume où nous vivrons avec lui'' (P 2).
------
1-2 Samuel 18 : 9-10, 14b, 24-25a, 30-32; 19 : 1-4   ''Mon fils Absalom !  
                                                      Pourquoi ne suis-je pas mort à ta place ?''
--intro : Le parti de ceux qui s’étaient révoltés contre David 
                   est vaincu et Absalon est tué. Apprenant la mort de son fils, 
                David est saisi d’une grande douleur.
« En ces jours-là, dans sa fuite, Absalom se retrouva par hasard en face des serviteurs de David.
          Il montait un mulet, et le mulet s’engagea sous la ramure d’un grand térébinthe. 
             La tête d’Absalom se prit dans les branches, et il resta entre ciel et terre, 
                 tandis que le mulet qui était sous lui continuait d’avancer. 
                            Quelqu’un l’aperçut et avertit Joab :
                                 ''Je viens de voir Absalom suspendu dans un térébinthe.''
                              Joab se saisit de trois épieux qu’il planta dans le cœur d’Absalom.
       David était assis à l’intérieur de la double porte de la ville.
             Un guetteur allait et venait sur la terrasse de la porte, au-dessus du rempart ; 
                  comme il regardait au loin,
                    il aperçut un homme seul qui courait.  
               Le guetteur cria pour avertir le roi, et le roi dit :
                       ''S’il est seul, c’est qu’il a une bonne nouvelle à nous annoncer.''
                  Le roi lui dit : ''Écarte-toi et tiens-toi là.'' Il s’écarta et attendit. 
                          Alors arriva l’Éthiopien, qui déclara :
                                ''Bonne nouvelle pour mon seigneur le roi ! 
                               Le Seigneur t’a rendu justice aujourd’hui, 
                             en t’arrachant aux mains de tous ceux qui se dressaient contre toi.''
          Le roi demanda : ''Le jeune Absalom est-il en bonne santé ?''
                  Et l’Éthiopien répondit : ''Qu’ils aient le sort de ce jeune homme, 
                        les ennemis de mon seigneur le roi, et tous ceux qui se sont dressés contre toi pour le mal !''
             Alors le roi fut bouleversé, il monta dans la salle au-dessus de la porte,
                     et il se mit à pleurer. Tout en marchant, il disait : 
                             ''Mon fils Absalom ! mon fils ! mon fils Absalom !
                           Pourquoi ne suis-je pas mort à ta place ? Absalom, mon fils ! mon fils !''
                On alla prévenir Joab : 
                       ''Voici que le roi pleure : il est en deuil d’Absalom.''
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 David_10      
     La victoire, ce jour-là, se changea en deuil pour toute l’armée, car elle apprit ce jour-là
                  que le roi était dans l’affliction à cause de son fils.  
               Et ce jour-là, l’armée rentra dans la ville à la dérobée,
             comme se dérobe une armée qui s’est couverte de honte en fuyant durant la bataille. »
------


----------------------

3- évangile -Marc 5 : 21-43 Petite fille je te le dis lève-toi.    
                                     Aussi guérison de la femme hémorroïsse.
--intro : La guérison de la femme au flux de sang 
                     s’insère au milieu du récit 
                             de la résurrection de la fille de Jaïre. 
             Le rôle de la foi est fortement souligné,
                   tandis que les témoins sont dans la stupeur 
                          devant le mystère de la personne de Jésus. 
 « En ce temps-là, Jésus regagna en barque l’autre rive, 
                et une grande foule s’assembla autour de lui

             Il était au bord de la mer. 
          Arrive un des chefs de synagogue, nommé Jaïre. 
                  Voyant Jésus, il tombe à ses pieds et le supplie instamment :
                              ''Ma fille, encore si jeune, est à la dernière extrémité. 
                                      Viens lui imposer les mains
                      pour qu’elle soit sauvée et qu’elle vive.'' 
                       Jésus partit avec lui, et la foule qui le suivait était si nombreuse qu’elle l’écrasait. 
                Or, une femme, qui avait des pertes de sang depuis douze ans… 
                                     – elle avait beaucoup souffert du traitement de nombreux médecins, 
                                          et elle avait dépensé tous ses biens sans avoir la moindre amélioration ;
                                              au contraire, son état avait plutôt empiré – … 
                      cette femme donc, ayant appris ce qu’on disait de Jésus, 
                               vint par-derrière dans la foule et toucha son vêtement. 
                                     Elle se disait en effet : ''Si je parviens à toucher
                                            seulement son vêtement, je serai sauvée.''
                              À l’instant, l’hémorragie s’arrêta,
                                  et elle ressentit dans son corps qu’elle était guérie de son mal. 
                       Aussitôt Jésus se rendit compte qu’une force était sortie de lui. 
                                         Il se retourna dans la foule, et il demandait :
                                          ''Qui a touché mes vêtements ?'' 
                             Ses disciples lui répondirent : 
                                 ''Tu vois bien la foule qui t’écrase, et tu demandes :
                                                 “Qui m’a touché ?”''
                                Mais lui regardait tout autour pour voir celle qui avait fait cela.
                                       Alors la femme, saisie de crainte et toute tremblante, 
                                            sachant ce qui lui était arrivé, 
                                          vint se jeter à ses pieds et lui dit toute la vérité. 
                        Jésus lui dit alors : ''Ma fille, ta foi t’a sauvée
                                                         Va en paix et sois guérie de ton mal.''
               Comme il parlait encore, des gens arrivent de la maison de Jaïre, le chef de synagogue, 
                         pour dire à celui- ci : ''Ta fille vient de mourir. 
                                              À quoi bon déranger encore le Maître ?''
                Jésus, surprenant ces mots, dit au chef de synagogue :
                                               ''Ne crains pas, crois seulement.''
                     Il ne laissa personne l’accompagner, sauf Pierre, Jacques, 
                                                                       et Jean, le frère de Jacques. 
                         Ils arrivent à la maison du chef de synagogue. 
                              Jésus voit l’agitation, et des gens qui pleurent et poussent de grands cris. 
                          Il entre et leur dit : ''Pourquoi cette agitation et ces pleurs ? 
                                      L’enfant n’est pas morte : elle dort.''    Mais on se moquait de lui. 
                                 Alors il met tout le monde dehors, prend avec lui
                                          le père et la mère de l’enfant,
                                                     et ceux qui étaient avec lui ;
                                        puis il pénètre là où reposait l’enfant. 
                                    Il saisit la main de l’enfant, et lui dit : ''Talitha koum '', 
                                            ce qui signifie : '' Jeune fille, je te le dis, lève-toi ! '' 
                                        Aussitôt la jeune fille se leva et se mit à marcher 
                                               – elle avait en effet douze ans.
                                                     Ils furent frappés d’une grande stupeur. 
                         Et Jésus leur ordonna fermement de ne le faire savoir à personne ;
                                        puis il leur dit de la faire manger. » 
------
4-bréviaire  1 Thessaloniciens 4 : 1-18 Une vie qui plaît à Dieu dans l’espérance de la résurrection. 
--intro : Sous l’action de l’Esprit,
                         la foi des nouveaux chrétiens transformera leur vie.
«  Pour le reste, frères, vous avez appris de nous
                  comment il faut vous conduire pour plaire à Dieu ; 
                          et c’est ainsi que vous vous conduisez déjà. 
           Faites donc de nouveaux progrès, nous vous le demandons, 
                                   oui, nous vous en prions dans le Seigneur Jésus.
                             Vous savez bien quelles instructions 
                         nous vous avons données de la part du Seigneur Jésus.
                   La volonté de Dieu, c’est que vous viviez dans la sainteté, 
                               en vous abstenant de la débauche,
                et en veillant chacun à rester maître de son corps dans un esprit de sainteté et de respect,
                           sans vous laisser entraîner par la convoitise 
                          comme font les païens qui ne connaissent pas Dieu.
            Dans ce domaine, il ne faut pas agir au détriment de son frère ni lui causer du tort, 
                       car de tout cela le Seigneur fait justice, 
                        comme nous vous l’avons déjà dit et attesté.
                  En effet, Dieu nous a appelés, non pas pour que nous restions dans l’impureté, 
                                            mais pour que nous vivions dans la sainteté.                            
                                  Ainsi donc celui qui rejette mes instructions, 
                                       ce n’est pas un homme qu’il rejette, 
                               c’est Dieu lui-même, lui qui vous donne son Esprit Saint.
                      Pour ce qui est de l’amour fraternel, 
                                    vous n’avez pas besoin que je vous en parle dans ma lettre, 
                                 car vous avez appris vous-mêmes de Dieu à vous aimer les uns les autres,
                              et c’est ce que vous faites envers tous les frères de la province de Macédoine. 
                          Frères, nous vous encourageons à progresser encore :

                ayez à cœur de vivre calmement
                           de vous occuper chacun de vos propres affaires
           et de travailler de vos mains comme nous vous l’avons ordonné.
     Ainsi, votre conduite méritera le respect des gens du dehors, 
              et vous ne manquerez de rien.
         Frères, nous ne voulons pas vous laisser dans l’ignorance 
                  au sujet de ceux qui se sont endormis dans la mort ; 
                          il ne faut pas que vous soyez abattus
                         comme les autres, qui n’ont pas d’espérance.
              Jésus, nous le croyons, est mort et ressuscité ; 
                   de même, nous le croyons aussi, 
                      ceux qui se sont endormis, Dieu, par Jésus, les emmènera avec lui.
             Car, sur la parole du Seigneur, 
                         nous vous déclarons ceci : nous les vivants, nous qui sommes encore là
                                pour la venue du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui se sont endormis.
                     Au signal donné par la voix de l’archange, et par la trompette divine, 
                   le Seigneur lui-même descendra du ciel, 
                            et ceux qui sont morts dans le Christ ressusciteront d’abord.
             Ensuite, nous les vivants, nous qui sommes encore là, 
                    nous serons emportés sur les nuées du ciel, 
                           en même temps qu’eux, 
                à la rencontre du Seigneur.
             Ainsi, nous serons pour toujours avec le Seigneur.
       Réconfortez-vous donc les uns les autres avec ce que je viens de dire.  »
------
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10traité de saint Irénée contre les hérésies. Les prémices de la Résurrection.  
  «  Le Verbe de Dieu s'est fait homme
                celui qui est Fils de Dieu 
             s'est fait Fils de l'homme

                 pour que l'homme devienne fils de Dieu
          en communiant au Verbe de Dieu et en recevant l'adoption
     Car nous ne pouvions pas 
  recevoir l'incorruptibilité et l'immortalité
      sans être étroitement unis à l'incorruptibilité et à l'immortalité. 
                Mais comment être étroitement unis à l'incorruptibilité et à l'immortalité, 
                    si auparavant l'incorruptibilité et l'immortalité 
          ne se sont faites ce que nous sommes,
         pour qu'ainsi l'incorruptibilité absorbe ce qui était corruptible, 
      et l'immortalité ce qui était mortel,
         afin que nous recevions l'adoption des fils. ~
    Voici donc le Fils de Dieu, notre Seigneur, Verbe issu du Père
                               qui est aussi le Fils de l'homme. 
                           Car Marie était issue de créatures humaines et créature humaine elle-même.
                      Or, c'est par elle qu'il fut engendré 
                                                       et qu'il s'est fait Fils de l'homme.La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Comme_36
         C'est pourquoi le Seigneur lui-même nous a donné un signe
                                        — signe dans les profondeurs, signe dans les hauteurs. 
                  L'homme ne l'a pas demandé, 
              car il n'avait pas d'espérance
           qu'une Vierge pourrait être enceinte, 
               qu'elle enfanterait un fils, 
                que celui qui naîtrait serait Dieu avec nous
                  qu'il descendrait au fond de la terre pour chercher la brebis perdue,
                            c'est-à-dire l'œuvre de ses mains, 
                   et qu'il monterait dans les hauteurs pour offrir 
                                et remettre au Père cet homme retrouvé, 
                    lui qui avait opéré en soi les prémices de la résurrection de l'homme :
                          de la sorte, comme la tête est ressuscitée des morts,
                                 le reste du corps ressuscitera, 
                            c'est-à-dire tout homme trouvé en vie, 
                    quand sera accompli le temps de sa condamnation pour la désobéissance ; 
                  ce corps, grâce aux ligaments et aux articulations, 
               s'unifiera et se consolidera par sa croissance en Dieu
       Chaque membre tiendra dans le corps une place qui lui est propre et lui convient.
   Nombreuses sont les demeures chez le Père
         puisque nombreux sont aussi les membres dans le corps.
           Dieu a donc été magnanime en prévoyant d'accorder 
               à l'homme défaillant cette victoire par le Verbe
       Car tandis que la puissance se déployait dans la faiblesse, 
 le Verbe montrait la bonté de Dieu et sa puissance la plus sublime.  »  
------   
À suivre.
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Jeu 6 Fév 2020 - 19:19

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11   
Édition partielle.
suite de l'histoire de David. 
4ième Semaine au temps liturgique de l'année A
       et les semaines paires:
4ième  semaine  ordinaire
du 2 au 8 février 2020
-mercredi 5 février 2020 année  A  -  4ième   semaine ord paire-Qui est-ce?
1-2 Samuel 24 : 2,9-16a, 17 ''C’est moi qui ai péché, c’est moi qui suis coupable ;
                                      mais ceux-là, le troupeau, qu’ont-ils fait ?''
2-psaume 31 : 1-2, 5, 6, 7 (Ps 31 (32), ) R/ Enlève, Seigneur, l’offense de ma faute. (cf. Ps 31 : 5c)
-acclamation-Jean 10 : 27 Mes brebis écoutent ma voix, dit le Seigneur ; 
                                                moi, je les connais, 
                                       et elles me suivent. alléluia. 
3- évangile -Marc 6 : 1-6 Un prophète n’est méprisé que dans son pays. 
4-bréviaire 1 Thessaloniciens 5 : 1-28 Vivre en fils de lumière. 
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10La perfection spirituelle par Diadoque de Photicé Le discernement
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
1-2 Samuel 24 : 2,9-16a, 17 ''C’est moi qui ai péché, c’est moi qui suis coupable ;   
                                                 mais ceux-là, le troupeau, qu’ont-ils fait ?''
--intro : En recensant le peuple contre la volonté de Dieu, 
              David commet un nouveau péché, qui attire le châtiment sur le peuple. 
               David avoue son péché et, à l’exemple d’Abraham, 
                     intercède pour le peuple. 
           Trois épreuves dont David en choisira une : à l'issu de son choix, 
                      le moindre mal demeure une punition:
                            dont la conséquence engtraînera 70,000 morts. . .
«  En ces jours-là, le roi David dit à Joab, le chef de l’armée, qui était près de lui :
           ''Parcourez toutes les tribus d’Israël, de Dane à Bershéba, 
                   et faites le recensement du peuple, 
                 afin que je connaisse le chiffre de la population.''
           Joab donna au roi les chiffres du recensement
                 Israël comptait huit cent mille hommes capables de combattre, 
                       et Juda cinq cent mille hommes.  
                      Mais après cela, le cœur de David lui battit d’avoir recensé le peuple, 
                         et il dit au Seigneur :
                ''C’est un grand péché que j’ai commis ! 
            Maintenant, Seigneur, daigne passer sur la faute de ton serviteur, 
                    car je me suis vraiment conduit comme un insensé !''
                       Le lendemain matin, David se leva. 
               Or la parole du Seigneur avait été adressée 
                      au prophète Gad
                              le voyant attaché à David :   
             ''Va dire à David : Ainsi parle le Seigneur : 
                      Je vais te présenter trois châtiments ; choisis l’un d’entre eux, et je te l’infligerai.''
                 Gad se rendit alors chez David et lui transmit ce message : 
                     ''Préfères-tu qu’il y ait la famine dans ton pays pendant sept ans ?
                         Ou bien fuir devant tes adversaires lancés à ta poursuite, pendant trois mois ? 
                            Ou bien la peste dans ton pays pendant trois jours ? 
                  Réfléchis donc, et vois ce que je dois répondre à celui qui m’a envoyé.''
        David répondit au prophète Gad : 
                     ''Je suis dans une grande angoisse… 
                   Eh bien ! tombons plutôt entre les mains du Seigneur, 
                car sa compassion est grande, mais que je ne tombe pas entre les mains des hommes !''
              Le Seigneur envoya donc la peste en Israël dès le lendemain jusqu’à la fin des trois jours. 
           Depuis Dane jusqu’à Bershéba, il mourut 70 000 hommes.  
                   Mais lorsque l’ange du Seigneur étendit la main 
                      vers Jérusalem pour l’exterminer,
                le Seigneur renonça à ce mal, et il dit à l’ange exterminateur : 
            ''Assez ! Maintenant, retire ta main.''
        L’ange du Seigneur se trouvait alors près de l’aire à grain d’Arauna le Jébuséen.   
    David, en voyant l’ange frapper le peuple, avait dit au Seigneur : 
               ''C’est moi qui ai péché, c’est moi qui suis coupable ;
                       mais ceux-là, le troupeau, qu’ont-ils fait
                   Que ta main s’appesantisse donc sur moi et sur la maison de mon père !'' »
-----   
2-psaume 31 : 1-2, 5, 6, 7 (Ps 31 (32), ) R/ Enlève, Seigneur, l’offense de ma faute. (cf. Ps 31 : 5c)

     —Heureux l’homme dont la faute est enlevée,
           et le péché remis !
              Heureux l’homme dont le Seigneur ne retient pas l’offense,
             dont l’esprit est sans fraude !

     —Je t’ai fait connaître ma faute,
           je n’ai pas caché mes torts.
                J’ai dit : ''Je rendrai grâce au Seigneur
              en confessant mes péchés...
           Et toi, tu as enlevé l’offense de ma faute.

     —Ainsi chacun des tiens te priera aux heures décisives ;
           même les eaux qui débordent ne peuvent l’atteindre.
               Tu es un refuge pour moi, mon abri dans la détresse ;
           de chants de délivrance, tu m’as entouré. 
-----
4-bréviaire 1 Thessaloniciens 5 : 1-28 Vivre en fils de lumière.
--intro : Paul exhorte à la paix, 
                       à la vigilance 
               et à tout ce que comporte une vie en Christ. 
«   Pour ce qui est des temps et des moments de la venue du Seigneur,
               vous n’avez pas besoin, frères, que je vous en parle dans ma lettre.
            Vous savez très bien que le jour du Seigneur vient comme un voleur dans la nuit.
                 Quand les gens diront : ''Quelle paix ! Quelle tranquillité !'', 
                       c’est alors que, tout à coup, la catastrophe s’abattra sur eux, 
                 comme les douleurs sur la femme enceinte : ils ne pourront pas y échapper.
           Mais vous, frères, comme vous n’êtes pas dans les ténèbres
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 En_que14
                                                                                           La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 En_que12
         ce jour ne vous surprendra pas comme un voleur.
             En effet, vous êtes tous des fils de la lumière, des fils du jour ; 
                     nous n’appartenons pas à la nuit et aux ténèbres.
            Alors, ne restons pas endormis comme les autres, 
                                mais soyons vigilants et restons sobres.
               Les gens qui dorment, c’est la nuit qu’ils dorment ; 
                   ceux qui s’enivrent, c’est la nuit qu’ils sont ivres,
                        mais nous qui sommes du jour, restons sobres ; 
          mettons la cuirasse de la foi et de l’amour
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Combat11
                             et le casque de l’espérance du salut.
               Car Dieu ne nous a pas destinés à subir la colère, 
          mais à entrer en possession du salut par notre Seigneur Jésus Christ,
                              mort pour nous afin de nous faire vivre avec lui, 
                            que nous soyons en train de veiller ou de dormir.
                 Ainsi, réconfortez-vous mutuellement
          et édifiez-vous l’un l’autre, comme vous le faites déjà.
         Nous vous demandons, frères, de reconnaître ceux qui se donnent de la peine parmi vous, 
         ceux qui, dans le Seigneur, vous dirigent et vous donnent des avertissements ;
                       estimez-les infiniment avec amour en raison de leur travail
                Vivez en paix entre vous.
            Nous vous en prions, frères : 
                 avertissez ceux qui vivent de façon désordonnée, 
                   donnez du courage à ceux qui en ont peu, 
                     soutenez les faibles, 
                       soyez patients envers tous.
             Prenez garde que personne ne rende le mal pour le mal,
               mais recherchez toujours ce qui est bien, entre vous et avec tous.
                  Soyez toujours dans la joie,
                   priez sans relâche,
             rendez grâce en toute circonstance : c’est la volonté de Dieu à votre égard dans le Christ Jésus.
                 N’éteignez pas l’Esprit,
                  ne méprisez pas les prophéties,
                    mais discernez la valeur de toute chose : ce qui est bien, gardez-le ;
                      éloignez-vous de toute espèce de mal.
                Que le Dieu de la paix lui-même vous sanctifie tout entiers ; 
                   que votre esprit, votre âme et votre corps, soient tout entiers gardés 
                        sans reproche pour la venue de notre Seigneur Jésus Christ.
             Il est fidèle, Celui qui vous appelle : tout cela, il le fera.
       Frères, priez aussi pour nous.
    Saluez tous les frères par un baiser de paix.  Je vous en conjure au nom du Seigneur : 
          que cette lettre soit lue à tous les frères.
       La grâce de notre Seigneur Jésus Christ soit avec vous.  »
------  
À suivre
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Sam 8 Fév 2020 - 14:47

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11   
Édition partielle.
suite de l'histoire de David. 
4ième Semaine au temps liturgique de l'année A
       et les semaines paires:
4ième  semaine  ordinaire
du 2 au 8 février 2020
-jeudi 6 février 2020 année  A  -  4ième   semaine ord paire-Le vrai trésor.
1- Roi 2 : 1-4, 10-12  ''Je m’en vais par le chemin de tout le monde. 
                                        Sois fort, Salomon, 
                                     sois un homme courageux !''
2-psaume CANTIQUE : 1 Chroniques 29 : 10, 11abc, 11de-12a, 12bcd  
                                        R/ Seigneur, c’est toi, le Maître de tout. (1 Ch 29 : 12b)
-acclamation-Marc 1 : 15  Le règne de Dieu est là. Convertissez-vous et
                                                    croyez à la Bonne Nouvelle. Alléluia!
3- évangile -Marc 6 : 7-13 Jésus envoie les Douze deux par deux.
4-bréviaire 2 Thessaloniciens 1 : 1-12 Salutation est action de grâce
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10catéchèse baptismale de saint Cyrille de Jérusalem Par la Croix la joie est venue dans le monde.
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
1- Roi 2 : 1-4, 10-12  ''Je m’en vais par le chemin de tout le monde. 
                                        Sois fort, Salomon, 
                                     sois un homme courageux !''
--intro : Avant de mourir David fait ses recommandations à son fils Salomon :
                                   il doit demeurer fidèle à la loi de Moïse, 
                               en observant strictement les commandements de Dieu.
« Comme les jours de David approchaient de leur fin, il exprima ses volontés à son fils Salomon : 
                ''Je m’en vais par le chemin de tout le monde. 
           Sois fort, sois un homme courageux !
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Sois_f10
 Tu garderas les observances
                       du Seigneur ton Dieu
            en marchant dans ses chemins. Tu observeras ses décrets, 
                                       ses commandements, ses ordonnances et ses édits, 
                                selon ce qui est écrit dans la loi de Moïse. 
                            Ainsi tu réussiras dans tout ce que tu feras et entreprendras,  
                       et le Seigneur réalisera cette parole qu’il m’a dite :
                     “Si tes fils veillent à suivre leur chemin 
                 en marchant devant moi avec loyauté, de tout leur cœur et de toute leur âme,
             jamais tes descendants ne seront écartés du trône d’Israël.” 
  David mourut, il reposa avec ses pères, 
     et il fut enseveli dans la Cité de David. 
        Le règne de David sur Israël avait duré 40 ans :
               il avait régné 7 ans à Hébron,
                              et 33 ans à Jérusalem.  
       Salomon prit possession du trône de David son père, 
          et sa royauté fut solidement établie. »
-------
-------  
3-Marc 6 : 7-13 Jésus envoie les Douze 
--intro : Jésus appelle les Douze pour les envoyer en mission.
                 Ils auront à reproduire l’activité prophétique de leur Maître.
                         Après avoir reçu ses instructions ils partent
                         pour inviter les hommes à la conversion, 
                                          et guérir les possédés et les malades.
  « En ce temps-là, Jésus appela les Douze ;
                  alors il commença à les envoyer en mission deux par deux.
                          Il leur donnait autorité sur les esprits impurs, 
                                et il leur prescrivit de ne rien prendre pour la route, 

              mais seulement un bâton ;
                        pas de pain, pas de sac,
                            pas de pièces de monnaie dans leur ceinture.
        ''Mettez des sandales, ne prenez pas de tunique de rechange.''
   Il leur disait encore :
            ''Quand vous avez trouvé l’hospitalité dans une maison, 
                          restez- y jusqu’à votre départ. Si, dans une localité, 
                                 on refuse de vous accueillir et de vous écouter, 
                     partez et secouez la poussière de vos pieds : 
                             ce sera pour eux un témoignage.''
     Ils partirent, et proclamèrent qu’il fallait se convertir
                     Ils expulsaient beaucoup de démons, 
                        faisaient des onctions d’huile à de nombreux malades, 
                                                    et les guérissaient.   »
------ 

4-bréviaire  2 Thessaloniciens 1 : 1-12 Salutation et action de grâce.    
--intro : Malgré les épreuves, les Thessaloniciens ont tenu bon, Paul s’en réjouit. 
«  Paul, Silvain ET Timothée, à l’Église de Thessalonique 
                    qui est en Dieu notre Père 
                         et dans le Seigneur Jésus Christ.
          À vous, la grâce et la paix de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ.
                      Frères, à tout moment nous devons rendre grâce 
                                   à Dieu à votre sujet, et c’est bien de le faire, 
                                 étant donné les grands progrès de votre foi, 
                             et l’amour croissant que tous et chacun, vous avez les uns pour les autres.
                 C’est pourquoi nous-mêmes sommes fiers de vous au milieu des Églises de Dieu, 
                                    à cause de votre endurance et de votre foi
                              dans toutes les persécutions et les détresses que vous supportez.
                Il y a là un signe du juste jugement de Dieu ; 
                      ainsi vous deviendrez dignes 
                                  de son Royaume pour lequel vous souffrez.
           C’est justice, en effet, que Dieu rende la détresse à ceux qui vous l’infligent,
                           et qu’il vous accorde, à vous qui subissez la détresse, 
                                                 le soulagement avec nous lorsque, 
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Mets_t10
               du haut du ciel, le Seigneur Jésus se révélera avec les anges, 
                                                                          messagers de sa puissance,
                                                                 dans le feu flamboyant ; 
                                                        alors il fera justice 
                                                    contre ceux qui ignorent Dieu 
                                            et à ceux qui n’obéissent pas à l’Évangile de notre Seigneur Jésus.
                        Ceux-là subiront comme châtiment la ruine éternelle, 
                     loin de la face du Seigneur et de la gloire de sa force,
                 quand il viendra en ce jour-là pour être glorifié dans ses saints 
                                                                        et admiré en tous ceux qui ont cru
                                                                or vous, vous avez cru à notre témoignage.
                                                      C’est pourquoi nous prions pour vous à tout moment 
                                        afin que notre Dieu vous trouve dignes de l’appel qu’il vous a adressé ; 
                                par sa puissance, qu’il vous donne d’accomplir 
                             tout le bien que vous désirez, et qu’il rende active votre foi.
                      Ainsi, le nom de notre Seigneur Jésus
                                        sera glorifié en vous, 
                                             et vous en lui, 
                              selon la grâce de notre Dieu
                                   et du Seigneur Jésus Christ.  » 
-------
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10catéchèse baptismale de saint Cyrille de Jérusalem.
                             Par la Croix la joie est venue dans le monde.
    «    Toute action du Christ glorifie l'Église ;
          mais la gloire des gloires, c'est la Croix.
     Dans cette conviction, Paul a dit: 
         Que je ne me glorifie jamais, sinon dans la croix du Christ.
      Ce fut déjà une chose étonnante 
           que l'aveugle de naissance retrouvât la vue à Siloé ; 
                      mais qu'est-ce que cela faisait à tous les aveugles du monde ? 
      Ce fut quelque chose de grand et qui dépassait la nature, 
            que la résurrection de Lazare au bout de quatre jours ;
                        mais cette grâce ne profitait qu'à lui seul ; 
                            elle n'apportait rien à tous ceux qui, dans le monde, 
                                                     étaient morts du fait de leurs péchés. 
      C'était étonnant de faire jaillir de la nourriture 
                        pour nourrir cinq mille hommes avec cinq pains ; 
                      mais cela n'était rien pour ceux qui, dans tout l'univers,
                                                   souffraient de la faim de l'ignorance.
      C'était étonnant de délivrer une femme enchaînée par Satan depuis dix-huit ans ; 
                       mais qu'est-ce que cela par rapport à nous tous 
                                          qui sommes ligotés par les chaînes de nos péchés ?
  Or, la victoire de la Croix, 
            c'est qu'elle a illuminé ceux que l'ignorance rend aveugles,
                                        elle a délivré tous ceux que le péché rend captifs, 
                                        et elle a racheté toute l'humanité. ~
Nous ne devons pas avoir honte de la croix du Sauveur,
         mais plutôt en tirer gloire.
    Le langage de la Croix est scandale pour les Juifs,
                                               folie pour les païens ;
          mais pour nous elle est le salut
                     Pour ceux qui se perdent, elle est folie ;
                       pour nous qui sommes sauvés, elle est puissance de Dieu.
       Car ce n'était pas un homme sans plus qui mourait,
              mais le Fils de Dieu, Dieu fait homme.
L'agneau, du temps de Moïse, éloignait l'Exterminateur; 
       est-ce que l'Agneau de Dieu
                       qui enlève le péché du monde 
                                ne nous a pas bien davantage
                            libérés de nos péchés ? 
           Le sang d'une brebis sans raison procurait le salut ; 
            est-ce que le sang du Fils unique 

                           ne nous sauve pas bien davantage ? ~
Ce n'est pas par contrainte qu'il a quitté la vie, 
   ce n'est pas par force qu'il a été immolé, 
           mais par sa propre volonté
   Écoutez ce qu'il dit : J'ai le pouvoir de donner ma vie,
                                       et le pouvoir de la recevoir à nouveau.
    Il est venu délibérément à sa passion,
             heureux de son exploit,
               souriant à son triomphe,
                  content de sauver les hommes
Il n'a pas eu honte de la Croix, car il sauvait toute la terre.
       Ce n'était pas
            un pauvre homme qui souffrait, 
              mais 
            Dieu fait homme qui allait combattre pour obtenir le prix de la patience. ~
Ne te réjouis pas de la croix en temps de paix seulement ;
       garde la même foi en temps de persécution; 
   ne sois pas l'ami de Jésus seulement en temps de paix, 
       pour devenir son ennemi en temps de guerre. 
    Tu reçois maintenant le pardon de tes péchés 
                  et
            les dons spirituels prodigués par ton Roi
    lorsque la guerre éclatera, combats vaillamment pour ton Roi.            
Jésus a été crucifié pour toi
                   lui qui était sans péché ; 
       ....       
    Ce n'est pas toi qui lui as fait cette grâce, 
              car tu l'as reçue le premier.
   Mais tu lui rends grâce, ---------------------------------Prier et adorer et rester fidèle
                                                    faire miséricorde
                                             enseigner à nos enfants à vivre
                                        dans la  reconnaissance du salut offert par
                                      ce seul Rédempteur de toute l'humanité!  ...
              pour payer ta dette à celui 
    qui a été crucifié à cause de toi sur le Golgotha. »
-----     -------      ------
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Dim 9 Fév 2020 - 15:27

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11   
Édition partielle.
5ième Semaine au temps liturgique de l'année A
       et les semaines paires:
5ième  semaine  ordinaire
du 9 au 15 février 2020
-dimanche 9 février 2020 année  A  -  5ième semaine ord paire-
             -Isaïe : Ne te dérobe pas à ton semblable alors ta lumière jaillira comme l’aurore-
              -1 Corinthiens :  La foi repose sur la puissance de Dieu. 
               -Matthieu : Être sel de la terre et briller par nos bonnes œuvres. 
_______________

1-Isaïe 58 : 7-10  ''Ta lumière jaillira comme l’aurore''.
2-psaume 111 :  4-5, 6-7, 8a.9 «  (Ps 111 (112),.)
                                           R/ Lumière des cœurs droits,
                              le juste s’est levé dans les ténèbres.ou : Alléluia ! (cf. Ps 111: 4) 
3-1 Corinthiens 1 : 2-5 ''Je suis venu vous annoncer
                               le mystère du Christ crucifié.''
   -acclamation : Jean 8 : 12  Moi, je suis la lumière du monde, dit le Seigneur. 
                                        Celui qui me suit aura la lumière de la vie. Alléluia. 
4-Matthieu 5 : 13-16 Vous êtes la lumière du monde.
5-bréviaire Galates 1 : 1-12 L’Évangile annoncé par Paul.  
6-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10Commentaire de saint Augustin sur la lettre aux Galates
                              Vous n’êtes plus sous la Loi 
                                                  mais sous la grâce.   
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
1-Isaïe 58 : 7-10 ''Ta lumière jaillira comme l’aurore''.
--intro : Au temps d'Isaïe 
         comme au temps de Jésus, 
              on cherchait toujours à donner plus de splendeur au culte, 
            mais souvent au détriment des pauvres.
           Situé dans ce contexte liturgique, ce passage d'Isaïe parle encore.
         Le chrétien d'aujourd'hui est plus soucieux de développement que de culte, 
       il tient à faire le lien entre la liturgie et la vie,
      il veut que la messe engage, 
                 que la prière et l'événement se rencontrent,
                   il craint que la présence à Dieu (dans la prière) 
                    soit une fuite devant les exigences de la présence au monde (dans l'action).
              Aussi le message d'Isaïe, confirmé et authentifié par Jésus,
           garde-t-il toute son actualité. Il décrit la liturgie de la nouvelle alliance
                          qui saura réconcilier la prière et l'action,
                                                            le célébrant et le prophète,
                                                            le sacrifice et la misé­ricorde.
            Ce fut aussi le dernier message du Concile :
           ''Apprendre à aimer l'homme afin d'aimer Dieu'' (Paul VI).
« Ainsi parle le Seigneur : Partage ton pain avec celui qui a faim, 
                                         accueille chez toi les pauvres sans abri, 
                                           couvre celui que tu verras sans vêtement,
                                  ne te dérobe pas à ton semblable
           Alors ta lumière jaillira comme l’aurore
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Le_sei16
        et tes forces reviendront vite
            Devant toi marchera ta justice, 
         et la gloire du Seigneur fermera la marche. 
       Alors, si tu appelles, le Seigneur répondra
                si tu cries, il dira : ''Me voici.'' 
   Si tu fais disparaître de chez toi le joug, le geste accusateur, la parole malfaisante, 
    si tu donnes à celui qui a faim ce que toi, tu désires, 
     et si tu combles les désirs du malheureux, 
                ta lumière se lèvera dans les ténèbres 
            et ton obscurité sera lumière de midi. »
------
2-psaume 111 :  4-5, 6-7, 8a.9 «  (Ps 111 (112),.)
                                           R/ Lumière des cœurs droits,
                              le juste s’est levé dans les ténèbres (cf. Ps 111: 4)

     —Lumière des cœurs droits, il s’est levé dans les ténèbres,
         homme de justice, de tendresse et de pitié.
             L’homme de bien a pitié, il partage ;
           il mène ses affaires avec droiture.

     —Cet homme jamais ne tombera ;

             toujours on fera mémoire du juste.
               Il ne craint pas l’annonce d’un malheur :
           le cœur ferme, il s’appuie sur le Seigneur.

     —Son cœur est confiant, il ne craint pas.
          À pleines mains, il donne au pauvre ;
              à jamais se maintiendra sa justice,
          sa puissance grandira, et sa gloire !
------
3-1 Corinthiens 1 : 2-5 ''Je suis venu vous annoncer
                               le mystère du Christ crucifié.''
--intro : L'apostolat de Paul porte le sceau du message qu'il annonce.
              Paul n'essaye pas de convaincre les Corinthiens par des preuves, 
                ni de leur en imposer par son éloquence ou le prestige de sa personne.
                   Il apporte simplement sur Jésus son témoignage d'apôtre.
                      Aucun chrétien n'est à la hauteur de l'Évangile qu'il veut transmettre. 
        À travers des paroles malhabiles et un pauvre témoignage,
          l'Esprit Saint saura parler
          au coeur de ceux qui cherchent.
« Frères, quand je suis venu chez vous, 
       je ne suis pas venu vous annoncer le mystère de Dieu 
           avec le prestige du langage ou de la sagesse.  
     Parmi vous, je n’ai rien voulu connaître
       d’autre que Jésus Christ, le Messie crucifié.  

           Et c’est dans la faiblesse, craintif et tout tremblant, que je me suis présenté à vous.    
             Mon langage, ma proclamation de l’Évangile, 
               n’avaient rien d’un langage de sagesse qui veut convaincre ; 
                   mais c’est l’Esprit et sa puissance qui se manifestaient,   
                       pour que votre foi repose, non pas sur la sagesse des hommes, 
                          mais sur la puissance de Dieu.  »
------
5-bréviaire Galates 1 : 1-12 L’Évangile annoncé par Paul.  
...
6-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10Commentaire de saint Augustin sur la lettre aux Galates
                              Vous n’êtes plus sous la Loi 
                                                  mais sous la grâce.   
«  L'Apôtre écrit aux Galates afin de leur faire comprendre
            que la grâce a pour effet de les soustraire à la Loi
          En effet, alors qu'on leur avait annoncé la grâce de l'Évangile, 
               il y eut des hommes venus de la circoncision, 
                 quoique portant le nom de chrétiens, 
                   qui ne saisissaient pas encore l'efficacité bienfaisante de la grâce
                                                                              Saisissons-nous bien
                                        ce qu'est la grâce?

                    et qui voulaient demeurer sous les obligations de la Loi. 
       Cette Loi, Dieu l'avait imposée aux serviteurs non pas de la justice, mais du péché ;
        c'est-à-dire qu'il donnait une loi juste aux hommes injustes
                                pour signaler leurs péchés, non pour les enlever.
            En effet, les péchés ne sont enlevés que par la grâce de la foi agissant par la charité
                    Ces judaïsants voulaient soumettre aux obligations de la Loi 
                les Galates déjà établis sous le régime de la grâce.
            Ils affirmaient que l'Évangile ne leur servirait de rien 
                    s'ils ne se faisaient pas circoncire 
                      et s'ils n'acceptaient pas les autres observances charnelles de la religion judaïque.
                C'est pourquoi les Galates commençaient à suspecter l'Apôtre Paul, 
                   qui leur avait prêché l'Évangile
                    comme n'observant pas la discipline des autres Apôtres, 
                      qui obligeaient les païens à vivre selon la manière juive. 
                            L'Apôtre Pierre avait reculé devant le scandale suscité par de tels hommes,
                              et il avait été conduit à simuler, 
                                 comme s'il avait pensé lui aussi que l'Évangile ne servirait de rien aux païens, 
                                   s'ils n'accomplissaient pas les obligations de la Loi. 
               L'Apôtre Paul le détourne de cette simulation, 
                   comme il le dit dans cette lettre justement. 
          Le même problème est abordé dans la lettre aux Romains. 
       Cependant il semble que quelque chose intervient alors, 
                qui règle cette dispute et apaise ce litige
                    soulevé entre les croyants venus du judaïsme 
                                et les croyants originaires du paganisme. ~
              Mais, dans la lettre aux Galates, 
                 Paul s'adresse à ceux qui avaient déjà été ébranlés 
                par l'autorité des hommes venus du judaïsme, 
              qui les contraignaient aux observances légales. 
         Car les Galates avaient commencé à faire confiance aux judaïsants, 
           comme si Paul n'avait pas prêché la vérité en refusant de les faire circoncire. 
      Et c'est pourquoi il commence ainsi son exposé :
               Je trouve vraiment étonnant que vous abandonniez si vite
                          celui qui vous a appelés à la gloire du Christ, 
                            et que vous passiez à un autre Évangile.
            Par cette entrée en matière, il a brièvement présenté le problème en cause. 
          Déjà, dans la salutation où il se dit
                       Apôtre envoyé non par les hommes ni par un intermédiaire humain, 
                               — affirmation qu'on ne trouve dans aucune autre lettre —, 
              il montre suffisamment 
                   que ses contradicteurs ne viennent pas de Dieu, mais des hommes. 
         Il montre aussi qu'il ne doit pas être considéré comme inférieur aux autres Apôtres 
             en ce qui concerne l'autorité du témoignage évangélique. 
    Car il sait qu'il est Apôtre envoyé
        non par les hommes ou par un intermédiaire humain, 
      mais par Jésus Christ et Dieu le Père.  » 
-----------
À suivre.
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mer 12 Fév 2020 - 18:30

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11   
Édition partielle.
5ième Semaine au temps liturgique de l'année A
       et les semaines paires:
5ième  semaine  ordinaire
du 9 au 15 février 2020
-lundi 10 février 2020 année  A  -  5ième semaine ord paire-
1-1 Rois 8 : 1-7, 9-13 ''Les prêtres transportèrent l’Arche dans le Saint des Saints,
                                                   et la nuée remplit la maison du Seigneur.''
2-psaume 131 : 1a.2b.4a.5a, 6-7, 9-10 (Ps 131 (132), ) R/ Monte, Seigneur,
                                                                              vers le lieu de ton repos, toi, 
                                                                         et l’arche de ta force ! (Ps 131: 8  ) 
-acclamation-Matthieu 4 : 23 Jésus proclamait l’Évangile du Royaume 
                                                       et guérissait toute infirmité dans le peuple.
3- évangile Marc 6 : 53-56 ''Tous ceux qui touchèrent
                                         la frange de son manteau étaient sauvés.''
4-bréviaire Galates 1 : 13—2 : 10 La mission de Paul.
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10 de saint Bonaventure   De la connaissance de Jésus Christ
                                           découle toute la connaissance de l’Écriture.
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
1-1 Rois 8 : 1-7, 9-13 ''Les prêtres transportèrent l’Arche dans le Saint des Saints,
                                                   et la nuée remplit la maison du Seigneur.''
--intro :  Au cours d’une liturgie solennelle de Dédicace, 
                   Salomon fait monter l’arche dans le Temple. 
                  Alors apparaît la nuée, manifestation de la présence de Dieu en sa gloire.    
«      En ces jours-là,  Salomon rassembla auprès de lui à Jérusalem
           les anciens d’Israël
                 et tous les chefs des tribus,
                       les chefs de famille des fils d’Israël, 
        pour aller chercher l’arche de l’Alliance du Seigneur

             dans la Cité de David, c’est-à-dire à Sion. 
         Tous les hommes d’Israël se rassemblèrent auprès du roi Salomon
          au septième mois, durant la fête des Tentes.
    Quand tous les anciens d’Israël furent arrivés, les prêtres se chargèrent de l’Arche.
  Ils emportèrent l’arche du Seigneur et la tente de la Rencontre
          avec tous les objets sacrés qui s’y trouvaient ; 
       ce sont les prêtres et les lévites qui les transportèrent.  
      Le roi Salomon et, avec lui, toute la communauté d’Israël 
          qu’il avait convoquée auprès de lui devant l’Arche
         offrirent en sacrifice des moutons et des bœufs :
             il y en avait un si grand nombre qu’on ne pouvait ni le compter ni l’évaluer.
      Puis les prêtres transportèrent l’Arche à sa place, dans la Chambre sainte 
            que l’on appelle le Saint des Saints, 
               sous les ailes des kéroubim ((chérubins)).
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Arche_10
    Ceux-ci, en effet, étendaient leurs ailes au-dessus de l’emplacement de l’Arche : 
           ils protégeaient l’Arche et ses barres.  
    Dans l’Arche, il n’y avait rien, sinon les deux tables de pierre 
          que Moïse y avait placées au mont Horeb, 
              quand le Seigneur avait conclu alliance avec les fils d’Israël, 
                  à leur sortie du pays d’Égypte. 
           Quand les prêtres sortirent du sanctuaire, la nuée remplit la maison du Seigneur, 
              et, à cause d’elle, les prêtres durent interrompre le service divin :
                la gloire du Seigneur remplissait la maison du Seigneur !  
        Alors Salomon s’écria : ''Le Seigneur déclare demeurer dans la nuée obscure. 
   Et maintenant, je t’ai construit, Seigneur, une maison somptueuse,
            un lieu où tu habiteras éternellement. »
----
2-psaume 131 : 1a.2b.4a.5a, 6-7, 9-10 (Ps 131 (132), ) R/ Monte, Seigneur,
                                                                              vers le lieu de ton repos, toi, 
                                                                         et l’arche de ta force ! (Ps 131: 8  ) 


     —Souviens-toi, Seigneur, de David,
          de sa promesse au Puissant de Jacob :
             ''J’interdirai tout sommeil à mes yeux
            avant d’avoir
trouvé un lieu pour le Seigneur.''

     —Voici qu’on nous l’annonce à Éphrata,
          nous l’avons trouvée près de Yagar.
             Entrons dans la demeure de Dieu,
           prosternons-nous aux pieds de son trône.


     —Que tes prêtres soient vêtus de justice,
         
que tes fidèles crient de joie !
             Pour l’amour de David, ton serviteur,
           ne repousse pas la face de ton messie.

------
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10 de saint Bonaventure   De la connaissance de Jésus Christ
                                                                   découle toute la connaissance de l’Écriture.


           De la connaissance de Jésus Christ
              découle l'intelligence de toute l'Écriture
                 Éphésien 3: 14-20

Ce breviloquium... (qui peut se traduire par ''bref discours'')
on pourrait aussi l'appeler 
         le catéchisme de saint Bonaventure.
                                                           -----------------  On ne se donne pas la compréhension
                                                      des Écritures Saintes,
                                                            on la reçoit!
« L'origine de l’Ecriture Sainte ne se trouve pas dans une vertu humaine,
          mais dans la parole de Dieu qui provient du Père de la vérité, 
      de qui s'origine toute paternité au ciel et sur terre. 
  Du Père, par son Fils Jésus Christ
           est communiqué en nous l’Esprit Saint
   C'est par l’Esprit Saint qui donne sa grâce à chacun selon son bon vouloir que la foi nous est donnée.
      Par cette foi, le Christ habite en nos cœurs. 
    Et c'est de cette connaissance de Jésus Christ que découle telle une source, 
         l’intelligence solide de toute l'Ecriture Sainte.
     En conséquence,
         il est impossible d’entrer 
   dans la connaissance de l’Ecriture Sainte 
         sans cette foi venant du Christ. 
  Cette foi peut être comparée 
          à la lumière,
               la porte
                et aussi au fondement
          de toute intelligence de l’Ecriture Sainte.
     Aussi longtemps que nous vivons ici-bas loin du Seigneur, 
         cette foi est le fondement stable,
                                 la lumière directrice
                                   et la porte d’entrée dans toutes les lumières concernant la vie surnaturelles. 
         Selon la mesure de cette foi
        doit être mesurée la sagesse qui nous est donnée par Dieu, 
             afin de ne pas goûter plus qu’on ne doit
                       mais de goûter avec sobriété 
        et selon la mesure de foi 
                 que Dieu départit à chacun.        ------------------ On ne se donne pas
                                          cette mesure soi-même... 
                                                                              La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Yphysi10
                                 Cela nous advient en restant
                                  unis au sein de l'Église en enfants aimant
                                    et glorifiant Dieu selon son enseignement...
                                      On ne peut prétendre se donner
                                       cette connaissance
                                      en ‘’dépeçant’’ arbitrairement
                                                                     et subjectivement les Écritures...
              Par la médiation de cette foi,                           
                     la connaissance de l'Ecriture Sainte 
         nous est donnée selon
          l’influence de la bienheureuse Trinité, 
   comme l’indique expressément l’Apôtre dans la première partie du texte cité.

Le développement de l'Ecriture Sainte 
         n’est pas enfermé dans les lois
          des raisonnements,
                   des définitions 
                      et des divisions 
          selon les règles des autres sciences,
    il n’est pas non plus restreint à une partie de l’universalité. 
Bien plutôt, puisque l'Ecriture Sainte procède selon une lumière surnaturelle 
       pour donner à l’homme ici-bas une connaissance suffisante des choses,
   comme l’exige son salut, tantôt par des paroles claires, 
                                          tantôt par des paroles mystérieuses,
                   elle décrit le contenu de tout l’univers comme dans une somme, 
         et par là nous comprenons sa Largeur
                          elle en décrit le déroulement, 
             et par là nous comprenons sa Longueur
                            elle décrit l’excellence de ceux qui seront finalement sauvés, 
             et par là nous comprenons sa Hauteur
                            elle décrit enfin la misère de ceux qui seront damnés, 
                en cela consiste la Profondeur
                                      non seulement de cet univers, mais aussi du jugement divin.

            La sainte Ecriture Sainte décrit ainsi tout l’univers 
      dans la mesure où cette connaissance est utile au salut
              selon sa Largeur,
                        sa Longueur,
                          sa Hauteur 
                           et sa Profondeur. 
   Elle garde encore elle-même dans son développement, ces quatre dimensions, 
          comme on l’expliquera plus loin, car ainsi l’exigeait le caractère 
         de la capacité humaine. 
               Celle-ci, par nature, saisit magnifiquement et d’une façon multiple de grandes et nombreuses choses,
                      à la façon d’un miroir parfait dans lequel
                l’universalité des choses du monde 
                    est destinée à être décrite dans l’ordre naturel 
                                            comme dans l’ordre surnaturel. 
     Ainsi, le développement de l'Ecriture Sainte 
            doit s’accorder 
                  à l’exigence 
            de la capacité humaine.

   L’aboutissement ou le fruit de l'Ecriture Sainte n’est pas quelconque,
         c’est la plénitude de l’éternelle félicité. 
    Car elle est l’Ecriture Sainte 
               dans laquelle sont les paroles de la vie éternelle, 
          elle est donc écrite, non seulement 
                    pour que nous croyions,
              mais aussi pour que nous possédions la vie éternelle
                 dans laquelle nous verrons, 
                          nous aimerons 
                     et où nos désirs seront universellement comblés
       Alors, nos désirs étant comblés, nous connaîtrons vraiment
                la charité
             qui surpasse la connaissance 
       et ainsi nous serons remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu.
   C’est à cette plénitude
            que la divine Ecriture Sainte 
           s’efforce de nous introduire selon le sens vrai du texte de l’Apôtre. 
     C’est donc en vue de cette fin, c’est dans cette intention
                                  que l'Ecriture Sainte doit être étudiée,
                                                                             enseignée
                                                                             et entendue.

Pour que nous parvenions à ce fruit et à ce terme directement 
                 en progressant par la route droite des Ecriture Saintes, 
    il faut commencer
               par le commencement, 
       c’est-à-dire, accéder d’une foi pure au Père des lumières, 
                   en fléchissant les genoux de notre coeur, 
              afin que par son Fils 
                           dans son Saint Esprit,
            il nous donne la vraie connaissance de Jésus-Christ et,
                       avec sa connaissance, son amour
      Le connaissant et l’aimant et comme consolidés dans la foi
                                                           et enracinés dans la charité
          il nous sera alors possible de connaître la Largeur, la Longueur, 
                                                          la Hauteur et la Profondeur de l'Ecriture Sainte 
                et, par cette connaissance, de parvenir
          à la connaissance entière 
         et à l’amour extatique de la bienheureuse Trinité. 
    Là tendent les désirs des saints,
      là se trouvent 
              l’aboutissement
                  et l’achèvement
     de tout vrai
        et de tout bien. »
------ 
À suivre.
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Sam 15 Fév 2020 - 16:15

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11   
Édition partielle.
5ième Semaine au temps liturgique de l'année A
       et les semaines paires:
5ième  semaine  ordinaire
du 9 au 15 février 2020
-mardi 11 février 2020 année  A  -  5ième semaine ord paire-
   -antienne d’ouverture  -psaume 67 : 6-7, 36 Adorons Dieu dans sa sainte demeure!
                                                    Il fait habiter les siens tous ensemble dans sa maison;
                                                       c'est lui qui donne force
                                          et puissance à son peuple.
1-1 Rois 8 : 22-23, 27-30 ''Tu as dit : “C’est ici que sera mon nom.” 
                                      Écoute donc la supplication de ton peuple Israël.''
2-psaume 83 : 3, 4, 5.10, 11abcd (Ps 83 (84), ) R/ De quel amour sont aimées tes demeures,
                                                                        Seigneur, Dieu de l’univers ! (Ps 83 : 2)
    --acclamation-Incline mon cœur vers tes exigences ;
                      fais-moi la grâce de ta loi, Seigneur. Alléluia. (Ps 118 : 36a.29b)
3- évangile Marc 7 : 1-13 ''Vous laissez de côté le commandement de Dieu, 
                                              pour vous attacher à la tradition des hommes.''
        -antienne de la communion -Deux au choix : psaume 102 : 2 Bénis le Seigneur,
                                                               ô mon âme, n'oublie aucun de ses bienfaits. 
                                 OU: Matthieu 5 : 7-8 Heureux les miséricordieux :
                                                                        ils obtiendront miséricorde! 
                                                                  Heureux les coeurs purs :
                                                                            ils verront Dieu!
4-bréviaire Galates 2 : 11—3 : 14 La vérité de l’Évangile et la grâce de la foi. 
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10 homélie d’Origène sur la Genèse Le sacrifice d’Abraham 
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
-mercredi 12 février 2020 année  A  -  5ième semaine ord paire-Atteints au cœur.
     -antienne d’ouverture  -psaume 69 : 2, 6 Viens me délivrer, Seigneur, 
                                                                    Dieu, viens vite à mon secours. 
                                                                  Tu es mon aide et mon libérateur, 
                                                                          Seigneur, ne tarde pas.
1-1 Rois 10 : 1-10 ''La reine de Saba vit toute la sagesse de Salomon.''
2-psaume 36 : 5-6, 30-31, 39-40ac (Ps 36 (37), ) R/ Les lèvres du juste
                                                                    redisent la sagesse. (Ps 36 : 30a)
        -acclamation-Jean 17 : 17 Ta parole, Seigneur, est vérité ;
                                                    dans cette vérité, sanctifie-nous.
3- évangile Marc 7 : 14-23 ''Ce qui sort de l’homme, voilà ce qui rend l’homme impur.''
      -antienne de la communionDeux au choix : Sagesse 16 : 20 Tu nous donnes, Seigneur,
                                                               la vraie manne, ce pain venu du ciel 
                                                       qui comble tous les désirs.  
                          OU: Jean 6 : 35    ''Je suis le pain de la vie, dit le Seigneur, 
                                                   celui qui vient à moi n'aura plus jamais faim, 
                                              celui qui croit en moi n'aura plus jamais soif.''
-bréviaire Galates 3 : 15—4 : 7 De l’esclavage à la liberté.  
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10 homélie d’Origène sur la Genèse Le sacrifice d’Abraham 
 - -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
-jeudi 13 février 2020 année  A  -  5ième semaine ord paire-Ouverture et fidélité.
     -antienne d’ouverture  -psaume 73 : 19 Souviens-toi, Seigneur, de ton alliance,
                                                    n'oublie pas plus longtemps
                                                            les pauvres de ton peuple. 
                                                Lève-toi, Seigneur, défends ta cause, 
                                             n'oublie pas le cri de ceux qui te cherchent.
1-1 Rois 11 : 4-13 ''Puisque tu n’as pas
                        gardé mon alliance,
                                                 je vais t’enlever le royaume. 
                                             Mais je laisserai une tribu à ton fils, 
                                                   à cause de David.''
2-psaume 105 : 3-4ab, 6.35, 36-37, 39-40 (Ps 105 (106), ) R/ Souviens-toi de nous, 
                                                                       Seigneur, dans ta bienveillance 
                                                                    pour ton peuple. (cf. Ps 105 : 4)
--acclamation-Jacques 1 : 21 Accueillez dans la douceur
                                                   la Parole semée en nous :
                                                     c’est elle qui peut vous sauver.
3- évangile Marc 7 : 24-30 ''Les petits chiens, sous la table, mangent
                                                    bien les miettes des petits enfants !''
     -antienne de la communionDeux au choix : psaume 147 : 12, 14 
                                                      Glorifie le Seigneur, Jérusalem
                                                        il te nourrit de la fleur du froment. 
                              OU: Jean 6 : 52 ''Le pain que je donnerai, dit le Seigneur, 
                                              c'est ma chair, pour la vie du monde.''
4-bréviaire Galates 4 : 8—5 : 1a Comment rester des hommes libres.   
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10 commentaire de saint Augustin sur la lettre aux Galates. Comment le Christ se forme en nous. 
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
-vendredi 14 février 2020 année  A  -  5ième semaine ord paire-Déchiré et restauré. 
1-1 Rois 11 : 29-32; 12 : 19  « Israël rejeta la maison de David »
2-psaume 80 : 10-11ab, 12-13, 14-15 (Ps 80 (81), ) R/
                                   C’est moi, le Seigneur ton Dieu :
                              écoute, je t’adjure, ô mon peuple. (cf. Ps 80 : 11a.9a)
--acclamation-Actes 16 : 14 Seigneur, ouvre notre cœur 
                            pour nous rendre attentifs aux paroles de ton Fils.
3- évangile Marc 7 : 31-37 ''Il fait entendre les sourds et parler les muets.''
4-bréviaire Galates 5 : 1-25 La chair et l’Esprit.   
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10 homélie de saint Léon le Grand pour Noël. Reconnais ta dignité.  
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
-samedi 15 février 2020 année  A  -  5ième semaine ord paire-Pitié.   
    -antienne d’ouverture  -psaume 83 : 10-11 Dieu, notre bouclier, regarde : 
                                                                              vois le visage de ton Christ.
                                                                           Un jour passé dans ta maison
                                                                        en vaut pour moi plus que mille.
1-1 Rois 12 : 26-32; 13 : 33-34 ''Jéroboam fit fabriquer deux veaux en or.''
2-psaume 105 : 6-7ab, 19-20, 21-22 (Ps 105 (106), ) R/ Souviens-toi de nous,
                                                                             Seigneur, dans ta bienveillance
                                                                              pour ton peuple. (cf. Ps 105 : 4)
--acclamation-Matthieu 4 : 4 L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.
3- évangile Marc 8 : 1-10 Les gens mangèrent à leur faim.  
     -antienne de la communionDeux au choix : psaume 129 : 7    
                                                       Auprès du Seigneur est la grâce
                                                              l'abondance du rachat
                                       OU: Jean 6 : 51-52 ''Je suis le pain vivant venu du ciel,
                                                                        dit le Seigneur.
                                         Si quelqu'un mange de ce pain
                                                                  il vivra éternellement. »
4-bréviaire Galates 5 : 25—6 : 18 Les fruits de l’Esprit.
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10homélie d’Isaac de l’Étoile Portez les fardeaux les uns des autres.
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
-bréviaire Galates 3 : 15—4 : 7 De l’esclavage à la liberté.  
   --intro : Le chrétien ne vit plus sous la Loi,
                  il est libre à son égard, désormais
                              il vit dans le Christ,
                                                                         sous la grâce
            L’argumentation de Paul est souvent difficile. 
        La lettre aux Romains, qui la reprend en l’explicitant, permet de la mieux saisir.
«   Frères, j’emploie ici un langage humain. 
        Quand un homme a fait un testament en bonne et due forme, 
             personne ne peut l’annuler ou lui ajouter des clauses.
                Or, les promesses ont été faites à Abraham ainsi qu’à sa descendance ;
                    l’Écriture ne dit pas ''et à tes descendants'', 
                           comme si c’était pour plusieurs, mais et à ta descendance
                                comme pour un seul, qui est le Christ.
          Alors je dis ceci :
         le testament fait par Dieu
              en bonne et due forme   
                 n’est pas révoqué par la Loi intervenue quatre cent trente ans après,
                  ce qui abolirait la promesse.
              Car si l’héritage s’obtient par la Loi, ce n’est plus par une promesse. 
          Or c’est par une promesse que Dieu accorda sa faveur à Abraham.
        Alors pourquoi la Loi ? 
             Elle a été ajoutée, pour que les transgressions soient rendues manifestes,
               jusqu’à la venue de la descendance à qui ont été faites les promesses,
                 et elle a été établie par des anges par l’entremise d’un médiateur.
                    Ce médiateur en représente plus d’un, mais Dieu, lui, est un.
                       La Loi est-elle donc contre les promesses de Dieu ?
                           Absolument pas. 
                              S’il nous avait été donné une loi capable de nous faire vivre,
                                 alors vraiment la Loi rendrait juste.
            Mais l’Écriture a tout enfermé sous la domination du péché,
               afin que ce soit par la foi en Jésus Christ 
                  que la promesse s’accomplisse pour les croyants.
                      Avant que vienne la foi en Jésus Christ, 
                              nous étions des prisonniers, enfermés sous la domination de la Loi,
                                   jusqu’au temps où cette foi devait être révélée.
                 Ainsi, la Loi, comme un guide, nous a menés jusqu’au Christ 
                                 pour que nous obtenions de la foi la justification.
                     Et maintenant que la foi est venue, nous ne sommes plus soumis à ce guide.
                         Car tous, dans le Christ Jésus,
                     vous êtes fils de Dieu par la foi.
                      En effet, vous tous que le baptême a unis au Christ,

                                           vous avez revêtu le Christ ;
                   il n’y a plus ni juif ni grec, 
                   il n’y a plus ni esclave ni homme libre,
                     il n’y a plus l’homme et la femme, car tous,
           vous ne faites plus qu’un dans le Christ Jésus.
               Et si vous appartenez au Christ, 
                  vous êtes de la descendance d’Abraham 
              vous êtes héritiers selon la promesse.
          Je m’explique. Tant que l’héritier est un petit enfant, il ne diffère en rien d’un esclave, 
                     alors qu’il est le maître de toute la maison ;
                    mais il est soumis aux gérants et aux intendants jusqu’à la date fixée par le père.
                 De même nous aussi, quand nous étions des petits enfants, 
                       nous étions en situation d’esclaves, 
                         soumis aux forces qui régissent le monde.
               Mais lorsqu’est venue la plénitude des temps, 
                  Dieu a envoyé son Fils
                           né d’une femme et soumis à la loi de Moïse,
                      afin de racheter ceux qui étaient soumis à la Loi
                   et pour que nous soyons adoptés comme fils.
           Et voici la preuve que vous êtes des fils : 
             Dieu a envoyé l’Esprit de son Fils dans nos cœurs, 
                    et cet Esprit crie « Abba ! »
                             c’est-à-dire : Père !
               Ainsi tu n’es plus esclave, mais fils, et puisque tu es fils,
                     tu es aussi héritier : c’est l’œuvre de Dieu. »
-----

À suivre
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Sam 15 Fév 2020 - 16:25

SUITE:
------------------    


@Bryand a écrit:
@nine a écrit:Dove


Merci Nine pour votre colombe approbatrice!


@Lotfi a écrit:merci Bryand
je crois à la vérité de l’Église, une alliance perpétuelle 
                sans interruption,divine et régie par les miracles...De Isaac jusqu'à Jésus...

Cette foi est juste claire et nette....L’Église catholique
                               par le Pape représente cette alliance ,pas une autre Eglise.....

Je suis l'ennemi NO 1 du protestantisme,de l'Église Évangélique,lu Laïcisme et de la franc-maçonnerie...

Bonjour Lotfi,
... 
... 


Vous dites qu'il y a deux alliances?
Je suis d'accord avec vous,
et chacune comporte des prophéties particulières réalisées à travers les âges.
Mais aussi il y a la promesse de tendre vers
                                    une même alliance
.
Cela sera à développer afin de parler le même langage d'espérance.

Aucun reproche de ne pas être encore réunis, 
mais nous devons nous conscientiser
    pour tendre nos efforts à cette recherche qui rassemble peu à peu
toutes les âmes de bonne volonté au même bercail!

.....

Ce matin est une bonne occasion
           pour faire suite à ces postes du début du sujet... (fin novembre-début décembre 2017)...
Concernant les ''deux alliances'', 
       ce matin est une occasion favorable, avec la liturgie de ce jour...:
L'alliance que Dieu a faite a été appelée à grandir et nous tous, de par les générations, avec elle...

----     -----     ------   -  ------   -----   
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11
  -_----------__________________________________________    
--jeudi suite partielle 
               de la liturgie:


-bréviaire Galates 4 : 8—5 : 1 
                   Comment rester des hommes libres. 
La comparaison d'Agar et Sara est une figure:

« 4: 8 Jadis, quand vous ne connaissiez pas Dieu, 
   vous étiez esclaves de ces dieux qui,
        en réalité, n’en sont pas. 
   9 Mais maintenant que vous avez connu Dieu – ou plutôt que vous avez été connus par lui – 
          comment pouvez-vous de nouveau vous tourner vers ces forces inconsistantes et misérables, 
            dont vous voulez de nouveau être esclaves comme autrefois ? 
  10 Vous vous pliez à des règles concernant les jours, les mois, les temps, les années ! 
  11 J’ai bien peur de m’être donné, en vain, de la peine pour vous.
 12 Frères, je vous en prie, devenez comme moi, car moi je suis devenu comme vous. 
     Assurément, vous ne m’avez fait aucun tort. 13 Vous le savez : c’est par suite d’une maladie
        que je vous ai annoncé l’Évangile pour la première fois ; 14 et l’épreuve qu’était pour vous ce corps malade, 
           vous ne l’avez pas repoussée avec dégoût, mais vous m’avez accueilli comme un ange de Dieu,
                   comme on accueille le Christ Jésus lui-même.
15 Où donc est votre bonheur d’alors ? Je vous en rends témoignage : 
       si vous aviez pu, vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner. 
            16 Suis-je donc devenu votre ennemi pour vous avoir dit la vérité ?
17 Certains ont pour vous 
          un attachement qui n’est pas bon ;    
         en fait, ils voudraient vous isoler 
                      pour que vous vous attachiez à eux .
18 Mieux vaut un attachement de bonne qualité en tout temps,
               et pas seulement quand je suis chez vous.
19 Mes enfants, vous que j’enfante à nouveau dans la douleur
                jusqu’à ce que le Christ soit formé en vous,
20 je voudrais être maintenant près de vous et pouvoir changer le ton de ma voix, 
              car je ne sais comment m’y prendre avec vous.
21 Dites-moi, vous qui voulez être soumis à la Loi, 
          n’entendez-vous pas ce que dit la Loi ?
22 Il y est écrit en effet qu’Abraham a eu deux fils,
               l’un né de la servante, 
                  et l’autre de la femme libre.
23 Le fils de la servante
                     a été engendré selon la chair ; 
            celui de la femme libre
                    l’a été en raison d’une promesse de Dieu.
24 Ces événements ont un sens symbolique 
                                    les deux femmes sont
                                                 les deux Alliances.
         La première Alliance, 
                      celle du mont Sinaï, 
                                  qui met au monde des enfants esclaves, 
                                          c’est Agar, la servante.
25 Agar est le mont Sinaï en Arabie ,
                              elle correspond 
                                              à la Jérusalem actuelle
                               elle qui est esclave 
                                              ainsi que ses enfants,
26 tandis que la Jérusalem d'en haut est libre
                                                         et c’est elle, notre mère.
27 L’Écriture dit en effet : Réjouis-toi, femme stérile, toi qui n’enfantes pas ; 
                   éclate en cris de joie, toi qui ne connais pas les douleurs de l’enfantement, 
                       car les enfants de la femme délaissée 
                                  sont plus nombreux que ceux de la femme qui a son mari.
28 Et vous, frères, vous êtes, comme Isaac,
                                      des enfants de la promesse.
29 Mais de même qu’autrefois le fils engendré selon la chair 
                                            persécutait le fils engendré selon l’Esprit, 
              de même en est-il aujourd’hui.
30 Or, que dit l’Écriture ? Renvoie la servante et son fils, 
            car le fils de la servante 
                                ne peut être héritier 
              avec le fils de la femme libre.
31 Dès lors, frères, nous ne sommes pas les enfants d’une servante,
              nous sommes ceux de la femme libre.
5: 1 C’est pour que nous soyons libres 
                     que le Christ nous a libérés.  »  

-----      -------      ------
                                                                  Et pour être libérés, pour cesser d'être esclave
                              il faut que le Christ se forme en nous

            commentaire de saint Augustin 
               sur la lettre aux Galates
                   Comment 
           le Christ se forme en nous.  
                             --------------------   Le Juif comme le païen sont 
                                                      des êtres perfectibles
                                           tout comme chacun qui n'est pas encore greffé
                                                    sur l'Arbre de Vie 
                                                    (l'Arbre de la Croix)
                                                  offert par le Christ
                                         en sa personne
                                                                                 afin que unis au Christ, tous ceux-ci soient
                                                     héritiers de la promesse ... 
                                                  Demeurant hors du Christ, 
                                                personne ne peut se dire 
                                                  héritier de la promesse... 
                                               La promesse seule rend héritiers
                                         tous ceux qui sont greffés sur le Christ.



5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10 commentaire de saint Augustin
                              sur la lettre aux Galates. 
                       Comment le Christ se forme en nous

« L'Apôtre dit : Comportez-vous comme moi, car étant Juif de naissance,
           je méprise maintenant les réalités charnelles par
                                                             un jugement spirituel.
      Puisque je suis comme vous, c'est-à-dire puisque je suis homme.
   Puis, avec beaucoup d'à-propos et de tact, 
                                    il leur rappelle sa charité
                             pour qu'ils ne le prennent pas pour leur ennemi. Il dit en effet :
Frères, je vous en prie, vous ne m'avez fait aucun tort, comme s'il disait :
                           Ne croyez pas que je veuille vous en faire. ~
Il dit dans la même intention : Mes petits enfants, afin qu'ils l'imitent comme un père. 
           Que j'enfante à nouveau, jusqu'à ce que le Christ soit formé en vous.
              Ici il parle plutôt en s'identifiant à la mère Église
                    car il dit ailleurs encore : J'ai été au milieu de vous plein de douceur 
                         comme une mère qui entoure de soins ses nourrissons.
Le Christ est formé par la foi chez le croyant,
             chez l'homme intérieur, appelé à la liberté de la grâce,
                   doux et humble de cœur, 
             et qui ne se vante pas des mérites de ses actions,
                      car ils sont nuls. Cependant, la grâce fait commencer en lui un peu de mérite, 
                             afin que le Christ puisse l'appeler un « petit »,
                       c'est-à-dire lui-même, lui qui a dit
                 Ce que vous avez fait à l'un de ces petits, c'est à moi que vous l'avez fait.
           En effet, le Christ est formé en celui qui prend la forme du Christ
                or, on prend la forme du Christ lorsqu'on s'unit au Christ par l'amour spirituel.
C'est en l'imitant que l'on s'identifie au Christ,
               autant que la marche de chacun le lui permet.
    Car celui qui déclare demeurer dans le Christ, dit saint Jean, 
          doit marcher lui-même dans la voie où il a marché.
Mais les hommes sont conçus par leurs mères pour être formés 
             et, c'est lorsqu'ils sont formés qu'ils sont enfantés pour naître.
      On peut donc être troublé par la parole rappelée plus haut : 
              Vous que j'enfante à nouveau,
            jusqu'à ce que le Christ soit formé en vous
     Mais nous devons comprendre que l'enfantement désigne ici
                    les angoisses et les inquiétudes dans lesquelles il les a enfantés
                         pour qu'ils naissent dans le Christ.
            Et il les enfante à nouveau à cause des dangers de déviation dont il les voit agités.
             Le souci causé à leur sujet par de telles inquiétudes, 
                souci à cause duquel il emploie la comparaison de l'enfantement, 
                ce souci pourra durer jusqu'à ce qu 'ils parviennent à l'état d'adultes,
                     à la taille du Christ dans sa plénitude, 
                 pour qu'ils ne soient plus ballottés à tout vent de doctrine.

  Ce n'est donc pas en vue du début de leur foi, par lequel ils étaient déjà nés,
           mais en vue de leur force 
                et de leur perfection qu'il a dit : 
            Vous que j'enfante à nouveau jusqu'à ce que le Christ
                                              soit formé en vous. 
     Il souligne cet enfantement avec d'autres mots dans un autre passage :
         Ma préoccupation quotidienne, c'est le souci de toutes les Églises. 
     Qui est faible sans que je sois faible ? Qui est sur le point de tomber sans que je brûle ?      
                                                                       La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Je_me_10
« Cela pose une question : « Se faire tout à tous », 
            est-ce que c’est faire de la démagogie, 
                   est-ce que c’est une manière de faire une publicité sournoise 
                       pour embarquer les personnes dans notre idéologie malgré elles ?
                De tels compromis ne cadreraient vraiment pas avec la personnalité de l’apôtre Paul. 
     « Je me suis fait tout à tous » est au contraire un projet ambitieux et généreux,
               au service de chaque personne, 
                        pour la libérer et non pas l’embrigader.   »
Oratoire  du  Louvre .fr
 jeudi 8 février 2018
---     ----     -----     -----     -----     -------     
Cela fait  penser à l'action pressante du Pape François
qui nous rappelle à imiter le Christ
           comme le dit saint Augustin
         chacun dans la limite de son cadre de vie.



----  
À suivre


Dernière édition par Bryand le Mar 18 Fév 2020 - 16:15, édité 1 fois
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2338
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 25 sur 26 Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum