Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Page 19 sur 19 Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19

Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mer 10 Oct 2018 - 19:33


Célébrations, méditations dans la 27e semaine:
---lundi 8 octobre  2018  27e B La seule Loi de l’amour. . .
1-Galate 1 : 6-12  « L’Évangile que j’ai proclamé,
            ce n’est pas d’un homme que je l’ai reçu ou appris,
                                      mais par révélation de Jésus Christ »
2-psaume 110 :  1-2, 7-8, 9.10c (Ps 110 (111),)
                            R/ Le Seigneur garde toujours
                                   mémoire de son alliance. Alléluia ! (cf. Ps 110 : 5b)
-acclamation  Jean 13 : 34 Je vous donne un commandement nouveau, dit le Seigneur :
                                       '' Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. '' Alléluia.
3- évangile Luc 10 : 25-37 Qui est mon prochain?
4---bréviaire 1 Timothée 2 : 1-15 La prière du peuple de Dieu.
                             Paul établi par l'Église
                            docteur des nations, héraut et Apôtre.  
5-commentaire de saint Ambroise  sur Caïn et Abel.
                                    Rendre grâce et prier pour tous les hommes.
- -
_____________________________________
---mardi 9 octobre  2018  27e B Service de Dieu.
1-Galate 1 :13-24 Dieu a trouvé bon de me révéler son Fils,
                    pour que je l’annonce parmi les nations païennes.
                 Paul reçoit le mandat, directement de Dieu,
                d'aller porter la Bonne Nouvelle du salut aux nations païennes,
              mission reconnue officiellement par l'Église
           qui lui donne ses titres de noblesse,
       afin d'être reconnu par ses auditeurs...

2-psaume 138 : 1-3, 13-14ab, 14cd-15 (Ps 138 (139), )
             R/ Conduis-moi, Seigneur, sur le chemin d’éternité. (cf. Ps 138 : 24b)
-acclamation  Luc 11 : 28 Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu,
                                                                         et qui la gardent !  Alléluia.
3-évangile Luc 10 : 38-42 '' Une femme nommée Marthe le reçut.
                                                           Marie a choisi la meilleure part ''
4---bréviaire 1 Timothée 3 : 1-16 Les ministères dans l’Église.
5- -+lettre de saint Ignace d’Antioche aux Tralliens.
                             Fuir l’orgueil et se détourner de l’hérésie.
 - -
_____________________________________
---mercredi 10 octobre  2018  27e B Comme le grand frère…
                                                         L’Église doit être de louange universelle. . .
 1-Galate 2 : 1-2, 7-14 Ils reconnurent la grâce qui m’a été donnée.
2-psaume 116 : 1, 2 (Ps 116 (117), ) R/ Allez dans le monde entier
                                                               proclamer la Bonne Nouvelle. Alléluia ! (Marc 16 : 15)
-acclamation  Romains 8 : 15  Vous avez reçu un Esprit qui fait de vous des fils ;
                                                     c’est en lui que nous crions « Abba », Père.!  Alléluia.
3- évangile Luc 11 : 1-4 Seigneur apprends-nous à prier. Notre Père.
4---bréviaire 1 Timothée 4 : 1—5 : 2 Timothée, sois un bon serviteur du Christ Jésus.
5-lettre de saint Ignace d’Antioche aux Tralliens.
                            Renaître dans la foi. Croire à la réalité de l’Incarnation.
 - -
_____________________________________
1-Galate 1 : 6-12  « L’Évangile que j’ai proclamé,
            ce n’est pas d’un homme que je l’ai reçu ou appris,
                                      mais par révélation de Jésus Christ »
--intro : Les Galates se sont laissé entraîner
                      hors du véritable évangile de Paul.
              L’Apôtre corrige ceux qui veulent imposer
                        l’observance des œuvres de la Loi juive.
            Il réaffirme ensuite avec énergie son autorité d’envoyé du Christ.
«    Frères,  je m’étonne que vous abandonniez si vite
               celui qui vous a appelés par la grâce du Christ,
                       et que vous passiez à un Évangile différent.
                Ce n'en est pas un autre :
             il y a seulement des gens qui jettent le trouble parmi vous
        et qui veulent changer l’Évangile du Christ.
              Pourtant, si nous-mêmes,
                      ou si un ange du ciel vous annonçait un Évangile
                        différent de celui que nous vous avons annoncé,
                          qu’il soit anathème !  Nous l’avons déjà dit, et je le répète encore :
                             si quelqu’un vous annonce un Évangile différent de celui que vous avez reçu,
                              qu’il soit anathème ! Maintenant, est-ce par des hommes
                                                                                         ou par Dieu que je veux
                                                                                       me faire approuver ?
                                                                               Est-ce donc à des hommes
                                                                          que je cherche à plaire ?
                                                                     Si j’en étais encore à plaire à des hommes,
                                                                 je ne serais pas serviteur du Christ. 
                                                        Frères, je tiens à ce que vous le sachiez,
                                                 l’Évangile que j’ai proclamé
                                             n’est pas une invention humaine.
                                      Ce n’est pas non plus d’un homme
                                          que je l’ai reçu ou appris,
                                              mais par révélation de Jésus Christ. »
-------
3-Luc 10 : 25-37 Qui est mon prochain?
--intro : Dans la parabole du bon samaritain,
                un étranger observe mieux la loi de charité
                    que ceux à qui elle fut donnée;
                        c’est l’image de la vocation future des païens au Royaume de Dieu.
                  Une interprétation remontant aux premières générations chrétiennes
                     voit dans le bon Samaritain le Christ lui-même,
                          qui ''après être venu jusqu’à l’homme à demi-mort,
                                       l’ayant vu baigner dans son sang,
                                          en eut pitié et s’approcha de lui
                                             pour devenir son prochain'' (Origène).
« En ce temps-là, voici qu’un docteur de la Loi
                   se leva et mit Jésus à l’épreuve en disant :
                          '' Maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? '' 
               Jésus lui demanda :
                               '' Dans la Loi, qu’y a-t-il d’écrit ? Et comment lis-tu ? ''
                   L’autre répondit :
                                   « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme,
                                              de toute ta force et de toute ton intelligence,
                                               et ton prochain comme toi-même. ''
                          Jésus lui dit : '' Tu as répondu correctement. Fais ainsi et tu vivras. ''
              Mais lui, voulant se justifier,
                        dit à Jésus : '' Et qui est mon prochain ? ''
                        Jésus reprit la parole :

     '' Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho,
          et il tomba sur des bandits ;
               ceux-ci, après l’avoir dépouillé et roué de coups,
                    s’en allèrent, le laissant à moitié mort.
             Par hasard,
                            un prêtre descendait par ce chemin ;
                                     il le vit et passa de l’autre côté.
               De même un lévite arriva à cet endroit ;
                 il le vit et passa de l’autre côté.  
           Mais un Samaritain, qui était en route, arriva près de lui ;
                 il le vit et fut saisi de compassion. 
                                                       Il s’approcha, et pansa ses blessures
                                                                           en y versant de l’huile et du vin ;
                           puis il le chargea sur sa propre monture,
                                le conduisit dans une auberge et prit soin de lui.
                   Le lendemain, il sortit deux pièces d’argent,
                       et les donna à l’aubergiste, en lui disant :
                              “Prends soin de lui ; tout ce que tu auras dépensé en plus,
                                        je te le rendrai quand je repasserai.”
            Lequel des trois, à ton avis,
                          a été le prochain de l’homme tombé aux mains des bandits ? ''
                   Le docteur de la Loi répondit : '' Celui qui a fait preuve de pitié envers lui. ''
                     Jésus lui dit :
                         '' Va, et toi aussi, fais de même.'' »  
-------
-acclamation  Romains 8 : 15  Vous avez reçu un Esprit qui fait de vous des fils ;
                                   c’est en lui que nous crions « Abba », Père.!  Alléluia.
3-  Luc 11 : 1-4 Seigneur apprends-nous à prier.
                                       Notre Père.


-------
2-psaume 116 : 1, 2 (Ps 116 (117), ) R/ Allez dans le monde entier
                                                               proclamer la Bonne Nouvelle. Alléluia ! (Marc 16 : 15)

     —Louez le Seigneur, tous les peuples ;
           fêtez-le, tous les pays !                     Laudate Dominum!
                                    Louez le Seigneur!

     —Son amour envers nous
                    s’est montré le plus fort ;
             éternelle est la fidélité du Seigneur !
---------
5-lettre de saint Ignace d’Antioche aux Tralliens.
                            Renaître dans la foi. Croire à la réalité de l’Incarnation.
«   Mes bien-aimés, en pratiquant une douce patience,
             devenez une nouvelle créature,
                 dans la foi qui est la chair du Seigneur,
                  et dans la charité qui est le sang de Jésus Christ.
         Que personne parmi vous n'ait de grief contre son prochain.
              Ne fournissez pas de prétexte aux païens
                    pour blasphémer la communauté de Dieu,
                         à cause de quelques insensés.
                 En effet, malheur à celui qui, par sa légèreté, fait blasphémer mon nom.
                       N'écoutez donc pas
                           quand on vous parle d'autre chose que de Jésus Christ,
                                  issu de David,
                                    fils de Marie,
                               qui est véritablement né,
                            qui a mangé et qui a bu,
                         qui a été véritablement crucifié,
                     et qui est mort sous les regards des créatures
                                                            du ciel, de la terre et des enfers,
               qui est aussi véritablement ressuscité d'entre les morts.
                    C'est son Père qui l'a ressuscité
                                               et c'est lui aussi, le Père,
                                             qui, à la ressemblance de Jésus Christ,
                                          nous ressuscitera en lui,
                                       en qui nous croyons
                                   et en dehors de qui
                                             nous n'avons pas la vie véritable. ~
                      Fuyez les plantes parasites et vénéneuses de l'hérésie :
                                                       elles produisent un fruit mortel,
                                                            et celui qui en mange meurt aussitôt.
                                                    Ces gens-là ne sont pas une plantation du Père.
                                                 S'ils l'étaient,
                                          ils apparaîtraient
                                              comme des rameaux de l'arbre de la croix,
                                                                  et leur fruit serait incorruptible.
                                                            C'est par cette croix


                                                         que le Christ dans sa passion vous appelle,
                                                      vous qui êtes ses membres.
                                                    La tête ne peut être engendrée sans les membres,
                                          et Dieu nous promet cette union,
                                                                 lui qui est lui-même union.
                           Je vous salue de Smyrne,
                              en même temps que
                                    les représentants des Églises de Dieu
                                       qui sont ici avec moi,
                                         qui m'ont réconforté en toute chose,
                                           quant au corps et à l'esprit.
                                   Par mes liens, que je porte partout
                                       à cause de Jésus Christ tout en priant pour atteindre Dieu,
                                            je vous exhorte :
                                         Persévérez dans la concorde
                                                         et dans la prière commune.
                                            Car il convient que chacun de vous,
                                                   et particulièrement les presbytres,
                                                          vous réconfortiez votre évêque
                                                             en l'honneur du Père de Jésus Christ et des Apôtres.
                                           Je souhaite que vous m'écoutiez avec charité,
                                                 pour que ma lettre ne porte pas témoignage contre vous.
                                  Et priez pour moi qui ai besoin de votre charité
                                        dans la miséricorde de Dieu,
                                          pour être digne d'avoir part à l'héritage
                                            que je suis sur le point d'obtenir,
                                             et pour ne pas être écarté.
                La charité des Smyrniotes et des Éphésiens vous salue.
                      Souvenez-vous dans vos prières de l'Église qui est en Syrie.
                        Je ne suis pas digne d'en porter le nom,
                            étant le dernier de ses fidèles.
                               Portez-vous bien en Jésus Christ,
                                 soyez soumis à l'évêque comme au commandement du Seigneur,
                                     et soyez soumis également au presbytérium.
                      Chacun de vous,
                           aimez-vous les uns les autres
                                   
                               d'un cœur sans partage.
                             Mon esprit se sacrifie pour vous,
                               non seulement maintenant mais aussi lorsque je rejoindrai Dieu.
                                 Je suis encore en danger,
                                       mais il est fidèle, le Père, en Jésus Christ,
                                 pour exaucer ma prière et la vôtre.
                                      En lui, soyez irréprochables. »
---------


Dernière édition par Bryand le Ven 19 Oct 2018 - 0:03, édité 2 fois
avatar
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2036
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Jeu 11 Oct 2018 - 20:12


Célébrations, méditations dans la 27e semaine:
---jeudi 11 octobre 2018   27e B La porte sera-t-elle ouverte,
                                                                                         ou fermée…
1-Galate 3 : 1-5  '' L’Esprit Saint, l’avez-vous reçu pour avoir pratiqué la Loi,
                                                                  ou pour avoir écouté le message de la foi ? ''
 2–psaume Cantique Luc  1 :  69-70, 71-72, 73-75 (Lc 1, )
                              R/ Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël,
                                         car il a visité son peuple. (cf. Luc 1 : 68)
-acclamation inspirée de Actes 16 : 14 Seigneur, ouvre notre cœur
                                            pour nous rendre attentifs aux paroles de ton Fils.   
3-évangile Luc 11 : 5-13 Demandez vous obtiendrez.  
4---bréviaire 1 Timothée 5 : 3-25  Recommandations au sujet
                                                                    des veuves et des anciens.
5-lettre de saint Ignace d’Antioche aux Philadelphiens.
                                                            Un seul évêque une seule eucharistie.   
 - -
_____________________________________
1-Galate 3 : 1-5  '' L’Esprit Saint, l’avez-vous reçu pour avoir pratiqué la Loi,
                                                                  ou pour avoir écouté le message de la foi ? ''
--intro : Sur le ton de la réprimande,
                      Paul rappelle aux Galates
                          que les manifestations de l’Esprit Saint
                       qui ont suivi leur conversion prenaient leur source
                                         dans la foi, et
                                  non dans l’observance
                                                        de la Loi juive.
  « Galates insensés, qui donc vous a subjugués ?
          À vos yeux, pourtant, Jésus Christ a été présenté crucifié.
            Je n’ai qu’une question à vous poser :
               l’Esprit Saint, l’avez-vous reçu pour avoir pratiqué la Loi,
                 ou pour avoir écouté le message de la foi ?
                   Comment pouvez-vous être aussi fous ?
                Après avoir commencé par l’Esprit,
            allez-vous, maintenant, finir par la chair ?
         Auriez-vous vécu de si grandes choses en vain ?
               Si encore ce n’était qu’en vain ! 
                   Celui qui vous fait don de l’Esprit et qui réalise des miracles parmi vous,
                       le fait-il parce que vous pratiquez la Loi,
                           ou parce que
                                      vous écoutez
                                          le message de la foi ?   »

--------
2–psaume Cantique Luc  1 :  69-70, 71-72, 73-75 (Lc 1, )
                              R/ Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël,
                                         car il a visité son peuple. (cf. Luc 1 : 68)

     —Il a fait surgir la force qui nous sauve
             dans la maison de David, son serviteur,
                   comme il l’avait dit par la bouche des saints,
               par ses prophètes, depuis les temps anciens :

    —Salut qui nous arrache à l’ennemi,
            à la main de tous nos oppresseurs.
                Amour qu’il montre envers nos pères,
             mémoire de son alliance sainte,

     —Serment juré à notre père Abraham    
           de nous rendre sans crainte,
                  afin que, délivrés de la main des ennemis,
                nous le servions dans la justice et la sainteté,
            en sa présence, tout au long de nos jours.
------
3- Luc 11 : 5-13 Demandez vous obtiendrez
--intro : La parabole de l’ami importun
                   fait comprendre
                               la nécessité de persévérer dans la prière.
                    Trois exemples indiquent ensuite
                       la bonté du Père
                            qui donne l'Esprit Saint
                              à ceux qui le demandent.
«  En ce temps-là,  Jésus disait à ses disciples : 
              ''Imaginez que l’un de vous ait un ami
                    et aille le trouver au milieu de la nuit
                            pour lui demander :
                         “Mon ami, prête-moi trois pains, 
                       car un de mes amis est arrivé de voyage chez moi,
                   et je n’ai rien à lui offrir.”
        Et si, de l’intérieur, l’autre lui répond :
              “Ne viens pas m’importuner !
                    La porte est déjà fermée ;
                          mes enfants et moi, nous sommes couchés.
                              Je ne puis pas me lever pour te donner quelque chose.” 
                   Eh bien ! je vous le dis :
                        même s’il ne se lève pas pour donner par amitié,
                                      il se lèvera à cause du sans-gêne de cet ami,
                                           et il lui donnera tout ce qu’il lui faut
                           Moi, je vous dis : Demandez, on vous donnera ;
                                                          cherchez, vous trouverez ;
                                                                    frappez, on vous ouvrira.
                                      En effet, quiconque demande reçoit ;
                                               qui cherche trouve ;
                                                  à qui frappe, on ouvrira. 
                       Quel père parmi vous, quand son fils lui demande un poisson,
                                 lui donnera un serpent au lieu du poisson ?
                                    ou
                                    lui donnera un scorpion quand il demande un œuf ? 
                            Si donc vous, qui êtes mauvais,
                                       vous savez donner de bonnes choses à vos enfants,
                                    combien plus le Père du ciel donnera-t-il l’Esprit Saint

                                                            à ceux qui le lui demandent ! » 
-------

5-lettre de saint Ignace d’Antioche aux Philadelphiens.
                                                            Un seul évêque une seule eucharistie.  
  «  Ignace, appelé aussi Théophore (Porte-Dieu),
           à l'Église de Dieu le Père et du Seigneur Jésus Christ,
                  à Philadelphie, en Asie mineure.
              Cette Église a obtenu de Dieu miséricorde
                    et a été affermie par lui dans la concorde ;
                      elle exulte dans la passion de notre Seigneur
                          sans pouvoir en être séparée
                               et, par grande miséricorde,
                                 elle est pleinement convaincue de sa résurrection.
                 Cette Église, je la salue dans le sang de Jésus Christ.
                       Elle est ma joie éternelle et constante,
                             surtout si ses fidèles restent unis à l'évêque,
                                                                          à ses prêtres
                                                               et aux diacres
                                                       qui l'accompagnent,
                                                  qui ont été désignés selon la pensée de Jésus Christ,
                                                affermis et fortifiés
                                              selon sa propre volonté par son Esprit Saint.
            Cet évêque de Philadelphie, je le sais,
                       n'a pas obtenu de lui-même
                        son ministère au service de la communauté,
                             ni des hommes,
                              ni par vaine gloire,
                                            mais par la charité de Dieu le Père
                                       et du Seigneur Jésus Christ.
                              Je suis frappé de sa sérénité :

                            par son silence,
                       il a plus de force que les diseurs de rien.
                         Il est harmonisé aux commandements
                            comme la cithare est harmonisée à ses cordes.
           C'est pourquoi mon âme le félicite
              de ses sentiments envers Dieu,
                      dont je sais qu'ils sont vertueux et parfaits,
                de sa fermeté et de sa douceur,
                             qui sont parfaitement conformes
                                          à la sérénité du Dieu vivant.
                    Aussi, vous qui êtes enfants de la lumière de vérité,
                          fuyez les divisions et les doctrines mauvaises :
                             là où est votre berger, suivez-le,
                                         puisque vous êtes ses brebis. ~
         
       Tous ceux qui appartiennent
                            à Dieu et à Jésus Christ,
                        ceux-là sont avec l'évêque ;
               tous ceux qui se repentiront et reviendront à l'unité,
                         ceux-là aussi appartiendront à Dieu
                             pour vivre selon Jésus Christ.
                     Ne vous y trompez pas, mes frères :
                         si quelqu'un suit un auteur de division,
                                                  il n'héritera pas le royaume de Dieu ;
                          si quelqu'un se conduit selon une doctrine étrangère
                                     celui la ne s'accorde pas
                                                avec la passion du Christ.
            Ayez donc soin de ne participer qu'à une seule Eucharistie ;
                 car il n'y a qu'une seule chair de notre Seigneur Jésus Christ,
                                         et une seule coupe pour nous unir à son sang,
                                 un seul autel comme un seul évêque,
                                                 avec le presbytérium et les diacres,
                                                     mes compagnons de service ;
                                ainsi, tout ce que vous faites, faites-le selon Dieu.
     Mes frères, je déborde d'amour pour vous,
           et c'est dans la joie la plus grande que je cherche à vous affermir,
                    non pas moi, mais Jésus Christ.
                 Enchaîné pour lui,
               je crains davantage, en pensant que je suis encore imparfait.
          Mais votre prière me rendra parfait pour Dieu,
                        afin que j'obtienne l'héritage
                              qui m'est attribué par miséricorde,
                                 en me réfugiant dans le salut annoncé par l'Évangile
                           comme dans la chair de Jésus Christ,
                                              et auprès des Apôtres
                                        comme dans le presbytérium de l'Église.   »
  --------
avatar
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2036
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Sam 13 Oct 2018 - 19:15


Célébrations, méditations dans la 27e semaine:
---samedi 13 octobre  2018  27e B Notre père Abraham. 
 1-Galate 3 : 22-29 Vous êtes tous fils de Dieu par la foi.
2–psaume 104 : 2-3, 4-5, 6-7 (Ps 104 (105), )
                    R/ Le Seigneur s’est toujours souvenu
                                  de son alliance.  Alléluia ! (Ps 104 : 8a)
   -acclamation  Luc 11 : 28 Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu,
                                                                             et qui la gardent ! alléluia.
3- évangile Luc 11 : 27-28 '' Heureuse la mère qui t’a porté en elle !
                          – Heureux plutôt
                                   ceux qui écoutent la parole de Dieu ! ''
4---bréviaire 1 Timothée 6 : 11-21 Rester fidèle jusqu’au retour du Seigneur. 
5-homélie de saint Grégoire le Grand sur l’Évangile. Les ouvriers sont peu nombreux.
 - -
_____________________________________
 1-Galate 3 : 22-29 Vous êtes tous fils de Dieu par la foi.
--intro : La Loi ne fut qu’une institution
                             provisoire
                                et imparfaite,
              destinée à préparer les hommes au Christ.
                    Celui-ci venu, elle doit disparaître. 
                       Seule la foi au Christ nous rend fils de Dieu
                                et héritier de la promesse faite à Abraham.

«    Frères,  l’Écriture a tout enfermé sous la domination du péché,
           afin que ce soit par la foi en Jésus Christ
                 que la promesse s’accomplît pour les croyants.
                    Avant que vienne la foi en Jésus Christ,
                        nous étions des prisonniers,
                            enfermés sous la domination de la Loi,
                                jusqu’au temps
                           où cette foi devait être révélée.
               Ainsi, la Loi, comme un guide,
                  nous a menés jusqu’au Christ
                        pour que nous obtenions de la foi la justification
                       Et maintenant que la foi est venue,
                                     nous ne sommes plus soumis à ce guide.
                              Car tous, dans le Christ Jésus, vous êtes fils de Dieu par la foi
                          En effet, vous tous que le baptême a unis au Christ,
                                         vous avez revêtu le Christ ;
                        il n’y a plus ni juif ni grec,
                                   il n’y a plus ni esclave ni homme libre,
                                     il n’y a plus l’homme et la femme,
                       car tous, vous ne faites plus qu’un dans le Christ Jésus.
            Et si vous appartenez au Christ,
                     vous êtes de la descendance d’Abraham :
                        vous êtes héritiers selon la promesse. »
-------  
2–psaume 104 : 2-3, 4-5, 6-7 (Ps 104 (105), )
                    R/ Le Seigneur s’est toujours souvenu
                                  de son alliance.  Alléluia ! (Ps 104 : 8a)



     —Chantez et jouez pour lui,
          redites sans fin ses merveilles ;
                glorifiez-vous
                         de son nom très saint :
           joie pour les cœurs
                             qui cherchent Dieu !

     —Cherchez le Seigneur et sa puissance,
            recherchez sans trêve sa face ;
                 souvenez-vous des merveilles qu’il a faites,
             de ses prodiges, des jugements qu’il prononça,

     —Vous, la race d’Abraham son serviteur,
            les fils de Jacob, qu’il a choisis,
                le Seigneur, c’est lui notre Dieu :
             ses jugements font loi pour l’univers.
-------
3- Luc 11 : 27-28 '' Heureuse la mère qui t’a porté en elle !
                                     – Heureux plutôt
                                            ceux qui écoutent
                                                 la parole de Dieu ! ''
--intro : Pour Jésus, la parenté charnelle
                         s’efface devant la parenté spirituelle
                           de ceux qui entendent la parole de Dieu et la gardent.
                             La tradition se sert de cette péricope
                                    pour glorifier la Mère de Dieu    
                                                                         



                      '' qui a conçu dans son esprit
                                avant de concevoir
                                                   dans son corps
                                       le Verbe de Dieu '' (saint Léon le Grand).
«   En ce temps-là, comme Jésus était en train de parler,
              une femme éleva la voix au milieu de la foule pour lui dire :
                    '' Heureuse la mère qui t’a porté en elle,
                             et dont les seins t’ont nourri ! ''
                   Alors Jésus lui déclara : '' Heureux plutôt ceux qui écoutent

                                                    la parole de Dieu, et qui la gardent !''  »
------
5-homélie de saint Grégoire le Grand sur l’Évangile.
                                        Les ouvriers sont peu nombreux.
«  Écoutons ce que dit le Seigneur aux prédicateurs qu'il envoie :
           La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux.
               Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour la moisson.
         Les ouvriers sont peu nombreux
               pour une moisson abondante ;
                 nous ne pouvons le répéter sans une grande tristesse.
                      Il y a des gens pour entendre dire de bonnes choses,
                        il n'y en a pas pour les dire.
               Le monde est rempli de prêtres,
                    mais on rencontre rarement un ouvrier dans la moisson de Dieu ;
                        nous acceptons bien la fonction sacerdotale,
                     mais nous ne faisons pas le travail de cette fonction.
        Considérez, frères très chers, considérez le poids de cette parole :
             Priez le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour sa moisson.
                Vous-mêmes, priez pour nous,
                    afin que nous puissions faire le travail auquel vous avez droit :
                                                      / Travaillons à la moisson
                                     qui est abondante
                                   afin d'agrandir
                               la famille de Dieu:

                        que notre langue
                          ne soit pas engourdie,
                                          quand il faut exhorter ;
                     une fois que nous avons accepté
                 la charge de la prédication,
              que notre silence
            ne nous assigne pas devant le juste juge !
       Souvent en effet la langue des prédicateurs est paralysée
                  par leurs mauvaises dispositions ;
   mais souvent, c'est par la faute de leurs peuples
                                que les supérieurs s'abstiennent de prêcher.
            La langue des prédicateurs est paralysée
                 par leurs mauvaises dispositions, nous dit le Psalmiste :
               Dieu déclare au pécheur :
                    Comment peux-tu redire mes lois ?
      Et que la parole des prédicateurs soit arrêtée
                                     par les vices de leurs peuples,
                                        le Seigneur le dit à Ézéchiel :
                                          Je ferai adhérer ta langue à ton palais,
                                                      tu seras muet et tu cesseras de les avertir,
                                                  car c'est une engeance de rebelles.
                 Comme s'il disait clairement :
                                                          La prédication te sera enlevée
                                                         car, puisque ce peuple me défie par sa conduite,
                                                       il ne mérite pas d'être exhorté à la vérité.
                                                            Par suite de quel vice la parole est retirée au prédicateur,
                                                          il n'est pas facile de le savoir.
                                                       Mais ce que l'on sait avec certitude,
                                                c'est que le silence du pasteur est nuisible
                                                                         quelquefois à lui-même,
                                                                           mais toujours à son peuple. ~
          Il y a encore autre chose, frères très chers,
                     qui m'afflige vivement,
                             dans la vie des pasteurs ;
                 mais pour que mes paroles
                                 ne permettent de critiquer personne injustement,
                               je m'accuse moi-même également,
                            bien que ce soit malgré moi que je succombe,
                       contraint par la nécessité de cette époque de barbarie.
                    Nous avons glissé vers des affaires extérieures
                et la charge honorable que nous avons acceptée
             est bien différente des fonctions que nous exerçons en fait.
                    Nous abandonnons le ministère de la prédication
                          et c'est pour notre châtiment, je crois,
                                      qu'on nous appelle évêque,
                                                car nous en avons le titre,
                                                     mais nous n'en avons pas la valeur.
                    En effet, ceux qui nous ont été confiés abandonnent Dieu,
                                 et nous nous taisons.
                               Ils sont tombés, par leur mauvaise conduite,
                             et nous ne leur tendons pas la main en les corrigeant. ~
                        Mais quand pourrions-nous corriger la vie d'autrui,
                           nous qui négligeons la nôtre ?
                      Pris par des tâches profanes, nous devenons d'autant plus insensible
                         à l'intérieur que nous paraissons plus adonné
                                               à tout ce qui se passe à l'extérieur. ~
          L'Église a donc bien eu raison de dire, à propos de ses membres en mauvaise santé :
                   On m'a chargé de garder ces vignes : ma propre vigne, je ne l'ai pas gardée. ~
    Nous qui avons été institué gardien des vignes,
                          nous n'avons aucunement gardé notre propre vigne
                              parce que, en nous laissant prendre par des actions extérieures,
                                      nous avons négligé le ministère de notre tâche propre.  »


Dernière édition par Bryand le Lun 15 Oct 2018 - 22:56, édité 2 fois
avatar
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2036
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Lun 15 Oct 2018 - 19:49


Célébrations, méditations dans la 28e semaine:
---dimanche 14 octobre  2018  28e B
                - Sagesse: -La vraie lumière: la vraie joie
                                                                 au-dessus richesses matérielles.  
                    -  Hébreux: -Rien n’est cachée à la lumière de la Parole
                                                                  qui nous découvre au plus        
                                                                                intime de notre être.
                     -  Marc:   -La plus grande richesse :
                                               travailler à la réussite
                                                   du Royaume de Dieu
                                            pour l'établir dans chaque âme.
 1-Sagesse 7 : 7-11 « À côté de la Sagesse,
                                      j’ai tenu pour rien la richesse »
2–psaume 89 : 12-13, 14-15, 16-17 (Ps 89 (90), )
                                   R/ Rassasie-nous de ton amour, Seigneur :
                                                  nous serons dans la joie. (cf. Ps 89 : 14)
3-Hébreux 4 : 12-13 « La parole de Dieu juge des intentions et des pensées du cœur »
-acclamation  Matthieu 5 : 13  Heureux les pauvres de cœur,
                                              car le royaume des Cieux est à eux ! Alléluia.
4- évangile Marc 10 : 17-30  « Vends ce que tu as et suis-moi »
5-bréviaire Aggée 1 : 1—2 : 9 Invitation  à rebâtir le Temple.
6-commentaire de saint Cyrille d’Alexandrie sur le prophète Aggée.
                                                                          Dans ce lieu je donnerai la paix. 
  - -
_____________________________________
---lundi 15 octobre  2018  28e B –Liberté    
1-Galates 4 : 22-24, 26-27, 31—5 : 1  « Nous ne sommes pas les enfants d’une servante,
                                                                                          nous sommes
                                                         les enfants de la femme libre »
2–psaume 112 : 1-2, 3-4, 5a.6-7 (Ps 112 (113), ) R/ Béni soit le nom du Seigneur,
                                                maintenant et pour les siècles des siècles ! Alléluia ! (Ps 112 : 2)
-acclamation  psaume 94 : 8.  Aujourd’hui ne fermons pas notre cœur,
                                                           mais écoutons la voix du Seigneur. alléluia.
3- évangile Luc 11 : 29-32 À cette génération il ne sera pas donné
                                                                   d’autre signe que celui de Jonas
4---bréviaire Aggée 2 : 10-23. Je ferai de toi comme un anneau à cacheter.   
5- -+traité de saint Fulgence de Ruspe contre Fabien. Faites cela en mémoire de moi. 
 - -
_____________________________________
1-Sagesse 7 : 7-11 « À côté de la sagesse,
                                      j’ai tenu pour rien la richesse »
--intro : -cfé Bible du dimanche, éd du Cerf / éd. Du Centurion homélie pour le 28e dimanche :
          ''  Depuis que des Juifs ont vécu en dehors d'Israël,
                      ils ont pu éprouver la séduction de la sagesse antique.
                             Des scribes égyptiens, ils ont appris que la vraie grandeur
                                    est moins dans le pouvoir que dans le savoir.''
           Mais quel savoir?
                         Ce savoir à découvrir n'est pas dans une science...
                   ''L'Ancien Testament leur avait fait rechercher et apprécier la puissance et l'abondance ;
                             les Grecs ont chanté le charme des corps,
                                             la beauté des objets
                                               et même la lumière et le soleil.
           Mais que sont ces avantages
                        sans une vision plus ample des choses ?
                    Sans réflexion, rien ne sert à rien,
                             la vie n'est plus qu'un mécanisme,
                                  et les biens les plus enviables perdent leur valeur.
                       Cette expérience de la vie,
                                       ce sel de l'existence,
                              cette conduite (recherche de maîtrise)
                                             de son propre destin,
                                              l'auteur l'appelle ici : la Sagesse.
                                                         Elle n'est pas un jeu de l'esprit,
                                                               elle s'accueille comme un don :
                                                                      elle ne se conquiert pas,
                                                                                     elle se demande. »

«  J’ai prié, et le discernement m’a été donné.
         J’ai supplié, et l’esprit de la Sagesse est venu en moi.  
           Je l’ai préférée aux trônes et aux sceptres ;
               à côté d’elle, j’ai tenu pour rien la richesse ;
            je ne l’ai pas comparée à la pierre la plus précieuse ;
        tout l’or du monde auprès d’elle
    n’est qu’un peu de sable,
        et, en face d’elle,
            l’argent sera regardé comme de la boue. 
               Plus que la santé et la beauté,
        je l’ai aimée ;
         je l’ai choisie de préférence à la lumière,
                 parce que sa clarté ne s’éteint pas. 
          Tous les biens me sont venus avec elle
                  et, par ses mains, une richesse incalculable.  »
---------
2–psaume 89 : 12-13, 14-15, 16-17 (Ps 89 (90), )
                                   R/ Rassasie-nous de ton amour, Seigneur :
                                                  nous serons dans la joie. (cf. Ps 89 : 14)
     —Apprends-nous la vraie mesure de nos jours :
           que nos cœurs
             pénètrent la Sagesse.

                Reviens, Seigneur, pourquoi tarder ?
             Ravise-toi par égard pour tes serviteurs.

     —Rassasie-nous de ton amour au matin,
           que nous passions nos jours dans la joie et les chants.
                Rends-nous en joies tes jours de châtiment
             et les années où nous connaissions le malheur.

     —Fais connaître ton œuvre à tes serviteurs
            et ta splendeur à leurs fils.
                  Que vienne sur nous la douceur du Seigneur notre Dieu !
                 Consolide pour nous l’ouvrage de nos mains ;
             oui, consolide l’ouvrage de nos mains.
-------  
4- Marc 10 : 17-30  « Vends ce que tu as et suis-moi »
--intro : Selon la morale des bien-pensants,
           la Providence bénit les vertueux en leur offrant l'abondance.
                 Selon une version plus moderne,
                   le profit récompense les mérites du juste et bon gestionnaire.
                      C'est à peu près ce que pensait
                    le judaïsme officiel du temps de Jésus :
                                       les biens et la richesse
                                        étaient le signe de la bénédiction de Dieu.
                        Mais Jésus a vécu pauvre,
                            et il a entraîné ses apôtres dans le même dénuement...
                                 Les premiers chrétiens les ont suivis.
                                        Étaient-ils maudits ?
                                           Par des hommes, peut-être.
                                            Pourtant ils n'étaient pas démunis :
                                        ils étaient persuadés que,
                                                 dès cet instant,
                                            ils étaient entrés par l'Évangile
                                     dans la seule ''vie'' qui vaille la peine d'être vécue ;
                 dès lors, leur existence quotidienne était riche du Royaume de Dieu.
                          Quiconque a une fois sacrifié ce qu'il aimait
                                    à un intérêt supérieur
                                       peut comprendre que la foi choisit.
                                              Confiance : tout est possible à Dieu
                                                      jusqu'à donner la plénitude du bonheur
                                                                qui vient par l'annonce de l'Évangile:
                                                                    Heureux les pauvres
                                      dont le cœur n'est pas encombré par des richesses illusoires!
« En ce temps-là,  Jésus se mettait en route
            quand un homme accourut et, tombant à ses genoux, lui demanda :
                   '' Bon Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage ? ''
                  Jésus lui dit : '' Pourquoi dire que je suis bon ? Personne n’est bon, sinon Dieu seul. 
                         Tu connais les commandements : Ne commets pas de meurtre,
                                                          ne commets pas d’adultère,
                                                            ne commets pas de vol,
                                                              ne porte pas de faux témoignage,
                                                               ne fais de tort à personne,
                                                                  honore ton père et ta mère. '' 
                                L’homme répondit : '' Maître, tout cela, je l’ai observé depuis ma jeunesse. ''
                           Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima.
                                    Il lui dit : '' Une seule chose te manque :
                                          va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ;
                                              alors tu auras un trésor au ciel.
                                                 Puis viens, suis-moi. ''
                    Mais lui, à ces mots, devint sombre et s’en alla tout triste,
                         car il avait de grands biens. 
           Alors Jésus regarda autour de lui et dit à ses disciples :
                             '' Comme il sera difficile à ceux qui possèdent des richesses
                                     d’entrer dans le royaume de Dieu ! ''
                     Les disciples étaient stupéfaits de ces paroles.
      Jésus reprenant la parole leur dit:
          '' Mes enfants, comme il est difficile d’entrer dans le royaume de Dieu !
                     Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille
                                                   qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. ''
                De plus en plus déconcertés, les disciples se demandaient entre eux :
                           '' Mais alors, qui peut être sauvé ? ''
                       Jésus les regarde et dit:
                              '' Pour les hommes, c’est impossible,

                                    mais pas pour Dieu ; car tout est possible à Dieu. '' 
            Pierre se mit à dire à Jésus : '' Voici que nous avons tout quitté pour te suivre. ''
                 Jésus déclara :
                    '' Amen, je vous le dis :
                            nul n’aura quitté,
                               à cause de moi et de l’Évangile,
                                   une maison, des frères, des sœurs,
                                         une mère, un père, des enfants ou une terre
                                           sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple :
                                               maisons, frères, sœurs,
                                                         mères, enfants et terres,
                                                           avec des persécutions,
                                                            et, dans le monde à venir,
                                                                               la vie éternelle. »
-------
5- -+traité de saint Fulgence de Ruspe contre Fabien.
                               Faites cela en mémoire de moi. 
«    Lorsque l'on offre des sacrifices,
        on accomplit l'ordre que notre Seigneur nous a donné,
                 selon ce que dit Saint Paul :
                         Le Seigneur Jésus, la nuit même où il fut livré, prit du pain,
                                                              puis, ayant rendu grâce, il le rompit et dit :
                             '' Ceci est mon corps, donné pour vous. Faites cela en mémoire de moi. ''
                    Après le repas, il fit de même avec la coupe, en disant :
                        Cette coupe est la nouvelle Alliance établie par mon sang.
                              Chaque fois que vous en boirez, faites cela en mémoire de moi. ''
        Ainsi donc, chaque fois que vous mangez ce pain et vous buvez à cette coupe,
                                             vous annoncez la mort du Seigneur,
                                                                             jusqu'à ce qu'il vienne.
                            Ce sacrifice est donc offert pour
                                            que la mort du Seigneur soit annoncée,
                                                     et pour que l'on fasse mémoire de lui,
                                                  qui a donné sa vie pour nous.
                                             Lui-même l'a dit :
                                                     Il n' y a pas de plus grand amour
                                               que de donner sa vie pour ses amis.
            Puisque le Christ est mort pour nous par amour,
               lorsque nous faisons mémoire de sa mort au moment du sacrifice,
                  nous demandons que l'amour nous soit accordé
                          par la venue du Saint-Esprit ;
               nous prions humblement qu'en vertu de cet amour,
                            par lequel le Christ a voulu mourir pour nous,
                                 nous aussi, en recevant la grâce du Saint-Esprit,
                                   nous puissions considérer le monde comme crucifié pour nous,
                                        et être nous-mêmes crucifiés pour le monde.
              Nous imitons la mort du Seigneur :
                      De même que le Christ est mort au péché une fois pour toutes ;
                    et lui qui est vivant, c'est pour Dieu qu'il est vivant,
                          de même nous aussi, devons mener une vie nouvelle.
                                Ayant reçu le don de l'amour, mourons au péché et vivons pour Dieu.
                                  L'amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l'Esprit Saint
                                                                                                           qui nous a été donné.
                                         Car justement, la participation au corps et au sang du Seigneur,
                                               lorsque nous mangeons son pain et buvons à sa coupe,
                                                  c'est cela qui nous invite à mourir au monde
                                                        en ayant notre vie cachée avec le Christ en Dieu,
                                                           et à crucifier notre chair avec ses passions et ses convoitises.
           C'est ainsi que tous les fidèles qui aiment Dieu et le prochain,
                     même s'ils ne boivent pas à la coupe de la passion corporelle,
                            boivent cependant à la coupe de l'amour du Seigneur.

     Une fois enivrés par elle,
           ils doivent faire mourir en eux ce qui appartient encore à la terre ;
                    ceux qui ont revêtu Jésus Christ,
                                      qu'ils ne s'abandonnent pas aux désirs de la chair,
                                          qu'ils ne regardent pas ce qui se voit,
                                                                  mais ce qui ne se voit pas.
              C'est ainsi que l'on boit à la coupe du Seigneur
                     lorsque l'on observe la sainte charité ;
                            sans elle on pourrait se faire brûler vif,
                                                     sans que cela serve à rien.
                    Le don de la charité nous apporte ceci :
                             que nous soyons
                                    réellement ce que,
                                                                  dans le sacrifice,
                                              nous célébrons sacramentellement. »
avatar
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2036
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mer 17 Oct 2018 - 18:37


Célébrations, méditations dans la 28e semaine:
---mercredi 17 octobre  2018  28e B –Spiritualisation. 
1-Galates 5 : 18-25 « Ceux qui sont au Christ Jésus ont crucifié en eux la chair,
                                                                     avec ses passions et ses convoitises »
2-psaume 1 : 1-2, 3, 4.6 (Ps 1, ) R/Qui marche à ta suite, Seigneur,
                                                               aura la lumière de la vie (cf. Jean 8 : 12)
   -acclamation  Jean 10 : 27 Mes brebis écoutent ma voix, dit le Seigneur,
                                                moi je les connais, elles suivent mes pas. Alléluia.
3- évangile Luc 11 : 42-46 Malheureux êtes-vous, pharisiens!
                                  Malheureux êtes-vous, docteurs de la Loi!
4-bréviaire Zacharie 3 : 1—4 : 14 Avènement du grand prêtre et du roi.
5-Des questions de saint maxime le confesseur à Thalasius.
                                    La vraie lumière qui éclaire tout homme.
 - -
_____________________________________
1-Galates 5 : 18-25 « Ceux qui sont au Christ Jésus ont crucifié en eux la chair,
                                                                     avec ses passions et ses convoitises »
--intro : Le chrétien doit éviter l’esclavage de la chair :
           aux œuvres de la chair  s’opposent les fruits de l’Esprit.
«  Frères, si vous vous laissez conduire par l’Esprit,       / Seigneur c'est
                               par ta vie que
                          tu nous conduis.

vous n’êtes pas soumis à la Loi.
   On sait bien à quelles actions mène la chair :
             inconduite,
                       impureté,
                         débauche,
                            idolâtrie,
                              sorcellerie,
                                haines,
                                  rivalité,
                                   jalousie,
                                    emportements,
                                     intrigues,
                                      divisions,
                                       sectarisme,  
                                        envie,
                                         beuveries,
                                          orgies et autres choses du même genre.
              Je vous préviens, comme je l’ai déjà fait :
                 ceux qui commettent de telles actions
                      ne recevront pas
                         en héritage le royaume de Dieu.
        Mais voici le fruit
                    de l’Esprit :
                      amour,
                           joie,
                            paix,
                             patience,
                              bonté,
                               bienveillance,
                                fidélité,
                                douceur
                               et maîtrise de soi.
                   En ces domaines, la Loi n’intervient pas.
               Ceux qui sont au Christ Jésus ont crucifié en eux la chair,
             avec ses passions et ses convoitises.
           Puisque l’Esprit nous fait vivre,
       marchons sous la conduite de l’Esprit»
--------
2-psaume 1 : 1-2, 3, 4.6 (Ps 1, ) R/Qui marche à ta suite, Seigneur,
                                                               aura la lumière de la vie (cf. Jean 8 : 12)
     — Heureux est l'homme
           qui n'entre pas au conseil des méchants,
              qui ne suit pas le chemin des pécheurs,
                 ne siège pas avec ceux qui ricanent,
               mais se plaît dans la loi du Seigneur
            et murmure sa loi jour et nuit !

      —Il est comme un arbre
           planté près d’un ruisseau,
             qui donne du fruit en son temps,
                et jamais son feuillage ne meurt ;
              tout ce qu’il entreprend réussira.
            Tel n’est pas le sort des méchants.

     —Mais ils sont comme la paille
            balayée par le vent.
               Le Seigneur connaît le chemin des justes,
             mais le chemin des méchants se perdra.
-------
5-Des questions de saint maxime le confesseur à Thalasius.
                                    La vraie lumière qui éclaire tout homme.
«  La lampe placée sur le lampadaire, c'est la lumière du Père,

       la vraie lumière qui éclaire tout homme venant dans ce monde,
        notre Seigneur Jésus Christ.
         C'est à cause de notre chair, qu'il a prise de nous,                                                                                                                qu'il s'est fait et qu'il a été appelé une lampe ;
               c'est-à-dire qu'étant par nature
                          la Sagesse et la Parole du Père,
                    il est proclamé dans l'Église de Dieu par la piété des croyants ;
                               il est exalté et manifesté devant les nations
                                   par la vie conforme à la vertu et fidèle aux commandements.
                   C'est ainsi qu'il brille pour tous ceux qui sont dans la maison,
                         autant dire dans le monde,
                            comme lui-même, la Parole qui est Dieu,
                               nous le dit dans l'Évangile :
                     On n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau,
                                    mais on la met sur le lampadaire, et elle brille
                            pour tous ceux qui sont dans la maison.
                               Il est évident que lui-même
                                                 s'appelle une lampe,
                                            étant Dieu par nature,
                              et devenu chair selon l'économie du salut. ~
              C'est là, je crois, ce que le grand David a compris
                  lorsqu'il appelle le Seigneur une lampe, en disant :
                     Ta Parole est une lampe pour mes pas, une lumière sur mon chemin.
         Notre Sauveur et notre Dieu
             est celui qui dissipe les ténèbres de l'ignorance et du mal :
                   voilà pourquoi il est appelé lampe dans l'Écriture.
                            Lui seul, en détruisant l'obscurité de l'ignorance
                                        et les ténèbres du mal,
                                              à la manière d'une lampe,
                                                     est devenu pour tous
                                                           le chemin du salut.
                   Par la vertu et la connaissance,
                                   il mène vers le Père
                                                      ceux qui veulent marcher grâce à lui
                                                                          sur le chemin de la justice,
                                                                      en observant les commandements divins.
                      Quant au lampadaire, c'est la sainte Église.
                            C'est sur sa prédication que repose
                                       la Parole lumineuse de Dieu,
                                  qui éclaire tous ceux qui sont dans le monde
                             comme dans une maison, par les rayons de la vérité,
                 en remplissant tous les esprits de la parfaite connaissance de Dieu. ~
     La Parole ne supporte aucunement d'être gardée sous le boisseau.
           Elle veut être placée au sommet, sur la beauté grandiose de l'Église.
             En effet, si la Parole avait été gardée
                                           sous la lettre de la Loi,
                                  comme sous le boisseau,
                            elle aurait privé tous les hommes de la lumière éternelle.
                      Elle n'aurait pas procuré la contemplation spirituelle
                 à ceux qui s'efforcent de se dépouiller
              de la connaissance sensible
                              comme mensongère
          et favorisant l'erreur, capable seulement de percevoir
                                                  la corruption naturelle aux réalités du corps.
                                            Mais la Parole est placée
                                 sur le lampadaire, lequel est l'Église,
                                         / Dieu tu as tout prévu:
                                        tu me fais-moi vivre
                            à ta lumière!

                            autrement dit le culte en esprit et vérité,
                      pour éclairer tous les hommes. ~
             La lettre, en effet, si elle n'est pas comprise selon l'esprit,
                  n'a pas d'autre sens que celui qui est enfermé dans son expression,
                      et elle ne permet pas à l'esprit d'atteindre le sens de ce qui est écrit. ~
              La lampe, c'est-à-dire la parole
                       qui allume la flamme de la connaissance,
                     ne la plaçons pas sous le boisseau,
                          par notre pensée et notre pratique.
                  Alors nous ne serons pas condamnés
                                  pour avoir étouffé sous la lettre
                              la force incompréhensible de la Sagesse.
                           Plaçons-la sur le lampadaire qu'est l'Église,
                      au sommet de la véritable contemplation
                  qui fait flamboyer pour tous
            la lumière des vérités divines.  »
--------
avatar
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2036
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Jeu 18 Oct 2018 - 18:56


Célébrations, méditations dans la 28e semaine:
---jeudi 18 octobre  2018  28e B –Au tribunal de l’histoire.  
 1-Éphésiens 1 : 1-10 '' Il nous a choisis, dans le Christ,
                                                 avant la fondation du monde ''
2–psaume 97 : 1, 2-3ab, 3cd-4, 5-6 (Ps 97 (98), )
                             R/ Le Seigneur a fait connaître son salut. (cf. Ps 97 : 2a)
 -acclamation  Jean 14 : 5 Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, dit le Seigneur.
                                                        Personne ne va vers le Père sans passer par moi.
3- évangile Luc 11 : 47-54 '' Cette génération devra rendre compte
                                                            du sang de tous les prophètes
                                           depuis le sang d’Abel jusqu’au sang de Zacharie ''
4---bréviaire Zacharie 8 : 1-17, 20-23 Voici que je sauverai mon peuple.
5-commentaire de saint Agustín sur l’Évangile de Jean.
                              Si quelqu’un aime il comprends ce que je dis.
 - -
_____________________________________
1-Éphésiens 1 : 1-10 '' Il nous a choisis, dans le Christ,
                                                 avant la fondation du monde ''
--intro : Au début de sa lettre, Paul remercie Dieu
                            dans une ample action de grâce,
                          pour tout ce qu’il a opéré en faveur des chrétiens :
                   l’élection,
                       la prédestination,
                         la rédemption
                             et la révélation
                     du mystère du Christ.
«  — Paul, apôtre du Christ Jésus
par la volonté de Dieu,
à ceux qui sont sanctifiés et habitent Éphèse,
ceux qui croient au Christ Jésus.
    À vous, la grâce et la paix
de la part de Dieu notre Père
et du Seigneur Jésus Christ.
—Béni soit Dieu, le Père
de notre Seigneur Jésus Christ !
Il nous a bénis et comblés
des bénédictions de l’Esprit,
au ciel, dans le Christ.
—Il nous a choisis, dans le Christ,
avant la fondation du monde,
pour que nous soyons saints,
                   immaculés
                 devant lui, dans l’amour.
— Il nous a prédestinés
à être, pour lui, des fils adoptifs
par Jésus, le Christ.

—Ainsi l’a voulu sa bonté,
        à la louange de gloire de sa grâce,
la grâce qu’il nous donne
dans le Fils bien-aimé.
 En lui, par son sang,
nous avons la rédemption,

le pardon de nos fautes.
—  C’est la richesse de la grâce
     que Dieu a fait déborder jusqu’à nous
en toute sagesse et intelligence.
 —Il nous dévoile ainsi le mystère de sa volonté,
selon que sa bonté l’avait prévu dans le Christ :
—pour mener les temps à leur plénitude,
récapituler toutes choses dans le Christ,
celles du ciel et celles de la terre. »
--------
2–psaume 97 : 1, 2-3ab, 3cd-4, 5-6 (Ps 97 (98), )
                             R/ Le Seigneur a fait connaître son salut. (cf. Ps 97 : 2a)

     —Chantez au Seigneur un chant nouveau,
            car il a fait des merveilles ;
                 par son bras très saint, par sa main puissante,
              il s’est assuré la victoire.
 
     —Le Seigneur a fait connaître sa victoire
           et révélé sa justice aux nations ;
                il s’est rappelé sa fidélité, son amour,
             en faveur de la maison d’Israël.
 
     —La terre tout entière a vu
            la victoire de notre Dieu.
                 Acclamez le Seigneur, terre entière,
              sonnez, chantez, jouez !
 
     —Jouez pour le Seigneur sur la cithare,
           sur la cithare et tous les instruments ;
                 au son de la trompette et du cor,
             acclamez votre roi, le Seigneur !
----------
3- Luc 11 : 47-54 '' Cette génération devra rendre compte
                                                            du sang de tous les prophètes
                                           depuis le sang d’Abel jusqu’au sang de Zacharie ''
--intro : La condamnation de Jésus contre les pharisiens
                  se termine par un très grave reproche :
                       par leur aveuglement les maîtres de la vérité
                              '' ont enlevé la clé de la connaissance des Écritures''.
                   Les scribes et les pharisiens durcissent leur opposition à Jésus.
«    En ce temps-là, Jésus disait : '' Quel malheur pour vous,
                                    parce que vous bâtissez les tombeaux des prophètes,
                                alors que vos pères les ont tués. 
                           Ainsi vous témoignez que vous approuvez les actes de vos pères,
                         puisque eux-mêmes ont tué les prophètes,
                     et vous,
                  vous bâtissez leurs tombeaux. 
              C’est pourquoi la Sagesse de Dieu elle-même a dit :
                    Je leur enverrai des prophètes et des apôtres ;
                         parmi eux, ils en tueront et en persécuteront.  
                             Ainsi cette génération devra rendre compte du sang
                                                                                    de tous les prophètes
                                                                                  qui a été versé
                                                                              depuis la fondation du monde,
                                                                           depuis le sang d’Abel jusqu’au sang de Zacharie,
                                                                        qui a péri entre l’autel et le sanctuaire.
                                  Oui, je vous le déclare : on en demandera compte à cette génération.
                     Quel malheur pour vous, docteurs de la Loi,
                       parce que vous avez enlevé la clé de la connaissance ;
                                   vous-mêmes n’êtes pas entrés,
                                         et ceux qui voulaient entrer,
                       vous les en avez empêchés. '' / Il a plu à Dieu
                                                  de prédestiner et de justifier,
                                                                                       par le sang de son Fils                                                                                      ceux qu'il a ainsi rachetés!

  Quand Jésus fut sorti de la maison,
                  les scribes et les pharisiens
                          commencèrent à s’acharner contre lui
                               et à le harceler de questions ;
                      ils lui tendaient des pièges
                           pour traquer la moindre de ses paroles. »
---------
5-commentaire de saint Agustín sur l’Évangile de Jean.
                              Si quelqu’un aime il comprends ce que je dis.
    «Personne ne vient à moi, si mon Père ne l'attire.
             Ne t'imagine pas que tu es attiré malgré toi :
                   c'est par l'amour que l'âme est attirée.
                         Et nous ne devons pas craindre les hommes
                                qui soupèsent les mots
                                   mais qui sont très éloignés des choses,
                                          surtout des choses divines ;
                  ne craignons pas qu'ils nous objectent
                       cette parole évangélique des saintes Écritures et ne nous disent :
                            '' Comment puis-je croire de façon volontaire, si je suis attiré ? ''
           Moi, je dis : '' C'est un peu par la volonté,
                                      mais c'est aussi par le plaisir que tu es attiré. ''
                         Être attiré par le plaisir, qu'est-ce que c'est ?
                           Mets ta joie dans le Seigneur,
                              il comblera les désirs de ton cœur.
          Il y a un certain plaisir du cœur, lorsqu'il trouve délicieux le pain céleste.
               Si le poète a pu dire :
                    '' Chacun est attiré par son plaisir '',
                                 — non pas la nécessité mais le plaisir,
                                       non pas l'obligation mais la délectation, —
                        à combien plus forte raison nous-mêmes
                                     devons-nous dire
                               que l'homme est attiré vers le Christ :
                    l'homme qui prend sa joie dans la vérité,
                                                           sa joie dans la béatitude,
                                                            sa joie dans la justice,
                                                             sa joie dans la vie éternelle.
                                       Or, le Christ est tout cela.
                Si les sens du corps ont leurs plaisirs,
                      est-ce que l'âme ignore les plaisirs ?
                           Si l'âme n'a pas ses plaisirs à elle,
                                  pourquoi est-il écrit :
                      Les fils des hommes s'abriteront à l'ombre de tes ailes,
                                       ils seront enivrés aux festins de ta maison,
                                                   tu les abreuveras du torrent de tes plaisirs,
                                          car en toi est la source de la vie,
                               et dans ta lumière nous verrons la lumière.
          Donne-moi quelqu'un qui aime,
                 et il comprend ce que je dis.
           Donne-moi quelqu'un qui désire, qui a faim,
             donne-moi un homme qui voyage dans ce désert,
                                                   qui a soif,
                                                     qui soupire
                                                         après la source de l'éternelle patrie,

                donne-moi un tel homme,
                                   et il comprend ce que je dis.
                                            Si je parle à un homme insensible,
                                                             il ne sait pas de quoi je parle.
               Montre un rameau vert à une brebis et tu l'attires ;
                    présente des noix à un enfant, et il est attiré.
                         Et il court là où il est attiré.
                               Il est attiré parce qu'il aime ;
                                 il est attiré sans que son corps soit meurtri :
                                   c'est par la chaîne du cœur qu'il est tiré.
            Les amants sont attirés par les joies et les plaisirs terrestres
                            qui se révèlent à eux,
                        et le mot du poète est vrai :
                    '' Chacun est attiré par son plaisir. ''
               Et le Christ, révélé par le Père, n'attire pas ?
          Qu'est-ce que l'âme désire plus fortement que la vérité ?
                       C'est pourquoi elle doit avoir une bouche avide
                           et désirer que son palais intérieur soit parfaitement sain,
                                   uniquement pour discerner ce qui est vrai,
                                          parce qu'elle veut
                                               manger
                                                   et boire la sagesse,
                                                                  la justice,
                                                                   la vérité,
                                                                     l'éternité.
           Heureux, dit le Seigneur,
                             ceux qui ont faim et soif de la justice — mais ici ! —
                                                                   ils seront rassasiés — mais là-bas !.
              Je lui donne ce qu'il aime, je lui donne ce qu'il espère ;
                      il verra ce qu'il a cru sans le voir encore ;
                            il mangera ce dont il a faim,
                                  il sera rassasié de ce dont il a soif.
                    Quand ?
                       À la résurrection des morts,
                       car moi, je le ressusciterai au dernier jour.    »
  ------
avatar
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2036
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand Hier à 19:31


Célébrations, méditations dans la 29e semaine:
---dimanche 21 octobre  2018  29e B –-
                                        -Isaïe : Le juste s’accable des fautes de la multitude.
                                        -Hébreux: -Nous avons un grand-prêtre
                                                                    qui compatit à nos faiblesses
                                         Marc: -La Fils de Dieu est venu pour donner sa vie
                                                                            en rançon pour la multitude.
 1-Isaïe 53 : 10-11 '' S'il remet sa vie en sacrifice de réparation,
                                          il verra une descendance, il prolongera ses jours. ''
2–psaume 32 : 4-5, 18-19, 20.22 (Ps 32 (33), ) R/ Que ton amour, Seigneur,
                                 soit sur nous comme notre espoir est en toi ! (Ps 32 : 22)
3-Hébreux 4 : 14-16 '' Avançons-nous avec assurance vers le Trône de la grâce. ''
   -acclamation Marc 10 : 45 Le Fils de l’homme est venu pour servir,
                                              et donner sa vie en rançon pour la multitude. Alléluia.
4- évangile Marc 10 : 35-45 '' Le Fils de l’homme est venu donner sa vie
                                                                                en rançon pour la multitude ''
5-bréviaire Esther  1 : 1-22; 2, 1-17 Esther choisie pour occuper la place de Vasti.
6-lettre de saint Augustin à Proba sur la prière. Le désir est l’âme de la prière.  
  - -
_____________________________________
1-Isaïe 53 : 10-11 ''S'il remet sa vie en sacrifice de réparation,
                                          il verra une descendance, il prolongera ses jours. ''
--intro : Les expressions de ce texte sont empruntées
                          aux rites juifs de l'Expiation :
               victime qu'on immole pour les péchés du peuple.
                 Mais on peut prendre d'autres
                                   comparaisons pour comprendre la fameuse phrase :
            '' Il fallait que le Christ souffrît. ''
         Ainsi apprendrons-nous que tout être
                                                 qui veut donner la vie
                                                                 doit accepter
                               les arrachements de la souffrance.
            Ainsi 'Église apprit-elle de ses épreuves.
                      Les bouleversements culturels et politiques
                               qui ébranlent le monde ne l'épargneraient pas.
                          Si elle prétend être une mère pour l'humanité,
                              si elle veut donner au Christ une postérité,
                                   elle doit donc vivre ce mystère pascal qu'elle proclame,
                                           et s'oublier elle-même
                                                pour que les hommes
                                                 se souviennent de Dieu.
 « Broyé par la souffrance,
          le Serviteur a plu au Seigneur.

             S'il remet sa vie en sacrifice de réparation,
                  il verra une descendance,
                    il prolongera ses jours :
             par lui, ce qui plaît au Seigneur réussira.
                 Par suite de ses tourments, il verra la lumière,
                       la connaissance le comblera.
                            Le juste, mon serviteur,
                                       justifiera les multitudes,
                                                il se chargera de leurs fautes. »
--------
2–psaume 32 : 4-5, 18-19, 20.22 (Ps 32 (33), ) R/ Que ton amour, Seigneur,
                                 soit sur nous comme notre espoir est en toi ! (Ps 32 : 22)

     —Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ;
            il est fidèle en tout ce qu’il fait.
                 Il aime le bon droit et la justice ;
               la terre est remplie de son amour.

     —Dieu veille sur ceux
                           qui le craignent,

          qui mettent leur espoir
                        en son amour,
              pour les délivrer de la mort,
           les garder en vie aux jours de famine.

     —Nous attendons notre vie du Seigneur :
           il est pour nous un appui, un bouclier.
                Que ton amour, Seigneur, soit sur nous
            comme notre espoir est en toi !
----------
3-Hébreux 4 : 14-16 '' Avançons-nous avec assurance vers le Trône de la grâce. ''
«Frères, en Jésus, le Fils de Dieu,
      nous avons le grand prêtre par excellence,
              celui qui a traversé les cieux ;

                     tenons donc ferme l’affirmation de notre foi.
          En effet, nous n’avons pas
               un grand prêtre incapable
                                         de compatir à nos faiblesses,
                                      mais un grand prêtre éprouvé en toutes choses,
                                 à notre ressemblance,
                             excepté le péché. 
                        Avançons-nous donc avec assurance
                      vers le Trône de la grâce,
                           pour obtenir miséricorde
                       et recevoir, en temps voulu,
                                       la grâce de son secours.    »
----------
4- Marc 10 : 35-45 '' Le Fils de l’homme est venu donner sa vie
                                                                                en rançon pour la multitude ''
--intro : cfé La Bible du dimanche éd. Du Cerf / éd. Du Centurion :
                « Le bon sens nous fait pressentir que la réussite
                         ne vient qu'à l'issue d'une lutte.
                             Les sages, qui ont souvent du bon sens,
                               se persuadent que le combat n'est qu'une phase préparatoire :
                                  en effet, pensent-ils, seuls ceux qui arrivent au sommet sont efficaces.
                         Ainsi les apôtres comprennent-ils les paroles de Jésus sur son destin de souffrance :
                                      après une phase difficile, il '' arrivera '',
                                                  et le Royaume de Dieu ne sera plus un rêve.
                          Selon la pensée de Jésus, les gens '' arrivés '' ne transforment rien du tout.
                                   Au contraire, ceux qui changent le monde
                                       ce sont les hommes contredits et menacés, comme lui ;
                                                   ils sont baptisés dans la mort,
                                                      car c'est en jouant sa vie
                                          qu'on instaure le Royaume de Dieu.
                                 Isaïe l'annonçait, à la première lecture :  53 : 11,
                                      explique Jésus au verset 45 de l'évangile :
                                            ( ‘’ car le Fils de l’homme
                                              n’est pas venu pour être servi,
                                                      mais pour servir,
                                         et donner sa vie en rançon pour la multitude. ’ ’) :
                         le destin du Messie est celui du serviteur ‘’ écrasé ‘’ par la souffrance,
                              et qui offre sa vie en expiation.
                 Seuls ceux qui lui ressemblent sont ‘’ grands ‘’,
                                   et reconnus pour chefs dans le Royaume de Dieu.
                               Il n'est pas de princes de l'Église selon l'Évangile,
                                                         sinon par la Croix. »
«  Alors, Jacques et Jean, les fils de Zébédée,
                     s’approchent de Jésus et lui disent :
                              '' Maître, ce que nous allons te demander,
                                          nous voudrions que tu le fasses pour nous. ..
                 Il leur dit : '' Que voulez-vous que je fasse pour vous ? ''
            Ils lui répondirent : '' Donne-nous de siéger, l’un à ta droite
                                                                 et l’autre à ta gauche, dans ta gloire. ''
                        Jésus leur dit :
                             '' Vous ne savez pas ce que vous demandez.
                                       Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire,
                                              être baptisé du baptême dans lequel je vais être plongé ? ''
                             Ils lui dirent : '' Nous le pouvons. ''
                   Jésus leur dit : '' La coupe que je vais boire, vous la boirez ;
                                                  et vous serez baptisés du baptême
                                                               dans lequel je vais être plongé.
                                            Quant à siéger à ma droite ou à ma gauche,
                                         ce n’est pas à moi de l’accorder ;
                                       il y a ceux pour qui cela est préparé. ''
                  Les dix autres,
                      qui avaient entendu,
                se mirent à s’indigner contre Jacques et Jean.
        Jésus rassembla
                les dix autres Apôtres
                     auprès de Jacques et de Jean
                                                                           et leur dit à tous :
                                                               '' Vous le savez :
                                                            ceux que l’on regarde comme chefs des nations
                                                        les commandent en maîtres ;
                                                     les grands leur font sentir leur pouvoir.
                                                  Parmi vous,
                    il ne doit pas en être ainsi.                        
                                                                                                   / Il nous
                                 a transformés!

                                            Celui qui veut devenir grand parmi vous
                                                     sera votre serviteur
                                         Celui qui veut être parmi vous le premier
                                                                  sera l’esclave de tous : 
                                 car le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi,
                               mais il est venu pour servir,
                        et donner sa vie en rançon pour la multitude. » 
--------
6-lettre de saint Augustin à Proba sur la prière.
                                    Le désir est l’âme de la prière.

   « À quoi bon nous disperser de tous côtés
           et chercher ce que devons demander dans la prière ?
               Disons plutôt avec le psaume :
 La seule chose que je demande au Seigneur,
                               que je cherche,
                                       c'est d'habiter la maison du Seigneur
                                                                   tous les jours de ma vie,
                              pour savourer la douceur du Seigneur et fréquenter son temple.
                  Là, en effet, tous les désirs ne passent pas en arrivant et en disparaissant,
                        et l'un ne commence pas quand l'autre finit :
                                    ils existent tous ensemble, ils n'ont pas de fin,
                                             car la vie elle-même,
                                                            dont sont les jours, n'a pas de fin.
                      Pour nous faire obtenir cette vie bienheureuse,
                             celui qui en personne est la Vie véritable
                                  nous a enseigné à prier,
                                    non pas avec un flot de paroles
                                       comme si nous devions exaucés du fait de notre bavardage :
                                             en effet, comme dit le Seigneur lui-même,
                                                 nous prions celui qui sait,
                                                     avant que nous le lui demandions,
                                                                   ce qui nous est nécessaire. ~
                                      Il sait ce qui nous est nécessaire
                                             avant que nous le lui demandions .
                         Alors, pourquoi nous exhorte-t-il à la prière continuelle ?
                    Cela pourrait nous étonner,
               mais nous devons comprendre
                                que Dieu notre Seigneur
                                        ne veut pas être informé de notre désir,
                                          qu'il ne peut ignorer.
                            Mais il veut que notre désir s'excite par la prière,
                                                afin que nous soyons capables
                                              d'accueillir ce qu'il s'apprête à nous donner.
                   Car cela est très grand,
                          tandis que nous sommes petits
                                              et de pauvre capacité !
                   C'est pourquoi on nous dit :
                                            Ouvrez tout grand votre cœur.
                                                     Ne formez pas d'attelage disparate
                                                                               avec les incrédules.
                     Certes, c'est quelque chose de très grand :
                                     l'œil ne l'a pas vu,
                                             car ce n'est pas une couleur ;
                                       l'oreille ne l'a pas entendu,                  / Alors
                                   écoute en toi!


                                               car ce n'est pas un son ;
                                        et ce n'est pas monté au cœur de l'homme,
                                                 car le cœur de l'homme doit y monter.
                             Nous serons d'autant plus capables de le recevoir
                                     que nous y croyons avec plus de foi,
                                                  nous l'espérons avec plus d'assurance,
                                                               nous le désirons avec plus d'ardeur.
                             C'est donc dans la foi,
                                    l'espérance
                                         et l'amour,
                                 par la continuité du désir,
                              que nous prions toujours.
                            Mais nous adressons aussi nos demandes à Dieu par des paroles,
                        à intervalles déterminés selon les heures et les époques :
                     c'est pour nous avertir nous-mêmes par ces signes concrets,
                               pour faire connaître à nous-mêmes
                                   combien nous avons progressé dans ce désir,
                                        afin de nous stimuler nous-mêmes à l'accroître encore.
              Un sentiment plus vif est suivi d'un progrès plus marqué.
           Ainsi, l'ordre de l'Apôtre :
                   Priez sans cesse,
                        signifie tout simplement :
                                 La vie bienheureuse,
                                       qui n'est autre que la vie éternelle
                                            auprès de Celui qui est seul à pouvoir la donner,
                                                    désirez-la sans cesse.   »
avatar
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2036
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 19 sur 19 Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum