Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Page 16 sur 18 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18  Suivant

Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Dim 13 Mai 2018 - 19:46

@Marie du 65 a écrit:Bonjour Bryand,
Nous vous remercions pour ce beau "travail" de recherches et d'espoir...
De toutes les façons ces messages s'adressent également aux Catholiques, pour ma part je prends un grand plaisir à vous lire!!
Gloire à toi Seigneu

Je vous transmets un message de Malou qui je le pense a sa place ici



Bonjour Marie,
Merci de votre visite.
Bien sûr ça s'adresse à tous notre liturgie:
           en premier à tous les croyants baptisés
              et ceux qui viendront nous rejoindre dans l'Église
                                    pour partager notre foi.
C'est comme un partage entre nous qu'on offre en même temps aux Musulmans,
mais aussi à tous les intéressés.
Nous leur offrons (en nous l'offrant)
        la crème de la crème pour bien comprendre la doctrine
                                     (Pères de l'Église, docteurs, liturgistes chantres, etc );
       tous sont conviés,
             par ces lectures liturgiques du jour
                   et particulièrement
                       aux bréviaires,
               où les meilleurs textes séculaires ont été triés sur le volet
                 et assistent de façon bien sélective nous tous les fidèles
                        et ceux qui voudront les utiliser
                      puisqu'ils sont de la plus haute expression de notre foi,
                            choisis par le Magistère de l'Église.
Merci pour l'information de Malou
    et pour votre encouragement.

Bonne fête des mères!
(Je suppose qu'elle se fête en même temps en Europe et au Canada)
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Marie du 65 le Dim 13 Mai 2018 - 20:40

@Bryand a écrit:
@Marie du 65 a écrit:Bonjour Bryand,
Nous vous remercions pour ce beau "travail" de recherches et d'espoir...
De toutes les façons ces messages s'adressent également aux Catholiques, pour ma part je prends un grand plaisir à vous lire!!
Gloire à toi Seigneu

Je vous transmets un message de Malou qui je le pense a sa place ici



Bonjour Marie,
Merci de votre visite.
Bien sûr ça s'adresse à tous notre liturgie:
           en premier à tous les croyants baptisés
              et ceux qui viendront nous rejoindre dans l'Église
                                    pour partager notre foi.
C'est comme un partage entre nous qu'on offre en même temps aux Musulmans,
mais aussi à tous les intéressés.
Nous leur offrons (en nous l'offrant)
        la crème de la crème pour bien comprendre la doctrine
                                     (Pères de l'Église, docteurs, liturgistes chantres, etc );
       tous sont conviés,
             par ces lectures liturgiques du jour
                   et particulièrement
                       aux bréviaires,
               où les meilleurs textes séculaires ont été triés sur le volet
                 et assistent de façon bien sélective nous tous les fidèles
                        et ceux qui voudront les utiliser
                      puisqu'ils sont de la plus haute expression de notre foi,
                            choisis par le Magistère de l'Église.
Merci pour l'information de Malou
    et pour votre encouragement.

Bonne fête des mères!
(Je suppose qu'elle se fête en même temps en Europe et au Canada)

Bonsoir Bryand,
J'abonde dans votre sens, c'est un partage mutuel et cela c'est formidable!!
Continuez ce bel apostolat, je vous avouerai que je serai bien incapable de faire cela, toutes ces recherches doivent vous demander beaucoup de temps!!
En tout cas c'est avec plaisir que nous vous lisons!!
Merci de tout coeur!! I love you
Non, chez nous la Fête des Mamans est le 27 Mai mais c'est pas grave, profitons de ces belles fleurs si gentiment  offertes!
A Bientôt de vous lire
Amitiés
Coucou

PS Bon, je me déconnecte Nina a faim!! Cavalier
A demain si Dieu le veut!!
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 26509
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Lun 14 Mai 2018 - 20:03

@Marie du 65 a écrit:
@Bryand a écrit:
.....

Bonsoir Bryand,
J'abonde dans votre sens, c'est un partage mutuel et cela c'est formidable!!
Continuez ce bel apostolat, je vous avouerai que je serai bien incapable de faire cela, toutes ces recherches doivent vous demander beaucoup de temps!!
En tout cas c'est avec plaisir que nous vous lisons!!
Merci de tout coeur!! I love you
Non, chez nous la Fête des Mamans est le 27 Mai mais c'est pas grave, profitons de ces belles fleurs si gentiment  offertes!
A Bientôt de vous lire
Amitiés
Coucou

Merci Marie pour vos très bons commentaires!
Pour la fête des mères on se reprendra...





   
 Aujourd'hui lundi 14  mai  2018 L'heure de la foi.
                           7e semaine de Pâques                                ( Dans les premières  lectures de ce temps liturgique:
                                                                                                                           ... Ainsi commence l'Église
                                                                                                                 mandatée 
                                                                                                                                                   conférée 
                                                                                                                   et concertée.
                                                                                                                              De là viennent les décisions. )
-antienne d’ouv Actes 1 : 8 Vous allez recevoir une force, 
                              celle du Saint Esprit qui viendra sur vous.
                Alors vous serez mes témoins jusqu’aux extrémités de la terre alléluia.
1-Actes 19 : 1-8  Lorsque vous êtes devenus croyants 
                                avez-vous reçu l’Esprit Saint.
2-Psaume 67 :  2-3, 4-5, 6-7ab  Tous les pays du monde acclamez votre Dieu  
                                             R/ Royaumes de la terre,  
                                    chantez pour le Seigneur.  Alléluia ! (67 : 33a) .
                                                       (  pour témoigner de votre appartenance! )
    -acclamation  Colossiens 3 : 1 Vous êtes ressuscités avec le Christ.
                                                    Recherchez les choses d’en haut : 
                                             là se trouve le Christ à la droite de Dieu alléluia.
3- évangile Jean 16 : 29-33 Ayez confiance je suis vainqueur du monde
-antienne de la com : Jean 14 : 18; 16 : 22 Je ne vous laisserai pas orphelin,
                                  je reviens vers vous et votre joie nul ne vous l’enlèvera alléluia.   
4-bréviaire 1 Jean 4 : 1-10 Le premier Dieu nous aime.   
5--catéchèse de saint Cyrille de Jérusalem sur le Saint Esprit L’eau symbole de l’Esprit. 
 - -

___________________________________________________

--introduction au missel : L'antienne d'ouverture 
                              donne le ton à la dernière semaine de Pâques :
                     apparaissant à ses apôtres,
                       Jésus qui va retourner vers le Père 
           leur promet la venue prochaine du Saint-Esprit (A 1).
               Or la gloire du Christ ressuscité,
                     le mystère de l'Ascension 
                       et la descente de l'Esprit 
             constituent tour à tour l'objet que l'Église 
                propose à notre contemplation et à notre prière.
           Chaque jour de cette semaine l'antienne d'ouverture continuera 
              de présenter
                      les thèmes habituels du temps pascal,
                 tandis que dans la préface nous célébrerons l'Ascension 
                     et que, dans les oraisons et l'antienne de la communion, 
                         nous prierons le Seigneur de nous envoyer son Esprit
                                     (Dimanche prochain sera le dernier jour du temps pascal 
                                             et nous célébrerons la commémoration de la Pentecôte).
-1-Actes 19 : 1-8  Lorsque vous êtes devenus croyants 
                                avez-vous reçu l’Esprit Saint?
         -introduction à la 1ère lecture. Retour de Paul à Éphèse.
              Samedi dernier Paul avait quitté Éphèse.
            Le revoilà de nouveau à Éphèse:
                         Tout comme pour Apollos, dont nous avons vu samedi que son enseignement
                                                avait été complété par Priscille et  Aquila(s),
                                         des fidèles devaient encore recevoir une mise à jour sur l’enseignement. 
                                               C'est ce à quoi travaillait Paul et ses disciples, tels Aquila(s) et Priscille. 
                                     Le Baptiste avait enseigné et administré un baptême de conversion,
                                           mais pas celui en Jésus, qui est le baptême dans l’Esprit-Saint. 
                               L’Église devait continué à parfaire son enseignement.
                                Ainsi: 
                     Toujours à Éphèse, Paul rencontre d’autres disciples de Jean Baptiste 
                             et les instruisit de la foi en Jésus. 
                     Après avoir été baptisés au nom du Seigneur Jésus, 
                        ils reçoivent le Saint-Esprit.

«Pendant qu’Apollos était à Corinthe, Paul traversait le haut pays ; il arriva (de nouveau) à Éphèse,
      où il trouva quelques disciples.
     Il leur demanda : '' Lorsque vous êtes devenus croyants,
          avez-vous reçu l’Esprit Saint ? '' 
     Ils lui répondirent :
           ''Nous n’avons même pas entendu dire qu’il y a un Esprit Saint. ''
      Paul reprit : '' Quel baptême avez-vous donc reçu ? ''
            Ils répondirent : '' Celui de Jean le Baptiste. ''
        Paul dit alors : '' Jean 
                       donnait un baptême de repentance :
                         il disait au peuple de croire
                               en celui qui devait venir après lui, 
                               c’est-à-dire en Jésus. ''

         Après l’avoir entendu,
                ils se firent baptiser au nom du Seigneur Jésus. 
           Et quand Paul leur eut imposé les mains,
                  l’Esprit Saint vint sur eux
                     et ils se mirent à parler en langues mystérieuses
                             et à prophétiser. Ils étaient une douzaine d’hommes au total.
           Paul se rendit à la synagogue où, 
                pendant trois mois, il prit la parole avec assurance ; 
     il discutait et usait d’arguments persuasifs à propos du royaume de Dieu. »    
                                                                                                 
-----   -------   --------   --------
 4-bréviaire 1 Jean 4 : 1-10 Le premier Dieu nous aime.   
« Bien-aimés, ne vous fiez pas à n’importe quel esprit, 
        mais examinez les esprits pour voir s’ils sont de Dieu, 
          car beaucoup de faux prophètes se sont répandus dans le monde.
    Voici comment vous reconnaîtrez l’Esprit de Dieu :
        tout esprit qui proclame 
             que 
       Jésus Christ est venu dans la chair, 
                  celui-là est de Dieu.
       Tout esprit qui refuse de proclamer Jésus, 
            celui-là n’est pas de Dieu :
                c’est l’esprit de l’anti-Christ
             dont on vous a annoncé la venue 
                   et qui, dès maintenant, est déjà dans le monde.
         Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu, 
                  et vous avez vaincu ces gens-là ; 
             car Celui qui est en vous
                 est plus grand que celui qui est dans le monde.
         Eux, ils sont du monde ;
            voilà pourquoi ils parlent le langage du monde, et le monde les écoute.
     Nous, nous sommes de Dieu ; 
              celui qui connaît Dieu nous écoute ;
               celui qui n’est pas de Dieu ne nous écoute pas
         C’est ainsi que nous reconnaissons l’esprit de la vérité
                                                               et l’esprit de l’erreur.
                 Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, 
                        puisque l’amour vient de Dieu. 

           Celui qui aime est né de Dieu et connaît Dieu.
   
                Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour.
        Voici comment l’amour de Dieu s’est manifesté parmi nous : 
             Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde
                     pour que nous vivions par lui.
          Voici en quoi consiste l’amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu,
                            mais c’est lui qui nous a aimés, 
                    et il a envoyé son Fils en sacrifice de pardon pour nos péchés. »  

-----   -------   -----   -------- 
--5--catéchèse de saint Cyrille de Jérusalem sur le Saint Esprit.
                                                                        L’eau symbole de l’Esprit.
«   L'eau que je lui donnerai deviendra en lui source jaillissante pour la vie éternelle
       C'est une eau toute nouvelle, vivante, 
                      et jaillissante,
             jaillissant pour ceux qui en sont dignes.
            Pour quelle raison le don de l'Esprit 
                              est-il appelé une « eau »
                 C'est parce que l'eau est à la base de tout ; 
                          parce que l'eau produit la végétation et la vie ; 
                           parce que l'eau descend du ciel sous forme de pluie ; 
                            parce qu'en tombant sous une seule forme, 
                                                 elle opère de façon multiforme. ~ 
        Elle est différente dans le palmier, 
                    différente dans la vigne,
               elle se fait toute à tous
          Elle n'a qu'une seule manière d'être,
           et elle n'est pas différente d'elle-même. 
    La pluie ne se transforme pas quand elle descend ici ou là ,
                mais, en s'adaptant 
                     à la constitution des êtres qui la reçoivent, 
            elle produit en chacun ce qui lui convient.
    L'Esprit Saint agit ainsi.
            Il a beau être un, simple et indivisible, 
                           il distribue ses dons à chacun, selon sa volonté
      De même que le bois sec, associé à l'eau, 
        produit des bourgeons, 
               de même l'âme qui vivait dans le péché, 
                      mais que la pénitence
                       rend capable de recevoir
                                     le Saint-Esprit
           apporte des fruits de justice.
   
     Bien que l'Esprit soit simple, 
            c'est lui, sur l'ordre de Dieu 
                    et au nom du Christ, 
              qui anime de nombreuses vertus.
       Il emploie la langue de celui-ci au service de la sagesse ;
          il éclaire par la prophétie l'âme de celui-là ;
              il donne à un prêtre le pouvoir de chasser les démons ;
                   à un autre encore celui d'interpréter les divines Écritures. 
                 Il fortifie la chasteté de l'un,
                  il enseigne à un autre l'art de l'aumône,
                    il enseigne à celui-ci le jeûne et l'ascèse, 
                        à un autre il enseigne à mépriser les intérêts du corps, 
                        il prépare un autre encore au martyre. 
         Différent chez les différents hommes,
               il n'est pas différent de lui-même, 
                  ainsi qu'il est écrit: 
                    Chacun reçoit le don de manifester l'Esprit en vue du bien de tous. ~
     Son entrée en nous se fait avec douceur, 
                 on l'accueille avec joie, 
                         son joug est facile à porter. 
           Son arrivée est annoncée par des rayons de lumière et de science. 
                   Il vient avec la tendresse d'un défenseur véritable, 
                     car il vient pour sauver, 
                                                guérir,
                                                  enseigner, 
                                                   conseiller,
                                                    fortifier, 
                                                     réconforter, 
                                                      éclairer l'esprit : 
                          chez celui qui le reçoit,
                                               tout d'abord ;
                                           et ensuite,
                             par celui-ci, chez les autres.
      Un homme qui se trouvait d'abord dans l'obscurité, 
              en voyant soudain le soleil, 
                   a le regard éclairé 
                        et voit clairement ce qu'il ne voyait pas auparavant: 
                                ainsi celui qui a l'avantage 
                        de recevoir le Saint-Esprit a l'âme illuminée, 
                 et il voit de façon surhumaine ce qu'il ne connaissait pas. »  
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mar 15 Mai 2018 - 20:36

   
 Aujourd'hui mardi 15  mai  2018 Désir
                           7e semaine de Pâques                                ( Dans les premières  lectures de ce temps liturgique:
                                                                                                                           ... Ainsi commence l'Église
                                                                                                                 mandatée 
                                                                                                                                                   conférée 
                                                                                                                   et concertée.
                                                                                                                                De là viennent les décisions. )
---mardi 15 mai  2018  7e semaine de Pâques B -Testament
-antienne d’ouv Apocalypse 1 : 17-18 Je suis le Premier et le Dernier
                                                     je suis le Vivant dit le Seigneur 
                              j’étais mort et me voici vivant pour les siècles alléluia.
1-Actes 20 : 17-27  « J’achève  (( j’accomplis)) ma course 
                             et le ministère que j’ai reçu du Seigneur Jésus »
2-Psaume 67 : 10-11, 20-21  Tous les pays du monde 
                      acclamez votre Dieu alléluia.
                    R/ Royaumes de la terre, chantez pour le Seigneur. Alléluia ! (67: 33a)
-acclamation  Jean 14 : 16 Je prierai le Père dit le Seigneur 
                       et il vous donnera un autre Défenseur 
                                              qui sera toujours avec vous alléluia. 
3- évangile Jean 17 : 1-11 Père, l'heure est venue glorifie ton Fils
                                                              afin que le Fils te glorifie.  
                               Jésus partage la même gloire que Dieu 
                                                      Père et Fils ont même gloire
                  et Dieu partage cette gloire avec ceux qui en seront dignes... 
-antienne de la com : Jean 14 : 26 L’Esprit Saint 
                           que le Père enverra en mon nom dit le Seigneur 
                                 c’est lui qui vous enseignera 
                       il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit alléluia.
4-bréviaire 1 Jean 4 : 11-21 Dieu est amour  
                            Demeurer dans l’amour. L’ expression revient six fois dans ce passage, 
                                caractérisant ainsi une relation unique entre Dieu et l’homme.
5- traité de saint Basile sur le Saint Esprit 
 - -
____________________________________________

--introduction missel : Dans l'antienne d'ouverture 
              c'est le Ressuscité de Pâques qui parle : «J'étais mort, et me voici vivant pour les siècles» (A 1). 
            Mais dans sa gloire le Christ-Dieu, le Premier et le Dernier, reste notre frère :
              il ne s'est pas «évadé de notre condition humaine» 
                    en montant au ciel,
                       il nous a donné «l'espoir de le rejoindre un jour» (Pr Ascension 1). 
         C'est pourquoi,
                  si la résurrection du Seigneur est notre espérance
              «son ascension est notre glorification» (saint Augustin). 
     Nous sommes en marche vers le ciel, 
           dont l'Esprit nous donne 
                         un avant-goût en venant habiter en nous (P 1).

-----   -----   -----   -----
1-Actes 20 : 17-27  « J’achève  (( j’accomplis)) ma course 
                             et le ministère que j’ai reçu du Seigneur Jésus »
-introduction: «À la fin de son 3e voyage missionnaire, 
           Paul est en route vers Jérusalem. Il annonce aux Anciens de l’Église d’Éphèse
                   que l’Esprit lui a révélé les graves épreuves 
                       qu’il aura à subir dans la ville sainte.
          Il leur affirme qu’ils ne le reverront plus en ce monde.»
Cette annonce ressemble à celle que Jésus 
        avait faite aux Apôtres lorsqu'il allait subir son supplice à Jérusalem.
« En ces jours-là,
depuis Milet, Paul envoya un message à Éphèse 
             pour convoquer les Anciens de cette Église. 
                 Quand ils furent arrivés auprès de lui, il leur adressa la parole :
                      
‘’ Vous savez comment je me suis toujours comporté avec vous, 
                             depuis le premier jour où j’ai mis le pied en Asie :
                                  j’ai servi le Seigneur en toute humilité, dans les larmes et les épreuves
                                           que m’ont values les complots des Juifs ;
                    je n’ai rien négligé de ce qui était utile, pour vous annoncer
l’Évangile 
                          et vous donner un enseignement en public ou de maison en maison.
                                Je rendais témoignage devant Juifs et Grecs pour qu’ils se convertissent à Dieu 
                                           et croient en notre Seigneur Jésus. Et maintenant, voici que je suis contraint 
                           par l’Esprit de me rendre à Jérusalem, sans savoir ce qui va m’arriver là-bas.
                        Je sais seulement que l’Esprit Saint témoigne, de ville en ville, que les chaînes 
                                    et les épreuves m’attendent. Mais en aucun cas, je n’accorde du prix à ma vie, 
                                         pourvu que j’achève ((accomplisse)) ma course et 
                                             le ministère que j’ai reçu du Seigneur Jésus :
                                        rendre témoignage à
l’évangile de la grâce de Dieu.
                             Et maintenant, je sais que vous ne reverrez plus mon visage,
                                     vous tous chez qui je suis passé en proclamant le Royaume. 

                C’est pourquoi j’atteste aujourd’hui devant vous que je suis pur du sang de tous,
                         car je n’ai rien négligé pour vous annoncer tout le dessein de Dieu. »   
- - - - -    ---------   -----------
Les trois versets suivants:     lecture de demain    
                                                                                            
« 28 Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau
                       sur lequel le Saint-Esprit vous a établis évêques,
                                              pour gouverner l’Église de Dieu, 
                                    qu’il a acquise par son propre sang
                              29 Car je sais qu’après mon départ, 
                           il entrera parmi vous des loups redoutables,
                                        qui n’épargneront point le troupeau ;
           30 et que d’entre vous-mêmes il s’élèvera 
                   des gens qui publieront des doctrines corrompues,
                      afin d’attirer des disciples après eux. »
-----    ---------------    -------------   ---------- 
-  5- traité de saint Basile sur le Saint Esprit 
«Qui donc, en entendant les noms que l'on donne à l'Esprit, 
             n'élève pas sa pensée, ne hausse pas sa réflexion 
                  vers ce qu'il y a de plus sublime ?
         Car on dit : l'Esprit de Dieu, l'Esprit de vérité qui procède du Père
                   l'Esprit ferme, l'Esprit qui dirige
                    « Esprit Saint » est son appellation propre et particulière. ~
          Vers lui se tournent tous les êtres qui ont besoin de sanctification ; 
               c'est lui que désirent tous ceux qui vivent selon la vertu,
                       pour être rafraîchis par son haleine 
         et secourus dans la recherche de la fin propre qui convient à leur nature. ~
Source de sanctification,
          lumière intelligible, 
             il fournit par lui-même 
                 comme une sorte de clarté 
                    à toute puissance rationnelle 
                                      qui veut découvrir la vérité.
       Il est inaccessible de sa nature, 
                mais on peut saisir sa bonté.
          Il remplit tout par sa puissance, 
               mais il se communique 
                         seulement
                    à ceux qui en sont dignes
             et non pas dans une mesure uniforme
          mais en distribuant son activité en proportion de la foi.

        Il est simple par son essence, 
                        mais se manifeste par des miracles variés. 
            Il est tout entier présent à chacun, 
                          mais tout entier partout. 
              Il se divise, mais sans subir aucune atteinte. 
                Il se donne en partage, mais garde son intégrité : 
                     à l'image d'un rayon de soleil, 
                       dont la grâce est présente à celui qui en jouit comme s'il était seul,
                            mais qui brille sur la terre et la mer, et s'est mélangé à l'air.

          C'est ainsi que l'Esprit
              présent à chacun de ceux qui peuvent le recevoir 
                  comme si celui-ci était seul, 
                      répand sur tous la grâce en plénitude.
         Ceux qui y participent en jouissent autant qu'il est possible à leur nature, 
               mais non pas autant que lui-même peut se donner. ~
   Par lui les cœurs s'élèvent, 
               les faibles sont conduits par la main, 
                ceux qui progressent deviennent parfaits. 
       C'est lui, en brillant chez ceux qui se sont purifiés de toute souillure,
              qui les rend spirituels par leur communion avec lui.

       Comme les objets nets et transparents, 
                   lorsqu'un rayon les frappe, 
                        deviennent eux-mêmes resplendissants 
                           et tirent d'eux-mêmes une autre lumière ; 
             de même les âmes qui portent l'Esprit,
                     illuminées par l'Esprit,
                              deviennent elles-mêmes spirituelles 
                                         et renvoient la grâce sur les autres.
              De là viennent la prévision de l'avenir,
                                     l'intelligence des mystères, 
                                        la compréhension des choses cachées, 
                                          la distribution des dons spirituels, 
                                            la citoyenneté céleste, 
                                              la danse avec les anges, 
                                               la joie sans fin,
                                                la demeure en Dieu, 
                                                 la ressemblance avec Dieu. 
                           et le comble de ce que l'on peut désirer : devenir Dieu.  »
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mer 16 Mai 2018 - 18:23

   
 Aujourd'hui mercredi 16  mai  2018 Pour le monde
                           7e semaine de Pâques                                ( Dans les premières  lectures de ce temps liturgique:
                                                                                                                           ... Ainsi commence l'Église
                                                                                                                 mandatée 
                                                                                                                                                   conférée 
                                                                                                                   et concertée.
                                                                                                                                De là viennent les décisions. )
---mercredi 16 mai  2018  7e semaine de Pâques B –Pour le monde
-antienne d’ouv Psaume 46 : 2 Tous les peuples battez des mains
                                   acclamez Dieu par vos cris de joie alléluia  
1-Actes 20 : 28-38 Je vous confie à Dieu
                                    qui a le pouvoir de bâtir l’édifice
                                           et de vous donner part à l’héritage
2-Psaume 67 : 29-39; 33-36 R/Tous les pays du monde
                                                           acclamez votre Dieu!
-acclamation  Jean 17 : 17 Ta parole Seigneur est vérité;
                           dans cette vérité Seigneur consacre-nous alléluia.   
3- évangile Jean 17 : 11-19 Qu’ils soient un
                                                 comme nous-mêmes
-antienne de la com : Jean 15 : 26-27 Quand viendra le Défenseur
                                                                      que je vous enverrai
                                                    dit le Seigneur lui l’Esprit de vérité
                                                               qui procède du Père il témoignera en ma faveur;
                                                         et vous aussi vous rendrez témoignage alléluia.  
4-bréviaire 1 Jean 5 : 1-12 La victoire . . . c’est notre foi.
                      L’amour de Dieu c’est cela : garder ses commandements.  
5- Actes du IIe Concile du Vatican— l’Église   L’Esprit et l’Église.

- -
____________________________________________
Introduction au missel : La joie de Pâques
                                   et de l'Ascension (A 1)
                      s'accorde bien avec notre attente de l'Esprit,
                      car sa venue a été le fruit de l'exaltation du Christ (Jean 7: 39).
                 Aujourd'hui nous implorons cette venue en vue du témoignage
                          que l'Église doit rendre à son Seigneur (A 2).
                Or, l'Église ne remplira cette mission que si elle est docile
                        à Celui qui agit en elle comme une force de rassemblement
                  «dans l'accomplissement de la volonté» de Dieu
                                  et de consécration «à son service» (P 1).
                     Seule une Église vivant ainsi de l'Esprit
                      pourra faire entendre sa voix
                              dans le monde parmi tant d'autres voix.
-----   -------   -----------   -------   ----
1-Actes 20 : 28-38 Je vous confie à Dieu
                              qui a le pouvoir de bâtir l’édifice
                                           et de vous donner part à l’héritage.
            -intro à la 1ère lecture : Poursuivant son discours aux Anciens d'Éphèse,
                                  Paul leur annonce les difficultés qui vont surgir dans leurs communautés
                                           et leur fait ses dernières recommandations.     
       «En ces jours-là,
          Paul faisait ses adieux aux Anciens de l’Église d’Éphèse.
              Il leur disait :
                   28  '' Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau
                       sur lequel le Saint-Esprit vous a établis évêques,
                                              pour gouverner l’Église de Dieu
                                    qu’il a acquise par son propre sang.     (  ----autre preuve scripturaire
                                                                        de la divinité du Christ )
                              29 Car je sais qu’après mon départ, 
                           il entrera parmi vous des loups redoutables,
                                        qui n’épargneront point le troupeau ;
           30 et que d’entre vous-mêmes il s’élèvera 
              des gens qui publieront des doctrines corrompues,
                      afin d’attirer des disciples après eux.
                                                                                                   
                                         Soyez donc vigilants,
                                 et souvenez-vous que, durant trois ans, nuit et jour,
                                    je n’ai cessé, dans les larmes, de reprendre chacun d’entre vous.
                                           Et maintenant, je vous confie à Dieu et à la parole de sa grâce,
                  lui qui a le pouvoir de construire l’édifice
                                       et de donner à chacun l’héritage en compagnie
                                      de tous ceux qui ont été sanctifiés.
                                Je n’ai convoité ni l’argent ni l’or ni le vêtement de personne.
                Vous le savez bien vous-mêmes : les mains que voici ont pourvu à mes besoins
                      et à ceux de mes compagnons. En toutes choses, je vous ai montré qu’en se donnant
                         ainsi de la peine, il faut secourir les faibles et se souvenir des paroles du Seigneur Jésus,
                              car lui-même a dit :
                      Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. ''
              Quand Paul eut ainsi parlé, il s’agenouilla
                       et pria avec eux tous.
                 Tous se mirent à pleurer abondamment ;
                   ils se jetaient au cou de Paul et l’embrassaient ;
                        ce qui les affligeait le plus, c’est la parole qu’il avait dite :
                          '' Vous ne verrez plus mon visage. ''
       Puis on l’accompagna jusqu’au bateau. »
-----   -------   -------   -------  
2-Psaume 67 : 29-39; 33-36 R/Tous les pays du monde
                                                           acclamez votre Dieu!
                        Laudate Dominum - Taizé
                                          Laudate omnes gentes,
                                                Louez, vous toutes les nations,
                                             laudate Dominum!
                                                     louez le Seigneur!

     —Ton Dieu l’a commandé : '' Sois fort ! ''
            Montre ta force, Dieu, quand tu agis pour nous !
              De ton palais, qui domine Jérusalem,
                on voit des rois t’apporter leurs présents.

    —Royaumes de la terre, chantez pour Dieu,
          jouez pour le Seigneur.
       Voici qu’il élève la voix, une voix puissante ;
            rendez la puissance à Dieu.

   —Redoutable est Dieu dans son temple saint,
        le Dieu d’Israël ;
          c’est lui qui donne à son peuple force et puissance.
     Béni soit Dieu !
-----   -------   -------   ------- 
5- Actes du IIe Concile du Vatican— l’Église   L’Esprit et l’Église.
     «Lorsque fut accomplie l'œuvre
              que le Père avait chargé son Fils de réaliser sur la terre,
                le Saint-Esprit fut envoyé,
                   le jour de la Pentecôte,
                   afin de sanctifier continuellement l'Église
                   et donner ainsi aux croyants
                            accès vers le Père, par le Christ,
                                                         dans l'unique Esprit.
               Celui-ci est l'Esprit de vie,

                            source jaillissante pour la vie éternelle,
                           par qui le Père donne la vie aux hommes morts au péché
                          en attendant qu'il ressuscite dans le Christ leurs corps mortels.
              L'Esprit habite dans l'Église
                           et
                          dans les cœurs des fidèles
                            comme dans un temple,
                    c'est en eux qu'il prie
                          et qu'il rend témoignage
                              à leur adoption de fils de Dieu.
               Cette Église, qu'il guide vers la vérité tout entière,
                                   qu'il unifie par la communion
                                                                 et le ministère,
                l'Esprit lui fournit ses moyens d'action
                        et la dirige par la diversité

                        de ses dons hiérarchiques
                                     et charismatiques,
                                      et il l'embellit par ses fruits.
          Par la vigueur de l'Évangile,
                   il assure sa jeunesse,
                    il la renouvelle sans cesse,
                     il la conduit jusqu'à l'union parfaite avec son Époux.
                Car l'Esprit et l'Épouse disent au Seigneur Jésus : Viens !
         
        L'Église apparaît ainsi comme « le peuple unifié
               qui participe de l'unité du Père,
                                                     du Fils
                                             et de l'Esprit Saint ». ~
          L'ensemble des fidèles, consacrés par l'onction
                                 qui vient du Saint-Esprit,
                         ne peut se tromper dans la foi.
                   L'Église manifeste ce privilège par le sens surnaturel de la foi
                          qui appartient au peuple entier lorsque
                                      '' des évêques
                                             jusqu'aux derniers des fidèles laïcs ''
                                   elle manifeste un accord universel
                                                          en matière de foi et de mœurs.
              En effet, par ce sens de la foi,
                        éveillé et soutenu par l'Esprit de vérité,
                            le peuple de Dieu, conduit par le magistère de l'Église
                               auquel il acquiesce avec fidélité,
                                ne reçoit plus une parole venant des hommes :
                                   il reçoit vraiment la parole de Dieu.
                     Il adhère indéfectiblement
                         à la foi transmise aux saints une fois pour toutes,
                         il y pénètre plus profondément par la rectitude de son jugement,
                           il l'applique plus complètement dans sa vie.
      L'Esprit Saint ne se borne pas à sanctifier
                                              et à conduire le peuple de Dieu
                                           par les sacrements

                                                      et les ministères,
                                     ni à l'orner de vertus.
                        En outre, il distribue à chacun ses dons selon sa volonté ;
                              c'est-à-dire que,
                                     parmi les fidèles de toute catégorie,
                                        il répartit aussi des grâces particulières
                                           qui rendent capable et disponible
                                                pour assumer des entreprises
                                                                   et des fonctions diverses,
                                                   avantageuses pour renouveler
                                                                       et développer l'Église,
                                                            selon cette parole :
                                       Chacun reçoit le don de manifester l'Esprit

                                                      en vue du bien de tous.
            Ces charismes, les uns plus éclatants,
                                      les autres plus simples
                                        et plus communément répandus,
                            doivent être reçus avec action de grâce et réconfort,
             du fait qu'ils sont principalement adaptés et utiles aux besoins de l'Église.  »
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Jeu 17 Mai 2018 - 19:16

   
 Aujourd'hui jeudi 17  mai  2018
                           7e semaine de Pâques                                ( Dans les premières  lectures de ce temps liturgique:
                                                                                                                           ... Ainsi commence l'Église
                                                                                                                 mandatée 
                                                                                                                                                   conférée 
                                                                                                                   et concertée.
                                                                                                                                De là viennent les décisions. )
---jeudi di 17 mai  2018  7e semaine de Pâques BUnité
-antienne d’ouv Hébreux 4 : 16 Avançons-nous avec pleine assurance
                                                    vers le Dieu tout-puissant qui fait grâce,
                                              pour obtenir miséricorde

                                                  et recevoir,
                                                        en temps voulu,
                                                           la grâce de son secours alléluia.   
1-Actes 22 : 30; 23 : 6-11  « Il faut que tu me rendes
                                                    aussi témoignage à Rome » 
                                                          (L’événement de la venue de Paul à Rome,
                                                                                      annoncée à la fin de la lecture d'aujourd'hui,
                                                                                          aura lieu à la lecture de samedi. . . )
2- -Psaume 15 : 1-2a, 5, 7-8, 9-10, 11  Garde-moi Seigneur mon Dieu
                                   toi mon seul espoir R/ Garde-moi, mon     
                                             Dieu : j'ai fait de toi mon refuge Alléluia ! (15 : 1) 
-acclamation  Jean 17 : 21 Père comme tu es en moi et moi en toi
                                        ainsi que tous ensemble ils soient un
                                 pour que le monde croie
                                     que tu m’as envoyé  Alléluia.
3- évangile Jean 17 : 20-26 Que leur unité soit parfaite
-antienne de la com : Jean 16 : 7 Jésus déclarait à ses disciples :
                                Je vous dis en vérité c’est votre intérêt que je m’en aille;
                                            car si je ne m’en vais pas l’Esprit Saint le Défenseur
                                                                ne viendra pas à vous Alléluia.   
4-bréviaire 1 Jean 5 : 13-21 Vous avez la foi au nom du Fils de Dieu.
5- commentaire de saint Cyrille d’Alexandrie sur l’évangile de Jean
                         Si je ne pars pas le paraclet ne viendra pas à vous.
 - -
____________________________________________
--introduction au missel : La grâce que nous venons solliciter de Dieu
                 «avec pleine assurance » (A I),
                     c'est le don de l'Esprit Saint,
               que Jésus avait promis à ses disciples avant de les quitter (A 2).
             L'Esprit, qui est le lien entre le Père et le Fils,
                est aussi Celui qui nous lie
                               au Père et au Fils.
                      Procédant du « Dieu créateur », il peut seul nous recréer,
                            «changer notre coeur en un coeur aimé du Père» (P 1).
                               C'est le Christ qui nous prépare à sa venue.
                                              Jésus le fait dans l'Eucharistie, en ouvrant nos coeurs
                                    « à toutes les richesses » dont l'Esprit veut nous combler (P 3).
-----   -----    -------     ---------    ------   ---
1-Actes 22 : 30; 23 : 6-11  « Il faut que tu me rendes
                                                    aussi témoignage à Rome » 
                                                          (L’événement de la venue de Paul  à Rome,
                                                                                      annoncée à la fin de la lecture d'aujourd'hui,
                                                                                          aura lieu à la lecture de samedi. . . )


--intro à la 1ère lecture : Arrêté à Jérusalem,
                     Paul comparaît devant le Sanhédrin
                         et assure lui-même sa propre défense avec adresse et succès.
                             Il apprendra du Seigneur que c'est à Rome
                               qu'il devra maintenant lui rendre témoignage.
                                                                      --- À partir dans la vidéo de 1h10'30''
                                                                 où Paul revendique d'avoir la citoyenneté romaine
                                        afin de ne pas subir le jugement du Sanhédrin
                                                   (car on l'aurait mis à mort)
                                       et afin d'être protégé par son droit de cité romain
                                             où à Rome il aura encore deux années
                                                    de ministère à compléter......

   « En ces jours-là, Paul avait été arrêté à Jérusalem.
             30   Le lendemain, le commandant voulut savoir avec certitude
                          de quoi les Juifs l’accusaient.
                   Il lui fit enlever ses liens ;
           puis il convoqua les grands prêtres et tout le Conseil suprême,
              et il fit descendre Paul pour l’amener devant eux.
     6 Sachant que le Conseil suprême se répartissait entre sadducéens et pharisiens,
             Paul s’écria devant eux :       ( 1h12'38'' dans la vidéo)

         '' Frères, moi, je suis pharisien, fils de pharisiens.
                        C’est à cause de notre espérance, la résurrection des morts,
                             que je passe en jugement. ''
                   À peine avait-il dit cela, qu’il y eut un affrontement entre pharisiens et sadducéens,
                       et l’assemblée se divisa. En effet,
                            les sadducéens disent
                         qu’il n’y a pas de résurrection,
                                           pas plus que d’ange ni d’esprit,
                                 tandis que les pharisiens professent tout cela.
                             Il se fit alors un grand vacarme.
                 Quelques scribes du côté des pharisiens
                       se levèrent et protestèrent vigoureusement :
                             '' Nous ne trouvons rien de mal chez cet homme.
                                   Et si c’était un esprit qui lui avait parlé, ou un ange ? ''
                 L’affrontement devint très violent,
                    et le commandant craignit que Paul ne se fasse écharper.
        Il ordonna à la troupe de descendre pour l’arracher à la mêlée
                 et le ramener dans la forteresse.
      La nuit suivante, le Seigneur vint auprès de Paul et lui dit : 
                    « Courage ! Le témoignage

                       que tu m’as rendu à Jérusalem,
                     il faut que tu le rendes aussi à Rome. »     
  -----   -----   -----

2- -Psaume 15 : 1-2a, 5, 7-8, 9-10, 11  Garde-moi Seigneur mon Dieu
                                   toi mon seul espoir R/ Tu m'apprends Seigneur
                                                                     le chemin de la vie!

 —Garde- moi, mon Dieu : j’ai fait de toi mon refuge.
     J’ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu !
      Seigneur, mon partage et ma coupe :
       de toi dépend mon sort. »

 —Je bénis le Seigneur qui me conseille :
      même la nuit mon cœur m’avertit.
      Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ;
       il est à ma droite : je suis inébranlable.

—Mon cœur exulte, mon âme est en fête,
      ma chair elle-même repose en confiance :
       tu ne peux m’abandonner à la mort
        ni laisser ton ami voir la corruption.

 —Tu m’enseignes la route de la vie :
      en ta présence, la joie est sans mesure,!
       À ta droite, le bonheur ne finit pas !
-----   ---------   -------  ------- 
5- commentaire de saint Cyrille d’Alexandrie sur l’évangile de Jean
                         Si je ne pars pas le paraclet ne viendra pas à vous.

« Tout ce que le Christ avait à faire sur la terre
             était maintenant accompli ;
               mais il fallait absolument
           que nous devenions participants de la nature divine du Verbe,
           c'est-à-dire
               que nous abandonnions
                             notre vie propre
                        pour qu'elle se transforme en une autre,
                qu'elle se transfigure pour atteindre la nouveauté
                              d'une vie aimée de Dieu.
            Et cela ne pouvait se faire autrement
                    que par union et participation à l'Esprit Saint.
      Le moment le plus indiqué
           et le plus opportun pour l'envoi de l'Esprit
                               et sa venue en nous
                      était celui où le Christ notre Sauveur nous quitterait.
     En effet, aussi longtemps
           qu'il demeurait dans la chair auprès des croyants,
                    il leur apparaissait, je crois, comme le donateur de tout bien.
             Mais lorsque viendrait le moment où il devrait
                     monter vers son Père des cieux,
                        il faudrait bien
                               qu'il soit présent par son Esprit

                                   auprès de ses fidèles,
                                qu'il habite par la foi dans nos cœurs.
       Ainsi, le possédant en nous-mêmes,
             nous pourrions crier avec confiance: Abba, Père ;
                 nous porter facilement
                           vers toutes les vertus
                et, en outre,
           montrer notre force invincible contre tous les pièges du démon
                                                      et toutes les attaques des hommes,
                                  puisque nous posséderions l'Esprit tout-puissant.
           Les hommes en qui l'Esprit est venu
                     et a fait sa demeure sont transformés ;
                    ils reçoivent de lui une vie nouvelle
                        comme on peut facilement le voir
                              par des exemples pris dans l'Ancien et le Nouveau Testament.
                                  Samuel, après avoir adressé tout un discours à Saül, lui dit :
                                          L'Esprit du Seigneur fondra sur toi
                                               et tu seras changé en un autre homme.
                                       Quant à saint Paul : Nous tous qui, le visage dévoilé,
                                                              reflétons la gloire du Seigneur,
                                                                     nous sommes transfigurés
                                                                       en cette même image, de gloire en gloire,
                                                                         comme il convient au Seigneur qui est Esprit.

                         Car le Seigneur, c'est l'Esprit.
                           Vous voyez comment l'Esprit transforme

                                    pour ainsi dire en une autre image
                                            ceux en qui
                                                 on le voit demeurer.

            Il fait passer facilement
                     de la considération des choses terrestres
                                  à un regard exclusivement dirigé vers les réalités célestes ;
                      d'une lâcheté honteuse à des projets héroïques.
           Nous constatons que ce changement s'est produit chez les disciples :
               fortifiés ainsi par l'Esprit,
                       les assauts des persécuteurs ne les ont pas paralysés ;
                            au contraire, ils se sont attachés au Christ
                                 par un amour invincible.
                       C'est absolument indubitable.
             Elle est donc bien vraie, la parole du Sauveur :
               C'est votre intérêt que je retourne au ciel.
                 Car, c'est le moment de la descente de l'Esprit.  »
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Ven 18 Mai 2018 - 19:32

   
 Aujourd'hui vendredi 18  mai  2018
                           7e semaine de Pâques                                ( Dans les premières  lectures de ce temps liturgique:
                                                                                                                           ... Ainsi commence l'Église
                                                                                                                 mandatée 
                                                                                                                                                   conférée 
                                                                                                                   et concertée.
                                                                                                                                De là viennent les décisions. )
---vendredi di 18 mai  2018  7e semaine de Pâques BAmour
-antienne d’ouv Apocalypse 1 : 5 Le Christ nous aime
                et il nous a délivré de nos péchés par son sang; 
                       il a fait de nous le royaume
                      et les prêtres de Dieu son Père alléluia.    
1-Actes 25 : 13-21  « Un certain Jésus qui est mort, 
           mais que Paul affirme être en vie »
2-Psaume 102 : 1-2, 11-12, 19-20 ab.  Le Seigneur a mis son trône dans les cieux alléluia.
                        R/ Le Seigneur a son trône dans les cieux. ou : Alléluia ! (Ps 102 : 19a)
-acclamation  Jean 14 : 26 L’Esprit vous enseignera tout dit le Seigneur. 
                                                 Il vous rappellera toutes mes paroles alléluia.
3- évangile Jean 21 : 15-19 Sois le berger de mes agneaux 
                                        sois le berger de mes brebis.  …
                                                         le pasteur de mon troupeau!
-antienne de la com : Jean 16 : 13 Quand viendra l’Esprit de vérité
                              dit Jésus il vous guidera vers la vérité tout entière alléluia.
4-bréviaire 2 Jean 1 : 1-13  Demeurer fidèle à la doctrine du Christ.  
                        Au prise avec les faux docteurs ils seront de nombreux séducteurs.
5- traité de saint Hilaire sur la Trinité Le don du Père.
 - -
____________________________________________
-introduction au missel : Pâques, 
                                        l'Ascension,
                                          le don de l'Esprit,
                       tels sont les aspects du mystère du Christ 
                             vers lesquels nous tournons à nouveau nos regards en ce jour. 
                    Les premiers mots de la messe résument toute la raison d'être de la rédemption :
                          «Le Christ nous aime» (A 1). 
              De l'incarnation du Verbe
                         à la Pentecôte tout est amour, 
                                                 tout est grâce. 
           Quant à l'action de l'Esprit en nous 
               elle est présentée aujourd'hui comme une purification et une illumination : 
                       « l'Esprit Saint purifiera nos cœurs » (P 2),
                            et il le fera en nous guidant « vers la vérité tout entière » (A 2),
                                        car il est « l'Esprit de lumière» (P 1).
-----   -------   ----------     -------     -----  
1--Actes 25 : 13-21  « Un certain Jésus qui est mort, 
           mais que Paul affirme être en vie »
    -intro : Le gouverneur Festus
                 expose au roi Agrippa l’affaire de Paul : 
                       « il s’agit d’un certain Jésus
                     qui est mort 
                et que Paul affirme être en vie». 
          Cette phrase contient 
    tout l’essentiel de la foi chrétienne
« En ces jours-là, le roi Agrippa et Bérénice (sa sœur)
        vinrent à Césarée saluer le gouverneur Festus.      
                                                                        ---------   L'épisode dans la vidéo est
                                                       à 1h19'00''

      Comme ils passaient là plusieurs jours, Festus exposa au roi la situation de Paul en disant :
                ''Il y a ici un homme que mon prédécesseur Félix a laissé en prison.
                        Quand je me suis trouvé à Jérusalem,
                             es grands prêtres et les anciens des Juifs 
                                    ont exposé leurs griefs contre lui 
                                           en réclamant sa condamnation.
                         J’ai répondu que les Romains n’ont pas coutume 
                             de faire la faveur de livrer qui que ce soit lorsqu’il est accusé,
                                 avant qu’il soit confronté avec ses accusateurs 
                                      et puisse se défendre du chef d’accusation. 
                               Ils se sont donc retrouvés ici, 
                                   et sans aucun délai, le lendemain même, 
                                      j’ai siégé au tribunal et j’ai donné l’ordre
                                             d’amener cet homme. 
                                  Quand ils se levèrent,
                                           les accusateurs n’ont mis à sa charge
                                               aucun des méfaits que, pour ma part, j’aurais supposés. 
                                     Ils avaient seulement avec lui certains débats 
                                         au sujet de leur propre religion, 
                                              et au sujet 
                                                d’un certain Jésus 
                                                  qui est mort, 
                                               mais que Paul affirmait être en vie. 
                                   Quant à moi, embarrassé devant la suite à donner à l’instruction, 
                                       j’ai demandé à Paul 
                                                s’il voulait aller à Jérusalem 
                                                      pour y être jugé sur cette affaire.
                                            Mais Paul a fait appel
                                                pour être gardé en prison
                                                  jusqu’à la décision impériale. 
                                         J’ai donc ordonné de le garder en prison
                                               jusqu’au renvoi de sa cause devant l’empereur. »
-----   ----------     ----------      -------     -------   
3--Jean 21 : 15-19 Sois le berger de mes agneaux 
                                        sois le berger de mes brebis.  …
                                                         le pasteur de mon troupeau!
-intro : Lors d’une apparition sur les bords du lac de Tibériade, 
                  Jésus confie à Pierre 
                    la charge de l’Église 
            après sa triple profession d’attachement. 
     Puis le Seigneur lui prédit en termes voilés sa passion future.
--   ''Pierre m’aimes-tu?''.  Ce n’est pas un reproche
                    C'est une reconnaissance mutuelle
                                  « ... M'aimes-tu plus que ceux-ci?
                                             Pais-mes brebis!!»
                Le Seigneur qui « sait tout» connaît Pierre! 
      C'est pourquoi il l'a choisi...

« Jésus se manifesta encore aux disciples 
           sur le bord de la mer de Tibériade. 
      Quand ils eurent mangé,
          Jésus dit à Simon-Pierre : 
              '' Simon, fils de Jean, m’aimes-tu vraiment, plus que ceux-ci ? ''
              Il lui répond :
                '' Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. ''
           Jésus lui dit : '' Sois le berger de mes agneaux. ''
         Il lui dit une deuxième fois : 
              '' Simon, fils de Jean, m’aimes-tu vraiment ? ''
             Il lui répond : '' Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. ''
         Jésus lui dit : '' Sois le pasteur de mes brebis. ''
             Il lui dit, pour la troisième fois :
           '' Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? ''
                      Pierre fut peiné parce que,
                         la troisième fois, Jésus lui demandait : 
                             '' M’aimes-tu ? ''
               Il lui répond : « Seigneur, toi, tu sais tout
                                          tu sais bien que je t’aime. '' 
         Jésus lui dit : '' Sois le berger de mes brebis. 
               Amen, amen, je te le dis : 
                   quand tu étais jeune, 
                         tu mettais ta ceinture toi-même 
                          pour aller là où tu voulais ; 
                    quand tu seras vieux,
                        tu étendras les mains,
                          et c’est un autre 
                             qui te mettra ta ceinture,
                                   pour t’emmener là où tu ne voudrais pas aller. ''
                    Jésus disait cela 
                       pour signifier
                         par quel genre de mort
                             Pierre rendrait gloire à Dieu.
              Sur ces mots, il lui dit :'' Suis-moi''. »
----   -----   ------    ------   ------   
4- 2 Jean 1 : 1-13  Demeurer fidèle 
                                       à la doctrine du Christ.  
                        Au prise avec les faux docteurs
                               qui seront de nombreux séducteurs.
«   MOI, L’ANCIEN, à la Dame élue de Dieu, 
          et à ses enfants, que j’aime en vérité
                    – non pas moi seul, mais tous ceux qui connaissent la vérité –,
         à cause de la vérité qui demeure en nous 
              et qui sera avec nous pour toujours.
                    Avec nous seront la grâce, 
                                              la miséricorde,
                                               la paix, 
                        de la part de Dieu le Père 
                                                 et de Jésus Christ, le Fils du Père, 
                                                                  dans la vérité et dans l’amour.
             J’ai eu beaucoup de joie à trouver plusieurs de tes enfants
                        qui marchent dans la vérité selon le commandement
                                                                que nous avons reçu du Père.
              Et maintenant, Dame élue, je t’adresse une demande : 
                      aimons-nous les uns les autres. 
                             – Ce que je t’écris là n’est pas un commandement nouveau, 
                                    nous l’avions depuis le commencement.
                    Or l’amour, c’est que nous marchions selon ses commandements
                             Tel est le commandement selon lequel vous devez marcher, 
                                             comme, depuis le commencement, vous l’avez appris.
      Beaucoup d’imposteurs se sont répandus dans le monde,
                ils refusent de proclamer que Jésus Christ est venu dans la chair ; 
                    celui qui agit ainsi est l’imposteur et l’anti-Christ.
               Prenez garde à vous-mêmes, 
                    pour ne pas perdre le fruit de notre travail, 
                     mais pour recevoir intégralement votre salaire.
         Quiconque va trop loin
            et ne se tient pas à l’enseignement du Christ, 
                celui-là se sépare de Dieu. 
           Mais celui qui se tient à cet enseignement
                celui-là reste attaché au Père et au Fils.
       Si quelqu’un vient chez vous sans apporter cet enseignement
            ne le recevez pas dans votre maison 
               et ne lui adressez pas votre salutation,
        car celui qui le salue participe à ses œuvres mauvaises.
 
          J’ai bien des choses à vous écrire ; 
           je n’ai pas voulu le faire avec du papier et de l’encre, 
             mais j’espère me rendre chez vous et vous parler de vive voix, 
               pour que notre joie soit parfaite.
                  Les enfants de ta sœur, la communauté élue de Dieu, te saluent.  » 
-----   -------    --------   
-5- traité de saint Hilaire sur la Trinité Le don du Père.
« Le Seigneur a ordonné de baptiser 
                              au nom du Père,
                                et du Fils, 
                             et du Saint-Esprit, 
                     c'est-à-dire dans la profession de foi au Créateur, 
                                                                            au Fils unique 
                                                                          et à celui qui est le Don. 
            Le Créateur de tous est unique. 
      Il y a un seul Dieu Père, de qui tout provient ;
        il y a un seul Fils unique, notre Seigneur Jésus Christ,
                                                           par qui tout existe ;
         il y a un seul Esprit, le don de Dieu répandu en tous.
Toutes choses sont donc organisées
                                          par les vertus 
                               et les attributions divines
                        une puissance unique de qui tout provient ;
                        une descendance unique par qui tout existe ; 
                          une grâce unique donnant une parfaite espérance. 
             Et rien ne peut manquer à une telle perfection, 
                puisqu'on y trouve l'infinité dans le Père éternel,
                                              la vision dans son image qui est le Fils
                                                la pratique de la vie chrétienne 
                                                                       dans le don de l'Esprit. ~
Que tel soit en nous le rôle de celui-ci,
        apprenons-le des 
              paroles dites par le Seigneur lui-même :
                  J'aurais encore beaucoup de choses à vous dire,
                                  mais pour l'instant vous n'avez pas la force de les porter. 
                                          Il vous est avantageux que je parte ; 
                                                 si je m'en vais, je vous enverrai l'Avocat
                            Et encore : 
                                   Moi, je prierai le Père, 
                                et il vous donnera un autre Avocat
                                                       qui sera pour toujours avec vous. 
                                                             C'est l'Esprit de vérité.
                                                       Il vous guidera vers la Vérité tout entière. 
                                                 En effet, ce qu'il dira ne viendra pas de lui-même ;
                                                                        il redira tout ce qu'il aura entendu 
                                                                          et, ce qui va venir
                                                                                   il vous l'expliquera
                                              Il me glorifiera, 
                                            car c'est de moi qu'il le tirera.
Ces paroles ont été dites pour vous faire comprendre plusieurs choses ;
               on y trouve
                        l'intention de celui qui procure le don
                           et aussi la raison d'être
                              et la nature du don. 
               Puisque notre faiblesse 
                         serait incapable de saisir
                                aussi bien le Père que le Fils
                                         le Saint-Esprit est 
                                            un don qui,
                                              par son intervention,
                                                      peut éclairer notre foi
                                   pour laquelle l'Incarnation est un mystère difficile. ~
    On le reçoit afin de connaître Dieu.
          La nature du corps humain, 
                lorsque disparaîtront les objets qui l'intéressent, 
                        sera inactive. 
                     Car s'il n'y a pas de lumière ou de jour,
                            le service rendu par les yeux n'aura pas à s'exercer ;
                                si aucun son ou aucune voix ne se fait entendre, 
                                        les oreilles ne trouveront plus rien à faire ; 
                                 si aucune odeur ne s'exhale, 
                                        les narines seront sans utilité. 
                                           Il en est de même pour l'esprit humain :
                                   si, par la foi, il ne reçoit pas le don du Saint-Esprit,
                                     il aura bien un principe naturel de connaissance de Dieu, 
                                               mais il n'aura pas la lumière de la science.Quant au don qui réside dans le Christ, il est toujours le même pour tous ; 
                        et puisqu'il ne manque jamais, 
                            il est donné à chacun autant qu'il veut 
                                                                   en profiter ;
                               il réside en chacun autant qu'il veut 
                                                                    l'obtenir. 

               Ce don demeure avec nous jusqu'à la fin du monde, 
                        il nous réconforte dans notre attente ;
                          il est un gage, par l'activité de ses bienfaits, 
                                   de ce que nous espérons pour l'avenir, 
                             il éclaire les esprits, 
                                 il illumine les cœurs.   »
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Sam 19 Mai 2018 - 17:10

   
 Aujourd'hui samedi 19  mai  2018
                           7e semaine de Pâques                                ( Dans les premières  lectures de ce temps liturgique:
                                                                                                                           ... Ainsi commence l'Église
                                                                                                                 mandatée 
                                                                                                                                                   conférée 
                                                                                                                   et concertée.
                                                                                                                                De là viennent les décisions. )
---samedi di 19 mai  2018  7e semaine de Pâques B –Feu : l’Esprit,
                                                                                         le Sanctificateur, 
                                                                                                     l’Illuminateur.
-antienne d’ouv Actes 1 : 14 D’un seul cœur les Apôtres participaient
                                               fidèlement à la prière avec quelques femmes 
                                                dont Marie mère de Jésus 
                                                             et avec ses frères alléluia, 
                                                     à commencer par cette 
                              première assemblée
                                              tous réunis au Cénacle dans l'attente de l'Esprit promis, 
                                                         tel que Jésus l'avait demandé.  
                                                                              
1-Actes 28 : 16-20, 30-31 « Paul demeura à Rome ;
                        il annonçait le règne de Dieu »
2-Psaume 10 : 4, 5.7    R/ Les justes verront ton visage Seigneur alléluia. 
                                               Alléluia ! (cf. 10 : 7c)
-acclamation  Jean 16 : 7. 13 Je vous enverrai l’Esprit de vérité, 
                                  il vous conduira vers la vérité tout entière alléluia.
3- évangile Jean 21 : 20-25 C’est ce disciple qui a écrit ces choses 
                                    et nous savons que son témoignage est véridique.
-antienne de la com : Jean 16 : 14 L’Esprit Saint me glorifiera dit Jésus
                                      car il reprendra
                              ce qui vient de moi pour vous l’expliquer alléluia.
4-bréviaire 3 Jean 1 : 1-14 Marcher dans la lumière de la vérité  
5- homélie africaine du VIe siècle pour la Pentecôte 
                               C’est l’Église dans son unité qui parle toutes les langues
 - -
____________________________________________
--introduction au missel :   Voici que s'achève la Cinquantaine pascale,
                             «la Pentecôte d'allégresse» (Tertullien).
                  Aussi n'est-ce pas sans une certaine nostalgie 
              qu' « au terme de ces fêtes pascales » nous prions Dieu                         
                 «de garder la Pâque de son Fils                                                 Havre de Paix de notre Consolation!


présente dans toute notre vie» (P 1). Mais le chrétien ne s'attarde pas sur le passé. Avec Marie et les Apôtres nous allons vivre cette journée dans l'attente de l'Esprit (A 1). Il sera pour nous le Purificateur, car «il est lui-même le pardon des péchés» (P R), et l'Illuminateur, car il nous fera entrer plus avant dans le mystère de Jésus (A 2).
-----   --------    ---------    -------   -----  
-1-Actes 28 : 16-20, 30-31 « Paul demeura à Rome ;
                        il annonçait le règne de Dieu »
-intro à la 1ère lecture : 
       Puisqu'il en a appelé à César,
             Paul arrive à Rome
                  où il s'adresse aux Juifs sans obtenir le succès espéré. 
                     Il reste deux ans en régime de semi-liberté,
                  continuant néanmoins à proclamer le Royaume de Dieu 
                              et à annoncer le Seigneur Jésus.
-« À notre arrivée à Rome, Paul a reçu l’autorisation d’habiter en ville avec le soldat qui le gardait.
              Trois jours après, il fit appeler les notables des Juifs.
                     Quand ils arrivèrent, il leur dit :
                         '' Frères, moi qui n’ai rien fait contre notre peuple 
                                 et les coutumes reçues de nos pères,
                            je suis prisonnier depuis Jérusalem où j’ai été livré aux mains des Romains. 
                               Après m’avoir interrogé, ceux-ci voulaient me relâcher,
                                   puisque, dans mon cas, il n’y avait aucun motif de condamnation à mort.
                   Mais, devant l’opposition des Juifs,
                         j’ai été obligé de faire appel à l’empereur, 
                              sans vouloir pour autant accuser ma nation. 
          C’est donc pour ce motif que j’ai demandé à vous voir et à vous parler, 
             car c’est à cause de l’espérance d’Israël 
                        que je porte ces chaînes. ''
     Paul demeura deux années entières dans le logement qu’il avait loué ;
                   il accueillait tous ceux qui venaient chez lui ;
                     il annonçait le règne de Dieu
                      et il enseignait ce qui concerne le Seigneur Jésus Christ
                         avec une entière assurance et sans obstacle.  »  
-----   -------   -------------   --------   ------ 
3- Jean 21 : 20-25 C’est ce disciple qui a écrit ces choses 
                                    et nous savons que son témoignage est véridique.
--intro: Après la profession d’attachement de Pierre envers Jésus, 
                l’évangile relate 
                 des discussions 
                      sur l’interprétation
                   par Pierre, d’une réponse du Seigneur 
                      concernant le disciple bien-aimé. 
          C’est ce disciple qui est l’auteur du quatrième évangile,
                      et qui en témoigne. 
                  Le choix de l'Esprit propulsera chacun par sa diversité
                                    au service de toute l'Église
    «  En ce temps-là,
                  Jésus venait de dire à Pierre : 
                              '' Suis-moi. '' 
          S’étant retourné, Pierre aperçoit, 
                                 marchant à leur suite,
                                      le disciple que Jésus aimait. 
                C’est lui qui, pendant le repas, 
                                      s’était penché sur la poitrine de Jésus
                                 pour lui dire : '' Seigneur, quel est celui qui va te livrer ? ''

                   Pierre, voyant donc ce disciple,
                       dit à Jésus :
                          ''Et lui, Seigneur, que lui arrivera-t-il ?''

                 Jésus lui répond :
                             ''Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne,
                                               que t’importe ? Toi, suis-moi.''
                      Le bruit courut donc parmi les frères
                                   que ce disciple ne mourrait pas. 
                      Or, Jésus n’avait pas dit à Pierre 
                                                    qu’il ne mourrait pas, mais : 
                                 '' Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe ? ''
       C’est ce disciple qui témoigne
                               de ces choses 
                                        et qui les a écrites, 
                              et nous savons que son témoignage est véridique.
            Il y a encore beaucoup d’autres choses 
                    que Jésus a faites ; 
                                et s’il fallait écrire chacune d’elles, 
                                             je pense que le monde entier ne suffirait pas 
                                                                    pour contenir les livres que l’on écrirait. » 
-------   -------    --------
-antienne de la com : Jean 16 : 14 
             L’Esprit Saint me glorifiera dit Jésus
                                      car il reprendra
                              ce qui vient de moi pour vous l’expliquer alléluia.

-----   ----------    -----------   ------   -------   ----- 
-5- homélie africaine du VIe siècle pour la Pentecôte 
                               C’est l’Église dans son unité
                                      qui parle toutes les langues
« Les disciples ont parlé toutes les langues
             Ainsi Dieu a voulu manifester la présence du Saint-Esprit 
                        en faisant parler toutes les langues à ceux qui l'avaient reçu. 
                 Il faut comprendre en effet, frères très chers,
                   qu'il s'agit bien du Saint-Esprit par qui l'amour est répandu dans nos cœurs. 
                   Et parce que l'amour devait rassembler l’Église de Dieu 
                         sur toute l'étendue de la terre
                           alors même un seul homme le pouvait, 
                       en recevant le Saint-Esprit qui lui faisait parler toutes les langues. 
                Et maintenant que l’Église est rassemblée par
                                                               le Saint-Esprit
                              c'est son unité qui parle toutes les langues.
     Par conséquent, si quelqu'un dit à l'un de nous : 
                           '' Est-ce que tu as reçu le Saint-Esprit
                                      car tu ne parles pas toutes les langues ?''
               voici ce qu'il faut répondre : 
                             ''Parfaitement, je parle toutes les langues.
                               Car je suis dans ce corps du Christ, 
                                qui est l’Église, laquelle parle toutes les langues. 
            En effet, par la présence du Saint-Esprit
                            qu'est-ce que Dieu a voulu manifester, 
                                 sinon que son Église parlerait toutes les langues ?
          Ainsi s'est accomplie cette promesse du Seigneur 
                          : Personne ne met le vin nouveau dans de vieilles outres,
                                                    mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, 
                                                                           et le tout se conserve.
           On comprend donc que certains, 
                            en entendant les disciples parler toutes les langues, disaient :
                                       Ils sont pleins de vin doux.
                       En effet, ils étaient alors devenus des outres neuves, 
                             étant renouvelés par la grâce de la sainteté. 
              Ainsi, remplis de vin nouveau, 
                       c'est-à-dire remplis du Saint-Esprit,
                              ils bouillonneraient en parlant toutes les langues 
                                  et, par ce miracle éclatant, 
                                          ils annonceraient que l’Église catholique
                                                          devait se répandre 
                                              dans les langues de toutes les nations. ~
             Célébrez donc ce jour
                        comme 
                             étant les membres du corps du Christ
                                                                dans son unité
                     Ce n'est pas en vain que vous le célébrez, 
                             si vous célébrez ce que vous êtes. 
          Vous êtes en effet agrégés à cette Église que le Seigneur, 
                                     en la remplissant du Saint-Esprit
                          reconnaît comme sienne du fait q'elle s'étend au monde entier ; 
                et elle-même est reconnue ainsi comme appartenant au Seigneur. 
      De même, l'Époux n'a pas perdu son épouse, 
                 personne n'a substitué à celle-ci une étrangère.
                       Vous êtes établis dans toutes les nations,
                                   vous êtes donc l’Église du Christ, 
                                                         les membres du Christ,
                                                           le corps du Christ, 
                                                            l'épouse du Christ. 
               Et l'Apôtre vous dit : 
                            Supportez-vous les uns les autres avec amour ;
                                  rassemblés dans la paix,
                                         ayez à cœur de garder l'unité dans un même Esprit.
            Remarquez-le :
                      lorsqu'il vous a prescrit 
                           de vous supporter les uns les autres,
                               il a proposé l'amour ;
                         lorsqu'il a nommé
                             l'espérance de l'unité,
                                il a indiqué le rassemblement dans la paix.
                 Telle est la demeure de Dieu,
                       bâtie avec des pierres vivantes ;
                             le père de famille se plaira à y habiter, 
                                 car l'écroulement causé par la division 
                                        ne doit pas blesser ses regards.  »
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Dim 20 Mai 2018 - 18:16

      
 Aujourd'hui dimanche 20  mai  2018
                           Pentecôte                               ( Dans les premières  lectures de ce temps liturgique:
                                                                                                                           ... Ainsi commence l'Église
                                                                                                                 mandatée 
                                                                                                                                                   conférée 
                                                                                                                   et concertée.
                                                                                                                                De là viennent les décisions. )
C'est aujourd'hui la fête
              de la naissance de l'Église... d'où (seul) nous vient
                                                                  l'unité dans la diversité,
                                                                    avec la mission de rassembler
                                                                   ceux qui veulent devenir enfants de Dieu.
                                              C'est la mission de l'Esprit Saint qui commence
                                                     en étroite collaboration avec Son Église. 
1- -1ère lecture : Actes 2 : 1-11  « Tous furent remplis de l’Esprit Saint 
                                    et se mirent à parler en d’autres langues » : 
                                                                 L’Église est née
                                                             universelle,
                                              et elle est envoyée de par le monde 
                                                      pour enseigner
                                                                pardonner 
                                                                   sanctifier... 
                                                               et rassembler
                                                      en baptisant 
                                                au du Père et du Fils et du Saint-Esprit!
2--psaume 103 (Ps 103 (104), 1ab.24ac, 29bc-30, 31.34) 
                           R/ Ô Seigneur, envoie ton Esprit
                                  qui renouvelle la face de la terre! 
                                                 Alléluia ! (cf. Ps 103 : 30)
3-2e lecture 1 Corinthiens 12 : 3b-7, 12-13 
                « C’est dans un unique Esprit 
                                que nous tous avons été baptisés pour former
                                                        un seul corps ».  
--SÉQUENCE. . .
-acclamation  Alléluia. Alléluia. Viens, Esprit Saint ! Emplis le cœur de tes fidèles ! 
                                              Allume en eux le feu de ton amour ! Alléluia.
4-évangile Jean 20 : 19-23 « De même que le Père m’a envoyé, 
                          moi aussi je vous envoie : recevez l’Esprit Saint »

5-bréviaire Romains 8 : 5-27 Ceux-là sont fils de Dieu, 
                                              qui sont conduits par l'Esprit de Dieu
6- traité de saint Irénée contre les hérésies.   
                                    Envoie l’Esprit
 - -
____________________________________________
--1- Actes 2 : 1-11  « Tous furent remplis de l’Esprit Saint 
                                    et se mirent à parler en d’autres langues » : 
                                                                 L’Église est née universelle,
                                              et elle est envoyée de par le monde 
                                                      pour enseigner, 
                                                                pardonner et sanctifier...
« Quand arriva le jour de la Pentecôte
             au terme des cinquante jours après Pâques,
                 ils se trouvaient réunis tous ensemble
          Soudain un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent :
              la maison où ils étaient assis (le Cénacle) en fut remplie tout entière. 
                    Alors leur apparurent des langues 
                                      qu’on aurait dites de feu
                                         
                                     qui se partageaient,
                       et il s’en posa une sur chacun d’eux. 
             Tous furent remplis d’Esprit Saint :
                         ils se mirent à parler en d’autres langues, 
              et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit. 
     Or, il y avait, résidant à Jérusalem, des Juifs religieux,
                    venant de toutes les nations stupéfaction et l’émerveillement, ils disaient :

                             ''Ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous galiléens ? 
                                  Comment se fait-il que chacun de nous les entende dans son propre dialecte, 
                                      sa langue maternelle ? 
                      Parthes, Mèdes et Élamites, habitants de la Mésopotamie, 
                           de la Judée et de la Cappadoce, de la province du Pont et de celle d’Asie, 
                              de la Phrygie et de la Pamphylie, 
                                de l’Égypte et des contrées de Libye proches de Cyrène, 
                                     Romains de passage,
                                       Juifs de naissance et convertis, 
                                          Crétois et Arabes, 
                           tous nous les entendons 
               parler dans nos langues des merveilles de Dieu. » 
--- --------   -----------   ---------   -------- 
4-Jean 20 : 19-23 « De même que le Père m’a envoyé, 
                          moi aussi je vous envoie 
                                                     recevez l’Esprit Saint »
        '' De même que le Père m’a envoyé, moi aussi 
                                je vous envoie : recevez l’Esprit Saint ''
« Le soir venu, en ce premier jour de la semaine,
            alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient verrouillées 
                   par crainte des Juifs, Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. 
             Il leur dit : '' La paix soit avec vous ! ''
        Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté.
           Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur.
   Jésus leur dit de nouveau : '' La paix soit avec vous ! 
            De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. ''
      Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux et il leur dit : '' Recevez l’Esprit Saint
         À qui vous remettrez ses péchés,
                             ils seront remis ;
           à qui vous maintiendrez ses péchés,
                                   ils seront maintenus. »
-----  -------   ----------   ----------   -------  ---
                                                                                                                  ((( Musique et paroles: Lucien Deiss, CSSp (1921-2007)
                                                                                                                             « L'Esprit de Dieu repose sur moi » par Choeur des Pères de Chevilly )))
 

          
-----    --------    ---------   ------  


-----   ------   -----    -- 
6- traité de saint Irénée contre les hérésies.   
                                    Envoie l’Esprit
       « Quand le Seigneur donna à ses disciples
            le pouvoir de régénérer les hommes en Dieu,
              il leur dit : Allez, enseignez toutes les nations, 
                    baptisez-les au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit.
     C'est cet Esprit dont il a promis par les prophètes 
            l'effusion dans les temps derniers,
             sur les serviteurs et les servantes,
                afin qu'ils prophétisent. 
                    Voilà pourquoi l'Esprit est descendu dans le Fils de Dieu,
                                                              devenu le fils de l'homme,
                                                     pour s'habituer avec lui à habiter le genre humain,
                                              à reposer parmi les hommes, 
                                                à habiter l'œuvre de Dieu, 
                                    pour opérer en ces hommes la volonté du Père,
                          et les renouveler de leur désuétude dans la nouveauté du Christ.
      C'est l'Esprit, au dire de Luc,
          qui est descendu après l'Ascension du Seigneur sur les Apôtres 
                                à la Pentecôte,
                            et qui a pouvoir sur tous les peuples 
                      pour les introduire à la vie 
                       et leur ouvrir la nouvelle Alliance.
          C'est pourquoi, s'unissant à toutes les langues,
              ils chantaient une hymne à Dieu.
       L'Esprit ramenait à l'unité toutes les races éloignées, 
                        et offrait au Père les prémices de tous les peuples.
           Voilà pourquoi aussi le Seigneur 
                        a promis de nous envoyer le Paraclet
                               qui nous adapte à Dieu. 
                 En effet la farine sèche 
                           ne peut
                              sans eau 
                       devenir une seule pâte, 
                            pas davantage nous tous,
                                ne pouvions devenir 
                                    un
                                           en Jésus Christ 
                            sans l'eau 
                               qui vient du ciel. 
                  La terre aride, si elle ne reçoit pas d'eau, 
                        ne fructifie pas ; ainsi nous-mêmes, 
                            qui d'abord étions du bois sec, 
                                nous n'aurions jamais porté le fruit de la vie,
                                       sans l'eau librement donnée d'en haut.
                     Ainsi nos corps ont reçu par l'eau du baptême 
                                l'unité qui les rend incorruptibles ; 
                          nos âmes l'ont reçue de l'Esprit. ~

           L'Esprit de Dieu descendit sur le Seigneur, 
                                      Esprit de sagesse
                                               et d'intelligence, 
                                                  Esprit de conseil 
                                                                et de force,
                                                         Esprit de science
                                                                     et de piété, 
                                                              Esprit de crainte de Dieu
                À son tour le Seigneur l'a donné à l'Église
                   en envoyant des cieux le Paraclet sur toute la terre, 
                         là où 
                              le diable fut abattu comme la foudre, dit le Seigneur.
             Ainsi cette rosée de Dieu nous est bien nécessaire 
                         pour n'être point consumés ni rendus stériles, 
                              et pour que là où nous avons l'accusateur, 
                                                 là nous ayons le Défenseur : 
                      car le Seigneur a confié à l'Esprit Saint 
                             l'homme qui est sien, 
                                cet homme qui était tombé aux mains des brigands.
             Il en a eu pitié et a pansé ses blessures, 
                    lui donnant deux pièces à l'effigie du Roi, 
                         pour qu'ayant reçu par l'Esprit
                                  l'image et le sceau du Père 
                                                                et du Fils, 
                       nous fassions fructifier la pièce qu'il nous a confiée,
                              et la rendions multipliée au Seigneur.  »

avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Lun 21 Mai 2018 - 20:55

      
 Aujourd'hui lundi  21 mai  2018  7e semaine ord 
              Nouveau décret:
Bienheureuse Vierge Marie,
           Mère de l'Église
        Mémoire                                                                
                                           
https://www.la-croix.com/Urbi-et-Orbi/Documentation-catholique/Saint-Siege/memoire-Bienheureuse-Vierge-Marie-Mere-lEglise-celebree-lundi-Pentecote-2018-03-05-1200918279


 La Vierge Marie a été la figure centrale pour tous les Apôtres,
    tout le temps de sa vie. 
  Après la dispersion des Apôtres, suite  à la crucifixion,
     ils se sont tous rassemblés autour de Marie, pour exprimer leurs remords. . .  
  Marie a été leur consolatrice
    Elle, qui connaissait tous les mystères reliés à la Rédemption,
     pouvait les accueillir avec amour dans la Foi et leur enseigner
            comme une mère à ses enfants, sur la connaissance 
           de ces mystères, que la théologie de l'Église, 
                  à leur suite et à leur enseignement développera et enseignera 
                     dans la suite des âges...
      Cette assertion est l'une des raisons pour lesquelles
           Marie est justement proclamée Mère de l'Église, à juste titre,
        et il est de mise que ce titre reconnu universellement 
                     soit célébré en notre liturgie.
                           Tel est le rôle de l'Église, 
          de faire connaître toujours mieux l'expression des mystères
             de la Foi qu'elle continuera à approfondir et à célébrer,
                      avec amour et piété
                    et reconnaissance à Dieu
                     pour tous ses bienfaits,
            dont Marie est reliée directement
                   aux plus belles grâces
                    accordées par Dieu à son Église.
-------    -------    -------   -------  
--lundi  21 mai  2018  7e semaine ord B   Dépossédés
1-Jacques 3 : 13-18  Si vous avez dans le cœur la jalousie amère, 
                  ne soyez pas pleins d'orgueil. 
2-psaumes 18 :  8, 9, 10, 15 (Ps 18b (19),) R/ Les préceptes du Seigneur sont droits, 
                          ils réjouissent le cœur. (Ps 18b, 9ab)
-acclamation  Alléluia. Alléluia. 2 Timothée 1 : 10 Notre Sauveur Jésus Christ a détruit la mort;
                  il a fait resplendir la vie par la prédication de l’Évangile. Alléluia.
3-Marc 9 : 14-29 Je crois! Viens au secours de mon incroyance!
4-bréviaire Qohélet 2 : 1-3, 12-26 Tout n’est qu’illusion ou déception.
5-- -+homélie de saint Grégoire de Nysse sur l’Ecclésiaste
                        «Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres»  
6-  Nouveau décret:
Bienheureuse Vierge Marie,
           Mère de l'Église 
            De l’allocution du bienheureux pape Paul VI, 
                 lors de la clôture de la troisième session du concile Vatican II : 
        Considérant les rapports étroits entre Marie et l’Église… 
 - -
____________________________________________
6-  Nouveau décret:
Bienheureuse Vierge Marie,
           Mère de l'Église 
            De l’allocution du bienheureux pape Paul VI, 
                 lors de la clôture de la troisième session du concile Vatican II : 
        Considérant les rapports étroits entre Marie et l’Église… 
« Considérant les rapports étroits entre Marie et l’Église,
       c’est pour sa gloire et pour notre réconfort 
                que nous proclamons la Très Sainte Vierge Marie
                            Mère de l’Église
                     c’est-à-dire de tout le peuple de Dieu, 
                          aussi bien des fidèles 
                             que des pasteurs, 
                 que nous l’appelons Mère très aimante ; 
                   et nous voulons que, dorénavant, 
                      avec ce titre si doux,
                         la Vierge soit encore davantage honorée 
                                                                      et invoquée 
                                                     par tout le peuple chrétien.
                     Il s’agit d’un titre, Vénérables Frères, 
                     qui n’est pas nouveau pour la piété des chrétiens 
                                 – c’est même de préférence sous ce nom de Mère 
                                               que les chrétiens et toute l’Église 
                                                            aiment invoquer Marie

                               Ce titre, en vérité, 
                                     appartient à l’authentique substance de la dévotion à Marie,
                                            trouvant sa justification 
                          dans la dignité même de la Mère du Verbe incarné.
                De même que la maternité divine 
                             est le fondement de la relation spéciale de Marie avec le Christ
                                                    et de sa présence dans l’économie du salut 
                                                                                   opéré par le Christ Jésus, 
                 de même elle constitue 
                                le fondement principal des rapports entre Marie et l’Église, 
                                     car elle est Mère de Celui qui
                                            depuis le premier instant de l’Incarnation dans son sein virginal, 
                                                s’est uni, en tant que chef, 
                                                      son Corps mystique qui est l’Église
                                   Marie, donc, en tant que Mère du Christ, 
                                        est Mère aussi de tous les pasteurs 
                                                                              et fidèles, 
                                                                c’est-à-dire de l’Église.
                        C’est donc l’âme pleine de confiance et d’amour filial 
                            que nous levons les yeux vers elle, 
                               malgré notre indignité et notre faiblesse.
                Elle, qui nous a donné avec Jésus la source de la grâce, 
                    ne manquera pas de secourir l’Église alors que, 
                            dans l’abondance des dons du Saint-Esprit
                                 l’Épouse du Christ s’adonne avec un nouvel élan 
                                                          à sa mission de salut
         Et notre confiance est encore ravivée et renforcée 
                      lorsque nous considérons les liens très étroits
                           qui lient 
                          notre Mère du ciel 
                              au genre humain. 
              Dans toute la richesse des prérogatives admirables 
                       dont Dieu l’a dotée pour la rendre digne d’être la Mère du Verbe incarné, 
                           elle n’en est pas moins toute proche de nous. 
                  Fille d’Adam comme nous, 
                         et donc notre sœur par le lien de la nature, 
                             elle est cependant la créature préservée du péché originel 
                                        à cause des futurs mérites du Sauveur,
                                 et qui, aux privilèges qu’elle a obtenus, 
                                      joint la vertu personnelle d’une foi totale et exemplaire, 
                                        méritant l’éloge évangélique
                              '' Bienheureuse, toi qui as cru. '' 
                 Durant sa vie terrestre, elle a réalisé la figure parfaite du disciple du Christ, 
                                                             miroir de toutes les vertus, 
                                                     et elle a incarné les béatitudes évangéliques proclamées par le Christ. 
                                    C’est pourquoi en elle toute l’Église, 
                                                  dans son incomparable variété de vie et d’œuvres, 
                                                          atteint la plus authentique
                                                                              forme de l’imitation parfaite du Christ. »
------  --------  ----------   ----------  ------- 
-1-Jacques 3 : 13-18  Si vous avez dans le cœur la jalousie amère, 
                  ne soyez pas pleins d'orgueil. 
--Introduction: Les actions de chacun révèlent 
              quelle sagesse les inspire. 
              À la sagesse terrestre s’oppose
                 la sagesse d’en haut
             qui est seule source de justice et de paix. 

 «Bien-aimés, quelqu’un, parmi vous, a-t-il la sagesse et le savoir ? 
              Qu’il montre par sa vie exemplaire que la douceur de la sagesse inspire ses actes.
                       Mais si vous avez dans le cœur la jalousie amère
                            et l’esprit de rivalité
                      ne vous en vantez pas, ne mentez pas, n’allez pas contre la vérité. 
                 Cette prétendue sagesse ne vient pas d’en haut ;
                              au contraire, elle est terrestre,
                                     animale, démoniaque
                 Car la jalousie et les rivalités 
                   mènent au désordre 
                         et à toutes sortes d’actions malfaisantes.
             Au contraire, la sagesse qui vient d’en haut est d’abord chaste
                                            puis pacifique, bienveillante, conciliante,
                                    pleine de miséricorde et féconde en bons fruits
                    sans parti pris, sans hypocrisie.  
             C’est dans la paix qu’est semée la justice, 
                qui donne son fruit aux artisans de la paix. »
---  -------   ------   ------  
2-psaumes 18 :  8, 9, 10, 15  R/ Les préceptes du Seigneur sont droits, 
                          ils réjouissent le cœur. (Ps 18b, 9ab)

  —La loi du Seigneur est parfaite,
      qui redonne vie ;
            la charte du Seigneur est sûre,
        qui rend sages les simples.
  —Les préceptes du Seigneur sont droits,
       ils réjouissent le cœur ;
            le commandement du Seigneur est limpide,
         il clarifie le regard.
  —La crainte qu’il inspire est pure,
      elle est là pour toujours ;
        les décisions du Seigneur sont justes
     et vraiment équitables;
 —Accueille les paroles de ma bouche,
      le murmure de mon cœur ;
         qu’ils parviennent devant toi,
     Seigneur, mon rocher, mon défenseur 
----   -----   -----   -----  
3-Marc 9 : 14-29 Je crois!
              Viens au secours de mon incroyance!
« En ce temps-là, Jésus, ainsi que Pierre, Jacques et Jean, 
           descendirent de la montagne ;
        en rejoignant les autres disciples,
          ils virent une grande foule qui les entourait, 
            et des scribes qui discutaient avec eux. 
      Aussitôt qu’elle vit Jésus, toute la foule fut stupéfaite, 
          et les gens accouraient pour le saluer.
      Il leur demanda : '' De quoi discutez-vous avec eux ? ''
         Quelqu’un dans la foule lui répondit :  
                  '' Maître, je t’ai amené mon fils,  
          il est possédé par un esprit qui le rend muet ;
                 cet esprit s’empare de lui n’importe où,
                           il le jette par terre,
                               l’enfant écume, 
                                   grince des dents et devient tout raide.
                        J’ai demandé à tes disciples d’expulser cet esprit,
                             mais ils n’en ont pas été capables. ''
         Prenant la parole, Jésus leur dit :
                  '' Génération incroyante, 
                             combien de temps resterai-je auprès de vous ?
                               Combien de temps devrai-je vous supporter ?
                           Amenez-le-moi. ''
                     On le lui amena. Dès qu’il vit Jésus, 
                           l’esprit fit entrer l’enfant en convulsions ; 
                                   l’enfant tomba et se roulait par terre en écumant. 
                             Jésus interrogea le père : '' Depuis combien de temps cela lui arrive-t-il ? ''
                  Il répondit : '' Depuis sa petite enfance.  
                              Et souvent il l’a même jeté dans le feu ou dans l’eau pour le faire périr.
                                    Mais si tu peux quelque chose, viens à notre secours, 
                                            par compassion envers nous ! ''
              Jésus lui déclara : 
                   '' Pourquoi dire : “Si tu peux”… ? 
                            Tout est possible pour celui qui croit. ''  
                    Aussitôt le père de l’enfant s’écria :
                           '' Je crois ! Viens au secours de mon manque de foi ! ''
               Jésus vit que la foule s’attroupait ;
                   il menaça l’esprit impur, en lui disant : 
                        '' Esprit qui rends muet et sourd,
                                  je te l’ordonne, sors de cet enfant
                                              et n’y rentre plus jamais ! ''
    Ayant poussé des cris et provoqué des convulsions,
                l’esprit sortit
            L’enfant devint comme un cadavre,
                  de sorte que tout le monde disait : '' Il est mort. ''
                    Mais Jésus, lui saisissant la main,
                         le releva, et il se mit debout.
    Quand Jésus fut rentré à la maison, 
           ses disciples l’interrogèrent en particulier :
                   '' Pourquoi est-ce que nous,
                            nous n’avons pas réussi à l’expulser ? ''
              Jésus leur répondit : '' Cette espèce-là,
                             rien ne peut la faire sortir, sauf la prière. ''  »
----  -----  ------   -------  
-4-bréviaire Qohélet 2 : 1-3, 12-26 Tout n’est qu’illusion ou déception.
verset 26:
« 26 À l’homme 
         qui lui est agréable, 
                 Dieu donne sagesse
                          savoir et joie. 
            Quant au pécheur, il le charge de recueillir 
                     et d’amasser pour donner à qui lui plaît. 
             Cela aussi n’est que vanité et poursuite de vent. »  
---  ---  ----  ----------   -----   -----  
5-- -+homélie de saint Grégoire de Nysse sur l’Ecclésiaste
                        «Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres»  
«  Les yeux du sage sont dans sa tête, 
            mais l’insensé marche dans les ténèbres. 
      Si l’âme lève les yeux vers sa tête,
                                  qui est le Christ
                          comme l’explique saint Paul, 
                    on la jugera heureuse à cause de la clarté de sa vision, 
                           puisqu’elle porte ses regards là où ne règne pas l’obscurité du mal. 
                Ce grand Apôtre et ceux qui, pareils à lui, sont grands eux aussi, 
                     avaient les yeux dans la tête
                            ce sont tous ceux qui ont dans le Christ leur vie, 
                                                                                          leur mouvement 
                                                                                               et leur être.
               De même qu’un homme placé dans la lumière ne peut voir de ténèbres,
                   ainsi est-il impossible à celui qui dirige son regard vers le Christ 
                                    de le fixer sur quelque vanité.
                   Avoir les yeux dans la tête — j’entends par tête le principe de toutes choses —, 
                        c’est avoir les regards fixés sur toute vertu,
                             car le Christ est la vertu absolue. 
                     C’est les avoir fixés sur la vérité
                                                           sur la justice, 
                                                             sur l’incorruptibilité, 
                                                               sur tout bien. 
                                       Donc, les yeux du sage sont dans sa tête, 
                                                 mais l’insensé marche dans les ténèbres . 
                            Car celui qui ne met pas sa lampe sur le lampadaire
                                           mais sous le lit transforme sa lumière en ténèbres. ~
                    Et combien y a-t-il d’hommes qui se consacrent aux biens célestes, 
                             qui s’adonnent à la contemplation de ce qui existe réellement, 
                                 que l’on estime aveugles et inutiles dans les affaires matérielles ? 
                          Paul se vantait d’être ainsi lorsqu’il se disait fou à cause du Christ . 
                                 En effet, son intelligence et sa sagesse ne concernaient aucune des choses
                                            qui captivent ici-bas notre intérêt.
                                        Il disait donc : Nous, nous sommes fous à cause du Christ , 
                                           comme s’il disait : 
                                             '' Nous, nous sommes aveugles en ce qui concerne la vie d’en bas 
                                                         parce que nous regardons en haut
                                                           et que nous avons nos yeux dans la tête. ''
                     À cause de cela, il n’avait ni toit, 
                                                           ni table,
                                                   il était pauvre, errant, nu, souffrant de la faim et de la soif. ~
                   Qui ne l’aurait pas jugé digne de pitié, 
                                   en le voyant prisonnier, accablé de coups,
                             englouti dans la mer à la suite d’un naufrage, chargé de chaînes ? 
                                           Cependant, s’il en était ainsi sur le plan humain,
                                                  il n’a jamais cessé d’avoir les yeux dans la tête
                                                       qui disait : 
                                 Qui pourra nous séparer de
                                        l’amour de Dieu qui est 
                                                  dans le Christ Jésus ? :
                                                                   la détresse ?
                                                                    l’angoisse ? 
                                                                     la persécution ?
                                                                      la faim ?
                                                                       le dénuement ? 
                                                                        le danger ? 
                                                                         le supplice ?
                                                    Cela revient à dire : 
                                                          '' Qui m’arrachera les yeux de la tête, 
                                                                     pour les placer 
                                                     sur la terre que l’on foule aux pieds ? ''
                                         Quant à nous, il nous prescrit d’en faire autant
                                                     lorsqu’il nous ordonne de rechercher ce qui est en haut , 
                                                       ce qui revient à dire : 
                                                         '' avoir les yeux dans la tête ''. »
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mar 22 Mai 2018 - 21:07

      
 Aujourd'hui mardi  22 mai  2018  7e semaine ord 
            mardi de la 7e semaine ordinaire, année paire Un ordre nouveau
1-- Jacques 4 : 1-10     Vous priez, mais vous ne recevez rien, 
                                                 parce que votre prière est mauvaise.
2---psaume 54 : 7-8, 9-10ab, 10cd-11ab, 23 R/ Décharge ton fardeau sur le Seigneur :
                                                          il prendra soin de toi. (Ps 54 : 23ab)

-acclamation  Alléluia. Alléluia. Galates 6 : 14 Ma seule gloire (ma seule fierté) 
                                                                          c’est la croix du Seigneur! 
                                                          Voilà pourquoi le monde m’apparaît crucifié, 
                                            et je suis un crucifié aux yeux du monde. Alléluia.  

3-Marc 9 : 30-37 « Le Fils de l’homme est livré. Si quelqu’un veut être le premier,
                                                                    qu’il soit le dernier de tous »
4-bréviaire Qohélet 3 : 1-22  À Dieu appartient seul le sens
5-  homélie de saint Grégoire de Nysse sur l’Ecclésiaste L’enfantement à la vraie vie. 
 - -
____________________________________________

1-Jacques 4 : 1-10     Vous priez, mais vous ne recevez rien, 
                                                 parce que votre prière est mauvaise.
-introduction: ‘’La paix, fruit de la sagesse de Dieu, 
             est troublée par la recherche des plaisirs, 
                                                              l’envie,
                                                         l’amour du monde 
                                                            et l’orgueil.
                              Seule l’humilité élève vers Dieu. ’’
«  Bien-aimés, d’où viennent les guerres,
                        d’où viennent les conflits entre vous ?
               N’est-ce pas justement de tous ces désirs qui mènent leur combat en vous-mêmes ?
                     Vous êtes pleins de convoitises 
              et vous n’obtenez rien, alors vous tuez ;
                    vous êtes jaloux 
                      et vous n’arrivez pas à vos fins,
                            alors vous entrez en conflit
                         et vous faites la guerre.
Vous n’obtenez rien parce que 
                 vous ne demandez pas ;
    Vous demandez? 
               mais vous ne recevez rien si
                   vos demandes sont mauvaises,
            car vous dépensez dépenser en plaisirs. 
                Adultères que vous êtes ! 
              Ne savez-vous pas que l’amour du monde
                     rend ennemi de Dieu ? 
              Celui qui veut être ami du monde se pose en ennemi de Dieu.
        Ou bien pensez-vous que l’Écriture 
                           parle pour rien quand elle dit :
                        Dieu veille jalousement
                      sur l’Esprit qu’il a fait habiter en nous ?
 
       Dieu ne nous donne-t-il pas une grâce plus grande encore ?
         C’est ce que dit l’Écriture : Dieu s’oppose aux orgueilleux, 
                                                          aux humbles il accorde sa grâce.
          Soumettez-vous donc à Dieu,
                    et résistez au diable :
                 il s’enfuira loin de vous.  Approchez-vous de Dieu,
                                       et lui s’approchera de vous. 
                   Pécheurs, enlevez la souillure de vos mains ; 
                       esprits doubles, purifiez vos cœurs.
            Reconnaissez votre misère, 
               prenez le deuil et pleurez ; 
                que votre rire se change en deuil
                     et votre joie en accablement.  
          Abaissez-vous ainsi devant le Seigneur,
                     et il vous élèvera »  
-----  -------   ----------   ------- 
2---psaume 54 : 7-8, 9-10ab, 10cd-11ab, 23 
                  R/ Décharge ton fardeau sur le Seigneur :
                                   il prendra soin de toi. (Ps 54 : 23ab)

  —J’ai dit : 
        Qui me donnera des ailes de colombe ?
           Je volerais en lieu sûr ;
             loin, très loin, je m’enfuirais
            pour chercher asile au désert. »

  —J’ai hâte d’avoir un abri
     contre ce grand vent de tempête !
       Divise-les, Seigneur,
     mets la confusion dans leur langage !

  —Car je vois dans la ville
       discorde et violence :
         de jour et de nuit, elles tournent
       en haut de ses remparts.

  —Décharge ton fardeau sur le Seigneur :
      il prendra soin de toi.
       Jamais il ne permettra
      que le juste s’écroule.
-----  -------   ------  -------  
3-Marc 9 : 30-37 '' Le Fils de l’homme est livré.
                              Si quelqu’un veut être le premier,
                                 qu’il soit le dernier de tous ''
« En ce temps-là,  Jésus traversait la Galilée avec ses disciples,
        et il ne voulait pas qu’on le sache,  
          car il enseignait ses disciples en leur disant : 
              '' Le Fils de l’homme est livré aux mains des hommes ;
                 ils le tueront et, trois jours après sa mort, il ressuscitera. ''
             Mais les disciples ne comprenaient pas ces paroles 
                 et ils avaient peur de l’interroger.  
        Ils arrivèrent à Capharnaüm, et, une fois à la maison, Jésus leur demanda : 
           '' De quoi discutiez-vous en chemin ? ''
    Ils se taisaient,
          car, en chemin,
                ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand.  
           S’étant assis, Jésus appela les Douze et leur dit : 
                   '' Si quelqu’un veut être le premier, 
                           qu’il soit le dernier de tous 
                                        et le serviteur de tous. ..
    Prenant alors un enfant, 
           il le plaça au milieu d’eux,
                 l’embrassa, et leur dit :  '' Quiconque accueille en mon nom
                                 un enfant comme celui-ci, 
                                  c’est moi 
                                      qu’il accueille. 
                      Et celui qui m’accueille, 
                             ce n’est pas moi 
                                     qu’il accueille,   ----------------------------  autre allusion à la divinité de Jésus...
                   mais Celui qui m’a envoyé. »  
-----  -------  -------   --------- 
5-  homélie de saint Grégoire de Nysse sur l’Ecclésiaste
                                 L’enfantement à la vraie vie. 
«  Il y a un temps pour enfanter, et un temps pour mourir, 
             nous dit l'Ecclésiaste. 
         Il a tout à fait raison 
              de commencer son développement
                      par cette association nécessaire, 
                         en rattachant la mort à la génération. 
       En effet, la mort succède nécessairement à l'enfantement, 
                 et toute génération se désagrège dans la corruption. ~
         Donc, il y a un temps pour enfanter et un temps pour mourir
               Je voudrais bien qu'il soit possible d'enfanter au moment voulu 
                                                          et de mourir au bon moment ! 
                                Personne ne dira que l'Ecclésiaste 
                                        nous montre cet enfantement comme délibéré, 
                                                             et la mort comme volontaire ; 
                                          ainsi qu'une action bien dirigée par la vertu. 
    Car l'enfantement ne dépend pas de la volonté de la femme, 
               ni la mort, du libre choix des mourants.
           Personne n'a jamais qualifié de vertu ou de vice 
                     ce qui ne dépend pas de nous.
               Il s'impose donc de comprendre 
                    ce qu'est un enfantement au moment voulu 
                                     et une mort au bon moment.
       
        Il me semble qu'il y a un enfantement opportun et non prématuré lorsque,
                   selon Isaïe, on a conçu par la crainte de Dieu 
                                      et que, par les douleurs que l'âme éprouve dans l'enfantement,
                                              on a engendré son propre salut. 
               Nous sommes
                  en effet, 
                        pour ainsi dire, nos propres pères 
                                 lorsque, par notre préférence pour le bien, 
                                       nous nous sommes formés nous-mêmes, 
                                            engendrés et mis au monde.
       C'est ce que nous réalisons 
                  du fait
             que nous accueillons Dieu en nous. 
        Nous devenons alors enfants de Dieu, 
                                   enfants de sa puissance 
                                      et fils du Très-Haut. 
                    En revanche, nous faisons de nous-mêmes des prématurés,
                           des êtres incomplets et inconsistants
       si le Christ n'est pas formé en nous, comme dit saint Paul. 
       Il faut, en effet, dit-il ailleurs
             que l'homme de Dieu 
            soit un être accompli. ~
   Si l'on voit clairement comment nous sommes enfantés 
                 au moment voulu,
            il est clair aussi pour tous 
                  comment nous mourons au bon moment. 
        C'est ainsi que, pour saint Paul,
            tout moment était opportun pour une bonne mort.
                 Il le crie en propres termes,
                         il en fait une sorte d'engagement, 
                               lorsqu'il dit : 
                            Chaque jour, je meurs, oui, pour votre fierté
              Et encore : 
                                   C'est pour toi, Seigneur, qu'on nous frappe de mort chaque jour.
               Et enfin :
                           Nous avons reçu en nous-mêmes notre arrêt de mort.
     On voit très clairement comment Paul meurt chaque jour,
            lui qui ne vit jamais pour le péché, 
                    qui mortifie sans cesse les membres de son corps, 
                      qui porte en lui-même l'agonie du corps du Christ, 
                        qui est sans cesse crucifié avec le Christ vivant en lui. 
           À mon avis, 
              c'est là une mort au bon moment, 
                    celle qui est devenue l'introductrice de la vraie vie.
          C'est moi
             dit Dieu, 
                          qui fais mourir et qui fais vivre
                    afin de faire comprendre que, 
                         c'est vraiment un don de Dieu
                               que d'être mort au péché 
                                 et de vivre par l'Esprit
                    C'est parce qu'il fait mourir 
                         que sa parole promet 
                                                de faire vivre. »
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mer 23 Mai 2018 - 16:58

      
 Aujourd'hui mercredi  23 mai  2018  7e semaine ord B  Pas le monopole du droit
1-- Jacques 4 : 13-17  « Vous ne savez même pas 
              ce que sera votre vie demain ! 
                     Vous devriez dire : “Si le Seigneur le veut bien”. »
2---psaume 48 :  2-3, 6-7, 8-9, 10-11 (Ps 48 (49), )
                              R/ Heureux les pauvres de cœur, 
                                     car le royaume des Cieux est à eux ! (Matthieu 5 : 3)
-acclamation  Alléluia. Alléluia. Jean 14 : 5,6  Je suis le Chemin, 
                   la Vérité et la Vie. Personne ne vient vers le Père 
                                                    sans passer par moi.
3-Marc 9 : 38-40 Celui qui n’est pas contre nous est pour nous.    
4-bréviaire Qohéleth 5 : 9—6 : 8 Dieu donne à chacun sa part de bonheur. 
5- Commentaire de saint Jérôme sur l’Ecclésiaste
 - -
____________________________________________
1-- Jacques 4 : 13-17  « Vous ne savez même pas 
              ce que sera votre vie demain ! 
                     Vous devriez dire : “Si le Seigneur le veut bien”. »
-introduction : Saint Jacques s’adresse à ceux qui sont avides de profit 
             et font de multiples projets. Il les avertit que
                              Dieu seul est maître du lendemain.
« Bien-aimés, vous autres, maintenant, vous dites : 
               '' Aujourd’hui ou demain nous irons dans telle ou telle ville, 
                          nous y passerons l’année, 
                           nous ferons du commerce 
                            et nous gagnerons de l’argent '',
      alors que vous ne savez même pas 
                  ce que sera votre vie demain !
              Vous n’êtes qu’un peu de vapeur
                           qui paraît un instant puis disparaît. 
              Vous devriez dire  : 
                    '' Si le Seigneur le veut bien
                         nous serons en vie 
                          et nous ferons ceci ou cela. ''
       Et voilà que vous mettez votre orgueil dans des projets prétentieux. . 
           Toute fierté de ce genre est mauvaise ! 
          Être en mesure de faire le bien et ne pas le faire, c’est un péché. »  
-----    ----------    --------    -------  
-2---psaume 48 :  2-3, 6-7, 8-9, 10-11 (Ps 48 (49), )
                   R/ Heureux les pauvres de cœur, 
                          car le royaume des Cieux est à eux ! (Matthieu 5 : 3)
   —Écoutez ceci, tous les peuples,
         entendez bien, habitants de l’univers,
          gens illustres, gens obscurs,
       riches et pauvres, tous ensemble.
  
   —Pourquoi craindre aux jours de malheur
        ces fourbes qui me talonnent pour m’encercler,
         ceux qui s’appuient sur leur fortune
     et se vantent de leurs grandes richesses ?
  —Nul ne peut racheter son frère
         ni payer à Dieu sa rançon :
           aussi cher qu’il puisse payer,
       toute vie doit finir.
  —Peut-on vivre indéfiniment
       sans jamais voir la fosse ?

         Vous voyez les sages mourir :
        comme le fou et l’insensé ils périssent,
            laissant à d’autres leur fortune. »
-----    -------    --------    ----------  
-3-Marc 9 : 38-40 Celui qui n’est pas contre nous est pour nous.    
« En ce temps-là, Jean, l’un des Douze, disait à Jésus : 
            '' Maître, nous avons vu quelqu’un 
                   expulser les démons en ton nom ; 
                    nous l’en avons empêché, 
                                            car il n’est pas de ceux qui nous suivent. ''
          Jésus répondit : 
                     « Ne l’en empêchez pas
                                    car celui qui fait un miracle en mon nom
                                           ne peut pas, aussitôt après, mal parler de moi ;  
                                                celui qui n’est pas contre nous 
                                                           est pour nous»  
-----    -------    ---------  
-5- Commentaire de saint Jérôme  
                                         sur l’Ecclésiaste
« Lorsque Dieu a donné richesses et trésor, 
                il permet à l'homme de s'en nourrir,
                       d'en prendre sa part et de se réjouir de son travail,
                                        c'est un don de Dieu. 
                           On ne se souviendra plus beaucoup des jours de sa vie,
                                 parce que Dieu comble le cœur de joie
      En comparaison de celui qui se nourrit de ses richesses 
                    mais en étant assombri par les soucis
                           et qui amasse des 
                                          biens périssables 
                dans un grand ennui de vivre,
                 l'Ecclésiaste déclare plus heureux celui qui jouit des biens présents. 
           Car, en ce cas, il y a au moins, dans cette jouissance, un peu de plaisir ; 
                    dans l'autre cas, 
                     il n'y a que l'énormité des soucis. 
              Et l'Ecclésiaste explique pourquoi c'est un don de Dieu, 
                                                              de pouvoir jouir de la richesse : 
                                               parce qu'on ne se souviendra plus beaucoup des jours de sa vie.
                        Oui, Dieu en distrait cet homme par la joie de son cœur : 
                                                       cet homme ne vivra pas dans la tristesse, 
                                             il ne se fatiguera pas à réfléchir, 
                                  parce qu'il sera entraîné par la joie et le plaisir présents. 
       Mais, selon l'Apôtre, il vaut mieux 
                             comprendre que 
                           la nourriture spirituelle et la boisson spirituelle
                                        nous sont données par Dieu,
                          et découvrir ce que l'on a de bon dans tout son labeur. 
               Car, si nous pouvons contempler les vrais biens, 
                      c'est par un labeur et un effort énormes. 
           Et telle est notre part : nous réjouir dans notre effort et notre labeur.
              Quoique cela soit bon, cependant,
                               jusqu'à ce que le Christ, 
                                          notre vie, se soit manifesté
                       ce n'est pas encore le bien parfait.
        Tout le travail de l'homme est pour sa bouche, 
                            et pourtant son âme n'est pas rassasiée
                                   Quelle est la supériorité du sage sur le fou, 
                                       quelle est la supériorité du pauvre lorsqu'il sait 
                                                        se conduire parmi les vivants ? 
            Tout le travail des hommes en ce monde 
                       est absorbé par la bouche 
                           et, broyé par les dents,
                      il passe dans le ventre pour être digéré. 
                 Et lorsqu'il trouve un peu de satisfaction dans la gourmandise, 
                              cela ne lui donne du plaisir qu'autant que sa gorge peut en contenir.
    Et après tout cela, l'âme du mangeur n'est pas rassasiée.
            Cela peut s'expliquer de deux façons. 
                             Ou bien parce que l'on veut toujours recommencer à manger,
                                             et le sage aussi bien que le fou sait
                                                        qu'il ne peut vivre sans manger ;
                                                               le pauvre ne cherche pas autre chose
                                                                     que de pouvoir sustenter cet instrument 
                                                                         qu'est son malheureux corps,
                                                                              de ne pas le laisser périr d'inanition. 
                                 Ou encore l'âme n'est pas rassasiée en ce sens 
                                           qu'elle ne trouve aucun profit dans la réfection de son pauvre corps ;
                    la nourriture est la même pour le sage 
                                                              et pour le fou, 
                                              et le pauvre s'en va là 
                                        où il espère trouver des ressources.
        Mais il vaut mieux comprendre cela du chrétien 
                            qui, en connaissant bien les Écritures, 
                               met tout son travail dans sa bouche, 
                                 et son âme n'est pas rassasiée
                                      parce qu'il désire toujours s'instruire. 
            Et sur ce point, le sage est supérieur à l'insensé
                         Car, parce qu'il comprend qu'il est un pauvre ; 
                                  ce pauvre que l'Évangile déclare heureux,
                                        il s'empresse de saisir ce qui fait sa vie
                            il marche sur la route étroite et resserrée qui conduit à la vie.
                      Il est pauvre, mais de mauvaises actions, 
         et il sait où demeure le Christ, qui est la vie. »  
C'est la
       Bonne Nouvelle:
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Jeu 24 Mai 2018 - 20:11

      
 Aujourd'hui jeudi  24 mai  2018  7e semaine ord B  Se décider quand Dieu mène la course. 
1-- Jacques 5 : 1-6  « Vous avez frustré les ouvriers, 
                                                     les voici qu'ils crient dans leur prière 
                                        et leurs clameurs sont parvenues aux oreilles du Seigneur »
2--psaume 48 : 14-15ab, 15de-16, 17-18, 19-20 (Ps 48 (49), )
                           R/ Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux ! (Mt 5 : 3)
-acclamation  1 Thessaloniciens 2 : 13  Alléluia. Alléluia. 
                          Accueillez la parole de Dieu pour ce qu’elle est réellement : 
                                          non pas une parole d’hommes,
                                                          mais la parole de Dieu.
3-Marc 9 : 41-50 Il vaut mieux entrer manchot dans la vie éternelle 
                                 que d’être jeté avec tes deux mains dans la géhenne.
4-bréviaire Qohéleth 6 : 12—7 : 28 Au jour de malheur réfléchis
5- Instruction de saint Colomban sur la foi. Qui scrutera les profondeurs de Dieu.
 - -
____________________________________________
1-Jacques 5 : 1-6  « Vous avez frustré les ouvriers de leur salaire;
                 voici qu'ils crient,
                           et leurs clameurs
                   sont parvenues aux oreilles du Seigneur »
----introduction au missel : Les riches sont avertis 
                               de la précarité de leurs possessions 
                                            et de l’imminence 
                                du jugement de Dieu sur leurs injustices.  
« Écoutez-moi, vous les gens riches ! 
          Pleurez, lamentez-vous sur les malheurs qui vous attendent. 
        Vos richesses sont pourries, 
            vos vêtements sont mangés par les mites, 
               votre or et votre argent sont rouillés. 
                                ette rouille sera un témoignage contre vous,
                          elle dévorera votre chair comme un feu. 
                  Vous avez amassé des richesses, alors que nous sommes dans les derniers temps ! 
                     Le salaire dont vous avez frustré les ouvriers
                                                   qui ont moissonné vos champs,
                                           le voici qu'il crie, et les clameurs 
                                                  des moissonneurs sont parvenues 
                                        aux oreilles du Seigneur de l’univers.
                      Vous avez mené sur terre une vie de luxe et de délices, 
                          et vous vous êtes rassasiés au jour du massacre. 
                Vous avez condamné le juste
                   et vous l’avez tué, sans qu’il vous oppose de résistance. » 
-----   ------   ------   ------  
2--psaume 48 : 14-15ab, 15de-16, 17-18, 19-20 
                   R/ Heureux les pauvres de cœur, 
                       car le royaume des Cieux est à eux ! (Matthieu 5 : 3)
  —Voici le destin des insensés
         et l’avenir de qui aime les entendre :
           troupeau parqué pour les enfers
        et que la mort mène paître.

  —Dans la mort, s’effaceront leurs visages :
        pour eux, plus de palais !
         Mais Dieu rachètera ma vie aux griffes de la mort :
     c’est lui qui me prendra.

  —Ne crains pas l’homme qui s’enrichit,
       qui accroît le luxe de sa maison :
         aux enfers il n’emporte rien ;
     sa gloire ne descend pas avec lui.

  —De son vivant, il s’est béni lui-même :
       '' On t’applaudit car tout va bien pour toi ! ''
            Mais il rejoint la lignée de ses ancêtres
       qui ne verront jamais plus la lumière. 
-----   -------    -------   ----------  
-4-bréviaire Qohéleth 6 : 12—7 : 28 Au jour de malheur réfléchis
«    Qui sait ce qui est bon pour l’homme durant sa vie, 
                                  durant le peu de jours 
                         de cette vie de vanité qu’il traverse comme une ombre ? 
            Qui donc peut lui révéler ce qui, après lui, sera sous le soleil ?
       Mieux vaut bonne renommée que parfum de grand prix, 
                    et le jour de la mort plutôt que le jour de la naissance.
        Mieux vaut aller à la maison du deuil qu’à la maison du banquet : 
              telle est la fin de tous les humains ; 
                    que les vivants s’en souviennent ! 
                        La tristesse vaut mieux que le rire : 
                             à mine sombre, cœur content !
                               Le cœur du sage habite la maison du deuil, 
                                   et le cœur du fou, la maison du plaisir.
           Mieux vaut prêter l’oreille aux reproches d’un sage
                 que d’écouter les louanges d’un fou. 
                      Crépitement d’épines sous la marmite, 
                         voilà le rire des fous. Cela aussi n’est que vanité !
                           Le pouvoir tourne la tête du sage, 
                                 les cadeaux corrompent son cœur. 
           Mieux vaut la fin d’une chose que son commencement. 
              Mieux vaut un esprit patient qu’un esprit arrogant.
                        Ne cède pas trop vite à la colère :
                             la colère couve au cœur du fou.
                 Ne dis pas : D’où vient que les jours d’autrefois
                             étaient meilleurs que ceux d'aujourd’hui ? 
                                 Ce n’est pas la sagesse qui t’inspire cette question. 
                                                 La sagesse est bonne autant qu’un héritage, 
                                                  et bénéfique pour ceux qui voient le soleil. 
                   
                                       Oui, la sagesse met à l’abri, 
                                            comme le fait l’argent, 
                                               mais l’avantage de la sagesse
                                                     est de faire vivre qui la possède. 
             Regarde l’ouvrage de Dieu 
                     qui peut redresser ce que lui a courbé ? 
                  Au jour de bonheur, réjouis-toi ; 
                          au jour de malheur, réfléchis 
                               c’est Dieu qui les a faits l’un et l’autre,
                                     pour que l’homme ne sache rien de ce qui viendra après lui. 
                      J’aurai tout vu au long de mes jours incertains : 
                            et le juste périr malgré sa justice,
                               et le méchant tenir malgré sa méchanceté. 
                                Ne sois pas juste à l’extrême,
                                    ne fais pas le sage à l’excès : 
                                      pourquoi te détruire ? 
                       Ne sois pas méchant à l’extrême, 
                              ne sois pas insensé : 
                                     pourquoi mourir avant l’heure ?
                              Il est bon que tu tiennes à ceci sans pour autant lâcher cela : 
                                     car celui qui craint Dieu
                                             réussit l’un et l’autre.

      La sagesse rend le sage plus fort que dix gouverneurs dans la cité.
                Certes, aucun homme, sur terre, n’est assez juste pour faire le bien sans jamais pécher.
                     Ne t’attache pas non plus à tout ce que l’on dit : 
                               ainsi tu n’entendras pas ton serviteur te maudire.
                     Car, bien des fois, tu as pris conscience d’avoir, toi aussi, maudit les autres.
           Avec la sagesse, j’ai expérimenté toutes ces choses. 
                    J’ai dit : '' Je veux être un sage ! ''
                               Mais c’était loin de ma portée.
                Lointain, tout ce qui existe, profond, profond… 
                                      qui le découvrira ?
                  J’ai concentré ma réflexion pour connaître,
                                                                      explorer,
                                                                         rechercher la sagesse 
                                                    et la raison des choses,
                                        pour comprendre que la méchanceté est folie, 
                                                                           et la démesure, sottise.
              Voici ce que je trouve :
                        il y a plus amer que la mort, 
                               c’est la femme quand elle est un piège, 
                                      quand son cœur est un filet, 
                                               et ses bras, des chaînes.
                      Celui qui plaît à Dieu lui échappe, 
                                            mais elle a prise sur le pécheur.
                   Voilà ce que j’ai trouvé, dit Qohèleth
                           en prenant les choses une par une 
                                           pour en découvrir la raison.
                        Ce que j’ai cherché jusqu’à maintenant,
                                      je ne l’ai pas trouvé : 
                                                 un homme entre mille ? je le trouve ; 
                                                      une femme entre toutes : je ne la trouve pas.
                            J'ai trouvé seulement cela: 
                                      c'est que Dieu a créé l'homme droit, 
                                                   mais l'homme s'est embarrassé dans des questions sans fin. 
                                                        Qui est comme le sage? 
                                                                   Qui aura l'explication des choses?»
-----   -------   -------  -------   -------   
5- Instruction de saint Colomban sur la foi. 
                                Qui scrutera les profondeurs de Dieu.
          « Dieu est partout, tout entier, immense. 
                  Partout il est proche, selon le témoignage qu'il donne de lui-même
                               Je suis, dit-il, un Dieu proche, et non un Dieu lointain
                   Le Dieu que nous cherchons ne demeure donc pas loin de nous :
                        nous l'avons parmi nous si nous en sommes dignes. 
                      Il habite en nous comme l'âme dans le corps,
                             si du moins nous sommes pour lui
                                  des membres sains 
                                                   que le péché n'a pas tués. ~ 
             À cette condition, il habite vraiment en nous, lui qui a dit :
                            J'habiterai et je marcherai au milieu d'eux
                    S'il nous fait la grâce d'habiter en nous, 
                          nous sommes véritablement vivifiés par lui, 
                               comme ses membres vivants. 
                                       En lui, dit l'Apôtre, nous avons la vie, le mouvement et l'être.

Mais qui pourra suivre le Très-Haut
                     jusqu'en son être inexprimable et incompréhensible ? 
         Qui scrutera les profondeurs de Dieu ? 
                  Qui risquera de traiter de l'origine éternelle de l'univers ? 
             Qui se glorifiera de connaître le Dieu infini
                                                  qui emplit tout et enveloppe tout, 
                                                             pénètre tout et dépasse tout, 
                                                                embrasse tout et se dérobe à tout, 
                                            lui que personne n'a jamais vu
                                                  tel qu'il est ?
             Que nul n'ait donc la présomption
                           de sonder l'impénétrable profondeur de Dieu, 
                                le quoi,
                                  le comment,
                                    le pourquoi de son être.
                    Cela ne peut être ni exprimé, ni scruté, ni pénétré. 
                      Crois simplement
                            mais avec force, que Dieu est
                                                         et qu'il sera 
                                             tel qu'il a été,
                                                  car Dieu est immuable.

                   Qui donc est Dieu ?
                           Père, Fils et Esprit Saint, Dieu est un.

                                    Ne te demande rien de plus au sujet de Dieu. 
               Que ceux qui veulent savoir le fond des choses concernant Dieu 
                    commencent par considérer l'ordre naturel. 
       Le savoir concernant la Trinité 
                      est en effet justement comparé à la profondeur de la mer, 
                                  dont la Sagesse a dit :
                           Ce qui est profond, qui peut l'atteindre ? 
                     Comme le fond des mers est invisible aux regards des hommes, 
                         ainsi la divine Trinité demeure insaisissable à la compréhension humaine. 
          C'est pourquoi, 
              si quelqu'un veut comprendre ce qu'il doit croire,
               qu'il ne s'imagine
                              pas pouvoir le faire davantage
                                 par des raisonnements 
                                            que par la foi
              car la sagesse divine 
                        ainsi recherchée
                          se retirera plus loin encore.
            Recherche donc la suprême connaissance 
                non en discutant, 
                             mais en menant une vie parfaite, 
                 non par la langue 
                              mais par la foi qui jaillit d'un cœur simple 
                                          et n'est pas le résultat des conjectures d'une docte impiété
                   Si tu cherches l'ineffable 
                          par des raisonnements,
                               il s'éloignera davantage de toi
                     si c'est par la foi, 
                          la sagesse se tiendra 
                                                   où elle demeure : 
                                               à ta porte ; 
                                                  et où elle se tient, 
                                          elle peut être vue, ne fût-ce qu'en partie.
         En toute vérité, elle est atteinte dès l'instant 
                           où l'on croit à l'invisible
                             sans pour autant le comprendre
             Puisque Dieu est invisible, nous devons croire en lui ;
                    et cependant Dieu 
                                     peut être vu 
                           en quelque manière
                             par 
                             le cœur pur.  »
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Ven 25 Mai 2018 - 19:34

      
---vendredi  25 mai  2018  7e semaine ord B  Au-delà de la loi 
                                                                                         l’amour
1-- Jacques 5 : 9-12 Voyez le juge est à notre porte.
2--psaume 102 : 1-2, 3-4, 8-9, 11-12 (Ps 102 (103), ) R/ Le Seigneur est tendresse et pitié. (Ps 102 : 8a)
-acclamation  Jean 17 : 17  Ta parole Seigneur est vérité; 
                                      dans cette vérité, consacre-nous
                                                                       (sanctifie-nous). Alléluia.
3- -Marc 10 : 1-12 Ce que Dieu a uni que l’homme ne le sépare pas     
4-bréviaire Qohéleth 8 : 5—9 : 10 Le sage interroge l’avenir
5- commentaire de saint Grégoire d’Agrigente (sur l’Ecclésiaste??) Tu as mis la joie dans notre coeur
 - -
____________________________________________
--introductionDevant la proximité à venir de la venue du Seigneur, 
                       saint Jacques recommande la charité fraternelle et la patience.    
                             Cette demande charitable sera d'autant plus recherchée à l'intérieur du mariage,
                                         comme l'exigera dorénavant Le Seigneur dans l'évangile:
                         C'est le rétablissement du véritable
                                   sens de la Loi dans son origine:
                                                       un code d'amour qui surpasse 
                                                                                         le code de la loi...
                                                           (temporaire  et provisoire
                                                               qui n'était pas arrivé à changer les coeurs) ... 
                                     Le code de l'amour du prochain de la Nouvelle Alliance réformera 
                                                        la réflexion face aux aspirations de chacun
                                              avec des implications d'un amour responsable...  
 -----   ------   ------   -------   
1-Jacques 5 : 9-12 Voyez le juge est à notre porte.
« Frères, ne gémissez pas les uns contre les autres, 
                 ainsi vous ne serez pas jugés. 
                Voyez : le Juge est à notre porte.  
                     Frères, prenez pour modèles d’endurance et de patience
                              les prophètes qui ont parlé au nom du Seigneur.  
                  Voyez : nous proclamons heureux ceux qui tiennent bon. 

                     Vous avez entendu dire comment Job a tenu bon,
                          et vous avez vu ce qu’à la fin le Seigneur a fait pour lui,
                             car le Seigneur est tendre et miséricordieux. 
             Et avant tout, mes frères, ne faites pas de serment :
                            ne jurez 
                                ni par le ciel 
                                   ni par la terre, 
                                       ni d’aucune autre manière ;
                         que votre ''oui'' soit un ''oui'',
                            que votre ''non'' soit un ''non'' ;
               ainsi vous ne tomberez pas sous le jugement. » 
----   ------     --------     ---------   
3--Marc 10 : 1-12 Ce que Dieu a uni que l’homme ne le sépare pas   
---Réflexion au missel sur la lecture de l'évangile:  
        En réponse à une nouvelle question des pharisiens 
                            qui lui tendent un piège, 
                               Jésus condamne le divorce. 
                    Au-delà des concessions faites par la loi de Moïse, 
                        Jésus restaure la pureté de la Loi des origines : 
              ''Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas!''
     « En ce temps-là,  Jésus arriva dans le territoire de la Judée, au-delà du Jourdain.
                  De nouveau, des foules s’assemblèrent près de lui, 
                     et de nouveau, comme d’habitude, il les enseignait.
           Des pharisiens l’abordèrent 
           et, pour le mettre à l’épreuve, ils lui demandaient :
                 ''Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ?''
             Jésus leur répondit :
                           ''Que vous a prescrit Moïse ?''
                 Ils lui dirent : ''Moïse a permis de renvoyer sa femme
                                    à condition d’établir un acte de répudiation.''
                   Jésus répliqua : ''C’est en raison de la dureté de vos cœurs
                                                qu’il a formulé pour vous cette règle. 
                                 Mais, au commencement de la création, 
                                                     Dieu les fit homme et femme.
                                                                  À cause de cela, 

                                                         l’homme quittera son père et sa mère,  
                                                                 il s’attachera à sa femme, 
                                                         et tous deux deviendront une seule chair. 
                          Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair. 
                           Donc, ce que Dieu 
                                                         a uni
                                         que l’homme 
                                                ne le sépare pas ! »
           De retour à la maison, les disciples
                                l’interrogeaient de nouveau sur cette question. 
                 Il leur déclara :
                    ''Celui qui renvoie sa femme
                                  pour en épouser une autre 
                                               devient adultère envers elle. 
                            Si une femme qui a renvoyé son mari
                                   pour en en épouser un autre,
                                                      elle devient adultère. »   
-----  ------   ------   -----   ---------  
-5- commentaire de saint Grégoire d’Agrigente 
                                           (sur l’Ecclésiaste) 
                                  Tu as mis la joie dans notre coeur
               «  Va, mange ton pain dans la joie et bois de bon cœur ton vin, 
                                     car déjà Dieu a agréé ta conduite. 
                                 Que tes vêtements soient blancs, et que l'huile ne manque pas sur ta tête.
      Si nous voulons expliquer cette parole 
                      dans son sens immédiat et naturel,
                                nous dirons que c'est une exhortation judicieuse,
                                     par laquelle l'Ecclésiaste
                                         nous invite à délaisser et à mépriser
                                                  les ornières tortueuses et perverses 
                                             des hommes mauvais et ennemis de la vérité.
            Si nous vivons avec droiture, 
             si nous sommes attachés à la doctrine d'une foi pure envers Dieu, 
                  nous mangerons notre pain dans la joie
                          et nous boirons notre vin de bon cœur. 
         Alors nous ne tomberons pas dans des doctrines mauvaises 
                                                            ni dans une conduite perverse. 
              Au contraire, nous aurons toujours des pensées droites 
                     et, de tout notre pouvoir, nous accorderons 
                                                    notre miséricorde 
                                                 et nos bienfaits aux malheureux et aux pauvres. 
                        Car, évidemment, Dieu se complaît 
                            en ceux qui ont de tels soucis et qui agissent de la sorte. ~
     Mais l'interprétation spirituelle 
         nous élève à des réflexions plus hautes.
                    Elle nous fait penser au pain céleste 
                                                 et sacramentel 
                                        qui descend du ciel
                                         et qui donne la vie au monde, 
                              de même, elle nous invite à boire de bon cœur le vin spirituel, 
                                 c'est-à-dire celui qui a jailli du côté de la vraie vigne,
                                        lors de la Passion qui nous sauve. 
                C'est à ce sujet que l'Évangile du salut nous dit :
                         Jésus, ayant pris le pain, 
                                   le bénit et dit à ses saints disciples et Apôtres : 
                                        Prenez, mangez : ceci est mon corps
                                         qui est rompu pour vous
                                                  en vue du pardon des péchés
                                            De même pour la coupe,
                                               il a dit : Buvez-en tous : ceci est mon sang,
                                                            celui de la nouvelle Alliance
                                                              qui est répandu pour vous et pour la multitude
                                        en vue du pardon des péchés. 
            En effet, ceux qui mangent ce pain
                                         et boivent ce vin
                                              sacramentels
                               se réjouissent vraiment et pourraient s'écrier : 
                                                                Tu as mis la joie dans notre cœur !
               En outre, à mon avis, 
                   c'est encore ce pain 
                           et ce vin que désignait,
                                   dans le livre des Proverbes
                                                  la Sagesse divine en personne, 
                                     le Christ notre Sauveur, lorsqu'elle dit :
                               Venez, mangez mon pain et buvez le vin que j'ai préparé pour vous,
                          ce qui suggère notre participation 
                           sacramentelle au Verbe.
      Ceux qui ont accès à cette participation 
                                   doivent en être dignes : 
          en tout temps, ils doivent porter des vêtements blancs, 
                                           c'est-à-dire des œuvres de lumière,
                              ainsi que le Seigneur dit dans l'Évangile :
                            Que votre lumière brille devant les hommes ; 
                                      alors, en voyant ce que vous faites de bien, 
                                                        ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux. 
              Quant à l'huile que l'on verra sans cesse baigner leur tête, 
                             c'est l'Esprit de vérité qui les protège
                                       et leur épargne toute atteinte du péché. »

-----   -------   --------   --------
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Dim 27 Mai 2018 - 18:16

      
--dimanche 27 mai 2018 
                Dimanche de La Sainte Trinité -B
                                               (8e semaine ord) 
                                1-Deutéronome:Hier comme aujourd’hui 
                                                                 c’est Yahvé qui est Dieu.
                                     3-Romains:Tous ceux qu’anime l’Esprit 
                                                                        sont fils de Dieu.
                                      4-Matthieu: De toutes les nations    
                          baptisez-les Au Nom du Père et du Fils et de l’Esprit Saint.
1-Deutéronome 4 : 32-34, 39-40 «C’est le Seigneur qui est Dieu, 
                               là-haut dans le ciel 
                                comme ici-bas sur la terre ; 
                                             il n’y en a pas d’autre »
2-psaume 32 : 4-5, 6.9, 18-19, 20.22 (32 (33),) 
                       R/ Heureux le peuple dont le Seigneur est le Dieu. (32 : 12a)
3-Romains 8 : 14-17 « Vous avez reçu un Esprit    -------------------------- par la grâce du Christ
                                     qui fait de vous des fils ; 
                                      en lui nous crions “Abba !”, Père ! »
-acclamation-Apocalypse 1 : 8 Alléluia. Alléluia. Gloire au Père, 
                                                                              et au Fils, 
                                                                                et au Saint-Esprit : 
                                       au Dieu qui est, qui était et qui vient ! Alléluia.
4- évangile Matthieu 28 : 16-20 « Baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit »
 5-bréviaire 1 Corinthiens 2 : 1-16 Le mystère de Dieu.
6- Lettre de saint Athanase à Sérapion évêque de Thmuis.
                                                 Bienheureuse Trinité, un seul Dieu. 
 - -
____________________________________________
--Introduction aux lectures : cfé éd du Cerf, du Centurions
                             La Bible du dimanche, homélies année B : 
                    « Le Deutéronome est le premier livre dans lequel
                           on prend conscience de l’histoire du salut. 
                    Trois événements décisifs retiennent l’attention :
                           Dieu s’est fait proche d’Israël en s’engageant
                                      par une promesse devant les Patriarches, 
                                                 en venant chercher le peuple exilé en Égypte, 
                                                       et en le conduisant en Terre promise. 
               Un même et unique Dieu est à l’origine de ces trois événements…»
                       Il est donc aussi à l’origine de tous les événements
                              qui nous concernent, 
                                     dont l’action se perpétue 
                                         jusqu’à la dernière heure 
                                  de son plan de salut pour toute l’humanité,
                           pour ceux qui accueilleront son Royaume préparé, 
                                 annoncé et  dans lequel s'intégreront des baptisés de toutes les nations.
          L’Histoire sainte  est conduite par ce Dieu unique (Père) 
                                             qui rassemble dans son Église (par son Fils)
                                                             son peuple,
                                                       dans la communion de l'Esprit Saint.
-------   --------  ----------  ---------   ---------
  1-Deutéronome 4 : 32-34, 39-40 ''C’est le Seigneur qui est Dieu, 
                                                                          là-haut dans le ciel 
                                                                       comme ici-bas sur la terre ; 
                                                                          il n’y en a pas d’autre''                                                                 
«  Moïse disait au peuple : 
           '' Interroge donc les temps anciens qui t’ont précédé, 
                  depuis le jour où Dieu créa l’homme sur la terre : 
                       d’un bout du monde à l’autre, 
              est-il arrivé quelque chose d’aussi grand, 
                a-t-on jamais connu rien de pareil ? 
                  Est-il un peuple qui ait entendu
                      comme toi la voix de Dieu parlant du milieu du feu, 
                                et qui soit resté en vie ? 
                    Est-il un dieu qui ait entrepris de se choisir une nation, 
                        de venir la prendre au milieu d’une autre, 
                                 à travers des épreuves, 
                                                     des signes, 
                                                      des prodiges 
                                                        et des combats, 
                                                 à main forte et à bras étendu,
                                                   et par des exploits terrifiants – 
                                       comme tu as vu le Seigneur ton Dieu le faire pour toi en Égypte ? 
                               Sache donc aujourd’hui, et médite cela en ton cœur : 
                              c’est le Seigneur qui est Dieu, 
                                     là-haut dans le ciel
                                        comme ici-bas sur la terre ;
                                        il n’y en a pas d’autre. Tu garderas
                        les décrets et les commandements du Seigneur 
                                    que je te donne aujourd’hui, afin d’avoir, toi et tes fils, 
                              bonheur et longue vie sur la terre que te donne le Seigneur ton Dieu, tous les jours. »
----  ------   -------    
 2-psaume 32 : 4-5, 6.9, 18-19, 20.22 
                            R/ Heureux le peuple dont le Seigneur est le Dieu. (32 : 12a)
—Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ;
      il est fidèle en tout ce qu’il fait.
         Il aime le bon droit et la justice ;
       la terre est remplie de son amour.

—Le Seigneur a fait les cieux par sa parole,
      l’univers, par le souffle de sa bouche.
          Il parla, et ce qu’il dit exista ;
       il commanda, et ce qu’il dit survint.
—Dieu veille sur ceux qui le craignent,
       qui mettent leur espoir en son amour,
            pour les délivrer de la mort,
        les garder en vie aux jours de famine.

—Nous attendons notre vie du Seigneur :
        il est pour nous un appui, un bouclier.
           Que ton amour, Seigneur, soit sur nous
        comme notre espoir est en toi !
----   -----  ------  
3-Romains 8 : 14-17 '' Vous avez reçu un Esprit    -------------------------- par la grâce du Christ
                                     qui fait de vous des fils ; 
                                      en lui nous crions “Abba !”, Père ! ''
   « Frères, tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de Dieu
                    ceux-là sont fils de Dieu. 
               Vous n’avez pas reçu un esprit qui fait de vous des esclaves et vous ramène à la peur ; 
                 mais vous avez reçu un Esprit qui fait de vous des fils ; 
                                et c’est en lui que nous crions '' Abba ! '', 
                                         c’est-à-dire : Père
                      C’est donc l’Esprit Saint lui-même qui atteste à notre esprit
                                que nous sommes enfants de Dieu.
                                  Puisque nous sommes ses enfants,
                                      nous sommes aussi ses héritiers :
                         héritiers de Dieu, 
                           héritiers avec le Christ, 
                      si du moins nous souffrons avec lui pour être avec lui dans la gloire. »  
-----    -----    -----    -----  
-acclamation-Apocalypse 1 : 8 Alléluia. Alléluia. Gloire au Père, 
                                                                              et au Fils, 
                                                                                et au Saint-Esprit : 
                                       au Dieu qui est, qui était et qui vient ! Alléluia.
  
----4- évangile Matthieu 28 : 16-20 ''Baptisez-les au nom du Père,
                                                                                       et du Fils, 
                                                                                        et du Saint-Esprit''
Ce nom est la nature même de Dieu, 
        et c'est cette nature divine ,
         que nous revêtons lorsque
           que nous sommes baptisés.
     « En ce temps-là, les onze disciples s’en allèrent en Galilée, 
                      à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre.
               Quand ils le virent, ils se prosternèrent
                             mais certains eurent des doutes. 
                      Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles : 
        « Tout pouvoir m’a été donné 
                                au ciel 
                                    et sur la terre. Allez !
        De toutes les nations faites des disciples : 
                         baptisez-les 

                     au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit,
                     apprenez-leur à observer
                          tout ce que je vous ai commandé. 
               Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »  
-----   ------   ------- 
 5-bréviaire 1 Corinthiens 2 : 1-16 Le mystère de Dieu.
«  01 Frères, quand je suis venu chez vous, 
            je ne suis pas venu vous annoncer le mystère de Dieu 
                                  avec le prestige du langage ou de la sagesse. 
               02 Parmi vous, je n’ai rien voulu connaître d’autre que Jésus Christ, ce Messie crucifié.
                       03 Et c’est dans la faiblesse, craintif et tout tremblant, 
                               que je me suis présenté à vous.
                   04 Mon langage, ma proclamation de l’Évangile, 
                         n’avaient rien d’un langage de sagesse qui veut convaincre ; 
               mais c’est l’Esprit et sa puissance qui se manifestaient
                  05 pour que votre foi repose, 

                        non pas sur la sagesse des hommes
                                 mais sur la puissance de Dieu.
             06 Pourtant, c’est bien de sagesse que nous parlons 
                      devant ceux qui sont adultes dans la foi, 
                        mais ce n’est pas la sagesse de ce monde, 
                            la sagesse de ceux qui dirigent ce monde et qui vont à leur destruction.
     07 Au contraire, ce dont nous parlons, 
                  c’est de la sagesse du mystère de Dieu,
                     sagesse tenue cachée, établie par lui 
                                         dès avant les siècles, 
                                             pour nous donner la gloire.
              08 Aucun de ceux qui dirigent ce monde ne l’a connue
                         car, s’ils l’avaient connue,
                                  ils n’auraient jamais crucifié 
                                                  le Seigneur de gloire.
09 Mais ce que nous proclamons, c’est, comme dit l’Écriture : 
                       ce que l’œil n’a pas vu,

                 ce que l’oreille n’a pas entendu, 
                    ce qui n’est pas venu à l’esprit de l’homme, 
                       ce que Dieu a préparé pour ceux dont il est aimé.
           10 Et c’est à nous que Dieu, 
                             par l’Esprit
                                    en a fait la révélation
                    Car l’Esprit scrute le fond de toutes choses,
                                                   même les profondeurs de Dieu. 
              11 Qui donc, parmi les hommes, 
                          sait ce qu’il y a dans l’homme, 
                            sinon l’esprit de l’homme qui est en lui ?
              De même, personne ne connaît 
                          ce qu’il y a en Dieu, 
                                sinon l’Esprit de Dieu.   ( ----------------------------- qui est Dieu-même. )
       12 Or nous, 
                   ce n’est pas l’esprit du monde que nous avons reçu, 
                              mais l’Esprit qui vient de Dieu, 
                    et ainsi nous avons conscience des dons que Dieu nous a accordés.
13 Nous disons cela avec un langage 
                    que nous n’apprenons pas 
                                    de la sagesse humaine
                          mais que nous apprenons de l’Esprit 
             nous comparons entre elles les réalités spirituelles.
14 L’homme, par ses seules capacités, 
                               n’accueille pas 
                          ce qui vient de l’Esprit de Dieu ; 
                    pour lui ce n’est que folie, 
                            et il ne peut pas comprendre, 
              car c’est par l’Esprit qu’on examine toute chose
       15 Mais l’homme spirituel juge de tout, 
                                      et n’est jugé de personne.
16 Car il est écrit : Qui a connu la pensée du Seigneur 
                          et qui pourra l’instruire ? 
            Or nous, 
                nous avons 

                  la pensée 
                  du Christ !»  
-----   --------   ---------
6- Lettre de saint Athanase à Sérapion évêque de Thmuis.
                                    Bienheureuse Trinité, un seul Dieu. 
            « Étudions la tradition antique, 
                 la doctrine et la foi de l'Église catholique.
          Le Seigneur l'a donnée,
              les Apôtres l'ont annoncée,
                      les Pères l'ont gardée
              C'est sur elle, en effet, que l'Église a été fondée
                    et, si quelqu'un s'en écarte, 
                           il ne peut plus être chrétien ni en porter le nom.

              Il y a donc une Trinité sainte et parfaite, reconnue comme Dieu
                           dans le Père, le Fils et le Saint-Esprit
                   elle ne comporte rien d'étranger, rien qui lui soit mêlé de l'extérieur ; 
                  elle n'est pas constituée du Créateur
                                                              et du créé
                          mais elle est tout entière puissance créatrice et productrice. 
              Elle est semblable à elle-même,
                      indivisible par sa nature, 
                         et son activité est unique.
       En effet, le Père fait toutes choses 
                        par le Verbe 
                          dans l'Esprit Saint
                  et c'est ainsi 
                        que l'unité de la sainte Trinité est sauvegardée
           C'est ainsi 
                              que dans l'Église est annoncé un seul Dieu, 
                                                     qui règne au-dessus de tous, 
                                                                           par tous 
                                                                                              et en tous. 
                                       Au-dessus de tous , comme Père, comme principe et source ;
                                                         par tous, par le Verbe ;
                                                            en tous, dans l'Esprit Saint. ~
    Saint Paul, ~ écrivant aux Corinthiens,
           à propos des dons spirituels,
                 rapporte toutes choses à un seul Dieu,
                       le Père, comme à un seul chef,
                             lorsqu'il dit : 
                                          Les dons de la grâce sont variés, 
                                                           mais c 'est toujours le même Esprit ;
                                            les ministères dans l'Église sont variés,
                                                               mais c'est toujours le même Dieu, 
                                                         qui fait tout en tous. 
Car les dons que l'Esprit distribue à chacun
                           sont donnés de la part du Père
                                                       par le Verbe.
            En effet, tout ce qui est au Père est au Fils ; 
                c'est pourquoi les biens donnés par le Fils 
                                                           dans l'Esprit 
                                 sont les dons spirituels du Père. 
       Quand l'Esprit est en nous, 
             le Verbe
            qui nous le donne est en nous, 
                et dans le Verbe se trouve le Père. 
       Et c'est ainsi que s'accomplit la parole : 
             Nous viendrons chez lui et nous irons demeurer auprès de lui.
                Là où est la lumière, 
                  là aussi est son éclat ;
                    là où est son éclat,
                     là aussi est son activité et sa grâce resplendissante.

         C'est cela encore que Paul enseignait dans la seconde lettre aux Corinthiens : 
                      Que la grâce de Jésus Christ notre Seigneur,
                                         l'amour de Dieu 
                                et la communion de l'Esprit Saint
                                                     soient avec vous tous
                  En effet, la grâce et le don accordés 
                         dans la Trinité 
             sont donnés de la part du Père
                                               par le Fils,
                                               dans l'Esprit Saint
               De même que la grâce accordée 
                               vient du Père par le Fils, 
                       ainsi la communion au don
                     ne peut se faire 
                            en nous sinon dans l'Esprit Saint. 
       C'est en participant à lui 
                       que nous avons l'amour du Père,
                                                la grâce du Fils 
                                et la communion de l'Esprit Saint.   »  

avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mar 29 Mai 2018 - 15:34

      
--mardi 29 mai 2018  (8e semaine ord)   —Déjà renés   
1-1 Pierre 1 : 10-16 « Ils ont prophétisé pour annoncer 
                              la grâce qui vous est destinée. 
                      C’est pourquoi mettez toute votre espérance en elle »
2-psaume 97 : 1, 2-3ab, 3cd-4  R/ Le Seigneur a fait connaître son salut. (cf. Ps 97 : 2a)
-acclamationMatthieu 11 : 25 Tu es béni, Père, Seigneur du ciel et de la terre,
                                           tu as révélé aux tout-petits les mystères du Royaume !
3-Marc 10 : 28-31 « Vous recevrez, en ce temps déjà, le centuple, 
                   avec des persécutions, et, dans le monde à venir, la vie éternelle »
4-bréviaire Job 3: 1-26 « Pourquoi, pourquoi tant de souffrances?  »
5- Des confessions de saint Augustin ''Je connaîtrai comme je suis connu''.
____________________________________________
--introduction au missel à la 1ère lecture : 
           Les prophètes ont annoncé les souffrances et la gloire du Messie 
                 pour le salut futur des croyants.
                                   C’est pourquoi ceux-ci doivent être rayonnants d’allégresse 
                           et, selon la recommandation de l’Écriture, 
                                            tendre à imiter la sainteté de Dieu.  
1-1 Pierre 1 : 10-16 '' Ils ont prophétisé pour annoncer 
                              la grâce qui vous est destinée. 
                      C’est pourquoi mettez toute votre espérance en elle''.
«Bien-aimés, concernant le salut, 
                que les prophètes ont examiné avec diligence et prophétisé
                                 pour annoncer la grâce 
                          qui vous est destinée.
                  Ils cherchaient quel temps et quelles circonstances voulait indiquer 
                    l’Esprit du Christ,
                              présent en eux,
                    quand il attestait par avance les souffrances du Christ 
                            et la gloire qui s’ensuivrait.  
           Il leur fut révélé que ce n’était pas pour eux-mêmes, 
                  mais pour vous, 
           qu’ils étaient au service de ce message, 
                 annoncé maintenant par ceux qui vous ont évangélisés
                     dans l’Esprit Saint envoyé du ciel ; 
                           même les anges désirent se pencher pour scruter ce message.  
                                                                         
                      C’est pourquoi, 
                        après avoir disposé votre intelligence pour le service,
                           restez sobres, mettez toute votre espérance 
                             dans la grâce
                               que vous apporte la révélation de Jésus Christ. 
             Comme des enfants qui obéissent, 
                  cessez de vous conformer aux convoitises d’autrefois,
                           quand vous étiez dans l’ignorance,
                    mais, à l’exemple du Dieu saint qui vous a appelés
                        devenez saints, vous aussi, 
                             dans toute votre conduite, 
                                 puisqu’il est écrit : Vous serez saints, car moi, je suis saint.  »  

---- -------    --------     ------- -
2-psaume 97 : 1, 2-3ab, 3cd-4  R/ Le Seigneur a fait connaître son salut. (cf. Ps 97 : 2a)
     —Chantez au Seigneur un chant nouveau,
           car il a fait des merveilles ;
                par son bras très saint, par sa main puissante,
             il s’est assuré la victoire.

    —Le Seigneur a fait connaître sa victoire
            et révélé sa justice aux nations ;
               il s’est rappelé sa fidélité, son amour,
             en faveur de la maison d’Israël.

   —La terre tout entière a vu
           la victoire de notre Dieu.
              Acclamez le Seigneur, terre entière,
            sonnez, chantez, jouez !
-----   -------    --------   
5- Des confessions de saint Augustin «Je connaîtrai comme je suis connu»
« Je te connaîtrai, ô toi qui me connais,
      je te connaîtrai comme je suis connu de toi. 
        Tu es la vie de mon âme ;
           pénètre donc en elle, 

          modèle-la à ton image qu'elle soit sans tache ni ride
            pour que tu l'habites 
               et la possèdes entièrement. 
      Telle est mon espérance, voilà pourquoi je parle, 
            et cette espérance fait ma joie, 
                   quand ma joie est saine. 
      Quant aux autres biens de cette vie, plus on les pleure, 
                                                               moins ils méritent d'être pleurés ; 
                                                    moins on pleure sur eux, 
                                                                 plus ils méritent d'être pleurés.
               Voici que tu as aimé la vérité,
                     puisque celui qui fait la vérité vient à la lumière. 
         Je veux donc la faire devant toi, dans mon cœur, 
                   par cette '' confession ''
                             et devant de nombreux témoins par ce livre.
      Du reste, Seigneur, le gouffre de la conscience humaine 
                              est à découvert devant tes yeux :
                     qu'est-ce qui pourrait donc demeurer caché en moi, 
                          même si je ne voulais pas te le confesser
           C'est toi que je cacherais à moi-même, 
                    sans pouvoir me cacher à toi. 
        Et maintenant, si mon gémissement témoigne que je me déplais,
             c'est toi qui m'illumines,
                               qui me plais, 
                                 que j'aime
                                   et que je désire ; 
                     de sorte que j'ai honte de moi, 
                          je me rejette moi-même pour te préférer ;
                            je ne veux plaire ni à tes yeux ni aux miens, sinon pour toi.

            Je suis donc à découvert devant toi, Seigneur, quel que je sois. 
              Et je t'ai dit le fruit que je recherche en te faisant ma confession
                Je ne la fais pas avec des sons et des paroles sensibles, 
                                 mais avec ces paroles de l'âme, 
                                    cette clameur de la pensée qui atteignent ton oreille. 
        Quand je suis mauvais
                   ma confession envers toi
                     consiste dans le déplaisir que je me donne ; 
          lorsque je suis bon
                  la confession que je t'adresse 
                      consiste à ne pas m'attribuer ce bien,
                         puisque c'est toi, Seigneur, qui bénis le juste ;
                              mais auparavant, 
                           c'est toi qui en avais fait un homme juste, 
                                 alors qu'il était un impie. 
                     Ainsi ma confession, telle que je la fais devant toi, mon Dieu,
                                        est silencieuse et ne l'est pas. 
                                 Elle est silencieuse quant aux paroles,
                                                             mais elle crie du fond du cœur. ~
                        C'est toi, Seigneur, qui me juges. 
                             Certes, personne, parmi les hommes, 
                                         ne sait ce qu'il y a dans l'homme, sinon l'esprit de l'homme qui est en lui. 
                                  Cependant, il y a dans l'homme 
                                      quelque chose que l'esprit de l'homme lui-même, 
                                                 qui est en lui, ne sait pas. 
                              Mais toi, Seigneur, tu sais tout de lui, 
                                     puisque tu l'as créé. 
                  Quant à moi, bien que, devant ton regard,
                              je me méprise et me juge terre et poussière, 
                                 je sais pourtant de toi quelque chose que j'ignore de moi-même. 
             Nous voyons actuellement une image obscure dans un miroir 
                                                             et non pas encore face à face. 
     C'est pourquoi, tandis que je suis en exil loin de toi, 
            je suis plus près de moi que de toi. 
                   Cependant, je sais que nulle violence ne peut t'atteindre, 
                           tandis que, pour moi, j'ignore à quelles tentations 
                                                            je suis capable de résister ou non. 
              Mais voici mon espérance :
                      Tu es fidèle

                                                                                                                         
           et tu ne permets pas que nous soyons tentés au-delà de nos forces. 
                 Avec la tentation, 
            tu nous donnes aussi le moyen
                  d'en sortir et la force de la supporter.
    Je vais donc confesser ce que je sais de moi, 
               je vais confesser aussi ce que je ne sais pas de moi.
          Ce que je sais de moi,
                je le sais à ta lumière ;
            et ce que je ne sais pas de moi,
              je l'ignorerai jusqu'à
                ce que mon obscurité 
                        devienne 
                     la lumière de midi sous ton regard.  »
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mer 30 Mai 2018 - 19:10

      
--mercredi 30 mai 2018   8e semaine ord B—Baptisés dans l’amour   
1-1 Pierre 1 : 18-25   « Vous avez été rachetés par un sang précieux
                  celui d’un Agneau sans tache, le Christ »
2-psaume 147 : 12-13, 14-15, 19-20  
               R/ Glorifie le Seigneur, Jérusalem ! ou : Alléluia ! 
-acclamationMarc 10 : 45 Alléluia. Alléluia.  Le Fils de l’homme est venu pour servir, 
                                                       et donner sa vie en rançon pour la multitude. Alléluia.
3-Marc 10 : 32-45 « Voici que nous montons à Jérusalem. 
                                                Le Fils de l’homme sera livré »
4--- -bréviaire Job 7 : 1021 Dieu ne serait-il qu’un justicier pour l’homme?
5- Des confessions de saint Augustin «En Dieu seul le repos de mon âme»
____________________________________________
--introduction au missel de la semaine: 
         Prédestiné avant la création, 
             manifesté en ces derniers temps,
          le Christ nous a racheté par son sang précieux. 
                Engendrés à nouveau par la Parole de Dieu
                            nous devons mettre en pratique la charité fraternelle
                                                   
« Bien-aimés, vous le savez : 
         ce n’est pas par des biens corruptibles,
         l’argent ou l’or, que vous avez été rachetés
                                                                  de
                                              la conduite superficielle 
                                          héritée de vos pères ;  
                                   mais c’est par un sang précieux,
                          celui d’un agneau sans défaut et sans tache, le Christ
                   Dès avant la fondation du monde, Dieu l’avait désigné d’avance 
                          et il l’a manifesté à la fin des temps à cause de vous. 
                              C’est bien par lui que vous croyez en Dieu, 
                                 qui l’a ressuscité d’entre les morts
                                     et qui lui a donné la gloire ; 
                                       ainsi vous mettez votre foi
                                                             et 
                                                          votre espérance 
                                                                 en Dieu.
    En obéissant à la vérité, vous avez purifié vos âmes 
           pour vous aimer 
          sincèrement comme des frères ;
            aussi, d’un cœur pur, aimez-vous intensément les uns les autres, 
               car Dieu vous a fait renaître
                  non pas d’une semence périssable, 
                 mais d’une semence impérissable : 
                      sa parole vivante qui demeure. 
       C’est pourquoi il est écrit : 
              Toute chair est comme l’herbe, toute sa gloire, comme l’herbe en fleur ;
                           l’herbe se dessèche et la fleur tombe, 
                                mais la parole du Seigneur demeure pour toujours. 
                Or, cette parole est celle de la Bonne Nouvelle 
                                           qui vous a été annoncée. »
                                                               
-------   -------    -------   -------
5- Des confessions de saint Augustin 
                     «En Dieu seul le repos de mon âme»

« Où donc t'ai-je trouvé, Seigneur, 
                     pour apprendre à te connaître ? 
            Avant que je te connaisse, tu n'étais pas encore dans ma mémoire. 
    Où donc t'ai-je trouvé, 
                   pour te connaître, si ce n'est en toi, 
                       au-dessus de moi
                Aucun espace dans tout cela : 
                       nous nous éloignons, 
                          nous nous approchons de toi, 
                              rien de cela n'est dans l'espace. 
                       C'est partout, ô Vérité, que tu sièges 
                       pour tous ceux qui viennent te consulter,
                                   et
                                 tu réponds en même temps à tous ceux 
                                       qui te consultent sur des questions différentes.
                                Tu réponds clairement, 
                                      mais tous ne t'entendent pas clairement. 
                                          Tous te consultent sur ce qu'ils veulent,
                                             mais ils n'entendent pas toujours la réponse qu'ils veulent.
                    Le meilleur de tes serviteurs 
                         n'est pas celui qui se soucie de t'entendre dire ce qu'il veut ; 
                      c'est plutôt celui qui veut 
                                                ce que tu lui dis.
                  Je t'ai aimée bien tard, Beauté si ancienne 
                                                                   et si nouvelle, 
                        je t'ai aimée bien tard !                           ---------------- Mais me voici!!!

                           Mais voilà :                                       
                          tu étais au-dedans de moi 
                               quand j'étais au-dehors
                                              et c'est dehors que je te cherchais dans ma laideur, 
                                                je me précipitais sur la grâce de tes créatures. 
                         Tu étais avec moi
                             et je n'étais pas avec toi
                  Elles me retenaient loin de toi, 
                         ces choses qui n'existeraient pas, 
                               si elles n'existaient en toi. 
             Tu m'as appelé, tu as crié
                      tu as vaincu ma surdité
                           tu as brillé, 
                             tu as resplendi, 
                              et tu as dissipé mon aveuglement ; 
                      tu as répandu ton parfum, 
                         je l'ai respiré 
                           et je soupire maintenant pour toi;
                               je t'ai goûtée, et j'ai faim et soif de toi ;
                                  tu m'as touché et je me suis enflammé
                                              pour obtenir
                                 la paix qui est en toi.
               Lorsque je te serai uni par tout moi-même, 
                    il n'y aura plus pour moi de douleur ni de fatigue.
                      Ma vie, toute pleine de toi, sera vivante. 
                          Celui que tu combles, tu l'allèges, 
                                             car lorsque je ne suis pas comblé par toi, 
                                                   je me suis à charge à moi-même. 
                                                        Mes joies, dont je devrais pleurer, 
                                                           sont encore en lutte avec mes tristesses, 
                                                              dont je devrais me réjouir. 
                                                                De quel côté apparaîtra la victoire, je l'ignore.
            Malheureux que je suis ! 
                    Seigneur, prends pitié de moi. 
                   Hélas ! Tu vois : 
                      je ne cache pas mes plaies ;
                         tu es le médecin, je suis le malade ; 
                           tu es miséricordieux, je suis misérable.
       N'est-ce pas que la vie de l'homme sur la terre est une corvée ? 
          Qui peut désirer des peines et des tracas ? 
             Tu ordonnes de les supporter, non de les aimer. 
                Personne n'aime ce qu'il supporte, bien qu'il aime à supporter.
                  Quant à se réjouir de supporter, on préférerait n'avoir rien à supporter. 
                    Dans l'adversité, j'aspire au bonheur ; 
                       dans le bonheur, je redoute l'adversité. 
                              Entre ces deux extrêmes,
                           y a-t-il un milieu, où la vie humaine ne soit pas une « corvée » ?
          Malheur aux prospérités du monde, 
              oui, deux fois malheur, 
                et parce qu'on y craint l'adversité, 
                  et parce que la joie s'y corrompt. 
            Malheur aux adversités du monde, 
                oui, deux et trois fois malheur ! 
                   Parce que l'on continue à désirer la prospérité, 
                     parce que l'adversité elle-même est pénible, 
                            et que la patience peut y faire naufrage !
                               N'est-ce pas que la vie de l'homme sur la terre 
                                             est une corvée sans aucune interruption ?
                          Et toute mon espérance n'est que 
                                     dans ta grande miséricorde. »
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Jeu 31 Mai 2018 - 19:43

      
Suggestion des textes de la 8e semaine ordinaire
--jeudi 31 mai 2018   8e semaine ord B—Amener à la lumière.
  1-1 Pierre 2 : 2-5, 9-12  « Vous êtes un sacerdoce royal, 
                                                             une nation sainte, 
                                         pour que vous annonciez 
                       les merveilles de celui qui vous a appelés »
2-psaume 99 : 1-2, 3, 4, 5 R/ Allez vers le Seigneur
                                  parmi les chants d’allégresse. (Ps 99 : 2)
-acclamation –Jean 8 : 12  Alléluia. Alléluia.  Moi, je suis la lumière du monde, 
                        dit le Seigneur. Celui qui me suit aura la lumière de la vie. Alléluia.
3-Marc 10 : 46-42 « Rabbouni, 
                            que je retrouve la vue ! » 
4--- -bréviaire Job 11 : 1-20 L’un des trois ami presse Job de plaider coupable.
5- commentaire de saint Grégoire le Grand sur le livre de Job.
                                                 L’accomplissement 
                                                         de la Loi c’est l’amour.
____________________________________________
    ____________________
        _________________________
              __________________________
        
Le 31 mai des années paires et impaires:  
                      Les lectures de la fête mariale aux offices:
                             La Visitation de Marie à sainte Elizabeth. 
Les lectures de La Visitation de la Vierge:
1-Sophonie 3 : 14-18 « Le roi d’Israël, le Seigneur, est en toi »
2-psaume CANTIQUE (Isaïe 12 : 2, 3, 4abcd, 4e-5, 6) R/ Il est grand au milieu de toi,
le Dieu Saint d’Israël.
(cf. Is 12 : 6b)
-acclamation : Lun 1 : 45 Alléluia. Alléluia.  Heureuse es-tu, Vierge Marie, 
             toi qui as cru que s’accompliraient pour toi les paroles du Seigneur. Alléluia.
3-évangile : Luc 1 : 39-56  « D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? »
4--- -bréviaire Cantique  2 :  8-14 ; 8, 6-7 Voici mon bien-aimé qui vient.
5-- -+HOMÉLIE DE S. BÈDE LE VÉNÉRABLE Marie exalte le Seigneur

___________________
-acclamation : Lun 1 : 45 Alléluia. Alléluia.  Heureuse es-tu, 
                                   Vierge Marie,  toi qui as cru que 
                    s’accompliraient pour toi 
                           les paroles du SeigneurAlléluia.

5-- -+HOMÉLIE DE S. BÈDE LE VÉNÉRABLE Marie exalte le Seigneur
« Mon âme exalte le Seigneur ; exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur
       Le sens premier de ces mots est certainement 
             de confesser les dons que Dieu lui a accordés, 
                 à elle, Marie, spécialement ; 
             mais elle rappelle ensuite les bienfaits universels 
                dont Dieu ne cesse jamais d’entourer la race humaine.
       L’âme glorifie le Seigneur 
            quand 
                   elle consacre toutes ses puissances intérieures
                         à louer et à servir Dieu ;
              quand, par sa soumission aux préceptes divins,
                    elle montre qu’elle ne perd jamais de vue sa puissance et sa majesté.
          L’esprit exulte en Dieu son Sauveur, 
                 quand il met toute sa joie 
                        à se souvenir de son Créateur 
                                dont il espère le salut éternel.
       Ces mots, sans doute, expriment exactement 
                ce que pensent tous les saints, 
                    mais il convenait tout spécialement
                          qu’ils soient prononcés 
                                      par la bienheureuse Mère de Dieu 
                                           qui, comblée d’un privilège unique, 
                                              brûlait d’un amour tout spirituel 
                                      pour celui qu’elle avait eu la joie de concevoir en sa chair. 
                   Elle avait bien sujet, et plus que tous les saints
                      d’exulter de joie en Jésus 
                             — c’est-à-dire en son Sauveur — 
                       car celui qu’elle reconnaissait pour l’auteur éternel de notre salut, 
                         elle savait qu’il allait, dans le temps, prendre naissance de sa propre chair, 
                             et si véritablement qu’en une seule et même personne
                                      serait réellement présent son fils et son Dieu.
          Car le Puissant fit pour moi des merveilles. 
                       Saint est son nom  ! 
         Pas une allusion à ses mérites à elle. 
           Toute sa grandeur, 
                elle la rapporte au don de Dieu 
                    qui, subsistant par essence 
                           dans toute sa puissance et sa grandeur, 
                               ne manque pas de communiquer 
                                                       grandeur et courage à ses fidèles, 
                                                 si faibles et petits qu’ils soient en eux-mêmes.
     Et c’est bien à propos qu’elle ajoute : 
                        Saint est son nom
                       pour exhorter ses auditeurs 
                          et tous ceux auxquels parviendraient ses paroles,
                        pour les presser de recourir 
                              à l’invocation confiante de son nom
                    Car c’est de cette manière 
                          qu’ils peuvent avoir part à l’éternelle sainteté
                                               et au salut véritable, 
                                      selon le texte prophétique : 
                                      Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé
                    C’est le nom dont elle vient de dire :
                                       Exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur.
        Aussi est-ce un usage excellent et salutaire, 
                 dont le parfum embaume la Sainte Église
                      que celui de chanter tous les jours, à Vêpres, 
                           le cantique de la Vierge
             On peut en attendre que les âmes des fidèles, 
                       en faisant si souvent mémoire de l’incarnation du Seigneur
                                     s’enflamment d’une plus vive ferveur
                           et que le rappel si fréquent
                                  des exemples de sa sainte Mère 
                                       les affermisse dans la vertu
                     Et c’est bien le moment, à vêpres, 
                        de revenir à ce chant, 
                            car notre âme,
                               fatiguée de la journée 
                                 et sollicitée en sens divers
                     par les pensées du jour, a besoin, 
                                quand approche l’heure du repos, 
                           de se rassembler pour retrouver l’unité de son attention.   » 
-----   -----   -----   -----   -----
____________________
   _________________________ 
         ______________________________________________
----   ------    ------   -----   
  1-1 Pierre 2 : 2-5, 9-12  « Vous êtes un sacerdoce royal, 
                                                             une nation sainte, 
                                         pour que vous annonciez 
                       les merveilles de celui qui vous a appelés »
--introduction au missel : 
           Formées de pierres vivantes 
                 rassemblées autour de la pierre fondamentale, 
                               qui est le Christ ressuscité,
                      l’Église constitue un Temple spirituel 
                         où est rendu à Dieu un culte parfait : 
                 tel est le sens du sacerdoce royal 
                        du nouveau peuple de Dieu qui, 
                            par sa vie, doit proclamer 
                                      les merveilles du Seigneur.
« Bien-aimés, comme des enfants nouveau-nés,
                  soyez avides du lait non dénaturé de la Parole 
                             qui vous fera grandir pour arriver au salut,  
                        puisque vous avez goûté combien le Seigneur est bon. 
                                Approchez-vous de lui :
                         il est la pierre vivante rejetée par les hommes, 
                                    mais choisie et précieuse devant Dieu. 
              Vous aussi, comme pierres vivantes
                                    entrez dans la construction de la demeure spirituelle
                                         pour devenir le sacerdoce saint
                                                    et présenter des sacrifices spirituels,
                           agréables à Dieu, 
                                     par Jésus Christ.
    Vous êtes une descendance choisie, un sacerdoce royal
                       une nation sainte, un peuple destiné au salut, 
                       pour que vous annonciez les merveilles de celui 
                                 qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière.  
                  Autrefois vous n’étiez pas un peuple
                        mais maintenant vous êtes le peuple de Dieu ; 
             vous n’aviez pas obtenu miséricorde, 
                           mais maintenant vous avez obtenu miséricorde.
        Bien-aimés, puisque vous êtes 
            comme des étrangers résidents ou de passage,
                    je vous exhorte à vous abstenir des convoitises nées de la chair, 
                          qui combattent contre l’âme.  
              Ayez une belle conduite parmi les gens des nations ; 
                 ainsi, sur le point même où ils disent du mal de vous
                          en vous traitant de malfaiteurs, 
                               ils ouvriront les yeux devant vos belles actions 
                                 et rendront gloire à Dieu,
                                                        le jour de sa visite. »  
-----    -------    -------    ------   
Sur le sacerdoce royale du peuple de Dieu,
           revoir une dizaines de postes 
                   sur cette étude déjà faite au Lexique ... 
                              quelques postes 
                         avant et après cette adresse:
    https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t28642p180-lexique-sur-la-priere-ajoutez-vos-citations#307507
-----  -----   -----   -----   -------  
3-Marc 10 : 46-42 « Rabbouni, 
                            que je retrouve la vue ! » 
--introduction : ''Dans sa marche vers Jérusalem, 
                    Jésus arrive au-delà de Jéricho 
                        et rend la vue à un aveugle 
                             qui lui crie sa foi et sa confiance''.
--Après lui avoir ''donné la vue'' 
l'aveuple, nouveau-né à la lumière, suit Jésus.
Pour suivre Jésus nous devons d'abord demander d'avoir la lumière.
C'est en ce sens qu'on appelait les nouveaux  baptisés les ''illuminés'' 
pour avoir reçu cette lumière lors de leur baptême:
                      Ainsi ... 
      cfé: Les sacrements A. M. Roguet o.p. éd du Cerf, p 65 ss:
                 «  ... on comprend pourquoi le nom ancien de Baptême était ''illumination''.
                                   On réalise mieux ce que répète si souvent saint jean,
                                      que le Christ est la lumière venue en ce monde 
                                        pour éclairer tout homme. 
                           On comprend mieux les innombrables passages 
                                 où saint Paul rappelle aux chrétiens, 
                                                                 aux baptisés, 
                                                 qu'ils sont lumière
                                                  qu'ils sont fils de lumière
                                                      eux qui étaient jadis fils de ténèbres. »
                                             Ce qui nous amène au deuxième volet
                                                 de notre étude avec 
                                                                    la catéchèse  baptismale de saint Cyrille commencée hier:
                                                              
                                                                      ______________________________________________________
-«En ce temps-là,  tandis que Jésus sortait de Jéricho 
             avec ses disciples et une foule nombreuse, 
                         le fils de Timée, Bartimée
                 un aveugle qui mendiait, était assis au bord du chemin. 
            Quand il entendit que c’était Jésus de Nazareth,
                   il se mit à crier 
            '' Fils de David, Jésus, prends pitié de moi ! ''


    Beaucoup de gens le rabrouaient
                 pour le faire taire,
                       mais il criait de plus belle : 
                           '' Fils de David, prends pitié de moi ! ''
             Jésus s’arrête et dit : 
                  '' Appelez-le. ''
              On appelle donc l’aveugle, 
               et on lui dit : '' Confiance, lève-toi ; il t’appelle. ''
            L’aveugle jeta son manteau,
                         bondit 
                       et courut vers Jésus.  
                   Prenant la parole, Jésus lui dit :
            '' Que veux-tu que je fasse pour toi ? ''
          L’aveugle lui dit :
                       '' Rabbouni, que je retrouve la vue ! ''
                 Et Jésus lui dit :
                       '' Va, ta foi t’a sauvé. ''
                Aussitôt l’homme retrouva la vue, 
                 et il suivait Jésus sur le chemin. »
-----   -----   -----   -----   
-- cfé Dieu pour chaque jour,
      Lectionnaire de semaine, 
                 jeudi de la 8e semaine ord / éd Desclée:
        Jésus avait dit à la foule qui le suivait
                  et qu'il avait chargée d'amener vers lui l'aveugle:
                 « ''Appelez-le!''... C'est donc que vous êtes chargés
                                                de relever l'aveugle
                                       vous qu'il a fait passer des ténèbres
                                                            à son admirable lumière. 
                                 Nous voici donc au coeur du monde, 
                                                chargés de présenter 
                                         à Dieu le cri des hommes. »
-----   ------   --------    ------


Dernière édition par Bryand le Lun 4 Juin 2018 - 19:26, édité 1 fois
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Sam 2 Juin 2018 - 19:21

      
-samedi 2 juin 2018   8e semaine ord B—Contre le désespoir
1-Jude versets 17, 20b-25 « Dieu peut vous préserver de la chute 
           et vous faire tenir debout, irréprochables, en présence de sa gloire »
2-psaume 62 : 2, 3-4, 5-6 (Ps 62 (63), ) R/ Mon âme a soif de toi,
                                    Seigneur mon Dieu ! (cf. Ps 62 : 2b)
-acclamation –Colossiens 3 : 16a.17c Que la parole du Christ habite en vous 
                                    dans toute sa richesse, et offrez par lui
                                       votre action de grâce à Dieu le Père. Alléluia.
3-Marc 11 : 27-33 « Par quelle autorité fais-tu cela ? »
4--- -bréviaire Job 13 : 3—14 : 6 Protestation d’innocence
5- homélie de saint Zénon de Vérone sur Job. Job et le Christ.          
____________________________________________
      
Et aussi retour sur les lecture d'hier
                       dont l'évangile d'aujourd'hui, samedi, 
                                                   est complémentaire.
--vendredi 1er juin 2018   8e semaine ord B—Gérer   
-1 Pierre 4 : 7-13 « Soyez de bons gérants de la grâce de Dieu qui est si diverse »
-psaume 95 :  10, 11-12a, 12b-13ab, 13bcd 
               R/ Il vient, le Seigneur, il vient pour juger la terre. (Ps 95 : 13)
-acclamation –Jean 15 : 16 C’est moi qui vous ai choisis, 
                      afin que vous alliez, que vous portiez du fruit,
                         et que votre fruit demeure, dit le Seigneur. Alléluia.
-Marc 11 : 11-25 Ma maison s’appellera maison de prière
                                                          pour toutes les nations.
--- -bréviaire Job 12 : 1-25 La nature, l’histoire s’inscrivent en faux
                                                         contre les discours inefficaces.
5- commentaire de saint Grégoire le Grand sur le livre de Job.
                                                                       Le témoin intérieur. 
   ____________________________________________
1-Jude versets 17, 20b-25 « Dieu peut vous préserver de la chute 
           et vous faire tenir debout, irréprochables, en présence de sa gloire »
--intro : Dans la finale de sa lettre assez brève, saint Jude 
                                 recommande l’exercice de la charité 
                                 et conclut par une formule glorifiant Dieu.
« «Bien-aimés, souvenez-vous des paroles
                          dites à l’avance
                    par les Apôtres de notre Seigneur Jésus Christ.  
                      Construisez votre vie sur votre foi très sainte
                           priez dans l’Esprit Saint,
                             gardez-vous dans l’amour de Dieu,
               attendant la miséricorde de notre Seigneur Jésus Christ

                           en vue de la vie éternelle. 
                   Admonestez ceux qui sont hésitants et endurcis ;
                     Sauvez les uns, en les retirant comme du feu ; 
                                ayez compassion des autres, en craignant pour vous-mêmes  
                         et  en détestant  comme un vêtement souillé 
                         tout ce qui tient de la corruption de la chair.
                   À Celui qui peut vous préserver de la chute 
                                      et vous faire tenir debout,
                                            irréprochables et pleins d’allégresse,
                                en présence de sa gloire, 
                                    au Dieu unique, notre Sauveur, 
                                           par notre Seigneur Jésus Christ, 
                                               gloire, majesté, souveraineté, pouvoir,
                               avant tous les siècles,
                   maintenant et pour tous les siècles. Amen. »  
                                                                                                 
-----   -----   -----
-Marc 11 : 11-25 Ma maison s’appellera 
                                                  maison de prière
                                                          pour toutes les nations.
-- intro : '' Après l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem, 
            la malédiction du figuier et son explication
               encadrent l’épisode des vendeurs chassés du Temple. 
                  Le miracle du figuier desséché 
                   est une parabole en acte
                      signifiant le jugement de Dieu sur l’incrédulité. 
              C’est pourquoi Jésus souligne la nécessité de la foi dans la prière. ''

Dans cette parabole, que certains trouvent difficile à interpréter,
        quelques mots suffiront pour en comprendre son sens profond. 
           Ce ''pauvre'' figuier que d'aucuns voient comme subissant
                 injustement un verdict sévère, voire inique, 
                   n'a rien à voir d'une culpabilité qui lui serait improprement imputable. 
               Comme dans toute parabole
               il faut y en découvrir le sens symbolique.
Le figuier était l'arbre sous lequel les docteurs du peuple élu
        aimaient bien s'y retrouver pour enseigner les préceptes de la Loi.
             Les feuilles représentent donc la doctrine enseignée
                  dans cette première alliance
                     dont l'enseignement n'avait pas donné les ''fruits'' attendus
                                                     (absents dans l'arbre)...
«Après son arrivée au milieu des acclamations de la foule, 
    Jésus entra à Jérusalem,
            dans le Temple
        Il parcourut du regard toutes choses
                      et, 
                  comme c’était déjà le soir,
                          il sortit pour aller à Béthanie avec les Douze.   
           Le lendemain, quand ils quittèrent Béthanie, il eut faim.   
              Voyant de loin un figuier qui avait des feuilles
                  il alla voir s’il y trouverait quelque chose ; 
                    mais, en s’approchant,
                       il ne trouva que des feuilles
                           car ce n’était pas la saison des figues. 
                    Alors il dit au figuier :
                         '' Que jamais plus personne ne mange de tes fruits ! ''
           Et ses disciples avaient bien entendu.    
               Ils arrivèrent à Jérusalem. 
                     Entré dans le Temple
                        Jésus se mit à expulser ceux qui vendaient
                                      et ceux qui achetaient dans le Temple.
                   Il renversa les comptoirs des changeurs
                       et les sièges des marchands de colombes,  
                              et il ne laissait personne
                                transporter quoi que ce soit à travers le Temple.    
           Il enseignait, et il déclarait aux gens : 
                   '' L’Écriture ne dit-elle pas :
                  Ma maison sera appelée maison de prière 
                  pour toutes les nations !
                Or vous
                   vous en avez fait une caverne de bandits. ''
         Apprenant cela, les grands prêtres et les scribes 
                                  cherchaient comment le faire périr. 
                      En effet, ils avaient peur de lui, 
                           car toute la foule était frappée par son enseignement
       Et quand le soir tomba,
            Jésus et ses disciples s’en allèrent hors de la ville.
         Le lendemain matin, en passant,
                ils virent le figuier qui était desséché jusqu’aux racines. 
         Pierre, se rappelant ce qui s’était passé, dit à Jésus :
          '' Rabbi, regarde :
                le figuier que tu as maudit est desséché. ''
   Alors Jésus, prenant la parole, leur dit :
             '' Ayez foi en Dieu.  
                Amen, je vous le dis : 
                     quiconque dira à cette montagne : 
                           Enlève-toi de là, et va te jeter dans la mer,
              s’il ne doute pas dans son cœur, 
                    mais s’il croit que ce qu’il dit arrivera, 
                                   cela lui sera accordé !
         C’est pourquoi, je vous le dis : 
              tout ce que vous demandez dans la prière, 
                           croyez que vous l’avez obtenu,
                                   et cela vous sera accordé.   
                   Et quand vous vous tenez en prière,
                    si vous avez quelque chose contre quelqu’un,
                          pardonnez
                      afin que votre Père 
                              qui est aux cieux 
                       vous pardonne aussi vos fautes. »  
-----   -----   -----   ------ 
«Tout est accompli!» a dit Jésus sur la croix.
Toute prophétie doit être concrètement réalisée
            et être profitable pour toutes les nations.

                                                                                                                      
français / anglais / espagnol / portugais     TEXTE EN PARALLÈLE en français     
Ézéchiel 47: 
        « Au bord du torrent, sur chacune de ses rives,
             croîtront toutes sortes d'arbres fruitiers dont le feuillage
                   ne se flétrira pas et dont les fruits ne cesseront pas :
                       ils produiront chaque mois des fruits nouveaux
                             parce que cette eau vient du sanctuaire.»
Brièvement:  Le figuier est l'un des plus anciens arbres fruitiers,
               qui doit être bien entretenu, élagué, 
              car s'il est trop vigoureux
                               il ne donnera pas de fruits...
                    (leçon d'horticulture pour un enseignement spirituel,
                           que l'on retrouve dans beaucoup de paraboles... )

     Jésus avait sûrement bien choisi cet arbre 
              dans le but d'en faire découvrir, 
                                  suite à son enseignement,
        les symboles qui s'y cachent 
                           pour la compréhension de son enseignement
                               confié maintenant à son Église.
   Cette image nous démontre, qu'une doctrine trop vigoureuse
                (sans amour du prochain) 
                           (doctrine parvenue et mal dispensée 
                        des responsables de la Loi ancienne) 
                  s'était faite au détriment
         de son principe, qui avait été donnée pour nourrir les âmes, peu à peu,
             afin de les rendre fortes et actives, et de les faire profiter,
    afin qu'elle donnent à leur tour les fruits que Dieu demandent...
  Le figuier est aussi 
         notre propre âme, qui a son tour,
              bien élaguée,
     aura des fruit et des feuilles, (Ézéchiel 47: 12 
                          «  Les fruits seront une nourriture 
                                           et les feuilles un remède. ») 
             par la grâce de Dieu.
        La distribution  de cette grâce avait été confiée d'abord aux jardiniers,
                responsables du Temple
                                             (le sanctuaire) ,
                          de la première alliance 
            dont on espérait de l'eau qui en ressortît 
                      qu'elle puisse bien servir à toutes les nations
                              et ainsi leur faire donner 
                   du fruit douze mois par année...
 
Mission maintenant confiée à l'Église du Christ.


Dernière édition par Bryand le Dim 17 Juin 2018 - 16:42, édité 3 fois
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Dim 3 Juin 2018 - 19:42

      
--dimanche 3 juin 2018 Le Très Saint Sacrement (9e semaine ord)  
                       Lectures principales:  -(Exode): Voici le sang de l’Alliance
                                                       -(Hébreux):Le sang du Christ purifiera notre conscience 
                                                        - (Marc): Ceci est mon corps ceci est mon sang.
1-Exode 24 : 3-8 « Voici le sang de l’Alliance que le Seigneur a conclue avec vous »
2--psaume 115 : 12-13, 15-16ac, 17-18  R/ J’élèverai la coupe du salut, 
                                 j’invoquerai le nom du Seigneur. Alléluia ! (115 : 13)
3-Hébreux 9 : 11-15 « Le sang du Christ purifiera notre conscience »
-acclamation-Jean 6 : 51 Alléluia. Alléluia. Moi, je suis le pain vivant 
                                                qui est descendu du ciel, dit le Seigneur ;
                                    si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Alléluia.
4- évangile Marc 14 :  12-16, 22-26 « Ceci est mon corps, ceci est mon sang »
5-Exode 24 : 1-11 Voir Dieu, faire alliance avec lui.
 6- Lecture de saint Thomas d’Aquin pour l’office du Corps du Christ          
____________________________________________ 
1-Exode 24 : 3-8 « Voici le sang de l’Alliance 
                           que le Seigneur a conclue avec vous »
--Introduction à la 1ère lecture: 
            cfé La Bible du dimanche, homélie pour le dimanche du Très Saint Sacrement
                                                                                      (éd. du Cerf / éd. du Centurion.)
'' En versant le même sang sur l'autel de Dieu 
                 et sur les membres du peuple, 
           Moïse révèle que, par l'alliance,
                 un seul sang coule dorénavant dans les veines de l'Hébreu 
                    et dans celles de Dieu. 
             À une époque où l'on était particulièrement raciste, 
                  cette image frappait l'imagination : 
                         appartenir au même sang implique 
                                                  de s'engager à l'assistance mutuelle, 
                                                    de tout tenter pour racheter celui 
                                                             qui serait livré à l’esclavage, 
                                                      d'épouser la veuve délaissée, 
                                                       de pratiquer l'obéissance mutuelle. etc. 
               C'est tout cela que Dieu assume comme obligation à notre égard, 
                               et son Fils se porte garant 
                   de sa fidélité à ce contrat d'amour. ''
«  En ces jours-là, Moïse vint rapporter au peuple
                  toutes les paroles du Seigneur
                    et toutes ses ordonnances.
       Tout le peuple répondit d’une seule voix : '' Toutes ces paroles que le Seigneur a dites,
                                                                           nous les mettrons en pratique. ''
           Moïse écrivit toutes les paroles du Seigneur. 
            Il se leva de bon matin et il bâtit un autel au pied de la montagne, 
              et il dressa douze pierres pour les douze tribus d’Israël. 
      Puis il chargea quelques jeunes gens parmi les fils d’Israël
                                    d’offrir des holocaustes, 
                              et d’immoler au Seigneur des taureaux en sacrifice de paix.
              Moïse prit la moitié du sang 
                  et le mit dans des coupes ; 
                   puis il aspergea l’autel avec le reste du sang.
              Il prit le livre de l’Alliance et en fit la lecture au peuple.
                  Celui-ci répondit :
                      '' Tout ce que le Seigneur a dit, 
                            nous le mettrons en pratique, nous y obéirons. ''
          Moïse prit le sang, en aspergea le peuple, 
                       et dit : '' Voici le sang de l’Alliance 
                                            que, 
                                       sur la base de toutes ces paroles, 
                                          le Seigneur a conclue avec vous. » 
-----   -----   ------  
3-Hébreux 9 : 11-15 « Le sang du Christ purifiera notre conscience »
     « Frères, le Christ est venu, grand prêtre des biens à venir.
              Par la tente plus grande et plus parfaite
                       celle qui n’est pas œuvre de mains humaines
                           et n’appartient pas à cette création,
              il est entré une fois pour toutes dans le sanctuaire,
                    en répandant
                               non pas le sang de boucs et de jeunes taureaux, 
                                  mais 
                      son propre sang
           De cette manière,
             il a obtenu une libération définitive
                S’il est vrai qu’une simple aspersion 
                                 avec le sang de boucs et de taureaux,
                                        et de la cendre de génisse,
                                            sanctifie ceux qui sont souillés,
                                                leur rendant la pureté de la chair,
                        le sang du Christ fait bien davantage,
                                   car le Christ, poussé par l’Esprit éternel, 
                                              s’est offert lui-même à Dieu 
                                                  comme une victime sans défaut ; 
                            son sang purifiera donc notre conscience des actes qui mènent à la mort, 
                                     pour que nous puissions rendre un culte au Dieu vivant. 
                                         Voilà pourquoi il est le médiateur 
                                                                   d’une alliance nouvelle
                                                                      d’un testament nouveau
                                                    puisque sa mort a permis le rachat
                                                              des transgressions
                                                                   commises sous le premier Testament, 
                                              ceux qui sont appelés peuvent recevoir 
                                                                   l’héritage éternel jadis promis. »   
-----   -----   -----   ------
4- Marc 14 :  12-16, 22-26 
                  « Ceci est mon corps, ceci est mon sang »
« ... . . . Pendant le repas, Jésus,
        ayant pris du pain et prononcé la bénédiction,
                   le rompit, le leur donna, et dit : 
                      '' Prenez, ceci est mon corps. ''
                  Puis, 
              ayant pris une coupe et ayant rendu grâce,
                       il la leur donna, 
                              et ils en burent tous.
                   Et il leur dit : '' Ceci est mon sang
                                                     le sang de l’Alliance,
                                      versé pour la multitude.

             Amen, je vous le dis : 
                              je ne boirai plus du fruit de la vigne, 
                          jusqu’au jour où je le boirai, nouveau, dans le Royaume de Dieu. '' 
              Après avoir chanté les psaumes,  ils partirent pour le mont des Oliviers. »  
---  -------   ------   ---
2--psaume 115 : 12-13, 15-16ac, 17-18  
                            R/ J’élèverai la coupe du salut
                                     j’invoquerai le nom du Seigneur. Alléluia ! (115 : 13)
    —Comment rendrai-je au Seigneur
           tout le bien qu’il m’a fait ?
           
J’élèverai la coupe du salut,
          j’invoquerai le nom du Seigneur.



    —Il en coûte au Seigneur
             de voir mourir les siens !
               Ne suis-je pas, Seigneur, ton serviteur,
            moi, dont tu brisas les chaînes ?

    
    —Je t’offrirai le sacrifice d’action de grâce,
           
 j’invoquerai le nom du Seigneur.
              Je tiendrai mes promesses au Seigneur,
          oui, devant tout son peuple.

-----   ------   -------   
6- Lecture de saint Thomas d’Aquin pour l’office du Corps du Christ.
« Le Fils unique de Dieu, 
             voulant nous faire participer à sa divinité, 
                                                             
                 a pris notre nature afin de diviniser les hommes, 
                    lui qui s'est fait homme. 
            En outre, ce qu'il a pris de nous,
                il nous l'a entièrement donné pour notre salut. 
                 En effet, sur l'autel de la croix 
                  il a offert son corps en sacrifice à Dieu le Père 
                               afin de nous réconcilier avec lui ; 
                    et il a répandu son sang pour qu'il soit 
                               en même temps notre rançon et notre baptême :
                                  rachetés d'un lamentable esclavage, 
                                     nous serions purifiés de tous nos péchés. 
                         Et pour que nous gardions toujours la mémoire d'un si grand bienfait,
                            il a laissé aux fidèles son corps à manger et son sang à boire, 
                                   sous les dehors du pain et du vin.
      Banquet précieux et stupéfiant, 
                          qui apporte le salut et qui est rempli de douceur ! 
                    Peut-il y avoir rien de plus précieux que 
                        ce banquet où l'on ne nous propose plus, 
                 comme dans l'ancienne Loi, 
                               de manger la chair des veaux et des boucs, 
                                     mais le Christ qui est vraiment Dieu ? 
                    Y a-t-il rien de plus admirable que ce sacrement ? ~
           Aucun sacrement ne produit des effets plus salutaires que celui-ci :
                    il efface les péchés, 
                        accroît les vertus 
                          et comble l'âme surabondamment 
                                        de tous les dons spirituels !
                  Il est offert dans l'Église 


                             pour les vivants 
                                  et pour les morts 
                            afin de profiter à tous, étant institué 
                                                                       pour 
                                                               le salut de tous
                         Enfin, personne n'est capable d'exprimer les délices de ce sacrement,
                            puisqu'on y goûte la douceur spirituelle à sa source 
                                   et on y célèbre la mémoire de cet amour insurpassable, 
                                                 que le Christ a montré dans sa passion.
     Il voulait que l'immensité de cet amour se grave plus profondément dans le cœur des fidèles. 
        C'est pourquoi à la dernière Cène,
                   après avoir célébré la Pâque avec ses disciples,
                        lorsqu'il allait passer de ce monde à son Père, 
                               il institua 
                   
       ce sacrement comme le mémorial perpétuel de sa passion,
                                             l'accomplissement des anciennes préfigurations,
                                     le plus grand de tous ses miracles
                      et à ceux que son absence remplirait de tristesse,
                           il laissa ce sacrement comme réconfort incomparable.  »
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mer 6 Juin 2018 - 17:52

      
--mercredi 6 juin 2018 9e semaine ord B- Annonceurs
1--2 Timothée 1 : 1-3.6-12 verset 6 : « Ravive le don gratuit de Dieu,
                     ce don qui est en toi depuis que je t’ai imposé les mains »
                         missel : Tu dois réveiller en toi le don de Dieu
                           que tu as reçu quand je t’ai imposé les mains.
2-psaume 122 : 1-2ab, 2cdef (Ps 122 (123), )
                   R/ Vers toi, Seigneur, j’ai les yeux levés. (Ps 122 : 1a)
-acclamation-Jean 11 : 25-26  Alléluia. Alléluia. 
                  Moi, je suis la résurrection et la vie, dit le Seigneur.
                        Celui qui croit en moi ne mourra jamais. Alléluia. (cf. Jean 11: 25a-26 Alléluia.
3-- évangile Marc 12 : 18-27  Il n’est pas le Dieu des morts mais des vivants
4-bréviaire : Job 32 : 1-6; 33 : 1-22 Plaidoirie prétentieuse d’Élihu...  
5- commentaire de saint Grégoire le Grand sur le Livre de Job.
                  Nous nous sommes faits tout petits au milieu de vous.  
____________________________________________ 
1--2 Timothée 1 : 1-3.6-12 verset 6 : '' Ravive le don gratuit de Dieu,
                             ce don qui est en toi depuis que je t’ai imposé les mains ''
                   missel :   « Tu dois réveiller en toi le don de Dieu
                                       que tu as reçu quand je t’ai imposé les mains.»
    --intro : Après une action de grâce initiale,
                 saint Paul invite son disciple Timothée
                      à se souvenir du jour où par l’imposition des mains
                          il reçut l’ordination : ainsi il trouvera courage
                              dans les épreuves. Notre appel ne dépend pas de nos bonnes œuvres,
                     mais du dessein éternel de Dieu réalisé dans le mystère du Christ.
       « Paul, apôtre du Christ Jésus par la volonté de Dieu,
                selon la promesse de la vie que nous avons dans le Christ Jésus,
                    à Timothée, mon enfant bien-aimé.
                        À toi, la grâce,
                                 la miséricorde
                                    et la paix de la part de Dieu le Père
                                               et du Christ Jésus notre Seigneur.
                                        Je suis plein de gratitude envers Dieu,
                                         à qui je rends un culte avec une conscience pure,
                                                      à la suite de mes ancêtres,
                                                  je lui rends grâce en me souvenant
                                                        continuellement de toi dans mes prières,
                                         nuit et jour.   Voilà pourquoi, je te le rappelle,
                                                                      ravive le don gratuit de Dieu


                                      ce don qui est en toi
                                                  depuis
                                          que je t’ai imposé les mains.
                    Car ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné,
                              mais un esprit de force,
                                                             d’amour
                                                             et de maîtrise.
                           N’aie pas honte de rendre témoignage à notre Seigneur,
                            et n’aie pas honte de moi, qui suis son prisonnier ;
            mais, avec la force de Dieu, prends ta part des souffrances liées à l’annonce de l’Évangile.
       Car Dieu nous a sauvés,
             il nous a appelés à une vocation sainte,
                non pas à cause de nos propres actes,
                 mais à cause de son projet à lui et de sa grâce.
         Cette grâce nous avait été donnée dans le Christ Jésus avant tous les siècles,
              et maintenant elle est devenue visible, car notre Sauveur, le Christ Jésus, s’est manifesté :
                      il a détruit la mort, et il a fait resplendir la vie et l’immortalité
                    par l’annonce de l’Évangile
                         pour lequel j’ai reçu la charge de messager,
                                                                               d’apôtre
                                                                       et d’enseignant aux nations.
                                 Et c’est pour cette raison que je souffre ainsi ;
                                    mais je n’en ai pas honte, car je sais en qui j’ai cru,
                                        et j’ai la conviction
                                             qu’il est assez puissant pour sauvegarder,
                                                 jusqu’au jour de sa venue,
                                                  le dépôt de la foi qu’il m’a confié.  »
-----    -------    -----   ------- 
2-psaume 122 : 1-2ab, 2cdef (Ps 122 (123), )
                   R/ Vers toi, Seigneur, j’ai les yeux levés
   —Vers toi j’ai les yeux levés,
          vers toi qui es au ciel,
             comme les yeux de l’esclave
            vers la main de son maître.

    —Comme les yeux de la servante
          vers la main de sa maîtresse,
             nos yeux, levés vers le Seigneur notre Dieu,
           attendent sa pitié.
----  ------   -------- 

5- commentaire de saint Grégoire le Grand
                        sur le Livre de Job.
          Nous nous sommes faits tout petits au milieu de vous.

                                       Comme pour la doctrine très pure enseignée
                                              à la manière des pharisiens,
                                             toute arrogance est reprochable...

«  Entends mes paroles, Job, écoute tous mes discours. ~
        Ainsi parle un de ses amis.
             L'enseignement des hommes arrogants
                a ceci de caractéristique,
          qu'ils ne savent pas présenter avec humilité,
                  ce qu'ils enseignent,
             et qu'ils sont incapables de transmettre de façon véridique
                    les vérités, qu'ils possèdent.
          Ils montrent par leurs paroles, lorsqu'ils enseignent,
                 qu'ils se considèrent comme installés sur un sommet,
                   qu'ils regardent leurs auditeurs comme situés très en dessous d'eux.
          S'ils daignent leur adresser la parole,
             ce n'est pas pour les aider,
    mais seulement pour les dominer.
      C'est donc à juste titre que le Seigneur leur dit, par la bouche du prophète :
            Vous les gouverniez avec violence et dureté.
         En effet, ils gouvernent avec violence et dureté,
            ceux qui s'empressent non pas de redresser leurs inférieurs
                  par de paisibles raisonnements,
                       mais de les courber en les dominant avec âpreté.
              Au contraire, le véritable enseignement fuit
                    d'autant plus vivement ce vice de l'orgueil,
                                     même en pensée,
                            qu'il attaque plus ardemment par les flèches de ses paroles
                                     celui qui est en personne le maître de l'orgueil.
                 Il veille à ne pas mettre en valeur par ses manières hautaines
                     celui qu'il combat avec de saintes paroles dans le cœur de ses auditeurs.
         Il s'efforce de recommander par ses paroles
                                et de manifester par sa vie
                          l'humilité qui est la maîtresse
                               et la mère de toutes les vertus,
                      afin de l'inculquer aux disciples de la vérité
                                       par la conduite
                                         plus encore que par la parole.
              C'est pourquoi Paul a dit aux Thessaloniciens,
                    comme s'il oubliait la grandeur de sa propre fonction d'Apôtre :
                Nous nous sommes faits tout petits au milieu de vous.
                    L'Apôtre Pierre disait d'abord :
                                   Vous devez toujours être prêts à vous expliquer devant tous ceux

                                                        qui vous demandent de rendre compte de l'espérance qui est en vous.
               Et il ajoutait, pour montrer la manière dont on doit enseigner,
                      tout en faisant connaître la doctrine :
                                     Mais faites-le avec douceur et respect,

                                                   en gardant une conscience droite.
                 Lorsque saint Paul dit à son disciple Timothée :
                    Voilà ce que tu dois prescrire et enseigner avec autorité,
                            il ne lui recommande pas une domination tyrannique,
                                       mais cette autorité qui vient de la façon de vivre.
                  En effet, on enseigne
                                    avec autorité
                                ce que l'on pratique avant de le professer.
                      Car on manque de confiance pour enseigner,
                            lorsque la mauvaise conscience fait obstacle à la parole.
                                 Aussi est-il écrit,
                                  au sujet du Seigneur :
                                           Il parlait comme un homme qui a autorité,

                                            et non pas comme les scribes et les pharisiens.
               Car il fut le seul, d'une façon unique et primordiale,

                            à parler en vertu d'une parfaite autorité,
                                 parce qu'il n'a jamais commis aucun mal par faiblesse.
                         La puissance de sa divinité lui permettait
                                     de nous servir
                                                      ainsi
                                         par l'innocence de son humanité.  »
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Jeu 7 Juin 2018 - 19:06

      
--jeudi 7 juin 2018 9e semaine ord B- J’ai deux amours
1--2 Timothée 2 : 8-15  « On n’enchaîne pas la parole de Dieu ! 
                  Si nous sommes morts avec le Christ, avec lui nous vivrons »
2-psaume 24 : (Ps 24 (25), 4-5ab, 8-9, 10.14) 
                      / Seigneur, enseigne-moi tes voies. (Ps 24 : 4a)
                   verset 14 Le secret du Seigneur est pour ceux qui le craignent ;
                                                        à ceux-là, il fait connaître son alliance.
-acclamation-MISSEL psaume 118 : 34 Montre-moi comment garder ta loi Seigneur 
                            et je l’observerai de tout mon cœur. Alléluia.
                 Dans AELF : 2 Timothée 1 : 10    Alléluia. Alléluia.  Notre Sauveur, 
                                 le Christ Jésus, a détruit la mort ;
                               il a fait resplendir la vie par l’Évangile. Alléluia.
3-- évangile Marc 12 : 28-34 « Il n’y a pas de commandements plus grand que ceux-là »
 4-bréviaire : Job 38 : 1-30 Enfin Dieu répond : il met Job au défi.   
5- commentaire de saint Grégoire le Grand sur le Livre de Job.
                                               Nous sommes à l’aurore de la lumière parfaite.
  
- -
____________________________________________ 
1--2 Timothée 2 : 8-15  « On n’enchaîne pas la parole de Dieu ! 
                  Si nous sommes morts avec le Christ, avec lui nous vivrons »
--intro : Timothée est invité à se rappeler la Bonne Nouvelle
                        prêchée par Paul : la résurrection de Jésus Christ, 
                                pour laquelle l’Apôtre est dans les chaînes. 
                               En face de l’hérésie, il faut rester fidèle à la vérité. 
« Bien-aimé,  souviens-toi de Jésus Christ, ressuscité d’entre les morts,
               le descendant de David : selon mon évangile 
                           pour lequel je  travaille et à cause duquel je souffre
                              et je suis enchaîné comme un malfaiteur; 
                    mais on n’enchaîne pas la Parole de Dieu
          C’est pourquoi je supporte tout 
               pour ceux que Dieu a choisis
                       afin qu’ils obtiennent, eux aussi, le salut 
                                                          qui est dans le Christ Jésus, 
                                                                    avec la gloire éternelle.   
                       Voici une parole digne de foi : 
                               Si nous sommes morts avec lui,
                                                                avec lui nous vivrons. 
                               Si nous supportons l’épreuve, avec lui nous régnerons. 
                Si nous le rejetons, lui aussi nous rejettera.  
               Si nous manquons de foi, 
                              lui reste fidèle à sa parole, 
                                car il ne peut se rejeter lui-même.   
                  Voilà ce que tu dois rappeler
                             en déclarant solennellement devant Dieu 
                                     qu’il faut bannir les querelles de mots : 
                                                                    elles ne servent à rien,
                                              sinon à perturber ceux qui les écoutent. 
                       Toi-même, efforce-toi de te présenter devant Dieu 
                                                     comme quelqu’un qui a fait ses preuves, 
                                                           un ouvrier qui n’a pas à rougir 
                               de ce qu’il a fait et qui trace tout droit le chemin de la parole de vérité. » 
-----   ------   ------  
2-psaume 24 :  4-5ab, 8-9, 10.14 
                      / Seigneur, enseigne-moi tes voies. (Ps 24 : 4a)
                   verset 14 Le secret du Seigneur est pour ceux qui le craignent ;
                                                        à ceux-là, il fait connaître son alliance.
      —Seigneur, enseigne-moi tes voies,
          fais-moi connaître ta route.
             Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi,
            car tu es le Dieu qui me sauve.
     
      —Il est droit, il est bon, le Seigneur,
           lui qui montre aux pécheurs le chemin.
             Sa justice dirige les humbles,
            il enseigne aux humbles son chemin.


      —Les voies du Seigneur sont amour et vérité
            pour qui veille à son alliance et à ses lois.
              Le secret du Seigneur 
                est pour ceux qui le craignent ;
             à ceux-là, il fait connaître son alliance.
-----   ------   --------   
5- commentaire de saint Grégoire le Grand sur le Livre de Job.
                                               Nous sommes à l’aurore de la lumière parfaite.
« Parce que le point du jour, ou l'aurore
              passe des ténèbres à la lumière, 
                  on a bien raison de désigner 
             par ces noms toute l'Église des élus. 
      C'est elle en effet qui est conduite
                de la nuit de l'incroyance
                  à la lumière de la foi, 
                     et qui, pareille à l'aurore
                        s'ouvre au jour, 
                           après les ténèbres, 
              dans le rayonnement de la lumière d'en haut. 
    Le Cantique dit donc très bien :
        Qui est celle-ci, qui s'avance comme l'aurore à son lever ? 
          En effet, la sainte Église
             désirant les récompenses de la vie céleste,
                a été appelée aurore
                  puisque, en quittant les ténèbres des péchés, 
                         elle resplendit 
                             de la lumière de justice.
        Mais on peut trouver une considération plus subtile 
                 dans cette comparaison avec le point du jour et l'aurore.
           Celle-ci, ou le point du jour, annoncent que la nuit est passée, 
                     mais ils ne font pas découvrir l'éclat du jour dans sa plénitude ; 
                          cependant, en chassant la nuit, 
                               ils accueillent le jour ;
                                  ils apportent une lumière toute mêlée de ténèbres. 
               Nous tous, qui suivons la vérité, 
                      sommes-nous autre chose, en cette vie, qu'une aurore
                          Car nous accomplissons déjà des actes qui relèvent de la lumière, 
                            et pourtant, sur certains points,
                             bien des restes de ténèbres demeurent en nous. 
             Le Seigneur l'a bien dit, par la bouche du Prophète :
                 Aucun vivant n'est juste devant toi. 
                Et il est encore écrit : 
                                Nous trébuchons tous, bien souvent. ~
        Aussi, lorsque Paul disait :
                     La nuit est bientôt finie
                il n'ajoutait pas : Le jour est venu, 
                         mais : 
                                           Le jour est tout proche
           En effet, lorsqu'il suggère qu'après la fin de la nuit
                          le jour n'est pas encore venu, 
                               mais qu'il approche,
                   il montre qu'avec l'aurore on est après les ténèbres, 
                                                              mais encore avant le soleil.
      L'Église parfaitement sainte des élus sera le plein jour, 
              lorsqu'elle ne comportera plus le mélange d'aucune ombre de péché. 
                     Ce sera le plein jour, 
                             lorsque 
                                brillera en elle la ferveur parfaite de la lumière intérieure. ~ 
            Il est donc très juste de montrer que l'aurore 
                 est encore comme en devenir, 
                       avec cette parole : 
                                         As-tu fait connaître à l'aurore sa place ? 
       Faire connaître sa place à quelqu'un, 
              c'est en effet l'inviter à passer d'un endroit à un autre. 
                 Quelle est la place de l'aurore, sinon la pleine lumière de la vision éternelle ? 
           Lorsqu'elle parvient à cette place, elle ne garde plus rien des ténèbres de la nuit écoulée. 
     L'aurore s'efforçait de rejoindre sa place, 
             quand le Psalmiste disait : 
                          Mon âme a soif du Dieu vivant ; 
                 quand pourrai-je m'avancer, paraître devant la face de Dieu ? ~
      L'aurore se hâtait de parvenir à cette place qu'elle connaissait,
            lorsque saint Paul disait avoir le désir de
                 s'en aller pour être avec le Christ
              Et encore : Pour moi, vivre, c'est le Christ, et mourir est un avantage.   »  
                                                                          Ainsi 
                                                                 triomphe la Lumière
                                                                              en nous vient 
                                                                                  de naître l’aurore!


    
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Sam 9 Juin 2018 - 16:34

      
---samedi 9 juin 2018 9e semaine ord B- Dévoilement   
1--2 Timothée 4 : 1-8  « Fais ton travail d’évangélisateur. 
           Moi, en effet, je suis déjà offert en sacrifice. 
                   Le Seigneur me remettra la couronne de la justice »
2-psaume 70 : 8-9, 14-15ab, 16-17, 22 (Ps 70 (71), )
                   R/ Ma bouche annonce 
                               ton salut, Seigneur. (cf. Ps 70 : 15ab)
   -acclamation  Matthieu 5 : 3 Heureux les pauvres de cœur
                                          le Royaume des Cieux est à eux alléluia.    
3- évangile Marc 12 : 38-44 Cette pauvre veuve a mis dans le tronc plus que tout le monde
4-bréviaire Job 42 : 7-17 Dieu se plaît à combler Job. Job en intercession pour son prochain. 
                 C'est Dieu qui avait amené et soutenu Job dans son épreuve: 
                        l'issu de son épreuve,  c'est deux fidélités reconnues qui se rejoignent. 
5- commentaire de saint Thomas d’Aquin sur l’évangile de Jean:
                                                           Le Christ est à la fois le chemin et le but
 - -
____________________________________________ 
Aujourd'hui, le lendemain de la fête du Sacré-Coeur,
c'est aussi  la fête 
                          du 
           Cœur Immaculé de Marie
       -acclamation  Luc 2 : 19 Alléluia. Alléluia. Heureuse Vierge Marie ! 
                                          Attentive à garder la parole de Dieu,
                                  elle la méditait dans son cœur ! Alléluia.

-évangile Luc 2 : 41-51 « Sa mère gardait dans son cœur
                                         tous ces événements »
--bréviaire : -- -+Sermon de saint Laurent Justinien 
 - -
____________________________________________ 
-----    ------    ------   ------  
1--2 Timothée 4 : 1-8  ''Fais ton travail d’évangélisateur. 
           Moi, en effet, je suis déjà offert en sacrifice. 
                   Le Seigneur me remettra la couronne de la justice ''
«Bien-aimé, devant Dieu, et devant le Christ Jésus
                           qui va juger les vivants et les morts, 
          je t’en conjure, au nom de sa Manifestation et de son Règne : 
                   proclame la Parole,
                     interviens à temps et à contretemps, 
                      dénonce le mal,

                         fais des reproches, 
                            encourage,
                                  toujours avec patience et souci d’instruire.
                       Un temps viendra où les gens ne supporteront plus
                          l’enseignement de la saine doctrine ;
                                 mais, au gré de leurs caprices, ils iront se chercher
                                    une foule de maîtres pour calmer leur démangeaison d’entendre du nouveau.
                  Ils refuseront d’entendre la vérité 
                       pour se tourner vers des fables.
         Mais toi, en toute chose garde la mesure,
                                             supporte la souffrance,
                                                 fais ton travail d’évangélisateur, 
                                                    accomplis jusqu’au bout ton ministère. 
                               Moi, en effet, je suis déjà offert en sacrifice, le moment de mon départ est venu.    
                                    J’ai mené le bon combat, 
                                      j’ai achevé ma course,
                                         j’ai gardé la foi. 
                                           Je n’ai plus qu’à recevoir la couronne de la justice :
                    le Seigneur, le juste juge, me la remettra en ce jour-là, et non seulement à moi, 
                         mais aussi à tous ceux qui auront désiré avec amour sa Manifestation glorieuse. »
-----   -----   -----
2-psaume 70 : 8-9, 14-15ab, 16-17, 22 (Ps 70 (71), )
                   R/ Ma bouche annonce 
                               ton salut, Seigneur. (cf. Ps 70 : 15ab)
    —Je n’avais que ta louange à la bouche,
             tout le jour, ta splendeur.
               Ne me rejette pas 
                           maintenant que j’ai vieilli ;
             alors que décline ma vigueur, ne m’abandonne pas.
    
     —Et moi qui ne cesse d’espérer,
             j’ajoute encore à ta louange.
                Ma bouche annonce tout le jour
              tes actes de justice et de salut.
    
      —Je revivrai les exploits du Seigneur
           en rappelant que ta justice est la seule.
              Mon Dieu, tu m’as instruit dès ma jeunesse,
            jusqu’à présent, j’ai proclamé tes merveilles.
    
      —Et moi, je te rendrai grâce sur la harpe
           pour ta vérité, ô mon Dieu !
             Je jouerai pour toi de ma cithare,
            Saint d’Israël !
-----   -----   ------   -------
 - -
____________________________________________ 

 -acclamation  Luc 2 : 19 Alléluia. Alléluia. Heureuse Vierge Marie
                                          Attentive à garder 
                                       la parole de Dieu,

                                  elle la méditait dans son cœur ! Alléluia.
  -----   -----   -----   ------  
   bréviaire : Sermon de saint Laurent Justinien:
                                Heureuse 
                                  l'âme de
                       la bienheureuse Vierge.
« Lorsque Marie confrontait en elle-même
        tout ce qu’elle avait appris pour l’avoir lu, 
                      entendu ou vu, 
               comme elle grandissait dans la foi, 
                comme elle progressait en mérite,
                  comme elle était éclairée par la sagesse, 
                   comme elle s’enflammait de plus en plus du feu de l’amour !
           En revivant la révélation des mystères célestes qui lui avait été proposée, 
              elle était comblée de joie
                    merveilleusement fécondée par l’Esprit,
                        et elle s’élançait vers Dieu tout en demeurant dans l’humilité. 
               De tels progrès dans la grâce divine élèvent jusqu’aux sommets 
                                             et transfigurent de gloire en gloire.
       Heureuse, certes,
             l’âme de la bienheureuse Vierge :
                  habitée par l’Esprit et par son enseignement
                       elle obéissait toujours et en toutes choses aux ordres du Verbe.
              Elle n’était pas guidée par son sentiment personnel,
                                                 par sa propre décision ;
                        mais ce que la sagesse suggérait intérieurement à sa foi, 
                             elle l’accomplissait extérieurement par son corps.
                 Il convenait bien à la divine Sagesse,
                       qui bâtissait, pour y habiter,
                                 la demeure de l’Église
                       il lui convenait d’employer Marie la toute sainte
                             pour procurer l’observance de la loi,
                                       la purification de l’âme, 
                                         l’idéal de l’humilité 
                                            et le sacrifice spirituel.
     Imite-la, âme fidèle.                                                    
                     
               Pour te purifier spirituellement 
                   et pouvoir te délivrer de la maladie du péché, 
                    entre dans le temple de ton cœur. 
               Dieu y regarde toute affection 
                          plus que notre ouvrage, 
                              en tout ce que nous faisons. 
                   Aussi nous pouvons, par le désir de la contemplation, 
                  nous jeter en Dieu pour ne penser qu’à lui ; 
                   ou bien nous pouvons chercher notre équilibre
                        par le progrès des vertus 
                           et des activités profitables à notre prochain ;
                en tout cela n’ayons pas d’autre mobile que l’amour de Christ.
        Voilà quel est le sacrifice spirituel de purification qui est agréable à Dieu.
             Il ne s’accomplit pas dans un temple matériel,
              mais dans le temple de notre cœur 
                                          
                                     le Christ Seigneur 
                               fait avec joie son entrée. »


Dernière édition par Bryand le Lun 11 Juin 2018 - 13:37, édité 2 fois
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Dim 10 Juin 2018 - 19:19

      
--dimanche 10 juin 2018 10e semaine ord
                                  - (Genèse):-La descendance de la femme est blessée
                                                          mais protégée  de Dieu;
                                                    - quant aux forces du Mal, elles seront écrasées
                                                              et ceux qui s'y rangent, avec elles...    
                                    - (2 Corinthiens): -Prêcher le Christ, en lui seul  la promesse
                                    -  (Marc): -Ceux qui refusent le salut, que Jésus apporte,
                                                                       ne pourront en trouver d’autre.
1-Genèse 3 : 9-15 « Je mettrai une hostilité entre toi et la femme,
                                                entre ta descendance et sa descendance »
2-psaume 129 : 1-2, 3-4, 5-6ab, 7bc-8 (129 (130),)
                              R/ Près du Seigneur, est l’amour ;

                                             près de lui, abonde le rachat. (129 : 7bc)
3-2 Corinthiens 4 : 13—5 : 1 « Nous croyons, et
                                    c’est pourquoi nous parlons »
-acclamation- Jean 12 : 31b-32 Alléluia. Alléluia. Maintenant le prince de ce monde
                                                 va être jeté dehors, dit le Seigneur ;
                                       et moi, quand j’aurai été élevé de terre,
                                                             je les attirerai tous à moi. Alléluia.
4- évangile Marc 3 : 20-35  c’en est fini de Satan.
5-Livre de Ben Sirac le Sage 46 : 1-10 Josué vaillant guerrier et puissant intercesseur.  
6- Lettre de saint Ignace d’Antioche aux Romains. «Pour moi vivre c’est le Christ»     
 - -
____________________________________________ 
--Introduction : -----La descendance de la femme est atteinte au talon
                                      c’est-à-dire blessée;
                    mais à la fois protégée contre les forces du Mal...
                 Les forces du Mal, atteintes à la tête, seront vaincues
                               pour ceux que Dieu protège, 
                          et à la fin définitivement
                                            écrasées… 
                   C’est l’annonce pour un grand nombre,
                      que Dieu prépare un règne éternel auprès de lui
                       (lecture de 2 Corinthiens en ce dimanche)
                à tous ceux qui obéiront à son Messie et le reconnaîtront.
             Règne instauré par le Fils (d’abord préfiguré dès la première alliance)
              et envoyé d’auprès du Père et par lequel le pardon sera accordé
               à qui le reconnaîtra comme Sauveur.
          Mais à ceux qui le refuseront ouvertement :
            ( lecture de l’évangile )
        c’est le péché contre l’Esprit,
           ils ne pourront pas être pardonnés.

      C’est le rôle de la prédication d’insister à temps et à contre temps
             que le salut est offert à tous
             et que tous ceux qui veulent être sauvés
                doivent répondre concrètement en témoignant de leur foi.
-----   -----   ----- 
2-psaume 129 : 1-2, 3-4, 5-6ab, 7bc-8 (129 (130),)
                              R/ Près du Seigneur, est l’amour ;

                                             près de lui, abonde le rachat. (129 : 7bc)


    —Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,
          Seigneur, écoute mon appel !
             Que ton oreille se fasse attentive
           au cri de ma prière !

     — Si tu retiens les fautes, Seigneur,
            Seigneur, qui subsistera ?
               Mais près de toi se trouve le pardon
            Pour que l'homme te craigne. 

    — J’espère le Seigneur de toute mon âme ;
            je l’espère, et j’attends sa parole.
               Mon âme attend le Seigneur
             plus qu’un veilleur ne guette l’aurore.
    —Oui, près du Seigneur est la miséricorde,
              et on trouve en Lui une abondante rédemption.
                  C’est lui qui rachètera Israël
                de toutes ses iniquités.
-----   -----   --------
3-2 Corinthiens 4 : 13—5 : 1 « Nous croyons, et
                                    c’est pourquoi nous parlons »
«  Et nous aussi, qui avons le même esprit de foi,
              nous croyons, et c’est pourquoi nous parlons.
                 Car, nous le savons, celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus
                      nous ressuscitera, nous aussi, avec Jésus,
           et il nous placera près de lui avec vous.
      Et tout cela, c’est pour vous, afin que la grâce,
           plus largement répandue dans un plus grand nombre,
                fasse abonder l’action de grâce pour la gloire de Dieu.
                    C’est pourquoi nous ne perdons pas courage,
                         et même si en nous
             l’homme extérieur va vers sa ruine,
               l’homme intérieur se renouvelle de jour en jour.

                                                                                                                        
     Car notre détresse du moment présent
                est légère
            par rapport au poids vraiment incomparable
                    de gloire éternelle qu’elle produit pour nous.
                Et notre regard ne s’attache pas à ce qui se voit,
                                        mais à ce qui ne se voit pas ;
                              ce qui se voit est provisoire,
                            mais ce qui ne se voit pas est éternel. 
                    Nous le savons, en effet, même si notre corps,
                        cette tente qui est notre demeure sur la terre, est détruit,
                       nous avons un édifice construit par Dieu,
                                une demeure éternelle dans les cieux
                                               qui n’est pas l’œuvre des hommes. »
-------   -------   -------   ------- 

4- évangile Marc 3 : 20-35  c’en est fini de Satan.
« --Introduction:  :cfé  La Bible du dimanche homélie pour la 10e semaine ord B éd. du Cerf / éd. du Centurion
         «Après avoir institué les Douze comme apôtres,
             Jésus fonde la communauté nouvelle,
             la famille des fils et des filles de Dieu.
         Condition d'admission : être d'accord

                           avec la parole que le Christ annonce.
            Pour l'accepter, il faut la foi.
                  Or tous ne croient pas.
                    Ses concitoyens, sa parenté même ne comprennent pas bien
                        la mission de Jésus et le jugent insensé ou possédé.
               Pourtant le Christ est formel : celui qui refuse le salut
                qu'il propose n'en trouvera jamais d'autre.
            Parce que la foi chrétienne est libre engagement,
                 ce ne sont plus les liens naturels qui font l'unité,
                    mais l'obéissance à l'Esprit Saint.
          Au-delà d'une légitime diversité d'opinion et d’engagements,

            tous ceux qui
                 accueillent la Parole du Christ
                sont fils adoptifs de Dieu
                              et frères les uns des autres.  »
«    En ce temps-là,  Jésus revint à la maison,
                où de nouveau la foule se rassembla,
            si bien qu’il n’était même pas possible de manger.
       Les gens de chez lui, l’apprenant, vinrent pour se saisir de lui, car ils affirmaient :
             '' Il a perdu la tête. ''
          Les scribes, qui étaient descendus de Jérusalem, disaient :
               '' Il est possédé par Béelzéboul ;
                       c’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. ''
     Les appelant près de lui, Jésus leur dit en parabole :
         '' Comment Satan peut-il expulser Satan ?  
                  Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut pas tenir.
                    Si les gens d’une même maison se divisent entre eux, ces gens ne pourront pas tenir.
                       Si Satan s’est dressé contre lui-même,
                         s’il est divisé,
                               il ne peut pas tenir ; c’en est fini de lui.
                    Mais personne ne peut entrer dans la maison d’un homme fort et piller ses biens,
                                  s’il ne l’a d’abord ligoté.
            Alors seulement il pillera sa maison.  Amen, je vous le dis :
                        Tout sera pardonné aux enfants des hommes :
                                leurs péchés
                                     et les blasphèmes qu’ils auront proférés.
                   Mais si quelqu’un blasphème
                                contre l’Esprit Saint,
                       il n’aura jamais de pardon.
                Il est coupable d’un péché pour toujours. ''
              Jésus parla ainsi
                               parce qu’ils avaient dit :
                          '' Il est possédé par un esprit impur''.
                Alors arrivent sa mère et ses frères.
                 Restant au-dehors, ils le font appeler.
        Une foule était assise autour de lui ; et on lui dit :
            '' Voici que ta mère et tes frères sont là dehors : ils te cherchent.''
  Mais il leur répond :
            '' Qui est ma mère ? qui sont mes frères ? ''
              Et parcourant du regard ceux qui étaient assis en cercle autour de lui,
                       il dit : '' Voici ma mère et mes frères.  
                           Celui qui fait la volonté de Dieu,
                    celui-là est pour moi un frère,
                                                      une sœur,
                                                           une mère. »
-----   -------    ------- 

-
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mar 12 Juin 2018 - 18:55

      
---mardi 12 juin 2018 10e semaine ord B  -En avant et sans peur.    
1-1 Rois 17 : 7-16  « La jarre de farine ne s’épuisa pas, ainsi que le Seigneur
                                                      l’avait annoncé par l’intermédiaire d’Élie »
2-psaume 4 : 2, 3, 4-5, 7-8  (Ps 4, ) R/ Sur nous, Seigneur, que s’illumine ton visage ! (Ps 4 : 7b)
--acclamation  Matthieu 5 : 16 Brille votre lumière aux yeux des hommes!
                            Devant le bien que vous accomplirez ils rendront gloire à Dieu votre Père alléluia.
3- évangile Matthieu 5 : 13-16 Vous êtes la lumière du monde. . .  
                                                            vous êtes le sel de la terre. . .
4-bréviaire Josué 2 : 1-24 Rahab la prostituée annonce l’Église.
5- lettre de saint Ignace d’Antioche aux Romains Avec le Christ je suis fixé à la croix.      
 - -
____________________________________________ 
--
-introduction : missel de la semaine :  Pour échapper à la sécheresse
             qui afflige le peuple d’Israël, le prophète Élie cherche refuge 
                  chez une veuve de Sarepta, territoire païen,(région de Sidon
                                                                       «Là il y a une veuve (païenne) 
                                                                                 que j'ai chargée de te nourrir»
                      Là aussi se manifeste dans un miracle la puissance du Seigneur, 
                               pour subvenir à la misère d’une pauvre veuve.
                                            -----   -----   ------   
                                      Réminiscence sur cette région païenne, 
                                                                        plusieurs fois visitée...

--1-1 Rois 17 : 7-16  « La jarre de farine ne s’épuisa pas, ainsi que le Seigneur
                                                      l’avait annoncé par l’intermédiaire d’Élie »
«En ces jours-là, sur l’ordre du prophète Élie, au bout d’un certain temps,
               il ne tombait plus une goutte de pluie dans tout le pays, 
                      et le torrent où buvait le prophète finit par être à sec.  
                           Alors la parole du Seigneur lui fut adressée :
           '' Lève-toi, va à Sarepta, dans le pays de Sidon ; tu y habiteras ; 
                     il y a là une veuve que j’ai chargée de te nourrir. ''
         Le prophète Élie partit pour
Sarepta, et il parvint à l’entrée de la ville. 
                Une veuve ramassait du bois ;
                           il l’appela et lui dit : '' Veux-tu me puiser, avec ta cruche, un peu d’eau pour que je boive ? ''

                    Elle alla en puiser. Il lui dit encore : '' Apporte-moi aussi un morceau de pain. ''
                            Elle répondit : '' Je le jure par la vie du Seigneur ton Dieu : je n’ai pas de pain. 
                                                             J’ai seulement, dans une jarre, une poignée de farine,
                                                                  et un peu d’huile dans un vase. 

                                                                     Je ramasse deux morceaux de bois,
                                                                           je rentre préparer pour moi et pour mon fils ce qui nous reste.
                                                                               Nous le mangerons, et puis nous mourrons. ''
                   Élie lui dit alors : «''N’aie pas peur, va, fais ce que tu as dit. 

                                                            Mais d’abord cuis-moi une petite galette et apporte-la moi,
                                                                           ensuite tu en feras pour toi et ton fils.   

                                                   Car ainsi parle le Seigneur, Dieu d’Israël : 
                                                        Jarre de farine point ne s’épuisera, vase d’huile point ne se videra,
                                                                  jusqu’au jour où le Seigneur donnera la pluie pour arroser la terre. ''

                                    La femme alla faire ce qu’Élie lui avait demandé, 
                                          et pendant longtemps, le prophète, elle-même et son fils eurent à manger.  
                          Et la jarre de farine ne s’épuisa pas, et le vase d’huile ne se vida pas,
                                                 ainsi que le Seigneur l’avait annoncé par l’intermédiaire d’Élie.   »
-----   -------    -------   
2-psaume 4 : 2, 3, 4-5, 7-8  (Ps 4, ) 
                    R/ Sur nous, Seigneur, que s’illumine ton visage ! (Ps 4 : 7b)

     —Quand je crie, réponds-moi,
            Dieu, ma justice !
               Toi qui me libères dans la détresse,
             pitié pour moi, écoute ma prière !

     
     —Fils des hommes,
            jusqu’où irez-vous dans l’insulte à ma gloire,
               l’amour du néant et la course à l'illusion ?

     —Sachez que le Seigneur a mis à part son fidèle,
         le Seigneur entend quand je crie vers lui.
              Mais vous, tremblez, ne péchez pas ;
           réfléchissez dans le secret, faites silence.

     —Beaucoup demandent : « Qui nous fera voir le bonheur ? »
          Sur nous, Seigneur, que s’illumine ton visage !
              Tu mets dans mon cœur
                          plus de joie
                               que 
                   toutes leurs vendanges et leurs moissons.
-----   -----     --------
--acclamation  Matthieu 5 : 16 Brille votre lumière aux yeux des hommes!
                            Devant le bien que vous accomplirez ils rendront gloire à Dieu votre Père alléluia.

                                                                                                                         
-----   ------    ---------   
-4-bréviaire Josué 2 : 1-24 Rahab la prostituée annonce l’Église.
«  01 Depuis Shittim, Josué, fils de Noun, envoya discrètement deux espions
          Il leur dit : '' Allez voir le pays et Jéricho. ''
             Ils y allèrent, entrèrent dans la maison d’une prostituée nommée Rahab et y couchèrent.
       02 On dit au roi de Jéricho : '' Des hommes sont entrés ici cette nuit, des fils d’Israël, pour reconnaître le pays. ''
      03 Alors, le roi de Jéricho envoya dire à Rahab : '' Fais sortir les hommes qui sont venus chez toi 
                                            – qui sont entrés dans ta maison – 
                                     car c’est pour reconnaître tout le pays qu’ils sont venus. ''
       04 Mais la femme emmena les deux hommes et les cacha
               Puis elle dit : '' Oui, ces hommes sont entrés chez moi, mais je ne savais pas d’où ils venaient. 
        05 Ils sont sortis quand, à la nuit tombante, on allait fermer la porte de la ville.
                         Je ne sais pas où ils sont allés. Dépêchez-vous de les poursuivre, et vous les rattraperez. » 
      06 Or, elle les avait fait monter sur le toit en terrasse 
                                et les avait cachés sous les tiges de lin rangées sur le toit. 
      07 Les hommes du roi les poursuivirent en direction du Jourdain
                           vers le passage des gués, 
                       et l’on referma la porte dès que les poursuivants furent sortis.
      08 Quant à eux, à peine étaient-ils allongés que Rahab monta près d’eux, sur le toit,
        09 et leur dit : '' Je sais que le Seigneur vous a donné ce pays, 
                                                   que la terreur s’est abattue sur nous, 
                                                    et que tous les habitants du pays ont été pris de panique à votre approche. 
         10 Nous avons entendu dire que 
                     le Seigneur avait asséché devant vous l’eau de la mer des Roseaux
                           lors de votre sortie d’Égypte, et ce que vous avez fait
                                      aux deux rois des Amorites,
                                         à Séhone et à Og, de l’autre côté du Jourdain :
                                              vous les avez voués à l’anathème.
        11 Nous l’avons entendu dire et notre courage a fondu ;
                      devant vous, chacun perd le souffle, car le Seigneur votre Dieu 
                         est Dieu là-haut dans les cieux, et en bas sur la terre.
        12 Et maintenant, puisque j’ai agi loyalement envers vous, 
                          jurez-moi donc 
                        par le Seigneur que vous agirez loyalement,
                 vous aussi, envers la maison de mon père
        Donnez-moi une preuve que 
   13 vous laisserez en vie mon père 
                                           et ma mère, 
                                               mes frères
                                             et mes sœurs, 
                           avec ce qui leur appartient, et que vous nous préserverez de la mort. ''
         14 Les hommes lui dirent : '' Nos vies contre les vôtres,
                                    à moins que vous ne dévoiliez notre entreprise. 
              Quand le Seigneur nous aura donné le pays, 
                  nous agirons envers toi avec loyauté et fidélité à notre parole. ''
       15 Alors, elle les fit descendre avec une corde par la fenêtre,
                              car sa maison était sur le mur du rempart, elle habitait dans le rempart.
      16 Elle leur dit : '' Allez dans la montagne, de peur que vos poursuivants ne vous rattrapent.
                                                Vous vous y cacherez trois jours, jusqu’au retour de ceux qui vous poursuivent ; 
                                                    après, vous pourrez continuer votre route. ''
          17 Les hommes lui dirent : '' Ce serment que tu nous as fait jurer, nous le respecterons ainsi :
       18 quand nous entrerons dans le pays, 

                    tu attacheras 
                           ce cordon de fil écarlate à la fenêtre par laquelle tu nous as fait descendre ;
                      tu réuniras auprès de toi, dans ta maison, ton père et ta mère, tes frères et toute la famille de ton père. 
         19 Si l’un d’entre vous franchit les portes de la maison pour sortir, 
                                     son sang retombera sur sa tête, nous serons quittes ; 
                 si l’on porte la main sur lui alors qu’il est dans ta maison, son sang retombera sur nos têtes.

                  20 Mais si tu dévoiles notre entreprise, 
                            alors nous serons quittes de ce serment que tu nous as fait jurer. ''
         21 Elle répondit : '' Qu’il en soit selon vos paroles ! ''
              Elle les renvoya et ils partirent. Alors, elle attacha le cordon écarlate à la fenêtre. 
         22 Ils s’en allèrent, atteignirent la montagne et ils y restèrent trois jours, jusqu’au retour de ceux qui les poursuivaient. 
                   Ceux-ci les avaient cherchés tout le long du chemin et ne les avaient pas trouvés. 
       23 Alors, les deux hommes s’en retournèrent, descendirent de la montagne, passèrent le Jourdain,
                                            revinrent auprès de Josué, fils de Noun, et lui racontèrent tout ce qui leur était arrivé. 
      24 Ils dirent à Josué : '' Le Seigneur a livré tout le pays entre nos mains et, devant nous, tous ses habitants sont pris de panique. »  
-----   ------   ------   ------  
Le chapitre interdit de la bible juive:
Prise de conscience:
       Qui proclamera et qui entendra?
             Des Juifs travaillent à cette prise de conscience pour leurs frères:


De tout notre coeur 
     nous voulons te chanter:

-----   ------   -------   
5- lettre de saint Ignace d’Antioche aux Romains.
                                 Avec le Christ je suis fixé à la croix.                         
Lecture brève:
«      Ni les plaisirs du monde
             ni les royaumes de ce siècle 
                ne me serviront de rien. 
          Plutôt que de régner sur la terre entière, il est bon pour moi de rejoindre le Christ Jésus. 
            Je le cherche, lui qui est mort pour nous ;
               je le désire, lui qui est ressuscité pour nous.
        Mon enfantement approche. Pardonnez-moi, mes frères, mais ne m'empêchez pas de vivre
                                                                                                    ne cherchez pas à me faire mourir. 
                                                                               Puisque je veux être à Dieu, ne me livrez pas au monde,
                                                               ne m'égarez pas au moyen de la matière.
                                                Laissez-moi recevoir la pure lumière
                                              quand j'en serai arrivé là, je serai un homme.
                                        Permettez-moi d'imiter la passion de mon Dieu. 
                                   Si quelqu'un a Dieu en lui, il pourra comprendre ce que je veux 
                                                 et il aura pitié de moi, connaissant ce qui fait mon angoisse.
                Le prince de ce monde veut m'entraîner
                                            et corrompre les sentiments que j'ai pour Dieu
                     Que personne donc, parmi vous qui êtes là, ne lui apporte du renfort ;
                           soyez plutôt de mon parti, qui est celui de Dieu. Ne parlez pas de Jésus Christ,
                              alors que vous désirez le monde. Que l'envie n'habite pas en vous. .....   . . .   »
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mer 13 Juin 2018 - 20:15

      
--mercredi 13 juin 2018 10e semaine ord B  -Le feu de l’amour.     
1-1 Rois 18 : 20-39 « Que tout ce peuple sache que 
              c’est toi, Seigneur, qui es Dieu, et qui as retourné leur cœur ! »
2-psaume 15 : 1-2, 3ac.4, 5.8, 10a.11 (Ps 15 (16), ) 
                      R/ Garde-moi, mon Dieu, j’ai fait de toi mon refuge. (Ps 15 : 1)
-acclamation  :Psaume 24 : 4-5 Apprends-moi Seigneur tes chemins; 
                                                    conduis-moi selon ta vérité alléluia.
3- évangile Matthieu 5 : 17-19 Je ne suis pas venu abolir mais accomplir.
4-bréviaire Josué 3 : 1-17; 4 : 14-19; 5 : 10-12. Toutes les merveilles de l’Exode se renouvellent
5- Homélie d’Origène sur Josué Le passage du Jourdain préfiguration du baptême.
 - -
____________________________________________ 
--introduction à la 1ère lecture au Missel de semaine: -- 
              -- En un temps où beaucoup
                    mêlent (syncrétisme adapté) le culte du Dieu d’Israël 
                                        à celui du dieu phénicien Baal
                     Élie reste le seul prophète du vrai Dieu. 
               Dans une sorte de duel spectaculaire avec les prophètes de Baal, 
        Élie veut déterminer ses compatriotes 
                    au choix
                            entre
                      le Dieu véritable 
                               ou
                         les faux dieux des peuples qui les entourent.
                       Puis il détruit le culte de Baal. »
         -+ Le culte de Baal a survécu  dans certaines peuplades
                             à travers les siècles : ainsi chez des chiites (sectaires)…  (voir au cours du texte ce qu'est ce culte):
-1-1 Rois 18 : 20-39 « Que tout ce peuple sache que 
              c’est toi, Seigneur, qui es Dieu, et qui as retourné leur cœur ! »
-« En ces jours-là,  le roi Acab convoqua tout Israël et réunit les prophètes de Baal sur le mont Carmel.
    Élie se présenta devant la foule et dit : '' Combien de temps plierez-vous le genou des deux côtés?
           Si c’est le Seigneur qui est Dieu, suivez le Seigneur ; 
               si c’est Baal, suivez Baal. ''
       Et la foule ne répondit mot. Élie continua :
          '' Moi, je suis le seul qui reste des prophètes du Seigneur, 
                tandis que les prophètes de Baal sont quatre cent cinquante.
          Amenez-nous deux jeunes taureaux ; 
           qu’ils en choisissent un, qu’ils le dépècent et le placent sur le bûcher,
                mais qu’ils n’y mettent pas le feu. 
       Moi, je préparerai l’autre taureau, 
          je le placerai sur le bûcher, mais je n’y mettrai pas le feu. 
             Vous invoquerez le nom de votre dieu
                et moi, j’invoquerai le nom du Seigneur :
                      le dieu qui répondra par le feu, c’est lui qui est Dieu. ''
       La foule répondit : '' C’est d’accord. ''  
   Élie dit alors aux prophètes de Baal : 
          '' Choisissez votre taureau et commencez, car vous êtes les plus nombreux. 
                    Invoquez le nom de votre dieu, mais ne mettez pas le feu. ''
         Ils prirent le taureau et le préparèrent, et ils invoquèrent le nom de Baal 
                             depuis le matin jusqu’au milieu du jour, en disant :
                  '' ô Baal, réponds-nous ! ''
        Mais il n’y eut ni voix ni réponse ;
             et ils dansaient devant l’autel qu’ils avaient dressé.
       Au milieu du jour, Élie se moqua d’eux en disant :
              '' Criez plus fort, puisque c’est un dieu :
                         il a des soucis ou des affaires, 
                             ou bien il est en voyage ;
                                 il dort peut-être, mais il va se réveiller ! ''
    Ils crièrent donc plus fort et, selon leur coutume,
               ils se tailladèrent
                      jusqu’au sang
              avec des épées et des lances.
Les Chiites ont également fait revivre des anciennes coutumes païennes : les incisions que les juifs pratiquaient dans leur idolatrie pour le faux Dieu Baal.
  
« Et ils crièrent à haute voix, et ils se firent, selon leur coutume, des incisions avec des épées et avec des lances, jusqu’à ce que le sang coulât sur eux. » (Bible 1 Rois 18:28)

Dieu l'a interdit aux Juifs :

« Vous ne ferez point d`incisions dans votre chair pour un mort, et vous n`imprimerez point de figures sur vous. Je suis l`Éternel. » (Bible Lévitique 19:28)
                                                                                                                  --- pour les âmes trop sensibles 
                                                           vous abstenir de regarder  
                                                              dans le spoiler suivant:
rite baaliste conservé dans des peuplades, dont des chiites... :
     
voir plus cliquer:       http://www.chiite.fr/chiisme_hussein.html  
    Dans l’après-midi, ils se livrèrent à des transes prophétiques 
                     jusqu’à l’heure du sacrifice du soir,
             mais il n’y eut ni voix, 
                                   ni réponse,
                                     ni le moindre signe. 
            Alors Élie dit à la foule :
                 '' Approchez. ''
                Et toute la foule s’approcha de lui.
     Il releva l’autel du Seigneur, qui avait été démoli.   
         Il prit douze pierres, selon le nombre des tribus des fils de Jacob
                à qui le Seigneur avait dit :
                     '' Ton nom sera Israël. ''
             Avec ces pierres il érigea un autel au Seigneur.
                  Il creusa autour de l’autel une rigole d’une capacité d’environ trente litres.  
                      Il disposa le bois,  dépeça le taureau et le plaça sur le bûcher. 
             Puis il dit :
               '' Emplissez d’eau quatre cruches, 
                      et versez-les sur la victime et sur le bois. ''        Et l’on fit ainsi.
           Il dit :      '' Une deuxième fois ! '' Et l’on recommença.  Il dit : '' Une troisième fois ! ''
               Et l’on recommença encore.    L’eau ruissela autour de l’autel,
                 et la rigole elle-même fut remplie d’eau. À l’heure du sacrifice du soir,
                       Élie le prophète s’avança et dit :
             '' Seigneur, Dieu d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, 
                       on saura aujourd’hui que tu es Dieu en Israël, 
                                                        que je suis ton serviteur,
                                                         et que j’ai accompli toutes ces choses sur ton ordre. 
                               Réponds-moi, Seigneur, réponds-moi,
                       pour que tout ce peuple sache que c’est toi, Seigneur, qui es Dieu, 
                              et qui as retourné leur cœur ! ''
                 Alors le feu du Seigneur tomba, il dévora la victime et le bois, 
                                 les pierres et la poussière, et l’eau qui était dans la rigole.
         Tout le peuple en fut témoin ; 
                les gens tombèrent face contre terre 
                           et dirent : '' C’est le Seigneur qui est Dieu !
                                       C’est le Seigneur qui est Dieu ! ''   »
-----   ------   ------
2-psaume 15 : 1-2, 3ac.4, 5.8, 10a.11 (Ps 15 (16), ) 
                      R/ Garde-moi, mon Dieu, 
             j’ai fait de toi mon refuge. (Ps 15 : 1)

     —Garde-moi, mon Dieu :
         j’ai fait de toi mon refuge.
            J’ai dit au Seigneur : '' Tu es mon Dieu !
           Je n’ai pas d’autre bonheur que toi. ''

     —Toutes les idoles du pays,
           ne cessent d’étendre leurs ravages,
               Je n’irai pas leur offrir 
                    le sang des sacrifices ;
               leur nom ne viendra pas sur mes lèvres !

     —Seigneur, mon partage et ma coupe :
           de toi dépend mon sort.
             Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ;
            il est à ma droite : je suis inébranlable.

     —Tu ne peux m'abandonner à la mort.
             Tu m'apprends le chemin de la vie:
                Devant ta face, débordement de joie!
               À ta droite, éternité de délices!
                                        Qu'en serait-il devenu de nous 
                                 si le Seigneur ne nous avait pas libérés?


----   -----   -----  -------
3- Matthieu 5 : 17-19 Je ne suis pas venu abolir mais accomplir.
--introduction au Missel et +: 
     --- «Un second préambule au discours sur la justice nouvelle 
                groupe plusieurs sentences de Jésus : 
                   la Loi est sainte 
                     et doit être observée 
             jusque dans ses détails; 
                elle obtient néanmoins son accomplissement plénier 
                                  dans l’interprétation qu’en donne le Maître...»;
    -+ ...  pour la rétablir dans son originalité
           et lui redonner toute son ampleur exigée dorénavant 
                  par un enseignement  VÉRITABLE assisté par l’Esprit Saint de Dieu 
                                                                 et transmit par SON Église.

                                                   Toutes extrapolations qui se sont intercalées dans la Loi,

                                                                               et que l’on osait nommer préceptes,

                                                                                      en seront bannies,
                                                                                           comme par exemple

                                                                                     la loi Corban
                                                                                                     ainsi que beaucoup d’autres : 
                                                                     

 « En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : 
      '' Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes :
             je ne suis pas venu abolir, mais accomplir.  
                Amen, je vous le dis : Avant que le ciel et la terre disparaissent,
                       pas un seul iota, pas un seul trait ne disparaîtra de la Loi
                              jusqu’à ce que tout se réalise.    Donc, celui qui rejettera
                                    un seul de ces plus petits commandements, 
                                        et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, 
                                        sera déclaré le plus petit dans le royaume des Cieux. 
                       Mais celui qui les observera et les enseignera
                         celui-là sera déclaré grand dans le royaume des Cieux. » 
-----  -----   -------  -------                            
   5- Homélie d’Origène sur Josué Le passage du Jourdain
                                                                   préfiguration du baptême.
                                                                                       
« Au Jourdain, l'arche d'alliance conduisait le peuple de Dieu. 
    Alors, prêtres et lévites s'immobilisent 
          et les eaux sont comme saisies de respect devant les ministres de Dieu,
                elles retiennent leur course et s'accumulent en monceau 
                            pour offrir au peuple de Dieu un chemin sans danger.
          Ne sois pas étonné, lorsqu'on te raconte ce qui s'est passé à l'égard du peuple ancien.
          À toi, chrétien, qui as franchi les flots du Jourdain 
             par le mystère du baptême
                 la parole de Dieu promet 
                des biens beaucoup plus grands et plus élevés : 
                               elle te promet que tu chemineras et passeras même à travers les airs. 
                  Écoute en effet saint Paul dire au sujet des justes : 
                   Nous serons emportés sur les nuées du ciel à la rencontre du Christ dans les airs
         ~ Écoute encore les promesses que Dieu nous fait par l'intermédiaire du prophète :
                      Quand tu passerais au milieu du feu, 
                                        la flamme ne te brûlera pas, 
                                                 car je suis le Seigneur ton Dieu.
                         Le juste est donc partout chez lui, 
                                 et toutes les créatures manifestent la soumission qu'elles lui doivent.
         Et ne va pas t'imaginer, toi qui entends raconter maintenant, ce qui s'est passé chez les anciens, 

                   que tout cela ne te concerne pas ; 
            toutes ces choses s'accomplissent en toi d'une manière spirituelle. 
                  Car, lorsque tu abandonnes les ténèbres de l'idolâtrie
                     et que tu désires arriver à la connaissance de la loi divine, 
                            c'est alors que commence ta sortie d'Égypte.
            Lorsque tu as été admis dans le groupe des catéchumènes, 

                   et que tu as commencé d'obéir aux préceptes de l'Église, 
                          tu as traversé la mer Rouge
               dans les étapes du désert, 
                    chaque jour, tu t'appliques à écouter la loi de Dieu 
                        et à contempler le visage de Moïse, 
                                 que la gloire du Seigneur te dévoile. 
                  Mais lorsque tu arriveras à la source spirituelle du baptême ;
                              lorsque, en présence des prêtres et des diacres,
                                     tu seras initié à ces mystères augustes et sublimes, 
                                                        que connaissent ceux-là seuls qui ont le droit de les connaître : 
                              alors, après avoir traversé le Jourdain grâce au ministère des prêtres,
                                       tu entreras dans la Terre promise.

      C'est la terre où Josué (Jésus), après Moïse, 

                te prend en charge et devient le guide de la route nouvelle.

         Alors tu te souviendras de ces marques inouïes de la puissance de Dieu : 
                  la mer coupée en deux pour toi,
                         l'eau du fleuve arrêtée dans sa course ;
                tu te retourneras vers elles et tu t'écrieras : 
                     Mer, qu'as-tu donc à t'enfuir,
                           et toi, Jourdain, à refluer ? 
             Montagnes, pourquoi bondir comme des béliers, 
                   et vous, collines, comme des agneaux ? 
             Mais la parole de Dieu te répondra :
                            La terre a tremblé devant la face du Seigneur,
                                    la face du Dieu de Jacob,
                                           lui qui change le rocher
                               en source et la pierre en fontaine  
-----  ------
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Sam 16 Juin 2018 - 18:46

      
--samedi 16 juin 2018 10e semaine ord B  -Transparence      
1-1 Rois 19 : 16b, 19-21 « Élisée se leva et partit à la suite d’Élie »
2-psaume 15 : 1-2a.5, 7-8, 9-10 (Ps 15 (16), )
                R/ Seigneur, mon partage et ma coupe ! (Ps 15 : 5a)
-acclamation  psaume 118 : 36. 29 Dispose mon cœur, Seigneur,
                                  à tes promesses; en ta bonté donne-moi ta loi alléluia.
3- évangile Matthieu 5 : 33-37 Moi je vous dis de ne faire aucun serment.
                                                         La Parole de Dieu fait son œuvre et doit être crue.
--bréviaire Josué 24 : 1-7, 13-28 Renouvellement de l’Alliance.   
5- Commentaire de saint Ambroise sur le psaume 1
                                                Le psaume, louange de l'univers.

 - -
____________________________________________
1-1 Rois 19 : 16b, 19-21 « Élisée se leva et partit à la suite d’Élie »
-introduction à la 1ère lecture au missel ... + :
                             «L’histoire d’Élisée
                                           débute par le récit de sa vocation.
                                          Élie l’appelle à sa suite par un geste prophétique. 
         L’Évangile fera écho à la demande d’Élisée dans le récit de l’appel d’un disciple par Jésus (Luc 9 : 61).»
                     ...+: C'est Dieu qui consacre les élus par son Église. Lorsque Dieu choisit
                                            on ne doit pas tergiverser pour se mettre à son service:
                                               lorsque l'appel est lancé l'appel doit être reçu...
                                Dieu accomplira par ses choisis en tout temps, à temps et à contre-temps,
                                           le salut de l'humanité:
                                        Voilà pourquoi cela exige la pleine disponibilité requise de Dieu
                                                         de ses meilleurs disciples, à qui il confiera son Église.
                                                                                                
« En ce temps là, le Seigneur avait dit au prophète Élie : ‘’Tu consacreras Élisée, fils de Shafath ,
          comme prophète pour te succéder. ‘’
      Élie descendit de la montagne. Il trouva Élisée, fils de Shafath, en train de labourer.
            Il avait à labourer douze arpents, et il en était au douzième.
         Élie passa près de lui et jeta sur lui son manteau.  
             Alors Élisée quitta ses bœufs, courut derrière Élie, et lui dit :
                     '' Laisse-moi embrasser mon père et ma mère, puis je te suivrai. ''
        Élie répondit : '' Va-t’en, retourne là-bas ! Je n’ai rien fait. '' 
            Alors Élisée s’en retourna ; mais il prit la paire de bœufs pour les immoler,
                 les fit cuire avec le bois de l’attelage, et les donna à manger aux gens.
      Puis il se leva, partit à la suite d’Élie et se mit à son service. »
-----   ------    ------    -------   
--bréviaire Josué 24 : 1-7, 13-28 Renouvellement de l’Alliance. 
«  01 Josué réunit toutes les tribus d’Israël à Sichem ;
              puis il appela les anciens d’Israël, avec les chefs, les juges et les scribes ;
                    ils se présentèrent devant Dieu.
    02 Josué dit alors à tout le peuple :
      '' Ainsi parle le Seigneur, le Dieu d’Israël :
                 Vos ancêtres habitaient au-delà de l’Euphrate depuis toujours,
                     jusqu’à Tèrah, père d’Abraham et de Nahor,
                                                 et ils servaient d’autres dieux.
      03 Alors j’ai pris votre père Abraham au-delà de l’Euphrate,
             et je lui ai fait traverser toute la terre de Canaan ;
                  j’ai multiplié sa descendance, et je lui ai donné Isaac.
       04 À Isaac, j’ai donné Jacob et Ésaü.
                            À Ésaü, j’ai donné en possession la montagne de Séïr.
               Jacob et ses fils sont descendus en Égypte.
         05 J’ai envoyé ensuite Moïse et Aaron, et j’ai frappé l’Égypte par tout ce que j’ai accompli au milieu d’elle.
               Ensuite, je vous en ai fait sortir.
   06 Donc, j’ai fait sortir vos pères de l’Égypte, et vous êtes arrivés à la mer ;
                 les Égyptiens poursuivaient vos pères avec des chars et des guerriers jusqu’à la mer des Roseaux.
   07 Vos pères crièrent alors vers le Seigneur,
                 qui étendit un brouillard épais entre vous et les Égyptiens,
                      et fit revenir sur eux la mer, qui les recouvrit.
            Vous avez vu de vos propres yeux ce que j’ai fait en Égypte,
               puis vous avez séjourné longtemps dans le désert.
     13 Je vous ai donné une terre qui ne vous a coûté aucune peine,
                                       des villes dans lesquelles vous vous êtes installés sans les avoir bâties,
                                        des vignes et des oliveraies dont vous profitez aujourd’hui sans les avoir plantées.
       14 Et maintenant craignez le Seigneur ; servez-le dans l’intégrité et la fidélité.
               Écartez les dieux que vos pères ont servis au-delà de l’Euphrate et en Égypte ;
                  servez le Seigneur.
15 S’il ne vous plaît pas de servir le Seigneur, choisissez aujourd’hui
                                                           qui vous voulez servir :
                   les dieux que vos pères servaient au-delà de l’Euphrate,
                             ou les dieux des Amorites dont vous habitez le pays.
            Moi et les miens, nous voulons servir le Seigneur.''
16 Le peuple répondit : '' Plutôt mourir que d’abandonner le Seigneur pour servir d’autres dieux !
17 C’est le Seigneur notre Dieu qui nous a fait monter,
             nous et nos pères, du pays d’Égypte, cette maison d’esclavage ;
             c’est lui qui, sous nos yeux, a accompli tous ces signes
                   et nous a protégés tout le long du chemin que nous avons parcouru,
                                                chez tous les peuples au milieu desquels nous sommes passés.
18 Et même le Seigneur a chassé devant nous tous ces peuples, ainsi que les Amorites qui habitaient le pays.
           Nous aussi, nous voulons servir le Seigneur, car c’est lui notre Dieu. ''
                                                                                                                               
19 Alors Josué dit au peuple : '' Vous ne pouvez pas servir le Seigneur,
                          car il est un Dieu saint, il est un Dieu jaloux,
                             qui ne pardonnera ni vos révoltes ni vos péchés.
             20 Si vous abandonnez le Seigneur pour servir les dieux étrangers,
                        il se retournera contre vous,
                               il vous fera du mal,
                               il vous anéantira,
                                 lui qui vous a fait tant de bien. ''
21 Le peuple répondit à Josué : '' Nous voulons servir le Seigneur. ''
22 Alors Josué dit au peuple : '' Vous en êtes les témoins contre vous-mêmes :
                   c’est vous qui avez choisi de servir le Seigneur. ''
            Ils répondirent : '' Nous en sommes témoins. ''
23 Josué reprit : '' Alors, enlevez les dieux étrangers qui sont au milieu de vous,
                          et tournez votre cœur vers le Seigneur, le Dieu d’Israël. ''
24 Le peuple répondit à Josué : '' C’est le Seigneur notre Dieu que nous voulons servir,
                                        c’est à sa voix que nous voulons obéir. ''
25 En ce jour-là, Josué conclut une Alliance pour le peuple.
              C’est dans la ville de Sichem qu’il lui donna un statut et un droit.
26 Josué écrivit tout cela dans le livre de la loi de Dieu.
               Il prit une grande pierre
                       et la dressa sous le chêne qui était dans le sanctuaire du Seigneur.
27 Il dit à tout le peuple : '' Voici une pierre qui servira de témoin contre nous,
             car elle a entendu toutes les paroles que le Seigneur nous a dites ;
                   elle servira de témoin contre vous, pour vous empêcher de renier votre Dieu. ''
28 Puis Josué renvoya le peuple, chacun dans la part de territoire qui était son héritage. »
-----   -----   ------   
5- Commentaire de saint Ambroise sur le psaume 1
                                                Le psaume, louange de l'univers.

«Qu'y a-t-il de meilleur qu'un psaume ? C'est pourquoi David dit très bien :
             Louez le Seigneur, car le psaume est une bonne chose à notre Dieu, louange douce et belle !

        Et c'est vrai. Car le psaume est bénédiction

                                                     prononcée
                                                                          par le peuple,
                                    louange de Dieu par l'assemblée,
                                    applaudissement par tous,
                                     parole dite par l'univers,
                                      voix de l'Église,
                                       mélodieuse profession de foi,
                                        complète célébration par la hiérarchie,
                                         allégresse de la liberté,
                                          exclamation de joie,
                                           tressaillement d'enthousiasme.
                  Il calme la colère,
                   éloigne les soucis,
                    soulage la tristesse.
                                  Il nous protège pour la nuit,
                                     il nous instruit pour le jour.
                          Il est bouclier des craintifs,
                              fête des hommes religieux,
                                rayon de tranquillité,
                                  gage de paix et de concorde.
           Comme une cithare, il réunit en un seul chant des voix diverses et inégales.
           Le lever du jour répercute le psaume, et son déclin en résonne encore. ~
    Dans le psaume, enseignement et agrément rivalisent ;
        on le chante pour se réjouir
                            et en même temps
                on l'apprend pour s'instruire.
       Lorsque tu lis les psaumes, que de richesses tu rencontres !
        Lorsque je lis dans les psaumes :
                    Cantique pour le bien-aimé,
                        je suis embrasé par un désir d'amour divin.
       Chez eux, je trouve rassemblés la grâce des révélations,
                                               les prophéties de la résurrection,
                                                              le trésor des promesses.

Chez eux, j'apprends à éviter le péché,
       je désapprends la honte de faire pénitence pour mes fautes. ~
                  Qu'est-ce donc que le psaume ?
            C'est un instrument de musique
                dont joue le saint Prophète
                      avec l'archet du Saint-Esprit
                        et dont il fait résonner sur la terre la douceur céleste.
         Avec les lyres et leurs cordes, ...  il rythme
                      les voix différentes
                                     et inégales
                         et dirige le cantique de louange divine vers les hauteurs du ciel.
              En même temps, il nous enseigne qu'il faut commencer par mourir au péché,
                                                                        qu'ensuite seulement
                                                           il faudra exercer

                                  les œuvres des différentes vertus
                           qui feront parvenir jusqu'au Seigneur l'agrément de notre piété. ~
        David nous a enseigné à chanter intérieurement,
                                              à psalmodier intérieurement ;
                                   c'est ainsi que Paul lui-même chantait, puisqu'il dit :
                                                               Je prierai avec mon esprit,
                                                                       mais je prierai aussi avec mon intelligence,
                                                                              je psalmodierai avec mon esprit,

                                                                                       mais aussi avec mon intelligence.
                      David nous enseigne encore à orienter notre vie
                                                              et nos actions
                                                       vers la perspective des biens d'en haut,
                                                   de crainte que le plaisir qu'on éprouve à chanter
                                        n'excite les passions du corps,
                            car celles-ci, bien loin de racheter notre âme, l'appesantissent.
              C'est ainsi que le saint Prophète David se rappelle
                    que son âme doit psalmodier
                                              pour son rachat,

                                         lorsqu'il dit :
                                                   Je jouerai le psaume pour toi, Dieu,
                                                                   sur la cithare, Saint d'Israël !

                                                                           Mes lèvres jubileront lorsque je chanterai pour toi,
                                                                                                          et mon âme que tu as rachetée. »
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Dim 17 Juin 2018 - 18:33

      
--dimanche 17 juin 2018 11e semaine ord -1-Dieu renverse l’arbre élevé et élève l’arbre humilié.       
                                                                          2-Tous mis à découvert pour chacun son accomplissement.  
                                            3- L’Église le plus petit grain de sénevé comme pour le moutardier deviendra le plus
                                                                  magnifique des arbres où les oiseaux chercheront leur abri…
1-Ézéchiel 17 : 22-24 « Je relève l’arbre renversé »
2--psaume 91 :  2-3, 13-14, 15-16  (91 (92),) 
                  R/ Il est bon, Seigneur, de te rendre grâce ! (cf. 91 : 2a)
3-2 Corinthiens 5 : 6-10  «Que nous demeurions dans ce corps ou en dehors, 
             notre ambition, c’est de plaire au Seigneur. »
--acclamation- Alléluia. Alléluia. La semence est la parole de Dieu ;
                                                  le semeur est le Christ ; 

                               celui qui le trouve demeure pour toujours. Alléluia.
4- évangile Marc 4 : 26-34  « C’est la plus petite de toutes les semences, 
                        mais quand elle grandit, elle dépasse toutes les plantes potagères »
5--bréviaire : Juges 2 : 6—3 : 4 Pour sauver Israël, Dieu suscite des juges. 
 6- Commentaire de saint Cyprien sur la prière du Seigneur. 
                                                         Une prière humble et secrète. 
                                                    «Dieu écoute non la voix mais le cœur» 
 - -
____________________________________________
---Préparation aux lectures:  cfé: Bible du dimanche éd. Du Cerf / éd. Du Centurion /
                                      / + / :
-    L'arbre dynastique de David a été élagué
                    par la disparition tragique de ses derniers rejetons, 
                       emmenés en déportation.
             Cela veut-il dire que Dieu renie son peuple  
                   et qu'il se détourne de cet arbre amoureusement planté ?
       Dieu a seulement décidé de faire toute chose nouvelle
                sans pourtant renier un passé riche de tant de liens :                (Ses promesses seront réalisées 
                                                  par le chemin qu'il a 
                                            prédit des millénaires avant...)
          c'est le rameau le plus frêle 
                et le plus tendre du vieux centenaire 
                   qui sera le départ d'un peuple de Dieu 
                                              entièrement renouvelé.
            Ce surgeon de l'avenir germera à Nazareth, 
                    dans un pays à nouveau occupé. 
         Mais depuis l'Évangile, le rêve  symbolisé 
                      par le cèdre opulent
                   n'aura pas été qu'une image de folklore :
   c'est par une Église sans prétention que Dieu réalisera le salut de l'humanité; 
       elle sera le signe de ralliement des petits et des pauvres par qui Dieu accomplira son oeuvre. 
         Pour abriter les oiseaux du ciel,
           « il suffira amplement d'un grand moutardier (cf. Marc 4 : 26-34). »  ... 
                        dont la semence salutaire aura été annoncée la plus petite de toutes,
              mais grandissant avec la grâce que Dieu lui donnera au jour le jour.
     La pierre rejetée avec ses adeptes (que l'ont disait être une secte mourante) 
          combattus par l'empire des nations
           et des Juifs qui savaient se les rallier, 
            deviendra cet arbre magnifique '« qui attirera à lui toutes les nations»  (Jean 12: 32) ... 
1-Ézéchiel 17 : 22-24 « Je relève l’arbre renversé »
« «Ainsi parle le Seigneur Dieu :
               '' À la cime du grand cèdre,
                                          je prendrai une tige ;
                                  au sommet de sa ramure, 
                           j’en cueillerai une toute jeune, 
                  et je la planterai moi-même sur une montagne très élevée. 
          Sur la haute montagne d’Israël je la planterai. Elle portera des rameaux, 
               et produira du fruit, elle deviendra un cèdre magnifique.
                      En dessous d’elle habiteront tous les passereaux et toutes sortes d’oiseaux,
                         à l’ombre de ses branches ils habiteront. 
        Alors tous les arbres des champs sauront 
                     que Je suis le Seigneur :
                je renverse l’arbre élevé 
                  et relève l’arbre renversé,
                     je fais sécher l’arbre vert              [ -------  revoir la parabole du figuier précédemment. . . 
                                                                                                                                  au samedi 2 juin...    ]
                       et reverdir l’arbre sec. 
               Je suis le Seigneur,
                         j’ai parlé, et je le ferai. »   
--- ---  ---  ----   
2--psaume 91 :  2-3, 13-14, 15-16  (91 (92),) 
                  R/ Il est bon, Seigneur, de te rendre grâce ! (cf. 91 : 2a)
   —Qu’il est bon de rendre grâce au Seigneur,
        de chanter pour ton nom, Dieu Très-Haut,
           d’annoncer dès le matin ton amour,
          ta fidélité, au long des nuits.

     — Le juste grandira comme un palmier,
          il poussera comme un cèdre du Liban ;    
             planté dans les
                       parvis du Seigneur,
            il grandira dans
               la maison de notre Dieu.


   —Vieillissant, il fructifie encore,
          il garde sa sève et sa verdeur
            pour annoncer : '' Le Seigneur est droit !
           Pas de ruse en Dieu, mon rocher ! ''
----  -----   --  
-4- Marc 4 : 26-34  « C’est la plus petite de toutes les semences, 
                        mais quand elle grandit, elle dépasse toutes les plantes potagères »
«  En ce temps-là, parlant à la foule, Jésus disait : 
       '' Il en est du règne de Dieu comme d’un homme qui jette en terre la semence : 
              nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, 
                 la semence germe et grandit,
                       il ne sait comment. 
           D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe, 
                                                          puis l’épi, 
                                                            enfin du blé plein l’épi. 
                        Et dès que le blé est mûr, il y met la faucille,
                             puisque le temps de la moisson est arrivé. ''
        Il disait encore : '' À quoi allons-nous comparer le règne de Dieu ? 
                                        Par quelle parabole pouvons-nous le représenter ? 
                          Il est comme une graine de moutarde
                                  quand on la sème en terre,
                                     elle est la plus petite de toutes les semences.
                       Mais quand on l’a semée, elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères ; 
                           et elle étend de longues branches, 
                             si bien que les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid à son ombre. ''
       Par de nombreuses paraboles semblables, 
               Jésus leur annonçait la Parole,
                     dans la mesure où ils étaient 
                                   capables de l’entendre. 
              Il ne leur disait rien sans parabole, 
                     mais il expliquait tout à ses disciples en particulier.  »  

----   -----   -----
 6- Commentaire de saint Cyprien sur la prière du Seigneur. 
                                                         Une prière humble et secrète. 
                                                    «Dieu écoute non la voix mais le cœur» 
«Chez les hommes qui prient
        la parole et la demande
              doivent être bien réglées,
               paisibles et modestes. 
      Pensons que nous sommes en présence de Dieu. 
         Il faut que le regard divin trouve plaisir 
              à l'attitude du corps 
                 et au ton de la voix. 
             Autant il est inconvenant de vociférer, 
               autant il convient de prier avec modestie et réserve.
       Le Seigneur nous a ordonné de prier dans le secret, 
                                                               dans des lieux cachés et retirés 
                                                                et même dans notre chambre. 
                                             C'est ce qui s'accorde le mieux avec la foi, 
                                        car nous devons savoir que Dieu est présent partout, 
                                   qu'il entend et voit tous les hommes, 
                                 que par la plénitude de sa gloire il pénètre
                                   dans ce qu'il y a de secret et de caché. 
         Ainsi est-il écrit : 
                Moi, je suis un Dieu proche, et non un Dieu lointain. 
                       Si un homme s'enfonce dans des retraites,
                                est-ce que moi, je ne le verrai pas ? 
                                   Est-ce que moi, je ne remplis pas le ciel et la terre ?
            Et encore : 
                        En tout lieu les regards de Dieu observent les bons et les méchants.
       Lorsque, dans l'unité, nous nous rassemblons avec les frères, 
                                            et que nous célébrons les sacrifices divins 
                                               avec le prêtre de Dieu, 
                                      nous devons rester attentifs à la modestie et au bon ordre.
                                Nous ne devons pas éparpiller nos prières en paroles informes 
                                         ni jeter vers Dieu avec un bavardage bruyant 
                                            une requête qui devrait être recommandée par la modestie.
                   Car Dieu écoute non la voix mais le cœur
          Et nous n'avons pas à attirer par nos cris l'attention de celui qui voit les pensées.
            Le Seigneur le prouve quand il dit :
                   Pourquoi ces pensées dans vos cœurs ? 
               Et dans un autre passage : 
                             Que toutes les Églises le sachent : 
                                 Moi, je sonde les reins et les cœurs.
       Au premier livre des Rois, 
              Anne, qui préfigure l'Église, observe cette règle. 
                 Elle n'implorait pas Dieu à grands cris, 
                     mais le priait en silence et modestement 
                          dans le secret de son cœur. 
             Lorsqu'elle parlait, sa prière était cachée, 
                 mais sa foi était manifeste : 
                    elle parlait non des lèvres mais du cœur,
                        car elle savait que Dieu entend ce langage. 
       C'est pourquoi elle a obtenu ce qu'elle demandait
                    car elle suppliait avec foi
  L'Écriture le montre, lorsqu'elle dit : 
         Elle parlait dans son cœur, 
              elle remuait les lèvres
                mais on n'entendait pas sa voix
                    et le Seigneur l'exauça
    De même, nous lisons dans les psaumes : 
             Parlez dans vos cœurs, et sur vos lits regrettez vos fautes
      Par Jérémie, le Saint-Esprit nous donne le même enseignement : 
                             C'est dans notre esprit qu'il faut t'adorer, Seigneur.
        Celui qui adore, mes frères bien-aimés, 
            ne doit pas ignorer comment, 
                   dans le Temple, 
                      à côté du pharisien, 

               priait le publicain. 
         Il ne levait pas les yeux vers le ciel avec effronterie,
             il ne tendait pas les mains avec insolence.
               Il se frappait la poitrine,
                  il reconnaissait ses péchés intérieurs et cachés,
                    il implorait le secours de la divine miséricorde.
        Alors que le pharisien se complaisait en lui-même ;
           le publicain obtint d'être sanctifié de préférence à celui-ci. 
             Car il priait sans mettre l'espérance de son salut 
                                         dans son innocence 
                                            puisque personne n'est innocent
                    Mais il priait en confessant ses péchés 
                      et sa prière fut exaucée 
                          par celui qui pardonne aux humbles.  »


Dernière édition par Bryand le Mar 19 Juin 2018 - 21:43, édité 1 fois
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mar 19 Juin 2018 - 19:23

      
--mardi 19 juin 2018 11e semaine ord B  -Le règne de la charité. 
1-1 Rois 21 : 17-29 Tu as fait pécher Israël.
2--psaume 50 :  3-4, 5-6ab, 11.16 (Ps 50 (51), )

           R/ Pitié, Seigneur, car nous avons péché ! (Cf. Ps 50 : 3)
-acclamation  Jean 13 : 34 Je vous donne un commandement nouveau, dit le Seigneur : « Aimez- vous les uns les   
        autres, comme je vous ai aimés. » Alléluia.
3- évangile Matthieu 5 : 43-48 Aimez vos ennemis
4-bréviaire Juges 6 : 1-6; 11-24 Les anges annoncent à Gédéon sa mission
5--commentaire de saint Cyprien sur la prière du Seigneur.
                                           Le Notre Père Que ton nom soit sanctifié
 - -
____________________________________________
-intro au missel à la 1ère lecture / (+--)  /: Défenseur du droit et de la justice,
      Élie révèle au roi immédiatement après l’assassinant de Naboth,
          la gravité de son délit et il annonce le châtiment.
           Acab fait pénitence
                   et obtient que l’exécution de la sentence divine soit retardée.»
              +--: Depuis la libération d’Égypte, la Loi de Dieu, le Libérateur de ''son peuple'',
                     demande de prendre en charge les petits,
                       et les grands doivent s’y soumettre comme premiers défenseurs...
                         S’il dévie de ces exigences divines,
                                 le coupable non repenti devra répondre
                           d'un désistement de n’avoir pas protégé le plus petit du plus fort
                              après le rappel (un des rôles de la liturgie)
                                  et de ne s'être pas amendé.
                                     Le repentir demeurera possible avec la grâce et le pardon...
                                         Mais il ne faut pas résister à l'oeuvre de l'Esprit!
                                             Chacun doit la désirer et y collaborer.
1-1 Rois 21 : 17-29 Tu as fait pécher Israël.
        «  Après la mort de Naboth,  la parole du Seigneur
                 fut adressée au prophète Élie de Tishbé :
                      '' Lève-toi, va trouver Acab, qui règne sur Israël à Samarie.
                                Il est en ce moment dans la vigne de Naboth,
                                      où il s’est rendu pour en prendre possession. 
               Tu lui diras :
         “Ainsi parle le Seigneur : Tu as commis un meurtre,
                            et maintenant tu prends possession. C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur :
                                  À l’endroit même où les chiens ont lapé le sang de Naboth,
                                       les chiens laperont ton sang à toi aussi.”
                     Acab dit à Élie : '' Tu m’as donc retrouvé, toi, mon ennemi ! ''
                    Élie répondit : '' Oui, je t’ai retrouvé.
                             Puisque tu t’es déshonoré en faisant ce qui est mal aux yeux du Seigneur, 
                                je vais faire venir sur toi le malheur : je supprimerai ta descendance,
                                    j’exterminerai tous les mâles de ta maison, esclaves ou hommes libres en Israël.
                                         Je ferai à ta maison ce que j’ai fait à celle de Jéroboam, fils de Nebath,
                                            et à celle de Baasa, fils d’Ahias, tes prédécesseurs,
                                                   car
                                                 tu as provoqué ma colère et fait pécher Israël.
         Et le Seigneur a encore cette parole contre Jézabel :
                       “Les chiens dévoreront Jézabel sous les murs de la ville de Yizréel !
                            Celui de la maison d’Acab qui mourra dans la ville
                                 sera dévoré par les chiens ;
                              celui qui mourra dans la campagne sera dévoré par les oiseaux du ciel.
                                    On n’a jamais vu personne se déshonorer comme Acab
                                           en faisant comme lui ce qui est mal aux yeux du Seigneur,
                          sous l’influence de sa femme Jézabel.
                   Il s’est conduit d’une manière abominable en s’attachant aux idoles,
                                             comme faisaient les Amorites
                                     que le Seigneur avait chassés devant les Israélites.    ''
      Quand Acab entendit les paroles prononcées par Élie,
              il déchira ses habits, se couvrit le corps d’une toile à sac – un vêtement de pénitence – ;
                    et il jeûnait, il gardait la toile à sac pour dormir, et il marchait lentement.

                 Alors la parole du Seigneur fut adressée à Élie :
                          '' Tu vois comment Acab s’est humilié devant moi !
                          Puisqu’il s’est humilié devant moi,
                                    je ne ferai pas venir le malheur de son vivant ;
                c’est sous le règne de son fils que je ferai venir le malheur sur sa maison. »
  -----   ------ 
2--psaume 50 :  3-4, 5-6ab, 11.16 (Ps 50 (51), )
            R/ Pitié, Seigneur, car nous avons péché ! (Cf. Ps 50 : 3)
     —Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
           selon ta grande miséricorde, efface mon péché.
               Lave-moi tout entier de ma faute,
           purifie-moi de mon offense.


     —Oui, je connais mon péché,
            ma faute est toujours devant moi.
                Contre toi, et toi seul, j’ai péché,
            ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.
 
     —Détourne ta face de mes fautes,
           enlève tous mes péchés.
              Libère-moi du sang versé, Dieu, mon Dieu sauveur,
            et ma langue acclamera ta justice.
-----   ------  
3- évangile Matthieu 5 : 43-48
                           «Vous avez appris… 
                 eh bien, moi je vous dis… aimez vos ennemis » 
                            Cela vaut aussi pour l’inévitable punition :
                       Eh bien moi je vous dis:
                           Dieu se ravisera si vous changez de conduite. . . 
                   Confessez 
votre faute et Dieu vous pardonnera
                           Et restez ferme dans la conversion. . . 
                             Priez pour ne pas entrer en tentation;

                                priez constamment en me louant,
                                    car la prière est une force 
                    et une grande joie vous ressentirez à me côtoyer.
    «En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : 
                  '' Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain
                                 et tu haïras ton ennemi.  
          Eh bien ! moi, je vous dis :

       Aimez vos ennemis,
                et priez
                    pour ceux qui vous persécutent,
         afin d’être vraiment les fils de votre Père
                        qui est aux cieux ;
              car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons,
                    il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. 
   En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment,
            quelle récompense méritez-vous ?
                               Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
                 Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ?
                                  Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? 
     Vous donc, ainsi, vous serez parfaits
                 comme votre Père céleste est parfait. » 

-----  -----   -----  

5--commentaire de saint Cyprien sur la prière du Seigneur.
                                           Le Notre Père
                                   Que ton nom soit sanctifié.
«Comme le Seigneur est plein de miséricorde !
     Comme sa bienveillance et sa bonté envers nous sont généreuses !
            Il a voulu que nous fassions notre prière en présence de Dieu,
                     de telle sorte que nous donnions au Seigneur le nom de Père,
                           et que nous nous désignions comme ses fils,
                                      de même que le Christ est Fils de Dieu.
                     Aucun de nous n'aurait osé employer ce nom dans la prière
                              si lui-même ne nous avait autorisés à prier ainsi.
            Nous devons donc
                 nous rappeler et savoir, frères bien-aimés,
                           lorsque nous appelons Dieu notre Père,
                               que nous devons nous conduire en fils de Dieu :
                                     et de même que nous nous complaisons à considérer Dieu comme notre Père,
                                           il doit pouvoir se complaire lui aussi en nous.
            Vivons comme étant les temples de Dieu,
                pour qu'il soit évident que Dieu habite en nous.
         Nos actes ne doivent pas être indignes de l'Esprit :
              devenus maintenant des hommes spirituels et célestes,
                      n'ayons de pensées et d'actions que spirituelles et célestes,
                         car le Seigneur Dieu l'a dit lui-même :
                           J'honorerai ceux qui m'honorent

                                                 et ceux qui me méprisent seront méprisés.
           Et l'Apôtre Paul a déclaré dans sa lettre :
                     Vous n'appartenez plus à vous-mêmes, 
                              car vous avez été achetés très cher.

                                                      Honorez Dieu dans votre corps.
      Ensuite nous disons :
                     Que ton nom soit sanctifié.
            Ce n'est pas
                     parce que nous souhaitons que Dieu soit sanctifié par nos prières,
                         mais parce que nous demandons au Seigneur
                                        que son nom soit sanctifié en nous.
              D'ailleurs, par qui Dieu pourrait-il être sanctifié,
                   puisque c'est lui qui sanctifie ?
                  Il a dit lui-même : Soyez saints parce que je suis saint.
        Aussi demandons-nous instamment,
                   puisque  nous avons été sanctifiés
                                    au baptêmede persévérer
                                                                        
                          dans ce que nous avons commencé d'être.
            Et nous prions pour cela chaque jour.
                Nous avons besoin d'une sanctification quotidienne :
                 puisque nous péchons chaque jour,
                   nous devons nous purifier par une sanctification spirituelle.
               Cette sanctification qui nous est accordée par la bienveillance de Dieu,
                       l'Apôtre la proclame lorsqu'il dit :
                          Ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères,
                             ni les efféminés, ni les sodomites, ni les voleurs, ni les escrocs,
                                ni les ivrognes, ni les dénonciateurs n'obtiendront le Royaume de Dieu. Et c'est bien ce que vous étiez.
                                  Mais vous avez été baptisés,
                                 vous avez été justifiés,
                                             vous avez été sanctifiés


  par le nom du Seigneur Jésus Christ
                        et par l'Esprit de notre Dieu.
          Il dit que nous avons été sanctifiés
                par le nom du Seigneur Jésus Christ
                                  et par l'Esprit de notre Dieu.
                Nous prions pour que
                                          cette sanctification demeure en nous.
                             Parce que le Seigneur notre juge interdit,
                                      a celui qu'il a guéri et rendu à la vie,
                                             de pécher désormais
                                                    de peur qu'il ne lui arrive quelque chose de pire,
                              nous l'en prions par des oraisons continuelles :
                                 nous le supplions jour et nuit
                                      pour que notre sanctification
                                        et le don de la vie,
                    que nous tenons de la grâce de Dieu,
                        nous soient conservés par sa protection.  »


Dernière édition par Bryand le Ven 22 Juin 2018 - 17:24, édité 1 fois
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Jeu 21 Juin 2018 - 17:03

      
--jeudi 21 juin 2018 11e semaine ord B  -L’esprit d’enfance.   
1-Si 48 : 1-14  « Quand Élie fut enveloppé dans le tourbillon,
                                                       Élisée fut rempli de son esprit »
2--psaume 96 : 1-2, 3-4, 5-6, 7.10ab Ps 96 (97), )
                                R/ Que le Seigneur soit votre joie, hommes justes ! (Ps 96 : 12a)
-acclamation  Romains 8 : 15 Vous n'avez pas reçu un esprit d'esclaves
                                                           pour retomber dans la crainte ;
                                                               vous avez reçu un esprit de fils d'adoption
                                                                       qui nous fait nous crier : Abba ! Père !
3- évangile Matthieu 6 : 7-15  « Vous donc, priez ainsi » ...
4---bréviaire Juges 8 : 22-23.30-32; 9,1-15.19-20 Première réalisation monarchique
5--commentaire de saint Cyprien sur la prière du Seigneur    
                                    Le Notre Père. Donnez-nous aujourd’hui notre pain. 
 - -
____________________________________________
-intro : Quand Élie fut enveloppé dans le tourbillon,
                   Élisée fut rempli de son esprit.
                    Dans l’éloge des ancêtres d’Israël,
                       Ben Sirac le Sage écrit une page lyrique
                          en l’honneur
                               des grands prophètes Élie
                                                et Élisée.
1-Si 48 : 1-14  « Quand Élie fut enveloppé dans le tourbillon,
                                                       Élisée fut rempli de son esprit »
     « Le prophète Élie surgit comme un feu, sa parole brûlait comme une torche.
             Il fit venir la famine sur Israël, et, dans son ardeur, les réduisit à un petit nombre.
                   Par la parole du Seigneur, il retint les eaux du ciel,
                        et à trois reprises il en fit descendre le feu.
                Comme tu étais redoutable, Élie, dans tes prodiges !
                     Qui pourrait se glorifier d’être ton égal ?
                      Toi qui as réveillé un mort et, par la parole du Très-Haut,
                               l’as fait revenir du séjour des morts ; 
                        toi qui as précipité des rois vers leur perte,
                                  et jeté à bas de leur lit de glorieux personnages ;
                         toi qui as entendu au Sinaï des reproches,
                                                au mont Horeb des décrets de châtiment ;
                          toi qui as donné l’onction à des rois pour exercer la vengeance,
                                                            et à des prophètes pour prendre ta succession ;
                            toi qui fus enlevé dans un tourbillon de feu par un char aux coursiers de feu ;
                              toi qui fus préparé pour la fin des temps,
                                     ainsi qu’il est écrit, afin d’apaiser la colère avant qu’elle n’éclate,

                           afin de ramener le cœur des pères vers les fils
                                 et de rétablir les tribus de Jacob…
              heureux ceux qui te verront,
                      heureux ceux qui,
               dans l’amour, se seront endormis;
                            nous aussi,
                                    nous posséderons
                     la vraie vie.
       
        Quand Élie fut enveloppé dans le tourbillon,
                      Élisée fut rempli de son esprit,
                      et pendant toute sa vie aucun prince ne l’a intimidé,
                            personne n’a pu le faire fléchir.
                                  Rien ne lui résista, et, jusque dans la tombe,

                         son corps manifesta son pouvoir de prophète.
             Pendant sa vie, il a fait des prodiges ;
                  après sa mort,
                       des œuvres merveilleuses. »
-----   ------   ------  
2--psaume 96 : 1-2, 3-4, 5-6, 7.10ab Ps 96 (97), )
                                R/ Que le Seigneur soit votre joie, hommes justes ! (Ps 96 : 12a)
     —Le Seigneur est roi ! Exulte la terre !
           Joie pour les îles sans nombre !
               Ténèbre et nuée l’entourent,
             justice et droit sont l’appui de son trône.

     —Devant lui s’avance un feu
               qui consume alentour ses ennemis.
                     Quand ses éclairs illuminèrent le monde,
                  la terre le vit et trembla..      

     —Les montagnes fondaient comme cire devant le Seigneur,
              devant le Maître de toute la terre.
                  Les cieux ont proclamé sa justice,
                et tous les peuples ont vu sa gloire.


     —Honte aux serviteurs d’idoles qui se vantent de vanités !
           À genoux devant lui, tous les dieux !
                Haïssez le mal, vous qui aimez le Seigneur,
            car il garde la vie de ses fidèles.
  »
-----    -------    -------    
5--commentaire de saint Cyprien sur la prière du Seigneur    
                                    Le Notre Père. Donnez-nous aujourd’hui notre pain. 

«En avançant dans notre prière, nous demandons :
                      Donne nous aujourd'hui notre pain quotidien.
            On peut le comprendre aussi bien au sens spirituel
                                                                   qu'au sens littéral.
                      Dans le dessein de Dieu, les deux interprétations sont profitables à notre salut. 
             En effet, le Christ est le pain de la vie,
                  et ce pain n'est pas à tout le monde,
                            il est à nous.
                De même que nous disons notre Père,
                           parce qu'il est le Père de ceux
                                  qui le connaissent et qui croient,
                      de même nous parlons de notre pain,
                           parce que le Christ est le pain
                                                   de ceux qui,
                                                       comme c'est notre cas,
                                                  appartiennent à son corps
      Nous demandons que ce pain
                nous soit donné chaque jour.
         En effet, nous qui sommes dans le Christ
                et recevons quotidiennement son eucharistie,
                    comme l'aliment du salut,
                       il ne faut pas qu'un péché grave
                              nous tienne à l'écart
                                     en nous empêchant de communier,
                                et nous interdise le pain céleste,
              alors que le Christ a proclamé :
                 Moi, je suis le pain de la vie,
                           qui suis descendu du ciel.
         Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement.
               Le pain que je donnerai,
                      c'est ma chair, pour la vie du monde.

Lorsqu'il dit que celui qui mange de son pain vivra éternellement,
       c'est pour bien montrer que
          ceux-là sont vivants,
              qui sont unis à son corps
               et qui, ayant ainsi le droit de communier,
                   reçoivent l'eucharistie.
         C'est pourquoi nous devons prier dans la crainte
                                           d'être écartés de la communion,
                                  séparés du corps du Christ et rejetés loin du salut.
                             Lui-même fait cette menace :
                               Si vous ne mangez pas la chair du Fils de l'homme,
                                   et si vous ne buvez pas son sang,
                                      vous n'aurez pas de vie en vous.
                   C'est pour cela que nous prions
                       pour que notre pain,
                             c'est-à-dire le Christ, nous soit donné quotidiennement ;
                         pour que nous qui demeurons et qui vivons dans le Christ,
                                  nous ne soyons pas écartés de son influence sanctifiante et de son corps. ~
          Ensuite, nous prions Dieu à cause de nos péchés,
                      en disant : Pardonne-nous nos offenses,
                                    comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
                 Après avoir demandé le soutien de la nourriture,
                                 on demande le pardon de la faute. ~
         Comme c'est nécessaire,
              comme c'est sage et salutaire
                   de nous rappeler que nous sommes pécheurs !
        En effet, nous sommes tenus

                de demander à Dieu son indulgence,
                    ce qui nous oblige à rentrer dans notre conscience.
            Aucun de nous ne doit se complaire en soi-même, comme s'il était innocent,
                                     ni se perdre encore davantage par un tel orgueil ;
                              on lui apprend qu'il pèche chaque jour
                  en lui ordonnant de prier chaque jour pour ses péchés.

C'est l'avertissement que saint Jean donne dans sa lettre :
           Si nous disons que nous n'avons pas de péché
                nous nous égarons nous-mêmes et la vérité n'est pas en nous.
                     Mais si nous reconnaissons nos péchés,
                       le Seigneur, qui est fidèle et juste,
                          nous remettra nos péchés.
             Ce texte réunit deux choses :
                     Que nous devons donc demander pardon pour nos péchés,
                       et que nous pouvons compter sur le pardon
                                 lorsque nous le demandons.
                           C'est pourquoi il dit que Dieu est fidèle,
                               puisqu'il tient sa promesse de remettre les péchés.
               Lui qui nous a enseigné à prier pour
                                            être délivrés de nos dettes

                                                et de nos péchés,
                         il a promis que le Père ferait miséricorde
                                et que le pardon s'ensuivrait.  »
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1999
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 16 sur 18 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum