Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Page 13 sur 18 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14 ... 18  Suivant

Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Sam 10 Fév 2018 - 19:11

Aujourd'hui, 10 février 2018:
samedi de la 5e semaine ordinaire.
-bréviaire Galates 5 : 25—6 : 18 Les fruits de l’Esprit.
 - -+homélie d’Isaac de l’Étoile Portez les fardeaux les uns des autres
_______________________    
Aujourd'hui on nous parle de nous préparer à la perfection.
Dieu nous demande d'être parfaits!!!??? 
  Et nous entendons autour de nous, 
            même par des chrétiens, 
                   que ce n'est pas possible d'être parfaits... 
Et on se demande comment allons-nous être parfaits dans un monde imparfait.
Mais alors,  qui est notre modèle? 
          Est-ce le monde imparfait?
Nous ne suivons pas le programme d'un monde imparfait. 
              
     On peut se fier à la victoire que le Christ a remportée: 
              quand il a dit, 
      ''Je vous ai dit ces choses, pour que vous
                      ayez la paix en moi. 
              Gardez courage ! J'ai vaincu le monde " !

                            et
                    sur la croix:  ''Tout est accompli''! 
                
          Et c'est lui-même qui l'accomplira
                           cette victoire,
                    en chacun de nous.


Matthieu 5:  «  43 Vous avez appris qu’il a été dit : 
              Vous aimerez votre prochain, et vous haïrez votre ennemi.
44 Et moi je vous dis : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, 
         et priez pour ceux qui vous persécutent et qui vous calomnient. 
  45 afin que vous soyez les enfants de votre Père qui est dans les cieux, 
            qui fait lever son soleil sur les bons et sur les méchants
                            et fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes:
    48      Soyez donc, vous autres, parfaits, 
                 comme votre Père céleste est parfait. »   


Si vous n'écoutez pas au complet
       la vidéo témoignage (de 6'33'')
de cette jeune fille qui pardonne 
   à ses ennemis de l'état islamique,
       vous aimerez écouter  sa chanson à 4'40''



Si cette perfection avait été impossible Dieu ne l'aurait jamais demandée.

 Il l'avait  déjà exigée de son peuple dès les premiers siècles de son élection, 
            alors qu'il savait très bien que la plupart avait la nuque raide.  
Le programme ne change pas , 
                       seule la nuque raide finira
                                 par changer et se convertir.
     Pourtant certains réussissaient déjà  à demeurer fidèles
                 et à enseigner cette perfection.
La perfection est toujours au programme.
          On s'y sent appelés, et pour être certains que nous sommes dans la bonne voie 
             on doit s'entendre proclamer que c'est possible, par ceux-là qui nous ont précédés. 
          Être dans la bonne voie demande déjà de se reconnaître pécheurs.
   Se reconnaître pécheurs  et la reconnaissance de  l'appel  à cette perfection
                   ce n'est pas une contradiction 
          mais bien le signe que nous sommes sur la bonne voie.
Il ne restera qu'à implorer l'assistance de la grâce,

qui est la garantie de notre réussite...

    À l'opposé,

      si nous prétendons être sans péchés, 
       voilà déjà un signe 
  que nous ne recherchons plus la perfection demandée, 
  et notre péché demeure, 
   et la grâce de Dieu ne peut pas agir en ceux-là car ils se satisfont de leur état.. 


  Nous sommes appelés à nous dépasser tant et aussi longtemps
  que la perfection ne sera pas atteinte,

      et pour nous, et pour les autres. 
On doit croire à cette perfection,
        en appliquant la miséricorde
               et l'appel au pardon.
          Vivre l'espérance permanente
                 que tous adoptent 
           cette même manière de penser et de faire. 
en faisant appel à la grâce divine...  
 qui permet en nous la présence même de Dieu,
            car, par cette grâce, 
    à laquelle nous ne devons pas résister,
       nous lui  devenons une habitation.
Et là où Dieu demeure... 
(À SUIVRE)
______________________   


 Au bréviaire Galates 5 : 25—6 : 18
                            Les fruits de l’Esprit.
« 5:  25 Puisque l’Esprit nous fait vivre, 
           marchons sous la conduite de l’Esprit.
26 Ne cherchons pas la vaine gloire ;
               entre nous, pas de provocation, 
                                   pas d’envie les uns à l’égard des autres.
6: 1 Frères, si quelqu’un est pris en faute,
           vous, les spirituels, remettez-le dans le droit chemin en esprit de douceur ; 
                mais prenez garde à vous-mêmes : vous pourriez être tentés, vous aussi.
2 Portez les fardeaux les uns des autres : 
          ainsi vous accomplirez la loi du Christ.
3 Si quelqu’un pense être quelque chose alors qu’il n’est rien, il se fait illusion sur lui-même.
4 Que chacun examine sa propre action ;
       ainsi, c’est seulement
            par rapport à lui-même 
                     qu’il trouvera ses motifs de fierté 
          et non par rapport aux autres.
5 Chacun, en effet, portera sa propre charge.
6 Celui qui reçoit l’enseignement de la Parole doit donner, à celui qui la lui transmet, une part de tous ses biens.
7 Ne vous égarez pas : Dieu ne se laisse pas narguer. Ce que l’on a semé, on le récoltera.
8 Celui qui a semé en vue de sa propre chair
              récoltera ce que produit la chair : 
                 la corruption ;
        mais celui qui a semé 
             en vue de l’Esprit 
           récoltera ce que produit l’Esprit : la vie éternelle.
9 Ne nous lassons pas de faire le bien, car, 
                  le moment venu, nous récolterons,
           si nous ne perdons pas courage.
10 Ainsi donc, lorsque nous en avons l’occasion, 
          travaillons au bien de tous, et surtout à celui de nos proches dans la foi.
11 Regardez ce que j’écris en grandes lettres pour vous de ma propre main.
12 Tous ceux qui veulent faire humainement bonne figure, 
          ce sont ceux-là qui vous obligent à la circoncision ; 
       ils le font seulement afin de ne pas être persécutés pour la croix du Christ.
13 Car ceux qui se font circoncire n’observent pas eux-mêmes la Loi ;
         ils veulent seulement vous imposer la circoncision 
                 afin que votre chair soit pour eux un motif de fierté.
14 Mais pour moi, que 
       la croix de notre Seigneur Jésus Christ reste ma seule fierté.
          Par elle, le monde est crucifié pour moi,
                                              et moi pour le monde.
15 Ce qui compte, ce n’est pas d’être circoncis ou incirconcis, 
                       c’est d’être une création nouvelle.
16 Pour tous ceux qui marchent 
             selon 
          cette règle de vie et pour l’Israël de Dieu
                                       paix et miséricorde.
17 Dès lors, que personne ne vienne me tourmenter, 
         car je porte dans mon corps les marques des souffrances de Jésus.
18 Frères, que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ soit avec votre esprit. Amen.  »    


________________________    
 - -+homélie d’Isaac de l’Étoile 
                       Portez les fardeaux les uns des autres.
«   Pourquoi sommes-nous si peu soucieux de chercher des occasions de salut les uns pour les autres, 
         de façon à nous secourir davantage entre nous, là où nous voyons que ce serait plus nécessaire, 
              et à porter mutuellement, en frères, nos fardeaux
       L'Apôtre nous y exhorte lorsqu'il dit :
             Portez les fardeaux les uns des autres et vous accomplissez ainsi a loi du Christ. 
         Et ailleurs : 
             Supportez-vous les uns les autres avec amour. C'est bien la loi même du Christ.
Lorsqu'en mon frère je perçois quelque chose d'incorrigible, 
             par suite de difficultés ou d'infirmités physiques ou morales, 
         pourquoi ne pas le supporter avec patience
          pourquoi ne pas l'en consoler de tout cœur, selon la parole de l'Écriture : 
    Leurs enfants seront portés sur les bras et consolés sur les genoux


Serait-ce qu'elle me manque, cette charité
           qui supporte tout, 
            qui est patiente pour soutenir, 
              indulgente pour aimer ? 
   Telle est en tous cas la loi du Christ.
     Dans sa passion, il a vraiment porté nos souffrances et, dans sa miséricorde,
           il s'est chargé de nos douleurs, aimant ceux qu'il portait, portant ceux qu'il aimait. 
Celui qui, au contraire, se montre agressif envers son frère en difficulté, 
    celui qui tend un piège à sa faiblesse, quelle qu'elle soit, 
         se soumet à la loi du diable et l'accomplit. 
Soyons donc mutuellement compatissants et pleins d'amour fraternel, 
      supportons les faiblesses 
                  et abattons les vices. ~

Tout genre de vie qui permet de s'adonner plus sincèrement 
             à l'amour de Dieu et, pour lui. 
                 à l'amour du prochain - quels que soient l'habit ou les observances -, 
           est aussi plus agréable à Dieu
 La charité : c'est pour elle que tout doit se faire ou ne pas se faire, changer ou ne pas changer. 
   La charité : c'est le principe par lequel il convient que tout soit dirigé. 
Il n'y a aucune faute dans ce qui, en toute vérité, 
          se fait pour elle et selon son esprit.
   Daigne nous l'accorder 
           celui à qui sans elle nous ne pouvons plaire
                              et sans qui nous ne pouvons rien
            lui qui vit et règne, car il est Dieu, pour les siècles sans fin. Amen. »
---     -----     -----     -----  
Si Dieu nous demande cette perfection,
       c'est qu'avec sa grâce, 
                   tout est possible.
« Personne n'a jamais vu Dieu;
      si nous nous aimons les uns les autres, 
       Dieu demeure en nous,
 et son amour est parfait en nous. » 1 Jean 4: 12 

parfait pour parfaire
parce que la force de Dieu accompagnera toutes nos actions!
et ainsi
« ...   celui qui croit en moi, 
             fera lui-même les œuvres que je fais,
                 et en fera encore de plus grandes ; 
            parce que je m’en vais à mon Père. » Jean 14: 12

à différents degrés,
          à chacun différemment,
                    selon les décisions de Dieu,
                  (Dieu a ses vus pour chacun d'entre nous)
         et il réussira à porter de bons fruits  pourvu qu'il persévère...
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Lun 12 Fév 2018 - 14:27

En ce lundi 12 février 2018
              de la 6e semaine ordinaire:
Au bréviaire:

- - -+sermon de saint Bernard abbé de Clairvaux.


         Lettrine ornant un manuscript
   de La Légende dorée, vers 1267-1276.



                                  Chercher la sagesse.
-«  Travaillons pour une nourriture qui ne périt pas,
        travaillons à l'œuvre
                        de notre salut.
        Travaillons dans la vigne du Seigneur pour obtenir le denier
                         — le salaire de la journée.
          Travaillons dans la sagesse, elle qui dit :
                       Ceux qui travaillent en moi ne pécheront pas. Le champ, c'est le monde, dit la Vérité, creusons-le.
                   Un trésor y est caché, trouvons-le c'est la sagesse,
                       elle que l'on tire des profondeurs cachées.
   Tous, nous le cherchons, tous, nous le désirons.
Si vous cherchez, cherchez bien,
       dit le prophète : convertissez-vous et venez.

  Tu te demandes de quoi il faut te convertir ?
          Détourne-toi de ta volonté propre, est-il écrit.
  Mais, dis-tu, si je ne trouve pas
                 la sagesse dans ma volonté propre,
             où la trouverai-je ?
   Mon âme, en effet, la désire avec force,
        et s'il lui arrive de la trouver,
            elle ne se contentera pas de cela,
    mais elle en voudra une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante,
       que je puisse verser dans mon tablier.
   Elle a raison, certes : Heureux en effet l'homme qui a trouvé la sagesse et qui acquiert l'intelligence.
  Cherche-la donc
           tant qu'on peut la trouver,
             et tant qu'elle est proche, appelle-la.
Tu veux savoir à quel point elle est proche ?

    La Parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur,
      mais seulement à la condition que
                           tu la recherches d'un cœur droit.
     De la sorte, tu trouveras la sagesse avec ton cœur,
            et l'intelligence abondera dans ta bouche.
   Qu'elle y abonde, oui, mais qu'elle n'en déborde pas :
            prends garde de ne pas la vomir !
C'est vraiment du miel que tu as trouvé, en trouvant la sagesse.
     Pourtant n'en mange pas trop,
                pour ne pas la vomir d'écœurement.
          Manges-en de manière à rester toujours sur ta faim.
      Car c'est elle qui dit : Ceux qui me mangent auront encore faim.

 Ne va pas estimer
  comme une grande quantité

            ce que tu as
;
    ne t'en gorge pas pour ne pas la vomir :
      cela même que tu parais avoir te serait enlevé,
  car avant qu'il ne soit temps tu te serais arrêté dans ta recherche.
Or, tant qu'on peut la trouver, tant qu'elle est proche,
        il ne faut cesser de la chercher et de l'appeler.
    Sinon il en sera comme de celui qui mange beaucoup de miel :
        Salomon lui-même le dit bien :

      Cela ne lui vaut rien,

   car celui qui aura cherché sans discrétion
        la majesté sera écrasé par la gloire.


En effet,
   de même qu'il est écrit :
         Heureux l'homme qui a trouvé la sagesse,
   de même : Heureux l'homme, et même plus heureux, s'il persévère dans la sagesse,
    et de fait, c'est peut-être bien en cela que consiste son abondance.

   Voilà les trois manières dont tu peux avoir la bouche
            pleine de sagesse et d'intelligence :
       d'abord par l'aveu de ta propre injustice,
         ensuite par l'action de grâce et la proclamation de la louange,
           enfin par une parole qui édifie.
                          Car celui qui croit du fond de son cœur devient juste,

                                 celui qui, de sa bouche, affirme sa foi, parvient au salut.
                                           C'est vrai d'ailleurs :
                               Dès qu'il se met à parler, le juste se fait son propre accusateur.
                                   En deuxième lieu, il faut qu'il exalte le Seigneur,
          et en troisième lieu (s'il lui reste encore de la sagesse),
            
il doit édifier
                 son prochain.   »

''   R/ De tout ton cœur,
  repose-toi sur le Seigneur

Que sa bienveillance et sa fidélité ne te quittent,
    attache-les à ton cou, inscris-les dans ton cœur.

Le Seigneur reprend celui qu'il aime
    comme un père corrige son fils bien-aimé.

Heureux l'homme qui a trouvé la sagesse,
   tous ses chemins mènent au bonheur. ''

_______________________________________
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mar 13 Fév 2018 - 18:17

Aujourd’hui 13 février 2018
au mardi de la 6e semaine ordinaire.
Dernière journée au temps ordinaire.
Demain ce sera
   le Mercredi des Cendres,

     et ce sera le début du Carême.
Le temps ordinaire recommencera
      seulement le 21 mai,

   avec la 7e semaine ordinaire
avec la suite de la lettre
         de saint Jacques,

    et l'évangile de saint Marc.
« ...
   Ne vous y trompez pas, mes frères bien-aimés,
    les présents les meilleurs, les dons parfaits,
proviennent tous d’en haut,
ils descendent d’auprès du Père des lumières,
lui qui n’est pas, comme les astres,
sujet au mouvement périodique ni aux éclipses.
    Il a voulu nous engendrer par sa parole de vérité,
pour faire de nous comme les prémices de toutes ses créatures.  »
Jacques 1: 12-18

... mais
« ....   Attention! Prenez garde au levain
                  des pharisiens et à celui d'Hérode! ...  »
Marc 8: 14-21

À suivre
----   -----    -----  
Aujourd’hui au bréviaire:
- -+discours de saint Athanase  d’Alexandrie
                 contre les Ariens. (les Ariens
                                            niaient la divinité du Christ)...
   Le Christ, Sagesse du Père
Saint Athanase ne vécut toute sa vie
    que pour enseigner la divinité du Christ.

«   La Sagesse personnelle de Dieu,
          son Fils unique, est créatrice et réalisatrice de toutes choses.
   En effet, dit le Psaume :Tu as tout fait avec sagesse, la terre est pleine de tes créatures.
Afin que les créatures non seulement existent,
            mais existent bien,
    Dieu a décidé que sa propre Sagesse descendrait vers les créatures
         afin d'imprimer en toutes et
                en chacune une certaine empreinte
                et représentation de son image ;
      ainsi serait-il évident qu'elles ont été créées avec sagesse
        et qu'elles sont des œuvres dignes de Dieu.
De même, que notre verbe humain est l'image de ce Verbe qui est le Fils de Dieu,
         ainsi notre sagesse est,
             elle aussi,
        l'image de ce Verbe qui est la Sagesse en personne.
 Parce que nous possédons en elle la capacité de connaître et de penser,
       nous devenons capables d'accueillir la Sagesse créatrice,
              et par elle

                nous pouvons connaître son Père.
           Car celui qui a le Fils a aussi le Père,
      et encore :
            Celui qui m'accueille accueille celui qui m'a envoyé.
  Parce que l'empreinte de cette Sagesse existe en nous et en toutes ses œuvres,
       il est tout à fait juste que la Sagesse véritable et créatrice,
           appliquant à elle-même ce qui concerne son empreinte, dise:
       Le Seigneur m'a créée comme une de ses œuvres. ~
Puisque le monde,

         par le moyen de la sagesse,
                n'a pas reconnu Dieu dans la Sagesse de Dieu,

       c'est par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient.
Désormais Dieu ne veut plus, comme dans les temps primitifs,
     être connu par l'image et l'ombre de la Sagesse :
 il a voulu que la véritable Sagesse en personne
          prenne chair,
              devienne homme,
                subisse la mort de la croix,
   afin qu'à l'avenir
  tous les croyants puissent
        être sauvés
       par la foi
    en cette Sagesse incarnée.
C'est donc elle qui est la Sagesse de Dieu.
        C'est elle qui, auparavant,
                 par son image introduite dans les choses créées
                        (et c'est en ce sens qu'on la disait créée),
          se faisait connaître
                et, par elle,
        faisait connaître le Père.
   Par la suite, elle-même, qui est le Verbe, est devenue chair,
           comme dit saint Jean ;
          après avoir détruit la mort et sauvé notre race,
          elle s'est manifestée plus clairement
                    elle-même
            et, par elle-même,
    elle a manifesté son Père.
  Ce qui lui a fait dire :
             Donne-leur de te connaître,
                      toi, le seul Dieu, le vrai Dieu,

               et celui que tu as envoyé, Jésus Christ.
Toute la terre a donc été

           remplie de sa connaissance.
 Car il y a une seule connaissance :
          du Père par le Fils,
     et du Fils à partir du Père.
Le Père met sa joie en lui,
      et le Fils se réjouit de la même joie dans le Père,
   ainsi qu'il le dit : J'y trouvais ma joie,
           je me réjouissais jour après jour en sa présence.  »
-----    -----     ------   

R/ Sur le visage du Christ
rayonne la gloire de Dieu.

'' La Loi fut donnée par Moïse,
   la grâce et la vérité
sont venues par Jésus Christ.

Personne n'a jamais vu Dieu.
Le Fils unique
      qui est
         dans le sein
                     du Père,
      nous l'a fait connaître. ''
__________________________________
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mer 14 Fév 2018 - 18:40

Aujourd'hui 14 février 2018.
Mercredi des Cendres,
        imposition des cendres bénies,
  
            jour de fête
                      et non pas de deuil!!!

On appelle ce jour 1er jour du carême
                     début d'un temps de ''pénitence'',

et pourtant le Seigneur dit
                de parfumer nos tête,
                           de remplir nos cœurs de joie.
Joël 2: 12-18
«Convoquez une assemblée sainte »
« Assemblez le peuple, avertissez-le qu’il se purifie,
     faites venir les vieillards,
        amenez les enfants,
               et ceux même
                     qui sont encore à la mamelle :
         que l’époux sorte de sa couche,
                     et l’épouse de son lit nuptial. »

Rien ne compte plus que votre attache au Seigneur,
                   car lui seul est le salut de tous!
Reconnaissez que votre conversion
            vient du Seigneur en lui offrant vos cœurs,
                      et il vous comblera de joie!



psaume 50 :  3-4, 5-6ab, 12-13, 14.17

«   Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour
               ...
       Oui je reconnais tous mes torts
               ...
       Recrée-moi un cœur pur, ô mon Dieu
               ...
       Rends-moi la joie d'être sauvé.      »









--+ lettre de saint Clément de Rome aux Corinthiens.
                                           Convertissez-vous!
«Fixons nos regards sur le sang du Christ,
       et comprenons combien il a de valeur pour son Père,
         puisque, répandu pour notre salut,
          il a procuré au monde entier la grâce de la conversion.
Parcourons toutes les générations
           et nous apprendrons
                que,
             de génération en génération,
 le Maître a offert la possibilité de se convertir
                             à tous ceux
                         qui voulaient se retourner vers lui.

 Noé prêcha la conversion, et ceux qui l'écoutèrent furent sauvés.
  Jonas annonça aux Ninivites la destruction qui les menaçait.
 Ils se repentirent de leurs péchés,
  ils apaisèrent Dieu par leurs supplications
          et ils obtinrent le salut, bien qu'étrangers à Dieu.
Les ministres de la grâce de Dieu, sous l'inspiration de l'Esprit Saint,
      ont parlé de la conversion.
 Le Maître de l'univers lui-même en a parlé avec serment :
          Aussi vrai que je suis vivant, parole du Seigneur,
                je ne veux pas la mort du pécheur mais sa conversion.
    Et il ajoute cette sentence pleine de bonté :
         Convertissez-vous, maison d'Israël, de votre iniquité.
          Dis aux fils de mon peuple :
           Vos péchés monteraient-ils de la terre jusqu'au ciel,
              seraient-ils plus rouges que l'écarlate et plus noirs qu'un vêtement de deuil,
       si vous vous retournez vers moi de tout votre cœur
       et me dites :
            'Père !',
je vous écouterai comme un peuple saint. ~
Voilà ce qu'il a fixé par sa volonté toute-puissante,
    parce qu'il veut faire participer tous ceux qu'il aime à la conversion.
C'est pourquoi nous devons obéir à sa magnifique et glorieuse volonté.
       Implorons humblement sa miséricorde et sa bonté,
           prosternons-nous,
                           tournons-nous vers sa compassion
             en abandonnant les préoccupations frivoles,
              la discorde et la jalousie qui conduisent à la mort. ~
Ayons d'humbles sentiments, mes frères,
        rejetons tous les sentiments
                                  de jactance,
                                     d'orgueil,
                                      de folie
                                    et de colère,
                 et agissons selon l'Écriture.
 En effet l'Esprit Saint
   a dit :
              Que le sage ne s'enorgueillisse pas de sa sagesse,
                     ni le riche de sa richesse,
                 mais que celui qui veut s'enorgueillir s'enorgueillisse, dans le Seigneur,
      de le chercher, et de pratiquer le droit et la justice.
 Souvenons-nous surtout des paroles du Seigneur Jésus,
            lorsqu'il nous enseignait la bienveillance et la patience.
 Car il parlait ainsi :
      Soyez miséricordieux, pour qu'on vous fasse miséricorde ;
           pardonnez, afin qu'on vous pardonne ;
   comme vous agissez, ainsi on agira avec vous ;
    comme vous donnez, ainsi on vous donnera ;
      comme vous jugez, c'est ainsi que vous serez jugés ;
        comme vous exercerez la bonté, ainsi sera-t-elle exercée envers vous ;
la mesure dont vous vous servez pour les autres servira aussi pour vous.
 
Attachons-nous fermement à ce précepte et à ces commandements,
      afin de nous conduire en obéissant à ces paroles sacrées,
           avec d'humbles sentiments.
 Car voici ce que dit la parole sainte :
       Vers qui tournerai-je mon regard,
            sinon vers l'homme doux, pacifique, qui tremble à mes paroles ? ~
Puisque nous avons part à des actions si nombreuses,
           grandes et éclatantes, qui nous ont été données en exemple,
   tournons de nouveau notre course
          vers le but qui nous a été proposé dès le commencement,
            vers la paix.
   Regardons attentivement le Père et créateur du monde entier,
       attachons-nous à ses bienfaits magnifiques et insurpassables,
            qu'il nous donne dans la paix.    »
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Jeu 15 Fév 2018 - 17:56

Rappel sur le but du temps de carême:
Introduction 
             au missel de semaine:
«  Vivre un carême de conversion 
          est d'abord une grâce du Seigneur.
                 Toute notre action, en effet,  vient de lui 
                                                    et doit tendre vers lui
              Il est présent à notre activité 
                      de son origine à son terme. 
En affirmant le primat de la grâce au seuil du carême, 
       l'Église ne vise pas à humilier l'homme, 
                car celui-ci n'est jamais plus homme  que lorsqu'il 
                          prend conscience  de sa relation fondamentale à Dieu. 
     S'en remettre au Seigneur,                                              ------------------------------------- Antienne d'ouverture: Psaume 57: 17 ss :
                                                                                                                                                   «  Quand je crie vers Dieu,
                                                          il entend ma prière, il me met à l'abri
                                                              de ceux qui me poursuivent. 
                                                        Décharge-toi de ton fardeau sur le Seigneur:
                                                                  il prendra soin de toi.   »
            en écoutant sa voix et en s'attachant à lui,  
                 c'est opter pour la vie et le bonheur.     »


En ce début de Carême, 
       on se prépare en examen de conscience:
                         Confesser nos péchés...

Confesser ses péchés
 pour retrouver l’union avec Dieu
                                      et les frères,
    a tweeté le pape: 



«  Au premier jour du carême, 
       le pape François souligne que celui qui
           « confesse ses péchés », 
     retrouve « l’union avec Dieu et les frères », 
      dans un tweet publié ce mercredi 14 février 2018,
           sur son compte Twitter @Pontifex_fr.
Le pape a écrit : 
       « Qui confesse ses péchés avec humilité et sincérité,
                  reçoit le pardon 
                              et
              retrouve de nouveau l’union 
                                  avec Dieu 
                             et les frères. »
Cette citation est tirée des salutations du pape François aux pèlerins du Moyen-Orient,
   à l’occasion de la première audience générale de l’année civile, le 3 janvier 2018. 
 Avant les salutations traditionnelles, le pape a prononcé
        une catéchèse sur l’acte pénitentiel au début de la messe.
L’acte pénitentiel, a-t-il expliqué, 
         « permet de reconnaître 
      que nos pensées sont 
                           éloignées des pensées divines, 
       que nos paroles et nos actions 
                                sont souvent mondaines,
                          guidées par des choix contraires à l’Évangile ».
À la messe, a-t-il dit,                                    ------------- Je confesse:




  « nous confessons aussi bien à Dieu 
                                        qu’aux frères 
                       que nous sommes pécheurs : 
             cela nous aide à comprendre la dimension du péché qui,
                    alors qu’elle nous sépare de Dieu, 
                            nous sépare aussi de nos frères, 
                              et vice-versa ». 
« Le péché coupe, a affirmé le pape, 
             il coupe la relation avec Dieu 
             et il coupe la relation avec les frères, 
                       la relation dans la famille, 
                                        dans la société, 
                                           dans la communauté. 
                Le péché coupe toujours, sépare, divise. »
La Bible, a poursuivi le pape François, 
           « nous offre des exemples lumineux de figures “pénitentes” qui, 
                en rentrant en elles après avoir commis le péché, 
           trouvent le courage de faire tomber le masque 
               et de s’ouvrir à la grâce qui renouvelle le cœur. 
   Pensons au roi David et aux paroles qui lui ont été attribuées dans le psaume : 
           ‘Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
            selon ta grande miséricorde
             efface mon péché.’ (50,3). 
   Pensons au fils prodigue qui retourne au père ; 
      ou à l’invocation du publicain :
       ‘Mon Dieu, montre-toi favorable au pécheur que je suis !’ (Luc 18:13). 
  Pensons aussi à saint Pierre, 
                           à Zachée, 
                    à la femme samaritaine ».
« Tandis que nous faisons face à notre faiblesse, a conclu le pape, 
      elle nous ouvre le cœur
   à invoquer
       la miséricorde divine 
             qui transforme et convertit. »
https://fr.zenit.org/articles/confesser-ses-peches-pour-retrouver-lunion-avec-dieu-et-les-freres-tweet-du-pape/







avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Ven 16 Fév 2018 - 19:28

Ce vendredi 16 février 2018
Vendredi après les Cendres
-au bréviaire:
--+ homélie du Ve siècle 
             La prière est la lumière de l’âme
 
«  Le bien suprême, c'est la prière, l'entretien familier avec Dieu.

         Elle est communication avec Dieu et union avec lui. 
             De même que les yeux du corps sont éclairés quand ils voient la lumière, 
                  ainsi l'âme tendue vers Dieu est illuminée par son inexprimable lumière. 
     La prière n'est donc pas l'effet d'une attitude extérieure, 
         mais elle vient du cœur. 
       Elle ne se limite pas à des heures ou à des moments déterminés, 
          mais elle déploie son activité sans relâche, nuit et jour.
 En effet, il ne convient pas seulement
         que la pensée se porte rapidement vers Dieu 
                   lorsqu'elle s'applique à la prière ;
        il faut aussi, même lorsqu'elle est absorbée par d'autres occupations 
                   — comme le soin des pauvres ou d'autres soucis de bienfaisance —, 
            y mêler le désir et le souvenir de Dieu, 
                  afin que tout demeure 
                comme une nourriture très savoureuse, 
                     assaisonnée par l'amour de Dieu, 
                 à offrir au Seigneur de l'univers
     Et nous pouvons en retirer un grand avantage,
        tout au long de notre vie, 
          si nous y consacrons une bonne part de notre temps.

La prière est la lumière de l'âme, 
     la vraie connaissance de Dieu, 
          la médiatrice entre Dieu et les hommes.

Par elle, l'âme s'élève vers le ciel, 
     et embrasse Dieu dans une étreinte inexprimable ; 
          assoiffée du lait divin, comme un nourrisson, 
              elle crie avec larmes vers sa mère. 
        Elle exprime ses volontés profondes et 
                 elle reçoit des présents qui dépassent toute la nature visible.

Car la prière se présente
       comme une puissante ambassadrice, 
             elle réjouit, elle apaise l'âme.

Lorsque je parle de prière, 
        ne t'imagine pas qu'il s'agisse de paroles. 
    Elle est un élan vers Dieu
       un amour indicible qui ne vient pas des hommes 
           et dont l'Apôtre parle ainsi :
      Nous ne savons pas prier comme il faut,
                 mais l'Esprit lui-même
                       intervient 
             pour nous par des cris inexprimables.

Une telle prière, si Dieu en fait la grâce à quelqu'un, 
       est pour lui une richesse inaliénable, 
                          un aliment céleste qui rassasie l'âme. 
     Celui qui l'a goûté est saisi pour le Seigneur d'un désir éternel, 
            comme d'un feu dévorant qui embrase son cœur.

Lorsque tu la pratiques dans sa pureté originelle, 
      orne ta maison de douceur et d'humilité
            illumine-la 
              par 
          la justice ; 
               orne-la de bonnes actions comme d'un revêtement précieux ;
                décore ta maison, au lieu de pierres de taille et de mosaïques, 
            par 
          la foi et la patience
   Au-dessus de tout cela, place la prière au sommet de l'édifice 
           pour porter ta maison à son achèvement.
       Ainsi tu te prépareras pour le Seigneur comme une demeure parfaite. 
   Tu pourras l'y accueillir comme dans un palais royal et resplendissant,
            toi qui, 
         par la grâce,
  le possèdes déjà 
          dans le temple de ton âme.  »


avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Sam 17 Fév 2018 - 17:48

Ce samedi 17 février 2018
samedi après les Cendres
________________    ________________________
--samedi 17 février 2018 Carême   samedi après les Cendres      
                                                     Cœur et pratique.
-MISSEL : . . . Le prophète nous redit qu’on ne saurait se convertir, i.-e, se tourner vers le Seigneur, sans se rendre attentif au besoin des hommes.  Quiconque acceptera de réponde à cet appel découvrira la surabondance du don de Dieu : à l’obscurité de la nuit succédera la lumière de midi.
-antienne d’o. : Psaume 68 : 17 Écoute-nous Seigneur, toi dont l’amour n’est que bonté; 
                                                  en ta grande tendresse, regarde-nous.
- Isaïe 58 : 9-14  Ainsi parle le Seigneur : Si tu fais disparaître de chez toi le joug, le geste accusateur, la parole malfaisante,
      si tu donnes à celui qui a faim ce que toi, tu désires, et si tu combles les désirs du malheureux, ta lumière se lèvera dans            les ténèbres et ton obscurité sera lumière de midi.
-psaume 85 : (85 (86), 1-2, 3-4, 5-6) R/ Montre-moi ton chemin, Seigneur, que je marche suivant ta vérité. (85 : 11a)
-acclamation Ézéchiel 33 : 11 . Tes paroles, Seigneur, sont esprit et elles sont vie. Je ne prends pas plaisir à la mort du             méchant, dit le Seigneur. Qu’il se détourne de sa conduite, et qu’il vive !
-Luc 5 : 27-32 « Je ne suis pas venu appeler des justes mais des pécheurs, pour qu’ils se convertissent »
-antienne de la com. : Matthieu 9 : 13 C’est la miséricorde que je désire et non les sacrifices, dit le Seigneur. Car je ne suis            pas venu appeler les justes, mais les pécheurs.
-bréviaire Exode 3 : 1-20 Devant le buisson ardent.
--+ traité de saint Irénée contre les hérésies L’amitié de Dieu.   
-_----------__________________________________________  

''    Saint Irénée de Lyon 
                    Père et docteur de l'Église
est né vers 125 à Smyrne en Asie Mineure de parents grecs chrétiens. 
      Il fut donc lui-même de culture et de langue grecque. 
  Il fut enseigné par saint Polycarpe de Smyrne (vers 69 – 155) 
         qui est lui-même un de ces Pères de l’Église nommés Pères apostoliques 
            car ils ont été enseignés par les Apôtres eux-mêmes; saint Polycarpe est
                                    pour sa part disciple de l’Apôtre Saint Jean l'Évangéliste. ''

-au bréviaire:
--+ traité de saint Irénée contre les hérésies. L’amitié de Dieu.   
«     Notre Seigneur, le Verbe de Dieu,
         a d'abord amené les hommes à Dieu pour qu'ils soient ses serviteurs,
            puis il a libéré ceux qui lui étaient soumis,
                      comme il le dit lui-même à ses disciples :
                Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ignore ce que fait son maître,
                   mais je vous appelle mes amis, car tout ce que j'ai appris du Père, je vous l'ai révélé. ~
En effet, l'amitié de Dieu confère à ceux qui y accèdent l'immortalité.
  Au commencement, Dieu modela Adam non par besoin,
        mais pour pouvoir cristalliser en lui ses bienfaits.
  Car c'est non seulement avant Adam,
          mais avant toute création que
            le Verbe glorifiait le Père,
          tout en demeurant en lui 
                 et lui-même était glorifié par le Père,
       comme il le dit lui-même :
  Père, glorifie-moi de la gloire 
          que j'avais auprès de toi, 
              avant que le monde fût.
Ce n'est pas
        non plus par besoin de notre service qu'il nous ordonne de le suivre,
          mais pour nous procurer le salut.
  Car suivre le Sauveur, c'est 
                              participer à la lumière.
Les hommes qui sont dans la lumière n'illuminent pas, eux, la lumière,
        mais par elle sont illuminés 
             et par elle resplendissent :
            loin d'apporter quoi que ce soit à la lumière,
              ils en bénéficient et sont illuminés par elle.
Ainsi en va-t-il du service de Dieu :
          à Dieu, il n'apporte rien, car Dieu n'a pas besoin du service humain.
  Mais à ceux qui le suivent et le servent, 
                Dieu procure 
                        la vie incorruptible
                            et la gloire éternelle.
   Il accorde ce bienfait 
      à ceux qui le servent,
         parce qu'ils le servent,
     et à ceux qui le suivent,
          parce qu'ils le suivent mais ne reçoit d'eux nul bienfait :
  car il est riche, parfait, et sans besoin.
Dieu sollicite le service des hommes
        par bonté et miséricorde 
             pour combler de bienfaits ceux 
                                   qui le servent avec persévérance.
 Car autant Dieu n'a besoin de rien, 
         autant l'homme a besoin
                    de la communion de Dieu.
La gloire de l'homme, c'est de persévérer et demeurer au service de Dieu. 
Et c'est pourquoi le Seigneur disait à ses disciples : 
     Ce n'est pas vous qui m'avez choisi, 
            mais moi qui vous ai choisis ;
   il voulait dire par là qu'eux ne le glorifiaient pas en le suivant, 
       mais que pour avoir suivi le Fils de Dieu, 
             ils étaient par lui glorifiés.
 Et il disait encore : 
    Je veux que là où je suis, là ils soient aussi, 
          pour qu'ils voient ma gloire.    »
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Dim 18 Fév 2018 - 18:20

-–dimanche 18 février  2018  1er dimanche carême B
           1-Les eaux du déluge / L’arc-en-ciel
           2- Les eaux du baptême
                                            
           3- Jésus au désert. Après en Galilée il proclame la Bonne Nouvelle : repentez-vous et croyez. . .
1---Genèse 9 : 8-15 -Alliance de Dieu avec Noé qui a échappé au déluge
-psaume 24 : 4-5ab, 6-7bc, 8-9 (24 (25),) R/ Tes chemins, Seigneur, sont amour et vérité pour qui garde ton alliance. (cf. 24 : 10)
 2---1 Pierre 3 : 18-22 Le baptême vous sauve maintenant.
-acclamation Matthieu 4 : 4    Ta Parole, Seigneur, est vérité, 
               et ta loi, délivrance.  L’homme ne vit pas seulement de pain, 
                  mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.  (Matthieu 4: 4b)
3--Marc 1 : 12-15 « Jésus fut tenté par Satan, et les anges le servaient »
-bréviaire Exode 5 : 1—6 :1 Redoublement d’oppression Intervention de Moïse et d’Aaron
--+ homélie de saint Augustin sur le psaume 60 
                           Dans le Christ c’est nous qui sommes tentés.      
   ----------__________________________________________     

pour entendre la 1ère lecture:
              http://slideplayer.fr/slide/3351988/




 


-- évangile et prédication:                   Convertissez-vous et 
                                         croyez à la Bonne Nouvelle!


--  au bréviaire:

--+ Homélie de saint Augustin sur le psaume 60.
                                Dans le Christ c’est nous qui sommes tentés.     
-«   Entends ma plainte, Seigneur,
            écoute ma prière. Qui donc parle ?
       Il semble que ce soit un seul homme. Regarde si c'est un seul :
             Des extrémités de la terre, je crie vers toi, parce que mon cœur est angoissé.
      Il n'est donc plus un seul désormais ;
         mais il est un seul parce que le Christ est unique,
              et pourtant nous sommes tous ses membres.
   Car, est-ce qu'un seul homme crie des extrémités de la terre ?
         Ce qui crie des extrémités de la terre ne peut être que cet héritage
                au sujet duquel le Père a entendu cette parole :
         Demande, et je te donne les nations en héritage,
                                    les extrémités de la terre pour domaine.
Ce domaine du Christ,
          cet héritage du Christ,
              ce corps du Christ,
         cette unique Église du Christ, cette unité 
                                                  que nous sommes,
              c'est elle qui crie des extrémités de la terre.
   Mais que crie-t-elle ? Ce que j'ai dit tout à l'heure :
           Entends ma plainte, Seigneur, écoute ma prière ;
               des extrémités de la terre, je crie vers toi.
      J'ai crié cela vers toi des extrémités de la terre, c'est-à-dire de partout.
Mais pourquoi ai-je crié cela ? Parce que mon cœur est angoissé.
      Le corps du Christ montre qu'il est, à travers toutes les nations, sur toute la terre,
           non pas dans une grande gloire,
                           mais dans une grande épreuve.
Dans son voyage ici-bas, notre vie ne peut pas échapper à l'épreuve de la tentation,
      car notre progrès se réalise par notre épreuve ;
                personne ne se connaît soi-même sans avoir été éprouvé,
                              ne peut être couronné sans avoir vaincu, ne peut vaincre sans avoir combattu,
                           et ne peut combattre
                  s'il n'a pas rencontré l'ennemi et les tentations.
Il est donc angoissé, celui qui crie des extrémités de la terre,

    mais il n'est pas abandonné.
  Car le Christ a voulu nous préfigurer, nous qui sommes son corps,
                   dans lequel il est mort,
                                     est ressuscité 
                                               et monté au ciel ;
       c'est ainsi que la Tête a pénétré la première 
                   là où les membres sont certains de pouvoir la suivre.
Il nous a donc transfigurés en lui,

      quand il a voulu être tenté par Satan.
 On lisait tout à l'heure dans l'évangile que Seigneur Jésus Christ, au désert, était tenté par le diable.
     Parfaitement ! Le Christ était tenté par le diable ;
         dans le Christ, c'est toi qui étais tenté,
     parce que le Christ
  tenait de toi sa chair,
                    pour
                      te donner le salut ;
     tenait de toi sa mort,
                    pour
                     te donner la vie ;
       tenait de toi les outrages,
                    pour
                    te donner les honneurs ;
   donc il tenait de toi la tentation,
                    pour 
                     te donner la victoire.

Si c'est en lui que nous sommes tentés,

         c'est en lui que nous dominons le diable.
   Tu remarques que le Christ a été tenté,
                        et
        tu ne remarques pas qu'il a vaincu   ?
 Reconnais que c'est toi qui es tenté en lui ;
     et alors reconnais que c'est toi qui es vainqueur en lui.
   Il pouvait écarter de lui le diable ;
      mais, s'il n'avait pas été tenté,
      il ne t'aurait pas enseigné
            à toi qui dois être soumis à la tentation,
               comment on remporte la victoire.  »




Et ainsi à la 2e lecture:
2---1 Pierre 3 : 18-22:  Le baptême vous sauve maintenant.

Introduction:
« Dans l'épreuve qui s'abattait sur les hommes, 
                    Noé s'en est tiré seul avec sa famille.
              Il s'est enfermé dans la barque
       sans beaucoup se préoccuper du salut de ses frères humains.
Jésus, lui,    ---------------------------------------------------------- (lui seul le pouvait),
      ne se sauve pas seul 
                     de la catastrophe de la mort.
  Il reste solidaire 
                 de l'humanité tout entière et se jette à l'eau pour en retirer
même les pécheurs délaissés par Noé 
                    et les convaincre de s'engager 
                         au service de la volonté de Dieu sur le monde.  »

Ainsi sommes-nous plongés 
                  dans l'eau salvifique du baptême.   
      avec le Christ: 
                    
             c'est le Christ qui plonge 
   dans l'eau du déluge   -------
             pour sauver l'humanité:


1 Pierre 3 : 18-22:
«   Bien-aimés, 18 Car le Christ a souffert pour les péchés,
            une seule fois, lui, le juste, pour les injustes, 
    afin de vous introduire devant Dieu ;
                         il a été mis à mort dans la chair, 
                                mais vivifié dans l’Esprit.
19 C’est en lui qu’il est parti proclamer son message aux esprits qui étaient en captivité.
20 Ceux-ci, jadis, avaient refusé d’obéir, au temps où se prolongeait la patience de Dieu, 
         quand Noé construisit l’arche, dans laquelle un petit nombre,
                                           en tout huit personnes, furent sauvées à travers l’eau.
21 C’était une figure du baptême qui vous sauve maintenant :
       le baptême ne purifie pas de souillures extérieures, 
        mais il est l’engagement envers Dieu d’une conscience droite
                              et il sauve par la résurrection de Jésus Christ,
22 lui qui est à la droite de Dieu, après s’en être allé au ciel,
       lui à qui sont soumis les anges, ainsi que les Souverainetés et les Puissances.  »


Dernière édition par Bryand le Mar 20 Fév 2018 - 9:55, édité 1 fois
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Lun 19 Fév 2018 - 19:39

En ce lundi 19 février 2018
de la 1ère semaine de carême:
Nous trouvons terrible le temps de la loi du talion dans l'Ancien Testament
  Pourtant cette loi, lorsqu'elle est apparue,
       était déjà un progrès sur les lois
                des peuples qui entouraient le Peuple élu.
Elle signifiait: ne te venge pas outre mesure;
      on réparera le tort qui t'est fait
en proportion de l'offense, mais pas au-delà de l'atteinte.
Cette loi semble faire partie d'une tradition très lointaine,
   car comme toute loi appelée à évoluer,
elle allait s'estomper et même disparaître
  dans une jurisprudence
 toujours mieux appliquée, en Israël,
      mais aussi par influences, en d'autres peuples.
          (On venait de loin pour entendre les sentences de Salomon, par exemple...)

Mais les mentalités ne changent pas facilement, et même,
          au lieu de s'améliorer,
  le contraire même d'un progrès se fait sentir par
   des lois préservées par les plus forts
              (même en Israël on a constaté cette régression )
   qui préfèrent conserver tout ce qui pourra leur soumettre
        les masses, les asservir au lieu de les servir.
Ce ''pouvoir'' des lois fut sévèrement sanctionné par le Christ.
   « Vous avez entendu dire ... Moi je vous dis ... »

Seuls les âmes de bonne volonté  se sont appliquées
    à reconnaître l'amour de Dieu,
      longtemps avant
             la naissance du Christ,
preuve que le vrai sens de la loi divine était connu...
Joseph, l’époux de Marie, a été reconnu comme juste
             pour ne pas avoir dénoncé Marie publiquement;
                 elle aurait été lapidée...
Sa conscience lui interdisait,
    son cœur vivait la sainteté demandée
 depuis longtemps par le Dieu d'Israël
    qui est aussi le Dieu de toute l'humanité.
Il n'avait pas la preuve de la culpabilité de Marie.
Des âmes de bonne volonté vivaient donc  la religion par le cœur,
     comme Dieu l'a demandée dès les débuts de l'élection de son peuple. ----------- auquel tous sont 
                                                                         appelés à appartenir...

En ce jour voyons que l'interdiction de mettre à mort existait déjà depuis longtemps en Israël...
malgré que la main de la lapidation était encore appliquée...
Comment se fait-il que des peuples
             subissent encore la loi de lapidation, 
       appliquée d'ailleurs après 
                      un jugement populaire,
                                  sommaire et arbitraire?
         _________________________________   
----- 
-–lundi 19 février  2018  Face à face.
-antienne d’o. : Psaume 122 : 2-3 Comme l’esclave suit des yeux la main de son maître, nous levons les yeux vers le Seigneur notre Dieu, espérant sa pitié.
--Lévitique 19 : 1-2, 12-18.   « Tu jugeras ton compatriote avec justice »
-psaume 18 : 8, 9, 10,15 (Ps 18 (19),) R/ Tes paroles, Seigneur, sont esprit et elles sont vie.  (cf. Jean 6 : 63c)
-acclamation 2 Corinthiens 6 : 2 Voici maintenant le moment favorable,   voici maintenant le jour du salut.
         Louange à toi, Seigneur, Roi d’éternelle gloire !
-Matthieu 25 31-46 « Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères,
                    c’est à moi que vous l'avez fait »
-bréviaire Exode 6 : 2-13 Dieu n'abandonne pas ses enfants
- -+Homélie de saint Grégoire de Naziance sur l’amour des pauvres Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux.    

-_----------__________________________________________
-1 ère lecture:
--Lévitique 19 : 1-2, 12-18 Dieu n'abandonne pas ses enfants.
« Le Seigneur parla à Moïse et dit :
  ''Parle à toute l’assemblée des fils d’Israël. Tu leur diras :
Soyez saints, car moi, le Seigneur votre Dieu, je suis saint.
Vous ne volerez pas, vous ne mentirez pas,
   vous ne tromperez aucun de vos compatriotes.
    Vous ne ferez pas de faux serments par mon nom :
tu profanerais le nom de ton Dieu.
Je suis le Seigneur.
Tu n’exploiteras pas ton prochain, tu ne le dépouilleras pas :
  tu ne retiendras pas jusqu’au matin la paye du salarié.
   Tu ne maudiras pas un sourd,
     tu ne mettras pas d’obstacle devant un aveugle :
   tu craindras ton Dieu.
     Je suis le Seigneur. Quand vous siégerez au tribunal, vous ne commettrez pas d’injustice ;
       tu n’avantageras pas le faible,
          tu ne favoriseras pas le puissant :
tu jugeras ton compatriote avec justice. Tu ne répandras pas de calomnies contre quelqu’un de ton peuple,
tu ne réclameras pas la mort de ton prochain.
    Je suis le Seigneur.
      Tu ne haïras pas ton frère dans ton cœur.
  Mais tu devras réprimander ton compatriote,
    et tu ne toléreras pas la faute
      qui est en lui. Tu ne te vengeras pas.
Tu ne garderas pas de rancune contre les fils de ton peuple.
Tu aimeras ton prochain comme toi- même.
Je suis le Seigneur. »
---   ---   ---  
-Matthieu 25 31-46 « Chaque fois que vous l’avez fait à
                                       l’un de ces plus petits de mes frères,
                                        c’est à moi que vous l'avez fait »

 Lecture brève:
 « Jésus disait à ses disciples :
« Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire,
et tous les anges avec lui,
alors il siégera sur son trône de gloire.
Toutes les nations seront rassemblées devant lui ;
il séparera les hommes les uns des autres,
comme le berger sépare les brebis des boucs :
il placera les brebis à sa droite,
      et les boucs à gauche.
 Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite :
     “Venez, les bénis de mon Père ...
...

Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche :
“Allez-vous-en loin de moi, vous les maudits,
dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges.
... chaque fois que vous ne l’avez pas fait         ----------------- faire le bien et être toujours charitable...
                                                                                                    La lapidation 
                                                        est un mal grave
                                                                        et une injustice...

                                                     Ce n'est pas la loi d'une religion
                                                               qui plaît à Dieu!
                                                     Les lois doivent protéger tout individu
                                                                  et non pas l'asservir.
    à l’un de ces plus petits,
c’est à moi que vous ne l’avez pas fait.” »
---   ---   ---   -------   ------- 
-Au bréviaire:
 Exode 6 : 2-13 Dieu n'abandonne pas ses enfants.


«02 Dieu parla à Moïse. Il lui dit : « Je suis le Seigneur.
03 Je suis apparu à Abraham, à Isaac et à Jacob comme le Dieu-Puissant ;

    mais mon nom “Le Seigneur”,
  je ne l’ai pas fait connaître.
04 Ensuite, j’ai établi mon alliance avec eux, m’engageant à leur donner la terre de Canaan,
 la terre étrangère où ils étaient venus en immigrés.
 05 Puis enfin, j’ai entendu la plainte des fils d’Israël réduits en esclavage par les Égyptiens,
       et je me suis souvenu de mon alliance.


06 C’est pourquoi, parle ainsi aux fils d’Israël :
    “Je suis le Seigneur. Je vous ferai sortir
                    loin des corvées qui vous accablent en Égypte.

    Je vous délivrerai de la servitude.
  Je vous rachèterai d’un bras vigoureux et par de grands châtiments.
07 Je vous prendrai pour peuple,
    et moi, je serai votre Dieu. Alors, vous saurez que je suis le Seigneur, votre Dieu,
   celui qui vous fait sortir loin des corvées qui vous accablent en Égypte.
08 Puis, je vous ferai entrer dans la terre que, la main levée, je me suis engagé à donner à Abraham, à Isaac et à Jacob. Je vous la donnerai pour que vous la possédiez. Je suis le Seigneur”.
09 Moïse rapporta ces paroles aux fils d’Israël,

       mais ils n’écoutèrent pas Moïse,
           car ils étaient à bout de souffle,
                               tant leur esclavage était dur.
10 Le Seigneur dit à Moïse :
11 '' Va dire à Pharaon, le roi d’Égypte, qu’il laisse partir de son pays les fils d’Israël. ''
12 Mais Moïse prit la parole en présence du Seigneur et dit :
     '' Les fils d’Israël ne m’ont pas écouté. Comment Pharaon m’écouterait-il,
         moi qui n’ai pas la parole facile ? ''
13 Le Seigneur parla à Moïse et Aaron,
        et leur communiqua ses ordres pour les fils d’Israël et pour Pharaon,
        roi d’Égypte, en vue de faire sortir les fils d’Israël du pays d’Égypte.    »  
                                                      Car il dit dans l’Écriture :
-----   -----     -----     -----     ------
                                                                                                   Exode 5:
                                                              ---------  « 2 Car il dit dans l’Écriture :
                                            Au moment favorable

                                                  je t’ai exaucé,
                                            au jour du salut je t’ai secouru.
                                           Le voici maintenant le moment favorable,
                                             le voici maintenant le jour du salut.
»

-- -+Homélie de saint Grégoire de Naziance
                                   Sur l’amour des pauvres.
              Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux.    
«   Tu dois savoir d'où vient pour toi
               l'existence,
                 le souffle,
                  l'intelligence
                      et, ce qu'il y a de plus précieux,
                   la connaissance de Dieu ;
    l'espérance du Royaume des cieux,
       et celle de contempler la gloire que tu vois aujourd'hui de manière obscure,
        comme dans un miroir,
    mais que tu verras demain dans toute sa pureté et son éclat.
D'où vient que tu sois fils de Dieu,
  héritier avec le Christ et, j'oserai dire,
            que tu sois toi-même un dieu ?   ------------------------ psaume 81: 6: « Je l'ai dit :
                                                            Vous êtes des dieux,
                                                               des fils du Très-Haut,
                                                                vous tous !  »

     D'où vient tout cela, et par qui ?
Et encore, pour parler de choses moins importantes, choses qui se voient :
       qui t'a donné de voir
            la beauté du ciel,
             la course du soleil,
              le cycle de la lune,
               les astres innombrables et,
   en tout cela, l'harmonie et l'ordre, qui les conduisent ainsi, à la manière d'une lyre bien accordée ?

Qui donc t'a donné la pluie, l'agriculture, les aliments, les arts, l'administration,
   les lois, la cité, une vie civilisée, des relations familières avec tes semblables ?
         D'où vient que, parmi les animaux, certains sont apprivoisés et domestiqués,
            tandis que d'autres fournissent ta nourriture ?
  Qui t'a établi seigneur et roi de tout ce qui vit sur la terre ?
Qui donc, pour arrêter là cette énumération,
  t'a donné tout ce qui fait de toi un homme, supérieur à toutes les autres créatures ?

N'est-ce pas celui qui, avant toute chose et en retour de tous ses dons,
      te demande d'aimer les hommes ?
  Est-ce que nous ne serions pas méprisables si, après tout ce qu'il nous donne,
   de fait ou en espérance,
     nous ne lui apportions pas cette seule chose : aimer les hommes ?
 Alors que lui, notre Dieu et notre Seigneur,
           n'a pas honte d'être appelé notre Père,
           allons-nous renier nos frères ?

Non, mes frères et mes amis,

    ne soyons pas les gérants malhonnêtes des biens qui nous ont été confiés.
    Ne risquons pas d'entendre saint Pierre nous dire :
      '' Ayez honte, vous qui retenez le bien d'autrui.
                Imitez l'équité de Dieu, et il n'y aura plus de pauvre. ''

Ne nous donnons pas tant de peine pour amasser et conserver
      quand d'autres souffrent la peine de la pauvreté ;
  car autrement nous subirions
         les malédictions
          et menaces acerbes du prophète Amos qui commencent ainsi :

     Écoutez bien, vous qui dites : Quand donc la fête de la nouvelle lune sera-t-elle passée,

                     pour que nous puissions vendre, et le sabbat, pour que nous puissions ouvrir nos magasins ? ~

Pratiquons nous-mêmes cette loi sublime et primordiale de Dieu,
   qui fait pleuvoir pour les justes et les pécheurs
       et qui fait lever son soleil également pour tous.
   Il déploie pour tous les immenses étendues de la terre en friche,
                        les sources, les fleuves et les forêts ;
       aux oiseaux il donne l'air,
          et l'eau à toutes les bêtes aquatiques.
    Il donne généreusement les ressources nécessaires à la vie de tous ;
 celles-ci ne sont pas confisquées par les puissants,
                  limitées par une loi, rationnées.
      Elles sont communes, abondantes et par conséquent
      Dieu les offre sans que personne soit frustré.
         Car il veut honorer par cette égalité dans ses dons
            l'égale dignité de la nature,
     et montrer toute la générosité de sa bienfaisance.   »

Je réédite pour la vidéo suivante, 
                          car l'autre a été bloquée:


Dernière édition par Bryand le Mer 14 Mar 2018 - 12:14, édité 3 fois
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mar 20 Fév 2018 - 14:33

Aujourd’hui, mardi 20 février 2018
  1ère semaine de carême:
----- 
-–mardi 20 février  2018  Dieu est Dieu
-antienne d’o. : Psaume 89 : 1-2 D’âge en âge ru as été notre refuge, Seigneur, 
                                                             depuis toujours et pour toujours, tu es Dieu.
--Isaïe 55 : 10-11 AELF : Ma parole fait ce qui me plaît
-psaume 33 : 4-5, 6-7, 16-17, 18-19 (33 (34),) R/ De toutes leurs angoisses, Dieu délivre les justes. (cf. 33 : 18b)
-acclamation Matthieu 4 : 4 L’homme ne vit pas seulement de pain, 
                                              mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.
-Matthieu 6 : 7-15 Vous, priez donc ainsi.  
-bréviaire Exode 6 : 29—7 : 25 Moïse et Aaron face à Pharaon Les premiers signe de la mission de Moïse. 
--+ traité de saint Cyprien sur la prière du Seigneur    

-_----------__________________________________________   
au bréviaire:
--+ traité de saint Cyprien sur la prière du Seigneur    
«    Les préceptes de l'Évangile, frères bien-aimés,
           ne sont pas autre chose que
              les enseignements du Maître divin.
  Ce sont les fondements sur lesquels bâtir l'espérance,
                   les appuis pour consolider la foi,
                      les aliments pour réconforter le cœur,
                         les orientations pour diriger le voyage,
                          les sauvegardes pour obtenir le salut.
  Car, en formant sur la terre les esprits dociles des croyants,
        ils les conduisent au Royaume des cieux.
Dieu a voulu que beaucoup de choses soient entendues
      par l'intermédiaire des prophètes.
Mais
      combien plus important est le message du Fils !
 Le Verbe de Dieu, qui parlait jadis chez les prophètes,
  affirme maintenant de sa propre voix.
 Il ne demande plus qu'on prépare la route à celui qui vient ;
         c'est lui-même qui vient,
                                       qui nous ouvre
                               et nous montre la route.
C'est ainsi qu'après avoir été errants
           comme des indigents et des aveugles dans les ténèbres de la mort,
   nous sommes éclairés par la lumière de la grâce
 et nous gardons le chemin de la vie avec le Seigneur pour guide et pour chef.

Entre bien d'autres avertissements bienfaisants
             et commandements divins
                      par lesquels il a pourvu au salut de son peuple,
    il lui a donné le modèle de l'oraison ;
c'est lui-même qui nous a enseigné ce que nous devons demander dans la prière.
      Celui qui nous a fait vivre nous a enseigné aussi à prier,
           avec cette bonté qui l'a poussé à nous accorder tant d'autres bienfaits.
  Ainsi lorsque nous parlons au Père avec la prière que le Fils nous a enseignée,
                                     nous sommes plus facilement écoutés.
Déjà il avait annoncé que l'heure était venue
           où les vrais adorateurs adoreraient le Père en esprit et vérité.
  Il a réalisé ce qu'il avait jadis promis :
               ayant reçu l'Esprit et la vérité par la sanctification qui vient de lui,
                  nous pourrions, grâce à son enseignement aussi, adorer selon la vérité et l'Esprit.
Quelle prière peut être plus spirituelle que celle-là,
       puisqu'elle nous a été donnée par le Christ,
                      lui qui nous a envoyé l'Esprit Saint ?
  Quelle prière peut être plus vraie que celle-là,
          puisqu'elle est sortie de la bouche du Fils qui est la Vérité ?
Prier autrement qu'il l'a enseigné ne serait pas seulement de l'ignorance mais un péché, comme lui-même l'affirmait quand il disait aux pharisiens : Vous rejetez le commandement de Dieu
                                   pour établir votre tradition.
Priez donc, frères bien-aimés, comme notre Maître divin nous a enseigné à le faire.
    Implorer Dieu par ses propres paroles,
             c'est lui adresser une prière qu'il trouve aimable et filiale,
              c'est faire parvenir à ses oreilles la prière du Christ.
   Que le Père reconnaisse les paroles de son Fils lorsque nous prions.
Celui qui habite au fond de notre cœur,
     qu'il soit aussi dans notre voix.
 Et puisqu'il est auprès du Père l'avocat qui intercède pour nos péchés,
    lorsque les pécheurs que nous sommes demandent pardon pour leurs fautes,
          prononçons les paroles de notre avocat qui a dit :
 Tout ce que vous demanderez au Père en mon Nom,
        il vous l'accordera.
Or, nous obtiendrons plus efficacement ce que nous demandons au nom du Christ,

               si nous demandons avec sa propre prière.   »

-
---   ----   ----    ------    -----  
Concernant la nouvelle traduction du Notre Père,
qui est en fait l'attente de la remise en bons termes de  la phrase
''ne nous soumets pas à la tentation''
en 
''ne nous laisse pas entrer en tentation''
est en fait  la rectification depuis longtemps demandée
en  son sens plénier:
Dieu ne peut soumettre à la tentation, 
                                  seul le diable soumet l'homme à la tentation...
-----   ------
Ce que le pape François 
             dit 
     de la nouvelle 
 traduction du Notre-Père

«   Ce n’est pas Dieu 
         mais Satan 
  qui soumet l'homme à la tentation, explique-t-il.
Dans un extrait d’un entretien sur cette prière diffusé 
      par la chaîne catholique italienne TV2000 diffusé sur You Tube ce 4 décembre,
               le pape François évoque la nouvelle traduction du Notre-Père en français. 
     Ce n’est pas Dieu mais Satan qui soumet l’homme à la tentation, explique-t-il. 
 Dire que Dieu « induit » en tentation n’est « pas une bonne traduction » 
         de la prière enseignée par le Christ, estime le Pape. 
   C’est pourquoi, poursuit-il, la traduction liturgique française a été changée
          pour prier le Seigneur « de ne pas me laisser tomber ».
    Depuis le 3 décembre dernier, les catholiques français 
            prient Dieu de ne pas les « laisser entrer » en tentation
         alors qu’auparavant c’était le verbe « soumettre » qui était employé.
Dieu, insiste le successeur de Pierre,
 '' ne pousse pas vers la tentation '' 
    pour ensuite observer comment l’homme est tombé.
  Celui qui fait cela, « c’est Satan », 
              affirme fermement le souverain pontife. 
Au contraire, Dieu, « comme Père », 
         aide « aussitôt » l’homme qui est tombé à se relever.







La nouvelle traduction française du Notre-Père est entrée 
        en vigueur le 3 décembre, premier dimanche de l’Avent et de l’année liturgique. 
  Cette traduction a été adoptée 
        en lien avec d’autres confessions chrétiennes 
                  et avec les autres conférences épiscopales francophones.
    En Suisse par exemple, 
         ce changement doit avoir lieu à Pâques 2018
               Cet entretien, réalisé dans le cadre d’une collaboration
        entre le Secrétariat pour la communication du Saint-Siège et la chaîne TV2000, 
  est dirigé par Don Marco Pozza, chapelain de la prison de Padoue (Italie). 
Il est diffusé chaque mercredi soir à 21 heures pendant neuf semaines. 
   Un extrait d’entretien avec le souverain pontife introduit chaque numéro de l’émission. »

https://fr.aleteia.org/2017/12/05/ce-que-le-pape-francois-dit-de-la-nouvelle-traduction-du-notre-pere/



Dernière édition par Bryand le Mer 21 Fév 2018 - 16:56, édité 1 fois
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mer 21 Fév 2018 - 13:56

Témoignage de Ladji Diallo
                     chanteur
                      ancien musulman
                                          converti au christ...
           


          Louange arabe :
- ماريان إسكندر : اسمعوا يا اهلى وناسي
  Écoutez mes bien-aimés !
Écoutez vous tous! Le Christ mon Seigneur est ma Rédemption...
J'ai trouvé celui  qui me sauve! 
           Il est Père, Fils et Esprit Saint.
                  Ensemble ils ne font qu'un!




Dernière édition par Bryand le Mer 14 Mar 2018 - 12:15, édité 1 fois
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mer 21 Fév 2018 - 16:27

Aujourd’hui, mercredi 21 février 2018
  1ère semaine de carême:
----- 
-–mercredi 21 février  2018  Tout de suite
-antienne d’o. : Psaume 24 Rappelle-toi, Seigneur,  tes tendresses,  
                           l’amitié,  que tu nous as montrées depuis toujours. 
                Que jamais le mal n’ait raison de nous; délivre-nous de toutes nos angoisses.
--Jonas 3 : 1-10 « Les gens de Ninive se détournèrent de leur conduite mauvaise »
-psaume 50 :  3-4, 12-13, 18-19 (50 (51),) R/ Tu ne repousses pas, 
                                        ô mon Dieu, un cœur brisé et broyé. 
-acclamation Joël 2 : 12-13 Maintenant, dit le Seigneur, revenez à moi
                               de tout votre cœur, car je suis tendre et miséricordieux. 
                                                        Gloire à toi, Seigneur, honneur, puissance et majesté !
-Luc 11 : 29-32 « À cette génération il ne sera donné que le signe de Jonas le prophète »
-bréviaire Exode 10 : 21—11 : 10. Endurcissement de Pharaon.
--+ Instruction spirituelle de saint Aphraate Je mettrai ma Loi dans leur cœur 

-_----------__________________________________________   
au bréviaire:
---+ Instruction spirituelle de saint Aphraate Je mettrai ma Loi dans leur cœur

«La Loi et l'Alliance ont été complètement transformées. 
    Dieu transforma 
           la première alliance accordée à Adam 
                      et en donna une autre à Noé
                              une autre encore à Abraham
                      qu'il transforma pour en donner 
                                              une autre à Moïse
    Et comme l'alliance mosaïque n'était pas observée,
                               il en donna une autre,
                             dans les derniers temps, 
                      qui ne devait plus être transformée. 
        Il avait ordonné
    à Adam de ne pas manger du fruit de l'arbre de vie. 
     À Noé, il montra son arc dans les nuées du ciel ; 
    à Abraham, déjà élu à cause de sa foi,
                         il donna plus tard la circoncision, 
                      comme un signe distinctif et comme un sceau pour sa descendance. 
       Moïse reçut l'agneau de la Pâque pour la délivrance du peuple.

Toutes ces alliances étaient différentes les unes des autres. 
      Quant à la circoncision qui plaît à l'auteur de ces alliances, 
            il s'agit de celle dont Jérémie a dit : 
                     C'est votre cœur qu'il faut circoncire
       Si l'alliance que Dieu a donnée à Abraham fut solide, 
          celle-ci également est solide et fidèle
     et le législateur ne pourra pas faire qu'elle soit détruite
                           ni par ceux qui sont étrangers à la loi,
                             ni par ceux qui sont soumis à la loi.

Car Dieu a donné la loi à Moïse avec ses observances et ses préceptes ; 
    mais, comme on ne les observait pas,
           il a annulé la loi et ses commandements ;
      il a promis 
             qu'il donnerait une nouvelle alliance,
         en disant qu'elle serait différente de la première 
       alors qu'il est le seul à avoir donné les deux alliances. 
  Et voici quelle est l'alliance qu'il a promis de donner : 
    Tous me connaîtront, 
             du plus petit jusqu'au plus grand
     Et dans cette nouvelle alliance,
            il n'y a plus de circoncision charnelle ni de signe pour le peuple. ----- Philippiens 3 « 3 En effet,
                                                                    les vrais circoncis, c'est nous, 
                                                              qui rendons notre culte à Dieu
                                                                        par l'Esprit de Dieu
                                                               qui plaçons 
                                                                 notre fierté en Jésus Christ
                                                                et qui ne mettons pas notre confiance 
                                                                        dans notre condition.  »
Nous savons avec certitude, mes très chers, 
       que Dieu a établi
           des lois selon les diverses générations, 
                  lois qui demeurèrent en vigueur aussi longtemps qu'il l'a voulu 
                         et qui ensuite furent dépassées ; 
        ainsi que le dit saint Paul : Dans le passé,
               le royaume de Dieu a été établi à chaque époque 
                       par toutes sortes de comparaisons...

Mais notre Dieu est véridique, et ses préceptes très dignes de foi ; 
    chaque alliance, en son temps, s'est montrée solide et digne de foi ; 
       ceux qui ont pratiqué la circoncision du cœur sont vivants 
           et sont circoncis de nouveau 
                      auprès du véritable Jourdain,
                                     lequel est 
             le baptême qui remet les péchés.

Josué, fils de Nun, 
           a circoncis le peuple une deuxième fois avec des couteaux de pierre, 
               quand il a passé le Jourdain avec son peuple ;
  Jésus notre Sauveur 
             a circoncis pour la deuxième fois, 
            d'une circoncision spirituelle, 
                     les païens qui ont cru en lui
                                   qui ont été lavés par le baptême, 
                              et qui ont été circoncis par le glaive de sa parole, 
                    plus incisive qu'un glaive à deux tranchants.
Josué, fils de Nun, 
         a fait entrer le peuple dans la terre promise ;
   Jésus notre Sauveur a promis la terre des vivants 
                     à tous ceux qui passeraient le véritable Jourdain 
                       et recevraient 
            la circoncision du cœur.
Bienheureux donc, ceux qui ont reçu cette circoncision du cœur 
                              et qui sont renés dans les eaux de la seconde circoncision ; 
                      ceux-là partageront l'héritage d'Abraham,
                              le chef des croyants 
                  et le père de toutes les nations
     car à cause de sa foi Dieu l'a déclaré juste. »
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Jeu 22 Fév 2018 - 18:38

Jeudi 22 février 2018 
     fête de la Chaire de saint Pierre Apôtre:

Sermon de
    saint Léon le Grand 
             pour l'anniversaire
        de son ordination:
                           L'Église et la foi de Pierre:

«  Dans tout l'univers, Pierre seul est choisi 
              pour présider
        à la vocation de tous les peuples
         à la direction de tous les Apôtres 
          et de tous les Pères de l'Église. 
       Ainsi, bien qu'il y ait dans le peuple de Dieu beaucoup de prêtres et beaucoup de pasteurs, 
   Pierre en personne les gouvernerait tous, 
       alors que le Christ les gouverne aussi à titre de chef. 
   Dieu a daigné remettre à cet homme une grande 
                   et admirable participation à sa puissance. 
Et s'il a voulu que les autres chefs aient quelque chose de commun avec lui, 
   tout ce qu'il n'a pas refusé aux autres, 
     c'est toujours par lui qu'il le leur a donné.

Le Seigneur demande à tous les Apôtres quelle est l'opinion des hommes à son sujet. 
     Et ils disent tous la même chose aussi longtemps qu'ils exposent les doutes venus de l'ignorance humaine.

Mais lorsque le Seigneur exige de connaître le sentiment des disciples eux-mêmes, 
   le premier à confesser le Seigneur 
                  est 
      celui qui est le premier 
           dans la dignité d'Apôtre.
    Comme il avait dit : 
  Tu es le Messie
                                   le Fils du Dieu vivant,
                Jésus lui répond : 
                           Heureux es-tu, Simon, fils de Yonas, 
                                   car ce n'est pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, 
                                      mais mon Père qui est aux cieux





                   C'est-à-dire : Heureux es-tu parce que c'est mon Père qui t'a enseigné
              l'opinion de la terre ne t'a pas égaré
           mais c'est une inspiration céleste qui t'a instruit
                 et ce n'est pas la chair et le sang,
                    mais celui dont je suis le Fils unique qui
                                     t'a permis de me découvrir.


                Et moi, dit-il, je te le déclare, c'est-à-dire : 
                    de même que mon Père t'a manifesté ma divinité, 
                    de même moi, je te fais connaître ta supériorité. 
    Tu es Pierre, c'est-à-dire :
             moi, je suis le rocher inébranlable, la pierre d'angle, 
                   qui fais l'unité de deux réalités séparées,
                       le fondement tel que nul ne peut en poser un autre ; 
      mais toi aussi, 
  tu es pierre, car tu es solide
                                    par
                               ma force
           et ce que j'ai en propre par ma puissance,
                   tu l'as en commun
                        avec moi  
             du fait que tu y participes.

Et sur cette pierre je bâtirai mon Église, 
    et la puissance de la mort ne l'emportera pas sur elle
 Sur cette solidité j'érigerai un temple éternel, 
        et la hauteur de mon Église,
              qui doit la faire pénétrer dans le ciel, 
           s'élèvera sur la fermeté de cette foi.

Les puissances de l'enfer n'arrêteront pas cette confession,
   les liens de la mort ne l'enchaîneront pas : 
     car cette parole est une parole de vie. 
  Et de même qu'elle porte jusqu'au ciel
               ceux qui la confessent,
      de même plonge-t-elle dans les enfers ceux qui la refusent.

C'est pourquoi il est dit à saint Pierre : 
      Je te donnerai les clefs du Royaume des Cieux :
        tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les Cieux, 
        et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les Cieux.

Sans doute, la possession de ce pouvoir a passé
          encore aux autres Apôtres et l'institution née de ce décret 
             s'est étendue à tous les chefs de l'Église. 
     Mais ce n'est pas en vain que ce qui doit être signifié à tous
                      est confié à un seul. En effet, 
               ce pouvoir est remis à Pierre personnellement, 
            parce que Pierre est donné en modèle
                 à tous ceux qui gouvernent l'Église.  »


Ô CROIX D'AMOUR - CHANT.



Paroles:
1. Élancée vers les Cieux, Pour me montrer d'où je viens, Tu es le doigt de Dieu, Qui m'indique le chemin du vrai bonheur, Qui passe par la Croix, Pour que mon coeur s'abandonne avec foi.

Ô Croix d'Amour, Ô Croix de Jésus Christ, Protège-nous, Dissipe notre nuit. Ô Croix d'Amour, Ô Croix de Jésus-Christ, Protège-nous, Illumine nos vies.

2. Lumière dans la nuit, Comme une étoile des cieux, Ta clarté me conduit, Vers le Coeur même de Dieu. Ô Croix d'Amour, Quand je suis dans le noir, Sois mon secours, Ravive mon espoir.

Ô Croix d'Amour, Ô Croix de Jésus-Christ, Protège-nous, Dissipe notre nuit. Ô Croix d'Amour, Ô Croix de Jésus-Christ, Protège-nous, Illumine nos vies.

3. Dans l'ombre de la Croix, Se tient la Vierge Marie. Tout comme au Golgotha, Amoureusement Elle prie, Pour ses enfants, Qui rejettent la Croix, Pour ses enfants, Qui ont perdu la Foi.

Ô Croix d'Amour, Ô Croix de Jésus-Christ, Protège-nous, Dissipe notre nuit. Ô Croix d'Amour, Ô Croix de Jésus-Christ, Protège-nous, Illumine nos vies.

Et tandis que le monde s'embourbe dans la noirceur, Dieu répand sur la terre la lumière de la Croix, la lumière de son Coeur.

Ô Croix d'Amour, Ô Croix de Jésus Christ, Protège-nous, Dissipe notre nuit. Ô Croix d'Amour, Ô Croix de Jésus-Christ, Protège-nous, Illumine nos vies.
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Ven 23 Fév 2018 - 17:55

----- 
1ère semaine de carême:
-–vendredi 23 février  2018   Avenir de l’homme
-antienne d’o. : 24 : 17-18 Dégage-moi de mes tourments Seigneur. 
                               Vois ma misère et ma peine, enlève tous mes péchés.  
--Ézéchiel 18 : 21-28  « Prendrais-je donc plaisir à la mort du méchant, 
                      et non pas plutôt à ce qu’il se détourne de sa conduite 
                                                                             et qu’il vive ? »
-psaume 129 : 1-2, 3-4, 5-6ab, 7bc-8 (129 (130),) R/ Si tu retiens les fautes, Seigneur, Seigneur, qui subsistera ? (129 : 3)
-acclamation Ézéchiel 33 : 11  Ta parole, Seigneur, est vérité, et ta loi, délivrance. 
             Rejetez tous les crimes que vous avez commis, 
                       faites-vous un cœur nouveau et un esprit nouveau.
-Matthieu 5 : 20-26  « Va d’abord te réconcilier avec ton frère »
 
-bréviaire Exode 12 : 21-36 Départ de l’Égypte   … Un nouveau peuple est né
- -+ Le miroir de la charité d’Aelred de Rievaulx Aimez vos ennemis.   

-_----------__________________________________________
- -+ Le miroir de la charité d’Aelred de Rievaulx 
                      Aimez vos ennemis.  
«    Rien ne nous encourage tant à l'amour des ennemis, 
           en lequel consiste la perfection de l'amour fraternel, 
       que de considérer avec gratitude l'admirable patience du plus beau des enfants des hommes
 Il a tendu son beau visage aux impies pour qu'ils le couvrent de crachats. 
   Il les a laissés mettre un bandeau sur ces yeux 
                               qui d'un signe gouvernent l'univers. 
    Il a exposé son dos au fouet. ~ 
     Il a soumis aux pointes des épines sa tête,
                  devant laquelle doivent trembler princes et puissants. 
      Il s'est livré lui-même aux affronts et aux injures. 
             Et enfin 
       il a supporté patiemment la croix, les clous, la lance, le fiel, le vinaigre, 
           demeurant au milieu de tout cela plein de douceur et de sérénité. 
   Il fut mené comme une brebis à l'abattoir, 
        il s'est tu comme un agneau                                               ----------------------------  l'Agneau de Dieu
              devant celui qui le tondait, et il n'ouvrit pas la bouche. ~     
                                 

              
En entendant cette admirable parole,
          pleine de douceur,
             d'amour 
          et d'imperturbable sérénité : 
      Père pardonne-leur, que pourrait-on ajouter
                à la douceur 
                et à la charité 
        de cette prière ?

Et pourtant le Seigneur ajouta quelque chose. 
   Il ne se contenta pas de prier,
         il voulut aussi excuser
       Père, dit-il, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font.
 Ils sont sans doute de grands pécheurs, 
    mais ils en ont à peine conscience ; 
     c'est pourquoi, Père, pardonne-leur. 
        Ils crucifient, 
              mais ils ne savent pas qui ils crucifient, 
    car s'ils l'avaient su, ils n'auraient jamais crucifié le Seigneur de gloire
C'est pourquoi, Père, pardonne-leur.
      Ils pensent qu'il s'agit d'un transgresseur de la Loi, 
                                        d'un usurpateur de la divinité, 
                                         d'un séducteur du peuple. 
    Je leur ai dissimulé mon visage. 
  Ils n'ont pas reconnu ma majesté. 
     C'est pourquoi, Père, pardonne-leur
                          ils ne savent pas ce qu'ils font.

Pour apprendre à aimer,
           que l'homme ne se laisse 
                            donc pas entraîner
                                       par les impulsions de la chair. 
   Et afin de n'être pas pris par cette convoitise, 
        qu'il porte toute son affection
                à la douce patience de la chair du Seigneur. 
    Pour trouver un repos plus parfait et plus heureux 
             dans les délices de la charité fraternelle, 
         qu'il étreigne aussi ses ennemis 
                  dans les bras du véritable amour.

Mais afin que ce feu divin ne diminue pas à cause des injures, 
        qu'il fixe toujours les yeux de l'esprit
                  sur la sereine patience 
          de son bien-aimé Seigneur et Sauveur.  »
Genèse 22: 7- « Isaac s'adressa à son père Abraham et dit : 
                     Mon père ! Il répondit : Oui, mon fils !
                  - Eh bien, reprit-il, voilà le feu et le bois, 
                 mais où est l'agneau 
                       pour l'holocauste ?
           8-Abraham répondit : c'est Dieu qui
               pourvoira à l'agneau 
                       pour l'holocauste, mon fils. »
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Sam 24 Fév 2018 - 17:05

----- 
1ère semaine du carême
-–samedi 24 février  2018  La perfection 
-antienne d’oPsaume 18 : 8 La loi du Seigneur est parfaire, qui redonne vie. 
             La Parole du Seigneur est sûre qui redonne la sagesse aux simples.
--Deutéronome 26 : 16-19 « Tu seras un peuple consacré au Seigneur ton Dieu »
-psaume 118 :  119), 1-2, 4-5, 7-8: (118 () R/ Heureux ceux qui marchent
                                     suivant la loi du Seigneur ! (cf. 118 : 1)
-acclamation 2 Corinthiens 6 : 2 «  Parole éternelle du Dieu vivant. Gloire à toi, Seigneur. 
               Voici maintenant le moment favorable,   
                        voici maintenant le jour du salut. »
-Matthieu 5 : 43-48 Soyez parfaits
                                         comme votre Père céleste est parfait
-bréviaire Exode 12 : 37-49—13 : 11-16 Le mémorial de la Pâque.      430 ans
--+ Acte du IIe Concile du Vatican L’Église dans le monde de ce temps.
                         Les questions les plus profondes de l’homme.  

-_----------__________________________________________
--+ Acte du IIe Concile du Vatican L’Église dans le monde de ce temps.
                         Les questions les plus profondes de l’homme.    
«   Le monde actuel apparaît à la fois comme puissant et faible,
                   capable du meilleur et du pire ;
              le chemin qui s'ouvre devant lui est 
                 celui de la liberté 
                       ou de la servitude, 
                  du progrès 
                           ou de la régression, 
                    de la fraternité 
                             ou de la haine.
      En outre, l'homme découvre qu'il lui appartient 
                       de bien diriger les forces qu'il a mises en mouvement 
                              et qui peuvent l'écraser ou le servir. 
      C'est pourquoi il s'interroge.
En vérité, les déséquilibres dont souffre le monde actuel sont
                   liés à un déséquilibre plus fondamental, 
          qui a sa racine dans le cœur même de l'homme.
C'est en l'homme lui-même, en effet, que de nombreux éléments se combattent.

 D'une part, comme créature, il lit l'expérience de ses multiples limites ; 
   d'autre part, il se sent illimité dans ses désirs 
            et appelé à une vie supérieure, 
              sollicité par tant d'appels, 
         il est sans cesse contraint de choisir 
             entre eux et d'en abandonner quelques-uns.
     En outre, faible et pécheur,
              il accomplit souvent ce qu'il ne veut pas 
                 et n'accomplit point ce qu'il voudrait. 
      C'est donc en lui-même qu'il souffre division, 
           et c'est de là que naissent au sein de la société des discordes si nombreuses et si profondes. 
    Certes, beaucoup d'hommes, dont la vie est imprégnée de matérialisme pratique,
                   sont détournés par là d'une claire conception de cette situation dramatique ; 
         ou bien, accablés par la misère, ils sont dans l'impossibilité d'y prêter attention. 
  Un grand nombre d'entre eux
          pensent trouver leur tranquillité 
                      dans les multiples explications du monde qui leur sont proposées. 
     Certains attendent du seul effort de l'homme la libération véritable et complète du genre humain ; 
          ils se persuadent que le règne futur de l'homme sur la terre comblera tous les vœux de son cœur.
        Beaucoup, désespérant du sens de la vie, exaltent les audacieux qui, 
                              jugeant l'existence humaine dénuée par elle-même de toute signification, 
                               tentent de lui donner, par leur seule inspiration, tout son sens.
             Néanmoins,
          il y en a de plus en plus qui, 
             devant l'évolution présente du monde, 
                    se posent les questions les plus fondamentales 
                          ou les perçoivent avec une acuité nouvelle : 
                Qu'est-ce que l'homme
                 Que signifient la souffrance, le mal, la mort, qui subsistent malgré tant de progrès ? 
                  À quoi bon ces victoires payées d'un si grand prix ? 
                   Qu'est-ce que l'homme peut apporter à la société
                    Que peut-il attendre d'elle
                     Qu'arrivera-t-il après cette vie terrestre ?
     L'Église, quant à elle,
            croit que par son Esprit
                            le Christ
                        mort et ressuscité pour tous
                    offre à l'homme lumière 
                                            et forces 
                         pour lui permettre de répondre 
                                                     à sa très haute vocation
          Elle croit qu'il n'est pas sous le ciel d'autre nom 
                                donné aux hommes par lequel ils doivent être sauvés
            Elle croit aussi que l'on trouve la clé,
                                                        le centre 
                                                          et la fin de toute histoire humaine
                                          en son Maître et Seigneur
             Elle affirme en outre qu'à travers tous les changements
                   bien des choses demeurent qui ont
                      leur fondement ultime dans le Christ,
                          le même hier, aujourd'hui et à jamais.»

La Loi du Dieu Vivant------cliquer ici:




Paroles de: Michel Scouarnec
      (né en 1934) est un prêtre catholiqueauteur-compositeur et écrivain français.
          Il est prêtre du diocès de Quimper (Finistère),
              et a été professeur de liturgie et directeur de la radio du diocèse de Quimper.
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Dim 25 Fév 2018 - 17:45

----- 
2e semaine du carême
-–dimanche 25 février  2018  2e dimanche carême B
               1-''Parce que tu as obéi...''
                           Dieu épargne comme victime le fils unique d’Abraham
             2- Dieu n’a pas épargné son Fils unique
              3- Celui-ci est mon Fils bien-aimé
                      dont Dieu pourvoit l'humanité,
                             maintenant,   écoutez-le
1-Genèse 22 : 1-2, 9a, 10-13, 15-18. Le sacrifice de notre père Abraham
-psaume 115 : 10.15, 16ac-17, 18-19 (115 (116b),)
               R/ Je marcherai en présence du Seigneur sur la terre des vivants. (114 : 9)
2--Romains 8 : 31-34 « Dieu n’a pas épargné son propre Fils »
Le Christ Jésus est mort ; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, il intercède pour nous.  »
-acclamation Matthieu 17 : 5 Gloire au Christ, Parole éternelle du Dieu vivant. Gloire à toi, Seigneur.
              De la nuée lumineuse, la voix du Père a retenti :
                     « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, écoutez-le ! »
3-Marc 9 : 2-10 « Celui-ci est mon Fils bien-aimé »
-bréviaire Exode 13 : 17—14 : 9 À l’entrée du désert
- -+Sermon de saint Léon le Grand pour le 2e dimanche de CARÊME  La transfiguration.

-_----------__________________________________________
2---Romains 8 : 31-34 « Dieu n’a pas épargné son propre Fils
«Frères, si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?
Il n’a pas épargné son propre Fils,
               mais il l’a livré pour nous tous :
      comment pourrait-il, avec lui,
                ne pas nous donner tout
?
Qui accusera ceux que Dieu a choisis ?
       Dieu est celui qui rend juste : alors, qui pourra condamner ?   »
---     ----     ----      --------     ----   - ---   -- -- - - -    ------  - -----  ------

---+Sermon de saint Léon le Grand
                 pour le 2e dimanche de CARÊME
                               
La transfiguration.
«    Le Seigneur découvre sa gloire devant les témoins qu'il a choisis,
          et il éclaire d'une telle splendeur cette forme corporelle
                                  qu'il a en commun avec les autres hommes,
             que son visage a l'éclat du soleil
               et que ses vêtements sont aussi blancs que la neige.
Par cette transfiguration
        il voulait avant tout
    prémunir ses disciples
          contre le scandale de la croix et,
                 en leur révélant toute la grandeur de sa dignité cachée,
      empêcher que les abaissements de sa passion volontaire ne bouleversent leur foi.
Mais il ne prévoyait pas moins de fonder l'espérance de l'Église,
        en faisant découvrir à tout le corps du Christ
         quelle transformation lui serait accordée ;

     

       ses membres se promettraient de partager l'honneur qui avait resplendi dans leur chef.
Le Seigneur lui-même avait déclaré à ce sujet,
      lorsqu'il parlait de la majesté de son avènement :
           Alors les justes brilleront comme le soleil dans le royaume de leur Père.

Et l'Apôtre saint Paul atteste lui aussi :
     J'estime qu'il n'y a pas de commune mesure
                  entre
           les souffrances du temps présent
                   et
          la gloire que le Seigneur va bientôt révéler en nous
.
   Et encore : Vous êtes morts avec le Christ,
           et votre vie reste cachée avec lui en Dieu.
      Quand paraîtra le Christ qui est votre vie,
     alors, vous aussi,
           vous paraîtrez avec lui en pleine gloire
.
Cependant, pour confirmer les Apôtres
       et les introduire dans
          une complète connaissance,
            un autre enseignement s'est ajouté à ce miracle.
En effet, Moïse et Élie,
               c'est   la Loi et les Prophètes,
    apparurent en train de s'entretenir avec le Seigneur.
 Ainsi, par la réunion
             de ces cinq hommes
         s'accomplirait de façon certaine la prescription :
             Toute parole est garantie par la présence de deux ou trois témoins.

Qu'y a-t-il donc de mieux établi, de plus solide que cette parole ?
    La trompette de l'Ancien Testament
                et celle du Nouveau s'accordent à la proclamer ;
        et tout ce qui en a témoigné jadis s'accorde avec l'enseignement de l'Évangile.
Les écrits de l'une et l'autre Alliance, en effet,
      se garantissent mutuellement ;
   celui que les signes préfiguratifs
            avaient promis sous le voile des mystères,
                est montré
                        comme manifeste et évident
           par la splendeur de sa gloire présente.
Comme l'a dit saint Jean, en effet :
        Après la Loi communiquée par Moïse
               la grâce et la vérité
                         sont venues par Jésus Christ
.
      En lui s'est accomplie la promesse des figures prophétiques
              comme la valeur des préceptes de la Loi,
        puisque sa présence enseigne la vérité de la prophétie,
              et que sa grâce
                rend praticables les commandements
. ~
Que la foi de tous s'affermisse avec la prédication de l'Évangile,
      et que personne n'ait honte de la croix
                                                                  du Christ,
                   par laquelle le monde a été racheté.
Que personne donc ne craigne de souffrir pour la justice,
                         ni ne mette en doute la récompense promise ;
     car c'est par le labeur qu'on parvient au repos,
                   par la mort qu'on parvient à la vie.
  Puisque le Christ a accepté toute la faiblesse de notre pauvreté,
      si nous persévérons
         à le confesser et à l'aimer,
     nous sommes vainqueurs
                      de
           ce qu'il a vaincu et nous recevons
                                          
ce qu'il a promis.
Qu'il s'agisse de pratiquer les commandements
                       ou de supporter l'adversité,
        la voix du Père que nous avons entendue tout à l'heure
          doit retentir sans cesse à nos oreilles:
    Celui-ci est mon Fils bien-aimé
           en qui j'ai mis tout mon amour;
             écoutez-le !
 »






----------------
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Lun 26 Fév 2018 - 19:35

---- 
2e semaine du carême année B  :
-–lundi 26 février  2018  2e semaine de carême B:
                            Sans mesure 
-antienne d’o. –psaume 25 : 8, 11, 12 Seigneur j’aime la maison que tu habites, 
                   le lieu où demeure ta gloire. 
                        Par pitié libère-moi; dans l’assemblée je te bénirai.  
--Daniel 9 : 4-10 « Nous avons péché, nous avons commis l’iniquité »
Daniel tous comme Néhémie et Esdras intercède pour le peuple.
-psaume 78 (78 (79), 5a.8, 9, 11.13ab) 
        R/ Seigneur, ne nous traite pas selon nos péchés. (cf. 102 : 10a)
                    -Que monte en ta présence la plainte du captif !
                      Ton bras est fort : épargne ceux qui doivent mourir.

                       Et nous, ton peuple, le troupeau que tu conduis,
                        sans fin nous pourrons te rendre grâce. »
-acclamation Jean 6 : 63, 68 Gloire à toi, Seigneur, Fils du Dieu vivant !  Tes paroles, Seigneur, 
                            sont esprit et elles sont vie. Tu as les paroles de la vie éternelle.
-Luc 6 : 36-38 Pardonnez et vous serez pardonnés.  
             Vous êtes à l'image de Dieu, 
                  faites miséricorde!
-bréviaire Exode 14 : 10-31 Passage de la mer Rouge. 
--+ catéchèse baptismale de saint Jean Chrysostome
                                                   Le nouveau Moïse.  

-_----------__________________________________________
-bréviaire Exode 14 : 10-31 Passage de la mer Rouge
         Devant la fermeté de Pharaon et de l'Égypte,
               Dieu seul sera le libérateur 
                               de son peuple,
                 Dieu libérera 
                    par sa main puissante.
Les versets 21-31:
«  «21 Moïse étendit le bras sur la mer. 
       Le Seigneur chassa la mer
                      toute la nuit par un fort vent d’est ;
         il mit la mer à sec, et les eaux se fendirent.
     22 Les fils d’Israël entrèrent au milieu de la mer à pied sec, 
                  les eaux formant une muraille à leur droite et à leur gauche.
   23 Les Égyptiens les poursuivirent ;
            tous les chevaux de Pharaon, ses chars et ses guerriers entrèrent
                    derrière eux jusqu’au milieu de la mer.
  24 Aux dernières heures de la nuit, le Seigneur observa, depuis la colonne de feu et de nuée, 
          l’armée des Égyptiens
             et il la frappa de panique.
        25 Il faussa les roues de leurs chars, et ils eurent beaucoup de peine à les conduire. 
  Les Égyptiens s’écrièrent : « Fuyons devant Israël, car c’est le Seigneur qui combat pour eux contre nous ! »
26 Le Seigneur dit à Moïse : 
        « Étends le bras sur la mer 
       que les eaux reviennent sur les Égyptiens, leurs chars et leurs guerriers ! »
27 Moïse étendit le bras sur la mer.
      Au point du jour, la mer reprit sa place ; dans leur fuite, les Égyptiens s’y heurtèrent, 
            et le Seigneur les précipita au milieu de la mer.
28 Les eaux refluèrent et recouvrirent les chars et les guerriers, 
               toute l’armée de Pharaon qui était entrée
                 dans la mer à la poursuite d’Israël.
                   Il n’en resta pas un seul.
29 Mais les fils d’Israël avaient marché à pied sec au milieu de la mer,
     les eaux formant une muraille à leur droite et à leur gauche.
30 Ce jour-là, le Seigneur sauva 
                           Israël de la main de l’Égypte,
                        ...
31 Israël vit avec quelle main puissante le Seigneur avait agi contre l’Égypte. 
    Le peuple craignit le Seigneur,
            il mit sa foi dans le Seigneur 
                 et en son serviteur Moïse.    »   

---  -----   --------     -----  -----  --------   -------- 
---+ catéchèse baptismale de saint Jean Chrysostome 
                                      Le nouveau Moïse.
-«   Le peuple juif a vu des miracles. 
         Toi aussi, tu en verras de plus grands 
             et de beaucoup plus éclatants que lorsque les Juifs sont sortis d'Égypte. 
   Tu n'as pas vu Pharaon noyé avec ses troupes,
       mais tu as vu le diable englouti avec ses armes. 
    Le peuple juif a traversé la mer, 
             toi, tu as traversé la mort. 
                    Ils ont été délivrés des Égyptiens,
             toi, tu as été affranchi des démons.
                     Ils ont quitté un esclavage barbare, 
              toi, tu as pu quitter
                  l'esclavage beaucoup
                               plus pénible du péché.
Veux-tu savoir par d'autres raisons comment 
     c'est bien toi qui as été favorisé de plus grands bienfaits ? 
    Les Juifs n'ont pas pu alors regarder
               le visage de Moïse resplendissant de gloire,
                 lui qui pourtant n'était que leur compagnon de service et leur semblable. 
    Mais toi, tu as vu le Christ dans sa gloire.
      Et Paul s'écrie : 
              Nous, à visage découvert, nous reflétons, 
               comme dans un miroir, la gloire du Seigneur
   Ils avaient alors le Christ qui les suivait ; 
        mais à bien plus forte raison est-ce nous 
                                          qu'il suit maintenant
  Alors, en effet, le Seigneur les accompagnait par la grâce de Moïse ;
      et vous, ce n'est pas seulement 
    par la grâce du nouveau Moïse 
            mais par votre obéissance
 Pour le peuple juif, après l'Égypte, ce fut le désert ; 
  pour toi, après l'exode, c'est le ciel. 
           Ils avaient, eux, un guide et un chef excellent en la personne de Moïse ; 
 nous avons, nous, un autre Moïse, 
                        Dieu lui-même, qui nous guide 
                                              et nous commande.
Quelle était, en effet, la caractéristique de ce Moïse ? 
     Moïse, dit l'Écriture, était le plus doux de tous les hommes qui sont sur la terre
 On peut sans erreur en dire autant de notre Moïse. 
      En effet, il est assisté de l'Esprit très doux, 
           qui lui est intimement consubstantiel
 Alors Moïse a levé les mains vers le ciel et en a fait descendre le pain des anges, la manne ; 
       notre Moïse lève les mains vers le ciel et nous apporte la nourriture éternelle

Celui-là frappa la pierre et fit couler des fleuves d'eau ;
  celui-ci touche la table, frappe la table spirituelle et fait jaillir les sources de l'Esprit
C'est pourquoi, comme une source, la table de l'autel 
                      est placée au milieu de l'église 
         afin que, de toutes parts, les troupeaux des fidèles affluent à la source 
                                            pour s'abreuver à ses flots qui nous sauvent.
Puisque nous avons là une telle source, une telle vie, 
       que la table regorge de mille bienfaits
        et que, de toutes parts, elle nous comble de dons spirituels, 
  approchons avec un cœur sincère et une conscience pure
      pour obtenir grâce et miséricorde 
                     et recevoir du secours en temps voulu.
Par la grâce et la miséricorde du Fils unique de Dieu, 
           notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ, 
par qui et avec qui soient au Père et à l'Esprit 
                     qui donne la vie
    gloire, honneur, puissance, 
maintenant et toujours, 
 et pour les siècles des siècles. Amen.  »
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mar 27 Fév 2018 - 18:38

--- 
2e semaine du carême année B  :
-–mardi 27 février  2018  2e semaine de carême B:
                            Église servante
-antienne d’o. –psaume 12 : 4-5 Laisse à mes yeux la lumière,
          et garde-moi du sommeil de la mort,
           que l’ennemi ne puisse dire : ‘’J’ai triomphé de lui’’.
1-Isaïe 1 : 10, 16-20 « Apprenez à faire le bien :
                                       recherchez le droit »
2-psaume 49 : 7ab.8, 13-14, 16bc- 17, 21abc.23ab (49 (50),)
                         R/ À celui qui veille sur sa conduite,
                        je ferai voir le salut de Dieu. (cf. 49 : 23cd)
-acclamation Ézéchiel 18 : 31 Ta parole, Seigneur, est vérité, et ta loi, délivrance.
          
Rejetez tous les crimes
             que vous avez commis
,
        faites-vous un cœur nouveau
                                  
et un esprit nouveau.
3-Matthieu 23 : 1-12 « Ils disent et ne font pas »
                 Les scribes des pharisiens, ils disent et ne font pas.
       Faites ce qu'ils disent, car ils enseignent dans la chaire de Moïse,
           mais
        ne faites pas selon leur conduite,
               car ils ne sont pas serviteurs du peuple.

4-bréviaire Exode 16 : 1-18, 35. Au désert Dieu nourrit son peuple.
                            Vous vous serez serviteurs
5--+ Homélie de saint Augustin sur le psaume 140
              La passion du Christ est celle de tout son Corps.   


-_----------__________________________________________
1-Isaïe 1 : 10, 16-2:
« Écoutez la parole du Seigneur,
    vous qui êtes pareils aux chefs de Sodome !
          Prêtez l’oreille à l’enseignement de notre Dieu,
      vous, peuple de Gomorrhe !
  Lavez-vous, purifiez-vous, ôtez de ma vue vos actions mauvaises,
      cessez de faire le mal. Apprenez à faire le bien :
           recherchez le droit, mettez au pas l’oppresseur,
            rendez justice à l’orphelin,
              défendez la cause de la veuve.
     Venez, et discutons – dit le Seigneur.
 Si vos péchés sont comme l’écarlate, ils deviendront aussi blancs que neige.
    S’ils sont rouges comme le vermillon, ils deviendront comme de la laine.
        Si vous consentez à m’obéir,
       les bonnes choses du pays, vous les mangerez ;
    mais si vous refusez, si vous vous obstinez,
         c’est l’épée qui vous mangera. – Oui, la bouche du Seigneur a parlé.  »
2-psaume 49 : 7ab.8, 13-14, 16bc-17, 21abc.23ab

« Écoute, mon peuple, je parle ;
      Israël, je te prends à témoin.
       Je ne t’accuse pas pour tes sacrifices ;
        tes holocaustes sont toujours devant moi.
   Vais-je manger la chair des taureaux
    et boire le sang des béliers ?
     Offre à Dieu le sacrifice d’action de grâce,
     accomplis tes vœux


       envers le Très-Haut.
  Qu’as-tu à réciter mes lois,
    à garder mon alliance à la bouche,
       toi qui n’aimes pas les reproches
          et rejettes loin de toi mes paroles ?
 
       Voilà ce que tu fais ; garderai-je le silence ?
       Penses-tu que je suis comme toi ?
       Qui offre le sacrifice d’action de grâce,
       celui-là me rend gloire. »

3-Matthieu 23 : 1-12 « Ils disent et ne font pas »
 Les scribes des pharisiens s’étaient assis dans la chaire de Moïse
                     pour interpréter et compléter la loi écrite.

    « En ce temps-là, Jésus s’adressa aux foules et à ses disciples, et il déclara :
     '' Les scribes et les pharisiens enseignent
     dans la chaire de Moïse
.
    Donc, tout ce qu’ils peuvent
        vous dire,
    faites-le
et observez-le.
 Mais n’agissez pas d’après leurs actes,
      car ils disent et ne font pas
.
   Ils attachent de pesants fardeaux, difficiles à porter,
      et ils en chargent les épaules des gens ;

              mais eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt.
        Toutes leurs actions, ils les font pour être remarqués des gens :
                     ils élargissent leurs phylactères
                               
      et rallongent leurs franges ;
       ils aiment les places d’honneur dans les dîners,
            les sièges d’honneur dans les synagogues
              et les salutations sur les places publiques ;
         ils aiment recevoir des gens le titre de Rabbi.
   Pour vous, ne vous faites pas donner le titre de Rabbi,
       car vous n’avez qu’un seul maître pour vous enseigner,
           et vous êtes tous frères.
    Ne donnez à personne sur terre le nom de père,
       car vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est aux cieux.

    Ne vous faites pas non plus donner le titre de maîtres,
      car vous n’avez qu’un seul maître, le Christ.
Ne vous faites pas non plus donner le titre de maîtres,
       car vous n’avez qu’un seul maître,
         le Christ.

     Le plus grand parmi vous
             sera votre serviteur.
 Qui s’élèvera sera abaissé,
qui s’abaissera sera élevé. »

    « Malheur à vous hypocrites! . . .
                Dans l’Antiquité,
           l’hypocrisie désigne le devin comme l’acteur,
                 c’est-à-dire celui qui dit des paroles qu’il ne tire d’ailleurs que de lui-même.
     Sous l’influence de l’araméen, il a vite désigné dans la Bible,
         l’homme qui ne fait jouer qu’un rôle, sans s’y engager.
     En serait-il donc toujours ainsi des maîtres en religion?
     Ils posent des fardeaux sur les épaules des gens.
En fait, il est difficile, s'il n'est pas impossible, de gérer une religion.
 Tôt ou tard, on en fait un système légal ou doctrinal,
         où les responsables doivent se parer de titres
                 pour imposer à la fois leur personne et le système.
    Mais y a-t-il un système qui parvienne à sauver l'homme,
         sans devoir mettre constamment en cause sa propre vérité ?
    Nous n'avons qu'un maître, un seul Rabbi, Dieu, et son Fils, le Christ.
          L’Église ne gère pas un  système révélé ;
           elle vit de la présence toujours nouvelle de l'Esprit
.
    Et la tradition elle-même est sans cesse rajeunie par cet Esprit.
      Que viendraient y faire des seigneurs et des maîtres ? ...
Nul n'est devin, car personne ne peut revendiquer
      le monopole de l'inspiration prophétique.  
    Chacun à sa place
               est serviteur,
         et la place la plus élevée 
                        est
               celle qui exige
                     le service le plus total. » 
  cf Dieu pour chaque jour
   Lectionnaire de semaine, 
     2e mardi de carême

     éd desclée
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mer 28 Fév 2018 - 19:09

Aujourd’hui, mercredi 28 février 2018
                2e semaine de carême:
-----   
Dieu se prépare un peuple 
         auquel sera invité tout le genre humain.
  Il lui donne des lois, des intercesseurs, 
              et se fait lui-même son guide.
-antienne d’o.-psaume 37 : 22-23 Ne m’abandonne pas Seigneur, mon Dieu, 
                     ne reste pas si loin! Viens vite à mon aide, Seigneur mon salut.
PRIÈRE: Donne à ta famille Seigneur. . . 
1- --Jérémie 18 : 18-20 Allons,  attaquons-le!
2-psaume 30 :  5-6, 14, 15-16 (30 (31),) R/ Sauve- moi, mon Dieu, par ton amour. (30 : 17)
-acclamation Jean 8 : 12 Gloire et louange à toi Seigneur Jésus. 
                  Je suis la lumière du monde 
         celui qui marche à ma suite
                       aura la lumière de la vie.
3-Matthieu 20 : 17-28 Ils le condamneront à mort.
4-bréviaire Exode 17 : 1-16 L’eau jaillie du rocher.  
          Et délivrance des razzias des pillards. 
                Moïse intercède les mains levés...
5--+ traité de saint Irénée contre les hérésies    
                                   La figure du monde à venir

-_----------__________________________________________
5-- -+traité de saint Irénée contre les hérésies   
                       La figure du monde à venir.
-«  Depuis le commencement, Dieu a modelé l'homme en vue de ses dons ;
          il a choisi les patriarches en vue de leur salut ; 
             il formait d'avance le peuple,
                 pour apprendre aux ignorants à suivre Dieu ;
              il préparait les prophètes, pour habituer l'homme sur la terre 
                     à porter son Esprit et à être en communion avec Dieu
          Lui qui n'avait besoin de rien accorde 
                     sa communion 
                          à ceux 
                   qui ont besoin de lui ;
                pour ceux qui lui plaisaient, il dessinait comme un architecte l'édifice du salut ;
                   à ceux qui ne le voyaient pas en Égypte, il servait lui-même de guide
                       aux turbulents dans le désert, il donnait la loi pleinement adaptée ; 
                  à ceux qui entraient dans une bonne terre, il donnait l'héritage approprié ; 
                pour ceux qui revenaient vers le Père, 
                         il immolait le veau gras, et leur offrait la meilleure robe.
       Bref, de bien des manières, il disposait le genre humain à l'harmonie du salut.

Voilà pourquoi Jean dit dans l'Apocalypse : 
              Et sa voix était pareille à la voix des multiples eaux. 
    Oui, elles sont nombreuses, les eaux de l'Esprit de Dieu, 
               — car le Père est riche et grand — 
             et passant à travers elles toutes,
         le Verbe apportait généreusement son assistance
     à ceux qui lui étaient soumis, prescrivant à toute créature la loi nécessaire et appropriée.
Ainsi par la Loi, il déterminait 
        la construction du tabernacle, 
         l'édification du Temple, 
          le choix des Lévites,
            les sacrifices et les oblations, 
              les purifications,
     et tout le reste du service du culte.
 Lui-même n'a nul besoin de tout cela : car il est toujours comblé de tous biens,
         et a en lui toute odeur de suavité,
               et toutes les fumées de parfums,
                           même avant que Moïse fût.
Mais il éduquait le peuple enclin à retourner aux idoles :
       il le disposait, par de nombreuses prestations, 
            à persévérer dans le service de Dieu,
         il l'appelait par les choses secondaires aux principales, 
          c'est-à-dire par les figuratives aux véritables, 
                             par les temporelles aux éternelles, 
                              par les charnelles aux spirituelles, 
                               par les terrestres aux célestes.
Qu'est-ce qui fut dit à Moïse : 
        Tu feras tout selon le modèle de ce que tu as vu sur la montagne
   En effet, pendant quarante jours, il apprit
              à retenir 
           les paroles de Dieu,
            les caractères célestes, 
             les images spirituelles, 
              et les figures des choses à venir. 
    Ainsi le dit Paul : Ils buvaient au rocher qui les suivait, 
                                         car le rocher était le Christ.
       Puis ayant rappelé le contenu de la loi, il ajoute : 
             Toutes ces choses leur arrivaient en figures
                       elles ont été écrites pour être instruction,
                            à nous en qui est arrivée la fin des siècles
         Par ces figures, ils apprenaient 
                       à craindre Dieu 
                  et à persévérer dans son service. 
   Ainsi la loi était pour eux un enseignement,
          en même temps qu'une prophétie de l'avenir.  »
----    ----     ----     ----     ----  
1- --Jérémie 18 : 18-20 Allons,  attaquons-le!
MISSEL :  Jérémie se plaint des propos de ses persécuteurs 
        et prie Dieu de le protéger. 
   Le complot contre le prophète 
          annonce celui qui sera tramé 
                 contre Jésus pour le faire mourir.
«  Mes ennemis ont dit :
      Allons, montons un complot contre Jérémie.
           La loi ne va pas disparaître par manque de prêtre, 
             ni le conseil, par manque de sage, ni la parole, 
                par manque de prophète.
    Allons, attaquons-le par notre langue,
                        ne faisons pas attention à toutes ses paroles. .....   »

 -----    ------    ----  - -- ---  -------   -------   
3-Matthieu 20 : 17-28 Ils le condamneront à mort.
Les prophètes ont tous été persécutés.
 Jésus accomplit notre salut:
              Il  l'a fait pour toi et pour le salut 
                      de tous ceux qui le reconnaîtront
                                               comme Sauveur:
«  En ce temps-là,  Jésus, montant à Jérusalem, prit à part les Douze disciples 
             et, en chemin, il leur dit : « Voici que nous montons à Jérusalem.
           Le Fils de l’homme sera livré aux grands prêtres et aux scribes, 
   ils le condamneront à mort
           et le livreront aux nations païennes 
     pour qu’elles se moquent de lui,
         le flagellent et le crucifient ;
le troisième jour, il ressuscitera. »
   Alors la mère des fils de Zébédée s’approcha de Jésus avec ses fils Jacques et Jean,
et elle se prosterna pour lui faire une demande. Jésus lui dit : « Que veux-tu ? » Elle répondit :
« Ordonne que mes deux fils que voici siègent, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche,
dans ton Royaume. » Jésus répondit :
« Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire ? » 
        Ils lui disent :
« Nous le pouvons. » Il leur dit : « Ma coupe, vous la boirez ; quant à siéger à ma droite et à ma gauche,
ce n’est pas à moi de l’accorder ; il y a ceux pour qui cela est préparé par mon Père. » 
     Les dix autres, qui avaient entendu, s’indignèrent contre les deux frères. Jésus les appela et dit : 
              « Vous le savez : les chefs des nations les commandent en maîtres,
              et les grands font sentir leur pouvoir.
                  Parmi vous, il ne devra pas en être ainsi :
          celui qui veut devenir grand parmi vous
              sera votre serviteur

           et celui qui veut être parmi vous le premier sera votre esclave. 
  Ainsi, le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, 
      et donner sa vie en rançon 
                             pour la multitude. »
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Jeu 1 Mar 2018 - 18:36

-----   
-–-–jeudi 1er mars  2018  2e carême B     
                                   Ne pas craindre l'homme de terreur...
-antienne d’o.-psaume 138 : 23-24 Scrute-moi mon Dieu  et tu connaîtras mon cœur. 
              Vois si le mal ne fais pas en moi son chemin 
                                                 et conduis-moi sur le chemin d’éternité.
1-Jérémie 17 : 5-10 « Maudit soit l’homme qui met sa foi dans un mortel.
              Béni soit l’homme qui met sa foi dans le Seigneur     »
 2-psaume 1 : 1-2, 3, 4.6 (1,) R/ Heureux est l’homme 
                          qui met sa foi dans le Seigneur. (39 : 5a)
-acclamation Jean 8 : 15 Heureux celui qui garde la parole de Dieu 
                            dans la perfection de son cœur
                         et qui porte du fruit par la persévérance.
 3-Luc 16 : 19-31  31 « Tu as reçu le bonheur, et Lazare, le malheur. 
                  Maintenant, lui, il trouve ici la consolation, et toi, la souffrance »
 4-bréviaire Exode 18 : 13-27 Judicieux conseils de Jéthro, beau-père de Moïse.
 5--+ commentaire de saint Hilaire sur le psaume 127
                                       
 La vraie crainte de Dieu: 
                                Quelle est sa nature et sa perfection?
     
-_----------__________________________________________
 5--+ commentaire de saint Hilaire sur le psaume 127
                                       
 La vraie crainte de Dieu: 
                                Quelle est sa nature et sa perfection?

« Heureux seront ceux qui craignent le Seigneur, 
                                           qui marchent sur ses chemins
     Toutes les fois que l'on parle de la crainte du Seigneur dans les Écritures,
         il faut remarquer qu'elle n'est jamais présentée seule, 
             comme si elle suffisait à la perfection de notre foi ; 
      on lui préfère ou on lui substitue une quantité de choses qui font comprendre 
          quelle est la nature et la perfection de cette crainte du Seigneur
  Nous connaissons par là ce que dit Salomon dans les Proverbes : 
    Si tu demandes la sagesse, 
     si tu appelles l'intelligence, 
      si tu la cherches comme l'argent 
       et si tu creuses comme un chercheur de trésor, 
    alors tu comprendras la crainte du Seigneur.

Nous voyons ainsi à travers quelles étapes on parvient à la crainte du Seigneur.
    D'abord, il faut demander la sagesse, 
                   consacrer tous ses efforts à comprendre la parole de Dieu,
                    rechercher et approfondir dans la sagesse ; 
           et c'est après que l'on comprendra la crainte du Seigneur
 Or, dans l'opinion commune des hommes, 
                    on ne comprend pas ainsi la crainte.

              La crainte est l'effroi de la faiblesse humaine 
                   qui redoute de souffrir des accidents dont elle ne veut pas. 
               Elle naît et elle s'ébranle en nous 
                          du fait de la culpabilité de notre conscience, 
                                                      du droit d'un plus puissant,
                                                        de l'assaut d'un ennemi mieux armé, 
                                                         d'une cause de maladie, 
                                                           de la rencontre d'une bête sauvage, 
                                      bref la crainte naît de tout ce qui peut nous apporter de la souffrance. 
                    Une telle crainte
         ne s'enseigne donc pas
                     elle naît naturellement 
                         de notre faiblesse
                  Nous n'apprenons pas quels sont les maux à craindre, 
                      mais d'eux-mêmes ces maux nous inspirent de la crainte.

                   Au contraire, au sujet de la crainte du Seigneur, il est écrit ceci : 
                   Venez, mes fils, écoutez-moi :
              la crainte du Seigneur, je vous l'enseignerai
                Il faut donc apprendre la crainte de Dieu, 
  puisqu'elle est enseignée.
            En effet, 
                   elle n'est pas dans la terreur,
                           elle est dans la logique de l'enseignement
                    Elle ne vient pas du tremblement de la nature, 
                              mais de l'observance du précepte ; 
            elle doit commencer par l'activité d'une vie innocente
                et par la connaissance de la vérité.

Pour nous, la crainte de Dieu est 
                 tout entière dans l'amour,
                     et la charité parfaite mène à son achèvement la peur qui est en elle.
     La fonction propre de notre amour envers lui est de se soumettre aux avertissements, 
           d'obéir aux décisions, 
            de se fier aux promesses. Écoutons donc l'Écriture, qui nous dit :
               Et maintenant, lsraël, qu'est-ce que le Seigneur te demande ? 
                 Sinon que tu craignes le Seigneur ton Dieu, 
                           que tu marches sur tous ses chemins, 
                            que tu l'aimes et que tu observes, de tout ton cœur et de toute ton âme, 
                                      les commandements qu'il t'a donnés 
                                                  pour ton bonheur. 
Nombreux sont les chemins du Seigneur, bien qu'il soit lui-même le chemin. 
    Mais lorsqu'il parle de lui-même, 
          il se nomme le chemin 
             et il en montre la raison lorsqu'il dit : 
          Personne ne va vers le Père sans passer par moi

    Il faut donc interroger beaucoup de chemins et nous devons 
                     en fouler beaucoup pour trouver le seul qui soit bon ; 
         c'est-à- dire que nous trouverons l'unique chemin de la vie éternelle 
                  en traversant la doctrine de chemins nombreux. 
       Car il y a des chemins dans la Loi, 
                       des chemins chez les prophètes, 
                         des chemins dans les évangiles, 
                          des chemins chez les Apôtres ; 
              il y a aussi des chemins dans toutes les actions 
                                     qui accomplissent les commandements, 
                   et c'est en les prenant que 
                  ceux qui marchent 
                            dans la crainte de Dieu 
                           trouvent le bonheur
-----     -------      --------      ---------


Dernière édition par Bryand le Jeu 1 Mar 2018 - 18:39, édité 2 fois
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Jeu 1 Mar 2018 - 18:37

 Les 6 causes de conversion 
              des musulmans
            devenus catholiques:
 


avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Jeu 1 Mar 2018 - 22:46

Ali ARHAB (musulman converti au Christ): 
                     l'Afrique a soif du Christ (Témoignage chrétien)
publié en 2013:
« Ali ARHAB (musulman converti au Christ): l'Afrique a soif du Christ (Témoignage chrétien)
-Christ vit en lui ! La Chaîne Nord Africaine, CNA, voit le jour en 2000, mais dès 1991, plusieurs responsables de North African Partnership (NAP) lancent un groupe de travail axé sur la vidéo et la télévision
        pour assurer une large diffusion de l'Évangile en direction du Maghreb. 
              En décembre 2011, elle émet à temps plein sur le satellite Atlantic Bird 7.
                    A sa tête un Algérien d'origine kabyle,
      Ali Arhab qui assume toujours cette responsabilité.
 La Chaîne Nord Africaine, est la première à diffuser, dans une perspective biblique,
     des productions dans les différentes
                 langues parlées et comprises en Afrique du Nord (arabes et berbères),
                    ainsi qu'en français.
        Grâce à la Miséricorde de Dieu, il faut sauver les musulmans :
          Suprêmement miséricordieux Allah,
                      nous avons confiance en Toi ! »
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Ven 2 Mar 2018 - 19:18

----- 
-–-–vendredi 2 mars  2018  2e carême B      Holocauste
-antienne d’o.-psaume 30 : 2, 5 J’ai un recours auprès de toi Seigneur : 
           que jamais plus je ne sois humilié. 
                 Tu m’arraches au filet qu’on m’a tendu, c’est toi qui me protèges.
    1-Genèse 37 : 3-4.12-13a.17b-28 « Voici l’expert en songes qui arrive !
                            Allons-y, tuons-le »    Joseph vendu par ses frères.
     2-psaume 104 : 4a.5a.6, 16-17, 18-19, 20-21 (104 (105), 
       R/ Souvenez-vous des merveilles 
               que le Seigneur a faites. (104 : 5a)
-acclamation Jean 3 : 16 Louange à toi, Seigneur, Roi d’éternelle gloire !
            Dieu a tellement aimé le monde
               qu’il a donné son Fils unique, 
            afin que ceux qui croient en lui 
                      aient la vie éternelle.
3-Luc Matthieu 21 : 23-43, 45, 46. « Voici l’héritier : venez ! tuons-le ! »
4-bréviaire Exode 19 : 1-19; 20 : 18-21 Le feu du Sinaï.  
     5--+ traité de saint Irénée contre les hérésies 
                    L’Alliance du Seigneur
-----    -----    -------   
Introduction au Missel de la semaine:
-MISSEL : Les fêtes pascales approchent. Aussi la liturgie qui, depuis le début du carême, nous invitait surtout à la conversion, commence-t-elle à dresser devant nous l’image du Crucifié.  Avant-hier Jésus évoquait la coupe qu’il devait boire. Aujourd’hui le récit de la vente de Joseph par ses frères  et la parabole des vignerons homicides constituent deux annonces de la passion de Jésus. Mais l’antienne de la communion révèle dès maintenant le mystère : «Dieu nous a aimés et il a envoyé son Fils en victime pour nos péchés. »
--Genèse 37 : 3-4.12-13a.17b-28 « Voici l’expert en songes qui arrive ! Allons-y, tuons-le »
MISSEL :    Objet de la haine de ses frères, Joseph est
                          d’abord humilié par les hommes;
               mais ensuite il est élevé par Dieu dans la gloire. 
         Ainsi, le patriarche annonce Jésus Christ rejeté par les hommes, 
                            mais glorifié par son Père. 

-_----------__________________________________________
      5--+ traité de saint Irénée contre les hérésies 
                    L’Alliance du Seigneur
« Moïse dit au peuple dans le Deutéronome : 
    Le Seigneur ton Dieu a conclu une alliance sur l'Horeb ;
        le Seigneur n'a pas 
                                   conclu cette alliance
                                      avec vos pères, 
                              mais avec vous. 

Mais pourquoi n'a-t-il pas conclu une alliance avec leurs pères ? 
    Parce que la loi n'a pas été établie pour le juste
  Quand leurs pères étaient justes,
          ils portaient inscrite dans leur cœur et dans leur âme la vertu du Décalogue :
           ils aimaient le Dieu qui les créa, 
              et s'abstenaient de toute injustice envers leur prochain ; 
      aussi n'était-il pas nécessaire qu'une Écriture les mît en garde, 
                 car ils portaient en eux la justice de la loi.
Quand cette justice et cet amour envers Dieu furent oubliés et éteints en Égypte, 
   Dieu nécessairement, eu égard à sa bienveillance envers les hommes,
          se manifesta de vive voix.

Il fit sortir d'Égypte son peuple par sa puissance,
    pour que l'homme redevienne le disciple de Dieu.
          Il châtiait les désobéissants
     pour que l'homme ne méprise pas celui qui l'a créé. 
          Il l'a nourri de la manne, 
      pour qu'il reçoive une nourriture spirituelle, 
              ainsi que le dit Moïse dans le Deutéronome : 
                    Il t'a nourri d'une nourriture que ne connaissaient pas tes pères, 
        pour que tu saches que l'homme ne vivra pas seulement de pain, 
                                 mais de toute parole qui sort la bouche de Dieu.
  Il prescrivit l'amour envers Dieu ; 
       il introduisit la justice envers le prochain ; 
            pour que l'homme ne fût ni injuste ni indigne de Dieu. 
   Ainsi par le Décalogue, il préparait
              l'homme à son amitié 
                          et 
                        à la paix avec le prochain. 
    Tout cela était utile à l'homme, Dieu ne sollicitait de lui rien de plus. ~

Vraiment cela rendait l'homme glorieux, 
            en suppléant ce qui lui manquait : l'amitié de Dieu.
   Mais à Dieu cela n'apportait rien : car Dieu n'avait pas besoin de l'amour de l'homme.

La gloire de Dieu manquait à l'homme, 
    cette gloire qu'il n'avait pu recevoir d'aucune manière, 
            si ce n'est par le service de Dieu.
    Et à ce sujet, Moïse dit encore :
          Choisis la vie afin de vivre, toi et ta postérité : 
            aime le Seigneur ton Dieu ;
              écoute sa voix et
                attache-toi à lui, 
     car c'est cela, ta vie à la longueur de tes jours.

Pour préparer l'homme à cette vie, 
          le Seigneur lui-même a promulgué pour tous 
                    les paroles du Décalogue ; 
            aussi furent-elles pour nous, amplifiées et augmentées, 
             non abolies de par sa venue dans la chair.
Quant aux préceptes de servitude,
     il les a par Moïse enseignés séparément au peuple, 
                                adaptés à leur éducation et à leur formation, 
                   comme le dit lui-même Moïse :
               Le Seigneur me commanda de vous enseigner pour ce temps-là
                         les prescriptions et les jugements.
Ces préceptes donnés dans la servitude et enseignés, 
         il les a abolis 
              par la nouvelle Alliance de liberté ; 
               mais les préceptes naturels, qui conviennent à des hommes libres, 
                                  et sont communs à tous
             il les a augmentés et amplifiés
                en donnant aux hommes avec largesse et générosité 
                  de connaître Dieu le Père par 
                       l'adoption
             et de l'aimer de tout cœur
                et de suivre 
                         sans détour
                         son Verbe.     »




avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Sam 3 Mar 2018 - 18:38

--- 
-–-–samedi 3 mars  2018  2e carême B      Le cœur de Dieu
                                      Cœur de Père qui demande
                                        à tous d'accueillir avec miséricorde
                                                   le retour des repentants
-antienne d’o.-psaume 144 : 8-9 Le Seigneur est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d’amour. 
                                                                   La bonté du Seigneur est pour tous
                                                                 sa tendresse pour toutes ses œuvres.
1-Michée 7 : 14-15, 18-20.  « Tu jetteras au fond de la mer tous nos péchés ! »
2--psaume 102 : 1-2, 3-4, 9-10, 11-12) R/ Le Seigneur est tendresse et pitié. (102 : 8a)
-acclamation Luc 15 : 18  Ta parole, Seigneur, est vérité, et ta loi, délivrance.  
                                  Je me lèverai, j’irai vers mon père, et je lui dirai : 
                                          Père, j'ai péché contre le ciel et envers toi. 
3-Luc 15 : 1-3.11-32-« Ton frère que voilà était mort, et il est revenu à la vie »
                                               /  Parabole de l'enfant prodigue
4-bréviaire Exode 20 : 1-17 Les dix commandements.
5-sermon de saint Ambroise Là où est ton trésor. 


-_----------__________________________________________
Le Seigneur prend plaisir à faire grâce.
    On peut se reconnaître dans le fils perdu puis retrouvé; 
  mais on peut être ce fils aîné de la parabole
     qui se croit avoir plus de droit que son frère repentant 
          ou qu’un nouveau converti pour être depuis longtemps auprès du Père… 
     Jaloux de sa fidélité, comparée à l’ingrat repentant
        dont la réussite ne lui a pas été celle qu’il recherchait 
         ailleurs auprès des idoles séductrices 
          d’un monde trompeur
                   avec ses fictions.
   On ne peut célébrer seul notre salut, --------- Réjouis-toi pour ton frère 
                                                          qui revient au bercail!
                                                         « car ton frère que voilà était mort,
                                                                                                                                       et il est revenu à la vie   »
      il faut chanter et se réjouir
       avec nos frères repentants 
       et les nouveaux convertis, 
    qui ont droit aux mêmes grâces que tous.
-----    ------    - -----    
1-Michée 7 : 14-15, 18-20 :  
«  Seigneur, avec ta houlette, sois le pasteur de ton peuple, 
         du troupeau qui t’appartient, qui demeure isolé dans le maquis,
             entouré de vergers. 
  Qu’il retrouve son pâturage à Bashane et Galaad, comme aux jours d’autrefois !
Comme aux jours où tu sortis d’Égypte, tu lui feras voir des merveilles ! 
  Qui est Dieu comme toi
          pour enlever le crime,
    pour passer sur la révolte comme tu le fais à l’égard du reste, ton héritage : 
     un Dieu qui ne s’obstine pas pour toujours dans sa colère
         mais se plaît à manifester sa faveur
    De nouveau, tu nous montreras ta miséricorde,
        tu fouleras aux pieds nos crimes, 
   tu jetteras au fond de la mer tous nos péchés
     Ainsi tu accordes à Jacob ta fidélité,
à Abraham ta faveur, comme tu l’as juré à nos pères depuis les jours d’autrefois.»   

3-Luc 15 : 1-3.11-32 :


5-sermon de saint Ambroise Là où est ton trésor. 
«    Le trésor de l'homme est situé là où est son cœur ; 
       car le Seigneur n'a pas coutume de refuser quelque chose de bon
           à ceux qui lui demandent.

                   Puisque le Seigneur est bon,  et surtout 
     envers ceux qui espèrent en lui,
      attachons-nous à lui, 
           soyons avec lui de toute notre âme,
                                   de tout notre cœur, 
                                    de toutes nos forces 
           pour être dans sa lumière,
             pour contempler sa gloire 
              et pour posséder la grâce du bonheur céleste. 
      Tendons nos esprits vers ce bien, 
         soyons en lui, vivons en lui, attachons-nous à lui,
           à ce bien qui dépasse toute pensée et toute réflexion, 
                       qui jouit d'une paix et d'une tranquillité perpétuelles ; 
       une paix qui surpasse toute pensée et tout sentiment.
Il est ce bien qui pénètre toute chose ;
       tous nous vivons en lui et nous dépendons de lui ;
           il n'y a rien au-dessus de lui, car il est divin. 
    Personne, en effet, n'est bon, sinon Dieu seul.
   Ce qui est bon est divin, ce qui est divin est bon, c'est pourquoi il est dit : 
           Lorsque tu ouvres la main, Seigneur, tous sont comblés de ta bonté
      C'est en effet par la bonté de Dieu que nous sont
         accordés tous les biens qui ne comportent aucun mélange de mal.
Ce sont les biens que l'Écriture promet aux fidèles : 
   Vous mangerez les biens du pays. ~ 
Nous sommes morts avec le Christ ~ ; 
 nous portons la mort du Christ dans notre corps, 
      pour que la vie du Christ 
         soit elle aussi manifestée en nous
Nous ne vivons donc plus de notre vie, 
       mais de la vie du Christ, 
              vie d'innocence,
                vie de pureté, 
                 vie de simplicité et de toutes les vertus. 
   Nous sommes ressuscités avec le Christ :
       vivons en lui
        élevons-nous en lui afin que, 
   sur la terre, le serpent ne puisse plus nous atteindre 
                               au talon pour nous blesser.
Fuyons hors d'ici. Tu peux fuir en esprit, même si tu es retenu physiquement. 
                            Tu peux à la fois demeurer ici et être en présence du Seigneur, 
                si ton âme s'attache à lui, 
                  si, par la pensée, tu marches derrière lui, 
                    si tu suis ses chemins par la foi, non par la vue,
                      si tu te réfugies en lui ; 
         car il est refuge et force, lui à qui David disait : 
                      Vers toi je me suis réfugié et je n'ai pas été déçu.
Puisque Dieu est un refuge, car Dieu est au ciel et au dessus des cieux,
           c'est donc bien là qu'il faut fuir loin d'ici,
                                  là où est la paix, le repos de nos labeurs, 
                                  là où nous ferons le festin du grand sabbat, comme dit Moïse : 
                                           Les sabbats du pays seront votre nourriture
         C'est un festin, en effet, c'est la plénitude de la réjouissance 
                             et de la tranquillité que de se reposer en Dieu 
                                               et de contempler sa béatitude. ~
Courons comme les cerfs vers la source des eaux ; 
    la soif ressentie par David, que notre âme la ressente aussi. 
       Quelle
     est cette source ? 
Écoute David qui le dit :
      En toi est la source de la joie
   Que mon âme dise à cette source : 
     Quand pourrai-je venir et paraître devant ta face ? 
          Car la source, c'est Dieu.     »
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Dim 4 Mar 2018 - 17:08

--- 
-–dimanche 4 mars  2018  3e dimanche carême B 
                    1-Les dix commandements
                    3-Nous proclamons un Christ crucifié scandale… folie … 
                    4-Quel signe? « Détruisez ce sanctuaire,
                                  et en trois jours je le relèverai. »
1--Exode 20 : 1-17 Les dix commandements 
2-psaume 18 : (18b (19), 8, 9, 10, 11) 
             R/ Seigneur, tu as les paroles de la vie éternelle. (Jn 6 : 68c)
3- --1 Corinthiens 1 : 22-25 La folie du message.  
               «   ... Car ce qui est folie de Dieu est plus sage que les hommes,
                                        et ce qui est faiblesse de Dieu 
                                                     est plus fort que les hommes. ... »
-acclamation Jean 3 : 16 Gloire au Christ, Sagesse éternelle du Dieu vivant.
                          Gloire à toi, Seigneur. 
                   Dieu a tellement aimé le monde 

                       qu’il a donné son Fils unique,
                                 afin que ceux qui croient 
                                           en lui aient la vie éternelle.
4-Jean 2 : 13-25 Les vendeurs du Temple
                  « Détruisez ce sanctuaire, 
                      et en trois jours je le relèverai »
-bréviaire Exode 22 : 20—23 : 9 Code de justice  
5--+ B commentaire de saint Augustin sur l’évangile de Jean.
                       Le vrai Temple de Dieu.

-_----------__________________________________________
1--Exode 20 : 1-17 Les dix commandements 
-La Bible du dimanche éd Cerf 1969: «On peut penser que le texte primitif du Décalogue
         ressemblait, par sa concision et son absolu, à ce qu'il en reste encore
            dans les versets 13-16 : « Tu ne voleras pas... Tu ne tueras pas. »
     Le style est direct : celui d'une interpellation : « Tu... » 
               et non celui d'un code de droit civil (« Si quelqu'un... »).
   Le style est absolu : pas d'exceptions prévues, 
                                  pas de circonstances atténuantes, 
                                   pas d'analyse de cas particuliers ; 
                c'est tout ou rien : tu ne tueras pas.
Ainsi le Décalogue n'est pas un code comme les autres : 
                   il fixe avant tout les conditions 
                        d'une connaissance 
                                    de Dieu dans la vie morale,
                       il balaye, au nom de l'absolu, 
              tous les atermoiements et les engagements au compte-gouttes. »


2-psaume 18 : 8, 9, 10, 11
             R/ Seigneur, tu as les paroles de la vie éternelle. (Jn 6 : 68c)
La loi du Seigneur est parfaite,
qui redonne vie ;
la charte du Seigneur est sûre,
qui rend sages les simples.

Les préceptes du Seigneur sont droits,
ils réjouissent le cœur ;
le commandement du Seigneur est limpide,
il clarifie le regard.

La crainte qu’il inspire est pure,
elle est là pour toujours ;
les décisions du Seigneur sont justes
et vraiment équitables :

Plus désirables que l’or,
qu’une masse d’or fin,
plus savoureuses que le miel
qui coule des rayons.



3- --1 Corinthiens 1 : 22-25 
«  Frères, alors que les Juifs réclament des signes miraculeux, 
          et que les Grecs recherchent une sagesse, 
          nous, nous proclamons un Messie crucifié,
   scandale pour les Juifs, folie pour les nations païennes. 
     Mais pour ceux que Dieu appelle, qu’ils soient juifs ou grecs
          ce Messie, ce Christ
         est puissance de Dieu et sagesse de Dieu. 
    Car ce qui est folie de Dieu est plus sage que les hommes, 
       et ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes.   »


4-Jean 2 : 13-25
       Les vendeurs du Temple
            « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai »
«Comme la Pâque juive était proche, Jésus monta à Jérusalem. 
     Dans le Temple, il trouva installés
         les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs.
             Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple,
              ainsi que les brebis et les bœufs ; 
              il jeta par terre la monnaie des changeurs,
                  renversa leurs comptoirs,
           et dit aux marchands de colombes :
       '' Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce. ''
    Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit
             L’amour de ta maison fera mon tourment.
Des Juifs l’interpellèrent :
'' Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi ? ''
          Jésus leur répondit : 
    '' Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. ''

   Les Juifs lui répliquèrent :
     '' Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce sanctuaire, 
          et toi, en trois jours tu le relèverais ! ''
     Mais lui parlait du sanctuaire de son corps
      Aussi, quand il se réveilla d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ;
      ils crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite. 
       Pendant qu’il était à Jérusalem pour la fête de la Pâque,
            beaucoup crurent en son nom, 
        à la vue des signes qu’il accomplissait. Jésus, lui, ne se fiait pas à eux,
              parce qu’il les connaissait tous et n’avait besoin 
                    d’aucun témoignage sur l’homme ;
          lui-même, en effet, connaissait ce qu’il y a dans l’homme. »    
----    ------    -------   
5--+ B commentaire de saint Augustin sur l’évangile de Jean.
                       Le vrai Temple de Dieu.
«    Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours, je le relèverai
        Jésus, parlait, dit l'Évangéliste, du sanctuaire de son corps
         Il est manifeste, que trois jours après avoir été mis à mort, 
        le Seigneur est ressuscité. 
     Si les Juifs demeurent exclus de cette connaissance, parce qu'ils sont dehors, 
     pour nous elle est patente, parce que nous savons en qui nous croyons. 
       Nous allons bientôt célébrer la solennité annuelle 
         qui commémore la destruction et la réédification de ce temple.
En venant dans le monde, le Christ
         a reçu un corps, 
   qui lui vient d'Adam.
         Les Juifs ont détruit 
            le temple 
    qui vient d'Adam, le corps du Christ,
           mais le Seigneur l'a relevé le troisième jour. 
 Il a ressuscité sa chair ;
        en cela vous voyez 
          qu'il est Dieu égal à son Père
    L'Apôtre dit : Le Christ s'est fait obéissant jusqu'à mourir, et mourir sur une croix. 
                  C'est pourquoi Dieu l'a relevé d'entre les morts
                               et lui a conféré le Nom qui surpasse tous les noms

Le Seigneur est ressuscité, il a été exalté. 
      Qui l'a ressuscité ? 
    Le Père, à qui il dit dans un psaume :
          Relève-moi, je leur rendrai ce qu'ils méritent.
   Le Père l'a ressuscité. Il ne s'est donc pas ressuscité lui-même ?
    Mais le Père fait-il rien 
                           sans le Verbe ? 
              Le Père fait-il rien
                        sans son Fils unique ? 
   Écoutez bien ce que dit le Christ :
     Détruisez ce sanctuaire, 
       et en trois jours
   je le relèverai. 
         Est-ce qu'il a dit :
      Détruisez ce sanctuaire,
         et dans trois jours le Père le relèvera ?
   Ce que fait le Père
         le Fils le fait pareillement:
             quand le Père relève, le Fils relève ; 
            quand le Fils relève, le Père relève, 
     car, dit le Fils : le Père et moi, nous sommes un. »

De tout ton coeur tu aimeras -
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Lun 5 Mar 2018 - 18:51

--- 
-–lundi 5 mars  2018  3e lundi carême B Renouveau.
    -antienne d’o-psaume 83 : 3 Mon âme s’épuise à désirer ta présence Seigneur. 
                         Mon cœur et ma chair sont un cri vers toi, ô mon Dieu. 
1---2 Rois 5 : 1-15 « Il y avait beaucoup de lépreux en Israël ; 
              et aucun d’eux n’a été purifié, 
                                         mais bien Naaman le Syrien »
2--psaume 41 : (41 (42), 2, 3 ; 42 (43), 3, 4) R/ Mon âme a soif de Dieu, 
                                     le Dieu vivant. (41 : 3ab)
                             Comme un cerf altéré
                                 cherche l’eau vive,
                               ainsi mon âme te cherche,
                                   toi, mon Dieu.
-acclamation psaume 129 : 5-7  Gloire au Christ, Sagesse éternelle du Dieu vivant.  
                                    Gloire à toi, Seigneur.
                                 J’espère le Seigneur, 
                                     et j’attends sa parole près du Seigneur est l’amour, 
                                                  l’abondance du rachat.
3-Luc 4 : 24-30 Comme Élie et Élisée Jésus n’a pas été envoyé
                                                                      qu’aux Juifs seuls.
4-bréviaire Exode 24 : 1-18 Engagement solennel
5-homélie de saint Basile sur l’humilité.  Notre fierté c’est la croix du Christ. 

-_----------__________________________________________

1--2 Rois 5 : 1-15 « Il y avait beaucoup de lépreux en Israël ; 
                                           et aucun d’eux n’a été purifié, 
                                         mais bien Naaman le Syrien »

 Le récit de la purification de Naaman le Syrien prépare à entendre
               l’évangile dans lequel Jésus annonce
       l’universalité du salut, 
           mais il constitue aussi l’annonce du baptême. 
   C’est la raison pour laquelle ce récit prend place au lendemain du dimanche
      qui a ouvert la phase intensive de la préparation au baptême.
                                   (Lorsque nous choisissons la lecture de La Samaritaine.
                                                Hier c'était plutôt les vendeurs du Temple)
À partir de la 3e semaine de carême, 
            l’Église ne cesse  désormais de penser aux catéchumènes. 
        En leur nom elle crie le désir du Dieu vivant et,
            anticipant la joie pascale
                     elle invite tous, parmi les peuples, 
                                    à louer le Seigneur
-Dans 2 Rois 5 : 1-15 , il y avait beaucoup de lépreux en Israël ; et aucun d’eux n’a été purifié, 
            mais bien Naaman le Syrien »
MISSEL : Dans la liturgie chrétienne, la guérison du lépreux Naaman le Syrien
                                par le bain dans le Jourdain
                   préfigure la vocation de toutes les nations à la foi et au baptême. 
 « Il y avait beaucoup de lépreux en Israël ; et aucun d’eux n’a été purifié, mais bien Naaman le Syrien »
MISSEL : Dans la liturgie chrétienne, la guérison du lépreux Naaman le Syrien par le bain dans le Jourdain préfigure la vocation de toutes les nations à la foi et au baptême.
-2 Rois 5 : 1-15   :    «En ces jours- là, Naaman, général de l’armée du roi d’Aram, 
            était un homme de grande valeur et hautement estimé par son maître, 
            car c’est par lui que le Seigneur avait donné la victoire au royaume d’Aram.
    Or, ce vaillant guerrier était lépreux. Des Araméens, au cours d’une expédition en terre d’Israël,
       avaient fait prisonnière une fillette
           qui fut mise au service de la femme de Naaman.
Elle dit à sa maîtresse : 
      '' Ah ! si mon maître s’adressait au prophète qui est à Samarie,
        celui-ci le délivrerait de sa lèpre. '' 
    Naaman alla auprès du roi et lui dit : '' Voilà ce que la jeune fille d’Israël a déclaré. ''
Le roi d’Aram lui répondit : '' Va, mets-toi en route. J’envoie une lettre au roi d’Israël. ''

Naaman partit donc ; il emportait dix lingots d’argent, six mille pièces d’or et dix vêtements de fête.
Il remit la lettre au roi d’Israël. Celle-ci portait :
       '' En même temps que te parvient cette lettre,
              je t’envoie Naaman mon serviteur, pour que tu le délivres de sa lèpre. '' 
   Quand le roi d’Israël lut ce message,
il déchira ses vêtements et s’écria : '' Est-ce que je suis Dieu, maître de la vie et de la mort ?
                                          Ce roi m’envoie un homme pour que je le délivre de sa lèpre ! 
                                              Vous le voyez bien : c’est une provocation ! ''
Quand Élisée, l’homme de Dieu, 
           apprit que le roi d’Israël avait déchiré ses vêtements,
                 il lui fit dire : '' Pourquoi as- tu déchiré tes vêtements ? 
                             Que cet homme vienne à moi, 
                             et il saura qu’il y a un prophète en Israël. ''
     Naaman arriva avec ses chevaux et son char, et
                                         s’arrêta à la porte de la maison d’Élisée.
      Élisée envoya un messager lui dire : 
                '' Va te baigner sept fois dans le Jourdain,
                                et ta chair redeviendra nette, tu seras purifié. ''
         Naaman se mit en colère et s’éloigna en disant : '' Je m’étais dit : Sûrement il va sortir,
                         et se tenir debout pour invoquer le nom du Seigneur son Dieu ; 
                                 puis il agitera sa main au-dessus de l’endroit malade
                            et guérira ma lèpre. Est-ce que les fleuves de Damas,
                                                                           l’Abana et le Parpar,
                   ne valent pas mieux que toutes les eaux d’Israël ? Si je m’y baignais,
                                          est-ce que je ne serais pas purifié ? ''
      Il tourna bride et partit en colère.
Mais ses serviteurs s’approchèrent pour lui dire : 
                   '' Père ! Si le prophète t’avait ordonné quelque chose de difficile,
                                                         tu l’aurais fait, n’est-ce pas ?
Combien plus, lorsqu’il te dit : Baigne-toi, et tu seras purifié. ''
             Il descendit jusqu’au Jourdain et s’y plongea sept fois,
                   pour obéir à la parole de l’homme de Dieu ;
        alors sa chair redevint semblable à celle d’un petit enfant :
il était purifié ! Il retourna chez l’homme de Dieu avec toute son escorte ; 
        il entra, se présenta devant lui et déclara :
'' Désormais, je le sais : il n’y a pas d’autre Dieu
                    sur toute la terre, que celui d’Israël ! '' »

Cette vidéo, qui raconte cette histoire, en français,
     se termine par le passage de l'évangile           ( à la minute:   14'24'' )
3- Luc 4 : 24-30 
             qui raconte le passage de l'évangile
            où Jésus relate que ce furent plusieurs fois des païens 
               qui furent guéris dans l'Ancien Testament, et non pas des Israélites. 
 «   ''Amen, je vous le dis : aucun prophète ne trouve un accueil favorable dans son pays.
    25 En vérité, je vous le dis : Au temps du prophète Élie, lorsque pendant trois ans et demi le ciel retint la pluie, 
             et qu’une grande famine se produisit sur toute la terre, il y avait beaucoup de veuves en Israël ;
      26   pourtant Élie ne fut envoyé vers aucune d’entre elles,
               mais bien dans la ville de Sarepta, au pays de Sidon, chez une veuve étrangère.
        27 Au temps du prophète Élisée, il y avait beaucoup de lépreux en Israël ; 
                et aucun d’eux n’a été purifié, mais bien Naaman le Syrien. ''
       
     28 À ces mots, dans la synagogue, tous devinrent furieux.
         29   Ils se levèrent, poussèrent Jésus hors de la ville, 
                et le menèrent jusqu’à un escarpement de la colline où leur ville est construite, 
                   pour le précipiter en bas.
30 Mais lui, passant au milieu d’eux, allait son chemin. » 
Jésus parle de l'universalité du salut:

-----    ------     ------      ---------    -------
5-homélie de saint Basile sur l’humilité. 
                            Notre fierté c’est la croix du Christ.
«Que le sage ne se glorifie pas de sa sagesse, 
    que le vaillant ne se glorifie pas de sa vaillance, 
      que le riche ne se glorifie de sa richesse ! 
   Alors, où est la vraie gloire et en quoi l'homme est-il vraiment grand ?
       Le prophète répond : Celui qui veut se glorifier trouvera sa gloire 
                                               s'il reconnaît et comprend que je suis le Seigneur.
    Voilà quelle est la noblesse de l'homme, 
     voilà quelle est sa gloire et sa grandeur : 
         connaître vraiment ce qui est grand 
                                          et s'y unir
               et rechercher sa gloire dans la gloire de Dieu. 
    L'Apôtre dit en effet : Celui qui se glorifie, 
                          qu'il se glorifie dans le Seigneur, après avoir dit :
             Le Christ a été envoyé pour être notre sagesse, 
                                   pour être notre justice
                                                     notre sanctification,
                                                       notre rédemption. ~
Voilà quelle est en Dieu notre fierté parfaite et exacte :
       ne pas se flatter de sa propre justice,
              mais savoir qu'on est dépourvu de vraie justice 
                et ne trouver sa justice que dans
                               la foi au Christ.
 Et c'est en cela que Paul se glorifie, car il méprise sa propre justice :
        il recherche cette justice qui est donnée par le Christ, 
                                             qui vient de Dieu
                                             et qui consiste en la foi, 
       pour connaître le Christ, 
                éprouver la puissance de sa résurrection, 
                  et communier aux souffrances de sa passion, 
        en reproduisant sa mort dans l'espoir de parvenir à ressusciter d'entre les morts. 

Alors, toute la prétention de l'orgueil s'écroule. 
       Il ne te reste plus rien, pauvre homme, dont tu puisses te vanter, 
                                                                     où tu puisses mettre ta fierté et ton espérance. 
        Il ne te reste qu'à mortifier tout ce que tu possèdes, 
                              qu'à chercher dans le Christ ta vie future. 
   Nous l'avons par avance, nous y sommes déjà, 
         puisque nous vivons entièrement par la grâce 
                                                               que Dieu nous donne.

Et certes, c'est l'action de Dieu 
                qui produit en nous la volonté et l'action, 
       parce qu'il veut notre bien
   En outre Dieu nous révèle par son Esprit sa sagesse 
                                               qui a préparé notre gloire.
        Et c'est Dieu qui nous donne la force dont nous avons besoin dans nos labeurs. 
    J'ai travaillé plus qu'eux tous, dit saint Paul ; 
           non pas moi
       mais la grâce de Dieu qui est avec moi.
Dieu nous a délivrés de tout danger au-delà de toute espérance humaine. 
   Nous avions reçu en nous-mêmes notre arrêt de mort, dit saint Paul. 
       Ainsi notre confiance ne pouvait plus se fonder sur nous-mêmes,
                                                   mais sur Dieu qui ressuscite les morts. 
     C'est lui qui nous a arrachés à une telle mort et nous en arrachera ; 
         en lui nous avons mis notre espérance : 
                 il nous en arrachera encore. »
----    ------     ------  - ---- 
Cantique gitan: Il est l'Amour.
Il te donnera la force de faire 
         le bien qu'il attend de toi.
Toi, par sa grâce
     crois que son action complétera tes actions.
          Fais, et Dieu fera avec toi!
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mar 6 Mar 2018 - 16:44

--- 
-–mardi 6 mars  2018  3e  carême B Grâce inlassable.  
    -antienne d’o-psaume 16 : 6-8 Je t’appelle mon Dieu, 
                toi qui peut me répondre : écoute-moi! Entends ce que je dis! 
       Garde-moi comme la prunelle de l’œil; sois mon abri,. Protège-moi.
1--Daniel 3 : 25, 34-43 « Avec nos cœurs brisés, nos esprits humiliés, reçois-nous »
2--psaume 24 :  (24 (25), 4-5ab, 6-7bc, 8-9) R/ Rappelle-toi, Seigneur, ta tendresse. (24 : 6a)
-acclamation Joël 2 : 12-13 Gloire à toi, Seigneur, honneur, puissance et majesté !
      Maintenant, dit le Seigneur, 
         revenez à moi de tout votre cœur, 
             car je suis tendre et miséricordieux.
3-Matthieu 18 : 21-35  « C’est ainsi que mon Père du ciel  traitera, 
                           ceux de vous qui
                        ne pardonnent pas à leur frère »
4-bréviaire Exode 32 : 1-20 Idolâtrie d’Israël
5-homélie de saint Pierre Chrysologue. Prière, jeûne, partage.  

-_----------__________________________________________

1-Daniel 3 : 25, 34-43 « Avec nos cœurs brisés, nos esprits humiliés, reçois-nous »
« Dans sa prière, Azarias implore le pardon divin 
           pour les péchés et à cette fin 
       il offre le sacrifice 
                    d’un cœur brisé par le repentir.    
Offrir à Dieu un coeur brisé, un coeur qui reconnaît sincèrement sa faute, 
 vaut plus que le sacrifice rituel des animaux.
C'est alors le coeur qui parle,
        ce coeur que Dieu réclame auprès de lui, 
          ce coeur qui reconnaît avoir besoin de pardon 
              et qui reconnaît par la même occasion que ce même pardon réclamé
                          doit aussi être accordé 
                                                      au prochain 
                                              pour
                                                 être 
                                                   comme Dieu,
                                miséricordieux.
Ce sera un apprentissage long et laborieux 
             pour convertir une humanité
                                         à l'image de Dieu!
«En ces jours-là, Azarias, debout, priait ainsi ; au milieu du feu, ouvrant la bouche, il dit : 
          À cause de ton nom, ne nous livre pas pour toujours et ne romps pas ton alliance.  
  35- Ne nous retire pas ta miséricorde, à cause d’Abraham, ton ami
                                                                       d’Isaac, ton serviteur
                                                                        et d’Israël que tu as consacré.
Tu as dit que tu rendrais leur descendance aussi nombreuse 
                                   que les astres du ciel, 
                                      que le sable au rivage des mers. 
          Or nous voici, ô Maître, le moins nombreux 
                               de tous les peuples, 
                  humiliés aujourd’hui sur toute la terre, 
                          à cause de nos péchés. Il n’est plus, en ce temps, 
             ni prince
               ni chef 
                ni prophète,
       plus d’holocauste ni de sacrifice,
plus d’oblation ni d’offrande d’encens, plus de lieu où t’offrir nos prémices pour obtenir ta miséricorde.
Mais, avec nos cœurs brisés, 
             nos esprits humiliés
    reçois-nous, 
            comme 
                un holocauste de béliers, de taureaux,
d’agneaux gras par milliers
  Que notre sacrifice, en ce jour, trouve grâce devant toi,
car il n’est pas de honte pour qui 
                           espère en toi
           Et maintenant, de tout cœur, 
                          nous te suivons, 
                            nous te craignons et nous cherchons ta face. 
     Ne nous laisse pas dans la honte, agis envers nous 
                  selon
                       ton indulgence 
                           et l’abondance de ta miséricorde. 
         Délivre-nous en renouvelant tes merveilles, glorifie ton nom, Seigneur.  »
-----     ------ -    ------    
2--psaume 24 :  (24 (25), 4-5ab, 6-7bc, 8-9)2-: 
«  ...
Il est droit il est bon le Seigneur,
Lui qui remet les pécheurs sur le chemin;
Il dirige les humbles vers la justice,   ---------------  il ne peut diriger ceux qui n'ont pas l'humilité...
Il enseigne aux humbles le chemin.   -----  l'enseignement n'entre pas en ceux qui ne sont pas humbles ... 

Les routes du Seigneur sont amour et vérité
Pour qui garde son alliance et ses lois. 
Le Seigneur se confie à ceux qui l’adorent
En leur faisant connaître son alliance.  »
----    ------     ------     -----
3-Matthieu 18 : 21-35
       Introduction au missel de la semaine:
           ''  En vue d’obtenir le pardon de ses péchés, 
             le disciple doit apprendre à pardonner aux autres. 
      Par l’emploi d’un nombre symbolique, Jésus répond à Pierre qu’il faut toujours pardonner,
              puis il commente par une parabole la demande du Notre Père :
                         «Pardonne-nous nos offenses, 
                                   comme nous pardonnons. . . ''

-verset 35:  '' C’est ainsi que mon Père du ciel vous traitera, 
            si chacun de vous ne pardonne pas à son frère '' 

«  21 Alors Pierre s’approcha de Jésus pour lui demander : 
      « Seigneur, lorsque mon frère commettra des fautes contre moi, 
           combien de fois dois-je lui pardonner ? Jusqu’à sept fois ? »
22 Jésus lui répondit : « Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, 
             mais jusqu’à soixante-dix fois sept fois. --------------------------- c'est-à-dire toujours!
23 Ainsi, le royaume des Cieux est comparable à un roi 
                    qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs.
24 Il commençait, quand on lui amena quelqu’un qui lui devait dix mille talents
                  (c’est-à-dire soixante millions de pièces d’argent).
25 Comme cet homme n’avait pas de quoi rembourser, le maître ordonna de le vendre, 
                 avec sa femme, ses enfants et tous ses biens, 
                                                     en remboursement de sa dette.
26 Alors, tombant à ses pieds, le serviteur demeurait prosterné et disait : 
                   “Prends patience envers moi, et je te rembourserai tout.”
27 Saisi de compassion, le maître de ce serviteur
                          le laissa partir 
                           et lui remit sa dette.
28 Mais, en sortant, ce serviteur 
                         trouva un de ses compagnons 
                qui lui devait cent pièces d’argent. 
        Il se jeta sur lui pour l’étrangler, en disant :
                                                    “Rembourse ta dette !”
29 Alors, tombant à ses pieds, 
                        son compagnon le suppliait :
                 “Prends patience envers moi, et je te rembourserai.”
30 Mais l’autre refusa et le fit jeter en prison 
              jusqu’à ce qu’il ait remboursé ce qu’il devait.
31 Ses compagnons,
                   voyant cela, furent 
                      profondément attristés
      et allèrent raconter à leur maître tout ce qui s’était passé.
32 Alors celui-ci le fit appeler et lui dit : 
            “Serviteur mauvais !
               je t’avais remis toute cette dette 
                                 parce que tu m’avais supplié.
33 Ne devais-tu pas, à ton tour, avoir pitié 
                            de ton compagnon, 
            comme moi-même j’avais eu pitié de toi ?”
34 Dans sa colère, son maître le livra aux bourreaux 
                jusqu’à ce qu’il eût remboursé tout ce qu’il devait.
35 C’est ainsi que mon Père du ciel vous traitera
              si chacun de vous ne pardonne pas 
                                   à son frère du fond du cœur.   »
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par jacques58fan le Mer 7 Mar 2018 - 6:21

@Isabelle-Marie a écrit:Voici un lien qui, dans le cadre de cette discussion, peut trouver son intérêt :


http://www.dialogueislam-chretien.com/
Merci

Dans les prophéties de l'Islam le mahdi accueillera bien Issa(=Jésus)

Mais dans l'Apocalypse de Saint-Jean, l'islam ou Muhammad ne sont pas annoncés, je crois?
avatar
jacques58fan
Avec Saint Joseph

Masculin Messages : 1444
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mer 7 Mar 2018 - 14:28

@jacques58fan a écrit:
@Isabelle-Marie a écrit:Voici un lien qui, dans le cadre de cette discussion, peut trouver son intérêt :


http://www.dialogueislam-chretien.com/
Merci

Dans les prophéties de l'Islam le mahdi
                                                accueillera bien Issa(=Jésus)

Mais dans l'Apocalypse de Saint-Jean, l'islam ou Muhammad ne sont pas annoncés, je crois?

Puisqu'il s'agit de L'islam et de l'Apocalypse:
      cette question n'est-elle pas 
              en cours d'être traitée ?
                           
   À cet endroit:

https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t31835-l-islam-dans-le-livre-de-l-apocalypse

Il vaut mieux en traiter là de cette 
                   question
                          qui concerne le madhi,
       car elle est (pour l'instant) pure spéculation.
               Pistes de réflexion sur le madhi  
                              qui va avec les questions connexes
                                             sur ''la fin des temps''....
     https://www.maison-islam.com/articles/?p=502


Merci de distinguer les sujets!
Car étant donné que le Madhi n'est pas clairement distingué
                                          (tant d'opinions qui amènent plusieurs suppositions)
vaut mieux au préalable tenter de le clarifier

    là où cette question reliée est en cours...



Sauf si on sait clairement dire, 
                   comme certains l'ont dit,
       que le madhi et le Christ 
                  sera le même, 
             accueilli
          par les Musulmans qui seront alors prêts à le faire, 
     ou qu'un guide (qu'on appelle le madhi)
         parmi eux les amènera à cette ultime conversion au Christ...


Dernière édition par Bryand le Mer 7 Mar 2018 - 19:40, édité 1 fois
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mer 7 Mar 2018 - 19:29

--- 
-–mercredi 7 mars  2018  3e  carême B Une loi 
                                                 gravée dans le coeur  
    -antienne d’o-psaume 118 : 133 Que tes promesses orientent mes pas : 
                                                         ne laisse aucun mal me dominer.  
1--Deutéronome 4 : 1, 5-9  « Vous garderez mes décrets,
                                                        vous les mettrez en pratique »
2--psaume 147 : 12-13, 15-16, 19-20 (147 (147b),) R/ Glorifie le Seigneur, Jérusalem ! 
                                                      Célèbre ton Dieu, ô Sion ! (147 : 12)
-acclamation Jean 6 : 63, 68 Gloire à toi, Seigneur, Fils du Dieu vivant ! 
                 Tes paroles, Seigneur, sont esprit et elles sont vie ; 
                                                      tu as les paroles de la vie éternelle.
Maintenant, dit le Seigneur, revenez à moi de tout votre cœur, 
                                                                     car je suis tendre et miséricordieux.
3-Matthieu 5 : 17-19 « Celui qui les observera 
                              et les enseignera
                   celui-là sera déclaré grand »
-antienne de la co. –psaume 15 : 11 Tu m’as montré Seigneur la route de la vie;
                                            en ta présence la joie est sans mesure.
4-bréviaire Exode 33 : 7-11.18-23; 34, 5-9.29-35 Celui que nul ne peut dévisager.
5-De saint Théophile d’Antioche à Autolycus.
                               Heureux les cœurs purs car ils verront Dieu.   

-_----------__________________________________________
-1--Deutéronome 4 : 1, 5-9 :
-MISSEL : La Loi que le fidèle du vrai Dieu est invité à respecter 
       et à mettre en pratique trouve sa perfection dans l'enseignement 
                  de Jésus sur la montagne
         Telle est la Loi nouvelle qui est la règle de vie des membres 
                du nouveau peuple de Dieu.
«    Moïse disait au peuple :
      Maintenant, Israël, écoute les décrets et les ordonnances 
                que je vous enseigne 
            pour que vous les mettiez en pratique.
      Ainsi vous vivrez, vous entrerez, pour en prendre possession, 
         dans le pays que vous donne le Seigneur, le Dieu de vos pères. 
    Voyez, je vous enseigne les décrets 
                                      et les ordonnances 
         que le Seigneur mon Dieu 
        m’a donnés 
         pour vous
    afin que vous les mettiez en pratique 
         dans le pays où vous allez entrer pour en prendre possession.
Vous les garderez, vous les mettrez en pratique ; 
         ils seront votre sagesse 
                    et votre intelligence
      aux yeux de tous les peuples
   Quand ceux-ci entendront parler de tous ces décrets,
ils s’écrieront : “Il n’y a pas un peuple sage et intelligent 
                  comme cette grande nation !”
Quelle est en effet la grande nation 
        dont les dieux soient aussi proches
que le Seigneur notre Dieu est proche de nous
         chaque fois que nous 
                                   l’invoquons ?
Et quelle est la grande nation dont les décrets et les ordonnances soient aussi justes
            que toute cette Loi que je vous donne aujourd’hui ? 
     Mais prends garde à toi :
             garde-toi de jamais oublier 
                              ce que tes yeux ont vu ;
          ne le laisse pas sortir de ton cœur un seul jour.
   Enseigne-le à tes fils, et aux fils de tes fils. »  
-----   ---   -----  ---  -- - ------ 

2--psaume 147 : 12-13, 15-16, 19-20 :
          (147 (147b),) R/ Glorifie le Seigneur, Jérusalem ! 
                          Célèbre ton Dieu, ô Sion ! (147 : 12)
12 Glorifie le Seigneur, Jérusalem !
      Célèbre ton Dieu, ô Sion !
13 Il a consolidé les barres de tes portes,
       dans tes murs il a béni tes enfants ;


15 Il envoie sa parole sur la terre :
     rapide, son verbe la parcourt.
16 Il étale une toison de neige,
        il sème une poussière de givre.


19 Il révèle sa parole à Jacob,
      ses volontés et ses lois à Israël.

20 Pas un peuple qu'il ait ainsi traité ;
          nul autre n'a connu ses volontés. 

___ -----   ---   ----  
3-Matthieu 5 : 17-19 : « Celui qui les observera et les enseignera, 
                                                  celui-là sera déclaré grand »
« Ne pensez pas que je sois venu abolir
                la Loi ou les Prophètes : 
      je ne suis pas venu abolir, 
                                mais accomplir.

Amen, je vous le dis : Avant que le ciel et la terre disparaissent,
            pas un seul iota, pas un seul trait ne disparaîtra de la Loi 
    jusqu’à ce que tout se réalise.
   Donc, celui qui rejettera un seul 
                           de ces plus petits commandements,
et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, 
        sera déclaré le plus petit dans le royaume des Cieux.
    Mais celui qui les observera et les enseignera
         celui-là sera déclaré grand dans le royaume des Cieux. »
-----    ---   ------   ---   - ----  ---   
5-De saint Théophile d’Antioche à Autolycus.
                               Heureux les cœurs purs 
                                             car ils verront Dieu.   
«  Si tu me dis : Montre-moi ton Dieu, je pourrais te répondre :
                          Montre-moi l'homme que tu es, 
               et moi je te montrerai mon Dieu. 
       Montre donc comment les yeux de ton âme regardent, 
                 et comment les oreilles de ton cœur écoutent.
Ceux qui voient avec les yeux du corps observent ce qui se passe dans la vie et sur la terre ;
           ils discernent la différence 
    entre la lumière et l'obscurité, le blanc et le noir, le laid et le beau ;
     entre ce qui est harmonieux, bien proportionné, et ce qui manque de rythme et de proportion ; 
      entre ce qui est démesuré et ce qui est tronqué ;
 il en est de même pour ce qui tombe sous le sens de l'ouïe : 
       sons aigus, ou graves, ou agréables. 

 On pourrait, de la même façon,
                                dire des oreilles du cœur
                                           et des yeux de l'âme 
                             qu'il leur est possible de saisir Dieu.
       Dieu, en effet, est perçu par ceux qui peuvent le voir, 
          après que les yeux de leur âme se sont ouverts
   Tous ont des yeux, 
          mais certains ne les ont que voilés 
               et ne voient pas la lumière du soleil. 
     Si les aveugles ne voient pas, ce n'est pas parce que la lumière du soleil ne brille pas.
       C'est à eux-mêmes, et à leurs yeux, que les aveugles doivent s'en prendre. 
  De même toi : les yeux de ton âme sont voilés par tes fautes 
                                                          et tes actions mauvaises.
L'homme doit avoir une âme pure, 
                 comme un miroir brillant.
     S'il y a de la rouille sur le miroir, l'homme ne peut plus y voir son visage. 
      Ainsi, lorsqu'il y a une faute dans l'homme, cet homme ne peut plus voir Dieu. ~

Mais, si tu le veux, tu peux guérir. 
        Confie-toi au médecin et il opérera les yeux de ton âme et de ton cœur. 
                   Qui est ce médecin ? 
        C'est Dieu, qui guérit et vivifie par le Verbe et la Sagesse
  C'est par son Verbe et sa Sagesse que Dieu a fait toutes choses. 
      Comme dit le Psaume :
            Le Seigneur a établi les cieux par sa Parole,
                    et leur puissance par le Souffle de sa bouche
    Cette Sagesse est souveraine. En effet : 
                 Dieu a fondé la terre par sa Sagesse ;
                      il a disposé les cieux par son intelligence ; 
                        c'est par sa science que furent creusés les abîmes, 
                                                              que les nuées ont distillé la rosée.
Si tu comprends cela et si ta vie est pure, pieuse et juste, 
   tu peux voir Dieu.
 Avant tout, que la foi et la crainte de Dieu entrent les premières dans ton cœur,
         et alors tu comprendras cela. 
                       Quand tu auras dépouillé la condition mortelle et revêtu l'immortalité, 
             alors tu verras Dieu selon ton mérite.
    C'est ce Dieu qui ressuscitera ta chair immortelle, 
                     en même temps que ton âme. 
 Et alors, devenu immortel, tu verras le Dieu immortel, 
      à condition d'avoir cru en lui maintenant.  »
avatar
Bryand
Contemplatif

Masculin Messages : 1998
Age : 66
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 18 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14 ... 18  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum