Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Du fil de la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Du fil de la vie

Message par saint-michel le Mer 6 Sep 2017 - 12:03



Notre éternité dépend de notre mort ; notre mort dépend de notre vie, et notre vie ne tient qu’à un fil. Mais ce fil est bien faible, aisé à rompre, à couper, à brûler. Ce fil manque dans le temps qu’on s’y attend le moins, quelquefois dans le temps qu’on le croit le plus fort, et quelquefois par les moyens même que l’on prend pour les fortifier, comme vous l’allez voir dans la fin tragique de don Carlos, roi de Navarre. Vous savez peut-être cette histoire : mais quoiqu’on la sache, on la lit toujours avec frayeur et étonnement.


Ce roi fut l’homme le plus livré qu’il y ait peut-être jamais eu au vice honteux de la chair, se trouvant épuisé de débauches, et hors d’état de les continuer, il consulta ses médecins, qui lui ordonnèrent de se faire envelopper le corps d’un linceul imbibé d’eau-de-vie, et de rester ainsi vingt-quatre heures dans ce linceul bien serré et bien cousu. Le roi chargea de cette opération la plus jeune et la plus chérie de ses maîtresse, et en même temps la plus étourdie, car ayant achevé de coudre le linceul sur le corps du roi, elle voulut prendre ses ciseaux pour couper son fil, mais ne les trouvant pas sous sa main, elle eut l’imprudence d’approcher la bougie qui l’éclairait, et de brûler le fil à la lumière de cette bougie. Ce fil, qui se trouva imbibé d’eau-de-vie, prit feu, et le feu se communiqua au linceul, qui dans l’instant fut tout enflammé. Quels cris dans tout le palais ! Quel mouvement ! Quelle agitation ! Que ne fit-on point pour éteindre le feu et sauver le roi ! Mais tout fut inutile : le roi fut brûlé vif, avant qu’on eût pu lui donner aucun secours. Quelle mort ! Quelle vie ! Quelle éternité !


Spoiler:
avatar
saint-michel
Aime le Rosaire

Masculin Messages : 765
Age : 43
Inscription : 05/08/2014

http://saintmichelarchange.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du fil de la vie

Message par Isabelle-Marie le Mer 6 Sep 2017 - 16:44

@saint-michel a écrit:

Notre éternité dépend de notre mort ; notre mort dépend de notre vie, et notre vie ne tient qu’à un fil. Mais ce fil est bien faible, aisé à rompre, à couper, à brûler. Ce fil manque dans le temps qu’on s’y attend le moins, quelquefois dans le temps qu’on le croit le plus fort, et quelquefois par les moyens même que l’on prend pour les fortifier, comme vous l’allez voir dans la fin tragique de don Carlos, roi de Navarre. Vous savez peut-être cette histoire : mais quoiqu’on la sache, on la lit toujours avec frayeur et étonnement.


Ce roi fut l’homme le plus livré qu’il y ait peut-être jamais eu au vice honteux de la chair, se trouvant épuisé de débauches, et hors d’état de les continuer, il consulta ses médecins, qui lui ordonnèrent de se faire envelopper le corps d’un linceul imbibé d’eau-de-vie, et de rester ainsi vingt-quatre heures dans ce linceul bien serré et bien cousu. Le roi chargea de cette opération la plus jeune et la plus chérie de ses maîtresse, et en même temps la plus étourdie, car ayant achevé de coudre le linceul sur le corps du roi, elle voulut prendre ses ciseaux pour couper son fil, mais ne les trouvant pas sous sa main, elle eut l’imprudence d’approcher la bougie qui l’éclairait, et de brûler le fil à la lumière de cette bougie. Ce fil, qui se trouva imbibé d’eau-de-vie, prit feu, et le feu se communiqua au linceul, qui dans l’instant fut tout enflammé. Quels cris dans tout le palais ! Quel mouvement ! Quelle agitation ! Que ne fit-on point pour éteindre le feu et sauver le roi ! Mais tout fut inutile : le roi fut brûlé vif, avant qu’on eût pu lui donner aucun secours. Quelle mort ! Quelle vie ! Quelle éternité !


Spoiler:


Quand même, quel drôle de remède !  Choc  Peur
avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 1541
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du fil de la vie

Message par saint-michel le Mer 6 Sep 2017 - 21:17

Bonsoir Isabelle-Marie,

Le roi Don Carlos vivait au 15e siècle, on peut comprendre pourquoi la médecine était très différente de celle d'aujourd'hui. Ces livres anciens sont une véritable mine aux trésors.

Dieu vous bénisse
avatar
saint-michel
Aime le Rosaire

Masculin Messages : 765
Age : 43
Inscription : 05/08/2014

http://saintmichelarchange.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum