Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

J'ai horreur de ce que je vais vous dire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

J'ai horreur de ce que je vais vous dire

Message par Ami de Saint Bernard le Mar 28 Mar 2017 - 15:41

Il va falloir suivre attentivement et très vite la situation à Paris, même si ça correspond au créneau temporel d'ici au grand miracle de Garabandal, s'il est le 13 avril 2017, une prophétie pourrait s'être amorcée dimanche soir et en plus avec le scénario de Laurent Robertone. J'espère de tout mon coeur m'être trompé en proposant cette hypothèse, mais je sais que si ça se confirmait se serait terrible comme charge sur nos âmes: franchement vous auriez de la famille ou des amis à Paris vous seriez capables de leur dire de fuir vite Paris à cause d'une prophétie, moi non.

Maria Bordoni : Je ne sais pas l’époque, mais je puis donner un signe.Il y aura un mort à Paris, et le moment de cette mort sera le signal de la justice divine pour Paris et la France. De ce moment il faudra quitter Paris pour n’être pas massacré et consumé par les flammes.

« La guerre civile était inévitable. Vivez l'apocalypse des trois derniers jours de la France. Dans une France proche et obscure, une descente de police dans une cité sensible tourne au drame : un policier pris dans un guet-apens perd son sang-froid et tire aveuglément. La cité s'embrase et tout le pays vacille. De villes en villes, le feu se propage et la République explose. Forces de l'ordre, voyous, terroristes, responsables, journalistes, citoyens, tous sont submergés par le raz-de-marée du chaos. (source www.ring.fr/ extrait de la présentation du roman de Laurent Robertone «Guerilla»)

Dimanche 26 mars la police était intervenue dans une habitation du quartier Curial, 19e arrondissement, pour un différend familial. Selon le récit de la police, dès l'ouverture de la porte, un homme s'est précipité pour agresser à l'arme blanche l'un des fonctionnaires. Un de ses collègues aurait alors ouvert le feu, blessant mortellement l'agresseur, identifié plus tard comme Shaoyo Liu, père de 5 enfants. Le policier victime de l'agression à l'arme blanche a immédiatement été transporté en urgence relative à l'hôpital.

Mais la famille de Shaoyo Liu conteste formellement cette version des faits : "Vers 20 heures, ma petite sœur a entendu frapper à la porte. Elle a regardé le trou de la porte et elle a vu deux hommes et une femme armés, a expliqué l’une des filles de la victime au Parisien. Mon père est arrivé à la porte avec les ciseaux qu’il avait pour s’occuper du poisson qu’il cuisinait. Les coups à la porte sont devenus de plus en plus forts. J’ai crié « Calmez-vous, faites moins de bruit»  mais rien n’y a fait. Ils ont défoncé la porte, le coup est parti et mon père s’est retrouvé au sol." Le 2e district de police judiciaire et l'inspection générale de la police nationale ont été saisis des enquêtes.


Lundi 27 mars avant 21 heures, 150 à 200 personnes, pour la plupart de la communauté chinoise, se sont rassemblées devant le commissariat du 19e arrondissement, à Paris, pour protester contre sa mort. Les manifestants ont jeté des projectiles sur les forces de l'ordre et le commissariat. D'après «Le Parisien » pour une raison inconnue, la manifestation a dégénéré lorsque des individus ont brisé la vitre d'une voiture de police et jeté un engin incendiaire à l'intérieur. Le véhicule aurait entièrement brûlé. Trois policiers ont été blessés légèrement par des jets de projectiles. Trois personnes ont été interpellées. Vers 23H00, la situation semblait se calmer, selon une source policière. (Source www. lefigaro.fr/flash-actu/le 27/03 à 23h06 et mis à jour le 28/03 à 8h12)

Ami de Saint Bernard
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Messages : 1768
Inscription : 28/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai horreur de ce que je vais vous dire

Message par Marie du 65 le Mar 28 Mar 2017 - 18:38

Il va falloir suivre attentivement et très vite la situation à Paris, même si ça correspond au créneau temporel d'ici au grand miracle de Garabandal, s'il est le 13 avril 2017, une prophétie pourrait s'être amorcée dimanche soir et en plus avec le scénario de Laurent Robertone. J'espère de tout mon coeur m'être trompé en proposant cette hypothèse, mais je sais que si ça se confirmait se serait terrible comme charge sur nos âmes: franchement vous auriez de la famille ou des amis à Paris vous seriez capables de leur dire de fuir vite Paris à cause d'une prophétie, moi non. a écrit:

Oh là là Bernard, tu n'as pas peur d'effrayer les Parisiens!!!


Choc
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 21189
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai horreur de ce que je vais vous dire

Message par Scala-Coeli le Mar 28 Mar 2017 - 19:17

Euh... fuir Paris, ce n'est pas simple à moins d'une grande catastrophe qui se déroulerait devant nous. Nous préoccuper de notre quotidien (surtout quand on a une famille) est la première tache, je pense, des français, mais cela ne veut pas dire que nous sommes aveugles, que l'on ne se rend pas compte qu'il y a rien qui va dans notre société (certains ferment les yeux, d'autres non).
C'est une prophétie et personnellement, je ne m'y attache pas plus que cela. Nous savons qu'il se passera quelque chose en cette année 2017, mais quoi exactement, aucune idée et je ne chercherai pas, tenant avant tout à mettre totalement ma confiance en Dieu, quoi qu'il puisse se passer à Paris ou même en France. Le monde est tellement malade et tout empire mais tenons bon avec le Seigneur.
Jésus confiance
avatar
Scala-Coeli
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 1170
Localisation : Lutèce
Inscription : 04/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai horreur de ce que je vais vous dire

Message par Ami de Saint Bernard le Mer 29 Mar 2017 - 10:41

pas peur d'effrayer les Parisiens!!!
franchement j'aimerai mieux ne rien dire mais si j'ai bien vu en le gardant pour moi est ce que on ne me demandera pas des comptes (comme le veilleur qui vois venir l'ennemi et qui ne dis rien) je ne suis même pas un veilleur, en tous cas au sens d'affecté à une place de veille (comme les prophètes) j'étais sur la muraille en train de regarder dehors, pas par hasard, c'est la seule restriction, mais de ma propre volonté, est ce que ça change quelque chose pour moi???  moi sur le sujet, sachant que je ne suis pas le seul à rêver on doit être très nombreux, évidemment pas souvent.Si je le retrouve je vais vous rapporter un rêve d'il y a quelques années

Ami de Saint Bernard
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Messages : 1768
Inscription : 28/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai horreur de ce que je vais vous dire

Message par Ami de Saint Bernard le Mer 29 Mar 2017 - 11:02

fuir Paris, ce n'est pas simple à moins d'une grande catastrophe qui se déroulerait devant nous, l'aspect de l'immense difficulté est claire pour
MÉLANIE Calvat bergère de la Salette qui a vu la population s'efforcer de fuir PARIS, des désordres inexprimable... et d'indiquer : «On sortira le premier jour, le deuxième jour avec grand'peine, le troisième jour on ne pourra plus».....Même les conducteurs de voitures qui s'insulteront, blasphémeront, seront pris dans la même souricièr ... Le tout dans «une fumée asphyxiante»


C'est pour cela que je pense que si le mort de Maria Bordoni est le signe (une vidéo de ce jour montre que devant le commissariat à Paris c'était noir de monde dans la nuit passée)la mêche ne va pas atteindre instantanément la bombe (au sens figuré) que ça va mettre au moins, je l'espère, quelques jours, mais probablement pas beaucoup, avant que les parisiens prennent conscience qu'il vaut mieux partir, je rappelle en outre la coïncidence fortuite entre Guerilla de Laurent Robertone qui a décrit une révolte en trois jours, et les trois jours de Mélanie.


Il faut savoir que pour décrire ainsi, c'est pour moi contre nature, je dois me faire violence, tellement je suis porté à croire qu'à partir d'un fait tout s'enchaîne instantannément.


Une anecdote pour l'illustrer, durant mes cours de théologie par correspondance je n'avais pas compris quelque chose qui traitait des rois mages, parce que pour moi c'était dans ma  tête comme dans les jours après la naissance et ma correctrice m'a répondu qu'ils ne sont pas venus tout de suite, j'avais rangé tout cela en moi en l'acceptant et c'est seulement maintenant que je remarque que si Hérode a fait tuer les enfants de moins de deux ans, c'est parce que les rois mages ont très bien pu venir jusqu'à deux ans depuis la naissance de Jésus.

Ami de Saint Bernard
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Messages : 1768
Inscription : 28/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai horreur de ce que je vais vous dire

Message par Ami de Saint Bernard le Mer 29 Mar 2017 - 11:52

J'ai retrouvé le rêve: J'étais dans une maison à flanc de montagne, par la fenêtre donnant sur cette montagne je voyais une route montant en forte pente gravie par un long autocar, qui m'a paru vide, qui roulait vite. A un moment il a fait demi tour sans ralentir sur une sorte de terre plein inégal rocheux que j'avais aperçu et est redescendu de plus en plus vite. Tableau suivant, je suis dehors sous le pignon perpendiculaire à la montagne, avec quelques inconnus. L'explosion du car sans bruit, sans fumée, sans boule de feu a généré le nuage de débris de métal et de caoutchou, certains calcinés et semble sans pesanteur en retombant jusqu'à nous, sans nous atteindre à cause de l'avant toit. Nouveau tableau. De nouveau dans la maison j'explique aux autres, quelques hommes en long pardessus léger, plutôt beige clair, col relevé, avec force détails ce que j'avais vu avant l'explosion, personne ne réagit mais certains me regardent l'air mauvais, ils devaient être trois, les autres pas plus.

Ami de Saint Bernard
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Messages : 1768
Inscription : 28/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum