Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Alice Lentchevska - Sur la prêtrise Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

Alice Lentchevska - Sur la prêtrise

Aller en bas

Alice Lentchevska - Sur la prêtrise Empty Alice Lentchevska - Sur la prêtrise

Message par Gabuzo le Sam 28 Jan 2017 - 13:42

22.III.1990

Ne t’intéresse pas au prêtre qui célèbre Mon Sacrifice. Ne l’observe pas, ne le juge pas. Ne te choisis pas le Sacrifice qui est célébré par ton prêtre préféré. Ce n’est pas pour lui que tu y vas.
Viens uniquement pour Moi – pour réaliser le don de toi sur l’autel, et pour recevoir Mon don dans la Communion.
Aperçois-Moi à travers ton cœur et à travers ton âme : vois Ma sainteté, Mon Amour et Ma douleur. Aime et répare, tout comme Moi. Aime et répare d’autant plus ardemment que tu ressens Ma douleur augmentée par la célébration nonchalante de Mon Sacrifice. Aime et répare le manque d’Amour de la part de celui qui touche Mon Corps et qui boit Mon Sang.
Ne juge pas ! Ne compare pas !
Calme Ma douleur avec les larmes de ton cœur et protège, de l’Amour Miséricordieux de ton âme, Mon fils qui me blesse. Que ton cœur brûle et que tes lèvres se taisent.
Demande, supplie dans la contrition que Je lui pardonne, parce qu’il ne sait pas ce qu’il fait et parce que tu ne sais pas ce que tu fais quand tu célèbres Mon Sacrifice dans ton cœur, dans la distraction et la nonchalance. Demande pardon pour toi-même et pour tes frères, répare Ma souffrance en vous. Mon enfant, sois-Moi Madeleine, Jean et Ma Mère quand J’offre Mon Corps et Mon Sang pour votre vie. Pour votre résurrection.

24.XII.1993, 7h40

Tu es la conscience de ceux à qui parviennent Mes paroles.
Un homme qui vit en ermite (en Moi) devient la conscience du monde. Satan livre bataille dans son cœur pour le salut de Mon peuple. Dans une âme consacrée se déroule le combat pour les âmes de ceux pour lesquels elle s’est offerte.
Le sort du monde dépend des prêtres et des religieux. Pas de leurs actions extérieures, mais de la victoire dans le combat de leur propre âme, celui que dirige satan contre ceux que J’ai appelés.
Depuis que tu t’es offerte à Moi pour les autres, ta conscience ne t’appartient plus.
De la pureté de ton cœur et de ta conscience les autres dépendent : leur salut et leur sainteté.
Telle est le lien entre toi et les gens, telle est ta responsabilité.

28.II.1994, 2h00

† Mon enfant, Je t’ai guidée un pas de plus dans ta foi : de ton service pour Moi parmi les gens à ton service auprès de Moi pour les gens.
Concentre dans ton cœur la douleur du monde, la douleur de tes proches et de ceux que Je montre à ton âme. Et apporte cela avec Marie au Golgotha de tes journées, dépose-le sous Ma Croix afin que le Sang qui coule de Mes Blessures annihile le mal et fasse naître l’Amour.
Je veux qui tu serves auprès de Mon Cœur ouvert sur la croix, pour chaque homme qui est, qui était et qui vient.
C’est un ermitage dans le monde, même si le monde entier tient dans ton âme. En toi, le monde entier est à genoux au pied de Ma Croix, et en toi le monde entier reçoit Mon Sang du salut qui coule de la Blessure de Mon Cœur.
C’est en cela que consiste le vrai sacerdoce : veiller auprès de Dieu pour devenir un lien entre Dieu et le monde, pour déposer le monde entier dans le Cœur de Dieu avec des larmes de pénitence et avec la joie de l’espérance.
Je vais brûler dans ton cœur la marque d’une telle appartenance à Moi et à ce service envers tes proches, afin que tu sois comme une prêtresse qui veille auprès du saint feu.
Lc 11,2-4 « Il leur dit : Lorsque vous priez, dites : Père, que ton Nom soit sanctifié; que ton Règne vienne; donne-nous chaque jour notre pain quotidien; et remets-nous nos péchés, car nous-mêmes remettons à quiconque nous doit; et ne nous laisse pas succomber à la tentation. »

14.IV.1997

- Le Seigneur m’a montré l’horreur de Ses Blessures que Lui causent ceux qui ont été choisis par Lui comme serviteurs de Son autel. Combien ils s’acharnent sur le Christ à travers leurs critiques réciproques, souvent aussi envers les laïques.
Le Sang du Christ coule abondamment, et Il est suspendu sur la croix dans leurs âmes, malmené et, pour l’instant, impuissant envers les trahisons, les mesquineries et les fatuités d’un partie de Ses serviteurs.
Notre très sainte Mère pleure en voyant ce terrible spectacle, ainsi que ceux à qui le Seigneur a révélé cette vérité et qui pleurent en priant.
La plus grande menace pour l’Église et la force qui détruit sa sainteté est plantée dans son sein – dans les cœurs de ceux qui, au lieu d’être le cœur et les bras du Christ, sont Ses Blessures.

7.V.2004

† Il faut pleurer dans son âme à cause du manque d’hommage qui m’est dû, y compris dans Mon Église, faire réparation avec douleur et compléter ce qui manque de la part de Mes enfants et de ceux qui devraient être des modèles et des guides pour eux.
Cela fait également parti de tes devoirs, c’est pour cela que Je t’ai doté d’un cœur sensible.
Il y aura de plus en plus d’occasions de partager la souffrance de Ma Mère à cause du manque d’hommage, d’amour et de perception de Ma présence vivante dans l’Église et parmi ceux qui sont baptisés en Mon nom.
Que ton âme pleure – pas sur Moi, mais sur ceux qui Me dédaignent et Me méprisent.
Ils ne savent vraiment pas ce qu’ils font, parce qu’ils ne M’ont pas connu, parce qu’ils ne veulent pas du contact avec Moi dans leur âme. Parce qu’ils sont tombés dans la routine et qu’en fait, ils se servent eux-mêmes en se servant de Moi.

9.III.2005

† Il faut prendre soin de la paix dans son cœur et de Mon Amour Miséricordieux envers ses frères égarés. Il faut bénir et Me confier chacun. Il faut beaucoup se préoccuper des prêtres et les appuyer, parce que l’enfer entier s’est jeté sur eux de différentes manières.
Je t’ai donné l’existence dans cette période pour que tu appuies Mes serviteurs par la prière et l’offrande dans ton quotidien. Et aussi par ton témoignage, quand la nécessité apparaît.
Garde les yeux ouverts et le cœur sensible à Moi, parce que Je suis crucifié dans beaucoup d’âmes baptisées en Mon Nom.
Je souffre et J’appelle Mes bien-aimées pour qu’elles demeurent auprès de Moi, qu’elles partagent Ma souffrance dans l’Amour. Qu’elles arrachent Mes enfants à l’enfer.
Ne sois pas triste, tu peux faire beaucoup par Mon regard d’Amour et ton offrande de Sacrifices de réparations à chaque moment.
Lc 17,22-25 « Viendront des jours où vous désirerez voir un seul des jours du Fils de l’homme, et vous ne le verrez pas. On vous dira : Le voilà ! Le voici ! N’y allez pas, n’y courez pas. Comme l’éclair en effet, jaillissant d’un point du ciel, resplendit jusqu’à l’autre, ainsi en sera-t-il du Fils de l’homme lors de son Jour. Mais il faut d’abord qu’il souffre beaucoup et qu’il soit rejeté par cette génération. »
Gabuzo
Gabuzo
Contre la puce électronique

Masculin Messages : 131
Localisation : Pologne
Inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum