Avant-propos Peu de gens savent que le Temple de Jérusalem fut le théâtre d'une série de phénomènes étranges, à partir de l'an 30, principalement à l'occasion de chaque fête de Yom Kippour. Ces phénomènes hors du commun, qui ont débuté une quarantaine d'années avant la destruction du Temple en l'an 70 ap. J.-C, ont été observés par de nombreux Juifs ayant vécu à cette époque-là. Ensuite, tous ces signes ont été minutieusement consignés dans les deux versions du Talmud (1) par les rabbins dès le troisième siècle de notre ère. L’historien Juif, Flavius Josèphe (37 à 100 ap. J.-C.) a également rapporté certains faits inhabituels corroborant les affirmations des rabbins ou y ajoutant d'autres détails tout aussi étranges. Mes amis, si j'ai choisi d'écrire cet article, c'est parce que d'une part, ces événements sont autant d'indices révélant que le Seigneur Yéchoua aurait bien été crucifié en l'an 30. Et d'autre part, parce que ces signes pourront peut-être aussi nous aider à comprendre que Dieu ne fait jamais rien sans prévenir les hommes. En effet, tous ces phénomènes, qui se sont déroulés pendant 40 ans jusqu'à la destruction du Temple, auraient dû alarmer la génération de l'époque sur l'imminence de la catastrophe de l'an 70 et lui faire prendre conscience que quelque chose avait fondamentalement changé sur le plan religieux depuis cette année 30, lorsque ces prodiges ont débuté. De la même façon, les signes célestes auxquels nous assistons cette année et l'année prochaine (la tétrade), ainsi que tous les autres signes qui se déroulent sous nos yeux depuis plusieurs années, devraient nous mettre en garde et nous avertir de l'imminence de grands événements qui vont bouleverser le monde et nos propres vies.