Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Page 10 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mer 16 Aoû 2017 - 7:51

16 août - Saint Etienne de Hongrie (+ 1038) qui consacra son pays à la Mère de Dieu







Consacrée à la Mère de Dieu, la Hongrie se libère du joug ottoman






Le roi saint Etienne de Hongrie a voulu être couronné le jour de l'Assomption de l'année 1001 ; il voulut que l'image de Marie soit brodée sur son manteau royal et que dans les proximités du palais soit bâtie une splendide église dédiée à Marie.

Le jour de l'Assomption 1038, le roi renouvela l'acte de consécration à la Vierge et lui offrit sa couronne, lui demandant de veiller sur la jeune Eglise de son pays.





Saint Gérard de Csanad (†1046), un bénédictin, invita les Hongrois à appeler la Vierge « Magna Domina », « Grande Dame des Hongrois », et à lui rendre tout l'honneur que le peuple avait réservé à la déesse païenne de la fertilité et de la vie, « Boldog Asszony ».

L'angélus de l'aube, de midi et du soir, a été introduit en Hongrie après la victoire sur les Turcs à Belgrade en 1456.

Plus tard, en 1541, Budapest fut occupée à son tour par les Ottomans (musulmans turcs), mais fut libérée en 1686.

A la suite de cette libération, en 1693, l'empereur hongrois Léopold I renouvela l'acte national de confiance de son pays à Marie.



Hongrie : une longue histoire entre les mains de Marie


La Hongrie est peuplée au IX° siècle par des tribus nomades provenant des steppes d'Asie.

Au début, les Magyars, avant tout guerriers vivent d'élevage et de pillage.

Ils se sédentarisent en l'an 955 et sont alors christianisés par des missionnaires byzantins et occidentaux, avec leur tête saint Adalbert, évêque de Prague.


La Hongrie, royaume de Marie




La domination musulmane et le rôle des congrégations mariales

À la suite de l'occupation de Budapest par les Ottomans le 29 août 1541.

Budapest était occupé depuis 1541 par les Ottomans (musulmans turcs), et fut libéré en 1686.

En 1693, l'empereur Léopold I avait alors renouvelé l'acte national de confiance à Marie.

C'est en 1696 qu'a lieu le miracle des larmes sur l'icône "Hodigitria" à Mariapoc.

Et c'est en 1697 que les Turcs sont chassés définitivement du territoire austro-hongrois.

Au XVI et XVII° siècle, les congrégations mariales donnent une formation religieuse profonde à leurs membres, développent le Regnum Marianum, et répandent la religion dans les masses :

De nombreux princes sont formés dans ces congrégations :

Ferdinand II, Ferdinand III, Leopold Ier, Charles de Lorraine, Eugène de Savoie, Jean Sobieski, François Rákóczi II, les Esterházy, les Báthory, les Zrinyi et les membres les plus distingués de la haute société hongroise.

Le prince Nicolas Esterházy fit cadeau à son fils Ladislas pour sa fête d'un chapelet; il l'avait récité pour lui tous les jours pendant 16 ans...

Le centre de la vie des congrégations était Nagyszombat.

L'université de Nagyszombat s'est engagée en 1657 par vœu à défendre l'Immaculée Conception et à célébrer chaque année la fête de l'Immaculée Conception avec la plus grande solennité possible.

Le laboureur en allant à son champ, le berger en faisant paître son troupeau récitent le chapelet; et les femmes en filant louent la Vierge Marie.

Presque tous les hommes portaient le chapelet attaché à leurs vêtements.


Joseph II et la soumission de l'Eglise à l'Etat

En 1765, Joseph II devint empereur du Saint Empire Romain Germanique et co-régent des possessions des Habsbourg, jusqu'à sa mort en 1790.

Ses réformes consistaient à soumettre l'Eglise à l'Etat : réduction du nombre de séminaires, suppression de congrégations et d'ordres religieux jugés inutiles. Il supprima les sanctuaires marials qui n'étaient pas des paroisses.

Il effaçait des différences nationales et donc aussi l'idéal hongrois de vivre comme un royaume de Marie « Regnum Marianum ».

La renaissance catholique fut lente à se manifester.

En 1853 le Primat Scitovszky, grand serviteur de Marie, ressuscita l'ancienne congrégation des universitaires à Nagyszombat, et Pierre Klobusiczky, archevêque de Kalocsa (1821-1843), propagea, même parmi les membres de la dynastie régnante et du parlement, la dévotion envers Marie Immaculée.

Jusqu'en 1848, l'hymne national était un hymne à Marie, les monnaies portaient l'effigie de Marie et le drapeau national, avec l'image de la Vierge, portait l'inscription:

"Matre monstrante Viam, Deo duce, pro patria et libertate vivere aut mori"

(Avec la Mère qui montre la voie, et guidés par Dieu, vivre ou mourir pour la patrie et la liberté).

Les revendications authentiques de l'insurrection de 1848 (le nationalisme hongrois et le respect de la classe ouvrière) n'étaient pas opposées à ce règne de Marie.

En 1867, la Hongrie redevint une nation autonome, quoique toujours fédérée avec l'Autriche ; l'empereur François Joseph et l'impératrice Elisabeth furent couronnées dans l'église mariale du palais royal. (2)


Dans les tourmentes du XX° siècle

Dans la tourmente nazie

Horthy s'allie avec l'Allemagne nazie dans les années 1930, dans l'espoir de revenir sur les pertes territoriales qui ont suivi la Première Guerre mondiale. Les choses s'aggravent encore lorsqu'en octobre 1944, Hitler veut éviter que la Hongrie ne rejoigne les Alliés et remplace Horthy par un collaborateur nazi hongrois F. Szálasi et son parti des Croix fléchées.

C'est alors que plus de 450 000 Juifs et plusieurs centaines de Tsiganes périrent.

Dans ce contexte obscur, la consécration du monde au Cœur Immaculé de Marie par Pie XII le 31 octobre 1942 fut répétée par le maire de Budapest, Charles Szendy, le 27 juin 1943.

Cette même année, lors de la procession du Saint Sacrement, dans toutes les paroisses, les fidèles présents se sont offerts eux-mêmes et ont offert la capitale du pays et tout l'univers au Cœur de Jésus et au Coeur Immaculé de Marie comme Reine de l'univers.

Cette consécration restera inoubliable.

Bon nombre de villes de province ont suivi cet exemple (Szeged, Kecskemét, Szabadka, Baja, Kalocsa, etc.) et là encore la consécration a été faite avec la plus grande solennité possible.


Dans la tourmente communiste



En 1945, l'armée Rouge occupa complètement le Pays, et la Hongrie fut contrainte d'entrer dans l'orbite soviétique.

Peu après, le 2 octobre 1945, J. Mindszenty fut nommé cardinal et primat de Hongrie.

Le 15 août 1947, pendant que le gouvernement se préparait à célébrer le centenaire de la révolution de 1848, le cardinal Mindszenty ouvrait l'Année Mariale, parce que la révolution de 1848 était compatible avec les idéaux catholiques.

« En 1948, il déclare :

"Mon vœu le plus profond serait qu'un million de familles hongroise prennent le chapelet à la main et supplient Marie."

Et dans une de ses lettres pastorales :

"Revenons aux plus anciennes sources de notre Patrimoine hongrois !

Donnons à nouveau à la Vierge Marie le nom de Reine, afin qu'elle prenne notre destin entre ses mains."

Et il prie Marie en ces termes :


"Marie, notre Mère, ce que nous endurons de peines, nous l'offrons en expiation.

Que les soupirs et les pleurs, la peur, l'amertume, la plainte muette du monde servent à l'expiation de nos péchés.

Nous sommes prêts à souffrir, Mère douloureuse, autant que ton Fils le jugera bon pour notre salut.

Cependant, nous t'en prions, relève la nation éprouvée comme Job et montre que tu es toujours notre Mère."


La participation populaire fut très importante, ce qui attira la méfiance du gouvernement, et en 1949, le cardinal est condamné à la prison à vie pour trahison envers l'État hongrois.

Libéré lors de l'insurrection de 1956, il se rend à Budapest.

Il loue les insurgés, intervenant à la radio pour se déclarer favorable aux développements anti-communistes de l'insurrection.

Quand les troupes soviétiques interviennent en Hongrie, il trouve un asile politique dans une ambassade avant de se réfugier à Vienne.

L'insurrection démocrate-populaire de 1956 ne fut pas complètement vaine : elle convainquit les gouvernants de respecter, au moins en partie, une relative liberté de culte, et une détente progressive au niveau de la vie sociale.


De nos jours

Les premières élections ont eu lieu en 1990.

Les troupes communistes sont parties en 1991.

La Hongrie est entrée dans l'OTAN en 1999 et membre de l'union européenne en 2004.

Il y a actuellement en Hongrie plusieurs centaines de congrégations mariales pour la jeunesse ou pour les différentes classes de la société, accompagnées par les prêtres séculiers, les jésuites, les bénédictins, les cisterciens, les piaristes, les prémontrés, les franciscains, les salésiens etc.





avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20544
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Jeu 17 Aoû 2017 - 9:47

17 août – France, Crozant : Notre Dame des Places (1664) – Irlande : fête nationale de Notre ​​Dame de Knock (1879)






https://www.facebook.com/notes/une-minute-avec-marie/17-ao%C3%BBt-france-crozant-notre-dame-des-places-1664/427067747091/







 

A Knock, la Vierge avec saint Joseph et saint Jean…

​Le jeudi 21 août 1879, vers dix-neuf heures, à Knock Mhuire (Irlande, comté de Mayo) Mary Mc Loughlin, quarante-cinq ans, et Mary Byrne, vingt-neuf ans, ont une apparition de la Vierge sur la façade de l’église paroissiale.

Surprises, elles préviennent l’entourage.

Seize personnes accourent qui toutes voient la Vierge pendant près de deux heures.

D’autres s’absentent puis reviennent et font le même constat.

La Vierge est debout, entre 30 et 60 cm au-dessus du sol.

Elle est vêtue de blanc et porte une couronne d’or.

Elle semble prier.

Saint Joseph et saint Jean l’Evangéliste l’accompagnent.

Les témoins voient aussi un « autel » sur lequel se tenait un « agneau » derrière lequel une croix était plantée.

Aucun message n’a accompagné l’apparition silencieuse, mais des guérisons corporelles frappent l’opinion.

Sur l'autel, l'Agneau immolé rappelle le sacrifice du Calvaire, rendu présent chaque jour à la Messe.

Saint Jean l'évangéliste apparaît comme un prêtre, et il désigne Marie présente au pied du Calvaire pour être donnée par le Christ comme sa Mère au disciple par ces mots:

« Femme, voici ton Fils ».

Chacun est appelé à devenir membre du Christ, et à participer, avec lui et en Marie, au mystère de la Rédemption.


Notre Dame de Knock, Reine d'Irlande

Les apparitions silencieuses à Knock


Les témoins :

Le jeudi 21 août 1879, vers dix-neuf heures, à Knock Mhuire (Irlande, comté de Mayo) Mary McLoughlin, quarante-cinq ans, et Mary Byrne, vingt-neuf ans, aperçoivent des « images lumineuses» sur la façade de l’église paroissiale. Surprises, les deux femmes observent : il s’agit bien d’une apparition de la Vierge, concluent-elles. Elles préviennent l’entourage.

16 personnes accourent qui toutes voient la Vierge pendant près de deux heures.

La pluie battante empêche certains d’entre eux de rester jusqu’au bout.

D’autres s’absentent puis reviennent et font le même constat.

La Vierge est visible, debout, entre 30 et 60 cm au-dessus du sol. Sa taille est celle d’une personne moyenne.

Elle est vêtue de blanc et porte une couronne d’or. Elle semble prier.

Saint Joseph et saint Jean l’Evangéliste l’accompagnent. « Saint Jean était habillé comme un évêque en train de prêcher.

Il portait une petite mitre sur la tête », précise Patrick Hill qui a vu également des anges.

Les témoins voient aussi un « autel » sur lequel se tenait un « agneau » derrière lequel une croix était plantée.

Aucun message n’a accompagné l’apparition silencieuse, mais des guérisons corporelles frappent l’opinion.


Prière à Notre-Dame de Knock


Notre Dame de Knock, Reine de l'Irlande, Vous avez donné espoir à Votre peuple dans un moment de détresse et l'avez réconforté dans son chagrin.

Vous avez inspiré d'innombrables pèlerins à prier avec confiance Votre Divin Fils, et se souvenir de sa promesse:

"Demandez et vous recevrez, Cherchez et vous trouverez".

Aidez-moi à me souvenir que nous sommes tous des pèlerins en route vers le paradis.

Remplissez-moi d'amour et de souci pour mes frères et sœurs dans le Christ, en particulier pour tous ceux qui vivent avec et autour de moi. Confortez-moi quand je suis malade, déprimé ou solitaire.

Apprenez-moi comment prendre part toujours plus pieusement à la sainte messe et enfin, priez pour moi maintenant, et à l'heure de ma mort.

Amen.








Signification symbolique de la vision de Knock

Sur l'autel, l'Agneau immolé rappelle le sacrifice du calvaire, rendu présent chaque jour à la Messe, et au ciel, l'offrande du Christ au Père (Lettre aux Hébreux).

Saint Jean l'évangéliste apparaît comme un prêtre, et il désigne Marie présente au pied du calvaire, « où, non sans un dessein divin, elle était debout (cf. Jn 19, 25), souffrant cruellement avec son Fils unique, associée d'un cœur maternel à son sacrifice, donnant à l'immolation de la victime, née de sa chair, le consentement de son amour, pour être enfin, par le même Christ Jésus mourant sur la croix, donnée comme sa Mère au disciple par ces mots: "Femme, voici ton Fils" (cf. Jn 19, 26-27) » (Vatican II, lumen gentium 58).

Chacun est appelé à devenir membre du Christ, et à participer, avec lui et en Marie, au mystère de la rédemption.

Saint Joseph est l'époux de Marie, le modèle du père et de l'époux. Il est aussi un maître d'oraison et le patron de l'Eglise.

Le 8 décembre 1872, Pie IX déclara saint Joseph patron de l'Eglise universelle.

Et le 15 août 1889, Léon XIII exposa toute la doctrine sur saint Joseph, depuis les fondements de sa dignité jusqu'à la raison singulière pour laquelle il mérite d'être proclamé patron de toute l'Église, modèle et avocat de toutes les familles chrétiennes.


Reconnaissance officielle

En 1879, l’archevêque diocésain institue une commission d’enquête qui conclut positivement l’année suivante.

Le prélat a encouragé le pèlerinage naissant sans statuer sur l’origine surnaturelle de l’apparition

. En 1936, Mgr Gilmartin, archevêque de Tuam, a ouvert un bureau des constatations médicales afin d’étudier scientifiquement les guérisons alléguées puis il a créé une nouvelle commission d’enquête qui a repris les conclusions positives de 1880.

En 1957, le sanctuaire fut affilié à la basilique Marie majeure à Rome, avec des indulgences spéciales.

A la fin du concile Vatican II, le pape Paul VI invita l'évêque de Knock à célébrer la messe avec lui et avec les évêques qui avaient la charge des plus fameux sanctuaires du monde.


Visiteurs illustres

En 1973, Paul VI a béni la première pierre du nouveau sanctuaire, consacré par le cardinal primat d’Irlande, Mgr Conway, en 1976.

Le pèlerinage personnel du pape Jean Paul II le 30 septembre 1979, pour le centenaire de cette apparition, a encore stimulé la vie de ce lieu saint.

Mère Térésa de Calcutta a visité le lieu saint en juin 1993 et 1 million et demi de pélerins s'y rendent chaque année.



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20544
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Ven 18 Aoû 2017 - 8:49

18 août – France

Notre Dame de Liesse

 








http://www.soissons.catholique.fr/l-eglise-dans-l-aisne/la-decouverte-du-diocese/sanctuaire/historique-de-notre-dame-de-liesse/historique-de-notre-dame-de-liesse.html





Fatima complète Paray-le-Monial


http://www.etoilenotredame.org/sanctuaires/41-paray-le-monial






La notion de Marie Médiatrice est encore controversée de nos jours.

Pourtant, elle a pour elle des témoignages solides. Léon XIII dans l’encyclique Octobri Mense du 22 septembre 1891 déclare :

« Il est permis d’affirmer, que rien, d’après la volonté de Dieu ne nous est donné sans passer par Marie, de telle sorte que, comme personne ne peut s’approcher du Père tout-puissant sinon par son Fils, ainsi personne, pour ainsi dire, ne peut s’approcher du Christ que par sa Mère ».

Et Pie XI dans la conclusion de l’encyclique Miserentissimus Redemptor dit :

« Le Christ, seul Médiateur entre Dieu et les hommes, a voulu cependant s’associer sa Mère comme avocate des pécheurs et comme dispensatrice et médiatrice de ses grâces. »

Jusqu’à sa crucifixion, le Christ était l’unique dispensateur de tous ses dons.

Mais après sa crucifixion, il lui a plu de confier à sa Mère un pouvoir merveilleux, celui de dispenser à ses enfants de la terre toutes les grâces nécessaires pour se convertir et persévérer dans le bien.

Voilà pourquoi la dévotion au Sacré-Cœur et la dévotion au Cœur Immaculé de Marie ne peuvent être dissociées.

Yves de Lassus

Centenaire de Fatima

Lettre de liaison n° 53 (14 juin 2017)






Centenaire de Fatima



13 juin 1917 à Fatima, le cœur immaculé de Marie

Le récit de l'apparition par soeur Lucie.

Après avoir récité le chapelet avec Jacinthe, François et d'autres personnes qui étaient présentes, nous vîmes de nouveau le reflet de la lumière qui s'approchait (ce que nous appelions éclair) et, ensuite, Notre-Dame, sur le chêne-vert.

- Que voulez-vous de moi ? demandai-je.

- Je veux que vous veniez ici le 13 du mois prochain, que vous disiez le chapelet tous les jours et que vous appreniez à lire. Ensuite, je vous dirai ce que je veux.

Je demandai la guérison d'un malade.

- S'il se convertit, il sera guéri durant l'année.

- Je voudrais vous demander de nous emmener au Ciel.

- Oui, Jacinthe et François, je les emmènerai bientôt, mais toi, tu resteras ici pendant un certain temps.

Jésus veut se servir de toi afin de me faire connaître et de me faire aimer. Il veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur immaculé.

- Je vais rester ici toute seule ? Demandai-je avec peine.

- Non ma fille. Tu souffres beaucoup ?

Ne te décourage pas, je ne t'abandonnerai jamais.

Mon Cœur immaculé sera ton refuge et le chemin qui te conduira jusqu'à Dieu.

Ce fut au moment où elle dit ces dernières paroles qu'elle ouvrit les mains et nous communiqua pour la seconde fois le reflet de cette lumière immense.

En Elle nous nous vîmes comme submergés en Dieu.

Jacinthe et François paraissaient être dans la partie de cette lumière qui s'élevait vers le Ciel et moi dans celle qui se répandait sur la Terre.

Devant la paume de la main droite de Notre-Dame, il y avait un Cœur entouré d'épines qui semblaient s'y enfoncer.

Nous avons compris que c'était le Cœur immaculé de Marie, outragé par les péchés de l'humanité et qui demandait réparation.

Le commentaire de soeur Lucie

Etablir dans le monde la dévotion au Cœur Immaculé de Marie veut dire amener les gens à une totale consécration, à la conversion, au don, à l'affection intime, à la vénération et à l'amour.

C'est donc dans cet esprit de consécration et de conversion que Dieu veut établir dans le monde la dévotion au Cœur immaculé de Marie.

Nous savons tous ce que représente dans une famille le cœur de la mère : c'est l'amour !

En effet, c'est l'amour qui pousse la mère à s'empresser auprès d'un berceau de son enfant, à se sacrifier, à se donner, à courir défendre son enfant.

Tous les enfants font confiance au cœur de leur mère, et tous savent qu'ils ont en lui une place d'intime prédilection.

C'est la même chose avec la Vierge Marie.


Le Message l'exprime ainsi :

« Mon cœur sera ton refuge et le chemin qui te conduira jusqu'à Dieu ».
Le cœur de Marie est donc pour tous ses enfants le refuge et le chemin vers Dieu.

Ce refuge et ce chemin ont été annoncés par Dieu à toute l'humanité, aussitôt après la chute.

Au démon, qui avait tenté les deux premiers êtres humains et qui les amena à désobéir à l'ordre divin qu'ils avaient reçu, le Seigneur a dit :

« Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ton lignage et le sien. Il t'écrasera la tête et tu l'atteindras au talon. »


(Genèse3, 15)



Du cœur de la mère les enfants reçoivent la vie naturelle, le premier souffle, le sang vivifiant, les palpitations du cœur, comme si la mère était le ressort d'une horloge qui a deux pendules.

Nous pouvons dire la même chose de Marie, quand elle a porté dans son sein le fils du Père éternel

. Et ainsi le Cœur de Marie est, en quelque sorte, le cœur de ce nouveau lignage dont le premier fruit est le Christ, le Verbe de Dieu.


Et nous lisons dans le livre d'Isaïe :

« Car je vais répandre de l'eau sur le sol assoiffé et des ruisseaux sur la terre desséchée; je répandrai mon esprit sur ta race et ma bénédiction sur tes descendants. »


(Isaïe 44, 3)

Ce sol arrosé et béni, est le Cœur Immaculé de Marie, et Dieu veut que notre dévotion y prenne racine.

C'est à cette fin même que Dieu y a mis tant d'amour, un amour de Mère universelle, qui consacre et convertit son lignage dans le Corps et le Sang du Christ, son Fils Premier né, le Fils de Dieu, le Verbe du Père.


Les actions des papes

N.B. Les actions des papes sont aussi une réponse aux messages donnés le 13 juillet 1917.

En 1954, le pape Pie XII institua la fête de Marie Reine, et ordonna également que, « ce jour-là, on renouvelle la consécration du genre humain au Cœur Immaculé de la Bienheureuse Vierge Marie. C'est là, en effet, que repose le grand espoir de voir se lever une ère de bonheur où régneront la paix chrétienne et le triomphe de la religion. »

Le 25 mars 1984, le pape Jean Paul II consacra le monde au coeur immaculé de Marie. Et le 8 octobre 2000, Jean Paul II, sur la place saint Pierre, devant la statue de Notre Dame de Fatima, renouvelle la consécration du monde, en présence de 1500 évêques.

Le Vendredi saint 2011, Benoît XVI déclare :

« Je pense que maintenant, il est important d'intérioriser cet acte, de nous laisser pénétrer, de le réaliser en nous-mêmes. »


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20544
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Sam 19 Aoû 2017 - 13:04

19 août - 5° apparition à Fatima :

l’annonce du grand miracle -

Saint Jean Eudes



https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t37318p390-les-saints-les-saintes-du-jour#413463








« … Elles n’ont personne qui se sacrifie et prie pour elles »


À quelques pas du Cabeço (de la colline), je rejoins mes amis, au lieu-dit Valinhos (Fatima, Portugal).

C’est une aire circulaire, délimitée par un muret de pierre, entourée de nombreux arbres, semblable à un petit jardin public.

À son centre, s’élève une grande statue de Notre Dame, protégée par un dôme de pierre.

C’est ici que la Sainte Vierge apparut le dimanche 19 août 1917 aux petits bergers.

Le rendez-vous mensuel avait été décalé car les voyants avaient été séquestrés par l’administrateur du canton, le treize de ce mois.

Nous regardons attentivement la statue qui est relativement fidèle aux descriptions données par les voyants. Marie est simplement vêtue, elle n’a pas de couronne sur la tête.

Elle porte une grande robe blanche, sans ceinture, en partie cachée par un voile épais qui descend jusqu’à ses pieds. Elle tient entre ses doigts un chapelet.

En ce lieu, Marie à la fin de sa visite, ressentit une grande tristesse et déclara :

« Priez, priez beaucoup et faites des sacrifices pour les pécheurs, car beaucoup d’âmes vont en enfer parce qu’elles n’ont personne qui se sacrifie et prie pour elles. »

19 août 1917 à Fatima  


Jean-Pierre Jouvinroux





https://fr.zenit.org/articles/author/jean_pierrejouvinroux/




https://fr.zenit.org/articles/carnet-dun-pelerinage-a-aljustrel-le-hameau-des-voyants-de-fatima/


L'administrateur du conseil de Villanova, président de la loge maçonnique, réagit.

Le 11 août, il convoque les deux pères des voyants.

Lucie préférerait répondre pour eux et répond à son père :

« Si on te tue, dis-leur que Francisco et moi,  nous voulons mourir aussi.

» Après de longs interrogatoires, les voyants sont séquestrés. Ils ne sont libérés que le 15 août[.

Le dimanche 19 août, sœur Lucie raconte dans ses mémoires.

J'étais avec mes brebis, en compagnie de François et de son frère Jean, à un endroit appelé Valinhos, et je sentis que quelque chose de surnaturel s'approchait et nous enveloppait. Soupçonnant que Notre Dame allait nous apparaître, et ayant de la peine de Jacinthe ne soit pas là pour la voir, nous demandâmes à son frère Jean d'aller la chercher. Comme il ne voulait pas y aller, je lui offris pour cela deux « vinténs » et il partit en courant.

Entre temps, je vis, avec François, le reflet de la lumière, celle que nous appelions éclair.

Jacinthe étant arrivée, un instant après, nous vîmes Notre Dame au-dessus du chêne vert.

- Que voulez-vous de moi ?

- Je veux que vous reveniez à la Cova da Iria le 13, et que vous continuiez à réciter le chapelet tous les jours.

Le dernier mois, je ferai le miracle pour que tous croient.

- Que voulez-vous que l'on fasse de l'argent que les gens laissent à la Cova da Iria ?

- Faites deux brancards. Tu porteras l'un avec Jacinthe et deux autres petites filles habillées de blanc.

L'autre, François le portera avec trois autres garçons comme lui, vêtus d'une aube blanche.

L'argent des brancards est pour la fête de Notre-Dame du Rosaire, et ce qui restera sera pour aider à construire une chapelle que l'on fera faire.

- Je voudrais vous demander la guérison de quelques malades.

- Oui, j'en guérirai certains dans l'année.

Et, prenant un air plus triste :

« Priez, priez beaucoup et faites des sacrifices pour les pécheurs car beaucoup d'âmes vont en enfer parce qu'elles n'ont personne qui se sacrifie et prie pour elles. »

Comme d'habitude, elle commença à s'élever en direction du levant.


Plus tard, sœur Lucie commente:

« Aujourd'hui, à travers le temps et les évènements, je vois dans ces brancards de procession comme une annonce de beaucoup d'autres qui ont porté la statue de Notre Dame et l'ont amenée jusqu'aux limites de la terre .

Ce pèlerinage n'est pas terminé et où il passe il apporte la lumière de la foi, de l'espérance, de la confiance et de l'amour. »





Je vous salue, Marie pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous.


Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.


Amen.



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20544
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Dim 20 Aoû 2017 - 8:16

20 août - Saint Bernard de Clairvaux, Docteur de l'Eglise (+ 1152)


https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t37318p420-les-saints-les-saintes-du-jour#413495




La marque de la bonté native de Marie






Marie fut réservée, l'Évangile en fait foi.

On ne l'y voit jamais ni bavarde ni présomptueuse.

Dans le texte entier des quatre Évangiles, si j'ai bonne mémoire, on ne nous rapporte pas plus de quatre fois des paroles de Marie.

La première fois elle s'adresse à l'ange, mais seulement après que lui-même lui a parlé par deux fois.

Ensuite, c'est chez Élisabeth, lorsque sa voix fait tressaillir Jean dans le ventre de sa mère et que, louée par sa cousine, elle s'empresse de louer elle-même le Seigneur.

La troisième fois, elle parle à son Fils, alors âgé de douze ans, et se plaint qu'elle-même et son père inquiets, aient dû le chercher.

La dernière fois, aux noces de Cana, elle s'adresse à son Fils et aux serviteurs, et cette fois-là ses propos portent la marque la plus certaine de sa bonté native et de sa réserve virginale.

Faisant sien l'embarras d'autrui, elle ne peut y tenir et elle avertit son Fils que le vin va manquer ; lorsque son Fils la réprimande, la douceur et l'humilité l'empêchent de lui répondre, et pourtant, sans se laisser déconcerter, elle engage les serviteurs à faire ce que dira son Fils.


St Bernard de Clairvaux, Docteur marial (1091-1153)






Saint Bernard, "la conscience de son temps"

Si Clairvaux est un lieu enfoui de l’histoire du passé de la France, Bernard de Clairvaux est présent par sa foi, sa doctrine, la vigueur de ses combats spirituels.

« Apprenez de Jésus à régner », répète-t-il aux princes…

« Votre crime ne restera pas longtemps impuni », affirme-t-il à l’un d’eux.

De tels accents l’ont fait surnommer « la conscience de son temps ».

Il n’est pas besoin d’attendre le recul du temps pour savoir qu’un Jean-Paul II apparaîtra aux générations futures comme l’un des grands phares du XXème siècle tant par son action pastorale que par la puissance de sa pensée théologique et de sa foi théologale.

Au XIIème siècle, il en va de même pour Bernard de Clairvaux.


Il est considéré, dès son époque, comme colonne de la foi et père spirituel commun :

« Quelques hommes, dit Ernest Hello, ont reçu le don de résumer un siècle en eux.

Ces hommes sont rares ; on les compterait sans fatigue. L’un d’eux s’appelait Bernard… »

Il entre à Cîteaux , sans prévenir personne

En cette première moitié du XIIème siècle, la France est un pays chrétien, riche de monastères, notamment chez les Bénédictins, après le passage de Benoît de Nursie, (VI° siècle), la renaissance carolingienne et la réforme de Cluny.

Lorsque naît Bernard, en 1090, il arrive donc dans un contexte aux racines chrétiennes très profondes.

On affirme d’ailleurs que sa propre mère, Aleth, est une reconnue.

Ce n’est pas le cas du père, cependant. Croyant, certes, il l’est, car la famille est de bonne souche.

Mais la ferveur religieuse n’y est plus, du moins chez ce vassal du duc de Bourgogne. Bernard est le troisième des sept enfants.

Il a cinq frères et une sœur.

Sa mère pressent, par révélation intérieure, alors même qu’elle est enceinte, la vocation exceptionnelle de ce troisième fils.

L’enfant apparaît très tôt porté vers le silence et la contemplation.

A l’adolescence, grand, blond, fin, viril, il est beau, il attire, la grâce rayonne en lui.

Il a seize ans lorsque sa mère meurt.

Sans comprendre le désir profond de Bernard, la famille entreprend de faire entrer cet élégant jeune homme dans le monde.

C’est mal le connaître.

En 1112, il entre à Cîteaux, sans prévenir personne.

Un rayonnement qui se propage largement dans sa nombreuse famille...

Cîteaux n’est pas Cluny !

Car de ces deux grandes abbayes bénédictines du temps, la première est la plus austère et la plus rude.

On cherche à le faire revenir…

Il revient, et va passer plusieurs mois, chez les siens, au château de Fontaine-les-Dijon.

Mais ce n’est pas pour s’y attiédir : il vient pour prêcher autour de lui l’idéal cistercien.

Lorsqu’il retourne à Cîteaux, trente jeunes gens convertis le suivent.

Parmi eux, quatre de ses frères :

« Nous partons.

Tout ce domaine est à toi.

Es-tu content ? », demande Guy, l’aîné, au plus jeune, Nivard, le benjamin qui reste à la maison.

« Ce n’est pas juste !

Vous prenez le ciel et vous me laissez la terre », répond l’enfant.

Plus tard il les suivra à son tour.

De même que son père.

Clairvaux

Trois ans après son entrée dans la vie religieuse, Bernard fonde l'abbaye de Clairvaux, construite dans une architecture sobre correspondant à l'austérité nouvelle.

Il pose cette abbaye sous la protection de la bieheureuse Vierge Marie.

Il y fut abbé durant 38 ans.

A sa mort, en 1153, Clairvaux compte 700 moines et l'ordre cistercien comporte 165 fondations.

Impossible d'écrire sa vie sans écrire l'histoire du monde entier pendant sa vie

Moine, fondateur, il sera aussi conseiller des grands, rois, penseurs, hommes d’affaires :

« Il est impossible d’écrire l’histoire de sa vie sans écrire celle du monde entier pendant sa vie », dit encore Ernest Hello.

« Pour se figurer un peu saint Bernard,…il faut tout questionner, les livres et les champs de bataille, les palais des rois, les conciles, les peuples, et l’oratoire où priaient les moines… ».

C’est lui qui a prêché la deuxième croisade, à la demande du pape Eugène III, dont il fut le supérieur à Clairvaux.

Et pourtant, il pensait :

« Plutôt mourir que parler en public » !

Prédicateur, il le devient par amour, mais contemplatif il le restera toujours.

Saint Bernard et Abelard, la foi révélée contre les idéologies

Bernard a mis sa vie au service de la vérité de l’Ecriture et combat sans complaisance l’erreur dès qu’il la détecte autour de lui, même s’il faut affronter pour cela théologiens en renom et opinion publique.

Il a notamment compris le danger immense que représente la pensée d'Abelard.

Pour Abélard, la raison, la logique humaine, sont toutes puissantes et la foi est une opinion, aujourd’hui, on dirait "une idéologie".

Huit siècles avant l’ère des idéologies, en 1140, l’abbé de Clairvaux s’est battu contre une telle attitude d’orgueil, jusqu’à ce que la vérité triomphe.

Il affirme à propos du théologien :

« Un faux catholique est plus pernicieux qu’un impie déclaré ».

Apôtre de la soumission à l’Ecriture, à la volonté du Père, Bernard est libre.

Libre de la liberté même de Dieu, de la docilité à sa lumière. Et Abélard s’est rendu.

Saint Bernard est amical, doux, conscient de ses faiblesses

S’il est ferme et sévère, Bernard n’est pas pour autant stoïque ni dur, ni ennemi de tout sentiment humain. Son cœur est celui d’un doux.

Il aime l’amitié et la sienne est fidèle :« Aimons-nous, soyons aimés, c’est notre intérêt et l’intérêt des nôtres.

En ceux que nous aimons nous reposons ; et à ceux qui nous aiment, nous offrons ce repos. Aimer en Dieu, c’est avoir la charité ; chercher à être aimé pour Dieu, c’est servir la charité ».

Ses faiblesses, ses tentations, ses fautes, il les reconnaît et ne cherche pas à les dominer orgueilleusement par ses propres forces, mais les offre à Marie.

La responsabilité de Marie, et ce qu'elle est pour nous

Saint Bernard sait que seule la force de Dieu est forte en nous.

Son admiration pour le plan divin du salut se concentre sur le mystère du Verbe Incarné.

Or, pour réaliser l'union entre Dieu et l'homme, le Seigneur il a prévu la contribution singulière d'une créature, Marie.

Ce qui fait dire à saint Bernard :

"Efforçons-nous de monter vers le Sauveur par la même voie qu’il a suivie pour venir jusqu’à nous" et "quand on pense à elle, on ne s’égare pas".

L'importance de Marie dérive du fait qu'elle a contribué à rapprocher l'homme de Dieu et à rendre Dieu plus accessible à l'homme.

La grandeur de Marie se situe aussi au plan de la responsabilité personnelle et morale, dans la réponse que Marie donne le jour de l'Annonciation.

Marie est « l'étoile » nécessaire à notre « navigation » en ce monde.

La pensée de saint Bernard n'est pas vraiment nouvelle, saint Bernard reprend la pensée des pères de l'Eglise, il est parfois considéré comme le dernier père de l'Eglise...

Son style tout à fait enthousiasmant fait de lui le chantre de Marie.

Ses écrits

Parmi ses nombreux écrits, soulignons

- le « Traité de la grâce et du libre arbitre »,

- le « Traité de l’amour de Dieu ».

- le « Commentaire du Cantique des Cantiques » où l'on découvre le véritable amoureux du cœur de Dieu, celui qui n’a aspiré à rien d’autre qu’aux jours de l’intimité avec le Bien-aimé.

Sa pensée mariale se déploie dans

- les sermons pour l'Avent, In adventu Domini,

- 4 homélies Super missus est,

- trois sermons pour le 2 février In purificatione Beatae Mariae,

- trois sermons pour l'Assomption In festo Assumptione Beatae Mariae, et Sermo infra Octavam Assumptionis de 12 praerogativis, qui est comme un traité de la médiation de Marie;

- trois sermons pour l'Annonciation In festo Annuntiationis,

- un sermon pour le 8 septembre, Sermo in Nativitate BMV. De aquaeductu, qui commente Ap 12, 1 et parle encore de la médiation de Marie.

- dans une note de la lettre 174 aux chanoines de Lyon, il évoque la conception de Marie (Marie, que saint Bernard appelle souvent immaculée, n'est pas pour autant conçue immaculée : saint Bernard en reste au raisonnement de saint Augustin).

Les sources patristiques de saint Bernard ont été étudiées par : F. Solà, Fonte patristicas de la mariologìa de San Bernardo, in EstEcl 23 (1949), p. 209-226.

Canonisé rapidement après sa mort

Bernard a soixante-trois ans.

Depuis plusieurs années déjà, il avait reçu le don d’accomplir des miracles, mais tout à la vie intérieure et s’effaçant devant l’action de Dieu en lui et par lui, il affirmait :

« Il n’y a aucun rapport entre ces miracles et moi ».

Vingt et un an après sa mort seulement, il est canonisé.

Docteur de l'Eglise

Et en 1830, Pie VIII le proclame Docteur de l’Eglise.

Libres de la liberté de Dieu, ses écrits sont plus que jamais actuels à l’heure des idéologies.

Sa vie mystique et active est un exemple pour nous et nos contemporains.

Ses écrits fascinants communiquent la richesse mariale de la vie intérieure de ce grand saint.











avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20544
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Lun 21 Aoû 2017 - 8:03

21 août – Irlande : fête local de Notre Dame de Knock (1879) – Belgique, Beauraing : La Vierge au Cœur d’Or








http://nova.evangelisation.free.fr/notre_dame_de_knock.htm







http://www.sanctuaires-beauraing.be/






Une mosquée « Marie, mère de Jésus »…






L'une des mosquées d'Abou Dhabi a récemment changé de nom à la demande du prince héritier le cheikh Mohammad Ben Zayed Al Nayan. Un signal fort pour le dialogue inter-religieux.

Le cheikh émirati Mohammad Ben Zayed Al Nahyan, également prince héritier d’Abou Dhabi et chef des forces armées émiriennes, a demandé à ce qu’une des mosquées de la capitale des Émirats arabes unis change de nom, afin de « renforcer les liens humains qui existent entre les fidèles des différentes religions ».

Le lieu de culte s’appellera donc désormais « Marie, mère de Jésus ».

Une démarche a priori surprenante, mais qui porte en réalité un message fort et en adéquation avec l’histoire du christianisme et de l’islam.

En effet, la Sainte Vierge joue un rôle central dans la religion musulmane, et trop souvent ignoré par de nombreux Occidentaux.

Aux yeux des fidèles de l’islam, Maryam (tel est son nom dans le Coran) est en effet la mère de Jésus (nommé Issa), même s’ils ne reconnaissent pas l’incarnation au sens où les chrétiens la conçoivent.

Le Coran atteste en outre que la mère de Jésus, par ailleurs reconnu en tant que prophète et Messie par le livre sacré des musulmans, a bien entendu la parole de Dieu et qu’elle l’a instantanément crue et suivie.

La sourate 19 lui est entièrement consacrée.

On y lit, entre autres :

[Marie] dit : « Comment aurais-je un fils, quand aucun homme ne m’a touchée, et je ne suis pas prostituée ? »

[Gabriel] dit : « Ainsi sera-t-il ! Cela M’est facile, a dit ton Seigneur !

Et Nous ferons de lui un signe pour les gens, et une miséricorde de Notre part.

C’est une affaire déjà décidée ».


Elle devient donc enceinte [de l’enfant], et elle se retira avec lui en un lieu éloigné.


Lorsque les membres des premières communautés musulmanes ont fui la péninsule arabique dès le VIIe siècle pour gagner l’Abyssinie (correspondant à l’actuelle Éthiopie), afin de fuir les persécutions dont ils faisaient l’objet, le Négus, roi chrétien de cette partie de l’Afrique évangélisée deux siècles plus tôt, leur demanda de s’expliquer quant à leur foi.

Celle-ci lui était en effet inconnue. En entendant la manière dont les musulmans révéraient Marie, le Négus accepta immédiatement d’accueillir ces réfugiés sous sa protection.


Deux femmes de premier plan dans la religion musulmane se distinguent particulièrement.

La première n’est autre que Fatima, la fille du prophète Mohammed, également épouse d’Ali ben Abi Talib (le successeur de Mohammed dans la tradition musulmane).

La seconde n’est autre que Marie, mère de Jésus. Couramment désignée sous le nom de Fatima az-Zahra (« l’illustre »), la fille du prophète a donné son nom à d’innombrables lieux dans la culture sunnite et chiite ; Marie, quant à elle, est bien moins représentée.

À ce titre, la décision du prince héritier d’Abou Dhabi est un signe fort, qui plonge dans les racines communes des deux religions pour envoyer un message de paix et de compréhension mutuelle.


Un signal très fort



Monseigneur Paul Hinder, vicaire apostolique d’Arabie méridionale, explique au Gulf News :

« Ce nouveau nom, Maryam Umm Eisa (« Marie mère de Jésus ») me remplit de joie.

Notre cathédrale, située non loin de là, a déjà pour patron saint Joseph : nous avons donc désormais un quartier de la Sainte Famille », s’amuse-t-il.

Saluant une décision de « tolérance », il s’est félicité de voir ainsi réaffirmés les liens pouvant unir chrétiens et musulmans.

La Sainte Vierge, a-t-il rappelé, est « pleine de grâce » — elle porte donc le signe spécial de Dieu qui marque la particularité de sa féminité ainsi que l’amour de Dieu pour l’ensemble de l’humanité.

Dans un contexte d’incompréhension mutuelle, de craintes, voire de tensions, le nouveau nom de cette mosquée est donc davantage qu’un symbole.

« Je suis convaincu que c’est un signal très fort de la part du prince héritier, qui affirme ainsi sa volonté de contribuer à la paix entre nos communautés ainsi qu’à la compréhension récirpoque, dans le pays, mais également dans toute la région », a-t-il ajouté.

Quelques centaines de chrétiens, principalement des immigrés, protestants ou catholiques, vivent dans l’émirat.

Alors que les crises se multiplient, notamment dans la région, sur fond de recrudescence du terrorisme islamiste, les Émirats arabes unis tentent d’affirmer leur volonté de protéger la tolérance, si précieuse.

Le dialogue inter-religieux connaît d’ailleurs un certain essor dans le pays.

Récemment, les membres de la paroisse d’Al-Ain ont décidé d’ouvrir les portes de leur église pour inviter les musulmans à y effectuer la quatrième prière de la journée (« Salat al-Maghrib », salut au soleil couchant).

Près de deux cents musulmans, principalement des travailleurs immigrés, avaient répondu présents à cette invitation.


Marie dans l'Islam, petite synthèse


D’une part, il y a dans l’islam un évident attrait pour Marie, avec Jésus, elle est « un signe ».

D’autre part, la figure de Marie décrite par le Coran et la tradition est fort éloignée de la personne décrite par l’Evangile :

L’Annonciation n’a plus la note de liberté qui fait la beauté sublime de cette scène dans le christianisme.

Jésus n’étant ni Dieu ni Sauveur, le rôle de Marie est réduit à celui d’un modèle de vie pure et dévote.

Même à cet égard, il faut encore remarquer que sa pureté morale n’est plus le fruit de la grâce du Rédempteur dans une perspective qui nous entraîne à sa suite, mais c’est une exception, et Mahomet aussi reçu cette pureté.

Sa vie dévote est une vie de prosternation et d’humilité qui pose cependant question, notamment sur l’effet paralysant de cette prière qui selon la tradition rend ses pieds enflés et en sang.

Théoriquement, il est inutile de demander l'intercession de Marie car, avec son fils, elle a commis la faute énorme de se faire adorer.

De toute façon, l’intercession elle-même se heurte au destin fixé par Allah pour chaque homme.

Alors ?

Alors il reste le secret des cœurs où Marie, qui est une personne vivante, se révèle et agit.

Oui, la foi musulmane et la foi chrétienne sont très distantes l’une de l’autre, et, en même temps, Marie est un signe : un signe est fait pour avancer, pour indiquer un chemin, faire bouger...








avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20544
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mar 22 Aoû 2017 - 8:19

22 août - Sainte Vierge Marie reine - Cœur Immaculé de Marie



 



Avec Marie, pour vaincre l’anté-Christ


« Marie a produit, avec le Saint-Esprit, la plus grande chose qui ait été et sera jamais : un Dieu-Homme !

C’est pourquoi elle produira  les plus grandes choses qui seront dans les derniers temps. (…)

La formation et l’éducation des grands saints qui vivront à l’heure de la fin du monde lui est réservée » (Vraie Dévotion § 35) écrit saint Louis Marie Grignion de Montfort.





Les derniers temps coïncident avec la pleine révélation de Marie, non dans le sens d’une connaissance abstraite plus grande, mais parce qu’elle sera connue dans le déploiement de son action miséricordieuse envers les pécheurs, dans sa lutte contre les ennemis de Dieu et dans son soutien aux fidèles disciples du Christ :

« Marie doit éclater, plus que jamais, en miséricorde, en force et en grâce dans ces derniers temps » (VD 50,6e) dit encore le saint de la Vendée (France).

Marie aura un rôle éminent dans la lutte extrême contre l’anté-Christ qui adviendra dans les derniers temps : la race de Marie écrasera la tête de l’antique Serpent (Gn 3, 15) (VD 51) ; c’est sans doute pourquoi celui qui cultive en son âme Marie l’arbre de vie sera vainqueur des attaques (Secret de Marie § 77).


Marie et les apôtres des derniers temps (St Louis-Marie de Montfort)


Le rôle de Marie dans les derniers temps est longuement expliqué par saint Louis Marie de Montfort, qui revient sur ce sujet non seulement dans le "Traité" (VD), mais aussi dans le "Secret de Marie" (SM) et dans la "Prière embrasée" (PE).

La maternité spirituelle dans les derniers temps

Saint Louis Marie de Montfort considère que la maternité spirituelle de Marie sera encore plus importante à la fin de l'histoire du monde.

« Quand Marie a jeté ses racines dans une âme, elle y produit des merveilles de grâces qu’elle seule peut produire parce qu’elle est seule la Vierge féconde qui n’a jamais eu ni n’aura jamais sa semblable en pureté et en fécondité.

Marie a produit, avec le Saint-Esprit, la plus grande chose qui ait été et sera jamais, qui est un Dieu-Homme, et elle produira conséquemment les plus grandes choses qui seront dans les derniers temps.

La formation et l’éducation des grands saints qui seront sur la fin du monde lui est réservée ; car il n’y a que cette Vierge singulière et miraculeuse qui peut produire, en union du Saint-Esprit, les choses singulières et extraordinaires. »



Les derniers temps coïncident avec la pleine révélation de Marie, non dans le sens d’une connaissance abstraite plus grande, mais en autant qu’elle sera connue dans le déploiement de son action miséricordieuse envers les pécheurs, dans sa lutte contre les ennemis de Dieu et dans son soutien aux fidèles disciples du Christ :

"Marie doit éclater, plus que jamais, en miséricorde, en force et en grâce dans ces derniers temps"

Vis-à-vis des apôtres des derniers temps, particulièrement des missionnaires de la Compagnie de Marie, la Mère de Dieu exerce une activité mystagogique.

Montfort l’affirme en appliquant à Marie le symbolisme de la montagne : qui demeure en elle grandit en sainteté, apprend la contemplation et l’intercession, est introduit dans la logique des béatitudes évangéliques et participe aux mystères du Christ qui ont eu lieu sur la montagne : la transfiguration, la crucifixion et l’ascension!


La victoire sur l'antique serpent

Marie aura un rôle éminent dans la lutte extrême contre l’anté-Christ qui adviendra dans les derniers temps : la race de Marie écrasera la tête de l’antique Serpent (Gn 3, 15) (VD 51) ; c’est sans doute pourquoi celui qui cultive en son âme Marie l’arbre de vie sera vainqueur des attaques (SM 77).


"Un siècle de Marie"

Montfort est convaincu que le règne de Dieu en Jésus-Christ ne doit pas être projeté dans l’au-delà mais doit se réaliser sur la terre, en ce monde :

« Ne faut-il pas que […] votre règne arrive ? »

Et « C’est par la Très Vierge Marie que Jésus-Christ est venu au monde, et c’est aussi par elle qu’il doit régner dans le monde»


Avant le déluge de feu qui réduira toute la terre en cendres , avant le jugement universel  et l’entrée dans l’éternité, il y a donc place pour un avènement très particulier de Jésus dans les cœurs et dans le monde, en un siècle de Marie  et par Marie arbre de vie, qui s’enracine et fructifie dans « les derniers temps » de façon « extraordinaire ».

Dans le livre de l'Apocalypse, ce temps correspond au temps qui sépare la chute de Babylone (Ap 18) et l'heure ultime de la mort de tous les vivants (Ap 19, 21) et du jugement dernier (Ap 20).


Oeuvres de saint Louis Marie de Montfort :

VD : Traité de la vraie dévotion

SM : Secret de Marie

PE : Prière embrasée

S. de Fiores

F. Breynaert

S. DE FIORES, article « Derniers temps », dans Dictionnaire de spiritualité montfortaine sous la direction de S. de FIORES, Novalis, Outremont (Quebec), 1994, p. 353

F. BREYNAERT, L’arbre de vie, symbole central de la spiritualité de Saint Louis-Marie de Montfort, Parole et silence, Paris 2006. Thèse de doctorat.



Lire plus sur saint Louis-Marie de Montfort






avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20544
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Philippe Emmanuel le Mar 22 Aoû 2017 - 23:36

Saint Louis Marie Grignion de Monfort, priez pour nous!
Sainte Marie, Reine du Monde, priez pour nous!
avatar
Philippe Emmanuel
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 555
Localisation : États-Unis d'Amérique
Inscription : 16/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mer 23 Aoû 2017 - 7:36

En UDP Philippe Emmanuel

Prie

23 août – France, Soissons : Déclaration des miracles de la bienheureuse Vierge Marie. -

Estelle Faguette de Pellevoisin (+ 1929)









http://www.pellevoisin.net/estelle_faguette




   

« C’est Madame sainte Marie qui me relève par les pieds… »


Il y avait jadis un larron de grande adresse et réputation.

Il vénérait la Mère de Dieu avec une si abusive confiance que, toutes les fois qu'il se préparait à une expédition, il se mettait d'abord sous sa garde, puis partait délibérément.

Il faut dire que s'il lui arrivait de rencontrer, après un coup fructueux, un pauvre homme ou une malheureuse, pour l'amour de Notre Dame il s'empressait de lui venir en aide en se dépouillant d'une part des biens qu'il venait de s'approprier.

Finalement, il fut pris sur le fait et condamné à être pendu !

On devine qu'il ne manqua point, à cette heure suprême, de prier Celle qu'il aimait tant.

Et Notre Dame, qui n'abandonne jamais ses enfants, l'entendit.

De ses blanches mains sous les pieds du misérable, elle le soutint de telle sorte qu'il n'éprouva ni douleur ni peine.

Au troisième jour, ceux qui l'avaient pendu, s'en vinrent voir où il en était, et n'en crurent pas leurs yeux : au bout de sa corde, notre larron bien vivant et bien portant, les apostropha ainsi :

« C’est Madame sainte Marie qui me relève par les pieds pendant qu'elle tient sa main sur ma gorge. »

On le dépendit alors prestement et le jour même, il devenait moine et se vouait à Notre Dame !





Gautier de Coincy

Les plus beaux miracles de la Vierge, F. Lanore, Editeur, Paris, page 87

avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20544
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Jeu 24 Aoû 2017 - 8:15

24 août – France, Dédicace de Notre-Dame de Benoite-Vaux (1138)








https://fr.wikipedia.org/wiki/Notre-Dame-de-Benoite-Vaux




« Sachez que l'enfer et le purgatoire existent »





http://www.appel-du-ciel.org/?page_id=53



Natuzza Evolo (1924-2009) est une mystique italienne dont le procès de béatification est en cours.

Née en Calabre un 23 août, dans une famille pauvre, dès l’enfance elle eut des apparitions de Jésus, de Marie, de son ange gardien.

Plus tard, des défunts lui sont apparus, lui transmettant des avertissements destinés aux vivants.

En 1944, lors d’une vision le Ciel lui demanda la construction « d'une grande maison pour soulager tous ceux qui se trouvent dans le besoin, ainsi qu'une grande église que l'on appellerait 'Cœur Immaculé de Marie refuge des âmes' ».

Quarante-trois ans plus tard, le 13 mai 1987, l'évêque du lieu donna son accord pour la création d'une association qui portait ce nom et avait pour but la réalisation de cette œuvre.

Natuzza priait pour les âmes du purgatoire et invitait à le faire, en particulier, à offrir des Messes pour elles.

« Vous qui pensez naïvement - disait-elle - que toutes les âmes vont au Paradis, sachez que l'enfer et le purgatoire existent aussi, et qu'un seul péché mortel, commis de mauvaise foi et non avoué, ou avoué sans repentir sincère, vous empêche d'entrer dans le saint Paradis.

Si vous avez commis des péchés mortels, il faut impérativement les confesser au prêtre avec un repentir sincère. »  



Natuzza Evolo (1924-2009), mystique






La vie de Natuzza Evolo constitue un témoignage d'une brûlante actualité à notre époque on refuse d'entendre le mot péché, où l'on nie l'existence du purgatoire et de l'enfer, et où l'importance des sacrements est minimisée.




Quelques mots de sa vie[.

Natuzza est née le 23 août 1924 en Calabre, dans une région où la crise agricole pousse son père à émigrer en Argentine, un mois avant sa naissance.


Il n'est jamais revenu.

L'enfance de Natuzza a été marquée par une grande pauvreté.

Natuzza est restée analphabète, mais dès la tendre enfance, elle a des apparitions de l'enfant Jésus, de la Vierge Marie, de son ange gardien...

Lors de sa première communion, il y eut du sang dans bouche.

Lors de sa confirmation il y eut une croix de sang dans son dos.

Plus tard, Natuzza eut une vocation très particulière d'amener des âmes à Jésus par sa prière, sa souffrance et son amour.

Des défunts lui sont apparues pour qu'elle transmettre des avertissements.




Une grande maison pour soulager ceux qui en ont besoin

En 1944, Natuzza raconta l'une de ses visions où on lui demandait la construction « d'une grande maison pour soulager les jeunes, les personnes âgées et tous ceux qui se trouvent dans le besoin, ainsi qu'une grande église que l'on appellerait 'Cœur Immaculé de Marie refuge des âmes' ».

Quarante trois ans plus tard, le 13 mai 1987, l'évêque de Mileto, Mgr Domenico Tarcisio Cortese, donna son accord pour la création d'une association devenue ensuite une fondation, qui portait ce nom et qui avait pour but la réalisation de cette œuvre.




L'enfer et le purgatoire.



Le Purgatoire est une création de la Miséricorde de Dieu, qui permet à tant d'âmes d'éviter l'enfer pour pouvoir un jour, après leur purification, gagner le Paradis.

De manière générale, Natuzza enseignait que le péché est une maladie de l'âme et que le Purgatoire est un remède. Natuzza priait pour les âmes du purgatoire et invitait à le faire, en particulier, à offrir des Messes pour elles.

Sans que Natuzza ne puisse jamais le prévoir (ce n'est jamais Natuzza qui a cherché à avoir de tels contacts), il arrivait que des personnes défuntes se manifestent à elle - elle pour transmettre un message à l'humanité, tel que :

« Vous qui pensez naïvement que toutes les âmes vont au Paradis, sachez que l'enfer et le purgatoire existe aussi, et qu'un seul péché morte, commis de mauvaise foi et non avoué, ou avoué sans repentir sincère, vous empêche d'entrer dans le saint Paradis.

Si vous avez commis ds péchés mortels, il faut impérativement demander pardon à Dieu avec un repentir sincère [sacrement de la confession].

Mais même cela ne suffit pas à entrer dans la patrie Céleste, encore faut-il réparer votre péché. S'il n'y a pas de réparation, il y a le Purgatoire.

S'il n'y a pas de repentir, il y a l'enfer.

Faites tout ce qui est en votre pouvoir pour éviter les peines du Purgatoire.

Vous devez recourir aux trésors des indulgences pour vous éviter le purgatoire.

Parce que si vous rentrez au Purgatoire, vous pouvez y rester très longtemps, le temps d'être totalement purifié. »

Natuzza a vu un jour un défunt qui lui a avoué qu'il portait dans sa bouche toutes les flammes du purgatoire, en raison des calomnies et des médisances qu'il n'avait cessé de répandre tout au long de sa vie terrestre.

Le 15 août 1988, Marie lui apparut et dit :

« Actuellement les pécheurs du monde entier, mais aussi des religieux, tombent en enfer comme les feuilles d'arbres à l'automne ».




Prière de consécration à Marie enseignée par la Vierge Marie à Natuzza :


O Vierge Marie, Mère de Jésus et notre douce Mère, nous sommes ici à Tes pieds.


A Toi qui viens à notre rencontre, nous Te confions tout ce que nous avons et sommes.


Nous sommes à Toi, par la volonté, la pensée et le cœur.


O Maman, purifie nos cœurs.


Bénis et sanctifies chacune de nos intentions, préviens et accompagne même nos petites actions avec Ton inspiration maternelle.


Rends-nous saints, o Mère bonne. Saints, comme Jésus nous veut et comme Ton cœur nous le demande et ardemment le désire.


Nous T'appartenons, nous sommes tout à toi et de Toi nous attendons toute consolation.


Dans Ton cœur, nous mettons le monde entier.

Sauve-le !

Amen.









Ce qu'en pense l'Eglise

Natuzza Evolo est morte le 1er novembre 2009, à l'âge de 85 ans.

« Pour nous, elle est déjà parce qu'elle est maintenant au Paradis », a affirmé l'évêque de Mileto-Nicotera-Tropea, Mgr Luigi Renzo, dans l'homélie de la célébration.

« Je me demande ce que pense l'Eglise de Mamma Natuzza - a reconnu Mgr Renzo -, et la réponse se trouve dans la participation de tant de confrères évêques à cette cérémonie ».

Cinq évêques (de trois diocèses de Locri-Gerace, Catanzaro-Squillace et Lamezia et deux évêques émérites) et plus de 100 prêtres ont participé aux funérailles.




avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20544
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Ven 25 Aoû 2017 - 9:03

25 août - Vierge Marie, Santé des malades - Saint Louis, roi de France (+ 1270)



https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t37318p420-les-saints-les-saintes-du-jour#413798






Notre-Dame de Lescure,
santé des infirmes,
attirés par votre bonté maternelle,
nous recourons à vous avec confiance
pour implorer votre puissant secours.

Vous avez voulu, jadis, apparaître sur cette montagne
à un pauvre berger et vous lui avez demandé
d'y bâtir une chapelle.

Nous venons donc, ô Mère si accueillante et si bonne,
vous supplier de protéger nos familles,
et de nous aider dans toutes les difficultés de la vie.

Bénissez nos travaux,
guérissez nos infirmités,
consolez-nous dans nos peines,
soutenez-nous dans les douleurs
et les épreuves d'ici-bas.

Par dessus tout, obtenez-nous la force
de résister aux tentations mauvaises
et d'éviter le péché mortel.

Notre-Dame de Lescure,
faites que nous soyons fidèles
à vous invoquer chaque jour :
que, par nos vies pleinement chrétiennes,
nous puissions aimer et servir de toute notre âme
Jésus-Christ, votre divin Fils;
que nous possédions ainsi la joie de remplir
tous nos devoirs
et l'espérance de gagner la vie éternelle.


Ainsi soit-il.







Marie est devenue la marraine de ma vocation


Ma plus grande expérience avec la Vierge Marie s´est passée au sein de ma famille, à une époque où nous pouvions rarement prier ensemble à l'église, en raison du manque de prêtres disponibles dans notre région


A ce moment là, le meilleur outil d'évangélisation que nous avions était Radio Aparecida (Brésil), qui, à travers sa programmation nous enseignait et nous guidait pour nous faire mieux connaître la dévotion à Notre Dame d'Aparecida.


Ce fut grâce à ce programme de radio, en particulier aux campagnes de formation pour les vocations, que j´ai découvert ma propre vocation sacerdotale.

Et c’est en 1976, que je suis entré au Séminaire des Pères Rédemptoristes où je suis resté pendant 4 ans.


J'y ai appris, en particulier, à grandir dans la connaissance et l’amour de la Mère de Jésus.

Marie est devenue la marraine de ma vocation.

Je peux dire que ce fut aux pieds de Notre Dame que j´ai découvert l'appel que Dieu m'a fait à la vie sacerdotale.


Dans de nombreux moments de ma vie, surtout dans les plus difficiles, j´ai toujours senti que Dieu travaillait en moi par l'intercession de Notre Dame Aparecida.

Monseigneur Otacílio Luziano da Silva

Évêque diocésain de Catanduva - SP - Brésil



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20544
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Sam 26 Aoû 2017 - 8:33

26 août – Pologne :

Notre Dame de Czestochowa






 

La Pologne, sauvée de l’envahisseur par sa consécration à Marie


Au XVIIème siècle, la Pologne catholique est envahie par la Suède protestante.

Rien ne semble arrêter les envahisseurs.

L’armée suédoise de 5000 hommes sera pourtant tenue en échec par la garnison polonaise de 170 soldats, 20 officiers et 70 moines d’un monastère fortifié consacré à la Vierge.

Cette défaite suédoise permit au roi de Pologne de reprendre le contrôle de tout son royaume.

Après sa reconquête du pays, le roi Jean II Casimir consacra la Pologne à Notre Dame de Jasna Góra, « Reine de Pologne » en 1656.

Plus tard, après la Première Guerre Mondiale, alors que la Pologne avait retrouvé son indépendance, elle fut à nouveau menacée.

En effet, en 1920 l’immense Armée Rouge soviétique russe envahit le pays. L’épiscopat se réunit alors à Jasna Góra et renouvela la consécration de la Pologne à la Vierge.

C’est ainsi qu’eut lieu, en août 1920, le « miracle de la Vistule », lors de la bataille de Varsovie (Pologne) qui opposa l’énorme armée bolchévique russe à la petite armée polonaise et qui vit l’écrasement des bolchéviques par la Pologne.


https://philosophieduchristianisme.wordpress.com/2015/09/16/miracles-incontestables-de-la-vierge-marie/


[size=16]Histoire mariale de la Pologne





Le début du christianisme polonais

La région de Cracovie a été évangélisée au IX° siècle dans le rite slave, par S. Méthode.

A cette période commence aussi une dynastie nationale. Depuis ce commencement, la Pologne est toujours restée catholique.

Avec le christianisme, la Vierge Marie est entrée dans la vie familiale et sociale.

Le paysan faisait bénir sa semence le 8 septembre (Nativité de Marie) et le bâtisseur faisait noircir les différentes poutres sur la flamme de la chandelle du 2 février (Présentation de Jésus au Temple).

La première poésie de la littérature polonaise est une poésie mariale « Begurodzica (Madre di Dio) » et commence ainsi : « Mère de Dieu, Vierge, glorifiée par le Seigneur, Marie, fais-nous grâce, Kyrie eleison. »

La première église, à Gniezno, fut dédiée à l’Assomption de Marie, gage de notre propre résurrection.

De nombreuses églises sont dédiées à l’Assomption.

Le regard des Polonais sur ce mystère réconfortant leur a donné le courage de défier la mort dans bien des situations.


Czestochowa dans l'histoire polonaise


A la fin du XIV° siècle a été construit le monastère de Jasna Gora, près de Czestochowa.

Au XVII° siècle, la Pologne a tenté une expansion à l’Est. Il s’en est suivi un « déluge », c’est-à-dire une contre-offensive très grave venant à la fois de l’armée russe et de l’armée suédoise.

C’est alors qu’en 1655, la « Vierge apparaît » aux religieux du monastère de Czestochowa qui réussissent à repousser une attaque des Suédois.


Entre faute et conversion : la consécration mariale du Prince Casimir

Le 1° avril 1656, le prince Casimir reconnaît dans ce « déluge » le châtiment des injustices commises contre les paysans réduits en esclavage, il consacre le pays à a Vierge Marie, il choisit Notre-Dame de Czestochowa comme Reine et Patronne de la Pologne en promettant de se dépenser pour réparer ces injustices.


La Vierge Marie à Gietrzwarld

Au XIX° siècle, quand la Pologne n’était plus un royaume, la Vierge Marie se manifeste à Gietrzwarld et maintient la culture polonaise

Le XVIII° siècle fut marqué par des ingérences étrangères, et finalement, à la fin du XVIII° siècle, la Pologne fut divisée entre la Russie, la Prusse et l’Autriche.

Cette situation dura jusqu’à 1918. L’histoire semblait contredire l’idée que la Pologne était le royaume de Marie : la Pologne n’existait plus comme royaume.

A l’époque de Bismark, il était interdit de parler polonais (dans la zone de l’ex-Pologne conquise par la Prusse).

Or, en 1877, à Gietrzwarld, la Vierge apparut à deux fillettes, en leur parlant polonais.

Elle se présenta sous le titre de l’Immaculée conception, recommanda de se convertir et de ne pas boire d’alcool.

Le phénomène eut un tel écho qu’il fut impossible de supprimer la culture polonaise.

En 1918, la Pologne est devenue une nation indépendante et l’épiscopat demanda au Saint Siège l’institution de la fête de la Bienheureuse Reine de la Pologne (3 mai), comme signe de reconnaissance pour la liberté retrouvée.


Comment Czestochowa est une lumière au XX° siècle



La Pologne fut envahie par l’Allemagne Nazie.

L’impitoyable gouverneur allemand Krank nota dans son journal :

«A une époque où la Pologne fut complètement submergée par les ténèbres, une lumière est restée toujours allumée : le sanctuaire de Czestochowa et l’Eglise.»

Au sortir de la guerre, la Pologne retrouva son indépendance, mais avec un gouvernement communiste imposé par Moscou.

C’est alors que le cardinal Stephane Wyszynski défendit son peuple des leurres du gouvernement communiste.

A l’occasion du millénaire de l’évangélisation de la Pologne, il organisa le « pèlerinage » de maison en maison d’une copie de l’image de Czestochowa (puis, lorsque cela fut interdit, le pèlerinage du cadre vide ! évoquant toujours la présence mariale...).

Cette démarche eut un impact populaire très fort et fut le ferment de la résistance.


Le premier pape polonais


En 1978, Karol Wojtyla, archevêque de Cracovie, est élu pape.

Son blason porte la devise « Totus tuus », (Je suis tout à toi, sous-entendu, ô Marie).

Le 3 mai 1979, il revient dans sa patrie, à Czestochowa.

Rome et la Pologne sont liées d’un nouveau lien d’amour.


Sanctuaires importants





- Jasna Góra ou Czestochowa et son icône.







- Kalwaria Paclawska et l'union de Jésus et Marie.





- Niepokalanów et l’œuvre de saint Maximilien Kolbe.





- Lichen, Gietrzwald, qui furent si important pour la nation polonaise…



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20544
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Philippe Emmanuel le Sam 26 Aoû 2017 - 21:18

Notre Dame de Czestochowa, priez pour nous !
avatar
Philippe Emmanuel
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 555
Localisation : États-Unis d'Amérique
Inscription : 16/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par AnneLÉA le Dim 27 Aoû 2017 - 2:46

Litanies de Notre Dame de Czestochowa
D'après un texte composé par le serviteur de Dieu Jerzy Popieluszko, Prêtre martyr


Seigneur, ayez pitié de nous.
Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.
Christ, écoutez-nous.
Christ, exaucez-nous
Dieu, le Père du Ciel, ayez pitié de nous.
Dieu le Fils, Rédempteur du monde, ayez pitié de nous.
Dieu le Saint Esprit, ayez pitié de nous.
Trinité Sainte, qui êtes un seul, ayez pitié de nous.


Sainte Marie, priez pour nous.
Notre Dame de Czestochowa, Mère de Dieu et notre Mère, priez pour nous.
Notre Dame de Czestochowa, Mère de ceux qui s'abandonnent à la Providence Divine, priez pour nous.
Notre Dame de Czestochowa, Mère de ceux qui sont trompés, priez pour nous.
Notre Dame de Czestochowa, Mère de ceux qui sont trahis, priez pour nous.
Notre Dame de Czestochowa, Mère de ceux qui sont arrêtés dans la nuit, priez pour nous.
Notre Dame de Czestochowa, Mère de ceux qui sont emprisonnés, priez pour nous.
Notre Dame de Czestochowa, Mère de ceux qui souffrent du froid, priez pour nous.
Notre Dame de Czestochowa, Mère de ceux qui ont peur, priez pour nous.
Notre Dame de Czestochowa, Mère de ceux que l'on a soumis à des interrogatoires, priez pour nous.
Notre Dame de Czestochowa, Mère des innocents que l'on a condamnés, priez pour nous.
Notre Dame de Czestochowa, Mère de ceux qui disent la vérité, priez pour nous.
Notre Dame de Czestochowa, Mère de ceux que l'on ne peut corrompre, priez pour nous.
Notre Dame de Czestochowa, Mère de ceux qui résistent au mal et à la tyrannie, priez pour nous.
Notre Dame de Czestochowa, Mère des orphelins, priez pour nous.
Notre Dame de Czestochowa, Mère de ceux qui ont été attaqués ou insultés parce qu'ils portaient votre image, priez pour nous.
Notre Dame de Czestochowa, Mère de ceux qui sont obligés de signer des déclarations contraires à leur conscience, priez pour nous.
Notre Dame de Czestochowa, Mère des mamans qui pleurent, priez pour nous.
Notre Dame de Czestochowa, Mère de papas qui ont étés profondément attristés, priez pour nous.
Notre Dame de Czestochowa, Mère de la Pologne souffrante, priez pour nous.
Notre Dame de Czestochowa, Mère de la Pologne fidèle, priez pour nous.


Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Seigneur.


Priez pour nous, Notre Dame de Czestochowa,
Afin que nous soyons rendus dignes des promesses de Notre Seigneur Jésus Christ.


Prions


Nous vous supplions, O Mère, en qui réside l'espoir de millions de personnes, accordez-nous de vivre dans la liberté et dans la vérité, ainsi que dans la fidélité envers Vous et envers Votre Fils, notre Seigneur Jésus Christ, qui vit et règne prions les siècles des siècles. Amen.
avatar
AnneLÉA
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1296
Inscription : 23/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Dim 27 Aoû 2017 - 7:58

Merci @Philippe Emmanuel et @AnneLéa pour vos Prières
En UDP


Prie

27 août – France, Quézac : Notre Dame de Quézac




Devenir un diamant dans la couronne de Marie





Hier 26 août, se fêtait l’anniversaire de Notre Dame de Czestochowa.

La Pologne célèbre en effet, entre le 8 septembre 2016 et le 8 septembre 2017 le jubilé du 300e anniversaire du couronnement de l'Icône Miraculeuse de Notre-Dame de Czestochowa réalisé avec des couronnes du pape Clément XI !

C’est une véritable fête nationale de la Foi !

Une action pastorale intitulée « Une Vivante Couronne de Marie » a été organisée pendant cette année jubilaire.

Le Père Tomasz Tlałka, l'un des organisateurs de l'action, explique :


« Aujourd'hui, nous désirons couronner Marie non avec des couronnes d'or mais avec des actes dans notre vie.

Pour cela, nous avons besoin d'une conversion afin d’être « Une Vivante Couronne de Marie ».

C’est pourquoi nous prenons un engagement spirituel concret, par exemple celui de la confession après de nombreuses années, de la réconciliation avec quelqu'un après un long conflit, de l'abandon de l'alcool ou de la drogue, ou encore l'engagement de la prière quotidienne du chapelet, de la lecture de la Bible ou d'une autre lecture spirituelle. »


Cet engagement doit être inscrit au dos de notre photo et envoyé à Czestochowa avant le 15 août.

En réponse, nous recevrons l'image de la Vierge de Czestochowa, comme signe de ce que « nous sommes un diamant dans la couronne de Marie. »


Jasna Gora - Czestochowa








Le cœur du sanctuaire de Jasna Gora est l'icône.

C'est l'icône elle-même qui attire les foules de pèlerins.

Celui qui regarde l'icône se trouve immergé dans le regard de Marie, il regarde Marie qui le regarde.

Ce sanctuaire a eu une importance dans l'identité nationale polonaise, mais son rayonnement dépasse les frontières.

En 1994, plus de 4 millions de personnes provenant de 69 pays s'y sont rendues. De nombreux ex-votos témoignent des grâces et des miracles reçus.

On attribuait alors 2 610 « interventions miraculeuses » à la Vierge en ce lieu.





Jean Paul II s'y est rendu 6 fois.



Le site n'est pas en Français vous pouvez avoir la traduction avec votre moteur de recherche



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20544
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Lun 28 Aoû 2017 - 7:54

28 août – Italie, Syracuse : Notre Dame des Larmes (1953) - Saint Augustin, Docteur de l'Eglise (+ 430)





http://www.etoilenotredame.org/page/les-larmes-de-marie-a-syracuse





https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t37318p420-les-saints-les-saintes-du-jour#414043









Malades et agonisants furent tous guéris  

Ces 28 et 29 août a lieu le pèlerinage de Notre Dame de Grâce de Maillane, afin de commémorer le 159e anniversaire du miracle de la Vierge dans ce village provençal (Bouches-du-Rhône, France).

Au mois d'août 1854, le choléra fit en France de terribles ravages et, le 13 août, il apparut à Maillane. Devant l'impuissance à contenir le fléau, les Maillanais comprirent que leur seul recours était Notre Dame de Grâce dont la statue avait été reléguée dans une salle de classe de l'école des religieuses.

Le 28 août, habitants et prêtres de la paroisse partirent chercher la statue pour faire une procession de pénitence en s'arrêtant devant chaque maison où se trouvait un malade : sur les cent dix personnes qui n'avaient pas quitté Maillane, trente étaient malades et huit à l'agonie.

Sur la place de l'église, on entonna l’ancienne prière :

« Sub tuum praesidium... » (« Sous ta garde, ô Notre Dame, nous cherchons un sûr abri... »).

À ce moment-là, malades et agonisants furent tous guéris !

Depuis, Maillane a toujours été préservée du fléau qui réapparut plusieurs fois en Provence, jusqu'à la fin du XIXe siècle.






avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20544
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mar 29 Aoû 2017 - 7:59

29 août – France, Le Laus : fin des apparitions publiques au Laus en 1664, reconnues en 1665


http://www.sanctuaire-notredamedulaus.com/fr/decouvrir/chronologie.html











Au pied de la Vierge de Penhors

Ma grand-mère, qui est bigoudène (Bretonne, France) et qui fut témoin oral de cette histoire, me l’a racontée maintes fois.

Elle est simple et parlante.

Juste au-dessus de la plage de Penhors (Finistère, France) se trouve une statue de la Vierge en granit qui regarde la mer et bénit les flots.

Depuis des siècles, un pardon se déroule tous les ans, en septembre, à la chapelle qui se trouve à quelques pas de là.

Et depuis des siècles les bigoudens lui rendent hommage et l’invoquent.

Or durant la guerre de 1939-45, la Bretagne fut envahie.

Un détachement de la Wehrmacht entreprit un jour de couper la tête de la statue et de la jeter au loin, à la mer.

Le lendemain, stupeur, la mer avait ramené la tête sur le sable juste en face de la Vierge.

Croyant à une fanfaronnade locale, les Allemands prirent la tête et partirent la rejeter à la mer, plus loin.

Au deuxième matin, la mer avait encore ramené la tête au même endroit.

De rage, ils partirent au large et la jetèrent à nouveau.

Sûrs cette fois qu’elle ne reviendrait pas.

Mais à l’aube, elle était là, au même endroit.

Ils eurent si peur, qu’ils réparèrent aussitôt la statue.

Depuis elle n’a plus jamais bougé.


On peut encore voir à la base de la tête une légère fissure, discrète.


Les pardons Bretons


http://www.eglise.catholique.fr/sengager-dans-la-societe/patrimoine-et-art-sacre/371096-les-pardons-bretons/


Les centaines de pardons et de saints bretons illustrent l'originalité de la piété bretonne.

Ils ont lieu dans des églises ou chapelles consacrées par une tradition parfois millénaire et sont l'expression de la dévotion populaire à un saint particulier, le "patron" local à qui l'on demande grâce.

Chaque année, le pardon rassemble les fidèles et les touristes qui viennent chercher le pardon de leurs fautes, exécuter un voeu ou demander des grâces.

La messe solennelle est suivi ou précédée d'une procession ou bannières, reliques, croix, statues de saints portées par des hommes ou des jeunes filles parfois en costumes, suivies d'une cortège de pèlerins et prêtres chantant des cantiques en breton et litanies.

Cérémonie religieuse dans un premier temps, il était courant autrefois de faire le chemin pieds nus, à jeun et en silence .

Religieuse, la fête religieuse comportait la confession, la messe et les vêpres,une procession pour que le saint ou la Vierge prenne possession du "quartier" et le tout se terminait par une fête populaire et souvent un feu de joie, danses traditionnelles, des musiques,des jeux et un bon repas campagnard.

Ainsi, le pardon n'est pas seulement une fête religieuse, c'est aussi un événement social, un moyen pour les participants de se retrouver.

L'origine de cette pratique provient de la division des paroisses en quartiers, appelés "frairies" ou confréries, dans lesquels les gens se devaient aide et assistance.

Chaque confrérie se mettait sous la protection d'un saint et bâtissait sous son vocable une chapelle qui était le centre spirituel du quartier.

Une ou deux fois par an, les habitants se réunissaient donc pour refaire l'unité de la confrérie et se donner le pardon des déchirures et des affronts.



Ce n'est donc pas seulement la dévotion à un saint plus ou moins légendaire, encore moins une source réputée miraculeuse qui se trouve à l'origine des pardons, mais aussi la vie en communauté. qui est la raison d'être de la plupart des chapelles dont la Bretagne est constellée.






Les pardons d'aujourd'hui


http://pelerinagesdefrance.fr/Les-grands-Pardons-de-Bretagne






Grâce aux associations que se sont données les habitants depuis quelques années, et à la convivialité dont elles sont l'expression, la réanimation d'une vie de quartier autour des chapelles villageoises justifie les pardons d'aujourd'hui.



Il y a les grand pardons, par exemple celui de -Anne-d'Auray (le 26 juillet), qui sont fort impressionnants et rassemblent des milliers de personnes et touristes, chez qui la curiosité et la recherche du folklore l'emportent sur la dévotion.

Les petits pardons, comme celui de St.Anne-de-Grapont à Surzur, sont moins spectaculaires, mais souvent plus fervents.

Une enquête diocésaine a recensé plus de 400 pardons sur le territoire du Morbihan, dont la majorité se déroulent entre mai et septembre.



Certaines processions transportent également des ex-voto, surtout au bord de la mer où ils prennent la forme de maquette de bateaux, portées par des marins, en souvenir de ceux qui sont morts en mer.

Le reste de l'année ces ex-voto sont suspendus dans les églises, au-dessus de la nef ou du choeur.



Certains pardons suivent de longs itinéraires appelés" troménies" (en breton, tour du territoire du saint) comme la "Grande Troménie de Locronan" qui, tous les 6 ans, suit un parcours de 12 kilomètres ponctué de chapelles votives improvisées.

D'autres, surtout dans le Morbihan, comportent des feux de joie aux réminiscences païennes: une statue d'ange portant un cierge allumé descend du clocher par un filin et allume un bûcher. la fontaine, un élément sacré.






Quelques coutumes et le "Tro Breiz"


http://www.trobreiz.com/




La fontaine, très fréquente près des chapelles, tient une place importante dans les pardons.

Elle est soigneusement nettoyée à l'intention des pèlerins qui voudraient bénéficier de son eau bienfaisante.

On dénombre plus de mille fontaines sacrées en Bretagne.

Outre leur richesse architecturale, elles tiennet une place à part dans les rites.

On leur prête des vertus curatives pour presque tous les maux, de l'absence de lait aux amours malheureuses.



Parmi les pratiques observées, nombre d'entre elles rappellent les rites celtes: on se frotte certaines parties du corps, on trempe un vêtement, on puise l'eau, on y jette d'offrandes, épingles, pièces de monnaire, petites vroix...

Tro-Breiz, "le tour de Bretagne" Depuis la XIIe siècle, les sept saints fondateurs des évêchés armoricains ("pères de la patrie) sont vénérés dans le plus célèbre des pèlerinages bretons: le Tro Breiz ("tour de Bretagne", en breton).



Le pèlerin doit, une fois au moins dans sa vie (en cas d'empêchement majeur, il peut désigner un remplaçant dont c'est même parfois le métier!), suivre un itinéraire précis par des voies antiques (les gîtes d'étappe étaient tenu souvent par les ordres hospitaliers), reliant les tombeaux des 7 saints et des 7 évêchés:

Samson à Dol Malo à Saint-Malo, Briec à Saint-Brieuc, Tugdual à Tréguier, Pol-Aurélien à Saint-Pol-de-Léon, Corentin à Quimper, et Patern à Vannes.



Les anciens statuts du chapitre de la cathédrale de Rennes accordaient autant d'importance à ce pèlerinage qu'aux voyages de dévotion faits à Rome, Jérusalem ou Saint-Jacques-de-Compostelle.

Le parcours de plus de 500 kilomètres (109 lieues bretonnes), se fait à pied, en 30 jours, à raison de 20 km par jour.

Dol est le point de départ normal, mais on peut réaliser le Tro Breiz en commençant par l'évêché le plus proche.

Chaque cathédrale expose ses reliques et reçoit les contributions des pèlerins.



Au XVIe siècle, plus de 30.000 personnes par an partaient pour ce pèlerinage.

Jusqu'au XVIe siècle, la tradition exigeait que tout breton qui faisait le Tro Breiz était certain de gagner son paradis.

C'est du moins ce que rapporte la tradition.

Et gare à ceux qui n'accomplissaient pas leur devoir, car ils se verraient alors condamnées à effectuer ce "Tro Breiz" dans des conditions très inconfortables: après leur mort, au purgatoire, en n'avançant que de la longueur de leur cercueil, et ce, tous les 7 ans!



Depuis 1994, après plusieurs siècles d'oubli, des pèlerins de plus en plus nombreux suivent (en groupe, individuellement, à pied, à vélo, à cheval, en voiture ou en autocar) les traces des pèlerins d'autrefois sur le circuit qui dessine un cercle autour de la péninsule.






Note Personnelle:
Un texte "brut" m'est proposé chaque matin, ce qui est ajouté est une recherche personnel à savoir liens, images et chants, ceci dans le but d'éviter le plagiat!
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20544
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mer 30 Aoû 2017 - 7:36

30 août – Portugal

Santa Maria de Cárquere






https://www.visitportugal.com/fr/NR/exeres/1022CD0D-444A-4160-821B-770C55633313







Marie est l’Educatrice que Jésus m'a donnée



Dans notre vie spirituelle, nous voudrions apporter beaucoup, le meilleur de nous-mêmes mais nous faisons l'expérience de notre faiblesse…

C'est là que le Bon Dieu nous attend et nous manifeste Sa tendresse. L’épisode des Noces à Cana nous aide à le comprendre.

À Cana, Jésus n'a pas opéré seul.

Il a dit « remplissez d'eau ces jarres ».

De l'eau, tout le monde peut en apporter, au moins quelques gouttes.

À la fin, Jésus a transformé toute cette eau en vin savoureux.

Mon eau, c'est tout ce qui fait ma propre vie, avec ses qualités et ses défauts.

Voilà ce qui intéresse le Bon Dieu !

Marie, c'est ma Mère.

Jésus a permis que par elle, le miracle de la transformation de toutes ces choses (l’eau de notre vie) va pouvoir s'opérer.

Marie est l’Educatrice que Jésus m'a donnée pour Lui ressembler.

Elle m'apprend :

« Fais tout ce qu'il te dira ».

Et en obéissant, en apportant « mon eau » que Jésus me commande d'apporter, c'est Son capital de grâces acquis par les mérites de sa Passion et de sa Résurrection - que je permets de rendre fructueux pour mon propre salut et ma sanctification.

Chaque goutte d'eau est transformée en vin savoureux, symbole de fête et de joie !

Ainsi tout en moi est appelé à être transformé si je me laisse éduquer par Marie.

Equipe Notre Dame de Schoenstatt




Schönstatt


Notre-Dame de Schönstatt


https://www.cathocambrai.com/notre-dame-schoenstatt.html


Dans un petit village des bords du Rhin, à Schönstatt au début du XXe siècle, le Père Joseph Kentenich enseigne le latin et l'allemand dans l'école des Pallotins ; il a 25 ans et vient d'être ordonné prêtre.

Cependant, très vite, remarqué par sa Hiérarchie il devient le Père spirituel de l'établissement.

Il propose alors à ses élèves, dans la lumière de la spiritualité mariale de saint Louis-Marie Grignion de Montfort, de se mettre sous la protection de la Vierge et de cheminer avec elle, afin d'aller à Jésus.

En 1914, élèves et Père spirituel élaborent alors ensemble les statuts d'une nouvelle Congrégation Mariale qui vient de naître et qui sera bientôt approuvée par l'évèché de Trèves.

Schönstatt devient un lieu de pèlerinage marial, dès la veille de la 1ére guerre mondiale :

A la veille de la 1ère guerre mondiale, le Père Kentenich, entouré d'une vingtaine de ses étudiants qui vont partir au front, se retrouvent dans la chapelle médiévale du vallon de Schönstatt.

Ensemble, ils scellent une "Alliance d'Amour" avec la Mère de Dieu à qui le Père Kentenich demande d'établir désormais son trône dans la petite chapelle.

Cela se passe le 18 octobre 1914 : il s'agit de l'acte de fondation de Schoenstatt ; la petite chapelle devient le lieu de reconnaissance du mouvement marial de Shönstatt.

Très vite, l'endroit devient aussi un lieu de pèlerinage et c'est par dizaines de milliers que les pèlerins commenceront à y affluer toujours plus nombreux...






Jean Paul II encourage le mouvement de Schonstatt

Jean Paul II encourage ce mouvement lors d'une audience privée, le 9 septembre 2004, aux membres de ce mouvement, à l'occasion de l'inauguration du Sanctuaire Matri Ecclesiae et de la création d'un Centre international de Schönstatt à Rome :

« L'engagement de Schönstatt s'adresse en particulier à la famille en tant que cellule fondamentale de l'Eglise, de la culture et de la société.

Selon le conseil de votre fondateur, accordez à la croix et à l'image de Marie une place privilégiée dans vos maisons afin qu'elles deviennent "des sanctuaires domestiques de l'Eglise" (cf. Familiaris consortio, n. 55), où Marie oeuvre comme mère et éducatrice. »

Le Jeudi 20 janvier 2005, Jean Paul II encourage l’Union internationale des Familles de Schönstatt :

« Il est positif que ce soit précisément la famille qui représente le charisme de votre fédération.

La famille est une "école d'amour".

Que votre enthousiasme pour le mariage et pour la famille se transmette aux autres personnes!

La société a besoin, aujourd'hui plus que jamais, de familles saines pour pouvoir garantir le bien commun.

Si nous renforçons la institution du mariage et de la famille selon le dessein de Dieu, alors l'amour et la solidarité entre les hommes s'accroîtront! »






Un charisme pour l'Europe





Le 8 mai 2004, Mme Sigrun Mai (Membre de l'alliance des Mères du Mouvement Schönstatt) présente le mouvement et son charisme pour l'Europe :

Le fondateur de Schönstatt, le P. Joseph Kentenich était un pédagogue qui voyait loin.





Il eut, dès avant la première guerre mondiale, l'intuition qu'un tournant était imminent dans l'histoire.

C'est pourquoi il s'est senti appelé à donner une réponse globale.





Il avait à cœur un type d'homme guidé de l'intérieur, fort et libre de toute influence extérieure, orienté vers des idéaux clairs, en un mot, un chrétien majeur.

Seuls de tels hommes complets auraient été en mesure de fonder et d'animer des communautés complètes, solides et semblables à des familles dont il voulait faire don aux nations et au peuple de Dieu "au seuil de ce temps nouveau".

Outre le fondateur, qui est considéré comme un père spirituel, le mouvement de Schönstatt est alimenté par deux sources:





La première source est la foi éprouvée que Dieu intervient dans l'histoire, se manifeste aux âmes et exprime ses désirs par des inspirations, il parle également à travers la création.

Le Dieu de la vie et de l'histoire poursuit imperturbablement ses desseins et les réalise.

Pour cela il se sert des hommes comme de ses instruments.

Il désire une collaboration active qui est particulièrement concrète et pratique. Ici et maintenant il faut réaliser ce que l'on a compris être volonté de Dieu.


La deuxième source à laquelle puise la vie de ce mouvement catholique est Marie, la Mère du Seigneur.

Elle représente pour nous chrétiens un modèle, étant tout orientée au Christ Sauveur.

Elle collabore avec lui et nous conduit vers lui.
















avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20544
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Jeu 31 Aoû 2017 - 7:53

31 août - Fête orthodoxe de la Déposition de la ceinture de la Vierge à Chalcoprateia (942)


http://www.chretiensmagazine.fr/2011/10/histoire-de-la-precieuse-ceinture-et-de.html







 



De la bouche du larron sortaient cinq roses épanouies

À Chartres (France), vivait un clerc orgueilleux, pervers, qui ne songeait pas à résister à ses tentations et péchait à chaque occasion, ne se souciant de Pâques non plus que de Noël !

Ce malheureux, pourtant, avait un mérite : son grand amour pour Notre Dame.

Dès qu’il en rencontrait l’image, il s’arrêtait, se mettait à genoux et battait sa coulpe, en pleurs, empli de tendresse et de repentir.

Le Diable, cependant, travailla de telle sorte que, sans pouvoir se confesser ni parler à un prêtre, ce pécheur mourut.

Nul ne le regretta et le clergé refusa de lui accorder sépulture.

On l'enfouit hors des murs, en un fossé, comme un misérable larron.

La Douce Dame, cependant, Celle qui jamais n'oublie ses enfants, n'oublia pas son serviteur.

Le trentième jour après cet événement, elle apparut à un ecclésiastique de la ville, lui demandant pourquoi on avait infligé une telle honte à son ami.

Comme le prêtre ne comprenait pas, Marie lui révéla la dévotion du trépassé, son attitude devant elle et demanda expressément qu’on le déterre dès le lendemain pour le transporter en lieu honorable !

Ce qui fut fait.

On sort le cercueil et on l'ouvre :

Le corps était intact, et de la bouche du larron sortaient cinq roses épanouies.



Gautier de Coincy

Les plus beaux miracles de la Vierge



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20544
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par azais le Jeu 31 Aoû 2017 - 14:25

Mériterai-je une seule rose ? 
avatar
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 5081
Age : 66
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Ven 1 Sep 2017 - 7:09

1er septembre - Léon XIII déclare octobre le mois du Rosaire (1883)


http://w2.vatican.va/content/leo-xiii/fr/encyclicals/documents/hf_l-xiii_enc_01091883_supremi-apostolatus-officio.html





http://esperancenouvelle.hautetfort.com/archive/2015/08/25/leon-xiii-et-le-rosaire-5674925.html






 

Pour traverser le cancer avec Marie

Dans la joie comme dans l’épreuve, sainte Zélie Martin (mère de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, née en 1831, décédée en 1877 et canonisée le 18 octobre 2015 par le pape François) s’est tournée vers Marie, la « Vierge du Sourire ».







Elle savait que la Mère de Dieu accompagne chaque événement familial, qu’elle guérit, console et affermit ceux qui l’invoquent lorsque survient une affection grave comme le cancer.

Quand Zélie découvre la maladie qui la touche, après le choc de la nouvelle, elle choisit d’entrer progressivement sur la voie de l’abandon.

Épouse et mère, elle vit cette épreuve comme une extraordinaire occasion de renouveau intérieur.

Chaque instant la rapproche davantage de Jésus.

Tout au long de sa maladie, elle se confie à l’intercession de Notre Dame.

N’ira-t-elle pas à Lourdes lui confier sa santé ?

De retour, comprenant que la fécondité de sa vie est d’entrer dans la voie d’une oblation encore plus totale au Père, Zélie fait l’expérience d’un authentique bonheur, de la véritable joie.

Ses jours désormais vont illuminer ceux qui l’entourent, et la lumière du Ciel prendra le pas sur la nuit.

Sainte Zélie peut devenir auprès de qui est touché par la maladie, une amie et une aide précieuse pour vivre le temps de l’épreuve avec Jésus et à Marie.


Pentecôte 1883, le sourire de Marie





http://angouleme.catholique.fr/Le-sourire-de-la-Vierge-ma-mere-cherie



Thérèse de Lisieux n'avait que quatre ans et huit mois quand sa mère mourut.





Dès lors, Thérèse devint timide et sensible à l'excès.

Elle choisit pour seconde mère sa sœur Pauline.

L'entrée de Pauline au Carmel, le 2 octobre 1882 fut une nouvelle épreuve pour l'enfant qui commença à souffrir de maux de tête.

Un soir, son oncle lui raconta des souvenirs de sa maman, et ce soir-là, Thérèse fut prise d'un mal de tête extrême.

La maladie empira.

Arriva un temps où Thérèse ne reconnaissait plus ses proches.

« Un jour, je vis Papa entrer dans la chambre de Marie où j'étais couchée ; et lui donnant plusieurs pièces d'or avec une expression de grande tristesse il lui dit d'écrire à Paris et de faire dire des messes à Notre Dame des Victoires pour qu'elle guérisse sa pauvre petite fille.

Ah ! que je fus touchée en voyant la Foi et l'Amour de mon Roi chéri, j'aurais voulu pouvoir lui dire que j'étais guérie, mais je lui avais déjà fait assez de fausses joies, ce n'était pas mes désirs qui pouvaient faire un miracle, car il en fallait un pour me guérir.

Il fallait un miracle et ce fut Notre Dame des Victoires qui le fit.

Un Dimanche (pendant la neuvaine de messes Marie sortit dans le jardin me laissant avec Léonie qui lisait auprès de la fenêtre, au bout de quelques minutes je me mis à appeler presque tout bas :

« Mama... Mama ».

Léonie étant habituée à m'entendre toujours appeler ainsi, ne fit pas attention à moi.

Ceci dura longtemps, alors j'appelai plus fort et enfin Marie revint, je la vis parfaitement entrer, mais je ne pouvais dire que je la reconnaissais et je continuais d'appeler toujours plus fort :

« Mama... ».



Je souffrais beaucoup de cette lutte forcée et inexplicable et Marie en souffrait peut-être encore plus que moi ; après de vains efforts pour me montrer qu'elle était auprès de moi, elle se mit à genoux auprès de mon lit avec Léonie et Céline puis se tournant vers la Vierge et la priant avec la ferveur d'une Mère qui demande la vie de son enfant, Marie obtint ce qu'elle désirait...

Ne trouvant aucun secours sur la terre, la pauvre petite Thérèse s'était aussi tournée vers sa Mère du Ciel, elle la priait de tout son cœur d'avoir enfin pitié d'elle...



Tout à coup la Vierge me parut belle, si belle que jamais je n'avais vu rien de si beau, son visage respirait une bonté et une tendresse ineffable, mais ce qui me pénétra jusqu'au fond de l'âme ce fut le « ravissant sourire de la Ste Vierge ».

Alors toutes mes peines s'évanouirent, deux grosses larmes jaillirent de mes paupières et coulèrent silencieusement sur mes joues, mais c'était des larmes d'une joie sans mélange...

Ah ! pensai-je, la Ste Vierge m'a souri, que je suis heureuse... oui mais jamais je ne le dirai à personne, car alors mon bonheur disparaîtrait.

Sans aucun effort je baissai les yeux, et je vis  Marie qui me regardait avec amour, elle semblait émue et paraissait se douter de la faveur que la Ste Vierge m'avait accordée... »


Pentecôte 1883, le sourire de Marie  
Chez Life éditions (Librairie de l’Emmanuel) un nouveau livret proposant une neuvaine à Zélie Martin vient de paraître :


https://www.life-europe.fr/



« Traverser le cancer avec Zélie Martin et la Vierge du Sourire »


Je vous salue, MARIE, pleine de grâce.
Le SEIGNEUR est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes,
et JESUS, le fruit de vos entrailles, est béni.

SAINTE MARIE, Mère de DIEU,
Priez pour nous, pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.

Amen
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20544
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Sam 2 Sep 2017 - 8:08

2 septembre – Allemagne : Notre Dame aux Orties (1441)





https://fr.wikipedia.org/wiki/Chapelle_Notre-Dame_des_Orties


Et toi, montre que tu es mon fils !

 
Certain pécheur disait un jour à la sainte Vierge :

« Montrez que vous êtes ma Mère - Et toi, répondit-elle, montre que tu es mon fils. ».


 





Tout cela arriva à la suite de notre prière à Notre Dame


Comme le disait saint Bernard, « De Maria nunquam satis » :

« De Marie, on ne saurait jamais parler suffisamment. »

J’ai toujours eu pour Elle une dévotion et un culte particuliers.

Je garde dans ma mémoire et dans mon cœur un événement qui s’est produit en 1956, lorsque j´étais encore séminariste.

Alors que j’étais en vacances dans un village de ma région d’origine de Sarandira (Brésil), j’ai participé un jour à une procession de Notre Dame de Fatima pour une maison de retraite, procession suivie par beaucoup de personnes âgées.

Soudain, le ciel s’est obscurci et une forte tempête fut sur le point d’éclater.

J’ai alors supplié la Mère de Dieu de nous épargner !

Nous avons pu arriver jusqu’à l'église qui était encore loin, quelques minutes avant qu’un véritable déluge ne s’abatte sur nous !

Tandis que nous terminions de réciter le Rosaire et que nous nous apprêtions à sortir de l’église, l’heure étant venue de repartir, cette forte pluie cessa et j'ai pu ainsi rassurer tout le monde en affirmant, dans la foi :

« Nous avons le temps de regagner nos maisons avant le retour de la pluie. »

Tout cela arriva à la suite de notre prière à Notre Dame, Mère de Dieu et notre Mère.



Mgr Eurico Santos Veloso

Archevêque émérite de l'archidiocèse de Juiz de Fora-MG (Brésil)



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20544
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Philippe Emmanuel le Sam 2 Sep 2017 - 21:44

Quelle belle histoire que celle de Notre Dame aux Orties !
avatar
Philippe Emmanuel
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 555
Localisation : États-Unis d'Amérique
Inscription : 16/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Dim 3 Sep 2017 - 9:23

Merci Philippe Emmanuel, j'essaie dans la mesure du possible de rajouter(après recherche) l'histoire qui correspond au titre donné!!

3 septembre - Consécration de l’Allemagne au Cœur Immaculé de Marie (1954) - Saint Grégoire le Grand (+604)






https://www.facebook.com/notes/une-minute-avec-marie/3-septembre-cons%C3%A9cration-de-lallemagne-au-c%C5%93ur-immacul%C3%A9-de-marie-1954/432950542091


 

https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t37318p420-les-saints-les-saintes-du-jour#414574


Hisser ensemble une statue de la Vierge au sommet de la montagne


La cordée Pierre et Charles propose à tout jeune de goûter aux plaisirs de la montagne, dans la joie, la simplicité et l’amitié, attirés par le Christ premier de cordée.

Leur aventure du moment s’est déroulée depuis le 1er et jusqu’à ce 3 septembre afin de hisser ensemble une statue de la Vierge en haut de l'Aiguille de La Grande Sassière (frontière franco-italienne des Alpes), à 3747 mètres d'altitude.

Ce pèlerinage est l’occasion de confier ces deux pays, ainsi que tous les jeunes Français et Italiens à la Vierge Marie.


Qui sont Pierre et Charles ?

Deux frères jumeaux français assoiffés de beauté et de Dieu, emportés par une improbable avalanche dans le massif du Mont-Blanc, le 24 décembre 2014, à l'âge de 22 ans.

Passionnés de montagne, ils aimaient emmener leurs amis sur les cimes.

Après leur départ est née l'idée de continuer, comme eux, à hisser des jeunes vers les hauteurs. Ainsi est née La cordée Pierre et Charles.

Au sommet de chaque ascension, la messe est célébrée par un accompagnateur, le Père Gaspard Craplet, prêtre et guide de montagne.

La Cordée a six ascensions-pèlerinages à son actif et déjà plus d’une centaine de jeunes l’ont rejointe !












avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20544
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Lun 4 Sep 2017 - 7:59

4 septembre – Italie : Notre Dame du Bon Pasteur





http://www.linguee.fr/francais-anglais/traduction/congr%C3%A9gation+de+notre-dame+de+charit%C3%A9+du+bon+pasteur.html







Sur la mystérieuse photo, Notre-Dame du Lai

Le père Patrick Longalong, curé de la paroisse Notre-Dame de Lourdes à New York, dans le Queens (États-Unis), s’est fait l’écho d’une bien mystérieuse histoire : voici deux ans, un policier de New-York, qui traversait des difficultés personnelles, a pris des photos de sa famille à l’aide de son iPhone.

Mais lorsqu’il a tenté de visionner les clichés, ils avaient tous disparu.

Seule demeurait la photo d’une statue : une Vierge à l’Enfant.





L’homme est interloqué : il n’a jamais pris cette photo et il est incapable de l’identifier.

Tentant de le faire, il transfère la photo à son réseau d’amis. Sans succès jusqu’à ce que l’un d’eux, ami du père Longalong, montre la mystérieuse photo à ce dernier.

Le curé la reconnaît : il s’agit de Notre-Dame du Lait, le plus ancien sanctuaire marial des États-Unis, situé à Saint Augustine, au nord de la Floride.http://missionandshrine.org/our-lady-of-la-leche-shrine/

On y fait mémoire des 15 jours pendant lesquels — selon une tradition apocryphe — la Sainte Vierge aurait nourri et langé l’enfant Jésus dans une grotte, juste avant la fuite en Égypte.  

La Vierge y est spécialement invoquée par les couples en attente d’enfant ou pour solliciter sa protection sur les nourrissons.

Un miracle ?

Peut-être, mais surtout un signe de grand réconfort pour le policier et les siens.


New York

A New York, 60 églises (selon A. Galli), 76 églises selon d'autres sources plus récentes, sont dédiées à Marie.

Nous présentons simplement quelques-un de ces nombreux lieux marials.


Notre-Dame de Lourdes dans le Bronx

Laissons-nous surprendre par l’inattendue grotte de Notre-Dame de Lourdes, en plein dans le Bronx.

Près de l’église catholique Lucie, la grotte de Notre-Dame de Lourde, construite en 1939, offre un espace inattendu de calme, de prière, d’espérance. C’est un but de pèlerinage pour les habitants de New York et d’ailleurs.


Notre-Dame de Fatima

Ce sanctuaire, construit en 1954, attire les pèlerins soucieux de répondre à l’appel de Notre Dame, un appel à la pénitence, à la prière et à la paix.

Messes et confessions quotidiennes.

Prières particulières le premier samedi du mois et le 13 du mois.

Site officiel : http://www.fatimashrine.com


Notre-Dame du mont Carmel

Situé à Williamsburg, Brooklyn, ce sanctuaire rappelle aux habitants le chemin du recueillement en lien avec les grands saints du Carmel.


Notre-Dame de Pompéi

Construite en 1929 en référence au sanctuaire Italien.












avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20544
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mar 5 Sep 2017 - 8:11

5 septembre – Italie : Notre Dame de Pedancino - Charles Péguy (+1914)







http://croire.la-croix.com/Definitions/Figures-spirituelles/Charles-Peguy/Peguy-le-connaissez-vous







Eve, aïeule aux longs cheveux, mère de Notre-Dame


O mère ensevelie dans le premier jardin,
Vous n’avez plus connu ce climat de la grâce,
Et la vasque et la source et la haute terrasse,
Et le premier soleil, sur le premier matin

Vous n’avez plus connu que des biens périssables,
Et la succession, et le vieillissement.
Et la procession des maux ineffaçables
Et le regard voilé d’un appauvrissement

Et je vous aime tant, mère de notre mère,
Vous avez tant pleuré les larmes de vos yeux.
Vous avez tant levé vers de pauvres cieux
Un regard inventé pour une autre lumière.

Et moi je vous salue, ô la première femme,
Et la plus malheureuse, et la plus décevante
Et la plus immobile, et la plus émouvante
Aïeule aux longs cheveux, mère de Notre-Dame.


Charles Péguy




« C'était la Sainte Vierge qui nous clouait sur place »

La bataille de la Marne (France) a lieu du 5 au 12 septembre 1914.

Durant l’été, les troupes alliées sont en pleine retraite.

Rien ne semble pouvoir contenir la puissance de l'offensive allemande.

Quel facteur pourrait sauver le pays d'un désastre imminent ?

Le 2 septembre, on prépare une contre-attaque commune généralisée à hauteur de la Marne.

Le 5 septembre, les Alliés engagent le combat.

Les livres d'histoire parlent de « Miracle de la Marne », décrivant un effort surhumain d'une armée épuisée.

C'est incontestable.

Mais cette vision dite « rationnelle » n'a rien d'incompatible avec une intervention divine, qui donne un tout autre sens à l'expression « Miracle de la Marne ».

Parmi les nombreux témoignages de la présence de la Sainte Vierge lors de cette bataille, voici celui de madame Tripet-Nizery, infirmière de 1914 à 1916.

Un officier allemand, prisonnier, lui avoue :

« Vous avez été étonnés de notre recul si subit quand nous sommes arrivés aux portes de Paris.

Nous n'avons pas pu aller plus loin, une Vierge se tenait devant nous.

Nous ne savions pas si c'était une de vos saintes nationales, Geneviève ou Jeanne d'Arc.

Après, nous avons compris que c'était la Sainte Vierge qui nous clouait sur place. »


Le saviez-vous?

Le journal catholique, "Le Courrier de la Manche" du dimanche 14 janvier 1917 a publié un article citant des sources allemandes dignes de foi puisqu’il s’agit d’un prêtre et de deux officiers.

Ce journal rappelait comment la Vierge Marie avait barré la route de Paris aux troupes allemandes.

Cent mille hommes avaient vu Marie, mais ils durent se taire sous peine d'être fusillés.

Que se passa-t-il alors?



Le 3 août 1914, l'Allemagne avait déclaré la guerre à la France.

Le 22 août 1914 fut, pour la France, le jour le plus meurtrier de toute son histoire: 27000 soldats français furent tués. Les forces franco-britanniques perdaient du terrain, et, le 2 septembre, le gouvernement quittait Paris pour Bordeaux: les Allemands étaient à Senlis, à 45 km de la capitale, lorsque, soudain, tout changea.

Le Courrier de la Manche fait le récit de ce retournement inespéré de la bataille de la Marne, retournement qui s'est produit entre le premier vendredi de septembre et l’octave de la Nativité de la Vierge Marie, du 5 au 8 septembre 1914.

Le courrier de la Manche raconte que, le 3 janvier 1915, un prêtre allemand blessé avait été fait prisonnier pendant la bataille de la Marne. Il mourut dans une ambulance française où se trouvaient des religieuses, et il leur dit:

-Comme soldat, je devrais garder le silence, comme prêtre, je crois devoir dire ce que j’ai vu.

Pendant la bataille de la Marne, nous étions surpris d’être refoulés car nous étions légion, comparés aux Français et nous comptions bien arriver à Paris.

Mais nous vîmes la Sainte Vierge toute habillée de blanc avec une ceinture bleue, inclinée vers Paris... elle nous tournait le dos et de la main droite, semblait nous repousser... Cela je l’ai vu et un grand nombre des nôtres aussi.  

L'article du journal poursuit: "Dans les jours où ce prêtre allemand parlait ainsi, deux officiers allemands, prisonniers, comme lui, et blessés, entraient dans une ambulance française de la Croix-Rouge. Une dame infirmière parlant allemand les accompagne.

Quand ils entrèrent dans une salle où se trouvait une statue de Notre-Dame de Lourdes, ils se regardèrent et dirent:


– Oh! La Vierge de la Marne!"


Une preuve de l’authenticité de ces deux récits est le fait suivant rapporté par une religieuse qui soignait les blessés à Issy-les-Moulineaux.

Elle écrivit:

"C’était après la bataille de la Marne; parmi les blessés soignés à l’ambulance d’Issy, se trouvait un Allemand très grièvement atteint et jugé perdu.

Grâce aux soins qui lui furent prodigués, il vécut encore plus d’un mois, il était catholique et témoignait de grands sentiments de foi. Les infirmiers étaient tous prêtres.

Il reçut les secours de la religion et ne savait comment témoigner sa gratitude; il disait souvent:

– Je voudrais faire quelque chose pour vous remercier.

Enfin, le jour où il reçut l’extrême-onction, il dit aux infirmiers:

– Vous m’avez soigné avec beaucoup de charité, je veux faire quelque chose pour vous en vous racontant ce qui n’est pas à notre avantage, mais qui vous fera plaisir. Je paierai ainsi un peu de ma dette.

Si j’étais sur le front, je serais fusillé, car défense a été faite de raconter, sous peine de mort ce que je vais vous dire: vous avez été étonnés de notre recul si subit quand nous sommes arrivés aux portes de Paris.

Nous n’avons pas pu aller plus loin, une Vierge se tenait devant nous, les bras étendus, nous poussant chaque fois que nous avions l’ordre d’avancer.

Pendant plusieurs jours nous ne savions pas si c’était une de vos saintes nationales, Geneviève ou Jeanne d’Arc.

Après, nous avons compris que c’était la Sainte Vierge qui nous clouait sur place.

Le 8 septembre 1914, Elle nous repoussa avec tant de force, que tous, comme un seul homme, nous nous sommes enfuis.

Ce que je vous dis, vous l’entendrez sans doute redire plus tard, car nous sommes peut-être 100.000 hommes qui l’avons vu. (Le courrier de la Manche, du dimanche 14 janvier 1917.)  


L’aspect miraculeux de la bataille est très vite vivace du côté français.







Donnons quelques précisions: après l’échec du plan Joffre en Lorraine, l’échec de la bataille des frontières, l’armée française recule, et rien, sauf un miracle, ne pourrait la sauver.

La Ière Armée de von Klück, chargée d’investir Paris, délaisse la ville pour participer à la curée des armées adverses.

Mais voici que le 6 septembre 1914, le retour des Français frappe de stupeur les Allemands. Il faut se battre…

Voici la version officielle allemande: les homme étaient sous-alimentés, épuisés, les pieds meurtris.

Le trou entre les 1ère et 2ème Armées avait atteint 30 kilomètres et il fallait ressouder les armées allemandes sur l’Aisne.

Le 9 septembre 1914 l’ordre de repli général est donné.

La vérité historique allemande est simple: von Klück trop sûr de son armée a pris l’initiative de poursuivre des forces qu’il estimait en déroute. Force est de constater que les sources allemandes émanant des combattants est très différente.

Je ne veux entrer dans aucune polémique, mais je constate une fois de plus que tous les gouvernements du monde: je dis bien tous, mentent effrontément chaque fois qu'ils veulent cacher une vérité qui les gêne.

Pour être complète, je dois ajouter que les armées françaises auraient été consacrées au Sacré-Cœur de Jésus, comme le laisse entendre une lettre de l’abbé Paul Noyer, du 8 juillet 1918, qui demande au Général Foch de consacrer au Sacré-Cœur toutes ses armées françaises. Le 16 juillet 1918,

Foch rend visite au curé et dit:

– Monsieur le Curé, je viens vous remercier, j’ai fait tout ce que vous m’avez demandé et même plus.

Le 17 octobre 1918, Foch fait ses adieux à son curé, et lui explique "qu’il a consacré les armées au Sacré-Cœur, avec deux ou trois personnes devant la grande statue du Sacré-Cœur, près du maître-autel, au fond de l’église à droite".

Le Père Perroy, jésuite, confirme, en révélant du haut de la chaire de la cathédrale Saint-Vincent de Chalon:

– À genoux devant le Sacré-Cœur, le général Foch a demandé au Sacré-Cœur, en lui consacrant les armées dont il avait la charge: premièrement une victoire prompte et définitive, deuxièmement une paix glorieuse pour la France.

Mes amis, je vous avoue que je suis restée sans voix en apprenant ces choses.

Et je vous les laisse méditer…

Paulette LEBLANC - Janvier 2014  






Monument de Notre-Dame de la Marne, à Barcy




Conformément à un vœu de l'évêque de Meaux (Mgr Marbeaux) fait le 8 septembre 1914 (avant le miracle), une statue de Notre-Dame de la Marne fut érigée et inaugurée à Barcy le 9 juin 1924, pour marquer l'endroit le plus extrême de l'avancée ennemie.

À sa demande, on y grava la mention:

« Tu n'iras pas plus loin. »


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20544
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Philippe Emmanuel le Mar 5 Sep 2017 - 23:29

Fantastique !  J'ignorais tout cela...
avatar
Philippe Emmanuel
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 555
Localisation : États-Unis d'Amérique
Inscription : 16/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Mer 6 Sep 2017 - 7:44

coucou Philippe Emmanuel
Et bien vous voyez nous sommes au moins deux,!
Merci pour votre fidélité!


6 septembre

Italie : Notre Dame des Larmes (1553)







https://fr.wikipedia.org/wiki/Madone_des_Larmes








Mama Muxima, « Notre Dame du Cœur »


Le pèlerinage au sanctuaire de Muxima (Angola) se réalise chaque année du 6 au 7 septembre.

Notre-Dame de Muxima (les Angolais l’appellent Mama Muxima) est un sanctuaire marial à 130 km de Luanda, en Angola.

Ses origines remontent à la construction de l'église Notre-Dame de la Conception dans la localité connue sous le nom de Muxima, en 1599.

Le sanctuaire est vite devenu un centre important d’évangélisation.

Bientôt, la Dame de Muxima y obtient de multiples miracles.

La renommée de ses miracles se répand  dans tout le pays  et de nombreuses formes de dévotions à Mama Muxima s’y organisent et les pèlerinages se suivent !

Le plus important d’entre eux, le pèlerinage de Notre-Dame de la Conception de Muxima, remonte à 1833 ; il attire des milliers de pèlerins chaque année à la fin août et au début septembre.

Bien que Mama Muxima, « Notre Dame du Cœur », n’ait pas encore été intronisée officiellement sainte Patronne de l’Angola par les autorités religieuses du pays, elle est considérée comme la patronne de l’Angola par le peuple !



http://www.news.va/fr/news/angola-500-000-fideles-au-pelerinage-de-muxima


Angola



Au XVI° siècle, les navigateurs portugais promettaient à la Vierge Marie de la faire aimer partout où ils iraient.

Les premiers missionnaires qui arrivèrent le 29 avril 1491 en Angola construisirent tout de suite une petite église dédiée à "Nossa Senhora Santa Maria" (Notre Dame Sainte Marie).

Les premières églises dédiées à Marie datent de la fin XVI° et du XVII°.

Au XX° siècle,  les apparitions de Fatima eurent un grand retentissement en Angola.


Sept centres de pèlerinage :

Luanda (la capitale) : Notre-Dame de la conception (fin XVI°), récemment restaurée.

Luanda : Notre-Dame de Nazaré (1664), qui tient son nom d'un sanctuaire portugais.

San Salvador : Notre-Dame des victoires

Cambambe : Notre-Dame du Rosaire

Ambaca : Notre-Dame de l’Assomption

Bengo : Notre Dame des anges.

Muxima : Au-dessus du fleuve Kwanza, l’église offre à la vénération des fidèles une image de l’Immaculée conception.



Neuf églises-cathédrales dédiées à Marie :

Luanda : Notre-Dame des remèdes (construite en 1679) qui est l’actuelle cathédrale.

Huambo : Notre-Dame de la Conception

Malanje : Notre-Dame de l’Assomption

Luso : Notre-Dame de Fatima

Uije : Notre-Dame de la conception

Benguela : Notre-Dame de Fatima

Saurino : Notre-Dame de l’Assomption

Novo Redondo : Notre-Dame de la conception

Njiva : Notre-Dame de l’Assomption.


L'influence récente de Notre Dame de Fatima

Le message des apparitions de Notre Dame de Fatima (1917) fut immédiatement transmis à l’Angola.

Le 13 de chaque mois, en particulier de mai à octobre, le peuple participait très nombreux aux prières.

En 1948, une statue de Notre Dame de Fatima visita les principaux endroits du pays.

Tandis que la guerre civile ravageait le pays, la Vierge Marie fut proclamée patronne et reine de l’Angola, le 13 octobre 1985, avec une fête liturgique instituée chaque année le samedi qui précède le dernier dimanche d’octobre.

Le traité de paix fut signé en 1991, après 15 ans de guerre.

Et Jean Paul II visita l’Angola l’année suivante, du 4 au 10 juin 1992.


Jean Paul II :

Elevez le regard vers la Famille de Nazareth !


Alors que la famille élargie a de moins en moins d'effet, vous, parents chrétiens, prenez au sérieux votre devoir d'éduquer humainement et chrétiennement vos enfants.

Ils sont votre continuation.

Donnez-leur ce que vous avez de mieux: une conscience droite, une vie chrétienne, la capacité d'être des membres de la société et du Pays utiles et préparés.

Elevez le regard vers la Famille de Nazareth !

Regardez le style de vie cachée que le Fils de Dieu  fait homme menait avec Marie et Joseph. (cf. Lc 2, 51-52).

Que la Famille vous accorde cette maturité humaine et chrétienne profonde.

Alors votre famille sera vraiment une "Église domestique" (LG 11),  terrain fertile pour que les différentes vocations dont la société et l'Église ont besoin puissent germer et grandir. Pères et mères! Parfois cette vocation est un cadeau total au service de l'Église comme prêtre ou comme consacré à la vie religieuse.

Sachez reconnaître cette vocation, respectez-la et collaborez à sa réalisation.

Extraits de l'homélie de Jean Paul II,
le 5 juin 1992, durant sa visite en Angola (Lubango)




avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20544
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Jeu 7 Sep 2017 - 7:34

7 septembre – Italie : la Santa Casa de Lorette est transférée à Lorette (1295) – Irlande : Fondation de la Légion de Marie à Dublin (1921)


http://laportelatine.org/bibliotheque/apologetique/miracles/lorette/lorette.php


https://fr.zenit.org/articles/legion-de-marie/





 

Devant Marie, les chaînes de l’enfer ne tiennent pas !  

Deux époux, une fois leur famille élevée, se résolurent, pour mieux honorer Dieu, à vivre dans une chasteté totale.

Mais le diable réussit à induire le mari en tentation.

Sa femme, en vain voulut le retenir.

Prise de colère, elle eut ces mots imprudents :

« Si un enfant m'est donné, au diable je le livre. »

Le Malin l'entendit.

Un fils vint, beau de corps, d'âme et d'esprit.

Prise de remords, sa mère se lamentait sans cesse.

Douze ans plus tard, Satan apparut à la mère :

« Bientôt je reviendrai pour que tu tiennes promesse ! »

Au désespoir, la mère avoua son secret à son fils.

Éperdu, l’enfant supplia la Mère du Ciel  et partit trouver un saint ermite qui lui rendit courage : « Sois confiant : devant la Dame du Ciel, les chaînes de l’enfer ne tiennent pas ! »

L’ermite traça sur lui le signe de la croix, puis ils jeûnèrent et se tinrent en oraison toute la nuit.

Au matin, le saint prêtre célébra la messe servie par l’enfant, mais au moment de la communion ce dernier disparut soudain, emporté par Satan aux aguets.

Sanglotant, le prêtre tomba en suppliant au pied de la Vierge Marie.

Mais la Mère du Roi de gloire ne le laissa pas à sa peine : l'enfant lui fut rendu et il le communia.

Notre Dame l'avait délivré : dès qu'ils l’avaient aperçue, le diable et ses démons avaient abandonné leur prise sans que rien n’arrête leur fuite !


Gautier de Coincy

Les plus beaux miracles de la Vierge, F. Lanore, Editeur, Paris, pages 77 ss


http://www.liberius.net/livres/Les_plus_beaux_miracles_de_la_Vierge_000000441.pdf



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20544
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Consacrer Une Minute avec Marie!!!

Message par Marie du 65 le Ven 8 Sep 2017 - 8:26

8 septembre  Nativité de la Vierge Marie

 France : Notre Dame de l’Agenouillée (1550)



Notre-Dame de l'Agenouillée





Lieu : Azay-sur-Thouet ( Deux-Sèvres, Diocèse de Poitiers )

Date de l’évènement :

Vers 1550 , un dimanche 8 septembre


 Récit de l'évènement

Louise Estivalle, châtelaine de la Poupelinère , est en chemin pour la Messe .

Une mendiante la sollicite ; elle l’a secourt mais elle est en retard pour la Messe.

Elle est à 1,5 kms de l’église lorsqu’elle entend sonner les cloches pour l’élévation de l’hostie.

Aussitôt, elle s’agenouille et, se relevant, elle « voit dans une douce lumière la Vierge » tenant Jésus mort dans ses bras . «

Regarde, ma fille, vers l’église ; tu verras d’ici la célébration du Saint Mystère, comme si tu étais présente », entend-elle .

Levant les yeux, elle voit « un autel illuminé et un prêtre élevant l’hostie consacrée.

»Louise fait construire une chapelle sur le lieu de l’apparition .

Des guérisons s’ensuivent .

Cette chapelle est de nos jours visitée par de nombreux individuels .

La fête principale est le 8 septembre où des centaines de fidèles se réunissent .

La statue y est portée en procession .




http://www.cartemarialedumonde.org/fr/sanctuaire/notre-dame-lagenouillee






Une apparition à côté de Valence, fêtée le 8 septembre…

Le sanctuaire de Notre-Dame de Fresneau, à Marsanne, près de Valence (France) existait depuis le Moyen Âge sous le vocable de « Notre Dame de Consolation ».

L’amour des Marsannais pour la Vierge Marie trouvera un nouvel élan lorsque la Vierge interviendra en faveur d’une jeune aveugle orpheline de mère, fille d’un tailleur de pierre âgé.

Elle lui obtiendra guérison en échange de l’édification d’un oratoire :

« Je veux qu’ici même, au creux de ce vallon, le peuple que j’aime vienne en procession.

Et qu’une chapelle bâtie en ce lieu, aux hommes rappelle qu’il faut prier Dieu. »

L’attachement du peuple chrétien se renforcera à la suite du miracle, mais il franchira un nouveau seuil lorsque les Marsannais obtiendront – avec les encouragements du Curé d’Ars – le couronnement de Notre Dame de Fresneau par Pie IX en 1855.

L’évêque actuel du diocèse, Monseigneur Jean-Christophe Lagleize, a initié un renouveau avec la restauration du petit sanctuaire dont l’autel a reçu les reliques des saints François et Jacinthe, établissant ainsi un lien spirituel avec Notre Dame de Fatima dont nous fêtons le centenaire cette année.




Marsanne, Notre Dame du Fresneau





http://nova.evangelisation.free.fr/notre_dame_de_fresneau.htm


MARSANNE (Drôme, diocèse de Valence) :http://valence.cef.fr/-Notre-Dame-de-Fresneau-.html

A l’origine :


un miracle



Au XIIe siècle, au lieu-dit du Fresneau, dans un vallon, la « Vierge apparaît » à une jeune fille aveugle et lui promet qu’elle recouvrera la vue si une chapelle consacrée à son nom est construite.

La fillette prévient son père, maçon, qui lui rétorque qu’il bâtira une chapelle, si elle guérit.

La fillette gagne alors le lieu de l’apparition, se frotte les yeux avec l’eau d’une source et recouvre l’usage de la vue.


Le pèlerinage



http://pelerinagesdefrance.fr/Notre-Dame-de-Fresneau



La statue de Notre-Dame de Fresneau est couronnée en 1855.

A cette occasion, Jean-Marie Vianney (le saint curé d'Ars) offrit un reliquaire.





Reliquaire de Saint Jean-Marie Vianney dans le « grand sanctuaire » de Fresneau.


Un podium a été construit face à l’esplanade.

Un pèlerinage attire environ 5 000 personnes chaque 8 septembre.

 

avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20544
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum