Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Message par Marie du 65 le Mer 30 Nov 2016 - 13:18








• Spécialiste des profondeurs invisibles •

30/11/2016

Fr. Christophe Boureux
Couvent de la Tourette






La Parole de Dieu



« Comme il marchait le long de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et son frère André
laissant la barque et leur père, ils le suivirent »          

Évangile selon saint Matthieu, chapitre 4, versets 18 et 22.





La méditation
Pour saint André, dont c’est la fête aujourd’hui, être apôtre du Christ et de l’Évangile, ce fut d’abord être un marcheur. Pedibus jambus à la suite de Jésus qui allait de villes en villages, le groupe des Douze a sillonné tout le petit pays de la Galilée parce que Jésus les avait choisis. Douze hommes très proches de leur maître comme il y avait eu douze tribus d’Israël pour mettre en application la Révélation donnée par Moïse aux douze descendants de Jacob.
Ce groupe des Douze demeure continuellement avec Jésus. Ils vont et viennent avec Lui qui n’a pas de lieu où reposer sa tête. Jésus n’a pas de maison. Il va loger chez Marthe et Marie. Il s’invite chez Zachée à Jéricho. Il se réjouit avec les mariés d’une noce à Cana. D’autres disciples Le reçoivent sans Le suivre sur les chemins. Il a tourné le dos à sa propre maisonnée et à son village natal. Il est parti dessiner sur la terre de Galilée un Royaume qui n’a pas de limites terrestres. Il transgresse les frontières de son appartenance. Lui qui était charpentier, Il va principalement s’adresser à des paysans qui cultivent la terre et élèvent des moutons. Ses paraboles regorgent de comparaisons agricoles.
Pour l’aider dans son annonce de la vie éternelle sur la terre comme au ciel, Il fait d’abord appel à quatre pêcheurs du lac de Génésareth. Ce sont des spécialistes des profondeurs invisibles. En se fondant sur les abîmes inaccessibles, on peut espérer croire. On jette le filet, la nuit à la lumière des torches qui attirent les poissons, et l’on remontera peut-être une myriade de poissons scintillant d’une effervescence de vie.

Méditation enregistrée dans un studio de RCF Lyon


Ecouter la Méditation



Ecouter le Temps de Prière

avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20612
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Message par Marie du 65 le Jeu 1 Déc 2016 - 9:18

01/12/2016

Fr. Christophe Boureux




Couvent de la Tourette

• Habiter la terre •

La parole de Dieu

« Ainsi, celui qui entend les paroles que je dis là
et les met en pratique est comparable à un homme prévoyant
qui a construit sa maison sur le roc »          

Évangile selon saint Matthieu, chapitre 7, verset 24.


La méditation

C’est parce qu’on habite la parole de Dieu qu’on peut bâtir sa maison. Bien que charpentier de métier, Jésus n’a pas bâti de maison, mais Il nous aide à habiter la terre. Sa parole et son exemple ont dessiné les contours et les formes du royaume de Dieu où nous venons habiter.
Mais qu’est-ce qu’habiter la terre, un pays, une ville ? Habiter quelque part, c’est bien différent de loger dans un hôtel ou un meublé. Un logement ressemble à une cage à lapins. Ce n’est pas un habitat naturel, on n’y est pas vraiment chez soi. Adam et Ève étaient les habitants du jardin d’Eden, car le Seigneur Dieu leur en avait confié l’entretien. Le mot entretien a deux significations qui disent bien ce qu’est « habiter ». On entretient comme on fait le ménage, on rend propre ce qui se salit, se dégrade, s’encombre, car c’est notre propriété : « montre-moi ton jardin, je te dirai qui tu es ». On arrange son jardin ou sa maison. On met les choses à leur place pour qu’elles donnent le meilleur d’elles-mêmes, qu’elles soient là pour nous aider à vivre. Elles deviennent des compagnes, on ne les jette que parcimonieusement, car elles sont dépositaires du sens de notre vie.
Ainsi, on s’entretient avec son habitation, sa ville, son pays. C’est une conversation qui fait tenir ensemble des êtres ô combien différents qui veulent coexister. S’il n’y a pas de dialogue social entre les habitants, le vent des calomnies, les torrents de la haine, les orages de la guerre auront raison de la fraternité espérée. Être habitant, c’est respecter un certain mode de vie. Les chrétiens ont adopté la manière qu’avait Jésus d’habiter la terre et le ciel.

Méditation enregistrée dans un studio de RCF Lyon



Ecouter la Méditation


Ecouter le Temps de Prière




avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20612
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Message par Marie du 65 le Ven 2 Déc 2016 - 9:48


02/12/2016

Fr. Christophe Boureux




Couvent de la Tourette
• Rumeur et reconnaissance •
La parole de Dieu
« Leurs yeux s’ouvrirent. Mais, une fois sortis,
ils parlèrent de lui dans toute la région »          

Évangile selon saint Matthieu, chapitre 9, versets 30 et 31.


La Méditation

Les deux aveugles criaient : « Aie pitié de nous, fils de David ! » Jésus entre dans une maison et leur ayant touché les yeux, Il leur dit : « Qu’il vous advienne selon votre foi. » Jésus leur interdit alors avec sévérité d’en parler, mais eux, aussitôt, remplissent la terre de ce récit de guérison. Pourquoi Jésus ne voulait-Il pas qu’ils en parlent ? C’était par précaution et avec la même pitié qu’Il avait eue pour eux. Car Jésus annonce aussitôt après aux Douze : « Voici que moi, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups […] vous serez détestés de tous à cause de mon nom. »*
La manière d’habiter la terre que Jésus annonce produit une rumeur qui Le suit et Le précède. Elle était arrivée aux oreilles des deux aveugles et ils en deviennent ensuite les propagateurs. Jésus se méfie de la rumeur qui, comme la foule, est très inconstante : elle peut un jour s’enthousiasmer à la vue des miracles et le lendemain se retourner contre Lui lors de son procès, ou tout simplement disparaître comme la rosée du matin.
Jésus envoie alors les Douze en reconnaissance. Ils vont aller avec constance sur les chemins proclamer : « que le royaume des Cieux est tout proche »**, guérir les malades, ressusciter les morts, purifier les lépreux, chasser les démons, sans argent donné ni reçu, en saluant ceux qui se trouvent dans les maisons. La manière de vivre de Jésus est tissée de reconnaissance : elle envoie en reconnaissance, elle ouvre à la gratitude de la foi, elle donne une vraie connaissance qui brise la rumeur.

* Évangile selon saint Matthieu, chapitre 10, versets 16 et 18
** Évangile selon saint Matthieu, chapitre 10, verset 7
Méditation enregistrée dans un studio de RCF Lyon

Ecouter la Méditation

http://avent.retraitedanslaville.org/date___2016-12-02/autoPlay___on/?utm_source=EMV&utm_medium=Mail&utm_campaign=ADLV


Ecouter le Temps de Prière





Croix
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20612
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Message par Marie du 65 le Sam 3 Déc 2016 - 10:03


03/12/2016

Fr. Christophe Boureux




Couvent de la Tourette


• Le royaume des Cieux est mon prochain •
La parole de Dieu
« Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages
Il envoya les Douze proclamer
“que le royaume des Cieux est tout proche” ! »          

Évangile selon saint Matthieu, chapitre 9 verset 35 et chapitre 10 versets 5 et 7.


La méditation

Jésus, voyant les foules qui le suivent, est remué aux entrailles parce qu’elles sont fatiguées et prostrées comme des brebis sans berger. Il apporte une parole nourrissante à tous ceux qu’Il rencontre. Son itinérance pour le royaume des Cieux vient à la rencontre de l’errance des brebis perdues, des infirmes, des lépreux, des morts. À tous, II offre de la proximité. À tous, Il indique un prochain. À chacun, Il donne de se réapproprier son existence. C’est le royaume des Cieux qui nous rend proches sur la terre. « Chassez les démons ! » dit-Il aux Douze, car le diable sépare et éloigne.
La Bonne Nouvelle du royaume des Cieux, c’est qu’il est possible d’habiter la terre comme un jardin où toute créature est mon prochain. L’espace y est limité et chacun est proche de l’autre, selon des règles de connivence et d’interaction, en symbiose. Il n’y a pas de jardin sans une sollicitude constante envers les bienfaits qu’apportent l’humus, le soleil, la pluie, le mouvement du vent et le brassage constant des vers de terre. Le royaume est proche comme le moment opportun est là et qu’il faut décider de semer au printemps, de sarcler et d’arroser en été, de récolter en automne.
Le jardin est clos, car notre espace, notre temps et nos ressources sont limités. Mais la clôture du ardin nous protège aussi de l’errance et du chaos. Elle engendre de la proximité en toute reconnaissance de mon prochain. Au milieu du jardin comme aux entrailles de la Terre, il y a la connaissance et la vie qui engendrent mon prochain comme moi-même.

Ecouter La Méditation



Ecouter le Temps de Prière




Croix
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20612
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Message par Marie du 65 le Dim 4 Déc 2016 - 10:43



04/12/2016

Catherine Motte




Lille

• Une terre assoiffée •

La Parole de Dieu


« Convertissez-vous,
          « car le royaume des Cieux est tout proche»          

Évangile selon saint Matthieu, chapitre 3, verset 2.


La méditation



Israël. Sous mes pas, la terre est sèche et rocailleuse, c’est la terre du désert. Je l’arpente sur les traces de Jésus. Cette marche ressemble tant à nos vies : ne sommes-nous pas en pèlerinage sur cette terre pour mettre nos pas dans ceux du Christ, à la recherche de Dieu ?
Dieu, d’abord une intuition ? Une question ? De l’homme primitif qui enterre ses morts à l’astronome qui explore les confins de l’univers, en passant par le philosophe, l’homme s’interroge. « L’univers m’embarrasse et je ne puis songer que cette horloge existe et n’ait pas d’horloger », disait Voltaire.
Même le petit enfant se pose cette question fondamentale. Je me souviens de ma fille qui, à quatre ans, me demandait en ouvrant les bras sur l’horizon : « Avant tout cela, il y avait quoi ? » Nous avons conscience d’une transcendance.
Mais Dieu n’est pas qu’une idée abstraite. Alors, où Le trouver ? Où demeure-t-Il ? Portons notre regard autour de nous, sur tous les « Jean-Baptiste » qui du doigt désignent le Christ et glissent à nos oreilles des mots qui alertent : Dieu ne se capte que par le cœur, m’a-t-on dit. Ah, ce cœur, nous le protégeons peut-être un peu trop de tous ces coups que la vie nous réserve, de toutes nos faiblesses et nos insuffisances. L’armure dont nous l’entourons est parfois si épaisse qu’il ne se aisse plus atteindre. Notre terre intérieure se dessèche. Le désert s’étend en nous-mêmes.
Comment Dieu pourrait-Il y prendre racine, si nous en bloquons tous les accès ? Accepter alors de se laisser faire, d’être vulnérable, de lâcher prise et ne plus se croire invincible, se laisser toucher. Des larmes peuvent alors couler et arroser notre terre assoiffée pour que germe cette envie de Dieu. Peut alors se creuser en nous une terre, un espace où celui qui en fait la sainteté, ne demande qu’à être aspiré.
Et dans cette attente, dans cette tension vers Dieu, je répète après le psalmiste : « Je tends les mains vers toi, me voici devant toi comme une terre assoiffée. »* Et si Dieu était déjà dans cette soif, dans cette quête ?

* Psaume 142, verset 6.
Méditation enregistrée dans un studio RCF Nord de France.

Ecouter la Méditation




Ecouter le Temps de Prière

avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20612
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Message par Marie du 65 le Lun 5 Déc 2016 - 10:55


05/12/2016

Catherine Motte






Lille

• Rendre les armes •

La Parole de Dieu

« Il posa son regard sur lui et il l’aima »          

Évangile selon saint Marc, chapitre 10, verset 21.

La Méditation

Le temps de Dieu est aussi celui de nos résistances. Si nous lui en laissons l’accès, Dieu, par tous nos pores, toutes nos failles, va s’engouffrer en nous. Il va venir poser son baume consolateur là où sont marquées au fer rouge toutes nos blessures. Il va là où cela fait mal, là où cela saigne, au plus douloureux. Il se penche sur toutes nos faiblesses, nos bassesses, pour nous relever et nous inonder de son amour. Il va transformer notre cœur de pierre en cœur de chair.
Dieu, que cela est bon ! Rendre les armes, se laisser envelopper par cette tendresse divine, accepter d’être aimée, et laisser entrer la lumière dans nos obscurités.
N’ayons pas peur de nous reconnaître enfant de Dieu et d’oser glisser nos petites menottes dans sa main. Il a besoin de nous, Il a besoin de notre oui, car Il nous veut libres, c’est à nous de choisir, Il nous attend. S’offrir à lui, se donner en cadeau, l’accueillir en nous pour qu’Il fasse sa demeure en nous. Comme Marie a accepté de porter cet enfant, comme Marie, qui a osé dire oui, laissons Dieu s’arrimer fortement à nos entrailles. Soyons cette matrice sans laquelle le développement ne peut se faire.
Faisons-Lui un peu de place, libérons notre cœur de toutes les scories qui peuvent empêcher sa nidation, que cette foi s’implante en profondeur. Que Dieu soit chez Lui, chez moi. C’est une fécondation, une gestation. C’est un Avent. Seigneur, viens habiter en ma maison. Acceptons d’être « un sanctuaire de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en “nous” »*.

* Première Lettre de saint Paul aux Corinthiens, chapitre 3, verset 16.
Méditation enregistrée dans un studio RCF Nord de France.
Ecouter la Méditation



Ecouter le Temps de Prière




Croix
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20612
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Message par Marie du 65 le Mar 6 Déc 2016 - 9:22


06/12/2016

Catherine Motte







• Lumière dans les ténèbres •
La Parole de Dieu

« La lumière brille dans les ténèbres,
et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée »          

Évangile selon saint Jean, chapitre 1, verset 5.



La méditation

Laissons entrer la lumière dans nos obscurités et laissons-nous transformer. Allons au cœur de l’intime, car c’est là que s’instaure le dialogue avec Celui qui nous habite, au plus profond de nous, là où on ne se cache plus, là où on est vrai, là où Il réside. Dans nos prières, invitons-Le, sans relâche, à faire en nous sa demeure.
Cette prière, souvent tellement balbutiante… D’abord un doux murmure, hésitant, qui se transforme petit à petit en louange, en chant d’amour, parfois en suppliques et puis surtout en un silence où l’on peut savourer sa présence, sa bouleversante présence. Aller aussi à sa rencontre au travers de tous les récits bibliques qui nous annoncent le Christ, que l’on découvre enfin dans les évangiles. Se laisser toucher par toutes ces traces laissées par Lui pour notre enseignement : « Je suis le chemin, la vérité et la vie »*, disait-Il, alors, mettons nos pas dans les siens, ils nous mèneront là où Il habite.
Se nourrir de cette Parole qui nous est offerte, affermir ainsi notre foi, la faire grandir… La Bible est comme un jeu de piste qui nous livre des messages à déchiffrer pour nous mener près de Dieu. Laissons-nous interpeller par les témoins. Que tout cela nous arrache à nous-mêmes et nous rende sensibles à l’inattendu, au dérangeant, au surprenant, au monde.
Se laisser toucher, se laisser entraîner dans le sillage du Christ, dans une relation très personnelle. Cette relation si intime nous pousse aussi vers l’autre. Peut-on être chrétien seul ? Cherchons nos frères.



* Évangile selon saint Jean, chapitre 14, verset 6.
Méditation enregistrée dans un studio RCF Nord de France.

Ecouter la Méditation



Ecouter le Temps de Prière









Croix  
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20612
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Message par Marie du 65 le Mer 7 Déc 2016 - 10:07




7/12/2016

Catherine Motte
Lille






• Réunion de famille •


La Parole de Dieu

« Celui qui mange ma chair et boit mon sang
demeure en moi et moi, je demeure en lui »          

Évangile selon saint Jean, chapitre 6, verset 56.


La méditation

Aujourd’hui, réunion de famille ! Rassemblement de ma famille, vous savez, celle du côté du Christ : je pars à la messe. Je me laisse aller à la joie de cette rencontre, d’abord avec les membres de cette église en priant et chantant à l’unisson. J’essaie de cultiver de bons rapports avec ma famille chrétienne. Je dois en prendre soin, être proche d’elle.
Puis surtout, dans cette rencontre, il y a Jésus. C’est Lui qui nous convoque : « quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux »*, nous dit-Il. Alors, pourquoi hésiterais-je ?
Revivre sa passion, sa résurrection et communier au corps du Christ vivant qui a souffert et s’est livré pour nous. Il vient nous nourrir de Lui et se rend présent en nous. Laissons-nous aller à savourer cet instant et laissons-nous envahir par cette joie que Dieu nous apporte. J’observe tous ces gens qui viennent de recevoir ce pain de vie. Ils sont nourris du même pain que moi, au même corps, unis dans la même communion. Ce sont bien mes frères. Je les regarde défiler devant moi. Comme moi, ils ont quelque chose de divin en eux : la vie, la grâce, l’esprit agissant. Je les vois sortir de l’église comme des porteurs de lumière. Ils vont s’égailler dans la ville.
Saurons-nous, comme Marie, prendre soin de Lui ? Saurons-nous être à la hauteur de ce que nous portons ? Nous sommes envoyés en mission. Mon Dieu, permets-nous d’être des témoins de ta naissance en nous, au milieu de nous. À la suite de Marie, osons dire : « Voici la servante du Seigneur » **.

* Évangile selon saint Matthieu, chapitre 18, verset 20.
** Évangile selon saint Luc chapitre 1, verset 38.
Méditation enregistrée dans un studio RCF Nord de France.


Ecouter la Méditation


Ecouter le Temps de Prière





Croix
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20612
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Message par Marie du 65 le Jeu 8 Déc 2016 - 14:36


08/12/2016

Catherine Motte




Lille

• Regard intérieur •

La parole de Dieu


« Je te salue, comblée de grâce »          

Évangile selon saint Luc, chapitre 1, verset 28.

La méditation

La femme se concentre sur elle-même et pose doucement la main sur son ventre, elle attend un enfant. Nous avons tous observé ou fait ce geste ; Marie aussi.
Comme elle, appréhendons le monde par l’intérieur ; concentrons notre attention sur ce qui s’éveille en nous. Dieu se fait tout petit, s’adaptant au moindre espace qu’on veut bien Lui laisser et Il se met à y vivre, la greffe prend. Comme la future mère qui sent en elle les frémissements d’une vie qui commence, guettons le changement qui s’opère en nous. Soyons à l’affût du moindre mouvement.
Ces mouvements sont à chaque fois un trouble, un retournement. Nous réalisons avec étonnement et émotion qu’ils sont à la fois nôtres et autres, en interdépendance. Nous n’en sommes pas seuls maîtres. C’est une vie qui dépend de nous et qui pourtant a aussi sa vie propre : Dieu est là, Il agit. Il s’incarne en nous. Cela nous transforme. Et si Dieu descendait en nous pour nous donner part à sa divinité ?
Savourer ces instants et exploser de joie, de cette joie intérieure qui transparaît et qui rayonne. Barbotons dans ce bénitier dans lequel nous sommes tombés et apprenons à nager et à découvrir la profondeur d’une vie spirituelle. La vie acquiert une autre dimension qui nous entraîne à dire ces quelques mots que Jésus nous a confiés : « Notre Père, qui es aux cieux… » * Ils sont si doux à prononcer. S’instaure alors une conversation intime avec Celui qui nous habite.

* Évangile selon saint Matthieu, chapitre 6, verset 9.
Méditation enregistrée dans un studio Nord de France.

Ecouter La Méditation


Ecouter le Temps de Prière



Croix
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20612
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Message par Marie du 65 le Ven 9 Déc 2016 - 9:39


09/12/2016

Catherine Motte





• Changer mon regard •


La parole de Dieu



 « Transformez-vous en renouvelant
votre façon de penser »          

Lettre aux Romains, chapitre 12, verset 2.





La méditation

Dieu en moi change mon regard. Ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre, je regarde le monde avec d’autres yeux. Ce jeune mendiant devant l’église : mon frère ; la vieille dame marchant pliée par le poids de son cabas ou plus sûrement par celui d’une vie trop dure : ma sœur ; ce petit enfant rom que l’on oblige à mendier et dont les rêves sont probablement les mêmes que ceux de mes petits-enfants : mon frère ; ces amis malades : mes frères ! La grâce me rend sensible à leurs difficultés, vulnérable à leurs souffrances.
La main qui secourt, la main qui relève, la main qui soigne, est le prolongement du cœur. Dans ces gestes très ordinaires se révèlent les transformations que la présence de Dieu opère. Dans cette relation à l’homme souffrant, il y a Dieu, il y a le Christ dans sa passion, c’est une relation à trois. Jésus ne nous a-t-Il pas dit : « chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait »*.
Ce regard de bienveillance, offrons-le à tous nos frères, faisons-nous du bien les uns les autres, aimons-nous comme Jésus nous a aimés. Sortir de nos égoïsmes et accorder de l’attention aux autres, voilà ce à quoi nous sommes appelés. Un simple sourire, une main tendue, et c’est le monde qui se transforme et devient plus divin.

*Évangile selon saint Matthieu, chapitre 25, verset 40.
Méditation enregistrée dans un studio RCF Nord de France.


Ecouter la Méditation
http://avent.retraitedanslaville.org/date___2016-12-09/autoPlay___on/?utm_source=EMV&utm_medium=Mail&utm_campaign=ADLV


Ecouter le Temps de Prière

http://avent.retraitedanslaville.org/prier/date___2016-12-09/?utm_source=EMV&utm_medium=Mail&utm_campaign=ADLV



Croix
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20612
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Message par Marie du 65 le Sam 10 Déc 2016 - 9:06


10/12/2016

Catherine Motte



• Mission : être apôtre •


La parole de Dieu


« Celui qui proclame que Jésus est le Fils de Dieu,
Dieu demeure en lui, et lui en Dieu »          

Première Lettre de saint Jean, chapitre 4, verset 15.





La Méditation

Une lampe allumée n’est pas faite pour rester sous le boisseau, enfermée dans un placard. Elle est là pour être exposée. Comme une lumière dans la nuit, la Bonne Nouvelle est faite pour être annoncée à tous.
Alors que certains de mes frères meurent sous les coups de ceux qui voudraient les faire renoncer à leur foi en Christ, je suis hésitante à témoigner. Je n’ose pas. Je ne crains pourtant pas grand-chose, tout au plus de légers sarcasmes, si je déclare haut et fort que Dieu est amour et que Jésus est le chemin, la vérité et la vie.
Pourtant, je me dois d’offrir aux autres la possibilité de découvrir l’amour de Dieu. Y a-t-il un plus beau cadeau que de donner envie de Dieu, d’offrir cet amour ? Notre foi est fragile, il faut en prendre soin comme une mère qui veille sur son enfant nouveau-né. C’est en la partageant qu’elle pourra grandir et s’affermir.
Comme Marie et Élisabeth découvrent en elles les naissances à venir, découvrons en chacun de nous l’étincelle divine. Accouchons de la Parole enfouie dans nos entrailles. Nous sommes comme des petits enfants à qui Dieu va ouvrir la bouche et donner la grâce d’offrir la parole à ceux qui ont soif.
Comme Marie et Élisabeth, osons nous abandonner à la fécondité de Dieu. Je dois, nous devons devenir apôtre du Christ et partir en mission.

Méditation enregistrée dans un studio RCF Nord de France.

Ecouter la Méditation


Ecouter Le Temps de Prière


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20612
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Message par Marie du 65 le Dim 11 Déc 2016 - 14:17





11/12/2016


Fr. Jean-François Bour




Couvent de Tours


• Une baraque de chantier •

La parole de Dieu

« Ainsi parle le Seigneur : “voici que je vais restaurer
les tentes de Jacob, pour ses demeures,
j’aurai de la compassion” »          

Livre de Jérémie, chapitre 30, verset 18.


La MéditationInutile de nous bercer de trop d’illusions, vivre avec Dieu, c’est être au milieu d’un chantier. Ce monde est un chantier. Ma foi elle-même est un chantier ! Est-ce exagéré ? Faut-il vraiment le démontrer ? L’histoire passée et présente du monde, nos vies et notre quête de la vérité ne suffisent-elles pas à faire comprendre que nous allons de constructions en démolitions, de démolitions en reconstructions ? Ce chantier use d’ailleurs bien des êtres englués dans la boue des soucis ou l’angoisse des lendemains. L’épuisement en guette plus d’un, à l’usine, au bureau, en famille, en paroisse aussi. C’est comme si le monde se remplissait de blessés et fabriquait des êtres standardisés, exploités, malmenés ou juste ignorés.
Parfois même, le vertige s’invite quand nos choix nous conduisent sur des chemins périlleux, à l’affût de sensations fortes ou d’émotions faciles : faut-il avancer, reculer ? Renoncer ? Sans compter les violents, les mafieux, les ambitieux ou simplement les ignorants et les révoltés qui mettent le chantier du monde en effervescence. Sans compter l’angoisse de cette douloureuse rengaine : « À quoi tout cela mène-t-il ? »C’est la question du sens que nous posons, la question de la rédemption, en somme. Nous la percevons dans ce cri angoissé de Jean-Baptiste, enfermé dans une prison qui figure nos propres enfermements : « es-tu celui qui doit venir ? »*, lance-t-il au Christ. Comme pour reprendre la clameur, le besoin de libération et de restauration de toutes les générations avant lui et après lui. Rien de plus naturel que de demander cette rénovation, l’avènement du monde comme une demeure de paix, la renaissance véritable pour chaque personne. Dieu veut répondre à notre appel. Il vient habiter parmi nous. Mais regardons mieux : au milieu de nous, n’aurait-Il pas choisi, pour demeurer, une baraque de chantier ?

* Évangile selon saint Matthieu, chapitre 11, verset 3.
Méditation enregistrée dans les studios de Radio RCF Tours


Ecouter la Méditation


Ecouter le Temps de Prière



avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20612
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Message par Marie du 65 le Lun 12 Déc 2016 - 9:58


12/12/2016

Fr. Jean-François Bour






Couvent de Tours

• Un projet commun •

La parole de Dieu
« Nous sommes des collaborateurs de Dieu,
et vous êtes un champ que Dieu cultive,
une maison que Dieu construit »            

Première Lettre aux Corinthiens, chapitre 3, verset 9.


La méditation

Nous sommes des collaborateurs de Dieu, dit saint Paul. Et dans ce chantier du monde, comme je l’appelle, le Créateur ne cherche ni des esclaves, ni des bureaucrates, ni des mercenaires, mais des collaborateurs, des êtres qui joignent leur liberté à la sienne pour prendre leur part dans un projet commun.
Quand nous prions, il n’est pas exagéré de parler avec Dieu, de « notre projet commun ». Nous pouvons avoir cette audace de l’approcher comme un partenaire parlant avec son partenaire d’un chantier commun. Dieu désire que nous nous considérions ainsi. Maître d’œuvre, architecte, concepteur, Il est tout cela, bien sûr. Car Il est Dieu. Mais Il établit l’homme comme maître d’ouvrage. Et pour que le projet réussisse, le maître d’œuvre et le maître d’ouvrage ont à trouver comment travailler ensemble au chantier du monde. S’il est une personne pleinement acquise à cette coopération, c’est la Vierge Marie. Elle sait d’expérience que Dieu n’a rien contraint en elle : Il lui a demandé la grâce de collaborer de tout son être à la manifestation du Sauveur. Cette demande n’a rien changé à l’humilité de la condition de Marie. Mais, pour nous les hommes, cela a tout changé du sens de la rédemption. Cela fait passer de l’attente du sauveur providentiel à la joie d’une collaboration libre et confiante au chantier de la Création. Ce que Dieu restaure en nous, n’est-ce pas d’abord le désir, étouffé par la convoitise ou l’abattement, d’une participation libre et généreuse au projet qu’Il initia à l’aube du monde ?

Méditation enregistrée dans les studios de Radio RCF Tours.
Ecouter la Méditation


Ecouter le Temps de Prière




Croix
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20612
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Message par Marie du 65 le Mar 13 Déc 2016 - 14:18



13/12/2016






Fr. Jean-François Bour
Couvent de Tours

• Le chantier a besoin de tous •

La Parole de Dieu

« Le Seigneur de l’univers préparera pour tous les peuples,
sur sa montagne, un festin de viandes grasses et de vins capiteux,
un festin de viandes succulentes et de vins décantés »          

Livre d’Isaïe, chapitre 25, verset 6.


La Méditation

Il n’y aura pas de « chantier du Royaume » sans une acceptation sincère de nos diversités. Les chrétiens côtoient partout des personnes de convictions, de philosophies et de motivations différentes. Cette diversité devient quotidienne, mais n’a rien d’évident et nous craignons ce que nous ignorons. Par la rencontre et le dialogue, il est possible de redécouvrir comment œuvrer ensemble.
Après les événements tragiques des mois passés et l’effrayant constat que la violence reste une tentation pour beaucoup, la colère envahit nos esprits. L’émotion risque de nous tenir lieu de réflexion. Recueillons dans les profondeurs de l’âme, comme au fond d’un océan, le fruit silencieux et créatif de la prière. Elle fonde en nos cœurs le courage d’une vraie sérénité : ni abandon de la lucidité, ni mollesse, ni langue de bois, mais un véritable effort pour fuir la fébrilité et la facilité.
C’est seulement de ce lieu intérieur habité par l’Esprit que l’on peut porter un regard juste sur toute créature, le regard du Christ. N’a-t-Il pas eu l’audace de regarder l’être intolérant que fut saint Paul, le persécuteur, comme un collaborateur pour son Royaume ? S’Il s’est approché de tout homme livré à ses aliénations les plus douteuses, à ses passions les plus noires, pour lui confier son projet d’amour, comment pourrions-nous renoncer à la foi en l’humanité ?

Méditation enregistrée dans les studios de Radio RCF Tours.

Ecouter la Méditation



Ecouter le Temps de Prière


Croix
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20612
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Message par Marie du 65 le Mer 14 Déc 2016 - 12:37


14/12/2016

• Une liberté nous est offerte •






Fr. Jean-François Bour
Couvent de Tours

La Parole de Dieu

« Or, le Seigneur, c’est l’Esprit,
et là où l’Esprit du Seigneur est présent,
là est la liberté »            

Deuxième lettre aux Corinthiens, chapitre 3, verset 17.


La Méditation




La grande audace de Jésus est d’affirmer que ni la vie ni le monde ne sont voués au néant, à l’impasse. Nous serions tentés de penser l’inverse à force d’espoirs déçus, d’amours brisées et d’échecs. Face à tout cela, Jésus ne proclame pas qu’il suffit de se battre, de croire en sa chance ou de s’armer d’optimisme. Il offre le don d’une vraie liberté que nul ne peut nous ravir. Car Jésus est l’homme libre. Il peut faire partager sa liberté et le fait par le don de l’Esprit Saint : « là où l’Esprit du Seigneur est présent, là est la liberté ».
Devons-nous prendre ce don au sérieux ? Il semble bien difficile à vérifier. Mais son action discrète est justement le signe éloquent de sa présence : Dieu ne s’impose ni ne se met en avant. Il soutient notre créativité. Il nous veut debout, consistants. Nous ne sommes pas pour Lui des ouvriers négligeables et remplaçables. On pourrait même remarquer, avec Jésus, que Dieu veut apprendre de nous comme pendant ces années de jeunesse, sous la conduite du charpentier Joseph, dans l’atelier et les travaux de Nazareth. Le second signe de l’action libératrice de l’Esprit c’est précisément qu’il rend audacieux, inventif. On le constate chez tant de saints.
Pour bien parler d’amour, le chrétien parle de liberté, vit la liberté et se comporte, sans arrogance, en véritable « héritier de Dieu » : « Puisque nous sommes ses enfants, nous sommes aussi ses héritiers : héritiers de Dieu, héritiers avec le Christ, si du moins nous souffrons avec Lui, pour être avec lui dans la gloire. »*


* Lettre aux Romains, chapitre 8, verset 17.
Méditation enregistrée dans les studios de Radio RCF Tours.




Ecouter la Méditation

http://avent.retraitedanslaville.org/date___2016-12-14/autoPlay___on/?utm_source=EMV&utm_medium=Mail&utm_campaign=ADLV


Ecouter le Temps de Prière


http://avent.retraitedanslaville.org/prier/date___2016-12-14/?utm_source=EMV&utm_medium=Mail&utm_campaign=ADLV










Croix













avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20612
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Message par Marie du 65 le Jeu 15 Déc 2016 - 12:48


15/12/2016






Fr. Jean-François Bour
Couvent de Tours

• Le Christ aux graffitis •

La parole de Dieu

« Pose-moi comme un sceau sur ton cœur,
comme un sceau sur ton bras »          

Livre du cantique des Cantiques, chapitre 8, verset 6.


La Méditation


À l’église Saint-Laurent, près de la gare de l’Est à Paris, face à la chaire, se trouve une pietà. La Vierge tient Jésus, mort, sur ses genoux. Et l’on pense à ces mères qui pleurent un enfant. De la crèche à cette heure de douleur, Marie prend soin du corps de son fils, l’emmaillote, le nourrit, le lave, s’enfuit avec lui. Avec d’autres femmes, elle l’aide dans sa mission, assiste à son supplice et puis, sur ses genoux, le voici sans vie : nous sommes bien étonnés devant ce Sauveur. N’aurait-il pas plus besoin de nous que nous de Lui ?
À Saint-Laurent, la statue du corps de Jésus est couverte de graffitis. Corps fragile, vulnérable, tagué comme une baraque de chantier, griffé comme les montants d’une pauvre étable ! Des noms, des initiales d’amoureux, des dates, des prières sont gravées à même le bois, sur le torse, sur les bras. Sa chair est comme ces murs où s’exprime le besoin de laisser une trace, de soi, de ses amours, de ses délires. J’ai aimé cette statue abîmée, blessée. Elle est pour ainsi dire profanée, mais ces marques rappellent, à l’insu de leurs auteurs, que le Christ a choisi d’être vraiment marqué, ou habité de notre réalité. Né à Bethléem, Il se mêle aux joies et au travail de l’homme.
L’argile de son corps garde la mémoire des soins maternels et le nom de chacun de nous s’y imprime, pour toujours : la fresque de nos vies s’inscrit en sa chair, pour que nous puissions accueillir, en la nôtre, son action qui nous restaure.
Ecouter la Méditation


avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20612
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Message par Marie du 65 le Ven 16 Déc 2016 - 10:07


16/12/2016



Fr. Jean-François Bour




Couvent de Tours

• Offrons le sacrifice de toute l’Église •

La parole de Dieu

«Toujours nous portons, dans notre corps,
          la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus
          elle aussi soit manifestée dans notre corps»          

Deuxième Lettre aux Corinthiens, chapitre 4, verset 10.


La méditation

Regardons l’œuvre de Dieu : en sa nativité, il s’abandonne. Pendant sa vie, il se donne. En sa passion, il pardonne. Vrai collaborateur du Père, le Christ révèle que l’œuvre de Dieu est offrande, oblation. Nous en faisons mémoire dans l’eucharistie. À cette offrande unique, nous sommes associés : c’est « le sacrifice de toute l’Église » dit le prêtre pendant la messe. Le mot sacrifice désigne l’achèvement de l’œuvre de Jésus et gêne parfois.
Il est important pour signifier que le don de Jésus récapitule tous les sacrifices de l’homme au cours des temps.
L’offrande de Jésus qui commence à Noël n’a pas d’équivalent : elle dessine la figure du monde nouveau, prépare nos cœurs et nous initie aux travaux du Royaume. Elle permet seule d’accéder au mystère le plus essentiel. C’est le chemin pascal. Les chrétiens croient que le Christ s’y tient, toujours, seul passeur qui fera accéder à une vie nouvelle ceux qui empruntent ce chemin d’oblation gratuite et libre, qu’ils confessent le Christ ou qu’ils ne le connaissent pas comme Seigneur et Sauveur.

















         



Méditation enregistrée dans les studios de Radio RCF Tours.

Ecouter la Méditation
http://avent.retraitedanslaville.org/date___2016-12-16/autoPlay___on/?utm_source=EMV&utm_medium=Mail&utm_campaign=ADLV

Ecouter le Temps de Prière



Croix
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20612
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Message par Marie du 65 le Sam 17 Déc 2016 - 13:16


7/12/2016



Fr. Jean-François Bour



Couvent de Tours

• Prendre sa part •

La parole de Dieu

« Le père dit à ses serviteurs :
“Vite, apportez le plus beau vêtement pour l’habiller,
mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds” »          

Évangile selon saint Luc, chapitre 15, verset 22

La méditation

Jean-Baptiste est sûr que Dieu veut ouvrir le chemin du salut à tout homme. Il n’a pas hésité à se marginaliser, à prendre des moyens apparemment hétérodoxes, loin des règlements religieux. Il désirait avant tout que les cœurs s’ouvrent, car c’est leur aspiration la plus intime.




Il avait compris que nul n’est besoin, pour commencer une vie nouvelle, de sacrifier à Dieu des multitudes de moutons, ni même de se sacrifier.
Il a proposé l’acte le plus simple qui soit : un baptême d’eau. Ce geste renvoie à l’essentiel : Dieu n’a besoin de rien de plus qu’un cœur qui se brise, c’est-à-dire qui s’ouvre. Il peut alors offrir un chemin ouvert, une place, une liberté neuve pour collaborer aux travaux du Royaume : « vite, apportez le plus beau vêtement pour l’habiller.Mettez-lui une bague au doigt », s’écrit le père du fils retrouvé. Peut-on formuler plus beau pardon, plus belle absolution ?
Dans la foi, nous avons le grand bonheur de savoir que la rédemption n’est pas un bien à mériter, à acheter par une action d’éclat : n’est-ce pas plutôt l’art d’accepter une place dans la maison, dans le projet de Dieu, place active qui consiste à aimer, à espérer, à créer ? Voici que le maître d’œuvre a déployé ses plans et ses collaborateurs sont autour de lui. Ce sont des bergers et des mages, une jeune accouchée et un descendant de David, des anges, des humbles, des pauvres et des pécheurs : ils apprennent à coopérer à l’œuvre de Dieu.

Méditation enregistrée dans les studios de Radio RCF Tours.


Ecouter la Méditation



http://avent.retraitedanslaville.org/date___2016-12-17/autoPlay___on/?utm_source=EMV&utm_medium=Mail&utm_campaign=ADLV

Ecouter le Temps de Prière



Croix
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20612
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Message par Marie du 65 le Dim 18 Déc 2016 - 9:45


18/12/2016


Fr. Jean-Etienne Long




Couvent de Clermont-Ferrand

• Tu lui donneras le nom de Jésus •

La parole de Dieu

« Joseph, fils de David, ne crains pas
de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant
qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint »          

Évangile selon saint Matthieu, chapitre 1, verset 20.


La Méditation

Il n’y a pas matière à rire, il y a un mystère, et une épreuve de foi pour tous : pour la Vierge, pour Joseph, pour nous les croyants. Ne nous focalisons pas sur les moyens, allons à l’essentiel de l’histoire : il s’agit de se faire serviteur du projet de Dieu, d’accueillir une mission extraordinaire dans l’ordinaire.




Ce qui est le plus extraordinaire, ce qui est le plus incroyable, ce n’est pas que l’enfant soit en elle l’œuvre de l’Esprit, mais que le Seigneur veuille habiter parmi nous et naître comme un petit enfant.
Si tu crois que Dieu a créé l’univers, tu ne peux pas donner de limites à son pouvoir de création. Mais si tu crois que Dieu a créé l’univers, alors oui, tu peux t’étonner qu’Il veuille devenir ton ami, connaître et partager ta condition d’homme, jusqu’à la mort ! Oui, voilà bien ce qui peut susciter ton étonnement, éveiller ton admiration. Ce qui est ordinaire, et en même temps vraiment extraordinaire, c’est que Joseph prenne Marie chez lui, devienne papa, reconnaisse l’enfant, lui donne un nom. C’est ordinaire, parce que c’est ce que font presque tous les hommes, non sans peine ; mais c’est unique, c’est toujours unique.
L’homme, la femme, l’enfant : uniques ! Et là, l’enfant à naître est l’Unique par excellence, le Fils unique du Père !
Et son nom parmi nous est Jésus, c’est-à-dire le Seigneur sauve. Avant de sauver le monde, Il te sauve toi, Joseph, Il te sauve de la peur, des doutes, de la médiocrité et de la vulgarité, Il te confirme dans ta justice, Il t’appelle à être pour l’enfant le visage humain du Père.
Ô Adonaï, Seigneur qu’on n’ose pas nommer, par respect de ton mystère, prépare-nous à nommer avec une grande foi et une grande affection Celui que tu as engendré : viens, Jésus, viens nous sauver !

Méditation enregistrée à RCF Clermont Ferrand.


Ecouter La Méditation


Ecouter le Temps de Prière



Croix
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20612
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Message par Marie du 65 le Lun 19 Déc 2016 - 10:05

19/12/2016



Fr. Jean-Etienne Long
Couvent de Clermont-Ferrand







• Le désir de Zacharie •




La parole de Dieu


« Sois sans crainte, Zacharie,
          car ta supplication a été exaucée»  



       

Évangile selon saint Luc, chapitre 1, verset 13.


La méditation

Le désir de Zacharie s’est fait prière de supplication.
Le désir de Zacharie, c’est d’avoir un enfant, d’avoir une descendance, pour prolonger la descendance d’Aaron, et assurer le service de l’autel. Pas simplement un fils pour soutenir ses parents dans leur vieillesse, mais un fils qui poursuive l’œuvre sacrée des sacrifices, un fils qui accomplisse la prière d’intercession pour le peuple.
Voilà la supplication : au-delà du fils, le juste Zacharie veut la justice de son peuple. Au-delà du fils, Zacharie veut la conversion et le salut de son peuple, et la perpétuation des rites sacrés de l’Alliance. Et au-delà des rites, l’Alliance même, le face à face avec le Seigneur. La réponse de Dieu à Zacharie, c’est Jean.
Un enfant qui sera plus encore que le rêve de son père, puisqu’il sera grand devant le Seigneur, et rempli de l’Esprit Saint, qu’il fera revenir de nombreux fils d’Israël vers le Seigneur et préparera le peuple à accueillir le Seigneur Jésus.
Un enfant qui ne sera pas non plus la projection de son père, puisque lui-même ne montera pas à l’autel des sacrifices dans le Temple, mais sera la voix qui crie dans le désert et qui désigne l’Agneau de Dieu.
Ô Jésus, Fils de David, Rameau de Jessé, ta venue parmi nous répond au désir de ceux qui te supplient ; mets en nous le désir de l’Alliance, le désir du salut : viens, Seigneur, viens nous sauver !  

Méditation enregistrée à RCF Clermont Ferrand.




Ecouter la Méditation


Ecouter le Temps de Prière




Croix
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20612
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Message par Marie du 65 le Mar 20 Déc 2016 - 11:01


20/12/2016



Fr. Jean-Etienne Long




Couvent de Clermont-Ferrand

• Rien n’est impossible à Dieu •

La Parole de Dieu

 « L’Ange lui dit : “Sois sans crainte, Marie,
          car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
          Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ;
          tu lui donneras le nom de Jésus” »    



     

Évangile selon saint Luc, chapitre 1, versets 30 et 31.

La Méditation

Réjouis-toi, Marie, comblée de grâce ! En voilà une révélation ! Quel amour de Dieu pour toi ! Te voici choisie entre toutes les femmes pour cette mission unique de donner naissance à Jésus le Sauveur !
Mais l’amour de Dieu n’est pas qu’effusion et extase, l’amour de Dieu n’est pas de tout repos : il t’appelle à faire ce dont tu ne te sens pas forcément capable, il t’envoie là où tu ne t’attends pas à devoir aller. Le miracle sera aussi une épreuve pour toi.
Ce que l’Ange te demande, c’est d’avoir pleinement confiance en la puissance du Très-Haut : quand il s’agit du salut de l’humanité, rien n’est impossible à Dieu.
Bien sûr, le merveilleux qui entoure la conception de Jésus te heurte de front, toi l’homme raisonnable, à la foi adulte. Mais si tu es disciple de Jésus, ne crois pas t’en sortir à bon compte en réduisant l’événement à une figure de style : « Ne crains pas, Marie ! Je ne suis qu’un genre littéraire ! » Car Jésus va t’inviter à accueillir un autre impossible, si tu ne veux pas te perdre. Jésus va te faire entrer dans le Royaume, malgré tout ce qui t’en empêche, et alors que c’est humainement impossible. Tu es pécheur et encombré à tel point de toi-même que tu ne peux pas passer la porte étroite, mais crois-le, ce qui est impossible pour les hommes est possible pour Dieu*.
Ô Jésus, clef de David, viens ouvrir les portes fermées de nos cœurs, que nous puissions entrer dans ton Royaume, que tu puisses naître aussi en nous !

* Évangile selon saint Luc, chapitre 18, versets 24 à 27.
Méditation enregistrée à RCF Clermont Ferrand.



Ecouter la Méditation


Ecouter le Temps de Prière


Croix
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20612
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Message par Marie du 65 le Mer 21 Déc 2016 - 10:58


21/12/2016



Fr. Jean-Etienne Long




Couvent de Clermont-Ferrand

• La paix soit avec toi, Élisabeth ! •

La Parole de Dieu

« Tu es bénie entre toutes les femmes,
          et le fruit de tes entrailles est béni.
D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur
          vienne jusqu’à moi ? »          

Évangile selon saint Luc, chapitre 1, versets 42 et 43.



La Méditation




Dans le récit de Luc, après l’annonce de l’ange, Marie se met en route rapidement pour trouver sa cousine Élisabeth : si elle en est à son sixième mois de grossesse, elle appréciera l’aide de Marie. Et l’Évangile souligne que Marie est restée jusqu’à la naissance de Jean. C’est déjà une belle page familiale qui nous est laissée là : puissions-nous avoir une telle attention généreuse envers nos proches, puissions-nous nous mettre ainsi, de manière concrète et personnelle, au service de la vie.
Mais l’évangéliste attire le regard plus loin, du côté de ce qui est l’essentiel de cette rencontre, du côté d’un mystère à révéler : lorsque Marie embrasse Élisabeth, c’est l’enfant conçu en Marie qui s’approche de l’enfant conçu en Élisabeth, et qui est reconnu. Lorsque Marie dit à sa cousine : Shalom, la paix soit avec toi ! C’est effectivement l’auteur de la paix, le Seigneur qui seul peut accomplir la paix et donner la plénitude, qui vient à Élisabeth et à l’enfant en son sein. C’est le Seigneur qui se révèle à l’enfant et ainsi à sa mère.
La joie de cette rencontre, c’est d’abord la joie de la foi qui permet de reconnaître la venue du Seigneur en Marie : joie de la Visitation, c’est-à-dire non seulement Marie est venue, mais le Seigneur est là, la promesse s’accomplit, Il vient visiter son peuple !
Ô Jésus notre Orient, aurore du salut qui pointe à l’horizon… et qu’aujourd’hui seule Élisabeth perçoit, viens te lever sur notre humanité !

Méditation enregistrée à RCF Clermont Ferrand.





Ecouter la Méditation

Ecouter le Temps de Prière


Croix
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20612
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Message par Marie du 65 le Jeu 22 Déc 2016 - 11:13


22/12/2016



Fr. Jean-Etienne Long




Couvent de Clermont-Ferrand

• L’Alliance s’accomplit •

La parole de Dieu

« Mon âme exalte le Seigneur,
          exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur ! »          

Évangile selon saint Luc, chapitre 1, versets 46 et 47.

La Méditation

Cette visitation est un vrai festival charismatique ! Après la parole inspirée d’Élisabeth, c’est la parole inspirée de Marie, parole de louange et d’exultation, qui retentit aussi comme un air percutant de prophétie.
Oui, la petite servante de Dieu peut exulter, comblée qu’elle a été, au-dessus de tout ce qui est imaginable : le Puissant a vraiment fait merveille ! La voilà mère du Sauveur ! Mais comprenons bien : la jeune femme ne se regarde pas le nombril ! Elle a les yeux fixés sur toute l’histoire de son peuple, sur toute l’histoire de l’Alliance, et sur l’espérance de toute l’humanité et elle relie ce qui lui arrive au sens de l’histoire : l’incarnation en elle du Sauveur est l’aboutissement, c’est l’accomplissement de la Promesse, c’est la plénitude du don de Dieu !
Tout près de Jérusalem où résident des puissants à la manière de ce monde, Marie prophétise leur ruine, leur effacement, leur vanité, devant Celui qui va élever les humbles, et combler de biens les affamés. Nous le savons, Il donnera le pain multiplié aux foules, Il donnera aussi le pain de Vie aux affamés de justice et d’esprit, et quand Il reviendra dans la gloire, Il rendra toute justice.
Ô Jésus, Roi des Nations, donne-nous la louange prophétique de Marie, donne-nous de louer ta venue parmi nous et de prendre part à l’abaissement des puissants et au relèvement des humbles. Viens, Seigneur, viens nous sauver !

Méditation enregistrée à RCF Clermont Ferrand.

Ecouter la Méditation


Ecouter le Temps de Prière



Croix
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20612
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Message par Marie du 65 le Ven 23 Déc 2016 - 12:06


23/12/2016



Fr. Jean-Etienne Long




Couvent de Clermont-Ferrand

• Son nom est Jean •

La parole de Dieu

Il se fit donner une tablette sur laquelle il écrivit :
          “Jean est son nom.”
          Et tout le monde en fut étonné          

Évangile selon saint Luc, chapitre 1, verset 63.


La Méditation
Dans la tradition juive, le nom d’une personne est choisi avec un soin particulier parce qu’il indique une identité familiale, une relation aux ancêtres, et leur continuation. Souvent, il est aussi une proclamation de foi, surtout quand il contient le nom de Dieu. Il peut même indiquer une mission, une vocation spirituelle, une destinée.
C’est pour cela que Zacharie et Élisabeth renoncent à appeler leur fils du nom de son père. Élisabeth dit : « Il s’appellera Jean. » Et Zacharie écrit sur ses tablettes : « Son nom est Jean. » Cette petite écriture est toute une profession de foi : Zacharie comprend qu’il n’a pas à donner lui-même un nom à son enfant quand cet enfant a déjà été donné et choisi par Dieu pour remplir une mission : il s’appellera Jean, Iohanan en hébreu, c’est-à-dire Dieu fait grâce, parce qu’il est Jean, il est venu au monde de par la grâce de Dieu, il est grâce de Dieu accordée à ses parents jusqu’alors stériles, grâce de Dieu surtout accordée à son peuple pour préparer la voie au Seigneur qui vient.
Ce nom de Jean qui vient de Dieu lui-même souligne le rôle singulier du dernier des prophètes, celui qui annonce le Messie et s’efface en disant : « Lui, il faut qu’il grandisse ; et que moi je diminue. »* Destin singulier que chaque disciple peut reprendre à son compte pour que Jésus soit vraiment Emmanuel, Dieu avec nous.
Ô Jésus, Emmanuel, par ta venue, tu frappes à la porte de notre cœur, viens en nous faire ta demeure !

* Évangile selon saint Jean, chapitre 3, verset 30.
Méditation enregistrée à RCF Clermont Ferrand.
















Ecouter la Méditation


Ecouter le Temps de Prière



Croix



Toute l’équipe de Retraite dans la Ville, particulièrement les prédicateurs Catherine Motte, Frère Christophe Boureux, Frère Jean-François Bour et Frère Jean-Etienne Long vous souhaitent un très joyeux Noël. Il sera parmi nous, Jésus, l’Emmanuel ! Il va naître à Bethléem. Qu’il naisse et grandisse dans nos vies, nos familles, nos cités,….

Nous sommes heureux d’avoir vécu cette belle retraite avec vous et vous souhaitons de très belles fêtes.


<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/uB4r7rs08HA" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>
avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20612
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Message par Marie du 65 le Sam 24 Déc 2016 - 10:45


24/12/2016







Fr. Jean-Etienne Long
Couvent de Clermont-Ferrand

• La tendresse du cœur de notre Dieu •

La parole de Dieu

« Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, qui visite
          et rachète son peuple. Il a fait surgir la force qui nous sauve
          dans la maison de David, son serviteur »          

Évangile selon saint Luc, chapitre 1, versets 68 et 69.

La Méditation

Huit jours après la naissance de Jean, Zacharie recouvre la parole, et il reçoit aussi l’Esprit qui éclaire le sens des événements. Le cantique de louange de Zacharie ressemble un peu, dans sa structure à la prière du Notre Père.
Zacharie, en effet, commence par se tourner vers Dieu pour le bénir, pour proclamer la sainteté de son nom, pour dire la puissance de sa volonté et la réalisation de son règne : il prophétise la venue du Messie, la force qui sauve le peuple et accomplit sa libération. Il insiste sur la fidélité de Dieu à la promesse faite à Abraham, et il en précise le sens spirituel : si Israël est libéré de la main de ses ennemis, c’est pour pouvoir servir Dieu dans la justice et la sainteté, et vivre tout au long du jour en Sa présence. Voilà son pain quotidien ! C’est dans cet élan que Zacharie se tourne vers le petit enfant, qu’il ne garde pas pour lui, qu’il laisse entièrement à sa mission de précurseur, à sa dignité de prophète du Très-Haut. Il préparera le chemin du pardon, il révélera la venue du salut et le pardon des péchés en désignant Jésus comme l’Agneau de Dieu, il reconnaîtra l’Astre qui s’est levé et qui éclaire nos pas sur le chemin de la paix.
Ô Jésus, Miséricorde du Père, viens nous sortir de l’ombre de la mort, et nous donner la lumière de ton pardon ! Viens, Tendresse du Très-Haut, nous sortir du jugement qui détruit et nous donner l’amour qui sauve !

Méditation enregistrée à RCF Clermont Ferrand.










Ecouter la Méditation



Ecouter le Temps de Prière





avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20612
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avent dans la Ville "S'arrêter Vivre une Attente"

Message par Marie du 65 le Dim 25 Déc 2016 - 14:13


25/12/2016



Fr. Jean-Etienne Long



Couvent de Clermont-Ferrand


• Un enfant nous est né •

La Parole de Dieu

« Ne craignez pas, car voici que je viens vous annoncer une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple : aujourd’hui vous est né un Sauveur »          

Évangile selon saint Luc, chapitre 2, versets 10 et 11.


La Méditation

Douce nuit, sainte nuit, chantons-nous…
Pourtant, c’est une rude nuit pour Marie et Joseph qui ne trouvent pas de place à l’hôtellerie et se retrouvent dans une étable. Tout le monde ne l’attend pas, le Sauveur ! Certains ne veulent surtout pas lui laisser la place ! Les uns, en démagogues, craignent pour leur pouvoir, les autres, moins malfaisants, craignent d’être dérangés dans leurs habitudes et leurs petits arrangements.
Mais les anges surgissent là, nimbés de lumière. Ils annoncent une grande joie pour tout le peuple. Grande joie pour ceux qui espèrent le salut, pas comme on espère l’issue d’un tour de magie, mais comme on espère une rencontre qui donne du courage et du sens. Quelle rencontre ! Dieu se fait petit enfant, et c’est un grand mystère, accessible aux petits. Dieu le Très-Haut se fait tout petit, vulnérable et faible, la Sagesse éternelle se fait petit enfant sans parole. Impuissant et désarmé, et pourtant désarmant, de ce regard qui ne juge pas et qui fait confiance, qui attend tellement de ceux qui l’approchent. C’est un curieux renversement quand Dieu se fait tout proche : c’est Lui qui compte sur nous. Et c’est sans doute vrai encore aujourd’hui.
La Croix ne change pas ce regard, elle l’accomplit. Dieu s’expose et se livre, Il se propose à notre amour. Si la Croix te fait peur, approche-toi du berceau de la crèche et en toute simplicité devant le tout-petit, comprends qu’Il veut te donner sa lumière dans ta nuit et sa douceur dans ta détresse ; comprends qu’Il veut susciter le meilleur de toi-même, réveiller l’élan de ta vie spirituelle, te donner la paix du cœur.
La nuit demeure, le monde est toujours hostile et violent, mais l’astre luit : aux hommes de bonne volonté, la paix est donnée, le sens est donné, la persévérance est donnée.
Petit frère blotti dans la crèche, ouvre mon cœur à la paix et donne-moi la grâce de Noël, réconcilie-moi avec le Père, avec mes frères, avec moi-même.

Méditation enregistrée à RCF Clermont Ferrand.







Ecouter la Méditation


Ecouter le Temps de Prière





avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 20612
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum