Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

18 jours avant la fin de l'année 5777

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

Re: 18 jours avant la fin de l'année 5777

Message par jacques58fan le Dim 24 Sep 2017 - 17:53

@Père Nathan a écrit:en fait l'évènement astronomique n'est pas si exceptionnel que ça !!


http://earthsky.org/human-world/biblical-signs-in-the-sky-september-23-2017


Le jour du 23 septembre 2017 restera finalement  quand même notable pour être le premier jour du calendrier biblique de l'an 5778


Au 6 octobre on fête le 40 ème anniversaire de l'arrivée de JP II sur le trône de Pierre : fin des 40 ans de la traversée du désert depuis l'an 5738 du calendrier d'Israël !

Coïncidence:rosh hachana débute en m^me temps que la nouvelle année mususlmane(quelqu'un a donné la source sur ce forum,mais j'ai oublié de la mémoriser..)
avatar
jacques58fan
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1543
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 jours avant la fin de l'année 5777

Message par brigitte57 le Dim 24 Sep 2017 - 17:58

@jacques58fan a écrit:
@Thierry a écrit:Puis je me permettre, afin de ne rien séparer mais au contraire de tout regrouper,  de vous remémorer ce qu'il s'est passé il va y avoir un an, à Jérusalem :


Merci mais comment interpréter cela?
impressionnant! photomontage ? ou pas mystère, c'est magnifique !
avatar
brigitte57
Contre le nouvel ordre mondial

Féminin Messages : 523
Age : 60
Localisation : lille 59000
Inscription : 20/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 jours avant la fin de l'année 5777

Message par Calex le Dim 24 Sep 2017 - 19:47

@brigitte57 a écrit:impressionnant! photomontage ? ou pas mystère, c'est magnifique !

Cela ressemble fort à un montage. Les mouvements de la caméra ne sont pas naturels : le ciel au-dessus de la limite supérieure du cercle n'est jamais montré, et à aucun moment il n'y a un zoom arrière ou avant.
On remarquera aussi que les commentaires sur la vidéo youtube ont été désactivés, vraisemblablement par peur de voir dénoncer cette supercherie et révéler son mode opératoire.
avatar
Calex
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Masculin Messages : 276
Age : 43
Inscription : 26/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 jours avant la fin de l'année 5777

Message par saint-michel le Lun 25 Sep 2017 - 9:54

Bonjour Ami de saint Bernard,

Oui, nous sommes certainement très proche des temps prophétiques.

Dieu vous bénisse !

@Ami de Saint Bernard a écrit:Mélanchon le 23 septembre: "Cette France qui a toujours été le cratère du volcan!"

Marie Julie Jahenny: "Les révolutions sont comme les éruptions volcaniques..;"

Il ne faut pas s'y tromper, Mélanchon n'appelle pas à une révolution par les armes, il en a aussi peur que les autres d'être emportée par elle si elle arrive, il l'avait dit vers  2015 ou 2016: "Si la révolution arrive elle nous emportera tous!"

Il appelle certes à la lutte des classes puisqu'il a parlé hier de la classe que Macron représente, mais par manifestations massives qui pourraient peut-être selon lui, amener d'autres élections, je pense qu'il se met le doigt dans l'oeil

la prochaine étape pourrait être l'heure de Maria Bordoni qui mettra à feu et à sang Paris et la France. Elle a dit: "Je ne sais pas l'époque mais je peux vous donner un signe, il y aura un mort à Paris..."

Et pourtant j'ai une joie énorme que j'essayais de contenir parce que j'avais peur qu'elle soit malsaine dans cette époque qui va nécessité des larmes et une compassion sans limite et j'ai fini par comprendre que cette joie 
Je ne sais pas si j'aborderai de mon vivant cette ère là, j'aimerai bien, mais ça ne change rien à l'affaire, ceux qui arriveront sur l'autre ère sur terre seront heureux. Ce n'est pas pour rien que Jésus a dit: "Quand vous verrez ces choses arriver relevez la tête et réjouissez vous car votre libération est proche. " Bon dimanche.vient d'une projection (par la pensée" de l'autre côté de la crise, quand la paix et la justice la remplacera.
avatar
saint-michel
Aime le Rosaire

Masculin Messages : 779
Age : 44
Inscription : 05/08/2014

http://saintmichelarchange.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

3 videos de 2016 sur la grnde tribulation

Message par jacques58fan le Mar 17 Juil 2018 - 3:49

*******************
sujet fusionné
*******************
Réalisées par un Québecois
avatar
jacques58fan
Combat avec Sainte Marie

Masculin Messages : 1543
Inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 jours avant la fin de l'année 5777

Message par Père Nathan le Mer 18 Juil 2018 - 19:23

@Père Nathan a écrit:en fait l'évènement astronomique n'est pas si exceptionnel que ça !!


http://earthsky.org/human-world/biblical-signs-in-the-sky-september-23-2017


Le jour du 23 septembre 2017 restera finalement  quand même notable pour être le premier jour du calendrier biblique de l'an 5778


Au 6 octobre on fête le 40 ème anniversaire de l'arrivée de JP II sur le trône de Pierre : fin des 40 ans de la traversée du désert depuis l'an 5738 du calendrier d'Israël !
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 3362
Age : 67
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 jours avant la fin de l'année 5777

Message par Père Nathan le Mer 25 Juil 2018 - 21:51

en fait l'évènement astronomique n'est pas si exceptionnel que ça !!



http://earthsky.org/human-world/biblical-signs-in-the-sky-september-23-2017

Le jour du 23 septembre 2017 restera finalement  quand même notable pour être le premier jour du calendrier biblique de l'an 5778

Au 6 octobre on fête le 40 ème anniversaire de l'arrivée de JP II sur le trône de Pierre : fin des 40 ans de la traversée du désert depuis l'an 5738 du calendrier d'Israël !


et, ma foi, le 6 octobre, c'est dans dix semaines..



avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 3362
Age : 67
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 jours avant la fin de l'année 5777

Message par emma19 le Sam 28 Juil 2018 - 11:32

@Père Nathan a écrit:
en fait l'évènement astronomique n'est pas si exceptionnel que ça !!



http://earthsky.org/human-world/biblical-signs-in-the-sky-september-23-2017

Le jour du 23 septembre 2017 restera finalement  quand même notable pour être le premier jour du calendrier biblique de l'an 5778

Au 6 octobre on fête le 40 ème anniversaire de l'arrivée de JP II sur le trône de Pierre : fin des 40 ans de la traversée du désert depuis l'an 5738 du calendrier d'Israël !


et, ma foi, le 6 octobre, c'est dans dix semaines..






Par curiosité, j'ai regardé sur internet à quelle date juive correspond le 6 octobre 2018 :

27 Tishri 5779
‎כ"ז תשרי ה-תשע"ט

Parasha de la semaine : בראשית  Bereshit
Parasha pour le reste du monde.



Et l'Evangile du 6 octobre 2018 sera le suivant :

* Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 10,17-24.

En ce temps-là, les soixante-douze disciples que Jésus avait envoyés revinrent tout joyeux, en disant : « Seigneur, même les démons nous sont soumis en ton nom. »
* Jésus leur dit : « Je regardais Satan tomber du ciel comme l’éclair.
* Voici que je vous ai donné le pouvoir d’écraser serpents et scorpions, et sur toute la puissance de l’Ennemi : absolument rien ne pourra vous nuire.
* Toutefois, ne vous réjouissez pas parce que les esprits vous sont soumis ; mais réjouissez-vous parce que vos noms se trouvent inscrits dans les cieux. »
* À l’heure même, Jésus exulta de joie sous l’action de l’Esprit Saint, et il dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance.
* Tout m’a été remis par mon Père. Personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père ; et personne ne connaît qui est le Père, sinon le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. »
* Puis il se tourna vers ses disciples et leur dit en particulier : « Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez !
* Car, je vous le déclare : beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous-mêmes voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu. »

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Saints fêtés le 06 octobre :
- Saint Bruno, fondateur des Chartreux,
- Sainte Maria Francesca des Cinq Plaies, Première napolitaine canonisée, dotée du charisme de prophétie et particulièrement invoquée pour les femmes stériles.


Cela tombe bien, il me semble qu'il y a un lien entre le Bereshit, l'enseignement sur la sponsalité donné par Saint Jean Paul 2 et le Meshom.

D'autre part, peut-on dire que Saint Bruno représente la fécondité de l'oraison et que Sainte Maria Francesca représente la fécondité spirituelle de l'Eglise (comme indiqué dans Apocalypse 12) ?

Voici quelques extraits des « Statuts » de l'ordre des Chartreux, fondé par Saint Bruno :
« Séparés de tous, nous sommes unis à tous car c'est au nom de tous que nous nous tenons en présence du Dieu vivant. » Statuts 34.2
« Notre application principale et notre vocation sont de vaquer au silence et à la solitude de la cellule. Elle est la terre sainte, le lieu où Dieu et son serviteur entretiennent de fréquents colloques, comme il se fait entre amis. Là, souvent l'âme s'unit au Verbe de Dieu, l'épouse à l'Époux, la terre au ciel, l'humain au divin ». (Statuts 4.1)
« La grâce du Saint-Esprit rassemble les solitaires pour en faire une communion dans l'amour, à l'image de L'Église, une et répandue en tout lieu. » Statuts 21.1
(Source : Evangile au quotidien).

emma19
Avec Saint Maximilien Kolbe

Féminin Messages : 90
Inscription : 04/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 jours avant la fin de l'année 5777

Message par jbrouquerol le Mar 31 Juil 2018 - 13:56

@Ami de Saint Bernard a écrit:Pour moi il est acquis que le grand avertissement mettra fin après 14 jours à la révolution en France, que le grand miracle sera le 13 avril 2017, que depuis 24 mai 2016 se succèdent en France l'éclat du 24 mai et les deux crises autour d'un court répit.


TOUT CELA EST DANS VOTRE PREMIER post SUR CE SUJET/  Trois erreurs
ce que nous ne comprenons pas, c'est que vous ne supprimez même pas au fur et à mesure que votre annonce s'avère inexacte
Il me semble que vous mettez en cause la crédibilité du Forum en entier
.... en ne faisant meme pas l'effort "d'EDITER" et laissez les gens relire et relire des annonces qui se sont avérées sans fondement, laissant à plein d'invités de quoi perdre beaucoup de temps


SUITE de vos annonces, que vous devriez éditer :

La prophétie pour entre les onze mois et mi 2018 est seulement :

Ce ne sera pas de sitôt que ce royaume recevra un gouverneur. Il s'écoulera un peu de temps avant que celui qui est l'ennemi de Dieu ne vienne sur ce siège. La tempête se calmera un peu, et toute l'étendue du royaume se croira au bout de la persécution.

Pas de sitôt, un peu de temps n'est pas une durée quantifiable, résultat avec un pas de sitôt, un peu de temps de un, deux ou trois mois surtout si les onze sont abrégés, la seconde crise en France peut traîner jusque vers la fin de l'automne. Ce qui nous déplace le grand avertissement 14 jours après et probablement avant fin 2016 (croisé avec les prophéties de Garabandal sur le moment de l'avertissement, Saint Passios l'athonite et une prophétie que j'avais oublié qui m'est revenue et que j'ai citée dans « Sous les orages...»

jbrouquerol
Contre la puce électronique

Masculin Messages : 136
Inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 jours avant la fin de l'année 5777

Message par jbrouquerol le Sam 4 Aoû 2018 - 14:45

@Père Nathan a écrit:
en fait l'évènement astronomique n'est pas si exceptionnel que ça !!



http://earthsky.org/human-world/biblical-signs-in-the-sky-september-23-2017

Le jour du 23 septembre 2017 restera finalement  quand même notable pour être le premier jour du calendrier biblique de l'an 5778

Au 6 octobre on fête le 40 ème anniversaire de l'arrivée de JP II sur le trône de Pierre : fin des 40 ans de la traversée du désert depuis l'an 5738 du calendrier d'Israël !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••
et, ma foi, le 6 octobre, c'est dans
......      9 semaines..

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••




jbrouquerol
Contre la puce électronique

Masculin Messages : 136
Inscription : 19/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 jours avant la fin de l'année 5777

Message par Catherine Jouenne le Dim 5 Aoû 2018 - 18:58

Puisqu'il est question d'HEURE
voici un audio du Père Nathan d'hier
qui doit faire marque pour les semaines qui viennent


signification des temps en fonction de l'EVENEMENT du 21 mai

Les 72 jours sont accomplis
les 40 jours commencent
c'est le moment de "s'inscrire" !



Homélie   ( cliquer sur la bouteille jaune )

Messe du Soir, [size=24]Samedi 4 août
(Matthieu 14, 1-12)
L'inscription dans le Cœur Immaculé de Marie ;
[/size]

la Dormition ....  jusqu'à l'Amour du Père dans l'Eucharistie



Dans l'oraison et l'action de grâce le cri intérieur très puissant en nous ne s'entend pas dans les oreilles de ceux qui font oraison avec nous mais doit se faire entendre avec l'écho angélique, jusqu'à l'intérieur de Dieu ;

le Prologue de l'Evangile de St Jean : comment s'inscrire et demander pardon


vidéo :  une minute  : les Trompettes se font entendre au dessus de Jérusalem

avatar
Catherine Jouenne
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 471
Age : 54
Localisation : France
Inscription : 07/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 jours avant la fin de l'année 5777

Message par nine le Lun 6 Aoû 2018 - 17:12

@Catherine Jouenne a écrit:les Trompettes se font entendre au dessus de Jérusalem

Cela me fait penser au son du Shofar mais en grand nombre.



Le Shofar: Sa signification, son rôle et son sens prophétique






“ Bienheureux le peuple qui connaît le Son du Shofar ! Ils marchent, ô Éternel, à la Lumière de Ta Face ! “ (Psaume:89/16)
 Le shofar (chofar) est l’instrument de musique à vent le plus vieux au monde. il est fabriqué uniquement avec une corne de bélier ou d’un animal kasher. Il est le symbole du bélier sacrifié par Abraham à la place de son fils Isaac. (Ge. 22 : 13). 
 

 
Le mot Shofar est malheureusement trop souvent traduit dans la Bible, par le mot trompette (ce qui est une erreur linguistique) et cela fausse la compréhension de son utilité dans les Temps que nous vivons.
 De tous les instruments de musique, à corde, à vent et à percussion seul le shofar a suivi le peuple juif dans son exil. On ne se sert plus de cette corne de bélier qu'à deux occasions dans le judaïsme, à savoir le jour de Yom Teruah et le jour des propitiations (Yom Kippour).
  
Les sons du Shofar
La personne qui sonne le shofar fait entendre 4 types de sons distincts :
• Tekia : un son long continu. C’est le son du couronnement. Dans le jardin d'Éden, le premier acte d'Adam fut de proclamer Dieu, Roi. Aujourd'hui c'est le Shofar qui nous annonce, à nous et au monde entier, que Dieu est notre Roi.
A Yom Teruah, nous redéfinissons nos priorités, puis nous retournons à la réalité: c'est Dieu qui dirige le monde, qui fait l'Histoire, déplace les montagnes, mais aussi qui s'occupe de chaque être humain personnellement et individuellement
 
• Téroua : neuf sons courts, à succession rapide.
À Yom Teruah nous devons nous réveiller, et analyser notre vie objectivement et avec honnêteté. Qui sommes-nous? Où allons-nous? Le son de la Téroua ressemble à la sonnerie d'un réveille-matin, nous extirpant d'une torpeur spirituelle. Le Shofar apporte clarté, vivacité et concentration. Au sujet de Yom Teruah, la Torah nous dit : « Ce sera un jour de terou‘a (sonnerie du chofar) pour vous… » 
 
• Shevarim : trois sons de durée moyenne, qui ressemblent à des gémissements Les trois sons de durée moyenne, qui ressemblent à des gémissements et que nous appelons Chévarim, sont les sanglots du cœur du juif qui aspire à se connecter, à grandir et à accomplir.
 Au moment où le son du Shofar retentit, c'est du fond de notre âme que nous nous tournons vers Dieu. Et c'est lorsque notre âme se tient devant Dieu, sans aucune barrière, que nous pouvons vraiment nous laisser aller.
 
• Tékia guédola : son majeur, long et continu
A Yom Teruah, jour du jugement, il est une alarme pour les consciences.
 A Kippour, le Shofar qui retentit marque la fin du jeûne. il n’est pas alarme. Il évoque le shofar du Jubilé qui, tous les cinquante ans, annonçait la libération des esclaves, le renoncement aux dettes et le retour des terres à leurs premiers propriétaires.
 
Le Shofar est le plus fort des symboles de la fête de Yom Teruah. Mais n'est-il qu'un symbole? Mais que signifie-t-il exactement?  Le Shofar ne cache-t-il pas un enseignement profond?
 
 
Pourquoi faire sonner le Shofar ?
Il y a beaucoup d’usages du Shofar dans les Écritures (Jéricho, procession de l'arche sous la direction de David …) et nous sommes tous appelés à appliquer ses injonctions à nos vies - sur un plan spirituel et symbolique. Encore, en faut-il saisir le sens et les raisons...
Il servait à l’origine à rassembler après la bataille, à avertir d’un danger et appeler à l’aide ou encore à avertir de quelque chose de nouveau.
On a aussi l’habitude de sonner du shofar pour commémorer un événement exceptionnel (le jour où les troupes israéliennes ont libéré Jérusalem, par exemple). Depuis 1949, la prestation de serment de tout nouveau président de l’Etat d’Israël s’accompagne d’une sonnerie symbolique du shofar.
Le Shofar est sonné les deux jours de Yom Teruah, sauf si le premier jour tombe un shabbat. La sonnerie du shofar qui symbolise une plainte ou un cri, marque l’apogée des cérémonies.
Bien que souvent employé dans le contexte des fêtes religieuses, le "Shofar" reste lié, dans la pensée juive, à la venue du Messie et cela est effectivement en relation avec de nombreux passages bibliques et prophétiques.
 
12 raisons symboliques pour faire sonner le Chofar
 
 
1. Yom Teruah marque le commencement de la création du monde et le jour où Dieu devint son roi. Lors du couronnement d’un nouveau roi, l’on sonnait de la trompette, et, comme Dieu en ce jour est célébré comme Créateur et donc Roi de l’univers, en son honneur l’on sonne du shofar : « Avec les trompettes et au son du cor, poussez des cris de joie devant le roi, l’Éternel ! » (Ps. 98 : 6). Quand nous entendons le son du Shofar, nous nous souvenons que Yeshoua est le Roi des Rois et le Seigneur des Seigneurs et que nous sommes Ses sujets obéissants.
La sonnerie du Shofar est demandée le jour de Yom Teruah, le jour du son du Shofar.
 
2. Yom Teruah marque le premier des 10 jours du repentir. C’est pour cela que l’on fait sonner le Shofar pour annoncer et avertir que cette période a commencé. Yom Teruah est le 1er des 10 jours de repentance. Quand nous entendons le son du Shofar, nous nous souvenons que nous avons besoin de repentance. Le Shofar annonce l’approche d’un danger et nous sommes en danger grave sans la repentance ! (Joël 2)
« Sonnez du Shofar en Sion ! Lancez une clameur sur Ma Montagne sainte... Consacrez un jeûne, proclamez une assemblée solennelle !
Il avertit des jugements sur le péché (Ésaïe 58)
Il a un rôle de sentinelle (Ézéchiel 33, 3-4)
 
3. Le son du Shofar nous rappelle la révélation sur le mont Sinaï. Le shofar évoque la révélation du Sinaï, quand la Torah fut reçue au son de la trompette : « Le troisième jour au matin, il y eut des tonnerres, des éclairs, et une épaisse nuée sur la montagne ; le son de la trompette retentit fortement [...] » (Ex. 19 : 16-19), de même il avertit chacun de la mettre en pratique.
Yom Teruah évoque le don de la Torah au peuple, sur le Mont Sinaï. Le Seigneur a choisi de Se révéler aux descendants d’Abraham en leur donnant la Torah au Sinaï. Ce privilège s’accompagnait d’une grande responsabilité. Le son du shofar à Yom Teruah nous rappelle que, lorsque Moïse a lu les paroles de la Torah, le peuple s’est engagé, non seulement à écouter Dieu, mais aussi à Lui obéir. Quand nous entendons le son du Shofar, nous nous souvenons que le son du Shofar a accompagné la révélation du don de la Loi sur le Mont Sinaï et que toute l’Écriture est divinement inspirée.
 
4. Il sert à rappeler les avertissements de nos prophètes.
Quand nous entendons le son du Shofar, nous nous souvenons de ce que les prophètes ont ordonné : (Jérémie 6, 17) « ...d’écouter le son du Shofar » Les prophètes sont comme des Shofars avertissant du danger !
La nation d’Israël a été jugée pour avoir ignoré les prophètes et il y a un très grave danger à ignorer Messiah Yeshoua, le plus grand des prophètes d’Israël.
Yom Teruah nous remémore les paroles des prophètes. Le shofar est un appel à être attentif aux paroles des prophètes. Le prophète est comme une sentinelle. Sa responsabilité devant le Seigneur est de recevoir une parole pour le peuple, et de la dire ; alors que celui qui entend est responsable de l’écoute. Le son du shofar évoque cette parole prophétique dont parle le prophète Ezéchiel. Ez 33/2-7 : «Si le peuple du pays prend dans son sein un homme et l’établit comme sentinelle et si cet homme voir venir l’épée sur le pays, sonne de la trompette et avertit le peuple ; et si celui qui entend le son du shofar ne se laisse pas avertir, son sang retombera sur sa tête... si la sentinelle  voit venir l’épée et ne sonne pas du shofar, si le peuple n’est pas averti et que l’épée vienne enlever à quelqu’un la vie, celui-là mourra dans son iniquité, mais je redemanderai son sang à la sentinelle. »
Lourde responsabilité du prophète, car il parle de la part de Dieu ! De même, l’Eternel nous a établis comme sentinelles  pour sonner du shofar sur la Maison d’Israël, et aussi pour sonner du shofar pour les nations. Nous devons écouter la Parole qui sort de Sa bouche et avertir de Sa part.
 
5. Il sert à nous rappeler la destruction du  Temple et la guerre. Quand Titus détruisit le Temple, il détruisit en même temps le cœur du judaïsme biblique. Le peuple fut dispersé parmi les nations, mais sa prière est toujours restée : « l’année prochaine à Yerushalaïm. ».Es 27 : «  en ce jour-là, vous serez ramassés depuis le fleuve jusqu’au torrent d’Egypte, et vous serez ramassés un à un, enfants d’Israël. En ce jour-là, on sonnera de la grande trompette, et viendront ceux qui étaient exilés... »  Le son du shofar rappelle aux Juifs de prier le Tout-Puissant pour qu’Il  aide à rebâtir le Temple. Et je jour vient où l’Eternel replacera Son Temple sur ce Mont. Jérémie 4/19 « Mes entrailles, mes entrailles. Je souffre au-dedans de mon cœur. Je ne puis me taire car tu entends, mon âme, le son du shofar, ou le cri de guerre. ».
Nous nous souvenons que c’est l’annonce de la bataille parce que nous sommes en guerre ! Le peuple est rassemblé pour la bataille. (Juges 3, 27)
Nous sommes dans la bataille qui fait rage pour les âmes de l’humanité. Satan et ses anges combattent pour que les gens partagent sa destinée. Messiah Yeshoua combat pour le peuple afin qu’il partage Son Éternité ! (Sophonie 1, 14-16)
 
6. Quand nous entendons le son du Shofar, nous nous souvenons de l’Alliance que Dieu a faite avec Abraham, Isaac et Jacob. Le Shofar est fait d’une corne d’animal qui nous rappelle l’acte d’Abraham prêt à sacrifier Isaac.  « Donne-moi ton fils » Dieu demande la chose la plus sacrée pour lui, ce qui est le meilleur, une partie de lui. Le son du Shofar nous parle de la foi d’Abraham, dont la Foi est le modèle pour nous. A cause de cet acte de foi, Dieu a promis de bénir le peuple d’Israël et de leur donner la victoire sur tous leurs ennemis.
 Nous devons être disposés à offrir nos vies pour la sanctification du nom de Dieu et nous prions pour que cela nous serve à rappeler ce qui est bien. Et l’Eternel nous a donné le meilleur de Lui-même. Il ne nous a donné ni un ange, ni une créature, mais une partie de Lui, qui est le vrai don pour l’humanité. Nous aussi devons donner volontairement notre vie au Seigneur, comme un acte d’obéissance, comme un sacrifice vivant. Et le son du shofar nous rappelle de nous donner nous aussi, volontairement, comme sacrifice vivant pour Dieu Lui-même. C’est le prix de notre consécration.
 
7. Il réveille en nous une sensation de frisson et de peur en nous approchant de Dieu, avec humilité, comme l’exprime le verset 8 du chapitre 3 de Amos : « Est-ce possible que le Shofar sonne dans la ville et que le peuple ne tremble pas ? ».  
Yom Teruah est un appel à craindre le Seigneur. « La crainte de Dieu est le commencement de la sagesse. Et le son du shofar nous rappelle la grandeur de Dieu, et notre humble position devant Lui. Il nous appelle à être humbles, et à nous abaisser.
 
8. Il sert à nous rappeler la proximité du jour du grand jugement. Yom Teruah évoque aussi le Jour du Jugement. Car Dieu est juste. En Son temps, fixé à l’avance, Il jugera les méchants et récompensera les justes. Le son du shofar, à Yom Teruah, nous rappelle qu’au grand Jour de l’Eternel, nous rendrons compte de la façon dont nous aurons mené notre vie, et de tous nos actes. Et tous passeront par le tribunal du Mashiah, les justes et les injustes. C’est pourquoi je dois avoir la crainte.
 
9. Il sert à nous rappeler la future convocation de tous les exilés du peuple d’Israël et à réveiller notre désir ardent que cela se produise. Es 27/12 et 13 : «En ce temps-là, l’Eternel secouera des fruits, depuis le cours du fleuve jusqu’au torrent d’Egypte, et vous serez ramassés un à un, enfants d’Israël ! En ce jour, on sonnera de la grande trompette,  et alors reviendront ceux qui étaient exilés...  et ils adoreront l’Eternel, sur la montagne sainte, à Yerushalaïm. » Yom Teruah évoque le rassemblement des Juifs en Israël. Le son du shofar nous rappelle cet ultime rassemblement  et la restauration du peuple d’Israël dans sa terre. Es 27/12 et 13 : «En ce jour-là, on sonnera du shofar, et reviendront ceux qui étaient exilés... et ils adoreront l’Eternel sur Sa montagne sainte, à Yerushalaïm ». Le retour des exilés est aussi associé avec la sonnerie du shofar : « [...] Et vous serez ramassés un à un, enfants d’Israël ! En ce jour, on sonnera de la grande trompette [...] » (Es. 27 : 13).
 
10. Il sert à nous rappeler la résurrection des morts. Le shofar raffermit notre espérance en la résurrection des morts et est le héraut du Messie « Vous tous habitants du monde, habitants de la terre, voyez la bannière qui se dresse sur les montagnes, écoutez la trompette qui sonne ! » (Es. 18 : 3). Quand nous entendons le son du Shofar, nous nous souvenons que notre résurrection prendra place au Retour du Messie quand le Shofar sonnera.
L’Éternel sonne le Shofar car Il vient. (Zacharie 9, 14-16)
(1 Corinthiens 15, 52) & (1 Thessaloniciens 4, 16)
 
 11. Quand nous entendons le son du Shofar, nous nous rappelons la Fin de toute Guerre.

  • Le Shofar est sonné à la fin de toute bataille. (2 Samuel 2, 28 )et (2 Samuel 18, 16)

  • Le Shofar est un rappel de la victoire totale en Yeshoua. (1 Samuel 13, 3) et (Amos 2, 2)

  • Annonce de la victoire. L’ennemi est vaincu. (Juges 7, 19)



 
12. Quand nous entendons le son du Shofar, c’est la proclamation de l’Année du Jubilé, c’est-à-dire de la libération des esclaves.

  • le Jour des Expiations,

  • le Yom Kippour... (Lévitique 25, 9)



  • *********************************************************************************

  • mdm

  • très intéressant

  • MERCI, @nine

  • **********************************************************************************


http://www.discernerlesondushofar.com/le-shofar-sa-signification-son-role-et-son-sens-prophetique
avatar
nine
Contre la puce électronique

Féminin Messages : 148
Inscription : 13/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 jours avant la fin de l'année 5777

Message par emma19 le Mer 8 Aoû 2018 - 23:31

Dans ses dernières homélies, Père Nathan a remarqué, me semble-t-il, que la période des 72 jours + 40 jours après la première liturgie de Marie Mère de l'Eglise se terminera le 14 septembre 2018, jour de la fête de la Croix Glorieuse.

Par curiosité, et en complément à ce que Nine explique, j'ai vu que le 14 septembre 2018 sera 3 jours après le Roch Hachana juif (Roch Hachana 5779 : 10 et 11 septembre 2018).

Selon l'explication de Wikipédia, Roch Hachanna correspond au 1er jour de l'année juive mais aussi au jour du Jugement. Les juifs disent que ce qui se passe à Roch Hachanna détermine toute l'année juive.

En lisant l'article Wikipédia ci-joint , et l'interprétation que les juifs donnent de la prophétie  de Daniel 7, je me fais les réflexions suivantes :
- l'interprétation par les juifs de la prophétie de Daniel 7 comme 3 livres ouverts et un jugement correspondrait assez bien à ce que nous appelons l'Avertissement ; (personnellement, je ne connaissais pas du tout cette interprétation de Daniel 7 avant de tomber sur cet article Wikipédia)
- la prophétie de Daniel 7 donnée dans l'ancien testament correspond vraiment au signe d'Apocalypse 12 décrit dans le nouveau testament et manifesté dans le Ciel le 23 septembre 2017.

Comme les juifs ont souvent une bonne connaissance des temps bibliques, et que l'Avertissement concernera aussi les juifs, peut-on penser que l'Avertissement pourrait se produire plutôt à l'occasion d'un Roch Hachanna ? Avec, peut-être, une rencontre personnelle de chaque âme avec Jésus Christ (d'autant plus que les juifs attendent de manière imminente la manifestation du Messie) ?


Selon Wikipédia :
Roch Hachana (hébreu : ‫ראש השנה לשנים‬, roch hachana lachanim, « commencement de l’année pour les années civiles ») est une fête juivecélébrant la nouvelle année civile du calendrier hébraïque. Appelée « jour de la sonnerie » ou « du souvenir de la sonnerie » dans la Bible, elle est également considérée dans la tradition rabbinique comme le jour du jugement de l’humanité, inaugurant ainsi une période de dix jours de pénitence dans l’attente du grand pardon accordé aux repentants à Yom Kippour

Le rite principal de cette fête solennelle est la sonnerie du chofar, corne de bélier dans laquelle on souffle sur différents rythmes pour inviter l’assemblée au repentir et à l’introspection. Une coutume plus tardive s’est développée dans de nombreuses communautés de consommer des mets symboliques dans un but propitiatoire.

Appelé Jour de la Sonnerie ou Jour Mémorial, le 1er tishri n’est pas explicitement désigné comme un Jour du Jugement dans la Bible. 
Cette tradition prend sa source dans le Psaumes 81:5 (« [sonnez le chofar à la nouvelle lune, au jour fixé pour notre fête] car c’est un statut pour Israël, un décret [mishpat] du Dieu de Jacob ») où le terme mishpat est interprété dans son sens plus courant de « jugement » ; la juxtaposition de ce mot à « Dieu de Jacob » en souligne, selon l’exégèse rabbinique, le caractère universel et, alors que la prescription de la sonnerie n’incombe qu’à Israël, le jugement concerne l’humanité dans son ensemble.

Parmi les midrashim élaborant sur cette tradition, certains visent à en souligner le bien-fondé en notant que le mois de tishri se trouve sous le signe zodiacal de la Balance, elle aussi associée au jugement.
D'autres veulent en élargir le sens, rapportant le terme bakèssè de Psaumes 81:4 aux fautes que Dieu promet de « cacher » si les enfants d’Israël se repentent ou au trône (bakissè) sur lequel Il siège lors du jugement.

Il est en effet rapporté au nom de Rabbi Yohanan qu’à Roch Hachana, « trois livres sont ouverts (cf. Daniel 7:9-22)… Un pour les justes accomplis, un pour les méchants irrécupérables et un pour les moyens. Les justes sont aussitôt inscrits et consignés pour la vie (cf. Psaumes 59:28), les méchants irrécupérables pour la mort et les moyens sont en suspens de Roch Hachana au Yom HaKippourim. S’ils ont mérité, ils sont inscrits et consignés pour la vie, s’ils n’ont pas mérité, ils sont inscrits et consignés pour la mort. »
— T.B. Roch Hachana 16a & b ; voir aussi T.J. Roch Hachana 1:3 (57a)

En outre, on célèbre lors du 1er tishri l’intronisation de Dieu, le jugement de l’humanité (ou du monde) et la ligature d’Isaac.


Daniel 7:9-22 (source : Aelf)
09 Je continuai à regarder : des trônes furent disposés, et un Vieillard prit place ; son habit était blanc comme la neige, et les cheveux de sa tête, comme de la laine immaculée ; son trône était fait de flammes de feu, avec des roues de feu ardent.
10 Un fleuve de feu coulait, qui jaillissait devant lui. Des milliers de milliers le servaient, des myriades de myriades se tenaient devant lui. Le tribunal prit place et l’on ouvrit des livres.
11 Je regardais, j’entendais les propos délirants que vomissait la corne. Je regardais, et la bête fut tuée, son cadavre fut jeté au feu.
12 Quant aux autres bêtes, la domination leur fut retirée, mais une prolongation de vie leur fut donnée, pour une période et un temps déterminés.
13 Je regardais, au cours des visions de la nuit, et je voyais venir, avec les nuées du ciel, comme un Fils d’homme ; il parvint jusqu’au Vieillard, et on le fit avancer devant lui.
14 Et il lui fut donné domination, gloire et royauté ; tous les peuples, toutes les nations et les gens de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle, qui ne passera pas, et sa royauté, une royauté qui ne sera pas détruite.

emma19
Avec Saint Maximilien Kolbe

Féminin Messages : 90
Inscription : 04/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 jours avant la fin de l'année 5777

Message par emma19 le Jeu 9 Aoû 2018 - 11:44

Pour mieux comprendre l'importance de cette période de Roch Hachana chez les juifs, voici une vidéo d'environ 15 minutes trouvée sur un site juif :

http://www.leava.fr/cours-torah-judaisme/fetes-juives/roch-hachana/1945eloul-2017-5777-se-preparer-des-maintenantrav-ron-chaya.php

A mon avis (mais je me trompe peut-être ?), comme  Jésus Christ n'est pas venu abolir la spiritualité juive mais l'accomplir, les fêtes juives gardent toute leur signification initiale. 
Et ces fêtes trouveront peut-être leur accomplissement final dans une rencontre personnelle avec Jésus Christ / Machiah lors d'un mini-jugement qui sera également une rencontre avec Dieu, et qui pourrait correspondre à l'Avertissement, peut-être pendant une période entre Roch Hachana et Yom Kippour ?




**************************************
nous l'espérons !
**************************************

emma19
Avec Saint Maximilien Kolbe

Féminin Messages : 90
Inscription : 04/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 jours avant la fin de l'année 5777

Message par emma19 le Mar 11 Sep 2018 - 9:24

@emma19 a écrit:Pour mieux comprendre l'importance de cette période de Roch Hachana chez les juifs, voici une vidéo d'environ 15 minutes trouvée sur un site juif :

http://www.leava.fr/cours-torah-judaisme/fetes-juives/roch-hachana/1945eloul-2017-5777-se-preparer-des-maintenantrav-ron-chaya.php

A mon avis (mais je me trompe peut-être ?), comme  Jésus Christ n'est pas venu abolir la spiritualité juive mais l'accomplir, les fêtes juives gardent toute leur signification initiale. 
Et ces fêtes trouveront peut-être leur accomplissement final dans une rencontre personnelle avec Jésus Christ / Machiah lors d'un mini-jugement qui sera également une rencontre avec Dieu, et qui pourrait correspondre à l'Avertissement, peut-être pendant une période entre Roch Hachana et Yom Kippour ?




**************************************
nous l'espérons !
**************************************

Voici également ce que les juifs disent au sujet de la période qui va de Roch Hachana à Yom Kippour :

Source : Wikipédia


C'est intéressant de noter que Dieu ouvre trois livres le 1er Tishri (1er jour de l'an juif et 1er jour de Roch Hachana) et que ceux qui ne sont pas en état de grâce lors de Roch Hachana ont quelques jours pour se repentir et se "confesser".



Pardon et viddouï (confession)

D’après le Talmud (Rosh Hashana 16b), Dieu ouvre trois livres le 1er Tishri ; l’un est pour les totalement justes, le second pour les totalement méchants, le troisième pour les [cas] intermédiaires. Ceux-ci voient leur jugement en suspens jusqu’à Yom Kippour. 


Selon Maïmonide (Yad, Hilkhot Teshouva 3:4), « tout dépend si les mérites de l’homme dépassent les démérites portés sur son compte », il est donc désirable de multiplier les bonnes actions avant le comput final au Jour de l’Expiation (que les Juifs de France appellent plus volontiers Jour du Pardon). Ceux qui sont jugés valables par Dieu entrent, selon la tradition, dans le Livre de la Vie, d’où la prière : « Fais-nous entrer dans le Livre de la Vie. » D’où également la salutation « Puisse cela terminer [pour vous par une] signature [pour une] bonne [année] » (« Gmar 'Hatima Tova »), à l’origine du « bonne année ». 

Les lettres de vœux écrites entre Rosh Hashana et Yom Kippour se concluent souvent par ce souhait.



La confession du pénitent est un prérequis « sine qua non » pour l’expiation, qui se réalise sinon par des punitions et des afflictions. À Yom Kippour, chaque prière (qu’elle soit individuelle et silencieuse, ou collective et bruyante) inclut un viddouï.


Il s’agit d’une confession standardisée, courte ou longue (laquelle est omise lors de l’office de la Neʿila). Toutes deux se déroulent selon l’ordre alphabétique, probablement afin de faciliter la mémorisation.
À noter la confession pour le péché d’un « viddouï pè », une confession « de la bouche », qui ne va guère plus loin que celle-ci, et n’atteint en tout cas pas le cœur, en clair une confession peu sincère.



Réconciliation avec autrui

« Yom HaKippourim absout des péchés envers Dieu, mais pas des péchés envers son prochain à moins que le pardon de l’offensé ne soit obtenu. »
— Mishna Yoma 8:9
Pour cette raison, il est de coutume de résoudre les conflits et disputes au plus tard la veille du jeûne. Le processus commence lors de la période de dix jours entre Rosh Hashana et Yom Kippour. Les âmes des disparus sont comprises dans la communauté de ceux auxquels on pardonne à Yom Kippour.
Les enfants des défunts, outre la cérémonie de Yizkor incluse dans la liturgie de Yom Kippour, auront coutume de faire une mention publique dans la synagogue de leurs parents disparus, et de faire des dons charitables en faveur de leur âme.

emma19
Avec Saint Maximilien Kolbe

Féminin Messages : 90
Inscription : 04/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum