Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Juillet - Mois consacré au Précieux Sang de Jésus-Christ - Page 2 Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

Juillet - Mois consacré au Précieux Sang de Jésus-Christ

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Juillet - Mois consacré au Précieux Sang de Jésus-Christ - Page 2 Empty Re: Juillet - Mois consacré au Précieux Sang de Jésus-Christ

Message par M1234 le Sam 30 Juil 2016 - 7:22

Juillet - Mois consacré au Précieux Sang de Jésus-Christ - Page 2 54152742

Trentième jour
La sainte Vierge nous enseigne la dévotion au sang très-précieux de Jésus-Christ en s'offrant pour nous

C'est une opinion assez commune parmi les saints Pères, et c'est en particulier celle de saint Bernard, que les âmes ne reçoivent jamais de la bonté du Seigneur aucune grâce qu'elle ne passe d'abord par les mains de la très-sainte Vierge Marie. Or, ce trésor inappréciable du sang très-précieux de Jésus est déposé dans les mains de Marie, non-seulement pour l'offrir continuellement à l'auguste Trinité en faveur des âmes recommandées à sa protection maternelle, mais encore pour les enrichir comme d'un gage assuré de la bienheureuse immortalité; et c'est pourquoi sainte Madeleine de Pazzi avait souvent recours au Seigneur dans cette forme dévote de prière: Je vous offre, ô Père éternel, le sang de l'humanité de votre Verbe; je vous l'offre à vous-même, ô Verbe divin, et je l'offre encore à vous, ô Saint-Esprit; et dans tous mes besoins, s'il me manque quelque chose, je vous l'offre à vous, ô Marie, afin que vous le présentiez à la très-sainte Trinité. C'est avec raison que l'offre du précieux sang du Sauveur se fait par les mains de Marie, puisque le sang très-pur de Marie, rassemblé d'une manière ineffable dans ses entrailles immaculées par l'opération du Saint-Esprit, a donné naissance au sang divin de Jésus-Christ: « Filius Dei construxit sibi ipsi ex castissimis et purissimis sanguinibus Virginis carnem animatam anima rationali atque intelligenti », dit saint Jean de Damas. Le lait même avec lequel elle nourrit l'enfant divin, se changea en une égale quantité de sang que ses veines versèrent pour la rédemption du monde: « Succit mammam, ut dicinum illud lac scaturiret, quod ex proprio latere profudit », dit saint Athanase. Ainsi, l'âme dévouée à la Vierge peut souvent répéter les paroles de saint Bonaventure: « Je mêlerai le lait de la mère avec le sang du fils, et je m'en ferai un excellent breuvage ».

Du moment où le prophète Syméon eut prédit à la Vierge cette épée de douleurs qui lui devait transpercer le cœur, à la mort de sou fils Jésus, elle offrit ce sang précieux au Père divin: mais bien mieux encore sur le Calvaire, au pied de la croix; et elle l'offrit avec une telle force d'âme et une telle affection de cœur, qu'elle-même, de ses propres mains, elle l'aurait immolé, afin que son sang fût répandu pour la rédemption des hommes, ce qui fait dire à Arnould de Chartres: « Ils offraient en même temps à Dieu un holocauste: l'un du sang de son cœur, l'autre du sang de sa chair ». Or, cette offrande qu'elle fit de son fils unique sur le Calvaire, au pied de la croix, elle ne cesse de la faire continuellement avec son cœur de mère devant le trône de Dieu, en faveur de ses fils, quelque pécheurs qu'ils soient; ce qui doit nous faire espérer de recevoir, à chaque heure, au moyen d'une aussi puissante protectrice, et par la vertu efficace du sang de Jésus-Christ, la rémission de nos fautes, et les grâces que nous demandons. Telle est la consolante pensée de sain
t Antoine: « Nous avons un sûr accès auprès de Dieu, où la Mère se tient devant le Fils, et le Fils devant le Père ». Et de plus, Marie est la bienfaisante dispensatrice de ce sang qu'elle verse sur les âmes avec les trésors de la divine miséricorde. Et quelles ne doivent pas être nos espérances! Marie l'offre, Marie nous le distribue; dans les mains de Marie est placé ce précieux trésor. Ah! je veux tout espérer des mérites du sang de Jésus, unis aux mérites d'une pareille mère!

Colloque

O Vierge très-sainte, Marie, ma mère chérie, quelle pensée consolante que de songer que ce trésor inestimable est placé entre vos mains! que vous ne cessez de le présenter pour moi devant le trône de Dieu, et que de là vous le versez sur les âmes! Ah! voyez mes souillures, et avec ce sang immaculé purifiez moi; voyez ma faiblesse, et avec ce sang fortifiez-moi; voyez mes misères, et avec ce sang enrichissez-moi; il n'est rien, rien que je n'espère. Une goutte , une seule goutte de ce sang que vous verserez sur moi, suffit pour me sauver. Je vous supplie donc humblement et dans toute l'affection de mon cœur, ô mère de pureté et de sainte espérance, de m'obtenir une grâce; c'est de pouvoir, dans ce bain sacré du sang de Jésus-Christ, purifier mon esprit, et à l'avenir le conserver pur et immaculé. Je vous dirai alors avec saint Anselme: « Je vous en supplie, soyez mon salut et ma protection auprès du Dieu tout-puissant, afin que ce bon pasteur et ce prince de la paix me purifie des souillures de mes péchés, et que celui qui est venu au monde par vous, ô la plus chaste des Vierges, pour sauver avec son sang le genre humain, daigne me sauver dans sa miséricorde ». O Marie, faites qu'il me sauve par son sang, lui qui avec tant de miséricorde l'a répandu pour moi.

Exemple

On lit dans la vie du grand patriarche saint Dominique, qu'on vit la sainte Vierge répandre le sang de son divin fils sur le peuple accouru pour écouter les discours de ce serviteur fidèle. On raconte aussi que, voyant peser devant Dieu les œuvres d'un de ses serviteurs, comme le côté de la balance où étaient ses nombreux péchés se trouvait bien plus lourd que l'autre, la bienheureuse Vierge Marie plaça une goutte du sang du Rédempteur dans l'autre bassin, dont le poids devint aussitôt supérieur à celui des péchés, qui déjà inclinaient la balance vers les profondeurs de l'enfer. Ce que la mère de Dieu a fait plusieurs fois à l'avantage de ses serviteurs, ne devons-nous pas espérer qu'elle le renouvellera en faveur de ceux qui ont recours dévotement à elle?


Juillet - Mois consacré au Précieux Sang de Jésus-Christ - Page 2 958

Saint Dominique

Prière jaculatoire : Père éternel, je vous offre le sang de Jésus Christ pour le rachat de mes péchés et les besoins de votre Eglise.


Juillet - Mois consacré au Précieux Sang de Jésus-Christ - Page 2 65488174_p
M1234
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26501
Age : 65
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Juillet - Mois consacré au Précieux Sang de Jésus-Christ - Page 2 Empty Re: Juillet - Mois consacré au Précieux Sang de Jésus-Christ

Message par M1234 le Dim 31 Juil 2016 - 7:05

Juillet - Mois consacré au Précieux Sang de Jésus-Christ - Page 2 65170829
Trente-et-unième jour
Le sang très-précieux de Jésus-Christ nous obtient le don de la persévérance

Considérez, ô mon âme, que la persévérance finale jusqu'au moment de la mort, ce don précieux du Seigneur, que l'homme ne peut mériter, et que sans nulle injustice Dieu pourrait nous refuser, s'obtient uniquement par les mérites du sang de Jésus. Sachez encore que l'âme qui la demande constamment en vertu de ce sang l'obtiendra. Et comment n'en serait-il pas ainsi? Comment ne parviendrait-elle pas au port du salut, l'âme qui a passé à travers la mer de ce précieux sang? Comment pourra se perdre une âme qui est déjà entre les mains du Sauveur, où elle a laissé son empreinte en caractères de sang? « In manibus meis descripsi te sacratissimorum vulnerum caractere », ajoute saint Augustin. Lisez, dira l'âme au Seigneur, lisez ce qui . a été écrit, et sauvez-moi. Qui pourra m'arracher des mains de Jésus, si pendant tout le cours de ma vie j'ai été entre ces saintes mains et sur son tendre cœur, au moyen de la dévotion au très-précieux sang? Comment pourrai-je tomber de ces mains, de ce cœur, à la fin de ma vie? Il m'a marqué avec des caractères de sang: qui pourra effacer ces caractères? « Je vous ai fait, je vous porterai et je vous sauverai », dit le Seigneur. Avec de telles paroles ne ravive-t-il pas notre espérance? Vous êtes l'ouvrage de mes mains par la création et par la Rédemption, je dois donc vous porter comme une tendre mère qui tient avec amour son enfant entre ses bras, Il m'a porté si longtemps dans son côté; il m'a nourri si souvent avec le lait de son sang, dans les sacrement; puis-je penser qu'au moment du plus grand danger, il me laissera tomber de son tendre sein dans le gouffre de l'enfer? Ah! non; on ne peut concevoir une pareille pensée; elle est trop opposée à l'immense bonté de son cœur: Je vous sauverai, je vous sauverai; cette âme sera sauvée pour l'éternité.

Voici le terme heureux ou arrivent les âmes qui pendant le cours de leur vie s'exercent à la vraie et solide dévotion du divin sang du Sauveur. Il y a une grande distance entre Dieu et l'homme, entre la bonté infinie et le pécheur, entre le ciel et la terre; mais cette distance sera facilement franchie par l'âme dévouée au divin sang de Jésus, et elle arrivera promptement à la bienheureuse cité de Sion, quoiqu'il lui semblât d'abord qu'un chaos immense la séparait de son Dieu! Ne cessons pas en attendant de supplier la bienheureuse Vierge nôtre protectrice particulière, qu'elle nous obtienne un vent favorable qui nous porte heureusement jusqu'au port de l'éternel salut. Mettons fin maintenant à toutes les considérations qui nous ont occupés pendant le cours de ce mois: que notre exercice continuel soit de nous tenir auprès de ce fleuve de sang qui parcourt la cité de Dieu, et mettons en lui toute l'espérance de notre salut. Et qui pourra résister au courant qui entraîne ce sang? Aucune force humaine, si ce n'est notre propre volonté osant par de
nouvelles fautes lutter contre sa grâce. Mais si nous ne lui résistons pas, dit saint Paschase, si, pleins de confiance dans la bonté divine, nous nous abandonnons doucement à lui, il transportera nos âmes dans le sein bienheureux de la Divinité.

Colloque

O combien mon âme trouve de consolations dans ces pensées, tendre Jésus! et quelle douce espérance de mon salut éternel surgit dans mon cœur, grâce à ce précieux sang qui a aplani pour moi la voie du ciel! Cette voie, je veux la suivre jusqu'à la mort, car par elle je serai sauvé: Pour aller au ciel le plus sûr est de suivre la voie teinte du sang du Christ c'est le chemin direct vers le tribunal de la grâce, observe Pierre de Celles. O aimable sang de mon Jésus, je t'adore profondément, je t'invoque avec ardeur; je mets en toi ma confiance, et tu es le gage de mon salut, comme déjà tu as été le prix de ma rédemption, et le bain purifiant de mon âme. Sang de salut, sang de vie, je t'offre devant le trône du Père, en expiation de mes fautes et pour tous les pécheurs. Tu es le soutien de l'Eglise, la consolation des malheureux , la force des faibles, l'espérance des pécheurs, l'éternel salut de toutes les âmes. Ainsi soit-il.

Exemple

Sainte Marie-Madeleine de Pazzi vit clans une de ses extases comparaître devant le trône de la très-sainte Trinité tous les saints protecteurs de la ville de Florence, joints à une foule innombrable d'autres saints; tous portaient une supplique, et priaient le Seigneur de daigner pardonner aux hommes les innombrables péchés qui se commettaient alors; mais ils n'étaient pas exaucés. Après les saints venaient les anges gardiens de chaque créature, leurs adorations et leurs demandes étaient les mêmes, mais sans plus de succès. Se soumettant à la volonté divine ils se retiraient. Après les anges se présentèrent à Dieu tous les élus qui étaient encore de ce monde, priant pour tous les péchés qui se commettaient, et suppliant Dieu de pardonner aux pécheurs et d'user de miséricorde; pour cet effet, ils offraient le sang que Jésus avait répandu pour les hommes, et ce sang décida Dieu à exaucer leurs prières Il le fit par compassion pour notre humanité et pour maintenir sa promesse: « Demandez et vous recevrez, frappez et on vous ouvrira; et ces autres paroles: Celui qui cherche trouvera, et on ouvrira à celui qui frappe ».


Juillet - Mois consacré au Précieux Sang de Jésus-Christ - Page 2 270

Sainte Marie-Madeleine de Pazzi

Prière jaculatoire : Père éternel, je vous offre le sang de Jésus Christ pour le rachat de mes péchés et les besoins de votre Eglise.



Fin du Mois du Précieux Sang

Juillet - Mois consacré au Précieux Sang de Jésus-Christ - Page 2 65488773_p
M1234
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26501
Age : 65
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum