Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Meshom, l’ultime révolte contre Dieu

Page 14 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Aller en bas

Re: Meshom, l’ultime révolte contre Dieu

Message par Père Nathan le Sam 10 Fév 2018 - 14:12







Depuis le Meshom, tout nous reste dans les mains, mais ceux qui nous retirent nos lacets et arrachent nos boutons s'en trouvent infertiles

pas encore: ils n'ont pas osé nous pisser dessus
heureusement pour eux
(c'est tragique
)


avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 2653
Age : 67
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meshom, l’ultime révolte contre Dieu

Message par Père Nathan le Mar 13 Fév 2018 - 18:48

QDoublon
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 2653
Age : 67
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meshom, l’ultime révolte contre Dieu

Message par Père Nathan le Mar 13 Fév 2018 - 21:54

 par Frédéric D Aujourd'hui à 20:52

Bonne soirée à vous père Patrick.
Merci pour l'ensemble de vos entretiens (que cela soit avec Régis, sur le roc...).
Gloire en la Sainte Trinité et échec au Shiqoutsim Meshomem.
Que le règne de Dieu tout puissant puisse guider nos pas.
Bien amicalement et fraternellement,
Frédéric
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 2653
Age : 67
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meshom, l’ultime révolte contre Dieu

Message par apissponsalis le Mer 14 Fév 2018 - 21:42

Extrait emission télévisée à Beyrout Liban


Docteur Labaki
Père Patrick, vous parlez de la position du prophète Daniel au sujet du clonage. N’est-ce pas un peu surprenant que ce thème soit déjà évoqué il y a des siècles ?

Père Patrick
Deux mille cinq cents trente ans. Et déjà le Ciel, à travers la médiation de l’Archange Gabriel, le glorieux Ange de la Face, s’est détaché de la Face de Dieu deux fois dans l’histoire du monde, et jusqu’à la fin du monde ce ne sera que deux fois. La fois que nous connaissons est quand il s’est déplacé pour l’Incarnation de Notre Seigneur Jésus Christ. Là, l’Ange Gabriel se déplace. Et il se déplace aussi pour expliquer ce que la Bible nomme Shikoutsim Meshomem en hébreu, c'est-à-dire la fameuse Transgression finale, terminale, que les Pères de l’Eglise vont appeler Transgression suprême, transgression ultime, la fameuse transgression contre la Paternité vivante de Dieu.
Vous trouverez donc ce passage dans le chapitre 9, versets 26 et 27, du prophète Daniel. Il y a une multitude de traductions. Ce texte doit être traduit à partir de l’hébreu. En prenant l’hébreu d’une part, et en prenant d’autre part la traduction canonique de l’Eglise des apôtres, et notamment, bien sûr celle de saint Jérôme, qui est très proche de l’interprétation rabbinique, on en arrive à dire ceci : Le prophète Daniel dit : « Ecoutez ! Quant à parler du jour du Seigneur et de la fin, je ne veux pas en parler. Seigneur, Vous avez dit par des tas de prophètes que l’agneau sera avec le lion, le scorpion, le petit nourrisson avec le serpent, tout ira bien. Que de prophètes Vous avez fait parler, et en fait il ne se passe rien. Donc moi je ne veux pas, sauf si Vous me dites quand. » Daniel fait un jeûne de vingt et un jours, il ne mange rien, et après son jeûne (je vais très vite) l’Ange Gabriel apparaît, un pied sur l’Euphrate, un pied sur la terre, une apparition tellement glorieuse que Daniel qui est pourtant habitué aux apparitions tombe dans un quasi coma. Un fils d’homme s’approche de lui, il s’agit bien sûr du Messie, lui pose la main sur les lèvres et lui donne un peu de force pour écouter.
L’Ange Gabriel lui dit, verset 25, l’année exacte de la naissance de Jésus : « Lorsque la parole sera prononcée par le pontife suprême : « Reconstruisez les murs de Jérusalem », comptez soixante-deux semaines d’années » : 438 ans après la parole de Cyrus qui effectivement quelques dizaines d’années après, l’a dit (vous le trouvez dans le Livre de Néhémie et dans le Livre d’Esdras), vous tombez en moins cinq avant Jésus Christ, c’est-à-dire l’année exacte de la naissance de Jésus. 
Voilà pourquoi, quand les rois mages sont arrivés chez Hérode, ils lui ont dit : « Bien sûr c’est l’année…. Et même, le lieu, c’est Bethlehem ». Tout le monde savait l’année exacte de la naissance du Messie à cause de cette apparition de l’Ange Gabriel au prophète Daniel.
Mais comme la question du prophète Daniel était : « Quand est-ce qu’aura lieu la fin ? » et non pas le début, puisque l’arrivée du Messie est le début, l’Ange Gabriel lui précise : « Avec Lui, le Messie, Jésus, ce ne sera pas la fin. Le jour du Seigneur ne sera pas avec Lui. Ce ne sera pas avec Lui. Il sera supprimé. Et après, il y aura une immense dévastation par un roi guide de l’empire romain, le temple sera détruit. » Le prophète Daniel entendant cela dit : « Comme ça ? Même avec le Christ, le Messie, la dévastation sera pire encore ? Mais alors, où est le jour du Seigneur de paix, de victoire de Dieu ? » 
Alors il y a un moment de silence. Les rabbins, quand ils commentent ce passage, disent : « C’est une question de période, et les périodes sont de deux mille ans » et ajoutent : « Il faudra attendre le Shikoutsim Meshomem, l’Abomination de la Désolation, en correspondance avec la naissance de Jésus, la Transgression suprême, deux mille ans après, en fonction de la destruction du Messie, la crucifixion, de la destruction, la disparition de l’Hostie vivante et du Sacrifice parfait (traduction de Saint Jérôme), et les Pères de l’Eglise ont dit : « Le règne absolu et terminal de l’Anti-Christ sur toute la terre », et enfin, après cela, correspondant à la destruction du temple de Jérusalem et à la dispersion d’Israël, le Jour du Seigneur.
Donc l’Ange Gabriel fait dater le commencement de la Parousie à l’Abomination de la désolation, et nous pouvons dire que cette Abomination de la désolation s’est réalisée le 8 mars 2005.
Permettez que je vous communique un point de traduction qui précise pourquoi il s’agit du clonage.

apissponsalis
Près de Jésus Christ

Masculin Messages : 21
Inscription : 17/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meshom, l’ultime révolte contre Dieu

Message par Marie du 65 le Jeu 15 Fév 2018 - 10:22

@apissponsalis a écrit:Extrait emission télévisée à Beyrout Liban


Docteur Labaki
Père Patrick, vous parlez de la position du prophète Daniel au sujet du clonage. N’est-ce pas un peu surprenant que ce thème soit déjà évoqué il y a des siècles ?

Père Patrick
Deux mille cinq cents trente ans. Et déjà le Ciel, à travers la médiation de l’Archange Gabriel, le glorieux Ange de la Face, s’est détaché de la Face de Dieu deux fois dans l’histoire du monde, et jusqu’à la fin du monde ce ne sera que deux fois. La fois que nous connaissons est quand il s’est déplacé pour l’Incarnation de Notre Seigneur Jésus Christ. Là, l’Ange Gabriel se déplace. Et il se déplace aussi pour expliquer ce que la Bible nomme Shikoutsim Meshomem en hébreu, c'est-à-dire la fameuse Transgression finale, terminale, que les Pères de l’Eglise vont appeler Transgression suprême, transgression ultime, la fameuse transgression contre la Paternité vivante de Dieu.
Vous trouverez donc ce passage dans le chapitre 9, versets 26 et 27, du prophète Daniel. Il y a une multitude de traductions. Ce texte doit être traduit à partir de l’hébreu. En prenant l’hébreu d’une part, et en prenant d’autre part la traduction canonique de l’Eglise des apôtres, et notamment, bien sûr celle de saint Jérôme, qui est très proche de l’interprétation rabbinique, on en arrive à dire ceci : Le prophète Daniel dit : « Ecoutez ! Quant à parler du jour du Seigneur et de la fin, je ne veux pas en parler. Seigneur, Vous avez dit par des tas de prophètes que l’agneau sera avec le lion, le scorpion, le petit nourrisson avec le serpent, tout ira bien. Que de prophètes Vous avez fait parler, et en fait il ne se passe rien. Donc moi je ne veux pas, sauf si Vous me dites quand. » Daniel fait un jeûne de vingt et un jours, il ne mange rien, et après son jeûne (je vais très vite) l’Ange Gabriel apparaît, un pied sur l’Euphrate, un pied sur la terre, une apparition tellement glorieuse que Daniel qui est pourtant habitué aux apparitions tombe dans un quasi coma. Un fils d’homme s’approche de lui, il s’agit bien sûr du Messie, lui pose la main sur les lèvres et lui donne un peu de force pour écouter.
L’Ange Gabriel lui dit, verset 25, l’année exacte de la naissance de Jésus : « Lorsque la parole sera prononcée par le pontife suprême : « Reconstruisez les murs de Jérusalem », comptez soixante-deux semaines d’années » : 438 ans après la parole de Cyrus qui effectivement quelques dizaines d’années après, l’a dit (vous le trouvez dans le Livre de Néhémie et dans le Livre d’Esdras), vous tombez en moins cinq avant Jésus Christ, c’est-à-dire l’année exacte de la naissance de Jésus. 
Voilà pourquoi, quand les rois mages sont arrivés chez Hérode, ils lui ont dit : « Bien sûr c’est l’année…. Et même, le lieu, c’est Bethlehem ». Tout le monde savait l’année exacte de la naissance du Messie à cause de cette apparition de l’Ange Gabriel au prophète Daniel.
Mais comme la question du prophète Daniel était : « Quand est-ce qu’aura lieu la fin ? » et non pas le début, puisque l’arrivée du Messie est le début, l’Ange Gabriel lui précise : « Avec Lui, le Messie, Jésus, ce ne sera pas la fin. Le jour du Seigneur ne sera pas avec Lui. Ce ne sera pas avec Lui. Il sera supprimé. Et après, il y aura une immense dévastation par un roi guide de l’empire romain, le temple sera détruit. » Le prophète Daniel entendant cela dit : « Comme ça ? Même avec le Christ, le Messie, la dévastation sera pire encore ? Mais alors, où est le jour du Seigneur de paix, de victoire de Dieu ? » 
Alors il y a un moment de silence. Les rabbins, quand ils commentent ce passage, disent : « C’est une question de période, et les périodes sont de deux mille ans » et ajoutent : « Il faudra attendre le Shikoutsim Meshomem, l’Abomination de la Désolation, en correspondance avec la naissance de Jésus, la Transgression suprême, deux mille ans après, en fonction de la destruction du Messie, la crucifixion, de la destruction, la disparition de l’Hostie vivante et du Sacrifice parfait (traduction de Saint Jérôme), et les Pères de l’Eglise ont dit : « Le règne absolu et terminal de l’Anti-Christ sur toute la terre », et enfin, après cela, correspondant à la destruction du temple de Jérusalem et à la dispersion d’Israël, le Jour du Seigneur.
Donc l’Ange Gabriel fait dater le commencement de la Parousie à l’Abomination de la désolation, et nous pouvons dire que cette Abomination de la désolation s’est réalisée le 8 mars 2005.
Permettez que je vous communique un point de traduction qui précise pourquoi il s’agit du clonage.

avatar
Marie du 65
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE
RESPONSABLE DU DROIT D'ÉCRITURE

Féminin Messages : 23186
Age : 63
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum