Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Vous appréhendez l'avertissement, un ami du forum a permis ce point Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -34%
FAGOR – Appareil combiné 3 en 1 Raclette ...
Voir le deal
39.99 €

Vous appréhendez l'avertissement, un ami du forum a permis ce point

Aller en bas

Vous appréhendez l'avertissement, un ami du forum a permis ce point Empty Vous appréhendez l'avertissement, un ami du forum a permis ce point

Message par Ami de Saint Bernard le Mer 9 Mar 2016 - 17:23

Selon Conchita de Garabandal, lors de l'avertissement tout le monde aura peur, mais les catholiques qui seront en état de grâce le supporteront avec plus de résignation que les autres.

L'exemple de Saint Augustin confronté à la lumière de Dieu dans une vision comporte de l'amour et de l'effroi :

Saint Augustin est né le en 354 d'un père incroyant et d'une mère chrétienne, brillant étudiant, jeunesse dissipée, un enfant (avec une concubine dont-il se séparat par la suite) il ira à Milan enseigner la rhétorique (art des discours fondé sur des techniques). Converti,il est baptisé par saint Ambroise en 387. (source Nominis) Il a eu peur à sa première vision béatifique: Tu as ébloui la faiblesse de mon regard par la puissance de ton rayonnement, et je frissonnais d’amour et d’effroi. J’ai découvert que j’étais loin de toi, dans le pays de l’exil et de la dissemblance, et il me semblait que j’entendais ta voix, venant du haut du ciel : « Je suis la nourriture des forts : grandis et tu me mangeras...» Tu m’as appelé, tu as crié, tu as vaincu ma surdité ; tu as brillé, tu as resplendi, et tu as dissipé mon aveuglement ; tu as répandu ton parfum, je l’ai respiré et je soupire maintenant pour toi ; je t’ai goûtée, et j’ai faim et soif de toi ; tu m’as touché et je me suis enflammé pour obtenir la paix qui est en toi. (source https://myriamir.wordpress.com/ 2014/08/28/st-augustin-nous-decrit-sa-premiere-vision-beatifique)

Un des deux bandits crucifiés avec Jésus a eu une réaction de crainte et de confiance dans la souffrance et sans vision béatifique disant à l'autre bandit : « N'as tu aucune crainte de Dieu, toi qui subis ce même supplice ? Pour nous, c'est justice : nous recevons la peine que nos actes ont méritée , mais lui n'a rien fait de mal ». Au contact du Christ il avait vu sa propre misère morale. Mais aussi il avait pressenti une miséricorde qu'il n'avait jamais imaginée et de son coeur avait jailli la supplication qui demande non pas un adoucissement de sa peine présente, mais l'effacement de ses fautes passées  « Souviens‑toi de moi quand tu viendras dans ton règne ». (source http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Besson/ Articles3/ Malfaiteurs.htm)


Une question se pose : On parle parfois de la crainte de Dieu ; pourquoi craindre Dieu puisqu'il n'est qu'amour ? On ne craint pas l'amour ! " Dans la Bible, il est souvent parlé de la crainte de Dieu comme d'une chose nécessaire, indispensable même, pour ceux qui veulent vivre pieusement. Cette expression ne laisse pas d'être choquante, car une relation fondée sur la terreur nous semble être aux antipodes de l'amour de Dieu !Mais il faut nous souvenir que les langues hébraïque et grecque sont très riches dans leurs nuances, et que, comme dans notre langue française, le sens d'un mot dépend parfois de son contexte.Dans l'Ancien et le Nouveau Testament les mots utilisés en hébreu et en grec pour parler de la crainte de Dieu ont effectivement le sens de peur, crainte, terreur. Ils peuvent signifier également piété, honneur, respect, révérence. (source http://www.topchretien.com/topmessages/view/1781/ questce-que-la-crainte-de-dieu.html)

En conclusion personnele, j'aurai probablement peur lors de l'avertissement mais même si j'ai l'idée qu'il est très proche je ne me focalise pas sur la peur de cette peur, chaque chose en son temps, il n'y aura pas que la peur mais aussi le sentiment d'être accueilli par un immense amour. Il y a quand même un petit moyen pour espérer diminuer la peur c'est de se mettre en état de grâce et s'il y a des choses que nous nous reprochons dans notre vie et que nous avons de la faiblesse à réguler, c'est mon cas mais je sui loin d'être le seul, attendre l'avertissement comme le cerf de la bible crie après l'eau vive, se dire que ce qu'on se reproche, l'avertissement sera une formidable aide divine pour s'en sortir.

Ami de Saint Bernard
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Messages : 2498
Inscription : 28/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum