Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-32%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V10 2-en-1
169.99 € 248.99 €
Voir le deal

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par 123456gg le Sam 20 Fév 2016 - 1:43

Les prophéties de la ruine de l'Église au temps où deux papes cohabiteront au Vatican...

https://gloria.tv/media/d2keYEXVETg

Article de Mattia Rossi "Il Foglio" 20/6/2013
www.ilfoglio.it/soloqui/18721

Je me demande si Jean-Paul II, en 2004, aurait pu imaginer qu'un jour pas si lointain la religieuse allemande qu'il était sur le point de béatifier deviendrait de grande actualité?

Neuf années seulement se sont écoulées depuis ce 3 Octobre 2004, quand le grand pape polonais, le plus grand «canonisateur» dans l'histoire de l'Eglise, éleva aux autels Anna Katharina (Catherine) Emmerick, religieuse augustinienne allemande qui vécut entre 1774 et 1824, la proclamant bienheureuse.
Catherine Emmerick, née dans une famille d'origine paysanne, est vénérée par l'Église universelle pour ses dons de mystique et de visionnaire. Grâce aux visions qu'elle nous a transmises, on a pu mettre au jour, près d'Éphèse, la maison qui, selon les archéologues, aurait abrité Marie et Jean, après la mort de Jésus.
Ses journaux - «la douloureuse Passion de Notre-Seigneur Jésus-Christ» - révèlent quelques détails inédits concernant la mort de Jésus

Mais parmi les visions de la nonne allemande, il y a également des prophéties apocalyptiques sur le destin de l'Église.
Tout d'abord, Catherine Emmerick fut, je crois, la première à avoir anticipé certains aspects de la future réforme de la liturgie: «La messe était brève. L'Evangile de Saint-Jean n'était pas lu à la fin (jusqu'à la fin?)».

Mais ce qui saute immédiatement aux yeux, c'est sa prédiction d'une futur co-existence de deux papes: «J'ai vu également la relation entre les deux papes ... J'ai vu combien seraient néfastes les conséquences de cette fausse église. Je l'ai vue augmenter de dimensions; des hérétiques de toutes sortes venaient dans la ville (de Rome). Le clergé local devenait tiède, et j'ai vu une grande obscurité» (13 mai 1820).

Sur cette étape, le monde catholique le plus traditionaliste et critique envers l'évolution du magistère du Pape François jubile. L'Église qui est en train de se former, dans la prophétie d'Emmerick, est une église «fausse», à la doctrine corrompue (plus loin, elle dira protestantisée) et infestée par un clergé «tiède». Mais tout cela n'a pas empêché l'Église de «croître en taille» (la référence, pour beaucoup, est à l'«effet Bergoglio», une vague de consensus, d'églises pleines et de files d'attente aux confessionnaux.)

Même le changement de résidence, et la clôture de celui qui est maintenant le pape émérite ont été annoncés: «Je vois le Saint-Père dans une grande angoisse. Il habite dans un bâtiment autre que celui d'avant et il n'y admet qu'un nombre limité d'amis qui lui sont proches. Je crains que le Saint-Père ne souffrira beaucoup d'autres épreuves avant de mourir. Je vois que la fausse église des ténèbres fait des progrès, et je vois l'énorme influence qu'elle a sur les gens»(10 Août 1820). Là encore, une fois de plus, c'est la popularité et l'influence de la nouvelle Église qui inquiéte la Bienheureuse.

La protestantisation de l'Eglise catholique

Voici ensuite la prophétie sur la protestantisation de l'Eglise catholique: «Et puis, j'ai vu que tout ce qui concernait le protestantisme prenait progressivement le dessus et la religion catholique tombait dans une décadence complète. La plupart des prêtres étaient attirés par les doctrines séduisantes mais fausses de jeunes enseignants, et tous contribuaient à l'œuvre de destruction. En ces jours, la foi tombera très bas, et elle ne sera conservée que dans quelques endroits, quelques maisons et quelques familles que Dieu a protégés des désastres et des guerres» (1820). Et encore, toujours sur la «grande église»: «Je vis que beaucoup de pasteurs se sont laissé entraîner dans des idées qui étaient dangereuses pour l'Église. Ils construisaient une Église grande, étrange et extravagante».

Mais cette prophétie ne s'arrête pas là, elle annonce également la doctrine qui depuis les années post-conciliaires, guide une grande partie de la pastorale ecclésiale, celle de l'œcuménisme et de la liberté religieuse: «Tous devaient y être admis, pour être unis et avoir des droits égaux: évangéliques, catholiques et sectes de toutes dénominations. Telle devait être la nouvelle Église ... Mais Dieu avait d'autres projets» (22 Avril 1823).

« Mais Dieu avait d'autres projets». Projets dont, bien sûr, aucun de nous ne sait rien: personne, en effet, n'est en mesure de dire si, comment et quand les prophéties de la Bienheureuse Emmerick sont d'actualité, ou même en train de se réaliser.
Mais on est surpris par la consonance avec de nombreux aspects, plus ou moins obscurs, de l'Église d'aujourd'hui.


Dernière édition par Ray Sugar Mandozza le Mer 24 Fév 2016 - 23:23, édité 2 fois

123456gg
Hosanna au plus haut des cieux!

Masculin Messages : 463
Inscription : 24/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par pax et bonum le Sam 20 Fév 2016 - 10:37

Si la prophétie est éclairante,son interprétation peut être dangereuse.

La "fausse Eglise des ténèbres" n'est pas l'Eglise actuelle toujours épouse du Christ,mais le faux courant au sein de l'Eglise souvent dénoncé dans ce forum,courant séculariste,hyper-humanitaire,anti-mystique,anti-piété,désacralisateur,socialisant et,dans le fond,davantage tourné vers la condition terrestre que le Salut divin.
pax et bonum
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6608
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par 123456gg le Sam 20 Fév 2016 - 11:50

Bonjour Pax et Bonum,

Nous allons vite le savoir avec l'annonce du bilan et des décisions du synode sur la Famille pour le mois prochain...
Et ce que je vous dis n'est en aucun cas une affaire de divination !...
Il s'agit juste d'une cogitation inspirée par une bonne connaissance des prophéties bibliques et chrétiennes, et d'une observation de tous les instants et d'une écoute attentive des Signes des Temps dans Notre Eglise et dans le monde...

De mémoire, le Pape François avait un an pour donner pour annoncer les conclusions et ses décisions, à partir de la fin de la seconde session du Synode sur la famille, soit depuis octobre 2015...

Puis il nous a été annoncé que le Pape François nous donnerait ces conclusions en mars prochain...

Ensuite, le Pape François a ajouté que ce n'est pas lui qui annoncerai ces décisions !...

En même temps, à la fin du Synode, le cardinal Oscar Maradiaga, responsable du Conseil des 9 cardinaux auprès du Pape François, a annoncé qu'ils préparaient un synode pour modifier la collégialité dans l'Eglise !...

Il vous faut savoir que la collégialité a été redéfinie par le Concile Vatican II, pour aider les Evêques et le Papes dans leurs décisions, pour une meilleure conduite de l'Eglise, d'une manière plus ouverte et plus collégiale...

Je crois bien que le Pape François va faire ce qu'il nous avait annoncé il y a deux ans dans son exortation apostolique, à savoir donner du pouvoir doctrinal aux Synodes et aux Conférences Nationales d'Evêques...

+ + + + +

EXHORTATION APOSTOLIQUE
"EVANGELII GAUDIUM"
DU SAINT-PÈRE FRANÇOIS
AUX ÉVÊQUES, AUX PRÊTRES ET AUX DIACRES
AUX PERSONNES CONSACRÉES ET À TOUS LES FIDÈLES LAÏCS
SUR L’ANNONCE DE L’ÉVANGILE DANS LE MONDE D’AUJOURD’HUI
...
32 - Du moment que je suis appelé à vivre ce que je demande aux autres, je dois aussi penser à une conversion de la papauté. Il me revient, comme Évêque de Rome, de rester ouvert aux suggestions orientées vers un exercice de mon ministère qui le rende plus fidèle à la signification que Jésus-Christ entend lui donner, et aux nécessités actuelles de l’évangélisation. Le Pape Jean-Paul II demanda d’être aidé pour trouver une « forme d’exercice de la primauté ouverte à une situation nouvelle, mais sans renoncement aucun à l’essentiel de sa mission ».
Nous avons peu avancé en ce sens. La papauté aussi, et les structures centrales de l’Église universelle, ont besoin d’écouter l’appel à une conversion pastorale. Le Concile Vatican II a affirmé que, d’une manière analogue aux antiques Églises patriarcales, les conférences épiscopales peuvent « contribuer de façons multiples et fécondes à ce que le sentiment collégial se réalise concrètement ». Mais ce souhait ne s’est pas pleinement réalisé, parce que n’a pas encore été suffisamment explicité un statut des conférences épiscopales qui les conçoive comme sujet d’attributions concrètes, y compris une certaine autorité doctrinale authentique. Une excessive centralisation, au lieu d’aider, complique la vie de l’Église et sa dynamique missionnaire.
33 - La pastorale en terme missionnaire exige d’abandonner le confortable critère pastoral du “on a toujours fait ainsi”. J’invite chacun à être audacieux et créatif dans ce devoir de repenser les objectifs, les structures, le style et les méthodes évangélisatrices de leurs propres communautés. Une identification des fins sans une adéquate recherche communautaire des moyens pour les atteindre est condamnée à se traduire en pure imagination. J’exhorte chacun à appliquer avec générosité et courage les orientations de ce document, sans interdictions ni peurs. L’important est de ne pas marcher seul, mais de toujours compter sur les frères et spécialement sur la conduite des évêques, dans un sage et réaliste discernement pastoral...

+ + + + +

Il semble donc que le Pape François souhaite mettre en place un outil présenté comme novateur, mais qui me parait très dangereux, car ce serait la porte ouverte à toutes les dérives et à toutes les fantaisies liturgiques et doctrinales...

Depuis vingt siècles, jamais aucun des Pontifes n'a fait une telle chose de partager le pouvoir doctrinal pontifical avec d'autres, parce que c'est l'Esprit-Saint qui conduit l'Eglise et les Pontifes, par l'infaillibilité du Pape et tout au long des siècles de l'Histoire de l'Eglise...

C'est bien vite oublier que Saint Pierre, le premier Pape, a été désigné par le Christ, et que c'est l'Esprit-Saint qui conduit l'Eglise et non un système démocratique ouvert à toutes les dérives, dans l'esprit du monde...

Pax et Bonum, je vous parie un bon repas après ce Carême, disont en avril prochain, que ces décisions du Synode sur la Famille vont être en priorité de donner l'accès à l'Eucharistie pour les divorcés-remariés, en tournant le dos aux enseignements du Christ sur le fait que ces couples sont adultères et pécheurs publics, ainsi qu'à Son enseignement sur l'indissolubilité du Mariage !...

Et ensuite, nous aurons droit à bien d'autres dérives, toutes plus étranges et surréalistes, les unes que les autres, et contraires à toute l'Histoire de l'Eglise : le mariage des prêtres, le sacerdoce des femmes, une plus grande protestantisation de la messe, etc.

Cher Pax et Bonum, ils vont peut-être même vous obliger à vous marier !...

C'est tout au moins ce que nous racontait en plaisantant à un de ses confrères conventuels, un vieux père Capucin de mes amis, aujourd'hui décédé : "Pourvu qu'ils ne nous obligent pas à nous marier !..."

UdP en JMJ


Dernière édition par Ray Sugar Mandozza le Lun 22 Fév 2016 - 10:34, édité 3 fois

123456gg
Hosanna au plus haut des cieux!

Masculin Messages : 463
Inscription : 24/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par Invité le Sam 20 Fév 2016 - 12:19

ne tirons pas trop de conclusions hative, et attendons,

Regardez, vous parlez dejà du Sacerdoce des femmes, alors que Jean-Paul II à définitivement fermé la porte à cette idée. c'est definitif

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par 123456gg le Sam 20 Fév 2016 - 12:56

Bonjour Eucharistie,

Jean-Paul II à définitivement fermé la porte à cette idée !...
C'est certain ! mais je vous signale que, dans ces deux derniers mois, un diocèse en France a encore remis cette question à l'ordre du jour dans les conclusions de son synode diocésain...
Je vous invite à partir de maintenant à rester très vigilant et attentif à tout ce qui va se passer dans l'Eglise, sous nos yeux...
Il y a fort longtemps que les choses se mettent en place dans la plus grande discrétion...
Lisez ou relisez les prophéties de Soeur de la Nativité, une clarisse urbaniste qui a vécu à Fougère, à l'époque de la Révolution... Relisez Marie-Julie Jahenny, car aujourd'hui les prophéties sont de plus en plus claires à la lecture des évènement de l'actualité de ce monde confus et schismatique..
Il y aura beaucoup de reniements et de trahisons...

UdP en JMJ

123456gg
Hosanna au plus haut des cieux!

Masculin Messages : 463
Inscription : 24/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par Invité le Sam 20 Fév 2016 - 12:59


J'ai tendance à me méfier de Marie-Julie Jahenny, il y a des accent trop extrêmes dans ce qu'elle dit, je sais pas trop quoi en penser...

Elle est reconnue par l'Eglise?

Bien à vous, en Christ.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par 123456gg le Sam 20 Fév 2016 - 13:29

Bonjour Eucharistie,

En ce qui me concerne, je me suis converti avec Marie-Julie Jahenny, Catherine Emmerick et le petit Livre Bleu de Don téphano Gobi, fondateur du Mouvement Sacerdotal Marial...
Et cela a changé et transformé ma vie par une conversion aussi soudaine que miraculeuse, radicale et totale, à un moment où en plus, je n'étais pas du tout en recherche spirituelle...

Lorsqu'il y a un fort caractère prophétique, il est rare que l'Eglise tranche en positif ou en négatif... Sauf pour le message de Notre Dame de La Salette !...
Dans sa sagesse, l'Eglise attend la réalisation des évènements annoncés pour se décider, car on reconnait l'arbre à ses fruits et, selon l'Ancien Testament, on reconnait les faux prophètes au fait que leurs prophéties ne se réalisent jamais comme ils les avaient annoncées... Et on reconnait aussi les vrais prophètes au fait que leurs prophéties se réalisent toujours, et conformément aux annonces...
Beaucoup de prophéties de Marie-Julie se sont déjà réalisées conformément à ses annonces révélées dans ses extases... Pour en parler, il ne suffit pas uniquement de tout contester sur les forums mais de travailler humblement dans le silence, d'étudier, de vérifier, de contrôler, de comparer les prophéties entre elles car Saint Paul nous enseigne que l'esprit des prophètes est soumis aux prophètes, etc.

Cherchez sur Intenet : Quelques Prédictions de Marie-Julie Jahenny déjà réalisées ou d'actualité...

http://www.marie-julie-jahenny.fr/quelques-propheties.htm

UdP en JMJ


Dernière édition par Ray Sugar Mandozza le Dim 21 Fév 2016 - 3:31, édité 1 fois

123456gg
Hosanna au plus haut des cieux!

Masculin Messages : 463
Inscription : 24/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par limond le Sam 20 Fév 2016 - 15:33


Bonjour

Je ne m'y connais pas beaucoup sur la théologie, mais en quoi cela changerais les choses si les femmes pouvais être prêtre ?

Je ne voie pas en quoi cela serais mal ?

limond
Avec le Pape François

Masculin Messages : 954
Localisation : quebec
Inscription : 09/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par Père Nathan le Sam 20 Fév 2016 - 15:44

@pax et bonum a écrit:Si la prophétie est éclairante,son interprétation peut être dangereuse.
La "fausse Eglise des ténèbres" n'est pas l'Eglise actuelle toujours épouse du Christ,mais le faux courant au sein de l'Eglise souvent dénoncé dans ce forum,courant séculariste,hyper-humanitaire,anti-mystique,anti-piété,désacralisateur,socialisant et,dans le fond,davantage tourné vers la condition terrestre que le Salut divin.

Bravo Bravo Bravo Bravo Bravo Bravo High five

Excellent !! High five
Père Nathan
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 4153
Age : 69
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par Père Nathan le Sam 20 Fév 2016 - 15:45

Eucharistie a écrit:
J'ai tendance à me méfier de Marie-Julie Jahenny, il y a des accent trop extrêmes dans ce qu'elle dit, je sais pas trop quoi en penser... Elle est reconnue par l'Eglise?

Pape Pie XII l'aimait beaucoup Ange aureole

... et moi aussi Lévite
Père Nathan
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 4153
Age : 69
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par Père Nathan le Sam 20 Fév 2016 - 16:08

@\""limond"" a écrit:Bonjour
Je ne m'y connais pas beaucoup sur la théologie, mais en quoi cela changerais les choses si les femmes pouvais être prêtre ?
Je ne vois pas en quoi cela serais mal ?

Cavalier

Me voici, @limond  pour un cours particulier :
"DES FEMMES PRETRES pourquoi non ?"   Reading

   Fin 1995, le Pape a fait promulguer une Note de la Congrégation de la Doctrine de la Foi affirmant que les fidèles sont tenus de donner leur assentiment définitif, " ce qui veut dire irrévocable, à une doctrine proposée infailliblement par l'Eglise ", à ce fait que les femmes ne peuvent pas, n'ont jamais pu, et ne pourront jamais recevoir le Sacrement du Sacerdoce.   :reading2  Angel

   A cela, on peut tout simplement donner l'explication que Jésus, Prêtre Eternel, n'est pas une femme.

   On peut expliquer aussi que c'est une question de Tradition, que ça ne s'est jamais fait. Mais si le Pape a engagé son Infaillibilité, c'est que l'explication touche les fondements mêmes de la Foi, c'est-à-dire notre vision même de Dieu, de la Très Sainte Trinité, du Christ, et des Sacrements :  Ill

   C'est une question de Sacrement.
Tous les Sacrements reproduisent la Présence personnelle et efficace de Jésus, qui est à la fois le Bon Dieu Lui-même et à la fois pleinement Homme comme nous.

   C'est à cause de cela que Jésus, et les Apôtres après Lui, a institué les Sacrements, en précisant pour chacun sa " matière " - qui sera pour chaque Sacrement l'icône, le signe de Sa Présence humaine - et sa " forme " - qui sera pour chaque Sacrement le signe de Sa Présence divine.      Jesus fish

   C'est pour cela, par exemple, que même si c'est en Chine, un prêtre se disait : " je vais dire la Messe avec du riz ", même s'il obtenait toutes les permissions du monde, sa Messe ne serait plus valide, elle ne serait plus sacramentelle. Pourquoi ? Parce qu'il n'a pas respecté exactement la matière de l'Eucharistie, établie par le Christ Lui-même et par Ses Apôtres.   abruti-smiley

   Et voilà l'explication : une femme ne peut pas être le sujet de la matière du Sacrement qui consacre des prêtres selon l'ordre de Melchisédek :Mr. Green

   Le Christ est le Prêtre qui se cache sous le voile du Sacerdoce Catholique.
   Mais s'Il est Prêtre, c'est parce qu'il est la Médiation unique qui introduit les hommes en Dieu et qui donne Dieu aux hommes.

   C'est donc l'aspect humain du Christ qui est prêtre
   C'est en tant qu'homme,
   et non en tant qu'Il est Dieu Lui-même,
   qu'Il est Prêtre

   Or, il est clair que c'est dans une chair masculine qu'Il S'est incarné.
     Oups!
   Un sujet féminin est donc de soi inapte à signifier la matière du Sacrement.


  C'est une question de forme. Pour ce qui est de la signification divine du Sacrement il y a également une contradiction qui apparaît :    Bible


   Le Sacrement exprime la Paternité divine sacramentellement présente (et c'est pour cela qu'on dit " Père " à un prêtre).

   Or, le Père, 1ère Personne de la Très Sainte Trinité, joue le rôle de l'Epoux, le rôle masculin... La 2ème Personne, le Fils, le Verbe, joue le rôle de l'Epouse (voir les discours de Jean-Paul II sur le commentaire de la Genèse, 1979-1980-1981). De sorte que le Christ, dans le Mystère de l'Incarnation, réalise un véritable mariage entre Dieu et l'homme, et Le voilà Epouse du côté de Sa Divinité
   et Epoux du côté de son humanité
   Son humanité de prêtre est le Signe de Son Père.
   Tout cela ne serait plus présent dans une prêtresse, ce qui est facile à comprendre.Joint mains


   C'est une question de fond.

   Troisième aspect important, qui est celui de la Révélation. Dans la Bible, le Prêtre, c'est le " Nouvel Adam ". Toute la Révélation biblique est construite à partir de la création de l'homme et de la femme. Sous cet angle également, la responsabilité de la fécondité au niveau sacerdotal s'attribue au Nouvel Adam : C'est encore sous l'aspect masculin qu'est révélée la Médiation sacerdotale.

   Autre évidence biblique du Sacerdoce dans la Révélation : l'aspect victimal de l'Agneau de Dieu, Celui qui est égorgé et qui fait sortir Son Epouse de Lui-même par le côté, par la plaie du Coeur. C'est également, depuis le sacrifice d'Abraham jusqu'à l'Apocalypse, l'aspect masculin qui domine dans la dimension victimale :

   La femme n'est jamais immolée, dans la Bible...

   Et si l'on reprend le schéma de l'acte chirurgical de la Genèse au chapitre 2, on voit que c'est encore l'aspect masculin qui apparaît.


C'est une question de signe et donc d'efficacité.
Tout Sacrement est " un signe efficace " : il tire son efficacité à la fois de la Toute Puissance de Dieu et de la définition du " signe ".Predicateur

   Et nous avons vu les trois aspects du " Signe " dans le Sacrement du Sacerdoce :
   - il doit représenter le médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus Messie et Fils de l'Homme
   - il doit signifier la Paternité de Dieu, pour être source de vie divine
   - il doit correspondre à ce que révèle la Bible, que le prêtre est en même temps la victime

   ... et ces trois aspects sont révélés dans la Bible... (et dans notre bon sens religieux naturel) comme appartenant à la masculinité.

  Cela fait donc partie essentielle du Sacrement que la matière soit reçue dans un sujet masculin, de sorte que si le Pape lui-même, par aventure, venait avec le Collège apostolique tout entier se réunir pour imposer les mains sur une femme, fût-ce la Vierge Marie, elle ne recevra pas le Sacrement de l'Ordre.

   Voilà pourquoi les femmes ordonnées en Angleterre ont beau imiter tous les gestes et paroles consécratoires, aucune " Transsubstantiation ", aucune Messe, n'en pourra sortir :   Le pain et le vin resteront pain et vin... . Les fidèles pourront imaginer tout ce qu'ils veulent, mais ce ne sera pas le Corps et le Précieux Sang de notre Dieu et Maître.Rigole

   Ceci étant dit, n'ayez aucune inquiétude : cela n'arrivera jamais, à aucun Pape, parce que le Christ a donné au Successeur de Pierre une promesse d'infaillibilité pour que soient toujours respectés les Sacrements d'une manière conforme à ce qui est institué par Dieu et tels qu'ils sont révélés dans l'Ecriture... Voilà déjà une chose que nous constatons ne pas exister chez la Reine d'Angleterre...


   C'est une question de fécondité. L’église anglicane risque bien de se saborder en proposant des femmes à la prêtrise... et ce serait normal parce qu'en faisant cela, ils pourraient bien perdre le reste de grâce sacramentelle qu'ils avaient encore...abruti-smiley

   Les pasteurs protestants masculins n'ont pas, eux non plus, le Pouvoir de transsubstantier, et il est vrai que sur le plan de la Grâce, il n'y a pas une grande différence entre un pasteur masculin et un pasteur féminin : ils reçoivent tous deux la même grâce qui n'est pas attachée au Sacrement mais sera proportionnée à leur Foi. Leur " Cène " est un mémorial et, pour eux, ce pain et ce vin bénis " en Mémoire du Seigneur " portent mystiquement la réalité du Christ comme Pain de Vie en proportion de leur ferveur spirituelle, mais jamais quant à la substance.

   Ce que les chrétiens doivent donc comprendre, c'est que ce qui est visé ici plus directement sous cette tentation (qui consiste à proposer le sujet féminin à la consécration formelle du Sacerdoce du Fils de l'Homme), ce n'est pas tant le Mystère même de ce Sacerdoce que celui de sa fécondité principale :

  l'aspect substantiel de la transformation eucharistique ! ! !
Père Nathan
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 4153
Age : 69
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par limond le Sam 20 Fév 2016 - 16:18


Bonjour

CCCCcccoooooolllll ....... Merci Père ! Blushy

limond
Avec le Pape François

Masculin Messages : 954
Localisation : quebec
Inscription : 09/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par Invité le Sam 20 Fév 2016 - 18:50

moi je veux bien, mais est elle béatifiée? pourquoi ne la canonisons pas?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par pax et bonum le Sam 20 Fév 2016 - 20:56

Merci au Père Nathan pour ses encouragements.

Anne Catherine Emmerich mériterait d'être canonisée car elle était stigmatisée.
Il y a aussi 2 fameuses prophéties réalisées:une pour l'espace,une pour le temps:la redécouverte de la maison de la Vierge à Ephèse grâce à ses description,l'annonce de l'erreur de moins 6 ans sur la Nativité du Christ,150 ans avant que les historiens ne l'affirment.

A+
pax et bonum
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6608
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par 123456gg le Dim 21 Fév 2016 - 3:46

Pere Nathan a écrit:
@pax et bonum a écrit: Si la prophétie est éclairante, son interprétation peut être dangereuse.
La "fausse Eglise des ténèbres" n'est pas l'Eglise actuelle toujours épouse du Christ, mais le faux courant au sein de l'Eglise souvent dénoncé dans ce forum, courant séculariste, hyper-humanitaire, anti-mystique, anti-piété, désacralisateur, socialisant et, dans le fond, davantage tourné vers la condition terrestre que le Salut divin.

Bravo Bravo Bravo Bravo Bravo Bravo High five

Excellent !!    High five

Bonjour,

Soyons patients et attendons le mois prochain, pour voir comment tout cela tournera...

Je n'interprète rien du tout et me contente de vous fournir quelques jalons en ligne de mire
et en points de repère... Et il n'y a rien de dangereux dans mes propos...

Pax et Bonum, c'est vous qui interprétez mal les signes des temps et jugez mal les personnes...

Je ne suis pas du tout d'accord avec vous lorsque vous dites que l'abbé Pagès est de droite...
ou pire avec des allusions d'extrême droite...

L'abbé Pagès est tout simplement et uniquement un véritable disciple du Christ et c'est tout...
Par rapport aux mensonges de la pensée unique, il révèle sa connaissance des sourates du Coran...
Pour nous ouvrir les yeux avec grand courage sur la dangerosité de l'Islam...
Sans crainte de se mettre lui-même en péril.

UdP en JMJ








123456gg
Hosanna au plus haut des cieux!

Masculin Messages : 463
Inscription : 24/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par pax et bonum le Dim 21 Fév 2016 - 10:23

Bon Dimanche.
Votre réponse devrait se trouver dans le fil sur l'Abbé Pagès.Je suis d'accord avec lui pour 99 pour cent.Reste ouverte la question sur Dieu:Allah est-il Dieu?

A bientôt!
pax et bonum
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6608
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par 123456gg le Dim 21 Fév 2016 - 14:54

@pax et bonum a écrit:Bon Dimanche.
Votre réponse devrait se trouver dans le fil sur l'Abbé Pagès.Je suis d'accord avec lui pour 99 pour cent.Reste ouverte la question sur Dieu:Allah est-il Dieu?
A bientôt!

Bonjour Pax et Bonum,

Comme vous le dites si bien, votre question n'a rien à faire sur ce fil...
Mais si vous souhaitez trouver une juste réponse, remontez aux sources de l'Islam...
Il existe de nombreux travaux très sérieux sur ce sujet...
Ensuite, en remontant aux origines, vous devez aussi vous interroger sur l'apparition de l'Archange Gabriel à Mahomet... Gabriel étreint Mahomet avec force jusqu'à l'étouffer !...

Dans les différentes apparitions de l'Archange Gabriel que nous connaissons dans notre propre tradition, depuis l'Ancien Testament, en passant par la maison de Nazareth, et jusqu'à l'Île-Bouchard, en 47...
L'archange Gabriel agit toujours avec une extrême douceur et très grand respect...

Pour moi, l'Islam est le nouveau "fléau de Dieu" que Dieu va laisser agir pour nous contraindre à revenir à la vraie Foi... Acceuillons-le comme une grâce (ou une contrainte !) de conversion...

Sur cette question que vous posez en pointant du doigt ce qui vous semble incohérent chez l'abbé Pagès, j'aimerai que vous nous donniez votre position personnelle à ce sujet, avec courage !...  

UdP en JMJ

123456gg
Hosanna au plus haut des cieux!

Masculin Messages : 463
Inscription : 24/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par 123456gg le Lun 22 Fév 2016 - 9:56

Pere Nathan a écrit:
@\""limond"" a écrit:Bonjour
Je ne m'y connais pas beaucoup sur la théologie, mais en quoi cela changerais les choses si les femmes pouvais être prêtre ?
Je ne vois pas en quoi cela serais mal ?

Cavalier

Me voici, @limond  pour un cours particulier :
"DES FEMMES PRETRES pourquoi non ?"   Reading

   Fin 1995, le Pape a fait promulguer une Note de la Congrégation de la Doctrine de la Foi affirmant que les fidèles sont tenus de donner leur assentiment définitif, " ce qui veut dire irrévocable, à une doctrine proposée infailliblement par l'Eglise ", à ce fait que les femmes ne peuvent pas, n'ont jamais pu, et ne pourront jamais recevoir le Sacrement du Sacerdoce.   :reading2  Angel

   A cela, on peut tout simplement donner l'explication que Jésus, Prêtre Eternel, n'est pas une femme.

   On peut expliquer aussi que c'est une question de Tradition, que ça ne s'est jamais fait. Mais si le Pape a engagé son Infaillibilité, c'est que l'explication touche les fondements mêmes de la Foi, c'est-à-dire notre vision même de Dieu, de la Très Sainte Trinité, du Christ, et des Sacrements :  Ill

   C'est une question de Sacrement.
Tous les Sacrements reproduisent la Présence personnelle et efficace de Jésus, qui est à la fois le Bon Dieu Lui-même et à la fois pleinement Homme comme nous...
[/b]

Bonjour, Il faut aussi préciser que si le Christ n'a rien dit à ce sujet, il a tout de même prêché par le "BON EXEMPLE" en ne choisissant uniquement que des HOMMES pour son collège des douze Apôtres...


Pere Nathan a écrit:   ... Ceci étant dit, n'ayez aucune inquiétude : cela n'arrivera jamais, à aucun Pape, parce que le Christ a donné au Successeur de Pierre une promesse d'infaillibilité pour que soient toujours respectés les Sacrements d'une manière conforme à ce qui est institué par Dieu et tels qu'ils sont révélés dans l'Ecriture... Voilà déjà une chose que nous constatons ne pas exister chez la Reine d'Angleterre...

Oui d'accord ! il est évident qu'aucun Pape ne prendra ce genre de décision d'ordonner des femmes !...
Par contre, il est tout aussi évident qu'un Antipape pourra le faire sans aucun problème !...
Surtout s'il a décidé de donner du pouvoir doctrinal aux Synodes et aux conférences Nationales d'Evêques...

Et les prophéties nous annoncent bien un Antipape qui livrera l'Eglise à l'Antéchrist, juste avant l'avènement du règne du Saint Pontife (Français) et du Grand Monarque (Français)...

D'ailleurs, puisque qu'à travers le sacerdoce des femmes, le Père Nathan écrit : "ce n'est pas tant le Mystère même de ce Sacerdoce que celui de sa fécondité principale : l'aspect substantiel de la transformation eucharistique !...", il ne faut pas oublier non plus que les textes bibliques eschatologiques nous parlent de "L'abomination du Sacrifice Perpétuel", c'est-à-dire de l'arrêt temporaire de l'Eucharistie... Et avant le réveil, le relèvement, le renouveau et le triomphe de l'Eglise, il nous faudra en passer par ces épreuves destin"es à éprouver et purifier notre Foi...  

Pere Nathan a écrit: ... Voilà pourquoi les femmes ordonnées en Angleterre ont beau imiter tous les gestes et paroles consécratoires, aucune " Transsubstantiation ", aucune Messe, n'en pourra sortir :  Le pain et le vin resteront pain et vin... Les fidèles pourront imaginer tout ce qu'ils veulent, mais ce ne sera pas le Corps et le Précieux Sang de notre Dieu et Maître.Rigole

   Ceci étant dit, n'ayez aucune inquiétude : cela n'arrivera jamais, à aucun Pape, parce que le Christ a donné au Successeur de Pierre une promesse d'infaillibilité pour que soient toujours respectés les Sacrements d'une manière conforme à ce qui est institué par Dieu et tels qu'ils sont révélés dans l'Ecriture... Voilà déjà une chose que nous constatons ne pas exister chez la Reine d'Angleterre...

   C'est une question de fécondité. L’église anglicane risque bien de se saborder en proposant des femmes à la prêtrise... et ce serait normal parce qu'en faisant cela, ils pourraient bien perdre le reste de grâce sacramentelle qu'ils avaient encore...abruti-smiley

   Les pasteurs protestants masculins n'ont pas, eux non plus, le Pouvoir de transsubstantier, et il est vrai que sur le plan de la Grâce, il n'y a pas une grande différence entre un pasteur masculin et un pasteur féminin : ils reçoivent tous deux la même grâce qui n'est pas attachée au Sacrement mais sera proportionnée à leur Foi. Leur " Cène " est un mémorial et, pour eux, ce pain et ce vin bénis " en Mémoire du Seigneur " portent mystiquement la réalité du Christ comme Pain de Vie en proportion de leur ferveur spirituelle, mais jamais quant à la substance...[/b]

Voilà ce que disait le Père Lamy au sujet des Anglicans :

Le Père Jean-Édouard Lamy est né le 23 juin 1853, au Pailly, près de Langres dans la Haute-Marne. Devenu vicaire à Saint-Ouen, puis curé de La Courneuve en 1900, il était considéré comme un second Curé d’Ars.

Quelque concentrée que parût l'action du Père Lamy sur des objectifs immédiats, qui semblaient l'absorber entièrement, sa pensée restait libre de tout lien et d'une compréhension réellement catholique, c'est-à-dire universelle. Il priait en particulier très souvent pour les Anglicans :

« Parmi les Anglicans, disait-il, il y en a beaucoup qui sont moins coupables que nous. Ils sont dévots à la Très Sainte Vierge, au Saint-Sacrement. Leur erreur, ce n'est pas à eux-mêmes qu'il faut l'imputer, mais à leurs aînés. Même si le Saint-Sacrement n'est pas là, ils le prient réellement. De ces dévotions, il ne peut leur en revenir que du bien. La réconciliation avec Rome, aussi bien en Angleterre que dans leurs colonies et que dans les missions protestantes, ce serait un bien énorme. Et pour les églises schismatiques, quel exemple ! Leur principal appui disparaîtrait ».

Ceci étant dit, je (Ray Sugar) pense que du fait de la situation d'excommunication des Anglicans, il n'y a actuellement aucune grâce sacramentelle possible dans l'Eglise Anglicane, et cette situation qui perdure depuis des siècles fait que les Anglicans sont ouverts à toutes les dérives ; ils sont à la source de toutes les divisions "protestantes" qui ont suivi, à la source du fondement de la Franc-Maçonnerie et à la diffusion du poison pour la Foi, qu'est le relativisme des officines occultes... et qui ont générés autant d'églises particulières et de sectes aux USA... et ainsi, d'enfants séparés qu'ils étaient, pour beaucoup, ils se sont complètement égarés !...

UdP en JMJ

123456gg
Hosanna au plus haut des cieux!

Masculin Messages : 463
Inscription : 24/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par 123456gg le Lun 22 Fév 2016 - 10:37

- SOLIDES PRINCIPES SUR LESQUELS SE FONDENT L'OBEISSANCE AU PAPE -

Dans l’actuel état de confusion où se trouve l’Eglise, confusion développée et entretenue par des déclarations et des attitudes qui nous blessent profondément dans notre conscience catholique et dans notre attachement au Saint Siège Apostolique, il est bon de se rappeler de manière sereine et objective les solides principes sur lesquels se fonde l’obéissance surnaturelle authentique. Je vous laisse donc lire, relire et méditer sur cet excellent texte de Roberto de Mattei :

+ + + + +

http://www.correspondanceeuropeenne.eu/2013/10/01/eglise-catholique-la-fin-et-les-moyens/

Dans le monde déséquilibré dans lequel nous vivons, bien des erreurs de comportement naissent de la confusion des idées et des concepts. L’une des principales équivoques concerne le rapport entre la fin et les moyens des actes humains. Nous avons eu la possibilité d’expliquer pourquoi, pour un catholique, la fin, aussi bonne soit-elle, ne justifie jamais l’emploi de moyens illicites pour y parvenir (cf. CE 270/01 du 20 juillet 2013). Il n’est pas possible d’accomplir le mal pour obtenir un bien. Le respect de la loi morale doit être absolu et ne peut tolérer d’exceptions.

Il existe cependant un autre principe fondamental de la vie chrétienne : celui selon lequel les moyens, aussi nobles et élevés soient-ils, ne prévalent jamais sur la fin, mais doivent toujours être subordonnés à cette dernière. Dans le cas contraire, on assisterait à une inversion de valeurs entre la fin et les moyens.

Les fins des actions humaines peuvent être multiples et les moyens permettant de les atteindre encore plus nombreux. Il existe cependant une fin ultime dont nous dépendons tous. Cette fin est Dieu, cause première et fin ultime de tout ce qui existe, dont tout dérive et auquel tout revient : « alpha et oméga, premier et dernier, commencement et fin » comme l’indique l’Apocalypse (22, 13).
La gloire de Dieu est la seule fin de toutes choses ainsi que leur seul bien.

Le Père François Pollien (1853-1936) rappelle que le Ciel et la terre, les Anges et les hommes, l’Église et la société, la grâce et les sacrements, les animaux et les plantes, l’activité et la force des êtres, les événements historiques et cosmiques, en tant que créatures doivent être considérés comme des instruments et seulement en tant que tels, moyens en vue de notre fin : la gloire de Dieu à laquelle est liée notre bonheur (La vie intérieure simplifiée et ramenée à son fondement, Beauchesne, 1933). Ceci vaut pour toute créature, la plus élevée soit-elle.


La personne même du Pape, en tant que Vicaire du Christ, est la plus noble des créatures mais elle est un instrument et non une fin en soi. C’est en tant que telle qu’elle doit être utilisée si nous ne voulons pas renverser le rapport entre les moyens et la fin.

Il est important de le souligner à une époque où il existe, surtout parmi les catholiques les plus fervents, une grande confusion à cet égard. Le catéchisme nous enseigne qu’il faut obéir au Pape parce que l’obéissance est une vertu morale qui nous lie à la volonté du supérieur et, parmi toutes les autorités sur la terre, il n’en existe de plus haute que celle du Pape. Mais l’obéissance au Pape est aussi un instrument et non une fin en soi.

L’obéissance au sein de l’Église comporte pour le sujet le devoir d’accomplir non pas la volonté du supérieur mais uniquement celle de Dieu. C’est pourquoi l’obéissance n’est jamais aveugle ou inconditionnée. Elle a ses limites dans la Volonté de Dieu qui s’exprime au travers de la loi naturelle et divine et de la Tradition de l’Église, dont le Pape est le gardien et non le créateur.

La tendance aujourd’hui si largement répandue de considérer comme infaillible toute parole et tout comportement du Pape, naît d’une mentalité historiciste et immanentiste, qui recherche le divin chez les hommes et dans l’histoire et est incapable de juger les hommes et l’histoire à la lumière de cette loi divine et naturelle qui est le reflet direct de Dieu.

L’Église du Christ qui transcende l’histoire est remplacée par l’église moderniste qui vit immergée dans l’histoire. Au Magistère pérenne vient se substituer le magistère « vivant », exprimé par un enseignement pastoral, évocatoire et allusif qui se transforme chaque jour et a sa regula fidei dans le sujet de l’autorité et non pas dans l’objet de la vérité transmise.

Ceux qui utilisent vis-à-vis du Pape des paroles sarcastiques ou irrévérentes se trompent. Mais le respect dû au Vicaire du Christ ne s’adresse par à l’homme mais à Celui qu’il représente. À l’homme, au docteur privé, il est même possible, dans des cas exceptionnels, de résister. Les fidèles catholiques se sont glorifiés d’être « papolâtres » ou « papistes », titres qui leur avaient été attribués de manière méprisante par les ennemis de l’Église. Mais aucun vrai catholique n’est jamais tombé dans la « papolâtrie » qui consiste à diviniser le Vicaire du Christ au point de le substituer au Christ Lui-même.

La papolâtrie exprime la confusion entre les moyens et la fin et constitue une attitude psychologique reposant sur une erreur doctrinale.

Le théologien passionniste Enrico Zoffoli (1915-1996), dans un essai intitulé Potere e obbedienza nella Chiesa (Segno, 1996), nous rappelle que Pierre, premier Vicaire du Christ, manqua à son devoir, sinon en trahissant la vérité, du moins en permettant que les fidèles puissent demeurer dans le doute et la confusion jusqu’à ce que saint Paul ose le reprendre publiquement (Ga 2, 11) parce que le devoir de « marcher droit selon la vérité de l’Évangile » (Ga 2, 14) prévaut sur l’autre, consistant à obéir et à se taire.

L’autorité humaine cesse – en ce qui concerne son exercice – lorsqu’elle outrepasse ses limites et offense la vérité ou ne la défend pas comme cela serait nécessaire et dans la mesure nécessaire afin qu’elle ne soit pas trahie. « Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes » (Ac 5, 29), avait déclaré saint Pierre lui-même devant le Sanhédrin de Jérusalem. À propos du comportement de saint Pierre, saint Thomas, lui aussi, en accord avec saint Augustin, considère qu’il ne faut jamais renoncer à la vérité par crainte d’un scandale : « Veritas numquam dimittenda est propter timorem scandali » (Super epistolam B. Pauli ad Galatas 2, 11-14, lect. 3, n. 80).

Il est possible de pécher par excès contre l’obéissance, en obéissant dans les choses illicites, ou par défaut, en désobéissant dans les choses licites. Face à un ordre injuste, si l’ordre lèse seulement notre personne, il est possible de se comporter héroïquement en obéissant. Mais si l’ordre lèse la loi divine et naturelle, ou le bien commun, l’héroïsme se manifeste dans la résistance : obéir deviendrait alors un simple servilisme.

Il ne faut pas avoir peur à cet égard. Le père Enrico Zoffoli rappelle qu’aucune censure – même pontificale – n’a de valeur si elle est fondé sur des motifs objectivement faux ou si elle ne concerne pas le domaine de la foi et des mœurs (Potere e obbedienza, p. 50). En effet, selon le Droit canonique, « Nul ne sera puni à moins que la violation externe de la loi ou du précepte ne lui soit gravement imputable du fait de son dol ou de sa faute » (Can.1321 § 1).

Le critère selon lequel le fidèle peut résister à un ordre injuste de la suprême autorité ecclésiastique ne se fonde pas sur le libre examen, qui affirme par principe l’indépendance de la raison humaine par rapport à toute autorité, mais sur le sensus fidei commun à tout baptisé, c’est-à-dire sur cette foi qui fait de tout catholique un homme libre dans le service de la Vérité.

Si un Pape voulait, par exemple, imposer la prière commune avec les musulmans, abroger le Rite romain antique, introduire le mariage des prêtres, il serait nécessaire d’opposer une résistance respectueuse mais ferme. Le sensus fidei s’opposerait à cela mais plus forte serait l’opposition, plus elle devrait être accompagnée d’un amour renouvelé envers la Papauté, l’Église et son Fondateur, Jésus Christ.

Entre Dieu et les créatures, il existe une cascade inépuisable de médiations, c’est-à-dire de moyens au travers desquels les créatures peuvent plus facilement parvenir à leur fin. Après Jésus Christ, Fils de Dieu et Dieu Lui-même, à Qui tout est configuré, il existe une seule médiation parfaite, celle de la Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu, co-rédemptrice et Médiatrice de toutes les grâces, conçue sans péché originel et immune dn cela de toute erreur et de tout péché. Notre Dame, Fille élue du Père, Mère du Fils, Épouse du Saint-Esprit, est considérée par les théologiens comme un « complementum Trinitatis » depuis toute éternité.

Elle et Elle seule, après Jésus Christ, est la Médiatrice parfaite.
Aux heures de doute, de confusion, d’obscurité, le chrétien lève les yeux vers la fin et s’abandonne avec confiance au moyen par excellence, le seul toujours infaillible, pour parvenir au but : la Très Sainte Vierge Marie, Celle qui, seule, la nuit du Samedi Saint, ne vacilla pas et, alors que les Apôtres s’enfuyaient, prit sur Elle la foi de l’Église naissante. (Roberto de Mattei)

123456gg
Hosanna au plus haut des cieux!

Masculin Messages : 463
Inscription : 24/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par 123456gg le Lun 22 Fév 2016 - 11:02

- CARDINAL OSCAR MARADIAGA :
« Le prochain synode doit porter sur la collégialité »
Recueilli par Sébastien Maillard (à Rome),
le 26/10/2015

http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Cardinal-Oscar-Maradiaga-Le-prochain-synode-doit-porter-sur-la-collegialite-2015-10-26-1373009

Après le synode sur la famille, « l’Église sera plus samaritaine », estime le cardinal Oscar Maradiaga, coordonnateur du Conseil des cardinaux, dans un entretien à La Croix. L’archevêque de Tegucigalpa, proche du pape François, propose qu’une prochaine assemblée des évêques traite de la synodalité, de la collégialité et de la décentralisation dans l’Église. Coordonnateur du C9, conseil des cardinaux entourant le pape pour la réforme de la Curie, il donne des indications sur le futur dicastère pour les laïcs et la famille.

La Croix : Quel est le sentiment qui domine chez vous alors que le Synode a achevé dimanche trois semaines de discussions intenses sur la famille ?

Cardinal Oscar Maradiaga : Je suis fier que nous restions unis en dépit de nos différences culturelles, de nos diverses manières de penser, de nos perceptions de la réalité parfois à 180° d’écart. Des évêques travaillant surtout en bureaux, avec peu d’expérience pastorale au milieu du troupeau, ont été les plus légalistes. Mais ces différences n’ont pas empêché d’accepter des lignes directrices communes pour améliorer la pastorale familiale. Même les Nations unies n’ont pas cette capacité parce que la politique les rassemble et non la foi, l’amour du Christ.

Après ce synode, l’Église sera plus samaritaine. Cela rejoint l’objectif du pape François d’une Église partant à la recherche des familles blessées, de celles ayant des enfants handicapés, des personnes âgées abandonnées alors qu’elles devraient être un cadeau et non un fardeau, des jeunes sans perspective, qui tentent l’émigration comme je le vois au Honduras, des jeunes couples dans leurs premières années de mariage, tentés par le divorce quand surviennent des difficultés.

En quoi cette attention serait-elle nouvelle pour l’Église ?

Card O. M. : C’est nouveau dans la mesure où il s’agit d’élargir cette attitude pastorale d’accompagnement, au-delà des seuls mouvements dont elle est la mission. Par exemple, les premières années de mariage font l’objet d’une attention surtout de la part des Équipes Notre-Dame ou d’autres organisations comparables. Maintenant, il faut que ce type d’accompagnement soit généralisé à toutes les paroisses, qu’il mobilise au-delà de ceux investis dans ces mouvements.

Autre exemple, face au veuvage. Au début de l’histoire de l’Église, il existait un ministère spécial pour les personnes veuves. Il s’agit, ici aussi, de pouvoir offrir plus largement cet accompagnement. Le jubilé de la miséricorde doit permettre d’encourager cela.

Ce qui est nouveau aussi pour l’Église, au cours de ce synode comme pour celui de l’an dernier, c’est la liberté de parole, l’opportunité de s’exprimer en toute franchise. Ce que le travail accentué en petits groupes a favorisé. Il faut poursuivre avec cette nouvelle méthodologie.

Ce qui est nouveau enfin, c’est la réforme de la procédure pour les procès en nullité de mariage : je la considère comme une grande réforme. Le pape François l’a accomplie volontairement avant le début du synode sur la famille pour ne pas que l’assemblée se transforme en débat entre canonistes sur cette question. Celle-ci avait déjà été largement abordée au cours du premier synode l’an dernier.

L’Église doit-elle s’habituer plus largement à davantage de délibération ?

Card O. M. : Pour les 50 ans de l’institution du Synode des évêques, le 17 octobre, le pape François a prononcé un beau discours sur les principes de synodalité et de collégialité, incluant aussi la décentralisation. Ceci pourrait constituer un thème très intéressant pour le prochain Synode. Nous allons devoir faire des propositions de sujet (NDLR. Le cardinal Maradiaga siège désormais au Conseil du Synode). Ceci pourrait être de savoir où nous en sommes aujourd’hui de Vatican II. C’est à partir de ce Concile qu’est né le synode des évêques. Ces assemblées étaient devenues routinières. Le pape François a souhaité qu’elles ne deviennent pas seulement une usine à fabriquer des documents.

Comment va fonctionner le nouveau dicastère pour les laïcs et la famille dont le pape vient d’officialiser la création ?

Card O. M. : Une commission va préparer ses statuts canoniques pour approbation en décembre. C’est une autre question de savoir qui en prendra la tête. Ce pourrait être un couple marié s’agissant de la famille, un homme ou une femme laïque pour l’organe sur les laïcs et un expert en bioéthique pour le domaine de la vie. Un cardinal ou un évêque en serait le préfet ou président, avec des conseillers. Mais le travail concret doit y être confié à davantage de laïcs, hommes et femmes.

Recueilli par Sébastien Maillard (à Rome)

123456gg
Hosanna au plus haut des cieux!

Masculin Messages : 463
Inscription : 24/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par 123456gg le Lun 22 Fév 2016 - 11:16

http://benoit-et-moi.fr/2012(III)/articles/document-le-testament-du-cardinal-martini.php

Document : " LE TESTAMENT DU CARDINAL MARTINI "

J'ai traduit le texte de l'interview accordée par lui le 8 août dernier, et que le Corriere della Sera a publiée le lendemain de sa mort. Elle rappelle la lettre posthume de l'Abbé Pierre, en 2007 (3/9/2012)

La nouvelle a été reprise par le NYT, la BBC, et Le Monde.
Pas franchement la presse catholique, donc. Et même une presse notoirement impliquée dans TOUTES les attaques récentes contre Benoît XVI.
Le procédé rappelle étrangement la lettre posthume de l'Abbé Pierre (1)

Voir aussi:
> La mort du cardinal Martini
> Le cadeau posthume à L'Eglise du cardinal Martini


C'est un catalogue que ne renieraient pas Hans Küng, et ses "versions du pauvre" hexagonales.

Il n'y a que deux options :

¤ Soit le cardinal était parfaitement lucide au moment où il a prononcé ces paroles, et alors, il était bien LE grand diviseur que certains ont soupçonné. Il lègue à l'Eglise, et au Saint-Père, une véritable bombe. Quel que soit le fond de vérité que recèlent ces propos (il y en a certainement), c'est un acte ultime de vanité et de désobéissance, ou au moins, d'incitation à la désobéissance. Il ne rend pas service à l'Eglise, mais contribue à la lacérer, en la livrant sur un plateau aux critiques de ses pires ennemis, à l'intérieur et à l'extérieur. (2)

¤ Soit le vieil homme, à la dernière extrémité, s'est vu extorquer (ou attribuer) ces propos par des gens peu scrupuleux, poursuivant un but précis. Une fois qu'il est mort, l'opération est sans risque.

Texte en italien ici: http://www.corriere.it
Ma traduction - les caractères "(...)" sont dans le texte original.

L'adieu à Martini
«L'Eglise a 200 ans de retard»

La dernière interview: «Pourquoi ne se secoue-t-elle pas, pourquoi avons-nous peur ?»

Le père Georg Sporschill, le confrère jésuite qui l'a interviewé dans «Conversations nocturnes à Jérusalem» et Federica Radice, ont rencontré Martini le 8 Août: «Une sorte de testament spirituel. Le cardinal Martini a lu et approuvé le texte».

-----------------------

- Comment voyez-vous la situation de l'Eglise ?
« L'Eglise est fatiguée, dans l'Europe du bien-être et en Amérique. Notre culture a vieilli, nos Eglises sont grandes, nos maisons religieuses sont vides et l'appareil bureaucratique de l'Église en augmentation, nos rituels et nos vêtements sont pompeux. Ces choses expriment-elles ce que nous sommes aujourd'hui ? (...)
Le bien-être pèse. Nous nous trouvons là, comme le jeune homme riche qui s'en alla tout triste quand Jésus l'a appelé pour faire de lui son disciple. Je sais que nous ne pouvons pas tout laisser avec facilité. Mais au moins nous pouvons essayer de chercher des hommes qui soient libres et plus proches d'autrui. Comme Mgr Romero et les martyrs jésuites du Salvador. Où sont chez nous les héros auxquels nous inspirer ? En aucun cas nous ne devons les limiter avec les contraintes de l'institution. »

- Qui peut aider l'Eglise aujourd'hui ?

« Le Père Karl Rahner utilisait volontiers l'image des braises cachées sous la cendre. Je vois dans l'Eglise d'aujourd'hui tellement de cendres sur les braises qu'il me vient souvent un sentiment d'impuissance. Comment peut-on libérer la braise des cendres de manière à raviver la flamme de l'amour ?

Premièrement, nous devons chercher cette braise. Où sont les gens simples pleins de générosité comme le bon samaritain ? Qui ont la foi, comme le centurion romain ? Qui sont enthousiastes comme Jean-Baptiste ? Qui osent le nouveau, comme Paul ? Qui sont fidèles comme Marie-Madeleine ? Je conseille au Pape et aux évêques de chercher douze personnes "hors-piste" pour les postes de direction. Des hommes qui sont proches des pauvres et qui sont entourés par des jeunes et qui expérimentent des choses nouvelles. Nous avons besoin de la confrontation avec des hommes qui brûlent, pour que l'esprit puisse se répandre partout.

- Quels instruments conseillez-vous contre la fatigue de l'Eglise ?
«J'en recommande trois très forts.
- Le premier est la conversion : l'Eglise doit reconnaître ses erreurs et doit parcourir un chemin radical de changement, à commencer par le pape et les évêques. Les scandales de pédophilie nous poussent à nous engager dans un chemin de conversion. Les questions sur la sexualité et sur tous les thèmes concernant le corps en sont un exemple. Elles sont importantes pour tout le monde et parfois peut-être qu'elles sont même trop importantes. Nous devons nous demander si les gens continuent à écouter les conseils de l'Eglise sur les questions sexuelles. L'Eglise, dans ce domaine, est-elle toujours une autorité de référence ou seulement une caricature dans les médias?
- Le second est la Parole de Dieu. Le Concile Vatican II (...) a rendu la Bible aux catholiques. Seul celui qui perçoit dans son cœur cette Parole peut faire partie de ceux qui aideront au renouveau de l'Eglise et sauront répondre aux questions personnelles avec le juste choix. La Parole de Dieu est simple et cherche comme compagnon un cœur qui écoute (...). Ni le clergé, ni le droit ecclésial ne peuvent remplacer l'intériorité de l'homme. Toutes les règles externes, les lois, les dogmes, nous sont donnés pour clarifier la voix intérieure et pour le discernement des esprits.
- Pour qui sont les sacrements ? Ceux-ci sont le troisième instrument de guérison. Les sacrements ne sont pas un instrument pour la discipline, mais une aide pour les hommes dans les moments de chemin et dans les faiblesses dans la vie. Portons-nous les sacrements aux hommes qui ont besoin d'une nouvelle force? Je pense à tous les couples divorcés et remariés, aux familles élargies. Ils ont besoin d'une protection spéciale. L'Église soutient l'indissolubilité du mariage. C'est une grâce quand un mariage et une famille réussissent (...). L'attitude que nous prenons à l'égard des familles élargies déterminera la proximité de l'Église à la génération des enfants. Une femme a été abandonnée par son mari et trouve un nouveau compagnon qui prend soin d'elle et de ses trois enfants. Le second amour réussit. Si cette famille est victime de discrimination, c'est non seulement la mère, mais aussi ses enfants, qui sont rejetés. Si les parents se sentent hors de l'Eglise, ou n'en ressentent pas le soutien, l'Eglise va perdre la prochaine génération. Avant la communion, nous prions: «Seigneur, je ne suis pas digne ...»
Nous savons que nous ne sommes pas dignes (...). L'amour est grâce. L'amour est un don. La question de savoir si les divorcés peuvent recevoir la communion doit être inversée. Comment l'Église peut-elle apporter son aide par la force des sacrements à ceux qui ont des situations familiales complexes ?

- Vous, que faites-vous personnellement ?
« L'Eglise est restée en retard de 200 ans. Pourquoi ne se secoue-t-elle pas ? Avons-nous peur ? La peur plutôt que le courage ? Pourtant, la foi est le fondement de l'Eglise. La foi, la confiance, le courage. Je suis vieux et malade et je dépends de l'aide des autres. Les personnes bonnes autour de moi me font sentir l'amour. Cet amour est plus fort que le sentiment de méfiance que je ressens parfois envers l'Église en Europe. Seul l'amour vainc la lassitude. Dieu est Amour. J'ai encore une question pour Toi: que peux-Tu faire pour l'Eglise ?.

Georg Sporschill SJ, Federica Radice Fossati Confalonieri

+ + + + +

LA LETTRE POSTHUME DE L'ABBÉ PIERRE

(1) Il m'est revenu en mémoire une autre lettre posthume, celle de L'Abbé Pierre, décédé en janvier 2007. Le procédé est rigoureusement identique!!
J'écrivais alors (cf. article en entier http://beatriceweb.eu )
---------------------
COMMENT FAIRE PARLER LES MORTS...

Une bonne partie de sa vie, l'Abbé Pierre a été récupéré par les ennemis de l'Eglise.
Eh bien, il semble que cela continue même après sa mort.
En témoigne cette dépêche de l'AFP, publié dans LA CROIX. ...

L'abbé Pierre avait demandé au pape l'ordination de prêtres mariés
L'abbé Pierre avait écrit au pape Benoît XVI pour recommander l'accès à la prêtrise d'"hommes mariés, fervents et capables", annonce le Monde des religions qui publie jeudi ce document.
L'abbé Pierre, décédé le 22 janvier, avait écrit cette lettre le 1er novembre 2005 et demandé qu'elle ne soit rendue publique qu'après sa mort, indique le rédacteur en chef du magazine, Frédéric Lenoir, à qui l'abbé avait confié ce document.
...

123456gg
Hosanna au plus haut des cieux!

Masculin Messages : 463
Inscription : 24/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par 123456gg le Lun 22 Fév 2016 - 11:22

- LE CADEAU POSTUME A L'EGLISE DU CARDINAL MARTINI -

http://benoit-et-moi.fr/2012(III)/articles/le-cadeau-posthume-a-leglise-du-cardinal-martini.php

L'interviewe date du 8 août dernier, et a été publiée samedi 1er septembre sur Il Corriere, reprise par le Monde et le NYT !
Il y parlerait d'une Eglise fatiguée, en retard de 200 ans. De quoi donner raison à ceux qui, comme Antonio Socci, persistent à voir en lui un diviseur. (2/9/2012)

> Cf. La mort du cardinal Martini

Cette dernière interviewe a été faite par le Père jésuite Georg Sporschill, avec lequel il a co-écrit "Conversation nocturme à Jérusalem", paru en français sous le titre "Le rêve de Jérusamem", cf. http://benoit-et-moi.fr/2010-I (1).

Elle est reprise avec délectation par Le Monde qui titre Dans une interview posthume, le cardinal Carlo Maria Martini s'en prend à l'Eglise catholique .

Si le cardinal n'était pas mort peu après, elle n'aurait pas été publiée. Ou plus exactement, certains la gardaient sous le coude pour en faire un testament sprituel. Contre l'Eglise. Contre Benoît XVI.

Il Corriere précise: "Le cardinal a lu et approuvé le texte". Il savait donc.

Antonio Socci, rencontré à plusieurs reprises dans ces pages a des comptes personnels à régler avec l'icône des media.
C'est trop "italien", et trop "pointu" pour nous intéresser ici.
Mais il y a un certain réalisme dans cet article publié hier, que j'ai partiellement traduit (www.antoniosocci.com)

Je ne suis pas Martinien, je suis catholique.

----------------

En voyant l'océan de louanges démesurées du cardinal Martini sur les journaux d'hier, j'ai pensé au Sermon sur la montagne où Jésus avertit les siens ainsi: « Malheur à vous quand tous les hommes diront du bien de vous» (Luc 6, 24 - 26).

Les vrais disciples de Jésus sont en effet un signe de contradiction: «Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est sien, mais parce que vous n'êtes pas du monde (...) le monde vous hait. S'ils m'ont persécuté, ils vous persécuteront aussi»(Jn 16, 18-20).

Puis Jésus indiqua à ses disciples cette béatitude: «Heureux êtes-vous quand les hommes vous haïssent, et quand ils vous mettent au ban, et vous insultent et qu'on rejettera votre nom comme infâme, à cause du Fils de l'homme. Réjouissez-vous ce jour-là et exultez, car voici que votre récompense sera grande dans les cieux »( Luc 6,20 à 23 ).

Une chose est certaine, Martini a toujours été porté en triomphe par les médias du monde entier depuis des décennies, et encensé par les plus anti-catholiques et plus hostiles à Jésus-Christ et à son Eglise.

Qu'est-ce à dire ?

Vous objectez que cela ne dépend pas de sa volonté ? Mais les faits disent que Martini a toujours cherché les applaudissements du monde, a toujours caressé le Pouvoir (celui de la mentalité dominante) dans le sens du poil, celui des modes idéologiques des journaux laïcs, obtenant les applaudissements et les éloges.
Il a été un invité régulier et honoré des salons médiatiques jusqu'à ses derniers jours.

Ou bien il vous semble qu'il a refusé l'exaltation instrumentale des médias qui pendant des années l'ont acclamé comme l'antipape, comme l'antithèse de Jean-Paul II puis Benoît XVI ?
Pour moi, c'est non. Pourtant, il aurait pu le faire avec des mots fermes et clairs, comme l'a fait don Lorenzo Milani , lorsque la presse progressiste et la gauche intellectuelle et politique disaient: «il est des nôtres».

Lui répondait, indigné : «Mais comment, des vôtres ! Je suis un prêtre et c'est tout». Quand ils essayaient de l'utiliser contre l'Église, il leur rétorquait brutalement, «dans quel sens est-ce que je pense comme vous? Mais en quoi?... Cette Église est celle qui possède les sacrements. L'absolution des péchés, ce n'est pas L'Espresso qui me la donne. La communion et la messe, c'est eux qui me les donnent? Ils doivent se rendre compte qu'ils ne sont pas en position de juger et de critiquer ces choses. Ils ne sont pas qualifiés pour juger».

Et encore: «Il m'a fallu 22 ans pour sortir de la classe sociale qui écrit et lit L'Espresso et Il Mondo. Ils doivent me snobber, dire que je suis naïf et démagogue, ne pas m' honorer comme l'un d'eux. Parce que je ne suis pas l'un d'eux... La seule chose qui importe, c'est Dieu...».

Ces merveilleuses paroles de Don Milani, nous aurions voulu les entendre du cardinal, mais nous ne les avons jamais entendues. Jamais. A la place, nous en avons entendu d'autres qui nous ont déconcertés, plongés dans la confusion, nous catholiques ordinaires. Paroles dans lesquelles il était le contrepoint ponctuel à l'enseignement des papes et de l'Eglise.
Au point qu'hier, la «Repubblica» a pu l'encenser en ces termes : «il n'a jamais condamné l'euthanasie», «du dialogue avec l'islam au "oui" au préservatif».
Tout ce que les modes idéologiques imposaient, trouvaient Martini ouvert au dialogue, "possibiliste": « ce n'est pas mal que deux personnes, y compris homosexuelless, aient de la stabilité et que l'Etat l'encourage», a-t-il dit.

Il est tout à fait légitime - pour quiconque - de professer ces idées. Mais pour un cardinal de l'Église catholique romaine ? N'y a-t-il pas une contradiction flagrante ? Qu'imposerait la loyauté ?
Quand un cardinal affirme: «Je serais heureux d'être catholique, et tout aussi heureux que l'autre soit évangélique ou musulman», ne proclame-t-il pas l'équivalence de toutes les religions ?
Qui se souvient de quelque vibrante déclaration de Martini en contradiction avec les idées du «politiquement correct» ? Ou qui se souvient d'une dénonciation ardente en défense des chrétiens persécutés ?
Moi, je ne m'en souviens pas. Il préférait discuter avec Scalfari (ndt: fondateur de la Repubblica, aujourd'hui à la retraite, cf. benoit-et-moi.fr/2009/) et - souligne ce dernier - «il n'a jamais rien fait pour me convertir». Je le crois. En fait, Scalfari était ravi de se sentir ainsi secondé dans ses caprices philosophiques.
Dans la deuxième lettre à Timothée, Saint Paul - enjoignant au disciple de prêcher la saine doctrine - prophétise: «Les jours viendront où ils ne supporteront pluss la saine doctrine, mais démangé par le désir d'entendre quelque chose, les hommes s'entoureront de maîtres au gré de leurs passions, refusant d'écouter la vérité, et se tourneront vers les fables» (Timothée 4, 3-4)

Dans sa dernière interviewe (1), critique avec l'Église, Martini se demandait où sont «les hommes qui brûlent», les gens «qui ont la foi comme le centurion, enthousiastes comme Jean-Baptiste, qui osent le nouveau comme Paul, qui sont fidèles comme Marie-Madeleine?».

Évidemment, il n'en voit pas parmi ses adeptes, mais il y en a beaucoup dans l'Eglise. Dommage qu'il les ait tant combattus (...)
...

123456gg
Hosanna au plus haut des cieux!

Masculin Messages : 463
Inscription : 24/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par 123456gg le Lun 22 Fév 2016 - 11:27

Bonjour à tous,

Pour quelle raison je reviens sur cette interview posthume du Cardinal Carlo Maria Martini, tout simplement pour vous faire comprendre que le Pape François qui est un Jésuite, comme l'était le Cardinal Martini, me donne l'impression de suivre pas à pas une stratégie Jésuite dans sa conduite de l'Eglise, en commençant en priorité par établir ce Conseil des Cardinaux tel que l'avait proposé le Cardinal Martini...

Le Pape François a commencé par désigner un Conseil rapproché de 8 cardinaux, puis il est passé à 9 cardinaux... Si mon analyse est bonne, il devrait prochainement monter jusqu'à douze cardinaux pour coller parfaitement aux annonces du cardinal Martini...

UdP en JMJ pour le Pape François et pour toute l'Eglise.


Dernière édition par Ray Sugar Mandozza le Mar 23 Fév 2016 - 0:42, édité 1 fois

123456gg
Hosanna au plus haut des cieux!

Masculin Messages : 463
Inscription : 24/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par 123456gg le Lun 22 Fév 2016 - 11:41

Bonjour à tous,

C'est qu'il faut beaucoup de courage pour parler publiquement à contresens de la pensée unique totalitaire en essayant de continuer à défendre LA VIE HUMAINE depuis la conception, jusqu'à la mort naturelle...

Voilà ce qui arrive encore à Mgr Marc Aillet pour avoir défendu la Vie :

http://www.riposte-catholique.fr/en-une/effigie-de-mgr-aillet-brule-vif-a-saint-jean-de-uz-incitation-a-la-violence-camouflee#respond

Le malheur pour l'Eglise, c'est qu'il ne c'est trouvé que 5 ou 6 Evêques, sur la centaine que comporte la CEF, pour le soutenir...

Gare à la Justice Immanente pour nos prélats !...

UdP en JMJ, pour Mgr Marc Aillet et pour ses ennemis.

+ + + + +

Affaire Mgr Aillet : QUEL SOUTIEN DU CÔTE DE LA CEF
22 FÉVRIER 2016 / PAS DE COMMENTAIRES / 90 VUES

http://www.riposte-catholique.fr/riposte-catholique-blog/breves/affaire-mgr-aillet-quel-soutien-du-cote-de-la-cef

Nous le soulignions déjà lors de la courageuse tribune publiée par 7 évêques pour soutenir Mgr Marc Aillet, attaqué pour avoir osé remettre en cause le dogme laïcard de l’avortement : le site de la Conférence épiscopale n’a pas relayé cette tribune. Seul, le porte-parole de la CEF, Mgr Olivier Ribadeau-Dumas, avait « twitté » son soutien.

Aujourd’hui encore, suite à la provocation carnavalesque, soutenue plus ou moins explicitement par des politiciens de gauche (Membre Conseil national du PS, Mehdi Ouraoui est « fier » qu’on brûle la figure de l’évêque), la CEF ne publie rien sur ce sujet. Là encore, Mgr Ribadeau-Dumas twitte :

O.RIBADEAU DUMAS ‎@ORDUMAS
Ne pas être d'accord avec quelqu'un ne légitime pas tt.Traiter ainsi @MgrMAillet ne favorise pas le dialogue. C'est indigne @saintjeandeluz
20:13 - 22 Févr 2016

+ + + + +

Suite à la provocation, déclaration de Mgr Marc Aillet
22 FÉVRIER 2016 / 4 COMMENTAIRES / 720 VUES

http://www.riposte-catholique.fr/en-une/suite-a-la-provocation-declaration-de-mgr-marc-aillet

Suite à la provocation, Mgr Marc Aillet déclare à Famille chrétienne :

« Il ne faut pas dramatiser. Cet incident a eu lieu dans le cadre d’un carnaval dont l’exercice de style prête à un humour grinçant et à la caricature. Cela dit, on n’imaginerait pas un représentant d’un autre culte victime d’une telle mascarade. Ce qui m’inquiète, c’est que la laïcité devient parfois hyper agressive. Cette dérive est grave pour la laïcité qui implique par définition le respect des croyances et des opinions. Franchement, j’ai mal à ma laïcité ! En France, on devrait pouvoir porter des convictions sans s’excuser.

Que répondez-vous à ceux qui vous accusent justement de tenir des discours « réactionnaires » ?
J’ai la conviction de m’appuyer sur les affirmations très fermes du pape François lui-même. Je pense par exemple à sa réponse aux journalistes dans son avion de retour du Mexique : « L’avortement n’est pas un mal mineur, c’est un crime. »En 2015, le pape avait déjà comparé l’avortement au terrorisme. Cette parole prophétique n’est pas politiquement correcte. Mais je crois qu’il revient à l’Église catholique de prendre la défense des plus vulnérables. Les enfants à naître et tous les autres hommes qui ont besoin de protection.

En France ou aux États-Unis, la protection de la vie est-elle le fait des conservateurs ?
Cette vision politique ne me satisfait pas du tout. Ce qui importe, c’est d’abord la souffrance à la pensée de tous ces enfants innocents supprimés avant leur naissance. C’est une question qui relève des droits humains et pas du conservatisme !
Pourquoi la parole est-elle interdite en France sur l’avortement ?
Nous, hommes d’Église, nous devons assumer un certain passif. En 1975, lors de la loi Veil, les évêques n’ont pas voulu réagir pour des raisons que je ne veux pas juger. Le légal est devenu moral dans la conscience de beaucoup de Français, y compris parmi les catholiques. Notre silence sur la gravité de l’avortement a suscité beaucoup de méprises. Résultat, l’opinion est sous le choc quand un évêque dénonce la gravité de l’avortement.
Quelle est la réponse de l’Église au-delà de la défense des principes ?
Charité et vérité vont ensemble. Le pape François a raison de comparer l’Église à un hôpital de campagne. J’essaye de soutenir la mise en place d’une maison maternelle dans mon diocèse – naissance et vie 64 – à destination des jeunes femmes qui cherchent un soutien dans leur grossesse. Dans le même esprit, nous avons ouvert un accueil Louis et Zélie avec une quinzaine de bénévoles. Ils reçoivent tous ceux qui souffrent de problèmes de couple, notamment face aux grossesses non désirées.

Comment rester serein face à une attaque ad hominen ?
En pleine année de la miséricorde, il faut aimer ses ennemis, prier pour ceux qui nous persécutent et surtout bénir ceux qui nous maudissent ! Ce n’est pas toujours facile. Cet événement me donne l’occasion de m’y mettre en fixant mon regard sur Jésus. Quand le Seigneur revient dans sa ville de Nazareth, le récit de saint Luc nous montre qu’il allait son chemin au milieu de ceux qui voulaient le précipiter en bas de la falaise. Jésus témoigne d’une grande paix et d’une liberté souveraine. Voilà notre modèle. »
Source Salon Beige


Dernière édition par Ray Sugar Mandozza le Mar 23 Fév 2016 - 0:32, édité 1 fois

123456gg
Hosanna au plus haut des cieux!

Masculin Messages : 463
Inscription : 24/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par Père Nathan le Lun 22 Fév 2016 - 15:13

Ray Sugar Mandozza a écrit:- SOLIDES PRINCIPES SUR LESQUELS SE FONDENT L'OBEISSANCE AU PAPE -

Dans l’actuel état de confusion où se trouve l’Eglise, confusion développée et entretenue par des déclarations et des attitudes qui nous blessent profondément dans notre conscience catholique et dans notre attachement au Saint Siège Apostolique, il est bon de se rappeler de manière sereine et objective les solides principes sur lesquels se fonde l’obéissance surnaturelle authentique.

Ray un peu compliqué mais en la Fête de la Chaire de Saint Pierre, sans vouloir ABUSER, peut-être pour clore tte discussion par rapport au vatican,peut-on se permettre de rappeler les paroles
de Joseph Ratzinger :

Même le Pape ne peut pas faire ce qu’il veut.
Il n’est pas un monarque absolu comme le furent autrefois plusieurs rois.
Il est tout le contraire, il est  GARANT de l’OBEISSANCE.
Il est le garant que nous ne sommes pas de son opinion ou de celle de qui que ce soit mais que nous professons la FOI de TOUJOURS que lui, à temps et à contre-temps, défend contre les opinions du moment.”


...et on pourrait rajouter... contre les opinions du MONDE

En guise de grain de sel-poivre de mon amie Isabelle que je remercie de cette remarque... qui peut rendre service en cuisine même si c’est petit et court

Merci
Père Nathan
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 4153
Age : 69
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par 123456gg le Mar 23 Fév 2016 - 8:12

Bonjour Père Nathan,

En effet, j'ai retrouvé l'origine de cette très importante déclaration du Pape Benoît XVI qui, en 2010, parlait du grave problème de la pédophilie :

... Le pape Benoît XVI a demandé mercredi aux catholiques de "prier pour lui" afin qu'il "sache prendre soin de l'entière communauté des fidèles, y compris de ceux qui sont dans le péché" alors que l'Église fait face à la crise des scandales de pédophilie. Le pape a consacré son audience hebdomadaire, célébrée place Saint-Pierre devant 25.000 personnes selon le Vatican, au "pouvoir de gouvernement" du prêtre, à l'approche de la conclusion, le 11 juin, de l'année sacerdotale placée sous le patronnage du curé d'Ars, Jean-Marie Vianney. Soulignant que l'autorité des prêtres, des évêques et du pape vient du Christ, Benoît XVI a affirmé : "même le pape ne peut pas faire ce qu'il veut parce qu'il est le gardien de l'obéissance au Christ et à sa parole". "Gouverner, c'est former le Christ dans le cœur des chrétiens", a-t-il lancé à l'adresse des prêtres: "n'ayez pas peur de conduire au Christ le troupeau qui vous est confié en étant vous-mêmes des modèles pour tous".

Donc, obéissons et prions pour notre pape François 1er, mais aussi pour notre pape émérite Benoît XVI.
Et nous pouvons verrouiller ce fil !...

UdP en JMJ

123456gg
Hosanna au plus haut des cieux!

Masculin Messages : 463
Inscription : 24/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par pax et bonum le Mar 23 Fév 2016 - 10:23

Ne faisons pas de méli-mélo:pédophilie,avortement,obéïssance au pape,les 8 cardinaux qui sont maintenant 9,l'euthanasie en passant par Paul,Jean-Baptiste et Marie Madeleine...
Le sujet du fil est :Anne Catherine Emmerich,bienheureuse et stigmatisée.
pax et bonum
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6608
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par Père Nathan le Mar 23 Fév 2016 - 10:55

Ahhhhh   !!!?    Rigole
Je croyais que le fil lancé par ANNE CATHERINE était: l'Eglise et les deux papes   Basketball

Mr. Green
Père Nathan
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 4153
Age : 69
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par Père Nathan le Mar 23 Fév 2016 - 11:32

[La femme enceinte, mais c’est la femme en proie aux douleurs de l’enfantement que nous montre l Apocalypse. Qu’est-elle donc ? La Vierge Marie ? Oui Marie ; mais Marie, non pas ici Mère de Jésus -la tête- mais Marie, Mère des membres : l’Église donnée et perdue en Marie…]


Je vis l’Église de saint Pierre et une énorme quantité d’hommes qui travaillaient à la renverser, mais j’en vis aussi d’autres qui y faisaient des réparations.
La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Image018
Des lignes de manoeuvres occupés de ce double travail s’étendaient à travers le monde entier et je fus étonnée de l’ensemble avec lequel tout se faisait. Les démolisseurs détachaient de gros morceaux ; c’était particulièrement des sectaires en grand nombre et avec eux des apostats. Ces gens, en faisant leur travail de destruction, semblaient suivre certaines prescriptions et une certaine règle :
La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Image020ils portaient des tabliers blancs bordés d’un ruban bleu et garnis de poches, avec des truelles fichées dans la ceinture. Ils avaient d’ailleurs des vêtements de toute espèce ; il se trouvait parmi eux des hommes de distinction, grands et gros avec des uniformes et des croix, lesquels, toutefois ne mettaient pas eux-mêmes la main à l’ouvrage, mais marquaient sur les murs avec la truelle, les places où il fallait démolir.

Je vis avec horreur qu’il y avait aussi parmi eux des prêtres catholiques.

Déjà toute la partie antérieure de l’église était abattue ; il n’y restait plus debout que le sanctuaire avec le Saint-Sacrement.

J’ai vu l’église de saint-Pierre : elle était démolie, à l’exception du choeur et du maître-autel (10 septembre 1820).

J’eus encore le tableau des démolisseurs s’attaquant à l’église de saint Pierre ; je vis encore comment, à la fin, Marie étendit son manteau au-dessus de l’église et comment les ennemis de Dieu furent chassés.

Mai 1823 - J’ai eu de nouveau la vision de la secte secrète sapant de tous côtés l’église de saint Pierre. Ils travaillaient avec des instruments de toute espèce et couraient ça et là, emportant des pierres qu’ils en avaient détachées. Ils furent obligés de laisser l’autel, ils ne purent pas l’enlever. Je vis profaner et voler une image de Marie.

Je me plaignis au Pape et lui demandais comment il pouvait tolérer qu’il y ait tant de prêtres parmi les démolisseurs.

Je vis à cette occasion pourquoi l’Église a été fondée à Rome ; c’est parce que c’est là le centre du monde et que tous les peuples s’y rattachent par quelques rapports.
La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Image022
Je vis aussi que Rome restera debout comme une île, comme un rocher au milieu de la mer, quand tout, autour d’elle, tombera en ruine.
La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Image024

[Si toutes les lois naturelles et surnaturelles ne sont pas aujourd’hui totalement ruinées, elles sont cependant largement fissurées, certaines ne paraissant plus tenir que par miracle]

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Image026

Lorsque je vis les démolisseurs, je fus émerveillée de leur grande habilité.


Ils avaient toutes sortes de machines ; tout se faisait suivant un plan ; rien ne s’écroulait de soi-même. Ils ne faisaient pas de bruit ; ils faisaient attention à tout ; ils avaient recours à des ruses de toute espèce, et les pierres semblaient souvent disparaître de leurs mains.

Quelques-uns d’entre eux rebâtissaient ; ils détruisaient ce qui est saint et grand et ce qu’ils édifiaient n’était que du vide, du creux, du superflu. Ils emportaient les pierres de l’autel et en faisaient un perron à l’entrée.

L’OBSCURCISSEMENT DE L’ÉGLISE

Je vis l’Église terrestre, c’est-à-dire la société des fidèles sur la terre, le troupeau du Christ dans son état de passage sur la terre, complètement obscurcie et désolée.

Je vis les manquements et la décadence du sacerdoce, ainsi que leurs causes. Je vis les châtiments qui se préparent.
La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Image028

Les serviteurs de l’Église sont si lâches ! Ils ne font plus usage de la force qu’ils possèdent dans le sacerdoce.

Ah ! Si jamais les âmes réclament ce qui est leur dû par le clergé qui leur occasionne tant de pertes par son incurie et son indifférence, ce sera quelque chose de terrible !

Ils auront à rendre compte pour tout l’amour, toutes les consolations, toutes les exhortations, toutes les instructions touchant les devoirs de la religion, qu’ils ne nous donnent pas, pour toutes les bénédictions qu’ils ne distribuent pas, quoique la force de la main de Jésus soit sur eux, pour tout ce qu’ils omettent de faire à la ressemblance de Jésus.  Je vis des reliques jetées à l’aventure et d’autres choses du même genre.

Et c’est ainsi que me fut montré que pour une infinité de personnes qui avaient bonne volonté, l’accès aux sources de la grâce du coeur de Jésus se trouvait empêché et fermé par la suppression des exercices de dévotion, par la clôture et la profanation des églises.

J’ai eu une vision touchant les fautes innombrables des pasteurs et l’omission de tous leurs devoirs envers leur troupeau. Je vis beaucoup de bons et pieux évêques, mais ils étaient mous et faibles et le mauvais parti prenant souvent le dessus.

Tout cela m’a fait connaître que la récitation de la généalogie de Notre Seigneur devant le Saint-Sacrement, à la Fête Dieu renferme un grand et profond mystère.
La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Image030
J’ai aussi connu par là, que de même que, parmi les ancêtres de Jésus-Christ, selon la chair, plusieurs ne furent pas des saints et furent même des pécheurs sans cesser d’être des degrés de l’échelle de Jacob, par lesquels Dieu descendit jusqu’à l’humanité, de même aussi les évêques indignes restent capables de consacrer le Saint-Sacrement et de conférer la prêtrise avec tous les pouvoirs qui y sont attachés.
Père Nathan
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 4153
Age : 69
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par R123 le Mer 24 Fév 2016 - 21:40

Il y a quelques années, sur internet, je suis tombé sur cet article ; mais apporte-t-il de l'eau au moulin de ce thème ?
http://www.sendbox.fr/share/?E32D2D18734C
http://www.marie-julie-jahenny.fr/la-destruction-de-la-sainte-messe.htm
R123
R123
Veut-etre un saint/e

Masculin Messages : 212
Age : 57
Localisation : Corpopétrussien
Inscription : 26/05/2012

http:// http://0z.fr/0sT4h

Revenir en haut Aller en bas

La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église... Empty Re: La prophétie des deux Papes et la ruine de l'Église...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum