Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Préambule parcours spirituel

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

COMMENT? UN PARCOURS ?

Message par Père Nathan le Ven 5 Fév 2016 - 16:57

REGARDONS TRANQUILLEMENT CETTE LISTE
Voici Les 88 Vertus ...  que St Thomas propose pour l'acquisition des qualités du coeur  (ce qu'il appelle les 88 VERTUS ) :

Table des matières pour ne pas tomber dans l'impossibilité d'AIMER ( ce qu'il appelle : les 132 VICES)

Base de départ pour examen de conscience minimum


Les 88 Vertus
TEMPERANCE
abstinence
sobriété
chasteté et virginité
continence
pudicité
clémence et mansuétude
modestie
ordre
décence
retenue
humilité
studiosité
ordonnance
frugalité
modération
eutrapélie
splendidité
pauvreté spirituelle
simplicité
paix du comportement
viridité
sponsalité
FORCE
héroïcité
confiance
magnificence
patience
persévérance
magnanimité
constance
longanimité
persévérance finale
tranquillité
sécurité
martyre
libéralité
Mais aussi gravité,
tolérance du coeur
fermeté
pondération
courage
vaillance
dureté pour soi
bravoure
andragathie
mépris du mal
ironie sur ce qui est bassesse
résolution
endurance
modération
inébranlabilité
égalité
générosité
JUSTICE
équité  
épikie
Justice légale
justice distributive
justice commutative
vénération
crainte
gratitude
vertu de religion
révérence
soumission
dépendance
bienveillance
adaptation
finesse
droiture de jugement
probité
honnêteté
droiture
respect
honnêteté
vertu de vengeance (vengeance comme vertu)
PRUDENCE
bon conseil
docilité
sagacité
prévoyance
circonspection
précaution
prudence royale-familiale-personnelle
eubulie (conseil)
synésis (bon sens moral)
gnomé (perspicacité dans l'extraordinaire)

Les 132 (66+66) vices contraires
luxure, stupre, rapt, viol et sacrilège, gourmandise, ivresse, adultère intérieur, Impatience, crainte déréglée, prodigalité, banausie, apyrocalie, traîtrise,
intrépidité, parcimonie, mesquinerie, lâcheté, couardise , mollesse, présomption (grec: khaunos), inconstance, (colère déréglée), témérité, apostasie,
ambition, vaine gloire, pusillanimité, désir de gloire, timidité, inconscience, Injustice, jugement inique, jugement téméraire, jugement révolté et pervers, légalisme, ritualisme, étroitesse, acception de personne, discrimination, récrimination, pression-séduction (manipulation), soustraction à la répartition des charges, profiteur, homicide, mutilation, séquestration, vol, rapine, compensation occulte, accusation, mensonge, diffamation, injure, zizanie,
susurration, moquerie, superstition, idolâtrie, divination, magie, irréligiosité :
tentation de Dieu, parjure, sacrilège, simonie, chauvinisme, sectarisme,
égoïsme, individualisme, indifférence, faux universalisme, insoumission, grégarité, grossièreté, obséquiosité, refus du devoir et d'être un obligé, acceptation cynique de dons, cruauté, sévérité, faiblesse- lâcheté à corriger, abdication, condescendance, mensonge, simulation, hypocrisie, auto-illusion, fausseté,
jactance (+)   ,  ironie (-)
dédoublement, cachotterie, démesure, hermétisme, velléité, tromperie-ruse, séduction, flatterie, esprit de contradiction, avarice, orgueil de la vie, irresponsabilité, exaltation,
Mais aussi :
dilettantisme, obséquiosité, flatterie, obéissance interressée, servilité, abdication, obéissance indiscrète, désobéissance, mésestime, insubordination, raillerie,
Imprudence:
indocilité, hésitation, inconstance, entêtement, négligence, précipitation, inconstance, inattention, fuite, temporisation, mollesse scrupuleuse
luxure, prudence charnelle, astuce (ni franchise ni simplicité), avarice,  prudence exagérée (inquiétude terrestre)


Ceci aurait pu constituer un exercice pour le parcours; ce n'est pas le cas; mais ce sera toujours assez simple, avec possibilité d'approfondir

Par exemple vous voulez approfondir le pourquoi des vertus, rapidement ( notes de lecture) voici un lien :
http://catholiquedunet.fr/basecatho/2005/VERTUS/CONCUPISCIBLE.doc

ou en quoi consiste, par exemple la  vertu divine de simplicité, voici le lien
http://catholiquedunet.fr/basecatho/2005/VERTUS/SIMPLE.doc

Au total, cette étape aurait pu constituer 15 à 20 minutes de réflexion

Instruction pour préparer un "exercice spirituel", une prière, une contemplation suivie, ou un "pélerinage intérieur" qui correspond au thème de la journée

IL Y AURA EN GROS 4 FOIS PAR SEMAINE UN DOUBLE TEMPS PROPOSE ...
AVEC PROGRESSION DANS LE PARCOURS VERS  ...
LA PENTECOTE ANTICIPEE EN NOUS DE L'IMMACULEE CONCEPTION 2016
.
Attention les inscriptions sont closes DIMANCHE !



Je reviens ici de temps en temps pour quelques préambules
Date de départ du Parcours : PREMIER SAMEDI DU CAREME SAMEDI 13 FEVRIER

OK ?

Pax omnibus

PN
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 2427
Age : 66
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préambule parcours spirituel

Message par Père Nathan le Ven 5 Fév 2016 - 19:39

Allez!Je ne résiste pas à méditer un peu avec vous, Mariam!!

L’Ange Gabriel dit à Marie: « ne t’inquiète pas Marie, n’aie pas peur, laisse-toi faire :
la toute puissance du Très Haut te prendra sous son ombre, la paternité de Dieu le Père, de l’Absolu, va t’envelopper, va t’étreindre, va te prendre sous son ombre (sa présence), va te faire encore plus petite, la première personne de la Très Sainte Trinité va t’obombrer. C’est le ciel, c’est-à-dire l’intériorité, la vie même personnelle toute engagée, toute mobilisée de Dieu le Père qui va t’obombrer : obumbrabit tibi omnipotens (implosion)
de l’intérieur de toi-même, le Saint Esprit va survenir, fulgurer. C’est toute l’intériorité de la toute puissance d’amour du Saint Esprit qui va se mobiliser en entier pour survenir en toi : superveniet in te (explosion).
et tu vas concevoir Dieu le Fils, le Verbe de Dieu, dans ta chair et on l’appellera le Fils du Très Haut, il s’assiéra sur le trône de David : concepiet (conception). »
Ces trois opérations ont lieu en même temps : l’opération du Saint Esprit, l’obombration du Père et la conception du Fils.

Vous voulez découvrir PN en live là dessus ?
https://www.youtube.com/watch?v=nDN-xF2lSgQ
suite
https://www.youtube.com/watch?v=OskNqtGls7Y



Pardon!!

Et merci

Pax

PN
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 2427
Age : 66
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Préambule parcours spirituel

Message par Père Nathan le Sam 6 Fév 2016 - 21:05

En PDF

Troisième Préambule au PARCOURS Carême2006
(33 minutes de lectio sur En PDF : informations et prières)

Ceux qui connaissent, c’est bien. Ceux qui ne connaissent pas, c’est tout simple.
Dans un premier temps, nous allons nous laisser introduire à l’intérieur de la présence de la Sainte Famille glorieuse : Jésus, Marie et Joseph.
Nous introduire à l’intérieur de Jésus, qui Lui, tout ressuscité qu’Il est, reste à l’intérieur de Marie, Il l’assume comme l'huile et le buvard, et les deux sont à l’intérieur du Père dans l’océan des gloires de la résurrection qui Lui sont associées comme pour un trône de Demeurance éternelle: Voici ... Jésus, Marie et Joseph. Alors nous rentrons chez eux chez nous, nous nous mettons vraiment en présence de Jésus ressuscité, de Son unité de résurrection avec Marie, de Son unité d’amour avec le Père, les trois en un seul Ciel de résurrection.
Nous décidons que cette année dès le Carême nous allons habiter là.

Pour cela, nous invoquons les Cœurs unis de Jésus Marie et Joseph, le Cœur sacré de Jésus, le Cœur immaculé de Marie, le Cœur parfait de Joseph. Et nous nous laisserons transpercer par les Rayons vivants de leur Amour vivant.  Puis,  ayant fait tout ce que nous aurons pu, nous demanderons au Ciel ceci :
« Donnez nous la grâce de suppléer et faire tout ce que nous n’avons pas réussi à faire par manque de ferveur et de foi pour la destruction du mal dans la prière d’aujourd’hui. »

VOICI MAINTENANT LA PRIERE QUI SERA LE SUPPORT DU PARCOURS :
Nous répéterons au lever  (ou/et au coucher ce refrain d'après le Mouvement des cœurs unis)
Mouvement canoniquement érigé et béni par le St Père, fondé par Père Montfort

Jésus, Marie, Joseph, je vous aime, ayez pitié de nous, sauvez toutes les âmes. Amen. ( 10fois )
1ère ferveur : Ô cœurs d’amour, ô cœurs unis pour toujours dans l’amour, donnez-nous la grâce de vous aimer toujours, et aidez-nous à vous faire aimer.
2ème ferveur : Recueillez en vous mon pauvre cœur blessé, et rendez-le moi seulement quand il sera devenu un feu ardent de votre amour.
3ème ferveur  Je sais que je ne suis pas digne de venir auprès de vous, mais accueillez-moi en vous, et purifiez-moi dans les flammes de votre amour.
4ème ferveur  Recueillez-moi en vous et disposez de moi comme bon vous semble, car je vous appartiens entièrement. Amen. Recueillez-moi en vous et disposez de moi comme bon vous semble, car je vous appartiens entièrement. Amen.
5ème ferveur  Ô pur amour, ô divin amour, transperce-nous de Tes flèches, et fais couler notre sang dans les plaies du Cœur immaculé, du Cœur immaculé uni au Cœur sacré, unis au Cœur parfait pour donner vie, consolation, gloire et amour. Amen. ( reprendre autant de fois que possible cette 5ème ferveur : elle constitue est le fil rouge et le but du Parcours de cette année )
6ème ferveur  Ô Jésus, ô Marie, ô Joseph, vous êtes les Cœurs d’amour, je vous aime, consumez-moi, je suis votre victime d’amour. Amen.
7ème ferveur  Ô Cœurs d’amour, consumez-moi, je suis votre victime d’amour. Amen.



Dites avec ferveur, ces échelons font passer notre désir divin dans les 7 Demeures de l’union transformante des Sts Thérèse d’A. et Jean de  la Croix


2 : Parmi les actes spirituels à produire, nous apprendrons à « PRENDRE AUTORITE SUR LE MAL », à chaque étape du Parcours.
Dès le préambule nous fixons les quinze cibles de la prise d’autorité :
Pour chacune nous disons la "PRIERE ANTIDOTE":

« Père éternel, pour chacun d’entre eux, nous vous offrons avec confiance  le PUR AMOUR des Cœurs unis de Jésus, Marie, Joseph, les PLAIES victorieuses et sanglantes de Jésus, les LARMES de Marie notre Mère du Ciel : c’est VOTRE volonté qui se fait : AMEN ! »

Suite de ce PREAMBULE donnant à tous  toutes les intentions à  porter avant le démarrage du Parcours, d'ici mercredi des Cendres !  dans : En PDF


Dernière édition par Pere Nathan le Lun 8 Fév 2016 - 19:05, édité 1 fois
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 2427
Age : 66
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préambule parcours spirituel

Message par Père Nathan le Dim 7 Fév 2016 - 22:05

Quatrième Préambule promis

Tout Carême est une entrée en confession

Alors je ne peux pas ne pas engager chacun à regarder de plus près  mon résumé en 8 pages de Deux années de cours sur cette question: le tableau de la confession

Un résumé mystique et catéchétique de base expliqué

Ce n'est pas un exercice du Parcours
Mais un Préambule, que les membres du forum auront loisir de scruter

On ne se doute pas un seul instant ce que signifie: faire une bonne confession

Alors: TAÏOT  !!!   sur  pour imprimer ou lire en pdf



Ceux qui ne peuvent lire que du WORD:
version WORD



Le texte donne qq chose comme ça au début
(Compter 17 mn de lecture au total ):

"""  J’aurais bien voulu que nous regardions le tableau de confession.
……
Vous pouvez faire un petit tableau à sept colonnes vous-mêmes, c’est une très jolie méditation que vous pouvez faire. J’ai passé ma vie étudiante à faire des tableaux à sept colonnes. J’avais fait un tableau à sept colonnes avec deux cents correspondances. Saint Augustin et saint Thomas d’Aquin voient toujours les correspondances.
S’il y a sept sacrements, ce n’est bien sûr pas hasard, c’est pour que la plénitude de l’accomplissement surabonde dans la surabondance de soi-même, et elle surabonde dans la surabondance de soi-même lorsqu’elle est dans l’unité absolue des sept dans un seul acte pur et éternel en tout temps et en tous lieux, alors à ce moment-là ça donne le Christ, le Huitième.

Le tableau que vous avez entre vos mains est un tableau qui essaie d’être biblique. Nous avons trop l’habitude de vivre des sacrements à l’intérieur de la vertu de religion. Je vais vous faire un petit peu de catéchisme.
Vous connaissez les sept grandes vertus que nous faisons pousser à l’intérieur de nous, dans notre cœur, dans notre âme, dans notre esprit, dans nos puissances. ………
Si je n’acquiers pas les vertus, si je ne fais pas mille fois des actes héroïques pour avoir la vertu d’humilité, « quelles ténèbres y aura-t-il ! ».
Vous connaissez par cœur les quatre vertus cardinales et les trois vertus théologales, et les sept péchés capitaux contraires :
La force : une patience substantielle, un calme substantiel et un amour toujours vainqueur, alors que d’autres, à votre place, se mettraient dans une colère épouvantable parce que ce qu’on vous fait est vraiment ignoble et que vous pourriez facilement arrêter cela ou le vaincre en vous mettant en colère. La patience est si inouïe qu’elle éteint l’agression.
La tempérance. C’est la tempérance qui fait que je retrouve la finalité naturelle de la signification sponsale de mon corps féminin ou masculin, et du coup j’ai un élan virginal et libre qui permet l’unité d’une vie sponsale parfaite et accomplie. Et une pleine possession de toi, pour ce qui concerne la gourmandise !
La prudence. La prudence est une onction, c’est de la douceur. Avec la vertu cardinale de prudence, tu mets de l’huile dans les rouages, tout roule parfaitement.
Il y a des gens qui n’ont pas du tout cette vertu de douceur, d’onction, ils mettent un grain de sable dans les rouages. ………Mais si quelqu’un (peut-être qu’un suffit) a cette vertu cardinale qu’on appelle la prudence, ça met tout de suite de l’huile dans les rouages.  L’homme qui est prudent est quelqu’un qui a autorité, il est ferme, mais ça se fait avec une telle onction que du coup cela fonctionne. Il choisit toujours le moyen, le mot, le ton qu’il faut au moment où il faut. Le prudent est celui qui n’a aucune méthode mais il a beaucoup d’amour. C’est un amour qui fait qu’il dit toujours le mot qu’il faut là où il faut. Cette belle vertu cardinale est une vertu de l’intelligence pratique, qui est très liée à l’état dans lequel nous étions dans le cœur originel. Dans le cœur originel, nous étions associés à tout ce que Dieu créait dans le monde, dans la douceur de la lumière de l’innocence. Tout cela rejaillit en s’incarnant dans une intelligence pratique.
La justice. Saint Joseph est juste. Tu es ajusté à Dieu, tu es ajusté à celui qui est proche de toi, tu es ajusté à toi-même, dans un seul acte, tu coup tu es juste. Tu es ajusté à la splendeur de celui qui est proche de toi, tu es ajusté à sa sainteté, tu n’es pas ajusté à son défaut apparent, tu n’es pas ajusté au mensonge qu’il a fait il y a quatre ans, tu es ajusté à lui : tu es juste.
……..
Dans la justice, nous ne sommes pas ajustés à l’apparence, nous ne sommes pas ajusté à l’accident, nous sommes ajustés à la substance. C’est pour cela que l’on dit que saint Joseph était « to dikaïos on » : il était ajusté substantiellement à la substance de Dieu, à l’essence de Dieu, à la substance de l’Immaculée Conception, à la substance de l’au-delà de leur unité sponsale mutuelle. Dans l’au-delà de l’unité des deux ils étaient substantiellement ajustés, c’est extraordinaire !
De là dérivent la générosité, la gratuité, la miséricorde, le pardon. Les quatre vertus cardinales regroupent des sous-vertus qui sont très importantes. Au total, il y a quatre-vingt-huit vertus. Nous devons tous avoir ces quatre-vingt-huit vertus. Pour chacune des vertus, il faut faire des actes héroïques pour que ces vertus deviennent limpides, spontanées, spirituelles, surnaturelles mais aussi lumineuses, vivantes, immédiates.

Voilà pour la gauche, et pour la droite maintenant, les trois vertus théologales de la droite qui sont la vertu de foi (la lumière surnaturelle de la foi), la vertu d’espérance et la vertu de charité divines surnaturelles qui brûlent notre cœur spirituel, notre cœur chrétien et notre cœur accompli dans l’amour venu d’en-haut.

Au total vous avez donc sept grandes vertus. Ça va ?

Nous disions tout à l’heure que ces vertus sont là à force que nous posions des actes héroïques.
C’est l’organisme de combat de l’homme sur la terre.
Une fois qu’il a ce grand déploiement de sa vie spirituelle, sa vie normale, alors à ce moment-là son cœur est capable de recevoir chacune des dimensions extraordinaires du sacrement.

. A chaque fois que je pourrais donner son fruit à ce sacrement-là, j’ai le signe que …  j’ai un mouvement qui correspond à un des sept péchés capitaux. Et si je n’ai jamais pensé à donner son fruit à chacun des sacrements, cela veut dire que j’ai les sept péchés capitaux.

Au fur et à mesure que nous rentrons dans la lumière de la Jérusalem céleste, nous voyons parfaitement la connexion organique de ce manteau extraordinairement sublime de la splendeur de l’Eglise, qui est ce tissu entre les qualités du cœur des sept vertus, les sept dons du Saint-Esprit,etc ...
……………
Le moindre acte que je fais, mon ange gardien le fait resplendir dans le deuxième ciel, le quatrième ciel, le septième ciel, rebondissant à chaque fois au centuple et puis après à l’infini (à l’infini parce que mon ange gardien est un espace sans limite). A chaque fois que je fais un acte de lumière, de pardon et de paix ! La prière est d’une puissance formidable.
Il y a des connexions directes……….
Les émanations de Dieu dans son resplendissement ne s’organisent pas de la même manière pour chacun, il y a vraiment des correspondances, il y a une structure de vie, il y a un tissage divin dans la Jérusalem céleste. Notre corps spirituel est le centre de fabrication, de transformation de ce tissage divin éternel de la Jérusalem céleste. C’est uniquement dans la foi de l’Eglise que se tisse le tissage glorieux du Corps mystique de l’Epousée et de l’Epoux dans la spiration. C’est la grandeur de la foi. Nous ne sommes pas sur la terre pour rien !!…
……………………..
Les correspondances entre la Confession du Fils de Dieu et les étapes du sacrement

Alors qu’est-ce que la confession ?
La confession est la Présence réelle de Jésus. Un sacrement, c’est Jésus vivant. Jésus s’est incarné, Jésus est né, Jésus a marché sur les routes de l’enfance, Jésus a proclamé ouvertement la vérité, Jésus a agonisé, Jésus a été crucifié, Jésus est ressuscité.

En S’incarnant, Il a confessé que Dieu était présent substantiellement, hypostatiquement, dans le cœur, dans le corps, dans la nature humaine, Il a confessé qu’Il était Dieu dans la nature humaine tout entière. Il a confessé dans l’enfance, Il a confessé dans la tentation, Il a confessé face au Démon, à l’âge de trente ans, avant de proclamer le Royaume de Dieu, Il a confessé à Gethsémani, Il a confessé qu’Il était le Verbe de Dieu dans la blessure du Cœur, une fois que Sa sainteté messianique avait disparu de Son Corps par la mort, Il a confessé à Pâques, Il a confessé à l’Ascension qu’Il était la victime éternelle d’amour.

Cette Confession du Fils unique de Dieu se trouve en Présence réelle dans les sept étapes du sacrement de Confession.

Quand vous allez vous confesser, c’est un sacrement.

Vous avez fait un péché énorme ?
Donc si tu as fait cette grosse bulle, tu as honte, puis tu te tournes vers le Bon Dieu, tu as quelque chose à Lui offrir, tu as un endroit où le Père, première Personne de la Très Sainte Trinité (ce n’est pas Dieu cette fois-ci, c’est la première Personne de la Très Sainte Trinité) va pouvoir donner tout Son amour, en Se donnant sans compter dans une miséricorde sans limite et éternelle à travers cette misère-là.

C’est ce qu’on appelle la pré-confession. Tu es décidé à aller vers le Père, il faut que tu te confesses, c’est dur mais c’est décidé. Tu vas peut-être te confesser dans un mois, parce que le premier prêtre que tu vas rencontrer est au fin fond du Sahara, ça ne fait rien : dès que tu as fait le choix de l’incarnation du sacrement, dès que tu es décidé, la Présence réelle de l’absolution est là.
Elle correspond à l’Incarnation. Dès que le Verbe de Dieu s’incarne, ça y est, Il  assume la nature humaine et sa chair dans Sa divinité, dans Son hypostase. (Une nature humaine qui hélas est plongée dans le péché ) Il vient confesser qu’Il est présent substantiellement, hypostatiquement et réellement.
C’est grâce à cela que nous obtenons de Dieu, du Père, du Saint-Esprit, cette grâce que Jésus nous a offert en s’incarnant en Marie pour faire que nous soyons décidés à aller vers la confession parfaite, et aussitôt il y a la Présence réelle.

Qui dit sacrement dit Présence réelle. Dès que nous sommes dans la première, deuxième, troisième, quatrième, cinquième, sixième ou septième étape du sacrement, nous sommes dans la Présence réelle.

Cette Présence réelle va prendre une nature, une modalité, une lumière, une brûlure séraphique différente à chaque fois.

Après la pré-confession, nous allons ouvrir notre cœur, nous allons prendre le fond de notre cœur. Ce n’est pas tout à fait la pré-confession. La pré-confession, c’est quand la honte se transforme en contrition, quand la honte se transforme en amour qui saigne. Quand mon amour saigne, il faut que j’aille dans l’Eglise, il faut que j’aille dans le Corps vivant et entier de Jésus vivant et entier. Nous nous préparons, nous ne cacherons rien de notre péché, nous le dirons de la manière la plus crue possible, sans nous justifier.

Il y a des gens qui se confessent en disant : « Vous comprenez, j’ai été poussé à bout, j’étais épuisé, j’étais exaspéré, j’ai été harcelé, je n’avais plus la paix, j’étais dans un état second, c’est à cause de sa méchanceté si j’ai hurlé comme ça », « Il ne respectait pas, ce n’était pas possible, alors je l’ai injurié mais c’est normal, je ne pouvais pas accepter cela » : c’est l’autre qui a péché, ce n’est pas eux… La honte fait que nous avons des réactions de ce genre et que nous jetons la faute sur quelqu’un d’autre. ….
………………
La deuxième étape, c’est que du coup je vais naître et je vais marcher sur les routes de la confession. C’est toute l’enfance de Jésus qui est là par derrière et qui aboutit au baptême de Jean Baptiste. Je vais m’enfoncer dans les eaux, c’est-à-dire tous les torrents de vie qui descendent vers l’Enfer, vers le bas. Le Jourdain, c’est les eaux qui descendent en bas. L’enfance aboutit au baptême de Jésus, à la mort de Sa source et dans Sa source. Jésus confesse le péché du monde en étant baptisé. En descendant dans l’Hadès, dans la contrition transVerbérée et sponsale de l’amour séparant de Joseph qui est mort, Il fait une confession jusque dans les lieux de la mort où se trouve Son père. Cette grâce s’est opérée dans le baptême de Jésus et dans la mort de Joseph, la descente de Jésus dans la nature humaine enfermée dans le mystère de la mort et de l’Hadès, où Jésus a confessé dans le cœur de contrition déchiré de l’amour séparant de Joseph descendu dans les enfers à cause au péché du monde….. Il confesse à tel point qu’Il va recevoir le baptême des mains de Jean Baptiste : « Il faut que nous fassions ce qui est juste » (Matthieu 3, 15). C’est une confession que Jésus fait du péché du monde jusque dans les lieux de la mort de Son père déchiré dans l’amour séparant. ……
C’est ce qui nous obtient, à nous, de dire : « J’irai me confesser, c’est décidé »
Et je dirai l’acte, je ne dirai pas les circonstances, je ne me justifierai jamais, mon cœur saigne parce que j’ai produit cet acte-là, je suis dans la contrition ». D’accord ?

Confession du Fils de Dieu
Incarnation Nativité Consécration Enfance Baptême par Jean Baptiste Tentations
Vie publique Gethsémani Croix Mort, bles. du cœur Descente aux Enfers Pâques Ascension Pentecôte
Etapes du sacrement
Pré-confession Ouverture du cœur, choix de la confession Séparation du péché,
examen de conscience Attente, Aveu Exhortation, Silence, Pénitence donnée Absolution Pénitence, Mission, prière, confes. trin., communion des saints

La troisième étape, c’est que du coup, Jésus est tenté par le Diable. Il est baptisé puis poussé par l’Esprit-Saint dans le désert pendant quarante jours, Il est tenté par le Diable et Il confesse devant lui qu’il est jugé. Jésus fait le triple jugement : Il confesse ce qu’est le péché, Il confesse ce qu’est le monde et Il confesse que Satan est condamné. C’est la troisième colonne : Jésus a été tenté et Il a confessé Sa victoire sur Satan, sur l’esprit du monde, et Il a confessé ce qu’est le péché, non pas dans l’acte, mais dans la substance, dans son noyau.

A ce moment-là Il nous a obtenu cette grâce que nous avons lorsque nous faisons l’examen de conscience et la préparation immédiate où nous voyons le péché comme une alliance avec Satan, une alliance avec le monde des ténèbres, une alliance avec le yetser ara, une communauté de péché.

Je fais cet examen de conscience. Il y a l’acte, je sais que j’ai vraiment une perversion diabolique qui se manifeste à travers cela et je la confesse déjà dans l’examen de conscience. Avoir cette clarté dans la confession est quelque chose d’extraordinaire, qui permet de passer du péché pardonné à la séparation de toutes les sources perverses de ma complicité avec le péché.

Ce n’est pas la blessure qui fait que je recommence : je recommence parce que je suis encore lié à l’esprit du monde, je suis encore lié à Satan et je suis encore lié au yetser ara, c’est-à-dire à la communauté de ceux qui font le même mal que moi. Pour éviter de voir cela, j’essaie de lier mon péché à la blessure. Le fait de se rattacher à la blessure est un déni, c’est une des cinq conséquences des dérives de la conscience de culpabilité. Ramener les choses à la blessure est un phénomène psychologique. Nous sommes toujours ramassés vers le psychologique, vers le sensible, avec le ressenti. Le péché n’est pas du domaine du ressenti, le péché appartient au domaine spirituel, invisible, libre, responsable à 100%.

Nous continuons et nous arrivons à la quatrième colonne. Quand Jésus a manifesté que le péché est de ne pas avoir la foi dans le Fils unique de Dieu, et que Satan était renversé, Il a guérit les malades, Il a ressuscité les morts, Il a chassé les démons. Au bout d’un certain temps Il a manifesté l’eau transformée en vin, le pain transformé dans Son Corps ouvert, dans Son offrande victimale, et du coup Il est rentré dans l’agonie de Gethsémani. A l’agonie de Gethsémani, Il a confessé que la tête du Serpent était écrasée, et que s’Il écrasait la tête du Serpent, c’était à cause de tous ceux qui s’unissaient à Lui dans le mystère de confession. C’est parce que tous ceux qui s’unissent à Lui dans le mystère de l’agonie s’unissent à Lui dans le mystère de confession de l’agonie qu’Il peut écraser la tête du Serpent avec Son talon. Sinon il n’y a pas Gethsémani, évidemment.

A quoi est-ce que cela correspond ? Ça y est, vous prenez un rendez-vous pour la confession : « Je peux venir demain ? - Ah, demain non, venez plutôt dans quinze jours : l’après-midi à sept heures, ça va ? » Quinze jours ! Alors il y a une attente. C’est long, Gethsémani. Si vous n’avez jamais vécu cela, si les prêtres ne vous ont jamais fait attendre, c’est triste. Ça ne veut pas dire qu’il faut dire au prêtre : « Surtout faites-moi attendre le plus possible ! »

Vous arrivez devant lui et vous dites votre péché. Que ce ne soit pas une psychanalyse, ne vous répandez pas en torrents de paroles. « Voilà, j’ai fait ça ». Vous dites vos actes sobrement, et dans leur perversité la plus pure. Si ça peut vous aider, dites : « J’ai vraiment une perversité horrible, j’ai fait ça. » L’aveu est extraordinaire. Vous le dites ouvertement.

Jésus est devant le Père, Il est agonisant, Il est crucifié, Il avoue au Père : « Voilà ce que je vaux moi Humanité devant Toi». Il avoue que la nature humaine ne vaut rien dans le péché. Il est juste que le Père ait vis-à-vis de notre nature humaine un dégoût profond à cause du péché que nous avons fait. Un seul péché touche toute la nature humaine. Si vous mettez de l’électricité dans le réseau, tout prend l’électricité. Notre péché est un point de contact qui court-circuite tout le réseau de la nature humaine. A un moment donné il faut se rendre compte de ce que c’est que le péché. Jésus sur la Croix sait ce que c’est que le péché, Il nous donne ce sens du péché, Il se présente au Père : « Voilà ce que je vaux », tout Son sang qu’Il est obligé de répandre s’est mêlé au sang qui dégouline de haine de Dieu, de séparation de Dieu, de dégoût de Dieu.

Ce que Jésus a vécu est horrible. « Tota vita Christi Crux fuit atque martyrium, toute la vie du Christ fut la croix et le martyre » (saint Bernard), ce n’est pas seulement au moment de l’agonie, mais à l’agonie c’est vraiment ouvertement révélé. Jésus nous a donné à ce moment-là de rentrer dans cette proclamation de notre péché.

Jésus est arraché hors de Son Corps, Il meurt, et c’est Sa blessure du Cœur qu’Il va manifester, qu’Il va confesser. Son Corps s’ouvre et Il va manifester, Il va confesser dans la blessure du Cœur, dans la déchirure que le péché a fait, qu’Il donne la lumière, qu’Il est lumière.
C’est pour cela que le prêtre, c’est-à-dire le Verbe de Dieu, va commencer à vous parler, après vous avoir écouté. La Parole divine du Verbe de Dieu va se communiquer à vous. Il va vous dire : « Merci d’avoir demandé pardon, Jésus est là, l’eau, le sang et l’Esprit Saint descendent sur toi. A partir de là, regarde ce que tu peux faire. » Il y a la petite exhortation, le petit conseil. C’est « in Persona Christi » : le Verbe de Dieu, la Personne du Christ s’exprime à travers la bouche du prêtre dans le sacrement de confession.

C’est ce que Jésus nous a obtenu.

Du coup, forcément, tout est brûlé dans l’amour au moment où c’est la transVerbération glorieuse de Marie qui s’empare de tout, qui brûle la blessure du Cœur, qui obtient jusqu’à la fin et l’accomplissement de l’offrande de ce pardon accordé cette miséricorde prodiguée à l’infini et sans limite qui produit du coup grâce à la foi de Marie la résurrection du Seigneur.

Quand Jésus ressuscite, Il confesse que la résurrection est victorieuse de tout péché : c’est l’absolution. C’est une confession que Jésus fait quand Il ressuscite. Il confesse que le péché est pardonné.

Quand Il s’assoit à la droite du Père, vous avez la Présence réelle de Jésus qui disparaît de la terre, qui est dans le culte divin au-delà du monde, dans la gloire, Il est victime éternelle d’amour, prêtre selon l’ordre de Melchisédech. Il est donc source d’absolution universelle.
Vous voici dans la septième partie du sacrement de Confession, le prêtre vous a donné une pénitence, vous retournez chez vous, vous vous séparez du monde de la confession pénitentielle et vous rentrez dans le monde de la confession glorieuse, c’est-à-dire que vous allez faire votre pénitence. L’après-midi, le soir, le lendemain, vous pourrez recommencer cette partie de la Présence réelle de la confession glorieuse une fois, deux fois, quatre fois : à chaque fois vous aurez la Présence réelle et vous pourrez communiquer gratuitement à tous ceux qui ne se confessent pas l’absolution que vous aurez reçue gratuitement pour vous à partir du ciel glorieux de Jésus.
- [Une participante] Autant de fois que je veux ?
- Autant de fois que tu veux, il suffit que la fois suivante ce soit avec plus de ferveur et il faut qu’il y ait l’intention du sacrement. Tu peux très bien reprendre le sacrement que tu as reçu il y a dix ans, il y a toujours la Présence réelle si tu as l’intention de la conserver au moment où tu la reçois. C’est comme l’Eucharistie : la coquille disparaît mais tu gardes la Présence réelle pour lui donner son fruit.

Nous avons les sept parties du sacrement qui correspondent bien à la Présence réelle de toute la vie de Jésus qui passe en nous : Jésus confesse qu’Il est Dieu, qu’Il est vie, qu’Il est lumière et les ténèbres ne peuvent pas L’arrêter, Il fait disparaître les ténèbres. Et cela à chaque moment de la Présence réelle du sacrement de confession. Nous n’avons pas la Présence réelle seulement à l’absolution.   """

etc;;;; etc;;;
aller voir la suite sur l'url word ou pdf ci dessus
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 2427
Age : 66
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Cinquieme PREAMBULE

Message par Père Nathan le Mar 9 Fév 2016 - 21:03

Le cinquième PREAMBULE  est moins traumatisant!
Ceux qui font le parcours, comme les autres, entrent en Carême MERCREDI DES CENDRES c'est cette nuit!!
Et pouvoir revenir de temps en temps sur ces PREAMBULES pendant le Carême tel est le but: pour tout le forum ET parcoureurs spirituels...
Suivre une sorte de retraite sans voir, c'est pas sympa
Je reconnais qu'il faut de la video!
En live pas possible ...

Alors voici mon invitation en video pour vous
à l'occasion du Carême,

c'est en même temps quelque chose qui regarde le but de la montée tranquille du PARCOURS :
Mise en place du corps spirituel et liberté retrouvée

Je propose à tous de regarder cette video de 20 mn  même si vous l'avez déjà visionnée une fois

SON TITRE:  "Pour ouvrir l'Heure"  CLIC ICI POUR ALLER SUR YOU TUBE
(ou bien copiez/collez):
https://www.youtube.com/watch?v=WK8CM2hq_RQ

Il y a le texte saisi donné en en PDF qui va avec

Comme ça vous pouvez lire , voir , et écouter en même temps


Merci de votre ferveur
Amour de Dieu et Paix

Je prépare un dernier PREAMBULE pour la veillée du Premier Vendredi de Carême qui sera aussi une video avec moi même en prône, pour donner le tempo du carême et du but des parcoureurs: ainsi les non-inscrits pourront sentir, humer, s'unir aux parfums de ceux qui se sont engagés dans cet admirables exercice ... pas à pas  .... Tranquillos!
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 2427
Age : 66
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préambule parcours spirituel

Message par Hélène vie et amour le Mar 9 Fév 2016 - 23:05

Merci, Père Nathan, pour ces 'préambules' qui remettent bien dans le fort de notre FOI, nous rappelant tant de vérités trop vite oubliées! excellente révision pour Carême!

Dans les Cœurs de la Sainte Famille, Qui apprécieront surement!
Hélène vie et amour

Hélène vie et amour
Veut-etre un saint/e

Féminin Messages : 230
Inscription : 05/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préambule parcours spirituel

Message par Père Nathan le Mar 9 Fév 2016 - 23:38

Helen
allez dans la rubrique pere spirituel
puis parcours spirituel

puis page 3 du : Pour les inscrits s'il vous plait 123
par Charles-Edouard


Reading2
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 2427
Age : 66
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préambule parcours spirituel

Message par carine le Mer 10 Fév 2016 - 21:41


carine
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Féminin Messages : 4320
Localisation : France
Inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préambule parcours spirituel

Message par Père Nathan le Mer 10 Fév 2016 - 22:34

DERNIER PREAMBULE  pour l’ensemble du PARCOURS

1 - LIRE CETTE EXPLICATION  : L’oraison et les mouvements
(4 pages, environ  12 minutes )

sur votre écran:  en word   ou enpdf  (texte plus clair( qu'ici évidemment )


Rappelez-vous, pour garder l’union à Dieu, la prière en dormant, la prière en priant, faire oraison pour grandir en grâce, il faut maîtriser les éléments contraires.
L’oraison est une nourriture divine, un très beau gâteau : il y a de la meringue, des amandes, des fraises, de la crème chantilly, mais si tu ajoutes une goutte de cyanure, tu meures, il n’y a plus d’oraison :  
Un seul mouvement ( « mouvement » : comprenez un mouvement terrestre, inattendu, trop humain, compulsif ) … Un seul mouvement donc … et il n’y a plus d’oraison.
Je me permets de préciser cela pour ceux qui ne l’ont pas encore vraiment intégré.
Un mouvement n’est pas un péché mais nous devons quand même demander pardon parce qu’il est le signe du péché.
Et donc nous allons faire quatre choses à chaque fois que nous nous surprenons dans un mouvement alors que nous voulons nous mettre entre les mains de Dieu dans la viridité unitive de la création toute entière, plongés dans l’unité de la Très Sainte Trinité dans l’unité universelle. Notre-Dame de l’Universalité crée en nous cette unité parfaite, alors nous sommes suspendus. Cette unité est insécable et si elle se met en mouvement divin, c’est en raison du mouvement éternel de la volonté éternelle d’amour de Dieu et pas en raison de notre mouvement à nous.
S’il y a un petit grain dans une immense roue, la roue s’arrête de tourner : il est le signe d’une volonté propre qui se dresse malgré sa petitesse contre le mouvement éternel d’amour de Dieu, alors l’oraison s’arrête.
Le sachant, puisque c’est l’enseignement de l’Eglise, nous allons faire quatre choses quand nous constatons un mouvement. Repérez les. Quand ça arrive ( nous avons des tics : des sourcils qui se soulèvent, une narine qui frémit, la membrane de l’oreille qui vibre). Nous n’y pouvons rien, ce sont des mouvements. Je vous l’ai déjà dit : la suffocation, comme le bébé qui s’est arrêté de pleurer et qui un quart d’heure après a cette petite suffocation. C’est in-maîtrisable, c’est pourtant un mouvement. Croiser les jambes, croiser les pieds, se gratter la tête ou l’oreille, faire un rictus, émettre différentes sortes de gaz inflammables : ce sont tous des mouvements. Sont-ils volontaires ? Non. (Il y en a qui sont volontaires aussi : « Tiens, je vais me lever, je change de cap, je vais faire un tour puis je reviens, je reprends le fil, je maîtrise parfaitement la situation » ou : « Je vais changer mon siège de place » ou : « Je vais tomber dans le repos du Saint-Esprit », mais ça, ce n’est pas l’oraison). Ces mouvements dans le temps de l’oraison sont très importants, très précieux, ils constituent presque le bras de levier à partir duquel je vais rentrer dans la transformation.
Aussi les mouvements dans la journée : peur, angoisse qui monte, pensée bizarre, amertume, jugement etc..
« Personne ne nous explique l’oraison ». Ce n’est pas normal puisque l’oraison est la base de la vie chrétienne. J’ai été bouleversé quand j’ai constaté qu’il n’y a pas un mot sur l’oraison dans le gros livre du Catéchisme de 1980, alors que c’est l’enseignement principal de l’Eglise catholique. De la première demeure jusqu’à la septième demeure : purification, croissance, illumination, sanctification et perfection. Aujourd’hui, nous sommes fatigués, nous sommes grégaires, blascoudounassaillasses, filandrasses, mouillasses, poisses, c’est dramatique. Et vous aurez beau répéter cent fois ce que je vais vous dire sur l’oraison, je devrai recommencer 100 fois encore, comme si personne ne l’avait jamais entendu. [Un participant déplace sa chaise, provoquant les rires de l’assemblée].
Ecoutez-moi bien : ces mouvements sont très importants, ils sont très précieux, « ils font partie des éléments qui constituent l’état de notre responsabilité vis-à-vis de l’accomplissement de l’univers en Dieu, parce que l’Aquilon fait partie de l’univers et saisit en nous la viridité de notre volonté dans la raison qui souffle sur le feu du corps, alors il y a ces mouvements » (Ste Hildegarde).
Ces mouvements, c’est nous qui devons en faire miséricorde, transformation, disparition, victoire.
Nous avons déjà fait la liste de toutes sortes de mouvements. Rappelons-en quelques uns : je déplace ma chaise, je bouge sur ma chaise… ; comme par hasard trois minutes après le début de l’oraison, ça me gratte, ça me démange : je n’ai pas bougé, mais le mouvement est l’irritation ; je peux rajouter à ce mouvement un deuxième mouvement : je me gratte. Les mouvements ne sont pas simplement les tics nerveux.
Eh bien : Quand je fais un mouvement, il faut que je demande pardon parce que ce mouvement qui émane vraiment de moi est le signe que je dis non à Dieu dans la transformation de la septième demeure, dans la transformation de la sixième demeure, dans la transformation de la cinquième demeure, dans la transformation surnaturelle chrétienne de la quatrième demeure.
Ce mouvement m’indique qu’en moi il y a un péché mortel non encore résolu, puisque je tue l’action surnaturelle de Dieu. Le mouvement en est le signe, même si je ne vois pas quel est le péché mortel que j’ai fait.
1. Je fais un mouvement, alors je fais tout de suite un petit sourire en disant : « Tiens, un mouvement ! ». Alors, N°1 : prends le : « J’en prends possession, je prends autorité sur ce mouvement avant qu’il ne revienne une deuxième fois » ; N°2 : demande pardon : «  Je l’arrache en dehors de moi et je le plonge dans le Sang précieux de Notre-Seigneur Jésus-Christ pour que, s’il est écarlate, il devienne pur et immaculé comme la neige ».
2. Puis, ayant ainsi dégagé la couverture et le manteau du péché, le péché est à nu, et du coup je peux, même si je ne sais pas exactement lequel il est… Ça peut être un vieux péché d’adultère, un péché de désobéissance, une passion quand j’avais vingt ans où j’ai dit non à Dieu, et je n’y ai jamais renoncé, que  j’ai regretté, j’ai trouvé que ça avait fait des dégâts, mais je n’ai jamais vraiment demandé pardon, je n’ai pas déraciné ce péché. En général, je ne me rappelle plus quel est ce péché. Est-ce que c’était quand j’avais dix ans ? Douze ans ? De ce jour où j’ai fait ce péché, j’ai insupporté ma mère. Est-ce que j’ai seulement une fois demandé pardon en confession par exemple, en tous cas au moins en fruit du sacrement de l’absolution ? Par rapport au mouvement que je viens de donner, je ne sais pas quel péché j’ai fait exactement, mais je sais qu’il existe. Voyez-vous la différence entre savoir l’existence de Dieu et connaître de Dieu ? Je touche l’existence de Dieu et je touche la lumière intérieure de Dieu qui fait que je Le contemple, je Le connais et j’en vis. Ce n’est pas pareil de savoir que quelqu’un existe et de le connaître, et d’aller dans l’au-delà de l’unité des deux par la connaissance. Pour revenir au péché : le mouvement m’indique que ce péché existe, je touche l’existence de ce péché, même si je ne sais pas quand, ni lequel il est exactement. Peut-être puis-je avoir par discernement une certaine intuition, mais il n’est pas nécessaire que je sache exactement si c’est ça ou ça. Je sais que je touche son existence….,
Je peux donc prendre ce péché puisque je touche son existence, et je peux dire : « Seigneur, ce péché, je décide et je choisis aujourd’hui de le déraciner, je ne suis plus d’accord avec ce péché-là ! », celui qui me fait faire, me fait subir comme un fruit, un effet, ce mouvement-là !. Quelquefois ce mouvement est un mouvement de la pensée : « Je fais oraison et j’ai un fantasme en pleine oraison ! », « Je dis le rosaire et au bout du dix-septième mystère, des fantasmes ! ». Quelquefois c’est une colère : « Au bout d’un quart d’heure d’oraison, une rage noire ! D’où est-ce que ça vient ? » C’est un mouvement. Tu ne bouges pas, aucun tic.
Vous voyez, je dis qu’il ne faut pas de mouvement, et il faut arriver à ce que nous n’ayons plus ces mouvements baladeurs, rampants, faufileurs, glisseurs.
Donc, premièrement, je demande pardon pour le mouvement qui est la conséquence, je l’ai arraché, je l’ai plongé dans le précieux Sang de Notre-Seigneur Jésus-Christ, c’est en mon pouvoir.
C’est mon pouvoir surtout de descendre, du coup, à l’existence de la cause de ce mouvement qui est le péché. Ce péché, je peux le prendre puisque je sais qu’il existe. J’ai fait un mouvement donc je sais qu’il y a quelque chose à quoi je n’ai pas renoncé, que je n’ai jamais vraiment déraciné de ma volonté profonde. Quand je saurai ce qu’il est de l’intérieur avec précision, je ferai toujours la même chose pour y renoncer, demander pardon, le donner parfaitement, l’arracher parfaitement et le plonger dans le Sang précieux de Notre-Seigneur Jésus-Christ pour en recevoir l’absolution. S’il est écarlate, il devient pur comme la neige.
Je n’ai fait que deux choses, je dois en faire une troisième et une quatrième :
3. La troisième. Si j’ai été porté à faire ce péché, si j’ai été porté à fumer un joint, à prendre de l’acide,  c’est à cause de toutes sortes de causes (il y a eu 68, c’était nouveau, c’était médical, c’est la nature, c’est normal, c’est la liberté, il y a les idéologies, l’éducation, les copains, le prof de philo, le prof d’histoire, le surveillant, le cousin, le climat familial, …), je suis porté par tout un environnement, il y a plein de choses qui me conditionnent et qui font que je suis amené à choisir de concentrer toutes ces circonstances qui sont les causes circonstancielles de mon choix de le cristalliser dans un péché personnel plus grand. Donc il faut que je prenne autorité sur le péché collectif de tous ceux qui ont contribué à ce conditionnement !
Le noyau de mon péché, je l’ai donné, c’est le mien, mais la racine du péché je dois la donner aussi.
Je l’arrache de la terre de l’humanité que j’ai vécue au milieu de ma famille, des hommes, de la société, je l’arrache comme je déracine une touffe d’herbe, et je demande pardon, je la plonge dans le Sang précieux de Notre-Seigneur Jésus-Christ pour qu’elle disparaisse.
4. Savez-vous qu’alors, jusqu’à maintenant,
je n’ai fait que la moitié du travail, parce que je ne suis pas le premier à avoir ce mouvement à cause de ce péché-là et pour le même enracinement et les mêmes circonstances de mon humanité dans l’humanité. Nous avons peut-être été des centaines de milliers depuis Adam à avoir exactement le même péché pour les mêmes causes et avec la même conséquence (la conséquence est ce genre de mouvement). J’ai donc autorité pour prendre depuis Adam jusqu’à aujourd’hui tous les hommes qui ont ce péché pour les mêmes raisons et avec les mêmes conséquences (c’est-à-dire le même type de mouvement). Je prends et je déracine dans toute l’humanité ce péché. Je suis responsable de l’humanité passée, de l’humanité présente et du coup de l’humanité future. Il faut que ce mouvement s’arrête, alors je prends le même péché avec les mêmes causes et les mêmes conséquences dans chaque être humain. Peut-être est-ce seulement mille personnes depuis Adam, peut-être est-ce un milliard ? Je le prends, je demande pardon, je le déracine et je le plonge dans le Sang précieux de Notre-Seigneur Jésus-Christ, et le Seigneur le fait disparaître dans l’humanité nouvelle de la viridité de l’air aqueux. (Nous verrons plus loin comment demander pardon à chaque fois)

Si je fais ça, ce mouvement ne reviendra plus dans l’oraison, c’est absolument certain.
Si ce mouvement revient, c’est que je préfère être dans mon mouvement, dans mon péché, dans mon unité avec Satan dans l’humanité tout entière en ce péché.
Ma conscience profonde le sait, le veut, le désire et le choisit encore.
C’est très facile à faire. J
’ai mis un quart d’heure à vous l’expliquer, et pourtant ça se fait en seize secondes : quatre secondes pour le premier, quatre secondes pour le second, quatre seconde pour le troisième et quatre secondes pour le quatrième.


Pouvez-vous récapituler ce que je viens d’énumérer sur les quatre pardons ? (prendre 15 secondes)


1. Le premier, c’est le mouvement pendant l’oraison. Je prends ce mouvement, je demande pardon, je l’arrache, je le mets dans le Sang du Christ.
2. Du coup, le péché qui en est l’origine, je le prends, je l’arrache de moi et je le mets dans le Sang du Christ en demandant pardon.
3. Puis, toutes les causes qui correspondent à ce péché que j’ai fait, je les déracine et je demande pardon.
4. Enfin, pour toute l’humanité
. Ils sont au Purgatoire, certains sont peut-être au Ciel, mais les conséquences et les séquelles sont dans leur descendance, donc je demande pardon pour tous ceux qui ont ce péché-là pour les mêmes causes et avec les mêmes conséquences.
Conséquences, choix, causes, viridité dans l’humanité tout entière.
Si je prends toutes les âmes des hommes qui ont été pris dans ce mouvement pour le même type de péché et pour les mêmes causes, je demande pardon au Père pour la nature humaine tout entière dans l’Esprit Saint avec le Sang de Jésus pour que le Père le déracine dans Sa miséricorde et recrée un monde nouveau à partir de là.

5. Dans le cinquième temps, je demande au Saint-Esprit, à la viridité de l’Immaculée Conception et au Trône glorieux d’engendrer en moi, s’écoulant en moi, la vertu contraire, venant de Dieu, immaculée et éternelle.

Père, on dit donc : « Je prends ce mouvement, le péché qui l’accompagne, les causes de ce péché, toute chair qui comme moi a le même mouvement avec le même péché et les mêmes causes, je Te demande pardon, je l’arrache de moi, je l’arrache de l’humanité… »
Non ! Vous l’avez fait en une seule fois alors qu’il faut le faire en cinq fois.
1. Premièrement, le mouvement doit être arraché et je demande vraiment pardon pour ce mouvement.
2. Une fois que c’est fait, vous avez le témoignage que Jésus vous pardonne ce mouvement et l’enlève, il l’accepte, vous demandez pardon pour le péché qui y correspond. Vous touchez d’ailleurs l’existence de ce péché-là et vous demandez pardon pour ce péché jusqu’à ce que vous ayez le témoignage qu’il est vraiment arraché de vous dans le Sang précieux de Jésus et remplacé par la grâce.
3. Puis vous faites pareil pour les causes, circonstances, influences, conditionnement..
4. Et ensuite avec l’humanité qui a le même mouvement pour le même péché pour les mêmes causes.

Jésus a demandé trois fois « PARDON »
+ « Pardonne  (ils ne savent pas … ) »  +  « Pardon à toi : je reçois le Pardon »   et : +  « Ton Pardon : je le leur donne, Je leur pardonne »  

et toi en écho tu dis :
+ Je demande PARDON  pour tout  +  Je PARDONNE  tout   +  Je reçois le PARDON jusqu’à la racine de tout »  
 

ET VOUS FAITES CELA DE TOUT VOTRE CŒUR à chacune des quatre étapes du pardon qui doit PURIFIER VOS MOUVEMENTS TERRESTRES :  total :12 pardons à produire pour UN MOUVEMENT REPÉRÉ !!!

Alors les péchés de tous les hommes et les vôtres et Jésus sont rassemblés apostoliquement!
Vous êtes dans la grâce chrétienne. Vous êtes chrétiens, vous êtes un membre du Christ, donc vous faites le quatrième aussi, jusqu’à ce qu’il y ait eu le témoignage du Saint-Esprit que ça y est. Du coup, avec l’Immaculée Conception, le Saint-Esprit vient combler toutes les parties ainsi laissées vacantes par la vertu de viridité.
C’est infiniment simple, et le temps d’oraison aide énormément à cela.

2 – EXERCICES PERMANENTS SUR TOUT LE PARCOURS  :
Faire les 12 pardons avec soin au moins une fois par jour pour un mouvement trop humain / pas vertueux ….repéré dans la journée

(4 fois 12, très fervent et attentif : compter 3 minutes )
(A la fin du Parcours, en 3 minutes, vous pourrez  très fervent et attentif  anéantir au moins cinq actes vicieux )


Vous avez compris pourquoi la table des vertus et des vices pourra servir à mettre petit à petit un nom sur nos mouvements « terrestres »
En fait ce sont comme des signes de nos vices

La supplication (viridité) aura pour effet de faire par supplication au moins un acte contraire à chaque fois, pour combler la place vacante
Petit à petit nous pourrons mettre un nom sur les vertus o combien manquantes
Réponse à une question : C’est Dieu qui décide de la demeure où nous sommes ? Dieu veut que vous soyez dans la septième demeure. Si vous n’y êtes pas, c’est parce que vous êtes dans des mouvements et donc vous décidez que vous ne voulez pas y aller. C’est vous seuls qui décidez d’être dans la septième demeure. Sainte Thérèse d’Avila, Docteur de l’Eglise : « Je ne connais aucune âme généreuse qui fasse oraison tous les jours qui n’atteigne les demeures de l’union parfaite en moins de neuf mois ».
C’est donc une question de volonté personnelle, c’est une question de volonté spirituelle. Ce n’est pas que je ne peux pas, c’est que je ne veux pas. Or, je découvre grâce aux mouvements qu’en fait je ne veux pas de Dieu. C’est génial de savoir ça, moi je croyais que j’étais juste victime de blessures : « J’ai été blessé, vous comprenez, alors prozac, zoloft…, ça me gratte… ».
Fais oraison et dès qu’il y a un mouvement, fais ce que le Bon Dieu te dit : demande pardon. Fais-le une fois, fais-le deux fois. Si l’oraison dure une demi-heure, il y aura peut-être quarante-sept mouvements ? A la fin, tu le feras quarante-sept fois en une demi-heure. Crois-moi, tu passeras très vite à la troisième demeure. Et en tous cas, si même un mois après ce régime, tu as encore un ou deux mouvements, tu le feras encore, mais dans quelques espaces intérieurs au bout de sept minutes il y aura aussi une mission invisible du Saint-Esprit qui t’établira au moins quelques instants dans la quatrième demeure, ne t’inquiète pas là-dessus. Et si tu continues, dans moins de quarante jours, tu seras établi dans ton centre de gravité en la quatrième demeure sans mouvement, avec la récapitulation de toutes tes puissances dans la quiétude du corps, de l’âme et de l’esprit pour faire de toi corps âme et esprit une disponibilité surnaturelle parfaite, et de là, Dieu pourra te prendre et atteindre en toi la liberté du don de ton innocence divine originelle. Donner notre sa vie de son alpha à son oméga…
Voilà la ligne de force du combat spirituel quotidien de ces jours d’un Carême Catholique Courageux                 En avant ! ( Écoutez en audio au poste 18 : ceci est extrait de http://catholiquedu.free.fr/Hildegarde.htm )


Dernière édition par Pere Nathan le Mer 10 Fév 2016 - 23:18, édité 1 fois
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 2427
Age : 66
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préambule parcours spirituel

Message par Hélène vie et amour le Mer 10 Fév 2016 - 22:58

No comment!

Hélène vie et amour
Veut-etre un saint/e

Féminin Messages : 230
Inscription : 05/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préambule parcours spirituel

Message par Mariam le Jeu 11 Fév 2016 - 16:15

Super récap des préambules 👍🏼
avatar
Mariam
Pour le roi

Féminin Messages : 642
Age : 45
Localisation : Sud Est
Inscription : 07/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préambule parcours spirituel

Message par Père Nathan le Jeu 11 Fév 2016 - 17:22

Récapitulatif de tous les préambules en un seul document: facile à télécharger
Merci à Catherine pour ce travail!! Applaudissement Good!

LES SEPT PREAMBULES EN UN
téléchargez
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 2427
Age : 66
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préambule parcours spirituel

Message par Père Nathan le Jeu 11 Fév 2016 - 19:02

[quote="Pere Nathan"]Quatrième Préambule promis

Tout Carême est une entrée en confession

On ne se doute pas un seul instant ce que signifie: faire une bonne confession



Avec un bon petit film
ça passera vachement mieux:


La confession, par le Curé de Cucugnan!
Ecouter sa pédagogie jusqu’au bout, c’est génial!
https://www.youtube.com/watch?v=TV--DBgFflM&sns=fb









Alors: TAÏOT  !!!  
Ceux qui ne peuvent lire que du WORD:
version WORD


Dernière édition par Pere Nathan le Jeu 11 Fév 2016 - 22:10, édité 1 fois
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 2427
Age : 66
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préambule parcours spirituel

Message par doucenuit le Jeu 11 Fév 2016 - 21:53

"la confession par le Curé de Cucugnan" thumright "avec le sermon sur l'enfer "qui suit Rigole ...merci mon Père...ça fait du bien!
avatar
doucenuit
Avec Saint Thomas d'Aquin

Féminin Messages : 395
Age : 55
Localisation : île-de-France
Inscription : 29/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préambule parcours spirituel

Message par Père Nathan le Ven 12 Fév 2016 - 4:49

Prêche
Voici mon homélie de Carême promise pour ce premier vendredi du mois
(merci à Myriamir de l'avoir illustrée en ligne dans son site)
OUVRIR LA VIDEO SUR CETTE PAGE  PRESENTATION SUR MYAMIR

                           Predicateur

Lire en écoutant: TEXTE ICI EN PDF

                              Reading
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 2427
Age : 66
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

4 e préambule Confession. Le lien n'est pas valide avec Apple

Message par azais le Ven 12 Fév 2016 - 19:20

Y a y il un URL en clair qu'on peut copier : coller
avatar
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 5160
Age : 66
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préambule parcours spirituel

Message par Père Nathan le Ven 12 Fév 2016 - 19:30

avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 2427
Age : 66
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préambule parcours spirituel

Message par 123456gg le Sam 13 Fév 2016 - 2:11

Bonjour Père Nathan,

Pourriez-vous, je vous prie, nous donner votre enregistrement chanté du psaume 90...

Idem pour la version audio des prières spécifiques à ce parcours de carême...

Merci

UdP en JMJ

123456gg
Hosanna au plus haut des cieux!

Masculin Messages : 463
Inscription : 24/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préambule parcours spirituel

Message par Père Nathan le Sam 13 Fév 2016 - 2:51

pas facile
il faut faire de la découpe en mp3

on va y arriver

Vous voulez bosser dans un tobogan, frere Ray
comme d'habitude

Ce sera avec joie, dans nos s Sleep alons!
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 2427
Age : 66
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préambule parcours spirituel

Message par Père Nathan le Sam 13 Fév 2016 - 2:56

Prévisualisation
et voici le Ps 90 en audio
.... avec nos douces voix de la nuit!!
Party
http://catholiquedu.free.fr/parcours/Psaume90MesseAuroreEpiphanie3Janvier2016.mp3
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 2427
Age : 66
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préambule parcours spirituel

Message par F123456 le Sam 13 Fév 2016 - 9:06


Oh, celui psalmodié dans la prière des complies avec les soeurs carmélites est beau aussi... je vous le partage sans vouloir faire de l'ombre à celui du Père Nathan, bien sûr ! Prie

1 Quand je me tiens sous l'abri du Très-Haut
et repose à l'ombre du Puissant,

2 je dis au Seigneur: " Mon refuge,
mon rempart, mon Dieu, dont je suis sûr! "

3 C'est lui qui te sauve des filets du chasseur
et de la peste maléfique;

4 il te couvre et te protège.
Tu trouves sous son aile un refuge:
sa fidélité est une armure, un bouclier.

5 Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit
ni la flèche qui vole au grand jour,

6 ni la peste qui rôde dans le noir,
ni le fléau qui frappe à midi.

7 Qu'il en tombe mille à tes côtés,
qu'il en tombe dix mille à ta droite,
toi, tu restes hors d'atteinte.

8 Il suffit que tu ouvres les yeux,
tu verras le salaire du méchant.

9 Oui, le Seigneur est ton refuge;
tu as fait du Très-Haut ta forteresse.

10 Le malheur ne pourra te toucher,
ni le danger, approcher de ta demeure:

11 il donne mission à ses anges
de te garder sur tous tes chemins.

12 Ils te porteront sur leurs mains
pour que ton pied ne heurte les pierres;

13 tu marcheras sur la vipère et le scorpion,
tu écraseras le lion et le Dragon.

14 " Puisqu'il s'attache à moi, je le délivre;
je le défends, car il connaît mon nom.

15 Il m'appelle, et moi, je lui réponds;
je suis avec lui dans son épreuve.
" Je veux le libérer, le glorifier;

16 de longs jours, je veux le rassasier,
et je ferai qu'il voie mon salut. "


avatar
F123456
Aime le chapelet

Féminin Messages : 423
Inscription : 25/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préambule parcours spirituel

Message par Père Nathan le Sam 13 Fév 2016 - 10:51

EXCELLENT
Merci
la plus belle femme du monde ne peut offrir ....
Bouquet
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 2427
Age : 66
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préambule parcours spirituel

Message par Jeannedelamontagne le Mar 16 Fév 2016 - 11:20

Bonjour, les liens vers le tableau de confession ne marche plus!!!!!


Dommage!

Jeannedelamontagne
Veut-etre un saint/e

Féminin Messages : 238
Age : 52
Localisation : Pyrenées
Inscription : 05/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préambule parcours spirituel

Message par Jeannedelamontagne le Mar 16 Fév 2016 - 11:30

Correction:
Dans le préambule 4 le lien marche et ne pas dans préambule 3, alors ça va

Jeannedelamontagne
Veut-etre un saint/e

Féminin Messages : 238
Age : 52
Localisation : Pyrenées
Inscription : 05/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préambule parcours spirituel

Message par marie-victoire le Mer 17 Fév 2016 - 19:08

@Jeannedelamontagne a écrit:Correction:
Dans le préambule 4 le lien marche et ne pas dans préambule 3, alors ça va

Alors prenons dans preambule4 !!

marie-victoire
Veut-etre un saint/e

Féminin Messages : 221
Age : 58
Localisation : Auvergne
Inscription : 09/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

La révelation concernant Satan en désarroi dev. l'Immaculée ? OU?

Message par Hélène vie et amour le Mar 23 Fév 2016 - 18:41

Je ne retrouve plus le récit/révélation de Satan concernant le pouvoir de l'Immaculée ? (Marie, Souveraine Maitresse des Ames) Père Nathan ou quelqu'un peut-il me renseigner ou me le redonner svp ? Merci
Hélène vie et amour

Hélène vie et amour
Veut-etre un saint/e

Féminin Messages : 230
Inscription : 05/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préambule parcours spirituel

Message par Catherine Jouenne le Mar 23 Fév 2016 - 19:26

@Hélène vie et amour a écrit:Je ne retrouve plus le récit/révélation  de Satan concernant le pouvoir de l'Immaculée ? (Marie, Souveraine Maitresse des Ames) Père Nathan ou quelqu'un peut-il me renseigner ou me le redonner svp ?   Merci
Hélène vie et amour

@Hélène vie et amour

Est-ce celui qui est dans la Charte ?
En voici le texte ci-dessous :

6 -  Texte de révélation sur Marie, Maîtresse de toutes les âmes : (même non « reconnu encore » : je considère parfaitement utile d’intégrer cette note au parcours). Je donne ici une note : AVEU D’UN DEMON FAIT SUR L’ORDRE DE MARIE, note qui encouragera chacun à se mettre à genoux une fois pour demander à Marie Maîtresse de toutes les âmes  de mettre à genoux « les 39 démons » qui nous entourent !!!
             
AVEU D’UN DEMON FAIT SUR L’ORDRE DE MARIE note
« Celui d’en ‘Haut’ nous a prédit autrefois que la ‘Femme’ nous vaincrait. Des siècles durant nous avons douté que ce temps viendrait un jour, parce que notre maître (Satan) nous enseignait que nous pouvions acquérir un pouvoir de plus en plus grand sur les âmes des hommes. Aujourd’hui, nous les dominons comme jamais il ne nous a été donné de le faire auparavant. Toutes leurs faiblesses nous sont connues, et nous minons et nous sapons les fondements de leur confiance et leur foi au point qu’ils se laissent convaincre que Celui d’en ‘Haut’ n’existe pas.
Nous avons réussi à faire croire à la plupart des âmes humaines qu’il n’y a ni Dieu ni malin, et que la terre, en conséquence, n’est dominée que par l’homme. A présent, ils croient être eux-mêmes Dieu, et ils font tout ce que nous les incitons à faire.
Et c’est ainsi que nous régnons sur toute chose. Nous ne nous sommes jamais sentis aussi puissants… Presque tous sont à nos pieds, sans voir ce qui les asservit, ou celui qui les domine… »   (Il hésite longtemps, puis poursuit sa déclaration) :  
« Depuis peu, nous sommes tourmentés par les convocations émanant d’Elle… de la ‘Femme’... A l’heure où je fus appelé par Elle, je subis un tourment mille fois plus atroce que le feu de l’enfer… »    (La voix semble de plus en plus tendue, chaque son semble se transformer peu à peu en un halètement convulsif) :  
« C’était atroce !...  Elle me commanda de me jeter à genoux à plusieurs mètres de distance d’Elle… Je ne pouvais rien entreprendre… Sur un signe de Son Doigt, je ne pus plus rien faire d’autre que de ramper à genoux jusqu’à Ses pieds, comme un insecte…      
Quelle humiliation ! Cette puissance, cette puissance terrifiante ! Et cette impuissance en moi ! Ne pouvoir rien faire d’autre qu’obéir à un ordre aussi humiliant, de la part d’une femme qui jouit visiblement du pouvoir qu’Elle a sur moi... (...) Jamais auparavant Elle ne s’était manifestée de telle façon : comme la Maîtresse de toutes choses. Nous ferions tout pour pouvoir nous délivrer de telles situations, mais Elle le veut… Sa terrifiante puissance ! Même lorsque nous sommes des milliers, nous avons l’impression de n’être rien face à Elle et tremblons de peur au moindre de Ses gestes (...) Quelle horreur…
Nous qui jouissons tellement de la puissance que nous avons apparemment sur toutes choses, sommes contraints par cette femme de nous jeter à genoux et de rester continuellement à genoux quand nous sommes en Sa présence. (...)
Nous ne pouvons rien faire d’autre qu’obéir immédiatement à chacun de Ses ordres, car Sa Volonté est loi  (...). Jamais je ne suis parvenu à croire que le pouvoir de la Femme sur nous était aussi total, aussi absolu et aussi terrifiant, avant d’expérimenter moi-même les effets d’une telle position, à genoux devant Elle (...). »    (Il poursuit, avec toutes les apparences d’un épouvantable combat intérieur) :
« Si jamais les âmes se mettaient à vouloir vivre dans la vertu et à se donner totalement à Elle, nous, ceux ‘d’en bas’, nous serions tous le jour-même à Ses Pieds, gémissant et soupirant, car c’est cela qu’Elle veut : Elle veut faire de nous tous Ses esclaves, mais, heureusement pour nous, les âmes sont tellement faciles à séduire ! Que ferions-nous sans les milliards de péchés qui se commettent chaque jour sur la terre ? (...) Les peines que la Femme nous inflige sont pour nous des humiliations qui pénètrent au plus profond de nous-mêmes, nous ravageant intérieurement jusqu’à l’anéantissement. Elle nous inflige ces peines parce que des siècles durant, nous nous sommes refusés à servir "Celui d’en haut", et Elle-même, et à Leur obéir (...) je suis contraint et forcé d’avouer que le jour approche où Elle goûtera le plaisir extrême d’humilier notre maître lui-même sous Son pied.  
C’est une loi d’En Haut, que chaque être, chaque chose soit mis aux pieds de la Femme. L’enfer est perturbé, car Elle nous commande de relater nos expériences dans nos relations avec Elle devant tous les damnés. Chaque damné tremble de peur en pensant à l’heure où il serait convoqué à Ses pieds. Tout ce pour quoi nous avons travaillé des siècles durant s’écroule au fur et à mesure qu’Elle fait de grandes quantités d’entre nous Ses esclaves. »    (Il continue, en proie à un combat intérieur déchirant) :
« C’est un supplice pour nous que devoir contempler la servilité aveugle avec laquelle les anges se soumettent à la Femme. Mais à combien plus forte raison le spectacle d’AMES HUMAINES, à genoux à Ses pieds, nous est-elle une torture inexprimable, car tout asservissement volontaire de la part d’une âme humaine face à la Femme augmente les effets de Son pouvoir sans limite. Entendre une âme humaine, s’humiliant au dernier degré, La saluer du titre de ‘Maîtresse’, nous rend fous. Voilà pourquoi Sa reconnaissance officielle par un grand nombre d’âmes humaines serait la fin de tout pour nous, la fin définitive et absolue.
Si un jour sonne l’heure où les âmes humaines comprendront et reconnaîtront que ‘la Femme’ est leur Maîtresse, Son pouvoir divisera l’enfer et nous serons tous prosternés à Ses pieds pour l’éternité…
Je reconnais donc les faits suivants : La Femme est la Maîtresse absolue de toute créature vivante, Elle a tous les pouvoirs, y compris sur nous les démons. Quand sonnera l’heure où les âmes humaines reconnaîtront cela et vivront en conséquence, la Création toute entière tremblera sur ses fondements et sera ébranlée, et ce sera la fin de notre royaume. »
avatar
Catherine Jouenne
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 428
Age : 53
Localisation : France
Inscription : 07/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

AVEU d'un DEMON

Message par Hélène vie et amour le Mar 23 Fév 2016 - 20:47

UN grand MERCI Catherine ! C'était bien cela!
xxx Hélène vie et amour

Hélène vie et amour
Veut-etre un saint/e

Féminin Messages : 230
Inscription : 05/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préambule parcours spirituel

Message par Hélène vie et amour le Mer 9 Mar 2016 - 19:53

Neuvaine à Saint Joseph Inspirée par Jésus à Mama Carmela ed.Fidelitas,6 mars 1971

« Ma fille, les temps qui courent sont difficiles et réclament des moyens puissants pour être surmontés. Mon Eglise, combattue et insultée, même par ceux qui en font partie, possède un solide Protecteur, et Je t’invite à ceci : fais qu’on Le prie et qu’on l’imite assidûment pour en obtenir secours et défense ;
Invite donc tout le monde à se prépare, par une fervente neuvaine à la Fête de Mon Père Putatif (légal), JOSEPH, afin que de Lui vous vienne la protection dont vous avez besoin. Je t’en indique la manière :
Méditation du jour+Pater + 10 Ave Joseph & Marie + Gloria

10 mars :Le 1er jour, tu te rappelleras Sa totale soumission au Vouloir de Dieu et tu répéteras avec un véritable esprit de foi : « Que Ta Volonté soit faite, o Seigneur ! »
et tu demanderas à Saint Joseph de multiplier cette invocation autant de fois qu’il y a d’hommes, en les rendant tous dociles au Divin Vouloir.

11 mars : Le second jour, tu te rappelleras Son amour au travail qui a fait de lui le modèle de tous les travailleurs.
Tu le prieras pour eux afin qu’ils ne gaspillent ni les fatigues de leurs mains, ni celles de leur esprit, mais qu’en les offrant au Père, ils les transforment en une précieuse monnaie, grâce à laquelle ils pourront mériter une récompense éternelle.

12 mars : Le troisième jour, tu te rappelleras la sérénité qu’il eut dans les différentes traverses de Sa vie. Tu le prieras pour tous ceux qui, dans les difficultés se laissent abattre, en demandant pour tous la force nécessaire et la joie dans la douleur.

13 mars : Le quatrième jour, tu te rappelleras Son silence voulu et désiré : il lui a permis d’écouter la voix de Dieu qui Lui parlait en le guidant toujours et partout.
Tu feras un peu de silence intérieur en demandant, par son intercession, cette belle vertu qui consiste à savoir se taire et écouter.

14 mars : Le cinquième jour tu réfléchiras à quel point fut grande la chasteté de Joseph qu’il conserva de la manière la plus parfaite, en offrant à Dieu chacun de ses sentiments, chacune de Ses pensées et de Ses œuvres, en gardant sans tâche Son corps et Son cœur.
Tu le prieras pour les jeunes qui, poussés par le désir de se marier, oublient lea loi de Dieu, surtout le sixième commandement.

15 mars : Le sixième jour, tu méditeras combien fut grande Son humilité devant Dieu, devant le prochain et face à Lui-même. Bien qu’en étant de souche royale, il voulut être considéré comme un simple ouvrier. Il ne demanda rien pour Lui : ni richesses, ni honneurs, heureusement de se sacrifier pour les deux Etres les plus sublimes que le Seigneur Lui avait confiés.
Tu prieras pour les pères de famille afin qu’ils soient Ses imitateurs dans la direction de cette cellule de la Société, qui a tant besoin d’être assainie.

16 mars : Le septième jour, tu te rappelleras Sa tendre affection pour Son Epouse avec laquelle il partagea les peines et les joies de la vie, qu’il respecta et vénéra comme Mère de Dieu. Sa charge de Gardien de la Virginité de Marie, il la remplit parfaitement et fidèlement.
Tu prieras pour tous les époux, afin qu’ils demeurent fidèles aux engagements assumés dans le mariage, et que dans la compréhension et le support mutuels, ils puissent conduire leur mission à bonne fin.

17 mars : Le huitième jour, tu te rappelleras combien fut grand le bonheur de Joseph de pouvoir serrer l’Enfant Jésus entre Ses bras . Le Père et le Fils, dans un don intime, échangeaient les plus tendres sentiments.
Tu prieras pour qu’entre parents et enfants, il y ait une compréhension affectueuses et sincères qui les rende bons les uns envers les autres.

18 mars : Le neuvième jour, en pensant à la sainte mort de Joseph entre Mes bras et ceux de Marie, tu le prieras pour tous les moribonds et pour que ta mort soit douce et sereine comme la Sienne.

19 mars : En la fête de ce grand Saint, avec pleine confiance, tu recourras à Lui, qui pareil au Joseph de l’Antiquité, est le Vice-Roi du Peuple de Dieu, et tu Lui recommanderas toute l’Eglise.

Hélène vie et amour
Veut-etre un saint/e

Féminin Messages : 230
Inscription : 05/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Préambule parcours spirituel

Message par Catherine Jouenne le Ven 11 Mar 2016 - 11:14

Bonjour à tous,
suite au Préambule 3 au Parcours de Carême, et en particulier la prière pour nos prêtres et nos évêques, voici en réponse à une question posée par une participante au Parcours de Carême, un témoignage qui est aussi sur le fil https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t32307-ensemble-prions-pour-nos-pretres-et-les-vocations-sacerdotalles#349996

Prier pour nos prêtres est tellement nécessaire, parce qu'ils sont très attaqués, et nos prières peuvent permettre au Seigneur de leur donner la grâce de revenir à leur Sacerdoce. Ce que vous m'écrivez au sujet du père pour qui vous priez m'a rappelé un témoignage de Père Nathan lors d'une retraite en mai 2011, je vous en fais part pour vous assurer de la fécondité de la prière pour les prêtres en difficulté :

"Quand je suis allé voir Gladys Dominguez, celle qui m’a donné la feuille des 153 poissons, chez qui Conchita, de Garabandal allait, elle m'a parlé d'un de ses amis prêtre. La Vierge avait dit à Conchita, donc Conchita et Gladys avaient mis en place un mouvement pour prier pour les prêtres, pour les faire échapper à la grande prostituée. Ces prêtres qui partaient, quittaient et se mariaient. Chacun des membres de ce mouvement prenait un prêtre bien précis. Ils en ont sauvé quatre mille. Ils prenaient le scapulaire, ils se consacraient à Marie avec la consécration à Marie de saint Louis Marie Grignion de Montfort, ils disaient la consécration à Marie de saint Louis Marie Grignion de Montfort trois, quatre ou cinq minutes chaque soir pour le prêtre, à la place du prêtre et dans le corps, le cœur et l’âme du prêtre qui était parti pour se marier avec une femme. Gladys m'a dit : « Le dernier m’a dit ça hier. Il était parti il y a six mois. Quelqu’un l’a pris, s’est consacré à Marie pour ça, s’est consacré à Marie pour lui, a porté le scapulaire. Et je le connaissais, ce prêtre. » Gladys est décédée l’année dernière. Son fils est mort dans les tours jumelles le 11 septembre, il voulait sauver les gens. Et le prêtre lui avait dit : « C’est la dernière fois que je vous vois, Gladys, je vous aime bien mais je ne peux pas faire autrement, je me marie, c’est décidé, c’est clair, c’est net, et Jésus ne m’en veut pas de toute façon, c’est très bien que je fasse comme ça. Je vous laisse ma soutane, je vous laisse ma bure. » Elle a gardé la soutane et la bure, elle a confié le prêtre à la personne et lui a donné le scapulaire. Elle m’a dit : « Il est revenu hier me voir, six mois après. Il m’a dit : « C’était épouvantable ! Je me suis marié, nous avons vécu ensemble, à chaque fois qu’elle s’approchait, à chaque fois qu’elle ouvrait la bouche, c’était des odeurs putrides à évanouir. A chaque fois que je la touchais, c’était… Je me suis dit : « Ça va passer, encore hier c’était délicieux, merveilleux… » Au bout de trois mois j’ai craqué. J’ai réessayé un mois plus tard, c’était pareil. » Celle qui s’était consacrée pour prier pour le prêtre continuait à prier dans le corps spirituel. « Je craque, je reviens au sacerdoce ». » Il faut prier pour les prêtres."
avatar
Catherine Jouenne
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 428
Age : 53
Localisation : France
Inscription : 07/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum