Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Comment sauver la France ? - Page 2 Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

Comment sauver la France ?

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par Scala-Coeli le Mer 21 Jan 2015 - 21:24

Hérétique, Vatican II, comment ça ? par rapport à la pratique de la liturgie ? par rapport au dialogue inter-religieux ?
Comment mettre d'accord tout un peuple sous l'autorité d'un roi éclairé par Dieu ? Ce n'est pas que j'ai quelques doutes, mais en l'état actuel de notre société, ça me paraît presque impossible... Désolé
Scala-Coeli
Scala-Coeli
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 1606
Localisation : Sud de la France
Inscription : 04/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par Stef54 le Mer 21 Jan 2015 - 22:08

Bonsoir,

Je ne connais pas Vatican II autrement que par le nom.

Mais si un Roi devait venir au service de Notre Seigneur, je pense que tout ce qui est et a été au niveau des textes est lois n'aura plus de valeurs, car d'une part trop complexes, trop lourd à digérer...et d'autre part, partir sur des fondations de ce type, ne ressemblerait pas à ça.....
Non, si ce Roi arrive, il construira de nouveau sur des bases solides afin que l'avenir ne soit pas supporté par les erreurs de ce passé.

@Scala-Coeli,

Je vous rejoins un peu sur "ça me parait presque impossible"...car lorsque l'on songe un peu à tout ce chantier, qui est immense, vaste, important, eh bien on s'y perd un peu. Mais c'est aussi un grand espoir et à Dieu, rien n'est impossible.

En ce qui concerne la qualification "hérétique", il doit s'agir sans doute d'une appréciation plus personnelle qu'officielle.
De toute façon, plus rien ne qualifie les choses d'aujourd'hui car tout va à l'encontre de respect et de bon sens, d'amour et de paix, de tolérance et de charité. Ce sera effacé physiquement.
Stef54
Stef54
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 817
Localisation : Lorraine
Inscription : 03/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par Henryk le Mar 17 Fév 2015 - 0:15

Supposons encore des hommes qui, réduits jusqu'ici à l'état de famille, se trouvent désormais trop nombreux, trop exposés aux désordres d'une multitude d'hommes sans lois, pour ne pas chercher dans une constitution royale, dans un gouvernement commun, les moyens d'établir cette autorité protectrice qui assure à chacun la jouissance paisible de sa vie, de ses propriétés et de sa liberté.

Ce chef sera individuel, comme il l'est dans toute monarchie ; il sera collectif, et pourra résider dans un conseil du Royaume, dans une assemblée consultative réduite à sa plus stricte expression. Mais qu'il soit Roi, son devoir essentiel, comme le grand et le premier objet de son autorité, sera de consacrer ses soins et ses travaux au maintien du bonheur de ses sujets, du salut de la communauté. Maître encore d'accepter cette charge ou de la refuser, au moins est-il certain qu'il ne deviendra Chef de la chose publique ou bien commun, qu'en s'imposant tous les devoirs que cet honneur suppose.

Ces devoirs seront nuls et sans effets, s'il n'a en même temps le droit de commander et celui d'être obéi par tous , dans tout ce qui regarde le salut général auquel il se dévoue. Donc le véritable souverain, le Chef suprême de tout gouvernement, sera celui qui, avec le devoir de veiller sur toutes les parties du gouvernement, de les diriger toutes vers le salut public, aura en même temps le droit de commander, d'être obéi par tous, dans tout ce qui regarde l'intérêt et le salut des sujets de la France.

La voila cette constitution que notre Jacobin se plaint de n'avoir pas trouvée dans ses Dictionnaires. Si elle lui déplaît , qu'il veuille bien nous en donner une autre mieux fondée, sur l'objet essentiel, sur la nature même de tout contrat social, de tout gouvernement. Si elle révoltait par hasard son orgueil, qu'il réfléchisse que tous les droits et les devoirs du peuple naissent eux-mêmes de ces devoirs et droits du souverain. Car au devoir qu'aura le souverain de tout diriger vers le salut public, correspond essentiellement le droit des peuples de voir le souverain veiller sur leur salut ; comme à son droit de commander , correspond le devoir, l'obligation que contractent les peuples, d'obéir au souverain dans tout ce qui a rapport à la chose publique.

Que notre radical vienne donc à présent nous dire ce que c'est que l'idée d'une propriété qu'il a cru voir intimement liée à celle de souveraineté. Dans cette réciprocité de devoirs et de droits, qui constitue si essentiellement toute autorité exercée par un homme sur d'autres hommes , est-il rien que l'on puisse comparer au droit de propriété, qui ne dit autre chose que la liberté d'user, comme je veux, de ce qui m'appartient.
Que notre Jacobin nous dise surtout comment il est possible de marier deux idées aussi disparates que celles de peuple et de souverain?

Où le verrons-nous donc , et quand pourra-t-il exister ce peuple souverain? Sera-ce avant, pendant ou après le contrat social ? Mais il n'est plus temps de le contester; la souveraineté consiste dans la réunion de toutes les autorités, c'est-à-dire, de tous les devoirs qu'impose, et de tous les droits que confère la nécessité de veiller sur la chose publique; or, avant le contrat social il y a chose publique, corps de nation, donc il y a aussi ni citoyen, ni sénat, ni peuple souverain.

Tout ce qui existe alors pour cette multitude d'hommes méditant de s'unir en corps de nation, bien loin d'être l'autorité, la souveraineté, n'est pas autre chose que le besoin d'une autorité, d'une souveraineté, qui s'établisse, pour les mettre à l'abri des malheurs attachés à une multitude d'hommes vivants sans lois, sans souverain; besoin qu'ils ont senti, comme un malade sent celui du médecin, ou comme l'équipage d'un vaisseau sent celui d'un pilote. Assurément il est difficile de voir dans ce besoin la chose même.

Arrivons au moment du pacte royal; en quoi consiste encore la souveraineté de cette multitude , en vertu de ce pacte, n'acquérant d'autre droit que celui d'être gouverné par un légitime souverain ; en faveur de ce droit, contractant le devoir de vivre désormais soumise aux mêmes lois , au même chef ?

Après celui-ci il serait trop absurde de vouloir nous montrer encore le peuple Souverain dans cette même multitude d'hommes désormais citoyens, mais qui n'en ont acquis les droits en vertu de ce pacte, qu'en jurant de le maintenir par leur fidélité et leur soumission aux lois et au gouvernement que ce pacte leur donne.

Je veux bien ne rien dire ici de cette autre absurdité qu'il y aurait à vouloir que cette multitude qu'on appelle nation , ce peuple des provinces, des campagnes, des villes , des faubourgs , riches, pauvres, savants, ignorants, magistrats, savetiers, mendiants, aient, chacun, pour devoir, de veiller pour le salut public, et pour droit, de commander, d'être obéis , d'opiner sur tout ce qui intéresse la chose publique.

S'il fallait parcourir encore toutes les erreurs qu'a dictées à notre opposant sa folie du peuple souverain, je ne finirais pas; et j'ai bien moins de temps qu'il n'en a eu pour nous donner des Réflexions sur la Constitution rédigée, qui fut discutée, adoptée en trois jours par le Sénat. Me préserve le ciel de penser à défendre cette Constitution !

Toute longue qu'elle est, j'observe seulement que notre détracteur, pour un article qu'il en supprimerait, voudrait et veut en ajouter cent autres, tant il a peu d'idées de ce droit royal, qui devant être consenti par tous , doit être nécessairement conçu en très peu d'articles clairs et précis; d'abord, parce que sans cela il renfermera bien des choses hors de la portée de cette multitude qui doit pourtant l’entendre, puisqu'elle jure de l'observer; en second lieu, parce que tout serment pérenne étant invariable par sa nature même, comme les lois primordiales auxquelles on ne peut rien changer, sans violer les conditions fondamentales de nos serments royaux, il faudra bien qu'il laisse une grande latitude à ces lois secondaires que les circonstances pourront exiger dans, la suite des siècles.

J'ai dit qu'en général que le droit naturel est invariable par sa nature même; et par cela j'entends que l'obligation de le maintenir subsistera tant que les circonstances n'en auront pas rendu le maintien impossible. Je l'ai dit, en opposition avec notre auteur jacobin , qui nous permettra de changer nos constitutions toutes les fois qu'il plaira à son peuple souverain d'en adopter une nouvelle ; c'est-à-dire, toutes les fois que les tribuns de ce peuple viendront à bout de l'agiter et de le soulever contre le légitime gouvernement, pour nous faire marcher encore de révolutions en révolutions, de forfaits en forfaits, de désastres, en désastres.

Je l'ai dit, parce que le devoir , la stricte obligation de maintenir nos états, croît toujours en raison de leur importance , et qu'il n'est point de pacte plus, important que celui auquel sont attachés le repos et l'existence même de la société. C'est à raison de cette importance, que tout acte social est suivi du serment de le maintenir ; serment dont la violation et le mépris supposent l'irréligion et l'immoralité plus habituelle.

Qu'est-ce, en effet, que jurer le maintien de l'acte royal, de l'art royal, d'une constitution?

C'est prendre Dieu même à témoin de la volonté ferme que nous avons, de la promesse que nous faisons de les observer et de les maintenir fidèlement. C'est vouloir que ce Dieu même soit le garant de nos promesses et qu'il en punisse les transgresseurs. Ce n'est donc pas un jeu que ces serments. Dès qu'un Dieu les accepte, ils ne dépendent plus des fantaisies ou de la volonté ambulatoire de l'homme , mais de la volonté de ce Dieu même , qui ne changera pas au gré de nos caprices et de tous ceux du peuple souverain.

Appliquons ces réflexions à la prétendue constitution qu'on nous propose; mais abrégeons. Au moment où le sénat décrétait cette constitution , ou bien nous en avions déjà une , ou nous n'en avions point. Si nous en avions une, de quel droit un sénat appelé conservateur, devient - il le sénat destructeur de cette constitution ? dès l'instant où il la croit détruite, de quel droit se dit - il encore sénat , en effaçant lui-même tous les titres sur lesquels toute la dignité, toute l'autorité de ses membres pouvait être fondée ?

Si nous n'en avions point, de quel droit s’avise-t-il d'en décréter une nouvelle , et d'ajouter que Louis XX ne sera reconnu Roi de France, qu'à condition qu'il aura juré d'y conformer son gouvernement? Est-ce donc qu'il ignore que tout nouveau pacte social ne peut lier que ceux de nos Français qui auront librement adhéré à un pacte que dans cette circonstance tout individu a le droit d'accepter ou de refuser ; que personne ne peut le forcer d'être membre de la nouvelle société ; que personne même ne peut représenter son consentement, à moins qu'il ne l'ait lui-même clairement exprimé.

Et quels sont les Français qui seront chargé de proposer à Louis XX une pareille condition? d'ailleurs ignore-t-ils que le Roi lui-même n'a pas le droit de nous donner une nouvelle constitution, puisqu'en changeant l'ancienne constitution, le pacte social de nos pères, il détruirait par cela seul ses droits à la couronne?

Non, Louis XX même ne peut pas nous donner une nouvelle constitution ; il pourra, s'il le veut ( ce dont Dieu nous préserve ! ) renoncer à son titre de Roi de France ; mais la couronne des Bourbons est héréditaire par une constitution qui existe aujourd'hui dans toute sa force ; il ne peut pas priver ses aïeux, son père, son digne frère et ses dignes enfants de l'hérédité à laquelle un vrai droit les appelle.
Je prétends qu'elle existe aujourd'hui encore dans toute sa force, cette ancienne constitution de L'Autel et du Trône ; et pourquoi ? parce qu'elle n'a pu être abolie que par deux raisons. La première serait dans une vraie prescription ; la seconde, dans des circonstances qui l'auraient rendue désormais incompatible avec le bonheur de la guerre politique.


Or, ici, quel est l'homme qui pourrait alléguer, comme une vraie prescription, toutes ces années, ces deux siècles de violences, de forfaits, de désastres, qui, ne pouvant légitimer aucune de nos modernes constitutions , n'ont pu par conséquent produire contre l'ancienne Loi fondamentale, une prescription qui suppose toujours une longue jouissance, paisible et de bonne foi, sans protestation de la part de ceux qui ont leurs droits à soutenir!

Vive le Royaume de France...
Henryk
Henryk
Aime le chapelet

Masculin Messages : 447
Localisation : Velay
Inscription : 03/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par Sofoyal le Mar 17 Fév 2015 - 17:48

N'importe quoi!

avec ça la France n'a vraiment aucun avenir!
Sofoyal
Sofoyal
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2384
Inscription : 03/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par carolemystique le Mar 17 Fév 2015 - 17:58

je fais cette prière chaque soir pour la France,la neuvaine pour la France,c'est jusqu'à mi aout,la prière est une force et beaucoup de chaines se sont faites,chaque jour beaucoup de Chrétiens la prient,j ai confiance mème si sais pas du tout cuit....
carolemystique
carolemystique
Avec l'Archange Saint Michel

Féminin Messages : 187
Age : 55
Localisation : l'ouest
Inscription : 01/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par NG le Mar 17 Fév 2015 - 18:07

Bonjour à toutes et à tous,
d'après les prophéties sur le grand Roi que Jésus donnera à la France pour la sauver, ce grand Roi est un Roi caché, donc à mon avis il ne peut pas s'agir de Louis XX qui est connu de tous.

Union de prière dans le Rosaire.
NG
NG
NG
Contre la puce électronique

Masculin Messages : 142
Age : 69
Localisation : Le Mans
Inscription : 14/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par romu le Mar 17 Fév 2015 - 20:02

A s'en tenir aux prophéties je ne vois pas non plus Louis XX monter sur le trône de France : Ce prince est par ailleurs un baron de la haute finance, ce qui ne cadre pas avec le profil des prophéties.
Les Orléans, pas plus que les Naundorff ou autres prétendants affichés, ne monteront sur le trône : Un Orléans serait provisoirement couronné avant que celui auquel est réservé le Sacre ne soit révélé au grand jour.
Le Prince qui nous est réservé ne connaît pas lui-même ses origines, ceci est le gage de sa propre sécurité.

romu
Hosanna au plus haut des cieux!

Masculin Messages : 497
Age : 55
Localisation : France
Inscription : 06/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par Stef54 le Mar 17 Fév 2015 - 21:23

Bonsoir,

@Sofoyal, pourquoi dites-vous "N'importe quoi"?? au sujet de @Henryk ?

Je ne suis pas expert en tout cela, mais j'y trouve, bien qu'il y ai une certaine sensation indescriptible envers ce "jacobin", un sentiment de justesse dans ces écrits.

Et qu'entendez-vous par Roi, exactement ?
Si c'est pour voir une personne sur un trône, dans son château, qui dicte ses "nouvelles" consignes....alors non !

Ne peut-il pas être du Peuple et rester dans le Peuple ?

Faut-il une lignée ?

Pour moi, ce Roi sera tellement Juste, Bon et Droit, sans langue de bois, clair, précis et concis, que j'aimerais bien le reconnaître au premier coup d’œil !

Mais avec tout ce marasme politique bureaucratique, toutes ces lois, etc.....ce n'est certainement pas en rentrant dans ce jeu que ce Roi viendra.

Je pense qu'avant toute chose, il nous faut nous "purifier" de l'envie de gagner toujours plus d'argent, de posséder toujours plus qu'il ne faut.
Cela n'est pas dans le sens de faire marcher l'économie ^^.

Je crois qu'il faut revenir à des choses plus simples et compréhensibles.
La bulle médiatique nous embrouille; internet nous embrouille; de ces faits, nous perdons le "nord" et ne pensons plus qu'à notre simple intérêt personnel. Notre tête s'envole vers des sommets !

Pourtant, si nous redescendons un peu sur Terre, nous pouvons constater qu'avec peu, bien que trop encore, nous pouvons vivre correctement. Pourquoi l'iphone 6 alors que le 4 qui n'est âgé que de 3 ans (je ne sais pas vraiment...c'est un exemple) est encore fonctionnel ??

Oui à la technologie, au progrès, mais par dans le sens tel que nous l'avons actuellement, à savoir l'engraissement des uns au détriment du portefeuille des "miséreux" qui se font avoir par cette vente de rêve....Aucun bord politique à ce niveau... N'y voyez rien. Je n'y comprend rien non plus ^^

La France, si elle veut et si elle le peut, pour se sauver, doit d'abord faire un gros travail sur elle-même. Mais ce n'est pas nos hommes actuels qui vont le prescrire : le vent est encore porteur de promesses et de trahisons.

Aussi, les innovations, ou les grands changements sont toujours passés par de grands bouleversements....L'un serait l'effondrement total de la monnaie mondiale afin de se rendre compte de la vraie valeur des choses qui nous entourent et le non-gaspillage !

Mais étant utopiste, je me porte à croire encore que nous sommes capables, avec l'aide de certaines personnes, et d'un Roi s'il le faut, et s'il venait, de franchir ce ou ces caps sans ces grands bouleversements, afin d'éviter bien des catastrophes.
Stef54
Stef54
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 817
Localisation : Lorraine
Inscription : 03/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par Sofoyal le Mer 18 Fév 2015 - 17:02

@Stef54 a écrit:Bonsoir,

@Sofoyal, pourquoi dites-vous "N'importe quoi"?? au sujet de @Henryk ?



Mais étant utopiste, je me porte à croire encore que nous sommes capables, avec l'aide de certaines personnes, et d'un Roi s'il le faut, et s'il venait, de franchir ce ou ces caps sans ces grands bouleversements, afin d'éviter bien des catastrophes.



De mon point de vue la royauté humaine est spirituellement une erreur grave.
Le royaume de Dieu vient dans les cœurs qui reçoive le Roi, le Christ, dans leurs cœurs.
Les seuls Lieutenants du Christ sont les prêtres à l'autels.
Désirer un roi humain c'est se détourner du Roi divin.
Même quand on prétend le contraire.

Humainement parlant, toujours de mon point de vue, c'est une ringardise irresponsable
et difficilement supportable
n'importe quoi en somme.

C'est mon point de vue.
Sofoyal
Sofoyal
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2384
Inscription : 03/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par Stef54 le Mer 18 Fév 2015 - 20:34

@Sofoyal a écrit:
@Stef54 a écrit:Bonsoir,

@Sofoyal, pourquoi dites-vous "N'importe quoi"?? au sujet de @Henryk ?



Mais étant utopiste, je me porte à croire encore que nous sommes capables, avec l'aide de certaines personnes, et d'un Roi s'il le faut, et s'il venait, de franchir ce ou ces caps sans ces grands bouleversements, afin d'éviter bien des catastrophes.



De mon point de vue la royauté humaine est spirituellement une erreur grave.
Le royaume de Dieu vient dans les cœurs qui reçoive le Roi, le Christ, dans leurs cœurs.
Les seuls Lieutenants du Christ sont les prêtres à l'autels.
Désirer un roi humain c'est se détourner du Roi divin.
Même quand on prétend le contraire.

Humainement parlant, toujours de mon point de vue, c'est une ringardise irresponsable
et difficilement supportable
n'importe quoi en somme.

C'est mon point de vue.

Bonsoir,

Je vous remercie pour votre réponse.

Qui désigne une personne comme un roi ? Les humains en effet.
Et s'il venait une ou plusieurs personnes pour nous réchauffer le cœur, dans le bon sens des choses, des valeurs ?
Et qu'en fonction de leurs actions, nous le ou les désignions comme roi pour marquer leur différences, leur bontés ?
Mais que celui ou ceux-ci refusent cette appellation et continue(nt) l'oeuvre de bienfait dans nos cœurs ?

Ce serait le roi de notre cœur, à nos yeux....il n'aurait que le titre sur nos lèvres mais pas matériellement ?

Alors oui, il y a déjà eu....vous me direz ! Mais il faut de nouveau un élan de ce genre pour remettre l'humanité sur des rails correctement, non ?

Il nous faut un détachement matériel indispensable à mon avis pour le bienfait de notre vie au quotidien.
Non, il ne faut pas faire un retour en arrière et vivre comme il y a 70 ans !

Voici mon point de vue.

Fraternellement.
Stef54
Stef54
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 817
Localisation : Lorraine
Inscription : 03/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par Sofoyal le Mer 18 Fév 2015 - 22:31

Jesus sign Voici le Roi!

Jésus Croix Voici le Trône!

Si vous voulez de mon conseil, je vous dirai:
N'en cherchez pas d'autre!

Vous ne trouveriez que désillusion.
Sofoyal
Sofoyal
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2384
Inscription : 03/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par Henryk le Jeu 19 Fév 2015 - 9:36

Pauvre Sainte Catherine Labouré!!! Jésus Christ n'as pas fini d'être dépouillé de ses ornements royaux. (vision quelques jours avant l'abdication de Charles X).

Sofoyal pourrait nous expliquer comment il voit le Règne de Notre Seigneur, qui n'est pas de ce monde puisque Jésus Christ le dit lui même.
A moins que la démocratie soit votre seule perspective d'avenir, ainsi que de cacher l'histoire des jacobins (à ne pas confondre avec les jacobites) et leurs œuvres. Le Royaume de France comme le Royaume d’Israël n'est pas né en 1789.

La France l'a eu, pendant 1500 ans cet avenir... ne vous en déplaise. Merci à celles et à ceux qui prient pour la paix en France.

Prêche en Espagne, carême 1815
Henryk
Henryk
Aime le chapelet

Masculin Messages : 447
Localisation : Velay
Inscription : 03/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par Sofoyal le Jeu 19 Fév 2015 - 11:57

???
Sofoyal
Sofoyal
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2384
Inscription : 03/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par Henryk le Ven 20 Fév 2015 - 5:08

Je reformule:
Cher Sofoyal, pouvez-vous nous expliquer comment vous voyer le Règne de Notre Seigneur sur notre Patrie, de façon concrète, car Jésus nous enseigne que son Royaume n'est pas de ce monde.

A moins que la démocratie soit votre seule perspective d'avenir, ainsi que de cacher l'histoire des jacobins (à ne pas confondre avec les jacobites) et leurs œuvres. Le Royaume de France comme le Royaume d’Israël n'est pas né en 1789, dans le sang de milliers de personnes, qui aimaient le Roi comme un père.



Autre question? Voulez-vous la religion catholique comme religion d’État? Ou simplement le vivre personnellement comme le faisaient les romains?


Voir la royauté comme une utopie est enseignée dans les écoles de la république, alors qu'elle était une réalité palpable par ce que tout est focalisée même dans l'ancien régime, (vénération pour Machiavel, Calvin, Voltaire, pour la renaissance, pour le dualisme religieux dans les états) à servir la Révolution, comme David, ou Isaie, parle de Notre Seigneur.

Lisez les ouvrages prérévolutionnaires, révolutionnaires ou post-révolutionnaires, et surtout le travail de sape du Trône et de l'Autel sous la Monarchie de juillet. Le travail de Jules Michelet, qui est toujours enseigné dans les écoles laïques, contre l'absolutisme, contre la religion, contre la décentralisation, pour le divorce, pour la destruction de la famille (d'abord la famille royale, sacrée dans les personnes du Roi, de la Reine et du dauphin, de la destruction des familles nobles chrétiennes, 1908-1913, après une certaine affaire, et la famille française, actuelle) pour la liberté religieuse. Nous voyons toujours les stigmates, des briseurs de calvaires, de cette époque là. La république met sa couronne sur la tête de Louis Philippe, par les mains de Thiers, Perier et Laffite.

Partout dans les constitutions que font les hommes par leurs propres raisons, suivent le chemin de Judas, que l'on peut lire dans Valtorta, mènent les hommes à leur perte au détriment de ce que Dieu fait.

Imaginez 2015, la restauration.
La France se réconcilie avec ce qu'elle est, ce qui est son essence même la Royauté. Elle dépoussière ses institutions, débarrasse les critiques inexorables, et les dérives du pouvoir, habilite les réformes nécessaires, et délivré des trahisons électorales, des naufrages en politique extérieure, car le roi sera là, bienveillant au dessus des intérêts partisans, et garant de la Charité du Royaume.
Henryk
Henryk
Aime le chapelet

Masculin Messages : 447
Localisation : Velay
Inscription : 03/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par Sofoyal le Ven 20 Fév 2015 - 21:48

???
Sofoyal
Sofoyal
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2384
Inscription : 03/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par Henryk le Sam 21 Fév 2015 - 12:03


Discours de Louis XX du 17 janvier 2015
Publié le 21 janvier 2015 par Vexilla Galliae

Chers amis,

Nous voici réunis une nouvelle fois, autour de la mémoire de Louis XVI. Remercions le Père Augustin Pic d’avoir su, avec la hauteur du théologien, éclairer pour nous les aspects les plus profonds de sa personnalité de Roi et de chrétien et en tirer les leçons applicables à nos vies quotidiennes.

Nous nous retrouvons chaque année à l’occasion de l’anniversaire de l’assassinat du Roi, mais il n’est pas question pour autant de nous tourner simplement vers le passé avec nostalgie. Ceci serait contraire à la tradition royale que traduit la formule ancienne « Le Roi est mort, vive le Roi ! ». Hymne à la vie, au progrès, chaque roi et Louis XVI en particulier, s’est préoccupé de faire avancer la société et de l’adapter. Roi géographe, Louis XVI a ouvert la France sur le monde. Epris de sciences humaines et politiques, il avait compris que des réformes étaient nécessaires, notamment en matière fiscale. Voilà un roi qui n’aurait pas aimé notre société dont il est dit souvent qu’elle est bloquée, qu’elle est désenchantée, notamment pour les plus jeunes. La royauté était là pour réenchanter chaque génération. Saint Louis, commémoré l’an dernier, tant en France qu’à l’étranger, a fait bouger les structures qui par nature ont toujours tendance à se scléroser. Il a réformé la justice, les impôts, renouvelé l’exercice de la charité, favorisé la paix et la diplomatie, s’éloignant des guerres féodales. Ainsi, huit siècles après sa mort, le siècle de Saint Louis est objet d’admiration.

Cette année, nos regards et notre réflexion se porteront vers François 1er et Louis XIV. Deux hommes, symboles d’une monarchie active ayant œuvré également pour les générations à venir. Ces exemples éclairent notre mission. En commémorant, nous appréhendons les ressorts de l’action des rois et leurs effets. Or, il me semble qu’il est très important d’avoir cette vision prospective pour notre camp si inquiet et qui a des raisons de l’être. Ce sentiment, j’ai l’impression qu’il est partagé par beaucoup. Je l’ai ressenti, lors de mes derniers déplacements à Paris, mais aussi en province, à Bouvines, à Aigues-Mortes, ou encore dans le Missouri cet été. L’Histoire et les commémorations servent de repères pour mieux guider notre action présente. Ainsi, lorsque je m’exprime sur tel ou tel événement du passé, bien évidemment j’honore une action d’hier d’autant plus que souvent elle s’est accompagnée du sacrifice de ceux qui ont participé ; mais chaque fois ma préoccupation est de savoir ce que cela apporte pour aujourd’hui, pour demain.

France, qu’as-tu fait de ton Histoire ? Que peut-elle nous apprendre ? Chacun peut voir la grande différence entre les façons de faire contemporaine et la politique du Roi. Il était animé par une vision du long terme, voire loin pour bien gouverner, c’est-à-dire toujours se poser la question avec ce que je fais aujourd’hui, dans quelques domaines que ce soit, Quelles seront les conséquences pour demain ? Notre société ne doit-elle pas s’interroger sur ses responsabilités et son rapport au temps ?

Ce souci du futur est d’être associé à un profond sens de la justice, lié à ce temps de l’Esprit Saint qui s’appelle la crainte de Dieu. De Saint Louis à Louis XVI, tous les Rois se sont posés la question des plus fragiles : les veuves, les orphelins, les enfants, les vieillards, les estropiés et les malades, et leurs droits de la naissance à la mort afin qu’ils ne soient pas lésés. Ces questions ne sont-elles pas toujours d’actualité ? De cruelle actualité ?

Voilà à quoi servent les commémorations, à nous mettre en phase des réalités du quotidien pour essayer de trouver des solutions. Le rappel des fondements de notre histoire peut nous y aider.

Voyez-vous, si je tiens ces propos dès aujourd’hui, en cette période où il est traditionnel d’échanger des vœux, c’est parce qu’il me semble que se sont des vœux que nous pouvons tous formuler pour notre chère France. Elle a besoin de retrouver les ressources de sa pensée, de ce qui a fait sa grandeur et sa force : responsabilité dans l’action, justice pour tous, confiance, sens à donner à la société. Avant moi, mes prédécesseurs, notamment mon grand-père et mon père, m’ont rappelé tout cela. Sans doute parlaient- ils trop tôt. Il me semble que ce langage est plus audible désormais. Le Saint Père le tient. Les jeunes l’attendent. C’est à nous d’être les sentinelles de notre société et de lui apporter le fruit de l’expérience. A nous d’être des précurseurs. La récente actualité tragique nous y conduit, et comme le disait le Cardinal XXIII dimanche dernier : « Il ne faut jamais désespérer de la paix si l’on construit la justice ».

Ainsi, je termine ces mots en vous demandant à tous de prendre aussi vos responsabilités dans tous les domaines où vous agissez : dans vos familles et dans la vie professionnelle ou associative. Nous ne courons pas derrière une quelconque nostalgie, mais nous souhaitons rendre notre monde meilleur. Tel est bien le message de dix siècles de monarchie : toujours me demander ce que la royauté pouvait apporter de neuf et de fort pour demain. Telle est ma façon de voir. Dans cet esprit, j’ai souhaité réorganiser les associations ayant pour objectif de mieux faire connaître l’histoire de la royauté française et de ses apports à la société. Il me semble qu’avec une seule association, nous serons plus forts. Si l’autonomie des uns et des autres doit être préservée, l’unité dans la complémentarité est une nécessité. L’unité a toujours été au cœur de la pensée royale. Il fallait la retrouver. J’ai aussi souhaité que les domaines de compétences soient mieux lisibles notamment vis-à-vis de l’extérieur. D’un côté avec l’Institut, nous pouvons continuer la nécessaire œuvre culturelle et d’approfondissement des connaissances. De l’autre, avec mon secrétariat que j’ai voulu élargir, peut-être mener une action plus ouverte, notamment sur les problèmes éthiques, sociaux et économiques auxquels la société est confrontée.

Je continuerai ainsi mes déplacements en province et à l’étranger pour mieux comprendre les situations des uns et des autres, et apporter le message d’espoir que peut représenter pour eux l’héritage de la monarchie française et des valeurs qu’elle véhicule.

J’espère tout au long de l’année vous retrouver nombreux, afin qu’ensemble, fidèles à la tradition, nous sachions être des artisans du futur.

Voilà les vœux que je forme en ce début d’année, pour vous et vos familles, et pour que la France demeure fidèle à sa tradition.

Merci de m’avoir écouté.

Henryk
Henryk
Aime le chapelet

Masculin Messages : 447
Localisation : Velay
Inscription : 03/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par P34512 le Jeu 12 Mar 2015 - 13:59

@Sofoyal a écrit:???
Et comment sauver notre monde???
Blowing nose

Sauver la France c'est sauver le monde.

P34512
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 836
Inscription : 26/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par Henryk le Jeu 12 Mar 2015 - 14:46

Saint Paul, par exemple, de son origine grecque, possède dans son parler, la perspective aristocratique chrétienne.

Mais sa vision politique est démocratique grecque(non la démocratie actuelle, ce Moloch démoniaque dévorant tout sur son passage). Saint Paul explique pour une petite communauté comme il en existait sous l'ancien régime, par les paroisses, la valeur de l'ordre chrétien.
Henryk
Henryk
Aime le chapelet

Masculin Messages : 447
Localisation : Velay
Inscription : 03/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par Sofoyal le Jeu 12 Mar 2015 - 15:31

@Pécheur a écrit:
@Sofoyal a écrit:???
Et comment sauver notre monde???
Blowing nose

Sauver la France c'est sauver le monde.

Vous êtes le français et l'homme le plus modeste qui soit!
Et vive le Roy! Laughing 2
Sofoyal
Sofoyal
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2384
Inscription : 03/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par P34512 le Jeu 12 Mar 2015 - 18:19

La France est la fille aînée de l’Église, c'est elle qui l'a protégé et a assuré son développement dans le monde entier.
En 1789, la révolution dite française est le début du renversement mondial.
Lorsque la France reviendra sur l'erreur révolutionnaire, le monde entier suivra et retournera à Dieu.
Ce n'est pas moi qui le dit, la Vierge Marie et de nombreux saints et bien heureux l'ont annoncé depuis longtemps déjà.

P34512
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 836
Inscription : 26/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par Sofoyal le Jeu 12 Mar 2015 - 18:48

@Pécheur!
Croyez bien que j'ai la France et la France Chrétienne plus précisément en très haute estime.
(La France chrétienne historique comme l'actuelle, malgré sa mise à l'écart actuelle, provisoire je l'espère)
Elle m'impressionne et m’émerveille profondément et je l'aime très profondément.

Vous êtes libre de ne pas m'en faire le crédit mais c'est ainsi.

Voila qui nous réunit et au fond je m'en réjouis!

Si nous ne somme pas d'accord sur tout, c'est tant pis.
Signé : Un autre pécheur!
Rend grâce
Sofoyal
Sofoyal
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2384
Inscription : 03/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par P34512 le Jeu 12 Mar 2015 - 19:49

L'essentiel n'est pas que nous soyons d'accord mais que nous cheminions vers la Vérité.

P34512
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 836
Inscription : 26/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par Henryk le Ven 13 Mar 2015 - 0:26

La France n'est pas la fille ainée de l'Eglise. Cette pensée de Lacordaire est pour madame Swentchine.
D'ailleurs, par primauté, les Royaume catholique d'Arménie et d'Ethiopie existaient bien avant le Royaume de France.

C'est le "Roi de France qui est fils ainé de l'Eglise" appellation qui a duré pendant des siècles, non de vains mots (fille ainé de l'Eglise) sortis pour la première fois à l'égard de Catherine de Médicis, et la seconde fois, pendant le romantisme catholique et royale du XIXème siècle pour l'autre dame que j'ai citée.
Henryk
Henryk
Aime le chapelet

Masculin Messages : 447
Localisation : Velay
Inscription : 03/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par LeGuerrierMonarchiste le Dim 12 Avr 2015 - 1:28

@Pécheur a écrit:L'essentiel n'est pas que nous soyons d'accord mais que nous cheminions vers la Vérité.

Tout a fait il faut suivre le chemin de la vérité et de la lumière saine Évêque

LeGuerrierMonarchiste
Contre la puce électronique

Masculin Messages : 126
Age : 27
Inscription : 08/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par Neb le Dim 12 Avr 2015 - 9:38

LeGuerrierMonarchiste qu'est ce que la Vérité ?
Neb
Neb
Pour le roi

Masculin Messages : 696
Age : 31
Localisation : Paris
Inscription : 12/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par LeGuerrierMonarchiste le Dim 12 Avr 2015 - 9:57

@neb a écrit:LeGuerrierMonarchiste qu'est ce que la Vérité ?


Ben la verité de la lumire

LeGuerrierMonarchiste
Contre la puce électronique

Masculin Messages : 126
Age : 27
Inscription : 08/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par Neb le Dim 12 Avr 2015 - 10:52

Je vous renvoi aux évangiles pour la réponse :
Jean 18,38 : "Pilate lui [Jésus] dit : Qu'est ce que la vérité ?"

La réponse est ailleurs dans l'évangile :
Jean 14,6 : "Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi."

Ainsi Pécheur en écrivant la Vérité avec un V majuscule parle de Jésus.
Neb
Neb
Pour le roi

Masculin Messages : 696
Age : 31
Localisation : Paris
Inscription : 12/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par LeGuerrierMonarchiste le Dim 12 Avr 2015 - 10:57

@neb a écrit:Je vous renvoi aux évangiles pour la réponse :
Jean 18,38 : "Pilate lui [Jésus] dit : Qu'est ce que la vérité ?"

La réponse est ailleurs dans l'évangile :
Jean 14,6 : "Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi."

Ainsi Pécheur en écrivant la Vérité avec un V majuscule parle de Jésus.

ok je vois.

LeGuerrierMonarchiste
Contre la puce électronique

Masculin Messages : 126
Age : 27
Inscription : 08/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par Henryk le Sam 11 Juil 2015 - 6:57

Tout le peuple offrait des sacrifices au Dieu du ciel, et priait pour la vie du roi et celle de ses enfants
Saint Paul nous a commandé de prier pour les puissances et a mis dans leur conservation celle de la tranquillité publique.
On jurait par la vie du roi comme par une chose sacrée; et les chrétiens si religieux à ne point jurer par les créatures ont révéré ce serment, adorant les ordres de Dieu dans le salut et la vie des princes. Nous en avons vu les passages.

Le prince est un bien public que chacun doit être jaloux de se conserver. « Pourquoi nos frères de Juda nous ont-ils dérobé le roi, comme si c’était à eux seuls de le garder » ? et le reste que nous avons vu.

De là ces paroles, déjà remarquées « Le peuple dit à David Vous ne combattrez pas avec nous; il vaut mieux que vous demeuriez dans la ville pour nous sauver tous » »

La vie du prince est regardée comme le salut de tout le peuple c'est pourquoi chacun est soigneux de la vie du prince comme de la sienne, et plus que de la sienne.

« L'oint du Seigneur, que nous regardions comme le souffle de notre bouche » c'est-à-dire qui nous était cher comme l'air que nous respirons. C'est ainsi que Jérémie parle du roi.
« Les gens de David lui dirent Vous ne viendrez plus avec nous à la guerre, pour ne point éteindre la lumière d'Israël » Voyez comme on aime le prince il est la lumière de tout le royaume. Qu'est-ce qu'on aime davantage que la lumière? Elle fait la joie et le plus grand bien de l'univers.

Ainsi un bon sujet aime son prince comme le bien public, comme le salut de tout l'Etat, comme l'air qu'il respire, comme la lumière de ses yeux, comme sa vie et plus que sa vie.

++++++++++++++++++++++++++++++++

La mort du prince est une calamité publique et les gens de bien la regardent comme un châtiment de Dieu sur tout le peuple.
Quand la lumière est éteinte, tout est en ténèbres, tout est en deuil.

C'est toujours un malheur public lorsqu'un Etat change de main, à cause de la fermeté d'une autorité établie et de la faiblesse d'un règne naissant.

C'est une punition de Dieu pour un Etat, lorsqu'il change souvent de maître. « Les péchés de la terre, dit le Sage, sont cause que les princes sont multipliés la vie du conducteur est prolongée, afin que la sagesse et la science abonde.» C'est un malheur à un Etat d'être privé des conseils et de la sagesse d'un prince expérimenté et d'être soumis à de nouveaux maîtres, qui souvent n'apprennent à être sages qu'aux dépens du peuple.
Ainsi quand Josias eut été tué dans la bataille de Mageddo, « toute la Judée et tout Jérusalem le pleurèrent, principalement Jérémie, dont tous les musiciens et les musiciennes chantent encore à présent les lamentations sur la mort de Josias.»
Et ce ne sont pas seulement les bons princes comme Josias, dont la mort est réputée un malheur public le même Jérémie
déplore encore la mort de Sédécias; de ce Sédécias dont il est écrit « qu'il avait mal fait aux yeux du Seigneur et qu'il n’avait pas respecté la face de Jérémie, qui lui parlait de la part de Dieu. »
Loin de respecter ce saint prophète, il l’avait persécuté Et toutefois après la ruine de Jérusalem, où Sédécias fait prisonnier, eut les yeux crevés, Jérémie, qui déplore les maux de son peuple, déplore comme un des plus grands malheurs le malheur de Sédécias. « L'oint du Seigneur, qui était comme le souffle de notre bouche, a été pris pour nos péchés lui à qui nous disions Nous vivrons sous votre ombre parmi les gentils". » Un roi captif, un roi dépouillé de ses Etats et même privé de la vue, est regardé comme le soutien et la consolation de son peuple captif avec lui.

Ce reste de majesté semblait encore répandre un certain éclat sur la nation désolée et le peuple touché des malheurs de son prince, les déplore plus que les siens propres. a Le Seigneur, dit-il, a renversé sa maison; il a oublié les fêtes et les sabbats de Sion; le roi et le pontife ont été l'objet de sa fureur. Les portes de Jérusalem sont abattues! Dieu a livré son roi et ses princes aux gentils! »

Le Prophète regarde le malheur du prince comme un malheur public et un châtiment de Dieu sur tout le peuple même le malheur d'un prince méchant; car il ne perd pas par ses crimes la qualité d'oint du Seigneur, et la sainte onction qui l'a consacré le rend toujours vénérable.

C'est pourquoi David pleure avec tout le peuple la mort de Saül, quoique méchant. « Tes princes sont morts sur tes montagnes, ô Israël Comment les forts ont-ils été tués ? Ne portez point cette nouvelle dans Geth ne l'annoncez point dans les rues d'As- calon, de peur que les femmes des Philistins ne s'en réjouissent de peur que ce ne soit un sujet de joie aux filles des incirconcis.
Montagnes de Gelboé, que la rosée ni la pluie ne distillent plus sur vous, que vos champs stériles ne portent plus de quoi offrir des prémices, puisque sur vous sont tombés les boucliers des forts, le bouclier de Saül, comme s'il n’avait pas été oint de l'huile sacrée. » Et le reste que nous avons déjà rapporté.

C'est ainsi que la mort du prince, quoique méchant quoique réprouvé, fait la joie des ennemis de l'Etat et la douleur de ses sujets. Tout le pleure tout est en deuil pour sa mort et il faut que les choses les plus insensibles, comme les montagnes, et enfin que toute la nature s'en ressente.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Un homme de bien préfère la vie du prince à la sienne et s'expose pour le sauver.

Nous l'avons vu le peuple va combattre, il ne se soucie pas de son péril, pourvu que le prince soit en sûreté.

La manière dont on fait la garde autour du prince, à la ville et à la campagne, le fait voie. Quand David entra de nuit dans la tente de Saül, il fallut passer au travers d'Abner et de tout le peuple, qui reposait autour de lui Et David ayant pris la coupe du roi et sa pique s, pour montrer qu'il avait été maître de sa vie, « crie de loin à Abner et à tout le peuple Abner, êtes-vous un homme ?
Pourquoi gardez-vous si mal le roi votre maitre? quelqu'un est entré dans sa tente pour le tuer. Vive le Seigneur, vous méritez tous la mort, vous tous qui gardez si mal le roi votre maître l'oint du Seigneur. Regardez où est sa pique et sa coupe! »
Le peuple doit garder le prince le peuple campe autour de lui; il faut avoir enfoncé tout le camp avant qu'on puisse venir au prince on doit veiller afin que le prince repose en sûreté qui néglige de le garder est digne de mort.

Quand le roi était à la ville, le peuple et les grands mêmes couchaient à sa porte. « Urie (quoiqu'il fût homme de commandement) couchait à la porte du palais royal, avec les autres serviteurs du roi son maître »

Durant la rébellion d'Absalon, Ethaï Géthéen marchait devant lui à la tête de six cents hommes de Geth, tous braves soldats.
C’était des troupes étrangères, dont David voulait éprouver la fidélité, et il dit à Ethaï « Pourquoi venir avec nous ? Retournez, et attachez-vous au nouveau roi. Vous êtes étranger, et vous êtes sorti de votre pays vous arrivâtes hier, et dès aujourd'hui vous marcherez avec nous? Pour moi, j'irai où je dois aller mais vous, allez, ramenez vos frères, et le Seigneur récompensera la fidélité et la reconnaissance que vous m'avez témoignée.
Ethaï répondit au roi: Vive le Seigneur, et vive le roi mon maître; en quelque lieu que vous soyez, ô roi mon seigneur, j'y serai avec vous et je ne vous quitterai ni à la vie ni à la mort. David lui dit:” Venez “ A la réponse qu'il lui fit, il le connut pour un homme qui savait ce que c’était de servir les rois.


Bossuet: Politique tirée de l’Écriture Sainte
Henryk
Henryk
Aime le chapelet

Masculin Messages : 447
Localisation : Velay
Inscription : 03/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par ben le Ven 14 Aoû 2015 - 10:57

@Sofoyal a écrit:Jesus sign Voici le Roi!

Jésus Croix Voici le Trône!

Si vous voulez de mon conseil, je vous dirai:
N'en cherchez pas d'autre!

Vous ne trouveriez que désillusion.

Comment oses tu faire de la croix (le supplice) le trône de Jésus ?
ben
ben
Aime la Bible

Masculin Messages : 17
Age : 36
Inscription : 07/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Comment sauver la France ? - Page 2 Empty Re: Comment sauver la France ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum