Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Alice Miller voit la religion comme un instrument répressif Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

Alice Miller voit la religion comme un instrument répressif

Aller en bas

Alice Miller voit la religion comme un instrument répressif Empty Alice Miller voit la religion comme un instrument répressif

Message par P12345 le Lun 21 Avr 2014 - 15:02

Bonjour,
quelques malencontres avec des "psys" lectrices d'Alice Miller me renvoient au lointain passé de ma jeunesse athée où j'ai cru aux théories millériennes. Erreur de jeunesse !
Voici les raisons pour lesquelles j'ai cessé d'adhérer à ce corpus d'idées, cet "adieu à Alice Miller" correspond à la fin de ma jeunesse et de mon célibat et à mes retrouvailles avec la foi catholique.

Alice Miller associe la religion à ce qu'elle nomme une "pédagogie noire". Cette pédagogie viserait à réduire les enfants au silence et à les dresser. Elle désapprouve l'idée d'une nature quelque peu "sauvage" à notre naissance, d'un péché originel où nous serions par notre nature d'humains. De là son idée (qui rapelle très vaguement celles de Rousseau) d'une nature enfantine "bonne" que l'éducation corromprait. L'éducation serait un joli mot pour signifier la haine des adultes pour l'enfant blessé qu'ils portent en eux inconsciemment et qu'ils continueraient de terroriser en leur progéniture dans un "schéma de répétition inconscient".

P12345
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1404
Age : 53
Localisation : Vers mon port d'attache
Inscription : 05/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Alice Miller voit la religion comme un instrument répressif Empty Re: Alice Miller voit la religion comme un instrument répressif

Message par P12345 le Lun 21 Avr 2014 - 15:12

(suite)
A partir de là, dit-elle, toutes les souffrances du monde.
Souffrances qui pourraient être évitée si les adultes, dans une thérapie, retrouvaient les merveilleuses émotions "authentiques" de l'enfant qu'ils furent et se décidaient, en osant se révolter contre l'éducation parentale, à interrompre le schéma de répétition, laissant croitre leurs bambins en pleine liberté.

Mes objections :
tout d'abord, expliquer le mal par l'éducation me parait simpliste car l'éducation nous permet d'acquérir le sens du bien et du mal, d'apprendre à retenir notre violence.
L'idée que l'enfant serait bon par nature, qu'il n'y aurait pas de péché, me parait naive : au contraire, nous naissons dépendants et avons besoin d'une éducation.
Notre nature de créatures fait que nous sommes limités : nous avons des failles, des défauts, nous faisons du mal.
Se corriger soi-même, consentir à une soumission à la volonté du Seigneur, est nécessaire si nous voulons grandir en humanité et être capables d'éduquer à notre tour.

P12345
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1404
Age : 53
Localisation : Vers mon port d'attache
Inscription : 05/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Alice Miller voit la religion comme un instrument répressif Empty Re: Alice Miller voit la religion comme un instrument répressif

Message par P12345 le Mar 22 Avr 2014 - 8:59

De plus, je constate que les souffrances remontant à l'enfance ne sont pas dues à un excès d'éducation mais à son défaut.
Les parents violents manquent de contrôle de soi, les familles au climat incestuel ou incestueux ne respectent pas les limites. Le mal qu'on a pu subir comme gosse remonte plus selon moi à l'irrespect des lois et des moeurs qu'à un excès d'autorité.
Le père qui bat n'est pas dans la soumission à l'autorité divine, il est dans l'absence de limites et le péché.
Contrairement à ce qu'une certaine vulgate antiautoritaire veut faire accroire, ces maux infligés ne viennent pas de l'autorité ni de la religion.

Autre objection : toutes les souffrances actuelles ne trouvent pas leur source dans l'inconscient ou l'enfance.
Si mon employeur me harcèle, je souffrirai même si j'ai eu d'excellents parents.
Cette façon de tout mettre sur le dos des parents angoisse les parents dans l'exercice de leur autorité, on n'ose plus gronder ni interdire ("tu ne mangeras que deux marshmallows", "tu feras tes devoirs avant le diner") de peur de traumatiser.
De plus, cette attribution du malheur à l'histoire familiale ou à l'inconscient des sujets évite de poser des questions fondamentales concernant le monde où nous vivons avec ce qui génère objectivement des souffrances comme la déliaison sociale, le chômage, la famille malmenée, l'insécurité, le divorce facile, les nouvelles pédagogies privant les enfants de repères, la banalisation du mal , l'augmentation de pathologies liées à l'absence de limites.

P12345
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1404
Age : 53
Localisation : Vers mon port d'attache
Inscription : 05/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Alice Miller voit la religion comme un instrument répressif Empty Re: Alice Miller voit la religion comme un instrument répressif

Message par P12345 le Mar 22 Avr 2014 - 9:12

Les "millériens" prennent systématiquement le parti de l'enfant.
Les parents étant systématiquement suspectés d'être la cause de tous ses problèmes parce qu'ils n'auraient pas "suffisamment travaillé sur eux" pour aimer le gosse "comme il est".
Un garçon délinquant aura manqué d"amour" (et non d'éducation, d'un père ou de profs fermes).
Cette vision me parait naive.
Elle contribue largement à discréditer toute mesure éducative sur le long terme, tout ce qui fait contrepoids à la toute-puissance de l'enfant.
Or je me demande si "aimer" signifie céder à tous les caprices, être béat d'admiration, ne rien refuser, inculper tout ce qui peut introduire à la réalité (les horaires, les contraintes, l'existence des autres).

P12345
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1404
Age : 53
Localisation : Vers mon port d'attache
Inscription : 05/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Alice Miller voit la religion comme un instrument répressif Empty Re: Alice Miller voit la religion comme un instrument répressif

Message par P12345 le Mer 23 Déc 2015 - 9:45

L'interprétation millérienne de la Genèse mériterait d'être confrontée à celle du philosophe et mathématicien Olivier Rey ("Une folle solitude. Le fantasme de l'homme autoconstruit").
Pour Alice Miller en effet, les auteurs de la Bible seraient de vieux hommes détenteurs d'un pouvoir et reproduisant l'éducation repressive qu'ils ont reçue , désireux "inconsciemment" d'empêcher à leur tour d'autres êtres humains de jouir de la vie et du plaisir. En faisant d'Eve la première personne à qui le serpent s'adresse, ils se montreraient misogynes.
L'interdiction de manger du fruit de l'arbre émanerait donc de la problématique de l'inconscient humain : les auteurs brandiraient la Chute d'Adam et Eve pour inspirer la peur et dissuader l'humanité de transgresser l'interdit, afin de l'empêcher de vivre un plaisir dont ils ont eux-mêmes été frustrés.
Cette interprétation est répandue dans notre culture hédoniste (il est même probable que Alice Miller n'en soit pas l'auteur). Elle permet de discréditer la notion d'interdit et d'acclimater l'idée que l'humain n'a pas besoin de Dieu ni de limites pour"s'épanouir".
Le "méchant" ici est l'humain qui n'est pas "libéré" des interdits et qui "donc" s'efforce d'y contraindre les autres.

P12345
Avec Saint Joseph

Féminin Messages : 1404
Age : 53
Localisation : Vers mon port d'attache
Inscription : 05/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Alice Miller voit la religion comme un instrument répressif Empty Re: Alice Miller voit la religion comme un instrument répressif

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum