Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Lot de 50 masques à 10.99 €
Voir le deal
10.99 €

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par Invité le Lun 2 Sep 2013 - 22:50

L’irrespect de l’Eucharistie



Rappel à l'ordre du Saint-Siège



Malgré les différentes mises en garde de la Congrégation pour le Culte divin et la discipline des Sacrements sur tous les abus commis envers l'Eucharistie (Instructions de 1973, 1980, 1997, 2004), l'irrespect n'a cessé de s'amplifier. Il est donc fondamental en cette «Année de l'Eucharistie» de dénoncer ces désobéissances à partir de la toute dernière Instruction Redemptoris Sacramentum publiée le 25 mars 2004 (cf. éd. Téqui, avril 2004). Voici quelques extraits signi­ficatifs des principaux articles qui permettent de mesurer l'ir­ritation du Saint-Siège et l'ampleur des abus :



4. - « On ne peut passer sous silence les abus, même très graves, contre la nature de la Liturgie et des Sacrements, et aussi contre la tradition et l’autorité de l’Eglise, qui, à notre époque affligent fréquemment les célé­brations liturgiques dans tel ou tel milieu ecclésial. Dans cer­tains lieux, le fait de commettre des abus dans le domai­ne liturgique est même devenu un usage habituel ; il est évident que de telles attitudes ne peuvent être admises et qu'elles doivent cesser. »



14. - « Le gouvernement de la Sainte Liturgie dépend uniquement de l'autorité de l'Eglise : il appar­tient au Siège Apostolique et dans les règles du droit, à l'Evêque.»



16. - « Il revient au Siège Apostolique d'organiser la sainte Liturgie de l'Eglise universelle...»



38. - « La doctrine constante de l'Eglise sur la natu­re non seulement conviviale mais aussi et avant tout sacrificielle de l'Eucharistie, doit être à juste titre consi­dérée comme l'une des principales clefs de la pleine par­ticipation de tous les fidèles à un si grand Sacrement. » « Privé de sa valeur sacrificielle, le Mystère eucharistique est consi­déré comme s'il n'allait pas au-delà du sens et de la valeur d'une rencontre conviviale et fraternelle. »



Jésus a institué la Cène à la veille de sa mort, unissant ainsi l’Eucharistie à son Sacrifice : « J'ai désiré ardemment manger cette Pâque avec vous avant que de souffrir ». (Luc 22, 15).



Aussitôt son Sacrifice insti­tué, la Passion de Jésus commence par son agonie au Jardin de Gethsémani dans l'incompréhension des apôtres qui n'ont pas su veiller avec lui. Aujourd’hui le sens du Saint Sacrifice n'est pas expliqué aux jeunes générations qui ne le vivent pas : cela rejaillit sur leur vie ; on veut bien du Christ, mais du Christ sans la Croix !... Les offices «conviviaux» et sans réalité sacrificielle, reflètent la même superficialité, influencés par les manifestations profanes de ce monde de spectacle, auquel l’Eglise n'offre plus vraiment de contrepoids salutaire.



59 - « L'usage suivant, qui est expressément réprouvé doit cesser : ici ou là, il arrive que les prêtres, les diacres ou les fidèles introduisent, de leur propre initiative, des changements ou des variations dans la sainte Liturgie, qu'ils sont chargés de pronon­cer. »



Outre la suppression fréquente de la prière pénitentielle, nous entendons aujourd'hui des textes incomplets ou fantaisistes, tel le Gloria sans invocation ni même mention des trois Personnes de la Sainte Trinité, des Sanctus et des Agnus modifiés ou abré­gés, ou encore chantés sur des musiques qui altèrent ou même empêchent le recueillement.

72. - « Il convient que ‘chacun souhaite la paix de manière sobre et seulement à ceux qui l'entourent. Le prêtre peut donner la paix aux ministres, en restant cependant dans le sanctuaire pour ne pas troubler la célébration’ » (cf. Missel Romain, n. 82).



C'est l'un des excès caractéristiques de ce monde de spectacle. Donc point de déplacement, ni d'effusions intempestives, qui rendent d'autant plus graves la froideur ou l'indifférence réser­vées au Seigneur.



94. - « Il n'est pas permis aux fidèles de prendre eux-mêmes la sainte hostie ou le saint calice, encore moins de se le transmettre de main en main...»



C'est le rappel clair et net de l’Institution Générale du Missel Romain (n. 118). Les fidèles ne doivent donc pas toucher le saint calice et encore moins le Corps du Christ, en se substi­tuant au prêtre et au diacre, pour le remettre lors de la Communion.



104. - « Il n'est pas permis à celui qui reçoit la Communion de tremper lui-même l'hostie dans le Calice, ni de recevoir dans la main l'hostie, qui a été trempée dans le Sang du Christ ».



C'est la conséquence logique du précédent article 94.



117. - Les vases sacrés, destinés à recevoir le Corps et le Sang du Seigneur, doivent être faits en respectant strictement les normes de la tradition et des livres litur­giques. Au jugement des Conférences des Evêques, aux­quelles a été donnée cette faculté, moyennant la confirmation de leurs actes par le Saint-Siège, il peut être opportun de réa­liser les vases sacrés en utilisant d'autres matières, pourvu que celles-ci soient solides. Cependant, dans chaque région, il est strictement requis de choisir des matières que tout le monde estime nobles, en signe de respect pour le Seigneur, et afin d'écarter complète­ment, aux yeux des fidèles, tout risque d'un affaiblis­sement de la doctrine de la présence réelle du Christ sous les espèces eucharistiques. Ainsi, le fait de célé­brer la Messe avec n'importe quel vase d'usage quotidien ou plus commun, est expressément réprouvé, en par­ticulier s'il s'agit d'objets dépourvus de toute qualité artis­tique, ou de simples corbeilles, ou encore de récipients en verre, en argile, en terre cuite ou en d'autres matières, qui se brisent facilement. Cela vaut aussi pour tous les vases en métal ou réalisés dans des matières qui s'altèrent facilement.



On voit trop d'ecclésiastiques utiliser des mazagrans plutôt que des calices. Cette « misère » des vases sacrés n'a rien à voir avec l'esprit de pauvreté.



154. - « Parce qu'ils ont reçu l’Ordination sacrée, les ministres ordinaires de la sainte Communion sont l'Evêque, le prêtre et le diacre ; il leur revient par consé­quent de donner la sainte Communion aux fidèles laïcs au cours de la célébration de la Sainte Messe...»



155. - « En plus des ministres ordinaires, il y a aussi l’aco­lyte institué, qui est, du fait de son institution, le ministre extraordinaire de la sainte Communion, y compris en dehors de la célébration de la Messe. De plus si des motifs de vraie nécessité l’exigent, l’Evêque diocésain peut députer à cet effet un autre fidèle laïc en qualité de ministre extraor­dinaire, ad actum ou ad tempus, selon les normes du droit, en utilisant dans ce cas la bénédiction appropriée... L’autorisation ad actum ne peut être accordée par le prêtre, qui préside la célébration eucharistique, que dans des cas particuliers et imprévisibles. »



L'autorisation ad actum, pour l'acte, soit l'acte unique, c'est­-à-dire ponctuellement, ne peut être accordée que dans des cas particuliers et imprévisibles, en rappel de la précé­dente Instruction Ecclesiae de mysterio (1997), qui précisait pareillement dans des cas exceptionnels et imprévi­sibles ; exceptionnels ou particuliers, il s'agit en fait de la même traduction. Ainsi, en aucun cas la messe dominicale ne peut être considérée comme un cas « particulier » ou « impré­visible »... sauf par une mauvaise foi qui manifeste la volonté délibérée de désobéissance ! Hélas, en ce cas, l'acolyte va souvent de lui-même chercher le calice, ou le ramène, acte déjà for­mellement interdit au n° 94.



158. - « En effet, le ministre extraordinaire de la sain­te Communion ne peut donner la Communion que dans le cas où le prêtre ou le diacre font défaut, lorsque le prêtre est empêché à cause d'une maladie, du grand âge ou pour tout autre motif sérieux, ou encore lorsque le nombre des fidèles qui s'approchent de la Communion est tellement important que cela risquerait de prolonger la célébration d'une manière excessive. A ce sujet, on considère néanmoins que le fait de prolonger brièvement la célébration, en tenant compte des habitudes et du contexte culturel du lieu, constitue une cause tout à fait insuffisante. »



Or, c'est bien ce motif de prolongation qui constitue le plus souvent l'alibi pour utiliser des acolytes laïcs lors de la messe dominicale et même pour les solennités. Les prêtres justifient alors la participation des acolytes laïcs, par la volonté de les « responsabiliser » ! Cette prétendue « responsabilisation » est l'une des causes essentielles de la chute des vocations, par la confusion entretenue auprès des enfants et des jeunes gens, qui, voyant auprès du prêtre des laïcs en tenue civile accomplir de manière quasi régulière le même acte fondamental et sacré du sacerdoce, n'estiment pas nécessaire l'ordination et l'engage­ment sacerdotal. Ce qui va de pair avec l'irrespect pour la Présence réelle et toutes les profanations qui en découlent, dont, en toute logique, la revendication pour le mariage des prêtres, la prêtrise des hommes mariés et des femmes.



En utilisant abusivement les acolytes laïcs, les prêtres se privent de grâces et en privent leurs fidèles. Ils induisent la rébellion contre l'autorité du Siège Apostolique, amènent ou entre­tiennent la division dans la communauté paroissiale. Face aux taches de leur ministère et à la tentation de se rendre indispensable à toutes sortes de sollicitations secondaires, le prêtre doit d’abord privilégier son sacerdoce et l'acte fondamental pour lequel il ne peut être remplacé par des laïcs sans graves conséquences. Dans sa mission, Jeanne d’Arc disait : « Dieu premier servi ! » Celle du prêtre n'est pas moins grande !



184. - « Il est reconnu à tout catholique, qu'il soit prêtre, diacre, ou fidèle laïc, le droit de se plaindre d'un abus liturgique, auprès de l'Evêque diocésain ou de l'ordinaire compétent équiparé par le droit, ou encore auprès du Siège Apostolique en raison de la primauté du Pontife Romain. Cependant, il convient autant que possible, que la réclamation ou la plainte soit d'abord exposée à l'Evêque dio­césain. Cela doit toujours se faire dans un esprit de vérité et de charité. »



Pour toutes ces graves raisons, en cette exceptionnelle « Année de l'Eucharistie », il convient en premier lieu d'ou­vrir les yeux des prêtres et des laïcs qui commettent ces abus, afin que, dans la situation grave que connaît actuellement le monde de plus en plus déchristianisé et malade, la Présence réelle du Seigneur soit véritablement accueillie, aimée et honorée, dans la célébration respectueuse de la Sainte Messe, par laquelle sont données en abondance toutes les grâces de l'âme et du corps.



« Ainsi donc, quiconque mange le pain ou boit la coupe du Seigneur indignement se rendra coupable à l'égard du Corps et du Sang du Seigneur. Que chacun s'éprouve soi-­même ; et qu'il mange alors de ce pain et boive de cette coupe ; car celui qui mange et boit, mange et boit sa propre condamnation, s'il ne discerne le Corps du Seigneur.

Voilà pourquoi il y a parmi vous beaucoup de malades et d'infirmes, et que bon nombre sont morts. Si nous nous exa­minions nous-mêmes, nous ne serions pas jugés. Mais par ses jugements le Seigneur nous corrige...» (1 Cor 11, 27-­32) .



Cela vaut pour le monde entier lui-même car la situation « générale » n'est que la somme des situations particulières... « Ils ont des yeux et ils ne verront pas ! »



Henri MARTEL



Le Sourire de Marie, avril 2005, n. 324



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par Malou le Lun 2 Sep 2013 - 23:40

Merci pour ce rappel Betty !
Malou
Malou
Dans la prière

Féminin Messages : 5583
Localisation : Nord de France
Inscription : 12/07/2011

http://l-arc-en-ciel.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par Delsanto le Mar 3 Sep 2013 - 18:44

Je suis un peu effaré en lisant ce texte parce que je constate que même dans des lieux comme les Carmels, les prescriptions du Saint-Siège ne sont pas respectées..

J'assiste souvent à la Messe le Dimanche dans un Carmel où on permet justement aux laïcs de prendre l'Hostie à la main et de la tremper dans le Calice..

Le geste m'a toujours mis un peu mal à l'aise mais j'étais content de pouvoir communier sous les deux espèces, ce qui n'est pratiquement le cas nulle part.

Il est bien entendu que dorénavant je ne prendrai plus que l'hostie, à la bouche et de la main du prêtre...

Delsanto
En adoration

Masculin Messages : 2530
Inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par Invité le Mar 3 Sep 2013 - 18:59

oui les directives du st siège ont du mal à arriver jusqu'à nos paroisses ! aussi on est bien souvent dans l'ignorance de ces choses !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par Delsanto le Mar 3 Sep 2013 - 19:11

betty1707 a écrit:oui les directives du st siège ont du mal à arriver jusqu'à nos paroisses ! aussi on est bien souvent dans l'ignorance de ces choses !
Oui mais alors question:

Comment en est-on venu un jour à distribuer la Communion dans la main et à la faire distribuer par les laïcs?

Qui a pris cette initiative sans non seulement être inquiété mais, qui plus est, en étant imité?

C'est vrai ! c'est de mon temps. Mais franchement je ne me souviens pas comment les choses se sont passées..


Delsanto
En adoration

Masculin Messages : 2530
Inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par Invité le Mar 3 Sep 2013 - 20:50


1. Le statut légal des deux méthodes

C'est une loi de l'Église universelle, dans le rite romain, de recevoir la communion de la manière traditionnelle. La recevoir dans la main n'est seulement qu'un "indult", c'est-à-dire une concession accordée ici et là. Elle n'existe pas dans la plus grande partie du monde. Par exemple, elle a été autorisée un certain temps aux Philippines, mais les évêques ont changé d'avis et sont revenus sur leur décision. Une autre façon d'illustrer le même point, c'est de se rappeler que dans les pays où l'indult de la communion dans la main a été accordé par le Saint-Siège, un évêque peut à lui seul interdire cette pratique. Mais aucun évêque n'est autorisé à interdire la façon traditionnelle de recevoir la communion: sur la langue. Ainsi, du point de vue de la loi liturgique, les deux sont loin d'être égales. On notera également que la législation en cause nous exhorte tous vigoureusement à recevoir la communion de la façon traditionnelle, laquelle est officiellement décrite comme étant "plus révérencieuse". On chercherait en vain un encouragement à recevoir la communion dans la main de la part de l'autorité suprême de l'Église. En vérité la seule fois où elle est mentionnée dans les documents officiels, c'est pour nous mettre en garde. Cela peut être fait de façon révérencieuse, mais faites attention ! Cette pratique de recevoir la communion dans la main a été introduite dans certains pays. Elle a été demandée par des conférences épiscopales individuelles et a reçu l'approbation du Siège apostolique. Cependant, des cas de manque de respect déplorables envers les espèces eucharistiques ont été rapportés, des cas imputables non seulement aux individus qui s'en sont rendus coupables, mais également aux pasteurs de l'église qui n'ont pas été suffisamment vigilants en ce qui concerne l'attitude des fidèles envers l'Eucharistie. Il arrive également, à l'occasion, que le libre choix de ceux qui préfèrent continuer la pratique de recevoir la communion sur la langue n'est pas pris en considération dans les endroits où la distribution de la communion dans la main a été autorisée. Il est par conséquent difficile, dans le contexte de la présente lettre, de ne pas mentionner le triste phénomène auquel nous avons fait allusion précédemment. Ceci ne s'adresse évidemment d'aucune façon à ceux qui, dans les pays où cette pratique a été autorisée, reçoivent le Seigneur Jésus dans leur main avec une révérence et une dévotion profondes (Jean-Paul II, Dominicae Cenae, 11). Dans Memoriale Domini, qui accordait la concession originale, et dans la lettre aux nonces qui accompagnait dans chacun des cas l'indult lui-même, la permission de recevoir la communion dans la main était entourée de tant de précautions que certains en ont conclu que même dans les pays où cette pratique pourrait paraître légale, en réalité, dans la grande majorité des cas, elle n'est pas autorisée.

2. Origine de la communion dans la main

L'origine de la pratique actuelle de la communion dans la main en chrétienté occidentale remonte à la révolution protestante, ou "Réforme". Certains diront que c'était la réintroduction d'une ancienne pratique universelle et vénérable. Nous examinerons cela plus bas. Mais même s'il s'agissait d'une ancienne pratique de l'Église catholique, sa réintroduction au seizième siècle n'était guère orthodoxe. Elle concrétisait plutôt la négation de la présence réelle enseignée par le Christ et son Église, et la réalité du sacerdoce catholique. C'était la conséquence liturgique d'une hérésie antérieure. On sait que la communion dans la main a commencé à se répandre dans des cercles hollandais au début des années soixante. Elle a donc commencé de la même manière que la pratique protestante, ou à tout le moins comme un "faux archéologisme": une idolâtrie des (prétendues) pratiques de l'Église des premiers temps. Elle impliquait l'oubli (ou le rejet !) du développement véritable de la doctrine catholique eucharistique d'une façon plus claire et plus explicite que jamais. Elle impliquait un rejet de ce qui nous avait de fait était transmis dans le développement organique de la liturgie. Et c'était un cas flagrant de défi et de désobéissance envers la loi de l'Église et l'autorité ecclésiastique. Le désir de cette pratique ne provenait ni de l'autorité suprême de l'Église, qui y était opposée, ni des rangs des fidèles du Christ (par définition, ceux-ci demeurent fermement attachés à la croyance en la transsubstantiation) qui n'ont jamais demandé cette pratique. Elle était souhaitée plutôt par une partie des cadres moyens de l'Église et d'un "establishment liturgique" en particulier. Et cela s'est fait d'une manière typiquement révolutionnaire. Lorsque le temps fut venu d'exercer des pressions en faveur de cette pratique en Amérique du Nord, les moyens utilisés n'ont pas été des plus honnêtes. En fait, il s'y est mêlé un certain degré de tromperie ou à tout le moins de "désinformation". Il est préférable de tirer le rideau sur certains détails sordides, mais une abondante documentation peut être fournie à quiconque voudrait contester que les choses ne se sont passées de cette façon. Nous pouvons résumer en disant que dans les temps modernes, la pratique de la communion dans la main trouve son origine dans l'hérésie et la désobéissance. Est-ce là ce que le Saint Esprit voudrait inspirer pour amener des changements liturgiques souhaités ? Il est peut-être permis de penser qu'une différente sorte d'esprit était à l'oeuvre.

3. Les fragments...

Si nous examinons la pratique de placer l'hostie consacrée dans la main du communiant, un dogme de l'Église vient immédiatement à l'esprit : la présence eucharistique du Christ commence au moment de la consécration et demeure tant que subsistent les espèces eucharistiques. Le Christ est tout entier présent dans chacune des espèces et tout entier dans chacune de leurs parties, de sorte que la fraction du pain ne divise pas le Christ [Note 205: cf. Concile de Trente: DS 1641]. (CEC n. 1377). Le catéchisme romain nous dit : le Christ tout entier est contenu non seulement sous les deux espèces, mais également dans chacune des particules de chaque espèce. Chacune, dit saint Augustin, reçoit le Seigneur Jésus Christ, et Il est tout entier dans chacune des portions. Il n'est pas diminué pour être distribué au grand nombre, mais se donne Lui-même tout entier à chacun (...) le Corps de Notre Seigneur est contenu tout entier sous la plus petite particule de pain. Il faut par conséquent traiter ces fragments avec grande révérence, grand soin et grand respect. Si tel est le cas, pourquoi voudrions-nous multiplier immensément le nombre de personnes qui manipulent l'hostie consacrée, alors que certaines d'entre elles sont maladroites, ou ne voient pas très bien, ou sont indifférentes, ou ne savent pas, etc., etc. Pour ceux dont la foi est vivante, cette question devrait suffire à mettre un terme à la communion dans la main : "Et les fragments? "

4. Qui encourage la communion dans la main ?

On pourrait considérer que cet argument est entaché du sophisme de "culpabilité par association". Mais il n'est pas nécessairement faux. Les personnes appartenant au courant de pensée actuel de l'establishment liturgique (et leurs disciples) qui encouragent la communion dans la main sont les mêmes qui, pour la plupart, éprouvent de la répugnance en général pour l'adoration du Seigneur dans la sainte Eucharistie et l'adoration perpétuelle en particulier. Une forte insistance sur le culte dû à la présence réelle du Christ Notre Seigneur dans la sainte communion n'est pas une caractéristique des liturgistes modernes. En vérité, ils vont même jusqu'à la décourager. Nous devons porter notre attention sur la communauté, disent-ils. En général, nous pouvons appliquer aux corrupteurs (conscients et inconscients) de la doctrine et de la pratique catholiques, en ce qui concerne la messe, les paroles de G. K. Chesterton : Ils sont coupables d'idolâtrer ce qui est intermédiaire pour oublier ce qui est fondamental. Eh bien, voilà les promoteurs de la communion dans la main. Ils éprouvent de l'aversion pour la manière traditionnelle de recevoir la communion et ils la découragent. Pour quelle raison?

5. L'expression "communion dans la main" n'est pas appropriée

On ne donne pas la sainte communion à une personne lorsqu'on place une hostie consacrée dans sa main. Le sacrement de la sainte communion consiste à manger du Pain de Vie.Chaque personne qui reçoit l'hostie consacrée dans sa main se donne plutôt à elle-même la sainte communion. Chaque personne devient son propre ministre (extraordinaire devenu ordinaire) de la communion. De cette façon, le ministère des prêtres (et des diacres) ou même celui des ministres extraordinaires légitimes de la sainte communion est rendu obscur, ou même évacué. On a suggéré que cette pratique devrait être rebaptisée "une auto-communication manuelle commune".

6. La communion dans la main est trop désinvolte

Quelle sorte de nourriture mangeons-nous avec les mains? Souvent, dans notre "culture", c'est un aliment auquel on ne prête guère attention. Nous mangeons du pop-corn avec les mains, machinalement, les yeux rivés sur l'écran. Nous avalons des amuse-gueule à une réception, tout en poursuivant la conversation. Particulièrement avec les enfants, mais pas seulement avec eux, il semble peu judicieux d'associer cette manière de manger avec la très sainte Eucharistie.

7. Ses fruits...

Il nous faut être rigoureusement honnêtes avec nous-mêmes. Cette pratique a-t-elle réellement raffermi et clarifié notre foi dans la présence réelle ? A-t-elle eu pour résultat une piété plus grande, un plus grand amour, une charité fraternelle plus abondante ? Comme peuple de Dieu, sommes-nous de plus en plus remplis d'une crainte révérencielle en prenant le Corps du Christ dans nos mains ? Il est au moins un fruit que l'introduction de cette pratique n'a pas donné et c'est aussi un trait de l'ensemble de la réforme liturgique en général : l'unité en a souffert. Il apparaît à l'auteur de ces lignes que la communion dans la main doit au moins prendre sa part du blâme pour le déclin parmi les catholiques de la croyance en la présence réelle.

8. Était-elle universelle ?

Pour montrer que la communion dans la main a déjà été une pratique universelle, on cite habituellement un texte en particulier de saint Cyrille d'Alexandrie selon lequel nous devrions faire de nos mains un trône pour y recevoir le Roi. Ce qu'on n'ajoute habituellement pas, cependant, c'est ce que tout chercheur sérieux en patristique vérifierait: ce texte est d'origine douteuse. En fait, il est plus vraisemblablement de l'évêque untel, qui serait un évêque nestorien. De plus, nous avons des textes de Léon le Grand... de Grégoire le Grand... de saint Basile... etc.

9. La dernière Cène

Mais les apôtres ont sûrement reçu la communion dans la main à la dernière Cène ? On le présume habituellement. Cependant, même si cela était, nous voudrions faire remarquer que les apôtres étaient eux-mêmes prêtres, ou même évêques. Mais nous ne devons pas oublier une pratique de l'hospitalité au Moyen-Orient, qui avait cours à l'époque de Jésus et que l'on rencontre encore aujourd'hui: elle consiste à nourrir ses invités de ses propres mains en plaçant un morceau symbolique dans la bouche de l'invité. Et nous avons également de cela une preuve scripturaire: Notre Seigneur trempa un morceau de pain dans le vin et le donna à Judas. A-t-il déposé le morceau trempé dans la main de Judas ? Cela serait un peu malpropre. N'a-t-il pas tendu à celui à qui il s'est adressé plus tard dans le jardin en l'appelant "Ami", le geste d'hospitalité dont nous venons de parler ? Et dans ce cas, pourquoi pas avec la sainte communion, "se donnant Lui-même de Sa propre main".

10. Considérations scripturaires

Dans la sainte communion, nous recevons le Verbe fait chair. Lorsque Ézéchiel a reçu la parole de Dieu, d'une manière merveilleuse quoique inférieure à nôtre, ce fut ainsi: Et [le Seigneur] me dit (...) "Et toi, fils d'homme, écoute ce que je vais te dire, ne sois pas rebelle comme cette engeance de rebelles. Ouvre la bouche et mange ce que je vais te donner" Je regardai: une main était tendue vers moi, tenant un volume roulé. (...) J'ouvris la bouche et il me fit manger le volume, et il me dit: " Fils d'homme, nourris-toi et rassasie-toi de ce volume que je te donne." Je le mangeai et il fut dans ma bouche doux comme du miel. (Ez 2.1, 8, 9; 3.1-3). Il n'est pas écrit que le prophète tendit la main, mais qu'il ouvrit la bouche. Et n'est-ce pas ce qu'il convient de faire puisque nous allons recevoir la parole comme des petits enfants, que ce soit le pain de la doctrine ou le Pain qui descend du Ciel. A un autre endroit, dans un psaume ayant des accents prophétiques et eucharistiques évidents et qui est utilisé dans l'Office du Corpus Christi, le Seigneur nous dit : C'est moi le Seigneur ton Dieu, qui t'ai fait monter du pays d'Égypte. Ouvre grand la bouche et je la remplirai! (...) Il nourrirait Israël de fleur de froment, et de miel sauvage il le rassasierait. "Je la remplirai", et non "tu la rempliras toi-même". J'admets que cela ne constitue pas en soi une preuve. Mais, cela pointe dans une certaine direction.





Extrait d'une révélation privée :

Un prêtre est venu chez moi et m'a dit: "Prie pour moi, j'endure de grandes souffrances." Et il a disparu sans pouvoir m'en dire plus. Dans la suite, une autre âme du Purgatoire m'a éclairée sur ce cas. "Il a beaucoup à souffrir parce qu'il a introduit la communion dans la main et a fait enlever les tables de communion. Ce qu'on pourrait faire de plus efficace pour le soulager, ce serait de remettre les tables saintes là où il les a fait enlever, et que ceux qu'il a ainsi entraînés à le faire ne communient plus dans la main." J'ai dit la chose au doyen que cela concernait. Il s'est montré compréhensif, et m'a dit: "Je n'ai pas introduit la communion dans la main. Pour ce qui est des tables de communion, tout ce que je puis faire, c'est d'essayer d'obtenir qu'on se conforme à ce désir; mais sur ce point, je dois laisser décider le curé de l'endroit." Deux fois déjà un prêtre est venu se plaindre. À la troisième rencontre il se plaint d'avoir durement à souffrir parce qu'il a enlevé la table de communion de l'église, et forcé le peuple à recevoir la communion debout. Il y a là, nous le voyons, quelque chose qui n'est pas en règle. Le pape a bien permis que l'on reçoive la communion debout, mais quiconque voudrait communier à genoux doit avoir la possibilité de recevoir la Sainte Communion à genoux à la table sainte. C'est cela que veut le pape, et nous pouvons le demander de tout prêtre. Si un prêtre ou un évêque savait quelle responsabilité il encourt en introduisant la communion dans la main, il n'y aurait, sur-le-champ, plus de communion donnée ou reçue dans la main. Voici maintenant une question que l'on me pose partout. La chose est claire, mais en cette époque moderne, les commandements de Dieu ne se laissent pas moderniser. Ces commandements sont une partie intégrante de l'enseignement de la religion. Qu'on rejette donc ce "catéchisme hollandais", qui met en question ou passe sous silence d'importantes vérités de foi, et qu'on achète l'ancien catéchisme, comme en Suisse, où l'on en fait imprimer des milliers, pour qu'on puisse de nouveau instruire les enfants d'une manière juste et sûre. Si le prêtre ou le catéchiste ne le fait pas, que les parents le fassent. (Elle fait ici allusion à "Anton Schraner, Catéchisme catholique", Christiana-Verlag.)

" Les âmes du Purgatoire m'ont dit, Maria Simma, Éditions Christiana, p.86-7.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par Delsanto le Mer 4 Sep 2013 - 8:09

Eh bien Betty, voilà des textes bien clairs!

Merci à toi!

Delsanto
En adoration

Masculin Messages : 2530
Inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par Delsanto le Mer 4 Sep 2013 - 9:53

Au fond, et sans vouloir polémiquer ....

Encore que....j'aime bien titiller les gens!

Les traditionalistes, ils n'auraient pas raison sur presque toute la ligne? Very Happy 

Franchement, je veux bien qu'il y ait eu des dérapages de leur côté et qu'ils soient un peu têtus sur certains sujets..Mais tout de même, j'ai remarqué une détermination de bon aloi chez eux, et sur certains points qui me tiennent particulièrement à coeur, qu'on ne rencontre pas chez tous les "modernes"...

(j'ai dit "pas chez tous", je n'ai pas dit "chez aucun", ok? (lol))

En fait, de fil en aiguille on y reviendra, à cette tradition tant décriée ces dernières années.

Et c'est normal: l'Eglise représente le Christ. Le Christ est fils de Dieu. Et Dieu ne change pas! Ses paroles et prescriptions non plus!

Delsanto
En adoration

Masculin Messages : 2530
Inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par Emmanuel le Mer 4 Sep 2013 - 10:04

Désobéir au Pape est toujours un grand tort.

En ce sens, les traditionalistes de Saint Pie X, qui se replient sur eux-mêmes et ne suivent pas le Vicaire du Christ, sont loin d'être un exemple.

Par contre, ceux qui ont joint la Fraternité Saint Pierre, attachée à la liturgie traditionnelle et fidèle au Magistère de l'Église, sont certainement bien plus près de la vérité et de la Volonté de Dieu que bien des évêques et curés de paroisses qui désobéissent journellement à l'Église de la façon dont il est indiqué plus haut.
Emmanuel
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par Delsanto le Mer 4 Sep 2013 - 10:15

Je ne connais pas la fraternité Saint-Pierre, Emmanuel...

Ce que je sais c'est que c'est un Saint Prêtre de la fraternité St Pie X qui a fait énormément pour nous..et vous savez en quoi...

Sa confiance en Christ immense, son amour de Marie, émouvant et son attachement aux traditions de l'Eglise (lui qui pourtant était un Anglican converti) font que j'aurai toujours du mal à "toiser" les prêtres disciples de Mgr Lefêvre! (ou Lefebvre, je ne sais plus l'orthographe...).

De toute façon, la distance qui les sépare de Rome est, pour moi tellement peu conséquente maintenant, eu égard aux avancées de Benoit XVI, que se réconcilier ne devrait pas être difficile..

Allez, encore un petit effort de chaque côté, on va y arriver...

Delsanto
En adoration

Masculin Messages : 2530
Inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par Malou le Mer 4 Sep 2013 - 10:26

 J'ai bien aimé ce passage :


"Ceci ne s'adresse évidemment d'aucune façon à ceux qui, dans les pays où cette pratique a été autorisée, reçoivent le Seigneur Jésus dans leur main avec une révérence et une dévotion profondes (Jean-Paul II, Dominicae Cenae, 11)."


Moi je cherche désespérément dans mon coin une église traditionaliste, comment peut-on encore refuser aux fidèles de s'agenouiller ? pourquoi a-t-on supprimé les bancs d'autel, les prie-Dieu ? quand je vais en Allemagne il n'y a peut être pas de bancs de communion mais au moins des prie-Dieu qui permettent de s'agenouiller pendant la messe.....et d'ailleurs tout le monde respecte là-bas les moments d'agenouillement, hormis les personnes très âgées.


Prends pitie 
Malou
Malou
Dans la prière

Féminin Messages : 5583
Localisation : Nord de France
Inscription : 12/07/2011

http://l-arc-en-ciel.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par Emmanuel le Mer 4 Sep 2013 - 10:59

@Delsanto a écrit:Je ne connais pas la fraternité Saint-Pierre, Emmanuel...
La Fraternité sacerdotale Saint-Pierre — en latin : Fraternitas Sacerdotalis Sancti Petri — est une société de prêtres traditionnels fondée en 1988 par plusieurs membres de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X qui ont refusé la situation de schisme provoquée par les sacres au sein du mouvement de Mgr Marcel Lefebvre.

La Fraternité a été fondée le 18 juillet 1988 en l'Abbaye de Hauterive (Suisse) par une douzaine de prêtres et quelques séminaristes. Peu de temps après sa fondation et grâce à l'aide du cardinal Joseph Ratzinger, elle a été accueillie par Mgr Joseph Stimpfle, évêque d'Augsbourg (Allemagne) à Wigratzbad, sanctuaire marial bavarois.

« C'est une société de vie apostolique de droit pontifical dont les membres, selon les termes du droit, poursuivent la fin apostolique propre de la société, et, en menant la vie commune selon une forme particulière, tendent à la perfection de la charité par l'observance des Constitutions »

La FSSP s'est vue accorder l'usage des livres liturgiques de 1962

D'abord accordées à titre expérimental, puis revues en détail par le Saint-Siège en 1999 et par le Chapitre Général de la Fraternité en 2000, les constitutions de la Fraternité sacerdotale Saint-Pierre ont été approuvées définitivement le 29 juin 2003 par le Saint-Siège.

Aujourd'hui, la Fraternité Saint-Pierre est présente dans plus de vingt pays et compte, au 1er octobre 2010, 223 prêtres, 8 diacres ainsi que 145 séminaristes non diacres formés dans deux séminaires, l'un à Wigratzbad en Allemagne, l'autre à Denton au Nebraska. La maison généralice est située à Fribourg en Suisse depuis 2003. La FSSP compte 6 districts regroupant 197 lieux de culte.

La Fraternité Saint-Pierre est principalement présente en Europe et en Amérique du Nord; elle se développe activement en Australie, en Afrique et en Amérique du Sud.
Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Fraternit%C3%A9_sacerdotale_Saint-Pierre

@Delsanto a écrit:De toute façon, la distance qui les sépare de Rome est, pour moi tellement peu conséquente maintenant, eu égard aux avancées de Benoit XVI, que se réconcilier ne devrait pas être difficile..

Allez, encore un petit effort de chaque côté, on va y arriver...
Je suis un peu moins optimiste de ce côté. Le Pape Benoît XVI a fait beaucoup d'avancées et de compromis, mais du côté de la Fraternité Saint Pie X, il y eut une forte résistance. Peu avant la renonciation du Pape émérite, il y avait d'ailleurs une offre afin que la Fraternité devienne une prélature personnelle directement liée au Pape, un peu comme l'Opus Dei.

C'était encore un pas très grand, en plus des ouvertures doctrinales. Mais les représentants de la Fraternité voulaient conserver la liberté de critiquer l'enseignement de Vatican II sans réserves, sans nuances, ils sont demeurés malheureusement rigides lorsque venait le temps de faire des compromis. Ce qui fait que sachant la fin du pontificat proche, après l'annonce faite par le Pape, et ayant toujours cette offre sur la table, ils ont laissé passer l'opportunité d'une complète unité avec l'Église qui leur était offerte.

Cela n'enlève rien aux individus qui peuvent avoir un profond amour de Dieu et de la Sainte Vierge. Nous sommes tous imparfaits et pécheurs, mais Dieu veille sur chacun de nous.

Fraternellement,

Emmanuel
Emmanuel
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par AZUR le Mer 4 Sep 2013 - 11:43

Merci, Betty.Very Happy 
J'ai pris l'habitude de faire une génuflexion juste avant la personne qui communie et je communie dans la bouche.Amen 

AZUR
Combat avec Sainte Marie

Féminin Messages : 1742
Localisation : France
Inscription : 12/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par Delsanto le Mer 4 Sep 2013 - 13:09

Alors il est possible que mon petit prêtre en question, s'il était encore de ce monde, appartiendrait à la fraternité St- Pierre?

Delsanto
En adoration

Masculin Messages : 2530
Inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par Invité le Mer 4 Sep 2013 - 13:24

personnellement je l'avoue je suis très attaché à la messe en latin, a la communion à genoux et dans la bouche ...et en générale à tout les rites et cantiques anciens, l'encens etc ... vous me trouverez peut être rétro ou nostalgique, mais j'y retrouve le profond respect qui est dû au seigneur! l'adoration y est mis en valeur ... et puis quoi qu'on en disent un grand nombre de saints on connus cette même messe, quand même !je vois pas trop pourquoi on devrais désormais considéré comme pestiférés des personnes qui aime cette même messe.
Et toutes ses querelles entre catholiques me casse la tête au final on a la même foi, le même Dieu, et il faudrait être tolérant envers les autres religions et non tolérants avec des frères de foi....??? pour moi un catholique est un catholique, on a le même père !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par Emmanuel le Mer 4 Sep 2013 - 22:26

Alors il est possible que mon petit prêtre en question, s'il était encore de ce monde, appartiendrait à la fraternité St- Pierre?
Oui, bien sûr, s'il était attaché à la liturgie traditionnelle, faisait partie originalement de la communauté de Mgr Lefebvre mais ne voulait pas se séparer de l'Église et du Pape par un schisme lors des ordinations, il aurait pu se joindre à ces prêtres tous originaires de la Fraternité Saint Pie X pour fonder la Fraternité Saint Pierre.

Amicalement,

Emmanuel
Emmanuel
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par Delsanto le Jeu 5 Sep 2013 - 8:32

Je pense que c'est effectivement ce qu'il aurait fait.. Il avait le respect du Saint-Père..

Delsanto
En adoration

Masculin Messages : 2530
Inscription : 05/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par Invité le Lun 11 Nov 2013 - 11:32




une belle vidéo découverte ce matin un pretre qui ne vis que pour l'Eucharistie !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par pax et bonum le Mar 12 Nov 2013 - 3:38

Beaucoup de choses dénoncées par ce texte se retrouvent dans le fil:"une messe de gauche"

La manie de changer les textes sacrés de la liturgie est banalisée dans certains lieux.

En replaçant le Gloria par un chant connu,on supprime en effet les phrases pénitentielles:"aie pitié de nous",ou la mention de la Sainte Trinité.

Pour le Sanctus,c'est encore pire,car on ne dit qu'une seule fois "Saint" ou même pas du tout,avec une autre chanson.
Alors que le "trois fois saint" ou trisagion pour les orthodoxes est essentiel,car il est la révélation Trinitaire au sein même de l'Ancien Testament.Ceci est repris dans l'Apocalypse où ceux qui entourent le trône de Dieu disent:"Saint,Saint,Saint"

Quand à l'Agnus Dei,certains chants de substitutions ne disent plus qu'il enlève le péché du monde et surtout,encore une fois,suppriment la dimension pénitentielle "prend pitié de nous",avec l'erreur que peu de gens remarquent:Dieu donnant la paix au monde,très séduisant mais faux.
En effet l'Agnus Dei dit "donnes-nous la paix",faisant écho à:"je vous laisse la paix je vous donne la paix"
Il est bien dit dans les Ecritures que Dieu ne donne pas la paix à la manière du monde,c'est à dire la non-guerre.Mais il donne la paix à nous,petit troupeau et par nous,au monde,dans la mesure où il est capable de l'accueillir.C'est par la paix spirituelle que viendra la paix politique et non directement,comme par magie.

[Les intentions de la prière d'intercession est réservée pour le monde.]

En espérant ne pas avoir heurté les sensibilités:à bientôt!


Dernière édition par pax et bonum le Mar 12 Nov 2013 - 8:00, édité 1 fois
pax et bonum
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6608
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par BENEDICTE 1 le Mar 12 Nov 2013 - 5:43

je vis actuellement en californie....une paroisse moderne...
mais en un an , chaque dimanche les paroles du GLORIA sont les memes , le SANCTUS ET AGNUS DEI , IDEM.....(texte original)
.au moment de la Consecration TOUS A GENOUX..petits et grands...c'est le pretre qui le demande....
cela change beaucoup de ma paroisse en france....



BENEDICTE 1
Avec les chérubins

Féminin Messages : 70
Inscription : 29/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par Malou le Mar 12 Nov 2013 - 8:37

C'est formidable Bénédicte que le prêtre le demande, mais vous avez des bancs ou des prie-Dieu ? car chez nous rien de tout ça et pour certains c'est dur.
Malou
Malou
Dans la prière

Féminin Messages : 5583
Localisation : Nord de France
Inscription : 12/07/2011

http://l-arc-en-ciel.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par BENEDICTE 1 le Mar 12 Nov 2013 - 8:52

DES BANCS TRES CONFORTABLES

BENEDICTE 1
Avec les chérubins

Féminin Messages : 70
Inscription : 29/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par Malou le Mar 12 Nov 2013 - 9:40


Good! 
Malou
Malou
Dans la prière

Féminin Messages : 5583
Localisation : Nord de France
Inscription : 12/07/2011

http://l-arc-en-ciel.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par pax et bonum le Mer 13 Nov 2013 - 20:39

Les chaises à la place des bancs font déjà partie des révolutions des années 60.
Déjà l'ambiance change et fait plus "conférence" qu'église.
Et cela signifie:maintenant,on ne s'agenouille plus.C'est fini.Du passé!

L'aveugle guéri par Jésus ne s'est-il pas mis à genoux? et le Centurion? et plus récemment les saints.

Tout cela fait partie du grand ensemble,de la grande marée...
Mais le propre de la marée est d'arriver... et de repartir!

A+
pax et bonum
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6608
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par Invité le Mer 13 Nov 2013 - 22:09

@pax et bonum a écrit:Beaucoup de choses dénoncées par ce texte se retrouvent dans le fil:"une messe de gauche"

La manie de changer les textes sacrés de la liturgie est banalisée dans certains lieux.

En replaçant le Gloria par un chant connu,on supprime en effet les phrases pénitentielles:"aie pitié de nous",ou la mention de la Sainte Trinité.

Pour le Sanctus,c'est encore pire,car on ne dit qu'une seule fois "Saint" ou même pas du tout,avec une autre chanson.
Alors que le "trois fois saint" ou trisagion pour les orthodoxes est essentiel,car il est la révélation Trinitaire au sein même de l'Ancien Testament.Ceci est repris dans l'Apocalypse où ceux qui entourent le trône de Dieu disent:"Saint,Saint,Saint"

Quand à l'Agnus Dei,certains chants de substitutions ne disent plus qu'il enlève le péché du monde et surtout,encore une fois,suppriment la dimension pénitentielle "prend pitié de nous",avec l'erreur que peu de gens remarquent:Dieu donnant la paix au monde,très séduisant mais faux.
En effet l'Agnus Dei dit "donnes-nous la paix",faisant écho à:"je vous laisse la paix je vous donne la paix"
Il est bien dit dans les Ecritures que Dieu ne donne pas la paix à la manière du monde,c'est à dire la non-guerre.Mais il donne la paix à nous,petit troupeau et par nous,au monde,dans la mesure où il est capable de l'accueillir.C'est par la paix spirituelle que viendra la paix politique et non directement,comme par magie.

[Les intentions de la prière d'intercession est réservée pour le monde.]

En espérant ne pas avoir heurté les sensibilités:à bientôt!

oui cher ami,
j'avais lut le fil "la messe de gauche" et j'y avais retrouver des infos supplémentaires fort intéressant, le sujet est vaste et l'irrespect envers l'eucharistie est hélas terrible je lisais une dame il y a quelques jours sur un autre forum qui disait que dans sa paroisse les jours de mariage ou d'enterrement, elle retrouvais après les cérémonies des hosties consacré sur les sièges et même sous les bancs cette nouvelle m'a horrifiée
qui est responsable de ces sacrilèges envers notre seigneur dans son sacrement d'amour ? car enfin si les personnes qui viennent à ces cérémonies ne sont pas croyante (souvent aux mariages et enterrement il y a des non croyant qui assiste ) elles n'ont pas conscience de faire mal, et ne savent pas ce qu'elle font ??
en revanche les prêtres ne sont il pas censé donné les informations sur les sacrements avant de les distribué ?
j'ai fait plusieurs pèlerinage ses dernières années et les prêtres disait avant de distribuer la communion
" nous vous rappelons les conditions pour recevoir le sacrement : être baptiser, en état de grâce c'est à dire aucun péché mortel sur la conscience , et être en règle avec l'église en ce qui concerne les lois du mariage ...etc.
je trouve que cela est plus clair et devrait s'étendre davantage .


Dernière édition par Betty le Mer 13 Nov 2013 - 22:11, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par Invité le Mer 13 Nov 2013 - 22:10

Autre cas effrayant celui des enfants, il y a deux ans ma filleule venait de faire sa première communion et sa mère avait prit grand soin de l'enseigner à aimer Jésus-hostie.
mais elle avait une petite voisine qui était venue avec elle a la messe et qui avait été chercher la communion et l'avait mit dans une pochette en disant qu'elle la gardait pour sa mère et elle était repartie ainsi avec l'eucharistie comme si elle ramenait un bonbon !


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par territoire en héritage le Mer 13 Nov 2013 - 22:44

Voici une adresse intéressante de texte en anglais concernant la façon de recevoir la communion, dans la bouche ou dans la main :

http://churchmilitantblog.wordpress.com/2013/11/11/13_05_13_no_communion_hand1-jpg/

et dont une traduction automatique est :

http://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=auto&tl=fr&u=http%3A%2F%2Fchurchmilitantblog.wordpress.com%2F2013%2F11%2F11%2F13_05_13_no_communion_hand1-jpg%2F

Ne pas s'opposer à l'erreur est de l'approuver, et de ne pas défendre la vérité est de le supprimer »- le pape saint Félix III

Le déclin de la croyance et de la foi parmi les catholiques a été en chute libre depuis l'introduction de la communion dans la main en 1969. Ce qui a commencé comme de la désobéissance entre quelques évêques choisis en Belgique dans les années 1960, est maintenant répandue comme une traînée de poudre parmi les catholiques moyenne dans le monde, dans ce qui est largement connu dans le monde catholique comme troisième thème ferroviaire. Il ya une grande confusion quant à la façon dont cela peut être un acte de désobéissance quand il a été approuvé par l'Église. Les faits sont que la communion sur la langue est toujours la loi de l'Eglise, tandis que la communion dans la main est une exception à la loi accordée par un indult, qui a été accordée avec de sérieuses réserves par le Pape Paul VI dans son encyclique "Memoriale Domini" . Fr. Matthias Gaudron explique comment cela s'est passé dans son livre Le Catéchisme de la crise dans l'Eglise, "communion dans la main a d'abord été pratiquée sans autorisation dans quelques groupes très progressistes contre les règles explicites de l'Eglise." Et c'est le fait que Je vais explorer plus loin dans cet article. Fr. Gaudron poursuit: «Le 29 mai 1969, l'Instruction Memoriale Domini a pris connaissance de cette désobéissance et réitéré en détail les avantages de la communion sur la langue» (156). Fr. Gaudron explique qu'après une enquête a été accordée aux évêques quant à savoir si pas qu'ils seraient en faveur de l'introduction de la communion dans la main, 58 pour cent s'y opposent, et seulement 27 pour cent étaient en faveur de celle-ci (156).

Le résultat de cette pratique a été une diminution importante de la croyance de la présence réelle du Christ dans l'Eucharistie. Un sondage Gallup prise il ya quelques années seulement, dont les résultats ont été référencés dans le journal Remnant, indique que seulement 30 pour cent des catholiques américains croient maintenant dans la Présence Réelle. L'autre 70 pour cent n'a pas, et leur système de croyance a été aspergé avec un étrange mélange de croyance protestante et de théologie catholique, ou qu'ils avaient simplement aucune compréhension de la doctrine catholique authentique.

Le premier d'opposition obtient initialement à l'approche de ce sujet est une notion erronée qui va comme ceci: Mais Jésus a donné des apôtres communion dans la main, nous sommes donc en train de faire ce que le Christ a fait à la dernière Cène. Il ya deux choses importantes qui clochent dans cette déclaration. Tout d'abord, il s'agit d'une hypothèse. Et même si Jésus a effectivement donner la communion dans la main pour les Apôtres, nous devons garder à l'esprit que les apôtres étaient des prêtres et des évêques, possédant mains consacrées.

agenouillée

Deuxièmement, il ya une coutume traditionnelle de l'hospitalité du Moyen-Orient qui était certainement dans la pratique à l'époque de Jésus, et existent encore à ce jour, qui est l'hôte nourrit ses invités avec sa propre main, en plaçant un morceau symbolique dans la bouche d' l'invité. Une lecture attentive du texte de l'Evangile Etats Saint-Jean (13:26-30): «Jésus répondit:« C'est celui à qui je donnerai cette Morsel lorsque j'ai trempé. Alors, quand il avait trempé le morceau, il le donna à Judas ... Alors, après avoir reçu le morceau, il [Judas] sortit aussitôt ... "Jésus aurait placé un morceau humide dans la main de Judas? Ce serait non seulement improbable, mais très salissante. Ne serait-Il avait exprimé le geste de l'hospitalité à la personne de Judas, qu'il appelait ami tard dans la soirée dans le jardin, plus particulièrement au cours de l'institution de l'Eucharistie au Cénacle avec la Sainte Communion ", se donnant par sa propre main »?

Il ya une faction des catholiques progressistes qui, sciemment ou inconsciemment occulter les faits de l'histoire. Ils croient à tort qu'ils sont de retour à l'ancienne pratique des premiers chrétiens. Mais les faits montrent que ce n'est tout simplement pas le cas. Il est vrai que la sainte communion dans la main a bien eu lieu. Cependant, quand nous lisons les Pères de l'Église, nous découvrons les raisons pour lesquelles la sainte communion dans la main a été accueilli. Il a été seulement tolérée pendant les périodes de persécution de l'Église.

Dr. Taylor Marshall a étudié ce sujet et signale que Saint-Basile avait ceci à dire sur ce sujet. "Communion dans la main est autorisée uniquement dans deux cas, 1) sous les temps de persécution où aucun prêtre est présent, 2) pour les ermites et ascètes du désert qui n'ont pas prêtres." Ce point mérite d'être souligné, c'était une rare exception, et non la norme. Sinon, selon Saint-Basile, à recevoir la communion dans la main a été considéré comme une «grave démesure" dans des circonstances normales. Cette pratique remonte à loin dans l'histoire de l'Église. Une des premières références dont nous disposons à ce sujet, c'est le pape saint Sixte de I, qui régna de 115 à 125 après JC, «il est interdit aux fidèles de toucher même les vases sacrés, ou recevoir dans la main". Saint Paul lui-même mentionne l'importance de l'Eucharistie à plusieurs reprises dans les Écritures et comment il ne faut pas s'en approcher indignement dans 1 Corinthiens chapitres dix et onze ans.

La croyance en la présence réelle dans l'Eucharistie est pris directement à partir de l'Écriture. Quand Jésus a dit à Ses disciples que «Ma chair est vraiment une nourriture et mon sang vraiment une boisson" (Jn 6,55), Ses disciples Lui ont littéralement et dit: «Ce genre de discours est difficile à supporter! Comment peut-on prendre au sérieux? "(Jn 6:60). L'Évangile de saint Jean continue de signaler: «Jésus était pleinement conscient que ses disciples murmuraient pour protester contre ce qu'il avait dit» (Jn 6:61). John affirme ensuite que, «Dès ce moment, plusieurs de ses disciples se sont détachés et ne resterait pas en sa compagnie plus longtemps. Jésus dit alors aux douze disciples, «Voulez-vous me laisser trop?» (Jn 6:66-67). "Les Douze sont restés avec Jésus parce qu'ils avaient confiance Ses paroles» (Jn 6:69-71).

Jésus était pleinement conscient que les disciples départ compris son enseignement littéralement. Si Jésus avait seulement voulu dire qu'ils allaient manger son corps et boire son sang symboliquement, il l'aurait dit avant qu'ils s'éloignaient. Et il ya beaucoup d'endroits dans les Écritures où les disciples étaient confus au sujet de Ses enseignements afin Jésus raconté la parabole d'une manière qu'ils pourraient le comprendre, ce qui rend le message plus clair pour eux. Depuis, il n'a pas essayé de ré-expliquer ce qu'il voulait dire quand instituant l'Eucharistie, nous savons qu'il signifiait littéralement ses paroles, et bien sûr, pas dans un sens cannibale, mais surnaturellement.

Pour les mille dernières années, et jusqu'à aujourd'hui, les miracles eucharistiques ont continué de se produire que les croyants de chicanes et des non-croyants. Maintenant, grâce à la technologie moderne et la science moderne, nous pouvons les examiner soigneusement. Le sujet de ce qui a été écrit au sujet largement dans le livre de Joan Carroll Cruz, Miracles eucharistiques. Un autre beau livre sur les origines de l'Eucharistie, et pour lesquelles Jésus établirait une telle pratique, qui soit dit en passant va directement à l'Ancien Testament et le judaïsme antique, je vous recommande vivement le livre du Dr Brandt Pitre, Jésus et les racines juives de l'Eucharistie.

L'enseignement sur la présence eucharistique du Christ n'a pas été sincèrement contesté jusqu'au XIe siècle, mille ans après qu'il a instituée. Selon Mgr Régis Scanlon, Bérenger de Tours a commencé à enseigner que le Christ est présent dans l'Eucharistie seulement "comme simple signe et le symbole" et que, après la consécration, «le pain doit rester." Bérenger a tenu, «Ce qui est consacrée (le pain ) n'est pas en mesure de cesser existant matériellement ". Dans les treize siècle, les noms Saint Thomas d'Aquin "Bérenger, le premier concepteur de cette hérésie", affirmant que le Pain et du Vin consacrés seulement sont un «signe» du Corps et du Sang du Christ ».

487146_3804088293525_205112721_n

Saint Thomas donne une raison valable pour laquelle le pain et le vin ne reste pas une fois la consécration a lieu, "parce qu'il serait opposé à la vénération de ce sacrement, si une substance étaient là, qui ne pouvait être adoré avec adoration de« latrie » . "Signification, les catholiques seraient coupables du péché d'idolâtrie en adorant le pain et le vin. Par conséquent, la nature physique du pain et du vin n'est plus présent, il semble qu'à rester.
Le Concile de Trente (1545-1563), est d'accord avec ce que saint Thomas correctement enseigné:

Si quelqu'un dit que dans le sacrement sacré de l'Eucharistie, il reste la substance du pain et du vin avec le corps et le sang de notre Seigneur Jésus-Christ, et nie que la conversion merveilleuse et singulière de toute la substance du pain au Corps , et de toute la substance du vin dans le Sang, les espèces du pain et du vin ne restant, un changement que l'Église catholique appelle le plus dignement transsubstantiation: qu'il soit anathème (79).

Ce Conseil a été appelé à déclarer la vérité catholique qui a été contesté par la révolte protestante conduite par Martin Luther, un moine renégat qui a souffert de scrupules grave, et, malheureusement, à cause de ses mauvaises interprétations de l'Ecriture, ainsi que son addition et l'enlèvement de leur , diviser l'Eglise, nous laissant aujourd'hui avec plus de 34.000 groupes protestants et de comptage.

Au moment du Concile Vatican II (1962-1965), il y avait en place un peu grande faction des théologiens progressistes, dont beaucoup ont été censurés par Pie XII, qui a réussi à se faire inviter au Conseil par le pape Jean XXIII, et de participer, même dans sa de précédent. Ces théologiens ont réussi à tenir le balancement au Conseil, à la grande évêques orthodoxes frustrations, et ont contribué à mot les seize documents produits par le Conseil avec un langage ambigu qui a confondu le fidèle jusqu'à ce jour. Puis, en 1969, certains de ces mêmes théologiens ont contribué à promulguer une nouvelle messe en sollicitant l'aide de l'actuel puis le pape Paul VI. Avec cette messe en place, le déclin rapide de la croyance catholique, la fréquentation de la messe, et vocations religieuses a commencé.

Pour ajouter à cette confusion était les entreprises progressistes d'un groupe d'évêques qui avait sans cesse un ordre du jour à l'esprit, l'introduction de la communion dans la main. La communion dans la main a été introduit illégalement en Allemagne, aux Pays-Bas, la Belgique, la France et les Etats-Unis. L'Eglise s'oppose fermement à cette pratique désobéissant et abusive dès le début. Selon Mgr Laise, à partir de son livre communion dans la main, Le 12 Octobre 1965, le "Consilium" écrit à Bernard Cardinal Alfrink, archevêque d'Utrecht, Pays-Bas, "Le Saint-Père ne juge pas opportun que la particule sacré sera distribué dans la main et plus tard consommé de différentes manières par les fidèles, et par conséquent, il exhorte vivement [que] la Conférence offrent les résolutions opportunes pour que la façon traditionnelle de communiquer pourront être restaurés "(32).

512lsUUkTSL._SY300_

Le Pape Paul VI avec véhémence cherché une solution à cette crise. Il a considéré deux options, soit fermer la porte à toutes les concessions, ou à autoriser la concession que si son utilisation était déjà établie. Le pape a pris un risque et a demandé l'avis des évêques locaux pour l'aider dans cette désobéissance croissante. Malheureusement, les évêques n'ont pas aidé le Pape Paul VI, mais ouvert les portes encore plus grandes pour l'abus. La communion dans la main a été introduit sans autorisation, le pape s'oppose constamment ce qui lui permet, mais a décidé d'accorder un indult, mais seulement si son utilisation a été fermement établie afin de ne pas attirer l'attention sur la désobéissance de ces évêques parmi leurs ouailles.

Le compromis du Pape Paul VI était le document Memoriale Domini (le 29 mai 1969), tout en réaffirmant que la communion sur la langue est «plus propice à la foi, le respect et l'humilité." Le pape sagement averti que la communion dans la main "comporte certains dangers avec elle qui peut découler de la nouvelle façon d'administrer la Sainte Communion:. le danger d'une perte de respect pour le sacrement de l'autel Août, de profanation, de dénaturer la vraie doctrine "

Il ya beaucoup de catholiques qui croient sincèrement que cela ne fait aucune différence sur la façon dont ils reçoivent la communion. Ils ne comprennent pas la loi de l'Église, l'histoire, ou les mises en garde contre la réception de la communion dans la main. Le Pape Paul VI à nouveau répété dans Memoriale Domini la position des Eglises à ce sujet: «Il ne faut pas oublier, d'autre part, que la position du Saint-Siège dans cette affaire n'est pas neutre, mais plutôt qu'il l'exhorte vivement à diligemment soumettre à la loi en vigueur (communion dans la bouche).

La vérité de la question est que la communion dans la main a été étendue par la désobéissance au pape. Le Pape Paul VI s'est efforcé de mettre en place de nombreux obstacles pour ralentir cette pratique désobéissant de se propager. Dans Memoriale Domini-il déclaré quatre restrictions; (a) l'indult ne pourrait être demandée si la communion dans la main était une coutume déjà établie dans le pays, et (b) si, par un vote secret et à la majorité des deux tiers de la conférence épiscopale pétitions Rome, c) puis Rome accorderait la permission nécessaire, (d) une fois que l'autorisation a été accordée, plusieurs conditions doivent exister simultanément (parmi ces conditions, aucune perte de particules sacrées et pas de perte de la foi en la présence réelle) (Fr Réponse à la demande). Si aucune de ces conditions n'étaient pas remplies de communion dans la main n'a pas été autorisé, même avec l'indult. Ces restrictions font partie des instructions du pape qui se trouvent attaché à son document Memoriale Domini.

008Communion_ICI-4-1-65

Cependant, les évêques américains ont réussi à manœuvrer autour des restrictions du pape Paul VI. Le défunt cardinal Joseph Bernardin, le président de l'époque de la Conférence des évêques catholiques des États-Unis, a tenté en vain à deux reprises pour établir la communion dans la main en Amérique, en 1975 et 1976. Malheureusement, il a finalement prévalu mai 1977 lors de la communion dans la main a été autorisé illégalement aux États-Unis. Les évêques ont totalement ignoré les exigences du Pape Paul VI ont exprimé dans son indult de ne pas permettre la pratique de la communion dans la main où elle n'a pas déjà été établie.

Partant de leur propre initiative, les évêques américains ont décidé de voter pour savoir si elles pourraient ne pas obtenir cette pratique désobéissant introduit dans leur propre pays, en dépit de toutes les preuves historiques et des avertissements par Saints et des Docteurs de l'Église au long de son histoire bimillénaire, mettant en garde contre une telle pratique.

Après le vote initial avait conclu, Mgr Bernardin a indiqué que le vote avait été à la hauteur de l'requise des deux tiers des membres présents légalement et que la question ne pouvait pas être conclu tant que les évêques absents ont été interrogés. Bernardin était mort-mis sur l'obtention de la communion dans la main d'une façon ou d'une autre, même si elle venait d'être voté vers le bas. Pour contourner le manque de voix, les évêques qui n'étaient pas présents, retraité ou même de mourir, ont été interrogés illégalement.

Canoniste, le père. Kunz, a déclaré que l'obtention de votes des évêques absents absolument invalide la pétition pour un indult, faisant de la non-nulle indult. Cette tactique manipulé et orchestré par le Cardinal Bernardin pour acquérir les votes rend simplement l'indult invalide, puisque seuls les membres présents à la réunion peuvent légalement voter. Réputé théologien Fr. John Hardon, SJ, a déclaré en 1997: «Pour obtenir suffisamment de voix pour donner la communion dans la main, les évêques qui étaient à la retraite, des évêques qui mouraient, ont été sollicités pour voter afin de s'assurer que le vote serait une discrimination positive en faveur de la communion dans la main. Tout ce que vous pouvez faire pour arrêter la communion dans la main sera béni par Dieu ".

Hardon-Face

Le résultat du Cardinal Bernardin efforts en balançant les évêques américains dans la promotion de la communion dans la main, a entraîné le Saint-Siège octroi de l'autorisation pour l'indult qui a permis la communion dans la main aux Etats-Unis. Le National Catholic Register cite Mgr Blanchette:

"Ce qui me dérange, c'est que dans l'esprit de beaucoup, il semblera que la désobéissance est récompensé. Et cela m'inquiète parce que si les gens persistent à être désobéissants, et qui est utilisé comme une raison pour changer la discipline, alors nous sommes très proches de chaos ou ce que j'appellerais l'obéissance sélective, ce qui n'est pas l'obéissance à tous. "(National Catholic Register, "l'évêque Blanchette: un appel clair à l'obéissance», 12 Juin, 1977)

Ayant été catholique pendant huit ans, j'ai été témoin du manque de respect et l'indifférence parmi les catholiques qui vont à la communion. La majorité reçoit dans la main, leur langage corporel et la position montre clairement que soit ils ne croient pas en l'Eucharistie, ou n'ont tout simplement pas été dit au sujet de qui et ce qu'elle est vraiment. Tous les sondages sont conformes à ce que moi et d'autres catholiques ont soupçonné tout le long. Depuis l'introduction illégale de communion dans la main, la croyance en la présence réelle a non seulement chuté, il est tout simplement pas enseigné ni souligné.

Il a fallu attendre Octobre 2008, plus de quatre ans d'être catholique, je n'ai eu la chance de rencontrer un prêtre catholique traditionnel, le père. Isaac Mary Relyea, qui non seulement m'a instruit correctement sur cet enseignement de l'Église, mais beaucoup d'autres aussi.

Communion dans la main, et le manque de formation catholique solide, a certainement attribuée à cette perte de la foi. Fr. John Hardon a affirmé, «Derrière la communion dans la main, je tiens à répéter et de faire aussi simple que possible, c'est un affaiblissement, une volonté consciente, délibérée affaiblissement de la foi dans la présence réelle."

pape Benoît-et-communion-genoux

Donc, aujourd'hui, il semble que nous sommes coincés avec la communion dans la main. Le pape Benoît XVI a dénoncé à plusieurs reprises qu'il n'est pas en faveur de cette pratique. Il a même fait savoir que n'importe qui assistait à sa messe sur la Place Saint-Pierre doit recevoir la sainte communion à genoux et sur la langue. Ce serait merveilleux si le Saint-Père serait entièrement en finir avec cette pratique, surtout depuis qu'il a été seulement accordé la permission à travers un processus de vote illégal, et depuis qu'il a été introduit par un acte de désobéissance.

Fidèles catholiques comme moi soit regarder de l'autre, tentent d'éduquer les autres, ou tout simplement éviter une messe qui permet la communion dans la main. Aujourd'hui, j'ai pris la dernière option et assister seulement la messe tridentine, ou la forme extraordinaire de la Messe, codifié par le pape Pie V en 1570. Il n'y a rien dans les rubriques qui permettront communion dans la main, c'est la forme la plus ancienne de la messe dans l'existence, ayant été mis en place plus de 1500 ans. Moi-même et d'autres de prier pour le jour où l'Église pleinement retourne dans sa pratiques traditionnelles et la communion dans la main n'est rien de plus qu'une mauvaise note dans l'histoire de l'Église, et un disparu à cela!

~ John Andrew Dorsey

Bibliographie

Gaudron, Fr. Matthias. Catéchisme de la crise dans l'Eglise.

Kansas City: Angelus Press, 2010. Imprimer.

Iacono, Kevin D. Dello. Semper Fidelis. Kevin D. Dello Iacono,

2007. Web. 27 novembre 2012

Ignatius Catholic Study Bible: Nouveau Testament Ed. Curtis Mitch

et Scott Hahn. San Francisco: Ignatius, 2010. Imprimer. Rev

Vers standard.

. Laise, Mgr Juan Rodolfo communion dans la main: Documents

et d'Histoire Boonville:. conservation des publications chrétiennes,

2011. Imprimer.

Marshall, le Dr Taylor. Contes de Canterbury. Dr. Taylor Marshall,

2012. Web. 27 novembre 2012.

Paul VI, le Pape. "Memoriale Domini". EWTN. Monde Eternal

Television Network, nd Web. 28 novembre 2012.

Scanlon, Rev Regis. Culture catholique. Rev Régis Scanlon, 2012.

Web. 27 novembre 2012

Schroeder, le pasteur HJ Les Canons et décrets du Conseil de l'

Trent. Trans. Rev HJ Schroeder. Rockford: Tan, 1978.

territoire en héritage
territoire en héritage
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2370
Inscription : 04/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par BENEDICTE 1 le Mer 13 Nov 2013 - 23:33

MERCI TRES INTERRESSANT................

BENEDICTE 1
Avec les chérubins

Féminin Messages : 70
Inscription : 29/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par Malou le Jeu 14 Nov 2013 - 19:58

Fort intéressant, en effet !
Malou
Malou
Dans la prière

Féminin Messages : 5583
Localisation : Nord de France
Inscription : 12/07/2011

http://l-arc-en-ciel.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par Invité le Ven 15 Nov 2013 - 11:28

merci pour cet article !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège  Empty Re: L’irrespect de l’Eucharistie,Rappel à l'ordre du Saint-Siège

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum