Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Allez à la Sainte Messe, n'oubliez aucun Dimanche,fuyez les magasins.  Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-42%
Le deal à ne pas rater :
Logitech K400 Plus – Clavier sans Fil
25.99 € 44.99 €
Voir le deal

Allez à la Sainte Messe, n'oubliez aucun Dimanche,fuyez les magasins.

Aller en bas

Allez à la Sainte Messe, n'oubliez aucun Dimanche,fuyez les magasins.  Empty Allez à la Sainte Messe, n'oubliez aucun Dimanche,fuyez les magasins.

Message par sylvia le Dim 27 Jan 2013 - 18:05

[info]Avertissement.
Le Peuple de la Paix recommande une vigilance particulière au regard des messages de "Trinité1". Un message récent ayant attaqué le Pape Benoît XVI de façon virulente, ainsi que d'autres indices, pointent vers des écrits d'origine humaine, et non divine.

(2013-04-01)[/info]


27 Janvier 2013 – 2 H 21 (GMT+1)

Mon Doux Jésus †
Marie, Mère de la Sainte Famille †††

Mes chers enfants, commence aujourd'hui une semaine où il vous faudra continuer de prier pour les Familles et pour la France. Dieu écoute vos prières mais Il veut aussi la persévérance, ce ne doit pas être un éclat d'un jour mais une lumière continuelle qui inonde les âmes de Mes enfants. Priez, ne cessez jamais de prier : pour cette intention qui a remis Mes enfants sur le chemin de la prière, mais pour toutes les intentions à venir, toutes les choses que Dieu veut changer et qu'Il ne peut faire sans vous.

Comprenez bien ceci, Je ne cesse de vous le dire : Priez, Priez, Priez. Priez pour le travail, pour le logement, pour les études, les examens, la justice, la Paix, le retour de Mon Fils ; tout cela vous devez le porter dans vos prières, dans vos chapelets que vous réciterez avec Moi. Je vous aime tant, Mes chers enfants, et Je suis comblée de vous voir en prière, honorant Mon Fils dans sa Vie, sa Passion, sa Résurrection.

Toute sa Vie a été un chemin pour vous tous, ne l'oubliez jamais ! Il a tout fait pour vous et Il le fait encore aujourd'hui lorsque vous demandez de l'aide, c'est Lui qui vient faire en vos mains ce que vous ne pouvez pas faire sans Lui, car toute bonne chose se fait avec l'aide de Dieu. Amen †

Merci à tous Mes enfants qui ont prié et qui vont encore prier sans se lasser comme Je vous l'ai toujours dit, en commençant pas Mes Apôtres : Priez pour ne pas entrer en tentation, pour que votre Paix soit complète et que votre Joie vous inonde de bonheur. Je ferai de vous des disciples assidus à Ma Divine Volonté. Puisez dans Mon Cœur, tous bienfaits qui s'y trouvent rassemblés. J'ai ouvert Mon Cœur pour vous, pour que vous veniez vous y abreuver.

Allez à la Sainte Messe, n'oubliez aucun Dimanche, fuyez les magasins. Dieu doit être honoré le jour qui Lui est réservé : Tu honoreras ton Dieu le jour qu'Il s'est Lui-Même réservé, le jour où Il se reposa après avoir créé le Monde et tout ce qui l'entoure et s'y trouve en abondance, toutes les choses que J'ai mises à votre disposition pour que vous viviez, pour que vous M'honoriez avec Mon Père et Mon Esprit.

Soyez de fidèles compagnons de route pour suivre Ma Route, Mon Chemin qui vous mènera au Père à la dernière heure de votre vie. Pensez-y car viendra ce jour où vous quitterez cette terre, et tout ce que vous aurez fait pour Dieu, Je M'en souviendrai et Je vous présenterai à Lui. Je ne repousserai pas une âme humble et dévote, habitée par Mon Corps et par Mon Sang. Je vous bénis pour que vous alliez communier ; Je vous fais précéder des Anges qui vous conduisent à l'Eucharistie et qui vous laisseront passer au-devant d'eux, car ils sont vos serviteurs journaliers ; pas un jour sans qu'ils soient à vos côtés. Ils ne vous quitteront jamais.

Ils sont ici au Ciel et aussi avec vous tous, c'est le Mystère de Dieu. Apprenez à prier avec eux, partagez votre prière avec votre Ange gardien qui est souvent accompagné par d'autres Anges nécessaires à votre Mission. Appelez-les dès que vous avez un travail, une charge à accomplir, quelle qu'elle soit, ils sauront vous faire connaître le succès. Ils sont heureux et fiers de vous servir, ne leur enlevez pas ce bonheur ! Amen †

Je suis le Père et Je bénis Mes enfants pour l'Amour qu'ils Me donnent, car c'est Mon Amour que J'ai mis en chacune et chacun de vous qui Me revient et Me rend Gloire. Bénissez-Nous dans le Ciel, et que cette Bénédiction soit votre réconfort. Un Père au Ciel, une Mère au Ciel que Je vous ai donnée pour que Mon Fils soit parmi vous ; qu'il en soit toujours ainsi sur la terre des vivants.

Je compte sur vos prières ; vous avez bien commencé, continuez votre apostolat en priant pour que Me reviennent Mes enfants égarés. Amen †
Jésus et Marie et Joseph, unis à tous leurs enfants, puisqu'Ils sont votre Père, votre Mère, votre Frère. Amen †

Que vous soyez bénis par Nous qui sommes Trinité Sainte et Glorieuse et trinité terrestre vivant à Nazareth et montée au Ciel pour vous y accueillir. Amen †

Nous sommes avec vous tous, tous les jours, jusqu'à la fin du Monde. Amen †

Fin : 2 H 47 Durée : 26 mn
http://trinite.1.free.fr/MESSAGES2013/27jan.htm
sylvia
sylvia
Avec les anges

Féminin Messages : 6631
Inscription : 22/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Allez à la Sainte Messe, n'oubliez aucun Dimanche,fuyez les magasins.  Empty Re: Allez à la Sainte Messe, n'oubliez aucun Dimanche,fuyez les magasins.

Message par Thierry le Lun 30 Jan 2017 - 17:37

Voici la méditation pour le 20e jour de la préparation à la consécration au Cœur Immaculé de Marie du 11 février 2017.
       
          En union de prière.
          Yves de Lassus

 

20e jour






Sanctifier les fêtes et aller à la messe dominicale






     Il semble incroyable qu'il soit si difficile d'obtenir des chrétiens qu'ils ne travaillent pas le dimanche (et les jours de fêtes de précepte) pour se consacrer à la louange du Seigneur et au salut de leur âme. Le comble est qu'il y a très peu de chrétiens qui observent le repos dominical et la participation à la messe. Nous en sommes là.
     Quelles en sont les conséquences ? Celles déjà prévues par le Pape Léon XIII : « Violer le dimanche est à l'origine de tous les maux : c'est la foi qui s'éteint, l'éternité qui est oubliée, Dieu supprimé de la vie de l'homme »... c'est le cadre mondial de la société d'aujourd'hui : athéisme, matérialisme, laïcisme.
     Pourtant, avec le Concile Vatican II, le dimanche a été encore plus en honneur, comme un jour du Seigneur pour la bénédiction et la joie de l'homme.
     Chaque dimanche « les fidèles doivent se réunir pour écouter la parole de Dieu et participer à l'Eucharistie... Le dimanche est la fête principale qui doit être proposée et inculquée dans la piété des fidèles de manière qu'il soit aussi jour de joie et de repos » (Sacrosanctae Concilium, n° 106), (CEC n° 1389).
     Chaque dimanche les chrétiens ont à gagner pour l'âme par la nourriture spirituelle qu'ils reçoivent au cours de la sainte messe : pour le corps, avec le repos qui leur permet de reprendre des forces après les fatigues de la semaine.
     Nous ne pouvons donc qu'y gagner. Le dimanche recharge les énergies de l'âme et du corps.
     Il est un don de Dieu. C'est un jour de grâce. « C'est le jour qu'a fait le Seigneur ». (Ps. 117, 24).
     Pour cette raison, saint Thomas More, le grand chancelier d'Angleterre, même quand à cause de la persécution il fut mis en prison, fêtait le dimanche en se faisant apporter et en revêtant ses habits de fête « pour plaire au Seigneur ».


Tous à la Messe




     Les points importants des fêtes sont la participation à la messe et le repos.
     La participation à la messe ne consiste pas seulement à être présent dans une église durant la célébration, parce que les murs et les bancs sont aussi présents mais ne participent pas du tout...
     La participation à la messe doit être active et vécue. Active, en en suivant attentivement le déroulement. Vécue, en s'unissant à Jésus qui s'immole sur l'autel entre les mains du prêtre.
     La participation est complète si on reçoit aussi la sainte communion, après avoir, si c'est nécessaire, purifié son âme par le sacrement de conversion, la confession.
     C'est le cœur du dimanche chrétien : confession, messe, communion. Ce sont trois trésors de valeur infinie qui enrichissent merveilleusement l’âme par la grâce. De cette manière le dimanche est vraiment « le jour du Seigneur » et « la fête de l'âme ».
     Bien des chrétiens se contentent de la messe. Pourquoi ? Pourquoi se privent-t-ils des deux sacrements de la confession et de la communion. Un dimanche sans communion peut-il s'appeler vraiment « le jour du Seigneur » ? Les premiers chrétiens appelaient le dimanche Dies Panis « Jour du Pain », parce qu'ils participaient à la messe et recevaient le Christ Eucharistique, Pain du ciel (Jn 6, 41). Ne devrait-il pas en être ainsi encore pour tous les chrétiens ?



C'est un péché mortel




     L'obligation d'assister à la messe est grave. Celui qui ne participe pas à la messe de précepte commet un péché mortel. (CEC n° 2181). L'Église fait l'obligation aux fidèles de participer les dimanches et les jours de fêtes à la divine Liturgie. (CEC n° 1389, 2042, 2177) Le péché n'est évité qu'en cas de nécessité ou de véritable impossibilité (une maladie).
     Écouter la messe à la radio ou la regarder à la télévision ne satisfait pas à l'obligation.
     Ce n'est qu'un acte de dévotion, utile à celui qui est dans l'impossibilité de se rendre dans une église. La messe est un acte communautaire et social par excellence : pour cette raison la participation communautaire est nécessaire.
     Rappelons-nous toujours : par son importance, la messe doit occuper la première place dans le déroulement du dimanche. Tout doit lui être subordonné.
     Quand Albert I, roi de Belgique, se trouva un jour en Inde, on lui organisa une splendide excursion pour le dimanche. Le programme de cette excursion lui fut présenté. Il l'examina et dit aussitôt : « Vous avez oublié quelque chose : la sainte messe. Celle-ci, avant tout ».
     Quelle leçon pour tant de nos excursionnistes prêts à sacrifier la messe et à transformer le dimanche, "jour du Seigneur", en "jour du diable".
     Plus édifiant encore est l'exemple que donnent quelques simples fidèles qui doivent affronter des sacrifices très durs pour ne pas manquer la messe. La personne âgée qui doit se rendre à l'église à pieds ; l'ouvrier qui ne peut aller à la messe qu'aux premières heures du jour ; la maman de treize enfants qui en toute sa vie n'a jamais manqué à la messe...


Le repos dominical




     Pour louer le Seigneur, pour se consacrer à Lui, pour prendre soin de sa vie spirituelle, il est nécessaire de s'abstenir du travail.
     Saint Grégoire le Grand enseigne : « Le dimanche, on doit interrompre le travail et se consacrer à la prière afin que les négligences des six jours précédents soient expiées par la prière de ce grand jour... ».
     Si nous pouvions écouter de nouveau les prédications que fit le saint Curé d'Ars pendant huit ans contre le travail du dimanche, nous en resterions frappés et émus. Il disait : « Si on demandait à quelqu'un qui travaille : "Qu'êtes-vous en train de faire ?", il devrait répondre : "Je suis en train de vendre mon âme au démon, et à mettre de nouveau Jésus sur la croix, je me suis condamné à l'enfer !" ».
     Précisément à cette époque, la Sainte Vierge apparaissait à La Salette et disait : « Le Seigneur vous a donné six jours pour travailler, se réservant le septième : et vous ne voulez pas le lui donner : voici ce qui appesantit le bras de Dieu ».
     Malheureusement, la maudite peur de perdre un peu d'argent nous fait offenser Dieu et nuire à notre âme.
     Est-ce possible que nous ayons peur d'y perdre, si nous observions les commandements du Seigneur ? « Gens de peu de foi ! Cherchez d'abord le Règne de Dieu et le reste vous sera donné de surcroît. »(Mt 6, 33).
     Le père de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus était bijoutier. Ouvert toute la semaine, le magasin était toujours fermé les jours de fêtes. Plusieurs personnes lui conseillèrent de l'ouvrir tous les dimanches jusqu'à midi ou au moins pendant quelques heures de la matinée, parce les habitant des campagnes venaient faire leurs achats en vue du mariage de leurs filles. Même le confesseur lui suggéra de l'ouvrir quelques heures pour faire de meilleures affaires, sans nier le précepte. Mais le père de sainte Thérèse refusa. Il préférait perdre un peu d'argent plutôt que d'éloigner de sa famille la bénédiction de Dieu.



C'est fondamental




     L'observance du troisième commandement est fondamentale pour la vie chrétienne. Aller à l'église, s'approcher des sacrements, participer à la messe, écouter la Parole de Dieu : ce sont des nourritures vitales pour la vie chrétienne. S'en priver signifie se condamner au dépérissement jusqu'à la ruine de la vie éternelle.
     Un évêque français, pieux et zélé, faisant préparer sa tombe, fit graver sur la pierre ces simples paroles : « Rappelez-vous de sanctifier le dimanche », parce que disait-il : « Cela seul me suffit : si les fidèles m'obéissent, ils arriveront certainement au salut ».
     Il avait raison. Celui qui sanctifie les fêtes est en relation avec Dieu et reste, dimanche après dimanche, sous la salutaire influence de Dieu. C'est pour cela que saint Padre Pio, au confessionnal, était inexorable pour rappeler l'obéissance à ce commandement. Combien de pénitents se sont vus refusés l'absolution pour ce péché, chassés énergiquement par un « Va-t-en... Malheureux ! ».
     La Sainte Vierge, Mère de Jésus et notre Mère, veut nous voir chaque dimanche tous réunis autour de l'autel, autour de Jésus. Et comme elle souffre de l'éloignement de tant de ses fils. Comme elle prie et attend !
     Elle veut nous avoir avec elle tous les dimanches, pour que nous puissions être un jour avec Elle dans le paradis.
 

PRATIQUE





  • Offrir notre journée en réparation des péchés commis contre le commandement de l'assistance à la messe.
  • Convaincre des parents ou des amis de sanctifier les dimanches.
  • Méditer attentivement sur la parole de Dieu qui nous est annoncée le dimanche.
  • Réciter un chapelet (ou au moins une dizaine)

Allez à la Sainte Messe, n'oubliez aucun Dimanche,fuyez les magasins.  Index
Thierry
Thierry
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 833
Age : 54
Localisation : Diocèse de Rouen
Inscription : 29/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Allez à la Sainte Messe, n'oubliez aucun Dimanche,fuyez les magasins.  Empty Re: Allez à la Sainte Messe, n'oubliez aucun Dimanche,fuyez les magasins.

Message par M1234 le Lun 30 Jan 2017 - 18:27

Merci @Thierry pour cette initiative
Amitiés
M1234
M1234
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLERE DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 26500
Age : 65
Localisation : Vendée (Marie du 85)
Inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Allez à la Sainte Messe, n'oubliez aucun Dimanche,fuyez les magasins.  Empty Re: Allez à la Sainte Messe, n'oubliez aucun Dimanche,fuyez les magasins.

Message par Marmhonie le Lun 30 Jan 2017 - 22:01

@Thierry a écrit:Un évêque français, pieux et zélé, faisant préparer sa tombe, fit graver sur la pierre ces simples paroles : « Rappelez-vous de sanctifier le dimanche », parce que disait-il : « Cela seul me suffit : si les fidèles m'obéissent, ils arriveront certainement au salut ».
Il dérivait certainement d'une secte intra muros de l'Église Sainte.

Saint Alphonse de Liguori disait que le chrétien qui ne dit pas chaque matin sa prière "se damne assurément."

Attention à l'auto-satisfaction. Attentions aux dérives sectaires que je lis de ça de là, fort inquiet.

La communion fréquente auprès d'un bon confesseur, est également important. Tous les quinze jours au maximum, le discernement des esprits peut vous manquer et vous faire croire que tout va bien pour vous.

Si vous n'êtes pas entravé dans votre vie, si le monde vous laisse en paix, attention, vous vous laissez leurer et les grâces ne viennent plus.

Un chapelet, voire une dizaine de chapelet : autrement dit, plus rien. Même plus 5 minutes.

Tout cela ne va pas du tout.
Laissez votre chapelet, prenez la main de Marie toujours Vierge et dites le Rosaire avec ses mystères !

Idem pour le Carême, ce jeûne de 40 jours minimum, ne devenez pas mondain en croyant que les anciens sont dépassés. Allez, au pain sec de misère et à l'eau d'amertume, chaque jour. 40 jours ainsi, se passe très bien. Je fais 40+10= 50 jours, parce qu'il en est ainsi dans notre famille noble.

J'ai fait avec un ami sunnite musulman un ramadan. Ils sont plus attachés à leur foi que les chrétiens ! Les 3 premiers jours, ma tête explosait de céphalées, puis ça passe et on n'y pense plus. Arrive la fin qu'on n'y a pas fait attention. C'est facile pour un catholique qui fait un jeûne dur de 50 jours.

Songez aux clarisses qui jeûnent toute leur vie, aux trapistes !

Il y a trop d'Internet, de télévision, et plus rien de vrai.
Songez-y bien !
Marmhonie
Marmhonie
Avec Saint Benoit

Masculin Messages : 121
Inscription : 28/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Allez à la Sainte Messe, n'oubliez aucun Dimanche,fuyez les magasins.  Empty Re: Allez à la Sainte Messe, n'oubliez aucun Dimanche,fuyez les magasins.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum