Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

La Souffrance,chemin vers la Sainteté Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-40%
Le deal à ne pas rater :
– 40% sur la Table basse rectangle TIME – couleur Chêne
59.99 € 99.99 €
Voir le deal

La Souffrance,chemin vers la Sainteté

Aller en bas

La Souffrance,chemin vers la Sainteté Empty La Souffrance,chemin vers la Sainteté

Message par Lotfi le Mar 14 Fév 2012 - 1:52

" La souffrance est la plus grande énigme de l'existence humaine." disait Jean Paul II
 source http://saintsdefrance.canalblog.com/archives/2010/07/07/18521990.html

Le théologien Romano Guardini a souffert une mort longue et douloureuse. Quand un de ses amis vint le visiter, Guardini mourant lui dit : " Je vais mourir bientôt et je devrai rendre compte de ma vie et je tenterai de le faire de mon mieux ".

Puis il ajouta en élevant quelque peu la voix : " Mais j'ai une question à poser, moi aussi, quand je rencontrerai Dieu : je veux Lui demander ce qu'il en est du mystère de la souffrance. Je n'y comprends rien du tout ".  

Raoul Follereau s'interroge aussi sur le ‘pourquoi’ de la souffrance : " Je suis incapable de comprendre pourquoi tant de misères, pourquoi tant d'enfants qui souffrent, pourquoi tant de lèpres … La misère, la faim se sont des lèpres dans le monde …tout cela se sont des questions très graves, obsédantes, et plus on avance en âge et plus elles vous pèsent sur la conscience et sur le cœur … Bien sûr nous ne ferons pas tout. Mais il reste les vivants. Il reste des êtres à protéger, et le monde à reconstruire. Nous ne ferons pas tout, mais nous pouvons faire quelque chose ".

Le père René Granier, fondateur du centre spirituel de saint Joseph de Mont-Rouge dans l'Hérault, écrit : " Il est dur d'affronter les diverses croix de la souffrance physique ou morale. Et quelle énigme la souffrance ! Jésus lui-même n'est pas venu nous l'expliquer, mais la partager pour lui donner un sens, soutenir notre courage, et en faire une source de salut, de rédemption. Frères qui souffrez, vous êtes parfois tentés de ne voir que le côté négatif et scandaleux de la souffrance. Mais, sachez-le, à la lumière de la croix du Christ, vous découvrirez l'autre visage mystérieux mais réconfortant de la souffrance. Lorsqu'elle est supportée avec patience et amour de Dieu et du prochain, la souffrance purifie, ennoblit, et met sur le chemin du Ciel. La vigne ne porte pas du fruit si elle n'est pas taillée par le vigneron. Le bloc de marbre ne deviendra jamais chef d'œuvre sans les coups de marteau et de ciseau du sculpteur. "

Le pape Jean Paul II nous dit :Jean chapitre 12. Depuis Pâques, le chrétien complète dans sa chair, " ce qui manque aux souffrances du Christ pour l'Eglise " comme le dit saint Paul avec audace, Collossiens 1 ".

Saint Augustin remarque : " Tout ce qui se fait de bien dans l'Eglise, et même par les pasteurs, se fait par les secrets mouvements des âmes priantes et souffrantes répandues par toute la terre ".

Le père Jacques Loew, dominicain devenu docker à Marseille, fondateur de la mission ouvrière saint Pierre et saint Paul, nous dit : " La joie chrétienne naît non pas de la croix, comme on le dit trop facilement, car la croix reste toujours douloureuse, mais de l'acceptation confiante de cette croix. "

Jean Vanier affirme : " J'ai la profonde conviction que l'homme d'action et de rayonnement ne peut rien s'il ne s'appuie pas sur ces personnes qui acceptent d'offrir leur souffrance, leur immobilité et leur prière pour que lui puisse donner la vie. Un vieillard ou un malade qui s'offre à Dieu peut devenir dans une communauté la personne la plus précieuse, le paratonnerre de la grâce ".

Mère Teresa renchérit : " Vous, les malades incurables, vous pouvez faire énormément pour les pauvres. Vous vivez crucifiés avec le Christ, chaque jour. Vous arrosez notre travail de votre prière, et vous nous aidez à donner à d'autres la force de travailler. "

Benedetta Porro, étudiante à la faculté de médecine à Milan, est déjà sourde et s'appuie sur une canne. Avant de terminer son doctorat, elle se trouve complètement paralysée et devient aveugle. Elle ne peut s'exprimer que par un faible filet de voix et la sensibilité d'une main. Elle nous laisse ces paroles émouvantes adressées à un jeune infirme : " Dans mon calvaire, je ne suis pas désespérée … Mes journées ne sont pas faciles, elles sont dures, mais douces parce que Jésus est avec moi, avec mes souffrances, et me soulage dans la solitude, et me donne de la lumière dans l'obscurité. "

Jacques Lebreton perd accidentellement l'usage de ses mains et de ses yeux à 20 ans. Voici quelques-unes de ses paroles : " J'ai montré mes moignons à Dieu et j'ai hurlé : " Si tu es bon, montre-le ! … Il a dit en moi : " Je suis là Jacques, Je suis en toi un Dieu aveugle et sans mains ". J'ai pleuré de joie sur mon lit d'hôpital … La joie des infirmes est la plus belle preuve de l'existence de Dieu … Aux personnes handicapées qui demandent à quoi elles servent, je réponds : vous portez le monde ! "
Arrivé à l'âge de 80 ans, Jacques Lebreton dit encore : " Je n'ai jamais vu aussi clair. Je vais vers une lumière tellement plus grande que celle que mes yeux auraient pu voir ".

A côté de ces exemples impressionnants, bien des saints peinent et luttent pour accueillir les souffrances de la vie quotidienne qui sont souvent bien lourdes à porter.

Et la petite Thérèse de Lisieux, qui veut devenir une grande sainte, se sent bien faible devant la souffrance. Aussi, elle s'exclame :
" Pour aujourd'hui, je veux bien souffrir ".
Lotfi
Lotfi
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4808
Inscription : 01/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

La Souffrance,chemin vers la Sainteté Empty Re: La Souffrance,chemin vers la Sainteté

Message par Lotfi le Mar 14 Fév 2012 - 2:06


Le don immérité de Dieu pour le monde : la souffrance des saints

Réflexion sur Hébreux 11:37-39

Hébreux 11 :37-39
Ils furent lapidés, sciés, torturés, ils moururent tués par l’épée, ils allèrent ça et là, vêtus de peaux de brebis et de peaux de chèvres, dénués de tout, persécutés, maltraités, eux dont le monde n’était pas digne, errant dans les déserts et les montagnes dans les cavernes et les antres de la terre. Tous ceux-là, à la foi desquels il a été rendu témoignage…

Jésus a démontré clairement que tous ses disciples doivent porter leur croix et le suivre (Marc 8 :34). Il a expliqué que si Jésus a été appelé « Beelzébul », à combien plus forte raison les gens de sa maison seront traités de même ». (Matthieu 10 :25). « S’ils m’ont persécutés, ils vous persécuteront aussi » (Jean 15 :20).

Pour ceux et celles qui consacrent leurs vies à l’annonce de l’évangile, la Bible leur promet plus de souffrance. Par exemple, Jésus a chargé Ananias de dire à Paul ce qui suit : « Je lui montrerai tout ce qu’il doit souffrir pour mon nom » (Actes 9 :16). Cette souffrance est stratégique. Cette souffrance renferme un plan merveilleux. Elle est destinée à vous démontrer l’amour de Christ pour le monde.

Paul décrit ce plan de la manière suivante : « Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous; et ce qui manque aux souffrances de Christ, je l’achève en ma chair pour son corps, qui est l’Eglise » (Colossiens 1 :24). Nous lisons dans Philippiens 2 :30 que « combler ce qui manque » ne signifie pas ajouter à ce qui existe déjà, mais porter ce qui existe à ceux pour qui la chose est destinée.

Par conséquent, en ce qui concerne les Philippiens, cela signifiait qu’Epaphrodites devait transmettre leur amour à Paul sous forme des dons. Colossiens 1 :24 démontre que Paul porterait « les souffrances de Christ » au monde à travers ses propres « souffrances ». Ce plan destiné à être accompli à travers les souffrances de Paul doit incarner et révéler les souffrances de Christ. Lorsque le monde voit un missionnaire souffrant pendant qu’il leur annonce Christ, ils perçoivent l’amour de Christ pour eux à la croix.

Le monde ne mérite pas de recevoir le don de la souffrance des chrétiens. Cependant, Dieu offre ce don tout de même. Hébreux 11 :27-28 décrit des exemples de cette souffrance et démontre comment le monde ne la mérite pas. Ils furent lapidés, sciés, torturés, ils moururent tués par l’épée, ils allèrent ça et là, vêtus de peaux de brebis et de peaux de chèvres, dénués de tout, persécutés, maltraités, eux dont le monde n’était pas digne. » Ces dernières paroles démontrent que le monde ne méritent pas le don des chrétiens qui souffrent. Toutefois, Dieu continue de le leur offrir.

De quelle manière les saints qui souffrent constituent-ils un don pour le monde ? La réponse se trouve dans leur foi. Ils étaient tous “loués pour leur foi” (v.39). Ce qui signifie qu’ils étaient approuvés par Dieu. Leur souffrance n’était pas liée à leur manque de foi. Au contraire, la valeur de leur souffrance reposait précisément sur leur foi? De quelle manière?

Il est important de remarquer dans Hébreux 11 que parfois Dieu fait des miracles de libération (Hébreux 11 :27-35a). Parfois, Il donne la foi pour nous permettre de supporter la souffrance et la mort (Hébreux 11 :35b-39). Le dénominateur commun entre la foi qui fuit et la foi qui supporte est que dans les deux cas Dieu est vénéré au-dessus de la liberté et de la vie. La foi qui fuit déclare : « Jésus est le meilleur quand je suis victorieux ». La foi qui meurt déclare : « Jésus est le meilleur quand je suis perdant. » Voici l’essence de la foi : il s’agit de Jésus à qui l’on fait confiance et qui estimé au-dessus de toute chose.
http://fr.gospeltranslations.org/wiki/Le_don_imm%C3%A9rit%C3%A9_de_Dieu_pour_le_monde_:_la_souffrance_des_saints
Lotfi
Lotfi
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4808
Inscription : 01/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

La Souffrance,chemin vers la Sainteté Empty Re: La Souffrance,chemin vers la Sainteté

Message par azais le Mer 17 Mai 2017 - 1:34

@Lotfi a écrit:" La souffrance est la plus grande énigme de l'existence humaine." disait Jean Paul II
 source http://saintsdefrance.canalblog.com/archives/2010/07/07/18521990.html

Le théologien Romano Guardini a souffert une mort longue et douloureuse. Quand un de ses amis vint le visiter, Guardini mourant lui dit : " Je vais mourir bientôt et je devrai rendre compte de ma vie et je tenterai de le faire de mon mieux ".

Puis il ajouta en élevant quelque peu la voix : " Mais j'ai une question à poser, moi aussi, quand je rencontrerai Dieu : je veux Lui demander ce qu'il en est du mystère de la souffrance. Je n'y comprends rien du tout ".  

Raoul Follereau s'interroge aussi sur le ‘pourquoi’ de la souffrance : " Je suis incapable de comprendre pourquoi tant de misères, pourquoi tant d'enfants qui souffrent, pourquoi tant de lèpres … La misère, la faim se sont des lèpres dans le monde …tout cela se sont des questions très graves, obsédantes, et plus on avance en âge et plus elles vous pèsent sur la conscience et sur le cœur … Bien sûr nous ne ferons pas tout. Mais il reste les vivants. Il reste des êtres à protéger, et le monde à reconstruire. Nous ne ferons pas tout, mais nous pouvons faire quelque chose ".

Le père René Granier, fondateur du centre spirituel de saint Joseph de Mont-Rouge dans l'Hérault, écrit : " Il est dur d'affronter les diverses croix de la souffrance physique ou morale. Et quelle énigme la souffrance ! Jésus lui-même n'est pas venu nous l'expliquer, mais la partager pour lui donner un sens, soutenir notre courage, et en faire une source de salut, de rédemption. Frères qui souffrez, vous êtes parfois tentés de ne voir que le côté négatif et scandaleux de la souffrance. Mais, sachez-le, à la lumière de la croix du Christ, vous découvrirez l'autre visage mystérieux mais réconfortant de la souffrance. Lorsqu'elle est supportée avec patience et amour de Dieu et du prochain, la souffrance purifie, ennoblit, et met sur le chemin du Ciel. La vigne ne porte pas du fruit si elle n'est pas taillée par le vigneron. Le bloc de marbre ne deviendra jamais chef d'œuvre sans les coups de marteau et de ciseau du sculpteur. "

Le pape Jean Paul II nous dit :Jean chapitre 12. Depuis Pâques, le chrétien complète dans sa chair, " ce qui manque aux souffrances du Christ pour l'Eglise " comme le dit saint Paul avec audace, Collossiens 1 ".

Saint Augustin remarque : " Tout ce qui se fait de bien dans l'Eglise, et même par les pasteurs, se fait par les secrets mouvements des âmes priantes et souffrantes répandues par toute la terre ".

Le père Jacques Loew, dominicain devenu docker à Marseille, fondateur de la mission ouvrière saint Pierre et saint Paul, nous dit : " La joie chrétienne naît non pas de la croix, comme on le dit trop facilement, car la croix reste toujours douloureuse, mais de l'acceptation confiante de cette croix. "

Jean Vanier affirme : " J'ai la profonde conviction que l'homme d'action et de rayonnement ne peut rien s'il ne s'appuie pas sur ces personnes qui acceptent d'offrir leur souffrance, leur immobilité et leur prière pour que lui puisse donner la vie. Un vieillard ou un malade qui s'offre à Dieu peut devenir dans une communauté la personne la plus précieuse, le paratonnerre de la grâce ".

Mère Teresa renchérit : " Vous, les malades incurables, vous pouvez faire énormément pour les pauvres. Vous vivez crucifiés avec le Christ, chaque jour. Vous arrosez notre travail de votre prière, et vous nous aidez à donner à d'autres la force de travailler. "

Benedetta Porro, étudiante à la faculté de médecine à Milan, est déjà sourde et s'appuie sur une canne. Avant de terminer son doctorat, elle se trouve complètement paralysée et devient aveugle. Elle ne peut s'exprimer que par un faible filet de voix et la sensibilité d'une main. Elle nous laisse ces paroles émouvantes adressées à un jeune infirme : " Dans mon calvaire, je ne suis pas désespérée … Mes journées ne sont pas faciles, elles sont dures, mais douces parce que Jésus est avec moi, avec mes souffrances, et me soulage dans la solitude, et me donne de la lumière dans l'obscurité. "

Jacques Lebreton perd accidentellement l'usage de ses mains et de ses yeux à 20 ans. Voici quelques-unes de ses paroles : " J'ai montré mes moignons à Dieu et j'ai hurlé : " Si tu es bon, montre-le ! … Il a dit en moi : " Je suis là Jacques, Je suis en toi un Dieu aveugle et sans mains ". J'ai pleuré de joie sur mon lit d'hôpital … La joie des infirmes est la plus belle preuve de l'existence de Dieu … Aux personnes handicapées qui demandent à quoi elles servent, je réponds : vous portez le monde ! "
Arrivé à l'âge de 80 ans, Jacques Lebreton dit encore : " Je n'ai jamais vu aussi clair. Je vais vers une lumière tellement plus grande que celle que mes yeux auraient pu voir ".

A côté de ces exemples impressionnants, bien des saints peinent et luttent pour accueillir les souffrances de la vie quotidienne qui sont souvent bien lourdes à porter.

Et la petite Thérèse de Lisieux, qui veut devenir une grande sainte, se sent bien faible devant la souffrance. Aussi, elle s'exclame :
" Pour aujourd'hui, je veux bien souffrir ".
les auteurs de cet articles nous rappellent que la source se trouve au lien ci apres : 
  source http://saintsdefrance.canalblog.com/archives/2010/07/07/18521990.html

C'est l'occasion de rappeler que lorsque vous citez des textes, il est requis de preciser leur source ou lien  lien
azais
azais
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Masculin Messages : 6075
Age : 69
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

La Souffrance,chemin vers la Sainteté Empty Re: La Souffrance,chemin vers la Sainteté

Message par Scala-Coeli le Mer 17 Mai 2017 - 9:55

Chacun de nous a sa place dans ce monde, contrairement à ceux qui veulent nous faire croire qu'une vie "inutile" devrait être éradiquée...
Si toutes les personnes souffrantes, personnes âgées, ou handicapées passaient leur temps à prier pour le monde, je suis persuadée qu'il ne serait pas dans cet état.
Scala-Coeli
Scala-Coeli
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 1654
Localisation : Sud de la France
Inscription : 04/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

La Souffrance,chemin vers la Sainteté Empty Re: La Souffrance,chemin vers la Sainteté

Message par Isabelle-Marie le Mer 17 Mai 2017 - 11:46

A notre époque hédoniste, la valeur de la souffrance est niée. Il est clair que la Croix a toujours été un scandale.
Pourtant le saint curé d'Ars disait :

Les croix sont la route du Ciel comme un beau pont de pierres sur une rivière pour la traverser.
Chacun a sa croix. Si on en connaissait tous les mérites et qu'on pût les prendre, on se les volerait les uns les autres... Qu'on veuille ou non, il faut souffrir. Souffrir. Qu'importe... ce n'est qu'un moment.

Celui qui aura souffert et combattu pour son Dieu luira comme un beau soleil.

Source : http://www.la-cotellerie.com/cotelleriewp/chemindecroixjmvianney.html
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX
CONSEILLER DU PEUPLE DE LA PAIX

Féminin Messages : 6017
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

La Souffrance,chemin vers la Sainteté Empty Re: La Souffrance,chemin vers la Sainteté

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum