Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com
Le Deal du moment : -39%
Promo sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
Voir le deal
229.99 €
Le Deal du moment : -11%
Réduction -34% sur la caméra sport DJI ...
Voir le deal
249.99 €

Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée

Aller en bas

Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée Empty Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée

Message par fabrice remy le Lun 31 Oct 2011 - 21:37

L'étude des familles homoparentales bientôt au programme de lycée

le 31 octobre 2011 à 16h16 , mis à jour le 31 octobre 2011 à 16h24

C'est officiel : l'étude des familles homoparentales va désormais figurer, au même titre que les autres types de familles, au programme des classes de terminale littéraire dans la spécialité "Droit et grands enjeux du monde contemporain".

Selon le Journal officiel, la disposition entrera en application à la rentrée scolaire 2012-2013. L'étude des familles homoparentales va désormais figurer, au même titre que les autres types de familles, au programme des classes de terminale littéraire dans la spécialité "Droit et grands enjeux du monde contemporain" (DGEMC), selon le Bulletin
officiel spécial du ministère de l'Education nationale.

Le texte du programme initial intitulé "L'évolution de la famille" stipulait: "Après avoir constaté l'absence de définition de la famille, on montrera, par une analyse juridique et historique qu'elle a profondément évolué et qu'elle est devenue multiforme (famille biologique, adoptive, monoparentale, recomposée, nucléaire, élargie) et on proposera aux élèves d'en rechercher une définition". Le nouveau texte ajoute désormais la mention "homoparentale" entre les mots "monoparentale et recomposée".

Pour le ministère, cette mesure s'inscrit dans le cadre de la revalorisation de la filière littéraire: "Cet enseignement a pour objectif de faire découvrir le droit aux élèves en leur montrant comment le droit aborde les questions contemporaines". Le programme précise que les thèmes retenus "mettent en scène des situations réelles afin de montrer comment le droit y est présent et avec quels instruments, quels résultats et quelles limites il y répond", ajoute-t-il.
Ainsi, pour le thème "La vie, le corps, la santé", "il est fait référence à des réalités ou des questions qui font débat et le programme précise que le cours sera l'occasion d'expliciter la portée juridique de quelques grands enjeux actuels : procréation assistée, euthanasie, dons et ventes d'organes", poursuit-il.

"Réponses apportées par le droit"

Actuellement l'homoparentalité, qui fait débat dans notre société, ne bénéficie d'aucun cadre légal. Mais, le ministère de l'Education "tient à préciser que la mention de ces questions de société ne signifie aucunement qu'elles aient une reconnaissance et une définition légales". "Mentionner ces questions de société permet seulement de montrer aux élèves les réponses apportées par le droit sous toutes ses formes (loi, réglementation, jurisprudence)", insiste-t-il.

Dans un communiqué, l'association des familles homoparentales (ADFH) se "félicite de la prise en compte des familles homoparentales dans ce programme éducatif, et rappelle qu'elles constituent aujourd'hui une réalité incontestable dans la pluralité des formes familiales existantes. Dans un contexte de vives polémiques et de pressions conservatrices liées à l'étude du genre dans les programmes de première, l'ADFH veillera à ce que le thème de l'homoparentalité soit traité de manière correcte et approfondie dans les manuels de DGEMC à paraître pour la rentrée 2012". "Les textes officiels concernant les lycées évoquaient déjà l'homosexualité, mais c'est la première fois qu'ils évoquent l'homoparentalité", a déclaré Alexandre Urwicz, coprésident de l'ADFH qui revendique, après un an d'existence, plus de 600 adhérents.

Source : http://lci.tf1.fr/france/societe/l-etude-des-familles-homoparentales-bientot-au-programme-de-6799203.html

C'EST SCAN-DA-LEUX, SEIGNEUR !
fabrice remy
fabrice remy
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 861
Localisation : Alsace
Inscription : 24/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée Empty Re: Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée

Message par violaine le Lun 31 Oct 2011 - 21:56

@ Fabrice

dans quel monde sommes nous !!

sans foi, sans amour du prochain, sans charité et surtout sans Dieu

le résultat est là, nous sommes pire qu'au temps de sodome et gomohrre

Violaine
violaine
violaine
Avec les anges

Féminin Messages : 6385
Localisation : bretagne
Inscription : 10/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée Empty Re: Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée

Message par Maud le Lun 31 Oct 2011 - 21:59

Triste et scandaleuse ....cette société libertaire qui dévoie les Sacrements et qui institue une contre - éducation pour nos enfants

Seigneur que fait-on et qu'apprend on à nos enfants Sad

Prends pitie

Maud
Maud
Maud
Citoyen d'honneur vers la sainteté

Féminin Messages : 14722
Localisation : France
Inscription : 16/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée Empty Re: Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée

Message par fabrice remy le Lun 31 Oct 2011 - 22:08

Après avoir constaté l'absence de définition de la famille...

...Le nouveau texte ajoute désormais la mention "homoparentale" entre les mots "monoparentale et recomposée".

...quelques grands enjeux actuels : procréation assistée, euthanasie, dons et ventes d'organes.


Ai-je bien lu ? Dites-moi que c'est un cauchemar !

Tête frappe mur Prends pitie
fabrice remy
fabrice remy
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 861
Localisation : Alsace
Inscription : 24/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée Empty Re: Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée

Message par Emmanuel le Lun 31 Oct 2011 - 22:13

Je crois que tu as de bons yeux, Fabrice.

Oh là là, ne te maltraite pas la tête ainsi, le Seigneur aura besoin d'elle, car tu écris de belles réflexions, qui pourront aider à combattre ces ténèbres dans le futur. Wink
Emmanuel
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée Empty Re: Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée

Message par Coquelicot le Mar 1 Nov 2011 - 0:36

voici la réponse de Daniel-Ange à l'idéologie du "gender"


L'idéologie du genre conspuée par le Père Daniel Ange

"Pauvres fans du gender ! Soyez logiques, allez jusqu'au bout de vos thèses! Pendant que vous y êtes, supprimez aussi les admirables différences complémentaires des grandes races humaines.
Naître Asiatique ou Africain noir : intolérable, discrimination imposée par la nature!!! Proposez aux petits camerounais de devenir blancs, à la petite Chinoise de devenir noire. Hormones, chirurgie faciale et ça y est! Enfin libre de choisir ma race, ma physionomie!

Et si un petit anglais veut le facies slave : no problem. Tout est possible! Paradoxe : vous ne supportez pas cette horrible, injuste, stupide « nature ». Rien n'est naturel (surtout pas l'hétérosexualité ! au mieux : l'homosexualité..-selon vous-), rien n'est définitif, rien n'est immuable. Mais en même temps, vous êtes écolos : vous respectez la nature, que tout soit bio, c'est-à-dire, justement naturel! En plus, ça rapporte !Mais alors, soyez logiques : supprimez les "odieuses" différences chez animaux et végétaux, qui aussi se reproduisent par bi-polarité. Ou faut-il dire "la coq" et "le poule" ?
Quelle discrimination ! Le coq qui féconde la poule : odieuse domination ?! Pour échapper à votre stupide nivellement, je devrais être une biche. Au moins, on respecterait ma nature, mon espèce et mon sexe! Heureusement que les arbres n'ont pas de tendances sexuelles, et qu'on les classe d'après ce qu'ils sont. Bref, l'écologie, le bio dans tous les domaines, sauf celui de l'humain(?) (...)

Et à qui l'enfant doit –il dire « maman » ou « papa » ? Puisqu'il n'y a plus de différence, il faut inventer un mot bivalent : Ma-pa ? Pa-man ? N'importe quoi !Dans les écoles, il faut banir les mots de garçons et de fille?… « Dans ma classe, j'ai 14 bi, 8 homos, 3 hétéros et pour le moment, un seul trans. » Mais demain, ça peut changer, la nuit porte conseil, n'est-ce pas ? Spet 2011 : « 2 organisations féministes lancent une campagne pour supprimer la mention « Melle » dans les formulaires, perçues comme discriminatoire, violant la vie privée.
Mais avec l'obligation d'écrire ton "gender", ce sera bien pire ! Les mots même de père/mère, enfant, frère, sœur, époux-se, fils/fille doivent être éliminés dans toutes les langues, le plus vite possible, sans parler du mot -honni entre tous- de famille!
Cela, puisque tous rattachés à ces 2 mots détestables entre tous : homme-femme . Et donc aussi, ipso-facto, ceux d'amour, don de soi, communion, etc… (...)

Pourquoi ? Mais pourquoi donc cet acharnement à détruire la famille par tous les moyens ? Veut-on vraiment créer des sociétés saccagées par la délinquance, la violence, le crime ? N'y a-t-il déjà pas assez de familles en ruines, d'enfants et d'ados désespérés parce que non aimés et dont la violence est le seul cri ?
N'avez-vous donc pas d'enfant à vous pour que vous massacriez ceux des autres ? N'avez-vous donc jamais rêvé d'une famille unie, d'un époux, d'une épouse fidèles, pour bombarder ainsi nos familles ? Arrêtez !

Convertissez-vous ! Mettez-vous à re-construire après tant de ruines! La guerre à l'Humanité, déclarez-la terminée! Au moins une armistice. Que nous puissions reprendre souffle.

On n'en peut plus ! On en a marre ! On sursature !
Pitié, pitié, pitié pour ce continent jeune suffisamment mitraillé.
Je tremble pour vous. La mort, ça vient vite.
N'importe où, n'importe quand. Peut-être demain.

Personne n'échappera au Jugement.
Je ne veux pas que vous ayez du sang sur les mains.
Je veux vous éviter un mauvais quart d'heure devant un certain Enfant. Cet Enfant, cet Ado, ce Jeune qui sait ce qu'est l'enfance, l'adolescence et la jeunesse pour les avoir lui-même traversés. Mais qui est aussi le Maître de l'histoire, le Seigneur de notre humanité, prunelle de Ses yeux.
Et qui a osé déclarer : "qui touche à un enfant, c'est Moi qu'il touche !"

L'Artiste génial nous a tellement créés Homme ou Femme que nous le serons en plénitude éternellement. Au Ciel, Jésus demeure à tout jamais un homme, l'Homme par excellence, et Marie une femme. En ce Ciel où les "genders" n'auront plus cours. Au Donateur de vie, à la Source jaillissante de l'amour, à Lui seul, le mot de la fin, la Victoire de demain! Donc, à nous dès maintenant Sa Victoire! Combattons en grands vainqueurs que nous sommes déjà. Sans peur, sans honte, sans reproches. En chevaliers de la Vie. En acteurs de l'Amour. En témoins de la Beauté. En serviteurs de la Vérité! Vie, Amour, Beauté, Vérité qui se manifestent dans cette cime lumineuse de tout le cosmos : l'homme, la femme et l'enfant : icône vivante de la Famille Trinitaire. Plus haut chef d'œuvre du cosmos parmi toutes les galaxies, prunelle des yeux de Dieu".


On trouve ce texte sur internet, entre autre sur le site de la Fraternité l'Evangile de la Vie ( www.evangelium-vitae.org ), difusé par l'abbé Hubert Lelièvre,

et il a été également diffusé très récemment sur plusieurs autres sites (Salon Beige, les amis de Jésus et bien d'autres...).

http://www.chretiente.info/201110101539/lideologie-du-genre-conspuee-par-le-pere-daniel-ange/



Coquelicot
Coquelicot
Veut-etre un saint/e

Féminin Messages : 247
Localisation : Belgique
Inscription : 19/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée Empty Re: Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée

Message par Lotfi le Mar 1 Nov 2011 - 1:13

les dangers de l'homoparentalité démontrés
Publié par cicéron
C'est ce que tend à montrer cette étude espagnole qui démystifie tous les arguments relayés par le lobby gay ( du genre : "les études montrent que les enfants élevés par un couple homo ont un développement identique à ceux élevés par un couple hétérosexuel"). Mais de toute manière rassurez vous c'est une étude homophobe, elle ne sera pas relayée par Act Up ou Claire Chazal sur son JT :

Les problèmes psychologiques sont plus fréquents, et en particulier :
- faible estime de soi ; stress ; insécurité quant à leur future vie en couple et quant à avoir des enfants ; Trouble d’Identité Sexuelle ; rejet du compagnon ou de la compagne du progéniteur homosexuel comme figure maternelle ou paternelle et préférence pour vivre avec l’autre progéniteur.

Sont plus habituels les troubles de conduite comme :
- dépendance de la drogue ; dysfonctionnements dans la conduite alimentaire ; échec scolaire : mauvais résultats et mauvais comportement en classe.

Il est plus courant qu’ils souffrent d’expériences traumatiques :
- rupture du couple : les couples homosexuels stables en Suède ont un indice de rupture bien supérieur aux couples mariés (+37% chez les hommes et +200% chez les femmes) ;
- abus sexuels paternels : on a trouvé 29% de cas chez des enfants d’homosexuels contre 0,6% chez des enfants de pères hétérosexuels

La présence de conduites ou d’identités homosexuelles est de l’ordre de 8 fois plus fréquente que la moyenne.
Lotfi
Lotfi
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4806
Inscription : 01/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée Empty Re: Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée

Message par P4572 le Mar 1 Nov 2011 - 9:37

Ceci devrait tout autant mobiliser les chrétiens et faire en sorte qu'ils réfléchissent et agissent ensemble pour remettre les vraies valeurs dans la société.

Nous avons besoin de travailler ensemble et notre coeur y aspire ; Dieu pose sur nous un regard d'amour et de confiance.

Il nous faudra des colloques où seront invités le clergé et les fidèles.

Les loups sont sortis de l'ombre alors venons à la lumière.

Le combat sera rude mais la victoire est assurée.

P4572
Dans la prière

Masculin Messages : 5079
Inscription : 01/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée Empty Re: Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée

Message par Nicolas77 le Mar 1 Nov 2011 - 15:12

l'esprit de Satan s'infiltre partout et sa premier victime sont les jeunes......
Que St Michel Archange et l'Esprit du Seigneur nous viennent en aide..
Nicolas77
Nicolas77
Contemplatif

Masculin Messages : 1754
Age : 33
Localisation : Seine et Marne
Inscription : 06/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée Empty Re: Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée

Message par P4572 le Mar 1 Nov 2011 - 15:19

Oui Nicolas et que faites vous avec l'aide de St Michel et du saint-Esprit ?

Quelles sont vos idées ?

Que proposez vous pour entrer en matière concrètement ?

P4572
Dans la prière

Masculin Messages : 5079
Inscription : 01/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée Empty Re: Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée

Message par fabrice remy le Mar 1 Nov 2011 - 15:28

Une solution possible ici.
Prêche
fabrice remy
fabrice remy
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 861
Localisation : Alsace
Inscription : 24/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée Empty Re: Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée

Message par Nicolas77 le Mar 1 Nov 2011 - 16:03

cher panetier,

oui c'est très naif ce que j'ai dit, je n'aurais peut etre mieux fais de ne rien poster mais moi qui si si minable et qui n'ai aucune idée concrète pour vaincre se cercle vicieux dans lequel nous somme piégés je confiais juste la protection de ses jeune a St Michel Archange mais bon c'était un post inutile.
a UDP
nicolas
Nicolas77
Nicolas77
Contemplatif

Masculin Messages : 1754
Age : 33
Localisation : Seine et Marne
Inscription : 06/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée Empty Re: Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée

Message par Coquelicot le Mar 1 Nov 2011 - 16:08

à Nicolas 77,

être défaitiste ne vous mène à rien ! savez-vous que votre ressenti de culpabilité et de susceptibilité font pleurer Jésus !

à l'imitation du Christ, relevez-vous et restez debout avec l'aide de saint Michel Archange et de l'Esprit Saint !
Coquelicot
Coquelicot
Veut-etre un saint/e

Féminin Messages : 247
Localisation : Belgique
Inscription : 19/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée Empty Re: Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée

Message par Lotfi le Mar 1 Nov 2011 - 16:14

@Nicolas et Coquelicot
Mes chers:
Panetier a posé une double question.......et le site proposé par Fabrice est une solution réelle parmi tant d'autres.....Encore faut il méditer sur les deux questions posées par Panetier
LOTFI
Lotfi
Lotfi
Gloire à toi Seigneur Jésus-Christ

Masculin Messages : 4806
Inscription : 01/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée Empty Re: Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée

Message par Nicolas77 le Mar 1 Nov 2011 - 16:18

ah mais je ne suis absolument pas défaitiste,
je sais que cela n'a qu'un temps et que Seigneur triomphera de l'impie cependant nous ne pouvons pas nous empécher de voir certaine âme polluer par se genre de tromperie très grave.
l'action concrète sur le terrain va de paire avec la prière
Nicolas77
Nicolas77
Contemplatif

Masculin Messages : 1754
Age : 33
Localisation : Seine et Marne
Inscription : 06/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée Empty Re: Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée

Message par Coquelicot le Mar 1 Nov 2011 - 16:32

aaah ! maintenant je reconnais le bon petit soldat de Jésus et de Marie en vous..!

il faut surtout sauver nos petits enfants des ténèbres,
je supplie l'Esprit Saint de me donner le discernement, la patience et la douceur pour leur enseigner le bon sens christique !

en union
Coquelicot
Coquelicot
Veut-etre un saint/e

Féminin Messages : 247
Localisation : Belgique
Inscription : 19/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée Empty Re: Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée

Message par fabrice remy le Mar 1 Nov 2011 - 17:52


Les écoles hors contrat se développent sans contrainte

De nouvelles écoles sont créées un peu partout en France, à l'écart de l'éducation nationale, souvent très peu contrôlées par l'État

Implanté à Bessay-sur-Allier, bourg de 1 500 habitants, le Cours Saint-Jean-Bosco accueille 21 élèves, de la grande section de maternelle au CM2, réunis en trois classes.

Cette école privée a été fondée il y a quelques années par un groupe de parents estimant que pas plus les établissements publics que les établissements catholiques sous contrat d'association avec l'État n'offraient de liberté de choix, s'agissant des méthodes pédagogiques et éducatives.

Ici, le travail en petits groupes offre « davantage de souplesse » et permet de porter aux élèves « une attention de tous les instants », assure Anne-Françoise de Solere, la directrice. On a opté pour la méthode syllabique d'apprentissage de la lecture, un temps bannie par l'éducation nationale, et on pratique abondamment l'analyse grammaticale.

Difficile de mesurer avec précision le phénomène

De même, plutôt que de fonctionner par cycles, on préfère « faire chaque jour un peu de chaque matière, en misant sur les vertus de la répétition».

Si ces familles ont choisi de créer leur propre école, c'est aussi, souligne Anne-Françoise de Solere, qu'elles souhaitent « une continuité, sur le plan des valeurs, entre la maison et l'école ». Dans l'établissement sous contrat où elle enseignait précédemment, à peine deux professeurs sur dix étaient catholiques. « Je me sentais seule », confie-t-elle. Au Cours Saint-Jean-Bosco, au contraire, tout le monde, enseignants comme élèves, prend part à la prière du matin

Un peu partout en France, des projets de ce type voient le jour. Difficile, cependant, de mesurer avec précision le phénomène. « Plutôt stable », avance-t-on au ministère de l'éducation sans donner de chiffres.

«La tradition française est extrêmement libérale»

« En progrès », assure-t-on à la Fondation pour l'école. « On compte - de la maternelle au baccalauréat - une quinzaine d'établissements hors contrat supplémentaires par an ; 460 écoles accueillent aujourd'hui un peu plus de 46 000 élèves », précise Anne Coffinier, la présidente de cette fondation reconnue d'utilité publique et qui oeuvre en faveur du développement d'établissements « réellement indépendants ».

Pour voir le jour, ces écoles s'appuient sur la notion de liberté d'éducation : en France, l'instruction est obligatoire jusqu'à l'âge de 16 ans, mais les parents peuvent scolariser leur enfant dans l'établissement de leur choix, voire se charger eux-mêmes de transmettre les connaissances. « En matière de création d'écoles privées, la tradition française est extrêmement libérale », estime Bernard Toulemonde, inspecteur général honoraire.

De fait, il suffit de procéder à une déclaration d'ouverture auprès du préfet, des autorités académiques et du procureur de la République, qui, le cas échéant, ont un mois pour s'opposer à la création de l'établissement. Le déclarant doit aussi indiquer, plans à l'appui, dans quels locaux ce dernier sera installé. Le maire, lui aussi, peut s'opposer au lancement de l'école, mais uniquement s'il juge les lieux non conformes en termes d'hygiène, de bonnes moeurs ou de sécurité publique. Pour le reste, souligne Bernard Toulemonde, « les contrôles interviennent a posteriori ».

L'émission Les Infiltrés a mis en lumière les limites du système

« Effectués à l'initiative des inspecteurs d'académie, ils visent à garantir le droit de l'enfant à l'instruction, précise-t-on au ministère de l'éducation. Il s'agit notamment de s'assurer, en accord avec la loi d'orientation sur l'école de 2005, que les élèves maîtrisent en fin de collège le socle commun de connaissances. »

D'autres contrôles s'attachent à vérifier la bonne conduite et la moralité des établissements, notamment l'absence de lien avec des groupes sectaires. Mais, comme le reconnaît un proche du ministre, ils ne sont pas réguliers. « Les inspections interviennent surtout lorsque l'établissement sollicite un contrat d'association avec l'État ou bien lorsqu'il y a plainte ou soupçon de dérive. »

Un documentaire diffusé fin avril sur France 2, dans l'émission Les Infiltrés, a mis en lumière les limites du système. Ce reportage, filmé en caméra cachée dans un établissement catholique hors contrat de Bordeaux, Saint-Projet, montre notamment des enfants entonnant un chant à connotation nazie et un professeur d'histoire plus qu'indulgent avec le maréchal Pétain.
«Grande diversité» d'établissements

« Quand il a appris qu'un reportage avait été tourné dans cette école, le recteur a dépêché deux inspecteurs, qui ont constaté des manquements dans différentes matières, indique le ministère. Un rapport a été adressé au chef d'établissement. Et une deuxième inspection aura lieu à la fin de l'année. »

Les partisans des écoles hors contrat préfèrent, eux, s'attarder sur « la grande diversité » de ces établissements. Certains attendent tout simplement d'avoir plus de cinq ans d'existence - le minimum requis - pour solliciter un accord d'association avec l'État. D'autres font clairement le choix de rester indépendants, souvent pour pouvoir transmettre des valeurs religieuses. « C'est le cas notamment de parents membres de nouvelles congrégations religieuses comme l'Emmanuel », note Anne Coffinier.

Pareille logique est à l'oeuvre aussi dans la communauté juive. « La plupart de nos écoles sont sous contrat », explique Patrick Petit-Ohayon, directeur de l'action scolaire au sein du Fonds social juif unifié.

«La position de l'Éducation nationale a beaucoup changé»

« En plus des heures prévues pour chaque matière dans le programme de l'Education nationale, les élèves suivent, selon les niveaux, 4 à 8 heures d'enseignements juifs en plus. Mais certaines écoles fondées par des courants très orthodoxes préfèrent rester hors contrat et aller plus loin, en réduisant les enseignements généraux pour consacrer la moitié du temps de cours à des enseignements juifs, essentiellement l'apprentissage de l'hébreu et l'étude de textes de la Torah et du Talmud. Les parents font alors le choix de donner dans un premier temps à leurs enfants une culture majoritairement juive pour qu'ils puissent ensuite aborder la culture française et occidentale avec des éléments identitaires forts. »

D'autres écoles, elles, se construisent autour d'une pédagogie spécifique (Freinet, Montessori, etc.), parfois pour mieux prendre en compte les enfants surdoués ou ceux qui présentent des phobies scolaires. Il peut s'agir aussi de transmettre une langue et une culture, avec un enseignement bilingue.

Cette diversité des écoles hors contrat se reflète aussi dans le montant des frais d'inscription, qui, d'après Anne Coffinier, s'échelonnent « de 70euros par mois dans certaines écoles parentales à 1000euros par mois dans certaines "boîtes à bac" ».

« Dès que vous sortez des sentiers battus, vous n'avez pas d'autre choix que de créer une école hors contrat », affirme-t-elle. Une assertion que réfute Catherine Kolly, ex-enseignante du public, qui en 1990 a fondé son école Montessori, Graine d'étoile, à Méry (Savoie). « La position de l'Éducation nationale a beaucoup changé », estime la directrice qui, après avoir passé un contrat avec l'État pour le financement de sa classe de primaire, essaie d'en faire autant pour sa classe de maternelle.

Denis PEIRON

Source : http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/France/Les-ecoles-hors-contrat-se-developpent-sans-contrainte-_NG_-2010-05-26-603305
fabrice remy
fabrice remy
Aime la Divine Volonté

Masculin Messages : 861
Localisation : Alsace
Inscription : 24/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée Empty Re: Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée

Message par P4572 le Mer 2 Nov 2011 - 10:44

Chritine Boutin : "Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale"



Qui : Christine Boutin, ancienne ministre de Nicolas Sarkozy et candidate à l'élection présidentielle, toujours député UMP.


Contexte : Elle réagissait, sur BFM TV, à l'apparition, dans les manuels scolaires des terminales littéraires, dès l'année prochaine, des familles homoparentales. Ceci au même titre que les familles recomposées et monoparentales.



Bonus-Track : "Écoutez, je pense que nous sommes dans une crise économique (…) je pense qu'elle va être grave. On est en plus dans une crise morale. Je ne comprends absolument pas l'acharnement qu'a le ministre de l'Éducation Nationale à faire étudier la famille homoparentale, alors qu'elle n'a pas d'existence légale dans notre pays comme vous le savez. Il se fonde sur le fait que la famille n'aurait pas de définition, ce serait flou, dons on pourrait parler des familles homoparentales "



"Moi je vous dis très clairement que ma candidature à l'élection présidentielle aura pour but de rappeler que dans un monde dans lequel on peut trouver que nous sommes dans une crise correspondant à une guerre mondiale sur le plan économique, eh bien nous somme dans une guerre mondiale sur le plan de la morale, et moi je veux rappeler un certain nombre de valeurs, pour reconstruire ce monde."



"Je ne comprends pas, je suis stupéfaite. M. Chatel a déjà fait installer le "gender", maintenant c'est la famille homoparentale, c'est inacceptable."

P4572
Dans la prière

Masculin Messages : 5079
Inscription : 01/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée Empty Re: Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée

Message par P4572 le Mer 2 Nov 2011 - 10:46


P4572
Dans la prière

Masculin Messages : 5079
Inscription : 01/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée Empty Re: Homoparentalité, FIV, euthanasie bientôt enseignés au lycée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum