Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Seigneur, viens à mon aide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Seigneur, viens à mon aide

Message par P4572 le Lun 8 Aoû 2011 - 23:54

Cassien Seigneur viens à mon aide!
Connaissez-vous JEAN CASSIEN ?

C'est pour la vie monastique un auteur essentiel.

Il a rédigé deux oeuvres majeures, les "Institutions Cénotibiques" (ou règlements pour la vie des moines en communauté) - et les "Conférences" ou enseignements, sur la prière et la vie spirituelle.

Voici une Conférence, au Chapitre 10 - un enseignement sur la prière. Il s'agit d'un verset de psaume que les moines ont toujours sur les lèvres :

"Mon Dieu, au secours ! Seigneur, viens vite à mon aide !" (psaume 69,2)



Comment se souvenir toujours de Dieu ? Voici un moyen simple et excellent - qui a fait ses preuves !

"Vous avez comparé l'apprentissage de la prière à l'instruction des enfants. Et vous avez raison. En effet, les enfants sont incapables, tout seuls, d'apprendre l'alphabet, de reconnaître les lettres, de les écrire avec assurance. On leur présente d'abord des modèles et des exemples soigneusement gravés dans la cire. Ils doivent prendre l'habitude de les reproduire en les regardant longuement et en cherchant chaque jour à les imiter. A vous aussi il faut donner une formule pour arriver à la contemplation spirituelle. Vous fixerez toujours votre regard sur elle avec courage. Vous apprendrez à la retourner sans cesse dans votre esprit, et cela vous fera du bien.

Nous reconnaissons notre faiblesse, et pourtant nous avons confiance. Nous le savons, Dieu nous écoute et il nous aidera toujours et partout.

En effet, celui qui appelle sans arrêt son protecteur est sûr de l'avoir toujours près de lui. En disant ce verset de psaume, nous exprimons notre amour et l'ardeur de notre charité. Nous avons aussi l'oeil ouvert sur les pièges de l'ennemi et nous en avons peur. En nous voyant, jour et nuit, entourés par tant de dangers, nous affirmons : « Je ne peux pas échapper sans le secours de mon défenseur. » Pour tous ceux qui luttent contre les attaques des esprits mauvais, cette prière est un mur que rien ne peut renverser, un vêtement de combat que rien ne peut traverser, un bouclier très solide.

Quand nous sommes dégoûtés de tout, angoissés, tristes, quand nos pensées pèsent sur nous, ce verset nous empêche de perdre l'espoir d'être sauvés. Il nous rappelle cette vérité : ce Dieu vers lequel nous crions regarde sans cesse nos combats et ne s'éloigne pas de ceux qui le prient. Quand tout semble réussir dans notre marche vers Dieu, quand notre coeur est rempli de joie, ce verset nous avertit : nous ne devons pas nous élever, nous gonfler d'orgueil à cause de ce bonheur. Sans Dieu, notre protecteur, nous ne pouvons pas le conserver. Ce verset montre que nous sommes faibles. En effet, nous crions sans arrêt à Dieu de venir à notre secours et de venir très vite ! Oui, cette prière est nécessaire et utile à chacun de nous, en toutes circonstances. Celui qui désire être aidé toujours et en toute occasion reconnaît qu'il a besoin de son protecteur. Et cela, non seulement dans les événements difficiles et tristes, mais aussi quand il réussit et qu'il est joyeux. Dans le premier cas, il demande à Dieu de le tirer de ses difficultés ; dans le second, de lui garder sa joie. Dans les deux cas, il sait que l'être humain est faible et qu'il ne peut tenir sans le secours de Dieu.

Cette prière convient à toutes les situations

Prenons des exemples : Je suis attaqué par la passion de la gourmandise. Je cherche une nourriture qu'on ne trouve pas au désert ! Dans cette rude solitude je respire des odeurs de plats servis sur la table des riches et, malgré moi, je me sens entraîné à les désirer. Alors je dis: "Mon Dieu, au secours ! Seigneur, viens vite à mon aide !"

J'ai envie de manger avant l'heure fixée pour le repas. Ou bien, le cœur rempli d'une grande douleur, je lutte pour garder la mesure normale et pour manger très peu, comme d'habitude. Alors je crie en gémissant : "Mon Dieu, au secours ! Seigneur, viens vite à mon aide !"

Dans mon corps, les passions mauvaises me font la guerre. J'ai donc besoin de jeûner encore davantage. Mais je ne peux pas : mon estomac est fatigué et j'ai mal au ventre. Alors, pour réaliser mon désir de jeûner, ou plutôt, pour que mes passions violentes s'apaisent sans le remède d'un long jeûne, je fais cette prière : "Mon Dieu, au secours ! Seigneur, viens vite à mon aide !"

C'est l'heure normale du repas et je me prépare. Mais le pain me dégoûte. Je ne peux même pas manger pour soutenir mon corps. Alors je crie en pleurant : "Mon Dieu, au secours ! Seigneur, viens vite à mon aide !"

Je veux m'appliquer à la lecture pour fixer l'attention de mon coeur. Mais le mal de tête m'oblige à m'arrêter. Ou bien, dès neuf heures, je m'endors, et ma tête tombe sur le Livre saint. J'ai donc envie de me reposer plus longtemps ou de me coucher plus tôt. Enfin, au moment de réciter l'office, j'ai tellement sommeil que je m'arrête au lieu de réciter le nombre normal des psaumes. Alors je crie encore : "Mon Dieu, au secours ! Seigneur, viens vite à mon aide !"

Le sommeil s'éloigne de moi. L'esprit du mal m'empêche de dormir plusieurs nuits de suite. Je me sens fatigué. Mes yeux ne connaissent plus le repos de la nuit. Alors je soupire et je prie : "Mon Dieu, au secours ! Seigneur, viens vite à mon aide !"

Je suis encore en train de lutter contre mes habitudes très mauvaises. Tout à coup je suis tenté. Pendant le sommeil, mon corps cherche à m'entraîner au mal, et j'imagine des choses très agréables. Alors, pour que le péché ne me brûle pas comme un feu, et pour garder mon corps pur, je lance un cri : "Mon Dieu, au secours ! Seigneur, viens vite à mon aide !"

Je le sens, le désir du mal s'est apaisé. Le feu de la passion s'est calmé dans mes membres. Je veux garder longtemps, ou même toujours, cette habitude très bonne, ou plutôt ce don de Dieu. Alors je dis avec ferveur : "Mon Dieu, au secours ! Seigneur, viens vite à mon aide !"

La colère, le désir de posséder, la tristesse me tourmentent. Je n'ai plus de repos. Quelque chose me pousse à renoncer à être doux comme je le désire et comme j'ai décidé de le rester toujours.

J'ai peur de devenir aigre comme du vinaigre et d'être secoué par une violente colère. Alors je gémis longtemps, et je crie : "Mon Dieu, au secours ! Seigneur, viens vite à mon aide !"

La tentation est là: je suis dégoûté de la solitude, je désire être admiré, je me gonfle d'orgueil.

Je regarde la négligence des autres, leur tiédeur, et cela me fait un certain plaisir. Alors, pour que ce conseil dangereux de l'Ennemi ne soit pas le plus fort, je prie avec un coeur brisé par le regret de mes fautes : "Mon Dieu, au secours ! Seigneur, viens vite à mon aide !"

A cause de mes efforts pour pleurer sans cesse mes péchés, Dieu m'a donné d'être humble et simple. Je ne me gonfle plus d'orgueil. Mais j'ai peur que "l'orgueil revienne jusqu'à moi " et que la main du Méchant me fasse tomber" (Psaume 35, 12). Je crains d'être blessé encore plus gravement en étant fier de ma victoire. Alors de toutes mes forces je crie: « Mon Dieu, au secours ! Seigneur, viens vite à mon aide !"

Mon esprit va sans cesse ici et là dans tous les sens. Mon cœur n'arrive pas à se fixer. Je ne peux pas retenir mes pensées* qui partent de tous les côtés. Quand je prie, je suis toujours dérangé par des distractions, des images sans intérêt, je me souviens de ce que j'ai dit, de ce que j'ai fait. Je me sens comme enchaîné, perdu dans un désert sans eau, absolument incapable de faire naître la moindre pensée de Dieu.

Je désire que mon cœur soit délivré de ce triste état. Mais, malgré mes gémissements et mes soupirs, je ne peux pas m'en débarrasser. Alors je suis obligé de pousser ce cri : "Mon Dieu, au secours ! Seigneur, viens vite à mon aide !" Je le sens, l'Esprit Saint me visite. De nouveau je vais droit vers Dieu, mes pensées se sont fixées, mon coeur est ardent, rempli d'une joie impossible à décrire, débordant de ferveur. Sous cette lumière soudaine du Seigneur, les pensées de Dieu jaillissent en moi. Avant, j'ignorais complètement les mystères de Dieu.

Maintenant, leur lumière m'éblouit. Alors, pour obtenir de demeurer longtemps dans ce bonheur, je m'écrie sans arrêt avec ferveur : "Mon Dieu, au secours, Seigneur, viens vite à mon aide !"

Dans la nuit, les esprits mauvais me font peur. Ils m'entourent. Je n'ai plus de repos à cause de toutes les images que ces esprits impurs placent devant moi. Oui, pour moi, plus aucun espoir de vie et de salut ! Je tremble d'horreur. Alors je me réfugie dans ce verset de psaume, comme dans un port qui va me sauver. De toutes mes forces, je lance mon cri : "Mon Dieu, au secours ! Seigneur, viens vite à mon aide !"

De nouveau le Seigneur me console. Il vient me remplir d'ardeur, et me donner des forces neuves. Tout autour de moi, je sens des milliers d'anges qui m'entourent. Avant, j'avais peur des esprits mauvais encore plus que de la mort. Mon esprit et mon corps tremblaient de peur quand je les sentais me toucher ou même s'approcher de moi. Tout à coup je désire lutter contre eux, je suis plein d'audace. Je les appelle pour me battre avec eux. Alors, pour que Dieu m'accorde de rester longtemps rempli ainsi de force et de courage, je crie de toutes mes forces : "Mon Dieu, au secours ! Seigneur, viens vite à mon aide !"

Garde toujours ce verset dans ton cœur

Nous devons donc sans cesse nous servir de cette prière : dans les difficultés pour en être délivrés, dans le succès pour rester dans cet état et ne pas nous gonfler d'orgueil. Oui, garde toujours ce verset de psaume dans ton coeur ! Médite-le sans cesse ! Au travail, dans tous tes services, en voyage, ne t'arrête pas de le répéter. Quand tu dors, quand tu manges, en satisfaisant les besoins les plus humbles de ton corps, médite ce verset. Si tu le tournes et le retournes dans ton coeur comme une prière qui te sauve, il te protégera contre toutes les attaques des esprits mauvais. Il te débarrassera de toutes les habitudes mauvaises qui viennent de ton contact avec les choses de la terre. Puis il te fera contempler les mystères de Dieu, ces choses qu'on ne voit pas.

Ce verset t'entraînera jusqu'à cette prière fervente que bien peu connaissent et qu'on ne peut exprimer avec des mots. Endors-toi en le méditant. Cet exercice continuel te formera, et tu prendras l'habitude de le répéter même en dormant. Quand tu sors de ton sommeil, ce verset doit être la première chose qui te vienne à l'esprit. Quand tu te réveilles, il doit venir avant toute autre pensée. Quand tu quittes ton lit, dis-le en te mettant à genoux. A partir de ce moment, il doit précéder toutes tes occupations, te suivre à tout instant. Comme Moïse, l'auteur de la Loi, le commande, tu le méditeras "assis chez toi et marchant sur la route, couché et debout" (Deutéronome 6, 7). Il sera sur tes lèvres, et ta bouche le prononcera. Tu le graveras sur les murs de ta maison et dans le fond de ton coeur. Alors, quand tu te prosterneras pour prier, il t'accompagnera comme un refrain pendant que tu es incliné. Et quand tu te relèveras pour reprendre tes actions ordinaires, il sera une prière continuelle et pleine d'ardeur."
.

P4572
Dans la prière

Masculin Messages : 5079
Inscription : 01/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seigneur, viens à mon aide

Message par P4572 le Mar 9 Aoû 2011 - 0:00

Cassien Seigneur viens à mon aide!

abbayejouarre.org/index.php?option=com... - En cache
"Mon Dieu, au secours ! Seigneur, viens vite à mon aide !" (psaume 69,2) ... de Dieu doit prendre l'habitude de la méditer sans arrêt dans son coeur, ...

P4572
Dans la prière

Masculin Messages : 5079
Inscription : 01/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Seigneur, viens à mon aide

Message par orchidz le Mar 9 Aoû 2011 - 0:21

Superbe!!! Pour ma part, cela ne pouvait pas mieux tomber!!
Je ne connaissais pas du tout Cassien, Merci Panetier!!! thumright

Mon Dieu au secours, Viens à notre aide, dans nos moments d'égarements - tous ici présents, tous en d'autres lieux - tout petits que nous sommes, en recherche de ta Grandeur et de ta Sainte Miséricorde!

Que jamais nos mains ne te lâchent...



avatar
orchidz
Avec le Pape François

Féminin Messages : 943
Inscription : 21/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum