Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

Au sujet de Vatican II

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par Rock le Jeu 10 Fév 2011 - 14:36

Bonjour Pax et Bonum,

les trois conditions que vous citez déterminent la conformité préparatoire de la Sainte Eucharistie, non la conformité de la messe.

Un prêtre peut très bien préparer conformément la Sainte Eucharistie, puis blasphémer, par exemple en ne présentant pas cette dernière, face à une croix, dirigée vers l'orient.

(Je crois) que par ce geste le prêtre glorifie Notre Père, or s'il se tournait vers les fidèles, c'est eux (l'homme) qu'il glorifierait,
ce qui est une abomination.

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je ne vais pas à ces "cérémonies".

Je suis catéchumène, donc j'apprends et j'apprendrai toujours d'ailleurs, ce qui signifie que je commet des erreurs.

Une chose est sure : l'église catholique apostolique et romaine est divisée à cause des différentes liturgies pratiquées.
A cause de cela le fidèle ne sait plus vers ou se tourner.
Il me semble qu'il faudrait qu'il soit établis un code PRECIS de la pratique du rite: gestes, mots, postures, musique, etc...
C'est bien d'ailleurs la définition du mot "RITE".
Un rituel est une cérémonie ou toute la gestuelle, la tenue vestimentaire et TOUT se qui se rapporte au rite est codifié précisément.

Or, il me semble que ce ne soit pas le cas actuellement et qu' hélas, à cause ce ce triste fait, l'église et ses fidèles en pâtissent .

Amicalement.





Dernière édition par Rock le Jeu 10 Fév 2011 - 15:38, édité 1 fois

Rock
Contre la Franc Maconnerie

Masculin Messages : 324
Inscription : 30/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par Rock le Jeu 10 Fév 2011 - 15:34

Hercule a écrit:Bonjour Rock,

Le concile Vatican II ne sera jamais annulé.

Marthe Robin à prophétisé qu'il ne serait jamais annulé mais re-commenté.

Cela sera accompagné d'un nettoyage, non pas des textes du Concile, mais de toutes les fantaisies que l'on a accroché à sa suite, dans la mouvance et l'agitation révolutionnaire de Mai 68.

Comment vous situez-vous par rapport aux discussions actuelles entre Rome et la Fraternité Saint Pie X ?

Meilleures pensées
Hercule


Bonjour Hercule,

du peu que je connais, je pense que notre pape est une personne bien avisée,
qui se rend compte du relâchement de l'église, dû selon moi au Concile de Vatican II.
Maintenant je ne suis pas dans les petits papiers du Vatican, ni dans ceux de la fraternité.
Un fait m'a troublé cependant.
Ce fût lors des dernières rencontres d'Assise, lorsque le Pape laissa un moine bouddhiste placer sur l'autel, une statue de Bouddha...
On dit qu'il ne faut pas être plus pape que le pape.
Maintenant on pourra ajouter : "il ne faut pas être plus oeucuméniste que le pape" !
Cela m'a tout simplement scandalisé...
Alors d'un coté il prend avec des pincettes la F.S.S.P.X; car il connaît qu'elle se développe, qu'elle devient importante et apporte un renouveau vivifiant et bienfaisant pour le catholicisme, mais d'un autre coté, il laisse, abaisser l'église de Jésus-Christ au même niveau que la philosophie bouddhiste...
Vous rendez-vous compte que le Pape à laissé placer une IDOLE SUR L'AUTEL DU CHRIST !!?
Que pensez-vous de ça ?

Bref, continuons...

Un fait indéniable par contre, est que les églises de la fraternité Saint PI X se remplissent,
alors que les églises, que je qualifie (non pas de manière péjorative) de conciliaires, se vident.

D'autre part, aux États-Unis d'Amerique, par exemple, il est un fait incontestable et agréablement surprenant,
que la fraternité prend une ampleur de plus en plus importante et nombreux, notamment sont les évangélistes à rallier ses rangs.

Bien,
en espérant avoir répondu quelque peu à votre question,

recevez, je vous prie mes salutation, les meilleures.



Rock
Contre la Franc Maconnerie

Masculin Messages : 324
Inscription : 30/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par aurical le Jeu 10 Fév 2011 - 17:21

bonjour! je pense que la polémique ne fit rien avancer! L'Eglise ne peut fonctionner que par l'Amour de ses Fidèles!! il n'est pas normal qu'elle soit divisée en traditionalistes, protestants,etc..; que tous se mettent à table avec amour en appellant l'Esprit-Saint,que chacun ouvre son coeur à Christ-Jésus,Amour et Conscience maniféstée du Père!..le Bouddha est aussi un enfant de Dieu,il apporte une base solide dans notre densité sur la quelle on dresse l'enseignement de Jésus...et le Christ Ressucité- Lumiére-Amour manque au bouddhisme!...Quand on a un peu d'intimité avec Jésus et Marie, on s'aperçoit que le christianisme n'est pas assez dans ses pompes!...Le renouvellement à venir de l'Eglise est inimaginable pour ceux qui ne voient pas dans quel Amour elle rentrera!les Prêtres seront renouvellés et une lumière bien bien ds. le monde!..Les extra et intra terrestres amis seront trés précieux aussi!!

aurical
Aime la Bible

Messages : 11
Inscription : 01/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par pax et bonum le Jeu 10 Fév 2011 - 17:52

Si Rock est cathéchumène,je m'en réjouis.Et je lui souhaite une sainte vie au sein de l'Eglise.
Mais il ne faut pas tout mélanger,l'essentiel et l'accessoire.
Les conditions de validité du Sacrement euchastique sont celles qui sont nécessaires sinon,il n'y a pas d'Eucharistie ni présence réelle du
Seigneur.Il y a seulement un mémorial ou la Cène avec du pain et du vin.
Les autres choses condamnables de l'après Concile sont regrettables,troublantes,déplaisantes,d'accord,mais la messe reste valide.
avatar
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6041
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par Rock le Jeu 10 Fév 2011 - 18:09

Pax et bonum devrait savoir qu'il peut s'adresser directement à tout internaute.
Étant donné que les maladies contagieuses ne se propagent pas via internet...

Par ailleurs Rock ayant affirmé qu'il est catéchumène à la F.S.S.P.X,
le "si", est pour le moins déplacé et introduit un doute malséant quant à la sincérité de ses propos.


Prêche "Les conditions de validité du Sacrement euchastique sont celles qui sont nécessaires sinon,
il n'y a pas d'Eucharistie ni présence réelle du Seigneur. ( quel sophisme "bout-de-ficelles" de la part de ce cher Pax et bonum...)

PS: : en français on écrit: "eucharistique"...

Aller, à bon entendeur... miaou..! Rigole

Rock
Contre la Franc Maconnerie

Masculin Messages : 324
Inscription : 30/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par Emmanuel le Jeu 10 Fév 2011 - 20:36

Bonjour,

À propos de la croix, j'ai souvent vu une petite croix sur l'autel, distincte de la grande croix dans l'Église. Je crois que celle-ci doit être mise ainsi sur l'autel, afin que même si la grande croix n'est pas face au célébrant, le prêtre célèbre toujours face à la Croix du Christ. C'est aussi ce que dit le Missel romain:

La préparation

117. L´autel sera couvert d’au moins une nappe de couleur blanche. Sur l´autel ou alentour, on mettra des chandeliers avec des cierges allumés : au moins deux pour toute célébration, ou même quatre, ou six, surtout s’il s’agit de la messe dominicale ou d’une fête de précepte, ou encore sept si c´est l´évêque du diocèse qui célèbre. Il y aura aussi sur l´autel ou à proximité une croix avec l’effigie du Christ crucifié. (...)

http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/ccdds/documents/rc_con_ccdds_doc_20030317_ordinamento-messale_fr.html#I_-_LA_MESSE_AVEC_PEUPLE

Union de prières,

Emmanuel
avatar
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par Emmanuel le Jeu 10 Fév 2011 - 20:58


Le pape Benoît XVI et la réforme de la réforme liturgique

Le 16 février 2008 - Le pape Benoît XVI, quand il était cardinal préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, déclara que "la crise de l’Église que nous vivons aujourd’hui repose largement sur la désintégration de la liturgie".

L’honneur rendu à Jésus-Christ et à l’auguste Trinité - Pour agrandir l'image: C'est ici
Benoît XVI et la réforme de la réforme liturgique
Le pape constate l’existence d’un écroulement de ce que l’Église considère comme son sommet, avec des influences délétères sur toute la vie catholique.

(pages précédentes)
1) Introduction : Le magistère vivant de l’Église
2) Le pape, guide de l’Église universelle, successeur de saint Pierre : Jésus a institué le collège apostolique

Deuxième partie : Conséquences, Applications
Première conséquence : Application de ces principes théologiques à la question de la messe


§ 1. L’unité de culte, la variété des rites et le pouvoir de l’Église

L’unité de l’Église catholique est l’une de ses notes caractéristiques essentielles, avec la sainteté, la catholicité et l’apostolicité. L’Église, par conséquent, ne peut jamais perdre son unité, (CEC 820) sous peine de cesser d’exister. Et l’unité de l’Église est triple : unité de gouvernement — un seul gouvernement, celui du Pontife Romain et des Évêques en communion avec lui —, l’unité de la foi — une seule doctrine — et l’unité du culte rendu à Dieu, surtout à travers les sacrements, spécialement la Très Sainte Eucharistie.

Le Code de droit canonique actuel définit ainsi la Très Sainte Eucharistie, comme sacrement et comme sacrifice :

« Le Sacrement le plus vénérable est la très sainte Eucharistie, dans laquelle le Christ Seigneur lui-même est contenu, offert et reçu, et par laquelle l’Église vit et croît continuellement. Le Sacrifice eucharistique, mémorial de la mort et de la résurrection du Seigneur, dans lequel le Sacrifice de la croix est perpétué au long des siècles, est le sommet et la source de tout le culte et de toute la vie chrétienne, par lequel est signifiée et réalisée l’unité du peuple de Dieu et s’achève la construction du Corps du Christ. En effet, les autres sacrements et toutes les oeuvres d’apostolat de l’Église sont étroitement liés à la très sainte Eucharistie et y sont ordonnés » (CODE DE DROIT CANONIQUE, can. 897).

L’Eucharistie est, pour ainsi dire, le centre, la caractéristique et l’identité de l’Église catholique. Mais pour sa célébration, il existe diverses formes ou rites. « Les diverses traditions liturgiques, ou rites, légitimement reconnues, parce qu’elles signifient et communiquent le même Mystère du Christ, manifestent la catholicité de l’Église ». (CEC, n° 1208)

La diversité liturgique, quand elle est légitime, est source d’enrichissement et ne porte pas préjudice à l’unité de l’Église. (Cf. CEC, n° 1206) Et l’Église catholique compte des dizaines de rites différents, orientaux et latins, tous étant des expressions différentes du même culte catholique rendu à Dieu.

L’Église a le pouvoir de créer et de modifier ses rites. Ainsi, sur « le pouvoir de l’Église concernant l’administration du sacrement de l’Eucharistie », le concile de Trente déclare expressément que « l’Église a toujours eu le pouvoir, dans l’administration des sacrements, leur substance étant sauve, de déterminer et de changer les choses qu’elle juge convenable à l’utilité de ceux qui les reçoivent ou à la vénération de ces sacrements, selon la variété des choses, des temps et des lieux ». [concile de Trente, session XXI, chap. 2 (Denz.-Sch. DzSch 1728)]

Le pape Pie XII nous enseigne, dans sa célèbre encyclique sur la sainte liturgie : « De tout temps, la hiérarchie ecclésiastique a usé de ce droit sur les choses de la liturgie ; elle a organisé et réglé le culte divin, rehaussant son éclat de dignité et de splendeurs nouvelles, pour la gloire de Dieu et le profit spirituel des chrétiens. Et, de plus, elle n’a pas hésité — tout en sauvegardant l’intégrité substantielle du sacrifice eucharistique et des sacrements — à modifier ce qu’elle jugeait n’être pas parfaitement convenable et à ajouter ce qui lui paraissait plus apte à accroître l’honneur rendu à Jésus-Christ et à l’auguste Trinité, et à instruire et stimuler le peuple chrétien de façon plus bienfaisante.

En effet, la sainte liturgie est formée d’éléments humains et d’éléments divins ; ceux-ci, évidemment, ayant été établis par le divin Rédempteur, ne peuvent en aucune façon être changés par les hommes ; les premiers, au contraire, peuvent subir des modifications diverses, selon que les nécessités des temps, des choses et des âmes les demandent, et que la hiérarchie ecclésiastique, forte de l’aide de l’Esprit-Saint, les aura approuvées. De là vient l’admirable variété des rites orientaux et occidentaux
».
[(Pie XII, Encyclique Mediator Dei, 20 novembre 1947, n° 44 & 45 [color=blue]ig. lat. : AAS, 1947, p. 541-542 ; Trad. franç. : Documents Pontificaux de S.S. Pie XII, 1947, p. 371-372. Pour la présente édition française, on renvoie en outre à la suite du même texte, Section V : « C’est pourquoi au seul Souverain Pontife appartient le droit de reconnaître et établir tout usage concernant le culte divin, d’introduire et approuver de nouveaux rites, de modifier ceux mêmes qu’il aurait jugés devoir être changés ». Cf. aussi l’allocution de Pie XII aux congressistes d’Assise, du 22 septembre 1956 : « On trouve dans la liturgie des éléments immuables, un contenu sacré qui transcende le temps, mais aussi des éléments variables, transitoires, parfois même défectueux. »]

Et seule l’autorité de l’Église peut déclarer ce qui est légitime ou non dans la célébration des sacrements, spécialement de la Très Sainte Eucharistie.

Le droit canonique nous enseigne qu’il revient à l’autorité de l’Église de déterminer ce qui est valide et licite dans la célébration, l’administration et la réception des sacrements, vu qu’ils sont les mêmes pour toute l’Église et appartiennent au dépôt divin
(cf. CDC, can. 841 [CIC 83, can. 841 : « Les sacrements étant les mêmes pour l’Église tout entière et faisant partie du dépôt divin, il revient à la seule autorité suprême de l’Église d’approuver ou de déterminer ce qui est requis pour leur validité ; et il appartient à cette même autorité suprême ou à toute autre autorité compétente, selon le can. 838, § 3 et 4, de fixer ce qui a trait à la licéité de leur célébration, de leur administration et de leur réception, ainsi qu’au rite à observer dans leur célébration ».]).

Quant à la liturgie romaine traditionnelle, dite de saint Pie V, établie par la Bulle Quo primum tempore, que certains pensent ne jamais pouvoir être modifiée pas même par un pape postérieur, il existe une réponse officielle de la Congrégation du Culte divin, du 11 juin 1999, que nous citons : « “Un pape peut-il fixer un rite pour toujours ?” [Réponse :] Non. A propos du “pouvoir de l’Église concernant la dispensation du sacrement de l’Eucharistie”, le concile de Trente déclare expressément : “Dans l’administration des sacrements, il y eut toujours dans l’Église le pouvoir de décider ou de modifier, la substance de ces sacrements étant sauve, ce qu’elle jugerait mieux convenir à l’utilité de ceux qui les reçoivent ou au respect des sacrements eux-mêmes, selon la diversité des choses, des temps et des lieux(DzSch 1728). Au point de vue canonique, on doit dire que, quand un pape écrit “Nous concédons à perpétuité”, on doit toujours sous-entendre “jusqu’à ce qu’il soit pourvu autrement”. C’est le propre de l’autorité souveraine du Pontife romain de ne pas être liée aux lois purement ecclésiastiques, de même qu’aux dispositions de ses prédécesseurs. Il est lié seulement à l’immutabilité de la loi divine et naturelle, et à la constitution même de l’Église ». [N.d.T. : Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, 11 juin 1999, Réponse Prot. 947/99/L, à Mgr Gaetano Bonicelli, archevêque de Sienne ; traduite par nos soins.] Dom Antônio de Castro Mayer était opposé à l’argument pour continuer la messe traditionnelle tiré de l’immutabilité supposée de la Bulle Quo primum tempore de s. Pie V. Il utilisait la même argumentation que celle dont se servit la Congrégation pour le Culte divin dans la réponse citée ci-dessus.

Les expressions de perpétuité et de prohibition de modification utilisées par saint Pie V dans la Bulle quo primum tempore, par laquelle il publia le Missel, sont identiques à celles que lui-même utilisa dans la Bulle Quod a nobis, par laquelle il publia le Bréviaire Romain. Malgré cela, saint Pie X modifia ce bréviaire par la Bulle Divino afflatu, utilisant à son tour les mêmes expressions consacrées solennelles de perpétuité et de prohibition de modification, interdiction qui évidemment n’atteignit pas le pape Pie XII quand il le modifia par la Lettre apostolique In cotidianis precibus, tout comme le bienheureux pape Jean XXIII, quand il modifia les rubriques du Bréviaire, en même temps que celles du Missel, par la Lettre apostolique Rubricarum instructum, modifications adoptées par tout le monde traditionaliste.

§ 2. La réforme liturgique postérieure au concile Vatican II

Le pape Benoît XVI, quand il était cardinal préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, déclara que « la crise de l’Église que nous vivons aujourd’hui repose largement sur la désintégration de la liturgie ».[Cardinal Joseph Ratzinger, Ma vie. Souvenirs, 1927-1977, Paris, Fayard,
1998, p. 135.
] Le pape constate par conséquent l’existence d’un écroulement de ce que l’Église considère comme son sommet, avec des influences délétères sur toute la vie catholique.

Ainsi, tout comme le concile Vatican II, la réforme liturgique qui en provient se produisit en une période troublée de vaste crise dans l’Église, et servit d’occasion et de prétexte pour d’amples abus et erreurs, commis et propagés en leur nom.

Ont émis des réserves et des critiques quant à la manière dont fut faite la réforme liturgique postérieure à Vatican II, spécialement dans son application pratique, des personnes autorisées, parmi lesquelles divers théologiens et liturgistes, par exemple le cardinal Ratzinger, notre pape actuel, [Parlant à propos de la liturgie comme fruit d’ ’un développement, le card. Joseph Ratzinger écrit : « Ce qui s’est passé après le concile signifie tout autre chose : à la place de la liturgie fruit d’un développement continu, on a mis une liturgie fabriquée. On est sorti du processus vivant de croissance et de devenir pour entrer dans la fabrication ». Et s’exprimant à propos des abus consécutifs, il se plaint en ces termes : « on a une liturgie dégénérée en “show”, où l’on essaie de rendre la religion intéressante à l’aide de bêtises à la modeavec des succès momentanés dans le groupe des fabricants liturgiques » (Introduction au livre de Mgr Klaus Gamber, La Réforme liturgique en question, trad. franç., Le Barroux, éditions Sainte-Madeleine, 1992, p. 8 et 6), le cardinal Ferdinando Antonelli, qui avait été le secrétaire de la Commission conciliaire pour la Liturgie, [Sur le « Consilium », il écrit : « Je ne suis pas enthousiaste des travaux. La manière dont la Commission a été changée me déplaît : elle réunit des personnes qui vont encore plus loin dans le sens des nouveautés, et qui, pour beaucoup d’entre elles, sont incompétentes ». Et encore : « J’’ai l’impression que l’on a beaucoup concédé, surtout en matière de sacrements, à la mentalité protestante… [Le Père Annibale Bugnini] a introduit dans le travail qui lui était imparti des gens habiles et de tendances théologiques progressistes » (Nicola Giampietro, O.F.M. Cap., Il Card. Ferdinando Antonelli e gli sviluppi della riforma liturgica dal 1948 al 1970, Studia Anselmiana, Roma, p. 228 et 264 [trad. franç. : Le cardinal Ferdinando Antonelli et les développements de la réforme liturgique de 1948 à 1970, Versailles, APOC – Le Forum, 2004, p. 306 & 362-363]), et le cardinal Édouard Gagnon, [alors] président du Comité pontifical pour les Congrès eucharistiques internationaux. [« On ne peut cependant pas ignorer que la réforme (liturgique) a donné origine à de nombreux abus et a conduit dans une certaine mesure à la disparition du respect dû au sacré. Ce fait doit être malheureusement reconnu et excuse un bon nombre des personnes qui se sont écartées de notre Église ou de leur ancienne communauté paroissiale […] » (cardinal Édouard Gagnon, Integrismo e conservatismo, interview « Offerten Zitung – Römisches, nov.-déc. 1993, p. 35). c [N.d.T. Orig. lat. : AAS, 1980, 113-148 ; trad. franç. : DC, 1980, 301-312].

C’est dans cette même ligne que le Saint-Père le pape Jean-Paul II écrivit : « Je voudrais demander pardon — en mon nom et en votre nom à tous, vénérés et chers Frères dans l’épiscopat — pour tout ce qui, en raison de quelque faiblesse humaine, impatience, négligence que ce soit, par suite également d’une application parfois partielle, unilatérale, erronée des prescriptions du concile Vatican II, peut avoir suscité scandale et malaise au sujet de l’interprétation de la doctrine et de la vénération qui est due à ce grand sacrement. Et je prie le Seigneur Jésus afin que désormais, dans notre façon de traiter ce mystère sacré, soit évité ce qui peut affaiblir ou désorienter d’une manière quelconque le sens du respect et de l’amour chez nos fidèles. » (LETTRE DOMINICAE CENAE, n° 12).

Le Secrétaire de la Congrégation pour le Culte divin récemment nommé, Mgr Albert Malcolm Ranjith Patabendige Don, s’est exprimé récemment sur les déviations en matière liturgique au sein de l’Église. Analysant l’aggiornamento demandé par le concile Vatican II, il a déclaré que « malheureusement, après le concile, certains changements peu réfléchis ont été faits, dans la rapidité, dans l’enthousiasme, dans le rejet de certaines exagérations du passé. Ceci a amené à une situation opposée à celle que l’on souhaitait ».

Et il en donne des exemples : « On voit que la liturgie a pris des directions erronées comme l’abandon du sacré et de la mystique, la confusion entre le sacerdoce commun et le sacerdoce consacré avec un appel spécifique. En d’autres mots, la confusion des rôles entre les laïcs et les prêtres. Il y a aussi la vision du concept d’Eucharistie comme un banquet commun plutôt que l’accentuation sur la mémoire du sacrifice du Christ au calvaire et sur son efficacité sacramentelle pour le salut, ou encore certains changements comme d’avoir vidé les églises en les “protestantisant”… Ces changements de mentalité ont affaibli le rôle de la liturgie plutôt que de le renforcer. […]. Ceci a causé d’autres résultats négatifs pour la vie de l’Église. Ainsi, pour faire face à la progression du sécularisme dans le monde, il ne fallait pas devenir nous aussi sécularistes. Il fallait que nous approfondissions encore plus, car le monde a toujours plus besoin de l’Esprit, de l’intériorité. […] On voit bien, chez des jeunes d’aujourd’hui, y compris chez de jeunes prêtres, une nostalgie du passé, une nostalgie pour certains aspects perdus. Il y a, en Europe, un réveil très positif ». (la validité du missel de St Pie V)

Comme ce qui nous intéresse, c’est le bien de toute l’Église, nous appuyons l’idée, soutenue par le Saint-Père actuel, d’entreprendre la réforme de la réforme liturgique, corrigeant plus efficacement les abus et corrigeant tout ce qui, dans les normes liturgiques, peut donner prise à ceux-ci. Le même Secrétaire de la Congrégation pour le Culte divin et la discipline des Sacrements, Mgr Albert Malcolm Ranjith Don affirme : « on peut parler d’une nécessaire correction, d’une réforme dans la réforme ».[Ibidem.]
http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=1602082_rifan3
avatar
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par Gilles le Jeu 10 Fév 2011 - 21:45




Vatican II devant nous...

Cliquer ici :


Ktotv - Vidéo Conférence de Carême - Vatican II devant nous




Diffusé le 28/03/2010 / Durée 81 mn

Intervenant : Mgr Jean-Louis Bruguès La réception de Vatican II depuis plus de 40 ans par l'Eglise universelle, à travers le ministère de Jean-Paul II et de Benoît XVI, comme par les Eglises particulières, et l'écho du Concile largement au-delà de l'Eglise, manifestent sa riche substance spirituelle et pratique. Même si certains passages paraissent datés, l'actualité de Vatican II est plus vive encore au début du 21e siècle pour l'avenir de l'Eglise et du monde qu'au moment de sa promulgation.

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par violaine le Jeu 10 Fév 2011 - 22:01

@ Aurical

citation:

le Bouddha est aussi un enfant de Dieu,il apporte une base solide dans notre densité sur la quelle on dresse l'enseignement de Jésus...et le Christ Ressucité- Lumiére-Amour manque au bouddhisme!..


Non Aurical, le boudha n'est pas un enfant de Dieu, mais une idole que les boudhistes adorent, la seule vraie religion est la religion catholique, Jésus est venu sur la terre pour sauver toute l'humanité, aussi bien ceux qui adorent mahomet que boudha mais c'est à nous chrétiens d'être fort dans notre foi et de l'élever au dessus de toutes les autres religions,.

violaine
avatar
violaine
Avec les anges

Féminin Messages : 6366
Localisation : bretagne
Inscription : 10/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par pax et bonum le Ven 11 Fév 2011 - 9:13

@Rock.
Les conditions de validité des sacrements ne se discutent pas et ne se rangent pas parmi les sophismes.Elles sont établies par 20 siècles de réflexion et de dogmes.
Si vous les rangez parmi les "bagatelles",vous vous situez hors l'Eglise et nous n'avons plus rien à nous dire.
avatar
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6041
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par Rock le Ven 11 Fév 2011 - 20:21

Ami.

Lorsque j'aurais quelque chose à te dire, pense-tu que j'attendrai que tu m'en donne l'autorisation ?
Pose donc la question à ta vanité...

Le sophisme c'est Toi qui l'a introduit dans ta lamentable explication,
en une lamentable boucle qui se mord le raisonnement.

Je cite:

"Les conditions de validité du Sacrement eucharistique sont celles qui sont nécessaires" (sinon il n'y a pas d'eucharistie, ni de présence du Seigneur...)


Pour éviter de boucler ton sophisme il eu suffit que tu cite les conditions nécessaire à la validité du sacrement,
ou plus simplement de déclarer que le code de droit canonique institue les conditions de validité de la Sainte Eucharistie tout simplement, étant donné que c'est lui qui décide de ce qui est valide ou non.

Non ?

Parce-que si l'on s'arrête à ta bouclette,

On peut tout autant formuler autrement de pareilles et stupides même évidence :

Ex: Les condition de validité pour qu'une voiture fonctionne sont celles qui lui sont nécessaire ! (n'est-ce pas juste mais pourtant stupide de l'exprimer, puisque l'on connaît bien qu'il est nécessaire à la voiture d'avoir des conditions valides pour rouler ?!!)

Un autre exemple toujours du même tonneau:

Les conditions de validité pour qu'une vache produise du lait sont celles qui lui sont nécessaire (non, sans blagues... comme si nous ne savions pas que sont nécessaire à la vache des conditions de validité, afin qu'elle produise du lait...)

Cela te suffit ou en veut-tu encore ?

Je note que tu emplois assez souvent le "si"

Par exemple: "si Rock est vraiment catéchumène."
ou, "si il range parmis les bagatelles les sophismes que TU produis."

Tu ne semble pas très sur de toi ami...
C'est plutôt à toi qu'il faudrait demander ou tu te situe.

Te rend-tu compte par exemple, lorsque tu es dans un ascenseur,
si tu monte ou si tu descend ?

Aller,
salut et prend garde à bien te situer,
l'ami...












Rock
Contre la Franc Maconnerie

Masculin Messages : 324
Inscription : 30/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par pax et bonum le Sam 12 Fév 2011 - 9:54

Dire les conditions de validité d'un sacrement n'est pas un sophisme.
Il n'y a rien qui tourne en boucle.
Je m'aperçois que les fraternités St Pie X ou St Pie V,au choix,sont incapables de discerner l'accessoire de l'essentiel.
Mettre le purificatoire à droite ou à gauche est aussi important que de savoir si le ministre est ordonné!
Cette confusion chez vous est bien représentée par votre pseudo:"Rock".
Quel rapport entre le Rock et le Grégorien?
Quel rapport entre les musiques effreinées et le rite tridentin?
Confusion et mauvais goût encore lorsque vous mettez une pub pour les préservatifs sur un site catholique Romain!
Votre cathéchuménat semble très douteux et je souhaite vivement que vous trouviez un bon accompagnateur spirituel.
avatar
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6041
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par Her le Sam 12 Fév 2011 - 10:47

Rock a écrit:
...
Bonjour Hercule,

du peu que je connais, je pense que notre pape est une personne bien avisée,
qui se rend compte du relâchement de l'église, dû selon moi au Concile de Vatican II.
Maintenant je ne suis pas dans les petits papiers du Vatican, ni dans ceux de la fraternité.
Un fait m'a troublé cependant.
Ce fût lors des dernières rencontres d'Assise, lorsque le Pape laissa un moine bouddhiste placer sur l'autel, une statue de Bouddha...
On dit qu'il ne faut pas être plus pape que le pape.
Maintenant on pourra ajouter : "il ne faut pas être plus oeucuméniste que le pape" !
Cela m'a tout simplement scandalisé...
Alors d'un coté il prend avec des pincettes la F.S.S.P.X; car il connaît qu'elle se développe, qu'elle devient importante et apporte un renouveau vivifiant et bienfaisant pour le catholicisme, mais d'un autre coté, il laisse, abaisser l'église de Jésus-Christ au même niveau que la philosophie bouddhiste...
Vous rendez-vous compte que le Pape à laissé placer une IDOLE SUR L'AUTEL DU CHRIST !!?
Que pensez-vous de ça ?

Bref, continuons...

Un fait indéniable par contre, est que les églises de la fraternité Saint PI X se remplissent,
alors que les églises, que je qualifie (non pas de manière péjorative) de conciliaires, se vident.

D'autre part, aux États-Unis d'Amerique, par exemple, il est un fait incontestable et agréablement surprenant,
que la fraternité prend une ampleur de plus en plus importante et nombreux, notamment sont les évangélistes à rallier ses rangs.

Bien,
en espérant avoir répondu quelque peu à votre question,
recevez, je vous prie mes salutation, les meilleures.

Bonjour Rock,

Je vais essayé de répondre point par point à tes fausses-certitudes :

1°) Le relâchement de l'église, n'est pas dû au Concile de Vatican II, car en Occident on retrouve le même relâchement partout, y compris chez les Anglicans, les Protestants et ailleurs. La véritable cause n'en est pas le Concile Vatican II mais le travail de sape et de destruction des consciences et des principes chrétiens opéré par la franc-maçonnerie et ses libres-penseurs depuis trois siècles, travail de sape orchestré par le démon actuellement déchaîné pour un temps très court de mise à l'épreuve de l'Eglise, pat cette ultime épreuve, avant son entrée triomphale dans les temps de l'Esprit-Saint : La Nouvelle Pentecôte et La Civilisation de l'Amour.

2°) Je me suis déjà exprimé avant ton message au sujet de l'affaire du Bouddha d'Assise (Voir plus haut...). Celte affaire à l'époque ne t'a pas du tout scandalisé parce que tu ne l'as pas vu. Tu nous raconte des balivernes. Ce sont les prêtres de la fraternité qui te l'ont indiqué.

3°) Tu reparles du Pape et d'oeucuménisme : Tu n'es pas dans un discours de charité mais un discours partisan inspiré par le démon (le diviseur) dans lequel manque l'obéissance et sa petite soeur l"humilité.
Ton manque de respect pour l'autorité du Saint père te perdra. Et ce non-respect de l'autorité pontificale est la plus grande contradiction de cette fidélité à la tradition revendiquée par la Fraternité Saint Pie X qui a chaque messe prie pour le Pape. J'attribue ce fait à une interprétation erronée des prophéties chrétiennes par certains de vos prêtres et des plus militants de vos fidèles. Il y a quelques autres contradictions dans laquelle est emprisonnée la Fraternité Saint Pie X comme par exemple les tribunaux ecclésiastiques. Mais tout cela n'est pas de notre ressort mais de celui des plus hautes instances de l'Eglise. En ce qui me concerne, je sais que ces au fil du déroulement des événements de la fin des temps qui sont aujourd'hui à nos portes que tous les membres de la Fraternité Saint pie X et beaucoup d'autres vont comprendre leurs erreurs vis-à-vis de nos derniers Pontifes et ils seront honteux des horreurs qu'ils ont proféré sur eux. Sans la bonté et la charité, vous n'êtes rien.

4°) Tu nous dis que les chapelles de la fraternité se remplissent. Je te rappelle que je les fréquente aussi et que ce n'est pas mon sentiment, par contre c'est un fait que beaucoup de vocations sacerdotales et religieuses actuelles sont issues de la tradition. Les jeunes en ont assez des fantaisies de certaines célébrations. Ils souhaitent enraciner leur vocation dans du solide et pas dans les courants d'air, sauf, bien entendu, ceux issus du souffle de l'Esprit-Saint.

5°) Méfies-toi avec les Américains Evangéliques qui gonflent les effectifs de la fraternité car l'américain en général vit et papillonne au rythme de ses convoitises et au gré des modes générées par leur société de consommation. C'est sur la durée et dans fidélité qu'il faudra mesurer la solidité de ces nouveaux convertis.

Meilleures pensées
Hercule

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par Her le Sam 12 Fév 2011 - 10:52

Bonjour Pax & Bonum,

Attention !
Les laïcs par principe ont la liberté de tout pouvoir dire...
Mais pas pour les religieux. Il faut être doux et gentil...
La première vertu des Saints, c'est la bonté.

Meilleures pensées
Hercule

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par Her le Sam 12 Fév 2011 - 22:22

Bonjour Rock,

Pour revenir sur la prière d'Assise :

http://www.perepiscopus.org/

Posté par Maximilien Bernard dans Relativisme le 10/02/11 |

Ce que Benoît XVI fera à Assise (1)

La rencontre interreligieuse à Assise annoncée par le Pape début janvier a glacé bon nombre de personnes dans le milieu traditionaliste. Pourtant, il apparaissait normal que Benoît XVI, qui n’est pas un homme de rupture, dans son entreprise de réinterprétation authentique du Concile (l’herméneutique de la réforme dans la continuité), s’attelle au problème du dialogue interreligieux. Problème car ce thème a été souvent le prétexte de dérives relativistes, laissant entendre, parfois ouvertement, parfois à demi-mot, que l’on pouvait faire son salut dans les autres religions. Or seul Jésus-Christ est Sauveur. Le 1er janvier, le Pape a déclaré lors de l’Angélus :

en cette année 2011, l’on fêtera le 25e anniversaire de la Journée mondiale de prière pour la paix que le vénérable Jean-Paul II convoqua à Assise en 1986. C’est la raison pour laquelle, je me rendrai au mois d’octobre prochain comme pèlerin dans la ville de saint François, en invitant à s’unir à ce chemin nos frères chrétiens des diverses confessions, les autorités des traditions religieuses du monde, et de manière idéale, tous les hommes de bonne volonté, dans le but de rappeler ce geste historique voulu par mon prédécesseur et de renouveler solennellement l’engagement des croyants de chaque religion à vivre leur foi religieuse comme service pour la cause de la paix. Celui qui est en chemin vers Dieu, ne peut pas ne pas transmettre la paix, celui qui construit la paix ne peut pas ne pas se rapprocher de Dieu. Je vous invite dès à présent à accompagner de vos prières cette initiative.

Là où l’on peut légitimement s’inquiéter, c’est de voir apparaître des tentatives d’interprétations relativistes de cet événement. Et nous connaissons bien et nos médias et nos experts théologiens (et nos évêques !) pour savoir que le message du Pape risque d’être brouillé. Après Ratisbonne, Summorum Pontificum, la levée des excommunications, l’affaire du préservatif, etc., nous pouvons nous attendre à un flot de logorrhée désinformative.

Comme Benoît XVI n’est pas homme à se dédire, et pour éviter au préalable les interprétations abusives (et autre « esprit d’Assise« , comme on a eu « l’esprit du Concile ») il convient de se pencher sur la lettre, et plus précisément sur ce que le cardinal Ratzinger écrivait en 2005, dans un ouvrage rédigé avant son élection et publié juste après, Foi, Vérité, Tolérance :

À l’époque du dialogue et de la rencontre entre les religions, la question de savoir si on peut prier les uns avec les autres a nécessairement jailli. On distingue aujourd’hui la prière multireligieuse de la prière interreligieuse. Les deux journées mondiales de la prière pour la paix en 1986 et en 2002 à Assise offrirent le modèle de la prière multireligieuse. On peut le présenter ainsi : les membres des différents groupes religieux se rassemblent. La souffrance face aux misères du monde et à l’absence de paix leur est commune, ainsi que le désir d’une aide venant d’en haut contre les forces du mal afin que la paix et la justice puissent advenir dans le monde. En découle l’intention de poser un signe public de cette aspiration, un signe qui interpelle tous les hommes et fortifie la bonne volonté qui est condition de la paix. Ceux qui se rassemblent savent cependant aussi que leur compréhension du « divin » et donc leur manière de s’adresser à lui divergent au point qu’une prière en commun serait fictivement commune et ne correspondrait pas à la vérité. Ils se rassemblent pour poser un signe du désir commun ; ils prient par contre – même si cela se fait de façon simultanée – dans des lieux séparés, chacun à sa manière. « Prier » a évidemment dans une compréhension impersonnelle de Dieu (souvent liée au polythéisme) une tout autre signification que dans la foi en un Dieu unique et personnel. La différence est présentée de manière visible, mais de telle sorte qu’elle devienne en même temps comme un cri appelant la guérison de nos séparations.

À la suite d’Assise – en 1986 comme en 2002 – on a posé à plusieurs reprises et d’une manière très sérieuse la question : est-ce qu’on peut faire cela ? Ne trompe-t-on pas la grande majorité avec une harmonie qui n’existe pas dans la réalité ? Ne favorise-t-on pas le relativisme – l’opinion selon laquelle, au fond, les différences qui séparent les « religions » ne touchent pas à l’essentiel ? N’affaiblit-on pas le sérieux de la foi et ne nous éloignons-nous pas de Dieu, ce qui renforce notre solitude? Il ne faut pas balayer de telles questions. Les dangers sont indéniables, et on ne saurait nier le fait que beaucoup ont mal interprété Assise, notamment en 1986. Inversement, il serait faux de rejeter totalement et catégoriquement la prière multireligieuse comme elle vient d’être décrite. Il me semble juste de la lier à des conditions qui correspondent aux exigences de la vérité intérieure et à la responsabilité qu’impose ce cri vers Dieu à la face du monde entier. (A suivre)

Ce que Benoît XVI fera à Assise (2)

Posté par Maximilien Bernard dans Relativisme le 02 11th, 2011 |
Suite du texte du cardinal Ratzinger, alors préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, à propos de la prière multireligieuse. Le futur pape pose des conditions, conditions qu’il respectera certainement en octobre prochain à Assise :

Je vois deux conditions fondamentales :

1. Une telle prière multireligieuse ne peut être la situation normale de la vie spirituelle, elle ne peut être qu’un signe dans des situations extraordinaires où un cri commun se lève, un cri qui secoue les cœurs humains et doit toucher en même temps le cœur de Dieu.

2. Un tel procédé s’accompagne quasi inéluctablement de la séduction de fausses interprétations et de la tentation de l’indifférentisme face au contenu de ce que l’on croit ou ne croit pas. C’est pourquoi, de tels procédés doivent rester des exceptions et surtout faire l’objet d’une clarification rigoureuse de ce qui se passe et de ce qui ne se passe pas. Cette clarification doit mettre en lumière le fait qu’il n’existe pas « les religions » en général, que la conception commune de Dieu ou la foi commune n’existe pas, que la différence ne touche pas seulement le domaine des images et des formes d’expressions changeantes, mais aussi les décisions fondamentales elles-mêmes. Cette clarification est importante, non seulement pour les participants de l’événement, mais pour tous ceux qui en sont témoins ou qui en sont informés de quelque manière. Cet événement doit être assez clair en lui-même et devant tous pour ne pas devenir une manifestation du relativisme par lequel il serait anéanti dans sa raison d’être.


Ce que Benoît XVI fera à Assise (3)
Après avoir traité le cas de la prière multireligieuse, le cardinal Ratzinger aborde le cas de la prière interreligieuse :

Tandis que, lors de la prière multireligieuse, on prie dans le même contexte mais séparément, la prière interreligieuse signifie que les personnes ou groupes des différentes appartenances religieuses prient ensemble. Est-ce possible en toute vérité et honnêteté ? En tout cas, trois conditions élémentaires doivent être posées, sans le respect desquelles une telle prière deviendrait une apostasie de la foi :

1. On ne peut prier les uns avec les autres que s’il y a une unanimité sur la question de savoir qui ou qu’est Dieu et sur ce qu’est la prière : un processus de dialogue où je parle à un Dieu capable de m’écouter et de m’exaucer. Autrement dit : la prière en commun nécessite que, fondamentalement, on ait la même compréhension du destinataire et de l’acte intérieur qui lui est adressé. Comme dans le cas d’Abraham et de Melchisédech, de Job et de Jonas, il doit être clair que l’on parle au Dieu unique qui est au-dessus des dieux, au Créateur du ciel et de la terre – à mon Créateur. Il doit être clair que Dieu est une « personne », c’est-à-dire qu’il est capable de connaître et d’aimer ; qu’il a le pouvoir de m’écouter et de me répondre ; qu’il est le bien et la mesure du bien et que le mal n’a pas de part avec lui. À partir de la figure de Melchisédech nous pouvons dire qu’il doit être clair qu’il est le Dieu de la paix et de la justice. Tout mélange d’une compréhension personnelle et d’une compréhension impersonnelle, de Dieu et des dieux, doit être exclu. Le premier commandement est valable aussi dans une éventuelle prière interreligieuse.

2. Partant de la conception de Dieu, il doit y avoir aussi un accord de fond sur la question de savoir ce qui est digne de la prière et ce qui peut devenir contenu de la prière. Ce sont les demandes du Notre Père que je considère comme la norme de ce que nous pouvons demander à Dieu de manière juste pour que la prière soit digne de Dieu : dans ces demandes nous voyons qui et comment est Dieu et qui nous sommes nous-mêmes. Elles purifient notre vouloir, nous montrent avec quelle sorte de désirs nous sommes en chemin vers Dieu et quelle sorte de désirs nous éloigne de Dieu, nous opposerait à lui. Des demandes qui sont contraires à la direction des demandes du Notre Père, pour un chrétien, ne peuvent pas être objet d’une prière interreligieuse, ni d’aucune autre sorte de prière.

3. Le tout doit se faire de manière à ce qu’une interprétation relativiste de la foi et de la prière n’y trouve aucun support. Ce critère n’est pas seulement valable pour les chrétiens, qui ne doivent pas être induits en erreur, mais également pour les non-chrétiens, devant lesquels on doit éviter de donner l’impression que les « religions » sont interchangeables, que la profession de foi chrétienne est relative et donc remplaçable. L’absence d’un tel égarement exige que la prière interreligieuse n’obscurcisse pas aux yeux du non-chrétien la foi des chrétiens en l’unicité de Dieu et en l’unicité de Jésus-Christ, du Sauveur de tous les hommes. À ce propos, le document de Bose évoqué plus haut dit à juste titre que la participation à la prière interreligieuse ne doit pas remettre en cause notre engagement pour l’annonce du Christ à tous les hommes. Si un non-chrétien pouvait ou devait conclure de la participation d’un chrétien une relativisation de la foi en Jésus-Christ, l’unique Sauveur de tous, cette participation ne devrait avoir lieu. En effet, elle indiquerait alors la mauvaise direction, elle ferait reculer au lieu de faire avancer dans l’histoire des chemins de Dieu.

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par Emmanuel le Sam 12 Fév 2011 - 22:40

Bonjour chers Hercule, Pax et Bonum, Rock,

J'aime beaucoup vous lire tous les trois. Cependant, soyez vigilants, dans chacun de vos derniers messages, il y a de belles réflexions, mais aussi des petites pointes de provocation, qui pourraient être utilisées par le Malin pour nous diviser davantage...

Merci. Union de prières,

Emmanuel
avatar
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par Rock le Sam 12 Fév 2011 - 22:59

Les balises ne fonctionnant pas,
Ceci est un message d' Hercule à mon attention (Rock)



Bonjour Rock,

Je vais essayé de répondre point par point à tes fausses-certitudes :

1°) Le relâchement de l'église, n'est pas dû au Concile de Vatican II, car en Occident on retrouve le même relâchement partout, y compris chez les Anglicans, les Protestants et ailleurs. La véritable cause n'en est pas le Concile Vatican II mais le travail de sape et de destruction des consciences et des principes chrétiens opéré par la franc-maçonnerie et ses libres-penseurs depuis trois siècles, travail de sape orchestré par le démon actuellement déchaîné pour un temps très court de mise à l'épreuve de l'Eglise, pat cette ultime épreuve, avant son entrée triomphale dans les temps de l'Esprit-Saint : La Nouvelle Pentecôte et La Civilisation de l'Amour.

2°) Je me suis déjà exprimé avant ton message au sujet de l'affaire du Bouddha d'Assise (Voir plus haut...). Celte affaire à l'époque ne t'a pas du tout scandalisé parce que tu ne l'as pas vu. Tu nous raconte des balivernes. Ce sont les prêtres de la fraternité qui te l'ont indiqué.

3°) Tu reparles du Pape et d'oeucuménisme :. Et ce non-respect de l'autorité pontificale est la plus grande contradiction de cette fidélité à la tradition revendiquée par la Fraternité Saint Pie X qui a chaque messe prie pour le Pape. J'attribue ce fait à une interprétation erronée des prophéties chrétiennes par certains de vos prêtres et des plus militants de vos fidèles. Il y a quelques autres contradictions dans laquelle est emprisonnée la Fraternité Saint Pie X comme par exemple les tribunaux ecclésiastiques. Mais tout cela n'est pas de notre ressort mais de celui des plus hautes instances de l'Eglise. En ce qui me concerne, je sais que ces au fil du déroulement des événements de la fin des temps qui sont aujourd'hui à nos portes que tous les membres de la Fraternité Saint pie X et beaucoup d'autres vont comprendre leurs erreurs vis-à-vis de nos derniers Pontifes et ils seront honteux des horreurs qu'ils ont proféré sur eux. Sans la bonté et la charité, vous n'êtes rien.

4°) Tu nous dis que les chapelles de la fraternité se remplissent. Je te rappelle que je les fréquente aussi et que ce n'est pas mon sentiment, par contre c'est un fait que beaucoup de vocations sacerdotales et religieuses actuelles sont issues de la tradition. Les jeunes en ont assez des fantaisies de certaines célébrations. Ils souhaitent enraciner leur vocation dans du solide et pas dans les courants d'air, sauf, bien entendu, ceux issus du souffle de l'Esprit-Saint.

5°) Méfies-toi avec les Américains Evangéliques qui gonflent les effectifs de la fraternité car l'américain en général vit et papillonne au rythme de ses convoitises et au gré des modes générées par leur société de consommation. C'est sur la durée et dans fidélité qu'il faudra mesurer la solidité de ces nouveaux convertis.

Meilleures pensées
Hercule

........................fin de message............................

Bonsoir Hercule,


Les francs-maçons sont les ennemis de l'église et c'est par leurs faute (en partie) que l'église s'est relâchée.
Car je ne crois pas que ce soit une nouveauté que d'affirmer que certains (pour ne pas dire nombreux) des ecclésiastes sont F.M.
Par ailleurs il me parait évident que V2 ait été sapé de l'intérieur par ces derniers, de manière directe et/ou indirecte.


En ce qui concerne l'affaire d'Assise, je m'en suis rendus compte en voyant par un heureux hasard une vidéo sur YouTube,
qui en faisait mention. J'ai ensuite fait des recherches à ce sujet et me suis aperçut que ceci était tout à fait vrai.
Cette découverte remonte environ à un mois.
Mais de toutes les manières, les plus important n'est-il pas que cela soit bel et bien avéré ?
Enfin, puisque vous affirmez que je dis de "balivernes", je suis donc forcement un menteur et vous, possédez nécessairement
la science infuse, pour prétendre que c'est des prêtres de la F.S.S.P.X qui me l'ont dit.
Qu'est-ce qui vous permet de dire que ce sont des prêtres qui me l'ont dit ?
Vous rendez-vous seulement compte de ce que vous dites
On ne peut pas, ne serait-ce que par honnêteté intellectuelle affirmer des choses,
si il n'y a pas d'éléments pour étayer ces accusation. cela porte un nom: LA CALOMNIE.
Qui, selon la gravité des accusations portés, vous conduit devant un tribunal correctionnel.


Hercule dit:
"Tu n'es pas dans un discours de charité mais un discours partisan inspiré par le démon (le diviseur) dans lequel manque l'obéissance et sa petite soeur l"humilité.
Ton manque de respect pour l'autorité du Saint père te perdra." "Sans la bonté et la charité vous n'êtes rien"

Certes, sans la bonté et la charité nul n'est rien.
Mais croyez-vous qu'en calomniant, mentant et médisant vous êtes, vous, quelqu'un de bien ?



Je me demande pour quelle raison vous fréquentez des églises de la fraternité,
si c'est que pour les dénigrer ensuite.
Si la raison est simplement celle de vous en faire une idée,
il existe un très bon site nommé "La Porte Latine".



La F.S.S.P.X, n'est pas un "mouvement de mode" auquel le citoyen lambda adhérerait,
comme il irait acheter le dernier pantalon à la mode vanté par les publicistes.
La Fraternité n'a rien à vendre et au contraire des églises et congrès évangéliques,
elle n'a pas "l'attrayance" de festivité musicale et colorée comme l'est le mouvement évangélique.
Il faut donc se demander pourquoi ces gens renoncent à ce type de messe pour le moins distrayantes
et se dirigent vers des messes moins...entertainment !

Si vous pensez, vous, que cela est un simple effet de mode (qui par définition est changeant),
c'est votre opinion et si vous permettez, je dois dire que je la trouve pour le moins assez simpliste...
Je crois moi que bon nombres de personnes se rendent compte,
qu'elles ne trouvent pas dans l'évangélisme, ce qu'elles recherchent, à savoir la pleine et sainte communion en Jésus-Christ, notre Seigneur, grâce à laquelle elles obtiennent la paix intérieure et une saine conduite de vie .
Raison pour laquelle elles remontent à la Source Divine,
en se tournent vers la Tradition, à laquelle appartient la Fraternité Sacerdotale Saint Pi Dix.

Je raconterai volontiers mon cheminement spirituel,
mais si c'est pour m'entendre dire que je dis des balivernes,
je préfère me taire.

Pour finir,
je n'ai aucune certitude,
ne possède aucun savoir,
hormis celui des Évangiles de Notre bien aimé Seigneur, Jésus Le Saint Oint.
Tout le reste n'est que connaissance relative.


Que la paix et l'inspiration de Jésus-Christ
vous accompagne à chacun de vos pas.

Rock







Rock
Contre la Franc Maconnerie

Masculin Messages : 324
Inscription : 30/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par violaine le Dim 13 Fév 2011 - 16:42

en vous lisant RocK, je peux vous dire que mon opinion rejoint la Vôtre
violaine
avatar
violaine
Avec les anges

Féminin Messages : 6366
Localisation : bretagne
Inscription : 10/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par Gilles le Dim 13 Fév 2011 - 16:44

Vatican II devant nous...

Cliquer ici :



Ktotv - Vidéo Conférence de Carême - Vatican II devant nous




Diffusé le 28/03/2010 / Durée 81 mn

Intervenant : Mgr Jean-Louis Bruguès La réception de Vatican II depuis plus de 40 ans par l'Eglise universelle, à travers le ministère de Jean-Paul II et de Benoît XVI, comme par les Eglises particulières, et l'écho du Concile largement au-delà de l'Eglise, manifestent sa riche substance spirituelle et pratique. Même si certains passages paraissent datés, l'actualité de Vatican II est plus vive encore au début du 21e siècle pour l'avenir de l'Eglise et du monde qu'au moment de sa promulgation.

avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par Rock le Dim 13 Fév 2011 - 17:51

violaine a écrit:en vous lisant RocK, je peux vous dire que mon opinion rejoint la Vôtre
violaine

Attention Violaine !
Vous prenez des risques,
certains pourraient dire que vous êtes influencée par le démon..!
Rigole

Rock
Contre la Franc Maconnerie

Masculin Messages : 324
Inscription : 30/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par pax et bonum le Dim 13 Fév 2011 - 17:55

Ah,mon cher Emmanuel,je crois que la division est déjà consommée!
avatar
pax et bonum
Avec les anges

Masculin Messages : 6041
Localisation : france-sud-est
Inscription : 10/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par Her le Dim 13 Fév 2011 - 18:46

Bonjour Rock,

Pourrais-tu m'expliquer sur quelles bases solides tu peux m'attribuer les mots suivants : "calomniant, mentant et médisant" ?

Il est toujours facile de porter ce genre d'accusations mais il est plus difficile de les justifier. Pourrais-tu m'expliquer ce qui te permet d'affirmer de telles choses à mon sujet ?

Lorsque l'on voit des divisions dans l'Eglise, c'est toujours l'oeuvre du diviseur, c'est à dire du "diabolos", le diable, le démon, Satan...

Je fréquente depuis peu les chapelles de la Fraternité Saint Pie X, et depuis plus longtemps les de la tradition, et depuis ma conversion ce que vous appeler les églises conciliaires. J'aime beaucoup le latin et la tradition, et en faisant ainsi, j'avance sur les pas de notre Pape Benoît XVI qui vous tend la main, et comme je l'ai déjà dit, l'objectif de mon apostolat est : "A la fin, il n'y aura qu'un seul Pasteur et un seul troupeau".

Il ne s'agit pas de détruire une Fraternité mais de construire l'unité.
Si tu observes ce que le Pape fait actuellement avec les Anglicans qui étaient excommuniés, avec des sacrements invalides et des pasteurs mariés, et qui reviennent nombreux dans le giron de l'Eglise. Il faut savoir aussi que les prophéties du Père Lamy annonçaient ce retour en disant qu'ils vont ramener à leur suite beaucoup de frère protestants séparés )et même franchement égarés pour certaines églises américaines), je trouve que Rome gère ce retour avec beaucoup de tact en adaptant des solutions nouvelles à ces églises qui rentrent au bercail.

En fait, la situation des Anglicans était beaucoup plus difficile que ne l'est celle de la Fraternité Saint Pie X dans laquelle il n'y avait que quatre Evêques qui étaient excommuniés, et avec des sacrements valides mais illégitimes.

L'affaire est suivie par Rome avec le plus grand sérieux et beaucoup de patience, mais il ne faut pas croire que le Saint Père va pour cela rendre invalide le Concile Vatican II et se désister au profit d'un de vos quatre Evêques qui, à vous écouter, sembleraient être les seuls dépositaires de l'Eternelle Vérité.

Il y a beaucoup d'orgueil et pas trop d'humilité dans certains discours que j'entends chez les tenants de la Tradition de la Fraternité Saint Pie X.

Je crois que les discussions ne vont pas s'éterniser durant des années. Le seigneur dit : "Quand vous dites 'oui', que ce soit un 'oui', quand vous dites 'non', que ce soit un 'non'. Tout ce qui est en plus vient du Mauvais".

Donc vous êtes à l'heure d'un choix très important commenté par le songe des Trois Blancheurs de Don Bosco : Soit vous vous raccrochez au vaisseau-amiral qui a pour nautonier le Saint Père tenant fermement le gouvernail, et qui très solidement arrimé à la colonne de l'Eucharistie et à la colonne de la Très Sainte Vierge. Ainsi il résistera aux plus fortes tempêtes et vous aussi ; soit vous restez isolé et vous risquez d'être gravement secoués jusqu'à entrer en perdition. Ce choix concerne chacun de vos responsables, chacun de vos prêtres, mais aussi chacun des fidèles de la Fraternité.

Et comme vous le savez, la tempête n'est pas éloignée et la situation est urgente. Il faudra donc rapidement donner une réponse et selon cette réponse le Pape prendra sa décision ferme et définitive. Après cela, il sera beaucoup plus difficile et peut-être impossible de s'arrimer au navire-Amiral.

Il faut saisir la grâce quand elle passe à portée.

Je suis tout à fait intéressé pour connaître ton cheminement spirituel, et j'essaierai de ne pas te dire que je dis des balivernes, qui d'ailleurs ne sont pas dans mes habitudes.

D'ailleurs pour te tendre la main, je vais te raconter mon propre cheminement.

Voilà quelques extraits d’un courrier adressé à une Juge, pour t'aider à mieux me connaître :

« Je suis né à Hendaye, le 8 février 1955, dans une famille unie et pratiquante. Mes parents nous ont donné une solide éducation chrétienne, mais je me souviens d'avoir toujours été un peu rebelle aux choses de la religion. Ma mère me racontait que je me plaignais souvent de la trop longue durée des messes : « Assis, debout, à genoux, assis, debout, à genoux... » J’ai aussi toujours refusé de devenir enfant de cœur, encore moins de suivre mon frère et mes cousins au petit séminaire d’Ustaritz. Il faut préciser qu’après la messe du dimanche matin nous avions aussi droit aux vêpres en latin du dimanche après-midi.
En 1965, nous avons déménagé à Anglet, près de Bayonne. J’ai continué à fréquenter les écoles catholiques, mais après ma confirmation, j’ai commencé à m’éloigner de l’Eglise, pour finalement perdre complètement la Foi. Ensuite, j’ai vécu 25 années éloigné de toute croyance et pratique religieuse.
La dernière semaine de l’année 1993, j’entrai en franc-maçonnerie à Mont-de-Marsan, à la Grande Loge de France, non pas par ambition personnelle mais en pensant y trouver des réponses à mes recherches sur l’ésotérisme. Lors de ma cérémonie d’initiation, il m’avait été demandé quelle épitaphe je souhaiterais voir figurer sur ma tombe : j’avais répondu : « Il est passé en faisant le bien. » J’ignorai à l’époque que cette formule provient du Livre des Actes des Apôtres dans le Nouveau Testament, et qu’elle désigne le Christ. Un mois et demi plus tard, suite à une conversation avec un ami qui m’annonça : « En maçonnerie, vous trouverez des gens intéressants, mais de compromission en compromission, vous ne saurez plus qui mène le bal ! » Quelques jours après, je retrouvais la foi de mon enfance lors d’une conversion foudroyante, un peu à la manière de saint Paul sur le chemin de Damas. Pendant 15 jours, j’étais très perturbé, partagé entre la joie de ma conversion et la désolation de mon aveuglement passé. Aussitôt je quittai la franc-maçonnerie en témoignant de ce qu’il me faut bien appeler un "miracle", car il me faut préciser que je vivais paisiblement et je n’étais pas du tout en recherche spirituelle. Aussitôt, je vidai ma bibliothèque de quantité de mauvais livres accumulés au fil des ans. Mes nouveaux amis francs-maçons n’avaient jamais vu pareil évènement, et moi non plus !
Il m’a fallu 6 mois pour tout réapprendre les prières et les rituels chrétiens, et revenir à une pratique religieuse normale et régulière, avec l’assistance spirituelle d’un capucin bayonnais, le Père Cyprien RAYNAL. Ensuite, en 1996, suite à un contact avec la responsable du tiers-ordre franciscain de Dax, il y eut la rencontre avec un groupe franciscain de Lourdes, et, l’accueil bienveillant chez les Clarisses d’Orthez. Vinrent ensuite de nombreux pèlerinages, dont un en Italie, à Padoue, chez le Padre Pio, à Rome, à Assise, et ensuite à travers toute l’Europe. Et depuis, le rebelle que j’étais a rattrapé son retard spirituel, à mon plus grand étonnement, à celui de ma famille et de tous mes amis.
Aujourd’hui, je pratique toujours, je vais à la messe, presque tous les jours. J’ai eu, depuis quinze ans, différentes responsabilités dans la famille franciscaine, et je suis responsable de la petite fraternité de Dax… »

Et voilà la suite de mon parcours copié sur une réponse à un pénible sur un site de Lourdes ?

Pour répondre à une de vos remarques, figurez-vous que lorsque je suis entré en loge en 1993, je n'étais pas du tout en recherche de spiritualité, et un mois et demi plus tard, lorsque la conversion m'est tombée sur la tête, à la mi-février 1994, je n'étais toujours pas en recherche spiritualité. Je vous assure que jamais dans ma vie, je n'ai été en recherche de spiritualité. Jusqu'à l'âge de 39 ans, je ne croyais en rien, ni à Dieu ni à Diable, et je vivais très bien ainsi en étant persuadé que toutes ces religions à travers le monde n’étaient que des palliatifs pour combler l’angoisse du vide « inexistentiel » après la mort. Je ne croyais pas au surnaturel jusqu'à cette journée de février 1994 où, étant à mon domicile de Dax, dans mon salon, je feuilletai trois recueils de prophéties que je venais de recevoir : Marie-Julie Jahenny, Catherine Emmerick et le Père Don Gobbi… et tout à coup je trouve dans ces trois ouvrages la même formule exprimée à trois mystiques différents, en trois pays différents et à trois époques différents, et cette phrase redoutable était la suivante « La franc-maçonnerie est blasphématoire et ennemie de Dieu ». Je serais bien incapable aujourd’hui de vous préciser si cette phrase m’a été révélée ou si je l’ai vraiment lue dans ces textes. En même temps que cette phrase m’était donnée, la foi m’est tombée dessus et le surnaturel de la présence divine s’est tout à coup révélé à moi. L’instant d’avant, je ne croyais en rien, l’instant d’après, j’avais tout compris car Dieu se révélait définitivement à moi. C’est miraculeux car c’est une expérience tout à fait inexplicable du point de vue de la raison humaine. Je n’ai rien fait, je n’ai jamais rien demandé et j’ai tout reçu gratuitement. Par contre en contrepartie mon OUI, mon adhésion a été immédiate, totale et définitive. Et aussitôt, j’ai compris que je ne pourrais jamais plus mettre les pieds en loge. J’ai donc informé par téléphone un des trois frères qui m’avait coopté. Il m’a répondu que la religion n’était pas sa tasse de thé et m’a conseillé de téléphoner à mon vénérable (le président de la loge). Pour la petite histoire, je suis obligé malgré ce serment par le sang prononcé lors de mon initiation (et qui donne à la franc-maçonnerie son caractère le plus sectaire) de divulguer le nom du vénérable qui s’appelait Blein. Le Seigneur accompagne toujours ses actes de signes de confirmation et le premier texte prophétique reçu fut « Les prophéties de la Fraudais » reçues par Marie-Julie Jahenny de Blain. Avant mon entrée en loge, je ne n’avais jamais entendu ce nom.

Dons M. Blein est venu chez moi. Je lui ai expliqué cette expérience extraordinaire que j’y avais vécue. Il m’a dit n’avoir jamais entendu pareille chose. Je lui répondu que moi non plus ! Il m’a demandé de poursuivre durant un an. Je lui ai répondu que cela m’était définitivement impossible. J’ai réglé ma cotisation annuelle et les frais de la cérémonie d’initiation et nous nous sommes quittés.
Je l’ai revu une fois dans le cadre de ma profession. Nous nous sommes reconnus, mais nous n’avons rien échangé à ce sujet.

Donc depuis cet événement, ayant trouvé Dieu, je n’ai jamais eu à le rechercher puisque je sais qu’Il est toujours présent dans mon coeur.
As-tu compris ?


Mon différent avec la franc-maçonnerie a commencé plus tard. Je rencontrais beaucoup d’âmes privilégiées et un jour l’une d’entre elles m’a dit : « La Sainte Vierge vous a laissé entrer en franc-maçonnerie pour mieux les connaître et mieux les combattre !». Ah bon !

À cette époque, je commençais à soutenir et à défendre des justiciables en difficulté, et d’affaire en affaire, j’ai vite constaté le poids, la chape de plomb et la corruption générale générée par la franc-maçonnerie sur tout ce qui touche à la Justice en France, tant du point du côté des magistrats que du côté des avocats.

Un magistrat franc-maçon est un parjure qui prononce deux serments contradictoires. Le serment d’allégeance à la franc-maçonnerie par le soutien indéfectible à ses frères jusqu’à couvrir les coups les plus tordus, et le serment d’indépendance des juges.

Ensuite, sachant que je luttai cette secte, les gens ont commencé à me raconter et à témoigner sur quantité d’horreurs qu’ils avaient subies avec ce totalitarisme qui ruine tout comme un cancer sur notre société.

De la même manière, dès le début de l’installation de la franc-maçonnerie en France l’Eglise à reçu des témoignages de fancs-maçons convertis, sur les rituels, les buts occultes de cette société secrète qui contrairement à ce qu’elle annonce n’a jamais recherché le bien commun. Elle poursuit pour principal objectif la destruction de l’Eglise par la manipulation des consciences et cela est largement prouvé à travers ses actions au cours de ses trois siècles d’existence en France. Pour moi la franc-maçonnerie est société perverse et criminelle, une religion luciférienne.

S’il leur venait l’envie de vouloir m’éliminer pour avoir révélé cela, grand bien leur fasse. J’assume toujours mes choix et mes écrits.

Récemment, Maurice Caillet, un autre franc-maçon converti qui lui a passé de longues années en loge disait à une de mes connaissances : « Si je révèle les noms d’autres francs-maçons, ils me tueront ! »

Ainsi, tu sais presque tout.

Meilleures pensées
Hercule


Dernière édition par Hercule le Dim 13 Fév 2011 - 22:15, édité 1 fois

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par orchidz le Dim 13 Fév 2011 - 19:13

"Il y a beaucoup d'orgueil et pas trop d'humilité dans certains discours que j'entends chez les tenants de la Tradition de la Fraternité Saint Pie X."

Vous avez déjà eu à mon encontre ce genre de discours, en relisant mon message plusieurs fois, je me demande où j'ai pu donner cette impression...Comme c'est bien la première fois que l'on me taxe de manque d'humilité je vous avoue que ça m'a intrigué! ( et ne me dites pas que le fait de le dire c'est en soi un manque d'humilité, je dis ça pour vous expliquer mon étonnement)
Pour ma part, lorsque j'évoquais à Rock, au début du fil, comment se déroulait la messe où je me rend aujourd'hui, ce n'était pas pour dire " oh c'est meilleur ci, c'est meilleur ça!", je vous assure ne pas être dans cet esprit là, et vous me connaîtriez vous le saurez bien, c'est juste que certains points que je trouvaient dérangeants, je ne les ai pas retrouvé dans la Fraternité St pie X. C'est tout et c'est juste ça.

Merci.
avatar
orchidz
Avec le Pape François

Féminin Messages : 943
Inscription : 21/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par Emmanuel le Dim 13 Fév 2011 - 19:42

Bonjour,

Moi aussi, j'aime tant les messes qui possèdent le sens du sacré. En vérité, chaque messe doit être ainsi. Le reste n'est pas dans la Volonté du Seigneur. Mais attention, il est si important de suivre la Volonté de Dieu en toutes choses, et de ne pas crucifier à nouveau Jésus, en divisant Son Église!

Je vous partage ce message du Seigneur à Vassula donné le 21 juin 1988, quelques jours avant que Mgr Lefèbvre, de la Fraternité Saint Pie X, provoque un schisme, en ordonnant des évêques.

21 juin 1988

- Seigneur ?

- Je suis. Prie pour le Renouveau de Mon Eglise. Prie pour ces âmes qui s'opposent à Pierre. Prie pour ceux qui tentent de réduire Pierre au silence. Maintenant les jours sont comptés et Mon Ame est submergée de tristesse, Mon Sacré Coeur est imprégné d'amertume, Mon Ame languit pour qu'ils se rendent compte de leur Erreur. Ceux qui s'opposent à Pierre, s'opposent à Mon Eglise ; ils s'opposent à Ma Loi, ils s'opposent à Moi leur Seigneur et Dieu. Ils condamnent Pierre-De-Mes-Agneaux, condamnant ainsi Ma Loi. Aveuglés par la Vanité elle-même, ils ne voient plus qu'en condamnant Pierre, ils ne suivent pas la Loi, mais deviennent au contraire les juges de Ma propre Loi ! Oh ! écoutez ce que l'Esprit dit à l'Eglise !

Reviens, reviens, bien-aimé (1). C'est Moi le Seigneur qui ai choisi Pierre, Pierre qui aujourd'hui porte le nom de Jean-Paul II. Je te le dis, bien-aimé, Mon Sacré Coeur l'a choisi. Reviens. Réconcilie-toi pour Mon Amour, bien-aimé. Moi le Seigneur, Je te pardonnerai tes péchés et te purifierai. REVIENS !

Retournez tous à Pierre, car c'est Moi votre Dieu qui l'ai choisi. C'est Moi qui lui ai donné une langue de disciple et, par Moi, il est capable de répondre aux épuisés.

O Création ! ne reste-t-il plus de sagesse en toi ? Création ! Vous ne réussissez pas à apprécier l'Amour Insondable que J'ai pour vous, et pourtant, Je réponds à tous ceux qui M'invoquent. Je suis avec vous quand vous êtes dans la peine. Je suis votre Refuge. Aujourd'hui, Moi le Seigneur, J'ajoute un commandement de plus. Ecris : " Pliez ! Pliez pour être capables de vous réconcilier et de vous unir. Humiliez-vous pour vous unir. "

Enfant !


- Oui, Seigneur.

- Je te donne Ma Paix. Sois obéissante en Me permettant de t'utiliser comme Je le désire. Aie confiance en Moi. Tu es dans les Mains de ton Père.

- Seigneur, je ne fais que Te suivre et mon âme est en paix, comme un enfant avec sa mère, Te faisant entièrement confiance et, comme un enfant, je veux T'obéir.

- Rappelle-toi Ma Présence, Je suis avec toi. Nous ?

- Nous ?


- Oui, Seigneur. Oui, Sainte Mère.

_____________________

(1) Jésus S'adresse à Monseigneur Lefèbvre.

http://www.vassula.org/CAHI_025.html

Union de prières,

Emmanuel
avatar
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par Her le Dim 13 Fév 2011 - 22:36

orchidz a écrit:"Il y a beaucoup d'orgueil et pas trop d'humilité dans certains discours que j'entends chez les tenants de la Tradition de la Fraternité Saint Pie X."

Vous avez déjà eu à mon encontre ce genre de discours, en relisant mon message plusieurs fois, je me demande où j'ai pu donner cette impression...Comme c'est bien la première fois que l'on me taxe de manque d'humilité je vous avoue que ça m'a intrigué! ( et ne me dites pas que le fait de le dire c'est en soi un manque d'humilité, je dis ça pour vous expliquer mon étonnement)
Pour ma part, lorsque j'évoquais à Rock, au début du fil, comment se déroulait la messe où je me rend aujourd'hui, ce n'était pas pour dire " oh c'est meilleur ci, c'est meilleur ça !", je vous assure ne pas être dans cet esprit là, et vous me connaîtriez vous le saurez bien, c'est juste que certains points que je trouvaient dérangeants, je ne les ai pas retrouvé dans la Fraternité St pie X. C'est tout et c'est juste ça.

Merci.

Bonjour Orchidz,

C'est normal que vous n'ayez rien trouvé de critiquable dans votre message parce qu'il n'y avait rien à redire. Il était parfait.

Je vous taquinais juste sur le choix de votre fleur et de votre pseudo qui n'est pas vraiment un symbole d'humilité. Souvenez-vous je vous ai parlé de l'humble violette.

Rassurez-vous je me sens aussi très bien dans les messes de la tradition, et où que je sois, je suis toujours un adepte des agenouilloirs et de la communion à la bouche et au prêtre.

Maintenant, je dois vous préciser que je connais un peu toutes les sensibilité de la tradition et je vous assure que j'y entends de tout et des horreurs sur le Saint Père et les pires plus particulièrement chez les sédévacantistes.

Depuis qu'une grande partie de la tradition s'est coupée de Rome, il y a eu de grandes divisions parmi eux et chacun détenant sa propre vérité en se croyant plus pape que le Pape. Quand je discute avec certains d'entre eux, je constate beaucoup d'aveuglement, une certaine obstination dans cette démarche de rupture et un mépris outrancier du Pape.

Dans ce message à Vassula, le Seigneur ne parle même pas d'orgueil mais de vanité. Connaissant bien certaines de mes relations, je suis sûr qu'il serait inutile de leur mettre ce message sous le nez. Ils s'empresseraient de traiter Vassula de faux-prophète en continuant à traiter le Saint-Père d'antichrist.

Seul le cours des événements et l'arrivée du temps des épreuves changera leur coeur et les arrachera à leur aveuglement.

Meilleures pensées
Hercule

Her
En adoration

Masculin Messages : 2751
Inscription : 10/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par orchidz le Dim 13 Fév 2011 - 23:29

"Maintenant, je dois vous préciser que je connais un peu toutes les sensibilité de la tradition et je vous assure que j'y entends de tout et des horreurs sur le Saint Père et les pires plus particulièrement chez les sédévacantistes.

Depuis qu'une grande partie de la tradition s'est coupée de Rome, il y a eu de grandes divisions parmi eux et chacun détenant sa propre vérité en se croyant plus pape que le Pape. Quand je discute avec certains d'entre eux, je constate beaucoup d'aveuglement, une certaine obstination dans cette démarche de rupture et un mépris outrancier du Pape."

Bonsoir Cher Hercule,
voilà qui m'avait échappé...comme le prêtre de ma paroisse ne critique pas le pape, je ne comprenais pas la portée de vos propos. Je n'avais pas idée de tout celà...maintenant je saisis mieux.
Pour le reste, je vous ai envoyé un MP.

Que Dieu vous bénisse.

ps : je ne sais pas comment vous vous débrouillez vous tous avec les balises mais quelque chose cloche chez moi!
avatar
orchidz
Avec le Pape François

Féminin Messages : 943
Inscription : 21/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par Rock le Dim 13 Fév 2011 - 23:44

Position de l’Eglise catholique, apostolique et romaine au sujet de Madame Vassula Ryden :

Bien que de confession orthodoxe, Vassula Ryden participe aux rites de l’Eglise catholique et compte de nombreux catholiques parmi ses adeptes.

Le 5 décembre 1996, la Congrégation pour la doctrine de la foi a émis une notification (datée du 6 octobre 1995, n° LXXXVIII) dans laquelle elle appelle au discernement et donne son propre avis sur l'origine des messages de Vassula.

Cette Notification continue de faire des vagues. On peut résumer la situation en trois étapes:


1. Notification du 6 octobre 1995 adressée aux autorités et fidèles catholiques: appel à la prudence et au discernement, assorti d'une demande aux catholiques de ne pas accueillir Vassula ou ses messages, qui sont considérées comme des "méditations privées" et non "surnaturelles".

2. Lettre de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi du 4 avril 2002: demande à Vassula, si elle veut que le jugement de la Congrégation évolue à son sujet, une réponse à 5 questions de doctrine, qu'elle a publiée sur son site et dans ses derniers ouvrages.

3. Le 25 janvier 2007, la Congrégation prend acte de cette réponse mais confirme que la Notification est toujours d'actualité, particulièrement en ce qui concerne les groupes de prières, qui ne doivent pas se réunir dans un cadre catholique mais, éventuellement, œcuménique (littéralement "il ne semble pas opportun que des catholiques participent aux groupes de prière organisés par Madame Vassula Ryden. En ce qui concerne d’éventuelles rencontres œcuméniques...").[6]

Par "catholiques", il faut entendre "catholiques latins" (c'est-à-dire occidentaux) aussi bien que "catholiques orientaux", car la compétence de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi s'étend aussi à ceux-ci (Pastor Bonus, LVIII 2). Toutefois la lettre du 25 janvier 2007 laisse ouverte la porte à des rencontres œcuméniques dans les limites des articles suivants du Code de Droit canonique:

1. 215 - Les fidèles ont la liberté de fonder et de diriger librement des associations ayant pour but la charité ou la piété, ou encore destinées à promouvoir la vocation chrétienne dans le monde, ainsi que de se réunir afin de poursuivre ensemble ces mêmes fins.

2. 223, §2 - En considération du bien commun, il revient à l'autorité ecclésiastique de régler l'exercice des droits propres aux fidèles.

3. 383, §3 - Qu'envers les frères qui ne sont pas en pleine communion avec l'Église catholique, (l'évêque) se comporte avec bonté et charité, en encourageant l'œcuménisme tel que le comprend l'Église.

Rock
Contre la Franc Maconnerie

Masculin Messages : 324
Inscription : 30/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par Emmanuel le Dim 13 Fév 2011 - 23:56

Bonjour Rock,

Vassula est une des messagères pour notre temps qui est soutenue par le plus d'évêques, archevêques, cardinaux, etc. La Congrégation est cependant toujours prudente, tant que le messager est vivant, et cela est juste.

Le Peuple de la Paix est en faveur des messagers pour notre temps crédibles, cela est notre vocation.

Je n'ai aucun doute sur l'authenticité de ces messages, tout en étant naturellement bien prudent et sceptique.

Prenez le temps de lire. Vous y trouverez beaucoup de Lumière.

Union de prières,

Emmanuel


Dernière édition par Emmanuel le Lun 14 Fév 2011 - 0:07, édité 1 fois
avatar
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par Emmanuel le Dim 13 Fév 2011 - 23:57

Bonjour,

Voici une liste de quelques témoignages d'évêques, d'archevêques, de cardinaux, de patriarches, de théologiens, à propos des écrits de la Vraie Vie en Dieu.

Les citations ci-dessous ont été traduites approximativement de l'anglais au français. Pardon pour les imperfections.


</TR></TABLE></TD></TR></TABLE></TD></TR></TABLE></TD></TR></TABLE></TD></TR></TABLE></TD></TR></TABLE></TD></TR></TABLE></TD></TR></TABLE></TD></TR></TABLE></TD></TR></TABLE></TD></TR></TABLE></TD></TR></TABLE></TD></TR></TABLE></TD></TR></TABLE></TD></TR></TABLE></TD></TR></TABLE></TD>
<TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0>


<TR>
<td vAlign=top></A></TD></A>
Cardinal Ratzinger, maintenant le Pape Benoît XVI
"La situation a changé"

quand on lui a demandé "qu'est-ce que votre bureau répondra si on vous demande si la notification est toujours valide?,"
Read more...
<TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0>


<TR>
<td vAlign=top></A></TD></A>
Le Patriarche d'Alexandrie et de toute l'Afrique, Theodoros II
"Je voudrais vous saluer du plus profond de mon coeur, en particulier, vous, Vassula, comme je l'ai dit ce matin à l'église, bienvenue dans votre terre natale, et salutations à tous ceux qui vous accompagnent"
Read more...
<TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0>



<TR>
<td vAlign=top></A></TD></A>
Cardinal Franjo Kuharic, Archevêque de Zagreb
"ce qu'elle dit est conforme à la Vérité de l'Évangile"
Read more...
<TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0>



<TR>
<td vAlign=top></A></TD></A>
Cardinal Napier, Archevêque de Durban
"Il est par conséquent raisonnable de statuer catégoriquement qu'autant que l'Église est concernée, Vassula ne pose en aucun cas de menace à la Foi Catholique, d'aucune manière. En fait, les messages qui sont communiqués par son intermédiaire sont fidèles à l'appel de l'Église à la repentance et au retour aux vérités de base de la Foi, en particulier les prières de base telles que le Rosaire et les autres dévotions qui autrefois, étaient si courantes dans la Famille Catholique, et dans la vie spirituelle de nos paroisses."
Read more...
<TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0>


<TR>
<td vAlign=top></A></TD></A>
Cardinal Sfeir, Patriarche Maronite d'Antioche et de l'Est
"Que le Seigneur soit avec vous, qu'il vous bénisse et vous assiste dans cet effort sur le chemin de l'Unité"
Read more...
<TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0>


<TR>
<td vAlign=top></A></TD></A>
Cardinal Toppo, Archevêque de Ranchi
Ce qui est surprenant, est que Vassula n'a jamais reçu d'instruction catéchétique, et encore moins une formation théologique, en aucune manière, et pourtant, les enseignements reçus par son charisme semblent bien être en conformité avec l'Écriture, la Tradition, et les ouvrages des théologiens et des Saints..."
Read more...
<TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0>


<TR>
<td vAlign=top></A></TD></A>
Monseigneur Ramon C. Arguelles, Archevêque de Lipa City, Philippines
"Peu importe ce que la vie passée de Mme. Ryden a pu être, elle peut être et est déjà un instrument de Dieu en notre temps, en vue de réaliser le rêve de Dieu, le rêve du Saint-Père, le rêve de l'Église qui pourrait être le plus grand événement du début de ce troisième millénaire: L'UNITÉ DE TOUS LES DISCIPLES DU CHRIST!"
Read more...
<TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0>


<TR>
<td vAlign=top></TD>
Monseigneur Vincent Concessao, Archevêque de New Delhi
"...Tout ce que nous avons entendu est ce qui est écrit dans la Bible, mais ceci d'une manière très personnelle, et cela démontre que le Seigneur continue de parler. Ses voies sont merveilleuses et au-dessus des nôtres. Il est un Dieu de surprises, et nous ne savons pas qui il choisira d'utiliser afin de nous communiquer Ses messages. ... Vassula, merci. Que Dieu vous bénisse vous, et votre apostolat."
Read more...


Monseigneur Frane Franic, Archevêque émérite de Split et Makarska
"En faisant la lecture des livres des messages divins et sachant que son auteur, Mme. Vassula Ryden, est fille de l'Église Grecque Orthodoxe, j'ai été très impressionné de retrouver dans ceux-ci une fidélité, et, j'en suis fermement persuadé, une fidélité absolue à toutes les vérités révélées telles qu'enseignées dans l'Église catholique."


Archevêque David Sahagian du Patriarcat arménien de Jérusalem
"C'est une occasion de grand plaisir et de satisfaction personnelle pour nous de reconnaître en vous un catalyseur de renouvellement spirituel"
<TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0>


<TR>
<td vAlign=top></A></TD></A>
Monseigneur Seraphim, Son Éminence Archevêque de Johannesburg et Pretoria
"... Une autre indication importante dans ces messages est le besoin de supporter l'unification du Corps Mystique du Christ, en d'autres mots l'unité des Églises et, de plus, le renforcement visible des liens spirituels entre les Églises, en commençant par le pas qui fera que tous les chrétiens célébreront ensemble, à la même date, la Résurrection du Christ."
Read more...
<TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0>


<TR>
<td vAlign=top></A></TD></A>
Évêque Felix Toppo, Diocese de Jamshedpur, Inde
Monseigneur Toppo, qui a accordé le Nihil Obstat aux messages de la Vraie Vie en Dieu en 2005, donne son témoignage candide dans une entrevue, en 2008.
Watch the Video...
<TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0>


<TR>
<td vAlign=top></A></TD></A>
Monseigneur Anil Couto, évêque de Delhi
"Elle est vraie, elle est authentique, et une véritable voie vers l'Unité..."
Read more...
<TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0>


<TR>
<td vAlign=top></A></TD></A>
Évêque Jeremiah /FERENS/ Évêque éparchial de l'Église orthodoxe autocéphale en Amérique du Sud
"Des milliers de gens de différents endroits de par le Monde sont honorés... gratifiés par la Grâce de Dieu, après avoir lu ces messages transmis par Mme Vassula, et la plus grande bénéfiction pour l'être humain est la grâce de la conversion."
Read more...
<TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0>


<TR>
<td vAlign=top></A></TD></A>
Le Rt. Rev. évêque Riah Abu El-Assal, évêque à Jerusalem
"Tant que les gens ont un coeur pur, un esprit pur, Dieu ouvrira leurs yeux, et ils Le verront face à face - non comme quelqu'un là-bas au Ciel, mais actif au milieu de nous, dans notre monde. C'est ce que la Vraie Vie en Dieu apporte à notre monde aujourd'hui"
Read more...
<TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0>


<TR>
<td vAlign=top></A></TD></A>
Monseigneur Karl Sigurbjörnsson, évêque luthérien d'Islande
"Son don sacré est la Providence de Dieu envers Son Église, et une manifestation apaisante de la Foi."
Read more...


Allocution de bienvenue de Monseigneur Theofylaktos
L'Évêque Grec orthodoxe de Babylone s'adresse aux pèlerins de la Vraie Vie en Dieu au Caire, en Égype.
<TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0>


<TR>
<td vAlign=top></A></TD></A>
Monseigneur Georges Kahhale Zouhairaty, évêque "Exarca" et aspostolique des grecs - Catholiques melkites du Vénézuela
"Avec son esprit d'ouverture et ses relations, au niveau international, Vassula a créé, par la prière et "la Vraie Vie en Dieu", une relation oecuménique et des bases solides pour le dialogue interreligieux du XXIe siècle pour l'unité des êtres humains."
Read more...
<TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0>


<TR>
<td vAlign=top></A></TD></A>
Révérend Dr Gavin Ashenden, Canon théologique (Canon Bursalis) Cathédrale de Chichester
"Autour de l'autel d'abord. Inévitablement, le pèlerinage de la Vraie Vie en Dieu soulève la question qui cherche à savoir s'il est bon de suspendre les questions théologiques qui constituent le chemin vers l'unité sacramentelle... Plutôt que ce soient l'Eucharistie, et notre théologie sacramentelle, et la politique ecclésiale qui soient les questions déterminantes, ici, plutôt, a été guéri l'Église; le Corps de Notre Seigneur a été restauré...."
Read more...
(http://www.tlig.org/en/testimonies/churchpos/)



Pour compléter et avoir une information juste, en 2005, l'Oeuvre de la Vraie Vie en Dieu reçut le Nihil Obstat et l'Imprimatur, de la part de deux évêques différents:






(http://www.vassula.org/etat.htm)

Union de prières,

Emmanuel
avatar
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par Emmanuel le Lun 14 Fév 2011 - 0:04

http://www.cdf-tlig.org/introductionfr.html<iframe src="http://www.cdf-tlig.org/introductionfr.html" width="100%" height="1000">
<p>Your browser does not support iframes.</p>
</iframe>


Dernière édition par Emmanuel le Sam 19 Fév 2011 - 8:03, édité 2 fois
avatar
Emmanuel
Citoyen d'honneur

Masculin Messages : 10326
Inscription : 14/04/2010

http://imitationjesuschrist.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au sujet de Vatican II

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum