Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum.

SEIGNEUR, VIENS À MON SECOURS !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SEIGNEUR, VIENS À MON SECOURS !

Message par Gilles le Lun 22 Mar 2010 - 12:12




Seigneur, viens à mon secours

Cinquante psaumes, soit le tiers du Psautier, sont des prières de supplication, tantôt individuelles, tantôt collectives. Qu'ils soient malades ou âgés, accusés injustement ou prisonniers, voyageurs en péril ou exilés, des gens s'adressent au Seigneur avec leur lot d'épreuves et leurs attentes de salut. Le coeur gonflé d'espérance, ils s'appuient sur Yahweh qui, en raison de sa fidélité à l'Alliance, se doit de porter secours à ceux qui vivent pour lui en respectant de leur côté les exigences de l'Alliance:

Je suis pauvre et humilié;
Dieu, viens vite à moi!
Tu es mon aide et mon libérateur:
Seigneur, ne tarde pas.
Psaume 70, 6
Les prières de supplication suivent à peu près toutes le même mouvement. Le priant commence par invoquer le secours du Seigneur et passe ensuite à une lamentation dont le but est d'émouvoir Dieu. S'il est malade, comme le priant du psaume 38, il décrit la détérioration de son corps, les douleurs persistantes qui l'accablent, la désolation de son coeur et l'isolement dans lequel ses amis l'ont abandonné.

Vient ensuite la supplication: le priant crie vers Dieu avec confiance, lui demandant de ne pas l'abandonner. Il arrive que des sentiments d'angoisse traversent la prière. Cela s'explique par le fait que, à cette époque, on concevait la maladie comme la conséquence d'une faute commise contre Dieu; de plus, les soins étant rudimentaires, la maladie conduisait souvent à la mort; enfin, la survie après la mort se réduisait à une forme de coma où il n'était plus possible de louer Dieu:

Reviens, Seigneur, délivre-moi,
sauve-moi à cause de ta fidélité!
Car, chez les morts,
on ne se souvient pas de toi.
Au séjour des morts,
qui te louerait?
Psaume 6,5-6
Il faut noter que le priant ne se replie jamais sur sa misère. Faisant partie d'un peuple qui a connu la puissance de salut que Yahweh a mise en oeuvre tout au long de son histoire, le priant croit que Dieu se comportera également à son égard comme son Sauveur.

Les malades ne sont pas les seuls à s'adresser à Dieu. Les psaumes suivants font état d'autres situations propices à la supplication: Ps 26(25): prière d'une personne innocente; Ps 30(29): prière de quelqu'un qui a échappé à un danger; Ps 42-43(41-42): prière d'un exilé; Ps 51(50): prière de pardon d'un pécheur.

Yves Guillemette, ptre

Source: www.interbible.org

Gilles. Ville de Québec - Canada
avatar
Gilles
Hiérophante contre le nouvel ordre mondial

Masculin Messages : 24031
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - CANADA
Inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum