Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Aimer est plus fort que d'être aimé Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

Aimer est plus fort que d'être aimé

Aller en bas

Aimer est plus fort que d'être aimé Empty Aimer est plus fort que d'être aimé

Message par boisvert le Lun 7 Oct 2019 - 11:11

Lecture du livre du prophète Jonas
La parole du Seigneur fut adressée à Jonas, fils d’Amittaï : « Lève-toi, va à Ninive, la grande ville païenne, et proclame que sa méchanceté est montée jusqu’à moi. » Jonas se leva, mais pour s’enfuir à Tarsis, loin de la face du Seigneur. Descendu à Jaffa, il trouva un navire en partance pour Tarsis. Il paya son passage et s’embarqua pour s’y rendre, loin de la face du Seigneur.  Mais le Seigneur lança sur la mer un vent violent, et il s’éleva une grande tempête, au point que le navire menaçait de se briser. Les matelots prirent peur ; ils prièrent chacun vers son dieu et, pour s’alléger, lancèrent la cargaison à la mer.Or, Jonas  était descendu dans la cale du navire, il s’était couché et dormait d’un sommeil mystérieux. Le capitaine alla le trouver et lui dit: « Qu’est-ce que tu fais ? Tu dors ? Lève-toi ! Invoque ton dieu. Peut-être que ce dieu s’occupera de nous pour nous empêcher de périr. »  Et les matelots se disaient entre eux : « Tirons au sort pour savoir à qui nous devons ce malheur. » Ils tirèrent au sort, et le sort tomba sur  Jonas.   Ils lui demandèrent :d« Dis-nous donc d’où nous vient ce malheur. Quel est ton métier ? D’où viens-tu ?  Quel est ton pays ? De quel peuple es-tu ? Jonas leur répondit : «Je suis hébreu, moi, je crains le Seigneur, le Dieu du ciel, qui a fait la mer et la terre ferme. »  Les matelots furent saisis d’une grande peur et lui dirent : « Qu’est-ce que tu as fait là ? » Car ces hommes savaient, d’après ce qu’il leur avait dit, qu’il fuyait la face du Seigneur. Ils lui demandèrent : « Qu’est-ce que nous devons faire de toi, pour que la mer se calme autour de nous ? » Car la mer était de plus en plus furieuse.  Il leur répondit : « Prenez-moi, jetez-moi à la mer, pour que la mer se calme autour de vous. Car, je le reconnais, c’est à cause de moi que cette grande tempête vous assaille. » Les matelots ramèrent pour regagner la terre, mais sans y parvenir, car la mer était de plus en plus furieuse autour d’eux.  Ils invoquèrent alors le Seigneur : « EAh ! Seigneur, ne nous fais pas mourir à cause de cet homme, et ne nous rends pas responsables de la mort d’un innocent, car toi, tu es le Seigneur:ce que tu as voulu, tu l’as fait.Puis ils prirent Jonas et le jetèrent à la mer. Alors la fureur de la mer tomba.     Les hommes furent saisis par la crainte du Seigneur ; ils lui offrirent un sacrifice accompagné de vœux. Le Seigneur donna l’ordre à un grand poisson d’engloutir Jonas. Jonas demeura dans les entrailles du poisson trois jours et trois nuits.     Alors le Seigneur parla au poisson, et celui-ci rejeta Jonas sur la terre ferme.

           
CANTIQUE
(Jon 2-Cool
R/ Tu retires ma vie de la fosse,
Seigneur mon Dieu.
Dans ma détresse, je crie vers le Seigneur,
et lui me répond ;
du ventre des enfers j’appelle :
tu écoutes ma voix.

Tu m’as jeté au plus profond du cœur des mers,
et le flot m’a cerné ;
tes ondes et tes vagues ensemble
ont passé sur moi.

Et je dis : me voici rejeté
de devant tes yeux ;
pourrai-je revoir encore
ton temple saint ?
.
Quand mon âme en moi défaillait,
je me souvins du Seigneur ;
et ma prière parvint jusqu’à toi
dans ton temple saint.



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En ce temps-là, voici qu’un docteur de la Loi se leva et mit Jésus à l’épreuve en disant : « Maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? »     Jésus lui demanda : « Dans la Loi, qu’y a-t-il d’écrit ? Et comment lis-tu ? »  L’autre répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de toute ton intelligence, et ton prochain comme toi-même. » Jésus lui dit : « Tu as répondu  correctement. Fais ainsi et tu vivras. » Mais lui, voulant se justifier, dit à Jésus : « Et qui est mon prochain ? » Jésus reprit la parole: « Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho,
et il tomba sur des bandits ; ceux-ci, après l’avoir dépouillé et roué de coups, s’en allèrent, le laissant à moitié mort. Par hasard, un prêtre descendait par ce chemin ; il le vit et passa de l’autre côté. De même un lévite arriva à cet endroit ; il le vit et passa de l’autre côté. Mais un Samaritain, qui était en route, arriva près de lui ; il le vit et fut saisi de compassion.  Il s’approcha, et pansa ses blessures en y versant de l’huile et du vin ; puis il le chargea sur sa propre monture, le conduisit dans une auberge et prit soin de lui. Le lendemain, il sortit deux pièces d’argent, et les donna à l’aubergiste, en lui disant: “Prends soin de lui ; tout ce que tu auras dépensé en plus,je te le rendrai quand je repasser   Lequel des trois, à ton avis, a été le prochain de l’homme tombé aux mains des bandits ? Le docteur de la Loi répondit : « Celui qui a fait preuve de pitié envers lui. » Jésus lui dit : « Va, et toi aussi, fais de même. »


           – Aelf, Paris

Quel est le premier, le plus grand commandement  qui enferme en lui-même  "toute la Loi et les prophètes ?"  C'est d'aimer. Non pas aimer selon  nos idées et nos goûts, mais aimer dans l'absolut.  Aimer comme une mère peut aimer, attentive à tout ce qui pourrait blesser son premier né ? De même qu'une jeune mère ne quitte jamais du regard son premier-né, de même nous sommes aimés. Cette image en dit long de quel grand amour  il est question ! En effet, c'est une veille continue qui ne se lasse pas et que les circonstances  ne peuvent réduire. Le choix du d'u Samaritain dans cette parabole vient encore renforcer l'universalité de ce commandement. Jésus s’écriera : "Si vous aimer ceux qui vous aimes, quel mérite avez vous devant Dieu ?"  Et de ce fait : "Aimez-ceux qui haïssent et qui vous persécutent" !

On criera au "masochisme" ce qui relève de l'absolu, mais aussi de l'espérance. "Soyez parfaits comme votre père dans les Cieux est parfait. Et notre prêtre de rappelez les énonces les Béatitudes. Il nous faut apprendre à aimer comme Dieu aime - en dépassant si possible les catégorie de bien et de mal. C'est par de tels témoignages que l'Eglise primitive a fini par convertir la Rome antique...


.


 

boisvert
Avec Saint Thomas d'Aquin

Masculin Messages : 368
Inscription : 19/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum