Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX



Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

Question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Aller en bas

Question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Message par nine le Mer 29 Aoû 2018 - 18:45

Bonjour Père Nathan, je me permets d'ouvrir un autre fil afin de différencier la NDE des soins palliatifs.

Pour ceux qui n'auraient pas suivi les échanges sur ce fil : 
https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t42488-experiences-de-

Je remets la vidéo où vous intervenez sur les soins palliatifs à partir de la minute 19


Si je comprends bien, votre réponse à ma question principale : SVP quelle alternative proposez-vous ?
Votre réponse est la suivante : 
@Père Nathan a écrit:Accompagnement des mourants : Amour incarné, prière, le prêtre, le Nom de Jésus, la contrition, la persévérance finale, et après la mort apparente: chapelle ardente et prière jour et nuit auprès du défunt jusqu'à l'absoute. Voilà l'approche chrétienne ..

Vous proposez un accompagnement spirituel mais comment doit être traitée la douleur extrême ?

Dans la vidéo, 19' vous nous expliquez que la technique des soins palliatifs est d'aider le mourant à se déposséder de sa fin dernière en le mettant dans des états faciles à partir en métapsychique par le son, la lumière, le parfum…ce serait comme de l’auto-hypnose. 

@Père Nathan a écrit:Les 5 étapes de son approche des mourants se calque presque mot à mot sur les étapes initiatiques de la victoire sur la mort du sataniste, dit "le Maitre", René Guénon !

A la 22‘ : A l'approche de la mort, la peine de la damnation fait plus souffrir…
Vous terminez par la différence entre la mort chrétienne et la mort meshomique.

Pourquoi le Catéchisme de l'église catholique a un autre enseignement ?

Catéchisme de l'église catholique a écrit:
2279 : Même si la mort est considérée comme imminente, les soins ordinairement dus à une personne malade ne peuvent être légitimement interrompus. L’usage des analgésiques pour alléger les souffrances du moribond, même au risque d’abréger ses jours, peut être moralement conforme à la dignité humaine si la mort n’est pas voulue, ni comme fin ni comme moyen, mais seulement prévue et tolérée comme inévitable. Les soins palliatifs constituent une forme privilégiée de la charité désintéressée. A ce titre ils doivent être encouragés.


http://www.vatican.va/archive/FRA0013/_P7U.HTM

Mon Père, pardonnez-moi d'insister mais il est très difficile pour nous « simples catholiques » de nous y retrouver dans ces enseignements opposés. Beaucoup de personnes sont concernées soit directement soit par les proches. Je sais que nous sommes dans les derniers temps et donc dans la confusion la plus totale mais qui est dans la Vérité ? Non pas celle des hommes, mais celle de Dieu ?

nine  Blushy
avatar
nine
Avec Sainte Therese de l'Enfant Jésus

Féminin Messages : 150
Inscription : 13/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Message par Isabelle-Marie le Mer 29 Aoû 2018 - 19:31

\"Nine" a écrit:Les soins palliatifs constituent une forme privilégiée de la charité désintéressée. A ce titre ils doivent être encouragés.

La frontière entre soin palliatif et euthanasie, entre une sédation destinée seulement à soulager la souffrance, et une sédation profonde avec effet délétère irréversible, paraît quand même très floue.

Le docteur Xavière expliquait lors d'une conférence dernière, qu'une disposition au départ bonne et tournée vers la vie : la sédation comme moyen de soulager la douleur, sans attenter à la vie ni même à la conscience du sujet ou du moins le moins possible et de façon seulement provisoire ; avait progressivement changé de nature pour devenir de façon plus ou moins masquée, un moyen quasi généralisé, de programmer la mort. Cela arrange tout le monde, à commencer par le personnel de l'hôpital ou de la maison de retraite : une personne qui
est semi-consciente, qui n'a même plus la force de crier, n'embête personne.

Alors oui, nous avons bien des raisons de nous inquiéter, les exemples sont nombreux.
avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 3324
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Message par nine le Jeu 30 Aoû 2018 - 17:25

@Isabelle-Marie a écrit:\"Nine" a écrit:Les soins palliatifs constituent une forme privilégiée de la charité désintéressée. A ce titre ils doivent être encouragés.

Non Isabelle-Marie, ce n'est pas moi qui est écrit cela mais le Catéchisme Catholique RomainWink

@Isabelle-Marie a écrit:La frontière entre soin palliatif et euthanasie, entre une sédation destinée seulement à soulager la souffrance, et une sédation profonde avec effet délétère irréversible, paraît quand même très floue.

Je pense qu'il faut en effet exercer un discernement.
Si dans les soins palliatifs, il n'y a pas d'intrusion New-age et que l'on donne au patient - en fin de vie - un traitement à base de dérivés morphiniques (cocktails) pour soulager les douleurs pouvant parfois dépasser l'échelle 10, je ne vois pas où se trouverait le danger. Si tel était le cas, que dire de l'anesthésie générale lors d'une opération ?  Faut-il ne plus se faire opérer ?

Bien sûr, il faut être conscient qu'il y a des pièges mais le patient a le droit de choisir ce qu'il souhaite ou pas. Il le fait sous forme d'une lettre écrite à la main qui est déposée dans son dossier médical avec le nom d'un référant pouvant intervenir en cas de non-respect. Ceci est considéré comme les dernières volontés et si elles ne sont pas respectées, il est possible pour le référant de contacter la justice.
De plus, dans cette lettre, vous pouvez désigner un prêtre - préalablement rencontré - qui se chargera de vous protéger contre d’éventuels abus et qui vous donnera les sacrements nécessaires pour terminer votre vie dans les meilleurs conditions spirituelles possibles.

Pour ceux qui le souhaitent, il y a aussi l'hospitalisation à domicile plus contraignante pour les proches mais peut-être plus sécurisante ???

nine
avatar
nine
Avec Sainte Therese de l'Enfant Jésus

Féminin Messages : 150
Inscription : 13/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Message par Scala-Coeli le Jeu 30 Aoû 2018 - 17:51

Je reste persuadée que la mort naturelle pourrait être plus fréquente si les mourants n'étaient pas dans des lieux aussi déshumanisants que les hôpitaux ou maisons de retraite, et s'ils étaient entourés par leurs proches, leur famille qu'ils aiment et qui les aiment. Mais bon, le tout médicalisé, la technique médicale a rendu la mort complètement aseptisée, "propre", à la carte, entourés d'étrangers. Il y a en effet tout cet environnement non naturel (qui doit aussi participer à l'angoisse du mourant) qui n'est pas à écarter.
Pour vous donner un exemple personnel, la maman d'une cousine par alliance s'est endormie tranquillement dans la mort, dans son fauteuil chez elle, avec les membres de sa famille et elle vivait chez elle et sa famille s'occupait d'elle tout le temps. Mais c'est un "luxe" humain que très peu peuvent s'offrir dans notre société individualiste et ruinée par l'argent, la productivité et le consumérisme à tout prix...

Alors évidemment, ce genre de condition simple, pour quitter ce monde éviterait bien des soins palliatifs, mais ce n'est pas légion... Ces soins palliatifs sont bien plutôt une sorte de palliatif à notre manque de charité et de vraie humanité... mais ils ne sont pas la solution non plus. Un "moindre mal" ?
avatar
Scala-Coeli
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 1369
Localisation : Sud de la France
Inscription : 04/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Message par nine le Jeu 30 Aoû 2018 - 18:04

Je ne vois pas au premier regard, les soins palliatifs comme étant un lieu déshumanisant mais un endroit où l'on traite la douleur. Et ce n'est pas n'importe laquelle... Certes, si on peut les éviter, c'est bien mais ... il n'est pas donné à tout le monde de partir dans son sommeil ou d'une crise cardiaque ! 

@ ceux qui lisent ce fil : Avez-vous expérimenté, ne serait-ce que quelques heures, l'échelle 10 de la douleur ?

nine
avatar
nine
Avec Sainte Therese de l'Enfant Jésus

Féminin Messages : 150
Inscription : 13/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Message par Isabelle-Marie le Jeu 30 Aoû 2018 - 19:28

@nine a écrit:Je ne vois pas au premier regard, les soins palliatifs comme étant un lieu déshumanisant mais un endroit où l'on traite la douleur. Et ce n'est pas n'importe laquelle... Certes, si on peut les éviter, c'est bien mais ... il n'est pas donné à tout le monde de partir dans son sommeil ou d'une crise cardiaque ! 

@ ceux qui lisent ce fil : Avez-vous expérimenté, ne serait-ce que quelques heures, l'échelle 10 de la douleur ?

nine

Les soins palliatifs comme moyen de remédier à la très grande douleur, bien sûr, qui serait contre ?

 Le problème est, comme vous le dites, l'intrusion de techniques New-Age ; le docteur Xavière, quant à lui, nous parlait de l'emploi qui se généralise de méthodes de sédation profonde, programmées tacitement par le corps médical, alors même que le patient pourrait continuer à vivre (j'essaierai de retrouver mes notes). Il est clair que sans le dire, on décide de la mort du patient, il s'agit d'euthanasie, sous le masque du soin palliatif.
 Les raisons sont le plus souvent pragmatiques : libérer des lits, etc
avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 3324
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Message par Isabelle-Marie le Jeu 30 Aoû 2018 - 22:18

Voici mes notes prises lors de la conférence avec le docteur Xavier Mirabel,  intitulée : "Enjeux de la Révision des lois de bioéthique" (29 mai 2018). Il est cancérologue et connaît bien cette question des soins palliatifs




"L'euthanasie est l'intention de provoquer la mort, quelque soit le moyen, par abstention de traitement ou injection létale.

La sédation : fait partie de l'arsenal normal pour soulager les personnes en grande souffrance ;

avec réveil dans la journée ;

surtout elle doit être temporaire



Quand cette sédation devient terminale, on l'endort pour qu'il ne se réveille pas,

voire on interrompt alimentation et hydratation ;

Donc là c'est une intention de provoquer la mort.


Ainsi la sédation qui est une bonne pratique, est DÉVOYÉE pour en faire un outil euthanasique.

MANIPULATION encore une fois.


Le texte de loi ouvre des ambiguïtés très dangereuses.


                                                            -----------------------------     
                         

Beaucoup d'exemples de sédations profondes et terminales sans accord des familles.

Beaucoup de gens aujourd'hui meurent sous sédation.

On meurt endormi ; la nouvelle norme du bien-mourir, c'est : mourir anesthésié.

Ces anesthésiants occupent le premier poste des dépenses de médicaments, dans un certain nombre d'hôpitaux.

C'est une solution de facilité, car il n'y a pas assez qui sont formés à la gériatrie, etc ; alors c'est la pente glissante...on est "peinard", le malade ne se plaint plus.


                                                      -----------------------------------


Or au moment de la mort, on n'a pas envie d'être dans le coma ; on a des paroles à donner, des gestes, etc

On a donc affaire à une VRAIE DÉRIVE !"

Le docteur posait aussi la question : toute souffrance doit-elle être supprimée ? Non, absolument pas, ce n'est pas le rôle du médecin et c'est un leurre. Soulager, accompagner, oui. Dans le cas d'un mourant, cela peut l'aider à être en paix.
avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 3324
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

re: questions soins palliatifs à pere nathan

Message par Hélène vie et amour le Ven 31 Aoû 2018 - 2:28

MERCI Isabelle-Marie!   Voilà qui est TRES CLAIR!     Isabelle-Marie a écrit: Good!    Merci Isabelle-Marie!  Voilà qui est TRES CLAIRApplaudissement

Voici mes notes prises lors de la conférence avec le docteur Xavier Mirabel,  intitulée : "Enjeux de la Révision des lois de bioéthique" (29 mai 2018). Il est cancérologue et connaît bien cette question des soins palliatifs




"L'euthanasie est l'intention de provoquer la mort, quelque soit le moyen, par abstention de traitement ou injection létale.

La sédation : fait partie de l'arsenal normal pour soulager les personnes en grande souffrance ;

avec réveil dans la journée ;

surtout elle doit être temporaire



Quand cette sédation devient terminale, on l'endort pour qu'il ne se réveille pas,

voire on interrompt alimentation et hydratation ;

Donc là c'est une intention de provoquer la mort.


Ainsi la sédation qui est une bonne pratique, est DÉVOYÉE pour en faire un outil euthanasique.

MANIPULATION encore une fois.


Le texte de loi ouvre des ambiguïtés très dangereuses.


                                                            -----------------------------     
                         

Beaucoup d'exemples de sédations profondes et terminales sans accord des familles.

Beaucoup de gens aujourd'hui meurent sous sédation.

On meurt endormi ; la nouvelle norme du bien-mourir, c'est : mourir anesthésié.

Ces anesthésiants occupent le premier poste des dépenses de médicaments, dans un certain nombre d'hôpitaux.

C'est une solution de facilité, car il n'y a pas assez qui sont formés à la gériatrie, etc ; alors c'est la pente glissante...on est "peinard", le malade ne se plaint plus.


                                                      -----------------------------------


Or au moment de la mort, on n'a pas envie d'être dans le coma ; on a des paroles à donner, des gestes, etc

On a donc affaire à une VRAIE DÉRIVE !"

Le docteur posait aussi la question : toute souffrance doit-elle être supprimée ? Non, absolument pas, ce n'est pas le rôle du médecin et c'est un leurre. Soulager, accompagner, oui. Dans le cas d'un mourant, cela peut l'aider à être en paix.

Hélène vie et amour
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Féminin Messages : 298
Inscription : 05/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Message par Isabelle-Marie le Ven 31 Aoû 2018 - 10:32

@Hélène vie et amour a écrit:
MERCI Isabelle-Marie!   Voilà qui est TRES CLAIR!     Isabelle-Marie a écrit: Good!    Merci Isabelle-Marie!  Voilà qui est TRES CLAIRApplaudissement

Voici mes notes prises lors de la conférence avec le docteur Xavier Mirabel,  intitulée : "Enjeux de la Révision des lois de bioéthique" (29 mai 2018). Il est cancérologue et connaît bien cette question des soins palliatifs




"L'euthanasie est l'intention de provoquer la mort, quelque soit le moyen, par abstention de traitement ou injection létale.

La sédation : fait partie de l'arsenal normal pour soulager les personnes en grande souffrance ;

avec réveil dans la journée ;

surtout elle doit être temporaire



Quand cette sédation devient terminale, on l'endort pour qu'il ne se réveille pas,

voire on interrompt alimentation et hydratation ;

Donc là c'est une intention de provoquer la mort.


Ainsi la sédation qui est une bonne pratique, est DÉVOYÉE pour en faire un outil euthanasique.

MANIPULATION encore une fois.


Le texte de loi ouvre des ambiguïtés très dangereuses.


                                                            -----------------------------     
                         

Beaucoup d'exemples de sédations profondes et terminales sans accord des familles.

Beaucoup de gens aujourd'hui meurent sous sédation.

On meurt endormi ; la nouvelle norme du bien-mourir, c'est : mourir anesthésié.

Ces anesthésiants occupent le premier poste des dépenses de médicaments, dans un certain nombre d'hôpitaux.

C'est une solution de facilité, car il n'y a pas assez qui sont formés à la gériatrie, etc ; alors c'est la pente glissante...on est "peinard", le malade ne se plaint plus.


                                                      -----------------------------------


Or au moment de la mort, on n'a pas envie d'être dans le coma ; on a des paroles à donner, des gestes, etc

On a donc affaire à une VRAIE DÉRIVE !"

Le docteur posait aussi la question : toute souffrance doit-elle être supprimée ? Non, absolument pas, ce n'est pas le rôle du médecin et c'est un leurre. Soulager, accompagner, oui. Dans le cas d'un mourant, cela peut l'aider à être en paix.

Que soit béni le docteur Xavière !

Mais vous remarquez qu'ainsi l'homme est traité comme un animal psychique : les animaux aussi sont euthanasiés, pour qu'ils ne souffrent pas, disons-nous.

La dimension spirituelle est jugée inexistante. Or le père Nathan a dit que la peine de damnation fait le plus souffrir (en 22' dans la vidéo). C'est là où nous les catholiques pouvons aider le mourant à se sentir en paix, par la prière.

Une paroissienne m'a témoigné qu'au moment où son frère se mourait, elle se trouvait à Saint Nicolas des Champs, devant la chapelle de Jésus Miséricordieux. Elle s'est mise à prier, avec plusieurs, le chapelet à la Divine Miséricorde, pour son frère.

Son frère s'est éteint doucement, il était un peu plus de trois heures. Mais sa femme a dit qu'avant de mourir, son visage s'était transformé, il est parti dans une paix extraordinaire, lui qui avait perdu la foi et la sérénité depuis de nombreuses années.
avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 3324
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Message par Hélène vie et amour le Ven 31 Aoû 2018 - 18:41

Entièrement d'accord Isabelle-Marie.  Le père Nathan a 1000 fois raison de nous mettre en garde!  Prions tous d' être bien entourés le jour venu!

Mais, effectivement le drame à l'heure actuelle se situe dans le fait que presque tous meurent à l'HOPITAL!  où l'accès au 'spirituel', et surtout de dernière minute est proscrite - sous suspicion de 'prosélytisme', SAUF si le malade l'a demandé d'avance. (exemples vécus dans mon entourage).

Quand le corps médical pose une question concernant les soins palliatifs, on n'est pas forcément capable de donner la bonne réponse à l'instant?  Savoir faire la différence entre ACCOMPAGNEMENT et SOINS = SEDATION parfois
terminale?  

1)  SPIRITUELLEMENT, chacun de nous pourrait-il/elle s'engager à prier un Chapelet de Miséricorde pour un mourant du jour?
ET continuer pendant quelques jours après le décès pour faciliter 'leur passage'?
<<Soulager, accompagner, oui. Dans le cas d'un mourant, cela peut l'aider à être en paix.>>

2)  PRATIQUE!  AVOIR, nous-mêmes, la PRUDENCE de mettre par écrit pour soi ou /et pour nos dépendants, parents, à l'avance - de préférence avant qu'une maladie projette dans une crainte de décès.   Chacun peut garder dans son porte-feuille cette petite carte. 

D'autres que moi seront plus aptes à informer des termes médicaux et légaux à employer ?   (sans oublier concernant  non-incinération (tellement moins cher!!), et objection au 'don d'organes'.  Si cela existe encore, une Carte Vigilance Fin de Vie avec une Charte stipulant les conditions.  Aussi une Carte de la Fédération Française de Cardiologie  "Partenaire du Cœur".

CONFIANCE dans la PROVIDENCE DIVINE!!!

Hélène vie et amour
J'adore l'Eucharistie
J'adore l'Eucharistie

Féminin Messages : 298
Inscription : 05/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Message par véronique69 le Sam 1 Sep 2018 - 7:54

Le Père Nathan pourrait-il préciser la position de l'Eglise sur la question de l'INCINERATION qu'elle permet, me semble-il,actuellement même si c'est avec une certaine réserve ?

véronique69
Avec le Pape François

Féminin Messages : 967
Inscription : 09/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Message par Père Nathan le Mer 5 Sep 2018 - 13:26

@nine a écrit:Bonjour Père Nathan, je me permets d'ouvrir un autre fil afin de différencier la NDE des soins palliatifs.

Pour ceux qui n'auraient pas suivi les échanges sur ce fil : 
https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t42488-experiences-de-

Je remets la vidéo où vous intervenez sur les soins palliatifs à partir de la minute 19


Si je comprends bien, votre réponse à ma question principale : SVP quelle alternative proposez-vous ?
Votre réponse est la suivante : 
@Père Nathan a écrit:Accompagnement des mourants : Amour incarné, prière, le prêtre, le Nom de Jésus, la contrition, la persévérance finale, et après la mort apparente: chapelle ardente et prière jour et nuit auprès du défunt jusqu'à l'absoute. Voilà l'approche chrétienne ..

Vous proposez un accompagnement spirituel mais comment doit être traitée la douleur extrême ?

Dans la vidéo, 19' vous nous expliquez que la technique des soins palliatifs est d'aider le mourant à se déposséder de sa fin dernière en le mettant dans des états faciles à partir en métapsychique par le son, la lumière, le parfum…ce serait comme de l’auto-hypnose. 

@Père Nathan a écrit:Les 5 étapes de son approche des mourants se calque presque mot à mot sur les étapes initiatiques de la victoire sur la mort du sataniste, dit "le Maitre", René Guénon !

A la 22‘ : A l'approche de la mort, la peine de la damnation fait plus souffrir…
Vous terminez par la différence entre la mort chrétienne et la mort meshomique.

Pourquoi le Catéchisme de l'église catholique a un autre enseignement ?

Catéchisme de l'église catholique a écrit:
2279 : Même si la mort est considérée comme imminente, les soins ordinairement dus à une personne malade ne peuvent être légitimement interrompus. L’usage des analgésiques pour alléger les souffrances du moribond, même au risque d’abréger ses jours, peut être moralement conforme à la dignité humaine si la mort n’est pas voulue, ni comme fin ni comme moyen, mais seulement prévue et tolérée comme inévitable. Les soins palliatifs constituent une forme privilégiée de la charité désintéressée. A ce titre ils doivent être encouragés.


http://www.vatican.va/archive/FRA0013/_P7U.HTM

Mon Père, pardonnez-moi d'insister mais il est très difficile pour nous « simples catholiques » de nous y retrouver dans ces enseignements opposés. Beaucoup de personnes sont concernées soit directement soit par les proches. Je sais que nous sommes dans les derniers temps et donc dans la confusion la plus totale mais qui est dans la Vérité ? Non pas celle des hommes, mais celle de Dieu ?

nine  Blushy

Ces enseignements ne s'opposent pas dut tout @nine  !
Soulager la peine, visiter les malades , soigner les souffrants, assister les agonisants, tout cela est EVANGELIQUE


Seulement, il y a des moyens que nous écartons autant que possible : par exemple l'euthanasie, la petite piqure coktail "pour en finir", ais aussi le fait de "voler sa mort à un proche" ( lui cacher la vérité pour qu'il n'en souffre pas ( !!! ), le mettre dans un état paranormal pour qu'il échappe à la conscience de soi et alléger son angoisse,


Chacun doit discerner ce qui est contraire au salut et à la grâce face à la mort




pour ce qui est de la Crémation, l'Eglise tolère en cas de necessité

Mais on n'imagine pas une crémation pour Ste Bernadette, pour la Ste Vierge, ou pour un chartreux: pas pour un fils de Dieu endormi : son corps est un membre vivant de Jésus vivant, relique de résurrection en puissance !!


La crémation de Ste Jehanne d'Arc fut un acte de haine que Dieu a empêché en conservant son coeur vivant dans les cendres


Comprenne qui pourra
avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 3421
Age : 67
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Message par nine le Mer 5 Sep 2018 - 18:30

Merci @Père Nathan pour votre réponse  Smile

Sujet sensible et épineux dans le sens où nous ne connaissons pas tous les tenants et les aboutissants, heureusement Dieu veille sur ses enfants ! Ma foi est une grâce et ma bouée de sauvetage.   Jésus confiance


Gloire à toi Seigneu

nine
avatar
nine
Avec Sainte Therese de l'Enfant Jésus

Féminin Messages : 150
Inscription : 13/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Message par GAD2001 le Jeu 6 Sep 2018 - 15:10

À ce sujet il est très important de prier pour la conversion Jacqueline Jenquel, voir mon post plus tôt aujourd’hui 
https://lepeupledelapaix.forumactif.com/t42521-grande-mission-impossible-pour-vous-tous#439494

GAD2001
Avec Saint Thomas d'Aquin

Masculin Messages : 380
Inscription : 10/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Message par véronique69 le Ven 7 Sep 2018 - 1:01

crémation : notre corps, Temple de l'Esprit ne peut être livré qu'à une vive flamme d'amour
SPIRITUELLE qui n'a peut-être pas à être "singer" par le feu matériel de la crémation...
tolérance n'est pas acceptation...

véronique69
Avec le Pape François

Féminin Messages : 967
Inscription : 09/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Message par Isabelle-Marie le Ven 7 Sep 2018 - 9:48

Plusieurs pauvres âmes (inspirées par DIEU) demandèrent à l’autrichienne Maria Simma de réciter quotidiennement cette prière pour les mourants :

(récitez 3AVE MARIA !) O CHER JESUS MISERICORDIEUX, Toi Qui BRULES d’un AMOUR ardent pour les âmes, je T’implore, au nom de l’AGONIE DE Ton TRES SAINT CŒUR et des DOULEURS de Ta MERE IMMACULEE, de purifier par Ton TRES PRECIEUX SANG TOUS les pécheurs de l’univers qui sont à l’agonie et doivent mourir aujourd’hui ! AMEN ! AMEN ! 


Apprenez par cœur cette prière et FAITES LA CONNAÏTRE !

catholiquesdu.free.fr/DOCS2003/PRIERETHOMAS1.htm#Af
avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 3324
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Message par nine le Ven 7 Sep 2018 - 17:25

Il serait bon que ce fil reste ouvert pour les soins palliatifs, l'euthanasie et la crémation étant deux autres sujets tout aussi importants mais complètement différents.

Merci!

nine
avatar
nine
Avec Sainte Therese de l'Enfant Jésus

Féminin Messages : 150
Inscription : 13/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Message par Isabelle-Marie le Mer 12 Sep 2018 - 17:02

Témoignage d'une infirmière : "Non, je ne le ferai pas !"



C’était en 1976. Je travaillais comme infirmière dans un service de chirurgie d’un grand hôpital normand. J’étais diplômée depuis 8 ans et à cette époque, il ne m’était jamais venu à l’idée de contester une prescription médicale. Dans mon esprit, un médecin ne pouvait que viser le bien-être de son patient.

Face au bureau, un homme, René D., atteint d’un cancer du pancréas, vivait ses dernières semaines mais il ne souffrait pas.

A 13 heures, l’anesthésiste revient dans le service et me demande de lui poser une perfusion et me donne un flacon à diluer. Je m’exécute.

Je repasse voir mon patient quelque temps après et constate que son état s’est très vite aggravé. J’arrête tout et en informe l’anesthésiste qui me dit : « Ne faites pas l’imbécile ! » Je lui réponds : « Attendez, vous voulez dire quoi ? » Et toute tremblante, je lui dis : « Non, je ne ferai pas ce que vous m’ordonnez ! » Une voix s’élève en moi : « Tu ne tueras pas. » Être renvoyée de cet hôpital m’est indifférent, même d’être empêchée de continuer à exercer mon métier.

C’est l’heure de la relève et toute l’équipe (du matin et du soir) est réunie pour prendre le café : surveillante chef, surveillante, infirmières, etc. L’anesthésiste m’y « traîne ». Je dois m’expliquer et je ne peux que répéter que je ne le ferai pas.

Alors les infirmières viennent m’entourer : « Nous ferons comme G. : nous ne le ferons pas non plus. » L’anesthésiste part, furieux.

Le malade a vécu encore un mois et je découvre que son frère est prêtre.

Un matin, je ne prends mon service qu’à 8 heures. Je m’arrête à la chapelle de l’hôpital pour la messe de 7H30 et là, j’éprouve une très forte envie de prier pour René.

J’arrive à 8 heures dans le service. Sur le cahier des consignes, je lis « René décédé à 8 heures. » Lors de son grand passage, il m’invitait à prier pour lui et me prévenait de son entrée dans l’éternité. Alors, j’ai compris que le Seigneur me disait : « Va ! C’est la voie ! »

Cette lutte pour préserver la vie jusqu’à son terme naturel sera permanente pendant ma vie professionnelle. Dieu m’y a aidé, ainsi que mes frères et sœurs chrétiens. G.

http://www.ilestvivant.com/bioethique-temoignage-non-je-ne-le-ferai-pas/
avatar
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 3324
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Message par nine le Jeu 13 Sep 2018 - 16:33

Témoignage d'une infirmière a écrit:Face au bureau, un homme, René D., atteint d’un cancer du pancréas, vivait ses dernières semaines mais il ne souffrait pas.

Ce malade avait une grande grâce car hélas, j'ai connu 3 cas dans mes proches qui ont souffert jusqu'à ce que leur corps les mette dans le coma.

Témoignage : suite... a écrit:A 13 heures, l’anesthésiste revient dans le service et me demande de lui poser une perfusion et me donne un flacon à diluer. Je m’exécute.
En effet, j'ai entendu parler de cette fameuse piqûre que l'on donne aux agonisants qui décèdent dans les 24 heures. C'est paraît-il pour qu'ils se détendent et se laissent partir. Ceci m'a été dit par un médecin en gériatrie.

Sans en avoir la connaissance médicale, j'ai toujours trouvé suspect ce produit.

Dés dérives, il y en a, certes ! Mais je connais des personnes en soins palliatifs qui sont parties de leur belle mort.

Je pense que la vigilance de la famille doit intervenir. Soulager la douleur restera pour moi, un acte de charité, l'euthanasie une abomination.

Puisque la prière traverse le temps, pourquoi de notre vivant, ne pourrions-nous pas demander à Dieu de nous protéger de cet acte contraire à la Divine Volonté et LUI faire confiance ?

nine
avatar
nine
Avec Sainte Therese de l'Enfant Jésus

Féminin Messages : 150
Inscription : 13/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Message par doucenuit le Jeu 13 Sep 2018 - 17:10

Puisque la prière traverse le temps, pourquoi de notre vivant, ne pourrions-nous pas demander à Dieu de nous protéger de cet acte contraire à la Divine Volonté et LUI faire confiance ?

nine


Avec cette belle prière à Saint Benoît par exemple...




Prière à Saint Benoît pour une heureuse mort


Glorieux Patriarche Saint Benoît,
Je vous rappelle ce privilège dont Dieu a daigné vous honorer
avec tant de gloire,en vous accordant de rendre le dernier soupir en même temps que vous profériez une parole de prière;d'où il est résulté que votre bouche exhale un parfum 
très suave,qui charme les autres habitants du Ciel.
Je vous demande qu'à l'heure de ma mort,vous veuillez bien
m'assister si fidèlement que,partout où vous verrez se diriger plus cruellement contre moi les embûches de l'ennemi,
Vous vous y opposiez,afin que,défendu par votre présence,j'échappe sûrement aux pièges de l'ennemi
et j'arrive aux joies du Ciel pour en jouir à jamais.

Ainsi soit-il


*Saint Benoît dit un jour à Soeur Gertrude,que si quelqu'un
lui rappelle avec dévotion ce privilège qu'il a eu de mourir
debout en priant,il l'assistera si fidèlement à l'heure de la mort,qu'il s'opposera à l'ennemi du Salut,là surtout où l'assaut sera le plus fort.
avatar
doucenuit
Contre le nouvel ordre mondial

Féminin Messages : 528
Age : 56
Localisation : île-de-France
Inscription : 29/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Message par nine le Jeu 13 Sep 2018 - 17:50

Merci doucenuit pour cette belle prière.

Il y a aussi le  Chapelet de la miséricorde divine

« Les âmes qui réciteront ce chapelet seront enveloppées par ma miséricorde pendant leur vie et surtout à l’heure de la mort. » (Petit Journal 754).

Si nous sommes protégé(e)s par Jésus, rien ne peut nous arriver de mal !  Jésus confiance

nine
avatar
nine
Avec Sainte Therese de l'Enfant Jésus

Féminin Messages : 150
Inscription : 13/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Message par Père Nathan le Ven 28 Sep 2018 - 12:46

L'Académie pontificale pour la vie présente un Livre blanc sur les soins palliatifs

Ce livre blanc présente un énoncé de ses points de vue sur les soins palliatifs (PC ), destiné à être utilisé pour le plaidoyer auprès des gouvernements locaux, des organismes de soins de santé, des dirigeants sur le terrain et des communautés confessionnelles.


Chaque année, plus de 25,5 millions personnes meurent avec de graves souffrances liées à la santé (SHS) associées à des conditions limitant la vie et menaçant la vie. Et ajoutons 35 millions qui vivent avec ces conditions (SHS grave ). Pourtant, la grande majorité du monde n'a pas accès à un traitement et à des soins adéquats et à un soutien social.

Les soins palliatifs (PC) aident à soulager SHS en fournissant des soins physiques, psychosociaux et spirituels aux patients et à leurs familles. PC soulage la «douleur totale» en déplaçant le modèle médical moderne souvent trop technique à un modèle de soins holistique centré sur la personne

Les estimations des besoins non satisfaits du PC dans le monde sont d'environ 26,8 millions par an. D'autres données suggèrent un besoin encore plus grand de 40 millions personnes par an, avec des estimations atteignant 61 millions personnes autour du globe souffrant de SHS. Diverses études supplémentaires ont montré un déficit de la demande de PC par rapport à l'approvisionnement de PC,

Soulignons un manque d'accès au PC en tant qu'enjeu global de l'inéquité en matière de santé.

Il y a eu un fardeau croissant des maladies non transmissibles (MNT) dans le monde, et globalement, ces MNT causent 70% de tous les décès et  générent 93% des besoins PC adultes : près de 80% du besoin PC mondial st dans les pays à revenu faible à moyen. En outre,  la population vieillit, et ceci, en joint à la prévalence accrue de la mnt et la persistance d'autres maladies chroniques et infectieuses débilitantes : le tout reflète une augmentation alarmante du besoin de la fourniture de PC à l'échelle mondiale. En fait, les études estiment qu'en 2040, la proportion de personnes dans le monde qui auront besoin de PC augmentera de 25% à 47%.

Ce besoin grandissant est reconnu par les organisations mondiales de santé; l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a récemment approuvé le 13e programme général de travail reconnaissant la "disponibilité limitée des services [PC] dans une grande partie du monde et les grandes souffrances évitables pour des millions de patients et de leurs familles"  et conclue avec plusieurs recommandations pour le développement de PC et de soutien pour les campagnes mondiales de plaidoyer en faveur du PC. Bien que la recherche ait montré que le PC n'a cessé de croître au niveau mondial, la demande dépasse largement l'offre, et cette croissance a été très inégale, certains pays ayant progressé très peu au cours de la dernière décennie.

L'appréciation de l'Eglise catholique pour le PC ( soins palliatifs ) comme une approche pour prendre soin des personnes vulnérables est évidente dans son catéchisme, qui comprend la déclaration suivante  :

"[les soins palliatifs] représentent une forme spéciale de charité désintéressée, et en tant que tel, devraient être encouragés" (Catéchisme de l'église catholique, n. 2279).

Récemment, le pape Francis a partagé avec des professionnels de la santé des mots significatifs sur PC:

«J'encourage les professionnels et les étudiants à se spécialiser dans ce type d'assistance qui n'est pas moins utile au prétexte que ce n'est pas sauver la vie. Les [PC] accomplissent quelque chose d'aussi important: il valorise la personne.

L'Académie pontificale pour la vie (PAV) est une institution académique du Saint-Siège (Vatican) dédiée à la promotion de la vie humaine, et, parmi d'autres sujets spécifiques, les questions d'étude en éthique médicale.



En 2017, le PAV a lancé un projet international intitulé «PAL-Life: un groupe de travail consultatif international sur la diffusion et le développement des soins palliatifs dans le monde» pour donner des conseils sur la façon dont l'Eglise catholique pourrait aider à poursuivre le développement de PC à l'échelle mondiale



https://www.liebertpub.com/doi/10.1089/jpm.2018.0248#
pour ceux qui veulent voir l’essentiel des propositions de l'Académie Pontificale pour la Vie ( PAC )


avatar
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 3421
Age : 67
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Message par brigitte57 le Ven 28 Sep 2018 - 15:17

"
Récemment, le pape Francis a partagé avec des professionnels de la santé des mots significatifs sur PC: 

«J'encourage les professionnels et les étudiants à se spécialiser dans ce type d'assistance qui n'est pas moins utile au prétexte que ce n'est pas sauver la vie. Les [PC] accomplissent quelque chose d'aussi important: il valorise la personne. " "

oui c'est bien d'être formé aux soins palliatifs mais il faut aussi suffisamment de personnel pour pouvoir effectuer ces soins  car"ils ne sont pas rentables pour l’hôpital " on doit pas passer bcp plus de temps auprès de ces malades là et être à l'écoute de toutes leurs demandes de bien être et soins de confort  et vu la logique hospitalière actuelle , je pense que c'est surement pour ça qu'il n'y a pas assez de lits de soins palliatifs 
résultats : les malades en fin de vie restent dans les services ordinaires de médecine et sont en défaut de soins car il n'y apas assez de personnel pour faire ces soins spécifiques. triste constat !
avatar
brigitte57
Contre le nouvel ordre mondial

Féminin Messages : 546
Age : 60
Localisation : lille 59000
Inscription : 20/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Message par azais le Lun 1 Oct 2018 - 16:41

Les soins palliatifs ne sont pas reservés aux personnels soignants : il est  possibleà toute personne qui s'y sent appelée de se former et d'intégrer une équipe de benevoles . 

deplus des équipes de soins palliatifs à domicile se developpe également 

 Bref   tout catholique ou homme de bonne volonté , ceux qui ont disponibles , à la retraite ou dont les enfants ont pris leur autonomie  peuvent se mobiliser ...  bel appel  que ce FIL . 

Merci @nine
avatar
azais
Dans la prière

Masculin Messages : 5370
Age : 67
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Message par brigitte57 le Lun 1 Oct 2018 - 16:45

@azais a écrit:Les soins palliatifs ne sont pas reservés aux personnels soignants : il est  possibleà toute personne qui s'y sent appelée de se former et d'intégrer une équipe de benevoles . 

deplus des équipes de soins palliatifs à domicile se developpe également 

 Bref   tout catholique ou homme de bonne volonté , ceux qui ont disponibles , à la retraite ou dont les enfants ont pris leur autonomie  peuvent se mobiliser ...  bel appel  que ce FIL . 

Merci @nine
@azais
effectivement, heureusement qu'existe le bénévolat pour parer ou rattraper les carences de notre société  déshumanisée, je suis d'accord avec vous.
avatar
brigitte57
Contre le nouvel ordre mondial

Féminin Messages : 546
Age : 60
Localisation : lille 59000
Inscription : 20/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Message par nine le Mer 3 Oct 2018 - 17:35

Merci au @Père Nathan de nous relayer la voix de l'Eglise pour les soins palliatifs.
J'ai une amie catholique pratiquante et responsable d'un lieu spirituel d'accueil qui est décédée dans une unité spécialisée près de Marseille. Ses derniers jours ont été particulièrement lumineux. Le prêtre qui la suivait nous a témoigné lors de son homélie aux obsèques, de son dernier parcours de purification et les derniers mots qu'elle avait prononcé : Espérance ! Espérance ! Espérance !

Merci @Azais de nous rappeler que l'accompagnement des malades peut aussi se faire à domicile. Le deuxième mystère Joyeux peut se vivre aussi comme cela...

Le malade peut demander une hospitalisation à domicile pour finir sa vie auprès des siens. Cela nécessite un investissement pour les familles mais lorsque c'est possible, comme il est beau d'offrir ce dernier cadeau... bien sûr, tout dépend du type de la maladie et des possibilités de chacun.  I love you

nine
avatar
nine
Avec Sainte Therese de l'Enfant Jésus

Féminin Messages : 150
Inscription : 13/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question au Père Nathan à propos des soins palliatifs

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum