Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Joseph ou le déploiement de la grâce Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

Joseph ou le déploiement de la grâce

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Isabelle-Marie le Sam 23 Déc 2017 - 12:58

Très belle conférence de l'Avent sur Saint Joseph :

Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 4972
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Isabelle-Marie le Dim 24 Déc 2017 - 11:11

Pour compléter, sur Saint Joseph, voici quelques extraits d'un grand admirateur de Saint Joseph, le Père Olier, repris et commentés par le Père Nathan lors du "Parcours spirituel Carême 2016" qu'il avait proposé aux membres de ce forum :

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Manuscrits autographes du séraphique fondateur de la compagnie de saint Sulpice, compagnon de saint Vincent de Paul, Père Olier, qui parle admirablement de saint Joseph.


« L'admirable saint Joseph fut donné à la terre pour exprimer de manière sensible les perfections adorables de Dieu le Père. Et s'il faut une infinité de créatures, une multitude de saints pour représenter Jésus-Christ, un seul saint est destiné pour représenter Dieu le Père. »

« Si Dieu le Père a pris ce saint pour être l'idée et l'image de ses perfections, et s'il a rendu visible en lui ce qui est caché de toute éternité dans le sein de son Etre, l'excellence de ce grand homme est incomparable. »


I. I. COMMENT DIEU LE PÈRE A HONORÉ SAINT JOSEPH


1. Il est l’image des beautés du Père éternel


« Si les beautés de la nature évoquent la beauté du Dieu créateur, le seul visage de Joseph avec tous les charmes et les douceurs de la paternité est formé sur l'idée du Père éternel, pour le représenter à son Fils unique, lui-même en qualité de Père. »

2. Il est l’image de la sainteté du Père éternel


« Ce grand saint vit dans une sainteté parfaite. Et l'évangile nous le présente à contempler comme rempli de cette sainteté incomparable en disant de lui : « Cum esset justus ». Il est établi avec ce caractère unique de sainteté, telle qu'il est destiné pour être le gardien, non seulement de la créature la plus sainte, et la plus précieuse au monde, la Très Sainte Vierge Marie, mais encore de son Fils, qu'il engendre éternellement « in sanctitate et justitia coram ipso ».


3. Il est le CARACTERE et l’image de la fécondité du Père éternel


« L'Eglise nous offre saint Joseph à honorer huit jours avant le saint mystère de l’Incarnation, afin que, dans saint Joseph, nous adorions Dieu le Père, préparant et portant dans son sein les desseins du saint mystère de son Fils. Ce mystère étant caché dans le sein adorable du Père nous est donné à vénérer en saint Joseph. Il a été comme un sacrement du Père éternel sous lequel Dieu a porté, engendré son Verbe incarné en Marie, et sous lequel il a in-spiré la substance divine (...) sans qu'interviennent ni le sang, ni la chair, ni la volonté humaine. »


4. Il est l’image de l’amour du Père éternel pour son Fils


« Dieu le Père, en choisissant saint Joseph pour en faire son image à l'égard de son Fils, a vécu dans le sein de saint Joseph où il aimait son Fils, d'un amour immense et infini, disant continuellement de ce Fils unique : « Voici mon Fils, mon Bien-aimé, en qui je mets toute ma dilection ». Si le Père, en lui-même, aime son Fils comme Verbe éternel, dans saint Joseph, il aime ce même Fils comme Verbe incarné. Il résida dans l'âme de ce grand saint et la rendit participante, non seulement de ses vertus, mais encore de sa Vie et de son Amour de Père : c'est pourquoi le divin saint Joseph entrait dans l’amour du Père éternel pour son Fils et l'aimait dans l'étendue, l'ardeur, la pureté et la sainteté de cet Amour... »


« Saint Joseph est le caractère extérieur de la compassion et de la tendresse du Père éternel pour les misères des hommes. »


« Le Père éternel, ayant choisi saint Joseph, pour en faire l'image de sa Paternité, a pris en lui un esprit de compassion et de tendresse pour les misères des hommes et s'est fait, en lui, le Père des miséricordes. Avant son Incarnation, le Verbe est plein de rigueur :

« Vox tonitrui tui in rota, vox confringentis cedros »
[Voix tonitruante dans les nuées, voix qui casse les cèdres »].

Mais depuis qu'il s'est fait homme, il s'est rendu sensible à nos maux, il est plein de douceur et de tendresse : « Mitis et humilis corde » [« Doux et humble de coeur »] : il est plein de compassion pour nos misères. De toute éternité, le Père était séparé de la chair, élevé en sainteté infiniment au-dessus de notre état, alors insensible à nos maux et plein de sévérité pour les hommes. Mais du moment qu'il s'est revêtu de la personne de saint Joseph et qu'il s'est voilé sous l'humanité de ce grand saint, il est devenu miséricordieux, plein de tendresse et de sensibilité pour les misères humaines. En lui, il est Père des miséricordes. C'est pourquoi saint Paul, après avoir dit : « Dieu soit béni », ajoute : « Le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des miséricordes ». C'est-à-dire qu'en se rendant le Père de Jésus en saint Joseph, il devient Père des miséricordes, tandis qu'auparavant il était dans son état de Dieu juste et insensible. »

5. Saint Joseph est l’image de la sagesse et de la prudence du Père éternel


« Puisque Dieu le Père a voulu paraître en la personne de saint Joseph, il lui a fait une communication abondante de son esprit de Père « ex quo omnis paternitas » [« de qui vient toute paternité »].


Et pour conduire la Sagesse éternelle, il lui a donné à lui-même une lumière et une sagesse admirables. « Quelle doit être la grandeur de ce saint à qui Dieu commet la conduite de son Fils. » (...) Le divin Fils avait cette vue claire et distincte de la divinité afin qu'entre autres choses, il fit à tout moment ce que voulait son Père et qu'il fit continuellement ce qu'il lui voyait faire. Le même motif nous oblige de croire que saint Joseph, chargé de la conduite de Jésus, qu'il devait porter à l'accomplissement des desseins adorables de Dieu son Père, desseins d'une si grande conséquence pour le salut des hommes, était lui-même éclairé de cette Lumière divine pour faire toute chose selon l’Esprit de Dieu. (...) Et même la lumière de saint Joseph, qui lui avait été donnée pour la conduite du Fils même de Dieu, était de la nature de celle de la Très Sainte Vierge, que les saints docteurs disent avoir été glorieuse. Si donc, la lumière de saint Joseph est une lumière de gloire, elle a dû être toujours infaillible pour conduire le Fils de Dieu qui ne saurait faillir. (…)


Saint Joseph est donc rempli d'une sagesse admirable, puisque Dieu lui communique la conduite de la Sagesse même. Et si Dieu a coutume de donner des grâces proportionnées à l'éminence des emplois qu'il nous confie, quelle aura donc été cette lumière, cette sagesse à laquelle la Sagesse même a été soumise.


Saint Joseph a été pour Jésus-Christ, ce que Moïse avait été autrefois pour le peuple de Dieu. Comment ce peuple, figure du Sauveur, fut retiré de l’Egypte par Moïse, ainsi Notre Seigneur en fut pareillement retiré par saint Joseph ? Car nous voyons dans ce passage de saint Mathieu, tiré d'Osée : « Ex Egypte vocavi Filium meum », [« D’Egypte, j'ai appelé mon Fils »], que le peuple d'Israël en Egypte est appelé Fils de Dieu parce qu'il était la figure de Jésus-Christ. Saint Joseph fut, en effet, le protecteur du salut de Jésus-Christ dans sa fuite en Egypte et le tint en sa sauvegarde dans le cours de sa vie.


Ô ! Sagesse éternelle !


Si Moïse a eu une si intime communication avec vous, qu'il vous ait vu face à face, que sera-ce donc de saint Joseph ? Le premier qui devait conduire la figure de votre Fils vous vit face à face, et le second qui conduira votre Fils lui-même ne sera-t-il pas plus comblé de vos faveurs ? Si celui qui a porté la loi de mort a été dans la gloire dès cette vie, que les enfants d’Israël ne pouvaient supporter le brillant de sa face, que sera-ce, ajoute saint Paul, de celui qui aura porté sur ses bras la Loi de Vie et de l’Esprit ! Sans doute, jouissait-il d'une contemplation adorable et d'une vue glorieuse de Dieu. »


I. II. COMMENT JÉSUS-CHRIST A HONORÉ SAINT JOSEPH


« Le Fils de Dieu s'étant rendu visible en prenant une chair humaine, il conversait et traitait visiblement avec Dieu son Père, voilé sous la personne de saint Joseph, par lequel son Père se rendait visible à lui.


La très sainte Vierge et saint Joseph représentaient, tous deux ensemble, une seule et même Personne, celle de Dieu le Père. Ils étaient deux représentations sensibles de Dieu, deux images, sous lesquelles il adorait la plénitude de son Père, soit dans sa fécondité éternelle, soit dans sa providence temporelle, soit dans son Amour pour ce Fils lui-même et pour son Eglise. Il voyait en lui les secrets de son Père et il entendait par la bouche de ce grand saint la parole même de son Père dont saint Joseph était l'organe sensible.


(...) C'est une vie admirable que celle de Dieu le Père dans l'éternité, aimant son Fils et le Fils aimant le Saint-Esprit. C'est aussi une admirable vie que celle de Joseph et Marie, images de Dieu le Père pour Jésus-Christ son Fils. Quel était leur amour pour Jésus et l'amour de Jésus pour eux !


Notre Seigneur voyait dans l'une et dans l'autre, la présence, la vie, la substance, la Personne et les perfections de Dieu son Père. La sainte Vierge et saint Joseph voyaient de leur côté la Personne de Dieu en Jésus, avec tout ce qu'il est, Fils de Dieu, Verbe de Dieu, la splendeur de sa vie et le Caractère de Sa substance.

Qui pourrait donc dire l'excellence de saint Joseph, le grand respect que notre Seigneur avait pour lui, et l'amour fort que la Très Sainte Vierge Marie lui portait. Jésus-Christ regardait en lui le Père éternel comme son Père et la Très Sainte Vierge considérant en sa personne le même Père éternel comme son époux. »


I. III. SAINT JOSEPH, PATRON DES ÂMES CACHÉES ET SURÉMINENTES


« Autre est la fonction de saint Pierre sur l’Eglise, et autres sont les opérations de saint Joseph. Saint Joseph est établi pour communiquer intérieurement la vie suréminente qu'il reçoit du Père et qui découle ensuite par Jésus-Christ sur nous. L'influence de saint Joseph est une participation de celle de Dieu le Père en son Fils. Tandis que celle de saint Pierre, et des autres saints, est une participation de la grâce de Jésus-Christ s'écoulant sur les hommes et se distribuant par mesure dans ses membres, celle de saint Joseph est une participation de la source sans règle et sans mesure qui se répand de Dieu le Père dans son Fils.
Et Dieu le Père, qui nous aime du même Amour dont il aime son Fils unique, nous donne à puiser, à goûter, à savourer dans saint Joseph, la grâce et l'amour dont il aime ce même Fils. Dans les autres saints, c'est par parcelle et par mesure qu'il nous le communique ; ici, c'est sans borne et sans mesure, à cause de ce qu'est saint Joseph.


Comme image du Père éternel où aboutit toute prière, et qui est la fin et le terme de toute notre religion, saint Joseph doit être le tabernacle universel de l’Eglise. C'est pourquoi l'âme unie intérieurement à Jésus-Christ et qui entre dans ses voies, ses sentiments, ses inclinations et ses dispositions, cette âme, tant qu'elle sera sur la terre, sera remplie d'amour, de respect, de tendresse pour saint Joseph, à l'imitation de Jésus-Christ vivant sur la terre. Car telles étaient les inclinaisons et les dispositions de Jésus-Christ : il allait aimer avec tendresse Dieu le Père dans saint Joseph et l'adorer sous cette image vivante où il habitait réellement. C'est à nous à suivre cette conduite de Jésus et à aller ainsi rechercher notre Père dans ce saint. »
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 4972
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Isabelle-Marie le Jeu 18 Jan 2018 - 8:30

COMMENTAIRE par Père Nathan du texte du Père OLIER

(Extraits)

I. COMMENT DIEU LE PÈRE A HONORÉ SAINT JOSEPH

Saint Joseph ressemble plus à Dieu qu'à son propre père.

……… Il est essentiel de vivre de l'Immaculée Conception, mais cela ne suffit pas. Il est très intéressant, pour nous et pour le monde, de vivre de ce mariage réalisé entre l'Immaculée Conception et l'époux de l'Immaculée Conception. Le banquet de ces Noces est notre âme.

Il y a trois portes d'entrée dans l'oraison : par la mémoire ontologique, par la contemplation, par le coeur. Il n'est jamais possible que les trois portes soient bouchées en même temps.

Il sera donc toujours possible, quelque soit notre état de faire oraison, surnaturellement.

C'est pourquoi nous essayons de regarder ce lien de paternité entre le Père et le Fils dans l'Esprit Saint, qui se renouvelle en saint Joseph ; cela précisera pour nous la porte d'entrée dans l'intimité divine par le point de vue de la mémoire ontologique, laquelle est bien ce qui nous garde attachés à la présence paternelle et vivifiante de Dieu. Nous avons vu que, pour Jésus, il y a trois sciences simultanées.

* Quand Jésus est dans les bras de Joseph, il est dans la vision béatifique : il voit le Père avec autant de clarté qu'il le voit actuellement dans la résurrection. Il n'a pas eu d'augmentation de sa vision béatifique en son intelligence humaine entre le moment de l'Incarnation et celui de la Résurrection. Il y a certainement eu une extension des effets de cette vision dans son corps, mais c'est une autre question.

* Quand Jésus regarde Joseph, il voit infiniment plus son Père que saint Joseph quand c'est Joseph qu'il voit.

Nous apprenons à regarder saint Joseph en adoptant ce regard de Jésus qui voit éternellement son Père dans la vision béatifique, en même temps qu'il regarde le visage de Joseph :

« Ite ad Joseph » : il faut aller à Joseph pour rencontrer l'Immaculée Conception, pour rencontrer le Verbe Incarné et pour vivre du Père…………..

Le Père Olier le dit ainsi : « Pour représenter Jésus-Christ le Verbe incarné, il y a des milliers de saints, de martyrs, mais pour représenter le Père, il n'y a qu'un seul saint dans l'histoire de l'humanité : saint Joseph. »


………
1. Saint Joseph est l’image des beautés du Père éternel

« C'est par saint Joseph que le Père éternel devient beau pour Jésus, dans la vision béatifique. »
…………..
Comme la limite n'entre pas dans le Père, il est impossible à la beauté d'y entrer : donc, le Père n'est pas beau, c'est le Christ qui fait pénétrer la beauté en Dieu par le Fils. Comme il y a une complémentarité dans l'Amour entre le Père et le Fils pour produire l'Esprit Saint, il faut, pour que le Christ puisse introduire cette beauté de manière incréée dans la Très Sainte Trinité, éternellement, que Jésus saisisse cette beauté dans une relation, dans son humanité sainte, avec une beauté limitée et cependant surnaturelle. C'est donc par saint Joseph que le Père devient beau au regard du Verbe incarné, au regard du Fils ; sinon, il n’aurait pas pu intégrer ce mystère de la beauté dans le passage de l'Incarnation à la Rédemption.
La beauté n'aurait pas pu participer sans St Joseph à la nouvelle sponsalité du Christ ressuscité qui envoie l'Esprit Saint. C'est une théologie très belle pour expliquer les origines incréées de la fameuse Kabod, mot qui exprime en hébreu le poids sensible de la présence de Dieu dans la beauté. Cette relation entre le Père et le Verbe incarné, à travers le visage créé de la paternité incréée en saint Joseph, est source de Kabod, la gloire qui rentre visiblement dans le Temple : toute la théologie de la beauté est là.
…………………
Saint Joseph est le juste, « to dikaïos ». L'article to est important : c'est le point de vue de l'être précédé de l'article défini to on. La justice de Joseph pénètre jusque dans le point de vue de l'être. C'est la seule fois dans la Bible où l'article défini précède la particule métaphysique du point de vue de l'être en l'associant à la justice. Ordinairement, la justice est dans l'ordre de la vie, non pas dans l'ordre de l'être. Ce qui veut dire que cet ajustement à Dieu s'enracine jusque dans le point de vue de la création : Joseph est continuellement suspendu à cet ajustement. Cela touche le point de vue de son esprit, le to on étant coextensible avec l'esprit, comme le dit Aristote. C'est spirituellement que saint Joseph est continuellement suspendu à cet ajustement.
……………

Le prénom Joseph est cité cinq fois en saint Luc. Mais le mot « dikaïos » est mentionné avec l'article pluriel : c'est la justice du juste qui se communique au pluriel : saint Joseph est père du juste Jésus et père des justes. Saint Luc est très impressionné par le fait que Jésus commence en Marie et va vers Jérusalem pour fonder la nouvelle Eglise. C'est cette fécondité dans la paternité surnaturelle incarnée qui est exprimée dans le nombre cinq, ainsi que le pluriel de « dikaïos » avec l'article défini.
Après ces remarques d'exégèse littérale, entrons dans le mystère de saint Joseph en le contemplant, tout en sachant et en se rappelant que l'Ecriture crie le mystère de Joseph tout le temps, avec nombre, poids et mesure, comme le dit le livre des Proverbes. La théologie consiste à faire se rencontrer des textes différents : En frottant deux textes avec le feu de l'Esprit Saint, ce feu finit par prendre, nous a appris St Thomas d'A.


2. Saint Joseph est l’image de la sainteté du Père éternel
…….
Saint Luc nous dit cela au moment où saint Joseph se demande s'il ne doit pas « répudier » la Vierge Marie, car elle est enceinte. Saint Joseph ne doute absolument pas du tout de l'Immaculée Conception, puisque c'est à ce passage précis que l'Ecriture dit qu’il est totalement ajusté à la paternité incréée de Dieu, « to dikaïos on », spirituellement, pneumatiquement, substantiellement. Cela ne peut engendrer aucun doute. …... Saint Joseph sait très bien que le Père s'est réservé la Vierge Marie pour l'épouser et être Un, Père et Mère de l'unique source du Fils dans l'incarnation. Il faut donc qu’il la répudie « dans le secret » : « Il se résout à la délier en secret » (Matthieu, 1, 19). Car Marie et Joseph s'étaient accordés sur leur virginité réciproque. Entre l'Immaculée Conception et saint Joseph, il y a une complémentarité. Or, la limpidité de la Vierge Marie est extraordinaire, et si saint Joseph lui est complémentaire dans la sponsalité, c'est une limpidité de complémentarité. Il sait très bien que Marie est la Vierge, la Sainte. S'il n'a pas eu part à l’Obombration dans l’Incarnation, il a part à l'explication de ce qu'il doit faire, en raison de ce secret qu'il connaît déjà par sa limpidité contemplative et par l'apparition de l'ange, à sa propre annonciation. Il pense qu'il doit se retirer, par respect, par amour et par connaissance. C'est trop grand pour lui. Il ne peut pas être l'époux de la Vierge Marie, sachant que Marie est l'épouse du Père. Dans le mariage, une femme ne peut avoir deux maris. Mais voici qu’avec le Père, l’Ange va lui dire qu’ils ne sont pas DEUX mais UN !!!

« Cum esset justus » est la phrase qui en donne l'explication absolue. Jamais on n’aurait pu rendre cette phrase en hébreu, gloire à Dieu, l’évangile a été écrit en grec : « Substantiellement ajustés »


3. Saint Joseph est le CARACTERE : et le SIGNE (l’image) de la fécondité du Père éternel

(commentaire intégral du P Nathan)

« Le caractère » est un mot théologique qui exprime la présence d'une capacité surnaturelle nouvelle à l'intérieur de l'âme, donnée à travers un sacrement. En exemple, le baptême imprime en notre âme un caractère que nous pouvons utiliser, selon notre liberté personnelle, lorsque nous le décidons. Ceux qui n'ont pas reçu ce sacrement n'ont pas ce pouvoir propre au caractère de ce sacrement. Le caractère du baptême nous permet de faire oraison, de faire un acte de foi surnaturelle, quand nous le voulons : « Seigneur, je veux croire en toi ! »

Nous avons reçu cette capacité au centre de notre âme, et elle nous permet de pouvoir faire jaillir la lumière surnaturelle et la présence du Christ ressuscité, pour qu'il vienne habiter toute notre chair disponible, et pour qu'il vienne établir l'union « en une seule chair glorieuse » avec Lui dont nous avons tant besoin pour rendre toute gloire à Dieu.

A chaque fois que nous faisons un acte de foi surnaturellement, ce sont ces quatre élévations qui se mettent en branle, comme l'explique saint Augustin.

Saint Joseph a, pour lui-même, et il est le seul à l'avoir, un caractère particulier qui ressemble à ce que nous recevons dans le caractère sacramentel ; chez lui, nous pouvons dire qu'il s'agit d'un signe, non pas efficace, mais un signe de fécondité qui vient de la fécondité du Père éternel. Ce qui voudrait dire que, quand saint Joseph le veut, la relation entre le Père et un homme, quel qu'il soit, vient se replacer et se réengendrer dans les membres de son fils. Saint Joseph a le pouvoir de rendre féconde la
fécondité personnelle du Père pour la communiquer de manière incarnée à Jésus, et à nous également.

Saint Joseph n'est fécond que s'il est au ciel avec son corps. Ne l'affirmons pas, car la doctrine de la foi ne l'a pas encore affirmé expressément, mais voyons ce qu’en disent les Pères de l’Eglise :

Le Père Olier nous dit que « l’Eglise nous offre saint Joseph à honorer huit jours avant le saint mystère de l'Incarnation afin que, dans saint Joseph, nous adorions Dieu le Père. »

Se mettre à genoux devant Joseph revient donc à honorer le visage instrumental de la fécondité incréée du Père vis-à-vis du Verbe incarné.

« Il a été comme un sacrement du Père éternel sous lequel Dieu a porté, engendré son Verbe incarné en Marie, et sous lequel il a in-spiré la substance divine ».

C'est la phrase la plus puissante ! Mais au lieu de dire un sacrement éternel, je dirais que saint Joseph a été un quasi-sacrement, car ce n’est pas tout à fait un sacrement. Un sacrement est un signe efficace, tandis que Joseph est un signe de la fécondité incréée du Père. Cela veut dire que sans saint Joseph, le Père éternel ne pouvait pas porter son Verbe incarné en Marie. Sans Joseph, le Père ne pouvait pas introduire cette fameuse spiration intérieure de la substance divine dans le Christ, le Christ n'aurait pas pu recevoir en son intimité humaine la spiration même de l'Esprit Saint.

L'Eglise n'a jamais condamné ce que dit ici le Père Olier, notons-le bien avant de continuer à approfondir sa méditation.
Précisons ici ce que nous devons entendre par ‘caractère divin’, pour ne pas faire de confusion avec ce que l'on entend usuellement dans notre langage courant lorsque l'on parle de caractère, de tempérament psychologique ou de caractère génétique. Nous avons vu que le « caractère génétique » est la partie physique, biologique, permettant de porter la mémoire ontologique dans son exercice passif. C’est un conditionnement sine qua non, ce n'est pas le pouvoir de la liberté humaine. Il en est de même du « caractère psychologique » qui est un conditionnement : il donne une qualité, il ne donne pas un pouvoir.

Tandis que le caractère que nous voyons ici ne s'entend pas d'un conditionnement ou d'une disposition, c'est un pouvoir, une capacité, que nous pouvons utiliser avec notre liberté. Ce pouvoir touche vraiment une source nouvelle nous permettant de poser de nous-même un acte personnel, mais qui va avoir pour caractéristique d'être un acte d'ordre théologal, surnaturel, ou divin.
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 4972
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty 11-19/3 Neuvaine-Saint-Joseph Bioéthique en union au le Coeur Immaculé de Marie et ND de Rocamadour

Message par azais le Sam 10 Mar 2018 - 20:26

neuvaine-saint-joseph (du 11 au 19 mars) 


Joseph ou le déploiement de la grâce St-jos10



Neuvaine  à Saint Joseph, 


 St Joseph  
Nous déposons dans tes bras la PMA,  Paternité et Maternité Accomplies :


"Jésus, Marie, Joseph, 
je vous aime, ayez pitié de nous,
 sauvez toutes les âmes, Amen" 
(ter)

 dire 3 fois, matin, midi ou soirée, au coucher
9 jours, jusqu'au 19 mars


 "En PMA , en France, 420.000 embryons humains sont obtenus par Fécondation in vitro  
 20.000 donnent lieu à une naissance chez des parents infertiles ou inféconds 
 1000 par jour sont détruits, ne "résistent" pas, sont congelés dont 6000 seulement  survivront" (*)

 St Joseph nous vous confions ,
 en  union et en les consacrant au Coeur Immaculé de Marie 
  et Notre Dame de Rocamadour qui vogue à pleine voile autour du monde (1) 
chacun de nos enfants PMA  
leurs donneurs d'ordre 
et leurs pères "scientifiques" 
et nous implorons pour tous 
la Miséricorde du Père du Fils et du Saint Esprit 


azais
azais
Dans la prière

Masculin Messages : 5530
Age : 68
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Isabelle-Marie le Dim 18 Mar 2018 - 19:42

Saint Joseph et le Mystère de la Très Sainte Trinité

La spiration est un terme théologique : in-spirer veut dire spirer de l'intérieur. C'est une spiration à l'intime du mystère même de saint Joseph et de la paternité incréée de Dieu. Ce qui est extraordinaire, c'est que le terme « spiration » relève habituellement de la Procession du Saint-Esprit, or le Père Olier l'emploie pour saint Joseph.

Les Processions à l’intérieur du mystère de la Très Sainte Trinité

Première procession : le Père, première Personne de la Très Sainte Trinité, engendre la deuxième Personne, le Fils. Le Père est donc origine du Fils, « Lumière liée de la Lumière, vrai Dieu né du vrai Dieu ». Dieu se contemple lui-même et lorsque Dieu se contemple, il engendre à l'intérieur de lui-même un Verbe. Deux Personnes apparaissent alors dans un face à face éternel. Et, en Dieu, dans la pure Lumière, dès que deux Personnes sont en présence, spirituellement, substantiellement, en acte, elles s'aiment. Toute leur vie spirituelle consiste à vivre de l'amour dans la pureté contemplative d'une relation personnelle, en « communion de personnes ».

Deuxième procession : le Père et le Fils se contemplent. De cette contemplation va naître une source d'Amour. Le Père et le Fils s'aiment dans l'unité des deux, se donnant l'un à l'autre à la manière du don mutuel de l'époux et l'épouse lorsqu'ils s'accueillent et qu'ils s'aiment. Il faut, pour cela, non seulement que le Père ait engendré son Fils, que le Verbe soit engendré par le Père, mais il faut aussi que le Père aime le Fils, dans ce face à face, et que le Fils aime le Père à la manière dont l'époux et l'épouse s'aiment dans l'unité des deux. Ils ex-spirent dans l'Amour. Ils in-spirent cet Amour à l'intérieur l'un de l'autre. Ils re-spirent l'un dans l'autre cet Amour substantiel, ce souffle divin et glorieux. Ils con-spirent tous les deux à une unité sponsale. Ils a-spirent à disparaître dans l'Amour du Saint-Esprit et ils ex-spirent, meurent d'Amour l'un et l'autre. Comme nous ne pouvons dire à chaque fois, a-spirer, ex-spirer, in-spirer, re-spirer... nous disons « spirer ».
La mystique de saint Joseph est une spiritualité particulière qui s'inscrit à l'intérieur de cette doctrine de l'in-spiration.

Troisième procession : de cette source d'Amour va naître une troisième Personne, l’Esprit Saint. Le Père et le Fils, l'Epoux et l'Epouse, spirent activement le Saint-Esprit, et l'Esprit Saint est spiré passivement.


Dans le mystère de Joseph, le Père est présent, il est dans une spiration active, tandis que Joseph se trouve être instrumentalement, et donc passivement, comme le canal de cette spiration paternelle et divine. Saint Joseph fait l'unité au niveau de l'in-spiration, entre la spiration active et la spiration passive. Ce que la Vierge Marie ne fait pas. Il y a une certaine unité des mystères de Procession dans la Trinité qui se réalise en saint Joseph. Cela peut se dire mystiquement, mais ne relève pas du mystère de la personne de saint Joseph.


Marie a sa place dans cette perspective.

Il y a quelque chose d'extraordinaire dans la première Procession. L'Immaculée Conception épouse le Père dans cette contemplation éternelle qui lui fait engendrer un Verbe. La Vierge Marie est donc introduite à l'intérieur de la contemplation ou génération active du Père et de la génération passive dans le Fils : elle fait l'unité des deux : elle est Mère de Dieu.
Marie et Joseph ont donc un rôle complémentaire dans l'unification incarnée des processions trinitaires. Et lorsqu'ils s'unissent dans le mariage, la Très Sainte Trinité peut pour ainsi dire tout naturellement s'établir dans leur unité intime, grâce au mystère du Verbe incarné :

« Inspiratur substantia divina ».


Autre précision terminologique : la substance. … La substance est ce qui fait que l'être divin, à l'intérieur de lui-même, subsiste de manière personnelle, divinement. Or, ce qui fait subsister les trois Personnes divines à l'intérieur de l'unique nature divine, ce sont précisément les Processions.
Cette précision nous permet de mieux saisir la complémentarité entre le mystère de l'Immaculée Conception dans sa maternité divine et le mystère de l'instrument, saint Joseph, par rapport à son rôle instrumental dans l'unification de l’« inspiratur substantia divina ».



Le mystère de Joseph et les Orthodoxes

Le mystère de Joseph est peut-être celui qui pourrait nous rapprocher de l'orthodoxie. Les orthodoxes rejettent le Filioque.
Pour eux, le Saint-Esprit procède du Père, comme le Fils procède du Père : le Père a deux bras.
Jamais un orthodoxe ne dira le Credo de l'Eglise catholique :
« Je crois au Saint-Esprit, il procède du Père et du Fils. »
Pour l'Eglise orientale, c'est bien le Père qui envoie son Fils, comme l'écrit saint Jean.
« C'est le Père qui m'a envoyé », « Comme le Père m'a envoyé, moi aussi, je vous envoie », « Je suis le Fils de Dieu, je suis engendré par le Père ».

Saint Jean dit encore : « Le Verbe de Dieu », or le Verbe est un produit du Père ; puis le Fils est envoyé, il s'incarne, il revient vers le Père après l’avoir annoncé : « Je vais vers le Père ». Et les Apôtres ne le croyaient pas,« parce que l'Esprit Saint n'avait pas encore été envoyé », parce que le Fils n'était pas encore retourné vers le Père. Jésus le dit à sainte Marie-Madeleine : « Ne me touche pas, je ne suis pas encore retourné vers le Père. »

Pour l’Orient, c'est encore le Père qui est l'unique origine de l'envoi du Saint-Esprit. Le Christ Jésus dit aux apôtres, en saint Jean chapitre 15, juste après avoir célébré l'Eucharistie et avant d'être arrêté : « Priez le Père pour qu'il vous envoie le Paraclet ; il vous l'enverra en mon Nom.» C'est donc le Père qui envoie l'Esprit Saint, parce que nous disons : « Au Nom du Christ, envoyez-nous l'Esprit Saint ! » Donc, disent-ils, c'est bien le Père qui envoie le Fils et c'est bien le Père qui envoie l'Esprit Saint.

Dans la vision orthodoxe, s'il y a deux Processions, il faut les situer entre le Père et le Fils d'une part, et entre le Père et l'Esprit Saint d'autre part. Pourquoi donc les catholiques les placent-ils autrement ? Les orthodoxes pensent que nous compliquons tout en mettant en Dieu quatre termes relationnels subsistants, deux ordres d'origine, deux processions et trois Personnes. Ils pensent que le Père a deux bras qui viennent étreindre l'humanité. Le Père envoie son Fils et il envoie l'Esprit Saint à l'image de ce qu'il fait éternellement en lui-même en tant que Dieu trinitaire.

Le troisième schéma aussi est orthodoxe : le Père engendre un Verbe, et du Père procède, par le Fils, qui est le Verbe, l’Esprit Saint. Ici, il y a encore deux Processions qui ont une seule origine qui est le Père. Le Verbe contribue bien, mais de manière instrumentale, à la production du Saint-Esprit. Il n'est pas origine du Saint-Esprit. Voilà ce qu'enseignent les orthodoxes.
Dans le premier schéma, c'est le Père et le Fils qui sont, tous les deux ensemble, dans leur unité, source de l’Esprit Saint. Il y a un ordre d'origine du Saint-Esprit, de manière égale, au Père et au Fils.


Voilà les trois positions théologiques qui sont toutes trois traditionnelles. Elles ne sont pas contradictoires.

Dieu, en lui-même, est Amour, éternellement, avant la création du monde.

* Le premier schéma exprime ce que sont les relations inter-trinitaires, avant la création du monde, en Dieu lui-même. Mais quand Dieu va créer l'univers, l'humanité va tomber, à cause du péché originel, à cause de la chute angélique et à cause aussi des tentations. Alors, le Père va envoyer son Fils dans le monde. Mais il va falloir attendre que le Fils prenne possession de ce monde jusque dans son corps et qu'il le réintroduise dans le sein du Père, pour que le monde entier ainsi introduit dans le sein du Père par le Fils puisse recevoir l’Esprit Saint.

Cette vision montre la distinction des trois Personnes dans la perspective de la rédemption et de la glorification du monde, c'est une vision d'économie divine regardant les relations entre chacune de ces Personnes et la création qui doit être sauvée. De sorte que nous comprenons mieux que si Jésus dit, en effet, que les apôtres ne pouvaient pas recevoir l'Esprit Saint parce qu'il n'était pas encore remonté vers le Père, il ne cherchait pas par là à révéler la structure de la Très Sainte Trinité en Elle-même dans l'éternité.

* L'autre schéma montre « le Père, le Fils et le Saint-Esprit », non pas dans la perspective de la rédemption et de la glorification du monde, mais dans la perspective de la création et de la providence divine sur le monde. C'est une relation que l'on pourrait qualifier de « sagesse naturelle » entre la Très Sainte Trinité, créatrice du monde et emportant le monde dans sa gloire. …. En effet, le Père engendre un Verbe, et c'est dans le Verbe, dans la Lumière, à travers son Fils, qu'il a créé toutes choses : nous avons été créés dans le Fils. Et Dieu nous attire à lui, en son Fils Bien-aimé, par l'Esprit Saint. D'une certaine manière, c'est l'aspect de la vocation de l'être créé à l'image et ressemblance de Dieu.


* Pour les catholiques, ces visions sont toutes les trois exactes, mais, quand nous voulons regarder la Très Sainte Trinité au niveau de l'essence divine, en Elle-même, c'est le premier schéma qu'il faut retenir.

Des textes dans l'Ecriture montrent que l’Esprit Saint procède du Fils comme du Père, à égalité.
Le Christ dit : « Je vous enverrai l'Esprit Saint ». S'il dit « je » sans même notifier le Père, cela ne signifie-t-il pas qu'il est source, qu'il y a un ordre d'origine entre le Fils et l'Esprit Saint ? Cela aussi est inscrit indéniablement dans la révélation évangélique.

Toute la mystique des énergies divines des orthodoxes va s'inspirer de cela. Il est possible que ce soient les deux bras du Père, le Fils et le Saint-Esprit, qui représentent la Très Sainte Trinité, dans le point de vue de la rédemption et de l'économie divine. En effet, c'est à partir du discours sacerdotal du Christ qu'il y a toutes ces relations qui s'expriment de cette manière : « Je prierai le Père et il vous enverra l'Esprit Saint » et « Je viens du Père, c'est le Père qui m'a envoyé ».

C'est le Christ qui révèle cela, ayant déjà engendré substantiellement le mystère de la rédemption, puisqu'il vient de célébrer l'Eucharistie. Entre l'aspect substantiel du caractère sacramentel de l'Eucharistie qu'il vient de célébrer et son accomplissement sur la Croix, le Christ peut exprimer cela. C'est pour cette raison que j'aurais tendance à dire que c'est peut-être ce schéma des deux bras du Père, le Fils et l'Esprit Saint, qui exprime le mieux l'économie de la rédemption.

La Providence divine, le point de vue de la prédestination, que l'on trouve dans l'Apocalypse, relève davantage du troisième schéma : Dieu crée dans son Fils, attirant tout à travers son Fils,grâce à l'Esprit Saint. Il est indéniable que Jésus dit que c'est par le Fils que l'Esprit Saint est envoyé, et que c'est le Père qui l'envoie. De ce point de vue, nous pouvons être d'accord avec les orthodoxes quand ils disent que les deux bras du Père sont le Fils et l'Esprit Saint. …. Dans notre vie chrétienne, quand nous recevons le Saint-Esprit, nous le recevons directement du Père. Cela est vrai. Aussi … Mais si nous passons par l'Immaculée Conception, nous pénétrons dans le mystère éternel de la Très Sainte Trinité, dans la réalité des processions éternelles et incréées. Nous pouvons recevoir en Elle l'Esprit Saint de l'Unité du Père et du Fils.

C'est pourquoi, nous comprenons que les orthodoxes n'acceptent pas encore ce que nous formulons dans le Mystère de l'Immaculée Conception, car il est impossible de proclamer ce mystère si l'on n'est pas d'accord avec la doctrine du Filioque.
En effet, le Mystère de l'Immaculée Conception est un développement, un approfondissement de la vision trinitaire du point de vue du Filioque. Vous ne vous en doutiez pas, n’est-ce-pas ?


La Theotokos

La Très Sainte Vierge Marie est obombrée par l'Esprit Saint, et la Puissance du Très-Haut pénètre en elle pour qu'elle engendre un Fils. La Theotokos, dans ce schéma, n'a pas besoin de l'Immaculée Conception. Il suffit qu'elle soit obombrée par l'Esprit Saint pour engendrer le Fils dans sa chair. Tandis que la doctrine de l'Immaculée Conception va expliciter ce fait que la Vierge Marie a été introduite dans cette première procession entre le Père et le Fils, à l'intérieur même des relations incréées.
Pour les orthodoxes, la Vierge Marie est comblée de grâce, et elle est sanctifiée, pas nécessairement à sa conception, mais avant le mystère de l'Incarnation, sans plus de précision quant au moment.

Le mystère de l'Immaculée Conception va donc permettre de comprendre comment Marie pénètre en Dieu à l’intime de ses Processions trinitaires, AVANT la Création du monde !!.

L’Immaculée Conception prend toute la personne de la Vierge Marie qui entre dans ce mystère, donc depuis le premier moment de son existence.

Si nous voulons connaître le mystère de la Très Sainte Trinité en essayant de ressentir chacune des trois Personnes dans notre intériorité mystique, il vaut mieux prendre la mystique des énergies, la mystique orthodoxe, car elle est plus proche du point de vue de la Sagesse créatrice.

Et la création, nous le savons bien, est en fonction de nous.

Mais si nous voulons une mystique surnaturelle pure, il faut prendre celle de l'Immaculée qui est celle de l'Eglise catholique.
Ceci étant, la mystique catholique ne nous empêche pas d'être liés à chacune des trois Personnes divines du point de vue de la communion des Personnes dans notre dimension de créature.


Il est nécessaire de passer par ces trois schémas car nous devons être intégrés dans la Très Sainte Trinité, dans les trois dimensions de l'image de Dieu dans l'homme. En exclure une n'est pas bien, elles sont toutes les trois intégrantes et vivifiantes.
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 4972
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Isabelle-Marie le Lun 19 Mar 2018 - 10:30

Saint Joseph, Sacrement du Père éternel

Saint Joseph EST le …« quasi-sacrement du Père éternel sous lequel Dieu a porté, engendré son Verbe incarné en Marie ».
Le Père Olier étant un théologien, prend l'analogie du sacrement jusqu'au bout.
Dans le sacrement de l'eucharistie, nous recevons la présence réelle du Christ mort et ressuscité, avec toute son humanité et toute sa divinité, sous les espèces du sacrement, sous les apparences du pain et du vin.
Pour le mystère de Joseph, il y a une analogie à faire avec la transsubstantiation sacramentelle, mais attention, respectons tout de même l'expression employée de quasi-sacrement. Nous prenons la Très Sainte Trinité dans ses processions « substantia divina », mais peut-être faut-il penser que le Père Olier voulait signifier ici que saint Joseph a été le quasi-sacrement sous lequel le Père a inspiré la substance divine.


Saint Joseph et la substance divine :

Comment le Père, qui est une Personne à l'intérieur de la Très Sainte Trinité, va-t-il spirer à l'intérieur de lui-même la substance divine de la Première Personne de la Très Sainte Trinité, cette substance divine étant ce qui est propre à l'unité des trois Personnes ?
Nous pouvons peut-être dire, mystiquement, que saint Joseph fait l'unité entre le point de vue de l'actif et du passif dans la spiration intime des Trois.

Qui est comme Dieu ?
Qui est Joseph ? Cette formule ne nous projette-t-elle pas une grande lumière sur la prédestination de Joseph ?



Lumière de St Joseph :

 sur la gloire qui lui est propre dans la vision béatifique, très probablement, ainsi que dans sa fécondité actuelle sur l'Eglise et sur la Jérusalem céleste ? Mais je pense aussi que cette expression regarde sa vocation temporelle, sa sainteté historique dans son union avec Marie.
Le Père, première Personne de la Très Sainte Trinité, est en relation, certes, avec le Fils qu'il engendre et avec le Saint-Esprit, mais il est lui-même en relation avec la substance du Dieu unique, comme le Fils et le Saint-Esprit sont eux-mêmes en relation avec cette même substance du Dieu unique. Tel est le caractère enveloppant de la relation que la Personne du Père, qui est Dieu tout entier, entretient avec la substance unique de Dieu, cette substance appartenant également au Fils et à l'Esprit Saint.


Le caractère « enveloppant » du mystère de Joseph

Ce caractère « enveloppant de l'in-spiration de la substance divine » est tout à fait propre au mystère de saint Joseph. Saint Joseph doit être en effet le protecteur, le gardien du mystère de l'Incarnation. C'est un mystère enveloppant qui donnera à saint Joseph, dans la gloire, de pouvoir être à l'intérieur même du mystère de la spiration intime des trois Personnes divines.
Si nous ne comprenons pas ce mystère, nous le contemplerons au ciel extra-Verbum et non intra-Verbum, puisque nous ne pourrons voir éternellement au Ciel, que ce à quoi nous avons adhéré sur la terre dans la foi.

…. Saint Joseph joue un rôle important puisqu'il est ce marchand qui va permettre au mystère de l'Incarnation vécu par la Vierge Marie d'être immédiatement, dans l'Economie divine, un mystère de Rédemption et d'Amour des pécheurs. Comme c'est un mystère de pardon, c'est un mystère où l'Esprit Saint est impliqué, car le pardon n'est donné qu'à travers la mort et la résurrection de Jésus, sans lesquelles l'Esprit Saint ne peut pas être envoyé.

Dans de nombreux passages de l'Ecriture, nous découvrons ce mystère de complémentarité :

- dans la relation entre la Personne du Père et celle de l'Esprit Saint,
- dans la relation entre l'Esprit Saint et l'Immaculée Conception,
- dans la relation entre le Verbe et Jésus.

Toute l'Ecriture nous révèle ces trois relations. C'est peut-être cela que nous devons demander au Saint Esprit de nous faire découvrir dans la lecture de l'Ecriture.
Voilà ce que nous avons obtenu en commentant le « cum esset justus » en le frottant au passage du livre des Proverbes, pour voir comment Joseph se demande s'il ne doit pas s'effacer et répudier la Vierge Marie « en secret ».



Saint Joseph dans le mystère de la Visitation (Evangile selon saint Luc 1, 39-45)

A l'Annonciation, l'ange signifie à la Vierge Marie que l'amour de Dieu dans le mystère de l'Incarnation est directement lié à un mystère de charité fraternelle : « Ta cousine Elisabeth est sur le point d'enfanter » (Luc 1, 36).
L'amour de Dieu est inséparable de l'amour du prochain.
C'est dans la même révélation que Dieu donne le mystère de l'Incarnation et la nécessité de courir dans la charité fraternelle, l'action de grâces, et la communauté d'un amour éperdu.

Or, Marie, au moment de l'Annonciation était liée par volonté divine, du côté de la charité fraternelle, à la priorité absolue que donne le mariage, donc à Joseph. Ainsi, tout ce qui va se passer dans le mystère de la Visitation est une révélation cachée sur ce qui se passe mystiquement dans la manière dont la charité fraternelle de Marie, qui porte le Verbe incarné, va s'exercer par rapport à Joseph. Voilà une clef de lecture importante !

C'est à l'occasion de la Visitation que nous sont donnés les deux fameux cantiques du Nouveau Testament.
Le troisième cantique du Nouveau Testament, le cantique de Siméon, nous sera donné lors de la présentation de Jésus au Temple.

Dans notre vie liturgique chrétienne, nous vivons des cent-cinquante psaumes de l'Ancien Testament et des trois psaumes du Nouveau Testament, et chaque jour l'Eglise récite les trois psaumes :

- le Magnificat de Marie, psaume de la Mère de Dieu,
- le Benedictus de Zacharie, père de Jean-Baptiste, psaume du Père,
- et le Nunc dimittis de Siméon, psaume du Grand Prêtre, le Christ.

Le Nunc dimittis est le psaume du sacerdoce qui ex-spire l'Esprit, dans l'offrande finale de lui-même. Ce Nunc dimittis représente le grand chant du Christ Prêtre, qui expire dans l'offrande victimale de lui-même. C'est le mystère du sacerdoce du Christ qui brûle éternellement sur la bougie de l'humanité tandis qu'il rayonne au-delà du voile dans la résurrection. La Chandeleur exprime cette touchante évocation par le symbolisme de la bougie.

Dans ces trois psaumes, l'un exprime prophétiquement et annonce le chant du Prêtre offert en victime, l'autre annonce le chant de la Vierge Marie, la Mère, et le troisième annonce le Père du grand Prophète, saint Joseph (de manière figurative, Jean le baptiste renvoie au Christ, cela est trop clair).

Il est très beau de croiser la prière de l'Immaculée Conception et celle de saint Joseph, le Magnificat et le Benedictus, pour éprouver un peu ce qu'ils éprouvent dans leurs coeurs unis par un brûlant amour de charité sponsale et fraternelle, au moment de la Visitation.

Nous pouvons donc relire ainsi les paroles de Zacharie :

« Son père fût rempli de l'Esprit Saint et il prophétisa en ces mots :
Béni sois-tu Seigneur, Dieu d’Israël,
tu visites et rachètes ton peuple.
Tu nous suscites une force de salut
dans la maison de David, ton serviteur. [Nous l’avons vu longuement]
Comme tu l'avais dit par la bouche des grands saints prophètes d'autrefois,
que nous serions affranchis de la crainte,
délivrés des mains de l'oppresseur et de l'ennemi,
miséricorde manifestée envers nos pères,
souvenir de ton alliance sainte,
serment juré à notre père Abraham
que tu nous donnerais d'être affranchis de la crainte
afin que délivrés de la main des ennemis
nous te servions dans la justice et la sainteté en ta présence, tout au long de nos jours.
Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut.
Tu marcheras devant la face du Seigneur pour préparer ses voies,
pour annoncer à ton peuple le salut par la rémission de ses péchés.
Amour du coeur de notre Dieu,
Soleil levant qui vient nous visiter,
Astre d'En-Haut sur ceux de la ténèbre qui gisent dans l'ombre de la mort
Viens, guide nos pas au chemin de la paix. » (Luc, 1, 67-79)




C'est immense !
C'est le psaume récapitulateur de quelqu'un qui a compris qu'il était l'enveloppant, le père de toute l'Eglise, de tout le corps mystique du Christ, de toute la race du Christ.

Aux mêmes moments, nous voyons Marie, Mère, qui se réjouit, et Joseph silencieux qui bénit.


Remarquons en effet que Zacharie avait été rendu muet. Un des pères de l'Eglise dit que c'est normal, car une prophétie ne peut surgir en surabondance qu'à partir du silence. Le prophète n'est que la surabondance d'un silence intérieur, le silence du Père, le silence de la sainteté incréée de la première Personne de la Très Sainte Trinité, sous le visage incarné de Joseph, et source de la grande prophétie du Verbe, prophète de l’amour du prochain.

Tout le cantique évangélique de Zacharie est là pour nous montrer ce que Joseph vit, ce que Joseph enfante, ce que Joseph fait naître en tant que père : tout le mystère de la rédemption et de la charité fraternelle.

Tout ce que saint Joseph a vécu, nous devons le vivre à notre tour, en son nom, à sa place, tout comme nous devons vivre ce qu'a vécu la Vierge Marie. Mais, surtout, nous devons vivre de l'unité de l'homme et de la femme, de l'unité de l'époux de Marie et de l'Immaculée Conception.

Cette unité des deux est une troisième réalité qui constitue le coeur de notre méditation.
L'Eglise avait déjà parlé de ce mystère, sans toutefois l'expliciter car le dogme et la doctrine de l'Immaculée Conception n'avaient pas été définis.

De même, avant la proclamation du dogme de l'Immaculée Conception, ne pouvaient pas être explicités les secrets considérables et nécessaires pour le salut final du monde entier qui se déroulèrent dans le mystère de la paternité incréée sous le visage de saint Joseph, parce que saint Joseph épousa avant tout en Marie les trésors scellés en elle par Dieu de sa plénitude de grâce et de son Immaculée Conception.

Saint Joseph est l'époux de l'Immaculée Conception. « Mais d'où vient celle-ci, qui monte du désert ? » Elle vient, nous l'avons déjà précisé, d'une émanation qui procède comme le fruit de l'unité du Verbe de Dieu et de l'Esprit Saint dans la blessure du coeur cadavérique de Jésus, lorsque ces deux Personnes divines purent s'unir là dans une passivité substantielle d'Amour, pour réaliser un seul Amour. Ainsi pouvons-nous répondre en quelques mots à la question que se posait le père Kolbe : « Qui est l’Immaculée Conception ? » Quand le corps de Jésus est mort, le Verbe de Dieu fit en effet le don de sa Personne selon un amour qui prenait un mode de passivité substantielle, à travers cette plaie cadavérique. La rencontre de ces deux Personnes de la Très Sainte Trinité dans le temps du grand sabbat a produit quelque chose de créé : la réalité profonde, essentielle et personnelle de l'Immaculée Conception.



Saint Joseph est donc l'époux de l'Immaculée Conception. Sans Joseph, il eût été possible que se réalise l'incarnation du Verbe de Dieu dans la chair, puisque l'Immaculée Conception implique déjà en elle-même la présence du Verbe et la présence d'une chair immaculée.

Mais pour le point de vue de l'Avènement, pour le point de vue de la Nativité, saint Joseph est indispensable. Il fallait que tout passe à travers l'unité d'un amour de charité virginale taillée aux dimensions des Personnes divines, dans la plénitude de grâce de l'Immaculée Conception, et aux dimensions de toutes les perfections humaines possibles entre un homme et une femme, par le point de vue de l'union de deux âmes en une seule vie.

La passivité dans la première Procession et la passivité dans la deuxième Procession ne pouvaient pas par elles-mêmes permettre une rencontre de communion personnelle de ces deux Personnes (le Fils et l'Esprit), car il n'y a pas de similitude formelle entre la génération passive du Fils et la spiration passive de l'Esprit Saint. Cette rencontre nuptiale tout à fait nouvelle n'a pu s'actuer que dans l'économie créée de la croix et du coup de lance.

Le corps mort du Christ subsiste substantiellement dans le Verbe, il n'est pas devenu un pur accident lorsque l'âme humaine qui l'animait s'en est séparée.

Quand le coup de lance toucha le corps mort du Christ, ce n'est pas l'âme humaine du Christ qui en fut touchée, c’est la Personne même du Verbe : cette blessure est éternelle. C’est Dieu qui est touché directement.

C'est pourquoi seule la blessure du coeur du Christ est regardée par les Pères comme source des sacrements, source de rédemption originée dans l'éternité recréatrice de Dieu, source du Saint-Esprit et source de l'Immaculée Conception.

Si Joseph épouse Marie, c'est qu'il la connaît. Il a aussi accès, au moins implicitement, au secret de l'Immaculée Conception. Il faut donc vraiment se mettre à une certaine hauteur pour pouvoir parler de saint Joseph. Tant que le mystère de l'Immaculée Conception n'avait pas été défini par le magistère de l'Eglise, développé en théologie mystique par le père Maximilien Kolbe, il était impossible d'expliciter le mystère des « épousailles de complémentarité » de Joseph et de l'Immaculée Conception. C'est sans doute pour cette raison que le Père Olier n'a pas encore été canonisé.






Conclusion

« Le Père a choisi Joseph comme un sacrement sous lequel il a porté et déposé son Verbe incarné en Marie et sous lequel il a inspiré la substance divine. »

Quand le Verbe incarné a été porté et déposé dans la chair de la Vierge Marie, le Verbe s'est déjà incarné, si l'on peut dire. Mais quand il s'enracine pour commencer son élan dans le développement physique des premiers mois de la fécondation, saint Joseph joue un rôle instrumental « sous lequel ». Mais le mystère de l'Immaculée Conception n'a pas besoin de Joseph pour l'incarnation du Verbe : il y a le Verbe, il y a l'Esprit Saint, sous l'opération duquel se produit le mystère de l'Incarnation, il y a aussi bien sûr le mystère de la Vierge Marie, dans le point de vue de la chair.

Mais il faut que ce soit une incarnation pour la charité vis-à-vis des hommes blessés par le péché originel dont Joseph fait partie. Donc, pour que l'incarnation soit immédiatement prise dans sa finalité propre, qui est la rédemption du monde et la révélation des secrets tombés dans l'obscurité à cause du péché, il faut Joseph.

Et le Père se cache derrière le visage de Joseph. Jésus aime son Père. Comme il y a une unité substantielle entre la divinité du Verbe et l'humanité du Christ, il faut qu'il y ait une croissance d'amour proportionnée dans son amour infini pour le Père à travers le visage de Joseph. Toutes proportions gardées, Jésus aime autant Joseph son père de la terre qu'il aime son Père, éternellement, dans le Verbe.

C'est sous l'humanité de Joseph que le Père a in-spiré la substance divine.

C'est ce que saint Jean nous enseigne lorsqu'il dit que le but que se propose le Christ est d'aller à la recherche du Père : « Je vais vers le Père ». Jésus dit bien que le but vraiment ultime consiste à aller à la recherche du Père. Il dit bien que ce but n’est pas que nous allions à la recherche du Fils, du Verbe ni de l’Esprit Saint, mais à la recherche du Père.



En résumé :

Il est le SIGNE, le CARACTERE de la fécondité du Père éternel. Il a été un SACREMENT sous lequel Dieu a porté-engendré son Verbe incarné en la Vierge et sous lequel il a inspiré la Substance divine.

(textes tirés du livre : St Joseph, P. Patrick Nathan)
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 4972
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Père Nathan le Lun 19 Mar 2018 - 13:28

Une homélie en l’honneur de St Joseph notre Père fêté lundi 19 mars




 Merci Isabelle pour avoir ouvert un FIL spécial St Joseph


On pourrait y déposer des demandes des intentions des dessins des images des icônes des témoignages à la Gloire du Papa de TOUS !


Joseph ou le déploiement de la grâce B36ebe10
Père Nathan
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 3892
Age : 68
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Père Nathan le Lun 19 Mar 2018 - 20:45

St Joseph dans une extase de Marie Julie Jahenny :




Saint Joseph implore pour le pain de l’âme 


Je me trouve avec Saint Joseph. Il me dit : 
- Chers amis, je viens dire un mot à vos coeurs qui savent aimer la Mère et son Fils adorable. Pour le père, donnez-lui aussi une petite part d’amour. 
- Saint Joseph, nous voulons bien mais à condition que vous nous accordiez une grâce. 
- Je ne sais rien refuser; je suis généreux, mais je veux être aimé. 
- Si vous nous donnez, c’est bien le moyen de l’être. Grand Saint Joseph, nous vous avons prié avec toute la ferveur possible. mais si vous n’accordez rien - voyez, vous êtes dans nos maisons entouré de fleurs et la Sainte Vierge n’en a pas - si vous nous refusez la plus nécessaire des grâces, soyez sûr que nous vous mettrons en pénitence, hors de chez nous. 
- Je me plais bien ici et chez tous les amis. 
- C’est votre affaire. Si vous ne donnez rien, vous sortirez de toutes les maisons. C’est peu généreux de notre part, mais c’est là notre promesse. Maintenant, faites comme vous voudrez. 
- Je ne veux pas sortir ; j’aime mieux donner. 
- Vous êtes riche : vous avez tout le ciel. 
- Oui et j’ai été bien prié par les nobles coeurs de la Croix, par les ministres qui, chaque matin, immolent l’agneau que j’ai porté dans mes bras. 
- Il faut donner quelque chose en récompense. 
- Le Fils bien-aimé et la Mère d’amour sont encore plus riches. 
- Oui, bon saint, mais vous aussi vous êtes riche. Vous êtes notre grand-père. Un grand-père aime bien ses petits enfants ; il les retire de sous les coups quand on veut les frapper. 




- Je ne refuserai rien quand le Saint des saints me donnera son trésor. 





- Si vous ne donnez rien, Saint Joseph, nous vous aimerons, mais pas autant. 
- Je vous promets de vous assister à l’heure de la mort, et de vous faire triompher dans les combats. 
- Merci !.. Il nous faut autre chose, vous savez bien. 
- C’est demain que la Sainte Église célèbre ma fête. 
- Nous vous prierons. 
- Mes enfants, faites-moi connaître davantage. 
- A condition que vous nous donniez la grâce. 
- Je vous promets de vous consoler.  (18 mars 1880) 
Joseph ou le déploiement de la grâce 8a019e10
Père Nathan
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 3892
Age : 68
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Yeshoua le Lun 19 Mar 2018 - 21:57

Je vous salue, Joseph, Image de Dieu le Père.
Je vous salue, Joseph, Père de Dieu le Fils.
Je vous salue, Joseph, Sanctuaire du Saint-Esprit.
Je vous salue, Joseph, Bien-aimé de la Très Sainte Trinité.
Je vous salue, Joseph, très fidèle coadjuteur du Grand Conseil.
Je vous salue, Joseph, très digne Epoux de la Vierge Mère.
Je vous salue, Joseph, Père de tous les fidèles.
Je vous salue, Joseph, Gardien de tous ceux qui ont embrassé la
Sainte Virginité.
Je vous salue, Joseph, fidèle observateur du silence sacré.
Je vous salue, Joseph, Amant de la Sainte Pauvreté.
Je vous salue, Joseph, Modèle de douceur et de patience.
Je vous salue, Joseph, Miroir d’humilité et d’obéissance.

Vous êtes Béni entre tous les hommes.
Et Bénis soient vos yeux qui ont vu ce que vous avez vu.
Et Bénis soient vos oreilles qui ont entendu ce que vous avez entendu.
Et Bénis soient vos mains qui ont touché le Verbe fait chair.
Et Bénis soient vos bras qui ont porté Celui qui porte toutes choses.
Et Bénie soit votre poitrine, sur laquelle le Fils de Dieu a pris un doux repos.
Et Béni soit votre cœur embrasé pour Lui du plus ardent amour.
Et Béni soit le Père Eternel qui Vous a choisi.
Et Béni soit le Fils qui Vous a aimé.
Et Béni soit le Saint-Esprit qui Vous a sanctifié.
Et Bénie soit Marie Votre Epouse, qui vous a chéri comme un Epoux et comme un Frère.
Et Béni soit l’Ange qui Vous a servi de Gardien.
Et Bénis soient à jamais tous ceux qui Vous aiment et qui Vous bénissent.

Amen.








Saint Jean Eudes disait que Saint Joseph est le premier des Saints qui ait eu une dévotion particulière aux SACRES CŒURS de JÉSUS et de MARIE:


 « En qualité d’Epoux de Marie, écrit-il, Joseph n’a eu qu’un cœur avec la Très Pure Vierge.
Et Marie n’ayant qu’un Cœur avec Jésus, Joseph par conséquent n’a qu’un Cœur avec Jésus et Marie.
De sorte que, comme dans la Trinité Adorable du Père, du Fils et du Saint-Esprit, il y a Trois Personnes qui n’ont qu’un Cœur, ainsi dans la Trinité de Jésus-Marie-Joseph, il y a Trois Cœurs qui ne sont qu’UN CŒUR
.



Soyez Béni, ô Père Eternel, d’avoir uni si étroitement ce Grand Saint avec votre Fils Jésus et avec sa très digne Mère !
Soyez Béni, ô bon Jésus, de Lui avoir donné votre Cœur et le Cœur de votre Sainte Mère pour être son Cœur !
Soyez Béni, ô très aimable Cœur de Marie, pour toutes les affections que Vous avez pour ce Grand Saint!
Béni soit à jamais votre noble Cœur, ô Saint Joseph,
pour tout l’amour qu’Il a porté et portera éternellement à Jésus et à Marie,
pour tous les soins qu’Il a eus de pourvoir aux besoins du Fils et de la Mère, et,
pour toutes les douleurs et angoisses qu’Il a endurées à la vue de leurs souffrances et des mépris et mauvais traitements dont ils étaient l’objet de la part des hommes ingrats.
O Grand Saint, nous vous offrons nos Cœurs. Unissez les au Vôtre et à ceux de Jésus et de Marie, les priant de faire en sorte que cette union soit inviolable et éternelle. »
Yeshoua
Yeshoua
Avec le Pape François

Masculin Messages : 912
Inscription : 14/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Yeshoua le Lun 19 Mar 2018 - 23:11

Yeshoua
Yeshoua
Avec le Pape François

Masculin Messages : 912
Inscription : 14/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Isabelle-Marie le Mar 20 Mar 2018 - 4:10

Voici également, dans la série sur le Meshom, l'entretien du Père Nathan dédié à Saint Joseph :

"Saint Joseph, source humaine de l'Immaculée, comme Adam fut source humaine d'Eve. Vous ne verrez plus saint Joseph comme avant. Fin de vidéo, portrait de la sœur du p Nathan. Entretien réalisé par Régis du blog http://vienschrist.unblog.fr/ "

Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 4972
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Isabelle-Marie le Mar 20 Mar 2018 - 22:11

Litanies en l'honneur de Saint Joseph

Seigneur, ayez pitié de nous. (bis)
Jésus-Christ, ayez pitié de nous. (bis)
Seigneur, ayez pitié de nous. (bis)

Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.

Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous.
Saint Joseph, priez pour nous.
Illustre descendant de David, priez pour nous.
Lumière des Patriarches, priez pour nous.
Époux de la Mère de Dieu, priez pour nous.
Chaste gardien de la Vierge, priez pour nous.
Nourricier du fils de Dieu, priez pour nous.
Zélé défenseur de Jésus, priez pour nous.
Chef de la Sainte Famille, priez pour nous.
Joseph très juste, priez pour nous.
Joseph très chaste, priez pour nous.
Joseph très prudent, priez pour nous.
Joseph très courageux, priez pour nous.
Joseph très obéissant, priez pour nous.
Joseph très fidèle, priez pour nous.
Miroir de patience, priez pour nous.
Ami de la pauvreté, priez pour nous.
Modèle des travailleurs, priez pour nous.
Gloire de la vie de famille, priez pour nous.
Gardien des vierges, priez pour nous.
Soutien des familles, priez pour nous.
Consolation des malheureux, priez pour nous.
Espérance des malades, priez pour nous.
Patron des mourants, priez pour nous.
Terreur des démons, priez pour nous.
Protecteur de la Sainte Eglise, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Seigneur.

V. Dieu l'a établi le chef de sa maison.
R. Et l'intendant de tous ses biens.

Prions :
O Dieu, qui, par une providence ineffable, avez daigné choisir le bienheureux Joseph, pour être l'époux de votre Sainte Mère, faites, nous vous en prions, que, l'honorant ici-bas comme protecteur, nous méritions de l'avoir pour intercesseur dans le ciel : Vous qui vivez et régnez dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Joseph ou le déploiement de la grâce Joseph10
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 4972
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Ami de Saint Bernard le Mer 21 Mar 2018 - 11:38

Encyclique Quam pluries du pape Léon XIII - icrsp

https://www.icrsp.org/Calendriers/Mois-St-Joseph/Textes/leon-XIII-Quam-pluries-.htm

[list="margin-right: 0px; margin-left: 0px; padding-right: 0px; padding-left: 0px; border: 0px;"]
[*]
[*]
[/list]
[size]
Lettre encyclique «Quamquam pluries » du Pape Léon XIII. Du patronage de saint Joseph et de la Très Sainte Vierge qu'il convient d'invoquer à cause de la difficulté des temps. A Nos Vénérables Frères les Patriarches, Primats, Archevêques et Évêques et les autres Ordinaires ayant paix et communion avec le Siège ...[/size]

Ami de Saint Bernard
MEDIATEUR
MEDIATEUR

Messages : 2498
Inscription : 28/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Père Nathan le Mer 21 Mar 2018 - 18:24

Si cela intéresse l’un de vous, voici en téléchargement de notre fascicule sur StJoseph
http://catholiquedu.free.fr/2011/Saint%20Joseph.pdf

[url=http://catholiquedu.free.fr/2011/Saint Joseph.pdf]http://catholiquedu.free[/url]Joseph ou le déploiement de la grâce 07729410
Père Nathan
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 3892
Age : 68
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Père Nathan le Jeu 22 Mar 2018 - 18:20

Joseph ou le déploiement de la grâce GBOT4 Saint Joseph, textes à connaître et à méditer pour le Monde Nouveau ..... 19-03-2018
Joseph ou le déploiement de la grâce F8612410
http://catholiquedu.free.fr/2011/SaintJoseph.pdf

Bonne lectio  !
Père Nathan
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 3892
Age : 68
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Père Nathan le Ven 23 Mar 2018 - 22:33

Joseph, que, dans cette vision, je vis âgé d'environ huit ans, était d'un naturel fort différent de celui de ses frères. Il avait beaucoup d'intelligence et apprenait très bien ; mais il était simple, paisible, pieux et sans ambition. Ses frères lui faisaient toutes sortes de malices et le rudoyaient de temps en temps. Ces enfants avaient de petits jardins divisés en compartiments.








Dans les jardins des enfants, je vis des herbes, des buissons et des arbustes. Je vis que les frères de Joseph allaient souvent en secret dans son jardin pour y faire des dégâts' ils le faisaient beaucoup souffrir. Je le vis souvent, Sous les galeries de la cour, prier à genoux et les bras étendus ; ses frères se glissaient alors près de lui et le frappaient dans le dos. Je vis une fois, pendant qu'il était ainsi à genoux, qu'un d'entre eux le frappa par derrière, et comme il ne paraissait pas s'en apercevoir, l'autre recommença si souvent que le pauvre Joseph tomba en avant sur les dalles. Je connus par là qu'il avait été ravi en extase pendant son oraison. Quand il revint à lui, il ne se mit pas en colère, il ne pensa pas à se venger, mais il chercha un coin reculé pour y continuer sa prière.






L'inimitié de ses frères lui rendit à la fin impossible de rester plus longtemps dans la maison paternelle. Je vis un ami de Bethléhem, qui n'était séparé de l'habitation de son père que par un petit ruisseau, lui donner des habits avec lesquels il se déguisa, et quitta la maison pendant la nuit pour aller ailleurs gagner sa vie à l'aide de son métier de charpentier. Il pouvait avoir dix-neuf ans.
Joseph ou le déploiement de la grâce 80f45710
Joseph était très pieux et priait ardemment pour la venue du Messie. Il était occupé à arranger auprès de sa demeure un oratoire où il pût prier dans une plus grande solitude, lorsqu'un ange lui apparut et lui dit de cesser ce travail ; car, de même qu'autrefois Dieu avait confié au patriarche Joseph l'administration des blés de l'Egypte, de même le grenier qui renfermait la moisson du salut allait être confié à sa garde.






Joseph, dans son humilité, ne comprit pas ces paroles et continua à prier avec ferveur, jusqu'au moment où il fut appelé à se rendre au temple de Jérusalem pour y devenir, en vertu d'une prescription d'en haut, l'époux de la sainte Vierge. Je ne l'ai jamais vu marié antérieurement. Il vivait très retiré et évitait la société des femmes.


Vision de Anne Catherine Emmerich, extraits 








Vie de saint Joseph
Père Nathan
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 3892
Age : 68
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Isabelle-Marie le Sam 24 Mar 2018 - 8:15

@Isabelle-Marie a écrit:Voici également, dans la série sur le Meshom, l'entretien du Père Nathan dédié à Saint Joseph :

"Saint Joseph, source humaine de l'Immaculée, comme Adam fut source humaine d'Eve. Vous ne verrez plus saint Joseph comme avant. Fin de vidéo, portrait de la sœur du p Nathan. Entretien réalisé par Régis du blog http://vienschrist.unblog.fr/ "


Sur Mamourine, voici le texte du Prône de la dernière messe du Pape Benoît à Rome :

http://catholiquedu.free.fr/2013/Mamourine%26StJosephFev2013.pdf

A ma connaissance (45:24 de la vidéo) seule une sainte a accepté comme Mamourine, de s'offrir en victime au démon jusqu'au bout : sainte Catherine de Sienne.

"Remarquez lecteur, que le bienheureux Antoine, désireux du martyre et l'ayant demandé au Seigneur, fut exaucé de telle façon qu'il fut très durement frappé par les démons, mais n'en perdit pas la vie, tandis que notre sainte, souvent frappée et flagellée, finit par mourir sous les coups de ces mêmes démons." Vie de sainte Catherine de Sienne, par son confesseur le bienheureux Raymond de Capoue

Mamourine au si joli nom, sainte Catherine de Sienne, priez et intercédez pour nous !  Soleil

Joseph ou le déploiement de la grâce Mourin10
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 4972
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Prière à Saint-Joseph réputée infaillible

Message par Isabelle-Marie le Mer 28 Mar 2018 - 10:14

Cette prière a été trouvée à la cinquantième année de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ. En 1505, le pape Jules II l’envoya à l’empereur Charles qui partait en guerre. Quiconque lira cette prière, ou l’entendra ou la gardera sur soi, ne mourra pas subitement, ni ne se noiera, ni ne mourra des effets du poison ; nul ne tombera non plus entre les mains de l’ennemi, ne périra pas dans un incendie, ni ne sera vaincu en bataille.
La dire neuf matins consécutifs pour obtenir n’importe quelle faveur. Elle a toujours été exaucée. Il faut donc s’assurer de vraiment désirer ce que l’on demande.

On dit de cette prière ancestrale qu’elle est infaillible, si tant est qu’elle est dite avec ferveur et persévérance et que la demande formulée permet de grandir spirituellement.

"Ô Saint Joseph dont la protection est si grande, si forte et si prompte devant le trône de Dieu, je mets en toi tous mes intérêts et désirs. Ô Saint Joseph, assiste-moi par ta puissante intercession et obtiens pour moi de ton divin Fils toutes les bénédictions spirituelles par Jésus Christ notre Seigneur, de telle manière qu’ayant engagé ici-bas ton pouvoir céleste, je puisse offrir mes remerciements et mon hommage au Père qui nous aime.
Ô Saint Joseph, je ne me fatigue jamais de vous contempler toi et Jésus endormi dans tes bras ; je n’ose pas approcher pendant qu’Il se repose près de ton cœur. Embrasse-Le en mon nom et baise sa tête délicate pour moi et demande-lui de m’embrasser à son tour lors de mon dernier soupir.
Saint Joseph, patron des âmes du purgatoire, prie pour moi !"

Souvenez-vous que Dieu répond toujours à nos prières, même si sa réponse n’est pas toujours celle que nous attendons.

https://fr.aleteia.org/2018/03/18/cette-priere-a-saint-joseph-reputee-infaillible/

Joseph ou le déploiement de la grâce Saint-11
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 4972
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Yeshoua le Mer 28 Mar 2018 - 21:15

Le 7 janvier 2008, Jésus apparait à Edson et lui enseigne cette prière:
« Je vous salue Joseph, Fils de David, homme juste et virginal, la sagesse est avec vous. Vous êtes béni entre tous les hommes et Jésus, le fruit de votre fidèle épouse Marie, est béni.
« Saint Joseph, père digne, protecteur de Jésus-Christ et de la sainte Église, priez pour nous pécheurs, obtenez-nous la sagesse divine de Dieu, et secourez-nous à l’heure de notre mort. Amen. »


Bref commentaire :
1) Cette prière ne décalque pas le commencement du "Je vous salue Marie" qui est directement tiré de l'Evangile selon saint Luc, notamment la parole « pleine de grâce » (Lc 1, 28) qui a un sens très particulier et unique, concernant Marie.
2) Joseph est décrit comme "juste" comme dans l’Évangile de Matthieu (Mt 1, 19). Joseph est "virginal", et il est uni à la "Sagesse divine", c'est un accent particulier à la révélation d'Itapiranga.  Joseph est "protecteur de Jésus Christ et de l’Église", comme l'avait dit Pie IX, en 1889, quand il avait nommé saint Joseph "Patron de L’Église".
3) Les paroles décrivent Joseph comme un homme uni à Jésus dont il est "le père digne", et à Marie sa "fidèle épouse". Il est donc opportun de rapprocher cette prière de la vision qu'a reçu Edson le soit du 25 décembre 1996, une vision de la famille avec les trois Sacrés Cœurs en communication : « La Croix et le 'M' gravé dans le Cœur de Saint Joseph signifiait qu'Il aimait et imitait Jésus et Marie de tout Son cœur, en profondeur. [...] Lors de cette vision céleste, je voyais les rayons lumineux qui sortaient des Cœurs de l'Enfant Jésus et de Marie, et se dirigeaient vers le Cœur de Saint Joseph. De Son cœur, sortaient d'autres rayons qui, eux, se déversaient sur le monde.»

https://www.mariedenazareth.com/joseph/pour-prier-saint-joseph/je-vous-salue-joseph-selon-les-apparitions-ditapiranga/

Yeshoua
Yeshoua
Avec le Pape François

Masculin Messages : 912
Inscription : 14/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Isabelle-Marie le Jeu 29 Mar 2018 - 0:23

@Yeshoua a écrit:
Le 7 janvier 2008, Jésus apparait à Edson et lui enseigne cette prière:
« Je vous salue Joseph, Fils de David, homme juste et virginal, la sagesse est avec vous. Vous êtes béni entre tous les hommes et Jésus, le fruit de votre fidèle épouse Marie, est béni.
« Saint Joseph, père digne, protecteur de Jésus-Christ et de la sainte Église, priez pour nous pécheurs, obtenez-nous la sagesse divine de Dieu, et secourez-nous à l’heure de notre mort. Amen. »

Bref commentaire :
1) Cette prière ne décalque pas le commencement du "Je vous salue Marie" qui est directement tiré de l'Evangile selon saint Luc, notamment la parole « pleine de grâce » (Lc 1, 28) qui a un sens très particulier et unique, concernant Marie.
2) Joseph est décrit comme "juste" comme dans l’Évangile de Matthieu (Mt 1, 19). Joseph est "virginal", et il est uni à la "Sagesse divine", c'est un accent particulier à la révélation d'Itapiranga.  Joseph est "protecteur de Jésus Christ et de l’Église", comme l'avait dit Pie IX, en 1889, quand il avait nommé saint Joseph "Patron de L’Église".
3) Les paroles décrivent Joseph comme un homme uni à Jésus dont il est "le père digne", et à Marie sa "fidèle épouse". Il est donc opportun de rapprocher cette prière de la vision qu'a reçu Edson le soit du 25 décembre 1996, une vision de la famille avec les trois Sacrés Cœurs en communication : « La Croix et le 'M' gravé dans le Cœur de Saint Joseph signifiait qu'Il aimait et imitait Jésus et Marie de tout Son cœur, en profondeur. [...] Lors de cette vision céleste, je voyais les rayons lumineux qui sortaient des Cœurs de l'Enfant Jésus et de Marie, et se dirigeaient vers le Cœur de Saint Joseph. De Son cœur, sortaient d'autres rayons qui, eux, se déversaient sur le monde.»

https://www.mariedenazareth.com/joseph/pour-prier-saint-joseph/je-vous-salue-joseph-selon-les-apparitions-ditapiranga/


Joseph ou le déploiement de la grâce Itapir10
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 4972
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Isabelle-Marie le Sam 31 Mar 2018 - 15:58

Dormir avec Saint Joseph, se lever avec Jésus et Marie !


La dévotion du Pape François à Saint Joseph (extraits de la rencontre du Pape avec les familles à Manille)

"Je voudrais aussi vous dire une chose personnelle. J’aime beaucoup saint Joseph parce c’est un homme fort et silencieux. Et sur mon bureau j’ai une image de saint Joseph en train de dormir ; et en dormant il prend soin de l’Église ! Oui, il peut le faire, nous le savons. Et quand j’ai un problème, une difficulté, j’écris un billet et je le mets sous saint Joseph, pour qu’il le rêve. Cela veut dire : qu’il prie pour ce problème !

Le deuxième point : se lever avec Jésus et Marie. Ces précieux moments de repos, de pause de prière avec le Seigneur, sont des moments que nous voudrions peut-être pouvoir prolonger. Mais comme saint Joseph, une fois écoutée la voix de Dieu, nous devons nous sortir de notre sommeil ; nous devons nous lever et agir ; en famille nous devons nous lever et agir (cf. Rm 13, 11). La foi ne nous retire pas du monde, mais elle nous y insère davantage. C’est très important. Nous devons entrer profondément dans le monde, mais avec la force de la prière. Chacun de nous, en effet, joue un rôle spécial dans la préparation de la venue du Royaume de Dieu dans notre monde. (...)

Alors, levez-vous avec Jésus et Marie, et préparez-vous à parcourir la route que le Seigneur trace pour chacun de vous. (...)"


Les actions du Saint Père qui témoignent de sa dévotion à Saint Joseph

La messe d'intronisation du pape François a été célébrée le 19 mars 2013, en la solennité de saint Joseph.

Le pape François porte une représentation de saint Joseph sur ses armoiries pontificales : fleur de nard en bas à droite symbole de st Joseph (à gauche : étoile symbole de Marie et au-dessus : Soleil symbole de Jésus).

Il demanda que dans les liturgies eucharistiques II, III, et IV le nom de "saint Joseph époux de Marie", soit mentionné après celui de la Vierge Marie, le décret date du 1er mai 2013 (le nom de saint Joseph était déjà mentionné dans la prière eucharistique I depuis le pape Jean XXIII).

Le pape François, en présence du pape émérite Benoit XVI, a consacré l'Etat de la Cité du Vatican à saint Joseph et à saint Michel Archange le 5 juillet 2013

Un des rares objets que le Pape a rapporté d'Argentine est une petite statue de bois représentant Saint Joseph, explique Andrea Tornielli vaticaniste italien. Dans la maison Sainte Marthe où il habite, le Saint-Père l'a placée près de l'entrée de sa chambre. Sous le piédestal de la statue, les proches du pape glissent des billets d'action de grâce qui déséquilibrent parfois la statue !

https://sossaintjoseph.blog4ever.com/pour-aller-plus-loin-avec-le-pape-francois



Joseph ou le déploiement de la grâce Le_lys10




Aide-nous Saint Joseph à nous lever comme toi avec Jésus et Marie,

aide nos familles à se remettre en marche,

et nous te confions notre Saint Père le Pape François qui t'aime tant, pour que tu l'assistes tout spécialement dans sa difficile mission, de ta puissance et de ta force !

 
Joseph ou le déploiement de la grâce Stemma11
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 4972
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Scala-Coeli le Sam 31 Mar 2018 - 16:41

Les paroles du Pape François sur Saint Joseph sont belles et touchantes. Nous pouvons le remercier pour l'ajout dans la Prière Eucharistique !

Saint Joseph, Priez pour nous !! Prie
Scala-Coeli
Scala-Coeli
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 1547
Localisation : Sud de la France
Inscription : 04/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Isabelle-Marie le Mer 11 Avr 2018 - 14:37

Long article de Françoise Breynaert (lien ci-joint) qui montre tous les aspects de la dévotion aux Trois Sacrés Cœurs :

Révélation faite à Edson Glauber*Dieu souhaite nous montrer que nous devons avoir une dévotion particulière aux 3 Coeurs unis de la Sainte Famille et qu’il est important de recourir à Saint Joseph pour le bien de nos familles…& Les ruses de Satan!


Le 6 juin 1997, Jésus apparaît à Edson et lui délivre un message destiné au pape Jean-Paul II :

« Je veux que, le premier mercredi après les fêtes du Sacré Coeur et du CoeurImmaculé de Ma Mère, soit instituée la fête en l’honneur du Coeur très Chaste de Saint Joseph. »

Edson offre sa méditation sur les apparitions de Joseph à Itapiranga.

Le Coeur très chaste de Joseph : les trois Coeurs unis.

« Comme Jésus a montré Son Sacré Coeur en France à Paray le Monial, comme la Sainte Vierge a montré Son Coeur Immaculé à Fatima au Portugal, Saint Joseph a obtenu de Dieu la possibilité de révéler Son Coeur très Chaste au monde entier, depuis l’Amazonie.
L’Amazonie avait été consacrée à Saint Joseph et sa capitale, Manaus, s’appelait initialement Saint Joseph du fleuve noir (Rio Negro). J’ai vu le Coeur de Saint Joseph pour la première fois le 25 décembre 1996, au cours d’une apparition de la Sainte Famille.
Jésus, Marie et Joseph portaient des vêtements dorés. Saint Joseph tenait l’Enfant Jésus dans Ses bras. L’Enfant Jésus montrait avec Son doigt le Coeur de Saint Joseph. La Sainte Vierge, qui Se tenait à côté de Son époux, montrait Elle aussi le Coeur de Saint Joseph. Des rayons de lumière sont alors sortis des Coeurs de Marie et de Jésus, pour se diriger vers le Coeur de Saint Joseph.

Puis, de grands rayons ont jailli du Coeur de Saint Joseph.
Dieu souhaite nous montrer que nous devons avoir une dévotion particulière aux 3 Coeurs unis de la Sainte Famille et qu’il est important de recourir à Saint Joseph pour le bien de nos familles.
Lorsque Marie était enceinte de Jésus, Elle Le portait en Elle et Leurs Coeurs étaient ainsi unis. Lorsqu’Elle a épousé Joseph, Ils étaient unis et ne formaient qu’un seul coeur. Les Coeurs de Marie et de Joseph sont parfaitement unis dans l’Amour conjugal et dans l’Amour dont Ils témoignent pour Leur Fils Jésus. Ils sont donc unis au Coeur de Jésus.
Saint Joseph et Marie sont le modèle parfait des époux unis, dans l’Amour pur, avec Jésus.
La Sainte Vierge a dit que la ville d’Itapiranga sera connue dans le monde entier, en raison de la dévotion aux 3 Saints Coeurs. »

https://myriamir.wordpress.com/2018/04/11/article-de-francoise-breynaert-revelation-faite-a-edson-glauberdieu-souhaite-nous-montrer-que-nous-devons-avoir-une-devotion-particuliere-aux-3-coeurs-unis-de-la-sainte-famille-et-quil-est-i/

Joseph ou le déploiement de la grâce Itapir11

Cette prière de consécration au coeur de Joseph a été enseignée par Jésus, lors des apparitions d’Itapiranga , qui a précisé que le vendredi était consacré à Son Sacré Cœur, le samedi au Cœur Immaculé de Marie et le mercredi au Cœur très Chaste de Saint Joseph.

« Cœur de Saint Joseph très Chaste, protégez et défendez ma famille contre tous les maux et tous les dangers! Cœur de Saint Joseph très Chaste, répandez sur l’humanité tout entière les vertus de Votre Cœur! Saint Joseph, je Vous consacre mon âme et mon corps, mon cœur et toute ma vie. Saint Joseph, défendez la dévotion au Sacré Cœur de Jésus et au Cœur Immaculé de Marie! Avec la grâce de Votre Cœur très Chaste, détruisez les plans de satan! Bénissez la Sainte Eglise, le Pape, les Evêques et tous les prêtres du monde entier! Nous nous consacrons avec amour et confiance, maintenant et pour toujours. Amen. »
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 4972
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Yeshoua le Ven 13 Avr 2018 - 15:24

Priere pour être « sous le manteau de Saint Joseph »


Se placer « sous le Manteau de Saint Joseph » correspond à un hommage tout particulier à Saint Joseph, pour honorer Sa personne afin qu’Il nous protège sous Son Saint Manteau. Il est recommandé de dire ces prières pendant trente jours consécutifs.

http://jeanderoquefort.free.fr/manteau_saint_joseph.html
Yeshoua
Yeshoua
Avec le Pape François

Masculin Messages : 912
Inscription : 14/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Isabelle-Marie le Jeu 3 Mai 2018 - 13:04

Il y a quelques jours, c'était la fête des travailleurs et donc de Saint-Joseph, et comme il travaille bien !

Joseph ou le déploiement de la grâce Escali10


Extrait de l'article ci-dessous :

"Le dernier jour de la neuvaine, un homme aux cheveux gris se présenta au couvent, avec son âne et sa caisse à outils. Lorsqu’il vit Mère Madeleine, il lui demanda s’il pourrait aider les Soeurs à construire un escalier ! La Mère donna volontiers son accord, et il se mit au travail. Selon la tradition orale, passée par les soeurs présentes à l’époque aux suivantes, les seuls outils en sa possession étaient un marteau, une scie et une équerre en té. Il mit entre six et huit mois pour terminer le travail. Lorsque Mère Madeleine chercha à le payer, il avait disparu. Elle se rendit alors à la scierie locale pour payer au moins le bois utilisé. Là, personne ne savait quoi que ce soit à ce sujet. Il n’y a, à ce jour, aucune trace, aucun document établissant que ce travail n’ait jamais été payé.

L'extraordinaire escalier de Saint Joseph

L’escalier en colimaçon laissé par le vieil homme aux Soeurs est un chef d’œuvre, aussi magnifique qu’étonnant. Il fait deux tours complets (2 x 360°) sur lui-même. C'est un escalier colimaçon à noyau creux, il n’y a aucun pilier pour le soutenir, comme la plupart des escaliers circulaires en ont. Cela signifie qu’il est suspendu sans aucun support. Tout son poids repose sur sa première marche. Plusieurs architectes ont avancé qu’il aurait dû s’effondrer sur le sol au moment même où la moindre personne se serait aventurée sur la première marche : et il a cependant été utilisé quotidiennement pendant plus de cent ans. L’escalier a été assemblé exclusivement par des chevilles en bois : il n’y a pas un seul clou. La partie située sous les marches et entre le limon et la crémaillère ressemble maintenant à du bois léger : c’est en réalité du plâtre mélangé à du crin de cheval destiné à donner de la rigidité. Trop nombreux sont les visiteurs à avoir succombé à la tentation de rapporter chez eux un souvenir, et d’avoir pour cela arraché à l’escalier des morceaux de plâtre. En 1952, lorsque les soeurs ont fêté le centenaire de leur arrivée à Santa Fe, elles ont remplacé le plâtre, et l’ont peint de manière à lui donner l’aspect du bois vernis.
À l’époque de sa construction, l’escalier n’avait pas de rampes. Elles furent ajoutées quatre ou cinq ans plus tard. L’une des jeunes filles qui se trouvaient alors dans ce collège, avait à l’époque environ treize ans. Elle devint plus tard Soeur Marie, dans cette congrégation des Soeurs de Lorette, et ne se fatiguait jamais de raconter comment elle et ses amies furent parmi les premières à grimper à cet escalier. Elle disait aussi qu’elles avaient tellement peur de monter à la tribune, qu’elles en redescendaient sur les mains et sur les genoux.
L’actuelle Supérieure de la communauté Sœur Januarius, m’a dit que des visiteurs sont venus du monde entier voir cet escalier merveilleux. Parmi eux, de nombreux architectes qui, sans exception, lui ont dit qu’ils ne comprenaient pas comment l’escalier avait été construit, ni comment il demeurait en aussi bon état après quasiment un siècle d’utilisation."

http://site-catholique.fr/index.php?post/Escalier-miraculeux-de-Saint-Joseph-Santa-F%C3%A9&utm_source=user&utm_medium=email_Hozana&utm_campaign=nouvelle_CP_6530

Saint Joseph, priez pour nous !  Soleil
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 4972
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Isabelle-Marie le Ven 18 Mai 2018 - 12:06

Dormir, partir, mourir, toujours dans l'effacement...Saint Joseph, le tendre père du Sauveur, mort par amour, dans l'amour

Très bel hommage du père Vincent Marie :

Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 4972
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Isabelle-Marie le Dim 27 Mai 2018 - 16:00


"Si la Vierge Marie a enfanté Jésus, saint Joseph a enfanté la Mère de Dieu. Marie a conçu le Verbe incarné, saint Joseph a contribué à l'Incarnation dans le temps du Verbe Incarné, et il a participé à sa Nativité. 


 Il y a comme une Trinité : Jésus, Marie et Joseph.


 Exactement comme dans notre vie spirituelle, nous avons conscience de ce que nous croyons, de ce que nous connaissons, de ce que nous contemplons, de ce qui nous attire, de ce que nous choisissons. 


Mais la mémoire ontologique, l'immaculation, l'innocence divine qui sont en nous sont des réalités beaucoup plus intérieures, plus camouflées, très silencieuses, et très cachées… "


http://catholiquedu.free.fr/2011/Saint%20Joseph.pdf (page 3)


Joseph ou le déploiement de la grâce Sainte10
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 4972
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Isabelle-Marie le Mer 30 Mai 2018 - 8:20

« Fais savoir à Mon Eglise et aux hommes que celui qui honorera Mon Père adoptif Joseph obtiendra les grâces nécessaires de mon divin Cœur pour son salut, mais aussi dans ses besoins physiques et spirituels. Celui qui honorera mon Père Joseph recevra une sagesse d’inspiration divine dont beaucoup d’hommes ont besoin aujourd’hui, en ces temps, pour être justes et saints. Par Son intercession, peu à peu, vous acquerrez la Sagesse et, par là, vous fuirez le péché. Ainsi, Je veux montrer au monde et à l’Eglise comme Mon Père Joseph était pur et saint à Mes yeux et aux yeux de Mon Père dans les Cieux, et depuis toute éternité choisi par le Saint Esprit. Fais connaître ce message à Mon Eglise ! Si l’homme veut être un fils vertueux, chaste, prudent, fort, obéissant, fidèle, patient, plein d’amour, qu’il imite les vertus de Saint Joseph ; ceux qui appliqueront Mon message en recourant à l’intercession de Saint Joseph croîtront, dans la grâce, en sainteté. Je vous bénis tous ainsi que mon Eglise. Amen. »

http://sandamiano.centerblog.net/rub-coeur-tres-chaste-de-saint-joseph-.html
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 4972
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par François Bernon le Jeu 7 Juin 2018 - 14:14

Louis XIV consacre la France à saint Joseph (le 19 mars 1661)


Joseph ou le déploiement de la grâce Louis-quatorze-jeune-par-le-brun

La dévotion à saint Joseph s'est développée assez tardivement en Occident. Ce n'est qu'au XVè siècle qu'apparaissent les premières manifestations, principalement en Italie et en Espagne ( on sait la confiance que la grande sainte Thérèse d'Avila avait envers le père nourricier de l'Enfant-Jésus; c'est sous sa protection qu'elle plaçait chaque carmel fondé.

En 1621, le pape Grégoire XV proclama que la fête de saint Joseph serait fête de précepte pour l'Eglise universelle (le 19 mars devient alors une fête chômée). Toutefois cette décision pontificale ne fut pas reçue partout immédiatement, l'aval des princes étant nécessaire pour qu'elle ait force de loi dans chaque royaume.

En France, c'est au tout début du règne personnel de Louis XIV que la saint Joseph fut ainsi reconnue, et cela avec une rapidité confondante. Qu'on en juge : dans la nuit du 8 au 9 mars 1661, le cardinal Mazarin meurt, après plus de quinze ans de gouvernement. Les 9 et 10 mars, Louis XIV, âgé de 22 ans prit personnellement le pouvoir et, avec une détermination qui causa la surprise générale,ne nomma pas de premier ministre ; il s'entoura cependant de deux conseils pour faire entériner ses décisions.

Su le point qui nous occupe ici, le jeune roi était tout aussi décidé et mena l'affaire tambour battant. Où doit-on alors chercher les origines de la dévotion de Louis XIV à saint Joseph ? - Sans doute dans les suites de l'apparition de notre saint près du village de Cotignac en Provence (le 7 juin 1660) qui avait fait grand bruit à la Cour... mais aussi chez deux princesses espagnoles, les plus proches du souverain : sa mère, Anne d'Autriche et l'infante Marie Thérèse d'Espagne. Cette dernière était entrée en France, en traversant la Bidassoa avec son futur mari... le 7 juin 1660, jour même de l'apparition susdite, pour le mariage royal à Saint Jean-de-Luz.

Revenons à l'année 1661 : le 12 mars, trois jours après avoir pris le pouvoir, Louis XIV décide donc de solenniser sans retard le culte de saint Joseph, en faisant chômer sa fête dans tout le royaume. Il aurait toutefois dû consulter les prélats français,or le 19 mars était proche...Les rares évêques qui purent être contactés à temps donnèrent leur accord. Le lendemain, 13 mars, pendant la réunion du conseil d'En-Haut, le roi interdit donc tout commerce et tout travail tous les 19 mars à partir de 1661.

Ce fait est connu et rapportés par les historiens du Grand siècle (qui ne songent cependant pas à noter la rapidité de la procédure).

Or, un événement concomitant tombe dans l'oubli le plus total : la consécration du royaume à saint Joseph ! Oubli qui contraste avec la notoriété du Voeu de Louis XIII, consacrant la France à la Très Sainte Vierge en 1638.

Il est vrai que la cérémonie de 1661 eut lieu dans l'intimité : non dans une Basilique, une cathédrale ou une église... mais tout simplement dans la chapelle du Louvre. C'est là que, le matin du samedi 19 mars 1661, la France fut consacrée à saint Joseph. L'après-midi, après les vêpres, Bossuet, qui était occupé à prêcher le carême aux carmélites du faubourg saint Jacques, célébra, dans leur chapelle, les gloires du nouveau protecteur de la patrie, en présence d'Anne d'Autriche. Le célèbre évêque de Meaux avait accepté, au pied levé, de ne pas prêcher sur le carême ce jour-là et de composer, en grande hâte, son deuxième panégyrique à saint Joseph (il ne pouvait, certes, avoir l'indélicatesse de répéter le premier panégyrique qu'il avait déjà prêché, quelques années plus tôt, devant la reine -mère).

Citons, pour conclure, labelle envolée par laquelle se termine ce sermon : « Joseph a mérité les plus grands honneurs, parce qu'il n'a jamais été touché de l'honneur ; l'Eglise n'a rien de plus illustre, parce qu'elle n'a rien de plus caché. Je rends grâces au roi d'avoir voulu honorer sa sainte mémoire avec une nouvelle solennité. Fasse le Dieu tout puissant que toujours il révèle ainsi la vertu cachée ;mais qu'il ne se contente pas de l'honorer dans le ciel, qu'il la chérisse aussi sur la terre. Qu'à l'exemple des rois pieux, il aille quelquefois la forcer dans sa retraite... Si Votre majesté, Madame, inspire au roi ces sages pensées, elle aura pour sa récompense la félicité ».

Par la suite, la consécration de la France à saint Joseph fut commémorée en France tous les 19 mars jusqu'à la révolution. Depuis, elle n'a jamais été reprise. Il n'empêche qu'il est nécessaire de rappeler cet événement majeur dont on a fête cette année le 388è anniversaire.

Le signataire de ce bref exposé n'en est pas le véritable auteur, car il en doit la substance à un ami, Monsieur Christian Gaumy, conservateur de la bibliothèque universitaire de Limoges, qui a eu pour cela la patience d'explorer les montagnes de documents des archives nationales et de la bibliothèque nationale (Département Manuscrits), et qu'honore le profond souci de faire connaître et aimer le saint patron de l'Eglise universelle ; qu'à tous ces titres il soit ici remercié et assuré de ma gratitude.
Père Damien-Marie

« Le sourire de Marie »

Stella Maris mars 2009



François Bernon
François Bernon
Aime le chapelet

Masculin Messages : 413
Localisation : Paris
Inscription : 23/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Yeshoua le Jeu 7 Juin 2018 - 21:07

Il n'empêche qu'il est nécessaire de rappeler cet événement majeur dont on a fête cette année le 388è anniversaire. Ange aureole

http://catholiquesdu.free.fr/2016/EntretiensDuPereNathan/20StJosephSuite.pdf
Extrait:
Quand vous allez dans les archives de la Bibliothèque Nationale, vous trouvez les moindres écrits, les moindres rescrits, les moindres édits des rois de France, mais le fameux édit du roi de France proclamant Saint Joseph Patron de la France a disparu, n’existe plus, purement et simplement disparu de la circulation.Je connais trois chercheurs qui ont fait les recherches à titre spécifique. Ce document-là a disparu, il est introuvable, il a été retiré des archives nationales.
Il n’y a aucun autre écrit, à ma connaissance, qui ait été retiré des archives de la Bibliothèque Nationale.C’est pour dire que les mauvais savent où est la pierre sur laquelle ils vont buter.
Depuis Sainte Hildegarde nous savons que c’est Saint Joseph.

Yeshoua
Yeshoua
Avec le Pape François

Masculin Messages : 912
Inscription : 14/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Joseph ou le déploiement de la grâce Empty Re: Joseph ou le déploiement de la grâce

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum