Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Page 24 sur 25 Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25  Suivant

Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par François Bernon le Lun 9 Sep 2019 - 10:01

Questionnements de Mgr Xavier Malle sur le projet de loi bioéthique

Le gouvernement français souhaite faire adopter par le parlement, rapidement et d’une manière « apaisée », une nouvelle loi bioéthique. Nous savons tous que toucher à la conception, à la procréation, au don de la vie, n’est pas anodin. Il est donc légitime de nous poser des questions.

Ce projet de loi touche à beaucoup de sujets. Le plus connu est « la PMA pour toutes », soit l’extension de la procréation médicalement assistée aux couples de femmes et aux femmes seules. Un éditorialiste estimait que « la PMA pour toutes n’est qu’une diversion. (…) Ses conséquences, certes extrêmement néfastes et contre lesquelles il faudra s’élever, ne sont rien, ou si peu, au regard de celles que provoquera la libéralisation quasi totale de la recherche sur l’embryon contenue dans le projet de loi bioéthique. » Effectivement, beaucoup de mesures prévues sont inquiétantes (ainsi la fin du délai de réflexion avant un IMG, interruption médicale de grossesse) et doivent susciter pour elles-mêmes des interrogations et un débat à la hauteur des enjeux. Toutefois, comme les médias vont surtout parler de la « PMA sans père », je souhaite vous partager ces questionnements spécifiques.

Au préalable, nous devons réaffirmer notre foi que tout enfant né est un don de Dieu quelles que soient les médiations pour lesquelles nous avons opté pour concourir à leur naissance. À leurs papas et leurs mamans qui ont longuement espéré une naissance et à eux-mêmes nous devons une grande estime et un profond respect. Mais nous ne pouvons ignorer les interrogations que tout enfant se pose un jour, devenu adulte, sur ses origines. À chacun, quelle que soit sa conception, je voudrais redire combien il est infiniment aimé de Dieu. S’il est baptisé ou s’il veut le devenir librement, il est membre de l’Église comme chacun de nous.

Pour une réflexion éthique sur le fond, vous pouvez vous procurer un texte signé par tous les évêques de France, La dignité de la procréation. Pour un éclairage spécifiquement juridique mais très accessible, vous trouverez dans les principales églises du diocèse ou vous pouvez le télécharger sur internet, un livret édité par l’Association des Juristes pour l’Enfance, qui étudie les conséquences du projet de loi.

Concernant la « PMA sans père », nous pouvons nous poser au moins 10 questions, classées en trois catégories.
A. Y a-t-il des conséquences sur l’enfant ?

1. Un enfant peut-il vraiment se passer de père ? Les pédiatres et les pédopsychiatres nous disent combien la présence paternelle est importante pour l’éducation de l’enfant et sa maturation affective, quelle que soit la manière dont sa fonction structurante ait pu être exercée. Une maman sans papa ou deux mamans, est-ce équivalent à une maman et à un papa ? N’est-il pas différent d’accompagner des orphelins et de créer volontairement des orphelins ? Accueillir une situation n’est pas l’organiser.

2. Connaître ses origines, n’est-ce important qu’à partir de 18 ans ? Ce serait l’âge auquel le projet de loi prévoit de pouvoir dire quelque chose sur le père. Un « parent 3 » » semble alors apparaître à 18 ans. Mais pourquoi à 18 ans, alors qu’il est nié à la conception, et comme si un enfant ne se posait pas la question de ses origines ?
B. Y a-t-il des conséquences pour l’ensemble de la société ?

3. L’enfant devient-il un bien de consommation qui s’achète ? La marchandisation n’est-elle pas en bonne voie ? Combien vont gagner certains laboratoires ? Faudra t’il acheter du sperme ou des ovules à l’étranger, sachant que les dons (qui posent déjà d’énormes problèmes éthiques) ne sont pas suffisants pour les PMA « médicales » actuelles ? Qui va passer en priorité ?

4. Qui va financer le remboursement de la PMA sans père ? Au détriment de quels traitements ? Ou d’une aggravation du trou de la sécurité sociale que nous léguons aux générations futures ? La médecine doit-elle s’occuper de personnes non malades et devenir prestataire de services de tous les désirs ?

5. Quels projets vont suivre ? Pourquoi commencer par la PMA sans père ? L’émotion devant la souffrance de ces femmes, qui ne peuvent pas avoir d’enfants de par leur situation, est agitée pour préparer quoi ? De nombreux articles de journaux et séries télévisées promeuvent la GPA, Gestation pour autrui, soit les mères porteuses, laquelle est un véritable esclavage des femmes pauvres par de riches occidentaux. Cela nous montre que l’objectif suivant, « quand la société sera prête à l’accepter », est la GPA. Mais aussi réellement une « PMA pour tous », c’est à dire aussi pour des couples fertiles à qui on proposera comme cela se fait déjà aux USA, de choisir grâce à la PMA telle caractéristique chez l’enfant ou d’en éviter telle autre. Ce sera un eugénisme légal et libéral ; pour enrichir qui ? Et si « le résultat » ne correspond pas à la commande, que devient l’enfant ?

6. Quelle place restera-t-il pour la relation sexuelle conjugale source de fécondité ? Un enfant n’est-il le fruit que d’une fécondation technique ? Est-ce que la PMA ne transforme pas la procréation en production technique ? Des recherches portent déjà sur un utérus artificiel.
C. Y a-t-il eu débat ?

7. Qu’a-t-on fait des conclusions des États généraux de la bioéthique qui montraient la réticence de la majorité des intervenants ?

8. En posant ces questions, sommes-nous homophobes ? Pour tuer le débat, nous remarquons que ceux qui s’interrogent sont taxés d’homophobie. On voudra aussi renvoyer l’Église à ses seuls problèmes internes pour la faire taire. Mais il est impossible de dénier la parole à un groupe social reconnu pour ses convictions religieuses ou philosophiques à moins de contribuer à un déni de démocratie. L’accompagnement par l’Église de tant de souffrances engendrées par notre société en ses choix éthiques, et sa passion pour la vie, me pousse à prendre la parole. Quant à ses difficultés propres, l’Église ne craint pas de prendre les mesures à la hauteur des défis comme en témoigne ma lettre « Pour une Église déterminée. »

9. Comment « se manifester » ? Le cardinal André Vingt-Trois en 2012, avait appelé avec finesse les catholiques à “se manifester”. Certaines associations ont appelées à une journée de mobilisation le 6 octobre prochain à Paris.

Chaque catholique doit d’abord former sa conscience sur ces sujets de société, par une étude personnelle, et non se laisser manipuler par une campagne médiatique. Je souhaite par ces questionnements y contribuer, et vous invite à lire les textes indiqués.

Ensuite chacun est libre de choisir son moyen d’action politique. La manifestation pacifique est un moyen légitime dans une démocratie. Interpeller nos députés et notre sénatrice me semble aussi important. Nous les connaissons, et savons que la marchandisation du corps leur pose question.
En guise de conclusion, la dixième question : est- ce une cause perdue d’avance ?

Je sais bien que le gouvernement disposera sans doute d’une majorité parlementaire pour faire passer son texte. Mais je sais aussi qu’il n’y a pas de meilleure formation pour les générations futures qu’elles puissent se poser ces questions éthiques. Et je constate que la France est le seul pays où ces débats de qualité ont lieu. Cela nous dit quelque chose de la vocation de notre pays. Cela nous met dans l’espérance. Pâques nous l’offre chaque année : la vie l’emporte toujours sur la mort. Prions pour notre pays, prions pour nos dirigeants.

Mgr Xavier Malle, évêque de Gap (+Embrun), en la fête de la Nativité de Marie, le 8 septembre 2019.

https://www.diocesedegap.fr/bioethique/
François Bernon
François Bernon
Avec Saint Thomas d'Aquin

Masculin Messages : 394
Localisation : Paris
Inscription : 23/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Isabelle-Marie le Lun 9 Sep 2019 - 10:24

@François Bernon a écrit:Questionnements de Mgr Xavier Malle sur le projet de loi bioéthique

Le gouvernement français souhaite faire adopter par le parlement, rapidement et d’une manière « apaisée », une nouvelle loi bioéthique. Nous savons tous que toucher à la conception, à la procréation, au don de la vie, n’est pas anodin. Il est donc légitime de nous poser des questions.

Ce projet de loi touche à beaucoup de sujets. Le plus connu est « la PMA pour toutes », soit l’extension de la procréation médicalement assistée aux couples de femmes et aux femmes seules. Un éditorialiste estimait que « la PMA pour toutes n’est qu’une diversion. (…) Ses conséquences, certes extrêmement néfastes et contre lesquelles il faudra s’élever, ne sont rien, ou si peu, au regard de celles que provoquera la libéralisation quasi totale de la recherche sur l’embryon contenue dans le projet de loi bioéthique. » Effectivement, beaucoup de mesures prévues sont inquiétantes (ainsi la fin du délai de réflexion avant un IMG, interruption médicale de grossesse) et doivent susciter pour elles-mêmes des interrogations et un débat à la hauteur des enjeux. Toutefois, comme les médias vont surtout parler de la « PMA sans père », je souhaite vous partager ces questionnements spécifiques.

Au préalable, nous devons réaffirmer notre foi que tout enfant né est un don de Dieu quelles que soient les médiations pour lesquelles nous avons opté pour concourir à leur naissance. À leurs papas et leurs mamans qui ont longuement espéré une naissance et à eux-mêmes nous devons une grande estime et un profond respect. Mais nous ne pouvons ignorer les interrogations que tout enfant se pose un jour, devenu adulte, sur ses origines. À chacun, quelle que soit sa conception, je voudrais redire combien il est infiniment aimé de Dieu. S’il est baptisé ou s’il veut le devenir librement, il est membre de l’Église comme chacun de nous.

Pour une réflexion éthique sur le fond, vous pouvez vous procurer un texte signé par tous les évêques de France, La dignité de la procréation. Pour un éclairage spécifiquement juridique mais très accessible, vous trouverez dans les principales églises du diocèse ou vous pouvez le télécharger sur internet, un livret édité par l’Association des Juristes pour l’Enfance, qui étudie les conséquences du projet de loi.

Concernant la « PMA sans père », nous pouvons nous poser au moins 10 questions, classées en trois catégories.
A. Y a-t-il des conséquences sur l’enfant ?

1. Un enfant peut-il vraiment se passer de père ? Les pédiatres et les pédopsychiatres nous disent combien la présence paternelle est importante pour l’éducation de l’enfant et sa maturation affective, quelle que soit la manière dont sa fonction structurante ait pu être exercée. Une maman sans papa ou deux mamans, est-ce équivalent à une maman et à un papa ? N’est-il pas différent d’accompagner des orphelins et de créer volontairement des orphelins ? Accueillir une situation n’est pas l’organiser.

2. Connaître ses origines, n’est-ce important qu’à partir de 18 ans ? Ce serait l’âge auquel le projet de loi prévoit de pouvoir dire quelque chose sur le père. Un « parent 3 » » semble alors apparaître à 18 ans. Mais pourquoi à 18 ans, alors qu’il est nié à la conception, et comme si un enfant ne se posait pas la question de ses origines ?
B. Y a-t-il des conséquences pour l’ensemble de la société ?

3. L’enfant devient-il un bien de consommation qui s’achète ? La marchandisation n’est-elle pas en bonne voie ? Combien vont gagner certains laboratoires ? Faudra t’il acheter du sperme ou des ovules à l’étranger, sachant que les dons (qui posent déjà d’énormes problèmes éthiques) ne sont pas suffisants pour les PMA « médicales » actuelles ? Qui va passer en priorité ?

4. Qui va financer le remboursement de la PMA sans père ? Au détriment de quels traitements ? Ou d’une aggravation du trou de la sécurité sociale que nous léguons aux générations futures ? La médecine doit-elle s’occuper de personnes non malades et devenir prestataire de services de tous les désirs ?

5. Quels projets vont suivre ? Pourquoi commencer par la PMA sans père ? L’émotion devant la souffrance de ces femmes, qui ne peuvent pas avoir d’enfants de par leur situation, est agitée pour préparer quoi ? De nombreux articles de journaux et séries télévisées promeuvent la GPA, Gestation pour autrui, soit les mères porteuses, laquelle est un véritable esclavage des femmes pauvres par de riches occidentaux. Cela nous montre que l’objectif suivant, « quand la société sera prête à l’accepter », est la GPA. Mais aussi réellement une « PMA pour tous », c’est à dire aussi pour des couples fertiles à qui on proposera comme cela se fait déjà aux USA, de choisir grâce à la PMA telle caractéristique chez l’enfant ou d’en éviter telle autre. Ce sera un eugénisme légal et libéral ; pour enrichir qui ? Et si « le résultat » ne correspond pas à la commande, que devient l’enfant ?

6. Quelle place restera-t-il pour la relation sexuelle conjugale source de fécondité ? Un enfant n’est-il le fruit que d’une fécondation technique ? Est-ce que la PMA ne transforme pas la procréation en production technique ? Des recherches portent déjà sur un utérus artificiel.
C. Y a-t-il eu débat ?

7. Qu’a-t-on fait des conclusions des États généraux de la bioéthique qui montraient la réticence de la majorité des intervenants ?

8. En posant ces questions, sommes-nous homophobes ? Pour tuer le débat, nous remarquons que ceux qui s’interrogent sont taxés d’homophobie. On voudra aussi renvoyer l’Église à ses seuls problèmes internes pour la faire taire. Mais il est impossible de dénier la parole à un groupe social reconnu pour ses convictions religieuses ou philosophiques à moins de contribuer à un déni de démocratie. L’accompagnement par l’Église de tant de souffrances engendrées par notre société en ses choix éthiques, et sa passion pour la vie, me pousse à prendre la parole. Quant à ses difficultés propres, l’Église ne craint pas de prendre les mesures à la hauteur des défis comme en témoigne ma lettre « Pour une Église déterminée. »

9. Comment « se manifester » ? Le cardinal André Vingt-Trois en 2012, avait appelé avec finesse les catholiques à “se manifester”. Certaines associations ont appelées à une journée de mobilisation le 6 octobre prochain à Paris.

Chaque catholique doit d’abord former sa conscience sur ces sujets de société, par une étude personnelle, et non se laisser manipuler par une campagne médiatique. Je souhaite par ces questionnements y contribuer, et vous invite à lire les textes indiqués.

Ensuite chacun est libre de choisir son moyen d’action politique. La manifestation pacifique est un moyen légitime dans une démocratie. Interpeller nos députés et notre sénatrice me semble aussi important. Nous les connaissons, et savons que la marchandisation du corps leur pose question.
En guise de conclusion, la dixième question : est- ce une cause perdue d’avance ?

Je sais bien que le gouvernement disposera sans doute d’une majorité parlementaire pour faire passer son texte. Mais je sais aussi qu’il n’y a pas de meilleure formation pour les générations futures qu’elles puissent se poser ces questions éthiques. Et je constate que la France est le seul pays où ces débats de qualité ont lieu. Cela nous dit quelque chose de la vocation de notre pays. Cela nous met dans l’espérance. Pâques nous l’offre chaque année : la vie l’emporte toujours sur la mort. Prions pour notre pays, prions pour nos dirigeants.

Mgr Xavier Malle, évêque de Gap (+Embrun), en la fête de la Nativité de Marie, le 8 septembre 2019.

https://www.diocesedegap.fr/bioethique/

"Un couple mère-mère, cela ne veut rien dire. Une mère n’est pas une mère par rapport à une autre mère. Une mère est une mère par rapport à un père. Sans père, il n’y a plus de mère. Jusqu’à présent dans l’humanité, jamais on n’a vu de couple mère-mère. Pour une raison simple : jamais il n’y a eu comme but de construire une humanité ainsi qu’une société ou, de façon délibérée, le père est éliminé. Constatons-le : avec le projet de couple mère-mère c’est ce qui va être le cas. La réalité concrète à cet égard est incontournable."

https://fr.aleteia.org/2019/09/04/le-couple-mere-mere-une-absurdite-totalitaire/


"
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 4889
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par azais le Lun 9 Sep 2019 - 13:42

@François Bernon a écrit:Questionnements de Mgr Xavier Malle sur le projet de loi bioéthique

Le gouvernement français souhaite faire adopter par le parlement, rapidement et d’une manière « apaisée », une nouvelle loi bioéthique. Nous savons tous que toucher à la conception, à la procréation, au don de la vie, n’est pas anodin. Il est donc légitime de nous poser des questions.

Ce projet de loi touche à beaucoup de sujets. Le plus connu est « la PMA pour toutes », soit l’extension de la procréation médicalement assistée aux couples de femmes et aux femmes seules. Un éditorialiste estimait que « la PMA pour toutes n’est qu’une diversion. (…) Ses conséquences, certes extrêmement néfastes et contre lesquelles il faudra s’élever, ne sont rien, ou si peu, au regard de celles que provoquera la libéralisation quasi totale de la recherche sur l’embryon contenue dans le projet de loi bioéthique. » Effectivement, beaucoup de mesures prévues sont inquiétantes  (...)  comme les médias vont surtout parler de la « PMA sans père », je souhaite vous partager ces questionnements spécifiques.

Au préalable, nous devons réaffirmer notre foi que tout enfant né est un don de Dieu quelles que soient les médiations pour lesquelles nous avons opté pour concourir à leur naissance. (....)  il est infiniment aimé de Dieu

Pour une réflexion éthique sur le fond, vous pouvez vous procurer un texte signé par tous les évêques de France, La dignité de la procréation. Pour un éclairage spécifiquement juridique mais très accessible, vous trouverez dans les principales églises du diocèse ou vous pouvez le télécharger sur internet, un livret édité par l’Association des Juristes pour l’Enfance, qui étudie les conséquences du projet de loi.
 
(....) je sais aussi qu’il n’y a pas de meilleure formation pour les générations futures qu’elles puissent se poser ces questions éthiques. .... Cela nous met dans l’espérance. Pâques nous l’offre chaque année : la vie l’emporte toujours sur la mort. Prions pour notre pays, prions pour nos dirigeants.

Mgr Xavier Malle, évêque de Gap (+Embrun), en la fête de la Nativité de Marie, le 8 septembre 2019.

https://www.diocesedegap.fr/bioethique/
 Votre très forte introduction ouvre la porte à des réflexions de fond auxquelles le CEF nous invitait déjà début 2018 
Jusqu’à présent , elles n’ont abouti selon l’invitation MgrXavier Malle ci jointe à, selon Mgr Malle, qu’à lire la lettre du CEF « la dignité de la procréation » (laquelle est très engagée tout en restant sur des approches très « techniques » et juridiques) et le travail de Juristes pour l’Enfance. ces deux approches argumentés et documentés ont déjà fait l’objet d’articles de Bioéthique et catholiques 
la suite de votre lettre aborde ensuite 9 points mais qui ne sortent pas de la perspective de ces deux documents , intrinsèquement circonscrit justement dans le cadrantes thème « PMA pour toutes « ou « PMA sans pères » . Pourtant nous partageons pleinement le point de vue de l’éditorialiste cité par Mgr Xavier Malle qui considérait ce cadre comme une diversion occultant des points autrement plus inquiétants et qui ne se résument pas àau seul délai de réflexion sur l’IMG 
Nous invitons à relire les articles ci dessus évoqués ainsi que celui, suscité par l’alerte de M J M lemene de juillet dernier et qui développe nombre d’autres points extrêmenent inquiétants .............. 

Il n’est que temps de ne plus devoir être condamné à tomber dans cette diversion mais justement d’élargir cette ouverture que nous autorise Mgr X Malle pour réfléchir au delà de la « PMA pour toutes » et de ce qu’elle suscite comme réprobation dans les mouvements qui ont été audités récemment (comme de l’approbation voire des désirs d’extension s’agissant des obédiences ésotériques et gnostiques, ou politiques qui en émanent))

Des lors de quelle diversion s'agit il ? Voila ce que le fidèle et les lecteurs de cette lettre peuvent être en droit d'attendre ... et qui sur ce sujet reste très insuffisant
N'était ce pas l'occasion de devoiler que cette PMA devient, par ses articles dejà votés et à voter pour les élargir, le lieu de rendre possible et legal le crime contre l'humanité  que cette même loi bioethique definit comme telle ,

Car oui Mgr Malle le clonage humain fut-il celui d'embryons considérés comme des amas de cellules , des pre embryons, des êtres humains potentiels (termes employés par les élus et commissions pour justifier de la recherche sur l'embryon, sa congélation, la constitution par clonage a des fins medicales en 2004, de la recherche sur l'embryon en 2013 incluant celle autorisant le 26 janvier 2016 ( les fiches du CEF en parlent de cette loi sans eclairer sur le but recherché : l'auto engendrement , sorte de jumeau du clonage humain cette fois en utilisant la fécondation de gamètes provenant d'un même individu, ou de plusieurs individus d'ailleurs) sur les techniques de reproduction humaine comme la fécondation de gamètes produites artificiellement à partir de cellules germinales et IPS d'adultes (ou plus efficacement de cellules souches d'embryons). 

Et comme la pente glissante des derives ne va qu'en s'accélérant dans la transgression abolue , n'est- il pas temps de dire que la loi du 6 aout 2013 liberant la recherche sur l'embryon ouvre -du fait des failles à ce sujet dans la redaction 2004 de l'interdiction du clonage humain - le clonage d'embryons PMA disponibles ( et evidemment des embryons avortés dont les cellules souches y compris totipotentes sont disponibles et vivantes ) 
N'est ce donc pas l'occasion de réouvrir le debat sur le clonage humain ??? Il est selon la culture et l'opinion un crime contre l'humanité   excusez le peu ! Il alerte la conscience humaine ! Il interpelle l'Eglise et les gens de bonne foi qui sont en quête de verite et de recherche du bien !

Il est, si l'on se reporte aux declarations du President J Chirac en janvier 2001 ( salon biovision de Lyon ) en justifiant sa decision d'interrompre les debats sur le clonage humain , "un Sanctuaire de la création humaine reservée a Dieu seul  ": ils reprendronten 2003 sous la pression pressante des obediences maçoniques , qui se feliciteront du succès de cette levée d'interdiction de debat au cours de l'émission d'information de midi de TF1 .

Ainsi l'inquiétude ne porte pas seulement sur des sujets , qui sans pour autant ne pas manquer d'importance portent des conséquences secondaires et semblent ineluctables si des voix ne crient pas contre des dévastations fondamentales autrement plus graves anthropologiquement, socialement, humainement, devant le Tribunal de l'Histoire et le Tribunal de Dieu
N'est ce pas le moment de cesser de s'interdire de parler de ce que jean Paul II a affirmé en fevrier 1998:  l'animation immediate  la conception humaine se confond biologiquement et spirituellement dans le même instant en donnant vie à un etre humain, créé par Dieu ( qui seul crée une ame et de ce fait donne vie humaine immortelle à un corps corpusculaire embryonnaire) Il n'est pas inopportun de dire ici que cette affirmation a été confirmée depuis par des travaux metaphysiques, theologiques, scientifiques, exégétiques, en concordance avec les observations bio genetiques , les textes du magistèreen matière de vie humaineet de nombre de docteursde l'Eglise ( Saint Augustin, Ste Therese d'Avila , Sainte Hildegarde) . Ces travaux permettent de classer la promotion de l'animation tardive comme une erreur dont on a pas fini de mesurer les consequences graves qui decoulent de ceux qui, par cette pensée erronée , ont perdu tout repère ontologique, de jugement sur l'être humain et la personne
N'est ce pas le moment de rappeler la foi catholique qui,proclame par son Encyclique Humani generis ( Pie XII ) que Dieu se rend present substantiellement et reellement dans cet Instant de Création, sans voile , directement . C'est comme un Sacrement faisant de la conception humaine un Sanctuaire , le Saint des Saints
L'Eglise n'est elle pas autorisée et même en DEVOIR d'avertir que ce Sanctuaire ne doit pas être profané par quelque pouvoir que ce soit en s'introduisant dans ce Lieu ou l'Infini rejoint notre finitude en son principe, où l'eternité rejoint cet Instant si divin et si parfait , où Dieu engendre Son enfant , ou Il fait alliance avec les parents et leur confie son developpement et sa croissance , où la Liberté et l'Acte Pur de Dieu de le creer rejoint la liberté de chacun à être ce pourquoi il a été créé, éternellement et dans le temps . 

Que cette Profanation est annoncée si on se donne la peine de faire la theologie (voire la traduction exegetique scientifique qui renforce ce travail theologique , à l'instar de celle faite par le CESHE ) des Ecritures prophétiques- par exemple Daniel 9 et 11 sur l'Abomination de la Désolation) des psaumes - par exemple ps 138 - et du nouveau testament .
L'Eglise et les catholiques ne sont ils pas habilités à citer des docteurs de l' Eglise et les prophètes qui annoncent et contemplent ou révèlent cela ( voir par exemple : http://bioethiquecatholique.fr/?cat=25 et Dieu dans tout ça ? ) ?

J'invite tout lecteur de ce forum à twitter, face-booker, mailer , massivement , à Mgr Malle et aux eveques qui interviendront aux bernardins cette reaction à cette lettre (voir ma notification partageant cette invitation )

  J'invite  tout lecteur de ce forum à twitter,  face-booker, mailer , massivement ,  à Mgr Malle  et aux  eveques qui interviendront aux bernardins cette reaction à cette lettre ;  en voici le lien :
  http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t41303p690-promethee-la-relecture-de-la-loi-de-bioethique-en-2018#454964


Dernière édition par azais le Lun 9 Sep 2019 - 22:40, édité 1 fois
azais
azais
Dans la prière

Masculin Messages : 5524
Age : 68
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par azais le Lun 9 Sep 2019 - 14:35

sur facebook les commentaires ont commencé sur la page du diocèse de gap : n'hésitez pas à ajouter  les votres :  https://www.facebook.com/evequedegap/
azais
azais
Dans la prière

Masculin Messages : 5524
Age : 68
Inscription : 10/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Père Nathan le Lun 9 Sep 2019 - 18:24

superbe
je remets une couche de cet extrait d Mgr Malle

extraits de la lettre de Mgr Malle


Le gouvernement français souhaite faire adopter par le parlement, rapidement et d’une manière « apaisée », une nouvelle loi bioéthique.

Nous savons tous que toucher à la conception, à la procréation, au don de la vie, n’est pas anodin. Il est donc légitime de nous poser des questions.

Ce projet de loi touche à beaucoup de sujets. Le plus connu est « la PMA pour toutes », soit l’extension de la procréation médicalement assistée aux couples de femmes et aux femmes seules.
Un éditorialiste estimait que « la PMA pour toutes n’est qu’une diversion. (…) Ses conséquences, certes extrêmement néfastes et contre lesquelles il faudra s’élever, ne sont rien, ou si peu, au regard de celles que provoquera la libéralisation quasi totale de la recherche sur l’embryon contenue dans le projet de loi bioéthique. » Effectivement, beaucoup de mesures prévues sont inquiétantes (...) comme les médias vont surtout parler de la « PMA sans père », je souhaite vous partager ces questionnements spécifiques.

Au préalable, nous devons réaffirmer notre foi que tout enfant né est un don de Dieu quelles que soient les médiations pour lesquelles nous avons opté pour concourir à leur naissance. (....) il est infiniment aimé de Dieu.

Pour une réflexion éthique sur le fond, vous pouvez vous procurer un texte signé par tous les évêques de France, La dignité de la procréation.


Mgr Xavier Malle, évêque de Gap (+Embrun), en la fête de la Nativité de Marie, le 8 septembre 2019.

https://www.diocesedegap.fr/bioethique/
Père Nathan
Père Nathan
PERE SPIRITUEL DU FORUM
PERE SPIRITUEL DU FORUM

Masculin Messages : 3850
Age : 68
Localisation : Assignation : Rimont (diocèse d'Autun)
Inscription : 13/07/2008

http://catholiquedu.net

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par François Bernon le Mer 11 Sep 2019 - 14:54

François Bernon
François Bernon
Avec Saint Thomas d'Aquin

Masculin Messages : 394
Localisation : Paris
Inscription : 23/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Scala-Coeli le Mer 11 Sep 2019 - 19:39


Il est très difficile de rester calme devant les propos qui sont tenus dans cette commission...
Je ne peux pas croire que ces gens-là ne sachent pas ce qu'est vraiment un embryon (c'est-à-dire une personne humaine, point barre). Ils sont obséquieux, font semblant de ne pas trouver de définition claire, ils restent flous et c'est sur ce prétendu flou qu'ils vont fonder la recherche "scientifique", pour soit-disant chercher à comprendre le fonctionnement de l'embryogenèse et permettre moins d'échecs de FIV (Mention spéciale à Jean-Louis Touraine). Aberrant et révoltant !!
Quel courage, ceux qui peuvent être sereins, sans révolte face à ces inepties...

Embryons congelés, martyrs de la folie humaine...
Scala-Coeli
Scala-Coeli
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 1545
Localisation : Sud de la France
Inscription : 04/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par François Bernon le Mer 11 Sep 2019 - 23:04

Les députés adoptent en commission l'article 1er du projet de loi relatif à la bioéthique.
> Cet article ouvre l'accès à la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules.
François Bernon
François Bernon
Avec Saint Thomas d'Aquin

Masculin Messages : 394
Localisation : Paris
Inscription : 23/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par François Bernon le Jeu 12 Sep 2019 - 8:43

Cette nuit, les députés ont adopté le principe de l’autoconservation ovocytaire.
François Bernon
François Bernon
Avec Saint Thomas d'Aquin

Masculin Messages : 394
Localisation : Paris
Inscription : 23/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Buni le Jeu 12 Sep 2019 - 9:30

Nous attendons une stratégie offensive et très ferme de nos évêques, en particulier la condamnation sans équivoque de toute fiv, bien plus grave qu'un avortement car toute fiv entraîne de facto plusieurs avortements.
Nous attendons un signe fort comme le rappel que tout catholique qui soutient cette loi est de facto excommunié de l'Eglise.
Nous attendons que nos évêques lancent un appel à la mobilisation générale et qu'ils déploient tous les moyens spirituels et humains que Dieu a remis entre leurs mains.
Nous verrons lundi soir si ils ont compris cet appel. De leur réponse en tout cas dépend l'avenir de l'Eglise de France...

Envoyé depuis l'appli Topic'it

Buni
Veut-etre un saint/e

Masculin Messages : 202
Inscription : 09/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Nicolas-p le Jeu 12 Sep 2019 - 9:44

dans cette "salle de l'enfer" (comme disait je ne sais plus quelle mystique)  se promulgue des lois contre la volonté de notre seigneur.

ceux qui veulent détruire la chrétienté, la loi de Dieu (franc maçons, gay friendly etc...) sont au pouvoir et ont les mains libres. c’est un fait.

pouvoir donné par tous ceux qui ont votés pour eux...(merci aux "catholiques" versaillais qui ont voté massivement pour LREM aux municipales...)

par les mauvais dirigeant que le peuple français ce sera choisi  (comme disait Marthe robin) arriveront bien des calamités...

on ne peut pas dire que nous n'étions pas prévenus.

 la PMA va passer (quoi que nous fassions humainement parlant) , La GPA va passer (plus tard), l'utérus "artificiel" un jour aussi: c'est la rançon de nos votes depuis des décennies, de nos erreurs...et de la perte de Dieu.

la question n'est pas:
arriveront nous à l’empêcher?: c'est NON
nous sommes en minorité et notre discours est systématiquement rabaissé, dévoyé et de manière perverse on utilise une fausse miséricorde (pauvres femmes seules..., pauvres lesbiennes qui veulent juste avoir la chance d'être mère et aimer...) pour faire passer cela, couper court à toute opposition et en mettant sous silence ces enfants qui seront des cobayes sacrifiés sur l'autel des désirs de "compagnie" d’égoïstes qui veulent singer la famille (après avoir crié pendant des décennies que le modèle familial et hétéro était tout à l'opposé de leur désir). et comme vous dites on passe sous silence , l'utilisation de l’être humain comme matériel biologique au service de désirs personnels ou de monstruosité (clonage, chimères...)

bref qui est le singe de Dieu, de ses lois de ce qu'il institué...: nous on le sait. la quasi totalité des français s'en moque éperdument.

la question est:
que faire et comment composer avec cette société sans Dieu 'qui est déjà la et va en augmentant crescendo dans l'horreur.
que faire face aux persécutions auxquelles nous seront soumis (taxés de sectaires, intolérants, vexations dans le travail, amendes... voire plus  pour qui s'affirmera catholique...) dans un contexte ou l'église est affaiblie (scandale), souvent bien silencieuse... ou timorée et ce jusqu’à son plus haut niveau.
et ce jusqu’à ce que la France un jour se relève (le verra t'on?)

que faire pour aider tous ces enfants qui vont être sacrifiés?: comment leur montrer le vrai visage d'une famille alors que dés leur naissance ils auront été détruis dans leur innocence et seront convaincu de la "normalité" de leur situation.
que faire pour que les catholiques en France puissent continuer à vivre et faire passer le message de l'évangile sans être muselés (déjà le cas actuellement).

que faire pour que nos propres enfants ne soient pas dévoyés eux aussi et convertis à cette société immonde?


nos évêques, cardinaux ont eu mille fois l'occasion de parler, de s'opposer (avortement en 1974, pacs, mariage gay) et ne l'ont pas fait suffisamment... croyez vous vraiment qu'ils feront différemment cette fois ci?...

ils ont eu milles fois l' occasion de déclarer publiquement comme excommuniés ceux et celles qui promulgues, sont complices ou sont d’accord avec de telles lois!

par exemple: madame loiseau et Mr blanquer LREM et qui se disent haut et fort catholiques... belle caution pour LREM pour discréditer les catholiques... l'on ils fait? non

leur refuserons t'il la communion en public...

le seul pouvoir qu'ils ont est de sortir du catholicisme de telles personnes qui publiquement flagellent et crachent sur les loi de notre seigneur et de clairement faire la distinction auprès des français de ce qui est ou non catholique. de peut être faire réfléchir les catholiques sur les conséquences de leurs actes publiques leurs prises de positions qui engagent leur salut.
ne vaut il pas mieux une église réduite et ferme dans la foi, qu'une vaste église remplie de compromission?
de quoi ont ils peur?: perdre leurs privilèges?: ils n'en ont déjà plus...
être attaqués médiatiquement: pour suivre le christ il faut accepter de souffrir...
être marginalisé en France: c'est déjà fait!

cela aurait le mérite de clarifier les choses au lieu de les laisser faire leur sale besogne de destruction de l'intérieur (présentés publiquement comme de "bons" catholiques tolérants envers les LGBT, la recherche, l'amour de tous...) faisant passer les autres pour des intolérants sectaires, stupides et aigris...

à part prier et supplier notre dame de venir sauver la France au plus vite avec l'aide de saint Michel comme cela nous a été annoncé je ne voit que faire.


Dernière édition par Nicolas-p le Jeu 12 Sep 2019 - 10:04, édité 2 fois
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec l'Archange Gabriel

Masculin Messages : 560
Age : 46
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Buni le Jeu 12 Sep 2019 - 9:58

La mystique qui a parlé de la salle de l'enfer est Marie Julie Jahenny.
La question est de savoir si nous croyons au Christ Ressuscité capable de faire reculer les puissances de l'enfer et d'établir la royauté sociale du sacré coeur de Jésus-Christ en France (comme cela a été réalisé un temps par Garcia Moreno président de l'Equateur danbs les années 1870). Toute la question est là car le reste suivra. Nous attendons la réponse de nos pasteurs...

Envoyé depuis l'appli Topic'it

Buni
Veut-etre un saint/e

Masculin Messages : 202
Inscription : 09/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Nicolas-p le Jeu 12 Sep 2019 - 10:07

moi j'y crois!

je n'attends pas particulièrement de réponse "officielle" et "publique " de nos pasteurs hélas...3 fois hélas....
plutôt une réponse de terrain de nos prêtres (les bons) face à ceux (complices) qui font le jeu de la compromission et sapent l'église.

Marthe robin voyait arriver à son époque la profonde crise de l'Eglise, et les temps extrêmement difficiles qui nous attendaient. 



elle disait que la France ne conserverai que des "ilots" de ferveur... (petites paroisses?/ groupes de catholiques?) dans une France déchristianisée


Dernière édition par Nicolas-p le Jeu 12 Sep 2019 - 10:11, édité 2 fois
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec l'Archange Gabriel

Masculin Messages : 560
Age : 46
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Scala-Coeli le Jeu 12 Sep 2019 - 10:09

@Buni a écrit:Nous attendons une stratégie offensive et très ferme de nos évêques, en particulier la condamnation sans équivoque de toute fiv, bien plus grave qu'un avortement car toute fiv entraîne de facto plusieurs avortements.
Nous attendons un signe fort comme le rappel que tout catholique qui soutient cette loi est de facto excommunié de l'Eglise.


Envoyé depuis l'appli Topic'it
C'est effectivement la FIV qui a été la grande porte ouverte à toutes les dérives que nous connaissons et celles qui nous attendent. Une négation pure et simple de la nature et de Dieu.
Scala-Coeli
Scala-Coeli
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 1545
Localisation : Sud de la France
Inscription : 04/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Nicolas-p le Jeu 12 Sep 2019 - 10:18

@Scala-Coeli a écrit:
@Buni a écrit:Nous attendons une stratégie offensive et très ferme de nos évêques, en particulier la condamnation sans équivoque de toute fiv, bien plus grave qu'un avortement car toute fiv entraîne de facto plusieurs avortements.
Nous attendons un signe fort comme le rappel que tout catholique qui soutient cette loi est de facto excommunié de l'Eglise.


Envoyé depuis l'appli Topic'it
C'est effectivement la FIV qui a été la grande porte ouverte à toutes les dérives que nous connaissons et celles qui nous attendent. Une négation pure et simple de la nature et de Dieu.
sauf que à moins de se dédire... l'église qui n'a jamais suffisamment condamnée la FIV chez les couples hétérosexuels (a elle condamnée ou excommuniée ceux qui la pratique....) n'a du coup aucun argument suffisamment pour la PMA car la technique est la même....

je peux faire toute les manipulations que je veux en tant que médecin et demain me présenter à la communion sans problème... est ce normal quand je suis un chercheur renommé ou un politicien publique qui fait cela aux yeux de tous?? que cela est publique??

un péché publique demande une réparation publique.

on en revient au fait que soit l'église se tait, soit elle fait un véritable esclandre, condamnant la FIV quel qu’elle soit le clonage, etc... et surtout en (excommuniant?) condamnant publiquement tous ceux qui y participent (chercheurs, politiciens etc...)
cela en fera réfléchir certains... et ceux qui ne veulent pas saurons au moins et clairement dans quel camp ils se situent (mérite de la clarté) et le chemin à faire si ils veulent (ou non)  conserver (ou pas)  leur salut
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec l'Archange Gabriel

Masculin Messages : 560
Age : 46
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Buni le Jeu 12 Sep 2019 - 10:34

L'Eglise condamne toute fiv sans aucune ambiguïté. Le problème est la position de l'Eglise de France sur ce sujet.
Si elle ne la condamne pas fermement (avec toutes les conséquences qui en découlent), elle est sacrilège et donc va s'effondrer et disparaître comme une maison bâtie sur le sable. Si elle ne le fait pas, elle perd toute crédibilité pour tout le reste. Nous devons donc la pousser à clarifier sa position et saisir toutes les occasions pour le faire publiquement car la faute est publique.
Qui s'y colle lors de la conférence de lundi prochain?
Il faut percer l'abcès ici et maintenant, c'est le moment où jamais, quoi qu'il en coûte. On ne peut pas rendre de plus grand service à l'Eglise que celui là à mon sens.
En attendant, il faut poser cette question partout sur tous les réseaux sociaux jusqu'à ce que ses représentants répondent clairement...

Envoyé depuis l'appli Topic'it

Buni
Veut-etre un saint/e

Masculin Messages : 202
Inscription : 09/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par François Bernon le Jeu 12 Sep 2019 - 10:57

On pense toucher le fond, mais non, il y en a toujours un pour en rajouter une couche:
JF Eliaou (LREM) propose l'instauration de campagnes dans les collèges et les lycées sur les "questions relatives à la fertilité, à l'autoconservation des gamètes et au don de gamètes"
Certains amendements passent, d'autres non. C'est un puit sans fond que cette commission.


On découvre des nouvelles FIV... la FIVE ROPA : "Nous demandons l'autorisation de la FIV ROPA pour les couples de femmes, qui permet à l'une des femmes de concevoir l'enfant alors que l'autre le met au monde. Ce n'est NI un don dirigé, NI une GPA !"

C'est infernal !
François Bernon
François Bernon
Avec Saint Thomas d'Aquin

Masculin Messages : 394
Localisation : Paris
Inscription : 23/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Buni le Jeu 12 Sep 2019 - 11:10

C'est le grand exorcisme que nos évêques doivent sortir!


Buni
Veut-etre un saint/e

Masculin Messages : 202
Inscription : 09/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Nicolas-p le Jeu 12 Sep 2019 - 11:23

Oui infernal est bien le mot!
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec l'Archange Gabriel

Masculin Messages : 560
Age : 46
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par BENEDICTE 2 le Jeu 12 Sep 2019 - 19:59

@François Bernon a écrit:On pense toucher le fond, mais non, il y en a toujours un pour en rajouter une couche:
JF Eliaou (LREM) propose l'instauration de campagnes dans les collèges et les lycées sur les "questions relatives à la fertilité, à l'autoconservation des gamètes et au don de gamètes"
Certains amendements passent, d'autres non. C'est un puit sans fond que cette commission.


On découvre des nouvelles FIV... la FIVE ROPA : "Nous demandons l'autorisation de la FIV ROPA pour les couples de femmes, qui permet à l'une des femmes de concevoir l'enfant alors que l'autre le met au monde. Ce n'est NI un don dirigé, NI une GPA !"

C'est infernal !
  et  tout  cela  remboursé par la sécu !  alors  qu'il y a un besoin important dans d'autres secteurs

BENEDICTE 2
Aime le Rosaire

Féminin Messages : 727
Localisation : france
Inscription : 25/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Scala-Coeli le Jeu 12 Sep 2019 - 20:44

Pas de clause de conscience prévue pour les médecins qui refuseraient la PMA aux femmes lesbiennes et aux femmes seules. Eh oui, ce serait discriminatoire !!

https://www.valeursactuelles.com/politique/pma-agnes-buzyn-exclut-une-clause-de-conscience-pour-les-medecins-110620
Scala-Coeli
Scala-Coeli
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 1545
Localisation : Sud de la France
Inscription : 04/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par François Bernon le Ven 13 Sep 2019 - 9:16

Confirmation à la commission de #bioéthique : pour l’enfant né par #PMA avec don d’un couple de femmes, la filiation sera fondée sur la volonté sans prendre en compte le précepte «mater semper certa est» selon lequel la femme qui accouche est reconnue comme la mère de l’enfant.
François Bernon
François Bernon
Avec Saint Thomas d'Aquin

Masculin Messages : 394
Localisation : Paris
Inscription : 23/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Yeshoua le Ven 13 Sep 2019 - 14:04

Le veritable danger de toutes ces debats /lois, c'est qu'elles excluent d'elle mêmes les personnes de bonne volonté, le monde réel, la Mémoire de Dieu en nous, Tout Principe (Paternité Divine)

On prend en otage l'humanité, une vie humaine, un enfant, et on nous demande d'interroger notre conscience... cherchez l'erreur....

Nous ne sommes plus dans la même Cosmogonie, leurs monde n'existe pas, je m'exprime en tant que catholique qui Crois en Dieu Createur (Gen1) et en son Fils Unique Jésus Christ (Prologue de Saint Jean) Révélé par l'Esprit Saint.
Yeshoua
Yeshoua
Avec le Pape François

Masculin Messages : 901
Inscription : 14/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par François Bernon le Ven 13 Sep 2019 - 14:14

La commission spéciale bioéthique de l'Assemblée nationale reprend ses travaux. Au programme: l'article 14, qui facilite notamment les recherches sur les cellules souches embryonnaires

http://videos.assemblee-nationale.fr/direct.8105222_5d7b837944242
François Bernon
François Bernon
Avec Saint Thomas d'Aquin

Masculin Messages : 394
Localisation : Paris
Inscription : 23/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Nicolas-p le Ven 13 Sep 2019 - 14:22

ils font ce qu'ils veulent en toute impunité.

ce qui m'attriste est le fait que nous n'avons même pas encore touché le fond.
quoi d'autre après?
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec l'Archange Gabriel

Masculin Messages : 560
Age : 46
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par François Bernon le Ven 13 Sep 2019 - 16:18

P. Hetzel (LR): "L'alinea 24 revient à autoriser les gamètes artificiels à partir de cellules souches embryonnaires humaines. Cette autorisation aurait des conséquences vertigineuses. Ce qui est en jeu, in fine, c'est l'autorisation de création d'embryons pour la recherche."

P. Berta propose que l'introduction de cellules humaines dans un embryon animal dans le but de réimplanter ce dernier chez la femelle animale soit soumis à autorisation.

Vidal: "Si d'aventure il devenait possible de générer des gamètes à partir d'IPS, nous demandons à ce qu'il y a un avis et une déclaration à l'agence de biomédecine.

Pourquoi autoriser cette recherche? pour développer la recherche sur des questions de fertilité"

F. Vidal: "La question est de savoir comment on peut donner la possibilité aux chercheurs d'utiliser Crispr-Cas 9 sur un embryon, avec destruction de l'embryon à 14 jours."

P. Berta. "Il ne s'agit nullement de trois parents. La composante génomique est apportée par la mère et le père. Ce que vous allez supprimer, c'est un petit gène de respiration mitochondrial."

P. Berta: "Il faut continuer la recherche in vitro sur les embryons: on ne va pas s'interdire d'essayer de modifier le génome avec Cirspr. Je ne vois aucune raison de l'interdire."

"On avait aucune limite fixée dans la précédente loi", répond F. Vidal. Ce qui est vrai, mais l'usage dans les laboratoires était de 7 jours, selon une recommandation du CCNE (avis 112, octobre 2010)


Dernière édition par François Bernon le Ven 13 Sep 2019 - 21:06, édité 2 fois
François Bernon
François Bernon
Avec Saint Thomas d'Aquin

Masculin Messages : 394
Localisation : Paris
Inscription : 23/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Scala-Coeli le Ven 13 Sep 2019 - 18:23

Selon la ministre de la santé, la recherche sur les embryons et la recherche sur les cellules souches embryonnaires, c'est tout à fait différent...
Mais ne faut-il pas détruire un embryon pour étudier ses cellules souches ?
Scala-Coeli
Scala-Coeli
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 1545
Localisation : Sud de la France
Inscription : 04/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Isabelle-Marie le Dim 15 Sep 2019 - 13:36

Docteur en droit et directeur de l’ECLJ (Centre européen pour le droit et la justice), Grégor Puppinck dénonce les affaires jugées par la Cour européenne des droits de l’homme, qui montrent dans quel délire inhumain nous sommes tombés :

Le désir de faire un enfant avec un mort

Le désir de la mère d’être le père de l’enfant

La demande d’une présomption de maternité pour la « femme de la mère »

Le désir d’être « mères » d’un même enfant

L’obligation pour les Etats d’instituer « l’homoparentalité »

Le désir d’être déclarée mère d’un enfant conçu et porté par d’autres femmes

Et ce n’est sans doute pas terminé.

https://www.lesalonbeige.fr/bricolage-procreatif/

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 T13
Isabelle-Marie
Isabelle-Marie
MEDIATRICE
MEDIATRICE

Féminin Messages : 4889
Localisation : France
Inscription : 15/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par François Bernon le Mar 17 Sep 2019 - 10:34

Bioéthique : les positions de la Conférence des évêques de France

François Bernon
François Bernon
Avec Saint Thomas d'Aquin

Masculin Messages : 394
Localisation : Paris
Inscription : 23/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Nicolas-p le Mar 17 Sep 2019 - 11:26

irez vous manifester le octobre?
je me pose la question mais il semble nécessaire de montrer (sereinement et calmement j'espère) que certains sont opposés.
Nicolas-p
Nicolas-p
Avec l'Archange Gabriel

Masculin Messages : 560
Age : 46
Localisation : aquitaine
Inscription : 01/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Prométhée  - La Relecture  de  La Loi  de  Bioéthique  en 2018 - Page 24 Empty Re: Prométhée - La Relecture de La Loi de Bioéthique en 2018

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 24 sur 25 Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum