Forum catholique LE PEUPLE DE LA PAIX

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bannie10

Bienvenue sur le Forum catholique Le Peuple de la Paix!
Les sujets de ce forum sont: La Foi, la vie spirituelle, la théologie, la prière, les pèlerinages, la Fin des temps, le Nouvel ordre mondial, la puce électronique (implants sur l`homme), les sociétés secrètes, et bien d'autres thèmes...

Pour pouvoir écrire sur le forum, vous devez:
1- Être un membre enregistré
2- Posséder le droit d`écriture

Pour vous connecter ou vous enregistrer, cliquez sur «Connexion» ou «S`enregistrer» ci-dessous.

Pour obtenir le droit d`écriture, présentez-vous en cliquant sur un des liens "droit d`écriture" apparaissant sur le portail, sur l'index du forum ou encore sur la barre de navigation visible au haut du forum. Notre mail : moderateurlepeupledelapaix@yahoo.com

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Page 25 sur 25 Précédent  1 ... 14 ... 23, 24, 25

Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Jeu 9 Jan 2020 - 14:33

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Photo_22La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Photo_22La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Photo_22La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Photo_22La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Photo_22
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11
  Liturgie Pour les féries de Noël
Célébrations, méditations
de la semaine de l'Épiphanie année A 
du lundi 6 au samedi 11 janvier 2020
--jeudi 9 janvier 2020 année A  - semaine après l’Épiphanie
     -antienne d’ouverture -Jean 1 : 1 Au commencement
                                          et avant le temps le Verbe était Dieu
                                                 c’est lui qui a voulu naître dans le temps de homme
                                               et devenir le Sauveur du monde
1-1 Jean 4 : 19—5 : 4 Celui qui aime Dieu, qu’il aime aussi son frère! 
2-psaume 71 : 1-2, 14.15bc, 17 (71 (72),) R/ Tous les rois se prosterneront devant lui, 
                                                tous les pays le serviront. (Ps 71 : 11)
     -acclamation –Luc 4 : 18-19 Le Seigneur m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, 
                                                                                annoncer aux captifs leur libération. Alléluia.
3- évangile Luc 4 : 14-22  ''Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture.''
           -antienne de la communion Jean 3 : 16 Dieu a tant aimé le monde 
                                                                          qu’il a donné le Fils unique : 
                                                                     ainsi, celui qui croit en lui ne périra pas 
                                                                   mais il obtiendra la vie éternelle.  
4-bréviaire Isaïe 63 : 19—64 : 11 Nous sommes tous l’ouvrage de tes mains.   
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10- commentaire de saint Cyrille d’Alexandrie sur l’évangile de Jean.
                                                   C’est pour nous que le Christ,
                                                au baptême, a reçu le Saint Esprit.
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Introd27
C'est pourquoi, nous revenons sur la lecture du bréviaire de lundi,
              que nous n'avions pas encore faite,
          qui rassemble les thèmes des manifestations du Seigneur parmi les hommes. . .
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10-sermon de saint Pierre Chrysologue  pour l’Épiphanie.
                                       L'Épiphanie nous révèle Dieu dans l'homme.
«    Le Mystère de l’incarnation du Seigneur apporte par lui-même
               des marques toujours bien reconnaissables de la Divinité.
                Cependant, la solennité (du dimanche de) de l’Épiphanie
                         nous découvre et nous révèle de plusieurs manières
                            que Dieu est venu dans un corps d’homme ;
           ainsi notre condition mortelle, toujours enveloppée d’obscurités,
                 ne risque pas de perdre par son ignorance la richesse
                                          qu’elle a pu saisir et posséder par la grâce.
                                Car celui qui a voulu naître pour nous
                                           n’a pas voulu être ignoré de nous,
                                             et c’est pourquoi il se découvre de telle sorte
                                                 que ce grand mystère de la bonté divine
                                            ne devienne pas l’occasion d’une grande erreur.
        Aujourd’hui, les mages, cherchant celui qui brillerait parmi les étoiles,
                   le trouvent vagissant au berceau.
            Aujourd’hui, les mages s’étonnent de découvrir glorieux dans ses langes
                   celui qui s’était longtemps dissimulé dans le ciel où il demeurait obscur.
              Aujourd’hui, les mages considèrent avec une profonde stupeur
                       ce qu’ils voient ici :
                            le ciel sur la terre, la terre dans le ciel ;
                                l’homme en Dieu, Dieu dans l’homme ;
                                    et celui que le monde entier ne peut contenir,
                                                      enfermé dans le corps d’un tout-petit ! ~
                                Et dès qu’ils voient, ils proclament qu’ils croient sans discuter,
                                             en offrant leurs dons symboliques :
                                                   par  l’encens, ils confessent Dieu ;
                                                     par l’or, le roi ;
                                                       par la myrrhe, sa mort future. ~
                                    C’est ainsi que les païens, qui étaient les derniers,
                                                 deviennent premiers ;
                                              car c’est alors que la venue des païens
                                             à la croyance est inaugurée par la foi des mages. ~
                     Aujourd’hui, le Christ, qui va laver le péché du monde,
                                         est entré dans le Jourdain. Jean lui-même atteste qu’il est venu pour cela :
                                                 Voici l’Agneau de Dieu, voici celui qui enlève le péché du monde.
                       Aujourd’hui, le serviteur s’empare du Seigneur ;
                                                         l’homme, de Dieu ;
                                                               Jean, du Christ ;
                                       il s’en empare pour recevoir le pardon, non pour le donner.
                           Aujourd’hui, comme dit le Prophète : La voix du Seigneur domine les eaux.
                                          Que dit cette voix ? Celui-ci est mon Fils bien-aimé ;
                                                                                en lui j'ai mis tout mon amour. ~ 
                              Aujourd’hui, l’Esprit Saint survole les eaux
                                                                     sous l’apparence d’une colombe.
                                                        De même qu’une autre avait annoncé à Noé
                                                                              que le déluge du monde se retirait,
                                    c’est ainsi qu’en voyant cette colombe,
                                             on apprenait que le naufrage
                           inéluctable du monde avait cessé.

                           Elle n’apportait pas, comme celle d’autrefois,
                                     un rameau d’olivier,
                                 mais elle répandit sur la tête de notre chef
                           toute la richesse d’une onction nouvelle,
                                  pour accomplir la prédiction du Prophète :
                                      Dieu, ton Dieu, t’a consacré d’une onction de joie,
                                                                   comme aucun de tes semblables. ~
                   Aujourd’hui, le Christ fait commencer les signes du ciel en changeant l’eau en vin. ~
                           Mais l’eau devait être changée pour le sacrement du sang
                                           lorsque le Christ verserait des coupes de vin
                                                      à ceux qui boiraient au vase de son corps,
                                                       afin que s’accomplît cette prophétie :
                                            La coupe qui me donne l’ivresse, elle est incomparable ! »
---------
Mardi:
1-1 Jean 4 : 7-10 Dieu est amour.
--intro : Dieu est amour : c’est lui qui nous a aimé le premier
            et qui a envoyé son Fils dans le monde pour que nous vivions par lui.
                    C’est pourquoi nous
                  devons aimer comme Dieu aime.
«  Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, puisque l’amour vient de Dieu.
          Celui qui aime est né de Dieu et connaît Dieu.
                      Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu,
                            car Dieu est amour.
                                  Voici comment l’amour de Dieu s’est manifesté parmi nous :
                                     Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde
                                              pour que nous vivions par lui.
                                   Voici en quoi consiste l’amour :
                              ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu,
                                  c’est lui qui nous a aimés,
               et il a envoyé son Fils en sacrifice de pardon pour nos péchés.  »
---------
1-1 Jean 4 : 19—5 : 4 Celui qui aime Dieu, qu’il aime aussi son frère!
--intro : Les thèmes fondamentaux de charité et de vérité
                 déjà développés par saint Jean sont repris sous d’autres aspects.
                           Notre amour du Dieu invisible doit se traduire
                      dans une démarche d’amour envers nos frères.
                 Pour naître de Dieu, il faut croire que Jésus est le Messie
                      et mettre en pratique ses commandements.
«  Bien-aimés, nous aimons parce que Dieu lui-même nous a aimés le premier.
                    Si quelqu’un dit : '' J’aime Dieu '',
                           alors qu’il a de la haine contre son frère, c’est un menteur.
                               En effet, celui qui n’aime pas son frère, qu’il voit,
                                           est incapable d’aimer Dieu, qu’il ne voit pas.
                                    Et voici le commandement que nous tenons de lui :
                                       celui qui aime Dieu,
                                           qu’il aime aussi son frère.
                               Celui qui croit que Jésus est le Christ,
                                                                        celui-là est né de Dieu ;

                                   celui qui aime le Père qui a engendré
                                       aime aussi le Fils qui est né de lui.
                       Voici comment nous reconnaissons que nous aimons les enfants de Dieu :
                             lorsque nous aimons Dieu et que nous accomplissons ses commandements.
                                Car tel est l’amour de Dieu :
                                       garder ses commandements ;
                                           et ses commandements ne sont pas un fardeau,
                                                  puisque tout être qui est né de Dieu
                                                                             est vainqueur du monde.
                                                              Or la victoire remportée sur le monde, c’est notre foi. »
----------------
3- Luc 4 : 14-22 '' Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture ''
--intro : Une autre épiphanie du Christ :
                dans la synagogue de la cité où il avait grandi,
                       il lit la prophétie du livre d’Isaïe le concernant
                               et en montre la réalisation aujourd’hui en sa propre personne.
«    En ce temps-là, lorsque Jésus, dans la puissance de l’Esprit,
                     revint en Galilée, sa renommée se répandit dans toute la région.
                             Il enseignait dans les synagogues,
                                  et tout le monde faisait son éloge.
                 Il vint à Nazareth, où il avait été élevé.
           Selon son habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat.
                 Et il se leva pour faire la lecture.                ( même homélie que l'an passé 27 janvier
                                                        3e dimanche C ord,  )                                                                                        (Luc 1: 1-4 ; 4: 14-21)

                                                                                       suite et conclusion:

              On lui remit le livre du prophète Isaïe.
                 Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit :
                                  L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction.
                                                                 Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres,
                                                                                     annoncer aux captifs leur libération,

                                                   et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue,
                                                              remettre en liberté les opprimés,
                                                                      annoncer une année favorable
                                                               accordée par le Seigneur.
        Jésus referma le livre, le rendit au servant et s’assit.                                   
          Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui.
                              Alors il se mit à leur dire :
                                          '' Aujourd’hui s’accomplit
                          ce passage de l’Écriture que vous venez d’entendre. ''
              Tous lui rendaient témoignage et s’étonnaient
                        des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche. »
-------
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10- commentaire de saint Cyrille d’Alexandrie sur l’évangile de Jean.
                              C’est nous que le Christ, au baptême, a reçu le Saint Esprit.
    « Le Créateur de l’univers avait décidé
             de récapituler toutes choses dans le Christ,
                    par une réalisation magnifique,
                           et de restaurer la nature humaine dans son premier état.
         Il promet donc de lui rendre,
                avec tous les autres dons,
                                    le Saint-Esprit.

       En effet, elle n’aurait pas pu autrement
               retrouver la possession paisible et durable de ses biens.
    Aussi Dieu a-t-il fixé le moment où le Saint-Esprit descendrait vers nous,
           et il nous en a fait la promesse :
                         En ces jours-là – évidemment ceux de notre Sauveur –,
                                        je répandrai mon Esprit sur tout être de chair.
             Lorsque le temps de cette générosité
                    a fait venir sur cette terre le Fils unique incarné,
                      c’est-à-dire un homme né d’une femme,
                                           selon la sainte Écriture,
                           Dieu le Père nous a encore donné son Esprit,
                             et le premier qui le reçut fut le Christ,
                                   comme étant le premier exemplaire de la nature renouvelée.
                          Jean le Baptiste l’affirme :
                            J’ai vu l’Esprit descendre du ciel et demeurer sur lui. ~
                Si l’on dit que le Christ a reçu le Saint-Esprit,
                                c’est en tant qu’il s’est fait homme
                                        et en tant qu’il convenait à l’homme de le recevoir.
                         Sans doute, il est le Fils de Dieu le Père,
                                   et engendré de sa substance,
                                           et cela avant l’incarnation et même
                                                        avant tous les siècles.
                     Malgré cela, il n’éprouve aucune tristesse à entendre le Père lui dire,
                                maintenant qu’il s’est fait homme : Tu es mon Fils ;
                                                                      moi, aujourd’hui, je t’ai engendré.
                          Celui qui était Dieu, engendré par lui avant les siècles,
                               le Père dit qu’il est engendré aujourd’hui :
                                            cela signifie qu’il nous accueille en lui
                                                                                   comme des fils adoptifs,
                                                 car toute l’humanité était contenue dans le Christ
                                                                                           en tant qu’il était homme.
                               En ce sens, on dit que le Père, alors que son Fils possédait déjà son Esprit,
                                        le lui donne de nouveau, de telle sorte
                                                           que nous soyons gratifiés de l’Esprit
                                                                en lui.
                                 C’est pour cela
                                    qu’il prend en charge la descendance d’Abraham, selon l’Écriture,
                                        et qu’il s’est rendu  en tout semblable à ses frères.
                                                   Ce n’est donc pas pour lui-même
                                                       que le Fils unique a reçu le Saint-Esprit.
                                              Car l’Esprit est à lui,
                                                                       en lui
                                                                    et par lui,
                                                     comme nous l’avons déjà dit.
                                         Mais parce que, s’étant fait homme,
                                                 il possédait en lui toute la nature humaine,
                                                   il a reçu l’Esprit afin de la récapituler tout entière,
                                                    en la restaurant dans son premier état. ~

                   Nous pouvons donc voir, par un sage raisonnement
                                                               et en nous appuyant sur
                                                                  les affirmations de la sainte Écriture,
                                                    que le Christ n’a pas reçu l’Esprit Saint pour lui-même,
                                          mais plutôt pour nous, qui étions en lui.
                                    Car c’est par lui que nous parviennent tous les biens. »
--------- 
À suivre.
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2296
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Ven 10 Jan 2020 - 13:58

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11
  Liturgie Pour les féries de Noël
Célébrations, méditations
de la semaine de l'Épiphanie année A 
du lundi 6 au samedi 11 janvier 2020
--vendredi 10 janvier 2020 année A  - semaine après l’Épiphanie
                                                                   L’Esprit, l’eau et le sang :
                                                   ils sont trois qui rendent témoignage.
      -antienne d’ouverture -psaume 111 : 4 Une lumière s’est levée dans les ténèbres
                                                    pour les hommes au cœur droit :
                                 c’est le Seigneur miséricordieux, juste et plein de pitié.  
1-1 Jean 5 : 5-13 L’Esprit, l’eau et le sang rendent témoignage. 
2-psaume 147 : 12-13, 14-15, 19-20 (147 (147B),) R/ Glorifie le Seigneur, Jérusalem ! 
                                                                      Célèbre ton Dieu, ô Sion ! 147 : 12 ou : Alléluia ! 
        -acclamation –Matthieu 4 : 23 Jésus proclamait la Bonne Nouvelle du Royaume 
                                                           et guérissait son peuple de toute langueur.  Alléluia.
3- évangile Luc 5 : 12-16 À l’instant même sa lèpre disparue.  
        -antienne de la communion 1 Jean 4 : 9 Voici comment Dieu a manifesté son amour pour nous : 
                                                Dieu a envoyé sin Fils unique dans le monde afin que nous vivions par lui.   
4-bréviaire Isaïe 65 : 12-25 Promesses de paix et de bonheur.    
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10- sermon de saint Maxime de Turin pour l’Épiphanie. 
                                            Les mystères du baptême du Seigneur.  
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
--intro générale : Durant la semaine de l'Épiphanie 
       nous lisons de nombreux récits de miracles de Jésus : 
               guérisons, multiplication des pains, 
                   marche sur la mer, purification d'un lépreux. 
           C'est qu'à la suite du miracle de Cana,
                 ils constituent autant d'épiphanies, de révélations de Dieu en Jésus Christ.
                    Plus encore que la toute-puissance du Seigneur et sa pitié pour les hommes,
                      ils nous disent sa volonté
                       de nous recréer intérieurement (Pr) 
                           par la foi et par l'amour, 
                    et d'introduire notre nature mortelle 
                             dans un monde où toutes les forces hostiles seront dominées. 
              C'est à ce monde que nous communions 
                                              en espérance dans l'Eucharistie
                                        par laquelle le Christ '' vient à notre rencontre '' (P 3).
---------   
-1 Jean 5: 5-13 L’Esprit, l’eau et le sang rendent témoignage. 
--intro :  La foi est source de vie éternelle :
                              cette foi est fondée 
                       d'une part sur le baptême du Christ 
                                            et sur sa mort en croix, 
                        d'autre part sur les sacrements de Baptême et d'Eucharistie, 
                             ainsi que sur la possession du Saint-Esprit
                             qui sont issus de la personne de Jésus 
                                                             et de là, nous sont transmis.
«   Bien-aimés, qui donc est vainqueur du monde ? 
                N’est-ce pas celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu !
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Yhvh13
         C’est lui, Jésus Christ, 
                  qui est venu par l’eau et par le sang
                      non pas seulement avec l’eau, 
                        mais avec l’eau et avec le sang. 
            Et celui qui rend témoignage
                   c’est l’Esprit, car l’Esprit est la vérité
        En effet, ils sont trois qui rendent témoignage,
                            l’Esprit, l’eau et le sang
                      et les trois n’en font qu’un
             Nous acceptons bien le témoignage des hommes ; 
                    or, le témoignage de Dieu a plus de valeur, 
                             puisque le témoignage de Dieu, 
                                      c’est celui qu’il rend à son Fils. 
                                Celui qui met sa foi dans le Fils de Dieu 
                                         possède en lui-même ce témoignage. 
                          Celui qui ne croit pas Dieu, celui-là fait de Dieu un menteur, 
                                    puisqu’il n’a pas mis sa foi 
                                                           dans le témoignage 
                                                                            que Dieu rend à son Fils. 
                                                                 Et ce témoignage, le voici : 
                                             Dieu nous a donné la vie éternelle, 
                                    et cette vie est dans son Fils
                           Celui qui a le Fils possède la vie ; 
                              celui qui n’a pas le Fils de Dieu ne possède pas la vie. 
                                          Je vous ai écrit cela pour que vous sachiez
                                                                        que vous avez la vie éternelle,
                                                          vous qui mettez votre foi dans le nom du Fils de Dieu. » 
---------   
-bréviaire Isaïe 65: 12-25 Promesses de paix et de bonheur.    
--intro : Dieu nous annonce l’achèvement de son œuvre
                         sous la forme d’une création nouvelle. 
                            Nous sommes déjà cette création, nous apprendra saint Paul.   
                     Mais elle ne paraîtra en pleine lumière qu’au retour glorieux du Christ. 
          Soyons tendus vers ce but,
                       qui établira enfin la parfaite justice
                                dont nous rêvons
                            et pour laquelle nous lutterions en vain
                      si nous la limitions au monde présent. 
«   Je vous destine à l’épée ; tous, vous plierez le genou pour être abattus ! 
             Car j’ai appelé, et vous n’avez pas répondu
                       j’ai parlé, et vous n’avez pas écouté ; 
                         vous avez fait ce qui est mal à mes yeux, 
                 et vous avez choisi ce qui me déplaît.
     C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur Dieu : 
                Voici : mes serviteurs mangeront ; 
                                   vous, vous aurez faim;
                            mes serviteurs boiront ; 
                                         vous, vous aurez soif. 
                 Voici : mes serviteurs seront pleins d’allégresse ; 
                                              vous, vous serez pleins de honte.
                                Mes serviteurs crieront de joie, le cœur en fête ; 
                                      vous, vous pousserez des cris dans la douleur de votre cœur,
                                                                        vous hurlerez, l’esprit brisé !
                   Pour mes élus, votre nom servira de malédiction :
                                         '' Qu’il te fasse mourir comme un tel, le Seigneur Dieu ! ''
                         – Mais à ses serviteurs Dieu donnera un autre nom.
        Quiconque voudra se bénir lui-même dans le pays se bénira par le Dieu fidèle, 
           et quiconque, dans le pays, fera un serment le fera par le Dieu fidèle. 
                     Car la détresse passée sera oubliée, elle aura disparu à mes yeux.
                 Oui, voici : je vais créer un ciel nouveau et une terre nouvelle
                                   on ne se souviendra plus du passé, il ne reviendra plus à l’esprit.
                      Soyez plutôt dans la joie, 
                            exultez sans fin pour ce que je crée.
               Car je vais recréer Jérusalem, 
                                                     pour qu'elle soit exultation

                                                              et que son peuple devienne joie.
                                       J’exulterai en Jérusalem, je trouverai ma joie dans mon peuple.
                                   On n’y entendra plus de pleurs ni de cris.
                           Là, plus de nourrisson emporté en quelques jours, 
                                        ni d’homme qui ne parvienne au bout de sa vieillesse ;
                                                 le plus jeune mourra centenaire, 
                                                    ne pas atteindre cent ans sera malédiction.
                                On bâtira des maisons, on y habitera ; on plantera des vignes, on mangera leurs fruits.
                                   On ne bâtira pas pour qu’un autre habite, 
                                             on ne plantera pas pour qu’un autre mange ; 
                                         car les jours de mon peuple seront comme les jours d’un arbre, 
                                              et mes élus jouiront des ouvrages de leurs mains.
                Ils ne se fatigueront pas pour rien, ils n’enfanteront plus pour l’épouvante, 
                              car ils sont la descendance
                        des bénis du Seigneur, eux et leur postérité.
                       Alors, avant qu’ils n’appellent, moi, je répondrai ;
                                                    ils parleront encore que moi, je les aurai entendus.
                   Le loup et l’agneau auront même pâture, 
                                  le lion, comme le bœuf, mangera du fourrage ;
                              le serpent, lui, se nourrira de poussière. 
                        Il n’y aura plus de mal ni de corruption 
                                    sur toute ma montagne sainte, – dit le Seigneur.  »

-------
À suivre.
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2296
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Sam 11 Jan 2020 - 14:34

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11
  Liturgie Pour les féries de Noël
Célébrations, méditations
de la semaine de l'Épiphanie année A 
du lundi 6 au samedi 11 janvier 2020
    -antienne d’ouverture -Galates 4 : 4-5 Dieu a envoyé son Fils, 
                                            né d’une femme, pour faire de nous ses fils. 
1-1 Jean 5 : 14-21 Dieu écoute toutes nos demandes.  
2-psaume 149 : 1-2, 3-4, 5-6a.9b (149,) R/ Le Seigneur aime son peuple. Alléluia ! 
       -acclamation –Matthieu 4 : 16 Le peuple gisant dans les ténèbres 
                                                                 a vu naître une grande clarté. 
                                                      Sur les habitants du pays de la mort 
                                                        s'est levée la lumière. Alléluia.
3- évangile Jean 3 : 22-30  L’ami de l’époux entend la voix de l’époux
                                                                          et il en est tout joyeux.   
     -antienne de la communion Jean 1 : 16 Tous nous avons eu part
                                                                       à la plénitude du Christ : 
                                                                        nous avons reçu grâce après grâce.  
4-bréviaire Isaïe 66 : 10-14, 18-23. Renaissance d’un peuple.     
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10-sermon de saint Fauste de Riez pour l’Épiphanie. 
                                          L’eau changée en vin, mystère du passage
                                               de l’ancienne alliance à la nouvelle.
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
                            La joie parfaite.  Jean annonce la venue de l’Époux : 
                                                              C’est lui qui maintenant vous baptisera dans l’Esprit Saint.
      -antienne d’ouverture -Galates 4 : 4-5 Dieu a envoyé son Fils, 
                                                  né d’une femme, pour faire de nous ses fils
contexte du passage de l'Écriture: Galates 4: 4 à 6:
«  Lorsqu’est venue la plénitude des temps, 
                                        Dieu a envoyé son Fils
                                    né d’une femme et soumis à la loi de Moïse,
                              afin de racheter ceux qui étaient soumis à la Loi
                            et pour que nous soyons adoptés comme fils.
                      Et voici la preuve que vous êtes des fils : 
                              Dieu a envoyé l’Esprit de son Fils dans
                      nos cœurs, et cet Esprit crie « Abba ! », c’est-à-dire : Père ! »
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Rzojou21

--intro générale : Nous retrouvons aujourd'hui,
                avec l'évocation discrète de la Vierge Mère (A 1),
                           les thèmes essentiels du temps de Noël :
                       le prodigieux échange grâce auquel ''notre nature est unie 

                     dans le Christ à celle de Dieu'' et la nouvelle création (P 1).
              Tout cela est pour nous un donné,
                    la grâce première à laquelle tant d'autres se sont ajoutées (A 2),
                        mais aussi l'objet de notre espérance.
                    Membres du Christ par notre baptême,
                            nous n'avons pas trop de toute notre vie pour prendre conscience
                                         du fait que ''nous appartenons à Dieu'', 

          que nous sommes en lui (L 1).
    Selon la parole de Jean Baptiste : ''Lui il faut qu'il grandisse;
                et moi, que je diminue '' (L 2).
                     Ce sera alors en moi l'Épiphanie.
--------- 
1-1 Jean 5 : 14-21 Dieu écoute toutes nos demandes.  
--intro : Saint Jean recommande la prière pour les pécheurs, 
               car Dieu exauce cette prière, selon sa volonté. 
                     La finale de la lettre en résume les grands thèmes :
                        la venue du Fils de Dieu 
                           a apporté la vérité et la vie éternelle

 « Bien-aimés, voici l’assurance que nous avons auprès de Dieu :
        si nous faisons une demande selon sa volonté, il nous écoute
               Et, puisque nous savons qu’il nous écoute en toutes nos demandes, 
                                      nous savons aussi que nous obtenons ce que nous lui avons demandé. 
                       Si quelqu’un voit son frère commettre un péché 
                                                                  qui n’entraîne pas la mort, 
                               il demandera, et Dieu lui donnera la vie,
                        – cela vaut pour ceux dont le péché n’entraîne pas la mort. 
                Il y a un péché qui entraîne la mort, ce n’est pas pour celui-là que je dis de prier. 
           Toute conduite injuste est péché, mais tout péché n’entraîne pas la mort. 
                     Nous le savons : ceux qui sont nés de Dieu ne commettent pas de péché ; 
                        le Fils engendré par Dieu les protège 
                          et le Mauvais ne peut pas les atteindre. 
                 Nous savons que nous sommes de Dieu, 
                       alors que le monde entier est au pouvoir du Mauvais. 
                    Nous savons aussi que
                        le Fils de Dieu est venu nous donner l’intelligence
                                       pour que nous connaissions Celui qui est vrai ; 
                                  et nous sommes en Celui qui est vrai
                                                                          en son Fils Jésus Christ. 
                                                              C’est lui qui est le Dieu vrai
                                                                                                et la vie éternelle
                                                Petits enfants, gardez-vous des idoles. » 
-------
3- Jean 3 : 22-30  L’ami de l’époux entend la voix de l’époux
                                                                               et il en est tout joyeux.  
--intro : Jean Baptiste rend un dernier témoignage à Jésus : 
              aux disciples qui lui racontent le succès de Jésus, 
                    il affirme la plénitude de sa joie, 
                    car le Christ doit grandir, mais lui diminuer. 
«   En ce temps-là, 
        Jésus se rendit en Judée
                                     ainsi que ses disciples ;  il y séjourna avec eux,
                    et il baptisait
              Jean, quant à lui, 
                   baptisait à Aïnone, près de Salim,   ((en Samarie))
                       où l’eau était abondante. 
               On venait là pour se faire baptiser. 
                  En effet, Jean n’avait pas encore été mis en prison. 
                       Or, il y eut une discussion entre les disciples de Jean et un Juif 
                                             au sujet des bains de purification. 
                                       Ils allèrent trouver Jean et lui dirent : 
                                '' Rabbi, celui qui était avec toi de l’autre côté du Jourdain, 
                                         celui à qui tu as rendu témoignage, 
                                            le voilà qui baptise, et tous vont à lui ! ''
                Jean répondit : '' Un homme ne peut rien s’attribuer, 
                                                         sinon ce qui lui est donné du Ciel. 
                                         Vous-mêmes pouvez témoigner que j’ai dit : 
                                        Moi, je ne suis pas le Christ,
                                                      mais j’ai été envoyé devant lui
                            Celui à qui l’épouse appartient, c’est l’époux ; 
                           quant à l’ami de l’époux, 
                                      il se tient là, il entend la voix de l’époux, 
                                          et il en est tout joyeux. 
                              Telle est ma joie : elle est parfaite. 
                    Lui, il faut qu’il grandisse
                                               et moi, que je diminue.'' »
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2296
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Dim 12 Jan 2020 - 16:40

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11
Fin du temps liturgique de Noël
et commencement du temps ordinaire
Baptême du Seigneur
semaine 1ère ordinaire
du 12 au 18 janvier 2020
-dimanche 12 janvier 2020 année  A  - Baptême du Seigneur.
1-  Isaïe 42 : 1-4, 6-7 ''Voici mon serviteur, qui a toute ma faveur.''
         Le peuple en mission, décrit par Isaïe,
             préfigure la venue du Christ,  lumière des nations.
2-psaume 28 : 1-2, 3ac-4, 3b.9c-10 (Ps 28 (29), )
                             R/ Le Seigneur bénit son peuple en lui donnant la paix. (Ps 28 : 11b)
3-Actes 10 : 34-38 C’est lui le Seigneur de tous.
          -acclamation –Matthieu 3 : 16-17; Psaume 28 : 3   Aujourd’hui, le ciel s’est ouvert,
                                                              l’Esprit descend sur Jésus,
                                                                et la voix du Père domine les eaux :
                                                  ''Celui-ci est mon Fils bien-aimé !'' Alléluia.
4- évangile Matthieu 3 : 13-17 ''Dès que Jésus fut baptisé,
                                              il vit l’Esprit de Dieu venir sur lui''
5-bréviaire Isaïe 42 : 1-9; 49 : 1-9 Le ''serviteur'' de Dieu,
                                         lumière des peuples
6-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10-sermon de saint Grégoire de Naziance pour la fête des lumières.
                                             Ceux qui voient la lumière sont dans la lumière. 
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
1-  Isaïe 42 : 1-4, 6-7 ''Voici mon serviteur, qui a toute ma faveur.''
         Le peuple en mission, décrit par Isaïe,
               préfigure la venue du Christ,  lumière des nations.
--intro :   Il est vraisemblable que le ''Serviteur'' représente ici le peuple d'Israël,
                       à qui il est demandé d’être le serviteur loyal
                             par qui se réalisera le salut des nations.
                   Mais il lui sera révélé en son temps
             l’élément qui sera capable de rendre cette demande divine universelle et définitive.
           Le peuple est dispersé au sein de nations hostiles,
               et cherche la signification religieuse de son destin.
         Le Prophète lui répond :
                 cette dispersion est l'occasion offerte au peuple
                           de '' servir '' Dieu en se faisant
                       son porte-parole parmi les païens.
              Dans l'histoire du Peuple de Dieu, toute mission
                              se fonde sur une vocation, un appel,
                           et s'accompagne d'un don de l'Esprit.
           Ainsi, '' formé '' par Dieu et animé par l'Esprit,
    ce Serviteur accomplit sa mission, dans la fidélité à Dieu,
      avec la douceur de la véritable force :
      il apporte le droit aux nations et délivre les captifs...
Quand l'Esprit reposera sur Jésus à son baptême,
          Jean-Baptiste,
              puis les apôtres,
        découvriront qu'il est ce Serviteur
,
    ce Bien-aimé par qui le Père nous parle
        et qui nous apporte l'alliance et le droit, la lumière et la délivrance. 
«   Voici mon serviteur que je soutiens, mon élu en qui mon âme se complaît.
              J'ai mis sur lui mon Esprit, il présentera aux nations le droit.

            Il ne crie pas, il n'élève pas le ton, il ne fait pas entendre sa voix dans la rue;
                        ne brise pas le roseau froissé,
                    il n'éteint pas la mèche qui faiblit.  Fidèlement il présente le droit;
                il ne faiblira ni ne se laissera fléchir,
            jusqu'à ce qu'il établisse le droit sur la terre,
             et les îles attendent son enseignement.




Is 42:5-Ainsi parle Dieu, Yahvé, qui a créé les cieux et les a déployés,
                           qui a affermi la terre et ce qu'elle produit,
                       qui a donné le souffle au peuple qui l'habite,
                  et l'Esprit à ceux qui la parcourent.
       Moi, Yahvé, je t'ai appelé dans la justice,
                    je t'ai saisi par la main,
                  et je t'ai modelé, et j'ai fait de toi l'alliance du peuple,
                                       la lumière des nations,
                              pour ouvrir les yeux des aveugles,
                         pour extraire du cachot le prisonnier,
            et de la prison ceux qui habitent dans les ténèbres. »
-------
2-psaume 28 : 1-2, 3ac-4, 3b.9c-10 (Ps 28 (29), )
                             R/ Le Seigneur bénit son peuple en lui donnant la paix. (Ps 28 : 11b)

     —Rendez au Seigneur, vous, les dieux,
           rendez au Seigneur gloire et puissance.
               Rendez au Seigneur la gloire de son nom,
             adorez le Seigneur, éblouissant de sainteté.

     —La voix du Seigneur domine les eaux,
          le Seigneur domine la masse des eaux.
             Voix du Seigneur dans sa force,
           voix du Seigneur qui éblouit.

     —Le Dieu de la gloire déchaîne le tonnerre,
          Et tous dans son temple s’écrient : « Gloire ! »
             Au déluge le Seigneur a siégé ;
          il siège, le Seigneur, il est roi pour toujours !
-----
3-Actes 10 : 34-38 C’est lui le Seigneur de tous.
    --intro : Depuis un certain temps déjà
                 quelques chrétiens d'avant-garde
           ont pris contact avec des païens
           et ont même parfois, un peu rapidement, baptisé l'un ou l'autre d'entre eux.
       Mais il faut du temps pour que les esprits se fassent à l'idée de vivre
            avec des païens l'aventure commune de l'Évangile.
       Poussé malgré lui par l'Esprit, Pierre abat les murs
                de la séparation qui, dans chaque ville d'Orient,
            se dressait entre la communauté juive et les païens.
    Il est temps,  puisque le Christ est ressuscité et qu'il est devenu Seigneur :
             non plus Messie isolé d'un petit peuple,
               mais Seigneur de l'humanité et nouvel Adam :
   la résurrection n'est pas la propriété d'Israël.   ------ni une propriété de l'Église;
                                                                                                                     elle est une réalité divine
                                                                                                                        offerte par Dieu
                                                             à tous les hommes
                                              par son Église missionnées.
             D'autre part, Dieu n'établit pas de sélection ;
                il n'est pas partial ; la meilleure preuve :
          il fait bénéficier les païens des mêmes privilèges spirituels que les apôtres eux-mêmes.
    Et aujourd'hui, où trouve-t-on Pierre ?
                  Là où l'on est suffisamment persuadé de
              la portée universelle de la résurrection
                    pour oser rencontrer les hommes du dehors,
                 pour partager leur volonté d'absolu et leur recherche de vérité.
        Là où l'on peut ramener à leurs justes proportions les valeurs propres à l'Église occidentale,
                        et entamer le dialogue avec d'autres civilisations.
          Là où l'on peut espérer la conversion des autres parce que l'on s'est ouvert à eux. »    
 «        Alors Pierre prit la parole et dit :
                 " Je constate en vérité que Dieu ne fait pas acception des personnes,
                        mais qu'en toute nation celui qui le craint et pratique la justice lui est agréable.
                       Il a envoyé sa parole aux Israélites,
                             leur annonçant la bonne nouvelle de la paix par Jésus Christ :
                               c'est lui le Seigneur de tous.
                   Vous savez ce qui s'est passé dans toute la Judée :
                        Jésus de Nazareth, ses débuts en Galilée,
                               après le baptême proclamé par Jean ;
                            comment Dieu l'a oint de l'Esprit Saint et de puissance,
                         lui qui a passé en faisant le bien et en guérissant
                 tous ceux qui étaient tombés au pouvoir du diable ; car Dieu était avec lui.''     »
--------
4-  Matthieu 3 : 13-17 ''Dès que Jésus fut baptisé,
                                      il vit l’Esprit de Dieu venir sur lui''
--intro : Si je n'accepte pas le risque de mourir,
                     je renonce à la chance de vivre.
                Dans toutes les religions, de la réalité  de l'eau est perçue
                      cette adhésion à la condition humaine, avec toutes ses contradictions.
           Jean-Baptiste rappelle à ses compatriotes
                   attendant un Messie les soustrayant à la vie terrestre,
            qu'il n'est de salut que dans l'acceptation clairvoyante
                        de l'insatisfaisante condition de l'homme. C'est cela se convertir.
        Jésus se plie à cette discipline.
                Il aurait pu être le terrible juge de la fin des temps.
                     Jean-Baptiste l'aurait volontiers dispensé de ce rite :
                on peut excuser un juge de ne pas vivre la condition des accusés !
            Mais Jésus désire accomplir jusqu'au bout la parole du Précurseur :
                      librement il se plonge dans la condition terrestre.
«    Alors paraît Jésus. Il était venu de Galilée
               jusqu’au Jourdain auprès de Jean,
          pour être baptisé par lui. 

           Jean voulait l’en empêcher et disait :
      ''C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et c’est toi qui viens à moi !'' 
   Mais Jésus lui répondit : ''Laisse faire pour le moment,
                       car il convient que nous accomplissions ainsi toute justice.''
         Alors Jean le laisse faire.
       Dès que Jésus fut baptisé, il remonta de l’eau,
    et voici que les cieux s’ouvrirent :
            il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. 
      Et des cieux, une voix disait :
          ''Celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui je trouve ma joie''. »

  Le sens de l'immersion dans le baptême
       est compris de l'immersion du baptisé
        dans la Mort du Christ pour ressusciter avec lui.

------   
À suivre
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2296
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mar 14 Jan 2020 - 17:34

Pape François-Sainte Messe en la fête
               du Baptême du Seigneur 12 janvier 2020

Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2296
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mar 14 Jan 2020 - 18:24

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11
 Fin du temps liturgique de Noël
et commencement du temps ordinaire
Semaine du Baptême du Seigneur
 1ère semaine  ordinaire
du 12 au 18 janvier 2020
-lundi 13 janvier 2020 année  A  -  1ère semaine ordinaire:
    -antienne d’ouverture  - Portons notre regard vers l’homme 
                                                              à qui le ciel est donné pour trône; 
                                                         la foule des anges l’adore en chantant d’une seule voix :
                                               ''Voici celui dont le pouvoir subsiste pour les siècles''.  
1-1 Samuel 1 : 1-8 ''Sa rivale cherchait à la mettre en colère
                                                parce que le Seigneur avait rendu Anne stérile.''
2-psaume 115 :  12-13, 14.17, 18-19 (Ps 115 (116b), )R/ Seigneur, je t’offrirai 
                                                                          le sacrifice d’action de grâce.  (Ps 115 : 17a)
-acclamation – Marc 1 : 15  Le règne de Dieu est tout proche. 
                                           Convertissez- vous et croyez à l’Évangile. Alléluia.
3- évangile Marc 1 : 14-20 Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle.   
     -antienne de la communion Deux au choix : Psaume 35 : 10 :   '' De toi, Seigneur,
                                                                          jaillit la vie, dans ta lumière, nous voyons la lumière. » 
                               OU : Jean 10 : 10 '' Je suis venu, dit le Seigneur, 
                                             pour que les hommes aient la vie 
                                                                       et qu'ils l'aient en abondance. »
4-bréviaire (Du Livre de Ben Sirac ) Ecclésiastique 1 : 1-20 
                                         La plénitude de la sagesse c’est la crainte de Dieu.
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10-Lettre de saint Clément de Rome aux Corinthiens. Prière universelle.  
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
-mardi 14 janvier 2020 année  A  -  1ère semaine ord paire-
-antienne d’ouverture  -Psaume 65 : 4 Que toute la terre se prosterne devant toi : Seigneur, qu’elle chante pour toi, qu’elle chante à la gloire de ton nom, Dieu très-haut.    
1-1 Samuel 1 : 9-20 '' Le Seigneur se souvint d’Anne, et elle enfanta Samuel.''
2-psaume CANTIQUE 1 Samuel 2 :1, 4-5ab, 6-7, 8abcd ()R/ Mon cœur exulte à cause du Seigneur : 
                                                                                 il donne le salut. (cf. 1 S 2 : 1a)
-acclamation-1 Thessaloniciens 2 : 13 Accueillez la parole de Dieu 
                                                        pour ce qu’elle est réellement : 
                                   non pas une parole d’hommes, mais la parole de Dieu. Alléluia.
3- évangile Marc 1 :21-28 ''Il enseignait en homme qui a autorité.''
       -antienne de la communion Deux au choix : Psaume 22 : 5 ''Pour moi, Seigneur,
                                                       tu as dressé la table, et ma coupe me remplit de joie.  
                                  OU : 1 Jean 4 : 16 ''Nous avons reconnu l’amour de notre Dieu; 
                                                                              nous le croyons, Dieu est amour.''
4-bréviaire Ecclésiastique 11 : 12-28 Confiance en Dieu seul.
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10-Les grandes règles monastiques de saint Basile .
                                     C’est Dieu qui a mis en nous le désir de l’aimer.  
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
---intro générale : Lundi,  la messe s'ouvre sur une 
                  vision grandiose du Seigneur Jésus Christ,
                                le Dieu d’avant les siècles (A1).
               Mais celui qui est venu ''pour que les hommes aient la vie'' (A2b) 
                      n’en est pas moins notre frère.   / C'est ainsi que
                    tu es devenu enfant de Dieu par le baptême:
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Tu_es_16
                Cette révélation du mystère de Jésus brille 
                         comme une lumière au cœur du croyant
                             et elle illumine sa route.
           Connaître Jésus, c'est connaître Dieu
                               et connaître l'homme, c'est se connaître soi-même
                                     tel que nous devons être afin de vouloir le devenir.
                      Telle est '' la claire vision '' que Dieu nous donne de l'essentiel.
                             En se laissant pénétrer par elle, 
                                    chacun peut découvrir '' ce qu'il doit faire ''
                                         et trouver '' la force de l'accomplir '' (P 1). 
_______________
----------
---introduction au Livre de Ben Sirac:
(tirée en partie du bréviaire (La Liturgie des Heures.)
----Bréviaire  introduction générale au temps ordinaire 1ère semaine : 
La place occupée par le livre de BEN SIRAC
        dans le cycle de nos lectures bibliques peut paraître surprenante.
           Non seulement il est détaché des autres livres sapientiaux
                         qui ne seront abordés que dans cinq semaines,
                   mais il est placé en tête du temps ordinaire,
                bien qu'il soit un des livres les plus récents de la Bible.
                       Sans sujet bien défini,
                           méditant librement les divers problèmes de la vie personnelle
                                           et des rapports sociaux,
                                       il constitue par ses enseignements une sorte de bréviaire (abrégé)
                                              du parfait honnête homme.
                    Comme tel, il nous dispose à mieux recevoir
                             les révélations des autres livres bibliques.
                   Écrit pour prémunir les Juifs du début du 2e siècle
                         contre les tentations de la civilisation
                                  et de la religion grecques alors envahissantes,
                              paradoxalement, ce livre, ... par bien des côtés, demeure très actuel. 
--------
4-bréviaire Ecclésiastique 1 : 1-20 : La plénitude de la sagesse
                                                                            c’est la crainte de Dieu. 
--intro : Dès les premières lignes de son livre, 
             Ben Sirac nous en livre les deux enseignements fondamentaux :
                           toute sagesse vient de Dieu, 
                                    et ne peut être obtenue que par lui; 
                       le chemin le plus sûr pour l’obtenir, 
                                                  c’est la crainte de Dieu,
                                          terme caractéristique du livre, 
                                qui inclut une piété vraie 
                                        et une vie religieuse active. 
    «   TOUTE SAGESSE vient du Seigneur, et demeure auprès de lui pour toujours.
            Le sable des mers, les gouttes de la pluie, et les jours de l’éternité, 
                 qui pourra en faire le compte ?
              La hauteur du ciel, l’étendue de la terre, la profondeur de l’abîme, 
                   qui pourra les évaluer ?
          Avant toute chose fut créée la sagesse ; 
                et depuis toujours, la profondeur de l’intelligence.
                      La source de la sagesse, 
                         c’est la parole de Dieu au plus haut des cieux. 
                Ses chemins sont les commandements éternels.
                     La racine de la sagesse, 
                            qui en a eu la révélation, 
                                 et ses subtilités
                              qui en a eu la connaissance ?
               La science de la sagesse, à qui fut-elle manifestée, 
                                         et qui a profité de sa grande expérience ?
                               Il n’y a qu’un seul être sage et très redoutable, 
                                      celui qui siège sur son trône. 
                                 C’est le Seigneur,
                        lui qui a créé la sagesse ;
                  il l’a vue et mesurée, il l’a répandue sur toutes ses œuvres,
                                                               parmi tous les vivants, 
                                                           dans la diversité de ses dons, 
                                                et ceux qui aiment Dieu en ont été comblés.
                                  L’amour du Seigneur est une éminente sagesse ; 
                                         Dieu en accorde une part à ceux dont il veut se laisser voir.
                          La crainte du Seigneur est gloire et fierté, joie et couronne d’allégresse.
                              La crainte du Seigneur réjouira le cœur ; 
                                    elle procure plaisir, joie et longue vie
                                La crainte du Seigneur est un don du Seigneur ; 
                                           car elle fait persévérer sur les voies de l’amour.
                     Celui qui craint le Seigneur connaîtra une fin heureuse

           au jour de sa mort, il sera béni.
       La sagesse commence avec la crainte du Seigneur : 
                  elle est formée en chaque fidèle dès le sein maternel.
             Elle a bâti son nid chez les humains,
                      fondation d’éternité : 
                  elle sera fidèle envers leurs descendants.
              La sagesse s’accomplit dans la crainte du Seigneur ; 
                    elle les enivre de ses fruits.
                 Elle remplira leurs maisons de biens désirables,
                                           et leurs greniers, de ses produits.
                   La sagesse est couronnée par la crainte du Seigneur, 
                           elle fait refleurir la paix et le bien-être. 
                       L’un et l’autre sont des dons de Dieu qui mènent au bonheur, 
                                                     une juste fierté épanouit ceux qui aiment Dieu.
                                 La sagesse répand comme une ondée
                                         la science 
                                    et la connaissance avisée, 
                            elle exalte la gloire de ceux qui la possèdent.
                         La sagesse s’enracine dans la crainte du Seigneur, 
                                                                et sa ramure est longue vie. » 
--------
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10- Lettre de saint Clément de Rome aux Corinthiens. Prière universelle.  
«Prions et supplions sans relâche : 
          Que le Créateur de l'univers garde au complet
                                 le nombre déterminé de ses élus, 
                         dans le monde entier, par son enfant bien-aimé, Jésus Christ
  
              Par lui, il nous a appelés des ténèbres à la lumière, 
                                                          de l'ignorance à la connaissance de son nom glorieux. 
                   Par lui nous pouvons espérer en ton Nom, 
                                               principe de toute créature, 
                                          toi qui as ouvert les yeux de notre cœur 
                                                           pour que nous puissions te connaître,
                                                                 toi l'unique Très-Haut dans les cieux très-hauts,
                                                     Saint qui reposes parmi les saints,
                                                                qui abaisses la fierté des orgueilleux,
                                                                  qui anéantis les projets des peuples,
                                                                    qui élèves les humbles 
                                                                        et qui abaisses les hautains,
                                                                      qui enrichis et qui appauvris,
                                                                        qui fais mourir et qui fais vivre,
                                             toi, seul bienfaiteur des esprits et Dieu de toute chair,
                                               toi qui sondes les abîmes
                                                     et observes les actions des hommes,
                                                              secours des hommes en péril 
                                                                          et sauveur des désespérés,
                                                                                créateur et providence de tous les esprits,
                                                toi qui multiplies les nations sur la terre
                                                   et qui parmi elles as choisi ceux qui t'aiment,
                                                                             par Jésus Christ, ton enfant bien-aimé,
                                                                        par qui tu nous as instruits, sanctifiés, honorés.
                     Nous t'en prions, Maître,
                            sois notre secours et notre protection ;
                                  parmi nous, 
                               sauve les opprimés, 
                                    prends pitié des petits,
                                 relève ceux qui sont tombés,
                                  montre-toi aux malheureux,
                                    guéris les malades, 
                                     ramène les égarés de ton peuple,
                                      rassasie les affamés,
                                       libère nos prisonniers,
                                         redresse les faibles,
                                           rends courage aux timides.
                              Que toutes les nations connaissent
                                                  que tu es le seul Dieu, 
                                                    et que Jésus Christ est ton enfant, 
                                            que nous sommes ton peuple 
                                                     et les brebis de ton pâturage.
                        Par tes œuvres,
                              tu as rendu visible l'éternelle ordonnance du monde.
                                    C'est toi, Seigneur, qui as créé la terre,
                                                                     qui te montres fidèle à travers toutes les générations,
                                                                                                juste dans les jugements,
                                                                                               admirable de force et de grandeur,
                                                                                              sage pour créer
                                                                                     et intelligent pour maintenir tes créatures.
                                        Toi dont la bonté se manifeste dans le monde visible,
                                            qui es bienveillant envers ceux qui se confient en toi,
                                                  miséricordieux et compatissant,
                                                    pardonne nos infractions et nos injustices,
                                                                              nos manquements et nos péchés.
                              Ne tiens compte d'aucune faute de tes serviteurs et de tes servantes,
                                     mais purifie-nous par ta vérité,
                                                dirige notre itinéraire,
                                         afin que nous marchions avec un cœur plein de sainteté,
                                                  que nous fassions le bien, ce qui plaît à tes yeux,
                                                                comme aux yeux de ceux qui nous dirigent.
                  Oui, Maître, fais briller sur nous ton visage 
                           afin que nous jouissions du bonheur dans la paix
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Que_di11
                    que nous soyons protégés par ta main puissante, 
                           et délivrés de tout péché par ton bras déployé. 
             Délivre-nous aussi de ceux qui nous haïssent injustement.
                 Donne la concorde et la paix à nous
                    et à tous les habitants de la terre,
                                 comme tu les as données à nos pères
                                                 lorsqu'ils t'invoquaient saintement 
                                                                    dans la paix et la vérité. ~
                        Toi seul peux faire tout cela, 
                              et davantage encore envers nous. 
                                     Nous te rendons grâce 
                                                par le grand prêtre 
                                                            et le protecteur de nos âmes, 
                                                      Jésus Christ. Par lui, 
                                  gloire et puissance à toi, 
                          maintenant, 
                               d'âge en âge, 
                 et pour les siècles des siècles. Amen.» 
---------
-À suivre
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2296
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mar 14 Jan 2020 - 18:39

SUITE:
4-bréviaire Lecture : Ecclésiastique 11 : 12-28 Confiance en Dieu seul.
--intro : L’espérance filiale dans la Providence
                    d’un Dieu bon et aimé des hommes 
                            est un trait insistant de Ben Sirac.  
                Rien ne lui est plus opposé 
                          que la fausse sécurité fondée sur la possession des richesses. 
                     C’est déjà, et en des termes presque semblables,
                            la doctrine de Jésus Christ, en saint Luc notamment. 
                 On remarquera aussi le pressentiment d’un jugement final de l’homme 
                                                  qui marque exceptionnellement la fin de ce passage. 
     «  Voici un homme faible, 
                  il a besoin de soutien
                       il manque de moyens et ne surabonde que de misère. 
             Mais les yeux du Seigneur l’ont regardé avec bienveillance
                                                            pour le relever de son abaissement
                                                                et redresser sa tête, à l’étonnement de tous.
                 Bonheur et malheur, 
                   vie et mort, 
                       richesse et pauvreté viennent du Seigneur.
         Sagesse, science et connaissance de la Loi viennent du Seigneur,
                                amour et pratique des bonnes œuvres viennent de lui.
                      L’égarement et les ténèbres 
                       ont été créés pour les pécheurs, 
                             ceux qui se targuent de leur malice vieillissent avec elle.
              Le Seigneur maintient ses dons à ceux
                                                         qui sont religieux

                                           sa bienveillance, à jamais, les conduit.
               Tel s’enrichit à force d’être économe et regardant, 
                     mais voici ce qu’il y gagne :
                             quand il dit : '' Enfin le repos ! 
                                          Maintenant je vais jouir de mes biens '',
                        il ignore combien de temps cela va durer :
                           il devra laisser ses biens à d’autres et mourra.
          Reste attaché à ton métier, 
              sois assidu, 
                continue ton ouvrage jusqu’à la vieillesse.
           Ne sois pas admiratif devant les œuvres du pécheur, 
                 fais confiance au Seigneur et persévère dans ta besogne. 
                     Car il est facile au Seigneur d’enrichir le pauvre à l’improviste, en un instant.
               La récompense de qui est religieux, 
                     c’est la bénédiction du Seigneur :

                   en peu de temps, il fait fleurir cette bénédiction.
           Ne dis pas : '' De quoi pourrais-je avoir besoin ? Quels biens puis-je avoir encore ? ''
             Ne dis pas non plus : '' J’ai tout ce qu’il me faut. Quel mal pourrait encore m’atteindre ? ''
     Au jour du bonheur, on oublie le malheur ;
           au jour du malheur, on oublie le bonheur.
                   Mais au jour de la mort, 
                       il est facile, pour le Seigneur, de rendre à l’homme selon sa conduite.
             La peine d’un moment fait oublier le bien-être, 
                    et les œuvres d’un homme se révèlent à ses derniers instants.
              Avant sa mort, ne déclare personne heureux, 
                  car c’est au terme de sa vie que l’on connaît un homme.   » 
-------
À suivre.
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2296
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand le Mer 15 Jan 2020 - 18:59

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11
Commencement du temps ordinaire
Semaine du Baptême du Seigneur
1ère semaine  ordinaire
du 12 au 18 janvier 2020
-mercredi 15 janvier 2020 année  A  -  1ère semaine ord paire- Porte ouverte. 
    -antienne d’ouverture -psaume 95 : 1, 6 Chantez au Seigneur un chant nouveau, 
                                                                             chantez au Seigneur, terre entière. 
                                                               La splendeur et l’éclat, la puissance 
                                                            et la beauté brillent dans son Temple saint!
1-1 Samuel 3 : 1-10, 19-2—4 : 1a Parle Seigneur ton serviteur écoute
2-psaume 39 : 2abc.5ab, 7-8a, 8b-9, 10 (Ps 39 (40), ) R/ Me voici, Seigneur, je viens faire ta volonté. (cf. Ps 39 : 8a.9a)
    -acclamation-Jean 10 : 27 Mes brebis écoutent ma voix, dit le Seigneur ;
                                                          moi, je les connais, et elles me suivent. Alléluia.
3- évangile Marc 1 :29-39 Jésus guérit toute sorte de malades. 
                                      Il guérit la belle-mère de Pierre d'une fièvre.  
      -antienne de la communion Deux au choix : Psaume 33 : 6 Ensemble, approchez du Seigneur : 
                                                              resplendissez de sa lumière et sur votre visage
                                                                               il n'y aura plus d'ombre. 
                           OU : Jean 8 : 12 ''Je suis la lumière du monde, dit le Seigneur, 
                                                 celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres :
                                               il aura la lumière de la vie.''
4-bréviaire Ecclésiastique 24 : 1-23 La sagesse dans la création et l’histoire d’Israël. 
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10traité de saint Irénée contre les hérésies « Personne ne connaît le Père sinon le Fils… »
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
L'histoire de Samuel:
BASTIN : étymologie de Anne = Dieu-fait-grâce /
                  étymologie de Samuel  = son-nom-est-El / 
          Silo dans la montagne d’Éphraïm.
        On y trouvait un sanctuaire à Yahvé
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Sanctu10               
              desservi par une famille lévite, Éli et ses deux fils. 
        Chaque année donc un homme de la tribu d’Éphraïm 
                 venait y faire ses dévotions avec ses deux femmes.
                      L’une d’elle, Anne, sa préférée, n’avait pas d’enfant, ce qui la désespérait, car elle était âgée. 
                             Aussi fit-elle le vœu de consacrer son enfant à Dieu, si elle avait un fils. . . 
          MISSEL : Les livres de Samuel racontent les débuts de l’histoire de la Royauté en Israël,
                              nouvelle étape dans l'histoire du salut
                         Si de nombreux récits témoignent d’une conception encore frustre de la religion
                                     —les événements rapportés se passent vers l’an ~1000—    
                                de grandes figures se détachent de l’ensemble, 
                           tels le prophète Samuel 
                                                     et surtout le roi David, 
                                                                  qui fonde une dynastie 
                                             et fait de Jérusalem la capitale politique et religieuse de son Royaume.  
Lundi: 1-1 Samuel 1 : 1-8 ''Sa rivale cherchait à la mettre en colère
                                                parce que le Seigneur avait rendu Anne stérile.''
                --intro : Le récit de l’enfance du prophète Samuel 
                                 souligne la piété toute simple d’Anne. 
                               Tous ces événements se déroulent autour du vieux
                                  sanctuaire de l’arche de Silo, où le Dieu d'Israël manifeste sa présence. 
«       Il y avait un homme de la ville de Rama, dans la montagne d’Éphraïm ;
                    il s’appelait Elcana, c’était un Éphratéen. 
Cet homme avait deux femmes. L’une s’appelait Anne, l’autre Peninna.
                       Peninna avait des enfants,
              mais Anne n’en avait pas d'enfant
                     Chaque année, Elcana montait
              de sa ville au sanctuaire de Silo 
           pour se prosterner devant le Seigneur de l’univers et lui offrir un sacrifice. 
 C’est à Silo que résidaient, comme prêtres du Seigneur, 
             les deux fils d’Éli, Hofni et Pinhas. 
      Un jour, Elcana offrait le sacrifice ; 
              il distribua des parts de la victime à sa femme Peninna, 
                                                à tous ses fils et à toutes ses filles.  
               Mais à Anne, il donna une part de choix
                     car il aimait Anne, que pourtant le Seigneur avait rendue stérile. 
              Sa rivale cherchait, par des paroles blessantes, à la mettre en colère 
                        parce que le Seigneur l’avait rendue stérile.  
        Cela recommençait tous les ans, quand Anne montait au sanctuaire du Seigneur : 
                   Peninna cherchait à la mettre en colère. 
             Anne pleura et ne voulut rien manger.  
        Son mari Elcana lui dit : ''Anne, pourquoi pleures-tu ? Pourquoi ne manges-tu pas ? 
                                                    Pourquoi ton cœur est-il triste ?
                                 Et moi, est-ce que je ne compte pas à tes yeux plus que dix fils ? »
____________________________    
Mardi: 1-1 Samuel 1 : 9-20 '' Le Seigneur se souvint d’Anne, et elle enfanta Samuel.''
--intro: Anne Prie Dieu de lui donner un fils, en faisant le vœu de le lui consacrer. 
                Exaucée par la naissance de Samuel, 
           elle rend grâce à Dieu, par un cantique 
      qui annonce le Magnificat de la Vierge.
«  En ces jours-là, Anne se leva, 
             après qu’ils eurent mangé et bu à Silo
            Le prêtre Éli était assis sur son siège,
                 à l’entrée du sanctuaire du Seigneur.  
            Anne, pleine d’amertume, se mit à prier le Seigneur et pleura abondamment.  
                     Elle fit un vœu en disant :
                                  ''Seigneur de l’univers !
                            Si tu veux bien regarder l’humiliation de ta servante,
                           te souvenir de moi, ne pas m’oublier, et me donner un fils, 
                         je le donnerai au Seigneur pour toute sa vie, 
                      et le rasoir ne passera pas sur sa tête.'' 
              Tandis qu’elle prolongeait sa prière devant le Seigneur, 
                                Éli observait sa bouche. 
                                    Anne parlait dans son cœur : seules ses lèvres remuaient, 
                                      et l’on n’entendait pas sa voix. 
                                Éli pensa qu’elle était ivre  et lui dit : 
                       ''Combien de temps vas-tu rester ivre ? Cuve donc ton vin !''
         Anne répondit : ''Non, mon seigneur, je ne suis qu’une femme affligée, je n’ai bu ni vin ni boisson forte ;
                                    j’épanche mon âme devant le Seigneur. Ne prends pas ta servante pour une vaurienne :
                                       c’est l’excès de mon chagrin et de mon dépit qui m’a fait prier aussi longtemps.''
                  Éli lui répondit : ''Va en paix
                        et que le Dieu d’Israël t’accorde ce que tu lui as demandé.''  
      Anne dit alors : ''Que ta servante trouve grâce devant toi !''
                   Elle s’en alla, elle se mit à manger, et son visage n’était plus le même. 
                 Le lendemain, Elcana et les siens se levèrent de bon matin. 
             Après s’être prosternés devant le Seigneur, ils s’en retournèrent chez eux, à Rama. 
          Elcana s’unit à Anne sa femme, et le Seigneur se souvint d’elle.  
    Anne conçut et, le temps venu, elle enfanta un fils ;
             elle lui donna le nom de Samuel (c’est-à-dire : Dieu exauce) 
        car, disait-elle, ''Je l’ai demandé au Seigneur.'' » 
-------
2-psaume CANTIQUE 1 Samuel 2 :1, 4-5ab, 6-7, 8abcd R/ Mon cœur exulte à cause du Seigneur :
                                                                                 il donne le salut. (cf. 1 S 2 : 1a)

     —Mon cœur exulte à cause du Seigneur ;
          mon front s’est relevé grâce à mon Dieu !
              Face à mes ennemis, s’ouvre ma bouche :
           oui, je me réjouis de ta victoire !

     —L’arc des forts sera brisé,
           mais le faible se revêt de vigueur.
               Les plus comblés s’embauchent pour du pain,
            et les affamés se reposent.
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Je_czo10
     —Le Seigneur fait mourir et vivre ;
          il fait descendre à l’abîme et en ramène.
                Le Seigneur rend pauvre et riche ;
            il abaisse et il élève.

     —De la poussière il relève le faible,
          il retire le pauvre de la cendre
                pour qu’il siège parmi les princes
             et reçoive un trône de gloire. 
--------
Mercredi: 
-1 Samuel 3 : 1-10, 19-2—4 : 1a Parle Seigneur ton serviteur écoute.
--intro : Dieu appelle le jeune Samuel au ministère prophétique. 
               Préludant aux récits évangéliques de l’enfance, 
                      l’auteur mentionne que Samuel grandit dans la fidélité 
                                    à la révélation qu’il a reçue.  
      «En ces jours-là, le jeune Samuel assurait le service du Seigneur en présence du prêtre Éli. 
           La parole du Seigneur était rare en ces jours-là, 
                  et la vision, peu répandue. 
             Un jour, Éli était couché à sa place habituelle
                     – sa vue avait baissé et il ne pouvait plus bien voir.  
             La lampe de Dieu n’était pas encore éteinte. 
        Samuel était couché dans le temple du Seigneur,
                où se trouvait l’arche de Dieu
            Le Seigneur appela Samuel, qui répondit :
                     ''Me voici !''  Il courut vers le prêtre Éli, et il dit : 
                         ''Tu m’as appelé, me voici.''
                         Éli répondit : ''Je n’ai pas appelé. Retourne te coucher.''
             L’enfant alla se coucher. 
                 De nouveau, le Seigneur appela Samuel. 
                     Et Samuel se leva. Il alla auprès d’Éli, et il dit :
                          ''Tu m’as appelé, me voici.''
                         Éli répondit : ''Je n’ai pas appelé, mon fils. Retourne te coucher.''
                 Samuel ne connaissait pas encore le Seigneur, 
                      et la parole du Seigneur ne lui avait pas encore été révélée.
                 De nouveau, le Seigneur appela Samuel. 
                         Celui-ci se leva. Il alla auprès d’Éli, et il dit :
                            ''Tu m’as appelé, me voici.''
           Alors Éli comprit 
                que c’était le Seigneur qui appelait l’enfant,  et il lui dit : 
               ''Va te recoucher, et s’il t’appelle, tu diras :
                     “Parle, Seigneur, ton serviteur écoute.” 
           Samuel alla se recoucher à sa place habituelle. 
                Le Seigneur vint, il se tenait là et il appela comme les autres fois : 
                   ''Samuel ! Samuel !''
           Et Samuel répondit : ''Parle, ton serviteur écoute.''  

           Samuel grandit. Le Seigneur était avec lui
              et il ne laissa aucune de ses paroles sans effet.  
         Tout Israël, depuis Dane jusqu’à Bershéba, 
       reconnut que Samuel était
        vraiment un prophète du Seigneur.  »
----- 
À suivre.
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2296
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand Hier à 21:04

SUITE: 
Au bréviaire de mercredi:
4-bréviaire Ecclésiastique 24 : 1-23 La sagesse dans la création et l’histoire d’Israël.
Toute conversion (tout baptisé) 
                est une bonne nouvelle, 
      car elle est l'enfantement de la Bonne Nouvelle.

Pour comprendre la lecture d'aujourd'hui,
 pour mieux la comprendre 
      il est important d'avoir pris connaissance des deux éditions précédentes.

Aujourd'hui la Sagesse veut s'expliquer.
         Elle est venue diffuser la sagesse:
La Sagesse entre dans la création
        et cherche à s'établir
 Elle s'intègre dans l'histoire d'Israël
      pour se diffuser à toute l'humanité.
Elle a son programme en ses étapes:
À la liturgie du bréviaire
en ce mercredi 16 janvier 2020:

Ecclésiastique 24: 1-23

   «   01 La Sagesse divine proclame son propre éloge, 
          au milieu de son peuple elle célèbre sa gloire.
02 Dans l’assemblée du Très-Haut elle prend la parole, 
     devant le Dieu puissant elle se glorifie :
03 « Je suis sortie de la bouche du Très-Haut et, comme la brume,
          j’ai couvert la terre
    04 J’ai dressé ma tente dans les hauteurs du ciel, 
        et la colonne de nuée était mon trône.  05 J’ai parcouru seule la voûte des cieux 
               et me suis promenée dans le fond des abîmes. 06 Des flots de la mer, 
       de la terre entière, de tout peuple et de toute nation 
                     j’ai fait mon domaine. 07 Parmi eux tous, 
        j’ai cherché le lieu de mon repos,
       une part d’héritage où m’établir
   08 Le Créateur de toutes choses m’a donné un ordre, celui qui m’a créée a fixé ma demeure.
    Il m’a dit : “Viens demeurer parmi les fils de Jacob, 
        reçois ta part d’héritage en Israël, 
       enracine-toi dans le peuple élu.
    09 Dès le commencement, avant les siècles, il m’a créée, et pour les siècles je subsisterai ; 
  10 dans la demeure sainte,
    j’ai assuré mon service en sa présence.
   Ainsi, je me suis fixée dans Sion
11 il m’a fait demeurer dans la cité bien-aimée, et 
               dans Jérusalem
        j’exerce ma puissance
  12 Je me suis enracinée dans un peuple glorieux, dans le domaine du Seigneur, dans son héritage : 
      j’habite au milieu de l’assemblée des saints. 
           13 Je me suis dressée 
      comme un cèdre sur le Liban,
              un cyprès dans la montagne de l’Hermon. 
                  4 Je me suis dressée 
        comme un palmier à Enn-Guèdi, 
        comme les plants de laurier-rose à Jéricho, 
        comme un bel olivier dans la plaine ; 
        comme un platane je me suis dressée.
   15 Comme le cinnamome et l’acanthe aromatique j’ai donné mon parfum, 
          comme une myrrhe précieuse j’ai exhalé mes senteurs, 
           comme le galbanum, l’ambre et le storax, 
            comme un nuage d’encens dans la tente de la Rencontre. 
     16 Comme un térébinthe j’ai déployé mes rameaux, rameaux de grâce et de gloire. 
      17 Comme une vigne, j’ai donné des sarments pleins de grâce
                   et mes fleurs sont des fruits de gloire et de richesse. 
18 Je suis la mère du bel amour,
           de la crainte de Dieu et de la connaissance
                       et aussi de la sainte espérance. 
       J’ai reçu toute grâce pour montrer le chemin et la vérité. 
En moi est toute espérance de vie et de force. 
         19 Venez à moi, vous qui me désirez,
              rassasiez-vous de mes fruits.
20 Mon souvenir est plus doux que le miel, mon héritage, plus doux qu’un rayon de miel. 
          Mon souvenir demeure dans la suite des âges
   21 Ceux qui me mangent auront encore faim, 
        ceux qui me boivent auront encore soif.
22 Celui qui m’obéit ne sera pas déçu. 
   Ceux qui travaillent avec moi ne seront pas pécheurs.
      Ceux qui me mettent en 
lumière auront la vie éternelle. »
23 Tout cela, c’est le livre de l’alliance du Dieu Très-Haut,
          la Loi que Moïse nous a prescrite,
            héritage laissé aux assemblées de Jacob. » ...
...    et que le Christ réalise
             « 19 Venez à moi, vous qui me désirez!   »


La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Venez_12
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2296
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Bryand Hier à 22:27

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Barre11
Commencement du temps ordinaire
Semaine du Baptême du Seigneur
1ère semaine  ordinaire
du 12 au 18 janvier 2020
-jeudi 16 janvier 2020 année  A  -  1ère semaine ord paire- La guerre déclarée.  
   -antienne d’ouverture -psaume 105 : 47  Sauve-nous, Seigneur notre Dieu; 
                                                                     rassemble tes enfants dispersés. 
                                                                 Nous rendrons grâce à ton saint nom, 
                                                                                  nous te bénirons dans la joie.
1-1 Samuel 4 : 1b-11 ''Israël fut battu et l’arche de Dieu fut prise.''
2-psaume 43 : 10-11, 14-15, 24-25 (Ps 43 (44), ) R/ Sauve-nous, Seigneur,
                                                       par ton amour. (cf. Ps 43 : 27b)
          -acclamation  Matthieu 4 : 23 Jésus proclamait l’Évangile du Royaume 
                                                   et guérissait toute infirmité dans le peuple.  Alléluia.
3- évangile Marc 1 :40-45 ''La lèpre le quitta et il fut purifié.''
      -antienne de la communion Deux au choix : Psaume 30 : 17-18 Seigneur, que ton visage s'éclaire 
                                                                 en faveur de tes fidèles. 
                                                          Sauve-nous dans ta bonté, ne déçois pas notre prière. 
                                OU : Matthieu 5 : 3-4 Heureux les pauvres de cœur,
                                                                    le Royaume des cieux est à eux! 
                                                            Heureux les doux : 
                                                        ils obtiendront la terre promise!
4-bréviaire Ecclésiastique 42 : 15—43 : 12 Poème du Créateur. 
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10Traité de saint Athanase contre les païens. 
                                 Par sa Parole toute-puissante,
                            le Père a créé et maintient toutes choses.
- -
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Flyche16_____________________________________
----intro générale : La collecte de la messe est d'une exceptionnelle densité.
                            Nous y demandons la grâce ''d'adorer Dieu sans partage
                                        et d'avoir pour tout homme une vraie charité '' (P 1).
                                   Il convient de reconnaître le primat
                                          de l'adoration dans nos vies,
                                                          la priorité du Dieu vivant.
                           C'est dans la mesure où nous vivons
                                                           sous le regard de Dieu
                                                 et dans son amour
                                        que nous aurons pour tout homme
                                              non seulement bienveillance et souci d'accueil,
                                                    mais ''une vraie charité'',
                                  un amour conforme au commandement nouveau que nous a donné le Christ.
                                            C’est en Dieu notre Père que tout homme est mon frère.
-------- 
1-1 Samuel 4 : 1b-11 ''Israël fut battu et l’arche de Dieu fut prise.''
--intro: : Le début du ''récit de l’arche'' montre que celle-ci 
                       est le palladium de la guerre sainte pour le peuple d’Israël. 
                Mais l’arche est prise par l’ennemi et le désastre fond sur les Israélites. 
          Toutefois, Dieu n’abandonne pas son peuple :
             l’arche reviendra et sera transportée
                  solennellement de Silo à Jérusalem
                   par le roi David.  
- Ils sont nombreux les Philistins qui nous assaillent et qui l’emportent souvent sur le peuple sanctifié …    
               La victoire sera donnée à ceux qui, sans désemparer, 
                   auront repris le combat pour que
               la Parole de grâce devienne leur lumière, leur vie.    
            Revêtez-vous du Seigneur Jésus.       
 Vous êtes des enfants de la lumière 
             dès lors vivez en enfants de la lumière.
«  En ces jours-là, Israël sortit pour aller combattre les Philistins. 
           Israël campa près d’Ébène-Ézèr, tandis que les Philistins étaient campés à Apheq.  
              Les Philistins se déployèrent contre Israël, et le combat s’engagea.
                   Dans cette bataille rangée en rase campagne,
                        Israël fut battu par les Philistins
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Israzo10
                  qui tuèrent environ quatre mille hommes,  
                              et le peuple revint au camp. 
              Les anciens d’Israël dirent alors : 
                 ''Pourquoi le Seigneur nous a-t-il fait battre aujourd’hui par les Philistins ? 
        Allons prendre à Silo l’arche de l’Alliance du Seigneur ; 
              qu’elle vienne au milieu de nous, et qu’elle nous sauve de la main de nos ennemis.''
       Le peuple envoya des gens à Silo ;
                ils en rapportèrent l’arche de l’Alliance du Seigneur des armées qui siège sur les Kéroubim. 
          Les deux fils du prêtre Éli, Hofni et Pinhas,
                       étaient là auprès de l’arche de Dieu. 
                     Quand l’Arche arriva au camp, 
                  tout Israël poussa une grande ovation qui fit résonner la terre.  
                Les Philistins entendirent le bruit et dirent : 
                       ''Que signifie cette grande ovation dans le camp des Hébreux ?''
                 Ils comprirent alors que l’arche du Seigneur
                      était arrivée dans le camp.  
              Alors ils eurent peur, car ils se disaient : 
          ''Dieu est arrivé au camp des Hébreux.''
      Puis ils dirent : ''Malheur à nous ! Les choses ont bien changé depuis hier.  
                                 Malheur à nous ! Qui nous délivrera de la main de ces dieux puissants ? 
                                   Ce sont eux qui ont frappé les Égyptiens de toutes sortes de calamités dans le désert. 
                                      Soyez forts, Philistins, soyez des hommes courageux, 
                                        pour ne pas être asservis aux Hébreux comme ils vous ont été asservis : 
                                          soyez courageux et combattez !''
                  Les Philistins livrèrent bataille,
        Israël fut battu et chacun s’enfuit à ses tentes
La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Israzo11
            Ce fut un très grand désastre :
                en Israël trente mille soldats tombèrent.
          L’arche de Dieu fut prise, et les deux fils d’Éli, Hofni et Pinhas, moururent. » 
-------
2-psaume 43 : 10-11, 14-15, 24-25 (Ps 43 (44), ) R/ Sauve-nous, Seigneur,
                                                       par ton amour. (cf. Ps 43 : 27b)
     —Maintenant, tu nous humilies, tu nous rejettes,
          tu ne sors plus avec nos armées.
               Tu nous fais plier devant l’adversaire,
           et nos ennemis emportent le butin.

     —Tu nous exposes aux sarcasmes des voisins,
          aux rires, aux moqueries de l’entourage.
               Tu fais de nous la fable des nations ;
            les étrangers haussent les épaules.

     —Réveille-toi ! Pourquoi dors-tu, Seigneur ?
          Lève-toi ! Ne nous rejette pas pour toujours.
              Pourquoi détourner ta face,
           oublier notre malheur, notre misère ?
--------
3-Marc 1 : 40-45 sa lèpre le quitta et il fut purifié
--intro : Dans les alentours de Capharnaüm,
            Jésus guérit un lépreux, répondant à la foi du malade. 
                         Sa renommée grandit de plus en plus. 
«  En ce temps-là, un lépreux vint auprès de Jésus ;
             il le supplia et, tombant à ses genoux, lui dit : 
               '' Si tu le veux, tu peux me purifier. ''
                                         Saisi de compassion, Jésus étendit la main,
                                   le toucha et lui dit :
                      '' Je le veux, sois purifié. ''

      À l’instant même, la lèpre le quitta et il fut purifié. 
            Avec fermeté, Jésus le renvoya aussitôt en lui disant :
                 '' Attention, ne dis rien à personne, 
                         mais va te montrer au prêtre
                                 et donne pour ta purification 
                                       ce que Moïse a prescrit dans la Loi :
                                           cela sera pour les gens un témoignage. '' 
              Une fois parti, cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle,
                       de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville, 
                                 mais restait à l’écart, dans des endroits déserts. 
                        De partout cependant on venait à lui. » 
-----
4-bréviaire Ecclésiastique  42 : 15—43 : 12 Poème au Créateur.
--intro : Avec un lyrisme qui ne le cède à aucun des plus beaux psaumes, 
                                  le Sage célèbre la gloire de Dieu
                        éclatant dans la beauté et l’harmonie du monde, 
                           spécialement des astres.  
               Et encore ce qu’on en contemple n’est-il qu’une étincelle.
«   Je vais rappeler les œuvres du Seigneur. 
                    Ce que j’ai vu, je vais le raconter : 
                     c’est par sa parole que le Seigneur a réalisé ses œuvres,
                           tel fut son décret par sa bénédiction.
                Comme le soleil, dans son éclat, regarde chaque chose, 
                     ainsi la gloire du Seigneur rayonne

            dans toute son œuvre.
     Il est impossible aux anges, les saints du Seigneur, 
                de décrire toutes les merveilles 
                    que le Seigneur souverain de l’univers
                    fit inébranlables pour que l’univers soit affermi dans sa gloire.
          Le Seigneur a scruté les abîmes et les cœurs,
                               il a discerné leurs subtilités. 
                          Car le Très-Haut possède toute connaissance,
                                                    il a observé les signes des temps,
                                                faisant connaître le passé et l’avenir, 
                                         et dévoilant les traces des choses cachées.
                            Aucune pensée ne lui a échappé, 
                    pas une parole ne lui a été cachée.
             Il a organisé les chefs-d’œuvre de sa sagesse,
                    lui qui existe depuis toujours et pour toujours ;
                        rien n’y fut ajouté ni retranché : il n’a eu besoin d’aucun conseiller.
                Comme toutes ses œuvres sont attirantes,
                                jusqu’à la plus petite étincelle qu’on peut apercevoir !
                         Tout cela vit et demeure à jamais, remplit son office et lui obéit.
                          Tout va par deux,
                                l’un correspond à l’autre, il n’a rien fait de défectueux,
                                 il a confirmé l’excellence d’une chose par l’autre ; 
                                            qui se rassasierait de contempler sa gloire ?
                    L’orgueil des hauteurs, c’est le firmament pur,
                                    le ciel qui se dévoile dans une vision de gloire.
                     Le soleil qui paraît proclame à son lever : '' C’est chose admirable 
                                                                         que l’œuvre du Très-Haut ! ''
                             À son midi, il dessèche la terre. Devant son ardeur, qui pourrait tenir ?
                                On a beau activer la fournaise à la fonderie, 
                                  le soleil embrase trois fois plus les montagnes. 
                                            Il projette des vapeurs brûlantes 
                                                et, quand il fait briller ses rayons, il éblouit les yeux.
                                Grand est le Seigneur qui l’a créé : 
                                   sur son ordre, aussitôt il prend sa course.
                      La lune aussi, toujours fidèle à son rendez-vous,
                                           indique les époques et marque les temps.
                                 C’est elle qui marque les fêtes, quand cet astre décroît après son plein.
                                          Le mois lunaire lui doit son nom ; 
                                                sa croissance, durant son cycle, est merveilleuse ;
                                                      lampe au campement des armées célestes, 
                                                                       elle resplendit au firmament du ciel.
                            L’éclat des astres fait la beauté du ciel, 
                                    parure de lumière dans les hauteurs du Seigneur.
                                         Ils se tiennent, selon son décret, aux ordres du Dieu Saint,
                                             ils ne se relâchent pas dans leurs veilles.
                                Regarde l’arc-en-ciel 
                                          et bénis son créateur, 
                                     tant il est beau dans son resplendissement :
                                           il trace dans le ciel une courbe de gloire,
                                                          les mains du Très-Haut l’ont tendu.  »
---------
5-La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Bryvia10Traité de saint Athanase contre les païens. 
                                 Par sa Parole toute-puissante,
                            le Père a créé et maintient toutes choses.
       «  La vue de la création nous permet de découvrir le Créateur
              Qui est-il, sinon le très saint, celui qui est
            au-dessus de toutes les réalités créées

                                        Pareil à un excellent pilote, 
                          par sa propre Sagesse et sa propre Parole, 
                    le Christ notre Seigneur et notre Sauveur
           Dieu gouverne et ordonne l'univers pour notre salut,
                       en faisant ce qui lui semble bon. 
                 Et ce monde est très bon en effet, tel qu'il a été fait et tel que nous le voyons,
                        parce que Dieu le veut ainsi ; personne ne pourrait en douter. 
                    Car, si la création se mouvait sans raison, 
                              si l'univers s'en allait n'importe comment, 
                           on pourrait bien mettre en doute ce que nous venons de dire. 
                     Mais puisqu'il a été créé avec raison, sagesse et science, 
                              puisqu'il est si beau, 
                            celui qui l'a créé et lui a donné cette beauté
                                          ne peut être que le Verbe de Dieu. ~
             Je ne parle pas d'un ''verbe'', 
                      d'une parole quelconque ;
                  je parle du Verbe en personne
                          celui du Dieu bon de l'univers, vivant et agissant
          Il est différent de tous les êtres engendrés ou créés. 
             Il est le Verbe propre et unique du Père plein de bonté. 
                C'est lui qui a organisé cet univers 
                        et l'éclaire par sa providence
          Étant le Verbe très bon du Père plein de bonté, 
                      c'est lui qui a disposé l'ordre de toutes choses, 
                                    qui a réuni les contraires avec les contraires 
                              pour en composer une seule harmonie. ~ 
                  Il est le Dieu unique et le Fils unique, 
                           le Dieu bon qui procède du Père comme d'une source de bonté, 
                              celui qui organise et contient l'univers. ~
          Celui qui a tout créé par son Verbe éternel,
             et qui a donné l'existence à sa création,
               ne voulut pas que celle-ci s'en aille à la dérive et au chaos, selon sa nature,
                    car elle risquerait de retourner au néant. 
             Mais dans sa bonté, par son Verbe qui est Dieu lui aussi, 
                 il gouverne et maintient toute la création. 
        Ainsi, éclairée par la direction, l'organisation et la providence du Verbe,
                    la création peut subsister solidement. 
               En effet, elle participe elle-même du Verbe qui est vraiment issu du Père, 
                          et elle est soutenue par lui dans l'existence, 
                       elle évite l'anéantissement qui se produirait sans cette sauvegarde du Verbe. 
                 Comme nous l'enseignent, dans les Saintes Écritures
                           les ministres de la vérité :
                       Il est l'image du Dieu invisible,
                           le premier-né avant toute créature,
                         car c'est en lui que tout a été créé,
                        les êtres visibles et les êtres invisibles,
                       et il est la tête du corps, c'est-à-dire de l'Église.
           C'est donc lui, le Verbe très saint du Père, tout-puissant et absolument parfait,
                      qui se répand en toutes choses, 
                        qui déploie partout sa puissance, 
                          qui éclaire toutes choses, visibles et invisibles, 
                          qui les contient et les rassemble en lui. 
               Il n'en laisse aucune en dehors de sa puissance,
                   mais il donne vie et protection 
                      à toutes choses, 
                        en tout lieu, 
                          à chacune en particulier 
                                et à toutes ensemble.  »
----- 
À suivre.
Bryand
Bryand
Combat l'antechrist

Masculin Messages : 2296
Age : 67
Localisation : Canada, Prov. Qué. Montréal
Inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples. - Page 25 Empty Re: La Bonne Nouvelle du Christ annoncée à tous les Peuples.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 25 sur 25 Précédent  1 ... 14 ... 23, 24, 25

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum